Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 1 : Principe de

conception en Mécanique

R. Younès – Faculté de Génie

Présentation du cours

• Modalités du cours:
45 heures théoriques
• Pondération:
40% pour l’examen partiel
60% pour l’examen final
• Notes de cours : «Éléments de machines»
Gilbert Drouin – Pierre Thiry
Michel Gau – Robert Vinet
Édition de l’École Polytechnique de Montréal

1
But du cours

• Calcul des organes de machines d’un


usage courant dans la mécanique
• Déroulement du cours: une partie
théorie suivie d’un exercice type
• Examen à livre ouvert
• Bases théoriques du cours:
Résistance des matériaux => petits
rappels pour commencer

Plan du chapitre

1. Rappel RDM
2. Coefficient de sécurité
3. Les Matériaux
4. Matériaux ductiles et fragiles
5. Concentration des contraintes
6. Principe de conception

2
1. Rappel RDM

• Essais mécanique
Traction – Torsion – Fatigue – Dureté
– Résilience – Fluage . . .

• Contraintes
Traction – Compression – Torsion –
Cisaillement – Flexion –
Flambement . . .

Plan du chapitre

• 1. Rappel RDM
• 2. Coefficient de sécurité
• 3. Les Matériaux
• 4. Matériaux ductiles et fragiles
• 5. Concentration des contraintes
• 6. Principe de conception

3
2. Coefficient de sécurité

• En génie mécanique, le terme facteur


de sécurité désigne le rapport entre la
résistance des matériaux et les
contraintes induites dans les pièces.
• Il exprime donc le rapport entre la
capacité de charge d’une pièce et les
charges qu’elle supporte réellement.
• On le représente généralement par le
symbole s. Résis tan ce des matériaux
s=
Contra int es induites

2. Coefficient de sécurité

• Les valeurs de la résistance des matériaux à la


rupture Rmax et à l’écoulement σe sont le résultat
d’essais en traction simple sur un spécimen
normalisé.

4
2. Coefficient de sécurité

• La contrainte calculée en utilisant les formules de


flexion, de torsion, etc. donne une contrainte
nominale. Dans une application donnée, les
charges estimées peuvent varier, et il est souvent
difficile de prévoir toutes les conditions d’utilisation
d’une pièce de machine. Il en va de même pour
les dimensions de la pièce finie qui s’écartent plus
ou moins des valeurs nominales. La contrainte
devient donc également une variable statistique
que l’on peut représenter par une courbe de Gauss.
Plus les variations de charges et de dimensions
seront grandes, plus l’écart quadratique moyen
sera grand.

2. Coefficient de sécurité

• La faillite d’une pièce


se produit lorsque la
contrainte excède la
résistance du
matériau. Même si la
résistance tabulée S
est plus élevée que
la contrainte
nominale calculée σ,
il y a quand même
possibilité de faillite

5
2. Coefficient de sécurité

2. Coefficient de sécurité

[1,25 – 1,5] : matériaux bien éprouvés, bon


contrôle de la qualité, et contraintes réelles
bien connues ;
[1,5 – 2,0] : matériaux et conditions d’exploitation
bien connus ;
[2,0 – 2,5] : contraintes bien connues , et
matériaux très souvent utilisés (C’est le cas le
plus général dans le domaine des machines )
[2,5 – 3,0] : matériaux fragile et employé dans des
conditions ordinaires ;
[3,0 – 4,0] :comportement du matériaux ou état
des contraintes mal connu .

6
2. Coefficient de sécurité

Etudions le cas des chocs brusques sur


l’éprouvette suivante :

P = Mg

h
x =0
x
Hypothèses:
- Force transmise instantanément à toute la barre
- choc mou (sans rebond) => Ec de M (??) est
intégralement transformée en Epot de déformation
- amortissement négligeable

2. Coefficient de sécurité

• Cas étudié: h=0


x stat
1)
σstatique = E ⋅ ε Fstatique = E ⋅ A ⋅ ε = E ⋅ A ⋅
L
L
x statique = ⋅ Fstatique
E⋅A
x max xm
EA
2)
ΔE pot + ΔE cin = E déform M⋅ g ⋅ xm + 0 = ∫ F ⋅ dx =
0

0
L
⋅ x ⋅ dx

EA⋅ x 2m Fm ⋅ x m
= =
L⋅ 2 2
EA L
M⋅ g = ⋅ xm xm = 2⋅M ⋅g ⋅ = 2 ⋅ x statique
2⋅ L EA
Si h≠0 => V≠0 => facteur > 2 !!

7
2. Coefficient de sécurité

• Sollicitation variable dans le temps:


La tension de rupture d’une pièce soumise à
des efforts variables, reproduits un grand
nombre de fois, est inférieure à celle
observée sur un essai traction éprouvette
(statique)

=> Phénomène de fatigue

Plan du chapitre

• 1. Rappel RDM
• 2. Coefficient de sécurité
• 3. Les Matériaux
• 4. Matériaux ductiles et fragiles
• 5. Concentration des contraintes
• 6. Principe de conception

8
3. Les Matériaux

• Il y a 6 grandes catégories de
matériaux et plusieurs cas spéciaux :

• 1. Métaux
• 2. Polymères
• 3. Céramiques
• 4. Composites
• 5. Biomatériaux
• 6. Matériaux avancés

3. Les Matériaux

• 1. Métaux :

• Composé d'éléments métalliques (pure,


alliage : 2 ou plus de métaux)
• plusieurs électrons de libres
• Caractéristiques :
– Fort, déformable (ductile)
– bon conducteur électrique et thermique
– matériau à haute densité
– Opaque
– Structure cristalline lorsque solide

9
3. Les Matériaux

• 2. Polymères (plastiques &


caoutchouc)

• Basse densité
• résistance basse
• Isolant thermique et électrique
• peut-être rigide ou flexible
• Liaison covalente

3. Les Matériaux

• 3. Céramique (cristalline ou amorphe)

• Composé d'éléments métalliques et non


métalliques
• Isolant thermique et électrique
• Liaison ionique principalement (NaCl ou
covalent : carbone)
• Fragile, brise en éclats, dur
• Utile en compression

10
3. Les Matériaux

• 4. Composites :

• très fort, très léger


• combinaison de matériaux pour
améliorer les propriétés de chacun
• Ductile et fort
• Fibre de carbone, Fibre glass, Kevlar

3. Les Matériaux

• 5. Biomatériaux :

• combinaison de tous les matériaux


• ne doit pas réagir au corps humain
• doit agir comme un tissu humain
• toxicité zéro

11
3. Les Matériaux

• 6. Matériaux avancés

• nouveau matériau
• haute performance
• application spécifique
• alliage avancé (pour environnement
corrosif)
• Alliage intermétallique
• Composite avec des matrices de métal

Plan du chapitre

• 1. Rappel RDM
• 2. Coefficient de sécurité
• 3. Les Matériaux
• 4. Matériaux ductiles et fragiles
• 5. Concentration des contraintes
• 6. Principe de conception

12
4. Matériaux ductiles et fragiles

4. Matériaux ductiles et fragiles

13
4. Matériaux ductiles et fragiles

Plan du chapitre

• 1. Rappel RDM
• 2. Coefficient de sécurité
• 3. Les Matériaux
• 4. Matériaux ductiles et fragiles
• 5. Concentration des contraintes
• 6. Principe de conception

14
5. Concentration des contraintes

• Concentration de contraintes:
Formules usuelles:
N M⋅y Mt ⋅ρ
σ tr = σ fl = τ =
A I Ip
Etablies en supposant une distribution uniforme ou
linéaire des σ dans la section.

En pratique: trous pour boulons, congés, chemins


de clavettes…
=> Augmentation des contraintes dans certaines
régions

5. Concentration des contraintes

• Essai de traction uni-axiale sur éprouvette pleine et sur


éprouvette trouée. Le champ de contrainte est perturbé
par la présence du trou (condition de bord libre).

Kt : facteur de concentration
σo = contrainte nominale σ réel = K t ⋅ σ 0
Ktt : Traction; Ktf: Flexion; Kts:Torsion;

15
5. Concentration des contraintes

5. Concentration des contraintes

16
5. Concentration des contraintes

5. Concentration des contraintes

17
5. Concentration des contraintes

5. Concentration des contraintes

18
Plan du chapitre

• 1. Rappel RDM
• 2. Coefficient de sécurité
• 3. Les Matériaux
• 4. Matériaux ductiles et fragiles
• 5. Concentration des contraintes
• 6. Principe de conception

6. Principe de conception

σe
σ réel = K t ⋅ σ 0 <
s

• Matériaux ductile : Kt = 1;

• Matériaux fragiles : Kt > 1;

19

Vous aimerez peut-être aussi