Vous êtes sur la page 1sur 9

E X PERES

TP des machines thermiques


Mode d’emploi
I – PRESENTATION :

Le but de ce TP est d’étudier le fonctionnement d’une machine thermique par le biais


d’un dispositif expérimental pédagogique virtuel simulant à la fois deux machines qu’on
utilise quotidiennement dans notre vie courante : la machine frigorifique et la pompe à chaleur.

Le fonctionnement de la machine repose sur l’échange de chaleur du fluide frigorigène


avec deux sources de chaleur
leur (chaude et froide) accompagnant son changement d’état lors de
transformations thermodynamiques induites par les deux organes principaux du circuit
réfrigérant : le compresseur et le détendeur.

Les échanges de chaleur se manifestent dans le circuit par


par des variations de température
et de pression au niveau des différents composants du circuit pendant la durée du
fonctionnement du compresseur.

- Un dispositif expérimental didactique ‘’réel ’’ de la machine frigorifique et la pompe à


chaleur, est montré en figure 1.

Figure 1 : dispositif expérimental réel


E X PERES

- Le dispositif expérimental didactique ‘’virtuel’’ de la machine frigorifique et la


pompe à chaleur de ce TP, est montré en figure 2.

Figure 2 : Dispositif expérimental didactique ‘’virtuel


‘’virtuel’’
de la machine frigorifique et pompe à chaleur.

Quatre touches peuvent être actionnées par un simple clic  au cours du


fonctionnement (ou à l’arrêt) de la machine soit pour le démarrage/arrêt
/arrêt du compresseur
ou l’exploitation des mesures :

110
- Touche de mise en marche/arrêt du compresseur (cercle rouge). Un
premier clic met en marche le compresseur. Un deuxième clic permet de l’arrêter.
- Touche Graphes permet la visualisation des graphes.
- Touche Tables permet la visualisation des tableaux de mesures.
- Touche Mollier permet la visualisation du diagramme de Mollier.
E X PERES

II – MANIPULATION

La manipulation consiste à :

- relever les mesures des températures et pressions dans le circuit frigorigène en


fonction du temps.
- Représenter graphiquement leur variation en fonction du temps.
- déterminer les coefficients de performance ou efficacité (COPC et COPF) de la
pompe à chaleur et de la machine frigorifique et de les comparer aux valeurs
idéales correspondantes au cycle de Carnot.
- Partie facultative : tracer le cycle de la machine thermique dans le diagramme de
Mollier et en déduire les
le coefficients de performance.

Paramètres expérimentaux du TP
- La quantité d’eau dans les deux bacs est la même : Vc = VF = 4 litres
litres.
- la température initiale de l’eau dans les deux bacs est TF0 = Tc0 = 10 °C
- La durée maximale du fonctionnement du compresseur est de tcomp= 45 mn.
- la puissance du compresseur est P=110 W
- Le liquide réfrigérant est le Fréon R134a

1- Affichage du dispositif expérimental ‘’virtuel’’

Afficher lee dispositif expérimental virtuel (figure 2) sur l’écran de votre moniteur
(consulter le lien :………............
............…. ).

2 - Mise en marche/arrêt
/arrêt du compresseur
110

 - Démarrer le compresseur en cliquant sur la touche  .


- Le chronomètre (en bas de l’écran) s’enclenche automatiquement.

La flèche indiquée sur le circuit, montre le sens de déplacement du fluide


réfrigérant.

 - Vérifier le bon fonctionnement du dispositif :

- Les afficheurs T =.. = °C des sondes de mesure des températures


doivent indiquer
er une variation de température au niveau de chaque organe du circuit.
- On doit constater également la variation des pressions (Basse) PB (t) et (Haute)
PH(t) sur les manomètres (déviation de l’aiguille).
E X PERES

- Les mesures de T1(t), T2(t), T3(t), T4(t), T5(t), T6(t), PH(t), PB(t) sont effectuées et
enregistrées automatiquement toutes les deux minutes dans des tableaux. Ces
tableaux peuvent être consultés pendant le fonctionnement du système.

Le mode d’accès à ces mesures est précisé dans le tableau suivant :

Tableau : paramètres du circuit réfrigérant : (6 températures et 2 pressions)

Table
Tables Température Température
Sources : 
froide et + de la de la
chaude Source froide Source chaude
 Sources T1(t) = TF(t) T2(t) = TC(t)

Table
Tables
 Température à Température à Puissance du
Compresseur + l’entrée : la sortie : compresseur :
 compresseur T3(t) T4(t) P=110 W

Table
Tables
 Température à Température à Pression à Pression à
détendeur + l’entrée : la sortie : l’entrée : la sortie :
 détendeur T5(t) T6(t) PH(t) PB(t)

NB : Le symbole ()) indique qu’il faut cliquer sur la touche correspondante pour
visualiser le tableau de valeurs des différents paramètres.

Exemple : Pour afficher les tableaux de mesures des températures T1(t) et T2(t) : cliquer sur
Tables puis sur Sources .

Graphes : (accès aux graphes est non autorisé à l’étudiant)

Les graphes de T1(t), T2(t), T3(t), T4(t), T5(t), T6(t), PH(t) et PB(t) peuvent être
visualisées instantanément en cliquant sur la touche du paramètre Graphes désiré.

 - Attendre l’arrêt du compresseur.


compresseur Celui-ci s’arrêtera automatiquement au bout de
45 mn.
- Le chronomètre (en bas de l’écran) s’arrêtera automatiquement.
E X PERES

III – COMPTE RENDU

 1 – Tracé des graphes : T1(t) et T2(t) (sources)


En cliquant sur  TablesTable relever les valeurs mesurées des températures (en °C)
de T1(t) et T2(t) aux instants t indiqués dans le tableau :

t =0 mn t =6mn t =12mn t =18mn t =24mn t =30mn


Source froide
T1(t)
Source chaude
T2(t)

- Tracer sur un même graphe1


graphe ,T1(t) et T2(t). Interpréter.
- Laa température d’équilibre est–elle atteinte ? justifier votre réponse.
- A partir du graphe 1, tracer les droites tangentes aux courbes à l’origine (pour t = 0).
En déduire les temps 1 et 2 (1 et 2 correspondent respectivement à l’intersection
des droites avec T1min et T2max).
- Comparer 1 et 2. Interpréter.
nterpréter.

 2 – Tracé des graphes : T3(t) et T4(t) (compresseur)

En cliquant sur  Tables + Compresseur relever les valeurs mesurées de


T3(t) et T4(t) aux instants t indiqués
indiqué dans le tableau suivant :

t = 0 mn t =6 mn t =12mn t =18 mn t =24 mn t =30 mn


Entrée compresseur
T3(t)
Sortie compresseur
T4(t)

- Tracer sur un même graphe 2 , T3(t) et T4(t). Interpréter.

 3 – Tracé des graphes : T5(t) et T6(t) (détendeur)

En cliquant sur  Tables + Détendeur relever les valeurs mesurées


de T5(t) et T6(t) aux instants t indiquées dans le tableau suivant :
t = 0mn t =6mn t =12mn t =18mn
mn t =24mn t =30mn
Entrée détendeur
T5(t)
Sortie détendeur
T6(t)
E X PERES

- Tracer sur un même graphe 3 , T5(t) et T6(t). Interpréter.

 4 – Tracé des graphes : PH(t) et PB(t) (détendeur)


PH(t) est mesurée à l’entrée du détendeur alors que PB(t) est mesurée à sa sortie.
- En cliquant sur  Tables +  Détendeur relever les valeurs mesurées
de PH(t) et PB(t) aux instants t indiqués dans le tableau suivant :

t = 0mn t =6mn t =12mn t =18mn


mn t =24mn t =30mn
Entrée détendeur
PH(t)
Sortie détendeur
PB(t)

- Tracer sur un même graphe 4 , PH(t) et PB(t). Interpréter.

 5 – Chaleurs échangées avec les sources froide et chaude

* QFeau la quantité de chaleur cédée par l’eau du bac 1 au liquide réfrigérant.


* QCeau la quantité de chaleur cédée par le liquide réfrigérant à l’eau du bac 2.

Remarques :
- Au niveau de la source froide, la chaleur reçue par le gaz est fournie par l’eau :
QFeau = - QFgaz
- Au niveau de la source chaude, la chaleur dégagée par le gaz est reçue par l’eau :
QCeau = -QCgaz

- Calculer les chaleurs


aleurs échangées entre le fluide et les sources de chaleur toutes les 6
minutes .
Exemple : pour t= 12mn,mn, QFeau = Mc[T1(t=12mn) – T1(t=6mn
(t=6mn)] avec c = 4180
j/kg°C, masse d’eau M = 4 kg

- Reporter les résultats dans le tableau suivant :

t= 0 mn t =6mn t =12mn t =18mn t =24mn t =30mn


T1 10°C
T2 10°C
QFeau
QCeau
E X PERES

 6 – Travail fourni par le compresseur

Calculer le travail W fourni par le compresseur au fluide pour une durée de


fonctionnement de 6 minutes sachant que sa puissance est de 110 Watts
Watts. W restera
constant pour tout intervalle de temps de 6 mn.

 7 – Calcul des coefficients de performance

- Calculer
alculer les coefficients de performance (ou efficacité), COPF (de la machine
frigorifique) et COPC (de la pompe à chaleur) toutes les 6 minutes
minutes.
Q Q
COP = COP = −
W W
- Reporter
eporter les valeurs dans le tableau suivant :

t= 0 mn t =6mn t =12mn t =18mn t =24mn t =30mn


QFeau
QCeau
W
COPF
COPC

- Représenter
eprésenter graphiquement COPF (t) (graphe 5) et COPC (t) (graphe 6) à des
intervalles de temps de 6 mn. Interpréter.
- Que peut-on conclure quant à la performance des réfrigérateurs domestiques en été
et en hiver ?

 8 – Calcul des coefficients de performance (cycle de Carnot)

- Pour le cycle de Carnot (cycle idéal) calculer les valeurs de COPF(carnot) et


COPC(carnot) toutes les 6 minutes. Reporter les résultats dans le tableau suivant :
t= 0 mn t =6mn t =12mn t =18mn t =24mn t =30mn
QFeau
QCeau
W
COPF(carnot)
COPC(carnot)

T
COP ( ) = ( ) =
T −T −
é °
E X PERES

– Représenter en fonction du temps :


- COPF et COPF(carnot) : sur un même graphe (graphe7)
- COPC et COPC(carnot) : sur un même graphe (graphe 8)
Interpréter les graphes.
graphes
 9 – Pour t = 30 mn, comparer le produit T1T2 et T02 (les
les températures doivent
être exprimées en °K ). Interpréter le résultat.

Partie facultative

 Fac-1 – Diagramme de Mollier (voir le principe en annexe )


Pour tracer le cycle de Mollier de la machine thermique utilisant le gaz réfrigérant
R134a (après
après un temps t = 30 mn) on procède de la façon suivante :
- Cliquer sur  Mollier pour afficher le diagramme de Mollier ci-dessous .

Figure 3 : diagramme de Mollier du R134A

- Pour t = 30 mn,, relever les valeurs de PB et PH du tableau de mesures et tracer les


droites horizontales (isobares) correspondantes sur le diagramme.
E X PERES

- Relever
elever la valeur de la température T3 à l’entrée du compresseur et repérer
l’isotherme T3 sur le diagramme de Mollier. Son intersection avec l’isobare PB
(droite horizontale) donne un point du cycle qu’on notera A.
- Placer
lacer la lettre A sur le diagramme, glissez A jusqu’à la position désirée.

La compression du fluide dans le compresseur est isentropique (adiabatique).

- Du point A, on suit l’isentrope (S = constante) jusqu’à l’isobare


sobare PH. On notera B le
point d’intersection. Placer le point B en glissant B .
- Dans le condenseur le fluide dégage de la chaleur en se liquéfiant. Sa température
commence à diminuer avant d’arriver au détendeur.
- Relever la température T5 à l’entrée du détendeur. L’intersection de l’isotherme T5
sur le graphe et l’isobare PH donne un point du cycle qu’on notera C. Placer le point
C en glissant C.
La détente dans le détendeur est isenthalpique
isent (H = constante).

- Du point C on trace la verticale jusqu’à l’isobare PB. L’intersection donne le point


D du cycle. Placer le point D en glissant D
- Dans l’évaporateur le fluide absorbe la chaleur de l’eau et se transforme en gaz à la
pression PB. La transformation de D à A est isobare et le cycle recommence à
nouveau.

 Fac-2– Détermination
étermination des coefficients de performance
NB : La lettre (M) dans COPF(M) et COPC(M) signifie que la valeur est déterminée à
partir du diagramme de Mollier.
- Relever sur le diagramme de Mollier, les valeurs des enthalpies HA, HB, HC, HD des
points A,B,C et D du cycle tracé.
- Déterminer les valeurs de COPF (M) de la machine frigorifique et COPC (M) de la
pompe à chaleur (voir méthode de calcul dans l’annexe).
- Comparer COPF(M) et COPC(M) aux valeurs réelles COPF et COPC calculées
auparavant. Commenter les résultats.