Vous êtes sur la page 1sur 2

05/12/2019 CASER : Définition de CASER

TLFi
Entrez
Académie une caser Chercher
9ème édition forme
options d'affichage catégorie : toutes
Académie
8ème édition
CASER, verbe trans.
Académie A.− [Le compl. d'obj. désigne une chose] Ranger dans des cases. Caser des papiers.
4ème édition − Absol., JEUX (trictrac). Mettre deux dames dans une case au trictrac.
B.− P. ext., fam.
BDLP 1. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
Francophonie a) Mettre à telle ou telle place. Caser sa voiture dans le garage (cf. Q , Pierrot
mon ami, 1942, p. 169).
BHVF − Rare. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] :
attestations 1. − Allons, pas de pagaille, (...) Tout le monde aura de la place. Avec sa lampe
électrique, il fouillait les coins sombres et casait posément les hommes. (...)
DMF personne ne criait plus, pour ne pas l'ennuyer. On acceptait le coin désigné et
(1330 - 1500) l'on se nichait. D , Les Croix de bois,1919, p. 154.
b) Trouver une place pour quelque chose :
2. C'était si petit, que Gervaise avait cédé des affaires aux Poisson en quittant la
boutique, ne pouvant tout caser. Le lit, la table, quatre chaises, le logement était
plein. Z , L'Assommoir,1877, p. 672.
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
a) Trouver un emploi :
3. − Eh! dit Pillerault, cherche une place. N'as-tu pas des protections? Le Duc et
la Duchesse de Lenoncourt, Madame de Mortsauf, Monsieur de Vandenesse!
Écris-leur, vois-les, ils te caseront dans la maison du Roi avec quelque millier
d'écus; ... B , César Birotteau,1837, p. 345.
− Emploi pronom. :
4. Laurence (...) a un diplôme qui lui permettra de se caser comme institutrice
quelque part; ... T , La Maison des deux barbeaux,1879, p. 16.
b) Établir dans le mariage, marier. Caser sa fille.
− Emploi pronom. :
5. À force de se traîner d'entrevue en entrevue, Lili, qui avait déjà vingt-trois ans,
finirait bien par se caser; alors on songerait à marier Zaza. S.
B , Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 220.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. qq. ex. du part. passé adj. (sens fig.). Elle veut me
voir reprendre la plume et ne se donnera de repos que lorsqu'elle me saura casé,
heureux, occupé, bref dans l'ordre et sorti de l'éternel provisoire(A , Journal
intime, 1866, p. 406). 2. On rencontre ds la docum. le subst. masc. casement. Fait
d'être établi, casé. Je me prends à songer à tels et tels de mes amis qui, en épousant
des filles charmantes ont épousé en même temps la richesse et la liberté. (...) Et alors
le sentiment de mon aplatissement définitif, par la dépendance et par le casement me
redonne des bouillonnements d'orgueil rebelle (A , Journal intime, 1866, p. 154).
Prononc. et Orth. : [kɑze], (je) case [kɑ:z]. Lar. Lang. fr. transcrit [a] ant. Le reste des
dict. donne [ɑ] post.; à ce sujet cf. G Prononc. 1958, p. 32 : ,,On garde par
analogie l'ɑ postérieur, mais un peu plus bref et avec les muscles un peu lâchés, dans
les syllabes inaccentuées de accabler, flâner, lasser, envaser, phraser, damner,
ensabler, tasser, passer, endiablé, rablé, caser, tailleur, raser, écraser, repasser,
gagner, délabrer, navrer, grassement, gravement, brailler, railler,
dérailler``. Cf. encore G. S , Syst. des voyelles du fr. mod., Strasbourg, Inst. de
Phonét., 1950, p. 21 : ,,[ɑ] reproduit un ɑ long du latin médiéval ou du grec : cadavre,
fable, classe, case, oracle, érable, il déclame, phase``. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et
Hist. 1. a) 1562 « loger quelque chose » (Gouberville ds P , p. 114), attest.
isolée; b)1796 « placer, ranger » (D , Abr. de l'orig. de tous les cultes, p.
585); c) 1798 fam. pronom. (Ac. : [...] Se caser [...] S'établir); d) 1823 part. passé adj. «
mettre de l'ordre dans ses idées » (L C , Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, p.

https://cnrtl.fr/definition/caser 1/2
05/12/2019 CASER : Définition de CASER

149); 2. 1683 jeux « mettre deux dames sur une flèche » (W , J.-H. Nouv. dict.
fr.-all., Bâle); 3. 1820 fig. part. passé adjectivé (L . : [...] On dit qu'un
homme est bien casé, pour dire qu'il est parvenu à obtenir une bonne place); 1832
pronom. (R : Se caser [...] se placer dans une maison quelconque pour y
exercer sa profession); 1835 trans. (Ac.). Dér. de case* terme de jeu; suff. -é* (pour
l'adj.) et dés. -er (1 a plus prob. dér. de case1* « maison », dés. -er). Fréq. abs. littér.
: 224. Fréq. rel. littér. : es. : a) 189, b) 293; es. : a) 381, b) 408.

https://cnrtl.fr/definition/caser 2/2