Vous êtes sur la page 1sur 6

Solutionnaire Physique 1, Mécanique, Harris Benson

CHAPITRE 7 TRAVAIL ET ÉNERGIE

7Q1

Faux. Il existe au moins un contre-exemple. Si l énergie cinétique est constante, cela nous informe que la vitesse
a une grandeur constante. Mais son orientation pourrait changer sous l effet d une force latérale (perpendiculaire
à la vitesse). Un cas typique est un mouvement de rotation. La force centripète non nulle fait varier l orientation
de la vitesse sans faire varier sa grandeur.

7Q2

Non. D autant un levier réduit la force nécessaire, d autant il augmente le déplacement requis pour effectuer le
même mouvement. Si un levier réduit la force requise d un facteur 2, l extrémité du levier qu on doit déplacer
devra parcourir une distance 2 fois plus grande et le travail résultant sera le même (produit F s inchangé).

7Q5

Selon les équations de la physique, le travail est indépendant de la méthode utilisée. Dans les 2 cas, pour monter
à vitesse constante, la personne doit déployer une force égale à la composante parallèle au déplacement de son
poids. Conséquence : le travail effectué par la personne est égal et en sens contraire du travail effectué par la
force gravitationnelle. Et puisque le travail de la gravité ne dépend que des hauteurs initiale et finale, la méthode
utilisée n a aucune influence. Si on compare les deux façons de monter, on aura :
a) Monter de façon inclinée b) Monter verticalement
F mg sin F mg
H
s s H
sin
H
W F s mg sin mgH W F s mgH
sin
Cependant, dans la réalité, l une des deux personnes fournira un effort qui paraîtra plus grand, en raison des
muscles utilisés qui n ont pas la même efficacité dans les 2 cas (bras vs jambes). Concrètement, en plus de
soulever son poids de quelques centimètres à chaque « pas », la personne qui s accroche à la corde doit fournir
une force considérable pour serrer la corde dans ses mains pour éviter de glisser. Cet effort consomme beaucoup
d énergie pour le corps, sans produire de travail au sens physique.

7Q6

Si la vitesse augmente de 50 %, la distance d arrêt (pour une même force de freinage ou même décélération)
augmentera d un facteur 2,25 :

v2 v02 2a x x0 0 v 02 2a x 0 car v finale 0 et on peut poser xinitial 0

v02
Donc : a . Si la vitesse initiale devient 1,5v 0 :
2x
2
1,5v0 v02
a k 1,5 2 2,25
2 kx 2x
7Q9

Vrai. La seule force agissant sur le projectile est la force gravitationnelle, dont le travail ne dépend que des
hauteurs initiale et finale. Donc peu importe l angle de projection, la même quantité d énergie cinétique est
ajoutée au projectile. En d autres termes, la même quantité d énergie potentielle gravitationnelle se transforme
en énergie cinétique, faisant augmenter la vitesse de l objet d une même quantité, du début à la fin du
mouvement.

7Q10

a) Le frottement statique peut effectuer un travail. Par exemple, une automobile peut accélérer (et donc se
déplacer) sous la seule action de la force de frottement statique. Celui-ci effectue donc nécessairement un travail.
b) La force centripète peut également effectuer un travail. Lors d un mouvement circulaire, une force centripète
peut être suffisamment forte pour rapprocher le mobile du centre (déplacement centripète). Une composante du
déplacement momentané est donc parallèle à la force, condition permettant de calculer un travail non nul.

7E3

W F s . La force sur la tondeuse étant parallèle au déplacement en tout temps et dans la même direction
(vers l avant), on peut dire : W Fx x Fy y Fz z F s
0 0

On ne connaît pas le déplacement, mais on peut le trouver à partir de la superficie à tondre, sachant que chaque
passage couvre une largeur de 0,5 m. Si on fait des passages dans le sens de la longueur (20 m), il faudra passer
20 fois pour tondre toute la largeur de 10 m (20 x 0,5 m = 10 m). On doit donc faire 20 passages de 20 m de
longueur chacun, donc on aura parcouru 400 m (20 m x 20 m = 400 m).
W F s 40 N 400 m 16 000 J

7E6

On doit trouver le travail de la force F , de la force de frottement et de la force


gravitationnelle. Comme on ignore la grandeur de la force F , on doit la déterminer à
partir du fait que la vitesse est :

Fx ma x F cos 45 fc F cos 45 cN 0
0

Fx ma y N mg F sin 45 0 N mg F sin 45

c mg
F cos 45 c mg F sin 45 0 F
cos 45 c sin 45

a) L angle entre la force F et le déplacement est de 45° :


N
c mg
0,25 1,8 kg 9,8 kg
WF Fs cos 45 s cos 45 2 m cos 45 7,06 J
cos 45 c sin 45 cos 45 0,25 sin 45

b) L angle entre la force de frottement et le déplacement est de 180° (cos180° = -1) :


c mg
Wf f s cos 180 f s c Ns c mg F sin 45 s c mg sin 45 s
cos 45 c sin 45

N
0,25 1,8 kg 9,8 kg
Wf 0,25 1,8 kg 9,8 sm2 sin 45 2m 7,06 J
cos 45 0,25 sin 45

c) L angle entre la force gravitationnelle et le déplacement est de 90° :

Wg Fg s cos 90 Fg s 0 0 J

7E7

On doit trouver le travail de la force F , de la force de frottement et de la force


gravitationnelle. Comme on ignore la grandeur de la force F , on doit la déterminer à
partir du fait que la vitesse est constante (cette force n aura pas la même valeur que si la
force agit à 45° vers le haut, comme au NO6) :

Fx ma x F cos 45 fc F cos 45 cN 0
0

Fx ma y N mg F sin 45 0 N mg F sin 45

c mg
F cos 45 c mg F sin 45 0 F
cos 45 c sin 45

a) L angle entre la force F et le déplacement est de 45° :


N
c mg
0,25 1,8 kg 9,8 kg
WF F s cos 45 s cos 45 2 m cos 45 11,8 J
cos 45 c sin 45 cos 45 0,25 sin 45

b) L angle entre la force de frottement et le déplacement est de 180° (cos180° = -1) :

c mg
Wf f s cos 180 f s c Ns c mg F sin 45 s c mg sin 45 s
cos 45 c sin 45
N
0,25 1,8 kg 9,8 kg
m
Wf 0,25 1,8 kg 9,8 s2
sin 45 2m 11,8 J
cos 45 0,25 sin 45

c) L angle entre la force gravitationnelle et le déplacement est de 90° :


Wg Fg s cos 90 Fg s 0 0 J

7E13

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/


7E29

Partons du théorème de l énergie cinétique, qu on décompose de part et d autre :

Wnet K

WF Wrés Wg WN 1
2
m v2 v02
Vu qu il n y a aucun déplacement vertical, le travail de la gravité et de la normale est
nul. Aussi, la vitesse initiale est nulle. Donc :

WF Wrés 1
2 mv 2

Si on isole W F et qu on décompose le travail de la résistance (qui agit en sens contraire du déplacement), on a :


2
WF 1
2
mv 2 Wrés 1
2
mv 2 f x cos 180 1
2
1100 kg 2,5 ms 200 N 30 m 1 9,44 kJ

7E33

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/

7E37

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/

7E41

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/

7E42

a) À vitesse constante, la puissance transmise aux roues est égale à la puissance des forces de
résistance/frottement qui veulent ralentir la voiture. À vitesse constante, la puissance est donnée par P F v,
où F est la force qui permet de maintenir la vitesse. Puisque la force qui pousse la voiture est dans la même
direction que la vitesse, on peut réduire l équation à P Fv .
Aussi, faisons les conversions pour que les unités soient homogènes et en SI :

745, 7 W 80 km 1000 m 1h m
20 hp hp
14914 W et 22, 2 s
h km 3600 s
P 14914 W
F 671,13 N .
v 22, 2 ms
b) Cette force est la force du moteur, mais si la vitesse est constante, c est que les forces de résistance sont de
même grandeur et en sens contraire. Il s agit principalement de la force de résistance de l air. (Car le 20 hp
utilisé est la force transmise aux roues, et non toute la force produite par le moteur, qui crée de la chaleur de
combustion, alimente les appareils électriques et se perd en frottements dans les pièces mobiles).
7E43

S il se déplace à vitesse constante, la somme des forces agissant sur lui est nulle. Il est soumis à son propre
poids, mais il est retenu par un contre poids, de masse inférieure. La différence doit donc être fournie par le
moteur.
Le poids de la cage d ascenseur sera :
N
Mg 2000 kg 9,8 kg 19 600 N

La force vers le haut sur l ascenseur :


N
mg 1800 kg 9,8 kg 17 640 N

La force que le moteur doit fournir est donc :


F 19 600 N 17 640 N 1 960 N
La puissance du moteur peut maintenant être calculée :
m
P F v 1 960 N 0,4 s 784 W

7E45

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/

7E46

En maintenant cette vitesse constante, la puissance est liée à la force de poussée et à la vitesse maintenue :

P F v Fv (si la force de poussée est parallèle à la vitesse)

1228
Donc : P 223 000 N km
h 7,61 10 7 W (plus de 102 000 hp)
3,6

7E48

La définition principale de la puissance est un travail par unité de temps. On doit donc diviser le travail effectué
Wh
par l haltérophile par la durée du déplacement : P . Mais sa force n est pas nécessairement constante.
t
Passons donc par le travail de la gravité, qui ne dépend que de la hauteur finale et initiale. Le travail de
l haltérophile est l inverse de celui de la gravité : Wh Wg .
N
Wh Wg mg h 250 kg 9,8 kg 2,1 m
Donc : P 1715 W
t t t 3s

7E50

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/


7E51

On veut perdre 100 g, alors que la perte de 1 g représente une énergie dépensée de 9 kcal. La quantité d énergie
dépensée sera donc 900 kcal.
La donnée de 600 kcal/h est une énergie par unité de temps, donc une puissance.
Si on veut dépenser 900 kcal calorie à raison de 600 kcal par heure, la durée peut être trouvée en utilisant
l équation de la puissance :
E E 900 kcal
P t 1,5 h
t P 600 kcal
h

7P5

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/

7P7

Solution disponible sur http://cw2.erpi.com/cw/benson1/

Vous aimerez peut-être aussi