Vous êtes sur la page 1sur 9

Ciment

Les Ciments

Introduction :
La pâte de ciment est composée principalement de ciment (C) et d’eau (E). Soit E et C
les concentrations (en masse) d’eau et de ciment pour un volume unité de pâte. Dès que
l’on mélange le ciment avec l’eau, l’hydratation va commencer et les propriétés de la
pâte sont évolutives dans le temps. Tant que cette hydratation n’est pas trop avancée, la
pâte reste plus ou moins malléable, ce qui permet de lui faire épouser par moulage la
forme désirée. Mais après un certain temps les cristaux d’hydrates prenant de plus en
plus d’importance, le mélange se raidit, on dit qu’il fait prise, et le matériau commence
alors à s’apparenter plus à un solide qu’à un fluide. Bien souvent, un ou plusieurs
adjuvants sont également associés au ciment pour influer sur les qualités de la pâte. En
outre, les divers ajouts jouent un grand rôle pour modifier les propriétés selon leurs
domaines d'emploi. Ce type de pâtes s'appelle aussi les coulis.
L’eau de gâchage c’est la quantité ajoutée au ciment pour obtenir une pâte pure,
cette quantité optimale d’eau est précisément déterminée par l’essai de consistance.

Les constituants des pâtes et des coulis de ciment

 Les coulis de ciment sont des mélanges fluides de:

Ciment (ou autre liant); Eau, Adjuvants et ajouts divers (éventuellement).


1
 Les coulis sont différents les uns des autres, suivant:

La nature du ciment: normalisé des CPA au CLK; spéciaux;

La quantité d’eau (le rapport de E/C est souvent compris entre 0,5 et 5):

La présence de certains adjuvants:

-Rétention d’eau
-Fluidifiant
-Retardateur de prise
-Rigidifiant
-Accélérateur de prise
-Expansifs

 L’ajout de certaines substances:

- Argile, bentonite
-kieselguhr, silice fine
-Cendres volantes, fillers, laitier en poudre
-Chaux
-Sable fin (0/1 mm).

 L’énergie de malaxage.

Les caractéristiques principales de la pâte de ciment sont:

-La consistance (fluidité)

-Les temps de prises (début et fin de prises),

-La stabilité, etc...

2
Essai de consistance de ciment
NF EN 196-3 /2008

Définition :
La consistance de la pâte de ciment est sa plus ou moins grande fluidité. C'est une
caractéristique qui évolue au cours du temps. Pour pouvoir étudier l'évolution de la
consistance en fonction des différents paramètres, il faut pouvoir partir d'une consistance
qui soit la même pour toutes les pâtes étudiées.

Objectif de l’essai :
L’objectif de cet essai est de définir une telle consistance dite «CONSISTANCE
NORMALISEE

Principe de l'essai:
La consistance est évaluée ici en mesurant l’enfoncement dans la pâte, d’une tige
cylindrique sous l’effet d’une charge constante. L’enfoncement est d’autant plus
important que la consistance est plus fluide. La consistance évaluée de cette manière
sera appelée « CONSISTANCE VICAT».

Description de l'appareil:
L’appareil de Vicat peut-être muni :

 Soit de la sonde de consistance (cylindrique, D=10mm)


 Soit de l’aiguille de Vicat (section 1mm2, D=1.13mm)
La masse de la sonde égale à la masse de l’aiguille et la porte aiguille

Elle est composée aussi d’un piston vertical mobile muni a son sommet d’un plateau
(m=300g, avec surcharge 100g) destinée à recevoir une surcharge amovible ou
éventuellement des poids et portant un curseur se déplaçant devant une graduation. A sa
partie inférieure, le piston peur recevoir soit la sonde soit l’aiguille.

3
L’appareille est établis de manière a permettre la lecture directe en mm de la distance
existant entre l’extrémité inférieure de la sonde ou de l’aiguille et la plaque support du
moule

Le moule avec un diamètre intérieur de 70 mm et un diamètre extérieur d=80mm et


de hauteur 40mm il est constitué par un anneau de forme tronconique reposant par une
plaque support L’anneau dont la paroi est lisse (intérieur) peut être en métal ou en
matière plastique, etc.… la plaque support en verre ou métal est parfaitement plate.

Matériel utilisée :

•Salle climatisée: L’essai doit se dérouler dans une salle, dont la température est de
20°C± 1°C et dont l’humidité relative est supérieure à 90%. A défaut d’une telle
humidité relative, l’échantillon testé pourra, entre deux mesures, être entreposé dans de
l’eau maintenue à 20°C± 1°C,
• Malaxeur normalisé : avec une cuve de 5 litres de contenance et d’une pale de
malaxage pouvant tourner à 2 vitesses (dites lente 140 tr/mn et rapide 285 tr/mn),
• Appareil de VICAT (du nom de l’ingénieur français).
L’appareil est composé d’un moule tronconique (h=40mm d1= 70 mm et d2= 80 mm) et
d’une tige coulissante équipée à son extrémité d’une sonde de Φ = 10 mm,
• Balance précise à 0,1 g près,
• Chronomètre précise à 0,1 s près
•Ciment cpj
•récipient

4
-

Méthode de travail :
L'essai de consistance se réalise selon les étapes suivantes :

 préparer 500g de ciment, une pâte pure de rapport E/C=0,25,


 E=500*0.25 E=125g, (c’est à dire 125g l’eau)
 verser l’eau dans la cuve du malaxeur contenant le ciment,
 mettre le malaxeur en m
 arche 90 secondes et déclencher le chronomètre Pour enlever le ciment restant sur
les bords.
 Redémarrez le malaxeur pendant 90 secondes pour compléter le pétrissage.
 Mettez un peu de graisse dans le moule de l’appareil Vicat pour ne pas coller le
ciment.
 Mettez l’appareil Vicat à zéro.

 Nous déchargeons le ciment dans le moule de l’appareil Vicat et nous effectuons


le processus de pulvérisation.
 Enfin, nous lisons le résultat.
Remarque :
-Nous répétons l’essai à E/C=0.32 E=500*0.32=160g, (c’est a dire160g de l’eau).
-Nous répétons l’essai à E/C=0.28 E=500*0.25=140g, (c’est à dire140g de l’eau).
-Nousrépétons l’essai à E/C=0.32 (c’est à dire140g de l’eau).
Avec les mêmes étapes mentionnées ci-dessus.

5
o Appareil de Vicat:

Présentation des résultats:

Les résultats de l'essai sont représentés dans le tableau suivant :

Rapport de l’eau au Poids de l’eau (g) Distance du fond du


ciment CN moule (mm)
0.25 125 36
0.28 140 06
0.32 160 02

6
* Résultat d’essai 01* :

-Pour commencer l’essai nous calcule laquantité de l’eau nécessaire pour le rapport
E/C=0.25

0.25*500=125g

*En lisant le résultat du Vicat, nous l'avons trouvé le diamètre =36mm

* Résultat d’essai 02* :


-Pour commencer l’essai nous calcule la quantité de l’eau nécessaire pour le rapport
E/C=0.28

0.28*500=140g

*En lisant le résultat du Vicat, nous l'avons trouvé le diamètre =6mm.

* Résultat d’essai 03* :

-Pour commencer l’essai nous calcule la quantité de l’eau nécessaire pour le rapport
E/C=0.32

0.32*500=160g

*En lisant le résultat du Vicat, nous l'avons trouvé le diamètre =6mm.

 Commentaires:

Pour la première valeur de C/E qui égale à 0.25 la patte de ciment était de faible
plasticité l’aiguille n’a pas le pouvoir de pénétrer cette première car la quantité d’eau est
très faible

La deuxième et la troisième valeur de E/C étaient plus plastiques que la première mais
encore peu plastique. La hauteur de l’aiguille est aussi grande que la normale demandée

La pâte sera à consistance normale si d= 6mm ± 1mm :

o si d > 7 mm : il n’y a pas assez d’eau,


o si d < 5 mm : il y a trop d’eau.

7
o Dans les 2 cas, il faut jeter la pâte, nettoyer et sécher le matériel et
recommencer avec une nouvelle W.

Analyse de résultat d’essai 01 E/C=0.25:

- Pour le résultat d’essai 01nous trouvons le diamètre =36mm : c'est-à-dire la pâte n’y a
pas assez d’eau.

Analyse de résultat d’essai 02E/C=0.28 :

-Pour le résultat d’essai 02 nous trouvons le diamètre =06mm : c'est-à-dire la pâte a trop
d’eau.

Analyse de résultat d’essai 03 E/C=0.32 :

-Pour le résultat d’essai 03nous trouvons le diamètre =2mm : c'est-à-dire la pâte sera à
consistance normale.

Donc nous choisissons le rapport E/C=0.28 parce que la pâte sera à consistance
normale si d= 6mm.

La courbe :

d=f(C/E)
40
35 25, 36
30
25
20
15 la courbe de essai de
d

10 concictance
5 28, 6
32, 2
0
0 10 20 30 40

C/E

Evolution de la consistance d’une pâte de ciment en fonction de

8
 Interprétation de la courbe :
La courbe qui représentée le Diamètre (d) en fonction de CN que nous revoir Toute
augmentation de CN diminue le diamètre.

Conclusion:
La consistance est de grande importance parce qu’elle agit directement sur la
plasticité qui agit à son tour à la résistance mécanique, elle est fonction de la teneur en
eau et la classe de ciment

Laconsistancede la pâte de ciment est sa plus ou moins grande fluidité est une
caractéristique qui s'évolue au cours du temps. Pour pouvoir étudier l'évolution de la
consistanceen fonction des différents paramètres, il faut pouvoir partir
d'uneconsistancequi soit la même pour toutes les pâtes étudiées.Laconsistancedite
"consistancenormalisée" peut être déterminée par l'essai en utilisant un appareil qui
s'appelle "Vicat" .
La distance (d) caractérise l’aptitude de laconsistancede la pâte étudiée.
 Si (d) = 6mm ± 1mm, on dit que la consistance de la pâte étudiée est normalisée.
(Consistance normalisée).
Si (d) n’atteint pas cette valeur (c'est-à-dire d >7 mm ou d < 5mm), il convient de
refaire l’essai avec une valeur différente du rapport E/C jusqu’à atteindre la valeur
recherchée de laconsistance.

Vous aimerez peut-être aussi