Vous êtes sur la page 1sur 8

Accompagnement à la structuration d’une démarche d’écologie

industrielle et territoriale dans le cadre du programme


« Territoire Zéro Déchet Zéro gaspillage »

Cahier des Clauses Particulières (C.C.P.)

Collectivité publique :
Communauté de Communes Blavet Bellevue Océan - Allée de Ti Neùé - Parc d'activités de Bellevue –
56700 Merlevenez – Tél. : +33 297 657 369 – Fax : +33 297 656 840 - environnement@ccbbo.fr

Date limite de remise des offres


le Jeudi 5 janvier 2017 à 12 h

1
Sommaire

ARTICLE 1 : OBJET 3

ARTICLE 2 : DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA MISSION 4

ARTICLE 3 : DECLINAISON DE LA MISSION 6

ARTICLE 4 : ENGAGEMENT DU BENEFICIAIRE 8

ARTICLE 5 : CALENDRIER DE REALISATION 8

2
ARTICLE 1 : OBJET

L’objet du présent cahier des charges est de définir le contenu de la mission pour la sensibilisation des
entreprises à l’écologie industrielle dans le cadre du programme « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage »
durant les deux prochaines années.
Sur les 5 communes qui composent la Communauté de Communes de Blavet Bellevue Océan, 9 zones
d'activités accueillent des entreprises de toutes tailles.
 Plusieurs zones d’activités bénéficient du label qualité Qualiparc,
 Plus de 3 000 emplois diversifiés.

Répartition des zones d’activités sur le territoire de la CCBBO

3
ARTICLE 2 : DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA
MISSION

La mission doit permettre la concrétisation du processus d’économie circulaire via les sept piliers, que
l’on peut définir par :
 Approvisionnement durable : privilégier les ressources renouvelables et les matières recyclées
 Eco-conception : produire autrement pour innover, augmenter la recyclabilité tout en réduisant les
impacts
 Economie de la fonctionnalité : inventer une nouvelle offre client en proposant un service plutôt
qu’un produit
 Allongement de la durée d’usage : allonger la durée d’usage grâce à l’engagement de tous autour
du réemploi, de la réparation de l’échange et du don
 Consommation responsable : agir en consommateur responsable en intégrant l’environnement
dans les choix de consommation
 Recyclage et valorisation : créer de nouvelles ressources par le compostage, le tri, le recyclage et la
valorisation des déchets.

Les principaux objectifs du programme sont :


 Identifier les potentiels d'échanges et de synergies entre les entreprises du territoire,
 Limiter le gaspillage des matières et la consommation de ressources naturelles non renouvelables,
 Accroitre la compétitivité des entreprises, du territoire en garantissant une meilleure protection de
l’environnement,
 Redynamiser un territoire par une coopération entre les acteurs locaux.

4
Il s'agira notamment auprès des entreprises du territoire d’assurer un accompagnement complet :
 Etat des lieux économique du territoire identifié (périmètre, acteurs, tissu local,..)
 Diagnostics conseils auprès des entreprises volontaires
 Animation de réunions et d’ateliers pour co-construire des projets thématiques (mutualisation
énergétique, achats responsables, création de structures type Economie sociale et solidaire,
optimisation de ressources, partage de services…)
 Etendre le diagnostic de la production des Déchets d'Activités Economique du territoire de la
CCBBO à un maximum d’entreprises
 Proposer des actions pour atteindre les objectifs de réduction des déchets définis dans le
programme ZDZG (approvisionnement durable, éco-conception, écologie industrielle, économie de
la fonctionnalité, consommation responsable, allongement de la durée d'usage, recyclage et
valorisation des déchets)
 Mobiliser et accompagner les entreprises du territoire pour décliner des actions d'économie
circulaire (éco-conception, prévention et valorisation des déchets des entreprises, écologie
industrielle)
 Mettre en relation les entreprises du territoire en leur proposant des actions communes
(mutualisation des flux)
 Travail avec différents partenaires (chargés de développement économique, partenaires
associatifs associés, CCI, CRMA...)
 Animer des réunions inter-entreprises
 Rédiger des rapports d'étape, des synthèses.

5
ARTICLE 3 : DECLINAISON DE LA MISSION

L’accompagnement demandé pourra se décliner selon les étapes suivantes :

Etape 1 : cadrage du projet


A cette étape, la CCBBO – porteuse de projet, apportera à l’AMO tous les éléments nécessaires lui
permettant d’appréhender le contexte du projet, de cerner les objectifs et d’identifier les différents acteurs
potentiels ou déclarés concernés par la démarche d’écologie industrielle et territoriale.
A partir de ces éléments, l’AMO aidera le porteur de projet à repérer les opportunités, à définir le
périmètre de l’étude et à déterminer les besoins généraux du porteur du projet.
Un bilan forces, faiblesses, opportunités et menaces (analyse FFOM) au regard des objectifs du projet
pourra être établi par l’AMO à l’issue de cette étape :
 Stratégie/objectifs de la zone d’activités
 Facteurs internes / Facteurs externes
 Forces / Faiblesses / Opportunités / Menaces

Etape 2 : rencontrer, sensibiliser et informer les acteurs du territoire


La CCBBO informe les acteurs pertinents de son territoire de l’opération en cours et l’intérêt pour les
entreprises d’adhérer à ces démarches.
L’AMO sera chargé de visiter les entreprises afin de fédérer au mieux des acteurs multisectoriels
(agriculteurs, industriels, PME …).
Avec l’appui de l’AMO :
- elle communiquera largement auprès des acteurs ciblés (mailing, information dans la presse locale,…)
- elle organisera une réunion « plénière » d’information avec les relais locaux ainsi que divers « petits »
évènements (petit déjeuners, intervention dans d’autres réunions,…).
La CCBBO travaillera pour cela en étroite collaboration avec les relais locaux de la CCI Morbihan et la CMA.
Ces rencontres seront l’occasion pour la CCBBO et l’AMO de cerner les besoins et les attentes de chaque
acteur et de préfigurer un réseau d’acteurs potentiels.
La CCBBO, assistée par l’AMO, recrutera 15 à 20 entreprises en vue de l’organisation des ateliers de l’étape
3.
Ces entreprises devront identifier en amont de ces ateliers une liste de synergies qu’elles peuvent proposer
et une liste de synergies recherchées.

Etape 3 : identifier des synergies / mutualisations potentielles via des ateliers


Cette étape consiste en la réalisation d’ateliers avec les acteurs du territoire : l’AMO aura pour but de
faciliter l’échange d’informations entre ces différents acteurs à travers la création de liens afin d’identifier
leurs ressources indésirables et les ressources qui peuvent être utilisées / traitées suite à la pré-
identification faites à l’étape 2.

6
L’objectif est de dégager des pistes de collaboration entre acteurs : gestion en commun de certains
déchets, identification de services potentiellement mutualisables, identifications de synergies possibles
dans la gestion des énergies (ex : chaleur fatale non exploitée) ou de l’eau.
Ces ateliers seront organisés et présidés par la CCBBO et animés par l'AMO.
Après ces ateliers, l’AMO exploite les synergies détectées et réalise un premier document de classement
en vue de l’étape 4.

Etape 4 : programme de la démarche d’écologie industrielle et territoriale


Cette étape consiste, suite aux ateliers, à identifier les partenariats les plus faciles et/ou les plus
prometteurs ainsi que les acteurs (entreprises, collectivités,…) prêts à s’engager plus à même dans la
démarche.
Des orientations et des propositions concrètes seront établies :
- cartographies, identification des synergies existantes envisageables,
- les actions nécessaires pour les réaliser (équipements, services,…), documents pédagogiques, ….
- une analyse des parties prenantes impliquées, de la gouvernance en place.
L’AMO et la CCBBO réaliseront conjointement cette étape en s’appuyant sur l’expérience de l’AMO pour
identifier les meilleures options.
Lors de cette étape, des réunions complémentaires avec les entreprises impliquées seront éventuellement
nécessaires pour confirmer ou affiner une synergie identifiée lors de l’atelier.
Il s’agit à cette étape de s’assurer que pour chaque synergie, toutes les étapes et tous les obstacles ont bien
été identifiés pour pouvoir mettre en œuvre le programme par la suite.

Etape 5 : élaborer un document de présentation « Projet d’écologie industrielle et territoriale »


Sur la base du programme réalisé à l’étape précédente, le porteur de projet, en lien avec l’AMO, finalisera
un document de présentation de la démarche d’EIT qu’il veut mettre en œuvre.
Ce document contiendra :
- les enjeux identifiés
- la stratégie d'EIT du territoire
- le programme d’actions envisagé,
- la gouvernance de la démarche et les acteurs « moteurs » prêts à s’engager,
- les prestations et investissements nécessaires (nature et descriptif),
- le budget du programme,
- les délais de mise en œuvre,
-…
Un accord d’engagement dans la démarche des principales parties prenantes (lettre de manifestation
d’intérêt, implication de principe, accord de partenariat, charte d’engagement), idéalement sous forme
d’un document unique apportera toute la légitimité partenariale nécessaire à la démarche collaborative
élaborée.

7
L’ADEME souhaite utiliser notre initiative comme un « test » régional sur le positionnement d’un binôme
collectivité / consultant sur le sujet.
Aussi, il sera primordial qu’en ressorte un document « méthodologique » basé sur le retour d’expérience de
la CCBBO qui soit diffusable et utilisable par d’autres collectivités.

ARTICLE 4 : ENGAGEMENT DU BENEFICIAIRE

Pour atteindre les objectifs définis ci-dessus, le bénéficiaire s'engage à :


- positionner une personne référente au sein de sa structure sur l’accompagnement des professionnels dans
le domaine de la réduction et de la valorisation de leurs déchets d’activités, dénommé « chargé de mission
Economie circulaire »,
- prendre en charge les frais de structure inhérents,
- contribuer au comité de suivi et au comité de pilotage et toutes autres réunions de travail du programme
ZDZG,
- co-organiser un forum annuel sur les partages d’expériences,
- assurer une veille sur la prévention des déchets industriels et commerciaux,
- se former et former,
- chercher les sources de financements pouvant répondre aux objectifs du programme ZDZG dans le
domaine des déchets économiques,
- justifier de son activité annuellement par la remise d'un rapport d'activité et un plan d'actions
prévisionnel,
- répondre aux différents indicateurs :
 le nombre de professionnels sensibilisés
 le nombre de professionnels diagnostiqués sur le terrain
 le nombre de professionnels accompagnés sur le terrain
 le nombre de référents formés
 le volume et/ou tonnage de déchets produits par les entreprises (un suivi sur les 3 ans)
 le nombre d’entreprises ayant signée une charte d’engagement « éco-exemplarité ».

ARTICLE 5 : CALENDRIER DE REALISATION

 Démarrage de la prestation : 1er mars 2017


 Nombre de jours minimum par mois : 5
 Fin de la mission : fin février 2019