Vous êtes sur la page 1sur 7

FRA (Forward Rate Agreement) : couverture sur

taux d'intérêt
Un FRA (Forward Rate Agreement) est un contrat ayant comme
objectif de fixer un taux d'intérêt à une date bien déterminée dans le
future, pour un montant d'emprunt ou de prêt défini et pour une durée
précise.

Le taux d'intérêt varie avec le temps selon plusieurs facteurs dont


l'offre et la demande d'argent (Si par exemple, on a sur le marché plus
d'emprunteurs que de prêteurs, le taux d'emprunt qui représente le prix de l'emprunt
va augmenter). Un FRA est donc utilisé pour se couvrir contre une
évolution défavorable du taux d'intérêt sur les marchés financiers à
une date dans le future.

Exemple d'un FRA prêteur


Pour bien comprendre de quoi il s'agit exactement, prenons l'exemple
d'une société qui va avoir un excédent d'1 million d'Euro de trésorerie
dans trois mois et dont elle n'aura pas besoin qu'après 12 mois. Dans
ces conditions, la société consulte sa banque pour lui garantir un taux
de placement dans trois mois afin qu'elle puisse placer cet excès de
fonds et savoir combien exactement elle va encaisser à l'échéance sans
se soucier d'une éventuelle baisse du taux de placement dans trois
mois.

Ce qui nous intéresse ici, c'est d'expliquer les démarches utilisées par
la banque pour fixer et garantir un taux d'intérêt à une date dans le
future. Bien sûr, la banque ne peut pas connaître le vrai taux qui sera
d'application dans le future puisque ce dernier se détermine sur base
de l'offre et de la demande qui sont des facteurs extérieurs à la banque.

Pour déterminer le taux du placement dans trois mois pour une durée
de 9 mois (selon la demande de la société), la banque se sert des taux
d'intérêt d'aujourd'hui. En effet, elle emprunt pour trois mois au taux
actuel du marché le montant d'un million d'Euro puis elle le place,
après déduction des intérêts de l'emprunt, au taux du placement
d'aujourd'hui pour une durée de 12 mois.

A l'échéance, c'est à dire dans 12 mois, la banque connaît avec


certitude combien cette opération lui rapporte d'intérêt. sur base de
cela, elle peut bien définir un taux d'intérêt à terme (dans trois mois)
de sorte à ce qu'il rapporte un même montant d'intérêt.

Si l'idée est claire, passons aux chiffres pour expliquer davantage cette
technique utilisée par la banque en suivant les opérations suivantes :

• Elle emprunte 1 000000 Euro aujourd'hui pour une durée de trois


mois au taux de 2% (par exemple). Bien sûr, les taux sont
annuels donc il faut déterminer le taux proportionnel
correspondant à 3 mois : 2%.3/12=0,5%
• Elle actualise les 1000000 Euro pour connaître ça juste valeur
d'aujourd'hui (en d'autre terme, elle déduit les intérêts
d'emprunt). 1000000/(1+0,5%)=995024,88 Eur
• Elle place ce montant aujourd'hui pour 12 mois au taux de 1,8%
(par exemple). Il faut savoir que le taux du placement et celui de
l'emprunt n'est pas le même. Donc à l'échéance, la banque
encaisse : 995024,88(1+1,8%)=1012935,33 ce qui lui rapporte
12935,33 Eur d'intérêt.
• Elle cherche le taux correspondant à ce montant d'intérêt en
plaçant 1000000 Eur pour 9 mois. 1000000.i=12935,33 donc
i=12935,33/1000000=1,29%. C'est bien claire, ce taux
correspond à 9 mois.
• Elle cherche le taux annuel correspondant : 1,29.12/9=1,72%
Finalement, la banque va proposer à la société, sous son contrat du
FRA3/9(FRA commence dans 3 mois pour une durée de 9 mois), un taux annuel
de 1,72%. Ce taux ne reflète pas le vrai taux du placement dans trois
mois qui pourrait être inférieur ou supérieur à 1,72%. Cependant,
quelque soit le taux du placement dans trois moi, le contrat du FRA
garantit à la société un taux de 1,72% qui est déterminé, comme vous
l'avez vu, sur base des taux actuels du marché.

Pour savoir plus sur les Forward Rate Agreement (FAR).


0 commentaires Liens vers ce message
Couverture du risque d'une évolution défavorable du cours de change

Je développerai au travers de ce message un certain nombre de


techniques utilisées pour se couvrir contre les risques de change d'une
monnaie nationale contre une monnaie étrangère ou l'inverse. Ce
genre de risque se présente soit :

• Quand on doit payer une facture à terme (dans 4 mois par


exemple) avec une monnaie étrangère, le risque consiste dans ce
cas de voir, à l'échéance (à la date de paiement), le cours de la
monnaie étrangère plus chère par rapport à la monnaie nationale.
(exemple : je devrai payer un vendeur américain 1000 USD dans
3 mois. Aujourd'hui 1USD=0,66EUR, le risque consiste à ce que
dans 3 mois, 1USD coûte plus cher que 0,66EUR.)
• Quant on doit recevoir un paiement à terme en une monnaie
étrangère. Ici le risque consiste dans l'incertitude de la valeur de
la monnaie que nous allons recevoir à terme, donc il faut ce
protéger contre une baisse de cette valeur.

Que signifie se couvrir contre un risque :


La couverture contre un risque consiste à éliminé l'incertitude d'une
évolution indésirable du cours de change de sorte à se protéger de
toute éventuelle perte de valeur à terme, au moment où la transaction
doit s'effectuer.
Exemple pratique d'un importateur français :

Supposons, un importateur français achète des marchandises d'un


exportateur américain pour une valeur de 2000 USD à payer dans un
délai maximum d'1 an.

L'importateur, pour se couvrir contre une hausse du Dollar par rapport


à l'Euro dans un 1an, il veut avoir un cours fixe aujourd'hui pour
acheter dans un 1an les 2000USD (cours à terme). Pour cela, il
consulte son banquier.

Ce que le banquier propose à l'importateur français c'est d'acheter à


terme (dans un an) les 2000USD avec le cours suivant :
1USD=0,676EUR, c'est à dire qu'à la date de paiement, l'importateur
achète les 2000USD à ce cours dit à terme, et ce quelque soit le cours
au comptant qu'il serait d'application à cette date (dans un an).

Il nous intéresse dans ce cas, à dévoiler les procédures du banquier


pour fixer un tel cours de change à terme.

Pour déterminer ce cours, on a besoin des informations suivantes : Le


cours au comptant pour acheter les 2000USD, le taux pour emprunter
en Euro et le taux pour placer les dollars.

Les informations disponible sur le marché financier sont, à titre


d'exemple :

• Le cours pour acheter les 2000 USD aujourd'hui est :


1USD=0,68EUR
• Le taux pour emprunter des EUR sur le marché français est de
1,5%
• Le taux du placement des USD sur le marché américain est de
2%
La banque, pour déterminer le cours à terme, effectue les 3 opérations
suivantes :

1. Elle achète les 2000USD aujourd'hui :


2000USD=2000.0,68EUR=1360EUR
2. Avant d'acheter les 2000USD, il emprunte de quoi les
acheter. C'est à dire, il emprunte 1360EUR
3. La banque n'a besoin des 2000USD que dans un an, donc il
les place pour un an.

L'idée est simple, c'est que pour déterminer le cours à terme, on doit
égaliser le coût de l'emprunt des 1360EUR avec le produit du
placement des 2000USD.

Remboursement de l'emprunt = Produit du placement


==> 1360EUR(1+1,5%)=2000USD(1+2%)
==> 1USD=(1,015.1360/1,02.2000)EUR

Ce qui donne le cours à un an de : 1USD1an=0,6767EUR

Donc à l'échéance, l'importateur achète les 2000USD à ce cours et ne


se préoccupe pas de l'évolution du cours au comptant.

Exemple pratique d'un exportateur français :

Prenons, cette fois ci, le cas d'un exportateur qui va payer une facture
dans 3 mois. Il doit se couvrir contre le risque de la chute du dollar par
rapport à l'Euro. On pourrait bien, imaginer ce que va faire le
banquier, sur base des procédures effectuées dans le cas de
l'importateur. Ici on a une situation inverse à la précédente.

Dans trois mois, l'exportateur devra vendre des dollars qu'il va


recevoir. Donc, les opérations, qui lui permettent une couverture du
risque de voir la valeur du dollar partie à la baisse par rapport à l'Euro,
sont :
• Vente du dollars au comptant USD=0,90EUR

• Placement durant 3 mois, supposons que le taux annuel est de


2% alors le taux proportionnel à trois mois c'est 2%.3/12=0,5%
• Emprunt des USD durant 3 mois au taux de 1,7%, c'est à dire
1,7%/4=0,425% pour trois mois.

Ces chiffres sont donnés juste à titre d'illustration, les vrais chiffres
sont disponibles dans le journal de l'Echo ou chez les banques.

Ces opérations ne s'effectuent pas nécessairement dans l'ordre cité ci-


dessous. Premièrement, on emprunte les USD durant trois mois pour
les vendre aujourd'hui contre de l'Euro qu'on place durant trois mois
également.

Pour déterminer le cours à terme, on part de l'idée de couvrir le


remboursement de l'emprunt (1+0,425%)USD par le produit du
placement 0,90(1+0,5%)EUR.

1,00425USD=0,90.1,005EUR ==>
1USD3mois=1,00425/0,9045EUR=1,11EUR

==> 1USD3mois=1,11EUR

On a intérêt à vendre au cours à terme qui est largement favorable au


cours au comptant (aujourd'hui).

Vous constatez bien, au travers de ce dernier exemple, que nous


n'avons pas besoin de savoir le montant de la facture à recevoir ou à
payer pour déterminer le cours à terme. Les données disponible sur le
marché sont suffisantes.
0 commentaires Liens vers ce message
Inscription à : Messages (Atom)

• FRA (Forward Rate Agreement) : couverture sur taux d'intérêt


• Couverture du risque de cours de change

Les articles suivants peuvent aussi vous intéresser

_____________________________

Calcul des opérations bancaires

Des calculs mathématiques de tout ce qui est en relation avec les


opérations bancaires de placement et d'emprunt.
_____________________________

Restructuration de dettes

La technique utilisée par les banques pour concurrencer le marché de


crédit et attirer plus de clientèle en proposant de regrouper plusieurs
crédit en un seul avec bien sûr des avantages en terme de charges de
remboursement.
_____________________________