Vous êtes sur la page 1sur 33

M i n i s t è r e d e l ' É d u c a t i o n N a t i o n a l e

Lycée Polyvalent Albert Claveille


80, rue Victor Hugo
B.P. 1085
24 001 PÉRIGUEUX CEDEX

Téléphone: 05.53.02.17.00
Télécopie: 05.53.02.17.40

Arts et Sciences au Pays de l'Homme

R. Aguirre Lycée Albert Claveille Périgueux, Date : 6 mars 1999


SOMMAIRE
Généralités ..........................................................................................................3
Les unités du système international et les unités pratiques :...............................3
Les différentes conventions pour le repérage des axes : ....................................3
Notations générales :.........................................................................................3
Actions : .........................................................................................................3
Sollicitations – Contraintes –Déformations :....................................................4
Coefficients et grandeurs sans dimensions : ...................................................5
Caractéristiques géométriques : .....................................................................6
Caractéristiques des aciers normalisés : ............................................................7
Rappels de R.D.M. : ..........................................................................................7
Aire des sections planes :...............................................................................7
Calcul d’une aire : .......................................................................................7
Aire brute A : ..............................................................................................7
Aire nette Anet :............................................................................................7
Aire homogénéisée AH : ..............................................................................9
Aire de cisaillement (pour les profils I, H): ...................................................9
Moment statique :...........................................................................................9
Centre de gravité G : ..................................................................................9
Moment quadratique (ou d’inertie) de flexion : ................................................9
Théorème de Huygens (translation d’axes) : ...............................................9
Moments quadratiques des laminés courants I, H :....................................... 10
Moments d’inertie de torsion (limités aux profils I, H) : .................................. 10
Modules de flexion élastique Wél : ................................................................ 10
Modules de flexion plastique Wpl : ................................................................ 10
Facteur de gauchissement : ......................................................................... 10
Rayons de giration : ..................................................................................... 10

Éléments pour les vérifications........................................................................ 12


Combinaisons de charges :.............................................................................. 12
Pondérations CM 66 – NV 65/67 (avec carte neige N84) : ............................ 12
Pondérations É.L.U. CM 66 + Additif 80 – NV 65/67 partie vent – N 84 :....... 13
Valeurs limites des déformations :.................................................................... 16
Verticalement :.......................................................................................... 16
Horizontalement :...................................................................................... 16
Effets dynamiques : ......................................................................................... 17
Organigrammes :............................................................................................. 17
Annexe 1: FLAMBEMENT: ........................................................................... 28
Flambement Additif 80: ............................................................................. 28
Flambement Eurocode 3:.......................................................................... 29
Annexe 2: DÉVERSEMENT: ........................................................................ 31
Déversement Additif 80:............................................................................ 31
Déversement Eurocode 3: ........................................................................ 32

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 2/33


GÉNÉRALITÉS Le CM 66 et l’additif 80 utilise xx pour l’axe de « forte inertie » et yy pour la « faible inertie ».
Avec l’Eurocode 3, les nouvelles conventions donnent yy pour la « forte inertie » et zz pour la
« faible inertie ». On préférera cette dernière convention.

Les unités du système international et les unités pratiques :


Grandeurs à mesurer Unités pratiques Unités S.I. Équivalence y y z
Efforts daN N 1 daN = 10 N
kN 1 kN = 103 N
Moments fléchissants m.daN m.N 1 m.daN = 10 m.N y
z x
m.kN 1 m.kN = 103 m.N
Contraintes daN/mm2 N/m2 = Pa 1 daN/mm2 = 107 Pa
N/mm2 1 N/mm2 = 1 MPa
Charges surfaciques ou daN/m2 N/m2 = Pa 1 daN/m2 = 10 Pa
densités de charges kN/m2 1 kN/m2 = 103 Pa
Modules de flexion cm3 m3 1 cm3 = 10-6 m3 Conventions généralement
utilisées en R.D.M. et Mécanique Conventions utilisées dans CM 66 Conventions utilisées dans
et l'Additif 80
élastique Wél des Structures l'Eurocode 3

Modules de flexion cm3 m3 1 cm3 = 10-6 m3


plastique Wpl z
v
Moments statiques cm3 m3 1 cm3 = 10-6 m3
Moments quadratiques cm4 m4 1 cm4 = 10-8 m4 u
(d’inertie) I
y
Sections A mm2 m2 1 mm2 = 10-6m2
cm2 1 cm2 = 10-4 m2
Longueurs mm m 1 mm = 10-3 m
Flèches mm m 1 mm = 10-3 m
cm 1cm = 10-2 m Notations générales :
Les décaNewtons sont souvent assimilés aux kilogrammes : 1 daN Ë 1kg. L’accélération de
la pesanteur g est proche de 10 m/s2 (en fait g = 9,81 m/s2, approximation tout à fait Actions :
réaliste au vu des précisions des calculs). A Charge accidentelle (explosion, choc de véhicules…) daN
F Charge ponctuelle en général daN
Les différentes conventions pour le repérage des axes : G Charge d’exploitation ponctuelle daN
Suivant l’évolution des règlements, les conventions pour les repérages des axes sont
différentes. Q Charge d’exploitation ponctuelle daN
En R.D.M. et Mécanique des structures, le matériau n’est pas forcément de l’acier et les Sn Charge de neige normale daN/m2
habitudes peuvent être différentes (compression positive pour le béton, traction positive
pour l’acier). Se Charge de neige extrême daN/m2
Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 3/33
Sr Charge de neige réduite daN/m2 NR Effort normal résistant daN
2
S0 Charge de neige au sol suivant N84 daN/m NK Effort normal critique d’Euler daN
Sa Charge de neige accidentelle suivant N84 daN/m2 Npl ou Np Effort normal de plastification daN
2
SI , SII , SIII Charges de neige suivant N84 daN/m Nu Effort normal ultime daN
2
Wn Charge de vent normale daN/m V Effort tranchant sollicitant daN
We Charge de vent extrême daN/m2 Vpl ou Vp Effort tranchant de plastification daN
2
qh Pression dynamique normale hauteur h (NV 65/67) daN/m Vu Effort tranchant ultime daN
p Charge uniformément répartie, en général daN/m ou f ou δ Flèche d’une poutre mm, cm
daN/m2
fu ou σR Contrainte de rupture d’une pièce MPa, daN/mm2
g Charge permanente uniformément répartie daN/m ou
daN/m2 fub Contrainte de rupture d’un boulon MPa, daN/mm2
q Charge d’exploitation uniformément répartie daN/m ou fy ou σe Contrainte limite d’élasticité d’un acier MPa, daN/mm2
daN/mm2 fréd Contrainte limite d’élasticité réduite pour l’aire de MPa, daN/mm2
cisaillement : fréd = (1 - ρ).fy
Sollicitations – Contraintes –Déformations : ε (epsilon) Allongement relatif (déformation) %
E Module d’élasticité longitudinale de l’acier (E = MPa, daN/mm2
210 000 MPa = 21 000 daN/mm2) εy ou εe Déformation correspondant à la contrainte limite %
 σ e
ν (nu) Coefficient de Poisson (pour l’acier, ν = 0,3) Sans unité d’élasticité fy  εe = εy = 
 E
G Module d’élasticité transversale de l’acier MPa, daN/mm2
σ Contrainte normale MPa, daN/mm2
 E 
G = (G = 81 000 MPa = 8 100 daN/mm2)
2(1+ν )  π E
2
 σK MPa, daN/mm2
Contrainte critique d’Euler  σ K = 2 
 λ 
Fp ou Pv Effort de précontrainte dans un boulon daN
σD Contrainte critique de déversement MPa, daN/mm2
M Moment sollicitant, en général m.daN
σeb Contrainte limite d’élasticité garantie de l’acier des MPa, daN/mm2
Mm Moment sollicitant maximum (Additif 80) m.daN boulons précontraints
Mcr Moment critique élastique de déversement m.daN σréd Contrainte limite d’élasticité garantie de l’acier des MPa, daN/mm2
boulons non précontraints (valeur réduite)
Meff Moment efficace (section de classe 4) m.daN
τ (tau) Contrainte tangentielle ou de cisaillement MPa, daN/mm2
Mél ou Me Moment élastique m.daN
τcr Résistance critique élastique au voilement par MPa, daN/mm2
MN Moment résistant plastique réduit du fait de l’effort m.daN
cisaillement
axial
τe Contrainte limite de cisaillement pur en élasticité MPa, daN/mm2
Mpl ou Mp Moment plastique m.daN
 τ = fy  dans le cas du critère de Von Mises
MR Moment résistant m.daN  e 
 3
Mu Moment ultime m.daN τ// Contrainte de cisaillement parallèle à l’axe d’un MPa, daN/mm2
cordon de soudure
N Effort normal, en général daN

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 4/33


τ⊥ Contrainte de cisaillement perpendiculaire à la MPa, daN/mm2 m Nombre de plans de cisaillement ou de frottement Sans unité
section de gorge d’un cordon de soudure
n N Sans unité
n= ou nombre de boulons
∆ou δ Déplacement horizontal en tête de poteau mm, cm Npl
(delta)
n E1 Sans unité
T Période d’oscillations (NV 65/67) s Coefficient d’équivalence entre 2 matériaux n =
E2
δ (delta) Coefficient d’influence des déformations d’effort Sans unité
Coefficients et grandeurs sans dimensions : tranchant dans le flambement des pièces composées
B Coefficient caractéristique du niveau d’application Sans unité (selon CM 66)
des charges (déversement selon CM 66) βM (beta) Facteur de moment uniforme équivalent Sans unité
C Coefficient caractéristique de la répartition Sans unité (flambement)
longitudinale des charges (déversement selon CM 66) βw Facteur de corrélation (soudures) Sans unité
C, Ce et Ci Coefficients de pression : C = Ce – Ci (e :extérieur Sans unité ε (epsilon) Coefficient de réduction élastique de l’acier Sans unité
et i : intérieur)
 235
D Coefficient caractéristique des dimensions de la Sans unité ε = 
pièce (déversement selon CM 66)  fy 
η (eta) Facteur de distribution de rigidités (flambement) Sans unité
K Coefficient d’encastrement ou de rigidité Sans unité
poteau/poutre λ (lambda)  l Sans unité
Élancement  λ = K
a A Sans unité  i
a = w rapport de la section de l’âme d’une poutre à
A 
λK E Sans unité
la section totale Élancement Eulérien  λ K = π. 
 σ e
k Coefficient de flambement (selon CM 66) Sans unité
λ Sans unité
λ Élancement réduit  λ =
k Coefficient minorateur (soudures) Sans unité  λ K

k0 Coefficient de flambement (selon Additif 80) Sans unité Élancement de déversement Sans unité
λ LT
k1 Coefficient d’amplification des contraintes de Sans unité
compression (selon CM 66) λw  fy  Sans unité
Élancement de l’âme d’une poutre  λ w = 
kd Coefficient de déversement (selon CM 66) Sans unité  3. τcr
λ’ Élancement fictif, compte tenu des déformations Sans unité
kD Coefficient de déversement (selon Additif 80) Sans unité
d’effort tranchant
kf Coefficient d’amplification des contraintes de Sans unité
λ0 Élancement fictif d’une membrure comprimée de Sans unité
flexion (selon CM 66)
pièces treillis (déversement selon CM 66)
km , km’ Coefficient de flambement des tronçons de Sans unité
λm , λm’ Élancement des tronçons de membrures d’une pièce Sans unité
membrures de pièces treillis (selon CM 66) treillis (selon CM 66)
ks Coefficient de dimension des trous de perçage pour Sans unité
λa , λb Rapports de dimensions (NV 65/67) Sans unité
boulons
µ (mu) Coefficient d’éloignement de l’état critique (selon Sans unité
ky et kz Coefficients de flambement-flexion Sans unité
CM 66)
kτ Coefficient de voilement par cisaillement Sans unité
µ Coefficient de frottement entre 2 pièces en contact Sans unité

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 5/33


ρ (rho) Rendement d’une section Sans unité d0 ou dtr Diamètre de perçage des trous de boulonnage mm, cm
χ (chi) Coefficient de réduction de flambement Sans unité g Largeur du champ diagonal de traction (voilement) mm, cm
χLT Coefficient de réduction de déversement Sans unité h Hauteur d’une pièce en général mm, cm
ψ (psi) Coefficient de distribution de contraintes ou Sans unité h0 ou h* Distance entre axes neutres des semelles d’une mm, cm
coefficient de combinaison (Eurocode 3) poutre
γ (gamma) Coefficient partiel de sécurité Sans unité i  I mm, cm
Rayon de giration d’une section  i = 
Indice Sd Sollicitation de calcul Selon  A
l Longueur en général ou portée d’une poutre mm, cm, m
Indice Rd Résistance de calcul Selon
lD Longueur de déversement d’une poutre mm, cm, m
Caractéristiques géométriques : lk Longueur de flambement d’une poutre mm, cm, m
A Section brute d’une pièce cm 2
l0 Longueur nominale d’une poutre mm, cm, m
Aeff Section efficace d’une pièce (classe 4) cm2 r cm3
Rigidité d’une barre  r = l
I
An Section nette d’une pièce cm2  
Af Section d’une semelle de poutre en double Té cm2 t Épaisseur d’une pièce ou d’une tôle mm, cm
2 tf ou es Épaisseur d’une semelle de poutre mm, cm
Av Aire de cisaillement cm
Aw Section de l’âme d’une pièce cm2 tw ou ea Épaisseur d’une âme de poutre mm, cm
As Section résistante de la tige d’un boulon en fond de cm2 vs ou v’ Distance de la fibre extrême supérieure à l’axe mm, cm
filet neutre d’une section
It ou J Moment d’inertie de torsion cm4 vi ou v Distance de la fibre inférieure à l’axe neutre d’une mm, cm
4
section
Iw Facteur de gauchissement d’une section cm
α (alpha) Angle en général degré [°], radian
Iy Moment d’inertie de flexion maximal cm4 [rad]
Iz Moment d’inertie de flexion minimal cm4 β (beta) Angle de toiture dans N84 degré [°], radian
3 [rad]
Weff Module de résistance efficace cm
θ (thêta) Angle en général degré [°], radian
I Module de résistance élastique cm3 [rad]
Wél ( = )
v
φ (phi) Rotation degré [°], radian
Wpl ou Z Module de résistance plastique cm3 [rad]
S ou µ (mu) Moment statique cm3
a Épaisseur utile (ou gorge) d’un cordon de soudure mm, cm
b Largeur d’une semelle de poutre mm, cm
c Portée en console d’une semelle de poutre mm, cm
d Diamètre nominal des tiges des boulons ou hauteur mm, cm
de la partie droite d’une âme
Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 6/33
Caractéristiques des aciers normalisés : Rappels de R.D.M. :
Les aciers de construction sont réglementés par la norme EN 10-025 qui définit les nuances Aire des sections planes :
d’acier. Elle définit également, pour une nuance donnée, des classes de qualité (JR, JO, J2,
G3) qui se distinguent notamment par leur soudabilité. Cette norme concerne les aciers
Calcul d’une aire :
non alliés, laminés à chaud et destinés à la fabrication d’éléments de construction, soudés
Pour un rectangle en coordonnées cartésiennes A = b.h
ou non, et qu’il s’agisse de produits plats aussi bien que de produits longs.
En construction, nous nous limitons à 3 nuances principales d’acier ; S235 dans la b
majorité des cas, S275 et S355 plus rarement utilisés, par exemple dans les ouvrages d’art. z
x
Le calcul en plasticité peut être utilisé dans l’analyse globale des structures ou de

h
leurs éléments à la condition que l’acier satisfasse aux 3 exigences suivantes : tw
• la contrainte à la rupture en traction fu doit être supérieure de 20% au moins à
la limite d’élasticité fy : fu ¦ 1,2.fy y b

h
d
• l’allongement à la rupture εu (correspondant à fu) doit être supérieur à 15% :εu
¦ 0,15 r π
• l’allongement à la rupture εu doit être supérieur à 20 fois l’allongement εy tf Pour un profil I, H A = htw + 2(b – tw )tf + 4r2(1 - )
4
(correspondant à fy ) : εu Ÿ 20εy
Les 3 nuances d’acier figurant dans le tableau suivant satisfont à ces 3 exigences. c c
Caractéristiques Nuances d’aciers
mécaniques des
aciers en fonction de Aire brute A :
S.235 S.275 S.355 L’aire brute est obtenue en prenant les dimensions nominales de la section sans déductions.
leur épaisseur t
Contrainte limite
Aire nette Anet :
élastique fy (MPa)
L’aire nette est égale à l’aire brute diminuée des aires des trous.
t Ÿ 16 mm 235 275 355
  l 
2
16 < t Ÿ 40 mm 225 265 345 An = e  b – n dtr + Σ  i 
40 < t Ÿ 63 mm   4 ti  min
215 255 335

Contrainte de Aire efficace Aeff :


rupture en traction fu L’aire efficace est l’aire brute réduite, en partie comprimée, du fait du voilement local, et
(MPa) concerne les sections de classe 4.
360/510 430/580 510/680 Une méthode de calcul : on suppose que la contrainte maximale dans la paroi est égale à la
t Ÿ 3 mm 340/470 410/560 490/630 contrainte limite d’élasticité fy tout en gardant la même distribution de contraintes (paramètre
3< t Ÿ 100 mm ψ ). Dans ce cas, la largeur efficace de la paroi ne dépend que de la distribution des contraintes.

Allongement minimal De façon approchée, le coefficient de réduction ρ peut être obtenu de la manière suivante :
moyen ε
• lorsque λ p Ÿ 0,673 ρ =1
t Ÿ 3 mm 18% 15% 15%
3< t Ÿ 150 mm 23% 19% 19% (λ p – 0,22)
• lorsque λ p > 0,673 ρ =
λ 2p

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 7/33


fy b
où λ p est l’élancement de la paroi donné par : λ p = =
σ cr
28,4$ t $ ε $ k σ
avec t : épaisseur de la paroi
235
ε=
fy
σcr : contrainte critique de la paroi
kσ :coefficient de voilement correspondant au rapport de contraintes ψ tiré du
tableau 5.3.2 ou du tableau 5.3.3 selon le cas donnés ci-après.
b : largeur de la paroi à considérer.

= d pour les âmes

= b pour les parois internes des semelles (sauf sections creuses )

= b – 3 t pour les semelles des sections creuses

= c pour les parois des semelles en console
(b + h)
• = pour les cornières à ailes égales
2
(b + h)
• = h ou pour les cornières à ailes inégales
2
f
Les contraintes étant limitées à y dans les sections de classe 4, on peut remplacer fy
γ M1
fy
par fyd = dans le calcul de λ p sauf
γ M1
cas visés 5.3. (9).
Figure 5.3.1 Section de classe 4

Effort axial
Figure 5.3.2 Section de classe 4

Moment fléchissant

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 8/33


Aire homogénéisée AH :
L’aire homogénéisée d’une section hétérogène, constituée de 2 matériaux différents, est obtenue
en utilisant un coefficient d’équivalence n égal au rapport des modules d’élasticité longitudinal
E des matériaux constitutifs. En construction mixte (acier + béton) :
E
AH = B + n.A avec n = A (A : acier et B : béton)
EB

Aire de cisaillement (pour les profils I, H):


Av.z = A – 2btf + (tw + 2r)tf Av.y = 2btf + (tw + r)tw

Moment statique :
Le moment statique µ d’une aire plane A par rapport à un axe X situé dans son plan est égal au
produit de cette aire par la distance algébrique du centre de cette aire à l’axe X :
µ = A.d = bh.d pour un rectangle
Remarque : Le moment statique est noté S dans l’additif 80.
Centre de gravité G :
Le calcul du moment statique permet de déterminer la position du centre de gravité d’une
section, puis de connaître la position de l’axe neutre.
µ Σ A .d
yG = x = i i
A ΣAι

Moment quadratique (ou d’inertie) de flexion :


bh3
Ix = pour une aire rectangulaire
12
x

h
Théorème de Huygens (translation d’axes) :
Le moment quadratique étant généralement calculé par rapport aux axes

d
principaux de la surface, il est nécessaire de « transporter » ce moment b
par rapport à un axe distant : X
IX = Ix + A.d 2

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 9/33


Moments quadratiques des laminés courants I, H : Modules de flexion plastique Wpl :
Le module de flexion plastique est la somme des moments statiques (de part et d’autre de
l’axe) : Wpl = µ1 + µ2
3
h3 tw (b – tw) tf (h - tf )2 tf (b – tw) A1 = A2
Iy = + +
12 2 6 µ1 = A1 . d1
2
µ2 = A2 . d2
+ r (4 - π) -tf - r  1 –
2 h 2  A1

 2  12 – 3 π b
z d1 : distance entre centre de gravité de A1 et l’axe. A.N.P.
 1 π 1 
+ 4r4  - –  d2 : distance entre centre de gravité de A2 et l’axe. G
 3 16 9(4 - π)  En particulier, pour les profils symétriques, µ1 = µ2 et donc
tw Wpl = 2.µ (= 2.S cf. Additif 80) A2
ht3w 2
(b – tw) tf (b + tw ) t (b – tw) 3 y
+ f

h
Iz = +

d
12 8 24
2
r Pour les profilés laminés courants :
+ r2 (4 - π) w + r  1 –
t 2 
 tf t h2 4-π 2 3 π - 10 3
 2  12 – 3 π Wpl.y = 2.µy = w + (b – tw)(h – tf )tf + r (h – 2tf ) + r
4 2 3
 1 π 1  c c
+ 4r4  - –  b2t (h – 2tf ) 2  10  π
 3 16 9(4 - π)  Wpl.z = f + tw + r3  - π +  2 −  tw r 2
2 4  3   2

Facteur de gauchissement :
t b3
Iw = f (h – tf )2
Moments d’inertie de torsion (limités aux profils I, H) : 24
4
  t 
 (tf + r)2 + tw r + w

2bt3f t   (h –
t4f 2tf )t3w  r  t  4 Rayons de giration :
It =  1 – 0,63 f  1 - 4 + + 2 0,1 + 0,15 w 
Iy Iz
3  b  12b  3  tf  tf  2r + tf  iy = et iz =
A A

Modules de flexion élastique Wél :

Iy I
Wél.y = et Wél.z = z avec v distance de l’axe neutre à la fibre extérieure.
v v
h b
Pour les profils I , H : v= sur y et v = sur z
2 2

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 10/33


Classes des laminés courants : Acier S.275 fy = σ e = 275 MPa = 27,5 daN/mm2:
Les classes des sections interviennent dans les vérifications suivant l’Eurocode 3. Type de profil Numéro du profil Classes de sections
Compression seule Flexion /y seule Flexion /z seule

Acier S.235 fy = σ e = 235 MPa = 23,5 daN/mm : 2 80 à 220 1 1 1


Type de profil Numéro du profil Classes de sections IPE 240-270-300 2 1 1
Compression seule Flexion /y seule Flexion /z seule 330-360-400 3 1 1
80 à 240 1 1 1 450 à 600 4 1 1
80 à 140 1 1 1
IPE 270 à 360 2 1 1
IPE A 160-180 2 1 1
400-450-500 3 1 1
200-220-240 3 1 1
550-600 4 1 1
270 à 600 4 1 1
80 à 160 1 1 1
180 à 270 1 1 1
IPE A 180 à 240 2 1 1
IPE O 300 à 450 2 1 1
270 –300-330 3 1 1
500-550 3 1 1
360 à 600 4 1 1
600 2 1 1
IPE O 180 à 360 1 1 1
100 à 160 1 1 1
400 à 600 2 1 1
180 à 240 2 2 2
100 à 240 1 1 1
HEA 260-280-300 3 3 3
260-280-300 2 2 2
340 à 450 1 1 1
HEA 320 à 500 1 1 1
500-550 2 1 1
550-600 2 1 1
600 3 1 1
650-700 3 1 1
650 à 1000 4 1 1
800-900-1000 4 1 1
100 1 1 1
100 1 1 1
120 à 260 3 3 3
120 2 2 2
HEA A 280-300 4 4 3
HEA A 140 à 450 3 3 3
320 à 500 3 3 3
500 2 2 2
550 3 2 2
550-600 3 1 1
600-650 4 2 2
650 à 1000 4 1 1
700 à 1000 4 1 1
100 à 600 1 1 1
100 à 550 1 1 1
HEB 650-700 2 1 1
HEB 600-650-700 2 1 1
800-900 3 1 1
800 3 1 1
1000 4 1 1
900-1000 4 1 1
100 à 800 1 1 1
100 à 700 1 1 1
HEM 900 2 1 1
HEM 800 2 1 1
1000 3 1 1
900 3 1 1
1000 4 1 1

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 11/33


Acier S.355 fy = σ e = 355 MPa = 35,5 daN/mm2: ÉLÉMENTS POUR LES VÉRIFICATIONS
Type de profil Numéro du profil Classes de sections
Compression seule Flexion /y seule Flexion /z seule
80 à 160 1 1 1 Combinaisons de charges :
IPE 180 à 240 2 1 1
270 3 1 1 Pondérations CM 66 – NV 65/67 (avec carte neige N84) :
300 à 600 4 1 1 1 3 4
Q + ( G + T )
80-100-120 1 1 1 2 3
IPE A 140 2 1 1 3 4
2
160-180 3 1 1 Sn + ( G + T )
2 3
220 à 600 4 1 1
3 3 4
180-200 1 1 1 Wn + ( G + T )
2 3
IPE O 220-240-270 2 1 1
300 à 400 3 1 1
450 à 600 4 1 1 4 17 4
( Q + Sn ) + ( G + T )
100-120 1 1 1 12 3
140-160 2 2 2 5 17 4
( Q + Wn ) + ( G + T )
HEA 180 à 340 3 3 3 12 3
360 2 2 2
6 17 4
400-450 2 1 1 ( Sr n + Wn ) + ( G + T )
12 3
500 3 1 1
550 à 1000 4 1 1
100 à 180 3 3 3 7 4
( Q + Sr n + Wn + G + T )
200 à 280 4 4 3 3
300 4 4 4
HEA A 320-340-360 4 3 3 8 Q + Sr n + We + G + T
400 3 3 3
450 à 650 4 3 3
9 Q + Sr e + Wn + G + T
700-800 4 2 2
900-1000 4 1 1
100 à 450 1 1 1
10 Q + Se + G + T
HEB 500-550 2 1 1
600-650 3 1 1
700-1000 4 1 1
Si Se est inférieure à la charge accidentelle Sa alors
on prendra cette dernière à la place de Se (c’est le
100 à 650 1 1 1
cas des faibles altitudes).
HEM 700 2 1 1
800 3 1 1
900-1000 4 1 1

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 12/33


Pondérations É.L.U. CM 66 + Additif 80 – NV 65/67 partie vent – N 84 : Pondérations Eurocode 3 : (2.3.2.2)
Altitude Ÿ 500 m Altitude > 500 m
3 4 3 4 Combinaisons à l’É.L.U. :
1
Q + (G + T) Q + (G + T) Pour les combinaisons à l’É.L.U. la formulation générale s’écrit :
2 3 2 3
∑ γGj Gj + γ1 Q1 + ∑ γQi ψ 0i Qi Qi : les actions variables.
2 3 4 3 4 j i>1
S + (G + T) S + (G + T) • charges d’exploitation
2 I 3 2 I 3
Gi : les actions permanentes • actions du vent (valeur NV
3 4 3 4 • poids propres
S + (G + T) S + (G + T) 65/67 x 1,2)
2 II 3 2 II 3 • action de précontrainte • actions de la neige (sauf
3 3 4 3 4 • déplacement différentiel des appuis neige accidentelle)
W + (G + T) W + (G + T)
2 n 3 2 n 3 • déformation imposée à la • actions des gradients
construction thermiques
4 17 4 17 4
(Q + SI ) + (G + T) (Q + SI ) + (G + T) Pour les situations accidentelles (cas de la neige accidentelle) :
12 3 12 3
17 4 17 4 ∑ γGAj Gj + Ad + ψ 11 Q1 + ∑ ψ 2i Qi
(Q + SII ) + (G + T) (Q + SII ) + (G + T) j i>1
12 3 12 3
5 17 4 17 4 Valeurs des coefficients γ :
(Q + Wn ) + (G + T) (Q + Wn ) + (G + T)
12 3 12 3 • γG = 1,35
6 _ 17 1 4 Si G est favorable alors γG = 1
( S + Wn ) + (G + T) • γQ = 1,5
12 2 I 3
Si Q est favorable alors γQ = 0
_ 17 1 4
( S + Wn ) + (G + T) • γGA = 1 sauf précision cahier des charges
12 2 II 3
Valeurs des coefficients ψ :
17 4 17 4 Action variable concernée Symbole Modalités d’application Valeurs
(S + Wn ) + (G + T) (S + Wn ) + (G + T)
12 III 3 12 III 3 Charge imposée ψ0 Valeur de combinaison 0,87 x valeur NF P 06-001
7 _ 4 1 Charge d’exploitation ψ1 Valeur fréquente valeur NF P 06-001
(Q + SI + Wn + G + T)
3 2 ψ2 Valeur quasi-permanente valeur NF P 06-001

_ 4 1 ψ0 Valeur de combinaison 0,67


(Q + SII + Wn + G + T)
3 2 Vent ψ1 Valeur fréquente 0,2

4 4 ψ2 Valeur quasi-permanente 0
(Q + SIII + Wn + G + T) (Q + SIII + Wn + G + T)
3 3 ψ0 Valeur de combinaison 0,87 x 0,77

1 ψ1 Valeur fréquente h Ÿ 500 m ; 0,15


8 _
Q+ S + We + G + T Neige
2 I h>500 m ; 0
ψ2 Valeur quasi-permanente h Ÿ 500 m ; 0,30
_ 1
Q+ S + We + G + T h>500 m ; 0,10
2 II
ψ0 Valeur de combinaison 0,53
Q + SIII + We + G + T Q + SIII + We + G + T
Température ψ1 Valeur fréquente 0,50
Q + Sa + G + T Q + Sa + G +T Valeur quasi-permanente 0
ψ2

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 13/33


Bilan Combinaisons à prendre en compte à l’É.L.U. Eurocode 3 :
Altitude Ÿ 500 m Altitude > 500 m
1 1,35 G + 1,5 Q + 1,5 [ 0,67 SI ou 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ] 1,35 G + 1,5 Q + 1,5 [ 0,67 x 0,5 SI + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
1,35 G + 1,5 Q + 1,5 [ 0,67 SII ou 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ] 1,35 G + 1,5 Q + 1,5 [ 0,67 x 0,5 SII + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
1,35 G + 1,5 Q + 1,5 [ 0,67 SIII + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ] 1,35 G + 1,5 Q + 1,5 [ 0,67 SIII + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
2 1,35 G + 1,5 T + 1,5.[ 0,67 SI ou 0,67 (1,2 Wn) + 0,87 ψ 0 Q ] 1,35 G + 1,5 T + 1,5 [ 0,67 x 0,5 SI + 0,67 (1,2 Wn) + 0,87 ψ 0 Q ]
1,35 G + 1,5 T + 1,5 [ 0,67 SII ou 0,67 (1,2 Wn) + 0,87 ψ 0 Q ] 1,35 G + 1,5 T + 1,5 [ 0,67 x 0,5 SII + 0,67 (1,2 Wn) + 0,87 ψ 0 Q ]
1,35 G + 1,5 T + 1,5 [ 0,67 SIII + 0,67 (1,2 Wn) + 0,87 ψ 0 Q ] 1,35 G + 1,5 T + 1,5 [ 0,67 SIII + 0,67 (1,2 Wn) + 0,87 ψ 0 Q ]
3 1,35 G + 1,5 SI + 1,5 [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T] 1,35 G + 1,5 x 0,5 SI + 1,5 [ 0,67 (1,2.Wn ) + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T]
1,35 G + 1,5 SII + 1,5 [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T] 1,35 G + 1,5 x 0,5 SII + 1,5 [ 0,67 (1,2 Wn ) + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
1,35 G + 1,5 SIII + 1,5 [ 0,67 (1,2 Wn ) + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T] 1,35 G + 1,5 SIII + 1,5 [ 0,67 (1,2 Wn ) + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
4 _ 1,35 G + 1,5 (1,2 Wn ) + 1,5 [ 0,6 x 0,5 SI + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
1,35 G + 1,5 (1,2 Wn ) + 1,5 [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T] 1,35 G + (1,2 Wn ) + 1,5 [ 0,67 x 0,5 SII + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
1,35 G + 1,5 (1,2 Wn ) + 1,5 [ 0,67 SIII + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ] 1,35 G + (1,2 Wn ) + 1,5 [ 0,67 SIII + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
5 G + ψ 1 Q + Sa G + ψ 1 Q + Sa
Bâtiments industriels :
Si G est favorable 1,35 devient 1 ; Si Q, Wn , S devient favorable 1,5 devient 0 § Charges de type installations et unités de production définies par leurs poids,
encombrements, localisation, conditions d’appui et coefficients dynamiques :
Valeurs des coefficients ψ pour les charges d’exploitation :  ψ 0 = 1
Bâtiments non industriels :  ψ1 = 1
§ ψ0 :  ψ 2 = 1
Bât., tous locaux, à l’exception des archives et des parcs de stationnet : 0,77 § Charges des matériels roulants lourds nécessaires à la manutention des produits,
Bât., parcs de stationnement et archives : 0,90 soit à l’entretien des machines :
§ ψ1 :  ψ 0 = 1
Bât., salles de réunion à places assises, halles diverses, salles d’exposition,  ψ1 = 1
dortoirs : 0,65  ψ 2 = 0
Bât., locaux non visés en ci-dessus et ci-dessous : 0,75 § Charge uniformément répartie au m2 représentant le personnel, les
Bât., archives : 0,90 approvisionnements en produits, les déchets et le matériel roulant léger, liés au
§ ψ2 : fonctionnement des machines :
Bât., halles diverses, salles d’exposition et autres locaux destinés au transit. Salles  ψ 0 = 0,77
de réunions, lieux de culte, salles et tribunes de sport, salles de danse et tout autre  ψ 1 = 0,77
lieu avec places debout et utilisation périodique : 0,25  ψ 2 = 0,65
Bât., salles de classe, restaurants, dortoirs, salles de réunions avec places
assises : 0,40
Bât., locaux non cités : 0,65
Bât., archives : 0,80

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 14/33


Combinaisons à l’É.L.S. : Les formulations générales se présentent sous les formes :
Combinaison rare :
∑ Gj + Q1 + ∑ ψ 0i Qi
j i>1

Combinaison fréquente :
∑ Gj + ψ 11 Q1 + ∑ ψ 2i Qi
j i>1

Combinaison quasi-permanente :
∑ Gj + ∑ ψ 2i Qi
j i¦1

Bilan Combinaisons à prendre en compte à l’É.L.S. Eurocode 3 :


Altitude Ÿ 500 m Altitude > 500 m
1 G + Q + [ 0,67 SI ou 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ] G + Q + [ 0,67 x 0,5 SI + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
G + Q + [ 0,67 SII ou 0,67 (1,2 Wn )+ 0,53 T ] G + Q + [ 0,67 x 0,5 SII + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
G + Q + [ 0,67 SIII + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ] G + Q + [ 0,67 SIII + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
2 G + SI + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ] G + 0,5 SI + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
G + SII + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ] G + 0,5 SII + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
G + SIII + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ] G + SIII + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,67 (1,2 Wn ) + 0,53 T ]
3 G + (1,2 Wn ) + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ] G + (1,2 Wn ) + [ 0,67 x 0,5 SI + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
Combinaisons G + (1,2 Wn ) + [ 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ] G + (1,2 Wn ) + [ 0,67 x 0,5 SII + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
rares
G + (1,2 Wn ) + [ 0,67 SIII + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ] G + (1,2 Wn ) + [ 0,67 SIII + 0,87 ψ 0 Q + 0,53 T ]
1 _ G + ψ 1 Q + [ 0,10 SI ]
_ G + ψ 1 Q + [ 0,10 SII ]
G + ψ1 Q G + ψ 1 Q + [ 0,10 SIII ]
2 G + 0,15 SI + ψ 2 Q G + 0,30 SI + ψ 2 Q
Combinaisons G + 0,15 SII + ψ 2 Q G + 0,30 SII + ψ 2 Q
fréquentes
G + 0,15 SIII + ψ 2 Q G +0,30 SIII + ψ 2 Q
3 _ G + 0,20 (1,2 Wn ) + [ 0,10 x 0,5 SI + ψ 2 Q ]
_ G + 0,20 (1,2 Wn ) + [ 0,10 x 0,5 SII + ψ 2 Q ]
G + 0,20 (1,2 Wn ) + ψ 2 Q G + 0,20 (1,2 Wn ) + [ 0,10 SIII + ψ 2 Q ]
1 Combinaisons _ G + [ 0,10 SI + ψ 2 Q ]
quasi- _ G + [ 0,10 SII + ψ 2 Q ]
permanentes
G + ψ2 Q G + [ 0,10 SIII + ψ 2 Q ]
(Les combinaisons avec T ne sont pas indiquées. Les valeurs des coefficients ψ ι pour les charges d’exploitation sont les mêmes qu’aux É.L.U.)

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 15/33


Facteurs partiels de sécurité Eurocode 3 : Valeurs limites des déformations :
Les résistances de calcul sont affectées d’un facteur partiel de sécurité γM dont les valeurs Si les valeurs ne sont pas fixées au niveau du descriptif (cahier des charges); l’Eurocode 3
sont les suivantes : recommande les valeurs limites suivantes :

Calcul des sections transversales : Verticalement :


• section brutes de classe 1,2 ou 3 :γM0 = 1 (ou 1,1 s’il s’agit d’aciers non l l
agréés) • toitures en général : f< avec δ2 <
200 250
• sections brutes de classe 4 : γM1 = 1,1 l l
• planchers en général : f< avec δ2 <
• sections nettes au droit des trous :γM2 = 1,25 250 300
l l
• planchers supportant des poteaux : f< avec δ2 <
Calcul des pièces à l’instabilité élastique : 400 500
• flambement 

• déversement  γM1 = 1,1 Horizontalement :
• voilement  • poteaux de portiques en général : ∆
h
<
300
Calcul des assemblages : h
• poteaux de portiques avec pont roulant : ∆<
Assemblages par boulons non précontraints : 500
• sollicités au cisaillement : γMB = 1,25
• sollicités à la traction : γMB = 1,50 Avec f = δ1 + δ2 - δ0
Assemblages par soudures :
• acier S.235 : γMw = 1,25 δ 0
δ
• acier S.275 : γMw = 1,30 1

• acier S.355 : γMw = 1,35 f


Assemblages par boulons précontraints : δ2

à l’É.L.U. : trous à la tolérance normale : γMS = 1,25 l


f = flèche dans l’état
trous oblongs : γMS = 1,40
final, par rapport à la droite reliant les appuis.
• à l’É.L.S. : trous à la tolérance normale : γMS = 1,10
δ0 = contre-flèche de la poutre non chargée.
δ1 = variation de la flèche de la poutre due aux charges permanentes
immédiatement après la mise en charge.
δ2 = variation de la flèche de la poutre due aux charges variables augmentée de
toute déformation dans le temps due aux charges permanentes.

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 16/33


Effets dynamiques : Organigrammes :
Les effets dynamiques à prendre en compte à l’É.L.S. doivent vérifier que les
fréquences d’oscillations propres des structures f en Hertz [Hz] = [s-1] (inverse de la période Ces différents organigrammes extraits du livre de Jean Morel « Guide de calcul
d’oscillation) sont suffisamment différentes de celles de la source d’excitation afin de se Structures Métalliques » Éditeur Eyrolles, résument la vérification des éléments suivant les 3
prémunir de tout phénomène de mise en résonance. règlements CM 66, Additif 80 pour les différentes sollicitations :
Effort axial de traction (N).
Vérifications à mener sur f : Effort axial de compression (N).
• pour les planchers courants de logements, de bureaux… : Moment fléchissant seul (M).
f > 3 Hz ce qui est vérifié si la flèche instantanée du plancher reste Effort tranchant (V).
inférieure à 28 mm. Moment fléchissant et effort tranchant (M + V).
• pour les planchers moins courants de gymnase, discothèques… : Moment fléchissant et effort axial ; flexion composée (M + N).
f > 5 Hz ce qui est vérifié si la flèche instantanée du plancher reste Flexion déviée seule (N = 0) ou composée (N g 0).
inférieure à 10 mm. Moment de flexion, effort tranchant et effort axial (M + V + N).

Calcul des fréquences propres : Dans la plupart des cas, les valeurs sont données pour les profils de type I. Pour les autres
Les formules sont données dans les règles NV 65/67 annexe 4. profils, on se reportera aux règlements concernés.

P
f
Poteaux à inertie variable : F=1
P
T = 2π f
g
2
g = 9,81 m/s et T en secondes
P
Poteaux à inertie constante :
P h3
T = 2π
g 3EI
h

g = 9,81 m/s2 et T en secondes

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 17/33


EFFORT AXIAL DE COMPRESSION (N)

Selon les règles CM 66 Selon l’Additif 80 Selon l’Eurocode 3


EFFORT AXIAL DE
COMPRESSION N
(5.4.4)

EFFORT AXIAL DE
COMPRESSION N
fy
N Ÿ NR = χ β A A
γM

EFFORT AXIAL DE
COMPRESSION λ ¦ 0,2
N = A $ σe Non Oui λ ¦ 0,2
Non Oui

Aucun risque de Risque de


flambement flambement

k σ Ÿ σe χ=1 Calcul de χ
Flambement
k0 = 1
Calcul de k0

Classes de Classes de
sections sections
N Ÿ Np = A σe k0 N Ÿ Np = A σe

Classes 1, 2, 3 Classes 4 Classes 1, 2, 3 Classes 4

βA =1 Aeff βA =1 Aeff
βA = βA =
A A
Avec : Avec :
 σ  λ σe fy fy fy fy
k =  0,5 + 0,65 e  λ =π NR = A NR = Aeff NR = χ A NR = χ Aeff
 σ K E γ M0 γ M1 γ M1 γ M1
 σe 
2
σe lK
+  0,5 + 0,65  - λ=
 σ K σ K
i
2
π E k0 = fonction de λmax (tableaux Additif 80)
σK = 2 Avec :
λ
Aeff : aire efficace de la section.

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 18/33


EFFORT AXIAL DE TRACTION (N)

Selon les règles CM 66 et selon l’Additif 80 Selon l’Eurocode 3


EFFORT AXIAL DE
TRACTION N (5.4.3)
EFFORT AXIAL DE
TRACTION N

 Npl
N Ÿ NR avec NR = Min  Nu
 Nnet
Type de
Brute section Nette
Type de
Brute
section

Nette
Section nette Assemblage
ordinaire par boulons
N Ÿ A σe N Ÿ Aeff σe HR à
l’É.L.U.
fy
NŸ A
γ M0

fu fy
Nu = 0,9 Anet Nnet = Anet
γ M2 γ M0
Avec :
  l 
2
An = e  b – n dtr + Σ  i 
  4 ti  min

Aeff = A si les conditions suivantes sont respectées : Avec :


An fy
• trous poinçonnés : ¦ 0,85 Npl = A résistance plastique de la section brute.
A γ M0
An fu
• trous forés ou alésés : ¦ 0,75 Nu = 0,9 Anet résistance ultime de la section nette au droit des trous
A γ M2
Aeff = An pour les cas où les conditions précédentes ne de fixation.
sont pas réalisées. f
Nnet = Anet y résistance plastique de la section nette pour les
γ M0
assemblages par boulons précontraints à l’É.L.U..

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 19/33


MOMENT FLÉCHISSANT (M)

Selon les règles Selon l’Additif 80 Selon l’Eurocode 3


CM 66
FLEXION SIMPLE FLEXION SIMPLE
MOMENT M (5.4.5)
My ou Mz
FLEXION SIMPLE
sans risque de
déversement M Ÿ MR
Flexion par Flexion par
rapport axe y rapport axe y
My Mz
λ LT ¦ 0,4
Non Oui
σ
ψ Ÿ σe (4.3)
Aucun risque de Risque de déversement
Vérification du Muz = Mpz déversement
(5.1) non-voilement = Wpl.z σe
local χLT = 1 Calcul de χLT
Vérification
Risque de Mz Ÿ Muz
Non déversement Oui Classes 1et 2 Classes 3 Classes 4 fy
MR = χLT β w Wpl.y
(4.63) avec γ M1
N=0 βw = 1 Weff
(5.21) Wél
βw = βA =
Wpl Wpl
Muy = Mpy Muy = kD Mpy
= Wpl.y σe = kD Wpl.y σe
fy fy fy
(4.3) MR = Mpl = Wpl MR = Mél = Wél MR = Meff = Weff
(5.22) γ M0 γ M0 γ M1
Vérification
My Ÿ Muy (4.61) avec
N=0
Avec :
ψ = coefficient
d’adaptation plastique Avec : En l’absence d’effort tranchant, le moment fléchissant M dans chaque
1,05 Ÿ ψ Ÿ 1,10 Wpl. = Z module de flexion plastique section transversale doit rester inférieur au moment résistant.
Convention axes Eurocode (y axe « fort »)

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 20/33


EFFORT TRANCHANT (V)

Selon les règles CM 66 Selon l’Additif 80 Selon l’Eurocode 3


EFFORT TRANCHANT V (5.4.6)
EFFORT TRANCHANT V

fy
EFFORT TRANCHANT V Vz Ÿ Vpl.z = Avz
3 γM0
Vz Ÿ Vpz = 0,58 Aw σe fy
Vy Ÿ Vpy = 0,58 Af σe Vy Ÿ Vpl.y = Avy
3 γM0

1,54 τ Ÿ σe

Avec :
Av : aire de cisaillement.

profils en I ou H laminés Avz = A – 2b tf + (tw + 2r)tf


Avy = 2btf + (tw + r)tw
profils en U laminés Avz = A – 2b tf + (tw + r)tf
sections soudées en I, H ou en caisson Avz = Σ (dtw)
Avy = A – Σ (dtw)
h
profils creux rectangulaires Avz = A
(b+h)
Avec :
b
Aw = Avz de l’OTUA (j tw h sur Add 80) Avy = A
(b+h)
Af = Avy de l’OTUA (j 2b tf sur Add 80)
2A
profils creux circulaires Av = π
L’effort tranchant de plastification a été
La relation peut s’écrire : adoptant le critère de Von Mises : plats et barres pleines Av = A
τ Ÿ 0,65 σe 2 2
σ + 3 τ Ÿ σe2
Critère de Von Mises idem Additif 80.

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 21/33


MOMENT FLÉCHISSANT et EFFORT TRANCHANT (M + V)

Selon les règles CM 66 FLEXION SIMPLE


sollicitation multiple non prise en compte + (5.4.7)
Selon l’Eurocode 3 EFFORT TRANCHANT
Selon l’Additif 80

M Ÿ MR ou Mv

FLEXION SIMPLE
+ λ LT ¦ 0,4
EFFORT TRANCHANT Non Oui

Aucun risque de Risque de déversement


Avec : déversement
V MR = moment résistant de la
Ÿ 0,6
Non Vp Oui section.
χLT = 1 Calcul de χLT
Mv = moment résistant
plastique réduit du fait de
l’effort tranchant déterminé en
V My Ÿ Muy utilisant une limite d’élasticité fy
My = Muy – Mpw (2,5 - 1,5) Classes 1et 2 Classes 3 Classes 4 MR = χLT β w Wpl.y
Vp réduite Fréd pour l’aire de γ M1
cisaillement seule qui peut se
βw = 1 Wél Weff
représenter graphiquement : βw = βA =
Wpl Wpl

fy fy fy
MR = Mpl = Wpl MR = Mél = Wél MR = Meff = Weff
M γ M0 γ M0 γ M1

Mpl
MR
Avec :
V ¦ 0,5 Vpl
Mpw = moment de plastification totale de Msemelles Non Oui
l’âme par flexion :
tw h2w M Ÿ MR
Mpw = . σe  ρ A 2v  fy
4 M Ÿ Mv =  Wpl - 
 4 tw  γ M0
Muy donné en (4.51) Muy = Mpy lorsque N = 0 2
 V 
et ρ =  2 - 1
0,5 1,0 V Mais Mv Ÿ MR  Vpl 
Vpl
Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 22/33
MOMENT FLÉCHISSANT ET EFFORT AXIAL (M + N)
Flexion composée

FLEXION COMPOSÉE
Selon les règles CM 66 Selon l’Additif 80 (My , Vz ) + Nx

Vérification non-voilement local


FLEXION COMPOSÉE (5.1)
(Mp ou ψ .Me )

σ k1 + σfy kfy + σfz kfz Ÿ σe LKy , LKz , λy , λz , λ y , λ z , λ max , k0 (5.31)

(3.721)

λ > 0,2 et

Non N Oui
k0 > 0,1
Np

Risque de Flambement
(5.32) calcul de kfy
Non déversement Oui

(5.21) Risque de
Avec :
N Non déversement Oui
σ=
n
 Mp  n
A (5.22) kD = 1+  Iy LKz
 MD  > 2,5
My Mz Iz LKy
σfy = σfz =
Wél.y Wél.z kD = 1
π
2
Ε π
2
Ε Vérification Vérification
n
 Mp  n
σΚy σΚz (5.22) kD = 1+ 
=
λy
2 =
λz
2  MD 
My Ÿ Muy My Ÿ kD . Mpy
σK
µ = σ (4.51) (5.22) Vérification
µ-1 µ - 0,18  Aw  N kfy My
k1 = kf = c = min  0,25 et
2A  Ÿ1
µ - 1,3 µ - 1,3 Avec : k0 +
 Np kD Mpy
 N 
Attention, convention axes Eurocode ;
N N  1 - Np  (5.32)
axe « fort » y si Ÿ c alors Muy = Mpy ; si > c alors Muy =   Mpy
Np Np  1-c 

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 23/33


FLEXION COMPOSÉE MNy
(5.4.8)
(M + N)
Selon l’Eurocode 3
M Ÿ MN Mpl.y

Risque de
Non flambement Oui
λ ¦ 0,2
χ =1 Calcul de χmin

Risque de Risque de
déversement déversement N
Non Non n=
Oui Npl
λ LT ¦ 0,4 λ LT ¦ 0,4 a/2 1,0
χLT =1 MNz
kLT = ky
Calcul de kLT et χmin
Mpl.z
Classes 1et 2 N kLT My Mz
+ + kz Ÿ γM1
χ minNpl χ LT Mpl.y Mpl.z
Classes 3 N kLT My Mz
+ + kz Ÿ γM1
χ minNpl χ LT Mél.y Mél.z
Classes 4 N kLT My Mz
+ + kz Ÿ γM1
χ minNeff χ LT Meff.y Meff.z

Interaction avec effort axial N


N
n=

0,25 Npl Npl
Non 
N ¦ Min 0,50 A f Oui a 1,0

w y

Classes 1et 2 M Ÿ MN = Mpl Classes 1et 2  1-n 


M Ÿ MN MNy = Mpl.y   MNz = Mpl.z
 1 - 0,5a 
Classes 3 M Ÿ MN = Mél
Classes 3 N My Mz
Classes 4 M Ÿ MN = Meff + + Ÿ γM0
A fy Mél.y Mél.z

Classes 4 N My + N ey Mz + N ez
+ + kz Ÿ γM1
Aeff fy Meff.y Meff.z

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 24/33


FLEXION DÉVIÉE SEULE (N = 0) ou COMPOSÉE (N g 0)

Selon les règles CM 66 Selon l’Additif 80 FLEXION COMPOSÉE


(My , Vz ) + (Mz , Vy ) + Nx

Vérification non-voilement local


(5.1)
(Mp ou ψ .Me )
FLEXION DÉVIÉE
LKy , LKz , λy , λz , λ y , λ z , λ max , k0 (5.31)
Non Ν=0 Oui

σ + σfy + σfz Ÿ σe σfy + σfz Ÿ σe


λ > 0,2 et
Non Oui
N
k0 > 0,1
Np
Flambement
Risque de calcul de kfy et kfy
Non déversement Oui (5.32)
Risque de
(5.21) Non déversement Oui
n
 Mp  n Iy LKz
(5.22) kD = 1+  > 2,5
 MD  kD = 1 Iz LKy n
 Mp  n
(5.22) kD = 1+ 
 MD 

Vérification Vérification Vérification


 My   Mz 
α1 β1
 My  α
 Mz  β
N kfy My Mz
  +  Ÿ1   +  Ÿ1 k0 + + kfz Ÿ1
 uy 
M  Muz   kD Mpy   Mpz  Np kD Mpy Mpz
(4.55) (5.24) (5.32)
N
Avec (profil I) : si Ÿ 0,2 α1 = 1 et β1 =1
Np
N N
si > 0,2 α1 = 2 et β1 =5
Np Np
α = 1,15 + 0,33 ( λ − 1,6) 2 avec αŸ 2,1 et β =1

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 25/33


Selon l’Eurocode 3
FLEXION DÉVIÉE SEULE (N = 0) ou (5.4.8)
COMPOSÉE (N g 0)

Risque de
Non déversement Oui
λ LT ¦ 0,4
MRy = Mpl.y fy
MRy = χLT β w Wpl.y
= Wpl.y fy γ M1

N=0
Non Oui

α=2 α=2
β =5n ¦ 1 β=1

Classes 1 et 2  My  α  Mz  β Classes 1 et 2  My  α  Mz  β
  +  Ÿ 1   +  Ÿ 1
 MNy  MNz  MRy  MRz

Classes 3 N My Mz Classes 3 My Mz
+ + Ÿ γM0 + Ÿ γM0
A fy Mél.y Mél.z Mél.y Mél.z

Classes 4 N My + N ey Mz + N ez Classes 4 My + N ey Mz + N ez
+ + Ÿ γM1 + Ÿ γM1
Aeff fy Meff.y Meff.z Meff.y Meff.z

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 26/33


MOMENT DE FLEXION, EFFORT TRANCHANT et
EFFORT AXIAL (M + V + N)

Selon les règles CM 66


sollicitation multiple non prise en compte
Selon l’Eurocode 3
Selon l’Additif 80 Lorsque l’effort tranchant dépasse la moitié de l’effort tranchant résistant plastique, il
faut prendre en compte son effet, ainsi que celui de l’effort axial pour calculer le moment
résistant plastique réduit.

Il faut vérifier que: • si V Ÿ 0,5 Vpl Vérification en flexion composée (Voir page 21/31)
• si V > 0,5 Vpl La résistance de calcul de la section transversale aux combinaisons
V N de moment et effort axial doit être calculée en utilisant une limite d’élasticité réduite fréd
• si + 0,2 Ÿ 0,6 My Ÿ Muy
Vp Np pour l’aire de cisaillement Av.
V N  V N   2V 2
• si + 0,2 > 0,6 My Ÿ Muy – Mpw  2,5 + 0,5 – 1,5 avec: fréd = (1 - ρ).fy et ρ = - 1
Vp Np  Vp Np   Vpl 
tw h2w
avec Mpw = . σe
4

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 27/33


Annexe 1: FLAMBEMENT: Tableau A (colonne + ligne)
Flambement Additif 80: λ 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09
0.0 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00
3 courbes de flambement A, B et C. 0.1 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00
Courbe A: 0.2 1.00 1.00 1.00 1.01 1.01 1.01 1.01 1.02 1.02 1.02
0.3 1.02 1.03 1.03 1.03 1.03 1.04 1.04 1.04 1.04 1.05
• Profils creux conformes à la norme NF EN 10210 ( ex-NF A 49-501). 0.4 1.05 1.05 1.05 1.06 1.06 1.06 1.07 1.07 1.07 1.08
• Sections en double T et en caisson en acier à limite d’élasticité σe ¦ 430 MPa ou 0.5 1.08 1.08 1.09 1.09 1.10 1.10 1.10 1.11 1.11 1.12
0.6 1.12 1.13 1.13 1.14 1.14 1.15 1.15 1.16 1.16 1.17
ayant subi un traitement thermique de relaxation des contraintes résiduelles. 0.7 1.18 1.18 1.19 1.20 1.20 1.21 1.22 1.23 1.24 1.24
Courbe B : 0.8 1.25 1.26 1.27 1.28 1.29 1.30 1.31 1.32 1.33 1.35
0.9 1.36 1.37 1.38 1.40 1.41 1.42 1.44 1.45 1.47 1.48
• Sections en double T ou en caisson pour lesquelles les tableaux A et C ne 1.0 1.50 1.51 1.53 1.55 1.56 1.58 1.60 1.62 1.63 1.65
1.1 1.67 1.69 1.71 1.73 1.75 1.77 1.79 1.81 1.84 1.86
s’appliquent pas. 1.2 1.88 1.90 1.93 1.95 1.97 2.00 2.02 2.04 2.07 2.09
• Sections obtenues par assemblage de cornières ou de profils laminés. 1.3 2.12 2.14 2.17 2.20 2.22 2.25 2.28 2.30 2.33 2.36
1.4 2.39 2.41 2.44 2.47 2.50 2.53 2.56 2.59 2.62 2.65
Courbe C : 1.5 2.68 2.71 2.74 2.77 2.80 2.83 2.86 2.90 2.93 2.96
• Sections en U, en T et les cornières simples. 1.6 2.99 3.03 3.06 3.09 3.13 3.16 3.19 3.23 3.26 3.30
1.7 3.33 3.37 3.40 3.44 3.47 3.51 3.55 3.58 3.62 3.66
• Sections en double T et en caisson dont l’épaisseur d’âme ou de semelle dépasse 1.8 3.69 3.73 3.77 3.80 3.84 3.88 3.92 3.96 4.00 4.03
1.9 4.07 4.11 4.15 4.19 4.23 4.27 4.31 4.35 4.40 4.44
40 mm. 2.0 4.48 4.52 4.56 4.60 4.64 4.69 4.73 4.77 4.82 4.86
• Profils creux conformes à la norme NF EN 10219 ( ex-NF A 49-541). 2.1 4.90 4.95 4.99 5.03 5.08 5.12 5.17 5.21 5.26 5.30
2.2 5.35 5.39 5.44 5.48 5.53 5.58 5.62 5.67 5.72 5.76
2.3 5.81 5.86 5.91 5.96 6.00 6.05 6.10 6.15 6.20 6.25
Valeur de k0: 2.4 6.30 6.35 6.40 6.45 6.50 6.55 6.60 6.65 6.70 6.75
2.5 6.81 6.86 6.91 6.96 7.01 7.07 7.12 7.17 7.23 7.28

Si λ Ÿ 0,2 k0 = 1
2

Si λ > 0,2 k0 =
1 + α ( λ - 0,2) + λ 2
– [ 1 + α ( λ - 0,2) + λ 2 ] 2 - 4 λ 2
Tableau B (colonne + ligne)
λ 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09
avec : 0.0 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00
0.1 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00
• α
= 0,206 pour le tableau A 0.2 1.00 1.00 1.01 1.01 1.01 1.02 1.02 1.03 1.03 1.03
• α
= 0,339 pour le tableau B 0.3 1.04 1.04 1.05 1.05 1.05 1.06 1.06 1.07 1.07 1.08
0.4 1.08 1.08 1.09 1.09 1.10 1.10 1.11 1.11 1.12 1.12
• α
= 0,489 pour le tableau C 0.5 1.13 1.14 1.14 1.15 1.15 1.16 1.17 1.17 1.18 1.19
0.6 1.19 1.20 1.21 1.22 1.22 1.23 1.24 1.25 1.26 1.27
(valeurs admises qui diffèrent très peu de l’additif 80) 0.7 1.28 1.28 1.29 1.30 1.31 1.32 1.33 1.35 1.36 1.37
0.8 1.38 1.39 1.40 1.42 1.43 1.44 1.46 1.47 1.48 1.50
0.9 1.51 1.53 1.54 1.56 1.57 1.59 1.61 1.62 1.64 1.66
1.0 1.67 1.69 1.71 1.73 1.75 1.77 1.79 1.81 1.83 1.85
1.1 1.87 1.89 1.91 1.93 1.95 1.97 2.00 2.02 2.04 2.07
1.2 2.09 2.11 2.14 2.16 2.19 2.21 2.24 2.26 2.29 2.31
1.3 2.34 2.37 2.39 2.42 2.45 2.48 2.50 2.53 2.56 2.59
1.4 2.62 2.65 2.68 2.71 2.74 2.77 2.80 2.83 2.86 2.89
1.5 2.92 2.95 2.98 3.02 3.05 3.08 3.11 3.15 3.18 3.21
1.6 3.25 3.28 3.31 3.35 3.38 3.42 3.45 3.49 3.52 3.56
1.7 3.59 3.63 3.67 3.70 3.74 3.78 3.81 3.85 3.89 3.93
1.8 3.97 4.00 4.04 4.08 4.12 4.16 4.20 4.24 4.28 4.32
1.9 4.36 4.40 4.44 4.48 4.52 4.56 4.60 4.65 4.69 4.73
2.0 4.77 4.81 4.86 4.90 4.94 4.99 5.03 5.07 5.12 5.16
2.1 5.21 5.25 5.30 5.34 5.39 5.43 5.48 5.52 5.57 5.62
2.2 5.66 5.71 5.76 5.80 5.85 5.90 5.95 6.00 6.04 6.09
2.3 6.14 6.19 6.24 6.29 6.34 6.39 6.44 6.49 6.54 6.59
2.4 6.64 6.69 6.74 6.79 6.84 6.89 6.95 7.00 7.05 7.10
2.5 7.16 7.21 7.26 7.32 7.37 7.42 7.48 7.53 7.59 7.64

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 28/33


Tableau C (colonne + ligne) Tableau 5.5.2 Coefficients de réduction χ
λ 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09 λ a b c d
0.0 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00
0.1 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 1.00 0.2 1.0000 1.0000 1.0000 1.0000
0.2 1.00 1.01 1.01 1.02 1.02 1.03 1.03 1.04 1.04 1.05 0.3 0.9775 0.9641 0.9491 0.9235
0.3 1.05 1.06 1.06 1.07 1.08 1.08 1.09 1.10 1.10 1.11 0.4 0.9528 0.9261 0.8973 0.8504
0.4 1.11 1.12 1.13 1.13 1.14 1.15 1.16 1.16 1.17 1.18 0.5 0.9243 0.8842 0.8430 0.7793
0.5 1.19 1.19 1.20 1.21 1.22 1.23 1.24 1.24 1.25 1.26 0.6 0.8900 0.8371 0.7854 0.7100
0.6 1.27 1.28 1.29 1.30 1.31 1.32 1.33 1.34 1.36 1.37 0.7 0.8477 0.7837 0.7247 0.6431
0.7 1.38 1.39 1.40 1.42 1.43 1.44 1.45 1.47 1.48 1.50 0.8 0.7957 0.7245 0.6622 0.5797
0.8 1.51 1.52 1.54 1.55 1.57 1.58 1.60 1.62 1.63 1.65 0.9 0.7339 0.6612 0.5998 0.5208
0.9 1.67 1.68 1.70 1.72 1.74 1.76 1.77 1.79 1.81 1.83 1.0 0.6656 0.5970 0.5399 0.4671
1.0 1.85 1.87 1.89 1.91 1.93 1.95 1.98 2.00 2.02 2.04 1.1 0.5960 0.5352 0.4842 0.4189
1.1 2.06 2.09 2.11 2.13 2.16 2.18 2.20 2.23 2.25 2.28 1.2 0.5300 0.4781 0.4338 0.3762
1.2 2.30 2.33 2.36 2.38 2.41 2.43 2.46 2.49 2.52 2.54 1.3 0.4703 0.4269 0.3888 0.3385
1.3 2.57 2.60 2.63 2.66 2.68 2.71 2.74 2.77 2.80 2.83 1.4 0.4179 0.3817 0.3492 0.3055
1.4 2.86 2.89 2.92 2.95 2.99 3.02 3.05 3.08 3.11 3.14 1.5 0.3724 0.3422 0.3145 0.2766
1.5 3.18 3.21 3.24 3.28 3.31 3.34 3.38 3.41 3.45 3.48 1.6 0.3332 0.3079 0.2842 0.2512
1.6 3.52 3.55 3.59 3.62 3.66 3.69 3.73 3.77 3.80 3.84 1.7 0.2994 0.2781 0.2577 0.2289
1.7 3.88 3.92 3.95 3.99 4.03 4.07 4.11 4.14 4.18 4.22 1.8 0.2702 0.2521 0.2345 0.2093
1.8 4.26 4.30 4.34 4.38 4.42 4.46 4.50 4.54 4.59 4.63 1.9 0.2449 0.2294 0.2141 0.1920
1.9 4.67 4.71 4.75 4.79 4.84 4.88 4.92 4.96 5.01 5.05 2.0 0.2229 0.2095 0.1962 0.1766
2.0 5.10 5.14 5.18 5.23 5.27 5.32 5.36 5.41 5.45 5.50 2.1 0.2036 0.1920 0.1803 0.1630
2.1 5.54 5.59 5.64 5.68 5.73 5.78 5.82 5.87 5.92 5.97 2.2 0.1867 0.1765 0.1662 0.1508
2.2 6.01 6.06 6.11 6.16 6.21 6.26 6.30 6.35 6.40 6.45 2.3 0.1717 0.1628 0.1537 0.1399
2.3 6.50 6.55 6.60 6.65 6.71 6.76 6.81 6.86 6.91 6.96 2.4 0.1585 0.1506 0.1425 0.1302
2.4 7.01 7.07 7.12 7.17 7.22 7.28 7.33 7.38 7.44 7.49 2.5 0.1467 0.1397 0.1325 0.1214
2.5 7.55 7.60 7.66 7.71 7.77 7.82 7.88 7.93 7.99 8.04 2.6 0.1362 0.1299 0.1234 0.1134
2.7 0.1267 0.1211 0.1153 0.1062
2.8 0.1182 0.1132 0.1079 0.0997
2.9 0.1105 0.1060 0.1012 0.0937
3.0 0.1036 0.0994 0.0951 0.0882
Flambement Eurocode 3:
4 courbes de flambement a, b, c et d. Choix de la courbe de flambement suivant le tableau 5.5.3.
Pour les éléments à section transversale constante, sollicités en compression axiale constante,
la valeur de χ pour l’élancement λ , peut être déterminée par la relation : Limite d’élasticité moyenne fya pour les profils creux formés à froid utilisés en construction
(nécessaire pour la détermination de la courbe de flambement).
1
χ= mais χ Ÿ 1 où φ = 0,5 [1 + α ( λ − 0,2) + λ 2] La limite d’élasticité moyenne peut être déterminée par :
2
φ+
2
φ - λ knt2
fya = fyb + $ (fu – fyb )
Ag
βA A fy λ avec :
λ = = βA βA = 1 pour les sections de classe 1, 2 et 3
Ncr λ1 fyb : limite d’élasticité en traction du matériau de base [N/mm2]
Aeff fu : limite de rupture en traction du matériau de base [N/mm2]
βA = pour les sections de classe 4
A t : épaisseur de la tôle mère [mm]
Ncr : effort axial critique élastique pour le mode de Ag : Aire de la section transversale brute [mm2]
flambement considéré. k : coefficient dépendant du type de formage :
E 235 • k = 7 pour profilage à froid sur machine à galets.
λ1 =π = 93,9 ε ε= , fy en MPa = N/mm2 • k = 5 pour autres méthodes de formage.
fy fy
α est un facteur d’imperfection n : nombre de coudes à 90° dans le profil avec rayon intérieur < 5 t (les fractions de
avec : coudes à 90° comptent comme des fractions de n)
• α = 0,21 pour la courbe a De plus, fya Ÿ fu et fya Ÿ 1,2 fyb
• α = 0,34 pour la courbe b
• α = 0,49 pour la courbe c
• α = 0,76 pour la courbe d

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 29/33


Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 30/33
Annexe 2: DÉVERSEMENT:
Déversement Additif 80:
 Mp  n
n
Coefficient de déversement : kD = 1+ 
 MD 
avec n = 2 pour les profilés laminés
n = 1,5 pour les profilés reconstitués

 
π
2
E Iz h* J G  2 LD 2
MD = C1  ξ + (η C2 )2 +   + η C2 
2 L2D  E Iz  π h* 

avec ξ = 1 pour les sections en double T


ξ = 0 pour les sections en caisson
h* = h - tf
Iz = moment d’inertie de flexion axe « faible »
distance entre centre gravité de la section et pt. d’appli. charge
η=
demi-hauteur du profilé

η = -1 η =0 η = +1
L = distance entre les entretoises qui définissent le tronçon étudié.
LD = longueur de déversement généralement égale à la longueur de flambement dans
le plan perpendculaire au plan de flexion de la membrure comprimée de la poutre .
LD = L lorsqu’il n’y a aucun encastrement par rapport à l’axe zz aux extrémités de
tronçon non contreventé.
LD = 0;5 L lorsqu’il y a encastrement parfait.
On est du côté de la sécurité si on prend LD = L

C1 et C2 : coefficients qui dépendent des conditions d’appuis et du chargement sur la


Les éléments de structures assurant le maintien latéral de semelles comprimées de poutre
barre. Pour les cas de charges courants, ces coefficients sont donnés dans le tableau 5
doivent pouvoir résister à un effort égal à 2 % de la force de compression existant dans ces
de l’additif 80.
semelles au niveau des sections entretoisées et transmis par ces semelles perpendiculairement
au plan de l’âme des poutres
Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 31/33
 
 k  2 Iw (k L) G It
2 2
π E Iz 2
Mcr = C1    + + (C z – C z ) - (C z – C z ) 
Déversement Eurocode 3: (k L)2   kw Iz
2
π E Iz
2 g 3 j 2 g 3 j

1
Facteur de réduction pour le déversement: χLT = mais χLT Ÿ 1
2 2 avec : C1, C2 et C3 facteurs dépendant des conditions de charge et d’encastrement
φ LT + φ LT - λ LT
k et kw facteurs de longueur effective
le facteur k concerne la rotation de l’extrémité en plan. Il est analogue au
avec φLT = 0,5 [ 1 + αLT ( λ LT - 0,2) + λ 2
LT ] rapport l/L d’un élément comprimé.
α : facteur d’imperfection pour le déversement. le facteur kw concerne le gauchissement d’extrémité ; il convient de prendre
kw = 1,0
• αLT = 0,21 pour les profils laminés.
zg = za – zs
• αLT = 0,49 pour les sections soudées.
⌠ 2 2
⌡A z (y + z ) dA
zj = zs – 0,5
Les valeurs du coefficient de réduction χLT pour l’élancement réduit approprié λ LT peuvent Iy
za : coordonnée du point d’application de la charge
être obtenues à partir du tableau 5.5.2 avec :
zs : coordonnée du centre de cisaillement
λ = λ LT χ = χLT
en utilisant pour les profils laminés la courbe a correspondant à α = 0,21
pour les sections soudées la courbe c correspondant à α = 0,49

La valeur de λ LT peut être déterminée par la relation :


βw
Wpl.y fy λ LT
λ LT = = βw
Mcr λ1
E 235
où λ1 = π = 93,9 ε ε= fy en MPa
fy fy
λLT = élancement de l’élément vis-à-vis du déversement.
βw = 1 pour les sections de classe 1 et 2.
Wél.y
βw = pour les sections de classe 3.
Wpl.y
Weff.y
βw = pour les sections de classe 4.
Wpl.y
Mcr : Moment critique de déversement.

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 32/33


Les éléments d’entretoisements doivent satisfaire aux mêmes conditions données dans l’additif
80 dont une reprise dans le chapitre concernant le déversement suivant l’additif 80 ci-dessus.

Lycée Albert Claveille Périgueux B.T.S. Constructions Métalliques 33/33