Vous êtes sur la page 1sur 46

PRPOCEDURA TITOLO PROCEDURA

TITOLO PROCEDURA TITOLO


Procédure opérationnelle

Entrée aux espaces confinés

MSG DE RÉFÉRENCE:
HSE

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité.
Seul le document présent dans HSEDoc
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 1
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
Table des révisions

Rév. Date N.Pages Modifications

0 18/09/2013 27 Première émission.

Les modifications apportées sont :

- Introduction du nouveau template documentaire


01 10/10/2016 41
- Ajout d’un paragraphe « Entretien des appareils
respiratoires » page 21

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 3
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
Sommaire

1. Objectifs .............................................................................................................. 5
2. Domaine d'application ........................................................................................... 6
3. Références ........................................................................................................... 7
3.1 Références externes ........................................................................................ 7
3.2 Références internes ......................................................................................... 7
4. Définitions, abréviations et acronymes .................................................................... 8
4.1 Abréviations et acronymes ............................................................................... 8
4.2 Définitions ...................................................................................................... 8
5. Entrée dans des espaces confinés ..........................................................................10
5.1 Danger et propriétés d’un espace confiné .......................................................... 10
5.1.1 Lignes directrices de programme de contrôle et d'évaluation des dangers de
l'espace confiné……………………………………………………………………………………………………………10
5.1.2 Identification des dangers et Task Risk Assessment TRA…………………………………11
5.2 Planning et procédure ..................................................................................... 13
5.3 Les précautions d'entrée à l'éspace confiné……………………………………………………………….17
5.3.1 Les équipements de base pour l’entrée dans l’espace confiné....................... 17
5.3.2 Isolation et nettoyage des espaces confinés ..............................................23
5.4 Roles et responsabilités ................................................................................... 30
5.5 Planning de l'urgence…………………………………………………………………………………………………..36
5.5.1 Equipe de secours……………………………………………………………………………………………………. 36
5.5.2 Le plan de secours…………………………………………………………………………………………………… 37
6. Responsables de la mise à jour…………………………………………………………………………………………39
7. Archivage, conservation des documents et traçabilité ...............................................40

Liste des
annexes…………………………………………………………………………………………………………...41

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 4
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
1. Objectifs

1. Objectifs

Ce document définit les responsabilités et les modalités de travail dans les espaces
confinés, dans le but d’assurer la prévention et l’évaluation des différents dangers
associés ainsi que la mise en place des précautions nécessaires à entreprendre lors
de la préparation et de l’exécution des travaux en espace clos.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 5
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
2. Domaine d'application

2. Domaine d'application

Ce document s’applique à tous les sites sous la juridiction d’eni tunisia pour les
travaux dans les espaces confinés, réalisés par le personnel d’eni tunisia ou celui de
ses contractants.

Les disciplines du SGI HSE qui sont intéressées par ce document sont:

Santé Sécurité Environnement Sécurité Publique Qualité Radioprotection

 

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 6
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
3. Références

3. Références

3.1 REFERENCES EXTERNES


 Ref.A1 : Référentiel OHSAS 18001 : 2007 Systèmes de management de la
santé et de la sécurité au travail — Exigences

3.2 REFERENCES INTERNES


 Ref.B1 : eni divisione eni spa – Standard, Doc. N° 1.3.3.21 – MSS-1 Minimum
safety standard on confined space entry
 Ref.B2 : eni tunisia – Instruction de travail, Doc. N° HSE-EniTUN-C5-IST-3-001
– Gestion des permis de travail
 Ref.B3 : eni tunisia – Instruction de travail, Doc. N° HSE-EniTUN-C5-IST-1-002
– Réunions HSE et toolbox meetings dans les sites opérationnels
 Ref.B4 : eni tunisia – Procédure Opérationnelle, Doc. N° HSE-EniTUN-C5-POP-
4-001– Gestion des déchets dans les sites opérationnelles
 Ref.B5 : eni tunisia – Formulaire, Doc. N° HSE-EniTUN-C5-FOR-3-008–
Certificat de test de gaz
 Ref.B6 : eni tunisia – Formulaire, Doc. N° HSE-EniTUN-C5-FOR-3-009– Liste
des contrôle des appareils respiratoires isolants autonomes ARI

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 7
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
4. Définitions, abréviations et acronymes

4. Définitions, abréviations et acronymes

4.1 ABREVIATIONS ET ACRONYMES


 HSE : Santé, Sécurité et Environnement
 DHSE : Département HSE
 TRA : Task Risk Assessment : Evaluation des risques.
 EPI: Equipements de protection individuelle
 LEL: Lower Explosive Limit
 LFL: Lower Flammability Limit
 ECC : Entrée en espace confiné
 PTW : Permis de travail
 ADF: Anti déflagrant
 FDS: Fiche de Données e sécurité
 ARI : Appareil Respiratoire Isolant

4.2 DEFINITIONS
 Espace confiné: Tout espace totalement ou partiellement fermé :
1. qui n’est pas conçu pour être occupé par des personnes, mais qui peut l’être
à l’occasion pour l’exécution d’un travail;
2. auquel on ne peut accéder ou duquel on ne peut sortir que par un passage
étroit;
3. qui peut présenter des risques pour la santé et la sécurité ou l’intégrité
physique de quiconque y pénètre, en raison :
a) de son emplacement, de sa conception ou de sa construction,
b) de l’atmosphère ambiante ou d’une insuffisance de ventilation naturelle
ou mécanique,
c) des matières ou des substances qu’il contient,
d) d’autres dangers qui y sont afférents.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 8
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
4. Définitions, abréviations et acronymes

 LEL (Lower Explosive Limit): La concentration la plus basse d'un gaz ou vapeur
dans l’air capable de produire une étincelle de feu en présence d'une source
d'ignition (la flamme, la chaleur).
 LFL (Lower Flammability limit) : Est l'extrémité inférieure de l’intervalle de
concentrations à travers laquelle un mélange inflammable de gaz ou de vapeur
dans l'air peut s'enflammer à une température et pression données.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 9
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

5. Entrée Dans des espaces Confinés

5.1. DANGERS ET PROPRIETES D’UN ESPACFE CONFINE

5.1.1. Lignes directrices de programme de contrôle et d’évaluation


des dangers de l’espace confiné
Le programme de contrôle et d’identification des dangers qui pourra être inclus dans
le Plan HSE et/ou l’instruction de travail / method statement, doit inclure mais sans
s'y limiter, les points suivants :
1.Orientation sur la manière d'identification des espaces confinés
2.Identification des moyens permettant de prévenir l'entrée aux espaces confinés
3.Orientation pour l’identification et l’évaluation de tous les dangers pouvant
exister au début des travaux ainsi que ceux pouvant apparaitre à cause de la
nature des activités à réaliser.
4. Identification des personnes autorisées à l’entrée à l’espace confiné, les
préposés d’urgence, les superviseurs, la personne autorisant le travail,
l’exécutant de travail, le testeur de gaz, identifier les responsabilités de chacun
d’eux ainsi que les formations requises à fournir.
5. Un plan approprié permettant d’éliminer ou de contrôler tous les dangers
identifiés.
6. Le programme de formation et les exigences requises pour tous les employés
qui entreront dans les espaces confinés ainsi que l'évaluation de la compétence
et de l'aptitude du personnel de bien exécuter les tâches qui leur sont
attribuées.
7.Etablissement d’un système de PTW pour toute entrée à l’espace confiné.
8. Développement d’un plan d’urgence approprié incluant les formations sur
l’utilisation des équipements de secours en cas d’occurrence d’une situation
imprévue.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 10
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

9. Une revue du programme suite à chaque changement de circonstances ou au


moins une fois par an, afin d’identifier les points faibles du programme et de
faire les modifications ou améliorations nécessaires.
10. Plan d’isolation.
11. Plan de nettoyage.

5.1.2. Identification des dangers et Task risk assessment (TRA)


Une instruction de travail / Work Method Statement doit être mise en place pour
toutes les tâches relatives à l’espace confiné et un TRA doit être complété avant
toute entrée. Ils doivent identifier :
- Les étapes détaillées et critiques des activités à réaliser dans l’espace confiné
- Dangers spécifiques connus et prévus
- Mesures de contrôle de sécurité
- Exigences de la réponse aux urgences, y compris les équipements et méthodes
de secours
Certaines conditions peuvent être dangereuses :
- L’entrée/sortie de l’espace confiné peut empêcher l’employé de sortir à temps,
en cas de fuite ou perte de confinement non planifiée/prévue de fluide à
l’intérieur de l’espace ;
- L’auto-sauvetage/extraction est difficile pour l’employé ;
- Le sauvetage de la victime est plus difficile. En effet, souvent, la configuration
intérieure de l’espace confiné ne permet pas un mouvement facile des
personnes ou des équipement à l’intérieur ;
- Souvent, la ventilation naturelle uniquement n’est pas suffisante pour maintenir
une qualité d’air respirable. En effet, la configuration intérieure de l’espace
confiné ne permet pas un mouvement facile d’air à l’intérieur ;
- Les conditions dans l’espace confiné peuvent changer soudainement ;
- Les conditions en dehors de l’espace confiné peuvent avoir des impacts sur les
conditions internes de l’espace confiné et vice versa ;

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 11
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Les activités de travail réalisées à l’intérieur de l’espace confiné peuvent


introduire des dangers non présent ou non identifiés initialement ;
- Chaleur/froid ;
- Le temps passé dans l’espace confiné ;
- Encombrement à l’intérieur de l’espace confiné ;
- Communications
- Résidus / boues;
- Contaminants.
Note : pour tout travail spécifique, il est nécessaire de faire un brainstorming afin
d’établir une liste de dangers à évaluer.
Les dangers associés à l’espace confiné.
Les espaces confinés présentent souvent, ou ils ont le potentiel de présenter des
dangers liés aux conditions atmosphériques, tels que, mais sans s’y limiter, les
dangers suivants :

5.1.2.1 Concentrations dangereuses de gaz et de vapeurs pouvant


provenir des sources internes ou externes de l’espace confiné
Ils incluent :
- Substances toxiques dans les concentrations dangereuses, par exemple, le sulfure
d'hydrogène (H2S), produits chimiques, BTEX (Benzène, Toluène, Ethylbenzène et
Xylènes) et autres gaz d'hydrocarbures qui restent du processus ou provenant d’une
unité voisine si elle n'a pas été efficacement isolée ;
- Gaz inflammables, vapeurs et liquides ayant le potentiel de causer un feu ou une
explosion;
- Gaz ou vapeurs émises des dépôts ou des résidus, en particulier résultant des
perturbations mécaniques lors de l'accès ou du nettoyage ou à cause de la chaleur
dégagée par les opérations de soudage;
- Gaz, vapeur ou fumés produits par les opérations menées à l’intérieur de l'espace
clos, tel que le soudage, le coupage et la peinture et à l'utilisation de colles et
solvants.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 12
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Les gaz d'échappement entrainé dans l'espace confiné provenant des équipements
de chauffage.

5.1.2.2. Des situations dangereuses pouvant provenir des sources


internes ou externes de l’espace confiné
Ils incluent :
- L’échec de la bonne isolation de l’espace confiné ;
- L’existence d’équipements mécaniques dans l’espace ;
- La pénétration de vapeur, d'eau chaude ou d'autres liquides pouvant entrainer
des brûlures ou noyade;
- Difficultés de communication ;
- Restrictions insuffisantes d’entrée et de sortie pour le travail et l’évacuation
normal ;
- Entrée et sortie insuffisantes pour le sauvetage ;
- Surfaces glissantes ;
- Sources de rayonnements ionisants;
- Tout espace confiné qui pourrait normalement contenir des matières radioactives
naturelles doit être vérifié par un Superviseur de Radio-Protection;
- Systèmes pouvant contenir le H2S ;
- Bruit excessif;
- Manque de visibilité ;
- Température excessive dans l'espace confiné (causant le stress thermique pour
le personnel);
- Pénétration éventuelle des fumées provenant des systèmes de drainage,

5.1.2.3. Des situations dangereuses pouvant se produire des


atmosphères enrichies ou déficientes en oxygène
Les dangers particuliers relatifs au travail dans les atmosphères enrichies en oxygène
ne peuvent pas être sous-estimée. En effet, l'enrichissement en oxygène peut se

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 13
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

produire à cause d’une fuite de réserve d'oxygène ou par l'accumulation de l'oxygène


au cours des processus de coupe à flamme riche en oxygène.
L’enrichissement même à un faible pourcentage rend les matériaux qui brûlent
lentement ou difficilement, brûlent violemment avec des résultats catastrophiques
pour les occupants de l'espace clos.
Toutes les précautions doivent être prises afin d’éviter l'enrichissement en oxygène.
En particulier:
- Les bouteilles d'oxygène doivent être gardées à l'extérieur de l'espace clos
lorsque cela est possible.
- les réserves d'oxygène doivent être isolées à l'extérieur de l'espace pendant les
pauses de travail.
- Les tuyaux alimentant l'oxygène doivent être retirés de l'espace pendant les
pauses de travail.
- L'oxygène ne doit jamais être utilisé pour "adoucir" l'atmosphère d'un espace
confiné.
- L'espace doit être ventilé continuellement de façon adéquate.
Il y a aussi le risque de manque d'oxygène dû aux processus de combustion, la purge
et l’inertage avec gaz inerte, le soudage avec gaz inerte (soudage à l'arc sous gaz) ou
les processus d'oxydation qui se produisent dans l'espace confiné maintenus
complètement fermé pendant un certain temps.
Dans tous les cas, avant d’autoriser un travail en espace confiné, il est
obligatoire de s’assurer que toutes les précautions ont été prises et
particulièrement que les niveaux d’oxygène sont dans les limites exigées à
savoir : au-dessus de 19.5% et au-dessous de 23.5%.

5.1.2.4 Autres dangers potentiels


- Un défaut électrique causé par des lampes portatives ou autre équipements
électrique peut causer l’ignition des gaz inflammables.
- Possibilité d'accumulation d'électricité statique en raison de manque de
procédures convenables de mise à la terre.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 14
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Blessures dues à une activation accidentelles des équipements mécaniques.


- Le contact direct avec des matières corrosives ou irritantes.
- Pour faute d’isolation parfaite, des contaminants qui proviennent d’autres unités
à travers des conduits, canalisations, etc
- Les dangers de sécurité générales, y compris les problèmes de communication et
les dangers physiques:
 Chute d'objets, visibilité insuffisante, température excessive / bruit / vibration,
etc
 Trébuchements et des chutes dans des surfaces inégales ...

5.2. PLANNING ET PROCEDURES


La première règle à considérer est que toutes les alternatives doivent être prise en
considération avant de planifier l’entrée à l’espace confiné.
La planification et le programme des activités d'entrée à l'espace confiné doit identifier
les différentes tâches à exécuter séparément ainsi que leur interaction.
Une instruction de travail/method statement documentée doit être mise en place dans
laquelle sera prise en compte toutes les ressources et temps exigés afin d’accomplir
en toute sécurité les étapes de contrôle du processus de travail. Elle comprend
l'identification des dangers, le programme et la préparation des équipements. Les
ressources impliquent le personnel compétent, y compris les experts en la matière, et
les équipements convenables nécessaires pour réaliser le travail dans l’espace confiné.
Le risque d'opérations simultanées doit être identifié et les mesures nécessaires
doivent être prises afin d’assurer la compatibilité des différentes activités.
Le processus de planification doit identifier les activités dépendantes et celles liées, y
compris celles associées à la maintenance planifiée. De telles activités doivent être, si
nécessaire, coordonnées et ordonnées selon leur priorité afin de permettre la mise en
œuvre sécuritaire, efficace et en temps opportun des activités.
En plus de l'émission de la procédure d'intervention, la planification de l'entrée à
l'espace confiné doit comprendre les éléments suivants:

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 15
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Task Risk Assessment (TRA) couvrant le test initial du gaz et le travail actuel à
réaliser.
- Plan de secours et les disposition de réponse aux urgences: les dispositions
d’entrée et de sortie doivent prendre en considération la possibilité qu'une
victime peut avoir besoin d'être évacuée en cas d'urgence. Il est exigé d’avoir un
treuil permettant de lever verticalement une personne moyenne à partir d'un
espace en bas. Le port d'un harnais et de ligne de vie est considéré réalisable si
la nature de l'espace confiné permet au préposé d’urgence de lever ou tirer la
personne en dehors de l'espace si ce dernier a été immobilisé, et si la corde
n'empêche pas la sortie non assistée. Le port de l’harnais uniquement doit
également être pris en considération dans le cas ou un sauveteur pourrait fixer
la ligne de vie afin d’effectuer l'évacuation de la personne.
- Permis de travail doit être émis afin de permettre au testeur de gaz d’entrer
l’espace confiné.
Avant toute entrée à l’espace confiné:
- Toute installation ou équipement affecté doit être isolé de façon positive, purgé,
vidé, nettoyé et libéré du gaz selon le besoin.
- Isolation positive et isolation de l'énergie selon la procédure Lockout-Tagout -
processus devant être effectué pour tous les procédés et les équipements
électriques / de contrôle pour toute tâche nécessitant l'entrée à l’espace confiné.
L’enlèvement de la spoole est préférable, bien que l'isolation par bride pleine
peut être utilisé dans le cas où il n'est pas raisonnablement pratique d’enlever
les sections de travail de tuyauterie.
- L’espace confiné doit être normalement maintenu ouvert afin d’aider à sa
ventilation naturelle. Des extracteurs d'air ou des ventilateurs canalisés peuvent
également être utilisés pour créer un flux d'air propre à travers l’espace confiné.
S'il ya une probabilité que des fumées, gaz, liquides, eau ou autres contaminants
entrant dans l’espace confiné lors de la présence des personnes à l'intérieur à
travers par exemple des ouvertures, trou d’homme, etc (autre que le process), il
est nécessaire de prendre en considération la protection de ces ouvertures par

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 16
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

des couvercles, bâches, bouchons ou autre similaire. Les protections utilisées


dans ces cas n'ont pas à être classées pour les équipements sous pression
(réservés à l’isolation du process et des tuyauteries). Cependant ces
équipements doivent être clairement identifiés par étiquette, code couleur
apposé ou autre marquage.
- L’atmosphère doit être testé afin de déterminer les précautions nécessaires, et
un permis de travail doit être issu.
- Pendant la période d’entrée à l’espace confiné, l’atmosphère doit être
rigoureusement contrôlée afin de prévenir l’exposition des personnes aux
dangers associés aux vapeurs ou aux fumées toxiques ou inflammables, ainsi
qu’à l’atmosphère enrichie en oxygène et la ventilation artificielle à fournir en cas
de besoin.
- Les trous d’homme ouverts doivent être protégés contre toute entrée non
autorisée (barrière physique/ signaux d'avertissement).
- Tous les équipements, particulièrement les points d’isolation électrique, exigent
un étiquetage clair sans ambiguïté (tagout). Les étiquettes et la signalisation
sont des barrières de protection et par conséquent, doivent être vérifiées
périodiquement.

5.3. LES PRECAUTIONS D’ENTREE A L’ESPACE CONFINE

5.3.1. Les équipements de base pour l’entrée dans l’espace confiné


5.3.1.1. Généralités
Pour entrer dans l’espace confiné, il est exigé de porter les équipements de protection
individuelle (EPI) adéquats. Les EPI exigés dans un espace confiné incluent, mais sans
s’y limiter, les éléments suivants :
- Des chaussures de sécurité.
- Casque de sécurité.
- Lunettes de sécurité (type clair).

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 17
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Une ligne de vie attachée à un harnais de sécurité complet doit être utilisé par
tous les entrants à l’espace confiné en fonction des dangers et des conditions
spécifiques.
- Trépied et treuil portable de descente et de sauvetage permettant au préposé
d’urgence de tirer facilement l’entrant.
- gants de protection appropriés en fonction de la tâche à accomplir.
- Protection auditive.
- Moniteur de gaz personnel (au moins: LEL, CO, H2S et O2).
- Protection respiratoire (ARI, SABA ...)
- Balisage de Trou d’homme.
- cônes de balisage (si nécessaire).
- extracteurs de gaz et vapeurs, ventilateurs ...
- Echelles / échafaudages.
- Eclairage (si l'atmosphère est potentiellement dangereux ceux-ci devraient être
ADF).
- Extincteur d'incendie en cas de travail à chaud (0% LEL si le travail à chaud est
nécessaire dans l'espace).
- Moyens de communication.

5.3.1.2. Protection respiratoire


Selon le type et la concentration des contaminants potentiellement présents dans
l'espace confiné, une protection respiratoire peut varier d'un simple masque
panoramique à cartouche à une appareil respiratoire alimenté par SABA.

5.3.1.2.1. Appareils respiratoires isolants autonomes (ARI/SCBA)

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 18
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

Les unités d’ARI consistent en bouteille(s) d’air comprimé à pression élevée contenant
1200, 1800, 2400 litres d’air fixé à un support dorsale. L’air est alimenté par un
tuyaux flexible et une vanne de régulation au masque facial. La bouteille d’air de 1200
litres a une capacité de 30 minutes d’air, mais sous des conditions de travail typiques
il peut seulement fournir un air continu pour environ 20 minutes. La même chose est
applicable pour la bouteille de 1800 litres dont la capacité est d’entre 30 et 45 minutes
d’air.
Le facteur de protection d’un appareil respiratoire est le rapport de la concentration du
contaminant de l’air à l’extérieur de l’appareil et celle du contaminant à l’intérieur.
Plus le facteur de protection est élevé, plus le facteur de sécurité est meilleur.
Les unités d’ARI ont une protection nominale de 2000.

5.3.1.2.2. Appareil de protection respiratoire à adduction d’air

Cet appareil fourni l’air adéquat pour la respiration à travers un tuyaux flexible d’air
attaché à un compresseur d’air. Des vannes de régulation sont installés afin de
contrôler l'alimentation d'air vers le masque et doivent être achetés avec le masque en
tant qu'unité. Cet équipement ne peut être utilisé qu’à la disponibilité d’une

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 19
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

alimentation continu d’air propre respirable comprimé soit à partir de bouteilles d'air
comprimé ou de système de compresseur. Dans ce dernier cas, il peut être nécessaire
d'inclure un système de filtrage en aval du compresseur afin d’éliminer tout
contaminant tels que l'excès d'humidité, le monoxyde de dioxyde de carbone et de
vapeur d'hydrocarbure. Les systèmes de pression à la demande et à pression positive
sont les deux disponibles. Ces systèmes ont un facteur de protection minimale de
2000.
Ces unités ne sont pas adéquats pour l’évacuation d'urgence en raison de la connexion
à une source d'air fixe.

5.3.1.2.3. Appareil respiratoire alimenté par SABA

Ce type est une combinaison d’un appareil respiratoire autonome et d’un appareil
respiratoire à adduction d’air. Il est composé d'un appareil de protection respiratoire
autonome avec une bouteille de capacité d'air comprimé de 400 à 600 litres avec une
disposition permettant d’être connecté à une alimentation d’air comprimé. Les
limitations précédentes d’ARI et d'évacuation d'urgence s'appliquent. Ces systèmes
peuvent être utilisés pour des situations opérationnelles ou d'urgence.
Cela garantit le plus haut niveau de protection disponible pour le personnel travaillant
dans un espace confiné ou tout autre environnement de gaz toxique.

5.3.1.2.4. Appareil respiratoire filtrant / à cartouches (ARF)

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 20
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

Ces appareils respiratoires sont constitués d'un masque complet relié à une cartouche
à filtre.
La cartouche contient un matériau adsorbant sélectionné pour le gaz toxique
spécifique qu'il retire de l'air inhalé. Au cours de l'inhalation, une pression négative se
développe à l'intérieur du masque et en cas d’une mauvaise étanchéité faciale existe,
les gaz toxiques peuvent pénétrer dans le masque. Comme ces systèmes n'ont pas de
source d'air indépendante, ils ne doivent pas être utilisés dans des atmosphères où la
teneur en oxygène est inférieure à 19,5% vol. Il faut noter que le facteur nominal de
protection pour ce type d'équipement peut être aussi bas que 50. La durée de
protection adéquate varie en fonction du temps d'exposition et de la concentration du
gaz. Il n'y a aucune indication positive de la capacité restante ou du point de
saturation. Il ya aussi une durée de vie limitée pour les cartouches chimiques.
En raison des problèmes évoqués ci-dessus, l'utilisation des masques panoramiques à
cartouches n'est pas recommandé pour le service régulier dans l’espace confiné à
atmosphère toxique.
La cartouche doit être remplacé lorsque la date d'utilisation de la cartouche est expiré
ou si elle a été utilisée pour une situation d'exposition.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 21
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

5.3.1.2.5. Entretien des appareils respiratoires


Les appareils respiratoires les plus utilisés dans les sites d’activités d’eni tunisia sont
les ARF et les ARI.
Ces appareils doivent être entretenus pour rester en bon état et fonctionnels. On y
parvient en ayant recours à une bonne méthode de nettoyage, de désinfection, de
vérification et de stockage.
Nettoyage et désinfection :
Les appareils de protection respiratoire devraient être nettoyés et désinfectés chaque
six mois et après chaque utilisation pour être préparés à une utilisation ultérieure et ce
en tenant compte des recommandations du fabricant.
Toutes les composantes de la pièce faciale (filtres, cartouches, membranes, soupapes,
conduits ou toute autre partie) doivent être démontées, retirées et lavées dans de
l’eau tiède avec un détergent contenant un agent désinfectant ou un nettoyant
recommandé par le fabricant (Ne pas utiliser de brosse en fils de fer).
Après rinçage à l’eau propre et tiède, les pièces doivent être asséchées et
rassemblées.
Un essai de l’appareil doit être effectué pour s’assurer que toutes les pièces ont été
correctement réassemblées.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 22
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

Inspections périodiques:
Les appareils respiratoires isolants autonomes doivent être inspectés chaque trois
mois et avant chaque utilisation afin de s’assurer que l’appareil est en bon état de
fonctionnement, de vérifier s’il nécessite des réparations ou s’il devrait être mis hors
service.
La « liste des contrôle des appareils respiratoires isolants autonomes ARI » doit être
utilisé durant l’inspection [Ref.B6](voir annexe A2).
Stockage :
Le stockage des appareils de protection respiratoire doit assurer une protection contre
la poussière, les rayonnements solaires et la chaleur, l’humidité et toutes substances
dangereuses.
Les appareils destinés à être utilisés doivent être stockés prêts à l’emploi (propres et
complets) de préférence dans des armoires ou boitiers prévus à cet effet, identifiés et
repérables de l’extérieur.
La durée et les conditions de stockage indiquées par le fabricant de ces appareils sont
à prendre en considération.
Registre de suivi :
Les appareils respiratoires disponibles sur site doivent être répertoriés et enregistrés.
Un registre de suivi doit être tenu comportant les renseignements suivants :
- Identification des appareils (Type, numéro, fabricant, etc.)
- Lieu et conditions de stockage
- Epreuves hydrauliques (dates, bureau agrée, etc.)
- Inspections périodique (dates)
- Nettoyage et désinfection
- Les opérations de maintenance (nature, date, etc.)

5.3.1.3. Les équipements de sauvetage


Il est nécessaire de fournir au préposé d’urgence et au personnel travaillant dans
l’espace confiné :

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 23
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Les systèmes appropriés leur permettant de communiquer directement


ensemble, en cas d’urgence, et de demander une aide d’urgence
complémentaire.
- Un ARI de 30 minutes pour tout membre de l’équipe de sauvetage.
- Un brancard permettant de déplacer les personnes incapables en toute sécurité.

5.3.2. Isolation et nettoyage des espaces confinés

5.3.2.1. Isolation de l’espace confiné


Les espaces confinés, pour lesquels un permis de travail est exigé, doivent être
convenablement isolés de toute éventuelle source de dangers énergétiques
conformément à la philosophie d’isolation spécifique et la procédure « Lockout and
Tagout » d’eni tunisia.

5.3.2.2. Nettoyage de l’espace confiné


Avant d’entrer dans un espace confiné, selon la nature de son contenu, il doit être
vidé des matières résiduelles ou des substances potentiellement dangereuses. Un
plan de gestion des déchets est exigé selon la procédure « Gestion des déchets dans
les sites opérationnels » d’eni tunisie [Rif.B4].
Note : La société doit veiller à la préparation et l’utilisation des méthodes
spécifiques, selon les besoins.
a. Elimination des boues, débris et dépôts solides :
Après l’ouverture d’un espace confiné, l’huile, les boues et les débris doivent être
éliminés par pelles et chiffons etc, avec l’aide, si nécessaire, par les tuyaux d’eau
adéquats. Autant que possible, l’élimination doit être effectué à partir du trou
d'homme ouvert, mais invariablement, il sera nécessaire d'entrer dans l’espace
confiné pour éliminer les boues et les débris.
Des conteneurs adéquats doivent être fournis pour la réception d'huile ou de boues
huileuses. Ce matériel doit être débarrassé d'une manière sûre et écologiquement
acceptable.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 24
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

Tout débris et dépôts pyrophorique (ayant une température d'auto-inflammation


inférieure à la température ambiante) doivent être éliminés d'une manière
approuvée. Pendant son exposition à l'air après son élimination, il doit être maintenu
humide.
En cas de présence de dépôts solides, nécessitant l’utilisation d’outils d’ébrèchement,
le PTW doit préciser que la surface ébréchée doit être maintenue humide pendant
l'opération.
En cas d’utilisation des jets d'eau à haute pression pour l'élimination des boues et
des débris, seulement les opérateurs spécialement formés doivent intervenir. En cas
d’utilisation pour le lavage des jets d'eaux, ces derniers doivent être mis à la terre.
b. Utilisation des nettoyants chimiques :
En cas où des nettoyants chimiques doivent être utilisés, il est obligatoire de
consulter la FDS du produit chimique et de préparer un risk assessment avant son
utilisation.
A l’introduction d’un produit chimique à un espace confiné, la compatibilité de ce
produit avec les contenants de l’espace doit être vérifiée. En cas de doute concernant
la compatibilité d’un produit chimique, il faut consulter le département HSE.
Les boues et les liquides de nettoyage doivent être débarrassés d'une manière sûre
et écologiquement acceptable.
Lorsqu’il y a lieu des nettoyants chimiques, il y a la possibilité de production du gaz
toxique, y compris le H2S.
Par conséquent, il faut utiliser un système de « closed drain » en dehors de l’espace
confiné, pour l’élimination de l’effluent des opérations.
Le personnel impliqué dans ces opérations doivent porter les tenues/ équipements de
protection chimique convenables et une signalisation/ suivi de gaz toxique approprié
doit être fourni.
c. Nettoyage de tout trace d’hydrocarbure ou gaz inflammable :
Lorsque des réparations doivent être effectuées dans un espace confiné, des
précautions doivent être prises pour s'assurer qu’il n y a pas de trace d’hydrocarbure
à l'intérieur des éléments structurels internes. Tous supports creux ou sorte de tube

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 25
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

contaminé par des produits inflammables doit être soigneusement vérifié du plus bas
au plus haut niveau afin de détecter la présence ou accumulation d'hydrocarbures.
En cas de présence d’hydrocarbure, l'élément creux doit être purgé par l'une des
méthodes décrites ci-dessus avant l’autorisation de travail dans l’espace confiné.
Toutes les doublures, calorifugeage ou plaques d’isolation ou de protection attachés à
la carcasse d'un espace confiné peut laisser des traces d’hydrocarbures. Ce liquide
peut s'infiltrer dans l'espace confiné par voie de minuscules fissures. Par conséquent,
l'espace clos doit souvent être testé fréquemment afin de s'assurer qu'il est toujours
libre de tout gaz.

5.3.2.3. Ventilation de l’espace confiné


5.3.2.3.1.Généralités
La ventilation des espaces confinés peut être réalisée par :
1. Ventilation naturelle, mais souvent la ventilation naturelle seule n’est pas
suffisante pour maintenir une qualité d'air respirable.
2. Ventilation mécanique – forcée ou d’aspiration.
3. Purge à haute pression.
4. Air comprimé.
Tout espace confiné où des personnes autorisées à l’entrée sont présents, doit être
ventilé en permanence avec un contrôle continue de l’atmosphère interne jusqu’à la fin
du travail.

5.3.2.3.2. Utilisation des équipements de ventilation


- La ventilation doit être, de préférence, réalisée en utilisant une méthode positive
de ventilation mécanique qui est planifié pour introduire un air frais suffisant,
éliminer les contaminants de toutes les poches ou coins de l'espace confiné et
éviter la recirculation d'air contaminé.
- Même après le nettoyage et la ventilation de l’espace confiné, l’équipement de
ventilation mécanique doit être maintenu en marche afin de fournir une protection
secondaire.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 26
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Pendant que les employés travaillent à l’intérieur de l’espace confiné, un contrôle


de gaz doit être réalisé en permanence pour les atmosphères dangereux.
Notes :
- L’air de ventilation utilisé doit être soit d’un ventilateur électrique approuvé pour
une zone de classe I ou d’un ventilateur conduit d’air. L’air fourni pour ces
appareils doit être localisé dans un endroit ne permettant pas l’entrée de
contaminants avec le flux d’air.
- Les sorties des dispositifs utilisés pour faire évacuer les vapeurs de l’espace
confiné doivent être dirigés vers un endroit loin de toute source d’ignition possible.
- L’oxygène comprimé ou l’air instrument ne doivent jamais être utilisés pour la
ventilation d’un espace confiné.

5.3.2.4. Les exigences du test du gaz


5.3.2.4.1. Généralités
Les atmosphères à l’intérieur de l’espace confiné doivent être testées par un personnel
qualifié avant toute entrée. Les tests de gaz doivent être réalisés pour :
- Le manque ou l’enrichissement d’oxygène.
- Gaz et vapeurs inflammables.
- Vapeurs et gaz toxiques (H2S, CO,…).
Les résultats du test atmosphérique à l’intérieur de l’espace confiné auront un impact
direct sur :
- La méthode et la séquence d'entrée.
- Définition des EPI exigés et particulièrement le type de protection respiratoire.
- La durée d'exposition des employés.
- Equipe de sauvetage / renfort, ou
- Si une entrée n'est pas autorisée.
Le test de gaz doit être réalisé conformément aux exigences suivantes :
- L'équipement de ventilation doit être arrêté avant de commencer les tests.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 27
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- L'atmosphère doit être testée à tous les niveaux, en bas, en haut et au milieu de
tous les espaces confinés afin de détecter les gaz et les vapeurs toxiques/
mauvais air.
- Pendant que les employés travaillent à l’intérieur de l’espace confiné, un contrôle
de gaz doit être réalisé en permanence pour les atmosphères dangereuses.
- Si l'espace confiné est abandonné pour une raison quelconque, l'atmosphère doit
être re-testée avant toute autre entrée possible.
Notes : Lorsque cela est possible, le test de gaz doit être effectué à partir de l'extérieur
de l'espace confiné. S'il n'est pas possible d'effectuer des essais suffisants à partir de
l'extérieur de l'espace confiné, et lors de l'entrée initiale dans un espace confiné pour la
réalisation des tests, des appareils respiratoires autonomes ou alimentés par SABA
doivent être portés. En plus, un agent HSE doit être obligatoirement présent.
Si un appareil respiratoire doit être porté, le testeur de gaz autorisé doit, si possible,
porter également un harnais et une ligne de vie.

5.3.2.4.2. La procédure du test


Un détecteur gaz portatif doit être remis à zéro dans une atmosphère propre avant
chaque test et selon les instructions d'utilisation. L'étalonnage du dispositif doit être
effectué aussi souvent que possible et selon recommandations du fabricant, et au moins
une fois tous les 6 mois.
Si possible, faire le test à travers un trou menant à l'espace avant d'ouvrir le trou
d’homme et en cas de non faisabilité physique : ouvrir le port d'entrée et commencer la
mesure chaque mètre (1m) dans le sens de la marche et d’un point à un autre. Il est
recommandé que le temps de mesure soit le double (2x) du temps de réponse de
l'équipement.
Comparer les résultats des échantillons avec les conditions d’entrée acceptables :
- Oxygène (O2) supérieur à 19.5% et inférieur à 23.5%
- Inflammabilité moins de 10% de la limite inférieure d'inflammabilité / d'explosivité
(LIE / LEL)

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 28
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Monoxyde de carbone (CO) moins de la valeur du seuil limite (TLV) de 25 ppm


(soit 29 mg/m3)
- H2S moins de 10 ppm – LTEL (limite d'exposition à long terme), définie comme
étant la concentration maximale de l'air à laquelle on peut être exposé dans une
période de 8 heures, sans protection respiratoire, pour des raisons de sécurité,
une limite plus restrictive de 5 ppm doit être adoptée.
- D'autres substances moins de 10% de la limite d'exposition admissible; doivent
être aussi envisagées:
 Les niveaux de dose et de la contamination avec des NORM (matières
radioactives naturelles)
 Présence de substances comme le mercure et dépôts pyrophorique.

5.3.2.4.3. Enregistrement du test


Les types de mesures ainsi que la périodicité de leur prise doivent être expliqués
clairement dans le permis de travail.
Les résultats de tout test de gaz doivent être enregistrés, datés, inscrites dans le
« certificat du test de gaz »[Ref.B5] (voir annexe 1) qui sera attaché au permis de
travail. En cas de changement des valeurs durant l’exécution de travail, le permis de
travail doit être suspendu.

5.3.2.5. Eclairage à l’intérieur de l’espace confiné


Les précautions suivantes doivent être prises lors de l'utilisation d'éclairage temporaire:
• Lorsque l'espace confiné n'a pas été déclarée exempte du gaz, les équipements
d’éclairage antidéflagrant doivent être utilisés. Ces équipements doivent être certifiés
pour les zones dangereuses de classe 1.
• Les espaces confinés, qui ont été certifiés exemptes de gaz, avec une probabilité
de présence des résidus inflammables, peuvent être éclairés comme déjà mentionné ci-
dessus ou en utilisant un équipement d’éclairage portatif à voltage très bas (25V AC)
approuvé pour utilisation dans une zone dangereuse de classe 1.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 29
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

• Lorsque l'espace confiné est nettoyé de tout résidu inflammable et certifié exempt
de gaz, ou est un espace confiné à accès restreint et il n'a jamais eu la possibilité de
contenir une atmosphère inflammable, l’éclairage industriel standard à très bas voltage
peut être utilisé.
• Les câbles d’alimentation des transformateurs (approuvés pour une utilisation
dans une zone dangereuse de classe1) pour l’équipement d’éclairage portatif à voltage
très bas, doivent toujours mises au-dessus du sol et les transformateurs ne doivent
jamais être à l'intérieur de l'espace confiné.
• Les câbles des équipements et d’extension doivent être en bon état, certifiés,
adéquats pour l’emplacement dans lequel ils sont utilisés.
• Les ampoules doivent être résistants à l’eau en cas de leur utilisation dans des
endroits humides et mouillés.
• Tous les équipements doivent être mises à la terre à moins d'être dans une double
isolation. Si la mise à la terre est impossible, on doit utiliser un disjoncteur de masse à
l'extérieur de l'espace confiné.
• En cas de besoin, des gants, des matériels et enveloppes en caoutchouc peuvent
être utilisé afin de réduire les risques du choc électrique.
• Une attention particulière doit être accordée à la protection des câbles traversant
les portes et les points d’entrée.

5.3.2.6. Equipements et outils


Si l’atmosphère à l’intérieur de l’espace confiné est classé inflammable / combustible,
aucun outil électrique ne doit être utilisé par les entrants. Seulement les outils à air
doivent être utilisés. Les outils ayant le potentiel de produire des étincelles, exemple la
meule à disque ou le chignole ne doivent pas être utilisés.
Avant tout soudage, coupe et meulage pouvant être réalisés dans un espace confiné,
l'espace doit être prouvé complètement exempt de gaz et de tous résidus inflammables.

5.3.2.7. Radiation

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 30
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

Tout espace confiné pouvant contenir naturellement des matériels radioactifs (NORM)
doit être contrôlé par un Superviseur de Radio-Protection agréé.
En cas où les espaces confinés sont équipés de jauges et traceurs nucléoniques pour le
mesurage du niveau ou densité du produit, la source radioactive doit être sécurisée en
la retirant de son emplacement afin de limiter l’exposition.

5.4. ROLES ET RESPONSABILITES


Départements techniques et DHSE
Ils ont la responsabilité de :
- s’assurer que les rôles et les responsabilités sont bien définis dans cette procédure
et celle de « Permis de travail » [Rif.B2]
- s’assurer que cette procédure est bien compris par les différentes personnes
concernées, que ses exigences sont bien respectées et mises en place lors de
toute entrée ou intervention dans les espaces confinés
- s’assurer qu’un TRA et un plan de secours sont préparés avant de commencer
l’exécution de toute activité dans un espace confiné
- s’assurer que les procédures des contractants, relatives au travail dans les
espaces confinés sont bien conformes aux exigences de la présente procédure
- s’assurer de la désignation d’une(des) personne(s) responsable(s) de donner les
autorisations des interventions dans les espaces confinés
- s’assurer que les moyens nécessaires pour exécuter en toute sécurité les
interventions dans les espaces confinés sont fournies
- s’assurer de la conformité des contractants et de leurs sous-traitants en termes
des exigences de sécurité relatifs à l’entrée en espaces confinés, l’implémentation
de cette procédure et autres exigences de sécurité spécifiques non traités par le
présent document
- détailler les actions nécessaires afin d’assurer la sécurité et la protection de la
santé de tout le personnel devant travailler dans des espaces confinés

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 31
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- s’assurer de la mise en place des formations nécessaires du personnel d’eni


tunisia et celui de ses contractants, pour l’application de cette procédure et la
conservation des enregistrements associés
Chef de champ/superviseurs/superintendant/Représentant eni tunisia sur site
En général, ils sont responsables de s’assurer que les exigences de cette procédure sont
respectées pour toute entrée aux espaces confinés sous sa responsabilité. Ils doivent
être responsables de s’assurer :
- de la préparation du programme de contrôle et d’identification des dangers de
l’espace confiné dans le cadre d’une procédure d’intervention détaillée (Method
satement) et d’un TRA pour toute entrée aux espaces confinés.
- que toutes les personnes impliquées dans l’entrée des espaces confinés sont
informées des exigences de la procédure d’intervention, du TRA, des conditions du
permis de travail et de tous les risques ou dangers associés à l’activité.
- de la réalisation d’inspections régulières, par le superviseur de l’entrée aux
espaces confinés (responsable de la zone, superviseur HSE…etc), afin de confirmer
que les conditions sont suffisamment convenables et que le personnel travaille en
conformité aux exigences de la présente procédure.
- de la préparation et mise en œuvre des documents et des Toolbox meeting
nécessaires conformément aux exigences d’entrée aux espaces confinés.
- que toute personne impliquée dans l’entrée des espaces confinés est apte
médicalement et physiquement et a déjà suivi les formations/sensibilisations
appropriées à ce type de travail.
- l’autorisation de l’entrée et le travail dans les espaces confinés, en utilisant les
permis de travail appropriés.
- de la clôture ou l’annulation des permis de travail relatifs aux espaces confinés à
la fin des travaux ou lors d’apparition de conditions inacceptables.
Personne demandant le travail
Il a la responsabilité de :
- s’assurer que toutes les étapes du travail ont été identifiées
- s’assurer que tous les dangers ont été identifiés et évalués

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 32
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- s’assurer qu’avant l’entrée aux espaces confinées que le site a été visité et
inspecté par l’exécutant du travail, le superviseur HSE et la personne responsable
de la zone et que les conditions ont été jugées acceptables
- s’assurer que l’exécutant du travail est conscient des précautions prises, de toutes
les mesures de sécurité particulaires, des équipements utilisés et des procédures
de suivi
- s’assurer que le permis émis spécifie les actions à prendre dans le cas où le travail
doit être suspendu
- s’assurer que des copies de tous les permis émis sont disponibles sur le lieu de
travail
- se familiariser avec les EPI exigés et leur utilisation
- s’assurer que le site du travail est examiné avant de commencer le travail, suite à
sa suspension et finalement quand le travail est finalisé, afin de s’assurer qu’il est
maintenu dans une condition de sécurité
Exécutant du travail
Il doit s’assurer que :
- les employés impliqués dans l’activité de l’espace confiné sont familiarisés et au
courant des tâches à réaliser. Ils doivent également savoir les conséquences de
toute non-conformité au système et à la procédure du permis de travail
- s’assurer que les formations appropriées ont été réalisées pour les employés
impliqués dans les activités des espaces confinés sous sa supervision
- Aucune entrée n’est possible qu’après l’obtention d’un permis de travail approprié
et l’implémentation de strictes précautions
- La personne autorisant le travail est toujours informé dans les cas de suspension
ou de finalisation du travail
- Les EPI appropriés sont fournis et bien utilisés
- les bonnes pratiques de housekeeping sont implémentées dans toutes les zones
de travail
- les précautions mentionnées dans le permis de travail et le TRA sont connues,
bien comprises et respectées en permanence

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 33
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- les équipements de secours et de réanimation nécessaires sont facilement


accessibles
- des conditions de sécurité acceptables sont maintenues conformément aux
exigences du permis de travail dans les espaces confinés
- le travail est suspendu et que tout le personnel a quitté l’espace confiné, en cas
de changement des conditions d’entrée ou de travail
- en cas de suspension du travail ou de son achèvement, le permit est formellement
clôturé.
Personnes autorisées à l’entrée
Toute personne autorisée à entrer dans l’espace confiné doit :
- être apte physiquement à le faire (certificat médical à l’appui)
- être formé à ce type d’activité et sur l’utilisation des appareils respiratoires
isolants
- être informée de tout éventuel risque/aspect de l’activité à réaliser dans l’espace
confiné
- se conformer aux pratiques et standards de sécurité établis
- participer aux toolbox meetings selon les modalités de la procédure « Réunions
HSE et toolbox meetings dans les sites opérationnels »[Rif.B3]
- savoir les conditions requises par le permit de travail dans les espaces confinés
- reconnaitre les risques qui peuvent être rencontrés durant le travail dans l’espace
confiné y compris les signalisations, les symptômes et les conséquences de
l’exposition
- inspecter, tester et utiliser convenablement les équipements et moyens de
protection
- maintenir la communication avec le préposé d’urgence de l’espace confiné afin de
lui permettre de mieux contrôler l’état des personnes autorisées à l’entrée
- alerter le préposé d’urgence de l’espace confiné en cas de conditions de danger ou
l’apparition de symptômes d’exposition
- quitter l’espace confiné:
 suite à l’ordre du préposé d’urgence de l’espace confiné

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 34
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

 suite aux signaux d’alarme ou dès qu’il perçoit les symptômes de l’exposition
 en cas d’existence de conditions de dangereuses
Préposé d’urgence de l’espace confiné
Le préposé d’urgence de l’espace confiné doit :
- Identifier les dangers pouvant être rencontrés durant le travail, dans l’espace
confiné, y compris les informations concernant les signaux ou les symptômes ainsi
que les conséquences de l’exposition
- Etre informé des éventuels conséquences de l’exposition aux différents dangers
relatifs à l’entrée à l’espaces confiné
- Maintenir en permanence un décompte précis des participants autorisés à l’entré à
l'espace confiné et s'assurer de la disponibilité des moyens nécessaires pour les
identifier.
- Rester en dehors de l'espace confiné, durant la réalisation des travaux, jusqu'au
relève d'un autre préposé d’urgence.
- Gardez les personnes autorisées à l’entrée sous surveillance et maintenir une
communication efficace et continue avec eux pendant l'entrée.
- Communiquer avec les personnes autorisées à l’entrée, au besoin, afin de
surveiller l’état d’entrée et de les alerter en cas de nécessité d'évacuation de
l'espace.
- Contrôler les activités à l'intérieur et à l'extérieur de l'espace afin de savoir s'il est
sécuritaire, pour les personnes autorisées à l’entrée, de rester dans l'espace et de
les donner l’ordre de l’évacuation immédiate de l'espace en cas où il ne peut pas
accomplir efficacement et en toute sécurité toutes ses responsabilités ou en cas
de détection de l'un des dangers énoncés ci-dessous:
 Une condition non autorisée est observée
 Des effets comportementaux de l'exposition aux dangers sont détectés
 Une situation survient en dehors de l'espace clos pouvant mettre en danger les
personnes travaillant à l’intérieur
 La détection d’un danger non contrôlé à l’intérieur de l’espace confiné
 Le préposé d’urgence doit quitter le poste de travail

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 35
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- Entreprendre toutes les actions afin d’empêcher les personnes non autorisées de
s'approcher ou d’entrer dans l’espace confiné pendant l’exécution du travail
- Alerter l’équipe d’urgence et de sauvetage dès que les personnes autorisées à
l’entrée ont besoin d'aide pour s’échapper des dangers de l’espace confiné
Testeur de Gaz
Le test /mesure de gaz est le processus à travers lequel les dangers liés à l’atmosphère
à l’intérieur de l’espace confiné, pouvant confronter les personnes autorisées à l’entrée,
sont identifiés et évalués. Le mesures inclues la spécification des différents tests devant
être réalisés dans l'espace confiné.
Note : le test permet à la compagnie de mettre en œuvre les mesures de contrôle
adéquats pour la protection des personnes autorisées à l’entrée et de vérifier la
disponibilité des conditions acceptables avant l’entrée et durant le travail à l’espace
confiné.
Le testeur de gaz qui est souvent le personnel HSE, doit :
- Prendre et enregistrer les mesures avant le début de travail
- Prouver que les niveaux d’oxygène sont dans les limites exigées (au-dessus de
19.5% et au-dessous de 23.5%)
- Surveiller et enregistrer les mesures durant l’exécution des travaux dans le cadre
du permis de travail
- Dans le cas où les concentrations du gaz sont en dehors des limites acceptables,
le testeur de gaz ne doit en aucun cas signer le permis de travail, et doit discuter avec
le responsable de la zone et la personne autorisant le travail concernant les mesures
permettant d’éliminer complètement le risuqe
- Interdire l’entrée en cas de test défaillant
Contractants
- Former et vérifier les compétences des employés impliqués dans les activités de
l’espace confiné : superviseurs, personnes autorisées à l’entrée, préposé d’urgence de
l’espace confiné, testeur de gaz…

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 36
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

- S’assurer que tous les personnes autorisées à l’entrée ainsi que le préposé
d’urgence de l’espace confiné sont aptes à réaliser les tâches (fournir à eni tunisia les
certificats d’aptitude médicale)
- Fournir la supervision adéquate afin de s’assurer que les dangers relatifs au site
de travail sont convenablement identifiés et contrôlés
- Rendre les procédures et les enregistrements relatifs à la formation disponibles
pour examen par eni tunisia
- Vérifier que toutes les parties intéressés sous leurs contrôles sont en train de
suive les instructions du plan HSE, déclaration des procédures/méthodes d’intervention,
TRA, plan de secours, instructions des permis et autres procédures exigées par eni
tunisia et/ou l'entreprise contractante.
- Fournir et maintenir le nombre approprié des équipements nécessaires, comme
indiqué dans le paragraphe 10.1 ci-dessous : EPI, Harnais, lignes de vie, extracteurs de
gaz et de fumées, ventilateurs, équipements de protection respiratoire, le détecteur
multi-gaz, équipements de communication fiables, des outils anti-étincelles...
- Réaliser un suivi continu de gaz
- S’assurer que les employés impliqués dans les travaux dans l’espace confiné sont
formés sur les techniques de secours et de réanimation

5.5. PLANNING DE L’URGENCE


Les dispositions de réponse aux urgences doivent être prises en compte dans
l'évaluation des risques et doivent couvrir, le sauvetage, la réanimation et de traitement
des victimes.

5.5.1. Equipe de secours


L'équipe de secours doit répondre immédiatement aux appels d’urgence du préposé
d’urgence ou de toute autre personne demandant le secours dans l'espace confiné.
L'équipe de secours doit être formée pour exercer les fonctions de secours appropriées.
En particulier, les membres doivent être formés à l'utilisation correcte des équipements

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 37
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

de protection individuelle et de sauvetage, y compris les appareils respiratoires. En


outre, au moins deux membres de l'équipe de secours doivent être certifiés en premiers
secours et formés en réanimation cardio-respiratoire (CPR).

5.5.2. Le plan de secours


Le plan de secours doit être rédigé pour inclure au minimum :
• Un moyen de donner l'alerte par le préposé d’urgence de l’espace confiné ou toute
autre personne observant une situation d'urgence
• Une évaluation des dangers associés à l'espace confiné
• L’équipement adéquat de contrôle / test de gaz
• Le personnel nécessaire pour réaliser le sauvetage
• Toutes les précautions à prendre dans l'espace confiné
• Les équipements de protection individuelle (EPI) adéquats
• L'équipement de sauvetage requis
• Les outils nécessaires et tout autre équipement spécial
• Les équipements de premiers secours et de réanimation
• Le plan doit être approuvé
Note : un moyen de communication et un système de signalisation (convenu par écrit)
doivent être fourni et compris par tout le personnel impliqué. Ces moyens de
communication doivent être maintenus pendant toute la durée de l'entrée à l’espace
confiné.
Dans tous les cas d'entrée dans l’espace confiné, une personne qualifiée doit être
présente à l'extérieur de l'entrée/ sortie afin de gérer les urgences. Les circonstances
peuvent exiger la présence d’un ou plusieurs assistants au préposé d’urgence dans
différents accès/ points d'entrée. Le(s) préposé(s) doit être conscient de ses
responsabilités et être formé(s) en tant que membre(s) de l'équipe de secours.

5.6. LES EXIGENCES DE FORMATION POUR L’ESPACE CONFINE


L’entreprise ainsi que ses contractants, y compris les sous-traitants et les fournisseurs,
doivent faire une formation à tous les employés qui sont susceptibles d'être impliqués à

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 38
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
5. Activités et modalités opérationnelles

l’entrée à un espace confiné afin de s'assurer qu'ils ont la compréhension, la


connaissance et les compétences nécessaires pour accomplir leurs tâches de façon
sécuritaire.
• L’orientation de la formation fournie à chaque employé dès son affectation initiale
à un projet ou à une installation opérationnelle doit inclure une instruction suffisante
afin de prévenir l'entrée non autorisée dans un espace confiné.
• Une session de formation formelle doit être achevée avec succès par les employés
avant leur première affectation en tant qu’entrant et/ ou personne autorisant ou
exécutant de travail pour les opérations de l’espaces confiné.
• Le contenu de la formation doit inclure cette procédure d’espaces confinés et les
responsabilités générales des personnes autorisées à l’entrée, du préposé d’urgence et /
ou personne autorisant ou exécutant de travail, testeur de gaz autorisé, le protocole de
sauvetage.
• Ils doivent être formés sur le permis de travail, l’isolation de l’énergie, la
procédure de consignation/déconsignation.
• La formation doit considérer les compétences des employés dans leurs tâches
requises et introduite les nouvelles procédures ou celles révisées, selon le besoin.
• Chaque session de formation doit être correctement documentée.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 39
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
6. Responsables de la mise à jour

6. Responsables de la mise à jour


Le Département HSE est responsable de la mise à jour de ce document.
Les responsabilités pour la vérification, l’approbation et l’émission de ce document sont
définis dans le document SGI HSE “Gestion de la documentation du SGI HSE” - HSE-
EniTUN-C4-PRO-1-001.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 40
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
7. Archivage, conservation des
documents et traçabilité

7. Archivage, conservation des documents et traçabilité


Les responsabilités pour l’archivage et la conservation de ce document sont définis dans
le document SGI HSE “Gestion de la documentation du SGI HSE” - HSE-EniTUN-C4-
PRO-1-001.

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 41
ENTREE AUX ESPACES CONFINES
Liste des annexes

Annexe A1. Certificat du test de gaz


Annexe A2. Liste de contrôle des appareils respiratoires isolants

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité. 42
Formulaire Annexe A 1
HSE-EniTUN-C5-POP-3-
011Rev01Entrée dans les espaces
confinés

Certificat de test de gaz

REFERENCE MSG:
MSG HSE

ggg
HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01 Entrée aux espaces confinés Annexe A1 Rev00
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité.
FORMULAIRE
CERTIFICAT DE TEST DE GAZ

DOC. N. RÉV.
10/10/2016 PAGE 2 SUR 2
HSE-EniTUN-C5-FOR-3-008 0

CERTIFICAT DE TEST DE GAZ


Certificat de test de Gaz N° :………… Permit de travail N° :………………
Description de l’espace confiné :………………………………………………………………………………………

Installation / Zone: Localisation Exacte du Test:

RESULTATS DES TESTS PERIODIQUES DU GAZ


TEST DES GAZ INFLAMMABLES
Nom du testeur de gaz autorisé:

Date Heure Gaz inflammable Intervalle N°de série de Acceptable Signature du


testé (%LEL) – acceptable de l’instrument testeur de Gaz
Lecture Actuelle danger (0% LEL
pour travaux à
chaud)
0% - 10% Oui Non

0% - 10% Oui Non

0% - 10% Oui Non

0% - 10% Oui Non

TEST DE CONCENTRATION DE L’OXYGENE


Nom du testeur de gaz autorisé:

Méthode du Test:

Date Heure Concentration de Intervalle N°de série de Acceptable Signature du


l’oxygène (%O2) acceptable de l’instrument testeur de Gaz
– Lecture Actuelle danger
19.5% - 23.5% Oui Non

19.5% - 23.5% Oui Non

19.5% - 23.5% Oui Non

19.5% - 23.5% Oui Non

TEST DES GAZS TOXIQUES


Nom du testeur de gaz autorisé:

Date Heure Gaz Concentration TLV * N°de série de Remarques Signature du


l’instrument testeur de Gaz

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01 Entrée aux espaces confinés Annexe A1 Rev00


Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité.
FORMULAIRE
LISTE DE CONTROLE DES APPAREILS RESPIRATOIRES
ISOLANTS AUTONOMES ARI

DOC. N. RÉV.
10/10/2016 PAGE 1 SUR 2
HSE-EniTUN-C5-FOR-3-009 0

Annexe A 2
HSE-EniTUN-C5-POP-3-011Rev01
Entrée dans les espaces confinés

Liste de contrôle des


Appareils Respiratoires
Isolants Autonomes ARI

REFERENCE MSG:
MSG HSE

HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01 Entrée aux espaces confinés Annexe A2 Rev00


Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité
FORMULAIRE
LISTE DE CONTROLE DES APPAREILS RESPIRATOIRES
ISOLANTS AUTONOMES ARI

DOC. N. RÉV.
10/10/2016 PAGE 2 SUR 2
HSE-EniTUN-C5-FOR-3-009 0

ARI n° : Date de contrôle ____/____/____

Nom & Prénom du contrôleur :………………………………………

Oui Non Partiel Observations

PIECE FACIALE

Etat général : Exempt de détérioration,


saleté et dommage
Jeux de brides : existant, en bon état et
fonctionnel
Raccord : filetage et joint en bon état
Jupe de masque : en bon état, étanche
et exempt de déformation et de fissures
Oculaire : exempt de rayures et entrailles
et autres dommages / Vision parfaite
Soupape expiratoire : fonctionnel et en
bon état
Soupape inspiratoire : fonctionnel et en
bon état
DOSSARD ET HARNAIS

Harnais et armature arrière : exempts de


déchirure, usure et autres dommages
Fermoir et attaches : correctement
fonctionnel
Sangle : en bon état complètement
extensible
CYLINDRE

Dernier Hydro test* Date :


Manomètre : fonctionnel et en bon état
Tube du manomètre : exempt d’abrasion,
de coupure et d’autres dommages
Bouteille d’air comprimé : exempte de
traces corrosion, entailles, bosses et
autres dommages
Bouteille pleine sous pression *
Soupape à la demande: en bon état et
fonctionnel
Tuyau respiratoire : exempt d’abrasion,
coupure et d’autres dommages
Etanchéité du raccord
Robinet de bouteille: fonctionnel et en
bon état
Détendeur : fonctionnel et en bon état
Avertisseur sonore de baisse de
pression* : fonctionnel et exempt de
dommage et d’usure

SIGNATURE CONTROLEUR

*l’hydrotest doit être effectué chaque 5 ans


*Bouteille sous pression : un test de pression doit être effectué chaque inspection, comme suit :
- Fermer toutes les soupapes
- Ouvrir complètement la soupape de la bouteille
- Fermer
NB : Aucune perte de pression audible et/ou visuelle plus que 100psi ne doit être observée pendant dix secondes.
HSE-EniTUN-C5-POP-3-011 Rev 01 Entrée aux espaces confinés Annexe A2 Rev00
Seul le document présent dans HSEDoc est valable. Cette impression n’est pas maitrisée. Assurez-vous de sa validité