Vous êtes sur la page 1sur 11

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/316307789

La gouvernance des systèmes d'information et son impact sur les


organisations

Conference Paper · May 2015

CITATIONS READS

0 3,521

5 authors, including:

Mohamed Talea Chafik Okar


Université Hassan II de Casablanca National School of Applied Sciences of Berrechid
206 PUBLICATIONS   1,306 CITATIONS    104 PUBLICATIONS   53 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Razane Chroqui Marieme Chouki


Université Hassan 1er 5 PUBLICATIONS   0 CITATIONS   
77 PUBLICATIONS   0 CITATIONS   
SEE PROFILE
SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

The Supply Chain Operations Reference (SCOR) model: A Systematic Review of Literature from the Automotive Industry View project

Logistiqua 2016 View project

All content following this page was uploaded by Chafik Okar on 21 April 2017.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


La gouvernance des systèmes d’information
et son impact sur les organisations

Jihad Boussay*, Mohamed Talea*, Chafik Okar**, Razane Chroqui**,


Marieme Chouki*

*Laboratoire Traitement de l’information, faculté des sciences Ben M’Sik


** LAMSAD, Ecole Supérieure de Technologie de Berrechid, Université Hassan 1 er

RÉSUMÉ Le système d’information est le véhicule de communication dans l’organisation, il


coordonne grâce à l’information les différentes activités de l’organisation. Les enjeux
d'efficacité des projets, d'efficience des usages, de performances opérationnelles,
d'alignement aux stratégies d'entreprise dépendent de la bonne gouvernance des systèmes
d’information. La gouvernance des systèmes d’information relève la responsabilité des
dirigeants de l’entreprise. Elle permet de répondre à des besoins de limitation des risques, de
conformité réglementaire, de création de valeur ou d’alignement. Elle doit trouver une
réponse outillée par l’intermédiaire des applications du système d’information.
ABSTRACT The information system is the vehicle of communication in the organization, it
coordinates the information through the various activities of the organization. The project
efficiency issues, efficiency of use, operational performance, alignment with corporate
strategies depend on the good governance of information systems. The governance of
information systems is the responsibility of the company's directors. It allows responding to
risk mitigation needs, regulatory compliance, value creation or alignment. IT needs to find a
response tooled through the information system applications.
MOTS-CLÉS : système d’information, gouvernance, gouvernance des systèmes d’information,
technologie de l’information.
KEYWORDS: information system, governance, governance of information system, information
technology.

1 Colloque « Gouvernance et prise de décision »-EST Berrechid/2015


2 Colloque « Gouvernance et prise de décision »-EST Berrechid/2015

1. Introduction

Le système d’information (SI) est devenu aujourd’hui plus qu’un simple vecteur
de données, il occupe une place centrale en entreprise. Dans la majorité des cas, de
la PME de quelques employées aux plus importantes des multinationales, le SI joue
un rôle essentiel dans le soutien des processus organisationnels (ST- hilaire (2005),
Millet(2008)), il est considéré comme un « système nerveux » ; il transmet des flux
de données et véhicule un ordre de réponse. Le SI représente l’infrastructure en
Technologie d’Information (TI), données, applications et personnels, il lie les
différents éléments pour fournir une solution complète (Trabelsi et al, 2013). Ainsi
qu’il comprend un nombre important de fonctions telles que la collection et la
transmission de donnée (Watson et al. 2010). De plus, le SI combine la dimension
technique et la dimension humaine dans l’organisation et il décrit le management du
processus du cycle de vie des pratiques du SI (Avgerou and McGrath, (2007),
Trabelsi et al. (2013)).
De nos jours, les entreprises marocaines y compris les petites et moyennes
entreprises sont face aux exigences sans cesse évolutives du marché. Afin de
satisfaire au mieux l’organisation, il est important de réaliser un SI cohérent et agile
pour intégrer les nouveaux besoins de l’entreprise.
Cependant, si le système d’information joue un rôle central dans l’activité et la
vie de l’entreprise, et s’il peut contribuer à la rationalisation et la croissance, il peut
également être la cause d’un fonctionnement chaotique. Donc, il est nécessaire de
mettre en place une stratégie permettant d’aligner les besoins et les attentes de
l’entreprise avec le SI choisi. Par conséquent, les SI doivent s’inscrire dans la
stratégie d’entreprise par un management spécifique et c’est là tout l’intérêt de la
gouvernance des SI (Trabelsi et al., 2013).
Dans le présent travail, nous mettons en exergue les avantages de la gouvernance
des systèmes d’information en montrant l’impact de la gouvernance sur les
organisations dans deux cas : le premier cas traite des systèmes d’informations
urbanisés en rapport avec la gouvernance ; et l’autre concerne la gouvernance des
technologies informatiques. Dans la première section, nous étudierons le concept de
la gouvernance des SI. Ensuite, nous montrerons l’effet de la gouvernance des SI sur
l’intégration des systèmes d’information urbanisé ainsi que l’influence de la
gouvernance des technologies informatiques sur les SI. En effet, un SI peut poser
des problèmes pour les utilisateurs et pour la direction des SI. Le choix des
solutions adéquates et l’identification des bons compromis sont handicapés avec un
SI non urbanisé. Un SI urbanisé est considéré capable de gérer toute la variabilité
entre le nouveau et l’ancien, le standard et le sur-mesure (Cigref ,2003). Nous allons
présenter également d’une étude de cas portant sur trois entreprises marocaines de
différents secteurs afin de découvrir l’impact de la gouvernance de SI sur ces
entreprises. Dans la dernière section, nous évoquerons les conclusions de notre
travail.
GSIIO 3

2. La gouvernance des systèmes d’information

La notion de la gouvernance, très en vogue aujourd’hui, est loin de n’être qu’une


simple et belle idée. La gouvernance mondiale, nationale, sectorielle ou d’entreprise,
chaque fois que différents acteurs veulent exercer un pouvoir sur un système, quel
que soit, ils évoquent la notion gouvernance.

Nous allons nous focaliser dans le présent travail sur la gouvernance des SI. Il
s’agit d’une une expression qu’on emploie fréquemment aujourd’hui dans le monde
de la gestion des technologies de l’information (Azizi, 2012). En fait, nous entendions
jusqu’alors parler de la gouvernance dans les domaines administratifs et politiques
mais pas dans le monde informatique. Le mot fait évidemment l’objet d’usages
multiples. Dans son sens le plus large, la gouvernance peut designer la manière de
diriger, une façon d’administrer ou piloter.

Selon l’ITGI (Information Technology Governance Institute) crée en 1998 dans


le cadre de l’ISACA (Information System Audit and Control Association) et le
CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) crée en 1970, la
gouvernance des systèmes d’information est un processus de management, fondé sur
les bonnes pratiques, permettant à l’entreprise de diriger la fonction SI dans le but de
(Couleau-Dupont et al., 2005) :

-Soutenir ses objectifs de création de valeur.


-Accroître la performance des processus du SI et leur orientation clients.
-Maitriser les aspects financiers du SI.
-Développer des solutions et des compétences en SI dont l’entreprise aura besoin
dans le futur.
-Assurer que les risques liés au SI sont gérés.
Elle peut être également définie de la manière suivante : c’est l’ensemble
d’activités hautement spécialisées, liées à des décisions stratégiques relatives aux
systèmes d’information et sa prise en compte dans la gouvernance des entreprises
(CEGSI, 2010). La gouvernance de SI concerne non seulement la direction du SI
mais aussi tous les métiers de l'entreprise qui concourent à la création de valeur
grâce aux SI. Elle consiste d'abord à fixer au SI des objectifs liés à la stratégie de
l'entreprise. Cette démarche permet de définir la manière dont le SI contribue à la
création de valeur par l'entreprise et précise le rôle des différents acteurs en tenant
compte de leurs enjeux de pouvoir (CEGSI, 2010)
4 Colloque « Gouvernance et prise de décision »-EST Berrechid/2015

Les réflexions sur la gouvernance du SI portent sur la définition des démarches


et sur la recherche des bons principes à mettre en œuvre (Cigref, 2002). C’est une
recherche d’accroissement de la performance et de réduction des coûts et des risques
(Zhang et al, 2011). Trop souvent la gouvernance des systèmes d’information est un
discours et se traduit par un document théorique et formel. Dans ces conditions il est
assez difficile de mettre en place de manière opérationnelle cette notion. Ceci est dû
à la confusion des objectifs et des démarches.

La gouvernance des SI d’information implique un impact positif sur les


performances des entreprises de la section suivante nous présentons l’impact de la
gouvernance de SI sur les organisations.

3. L’impact de la gouvernance des systèmes d’information sur les


organisations

Une gouvernance efficace contribue également à une harmonisation et une


cohérence plus poussées en ce qui concerne les niveaux de sécurité informatique, les
méthodes de gestion des projets informatiques et, de manière plus générale, les
systèmes informatiques et télématiques. Une structure de gouvernance efficace aide
à sensibiliser comme il convient la direction et le personnel à l’importance
stratégique des technologies de l’information et de communication; elle permet aussi
de promouvoir ces technologies en tant qu’outil indispensable pour renforcer
l’efficacité et l’efficience de l’organisation et pour faciliter la gestion du changement
(Bent Aboulkacem et al., 2013).

Dans cette section, nous présenterons l’impact de la gouvernance des systèmes


d’information sur les entreprises en montrant deux cas, le premier concerne les
systèmes d’information urbanisés, et l’autre décrit l’impact de la gouvernance des
technologies informatiques sur les organisations. Et aussi nous exposons le résultat
d’une étude de cas faite sur trois sociétés marocaines.

3.1 La gouvernance des systèmes information urbanisés

Le SI urbanisé consiste à se doter d’un plan de règles de construction pour


simplifier et piloter les changements au sein de l’entreprise (Chapron, 2006) .Les
évolutions de la stratégie des entreprises, et la complexité croissante de leurs métiers
imposent souvent de piloter des changements importants et rapides du SI. Au sein de
ce SI, les transformations touchent aussi bien le système informatique et les
technologies mises en place que les applications, les processus et l’organisation.
Tous ces éléments doivent néanmoins s’articuler de manière intime tout en pouvant
unitairement être modifiés mais sans toutefois devoir défaire les autres (Cigref). Un
GSIIO 5

système d’information urbanisé nous permet d’avoir une meilleure gouvernance de


SI qui vise à :

-Améliorer l’agilité du SI afin de faire évoluer au même rythme que la stratégie de


l’organisation.
-Définir les régles et principes de construction progressive du SI.
-Assurer des états stables du SI.

L’intégration des SI permet de relier les applications développées


indépendamment en utilisant diverses technologies compatibles ou incompatibles de
sorte qu'elles fonctionnent comme un tout coordonné tout en restant gérée de façon
indépendante. L'intégration d'un système d'information urbanisée consiste la
gouvernance des relations entre ses composantes (Bent Aboulkacem et al., 2013)
(Guetat et al, 2009).

La gouvernance des SI urbanisés se concentre sur les politiques, les processus et


les mesures utilisées pour développer, maintenir et utiliser des actifs
informationnels. Elle se base sur une norme pour les contrats de services
descriptions et deux approches dédiées à la création de services applicatifs
réutilisables. Le rôle de ces services dans l’intégration des SI ainsi que l’efficacité
des services applicatifs réutilisables, qui se considèrent comme un instrument de
l’intégration des SI, nécessite la gouvernance de ces services (Bent Aboulkacem et
al., 2013).

3.2 La gouvernance des technologies de l’information

Il existe différentes cadres élaborés pour aider à la définition, l’évaluation, la


documentation et l’amélioration du contrôle interne, des technologies de
l’information dans les organisations tel qu’ITIL, COBIT, ISO9000, CMMI (Cater-
Steel ,2006). Ces méthodes permettent de définir des indicateurs pour le contrôle et
le pilotage du SI (SOREL, 2007).

Nous nous servirons d’une enquête faite sur cinq organisations australiennes
implémentant la technologie de l’information ITIL (Information Technology
Infrastructure Library), afin de gouverner leur service technologie de l’information,
nous étudierons l’impact de l’adoption d’ITIL sur la gestion des organisations.
(Cater-Steel, 2006)

Le processus ITITL relie la stratégie de l’organisation, l’environnement des


affaires internes et la stratégie des technologies d’information pour arriver à un
6 Colloque « Gouvernance et prise de décision »-EST Berrechid/2015

excellent service d’affaire (Claudepierre, 2010). Le noyau d’ITIL comprend : cinq


processus de prestation de service, cinq processus du support de service et une
fonction de soutien de service (Weill et al., 2003) .ITIL n’est pas un cadre normatif,
la séquence des processus doit être dictée par la stratégie et les avantages recherchés
par les entreprises et adaptée pour répondre aux besoins chaque organisation
(SOREL, 2007).

Cette étude démontre que la mise en œuvre d’ITIL, comme une solution pour
gouverner la technologie de l’information, peut transformer la gestion de service
technologie de l’information et fournir les avantages à l’entreprise, parmi ces ceux-
ci on trouve (Cater-Steel (2006), Vidal et al (2007)) :

- Une infrastructure plus prévisible.


- L’exploitation cohérente des incidents.
- La réduction des défauts de serveur.
- Amélioration de la consultation avec tous les groupes informatiques au sein de
l’organisation.
- Les processus de gestion de service technologie d’information sont documentés et
cohérentes dans toute l’organisation.
- Un contrôle rigoureux des essais.
Par suite, la gouvernance des technologies de l’information est un facteur
important pour rentabiliser l’investissement dans ces technologies. Une étude menée
par le Centre « Information System Research (CISR) » de la « Sloan School of
Management », portant sur plus de 300 entreprises dans plus d’une vingtaine de
pays, a conclu qu’une gouvernance efficace contribue directement à accroître la
valeur commerciale des services informatiques (SI). Cette étude a montré qu’avec
des objectifs stratégiques analogues, les entreprises dont la gouvernance SI est
excellente génèrent des profits au moins 20% supérieurs à ceux des entreprises où la
gouvernance laisse à désirer (Cater-Steel (2006), Weill et al, (2003)).

3.3 Etudes de cas

Dans le cadre de ce travail, nous avons élaboré et administré un questionnaire ;


destiné aux responsables du Direction Système d’Information en Mars 2015 ; pour
visualiser l’impact de la gouvernance des systèmes d’information dans trois sociétés
marocaines ayant des tailles et des structures différentes : la première est une société
privée fabricante de meubles, elle est à la fois filateur, tisseur, fabricant de mousses
pour matelas, confectionneur et menuisier (société A). La deuxième est une grande
entreprise semi-publique, gère la distribution d’eau et d’électricité, l’assainissement
et l’éclairage public (société B). La dernière est une entreprise privée travaille dans
GSIIO 7

le domaine électronique (société C).le tableau ci-dessous présente le résultat de ce


questionnaire :

Avant la Après la Avant la Après la Avant la Après la


gouvernance gouvernance gouvernance gouvernance gouvernance gouvernance
facteurs de SI de SI de SI de SI de SI de SI (société
(société A) (société A) (société B) (société B) (société C) C)
Aucune visibilité Visibilité claire Un SI Un SI stable Le SI ne SI cohérant
sur l’actif, les sur l’actif, le complexe et et efficient couvre pas avec les
L’état du améliorations les passif avec une mal utilisé tous les buts besoins de
système objectifs, les lucidité de de son l’entreprise
d’information processus et gestion SI adoption
réalisations
Ambiguïté sur les L’acheminement La marge les objectifs
objectifs à des réalisations La moitié Un taux des objectifs atteints
Le taux des atteindre et perde d’objectif est des objectifs élevé atteints reste arrivent à
objectifs de temps en structuré et subit atteints toujours 90%
atteints réalisation la chronologie entre (40%-
d’objectif prédéfinit 50%)
L’incohérence et Alignement du Un SI aligné Très bon SI plus au SI aligné à
Un SI aligné désynchronisation SI avec la stratégies de alignement moins 100% avec
avec les vis-à-vis de la cadence l’entreprise du SI avec aligné les les stratégies
stratégies de démarche de évolutive de la vision de stratégies de de
l’entreprise l’entreprise l’entreprise l’entreprise l’entreprise l’entreprise
Invisibilité et Clarté et Information Information Information
indisponibilité transparence vis perdue vis- toujours Information disponible et
Disponibilité d’une démarche à vis de à-vis la présente et à disponible facile à
des basée sur la l’exploitation de complexité l’accès de accéder
informations collecte l’information des toute les
d’information disponible processus parties
concernées
Toujours
Le taux des Une proactivité Mauvaise géré d’une Le taux de Il a diminué
risques Le taux de risque en veille afin gestion des manière risques jusqu’à 10%
n’est pas mesuré d’être flexible risques opérante arrive à 80%
vis-à-vis des grâce à
risques l’intégration
du
processus :
gestion des
risques
8 Colloque « Gouvernance et prise de décision »-EST Berrechid/2015

Aucune visibilité Selon les Une Le cout de


Cout des assez claire sur le processus exigés visibilité Tout les Un cout Réduction
processus et système pas la brute sur le processus et élevé des couts
des budgétaire de la gouvernance SI, cout. les
opérations DSI (Direction les couts sont opérations
Système calculés d’une est bien
d’Information) manière cadrée calculé
Le taux de La gouvernance Le taux de Processus Le taux de Une
Confirmation fiabilité et SI procure une fiabilité et fiables, fiabilité ne augmentation
de fiabilité, d’effectivité est structure fiable d’efficacité efficace et dépasse pas importante
d'effectivité de poids faible avec une haute est entre répondent 30% dans ce
des processus disponibilité à [60%-70%] aux besoins niveau peut
tous atteindre
Risques jusqu’à 90%
Tableau 1 : Etudes de cas sur trois sociétés différentes (2015)

D’après cette étude de cas, nous voyons que les trois sociétés ont remarqué
l’évolution de leurs SI après la gouvernance de SI. La gouvernance des SI a un
impact sur les organisations ; elle leurs permet de contrôler leurs SI ainsi que la
gouvernance offre à les entreprises la possibilité de prendre les bonne décisions,
d’avoir une idée clair sur le taux de risques et elle oriente le SI vers les objectifs de
la société tout en respectant la stratégie de l’entreprise. Et par conséquent, nous
avons constaté que la gouvernance de SI a des impacts importants sur les
performances des entreprises.

4. Conclusion

Ce travail a présenté la gouvernance des SI en exposant deux cas :

-Le premier cas montre que la gouvernance de SI porte un impact sur l’intégration
d’un système d’information urbanisé, sachant que le SI urbanisé se base sur la
notion des blocs et chaque bloc comprend des applications et la bonne gouvernance
permet une intégration souple entre ces blocs.
- le deuxième cas décrit qu’ITIL couvre un large champ de la gouvernance des
SI en se concentrant sur la notion de service et sa qualité. Il exploite la notion de
contrat de service entre les demandeurs de services, et les fournisseurs de services.

Et d’après l’étude de cas réalisé, nous constatons que la gouvernance des


systèmes d’information a un impact positif sur les organisations. En fait, une bonne
gouvernance est un gage pour une contribution optimale des SI aux performances
globales de l'entreprise. La gouvernance des SI fait partie intégrante de la
gouvernance d’entreprise. Elle correspond à la mise en place des moyens par
lesquels les parties prenantes peuvent s’assurer de la prise en compte de leurs
GSIIO 9

intérêts dans le fonctionnement du système d’information (Lakhdari, 2003). Elle vise


à définir des objectifs, planifier et mesurer les activités liées au SI. Elle s’agit d’un
dispositif de direction et de contrôle des SI qui concilie au mieux l'efficacité de la
gestion d'une part et les intérêts, besoins et sécurité des utilisateurs d'autre part.

Référence

Azizi M, « La gouvernance SI: pour un pilotage efficient », JDN l’économie demain,


Décembre 2012.
Bent Aboulkacem S., Ben Dhou S., « The Governance of Services-Based Integration of
Urbanized Information Systems », Conference on ENTERprise Information Systems /
PRojMAN 2013 -International Conference on Project MANagement / HCist 2013 -
International Conference on Health and Social Care Information Systems and
Technologies 2013.
Cater-Steel A., « Transforming IT Service Management – the ITIL Impact », 17th
Australasian Conference on Information Systems, 6-8 Dec 2006, Adelaide.
Charpon J, L’urbanisme organisationnel: méthode et aides à la decision pour piloter
l’´évolution du système information de l’entreprise, thése de doctorat, Ecole Nationale
Supérieure des Mines de Saint-Etienne, 2006.
Cigref, Accroître l’agilité du système d’Information, Septembre 2003.
Cigref, Alignement stratégique du système d’information (à paraître) Comment faire du
système d’information un atout pour l’entreprise ?, publié en 2001-2002.
Club Européen de la Gouvernance des Systèmes d’Information(CEGSI), la gouvernance des
systèmes d’information : Pourquoi ? , publié en 2010.
Couleau-Dupont A., Tombare R., Management des systèmes d’information, Chapitre 2, p .15-
25, Paris, 2005.
Claudepierre B., Conceptualisation de la Gouvernance des Systèmes d'Information : Structure
et Démarche pour la Construction des Systèmes d'Information de Gouvernance, Thése de
doctorat de l’Université Paris I, 2010
Guetat, S., Dakhli, « The Information City: A Framework From Information System
Governance » 2009.In Proceedings of the MCIS’2009 conference, Paper 120, AIS Digital
Library.
Lakhdari S, gouvernance SI, Université Paris I Panthéon Sorbonne, 2003.
Pierre-Alain Millet, Une étude de l’intégration organisationnelle et informationnelle
Application aux systèmes d’informations de type ERP, thèse de doctorat, L’institut
national des sciences appliquées de Lyon, 2008.
Sorel N., La gestion des problèmes et des incidents avec ITIL, ÉCOLE de Technologie
Supérieur, Université du QUÉBEC 2007.
10 Colloque « Gouvernance et prise de décision »-EST Berrechid/2015

ST-hilaire F., les problèmes de communication en entreprise : information ou relation ?,


mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l’Université Laval, 2005.
Trabelsi L., Hammami I., «Les Green IT au service de l’Urbanisation des Systèmes
d’Information pour une Démarche Ecologiquement Responsable », Journée Rochelaise
Systèmes d'Information & Développement Durable (JRSIDD 2013)
Vidal P., Mangholz C., Durand., Faire évaluer son système d’information, chapitre 2, page
55, 2007, Paris.
Weill P., Ross J., IT Governance, Harvard Business School Press, Cette étude portait sur la
période 1999-2003
Zhang Y., Chulkov N., La gouvernance des technologies de l’information et des
communications (TIC) dans les organismes du système des Nations Unies, 2011.

View publication stats