Vous êtes sur la page 1sur 12

ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 480-8


Novembre 1996

Indice de classement : P 18-317

ICS : 91.100.10 ; 91.100.30

Adjuvants pour béton, mortier et coulis


Méthodes d'essai
Partie 8 : Détermination de l'extrait sec conventionnel

E : Admixtures for concrete, mortar and grout — Test methods —


Part 8 : Determination of the conventional dry material content
D : Zusatzmittel für Beton, Mörtel und Einpreßmörtel — Prüfverfahren —
Teil 8 : Bestimmung des Feststoffgehalts
© AFNOR 1996 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général de l'AFNOR le 20 octobre 1996 pour
prendre effet le 20 novembre 1996.
Avec la norme NF EN 480-6, remplace la norme homologuée NF P 18-380,
d'août 1989.

Correspondance La norme européenne EN 480-8:1996 a le statut d'une norme française.

Analyse Le présent document décrit une méthode de détermination de l'extrait sec


conventionnel d'un adjuvant.

Descripteurs Thésaurus International Technique : matériau de construction, béton, mortier,


coulis adjuvant pour béton, analyse chimique, dosage, matière sèche.

Modifications Reprise en norme européenne pour la partie de la NF P 18-380 traitant de la


détermination de l'extrait sec.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex
Tél. : 01 42 91 55 55 — Tél. international : + 33 1 42 91 55 55

© AFNOR 1996 AFNOR 1996 1er tirage 96-11-F


Adjuvants AFNOR P18A

Membres de la commission de normalisation


Président : M BOIS
Secrétariat : MLLE KERTESZ — AFNOR

MME BAROGHEL-BOUNY LCPC


M BESSET UNICEM
M BOIS CONSEIL GENERAL DES PONTS ET CHAUSSEES
M CAILLET CIA
M CANBOLAT REDLAND GRANULATS NORD
M DELORT ATILH
MLLE DUBOIS CERIB
M ESTERMAN SOLVAY SA
MME ESTOUP CERIB
M ETIENNE DAEI METT
MLLE FONTAINE AXIM
M GASSE CFPI
M GUILHEMAT SIKA SA
M HRABOVSKY BNTEC ASSOCIATION
M JACQUES LCPC
M JEANPIERRE EDF
M KUGLER SOCOTEC
M LAINE FIB
M MARTIN SIKA SA
M MINARD CEBTP
M MONACHON CAMPENON BERNARD
M MONFAIT SNCF
M MOUTON LCPC
M PIMIENTA CSTB
MME PAILLERE
M RESSE ABROTEC SARL
M RONZIER CHRYSO SA
M SEILLER AKI 2000 SARL
MLLE VINCENSINI AFNOR
M WITIER LCPC

Avant-propos national

Références aux normes françaises


La correspondance entre la norme mentionnée à l'article «Références normatives» et la norme française
identique est la suivante :
EN 934-2 : NF EN 934-2 (indice de classement : P 18-120-2) 1)

1) En cours de préparation.
NORME EUROPÉENNE EN 480-8
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Septembre 1996

ICS 91.100.10 ; 91.100.30


Descripteurs : matériau de construction, béton, mortier, coulis, adjuvant pour béton, analyse chimique,
dosage, matière sèche.

Version française

Adjuvants pour béton, mortier et coulis —


Méthodes d'essai —
Partie 8 : Détermination de l'extrait sec conventionnel

Zusatzmittel für Beton, Mörtel und Einpreßmörtel — Admixtures for concrete, mortar and grout —
Prüfverfahren — Test methods — Part 8 : Determination
Teil 8 : Bestimmung des Feststoffgehalts of the conventional dry material content

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 1996-08-04.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être
obtenues auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une ver-
sion faite dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue
nationale, et notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne,
Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Nor-
vège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 1996 Droits de reproduction réservés aux membres du CEN.


Réf. no EN 480-8:1996 F
Page 2
EN 480-8:1996

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d'application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives ..................................................................................................................... 4

3 Principe .............................................................................................................................................. 4

4 Appareillage ...................................................................................................................................... 4

5 Mode opératoire ............................................................................................................................... 5

6 Résultats ............................................................................................................................................ 5

7 Rapport d'essai .................................................................................................................................. 5


Page 3
EN 480-8:1996

Avant-propos

La présente norme européenne a été élaborée par le Comité Technique CEN/TC 104 «Béton (performance,
production, mise en œuvre et critères de conformité)» dont le secrétariat est tenu par le DIN.
Cette norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte iden-
tique, soit par entérinement, au plus tard en mars 1997, et toutes les normes nationales en contradiction
devront être retirées au plus tard en mars 1997.
La présente norme s'applique avec les autres normes de la série EN 480 pour les essais d'adjuvants suivant
la série de normes EN 934.
La série de normes EN 480 comporte les parties suivantes :
— Partie 1 : Béton et mortier de référence pour essais ;
— Partie 2 : Détermination du temps de prise ;
— Partie 4 : Détermination du ressuage du béton ;
— Partie 5 : Détermination de l'absorption capillaire ;
— Partie 6 : Analyse infrarouge ;
— Partie 8 : Détermination de l'extrait sec conventionnel ;
— Partie 10 : Détermination de la teneur en chlorure soluble dans l'eau ;
— Partie 11 : Détermination des caractéristiques des vides d'air dans le béton durci ;
— Partie 12 : Détermination de la teneur en alcalis dans les adjuvants.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants
sont tenus de mettre cette norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark,
Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal,
Royaume-Uni, Suède et Suisse.
Page 4
EN 480-8:1996

1 Domaine d'application
La présente norme européenne décrit une méthode de détermination de l'extrait sec conventionnel d'un
adjuvant.

2 Références normatives
Cette norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publica-
tions. Ces références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont
énumérées ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quel-
conque de ces publications ne s'appliquent à cette norme européenne que s'ils y ont été incorporés par
amendement ou révision. Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il
est fait référence s'applique.
EN 934-2 Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Partie 2 : Adjuvants pour béton — Définitions, spé-
cifications et critères de conformité 1).

3 Principe
Un échantillon d'adjuvant est séché dans une étuve à (105 ± 3) °C pendant 4 h.
Dans le cas d'un adjuvant liquide, cette méthode est utilisée pour caractériser la teneur en matière sèche.
Dans le cas d'un adjuvant en poudre, cette méthode est utilisée pour déterminer la masse réelle de la pou-
dre déshydratée.
La méthode ne permet pas de déterminer l'extrait sec absolu de l'adjuvant.

4 Appareillage
a) Un bac d'évaporation à fond plat, avec un diamètre de 75 mm et une profondeur de 45 mm ;
b) un dessiccateur ;
c) une étuve à ventilation forcée 2), contrôlée thermostatiquement à (105 ± 3) °C, équipée d'un dispositif
d'affichage de la température. La plage de température requise doit être maintenue dans toutes les par-
ties de l'étuve utilisées pour l'essai ;
d) une balance de laboratoire, précise à 0,5 mg près.

1) En préparation.
2) La circulation de l'air est nécessaire pour maintenir une température uniforme dans l'étuve.
Page 5
EN 480-8:1996

5 Mode opératoire
Le bac d'évaporation doit être chauffé pendant au moins 1 h dans une étuve à (105 ± 3) °C. Après refroidis-
sement pendant 30 min dans un dessiccateur, peser le bac d'évaporation. Répéter alors cette procédure
pour vérifier que la masse du bac d'évaporation est constante à 0,001 g près.
Peser une masse (M), d'environ 2 g d'adjuvant liquide ou environ 1 g d'adjuvant en poudre, dans le bac
d'évaporation, avec une précision de 0,001 g 3).
Placer ensuite l'échantillon dans l'étuve préchauffée à (105 ± 3) °C. L'y maintenir pendant 4 h à une tempé-
rature de (105 ± 3) °C, et le refroidir immédiatement après dans un dessiccateur 4).
Le peser ensuite à 0,001 g près et enregistrer R, la masse du résidu.
La détermination doit être effectuée deux fois.

6 Résultats
Le résultat s'exprime en pourcentage en masse, à l'aide de la formule suivante :
R
Extrait sec X = ----- × 100
M
où :
R est la masse du résidu, en grammes ;
M est la masse d'adjuvant, en grammes ;
X est l'extrait sec en masse, en pourcentage.
Si la moyenne des deux déterminations est inférieure ou égale à 20 %, la différence entre les deux résultats
ne doit pas dépasser la moyenne multipliée par 0,04. Si elle est supérieure à 20 %, la différence entre deux
résultats ne doit pas dépasser 0,80 % en masse.
Si ces écarts sont dépassés, renouveler les essais en double jusqu'à ce que les résultats concordent dans
les limites de l'écart maximal autorisé.

7 Rapport d'essai
Exprimer l'extrait sec de l'échantillon comme étant la moyenne des résultats des essais en double, expri-
mée à 0,1 % en masse près.

3) Pour que les résultats soient reproductibles, il est primordial que la masse du résidu sec ou de la pou-
dre déshydratée soit suffisante par rapport aux dimensions et à la masse du bac d'évaporation et à la
masse de l'échantillon.
4) Si l'adjuvant liquide ne peut être déshydraté par la méthode décrite, il convient d'utiliser une autre
méthode (voir EN 934-2).