Vous êtes sur la page 1sur 20

Travail et puissance

d’une force constante

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 1


I) Travail d’une force constante en translation rectiligne :

1) Définition d’une force constante

()

F F F F
   

A B C D

On dit qu’une force F est constante ; si son vecteur garde :

 Même direction.
 Même sens.

 Même intensité.

Exemple : Le poids d’un corps solide , la réaction du sol sur le corps (s) .........

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 2


2) Notion de travail d’une force :
En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de
leurs points d’application.

On dit qu’un force travaille, quand son point d’application de déplace.

F F

A B
L

F F
 

A B
L

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 3


3) Expression du travail d’une force :

F F W( F)= F. AB = F . AB . cos()
  A B

A B
Sens de déplacement

Distance (m)
Travail (J)

W( F)= F . AB .c os ()
A B

Intensité (N)

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 4


Groupe Scolaire Atlas

Résumé:

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 5


II) Travail d’une force constante en translation curviligne :

On découpe la trajectoire en petit segment l infiniment petit. On note par  Wi (F)
le travail élémentaire correspondant au déplacement li :

 
 W i ( F )  F . l i
F

F B
F

Trajectoire curviligne
F
l
A
Le travail total de la force est égale à la somme des travaux élémentaire
  
 W i ( F )   F . l i  F .   l i
Donc :
 
W (F)  F.AB
A B

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 6


III) Travail d’un ensemble de force :
   
Le travail d’un ensemble de force F1;F2 ;F3 ; .....;Fn appliquer à un même solide en
translation est égale au produit scalaire de l’ensemble de vecteurs par le
même vecteur déplacement
   
W A B  ( F1  F2  F3  ...  Fn ) . AB
    
 

   
WA B  F1 . AB F 2 . AB ....  Fn . AB  W  F1   W  F 2   ....  W  F n 
A  B  A B  A  B 
Exemple :
R RN   
R  f  RN
  
A B
WA B  
R  R. AB
f AB

      
   

W R  f  R N . AB  f . AB R N . AB
  

A B

A B
 
W R  W f  W RN
A B A B
 
DELAHI Mohamed 2016 / 2017 7
IV) Applications : 
1) Le travail de P poids d’un solide
G1
Cas N°1: h

W( P) = P . G1G2 1 G2
G1 G2

G1G2 = (x2 - x1). I + (y2- y 1).J+


( z2- z 1).K
     
P  Px . I  Py .J  Pz .K  P  m  g .K
Donc :   
W (P)  m.g.K.(z 2  z1 ).K
G1 G 2

W ( P )  m.g .( z1  z 2 )  m.g .h
G1 G2

W ( P )  m.g . h
G1  G 2

DELAHI Mohamed 2013 / 2014 8


Conclusion :
 le travail du poids ne dépend pas de la position de départ » ni
de la position d’arrivée

 A la descente travail du poids est moteur : W ( P) G G  0
1 2


W (P)  m.g . h
G1G 2


 A la montée travail du poids est résistant : W ( P) G1 G2  0

W (P)  - m.g . h
G1G 2


Donc : W (P)   m.g.h
G1G 2

DELAHI Mohamed 2016// 2017 9


y

y Cas N°2: méthode 1


A

W( P) = P . AB= P . AB . cos ()= P . AB . sin ()


A B
Px
h
Py 
sin α   h  AB.sin α 
 h
P
y'
x AB

B

 +  = 90°

W( P) = m .g .h h  AB.sin α 
A B

W( P) = m .g .A B . sin( )
A B

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 10


Cas N°2: méthode 2
     
WA B 
P  P. AB avec P  Px  Py

      = 0
  

WA  B P  P x  P y . AB  P x. AB  P y. AB
  
WA B 
P  Px. AB  Px  AB  Cos0   Px  AB
sin α   Px  P.sin α 
Px
P

W( P) = m .g .A B . sin( )
A B

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 11


Cas N°3:

h
B
W( P) = m . g . h
A B
R 
X R P
h=R - X X = R . cos( )
R

Donc
h = R . ( 1 - cos() )

W (P)= m . g . R .( 1 - cos( ))


A B

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 12



2) Le travail de R action du plan

2-1/ sans frottement


R
 Cas d’un plan horizontal

A HB 2
B
AB


W( R
) = R . AB = R . AB .c os( )=0
A B
2
y

y
 Cas d’un plan incliné
A


x
y'
W( R
) = R . AB = R . AB .c os( )=0 
A B
2 B

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 13


 Cas d’un plan curviligne R

W( R
) = R . AB = 0 l
A B

2-2/ Avec frottement


Angle de frottement

k  tan   
Coefficient de frottement
f
RN
 Cas d’un plan horizontal
R  RN
W( R
) = R . AB = ( RN +
f ). A B
A B

A B
f
AB

W( R
) = RN. A B +
f . AB = - f . AB
Travail résistant A B

W( R
) = - f . AB
A B

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 14


 Cas d’un plan incliné Se
y

y ns
ded
A ép
R lac
em
RN e nt
W( R
) = - f . AB
A B f

x
y'


B

 Cas d’un plan curviligne

ent r
em
B

ac
épl RN
e d
s d R
n W( R
) = - f . AB = - f . r.
Se l
f A B
A

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 15


V) Travail d’une force de moment constant :
M’
F

M
0
Moment (N.m)

 
 
W F M F .θ  

Travail (J) Angle de rotation (rad)


DELAHI Mohamed 2016 / 2017 16
VI) Puissance d’une force :
 Puissance moyenne :

La puissance moyenne d’une force est le quotient du travail de cette


force par la durée t pour réaliser ce travail. W
Pm 
t
L’unité de la puissance dans le système international est le watt
 Puissance instantanée :

Si la force F réalise un travail élémentaire W pendant une durée
très petite t donc la puissance instantanée de cette force :
W
P  vitesse linéaire
t
m/s

   .l  
W  F .l P  F . P  F .V
 .t

DELAHI Mohamed 2013 / 2014 17


Puissance (W)
Travail (J)
Durée (s)

W  P . t

Travail (Wh) Durée (h)


Puissance (W)

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 18


VI) Puissance d’une force de moment constant :

P
WF  



; W F  M F  Δθ
Δt


Moment (N.m) P

M F  Δθ  Δθ
 M F

 M F 
Δt Δt


P  M F . 
Puissance (W) Vitesse angulaire (rad/s)

DELAHI Mohamed 2016 / 2017 19


DELAHI Mohamed 2016 / 2017 20

Vous aimerez peut-être aussi