Vous êtes sur la page 1sur 9

Après la réparation,

La mise en conformité avec les autres attelages des matériels roulants actuels.

En effet la plupart des wagons fabriqués maintenant, sont équipés d’attelages dit universels ou à boucles,
et bien souvent avec un système d’élongation qui permet de faire toucher les tampons entre les wagons,
dans les lignes droites, et les éloigner dans les courbes(souvent trop serrées).

Tout en restant dans une fabrication à la portée du bricoleur moyen que nous sommes tous, et dans le
souci de pouvoir améliorer et faire tourner les matériels considérés incompatibles avec les dernières
nouveautés, sans porter préjudice dans la composition d’une rame.

Un attelage à élongation avec de surcroit un boitier Nem 362, permettant de interchanger par un attelage
de votre choix : harpons roco ,profi fleishman, ou encore les‘’goldorac’’ roco ou marklin.

J’ai commencé par ce wagon , qui manque cruellement sur les rayons, même en occasion, de notre
marque jouef nationale, qui est sorti dans les années 80, mais sans les stéréotypes actuels. Mis à part ma
patine, j’avais essayé déjà à l’époque de diminuer l’énormité de l’attelage de par sa longueur.

Vestiges d’attelages jouef ou lima bien je n’ai pas encore étudié ce genre de travaux sur la marque
italienne. Donc restons français pour l’instant. Je reviendrais vous en parler le moment venu.
J’avais donc déjà tenté de raccourcir le timon avec un bricolage plus ou moins réussi, et sans élongation
on devine rapidement les rayons de courbure interdits. De plus le collage au fer à souder pour faire
fusionner les matières ensemble n’était du meilleur effet. Mais la réduction du volume de la boucle était là.

Ayant expérimenté un système équivalent à un modèle de jouef ou daker à une certaine époque, j’ai repris
l’idée, en essayant de créer un équipement équivalent, facilement adaptable à plusieurs modèles en
s’efforçant de ne pas dépasser le seuil de la contrefaçon.

J’ai donc commencé par démonter le bogie, décollé mon boitier nem et surtout cette fois conservé le pivot
de bogie dans l’état. En ôtant l’essieu on peut couper le support de la façon qui vous semble la plus
adaptée, la scie circulaire sur mini perceuse convient le mieux pour ma part.

La remise en place de l’essieu s’en trouve facilitée.


Poncer les logo de la marque en relief, nous avons besoin d’une surface lisse.

Il faudra également faire en sorte de laisser de la place pour l’évolution de l’élastique.

Les crochets sont distants de 2,5cm entre eux et environ 4 cm de l’axe de bogie au crochet fixe.
1er support du guide de la queue d’aronde collée en place.

Supportant la plaque taillée à main levée, ajustée au mieux, laissant le glissement au timon. La précision
est importante surtout lors de son fonctionnement.
Fabrication du timon, découpe suivant la copie des précédents timons, reportée avant chaque découpe.

Après c’est un empilement de petites plaques collées au trichlo qui feront le timon approprié pour le type de
wagon. Le trou ovale est fait à la lime rotative directement en faisant au mieux possible, il est possible de le
faire à la main à la lime, mais c’est plus long.
Le timon dans son complet ,prêt à poser armé du boitier nem récupéré sur modèle du départ, collé à cyano
en gel.( voir l’épisode ‘’comment réparer la casse’’).

Le dernier morceau de plastique supportant le boitier nem et son attelage dont la longueur peut varier en
fonction du wagon à équiper. Ici la coupe n’est pas encore déterminée.

La pose et les premiers essais de fonctionnement.


L’élastique est trop tendu, le crochet fixe sera déplacé à la mesure indiquée auparavant.

Le crochet réajusté, les butées sont collées et complétées par une barre de 5/10 d’épaisseur qui enferme
littéralement la partie mobile, il faudra prendre soin à son emplacement après plusieurs essais, pour ne pas
toucher aux roues, l’élastique( bleu cette fois) placé ainsi doit remplir sa fonction sans forcer.
Voici l’effet produit une fois le travail terminé, les essais se succèdent avec différents modèles d’attelages,
ici un marklin avec un roco goldorac . C’est surtout les hauteurs compatibles avec les autres marques de
wagons et d’attelages qui est à contrôler.

Et beaucoup de boulot pour cet hiver si je souhaite reprendre tout mon parc. Bon courage à tous.