Vous êtes sur la page 1sur 180

BEN A.

PRUCHNIE/GETTY IMAGES/ AFP Cahier numéro un de l’édition n° 2862 du 12 au 18 septembre 2019

POLÉMIQUE WOODY ALLEN S’EXPLIQUE P. 24

SPÉCIAL IMMOBILIER
TOUS LES PRIX DE LA RENTRÉE
BAISSE DES TAUX : JUSQU’À QUAND ?

LE GRAND RUSH
INVESTIR EN RESTANT LOCATAIRE

DANIÈLE SCHNEIDER/PHOTONONSTOP/AFP
3’:HIKMMC=]UY^UX:?m@i@g@m@g";
M 02228 - 2862S - F: 4,90 E - RD
L’OPINION
Fondateurs : Jean Daniel, Claude Perdriel
10-12, place de la Bourse, 75081 Paris Cedex 02
Téléphone Standard : 01.44.88.34.34
Pour joindre par téléphone votre correspondant, il suffit de composer 01.44.88
puis les quatre chiffres qui figurent entre parenthèses à la suite de son nom.
Pour adresser un e-mail à votre correspondant, il suffit de taper l’initiale de son
prénom puis son nom suivi de @nouvelobs.com ou @regieobs.com
DIRECTION
Conseil de surveillance : Christian Blanckaert (président), Juan Luis Cebrian,
Jean Daniel, Louis Dreyfus (vice-président), Louis Gautier, Ursula Gauthier,
Jacques-Antoine Granjon, Xavier Niel, Claude Perdriel, Matthieu Pigasse
Brexit :
Directoire : Grégoire de Vaissière (président),
Dominique Nora (directrice de l’Obs, directrice des rédactions)
RÉDACTION
Fondateur, Editorialiste : Jean Daniel.
Directrice : Dominique Nora.
un nouveau
référendum, vite !
Directeur adjoint : Pascal Riché (34.35).
Directeur du numérique : Alexandre Phalippou (34.61).
Rédacteurs en chef : Sylvain Courage (40.16), Géraldine Mailles (37.80),
François Sionneau ( Numérique :34.22), Natacha Tatu (35.73).
Directeur de la création et directeur artistique : Serge Ricco (35.43).
Assistantes de rédaction : Catherine Rode (34.26), Catherine Coimet (34.17),
Stéphanie Terreau (Planning : 36.60).
Courrier des lecteurs : lecteurs@nouvelobs.com Par D O M I N I Q U E N O R A
Chroniqueurs : Delfeil de Ton (35.26), Daniel Cohen,
Nicolas Colin, Pierre Haski, Audrey Pulvar (34.26).
Dessinateurs : Riad Sattouf, Wiaz (34;26).


France : Maël Thierry (37.35), Julien Martin (chef adj 35.20),
Cécile Amar (37.66), Emmanuelle Anizon (34.52), Cécile Deffontaines (36.56),
Rémy Dodet (34.16), Marie Guichoux (40.39), Paul Laubacher (35.89),
t si Tony Blair avait rai- en rejoignant physiquement les bancs des
Alexandre Le Drollec (37.77), Serge Raffy (40.20).
Dissensus : Carole Barjon (34.64), son ? « Un simple réfé- libéraux-démocrates. Le Premier
Rémi Noyon (34.74), Timothée Vilars (35.32).
Etranger : Vincent Jauvert (35.81), Sarah Halifa-Legrand ( chef adj. 36.02), rendum résoudrait le ministre est accusé par le conservateur
Doan Bui (35.82), Sara Daniel (35.14), Sarah Diffalah (36.31),
Nathalie Funès (35.75), Ursula Gauthier (35.35),
Céline Lussato (37.94), Jean-Baptiste Naudet (40.68).
Brexit  », affirme l’ex- excommunié sir Nicholas Soames de
Correspondants : Philippe Boulet Gercourt (New York),
Marcelle Padovani (Rome). 
Premier ministre dans « déloyautés en série ». Coup de grâce :
Economie : Claude Soula (34.57), Charlotte Cieslinski (40.35),
Sophie Fay (36.46), Clément Lacombe (35.48), l’« Evening Standard ». Boris est coup sur coup lâché par son
Baptiste Legrand (40.69), Thierry Noisette (35.10).
Affaires : Caroline Michel-Aguirre (35.30), L’argument ? Certes, lors de la consulta- propre frère, Jo, qui a renoncé à son por-
Violette Lazard (chef adj. 35.22), Matthieu Aron (34.01), Lucas Burel (36.27),
Mathieu Delahousse (34.33 ), David Le Bailly (40.88),
Vincent Monnier (35.97), Céline Rastello (36.08), Elsa Vigoureux (34.69). 
tion de juin 2016, 52% des Britanniques tefeuille de ministre, puis par sa ministre
Société / Rue 89 : Morgane Bertrand (36.05), Arnaud Gonzague (34.60),
Nolwenn Le Blevennec (chef adj. 35.86), Louise Auvitu (35.27), ont voté pour sortir de l’Union euro- du Travail Amber Rudd.
Sébastien Billard (40.81), Emilie Brouze (34.49), Renée Greusard (36.09),
Barbara Krief (36.23), Elodie Lepage (37.15), péenne, et 48% pour rester… Mais le choix Ayant échoué à museler le Parlement,
Gurvan Le Guellec (35.61), Bérénice Rocfort-Giovanni (37.07),
Henri Rouillier (35.23), Marie Vaton (36.71).
Idées : François Armanet (40.11), Eric Aeschimann (chef adj. 34.67),
était trompeur : les partisans du « Leave » l’homme à poigne veut provoquer des élec-
Marie Lemonnier (chef adj. 37.25), Xavier de La Porte ( 34.24),
Véronique Radier (37.36), François Reynaert (35.90). 
vendaient alors une sortie négociée, béné- tions législatives anticipées mi-octobre.
Culture : Jérôme Garcin (35.13),
Grégoire Leménager (chef adj. 35.98), David Caviglioli (35.24), fique pour le Royaume-Uni. Nonsense! Le Mais il lui faut une majorité des deux tiers,
Anne Crignon (37.89), Sophie Delassein (36.17), François Forestier (34.71),
Bernard Géniès (35.87), Didier Jacob (35.13), Jacques Nerson (35.13), pays entier est, depuis, suspendu à un donc le soutien de l’opposition… qui ne le
Elisabeth Philippe (34.95) Fabrice Pliskin (35.29), Nicolas Schaller (34.45),
Amandine Schmitt (36.22).
Assistante : Véronique Cassarin-Grand (34.71).
mauvais feuilleton qui inquiète les entre- lui accordera que s’il repousse d’abord le
Suppléments et régionaux : Nathalie Bensahel (34.87).
Tendances : Arnaud Sagnard (36.95), Boris Manenti (chef adj. 36.01),
prises, divise les familles et déchire les Brexit. Damned! A force de jouer au plus
Clémence Belin (40.57), Corinne Bouchouchi (34.99),
Christel Brion (35.46), Claire Fleury (34.58),   partis. Trois ans de cauchemar politique malin, Boris Johnson se retrouve à la merci
Dorane Vignando (40.71). 
Assistante : Magali Moulinet (36.63). et de chaos permanent. de celui qu’il a traité la semaine dernière de
Médias / TéléObs : Sophie Grassin (37.70), Nebia Bendjebbour (35.44),
Véronique Groussard ( 35.95), Marjolaine Jarry (36.58),
Guillaume Loison (36.14), Hélène Riffaudeau (37.92), Anne Sogno (36.74).
Poussée à la démission pour mauvaise «  poulet chloré  »  : le leader travailliste
Assistante : Marie-Laure Michelon (35.60).
Internet : Laura Thouny (chef adj. 34.08), Renaud Février (34.42), gestion du dossier, Theresa May se tord Jeremy Corbyn qui, selon la formule colo-
Guillaume Stoll (36.62)
Pôle visuel : Mélody Locard (35.72), Cyril Bonnet (36.18), de rire maintenant sur les bancs de la rée de Blair, « tient maintenant les parties
Julien Bouisset(34.82),Emmanuelle Hirschauer (35.58),
Louis Morice (34.23), Jade Raoulx (37.18)
Édition web : Moé Angeleri (37.72), Emmanuelle Bonneau (37.73),
Chambre des Communes au spectacle les plus sensibles de l’anatomie politique de
Véronique Macon (40.03)
Nouvelles Écritures : Audrey Cerdan (34.74), Agathe Ranc (35.25). 
pitoyable de son successeur essuyant Johnson entre ses mains ».
Maquette : Xavier Lucas (DA adj. : 37.83), Yan Guillemette (37.31),
Carole Mullot (40.28), Elisabeth Rascol (34.46), Jean-Michel Robinet (37.74), camouflet sur camouflet. Mèche au vent Alors que le pays s’enfonce dans la crise,
Caroline Tatard (35.37), Mehdi Benyezzar (infographie : 35.78).
Réalisation : Véronique Belluz (37.50), et verbe haut, le Trump britannique a pro- un nombre croissant de voix s’élèvent, ici
Miloud Bentebria (36.84), Jean-Luc Chyzy (36.83).
Secrétariat de rédaction-révision : Marie-Lou Morin (chef d’édition : 37.28),
Pauline Chopin (40.55), Marie-Hélène Clavel-Catteau (34.20),
mis – « do or die », coûte que coûte – de ou là, pour la tenue d’un nouveau référen-
Pascale Fiori (40.34), Marina Hammoutène (40.70), Christine Mordret (40.23),
Laurent Morvan (34.47), Sylvie Raymond (40.51), Isabelle Trévinal (36.57).
sortir le Royaume-Uni de l’Union le dum. Quelque 1,3 million de personnes ont
Photo : Véronique Rautenberg (36.04), Sylvie Duyck (1re rédac. photo : 40.93),
Miloud Bentebria (36.84), Frantz Hoez (35.18), Nathalie Lourdez (36.94), 31 octobre prochain. « Je préfère crever signé la pétition Final Say de « The Inde-
Vincent Migeat (34.43), Camille Simon (34.41). 
Documentation : Florence Malleron (40.86), Gaëlle Noujaim (35.45),
Lise Tiano (35.04).
dans un fossé que de demander un nouveau pendent ». Les travaillistes y sont largement
ADMINISTRATION délai à Bruxelles », a-t-il vociféré. favorables. L’une des 21 tories exclus,
Directeur général : Grégoire de Vaissière.
Secrétaire générale : Cécile Boucher. Le fossé se rapproche  : une semaine Antoinette Sandbach, hier opposée à cette
Service RH : Morgane Bak (responsable des ressources  
humaines : 36.64), Jessica Dubois (36.11).
Relations extérieures : Marie Riber (35.64).
après la reprise des débats à Westminster, idée, affirme à présent qu’un nouveau réfé-
Numérique : Adrien Briand (37.32), Ide Parenty (36.52).
Ventes : Sabine Gude (01.57.28.32.79), Emily Nautin-Dulieu (01.57.28.33.17). le « dur » du 10 Downing Street a perdu rendum vaut mieux que la tenue d’élec-
Modification Réassorts : 08 05 05 01 47
Abonnements : Dominique Chasseré (directrice 34.06), vote sur vote… et même sa majorité. Le tions anticipées, qui pourraient favoriser le
Mariette Chassel (35.02), Marina Lesschaeve (40.73), Sophie Mariez (35.34).
Service Abonnements : 01.40.26.86.13
Fabrication : Nathalie Communeau ( directrice 36.40).
Premier ministre s’est en effet vu imposer parti du Brexit de Nigel Farage… sans pour
Contrôle de gestion : Delphine Pintaud (35.56) 
Comptabilité : Blandine Leostic (directrice : 40.77),
une loi – votée par 21 des siens – qui le autant résoudre le casse-tête général.
Lydie Bruni (36.99), Dimitri Gerce (36.41),
Nicole Mahé (40.10), Sinat Tin (34.94). contraint à demander un nouveau report Le camp du « Remain » gagnerait-il ? Pas
Services généraux : Nathalie Boulade (34.02).
Service informatique : Thierry Sellem (responsable réseaux du Brexit en cas de non-accord avec sûr. Le désolant spectacle du hara-kiri bri-
et système d’info : 37.45), Paul Laleu (35.71).
RÉGIE Bruxelles d’ici au 19  octobre. Brutal, tannique fait bouger les lignes. Selon un
Régie Obs, 80, boulevard Auguste-Blanqui, 75013 Paris. 
Standard : 01-57-28-20-00 « BoJo » a aussitôt exclu du parti tous les récent sondage YouGov, 44% des per-
Présidente : Laurence Bonicalzi Bridier.
Assistante : Tania Sauvage (39.97).
Directeur délégué : David Eskenazy (38.63).
tories rebelles –  dont deux anciens sonnes interrogées se prononcent contre
Assistante : Carole Fraschini (38.68).
Directeur délégué activités digitales, et opérations spéciales :
ministres des Finances et le petit-fils de un Brexit sans deal et 38% pour (ceux qui
Vincent Salini (37.00).
Directeur Commercial International et Régional : Richard Caron (39.58).  Winston Churchill… ne sont ni pour l’un ni pour l’autre et ceux
Publicité littéraire : Régine Remmache (30.94).
Immobilier : Yves Le Grix (01.44.88.36.29). A la Chambre des Communes, c’est du qui ne savent pas sont à égalité). Reste à
Numéros d’enregistrement à la commission paritaire : 0115 C 85929 
(édition métropolitaine) Diffusion : Presstalis
Grand-Guignol. Un élu conservateur, savoir quelles questions poser lors d’un
Directeur de la publication : Grégoire de Vaissière. Phillip Lee, fait défection en pleine séance nouveau référendum… D. N.
RELATIONS ABONNÉS : 01.40.26.86.13.
8, rue Jean Antoine de Baïf, CS51402, 75647 Paris cedex 13.

✎ STÉPHANE MANEL L’OBS/N°2862-12/09/2019 3


L ES

OSER L A “MONNAIE HÉLICOPTÈRE” Par


DA N I E L COH E N
Directeur du département d’économie de l’Ecole normale supérieure.

I
l s’est promené tout l’été et hante la rentrée : le niales s’exacerbent, ce qui n’est pas le but cherché, sans
spectre de la récession. Il pointe son nez partout : créer le choc d’investissement attendu. Il est devenu clair
en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni… Les Etats- que la baisse des taux, quoique utile, ne suffit pas à relancer
Unis marquent également le pas. Le soufflé des baisses l’économie ou à la protéger des vents contraires qui soufflent en pro-
d’impôts décidées par Trump est en train de retomber. venance du Brexit, de la crise italienne ou des guerres commerciales
Seule la France s’en tire, parmi les grands pays de la zone de Trump.
euro, grâce aux mesures de relance prises par le gouvernement après Un formidable aggiornamento de la politique économique est
la crise des « gilets jaunes ». Et encore, la croissance ne devrait être devenu nécessaire. Concernant la politique budgétaire tout d’abord,
que 1,3%, loin derrière les 2,3% de 2017… on ne peut envisager le problème de la dette de la même manière
La récession annoncée n’obéit à aucun des schémas habituels. qu’auparavant. Cela ne veut pas dire qu’on doive tout lâcher en
Ordinairement, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le cycle matière de déficit, mais du moins considérer qu’il est absurde de bri-
économique se déroule en deux temps. Phase progressive : l’emploi der les investissements publics lorsqu’ils rapportent un rendement
se développe, les revenus augmentent, la consommation puis l’in- positif, quand le coût du crédit est nul. L’autre réforme, parallèle,
vestissement suivent, tout cela fait boule de neige. Vient un moment concerne les banques centrales. Plutôt que baisser les taux dans l’es-
toutefois où le mécanisme se dérègle. Des goulets d’étranglement poir que les banques relanceront le crédit, il serait plus simple qu’elles
surgissent, sur le marché de l’emploi notamment. Les salaires aug- participent à sa distribution. C’est déjà indirectement le cas lorsque
mentent, l’inflation du prix des biens et services s’accélère. Les la BCE rachète des titres émis par la Banque européenne d’Investis-
banques centrales doivent alors resserrer le crédit. Selon leur for- sement (BEI). Cela pourrait être étendu : en finançant une Banque
mule préférée, elles retirent le saladier de punch au moment où la européenne du Climat, ou en élargissant le rôle de la BEI au finan-
soirée s’anime. Les taux d’intérêt augmentent, l’argent devient rare, cement de banques de développement nationales telles que
l’investissement puis la consommation et l’embauche s’enrayent. Bpifrance. Enfin, si rien de tout cela ne suffit, il restera l’arme
C’est la phase dépressive, la purge. Elle dure quelques trimestres, suprême : la « monnaie hélicoptère », qui a été très récemment adou-
davantage quand elle se double d’une crise financière, avant qu’un bée par d’éminents économistes (dont Stanley Fischer qui fut numéro
nouveau cycle ne reparte. deux de la Réserve fédérale). Son principe est simple : à la fin de
La séquence actuelle bafoue ce schéma. Le plein emploi est censé chaque année, la Banque centrale offre à chacun un chèque de
être atteint en Allemagne, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis (le 1 000 euros. Si ça attise l’inflation, très bien : c’est le but. Sinon, cela
chômage y est inférieur à 4% dans les trois cas) mais aucune accélé- relancera directement la consommation, ce qui serait également très
ration de l’inflation n’est en vue. Les économistes ne manquent pas bien. Cela exigera une nouvelle prouesse intellectuelle, plus auda-
d’explications, mais le désarroi des banques centrales est total. Elles cieuse encore que celles de Mario Draghi pour sauver l’euro, de
font tout ce qu’elles peuvent pour relancer l’inflation, mais en vain ! l’ordre de celles toutefois qui contribueraient puissamment à résor-
L’argent facile dont elles arrosent le système profite surtout aux actifs ber la crise de défiance que connaissent les autorités publiques, ce
financiers. Immobilier, actions, œuvres d’art : tout flambe, sauf le prix qui serait encore mieux.
des biens courants ou les salaires. Du coup, les inégalités patrimo- D. C.

4 L’OBS/N°2862-12/09/2019 ✎ STÉPHANE MANEL


VIVEZ-LE
VOYAGE,
S VOTRE

S
EZ PA

E
RVOL
NE SU

LONDR
A JET
PAR TR
4 0 0 0 places
5 ibles
dispon
DÈ S

*Offre promotionnelle à partir de 34 € par personne, pour un aller simple en Standard, basé sur un A/R obligatoire, soit 68 € aller-retour. 54 000 places disponibles à partir du 10/09/2019.
Valable au départ de Paris Gare du Nord, Lille Europe et Calais Fréthun à destination de Londres St Pancras International, Ebbsfleet International et Ashford International. Réservation ouverte
du 10/09/2019 au 23/09/2019 inclus, pour des voyages du 01/10/2019 au 17/01/2020 inclus. Certaines dates sont exclues. Disponibilité limitée les vendredis et les weekends. Offre disponible
dans tous les points de vente Eurostar, y compris eurostar.com. Billets non remboursables, et échangeables selon les conditions applicables au moment de l’échange. Plus d’informations sur
eurostar.com.
Eurostar International Limited, société de droit britannique enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le n°2462001. Times House, Bravingtons Walk, Londres N1 9AW, Royaume-Uni.
LES CHRONIQUES

L’OMNIPRÉSENT
LOCH NESS CONSTITUTIONNEL Par

THÉORÈME DE AU D R E Y PU LVA R

PYTHAGORE
Directrice générale d’African Pattern

PAR STÉPHANIE CONDIS

J
Dans un triangle rectangle, la somme e songeais l’autre République, mentionne expli-
des carrés des côtés de l’angle droit matin, en enten- citement que « la République
est égale au carré de son hypoténuse… dant un reportage assure la préservation de l’envi-
Le célébrissime théorème sur le mystère du ronnement et de la diversité bio-
de Pythagore, établi il y a 2 600 ans, monstre du loch logique et l’action contre le
s’impose toujours par son évidence et Ness –  enfin élucidé réchauffement climatique ».
son apparente simplicité. Les écoliers nous promettait-on  –, aux atermoie- Nous n’eûmes que partiellement
du monde entier l’étudient et ments du gouvernement à propos de sa gain de cause : le premier projet de texte, exa-
il est utile au quotidien, tant pour réforme constitutionnelle. miné à l’Assemblée nationale en juillet 2018,
déplacer un meuble dans un couloir en Des chercheurs avaient identifié – « prélève- mentionnait certes le climat et la biodiversité
angle droit que pour trouver le point ments ADN de l’eau » (sic !) à l’appui –, l’origine à l’article premier (alors qu’il avait été un
d’observation idéal d’un tableau ou de la légende. Las, aucun monstre à l’horizon… temps question de ne mentionner que le cli-
encore pour calculer surfaces, tout au plus, une grosse anguille. Un peu mat), mais le verbe finalement retenu par le
volumes, longueurs, etc. L’art s’en est comme cette réforme constitutionnelle, répu- gouvernement était « agir » : « La République
beaucoup servi, pour dessiner les tée comme étant un grand chambardement, agit pour préserver l’environnement et la
perspectives comme pour imaginer LA réforme tant attendue de fluidification du diversité biologique… » Un verbe moins fort
les proportions parfaites à partir travail parlementaire, d’allégement de la struc- qu’« assurer », mais bon : au moins, lui aussi
du fameux nombre d’or. ture institutionnelle de décision… dont l’ambi- oblige. Une année passa. Et, avec elle, l’avis
Mais, au-delà de ses multiples tion rétrécit de mois en mois. du Conseil d’Etat sur le texte. Un avis qui prê-
applications pragmatiques, artistiques Promise dès la campagne 2017, elle n’a terait à rire si le sujet n’était si grave. Ainsi les
et scientifiques que détaille l’ouvrage cessé d’être retardée –  entre autres pour conseillers, tout en reconnaissant la question
« la Secte des nombres : le théorème cause d’affaire Benalla. Présentant le projet écologique comme « l’un des enjeux les plus
de Pythagore », sa lecture permet de fin août, la ministre de la Justice, Nicole fondamentaux auxquels l’humanité est
comprendre en quoi cet énoncé Belloubet, a laissé entendre qu’il y avait peu confrontée  », suggèrent de «  substituer le
mathématique reflète une véritable de chances qu’il soit rapidement examiné verbe “favoriser” au verbe “agir” ». Car sinon,
philosophie : « Une forme de pensée par le Parlement. Avant de le lui soumettre met en garde le Conseil, l’Etat se verrait
fondée sur l’idée puissante qu’il est formellement, elle veut en effet s’assurer imposer « une obligation d’agir » et pourrait
possible de contempler le monde et qu’un « accord global préalable » existe à l’As- être tenu pour responsable, en cas d’inaction.
de le comprendre à travers les semblée, et surtout au Sénat, malgré la ferme Euh ? N’était-ce pas précisément le but ? Et
nombres. » Cette philosophie opposition de ce dernier à la réduction pré- n’est-ce pas le sens de l’exercice de l’Etat ?
pythagoricienne considère donc que vue du nombre d’élus… Contre le réchauffement climatique, le
le monde est mathématique, comme Autant parler d’un enterrement de pre- Conseil d’Etat préfère que les pouvoirs
le rappelle le titre de la collection mière classe. Et, pour les militants écolo- publics soient invités à prendre des mesures,
publiée par « l’Obs ». Son quatrième gistes et associations environnementales, plutôt que d’être tenus de le faire… Ni une ni
volume permet d’en explorer les d’une promesse qui tombe en poussière. Une deux, bien que nullement contraint par l’avis
fondements et apporte des réponses de plus. Nous avons en effet été nombreux à du Conseil d’Etat, le gouvernement modifie
limpides aux questions posées par nous battre, en 2017 et 2018, pour que le gou- le texte en ce sens et le présente en conseil
le théorème mathématique le plus vernement inscrive, de façon contraignante, des ministres, ainsi amenuisé, à peine cinq
connu de l’Histoire : D’où vient-il ? la défense du climat et de la biodiversité jours après qu’Emmanuel Macron, de façon
A quoi sert-il ? Que permet-il d’obtenir ? dans l’article premier de la Constitution plu- spectaculaire, eut refusé d’entériner le
« Le monde est mathématique », volume 4 : tôt que de se contenter d’appliquer la Charte Mercosur, pour cause de non-respect par le
« La Secte des nombres : le théorème de Pythagore », 160 pages, de l’environnement. Nous voulions (et avec Brésil de ses engagements liés à l’Accord de
9,99 €, en kiosques. nous quelques députés avertis, mais aussi Paris… L’« en-même-tempisme », ce running
Nicolas Hulot, alors ministre de la Transi- gag ! Les meilleures plaisanteries sont pour-
tion écologique et solidaire) que cet article, tant les plus courtes.
qui définit les principes fondamentaux de la A. P.

EN VENTE CHAQUE SEMAINE


CHEZ VOTRE MARCHAND
DE JOURNAUX ✎ STÉPHANE MANEL
INSPIRÉE PAR

LÉGÈREMENT EXCENTRIQUE

CITROËN C3
AVEC 36 COMBINAISONS DE PERSONNALISATION

REPRISE
3 teintes de toit*
+ 2500 €
(1)
9 teintes extérieures
11 aides à la conduite* CUMULABLE AVEC
Avec ou sans Airbump®*
4 ambiances intérieures*

(1) 2 500 € TTC pour l’achat d’une Citroën C3 neuve en stock, hors finition Live, composés d’une remise sur le tarif Citroën
conseillé au 02/09/19, d’une aide reprise de 800 € sous condition de reprise et ajoutés à la valeur de reprise de votre ancien véhicule et d’une prime stock pour la
commande d’un véhicule livré jusqu’au 30/09 inclus. La valeur de reprise est calculée en fonction du cours de l’Argus®, selon les conditions générales de l’Argus®
disponibles sur largus.fr. La prime reprise Eco Inspired de 400 € TTC est valable sous condition de reprise de votre ancien véhicule immatriculé avant le 01/01/07. avis clients
Elle est cumulable avec la prime reprise et avec la prime à la conversion gouvernementale en vigueur selon éligibilité (conditions sur www.service-public.fr). Offres
réservées aux particuliers pour l’achat d’une Citroën C3 neuve, non cumulables, valables jusqu’au 30/09/19 dans le réseau Citroën participant. *Équipement de
série, en option ou non disponible selon les versions. CITROEN ADVISOR
CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE CITROËN C3 : DE 3,4 À 4,8 L/100 KM ET DE 90 À 111 G/KM. citroen.fr
RIEN QUE SUR LE WEB LES CHRONIQUES

LES GUERRES DE TRUMP


Les articles de « l’Obs » ne sont pas seulement dans le
journal. Reportages, enquêtes, interviews, débats...
découvrez tous les jours d’autres articles inédits
réservés aux abonnés sur www.nouvelobs.com

Par
PI E R R E H A S K I

LE « LAWFARE », CE NOUVEAU CONCEPT DE


MÉLENCHON POUR SE COMPARER À LULA onald Trump des crises internationales, mais il
Le leader des « insoumis » reprend
à son compte cette notion a au moins un rechigne à engager son armée.
désignant une instrumentalisation point com- Lorsqu’il a ordonné des tirs de
politique de la justice. mun avec missiles de croisière contre la
PAR RÉMY DODET Barack Obama, Syrie en janvier  2018, un chroni-
http://bit.ly/LawfareMel même s’il s’efforce queur américain a proclamé que
de prouver le contraire : les 44e et 45e pré- Donald Trump était réellement « devenu pré-
sidents des Etats-Unis n’aiment pas la sident » à ce moment-là…
guerre. L’un comme l’autre sont arrivés à En fait, il cherche surtout à se débarrasser
la Maison-Blanche avec la ferme inten- de «  ses  » guerres, mais n’y parvient pas.
tion de retirer les troupes américaines des Lorsque, en décembre 2018, il a annoncé uni-
derniers champs de bataille sur lesquels latéralement qu’il allait retirer le contingent
elles opéraient. américain du nord-est de la Syrie, où il pro-
Barack Obama avait hérité de deux conflits tège – avec un petit effectif de forces spé-
LILIAN THURAM : majeurs, l’Afghanistan et l’Irak ; il espérait ciales françaises – l’armée principalement
« POURQUOI LES BLANCS DEVRAIENT-ILS pouvoir terminer son mandat en ayant mis kurde qui avait mené la guerre contre Daech,
ÊTRE LES SEULS À N’ÊTRE JAMAIS un point final à ces deux engagements longs il a provoqué un tollé, et a dû reculer ; perdant
DÉSIGNÉS PAR LEUR COULEUR ? » et coûteux, en vies humaines comme en dol- au passage son ministre de la Défense, le
Les propos de l’ex-Bleu sur le lars. Ce ne fut pas le cas, même s’il a pu consi- général James Mattis, militaire respecté, qui
« racisme dans la culture dérablement réduire la participation améri- ne supportait pas l’idée de « trahir » les alliés
blanche » ont créé la polémique. caine aux combats, et donc les pertes kurdes des Etats-Unis, et a rédigé une lettre
PAR ARNAUD GONZAGUE nationales, tout en accroissant les frappes de de démission cinglante.
http://bit.ly/ThuramL drones et les cyberattaques, notamment Le dernier épisode en date se déroule en
contre l’Iran. L’un des rares regrets qu’il ait Afghanistan, d’où Donald Trump voulait reti-
exprimés publiquement est d’avoir cédé aux rer les 14 000 soldats américains encore pré-
pressions de ses alliés français et britan- sents. Une négociation contestée était menée
niques pour engager les Etats-Unis en Libye. depuis des mois avec les talibans, sans les
Il n’en a eu aucun, en revanche, pour avoir dirigeants élus de Kaboul, avec la crainte de
renoncé aux frappes prévues en Syrie voir se reproduire le scénario du Vietnam :
en 2013 contre le régime de Bachar al-Assad. un accord de « paix » permettant le départ
Son successeur se trouve dans une situa- des Américains, au prix du sacrifice de leurs
LA GAUCHE ET LA LAÏCITÉ : ON VOUS tion plus ambiguë. Donald Trump proclame alliés. Au dernier moment, le président amé-
EXPLIQUE VRAIMENT LE DÉBAT « America First », il a sensiblement accru le ricain a renoncé à une rencontre avec les tali-
L’historien Alain Bergounioux et le budget de la Défense, il s’entoure de bans sur le sol américain : à quelques jours
politologue Laurent Bouvet « faucons » belliqueux, et il a promis « le feu des commémorations du 11-Septembre, cela
confrontent leur vision de la laïcité. et la fureur » au dictateur nord-coréen Kim aurait assurément été un faux pas politique.
PAR MAËL THIERRY Jong-un qui n’était pas encore son meilleur Dans tous les points chauds où il est
http://bit.ly/gauclaic ami ; mais, dans le même temps, il veut rame- engagé, Donald Trump ne tranche finale-
ner les boys à la maison, et fait bien attention ment pas entre un leadership de superpuis-
à ne pas avoir à se présenter devant les élec- sance « à l’ancienne » et un désengagement
teurs en 2020 avec une nouvelle guerre sur promis à son électorat. Comme Barack
VOUS ÊTES ABONNÉ(E) ? les bras, surtout au Moyen-Orient. Obama, il risque de terminer son (pre-
Activez dès maintenant votre compte sur Donald Trump est un pacifiste conqué- mier  ?) mandat sans avoir mis fin à des
www.nouvelobs.com/activation pour pouvoir accéder rant, si cet oxymore ne lui fait pas trop d’hon- guerres qui sont aujourd’hui les siennes. Ce
aux articles du site en illimité et profiter de tous les avantages neur ; il n’est pas un isolationniste, comme le n’est pas le moindre paradoxe de ce pré-
qui vous sont réservés. montrent ses nombreux engagements dans sident contradictoire. P. H.

8 L’OBS/N°2862-12/09/2019 ✎ STÉPHANE MANEL - HEULER ANDREY-CHRISTOPHE SIMON-JACQUES DEMARTHON/AFP - BALTEL/SIPA


CIEL, ME VOILÀ !
SKYPRIORITY Profitez d’un service exclusif pour être prioritaire à l’enregistrement,
à l’embarquement et au retrait de vos bagages.

AIRFRANCE.FR
France is in the air : La France est dans l’air. Sur les vols effectués par Air France, SkyPriority est réservé aux membres Flying Blue Gold et Platinum ou SkyTeam Elite Plus, aux passagers des cabines La Première,
Business et Premium Economy, aux passagers voyageant avec un billet Flex sur les vols entre la France et l’Europe, l’Afrique du Nord ou Israël, aux passagers abonnés Air France HOP!
SOMMAIRE
N° 2862 - DU 12 AU 18 SEP T EMBRE 20 19

Grands formats 24
34
Dossier Woody Allen s’explique
Etats-Unis Le dernier combat de Joe Biden

24
38 Bulgarie Un journaliste contre la mafia rouge
40 Education Profs surdiplômés pourcollèges en difficulté
44 Gilets jaunes Chasse à l’indic
48 Santé Distilbène, le scandale oublié
52 Retraites Les régimes spéciaux se rebiffent
56 Portfolio Horreurs boréales en Bretagne

Spécial
BEN A. PRUCHNIE/GETTY IMAGES/ AFP

POLÉMIQUE
Cahier numéro un de l’édition n° 2862 du 12 au 18 septembre 2019

WOODY ALLEN S’EXPLIQUE P. 24


IMMOBILIER : LE GRAND RUSH
Motivés par des taux d’intérêt de plus en

immobilier
plus bas et parce que l’immobilier représente
plus que jamais à leurs yeux une valeur refuge,

SPÉCIAL IMMOBILIER
TOUS LES PRIX DE LA RENTRÉE les Français investissent dans la pierre toutes
BAISSE DES TAUX : JUSQU’À QUAND ?
régions confondues. Mais la hausse des prix

LE GRAND RUSH
INVESTIR EN RESTANT LOCATAIRE

dans les grandes métropoles oblige les moins

DANIÈLE SCHNEIDER/PHOTONONSTOP/AFP
En cahier central
fortunés d’entre eux à s’éloigner des centres-
villes. Notre dossier et tous les prix quartier

IKMMC=]UY^UX:??m@m@ii@@gg@@mm@@gg";";
M 02228 - 2862S - F: 4,90 E - RD
par quartier en France métropolitaine
3’3’::HHIKMMC=]UY^UX:

Idées 62 Féminisme Le matriarcat est-il l’avenir de l’homme ?


Entretien avec la philosophe allemande Heide

62
Goettner-Abendroth
67 Religion L’islam en désaccord. Extraits
de « la Controverse », dialogue entre Rémi Brague
et Souleymane Bachir Diagne

Culture 69
74
Roman Marie Darrieussecq à pile ou face
Etranger Ahmet Altan reverra-t-il le monde ?

69
76 Pop Metronomy vote vert
78 Théâtre Ça, c’est « Palace » !
79 L’humeur de Jérôme Garcin
80 Le cahier critique Livres, cinéma, musique, expos, théâtre…
Notre sélection

94 Les lundis de Delfeil de Ton. Les mots croisés

Tendances 95
96
On en parle Le Marsan d’Hélène Darroze
Phénomène Le big bang de Fashion Nova

95
100 Success story Collectionneurs d’hôtels
102 L’Observatrice par Sophie Fontanel

106 Les cahiers d’Esther par Riad Sattouf

Origine du papier : Allemagne. Taux de fibres recyclées : 0%. La publication comporte 108 pages. Pour les abonnés et les kiosques Province : un cahier de 48 pages Immobilier et pour les abonnés et les kiosques Paris IDF : un cahier de 64 pages Immobilier brochés au centre du magazine. Un cahier « TéléObs » de 24 pages
Ce magazine est imprimé chez Newsprint, certifié PEFC. est joint aux abonnés. Chiffre de tirage : 250 302 exemplaires. Imprimerie NEWSPRINT et MAURY. Directrice du journal, directrice de la rédaction : Dominique Nora. Président du directoire, directeur de la publication : Grégoire de Vaissière. Numéro CPPAP : 0120
Eutrophisation : PTot = 0.005 kg/tonne de papier. C 85929. Numéro I.S.S.N : 2416-8793. Dépôt légal : à parution. Abonnements : France (un an) : 160 €. Etudiants : 109 €. Etranger et entreprises : nous consulter. Relations abonnés , 8 rue Jean-Antoine de Baïf CS 51402, 75647 Paris cedex 13 – Tél : 01-40-26-86-13 /
abonnements@nouvelobs.com. L’Obs (ISSN 2416-8793) is published weekly by Le Nouvel Observateur and distributed in the USA by UKP Worldwide, 3390 Rand Road, South Plainfield, NJ 07080. Periodicals postage paid at Rahway, NJ. and additional mailingd offices.
POSTMASTER : Send address changes to L’Obs, (Publisher) C/O 3390 Rand Road, South Plainfield NJ 07080.

✎ ILLUSTRATION : ALINE BUREAU POUR « L’OBS » PLATON TRUNK ARCHIVE PHOTOSENSO - MARKEL REDONDO POUR « L’OBS » - JOSÉ ESTEVES 11
LE TÉLÉPHONE ROUGE
MAJORITÉ
Bayrou agace
les “marcheurs”

E
ntre la macronie et François Bayrou (au centre de la
photo), les relations restent houleuses. S’il a fini par
accepter l’invitation à se rendre le week-end dernier
à l’université d’été de La République en Marche, le
Béarnais reste remonté contre le mouvement présidentiel.
La raison principale ? Cette fâcheuse manie qu’ont ses
« amis » de LREM d’investir des candidats là où le MoDem
nourrit des ambitions. C’est notamment le cas à Bordeaux où
le macroniste Thomas Cazenave a reçu l’imprimatur de son
Le 8 septembre, à l’université d’été de La République en Marche.
parti pour défier le maire sortant Nicolas Florian (LR), sou-
tenu par les centristes. Selon l’aveu de l’un de ses proches, en 2022 ? Nous sera-t-il vraiment utile ? Mais il le sait, sa force
le leader du MoDem n’a toujours pas digéré la décision est qu’il reste toujours en capacité de déclencher un 20-heures
d’Emmanuel Macron de choisir l’une de ses ennemies per- pour nous balancer une ou deux critiques. » A l’Elysée, et mal-
sonnelles, Sylvie Goulard, une ex-MoDem, pour représenter gré ces quelques frictions, on prend grand soin de ne pas frois-
la France à la Commission européenne. « Les colères de ser le partenaire historique. « Le MoDem a une expertise, de
Bayrou, c’est chronique », soupire un élu de la majorité. Quand l’expérience, des élus locaux. De notre côté, nous partons d’une
cet autre parlementaire s’interroge plus directement sur page blanche. L’écoute doit être mutuelle. Et à la fin, c’est
« l’utilité politique » du centriste : « La question, aujourd’hui, l’esprit de responsabilité qui primera. » Un vœu pieux ?
est celle-ci : qu’est-ce que Bayrou nous apportera réellement ALEXANDRE LE DROLLEC

OLIVIER VÉRAN VEUT PROFITER exemple pour financer la Yannick Jadot. A savoir : priorité une action législative pour
DES TAUX NÉGATIFS dépendance. L’inconvénient? à une écologie émancipée des responsabiliser les Gafa : « Il
Pourquoi se hâter de rembourser « Une hausse des déficits de autres forces de gauche. « Tout est possible que le nombre
une dette qui peut rapporter de l’ordre de 0,1 point de PIB » qui le monde est d’accord avec cette de contenus publiés sur les
l’argent aux finances publiques? serait contraire aux engagements ligne, mais il y a le dire et en être plateformes soit par la suite divisé
Rien ne presse, estime au européens de la France… Le persuadé », explique l’ex-sénateur par deux. Mais est-ce vraiment un
contraire le député Olivier Véran : député LREM de l’Isère ne Jean Desessard qui a rejoint Eva problème? » Apprenant qu’il était
« Avec les taux négatifs, plus désespère pas de convaincre Sas. A ses côtés, on trouve aussi attendu, à la sortie de la salle
on a de dette, plus on touche Bercy de l’intérêt de sa l’ex-députée Laurence Abeille ou Pleyel, par un comité d’accueil,
d’intérêts. » Pour le rapporteur du proposition. le candidat EELV à la Mairie de Laurent Solly s’est carrément
Paris David Belliard. Pour rendre volatilisé. En effet, Elise Lucet
projet de financement de la Sécu
(PLFSS), « mieux vaudrait revoir ÉVA SAS SE PRÉPARE crédibles les solutions d’EELV voulait l’interroger pour le
le tableau d’amortissement de À PILOTER EELV aux yeux des Français, prochain « Cash Investigation »,
la Cades ». Créée en 1996, la L’ex-députée de l’Essonne celle qui fut vice-présidente de « Mon patron est un algorithme »,
Cades est une caisse qui sert à se prépare à prendre les rênes la commission des Finances sur ces petites mains, basées
rembourser la dette accumulée d’EELV. Cette élue écolo de à l’Assemblée veut notamment au Portugal et chargées à
par la Sécu, grâce aux ressources 49 ans travaille à présenter une travailler sur les questions vil prix d’expurger le réseau
de la CRDS et d’une partie de motion au congrès du parti qui budgétaires et fiscales. d’images épouvantables
la CSG. Elle doit aussi supporter se tiendra en novembre. Un texte (démembrements,
le coût des mesures votées pour qui se veut fidèle à la ligne LES ATTAQUES PLEUVENT décapitations…). « On n’est pas
des harceleurs, s’irritait la
sortir de la crise des « gilets
jaunes », notamment les baisses
« réalo-radicale » portée avec
succès aux européennes par
SUR LAURENT SOLLY journaliste. On a fait vingt-huit
de cotisations, que l’Etat n’a pas Le 5 septembre, les rencontres demandes. On n’exige pas
intégralement compensé à la de l’Udecam entre médias et de parler à Laurent Solly, mais
Sécu, et qui plombent ses annonceurs avaient bien que Facebook nous désigne un
comptes de 2,6 milliards d’euros commencé pour Laurent Solly, interlocuteur! »
cette année. La dette sociale encensé par plusieurs patrons.
devrait être apurée début 2024. Le directeur général de Facebook
« En étalant le remboursement en France ne s’attendait pas alors LE 5/7
à la charge de Daniel Kretinsky,
jusqu’à la fin 2025, on peut
l’actionnaire tchèque de MATHILDE MUNOS
dégager 10 milliards d’euros sur
la période 2020-2025 », avance « Marianne », de « Elle », qui Retrouvez
Olivier Véran. L’avantage? se tient sur le seuil du groupe du lundi au jeudi à 6h48
« Libérer une marge de « le Monde » et de « l’Obs ». « Histoires économiques »
manœuvre non négligeable », par L’homme d’affaires a réclamé
Avec Sophie Fay de « l’Obs »

12 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MORIN ISORE/IP3/MAXPPP - GILLES ROLLE/RÉA


Le cahier d’inspirations n°6

4€
OMBRAGE
Assiette à dessert

*BY = PAR
OMBRAGE. Grès, décor ombrage. Assiette à dessert. Diam.20cm. 4€. Assiette plate. Diam.26cm. 5€

Nouvelle Collection Automne


À découvrir en magasin et sur alinea.com

« gallery by alinea » Voyage au cœur de nos nouvelles collections, contes d’automne doux comme la saison.
LE TÉLÉPHONE ROUGE

GRENOBLE GENERAL ELECTRIC REVEND Brasserie des Demoiselles,


LE NUCLÉAIRE FRANÇAIS à Rochefort. Participaient
notamment aux agapes

Noblecourt prépare Trois ans après avoir acheté


l’activité nucléaire du français
Alstom (dans des circonstances
qui font l’objet d’une enquête
Jean-Christophe Cambadélis,
ex-premier secrétaire du PS;
Adrien Quatennens,

sa candidature
coordinateur national de
au Parquet national financier), La France insoumise; David
le groupe américain General Cormand, secrétaire national
Electric veut déjà en céder d’EELV; le chevénementiste
une partie. La multinationale, Bastien Faudot ou encore
en grande difficulté financière la radicale Virginie Rozière; ainsi
et sous le coup d’accusations que les deux ex-socialistes et
de fraudes aux Etats-Unis, puissances invitantes
souhaite revendre ses services Emmanuel Maurel et Marie-
en matière de maintenance Noëlle Lienemann. « Voilà le
électrique et de sécurité des début d’une nouvelle gauche
installations (450 salariés). plurielle », a commenté un
L’entreprise française Snef s’est des convives, en référence
déclarée intéressée, et EDF a au gouvernement d’union de
déjà donné son accord à cette la gauche de Lionel Jospin.
vente. Les salariés de GE, sous
la menace de la suppression de
1000 emplois, craignent, eux, LES RÉGIONS S’ENGAGENT
de voir partir une activité très POUR L’APPRENTISSAGE
rentable. Dans le même temps,
un groupe d’anciens dirigeants
d’Alstom tente toujours de
monter un tour de table pour
racheter à l’américain la totalité

G
renoble est la seule grande ville dont le maire est de sa branche nucléaire
française, sans avoir à ce jour
écolo, mais les socialistes ont l’intention d’y présen- obtenu le soutien de l’Etat.
ter une liste. Le PS n’a pas digéré la victoire d’Eric
Piolle en 2014, allié à des proches de Mélenchon et à
des associatifs de la gauche alternative. La tête de liste PS n’est LA GAUCHE PASSE À TABLE Christelle Morançais (photo),
pas encore désignée, mais le nom d’Olivier Noblecourt (photo), En marge de l’université présidente de la région Pays de
de rentrée de la Gauche la Loire, est entrée dans une
délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la républicaine et socialiste, colère noire en entendant Muriel
pauvreté, circule. Cet ancien membre du cabinet de Najat plusieurs représentants de cette Penicaud vanter les bons chiffres
Vallaud-Belkacem était d’ailleurs invité à La Rochelle pour famille éclatée ont déposé les de l’apprentissage à l’inauguration
l’université d’été des socialistes. A Grenoble, depuis février der- armes le temps d’un déjeuner, d’un atelier Vuitton à Beaulieu-
nier, il a réuni quelque 200 personnes, pour « rassembler la samedi 7 septembre, à la sur-Layon (Maine-et-Loire).
Au 30 juin, la France a battu un
gauche déçue par Piolle, notamment sur les questions sociales », record avec 458000 apprentis,
explique un proche. « Rien n’est décidé », confie pourtant Noble- soit une hausse de 8,4%, que
court. Etre candidat du PS et d’une partie de la gauche et occu- la ministre du Travail attribue à la
per un poste dans les sphères gouvernementales, l’affaire fait réforme du gouvernement. Sauf
que celle-ci n’entrera en vigueur
tiquer. « Un délégué interministériel en campagne contre le gou- que le 1er janvier 2020. « Les bons
vernement, ce n’est pas possible », prévient un responsable de résultats sont ceux des régions »,
la majorité. Réponse dans quelques semaines. CÉCILE AMAR rappelle Christelle Morançais, qui
a mis en place un plan de relance
de l’apprentissage dès 2016.
LA POLITIQUE S’AFFICHE histoire des idées du XXe siècle
qui se dessine. Et surtout qui est
socialiste, qui n’est pas vraiment
à gauche et encore moins
Les effectifs dans ces filières
ont augmenté de 24% en quatre
Cela pourrait être un livre qu’on racontée avec force détails, car socialiste. Le slogan choisi n’a ans. « J’entends souvent dire
se contente de regarder, mais, si chaque affiche est commentée. qu’un objectif : se distinguer du que ce gouvernement ne fait
vous l’ouvrez, vous allez le lire « Le plus souvent, on a du mal vainqueur potentiel, le général que de la communication. j’en ai
jusqu’à la dernière ligne. Historien à les comprendre : manque de Gaulle. Le message retenu a la preuve », dénonce l’élue LR.
de formation, le communicant de références politiques peu de sens politique, d’autant

LES INFORMÉS DE
Grégoire Milot collectionne ou historiques, volatilité que Jean Lecanuet, également
depuis plus de trente ans les de la mémoire, complexité du candidat, est à la fois plus jeune
affiches politiques, qu’il déniche message… », explique l’auteur, et plus moderne. Notons
aussi bien dans les vide-greniers qui a donc tenté ici d’y remédier. également l’absence totale
que sur internet. Une passion Ainsi, cette affiche de François de référence à l’appartenance
rassemblée dans un ouvrage Mitterrand de 1965, et ce slogan : politique de François Mitterrand.
intitulé « La politique s’affiche » « Un président jeune pour une […] Cette première campagne
et publié aux éditions De Borée France moderne. » Grégoire lui a permis d’être affiché sur
ces jours-ci. Derrière les portraits Milot fait les sous-titres : « En tous les murs de France et Une émission de Jean-
de Pompidou ou de Giscard, 1965, le candidat a 48 ans, il est de se faire connaître. C’était son François Achilli, du lundi
au-delà des slogans du PSU présenté par la Fédération de la objectif principal. Il a été atteint. » au vendredi de 20 h à 21 h
ou de Mai-68, c’est toute une Gauche démocratique et J. M. chaque jeudi avec « l’Obs »

14 L’OBS/N°2862-12/09/2019 VINCENT ISORE / IP3 / MAX PPP – DR – ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP


PROMOGIM, SAS au capital de 10 000 000 € RCS Nanterre 308 077 080.
EAUBONNE (95)

CRÉATEUR DE BELLES RÉSIDENCES

Vous êtes sûr de trouver une belle adresse Vous rencontrez un interlocuteur dédié
parmi 100 résidences en France, grâce à des qui vous accompagne de la recherche de
emplacements soigneusement sélectionnés. financement jusqu’à la livraison de votre bien.

Vous profitez d’un beau rapport qualité - prix Vous bénéficiez de l’expertise du 1er groupe
tout en bénéficiant de nos prestations de qualité, de promotion immobilière indépendant et
à découvrir dans nos appartements décorés. 100 % résidentiel depuis 50 ans.

01 78 05 45 24 promogim.fr
DÉCOUVREZ NOS ADRESSES PARTOUT EN FRANCE
LE TÉLÉPHONE ROUGE / ARGENT
ΠI L de
L’
LE CONSEIL

IO
“Private equity” :
O
F

RE NTIN
attention danger !
Vers la
capitalisation Depuis vingt ans, les fonds d’investisse-
ment ont réalisé, pour le compte de clients
La réforme des retraites est une fortunés, institutionnels ou «  family
priorité gouvernementale. offices », des investissements qui se sont
Pendant des mois, nous allons avérés très profitables. Le flux important
parler âge minimum, âge pivot,
durée des cotisations et système
de liquidités associé à des taux toujours
à points… Inutile pourtant plus bas a permis de multiplier les « leve-
d’attendre l’issue des débats raged buyout » (LBO). Ces opérations de
pour deviner le sens d’un LBO (ou financement du développement
changement rendu inévitable par recours à la dette, donc à fort effet de
par l’accroissement de la durée levier) ont permis aux « premiers » inves-
de la vie, le vieillissement de la
tisseurs de réaliser de belles performances,
population et le déséquilibre
croissant entre actifs et inactifs. notamment grâce à la qualité des entre-
Nous allons devoir cotiser plus. prises sélectionnées.

D
Nous allons devoir travailler plus ans un contexte de taux histori- Aujourd’hui, les cibles de bonne qualité
longtemps. Et nous allons quement faibles, les rendements sont devenues de plus en plus rares. Et
toucher des pensions plus des placements sans risques sont donc de plus en plus chères.
faibles. Nos concitoyens le
au plus bas. Et les autres options C’est dans ce contexte que le « private
savent bien. Et leur
comportement le démontre : ne s’avèrent guère plus attractives. La equity » va s’ouvrir un peu plus au marché
ils ont déjà basculé vers une situation est délicate pour les profession- des particuliers. De nombreuses offres
retraite par capitalisation car ils nels des placements. Et les solutions d’in- vont être proposées, sous de multiples
n’ont pas confiance en l’avenir vestissements alternatives ne sont le plus formes. Il faudra donc demeurer très vigi-
de la retraite par répartition. souvent offertes qu’aux gros investisseurs, lant pour s’assurer de la qualité des actifs
Si l’épargne atteint de nouveaux
les fameux « institutionnels ». les composant. Et la puissance du marke-
records, si les Français se ruent
sur l’immobilier (un « toit » pour La tentation est grande de les rendre ting ne devra pas faire oublier des frais par-
leur retraite), sur l’assurance-vie accessibles au marché des particuliers. fois très élevés ainsi que des expertises qui
ou encore sur leurs comptes C’est exactement ce qui se produit avec le pourraient s’avérer opportunistes. Ne vous
chèques ou les livrets, c’est qu’ils «  private equity  ». Il s’agit d’investir au laissez pas aveugler par les seuls rende-
épargnent pour leurs vieux jours. capital des entreprises privées, la plupart ments et performances passés. Soyez vigi-
Nous allons assister dans les du temps non cotées en Bourse. lant et sélectif. YANNICK HAMON
mois et les années qui viennent à
une accélération du mouvement.
Jamais le terme de « fonds de
pension » ne sera utilisé. Mais les
opérateurs financiers s’apprêtent
LE CHIFFRE
à lancer des produits qui y
ressembleront de façon La France,
troublante. Les différents « plans
d’épargne retraite » qui vont
apparaître dans les semaines qui
viennent ont vocation à capter
17 000 milliards l’Allemagne ou
les très grandes
entreprises sont

de dollars
l’épargne de « précaution ». désormais rétribuées
La France bascule vers pour emprunter de
la capitalisation, mais chut, l’argent. La masse
ne le dites à personne. M. F. de ces crédits à taux
négatif a bondi
de plus de 3 000
PAGE RÉALISÉE AVEC C’est le montant cumulé milliards de dollars
pendant le seul
des emprunts à taux négatif des mois d’août. C’est
Etats et des entreprises le monde à l’envers.

16 L’OBS/N°2862-12/09/2019 ✎ STÉPHANE MANEL JOHN LUND/THE IMAGE BANK/GETTY IMAGES


NOUVEAU SUZUKI

*Un style de vie !

LIBÉREZ VOTRE ÂME D ENFANT

Votre réunion téléphonique est terminée ? Il est temps de libérer l’enfant qui est en vous. Faites-vous plaisir aux commandes du Nouveau Suzuki
Vitara avec son système exclusif ALLGRIP. Profitez du dynamisme du moteur BOOSTERJET et des dernières technologies Suzuki Safety System.

Maintenant, c’est l’heure de la récréation !

Réservez votre essai sur www.suzuki.fr

À partir de 16 190 €(1)


Consommations mixtes CEE gamme Suzuki Nouveau Vitara (l/100 km) : 5,3 – 6,3. Émissions CO2 (NEDC-WLTP) : 121 - 139 à 143 - 174 g/km.

(1) Prix TTC du nouveau Suzuki Vitara 1.0 Boosterjet Avantage, après déduction d’une remise de 2 200 € offerte par votre concessionnaire. Offre réservée aux particuliers valable pour tout achat d’un
nouveau Suzuki Vitara neuf du 05/08/2019 au 30/09/2019, en France métropolitaine dans la limite des stocks disponibles, chez les concessionnaires participants. Modèle présenté : Nouveau Suzuki Vitara
1.4 Boosterjet Pack : 21 590 €, remise de 2 200 € déduite + peinture métallisée : 850 €. Tarifs TTC clés en main au 05/08/2019.
PHOTO DE LA SEMAINE

Célébrations
à Bassorah

HUSSEIN FALEH/AFP

Cette photo a été prise le dimanche 8 septembre à


Bassorah, en Irak. Comme chaque année, des millions
de chiites venus du monde entier célèbrent les
premiers jours du mois de mouharram, le premier du
calendrier musulman. Pendant dix jours, les chiites
commémorent la bataille de Kerbala, en 680, qui s’est
terminée par le massacre du petit-fils de Mahomet,
l’imam Hussein, et de ses plus fidèles partisans, par
les Omeyyades du calife Yazid. Hussein est le
deuxième fils d’Ali, successeur légitime du prophète
selon les chiites. Sa décapitation est pour eux un
événement comparable à la crucifixion du Christ. Elle
est célébrée le 10e jour de mouharram : c’est l’Achoura,
que commémorent aussi les sunnites. Pendant ces dix
jours, les pèlerins chiites enchaînent prières, poèmes
tragiques, chorégraphies, privations, processions,
jeûnes, et reconstituent la bataille avec des chevaux et
des sabres brandis. Certains se livrent à des séances
d’autoflagellation pour expier la faiblesse des
combattants qui ont fui le champ de bataille, laissant
Hussein et ses proches à la merci de leurs ennemis.
Sous Saddam Hussein, ces cérémonies étaient
interdites dans les lieux saints chiites. Après la chute
du raïs, elles ont pu reprendre, mais elles ont été
plusieurs fois endeuillées par des attentats dus à l’Etat
islamique. Elles se déroulent désormais sous la
surveillance des forces de sécurité irakiennes. P. R.

LE JOUR D’AVANT

Une autre cérémonie de commémoration à Nadjaf


le samedi 7 septembre.

18 L’OBS/N°2862-12/09/2019 HAIDAR HAMDANI/AFP


L’OBS/N°2862-12/09/2019 19
10 CHOSES À SAVOIR SUR…

1 Jean-Paul 7
SÉGUIN HUMOUR
Le portrait de Philippe Ce n’était pas gagné :
Séguin, figure du gaullisme les syndicats n’avaient

Delevoye
social, trône dans le bureau pas gardé un bon
du haut-commissaire souvenir de Delevoye
aux retraites. Jean-Paul après son mandat
Delevoye prononce rarement à la tête du Cese. Ils sont
un discours sans se réclamer mieux disposés à l’égard
de l’esprit du Conseil national du haut-commissaire, louant
de la Résistance qui a fondé son sens de l’écoute et son
notre système de protection L’ancien chiraquien fait son entrée au gouvernement pragmatisme. Mais, pour ses
sociale au sortir de la guerre. contempteurs, la bonhomie
« Delevoye est un RPR élevé où il va continuer à piloter le dossier de la réforme des de ce colosse plein d’humour
par les socialistes du Nord-Pas- ne serait qu’un leurre car
de-Calais », disait de lui Bernard retraites, projet phare de l’acte II du quinquennat la réforme serait entièrement

5 6
Poignant à la fin des pilotée par l’Elysée.

2
années 1990.

8
BOULIMIE EMPLOI-
CHIRAC Politique de « l’ancien RETRAITE ARBITRAGE
Jean-Paul Delevoye a monde », il a glané Aujourd’hui âgé de L’hiver dernier, il a
déjà fait partie d’un tous les mandats, 72 ans, Jean-Paul bataillé pour éviter que
gouvernement. En ou presque, dans son Delevoye aurait pu la « refondation » des
2002, année où Macron cher Pas-de-Calais prendre sa retraite régimes de retraite ne
entre à l’ENA, le natal. Maire de Bapaume, depuis belle lurette. Pas son soit polluée par un
président Jacques Chirac le conseiller général, député, genre. En septembre 2017, énième plan d’économies
nomme ministre de la Fonction sénateur. Mais il a aussi cultivé Macron le nomme haut- réclamé par l’aile droite du
publique, de la Réforme de l’Etat son réseau national en devenant commissaire. Sa feuille de route ? gouvernement. Cette approche
et de l’Aménagement du président de l’Association des Préparer la mise en œuvre d’un aurait dissuadé la CFDT de
Territoire. Trois ans plus tôt, le Maires de France, médiateur système de retraite universel, poursuivre les négociations.
même Chirac voulait lui confier de la République, président du fonctionnant par points. « Il est Delevoye a gagné : les mesures
les clés du RPR. Les militants du Conseil économique social et en charge de la réforme la plus d’économies ont été enterrées.
parti lui avaient finalement environnemental (Cese). structurante du quinquennat. Pour l’instant…

9
préféré Michèle Alliot-Marie. Il a toute la confiance

3
d’Emmanuel Macron », atteste
un « marcheur ». S’ensuivent AURA
MACRON dix-huit mois de concertation Président de la
Le point commun avec les partenaires sociaux. commission d’investiture
entre Delevoye Durée de cotisation, régimes avant les législatives
et le président ? spéciaux, pensions de de 2017, Delevoye est
La Providence réversion… Les options sont apprécié par les députés
d’Amiens, établissement examinées une à une. « Cette de La République en Marche.
catholique où les deux hommes réforme n’avait pas été préparée, Revenu au gouvernement, il les
ont été formés… à trente ans il n’y avait guère qu’un slogan retrouvera bientôt au Palais-
d’écart ! Ce n’est qu’après la de campagne, tout est à Bourbon et espère bien pouvoir
défaite de Juppé à la primaire de construire », constate une compter sur leur soutien. « Sa
la droite qu’il s’est décidé à dirigeante de caisse de retraite. personnalité garde une certaine
changer de camp pour rejoindre Imperturbable, Delevoye aura auprès des députés »,
l’Amiénois « en marche » comme avance en prenant atteste un syndicaliste.

10
plusieurs ex-chiraquiens son temps.
défavorables au positionnement
droitier du candidat Fillon. GROS TEMPS
Médiateur de

4
la République
entre 2004 et 2011,
FERME Delevoye a multiplié
Issu d’une famille de les rapports sur une
grainetiers, le jeune société française en plein
Jean-Paul aidait ses « burn-out ». Désormais porteur
grands-parents, d’une réforme difficile, il ne sera
agriculteurs à Marcq- donc pas surpris si le climat social
en-Barœul (Nord). « Je balayais vire à la tempête… Dans son
la cour, je nettoyais les écuries. bureau, un dessin de Plantu. On
J’allais porter le lait frais au y voit un évêque, un imam et
collège, à côté de notre ferme. un rabbin qui se donnent la main
En été, je moissonnais », a-t-il et dansent ensemble sous des
raconté. Une expérience qui lui nuages menaçants. En légende,
a laissé une certaine nostalgie. une citation de Sénèque : « Vivre,
Après avoir débuté dans ce n’est pas attendre que l’orage
l’agroalimentaire, il est happé passe, c’est apprendre à danser
par le militantisme et obtient sous la pluie. »
rapidement ses premiers
mandats locaux. BAPTISTE LEGRAND

20 L’OBS/N°2862-12/09/2019 LUDOVIC MARIN/AFP


PUBLI-COMMUNIQUÉ

Stéphane Brogniart
de trail en trail
avec son Opel Grandland X
On ne présente plus Stéphane Brogniart, qui
a fait de sa vie une aventure. Sa discipline ?
L’ultra-trail, mélange de course à pied
et de randonnée. Prochain défi ?
Les eaux du Pacifique Sud pour une
traversée de 12 000 km à la rame entre le
Pérou et la Nouvelle-Calédonie. Et pour ses
entraînements, il peut compter sur un SUV
aussi spacieux que confortable :
l’Opel Grandland X. © Hamdi Ben Lagha

La natation, le triathlon, le trail qu’il a découvert Une conduite optimale


en 2003… Stéphane Brogniart est un sportif Pour ce sportif habitué à sillonner des routes
émérite qui a le sens de l’aventure et aime de montagne souvent enneigées, l’Opel
dépasser ses limites. Pour preuve, sa pratique Grandland X rime avec sérénité à toute épreuve.
depuis une dizaine d’années de l’ultra-trail, connu Et conduire devient presque un jeu d’enfant. « La
pour son fort pourcentage de dénivelé et ses direction de l’Opel Grandland X est très souple et offre une
distances importantes. Une pratique qui nécessite maniabilité déconcertante, même dans les virages. On a à la
un mental d’acier. « J’ai réussi à mettre en place une fois une sensation de légèreté et de sécurité. » L’ultra-trailer
stratégie mentale pour développer mon potentiel par rapport souligne la qualité des nombreux équipements, du
à mes adversaires. » Et les résultats sont là : l’homme régulateur de vitesse adaptatif aux phares à LED
fait partie du Top 10 mondial de l’ultra-trail, lui adaptatifs. « Et l’aide au stationnement avec sa caméra
qui a également battu des records de grandes tra- 360° est, pour moi, un grand atout », ajoute-t-il, ravi.
versées dans le Jura, les Vosges ou le Mercantour.
Confort et puissance
Un allié à quatre roues
Stéphane Brogniart conduit sur de très longues
Toujours prêt à relever des défis, Stéphane distances en France et en Europe, 40 000 km
Brogniart a fait le tour des Vosges en ski-roues, par an en moyenne. Besoin prioritaire ? Un coffre
traversé la Méditerranée en kayak et va dompter, capable de contenir énormément de matériel,
en 2021, les eaux du Pacifique Sud. « J’ai réalisé car l’athlète se déplace, à chaque fois, avec un
qu’il me fallait des projets solo de plus grande envergure chargement conséquent. Son SUV y répond tout
qui allient voyage, découverte et dépassement de soi. » à fait, avec un coffre spacieux de 1 600 litres,
Pour le conduire vers la plupart de ces challenges, une fois les sièges arrière rabattus. Un véhicule
un atout de taille : son Opel Grandland X. qui joint l’utile à l’agréable pour le sportif : « L’Opel
« Avec la note maximale de cinq étoiles Euro NCAP, l’Opel Grandland X donne envie d’être regardé. Avec son profil
Grandland X a tout pour me rassurer. » et de poursuivre : à la fois robuste et raffiné, je le trouve rassurant. » Autres
« La voiture est ma seconde maison, […] c’est l’outil avantages majeurs du véhicule ? Le réglage élec-
que j’utilise le plus dans mon quotidien. » trique et à mémoire du siège conducteur, les sièges
ergonomiques certifiés AGR, et surtout son poste
de pilotage très intuitif. « C’est indéniablement son poste
de pilotage qui m’a le plus plu. C’est un régal. Tout ce dont
on a besoin pour une bonne conduite est présent et, surtout,
au bon endroit », poursuit-il. « C’est une voiture facile
à vivre, qui est autant une familiale élégante et rassurante
qu’un SUV dynamique. »
Le compagnon de route idéal.
------
Opel Grandland X à partir de 26 900 €. Modèle présenté : Opel
Grandland X Ultimate 2.0 Diesel, 177ch BVA8 avec options
(roues présentées non disponibles) au prix tarif de 42 700 €, tarif
© Hamdi Ben Lagha au 12/07/2019. Conso mixte gamme Grandland X (l/100km) :
4.1/5.8 et CO2 (g/km) : 106/132 (NEDC).
DISSENSUS

Nelly Garnier
est directrice associée chez Havas, ex-directrice des études
chez LR. Elle est l’auteure de l’étude « Allô Maman Bobo »,
publiée par la Fondation pour l’Innovation politique.

“Elle reste légitime


sur les questions
de sécurité”
LA DROITE
Les municipales approchent. La trompeuse car elle oppose des populations
droite est-elle menacée de s’effacer moins éloignées qu’on ne le croit. Elle met
derrière La République en Marche en outre le pays sous tension.

A-T-ELLE PERDU
dans les grandes villes ? Vous constatez au contraire un
Je ne crois pas. La droite reste traumatisée «  désenchantement  » de l’électorat
d’avoir perdu Paris et Lyon en 2001, à un urbain… Au point d’en conclure que les

LES GRANDES
moment où s’imposaient des sujets comme bobos pourraient basculer à droite !
les mobilités et la transparence politique, Je me défie du terme « bobo » car il est péjo-
mais, à l’époque, le PS n’est pas pour autant ratif et tend à uniformiser des trajectoires

VILLES ?
devenu le parti des citadins. Et malgré ses de vie hétérogènes. La vie d’un cadre du
bons résultats dans les métropoles à la pré- 9e arrondissement de Paris n’est pas celle
sidentielle et aux européennes, LREM ne d’un intermittent du spectacle de Mon-
l’est pas plus aujourd’hui. treuil ! Mais, dans les deux cas, le malaise
Vous citez le géographe Christophe est manifeste : 80% des cadres franciliens
Guilluy qui a été l’un des premiers, veulent quitter leur région pour un cadre
en 2010, à diagnostiquer une fracture de vie moins stressant. Certes, les jeunes Par CA RO L E BA R J O N
entre métropoles et périphéries. Que diplômés sont mieux protégés du chômage,
reste-t-il de cette grille de lecture ? mais dans une ville qui compte près de 50%
Christophe Guilluy a mis en lumière des de cadres, ce n’est plus un facteur de dis- « Le suicide n’est jamais la
phénomènes émergents (1). Mais ses ana- tinction et le marché de l’immobilier est meilleure option », s’alarmait, la
lyses, simplifiées à l’extrême par la classe devenu presque inaccessible. Enfin, dans semaine dernière, Marie-Claire
politique, ont abouti à cette vision binaire toutes les métropoles, le sentiment de Carrère-Gée, l’une des candidates
de deux populations séparées par la mon- déclassement et d’insécurité au sens large de droite à la Mairie de Paris. Et
dialisation : gagnants des villes contre per- a considérablement progressé en vingt ans. pourtant… Alors même qu’une
dants des périphéries. La droite s’est lais- La victoire de Jean-Luc Moudenc (LR) à guerre fratricide est engagée
sée piéger en reprenant à son compte cette Toulouse en 2014, sur une ligne sécuritaire, dans les rangs centristes de
logique dominants-dominés héritée des montre que la droite n’a rien à gagner en La République en Marche entre
écoles marxistes. L’UMP (comme le PS) a abandonnant ce terrain-là ou en essayant à Benjamin Griveaux et Cédric
tenté de combler son déficit auprès de tout prix d’avoir une image « bobo-compa- Villani, le spectacle de la droite
l’électorat populaire en se tournant vers la tible ». Elle est toujours légitime sur cette parisienne n’est guère plus
France périphérique, au risque de laisser question, et plus largement sur sa capacité reluisant. Entre Rachida Dati,
croire que tout était parfait dans les à poser des limites et des repères… dont les Pierre-Yves Bournazel et
grandes villes et de s’aliéner son électorat bobos sont de plus en plus demandeurs ! Marie-Claire Carrère-Gée,
urbain. Cette bipolarisation, illustrée Propos recueillis par TIMOTHÉE VILARS trois candidats sont en lice pour
aujourd’hui par le duel RN-LREM, est (1) « Fractures françaises », Bourin, 2010. le moment. Ils ne devraient

22 L’OBS/N°2862-12/09/2019 BENJAMIN GARNIER – ROMAIN GAILLARD/REA


Laurent Chalard
est docteur en géographie,
spécialiste de la géographie urbaine.

“Elle a commis une


erreur stratégique
majeure”
qu’accommoder les restes : La droite est-elle condamnée à se faire se tourner vers la droite, comme elle
la plupart des élus de droite ont remplacer dans les grandes villes par le suggère ?
déjà rallié le camp de Macron LREM aux prochaines municipales ? C’est peu probable. Le bobo, même si ce
(comme les maires LR des 5e Il ne faut pas confondre les métropoles, terme n’a pas de valeur scientifique, est un
et 9e arrondissements) ou sont qui intègrent les banlieues et le périurbain, citadin aisé qui vote à gauche. Pour lui,
en pourparlers avec les fidèles et les villes-centres comme Paris et Lyon voter à droite, c’est se renier. Bien sûr, tout
du chef de l’Etat… intra-muros, citadelles protégées des n’est pas rose dans les grandes métropoles.
Depuis l’élection présidentielle aléas économiques, avec une population Si elles offrent toujours des opportunités
de 2017, la fuite des élus de droite homogène, des services performants et pour les jeunes diplômés, elles sont de plus
semble inexorable, comme peu d’insécurité. La droite a un avenir en plus répulsives pour les gens âgés et les
l’ont prouvé les résultats des dans les premières, mais pas forcément petites classes moyennes en raison du coût
européennes et la grande panique dans les secondes. Au tournant des du logement et des problèmes d’insécu-
qui a alors saisi les maires LR années 2010, la droite a commis une rité. Mais il y a un gouffre par rapport à ce
de la capitale, des Hauts-de-Seine erreur stratégique majeure en tirant des que subissent les territoires ruraux depuis
ou des Yvelines. Certes, se rassure conclusions erronées des ouvrages de trois décennies : raréfaction des emplois et
LR, les municipales sont Christophe Guilluy sur la fracture terri- des services publics, déserts médicaux…
différentes car les étiquettes toriale et la France périphérique. En vou- La France des territoires ruraux est pessi-
partisanes y comptent moins lant séduire cette dernière avec un dis- miste car elle fait face à une absence de
que l’équation personnelle cours anti-bobos, elle s’est déconnectée perspectives et à un problème de survie
des sortants. Il n’empêche. de sa base électorale traditionnelle, la quotidienne, tandis que la France des
La sociologie des métropoles, bourgeoisie citadine, qui s’est reconnue métropoles, certes confrontée à des enjeux
et surtout des villes-centres dans la nouvelle offre politique incarnée de transports et d’insécurité, a surtout un
comme Paris, Lyon ou Bordeaux, par Emmanuel Macron. Ce dernier avait problème de vivre-ensemble face à l’agré-
a désormais un profil très en effet fait l’analyse inverse : il avait com- gation de populations très diversifiées. Ce
macronien avec, d’un côté, les pris que son électorat serait celui de la n’est pas le même niveau de difficultés !
fameux bobos, dont le cœur France optimiste des grandes villes. En De plus en plus de cadres rêvent pour-
penche plutôt à gauche, et, outre, la droite n’a plus le monopole de la tant de quitter Paris…
de l’autre, une droite libérale promesse sécuritaire : l’exécutif a incarné Ils le disent, mais ne le font pas. Ou seule-
en rupture avec les valeurs le parti de l’ordre avec sa gestion répres- ment pour s’installer dans une autre ville-
sociétales « tradi ». Pour ne pas sive des manifestations des «  gilets centre plus «  humaine  ». Ils ne démé-
disparaître tout à fait, les chefs jaunes » et Anne Hidalgo veut une police nagent presque jamais vers la France
de la droite doivent-ils cesser municipale à Paris ! périphérique ! Ils cultivent un idéal de vie
de courtiser les bobos, comme Dans son étude, Nelly Garnier à la campagne, mais à distance raison-
les y invite Nelly Garnier ? Ou constate pourtant un mal-être gran- nable d’un grand centre urbain...
est-il déjà trop tard ? ■ dissant des bobos. Pourraient-ils Propos recueillis par T. V.

COLLECTION PERSONNELLE L’OBS/N°2862-12/09/2019 23


DOSSIER

WOODY
ALLEN
S’EXPLIQUE
Accusé depuis plus
de vingt-cinq-ans
d’agression sexuelle
sur sa fille adoptive,
le réalisateur se dit
toujours innocent.
A 83 ans, il regarde
l’avenir avec confiance
et fatalisme. Seul compte
Propos recueillis
ar F R A N Ç O I S
par
le cinéma, et la sortie
F O R E ST I E R de son nouveau film,
“Un jour de pluie à New
York”. Entretien

24 L’OBS/N°2862-12/09/2019 PLATON / TRUNK ARCHIVE / PHOTOSENSO


P
“LES
LISTES
NOIRES
SONT
TOUJOURS
DES
ERREURS.”
C
Õest un Woody Allen très grand
cru. Ce « Jour de pluie à New
York  » est tout simplement En 1993,
une merveille. On l’a craint un Woody Allen
instant relégué aux oubliettes arrive au
– le film ne sort toujours pas tribunal lors
aux Etats-Unis, ils ne savent du procès qui
pas de quoi ils se privent, les l’oppose alors
pauvres –, mais il est pro- à Mia Farrow
grammé partout ailleurs, sur pour la garde
la planète, et le 18 septembre de leurs enfants.
en France. Cette délicieuse
comédie d’erreurs, de quipro-
quos, d’occasions ratées et de
rencontres réussies, est un qui  respire le bonheur, dans une atmosphère aussi
chef-d’œuvre : dialogues savoureux, personnages égarés dans empoisonnée ?
un New York mouillé, carte de Tendre remodelée au fil des Je pense que les gens font une erreur. Tout le monde en fait. Je ne
heures, tout est là, dans la veine soyeuse et drôle d’« Annie Hall » peux rien y changer. Un jour, je suis certain que l’opinion chan-
ou de « Radio Days ». On suit les tribulations de Gatsby (Timo- gera, qu’on comprendra à quel point il y a méprise. J’ai 83 ans, je
thée Chalamet), jeune étudiant lâché dans Manhattan avec une peux mourir d’un instant à l’autre, en plein milieu de notre entre-
poignée de dollars gagnés au stud poker et une fiancée (Elle Fan- tien – vous auriez un bon scoop – et personne ne trouverait ça
ning) chavirée par les gens de cinéma qu’elle doit interviewer : bizarre. Les gens diraient : « Il avait 83 ans, c’est normal de mourir
un metteur en scène au bord du suicide, un assistant cocu, un à cet âge ! » Peut-être qu’après ma disparition les avis évolueront
bellâtre célèbre. Les personnages s’égarent dans un musée, se dans le bon sens. La mort, c’est toujours un bon plan de carrière.
croisent dans Central Park, se séparent en calèche, écoutent du Mais, pour l’instant, vous subissez, jour après jour, une
piano dans les bars, se retrouvent sous l’horloge Delacorte avec presse hostile…
son hippopotame qui joue du violon. C’est doux, amusant, pro- Oui. Il y a des années de ça, j’ai été faussement accusé. La police
fondément juste, bref enthousiasmant, quelque chose comme a enquêté longuement, pendant des mois et des mois. Il y a eu
Kafka revu par Labiche, avec l’accent new-yorkais. une enquête juridique, aussi. Les deux enquêtes sont parvenues
Au fil de ses 53 films, Woody Allen a inventé un ton, une forme à la même conclusion : il ne s’est rien passé. Curieusement, cette
d’humour, une vision du monde. On y voit défiler des psycha- conclusion n’a eu aucun impact. On se contente d’écrire : Woody
nalystes, des rabbins, des artistes, des femmes, des chanteurs Allen nie. Or ce n’est pas moi qui réfute les accusations. C’est le
de radio, des bouffons ratés, des chauffeurs de taxi, des juge et les enquêteurs. Mais on dirait que les journalistes
magiciens mélancoliques. Et tous, clowns et mendiants, illu- prennent plaisir à perpétuer les soupçons et à écrire sur ce sujet,
minés et inconnus, font désormais partie de notre famille, sans tenir compte des constatations de la justice.
modèlent notre regard. Souvenez-vous de la plus belle réflexion Quelle est votre réaction face à des déclarations comme
du narrateur d’«  Annie Hall  », qui résume tout  : «  Deux celle de Timothée Chalamet, qui joue dans votre film et qui
vieilles  femmes bavardent dans un restaurant des Catskills. « regrette » d’avoir travaillé avec vous ?
L’une dit : “Dis donc, la cuisine ici est vraiment Nous avons eu une collaboration excellente, c’est
mauvaise.” L’autre répond : “Oui et, en plus, les por-
tions sont petites.” » Woody Allen de conclure : “DEUX un garçon gentil, on s’est amusés, et il est parfait
dans le rôle de Gatsby. Un jour, il est tombé sur ma
« C’est comme ça que je vois la vie. » La vie, oui,
avec la pluie en plus. ENQUÊTES sœur dans la rue, et il lui a dit que ses proches lui
avaient conseillé de faire ces déclarations afin de
La pression des médias a-t-elle pesé sur le
tournage d’« Un jour de pluie à New York » ? SONT présenter une meilleure image. C’était la période
des Oscars. Il a d’ailleurs été nominé pour « Call

PARVENUES
Non. Je me suis beaucoup amusé à faire ce film, Me by Your Name ». Je ne lui en veux pas du tout.
j’ai toujours eu envie de tourner une histoire pen- Il s’est trompé sur mon compte, c’est tout.

À LA MÊME
dant laquelle il pleuvrait constamment. J’adore Souffrez-vous de ces attaques ?
la pluie, à Paris, à New York, partout. Mais, lors Oui. Mais comment les combattre ? Je dis : vérifiez,
de ce tournage, nous n’avons pas eu une seule vérifiez. Lisez les conclusions de justice. Comme
goutte en six semaines. Il a fallu utiliser des
citernes, jour après jour. J’ai même essayé d’in- CONCLUSION : c’est totalement hors de ma portée, je me concentre
sur mes activités. Je viens de faire une tournée en
tervenir auprès de Dieu, mais il ne me donne
jamais de feedback. J’attends un signe. Et… rien. IL NE S’EST Espagne avec mon jazz band, des milliers de spec-
tateurs sont venus, j’ai mis en scène un opéra,
Pas le moindre nuage. A l’âge de 3 ans, je lui ai
téléphoné, il ne m’a jamais rappelé. Même pas RIEN PASSÉ.” « Gianni Schicchi », de Puccini, à la Scala de Milan,
et je viens de finir le tournage d’un film en Espagne,
un petit message enregistré. « Rifkin’s Festival », avec Christoph Waltz, Gina
Comment êtes- vous parvenu à faire un film Gershon et Louis Garrel, dans lequel il y a plein
comme «  Un jour de pluie à New York  », de références cinématographiques, vous verrez.

26 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MARIO CABRERA / AP / SIPA


DOSSIER

Il y a des références cinématographiques


dans tous vos films, et beaucoup dans « Un “LA MORT, Non. C’est d’avoir un bon scénario.
Oui, c’est vrai, je suis d’accord. Un réalisateur
jour de pluie ».
C’est vrai. Mais c’est dû au fait que l’un des per- C’EST moyen avec un bon scénario arrivera toujours à
donner quelque chose. Un grand réalisateur avec
sonnages du film, le cinéaste Roland Pollard,
joué par Liev Schreiber, traverse une période de TOUJOURS un mauvais scénario ? Impossible à rattraper. Max
Ophuls, magnifique cinéaste, a eu de mauvais scé-

UN BON
doute, il est certain que son nouveau film est narios lors de son passage à Hollywood. Le résul-
totalement raté. C’est ce qui m’arrive fréquem- tat a été décevant, évidemment.

PLAN DE
ment. On pense qu’on va faire « Citizen Kane », Y a-t-il des films que vous regrettez d’avoir
on visionne les rushes à la fin de la journée, et faits ?
tout le monde est content. Puis, quand vous vous Oui, notamment « Manhattan », que j’ai voulu
retrouvez dans la salle de montage, vous avez le
cœur dans les talons. Tout a l’air médiocre. C’est CARRIÈRE .” racheter aux Artistes associés après le tournage
tellement je le trouvais raté. Les producteurs
là qu’on essaie de rattraper le coup, avec un m’ont répondu : « Vous êtes fou. » Il est sorti, le
montage différent, avec une autre musique et, public l’a aimé, et je ne l’ai jamais revu. D’ailleurs,
en définitive, parfois vous réussissez à corriger je ne revois jamais mes films car, quarante ans
le tir. D’autres fois, vous savez que vous avez raté plus tard, vous ne pouvez que constater que deux
le film, mais, miracle, le public l’adore. Il est impossible d’avoir acteurs sont morts, que les trois autres sont en Afrique et que
un regard objectif sur son travail. Il m’est arrivé de faire de vous avez vieilli. Ceci dit, j’ai aussi raté « Hannah et ses sœurs »,
bons films qui n’intéressaient personne et des films ratés qui la fin n’est pas celle que je souhaitais. Elle est trop triste. J’au-
ont eu du succès. La vérité, c’est qu’on se trompe toujours. rais dû mettre, je sais pas, des blagues cochonnes. Je devrais
En fait, votre personnage, Pollard, veut arrêter de faire avoir un dossier pour mettre de côté les blagues cochonnes, ça
des films. C’est une tentation que vous avez eue ? plaît toujours.
Non. J’ai toujours pensé que tant qu’il y a quelqu’un, là, Curieusement, la réaction à laquelle vous faites face,
dehors, prêt à mettre des millions de dollars dans mes films aujourd’hui, ressemble fort à celle qui a prévalu à l’époque
– quoique je fasse des films peu chers – ce serait un crime de maccarthyste. Vous êtes sur une liste noire, non ?
ne pas en profiter ! Il y a tant de jeunes réalisateurs talentueux C’est la même chose, oui. Les motifs sont différents. Mais voyez
qui ne parviennent pas à trouver de financement, et moi, j’ai ce qui s’est passé : la liste noire a interdit à des tas de gens de
la chance inouïe de ne pas connaître ce problème. Je n’ai pas tourner, dans les années 1950. Puis, dans les années 1960, les
le droit de gâcher cette chance. Car le plus dur, dans ce métier, choses se sont éclaircies, et on a réalisé que la liste noire était une
c’est le financement. vaste erreur – et une injustice. C’est ce qui se passera, j’espère,

« Manhattan»,
un film que
Woody Allen
n’aime pas,
et qu’on lui
reproche
aujourd’hui :
on juge la petite
amie de son
personnage
(Mariel
Hemingway)
trop jeune.

JACK ROLLINS ET CHARLES H JOFFE PRODUCTIONS / CHRISTOPHEL / AFP L’OBS/N°2862-12/09/2019 27


POUR OU CONTRE WOODY ? aurait été ravi. Il aurait été content de venir tous les jours sur
le terrain pour me regarder. Là, il aurait été fier de moi.
ILS LE CONDAMNENT, REGRETTENT Il n’était pas fier de vous ?
D’AVOIR TRAVAILLÉ AVEC LUI OU JURENT Si, mais là, il aurait été vraiment fier.
DE NE PAS LE (RE)FAIRE  Et votre maman ?
Judd Apatow, Michael Caine, Ma mère m’aurait critiqué quoi que je fasse. J’aurais pu devenir
Timothée Chalamet, Jeff Daniels, président des Etats-Unis, elle aurait trouvé moyen de me dire :
Colin Firth, Greta Gerwig, Rebecca « Tu ne portes pas le bon costume ! » Elle me tapait sur la tête
Hall, Ellen Page, Natalie Portman, tous les jours. Et elle me disait : « Peut-être que je ne sais pas pour-
Chloë Sevigny, Mira Sorvino, quoi, mais toi tu le sais ! »
Evan Rachel Wood Dans « Annie Hall », votre personnage dit à ses parents
que les tapes, ça n’a aucune importance, puisque l’Univers
ILS REFUSENT DE LE CONDAMNER, est en expansion.
NE REGRETTENT PAS D’AVOIR TRAVAILLÉ C’est vrai. Je me dis que mes problèmes sont triviaux. L’univers
AVEC LUI OU SERAIENT PRÊTS À LE (RE)FAIRE  s’agrandit à une vitesse incroyable, et, à la fin, il ne restera rien.
Alec Baldwin, Javier Bardem, Plus de Terre, plus d’Univers, plus d’étoiles. Chaque mot de
Jesse Eisenberg, Anjelica Huston, Shakespeare disparaîtra, chaque opéra de Verdi, chaque note de
Scarlett Johansson, Diane Keaton, Beethoven… Tout. Et moi, je vais me plaindre ?
Blake Lively, Samantha Morton Qu’est-ce qui vous pousse à faire un film par an ?
Vous pensez que je travaille tout le temps ? Mais non. Je me
ILS SONT INDÉCIS réveille tous les matins dans une belle maison à New York, je fais
Cate Blanchett, mes exercices, je m’allonge, j’écris, je déjeune, je vais me balader,
Penélope Cruz, j’écris encore un peu, je joue de la clarinette – ma femme met un
Selena Gomez, Jude Law, casque pour ne pas m’entendre – et je dîne avec des amis ou je
Kristen Stewart regarde un match à la télé. Ça pourrait être pire, comme vie. Je
pourrais être obligé de pelleter du charbon.
Vous aimez faire de la mise en scène ?
dans l’avenir. Les listes noires sont toujours des erreurs, et Oui. C’est comme un jeu d’échecs, ça requiert de la concentra-
elles sont inspirées par des réactions irrationnelles. Par chance, tion mentale. Il faut être très précis. Comme le disait Groucho
les blacklistés survivent, traversent la mauvaise période et l’His- Marx, on peut gâcher un gag avec une seule syllabe. La mise en
toire leur rend justice, à la fin. J’ai bien connu certaines victimes scène, c’est un job privilégié. Ça paie bien, c’est agréable, et vous
de cette époque, quand j’ai tourné « le Prête-nom », en 1976. avez une chaise avec votre nom dessus.
Le réalisateur, Martin Ritt, et le scénariste, Walter Bernstein, L’argent est-il un facteur de décision ?
avaient été blacklistés à l’époque, et ils m’ont tout raconté. Oui, mais pas seulement. Il m’est arrivé plusieurs fois de
C’était vraiment le « temps de la canaille », comme le disait renoncer à mon salaire pour pouvoir terminer un film. Je pré-
Lillian Hellman. Dès qu’on se battait pour le droit des Afro- fère que cet argent puisse se voir sur l’écran, notamment s’il
Américains ou pour les pauvres, on était classé comme com- faut avoir des jours de pluie supplémentaires. A moins de
muniste, puis blacklisté. connaître un prêtre vaudou qui exécutera vos souhaits. Vous
La liste noire, alors, était fortement antisémite. Dans votre avez des adresses ?
cas, pensez-vous que l’antisémitisme soit prévalent ?
Non. Il n’y a pas cet élément aujourd’hui. A l’époque, oui.
Que se passe-t-il avec votre livre de Mémoires ?
Il sera publié l’année prochaine. J’en termine l’écriture, encore
deux mois de travail.
On a beaucoup dit que personne ne voulait le publier. Woody Allen
Vrai ? et sa clarinette,
Non. Tout a débuté avec un article du « New York Times » qui en juin 2019,
assurait que personne ne voulait publier mon livre. Le plus lors d’une
amusant, c’est que, dès que cet article est paru, j’ai reçu des tournée en
dizaines et des dizaines de propositions, immédiatement. La Espagne avec
vérité, c’est que les gens publient des choses inexactes. Mais son groupe,
tout ça n’a pas d’impact sur moi. Je poursuis mon chemin. « Un The  Eddy
jour de pluie » sortira un jour aux Etats-Unis, et si ce n’est pas Davis New
le cas, tant pis. Orleans
Au fond, vous avez raté votre vie. Vous vouliez être joueur Jazz Band.
de base-ball, au départ…
Si je l’étais devenu, je serai chômeur aujourd’hui. J’aurais peut-
être un peu plus de mal à manier la batte, à 83 ans… Ceci dit,
j’aurais aimé devenir champion de base-ball, car mon père en

28 L’OBS/N°2862-12/09/2019 GUILLAUME COLLET / SIPA – PETER KRAMER / GETTY IMAGES / AFP – MICHAEL CARPENTER / WENN.COM / SIPA – JUAN JO MARTIN / EFE / SIPA
DOSSIER

Selena Gomez
et Timothée
Chalamet dans
« Un jour
de pluie à New
York ». En lice
pour les Oscars,
Chalamet a
préféré prendre
ses distances
avec Woody
Allen en
reversant
son cachet à
des associations
de victimes.

“JE SUIS
Vous faites un procès à Amazon pour rupture Trump est extrême, il y a d’autres candidats moins
de contrat, aussi. extrêmes, mais la vérité, c’est que les démocrates

SÛR QUE
Nous avions un accord pour plusieurs films. Ils devraient gouverner. J’y pense  : si nous étions
ont dénoncé ce contrat, là-dessus, il n’y a pas de en 1950, cette simple déclaration suffirait à m’éti-
contestation. Le seul point litigieux, c’est la queter comme communiste, on me mettrait en pri-
somme à régler. On essaie de négocier, il n’y a rien
d’hostile là-dedans. C’est juste du business. Peut-
MON PAYS son. J’attends avec confiance la prochaine
échéance.
être qu’ils ont pensé que j’étais inscrit au Parti
communiste… EST Vous rêvez !
Non. Je ne sais pas si c’est Joe Biden, un homme
Justement, la politique, parlons-en.
Je n’ai jamais été tenté de me mêler de ça, au FATIGUÉ respectable, qui se présentera. Mais je suis sûr que
le pays est fatigué de Donald Trump. N’importe
cinéma. C’est un truc pour la télé. Poutine ou
Trump disent quelque chose, et, dix minutes plus DE DONALD quel candidat démocrate l’emportera. Notez, je me
suis trompé la dernière fois, je me trompe peut-

TRUMP.”
tard, c’est sur toutes les chaînes. Un film, ça prend être cette fois-ci. Le vrai danger, c’est le White
un ou deux ans. Quand vous réagissez, cinq cents nationalism, qui a été encouragé par le pouvoir et
jours se sont écoulés. C’est éventé. Vous voulez qui ne se cache plus.
faire un film sur Moscou, et quand ça sort, l’URSS Quand vous serez mort, continuerez-vous à
n’existe plus, le mur de Berlin est un souvenir. faire des films ?
L’Histoire manque de tact. Oui, mais j’aurai plus de temps. Je serai allongé sur
Vous aviez prédit la victoire de Hillary un nuage moelleux, j’écrirai mes dialogues avec
Clinton, en 2016… une plume d’ange et je travaillerai avec des collaborateurs excep-
Oui, je vous avais dit qu’elle serait élue avec une majorité formi- tionnels : Duke Ellington à la musique, Léonard de Vinci pour
dable. Erreur. J’ai été très déçu par mes compatriotes. J’ai voté l’image, Hélène de Troie dans le rôle principal. Une sacrée bonne
Hillary, j’ai toujours été du côté des démocrates, et j’attends la équipe. Et puis je pourrai enfin tourner avec Marlon Brando.
prochaine élection. Je pense que tant que le Parti républicain est Il était impossible.
au pouvoir, quel que soit le titulaire, le pays est mal gouverné. Oui, mais je pense qu’il s’est radouci depuis qu’il est mort. ■

JESSICA MIGLIO / MARS FILMS L’OBS/N°2862-12/09/2019 29


LE CAS ALLEN L’affaire Weinstein et la vague
#Metoo qui a suivi ont réveillé
la polémique autour du cinéaste.
Son film ne sortira pas aux Etats-
Unis, et ses Mémoires n’ont toujours
pas trouvé d’éditeur. Coupable ou
innocent ? Deux camps s’affrontent

De notre correspondant aux Etats-Unis,


PH I L I PPE B O U L E T- G E RC O U RT

R
ashōmon  ». Dans le pan- Une guerre qui a redoublé depuis l’affaire
théon de Woody Allen, le Weinstein – portée par le journaliste Ronan
joyau d’Akira Kurosawa Farrow, fils de Woody Allen et Mia Farrow
occupe une place de choix. – et le mouvement #Metoo qui a suivi. Les
C’est une œuvre « dont on accusations se sont alors élargies au tro-
peut discuter à l’infini les détails, les possibi- pisme du réalisateur pour les femmes
lités, les énigmes et les questions qu’il pose », jeunes. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, tout
confiait-il en 1997 à « Libération ». Depuis le monde s’accorde sur un point : dans son
un certain jour d’août 1992, la vie de Woody pays, Woody Allen est devenu un pestiféré.
ressemble à « Rashōmon » : un fait divers, Un homme recouvert d’une chape de
plusieurs versions irréconciliables racon- silence et d’oubli. Même ceux qui le
tées par les différents protagonistes, une condamnent préfèrent souvent ne plus évo-
vérité qui se dérobe. Et, dans le cas Allen, quer son nom, pour éviter toute publicité.
une guerre de tranchées, d’où les intéressés « J’ai décidé de ne pas faire de commentaire
balancent inlassablement grenades et sur Woody Allen, surtout à l’occasion d’un
contre-attaques meurtrières. cycle de promotion de ses nouveaux films »,
Woody Allen est-il pédophile ? S’est-il indique Miriam Bale, directrice artistique
livré à des attouchements sur Dylan, sa fille d’un festival de films indépendants qui avait
adoptive, alors que celle-ci était âgée de Ronan Farrow, qui a porté sur le devant expliqué, dans un article de 2017, pourquoi
7 ans ? Est-il un pervers, ou la victime inno- de la scène l’affaire Weinstein. Le fils elle ne « regarderai[t] plus jamais un nou-
cente d’une ex se sentant humiliée ? Vingt- de Woody Allen et de Mia Farrow est un veau film de Woody Allen » (« Je n’ai pas
sept ans que les deux camps s’affrontent. des plus fervents accusateurs de son père. changé d’avis ! » précise-t-elle).

30 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MARK PETERSON / REDUX-REA


La famille Allen-Farrow en vacances à Léningrad (Saint-Pétersbourg) en 1987,
avant le scandale : de gauche à droite, Satchel (aujourd’hui Ronan) et Lark,
Woody, Dylan (dans les bras de son père), Fletcher, Daisy, Soon-Yi, Moses et Mia.

Qui dit guerre de tranchées dit terrain épluché avant publication par les avocats, et modifications au manuscrit qu’il deman-
miné. A Hollywood et ailleurs, les pro et je l’ai soumis à l’avance à des gens comme dait. Woody Allen mérite-t-il une telle mise
anti-Allen se divisent selon une ligne où les Ronan Farrow [fils de Woody Allen et de au ban ? Tout dépend de la « version Rashō-
perspectives de carrière jouent leur rôle. Mia Farrow et défenseur de Dylan]  », mon » à laquelle on veut croire…
Les attitudes générationnelles, aussi : les confie Merkin. Rien n’y a fait, elle a subi un A priori, comment peut-on douter de ce
jeunes acteurs et actrices, dans leur majo- bombardement digne de Verdun. qu’avance Dylan Farrow ? Depuis plus
rité, ont lâché Allen tandis que les contem- Amazon a annulé un contrat de quatre d’un quart de siècle, elle donne la même
porains du réalisateur prenaient sa défense films, ce qui vaut à la société d’être pour- version des faits, détails précis à l’appui :
(voir encadré p. 28). Malheur au journaliste suivie en justice par le réalisateur, et le 4 août 1992, Allen l’a entraînée dans le
qui s’attaque au sujet et en parle à sa fille aucune maison de production américaine grenier et s’est livré sur elle à des attou-
de 20 ans : « Tu vas écrire sur lui ? Beurk ! » ne veut plus travailler avec lui. Même ses chements. Dans les jours qui ont immé-
Daphne Merkin, une écrivaine amie de Mémoires sont tabous : aucun éditeur ne diatement suivi, l’actrice Mia Farrow,
longue date de Woody, avait sérieusement veut les publier, ni même les lire, indiquait mère adoptive de Dylan, a filmé son
étayé sa tranchée avant de se lancer, il y a en mai le «  New York Times  » (ce que témoignage, dans lequel elle détaille clai-
un an, dans un long article du « New York Woody Allen dément, voir entretien p. 26). rement l’accusation. « Personne n’a expli-
Magazine » dans lequel Soon-Yi, l’épouse En France, confie un éditeur parisien, « j’ai qué où se trouvaient Dylan et Allen quand
par qui le scandale est arrivé, a pris pour la essayé de récupérer le manuscrit au moment ils ont tous deux disparu, alors que la
première fois longuement la parole afin de des bruits, mais ceux qui semblaient être les baby-sitter les cherchait – à l’exception de
défendre son époux et dresser un portrait agents n’avaient aucune information ». Aux Dylan, qui affirme que c’est le moment où
dévastateur de Mia Farrow. « J’ai bien pré- Etats-Unis, selon nos informations, l’édi- l’agression a eu lieu », écrit en février 2018
cisé dans l’article que j’étais une amie de teur Knopf a finalement envisagé une l’éditorialiste du «  New York Times  »
Woody Allen, jamais article n’a été autant publication, mais l’accord a buté sur les Nicholas Kristof, un ami de Dylan.

GLOBE PHOTOS / MEDI / AP / SIPA L’OBS/N°2862-12/09/2019 31


Soon-Yi et Woody Allen en 2002,
avec leurs deux petites filles. Leur relation,
qui a débuté en 1992, a désuni la famille
Farrow-Allen et choqué le public.

le web en mai 2018 que son père adoptif


« continue à être condamné pour un crime
qu’il n’a pas commis ». « Je me souviens que
Woody est sorti de la pièce à plusieurs occa-
sions, mais jamais avec Dylan […]. Aucun
d’entre nous n’aurait jamais laissé Dylan
s’absenter avec Woody [à la demande de
Mia Farrow].  » Dans son témoignage
Moses, qui avait 14 ans en 1992, souligne
que certains détails évoqués par sa sœur,
comme la présence d’un train électrique
dans le grenier, sont imaginaires. Il décrit
la toxicité de Mia Farrow, qui, dit-il, a incul-
qué de façon obsessionnelle à ses enfants
l’idée que leur père était « un monstre » et
« le diable ». « Trop, c’est trop », conclut
Moses Farrow, avec une fureur retenue. Et
s’adressant à sa mère : « Toi et moi, nous
connaissons la vérité. Il est temps que cette
vengeance s’arrête. »
La réalité, selon les défenseurs d’Allen ?
Mia Farrow, ulcérée par la liaison de
Woody avec sa fille adoptive Soon-Yi,
aurait manipulé Dylan pour se venger. Le
témoignage vidéo de la petite fille a été
monté, avec des coupes qui suggèrent une
telle manipulation. Trois jours avant les
faits, à en croire la psychologue de ses
L’accusation de la fillette est étayée enfants, Mia avait qualifié Woody de « sata-
par d’autres témoignages. Le jour des
faits, alors que Mia Farrow était partie
LES ACCUSATEURS nique et diabolique » et l’avait suppliée de
« trouver un moyen de l’arrêter ».
faire des courses et avait confié ses enfants
à une baby-sitter, celle-ci dit avoir vu Allen ÉLARGISSENT Allen a été blanchi par plusieurs enquêtes
indépendantes, à commencer par celle
la tête posée sur les genoux de Dylan, lui
faisant face tandis que la fillette « regar- LE RÉQUISITOIRE d’experts de Yale nommés à la demande de
la police du Connecticut, concluant que
dait en direction du poste de télévision avec
un air vide ». Un peu plus tard le même
jour, l’autre baby-sitter des enfants a
AU CHAMP MORAL. « Dylan n’a pas été sexuellement agressée par
M. Allen ». Une autre enquête du départe-
ment des services sociaux de New York a
remarqué que Dylan ne portait pas de estimé qu’il n’existait « pas de preuve cré-
culotte sous sa robe. dible que [Dylan] ait été agressée ou maltrai-
Si Mia a insisté pour qu’on ne laisse pas « le comportement de M. Allen envers Dylan tée ». Quant au « motif raisonnable » de
Woody seul en compagnie des enfants, a été franchement inapproprié ». poursuivre Allen, avancé par le procureur,
c’est qu’elle a des soupçons. Deux semaines D’autres ont une version très différente. « c’est une expression juridique très courante,
plus tôt, lors de la fête d’anniversaire de « Si Allen est pédophile, il semble qu’il ait qui ne signifie absolument pas que le procu-
Dylan, Mia s’est mise en colère contre succombé une fois et une seule à ses fan- reur le juge coupable », précise Jeannie Suk
Woody, l’accusant de « tournoyer » autour tasmes diaboliques. A comparer avec les Gersen, prof de droit à Harvard (elle ne se
de leur fille  ; le soir, elle a épinglé une 265  victimes identifiées de Larry Nassar prononce pas sur le fond).
note sur une porte : « Agresseur d’enfant ». [ancien médecin de l’équipe nationale de Pas de quoi troubler les accusateurs de
Le procureur, à l’époque, affirme qu’il gym artistique féminine, NDLR] », ironise Woody, qui élargissent le réquisitoire au
existe un « motif raisonnable » de pour- un autre éditorialiste du «  New York champ moral. Que penser de son attitude
suivre Allen, mais qu’il y a renoncé, consi- Times », Bret Stephens, qui invite au scep- vis-à-vis des très jeunes femmes, voire des
dérant que Dylan était «  trop fragile  ». ticisme. Que s’est-il vraiment passé ce adolescentes ? A les écouter, sa vie ne serait
Le  juge chargé de se prononcer sur la jour-là ? Moses, un frère de Dylan qui était qu’un chapelet de liaisons avec des gamines
garde des enfants estime, quant à lui, que présent, affirme dans un texte publié sur sorties d’un calendrier de David Hamilton.

32 L’OBS/N°2862-12/09/2019 AP / SIPA
DOSSIER

Richard Morgan, un journaliste du « Was- faîte de sa célébrité, face à raissent terriblement


hington Post » qui a plongé dans « plu- des  jeunes femmes vulné- « datées », voire cho-
sieurs décennies de notes privées  » de rables et naïves. Cela éclaire quantes, et le fait que
Woody Allen entreposées à l’université de d’un jour nouveau toute son son nom figure parmi
Princeton, relève « son obsession frappante œuvre, estime A. O. Scott, les relations passées
pour les jeunes femmes et filles ». La plus critique au «  New York de  prédateurs comme
célèbre est Soon-Yi, qu’Allen a connue Times » : dans ses films, Harvey Weinstein ou Jef-
enfant et qui avait 21 ans quand leur liaison écrit-il, « les femmes reje- frey Epstein ne devrait
a commencé. Mais il y en a eu d’autres. tées semblent acariâtres, rien au hasard. Impossible
Woody avait 41 ans, en 1976, quand il s’est en manque d’affection, de dire dans quelle mesure
embarqué dans une liaison secrète de huit superficielles ou ennuyeuses. Leurs rempla- Woody Allen est affecté
années avec Christina Engelhardt, un çantes, au moins temporaires, sont sérieuses, par ces critiques. Autrefois plébiscité, «
mannequin de 16 ans. Sans parler de ses sensuelles, généreuses et, le plus souvent, Manhattan » est aujourd’hui considéré
tentatives ratées : Mariel Hemingway, l’ac- plus jeunes et moins mondaines que celles comme une « œuvre archétypale de l’art
trice incarnant dans « Manhattan » une qui les ont précédées ». machiste  », comme l’explique Steven
jeune femme de 17 ans qui sort avec Isaac A l’époque de #Metoo, la vie de Woody Kurutz dans le « New York Times ». « S’il
Davis (joué par Allen, 44 ans), a raconté Allen mais aussi sa filmographie appa- est blessé, cette accusation de misogynie
dans ses  Mémoires que le réalisateur doit être la plus pénible pour lui, estime
« avait le béguin » pour elle, au point de Woody Allen est depuis des années son amie Daphne Merkin. Vous pouvez
tenter de l’entraîner dans une escapade à la cible d’attaques médiatiques virulentes prendre la vie de n’importe qui et y voir la
Paris (elle avait alors 18 ans). de la part des médias américains. preuve que ses fantasmes sont la réalité.
Selon les critiques d’Allen, de telles dif- Dylan (ici en 2018) maintient sa version Woody a toujours travaillé sur ses propres
férences d’âge sont le signe de relations des faits depuis 1992. Le mouvement fantasmes, mais si vous le souhaitez, vous
déséquilibrées : un homme puissant, au #Metoo lui a offert une nouvelle visibilité. pouvez interpréter à leur lumière son his-
toire avec Soon-Yi. »
Le cinéaste est loin d’avoir seulement
fréquenté des femmes bien plus jeunes
que lui. Pour preuve, ses liaisons avec
Diane Keaton (plus jeune de «  seule-
ment » dix ans) ou Mia Farrow (neuf ans
de moins que lui). Et que dire de ses
films ? A la sortie de « Manhattan », en
1979, les critiques masculins ne sont pas
les seuls à s’émerveiller : « Dans “Man-
hattan”, Allen accorde au personnage qu’il
joue plus de sexualité authentique – sans
aucune trace d’exploitation – qu’il ne l’a
jamais fait », souligne Natalie Gittelson
dans le « New York Times », tandis que
Catherine Laporte, dans «  Madame
Figaro  », estime que «  Woody se sur-
passe » avec cet « essai brillant et pro-
fond ». L’actrice Mariel Hemingway elle-
même, en 2011, reconnaissait que Woody
Allen lui avait « apporté sa sagesse, ce que
l’on  peut voir dans le personnage  »
qu’elle incarne à l’écran. « Manhattan » a
fait rêver des générations. Il y a encore
trois ans, l’orchestre philharmonique de
New  York en a rejoué la bande-son à
guichets fermés…
La guerre des versions façon « Rashō-
mon » est loin d’être terminée. Partisans
et adversaires continuent de se compter.
L’actrice Scarlett Johansson, qui a tourné
dans « Match Point », vient de prendre
position : « Il maintient qu’il est innocent
et je le crois. […] Je retravaillerai avec lui
n’importe quand. » ■

NEW YORK POST – CHAD BATKA / THE NEW YORK TIMES / REDUX / REA L’OBS/N°2862-12/09/2019 33


Joe Biden
en meeting à
Philadelphie
(Pennsylvanie),
le 18 mai 2019.
PORTRAIT

ÉTATS-UNIS
Le dernier A 76 ans et malgré
ses bourdes légendaires,

combat de l’ancien vice-président


de Barack Obama,
Joe Biden, mène

Joe-la-gaffe la course pour les


primaires démocrates.
Mais est-il le mieux placé
pour battre Donald
Trump l’an prochain ?
De notre correspondant à New York
PH I L I PPE B O U L E T- G E RC O U RT

C
heri court, elle est en retard.
Cheri court écouter un
homme pour qui elle ne
votera sans doute pas. «  Je
veux un Roosevelt, dit cette
habitante de Spartanburg, en Caroline du
Sud. Quelqu’un qui changera vraiment les
choses. Je voterai probablement pour
Elizabeth Warren. » Mais ce n’est pas elle
que l’électrice démocrate est venue écou-
ter aujourd’hui. C’est « un type sympa »
que toute l’Amérique connaît, comme on
connaît un collègue de bureau bourré
d’empathie qui a le chic pour faire marrer
tout le monde : Joe Biden.
Biden est un peu lent à démarrer, ce
matin-là, devant un public attentif de
300 personnes. Deux téléprompteurs ont
été installés au cas où, mais le favori de la
primaire démocrate préfère se balader
dans les travées. Il déroule son speech

DREW ANGERER/GETTY IMAGES/AFP L’OBS/N°2862-12/09/2019 35


Les principaux rivaux de Joe Biden aux primaires démocrates : Elizabeth Warren (à Fairfax en Virginie) et Bernie Sanders (à Des Moines dans l’Iowa).

LE PHÉNOMÈNE WARREN et Elizabeth Warren de… 44%.


L’ex-prof de droit de Harvard,
impressionné », confie Trey Glover, 30 ans,
fonctionnaire du comté local. Le fait qu’il
Qu’il est loin, le temps où Elizabeth issue d’une famille pauvre, mène aura 77 ans en novembre ? « Avec l’âge vient
Warren semblait carbonisée par une campagne impressionnante. une certaine dose de sagesse. » « Mon seul
le surnom de « Pocahontas » que Elle a mis en place une organisation souci, avec lui, est de savoir s’il sera assez cos-
lui avait donné Donald Trump ! solide dans les Etats-clés, cajolé taud pour débattre avec Trump », avoue Jim
La sénatrice du Massachusetts a eu l’establishment du parti malgré Weeks, 73 ans. Un peu plus tard dans la
le tort de revendiquer de lointaines des positions nettement à gauche, journée, à un meeting devant le Limestone
origines amérindiennes, ce qui lui déployé un charisme certain lors College de Gaffney, les mêmes réponses
a valu une bonne dose de ridicule. des meetings et… s’est laissée reviennent. « Je me sens en sûreté avec lui, il
Terminé : elle qui ramait dans prendre en photo à 45 000 reprises sera bien avec nos alliés, dit Kathy Casey, une
les profondeurs de classement, par ses supporters ! Le tout, en retraitée souriante. Et je pense qu’il est
aux alentours de 6% d’intentions piochant dans l’électorat de Bernie capable de battre Trump  : il est modéré,
de vote, affiche désormais une cote Sanders sans jamais s’attaquer à lui. moral et mature. Il sait de quoi il parle. »
de près de 17%, avec une marge Elle a encore de gros points faibles,
de progression réelle alors que notamment son impopularité chez UN CÔTÉ INOXYDABLE ÉTONNANT
Bernie Sanders est bloqué dans sa les Noirs et son image trop radicale L’Amérique de Cheri ou celle de Kathy ? On
fourchette historique de 15% à 18% au goût de certains, mais y verra peut-être un peu plus clair, après le
d’intentions de vote. Selon sa proposition phare d’un ISF débat du 12 septembre à Houston au Texas,
un sondage de « The Economist / à l’américaine de 2% séduit au-delà sur le candidat idéal dont rêvent les démo-
YouGov » du 19 août, Bernie Sanders de l’aile gauche du parti. Pour crates pour battre Donald Trump. Biden
bénéficie de 30% d’opinions très Biden, elle est devenue la rivale alignera peut-être les gaffes, l’un ou l’autre
favorables, Joe Biden de 34% à surveiller de près. P. B-G. de ses concurrents peut connaître son
heure de gloire avec une petite phrase per-
cutante ou une attaque bien ciblée. Mais en
en mode préchauffage, rappelle que minables (Joe tenant tête au président attendant, Joe-la-gaffe a un côté inoxy-
« ce qui est en jeu, dans cette élection, est chinois), ses exagérations (Joe superman dable assez étonnant, dans une primaire
plus crucial que jamais  » et ridiculise à de l’économie en  2009, quand Obama que l’on disait totalement ouverte et impré-
tout-va, sans le nommer, un président qui valide son plan de sauvetage en lui disant : visible : début septembre, la moyenne des
« creuse les divisions raciales » et « déchire « OK, vas-y ! »), ses formules parfois percu- sondages lui donnait plus de 30% d’inten-
la nation ». Lui est là non par ambition tantes (« Depuis quand l’Union européenne tions de vote, loin devant Elizabeth Warren
mais pour « restaurer l’âme de la nation ». est-elle un problème pour nous  ?  »). Ses et Bernie Sanders (chacun à 16%-17%) et à
Pas un mot sur ses adversaires démo- moments d’émotion, aussi, comme lorsqu’il des années-lumière de Kamala Harris
crates, on se croirait déjà dans la dernière raconte que son père, qui n’a jamais fait (7%), Pete Buttigieg (4,6%), Cory Booker
ligne droite de la campagne… d’études supérieures, « n’osait pas venir [l’] (2,5%) et les autres. Le plus remarquable
Le public rit gentiment, opine à ses écouter à la fac ». est sa stabilité : depuis la fin mai, le soutien
réponses raisonnables sur l’économie « qui Pour Cheri, le compte n’y est pas. « On à Biden n’est jamais passé en dessous de
ne se porte pas très bien », le contrôle des aurait pu prendre un discours de 1994 ou 26% (en moyenne des sondages), tandis
armes à feu, la promesse de 500 000 bornes 2004, ce sont toujours les mêmes vieille- que ses adversaires ne franchissaient pas
de chargement pour les voitures électriques ries ! » Mais d’autres sont satisfaits de sa la barre des 19%.
ou d’un crédit d’impôt pour les femmes prestation. La plupart avouent qu’ils n’ont La messe n’est pas dite. Elizabeth Warren,
souhaitant travailler. On n’est pas là pour pas encore fait leur choix, mais ils penchent en particulier, capable de galvaniser des
faire la révolution ! Le tout a un côté mati- du côté de Biden. « Il a de l’expérience, ses foules de 15 000 personnes, a le vent en
née au coin du feu, avec ses anecdotes inter- huit années aux côtés d’Obama m’ont poupe. Le clan Biden avoue d’ailleurs avec

36 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MANDEL NGAN/AFP-DAVID WILLIAMS/REDUX REA


PORTRAIT

candeur que l’ex-vice-président d’Obama tible d’attirer les électeurs blancs de Trump que débite Trump, l’excentricité de Biden
n’est peut-être pas le candidat le plus exci- (et, pour certains, de Sanders). Même chez paraît presque poétique ! L’intéressé, d’ail-
tant. « Peut-être vous faudra-t-il déglutir un ses ennemis, rares sont ceux qui mettent en leurs, en fait ses choux gras. « Pour être clair,
peu et dire : “OK, personnellement je préfère doute cette authenticité. Elle est renforcée je ne suis pas en train de devenir dingue »,
untel ou unetelle”, mais au bout du compte par une exceptionnelle aptitude à l’empa- lance-t-il aux reporters, qu’il accueille par
la question est de savoir qui il nous faut pour thie. Joe Biden est un homme qui a collec- un joyeux  : «  Quelqu’un veut me voir
battre Trump  », disait l’autre jour Jill, tionné les tragédies personnelles, depuis la aujourd’hui commettre quelques bévues ? »
l’épouse infatigable de tous les combats. mort de sa première femme et de sa fille
Biden joue tellement la carte du vote utile dans un accident de voiture, en 1972, jusqu’à LAXISTE FACE À WALL STREET ?
qu’il a hésité avant de répondre, quand on celle de son fils adoré, Beau, emporté par La vraie bataille des primaires, pour
lui a demandé à quel point il désirait être un cancer en 2015. Biden sait aller droit au Biden, se jouera sur un autre front : son
président, pour finir par lâcher : « Je crois cœur des électeurs, on a pu encore le véri- centrisme et ses accommodements passés
qu’il est très, très important que Donald fier récemment en Caroline du Sud quand avec les républicains. Biden est un
Trump ne soit pas réélu. » Et pour ceux qui une major de l’armée a bravé son devoir de modéré, il l’est d’autant plus que, sénateur
s’inquiètent de son âge : « Si cela leur pose réserve pour lui donner la médaille de du Delaware, il a défendu les intérêts d’un
problème, qu’ils ne votent pas pour moi. » l’unité qu’elle dirigeait en Afghanistan. Elle Etat devenu paradis fiscal pour les
Calcul risqué ? C’est ce que disent ses avait attendu six ans pour le faire. banques. Il ne serait pas du tout étonnant
rivaux. « Battre Trump est un objectif néces- Ses gaffes  ? Elles sont légendaires, au qu’Elizabeth Warren, lors du débat du
saire mais pas suffisant, affirme Cory Boo- point d’avoir inspiré tout un livre (« The 12 septembre, l’attaque sur son laxisme
ker. Il nous faut un candidat qui ne parle pas Book of Joe », par Jeff Wilser). « L’ex-vice- face à Wall Street et aux émetteurs de
seulement à la tête mais au cœur et aux président a admis être une “machine à cartes de crédit. Ou qu’un autre concur-
tripes  »  ; «  Les démocrates l’ont rent le coince – peut-être avec
emporté quand ils ont pris des plus de prudence que Kamala
risques, que ce soit Kennedy en 1960, Harris – sur des positions pas-
Carter en 1976 ou Barack Obama en sées qui ne sont plus du tout du
2008 », renchérit Julián Castro (1% goût d’une base démocrate net-
d’intentions de vote). Rien à faire. Il tement plus à gauche qu’il y a
reste encore quatre débats avant les quelques années. L’autre
premiers caucus et primaires de « marque de fabrique » modérée
février, mais il n’est pas sûr que le de Biden, à savoir sa capacité à
paysage puisse changer du tout au travailler avec des républicains
tout. Et ce n’est pas un accident. raisonnables, pourrait bien elle
Joe Biden n’est pas un candidat aussi devenir un casse-tête : chez
« faute de mieux ». Elu pour la pre- beaucoup de démocrates, le rêve
mière fois au Sénat en 1972, il a vu d’une droite prête au compromis
passer de l’eau sous les ponts du déclenche au mieux l’incrédu-
Potomac et sait parfaitement ce qui lité, au pire, l’hilarité.
fait « cliquer » les électeurs démo- Mais Biden-le-centriste a lui
crates. Il sait par exemple que le Joe Biden soigne son image de col-bleu. Ici en tablier aussi des atouts. L’électorat démo-
démocrate lambda, traditionnelle- de serveur à Los Angeles, le 18 juillet. crate de novembre 2020, bien plus
ment, n’aime pas que l’on se flingue large que celui des primaires, sera
entre petits camarades du parti. Kamala gaffes”. C’est de la fausse modestie. Il est la majoritairement modéré. Dans ses mee-
Harris, donnée gagnante par les grands Lamborghini des gaffes », ironise Dana Mil- tings, Biden a rodé quelques arguments
médias pour avoir attaqué Biden bille en bank, du « Washington Post ». Tout récem- qu’il peut ressortir lors des débats. Par
tête lors d’un débat, a vu sa cote chuter ment, il a cru se trouver dans le Vermont exemple, expliquait-il l’autre jour à son
depuis, après un boom éphémère. « Je n’ai plutôt que dans le New Hampshire, a fait public de Caroline du Sud, son plan pour
pas du tout apprécié la façon dont elle l’a atta- remonter l’assassinat de Bobby Kennedy et l’assurance-maladie «  coûte beaucoup
qué en dessous de la ceinture », confie Jim Martin Luther King à la fin des années 1970 d’argent, 700 milliards de dollars par an sur
Weeks, l’ophtalmo retraité de Spartanburg. (c’était en 1968) et largement inventé une dix ans. Mais les plans des autres coûtent
Pain bénit pour Joe-le-chic-type. « Il faut histoire de soldat héroïque. La presse natio- 30 000 milliards sur dix ans […]. Je ne crois
que nous évitions de nous mettre en cercle et nale qui le suit est en état d’« alerte gaffe » pas que cela soit faisable ni nécessaire. » Avec
de nous canarder mutuellement, cela ne fait permanente, au point de négliger la subs- lui, promet-il, les 160 millions d’Américains
qu’aider Trump », lance-t-il. tance de ses propos. De fait, une surabon- qui ont une assurance via leur employeur
Ce n’est pas son seul atout. Biden n’est dance de bourdes deviendrait probléma- ne seront pas obligés de la troquer pour un
pas Hillary. Son passé de môme d’une tique si elle donnait l’impression d’une système public d’assurance.
famille modeste de la ville ouvrière de sénilité précoce. Mais quand on interroge Cheri ou Kathy  ? La réponse se fera
Scranton, en Pennsylvanie, lui a donné une les électeurs venus écouter Biden, beau- encore un peu attendre mais l’ombre de
image indestructible de col-bleu, un par- coup affirment que ces dérapages sont le Trump, déjà, plane sur cette primaire
fum « popu », « proche des gens », suscep- cadet de leurs soucis. A côté des énormités comme la menace d’un ouragan. ■

BRIAN CAHN/ZUMA/REA L’OBS/N°2862-12/09/2019 37


BULGARIE
Le Buffle
contre
la mafia
rouge
A l’origine de révélations
sur la corruption en Bulgarie,
Atanas Tchobanov et son site
Bivol (“le Buffle”) dérangent.
Au point que le parquet bulgare
a demandé à la justice française
d’enquêter sur cet ex-réfugié
politique résidant en France
Par J E A N -BA P T I ST E N AU D E T
Photo B RU N O C O U T I E R

E
n guise d’avertissement, Atanas Tchobanov,
51 ans, n’a pas trouvé, comme dans « le Par-
rain », une tête de cheval sanguinolente
décapitée dans son lit. Mais, il y a près de
deux ans, en sortant de son appartement
de la banlieue parisienne pour aller travailler, cet ingé-
nieur du CNRS, qui est aussi rédacteur en chef du site
bulgare d’investigation Bivol, a découvert ce qui res-
semble fort à une mise en garde. Sur sa voiture,
quelqu’un avait posé un très gros loup en peluche bleu.
Sans doute une façon de montrer à ce gêneur, ex-réfu- Atanas
gié politique bulgare en France, que l’on savait où le Tchobanov,
trouver. Peu de temps auparavant, ce spécialiste en rédacteur
intelligence artificielle et en apprentissage profond en chef du site
avait reçu une lettre inquiétante, localisant avec préci- d’investigation
sion sa station de RER en Ile-de-France. L’expéditeur : Bivol.
une armurerie de Sofia. Un message clair. A l’origine

38 L’OBS/N°2862-12/09/2019 BRUNO COUTIER POUR « L’OBS »


DÉCRYPTAGE

des plus grosses révélations de scandales politiques et rouges », la presse bulgare tente en permanence de
de corruption en Bulgarie ces dernières années, Atanas discréditer et d’intimider Atanas Tchobanov et son
Tchobanov et les journalistes de Bivol dérangent. Ils équipe. La Bulgarie figure à la 111e place sur 180 pays
sont constamment sous pression : menaces, tentative dans le classement mondial de la liberté de la presse
de meurtre, surveillance, filatures, écoutes, contrôles établi par Reporters sans Frontières en 2019. Assez
du fisc, poursuites judiciaires, enquêtes sur leurs biens isolé, Bivol – « buffle » en bulgare – laboure très pro-
immobiliers… fondément le terrain corrompu d’une Bulgarie post-
Début août, c’est l’escalade. Le parquet de Sofia socialiste où anciens apparatchiks, ex-agents de la
annonce avoir demandé la coopération de la justice police secrète communiste et crime organisé ont, de
française pour enquêter sur Atanas Tchobanov dans concert, investi l’Etat et les entreprises privées sous la
le cadre d’un mystérieux piratage des données du fisc protection du « grand frère » russe. Un phénomène
bulgare. Le 15 juillet, Bivol ainsi que d’autres rédac- localement connu sous le nom de « mafia rouge ».
tions avaient reçu d’une adresse e-mail russe les don- La liste de ceux qui en veulent au « Buffle » est
nées fiscales d’environ 5 millions de Bulgares (sur une longue. L’un des scoops les plus retentissants de Bivol
population de 7  millions), dont celles du Premier reste le scandale dénonçant un ministre de l’Economie
ministre, Boïko Borissov. Le parquet soupçonne bulgare qui avait indûment touché, entre 2004 et 2005,
Tchobanov de connaître l’un des pirates du près de 15 000 euros d’allocations chômage
fisc. Le journaliste, ancien élève du lycée
français de Sofia, avoue avoir été contacté
MENACES, françaises versées par l’Assedic. En 2017,
c’est Atanas Tchobanov qui a le premier
début juillet « par un anonyme se présentant TENTATIVE repéré et révélé, dans les fichiers « Macron-
comme cyberexpert », qui lui avait signalé
une grosse faille de sécurité sur le site de la DE MEURTRE, Leaks », le piratage de documents d’En
Marche, la signature d’un agent du GRU, le
CNIL bulgare. FILATURES, redoutable service de renseignement de
Officiellement la situation est grave. C’est l’armée russe. Explosive, la dernière affaire
le plus gros piratage de l’histoire du pays. CONTRÔLES en date touche la justice bulgare. Avec
Pire : il s’agirait de « cyberterrorisme ». DU FISC… LES l’« Apartmentgate », scandale immobilier
Pour Sofia, les hackers du fisc n’auraient eu impliquant des hauts fonctionnaires bul-
d’autre but que de déstabiliser l’Etat et les JOURNALISTES gares soupçonnés d’avoir acheté à des prix
autorités bulgares… La procureure antiter- DE BIVOL dérisoires des propriétés de grand luxe,
roriste du pays a tout de même fait douter Bivol vient de discréditer trois procureurs,
du sérieux de l’affaire. Elle a assuré que les SONT SOUS candidats au poste de procureur général, et
auteurs de cette opération avaient aussi
projeté de pirater le système d’arrosage
PRESSION. d’obliger quatre ministres à démissionner.
L’un des ministres avait ainsi construit avec
autour du Parlement pour éclabousser les hôtes de de l’argent européen une datcha de luxe avec une pis-
marque et les délégations officielles afin de ridiculiser cine alimentée à l’eau minérale par un pipeline. Offi-
et de « déstabiliser » ainsi le sommet de l’Etat. Des ciellement, la propriété était au nom de la fille de sa
employés de la mairie de Sofia se sont sentis tenus de nounou… L’« Apartmentgate » a soulevé non seule-
préciser que ce système d’arrosage n’était pas informa- ment la question d’éventuelles contreparties politiques
tisé : ils ouvrent eux-mêmes les robinets à la main... mais aussi celle de l’origine douteuse des fonds pour
L’affaire semble faire pschitt. A Paris, la justice assure payer les dessous-de-table. Etrangement, l’enquête de
ne pas avoir reçu la demande de coopération judiciaire la justice bulgare piétine…
du parquet bulgare concernant Atanas Tchobanov. A Site de référence dans l’investigation internationale,
moins qu’elle fasse mine de ne pas l’avoir eue. Car rien Bivol avait déjà fait de gros dégâts en publiant les
n’oblige la France à y souscrire si la demande d’un Etat- « Panama Papers » et des câbles de WikiLeaks. Ces
membre lui semble contraire « aux principes fonda- révélations ont montré que beaucoup de figures « éco-
mentaux » du droit européen. Or les législations fran- nomico-mafieuses » du monde des affaires bulgare
çaise et européenne protègent le secret des sources. A sont d’anciens agents, ou des hommes de paille, de la
Sofia, le parquet frôle aussi la déroute : les suspects, des police secrète communiste. Quant à l’actuel Premier
employés d’une société de cybersécurité bulgare, ministre Boïko Borissov, soi-disant pro-européen mais
contestent les faits et ont été libérés sous caution par très sensible aux pressions russes, il avait eu un mal fou
les juges malgré ses réquisitions. à démentir ses liens, révélés par Bivol, avec le milieu
Tout en se disant prêt à collaborer avec la justice criminel (où son alias serait « Bouddha »). Bivol a
française, Atanas Tchobanov estime que Paris ne doit encore récemment fortement ébranlé le pouvoir bul-
pas donner suite à la demande de la justice bulgare. Car gare avec ses révélations sur les détournements – par
le journaliste craint qu’il ne s’agisse pas seulement milliards d’euros – de fonds européens. La charge des
d’une vengeance après ses révélations. Il redoute aussi autorités du pays contre « le Buffle » prend donc des
une tentative de saisir les serveurs de son site, basés en airs de contre-attaque. Car c’est souvent Bruxelles qui,
France. A Sofia, beaucoup veulent sans doute faire taire sur la foi des informations de Bivol, demande, molle-
Bivol. Presque totalement aux mains d’« oligarques ment, des comptes à Sofia et à sa justice. ■

L’OBS/N°2862-12/09/2019 39
ÉDUCATION
Profs surdiplômés
pour collèges en
difficulté
P
oser « un cadre clair », mais ne pas arriver
Ils ont fait HEC, Sciences-Po ou Sup de Co… avec sa « liste toute faite de règles à dérou-
ler » en présupposant que les jeunes de
mais ont décidé de suivre une formation pour banlieue sont des sauvageons à mater. Les
faire écrire sur leurs aspirations de préados
enseigner en réseau d’éducation prioritaire. « parce qu’on est là entre autres pour leur donner envie
Une expérience et un défi de rêver ». Charlotte Desbouvry vient de faire sa ren-
trée au collège Henri-Matisse de Garges-lès-Gonesse
(Val-d’Oise), les premières journées ont été intenses,
Par G U RVA N L E G U E L L E C mais elle s’est trouvée « complètement à sa place, corps

40 L’OBS/N°2862-12/09/2019 GILLES ROLLE/REA


REPORTAGE

La proportion de postes Charlotte n’est pas une exception. Parmi les cin-
vacants tenus par des profs quante profs du Choix de l’Ecole, dispatchés chaque
non titulaires est de 8,5% dans année dans les académies de Créteil, Versailles, Paris
le secondaire mais atteint et Aix-Marseille, et accompagnés pendant deux ans
50% dans certains collèges par l’association, on trouve une immense majorité
de banlieue parisienne. de jeunes diplômés issus de nos (plus) grandes
écoles. C’est Eloi, ex-HEC, démissionnaire d’un cabi-
net de conseil, victime du « syndrome de la porte
ouverte », « cette obsession bien française : ouvrir
toutes les portes au point de ne plus savoir laquelle
emprunter  ». C’est aussi Margaux, Eugénie ou
Camille. Même profil de forts en thème et même
projections parfois un peu candides, tant le monde
des banlieues leur est inconnu. Tous ces jeunes gens,
et esprit entièrement présents ». Les écrits de ses élèves nous les avons rencontrés à l’université d’été du
lui ont arraché « des rires et quelques larmes » malgré Choix de l’Ecole. Trois semaines en vase clos dans
les erreurs de syntaxe ou de conjugaison. Cela la l’enceinte du lycée international de Noisy-le-Grand.
confirme dans son projet : elle sera prof, et pas n’im- Le programme des réjouissances en dit long sur la
porte quelle prof : prof de lettres en éducation priori- singularité de l’association. Petite par la taille – une
taire, ces collèges de banlieues populaires que les poignée de salariés seulement – mais bigrement
médias – et une bonne partie du corps enseignant – se introduite dans les cercles du pouvoir. Pour parler
plaisent à décrire comme l’enfer de la profession. carrière, Le Choix de l’Ecole a ainsi convoqué
Cette envie a toujours été présente quelque part dans Edouard Geffray, le directeur général des services
sa tête. « Mais j’étais bonne élève et on n’a cessé de me du ministère. Pour ausculter les inégalités scolaires
répéter : “Fais autre chose ! Prof, tu pourras toujours le en France, Laurence Boone, la chef économiste de
devenir, si tu le souhaites, à 40 ans.” » l’OCDE. Pour aborder le fait religieux en banlieue,
Charlotte a 26  ans et elle n’a pas le politologue star Gilles Kepel. L’associa-
attendu aussi longtemps. Son parcours tion est coprésidée par Patricia Barbizet,
« tout balisé » l’a envoyée de son lycée “LA GRANDE bras droit pendant trente ans de François
privé catholique des Hauts-de-Seine à Pinault et par Laurent Bigorgne, patron
l’Ecole de Management de Lyon, l’une MAJORITÉ DES de l’Institut Montaigne, la boîte à idées
des cinq meilleures business schools COLLÈGUES EST de la macronie. On peut supposer que
françaises où, dit-elle, elle a « surtout cela ouvre quelques portes…
appris le sens de la prise de risque ». Son PLUTÔT Sur place, l’ambiance est à la fois stu-
premier job, elle l’a décroché en Afrique. AIDANTE, MAIS dieuse et conviviale, entre JMJ et stage
« Un boulot de rêve avec de vraies respon- de cohésion pour jeunes cadres dyna-
sabilités. Mais dans l’e-commerce, un LES PLUS miques. « Il y a des très cathos, des très
modèle de croissance ultrarapide qui
m’est un peu étranger. » En travaillant
SYNDIQUÉS gauchos, des buveurs de bière et des
adeptes du yoga, mais tout le monde par-
comme bénévole dans un centre de NOUS ONT tage les mêmes objectifs, ça donne une très
transit pour jeunes filles maltraitées, à
la scolarité chaotique, Charlotte a com-
SOUVENT DANS belle ambiance », dit Thomas, ancien ana-
lyste financier, et (grand)-papa de la pro-
mencé à regarder ailleurs et a fini par LE VISEUR.” motion du haut de ses 53 ans. La cohorte
s’en persuader : « La plus grande arme de futurs enseignants est divisée en petits
pour faire changer le monde, ça reste groupes, qui alternent les ateliers péda-
l’éducation. » gogiques et les tâches ménagères. Curieusement, ces
Ce désir soudain de changement serait sûrement jeunes gens surdiplômés parlent très peu de poli-
resté sans suite il y a quelques années. Mais Char- tique, même éducative, alors que l’actualité s’y prête,
lotte a croisé le chemin du Choix de l’Ecole. L’asso- ni même des grands sujets identitaires ou sociaux
ciation créée il y a quatre ans par Nadia Marik – la – le communautarisme, la laïcité, la ghettoïsation –
veuve de Richard Descoings, ancien directeur de associés à tort ou à raison à la banlieue. « Peut-être
Sciences-Po et chantre de l’égalité des chances – a parce qu’on a d’autres préoccupations en tête : bûcher,
fait un double constat : celui des besoins béants d’en- être présent le jour J. On doit prouver notre légiti-
seignants en éducation prioritaire, notamment en mité », avance Anne-Charlotte, prof de lettres clas-
maths et en lettres, où bien des postes sont pourvus siques et ex-Sciences-Po. A cette humilité affichée
par des contractuels peu ou pas formés. Celui aussi s’ajoute une bonne dose de prudence. Les anciens
d’une génération – les millennials – qui, même dotée déjà en poste ne s’en cachent pas : quand on est sou-
des plus beaux CV, rechigne parfois à s’engager dans tenu par Le Choix de l’Ecole, mieux vaut faire profil
les carrières dorées du privé. bas : « La grande majorité des collègues est plutôt

L’OBS/N°2862-12/09/2019 41
souple des effectifs enseignants. L’association en est
consciente et cela explique pour partie son change-
ment de nom. Le procès est-il justifié ? « Avec cin-
quante profs par an, dont beaucoup qui continuent
durablement dans le métier, j’ai du mal à voir comment
ils pourraient faire peser une menace sur l’Education
nationale  », tempère Alexis Torchet le secrétaire
national du SGEN-CFDT, l’un des rares syndicats à
regarder l’initiative sans hostilité.
Le Choix de l’Ecole a de fait d’autres objectifs. « On
ne se vit pas comme une solution, mais comme un sym-
bole et un modèle », avance Damien Baldin le codirec-
teur de l’association, lui-même agrégé d’histoire et…
adhérent à la CFDT. Le « symbole » d’une profession
revalorisée, « capable d’attirer les diplômés des meilleures
formations ». Et un modèle pour repenser « l’entrée
dans le métier enseignant ». Le Choix de l’Ecole propose
en effet une formation de base extrêmement solide.
Des ateliers disciplinaires, oui, mais 100% pratiques,
avec jeux de rôle et mises en situation, et surtout une
focalisation très forte sur les techniques de gestion de
classe, terriblement absentes des forma-
tions de l’Educ nat : comment faire adhérer
“ON NE SE aux règles, comment se faire écouter, com-
ment poser sa voix…
VIT PAS Il faut croire que cela a une certaine
COMME UNE efficacité. Lors de l’université d’été, les
profs déjà en poste se retrouvent pour
SOLUTION, faire le bilan de leur année. En pareilles
MAIS circonstances, les enseignants bien sou-
vent se lâchent, et pas seulement en
COMME réseau d’éducation prioritaire (REP). Sur
UN SYMBOLE les élèves intenables, sur les parents
démissionnaires, sur le quartier qui s’im-
ET UN misce dans les salles de classes… Là,
MODÈLE.” contre toute attente, le mot récurrent
est… « plaisir ». Plaisir d’avoir établi le
DAMIEN BALDIN,
contact avec leurs élèves, plaisir de s’être
Avant sa aidante, mais les plus syndiqués nous CODIRECTEUR DU mis « en mode projet » avec un public net-
première rentrée, ont souvent dans le viseur », dit une prof CHOIX DE L’ÉCOLE tement moins captif que la ménagère de
Charlotte qui préfère conserver l’anonymat. moins de 50  ans auxquels ils étaient
Desbouvry a Pourquoi de tels a priori ? Parce que Le accoutumés. Certains se sont fait parfois
participé à Choix de l’Ecole, créé initialement sous le nom Teach « bolosser », mais ils mettent en avant leur responsa-
l’université d’été for France, est une émanation du réseau mondial bilité : « J’ai horreur de la littérature du XVIIIe, ils s’en
de l’association Teach for All, soutenu par une galaxie de multinatio- sont rendu compte, ce sont des éponges », admet un
Le Choix de nales anglo-saxonnes. Et que les cousins comme le prof de français. D’autres ont été marqués par la
l’Ecole, au lycée géant Teach First – deuxième plus gros employeur de « violence des clashs entre gamins », mais en retirent
international de jeunes diplômés en Grande-Bretagne – s’inscrivent surtout de la compassion : « Un de mes élèves de 6e,
Noisy-le-Grand. dans une démarche ouvertement probusiness. L’ex- exclu à la suite d’une grosse bagarre, a été renvoyé à
périence d’enseignement limitée à deux ans étant Bamako, ça m’a miné jusqu’à la fin de l’année. »
d’abord présentée comme une manière de « renforcer Les mea culpa s’enchaînent. Un prof de maths a
ses qualités de leadership  » pour mieux rebondir eu parfois l’impression de faire des cours «  trop
ensuite dans une carrière de manager. médians, trop fades », à force de vouloir s’adapter aux
Les syndicats français, très attachés au statut du «  différences de niveau hallucinantes  ». Un autre
corps enseignant, ont eu tôt fait de voir en Teach for estime avoir échoué avec les décrocheurs les plus
France un cheval de Troie. D’autant que le patron, lourds – « Il leur faudrait un précepteur, au bout
Laurent Bigorgne, très proche du ministre de l’Edu- d’un moment on s’épuise. » Mais tous se satisfont des
cation nationale Jean-Michel Blanquer, milite de «  petites victoires et des petits pas  », comme leur
manière explicite pour une gestion beaucoup plus conseille l’association. Ce décalage se retrouve

42 L’OBS/N°2862-12/09/2019 BRUNO COUTIER POUR « L’OBS «


VINS DU

“JE ME SUIS ÉNORMÉMENT AMUSÉE”


SOPHIE BEAUJOUX, 31 ans, faible, l’attention
professeure d’anglais, ancienne de de la classe n’est
l’Isit, grande école de l’interprétariat jamais acquise, il faut
sans cesse convaincre,
« Ça peut étonner, et si vous ne prenez
mais je me suis pas de plaisir à ce petit
énormément amusée jeu, cela peut vite
pendant cette devenir harassant.
première année. Ce que je retiens de
Les jeunes sont sans plus positif, ce sont
filtres. Certaines les échanges que j’ai
situations sont même réussi à impulser sur
totalement absurdes : des thèmes sociétaux.
l’un ramène son L’anglais s’y prête,
serpent en cours, contrairement à
l’autre sort d’autres disciplines,
subitement une cuisse le programme laisse
de poulet de sa de grandes marges
poche… Nos élèves de liberté. On a ainsi
vivent intensément, abordé la question
communiquent du genre via un clip
intensément. Avec de Beyoncé. Pourquoi
eux, il faut accepter porte-t-elle des
la joute orale, les vêtements sexy alors
remettre à leur place qu’elle se dit
sans méchanceté. Les féministe ? Parce que
leçons de morale ne « c’est une fille
fonctionnent pas. facile » ? Non, parce
Cette manière de faire qu’elle joue avec les
me correspond bien, cadres et les préjugés.
mais j’admets que Quelques semaines
c’est sûrement plus plus tard, quand une
difficile quand vous enseignante en jupe a
débutez, à 22 ou été insultée, les élèves
23 ans. Il peut y avoir se sont mobilisés.
du découragement. Je me dis qu’on y a
Le niveau moyen est peut-être contribué. »

également dans le rapport à la profession. A l’excep-


tion d’une ex-Sup de Co Paris syndiquée chez SUD
(tout arrive…), nos drôles de profs, on l’a dit, se
tiennent à distance des grands combats collectifs.
« Le salaire à 25 ans – 2 400 euros net pour 20 heures
de cours toutes primes incluses – me paraît quand
même acceptable  », dit Anne-Charlotte, prof de
lettres classiques qui a pourtant connu une perte
sèche de revenus en démissionnant d’une « grosse
boîte de tech française ». Ronchons, les collègues qui
déplorent le manque de moyens dévolus à l’éduca- D É C O U V R EZ N O S 32 A P P E L L AT I O N S
tion ? « C’est une question de perspective. On a vu
d’autres univers professionnels, on connaît la réalité S U R W W W.V I N SVA L D E LO I R E . F R
des bullshit jobs, on voit la force de ce métier. Faire
grandir vingt-cinq gamins, c’est une responsabilité de
dingue. En tout cas, moi, j’en suis persuadée. » ■
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É ,
À C O N S O M M E R AV E C M O D É R AT I O N.
“GILETS JAUNES”
Chasse
à l’indic

44 L’OBS/N°2862-12/09/2019 PHILIPPE DE POULPIQUET/MAXPPP


RÉCIT

Elle est celle que tout le monde


recherche. Dan, militante toulousaine,
aurait, pendant des mois, transmis
des informations cruciales à la police.
Retour sur une traque inédite
Par E M M A N U E L L E A N I Z O N et T O M A S STAT I U S

W
anted. Son visage s’af- Que les manifestations soient truffées de
fiche sur les réseaux flics et d’indics n’est guère surprenant. Mais
sociaux. La jolie bouille qu’un suspect soit livré à la vindicte popu-
brune aux grands yeux laire, via les réseaux sociaux, est plus éton-
noirs et casquette titi est, nant. Dan craint de rentrer chez elle,
depuis le 23  août, l’ennemie publique confient ses proches, ou de sortir dans la
numéro 1 de l’ultragauche et des « gilets rue de peur d’être agressée. Elle a tenté un
jaunes ». Ce jour-là, elle a été surprise en temps de calmer le jeu, en répondant aux
train de prendre, avec son téléphone, des insultes sur sa page Facebook, démenti être
photos de militants lors d’une assemblée une policière, dénoncé la « parano », avant
générale, au contre-sommet du G7. Accu- de stopper toute communication. « Elle ne
lée, Dan –  l’un de ses nombreux sur- nous répond même plus à nous », témoignent
noms – a été obligée de donner son por- aujourd’hui ceux qui avaient l’habitude de
table. Ses assaillants y auraient trouvé des la côtoyer. L’un d’eux nous montre son der-
centaines de photos et des « rapports » nier message : « Laissez-moi tranquille. Avec
envoyés à un inconnu. Dans la confusion, leurs conneries et ma tronche en vedette et ce
elle a réussi à s’enfuir. La séquence, digne qu’ils racontent, même les keufs vont com-
d’un film de série B, a provoqué un séisme mencer à me chercher pour savoir ce que je
dans le camp. sais et qui sont ces groupes que j’ai soi-disant
Quelques jours plus tard, un commu- espionnés. Et malheureusement je sais cer-
niqué posté sur Indymedia, l’un des sites taines choses qu’ils ne doivent pas découvrir.
phares de la gauche radicale, titré « A pro- En sécurité nulle part et je ne fais confiance
pos de la flic infiltrée débusquée au à personne. » Malgré plusieurs relances, elle
contre-sommet du G7 », la décrit comme a refusé de répondre à nos sollicitations.
ayant «  la soixantaine, assez fine, entre C’est donc sans sa collaboration, et avec
1m55 et 1m65, grande fumeuse, les traits celle de ceux qui l’ont côtoyée, que nous
tirés […]. Elle porte presque tout le temps avons tenté de reconstituer son histoire.
des lunettes de soleil ». Une adresse mail Dan a d’abord été A., une femme « enga-
clôt le tout : deratison1312@riseup.net. gée, sincère, investie dans des causes de
« 1312 », pour « A. C. A. B. », un acronyme gauche, le milieu syndical, et la lutte contre
qui signifie « all cops are bastards », « tous le mal-logement », se souvient Steve (1),
les flics sont des salauds  ». Le ton est militant et ex-animateur du mouvement
donné. La chasse est ouverte. des Indignés, qui dit l’avoir fréquentée
Qui est exactement Dan ? Une policière des années dans sa région d’Auvergne. Lui
infiltrée au contre-sommet comme beau- ne veut pas croire à la thèse de l’infiltrée :
coup le pensent ce soir-là ? Une militante « Elle travaille dans l’énergie, pas chez les
devenue indic et informant depuis des flics ! » Sur sa page Facebook de l’époque,
Postés dans un immeuble, des mois la police sur ce qui se trame chez les A.  n’a pas mis sa photo, mais celle de
policiers surveillent la manifestation « gilets jaunes » ? Contacté par « l’Obs », le Falbala, la célèbre pin-up blonde d’Asté-
anti-G7, à Anglet, en août. ministère de l’Intérieur s’est refusé à tout rix, accompagnée de ces mots : «  Suis
commentaire. gauloise réfractaire et j’en suis fière ! »

L’OBS/N°2862-12/09/2019 45
En janvier  2019, la petite brune de
57 ans, svelte, toujours bien coiffée, tenues
discrètes, fait son apparition chez les « gilets
jaunes » de Toulouse, où elle a été mutée.
« A. était avenante, sympathique », se sou-
vient Françoise, qui a modéré avec elle le
groupe « Gilets jaunes Toulouse ». Mais
selon d’autres, elle était « bizarre ». « Tou-
jours motivée à l’idée d’agir, force de proposi-
tions au cours des assemblées générales »,
raconte Marcel (1), activiste toulousain. Au
sein du mouvement, elle organise héberge-
ments ou déplacements, s’occupe de la
logistique, sa spécialité. Côté terrain,
A. s’engage sous le nom de « Rose » dans un
groupe « d’éclaireurs » chargés d’informer
les black blocs des mouvements des forces
de police. « A. laissait entendre qu’elle était
du côté “noir de la force”, qu’elle connaissait
des gens susceptibles de nous fournir des ren- Camp des
seignements », témoigne Françoise. Elle pri- « gilets jaunes »
vilégie Signal ou Telegram, des messageries lors du contre-
sécurisées, au simple échange de textos. sommet du G7.
« Elle changeait de téléphone souvent, se sou-
vient Françoise. Ça aurait pu nous alerter,
mais on se disait qu’elle se protégeait par rap-
port à son activité de black bloc. » Pendant un
temps, Dan a
“FUYANTE, MONOSYLLABIQUE” essayé de se
Dan est partout. « On la retrouvait dans plu- justifier sur sa
sieurs villes, de la Drôme à Paris, s’étonne page Facebook.
Alain (1), militant de gauche toulousain,
« et dans plusieurs cercles ». Du DAL à La
France insoumise, en passant par les
milieux libertaires, pourtant supposés
impénétrables. « On ne comprend toujours
pas aujourd’hui comment elle s’est immiscée
dans notre groupe de discussion pourtant
secret », avoue un anarchiste parisien, qui
la connaissait sous un autre pseudo. Tous
s’emploient aujourd’hui à comprendre
comment elle a gagné leur confiance.
Rétrospectivement, Françoise estime
qu’il y a eu une bascule dans l’attitude de
Dan, en février 2019 : « Lors de la marche des
femmes, quelqu’un l’a reconnue et l’a inter-
pellée. Elle a paniqué, a quitté son profil Face-
book pour en créer un nouveau. » Dan est
devenue «  fuyante, monosyllabique. Elle
disait qu’elle voulait prendre de la distance
avec le mouvement, mais, parallèlement, elle
entrait en contact avec de plus en plus de
groupes “durs” ». A la même époque, l’éclai-
reur avec lequel Dan était en binôme se fait
arrêter par la police. « Est-ce que c’est un
hasard ? » se demande Françoise.
En manif, Dan est en première ligne.
Renaud (1) faisait partie du même « bloc »
qu’elle, à Toulouse. Un jour de février, il doit

46 L’OBS/N°2862-12/09/2019 ANDER GILLENEA/AFP – CAPTURE D’ÉCRAN FACEBOOK


RÉCIT

transporter une cinquantaine de boucliers


en métal depuis une planque jusqu’à la tête LA SOLITUDE 9 mars 2004 impose
aux forces de l’ordre de
particulièrement
impénétrables, les
de cortège. « Il fallait faire très vite. J’étais DE LA TAUPE les enregistrer dans un policiers peuvent avoir
chargé de donner le lieu de rendez-vous au fichier central. recours à l’infiltration.
dernier moment, au talkie-walkie. » A peine « Le procédé est Certains espèrent Au cours de l’affaire de
l’information lâchée sur les ondes que les classique », indique aussi un allégement de Tarnac, les services
policiers bloquent l’accès à la cache. Deux Jérome Gigou, peine. Dans le milieu, britanniques avaient
membres du groupe se font arrêter. Dan, secrétaire général on appelle cela une ainsi envoyé un de
connue sous le pseudo Maud Zarella, quitte adjoint du syndicat « “manipulation leurs agents au
alors leur groupe de discussion Telegram. Vigi et lui-même agent librement consentie”. Magasin général,
« Quand on a vu sa photo tourner après le G7, de renseignement. Ces indics, on les presse le QG de Julien Coupat
on a compris : c’est elle qui nous avait donnés Pour obtenir des comme des citrons, et de ses amis. Ses
aux flics », analyse le jeune homme. informations sur ils prennent un gros observations se sont
certaines mouvances, risque, car s’ils se retrouvées dans
“PAS UNE SIMPLE INDIC” les policiers utilisent font “détroncher” le dossier de
Le 22 février, Tristan, black bloc toulou- fréquemment des [c’est-à-dire l’instruction. Mark
sain, rejoint un groupe pour discuter des « indics », autrement démasquer, NDLR], Kennedy avait fait
futures opérations. « C’était la première fois appelés « sources il n’y a rien de prévu le tour de l’Europe
que je les rencontrais. En pleine discussion, humaines » ou pour les protéger. pour enquêter sur
le Raid débarque et nous arrête ! » Tout le « aviseurs », contre Ils sont seuls ». Pour les milieux d’extrême
monde croit alors qu’il est la taupe, ce qu’il rémunération. La s’informer dans des gauche entre 2003
nie, même s’il reconnaît avoir déjà colla- loi Perben II du milieux et 2010. T. S. & E. A.
boré avec la police. « Une neuvième per-
sonne devait venir à cette réunion et n’est
jamais venue, c’est sûrement elle », poursuit
le jeune homme. ça étrange qu’elle ait besoin de nous alors chez une nourrice pour récupérer du maté-
Selon une source proche du dossier, qu’elle se présentait comme une militante riel. » Pour lui, l’arrestation est signée.
contactée par « l’Obs », c’est un renseigne- introduite, avec beaucoup de contacts. » Dan n’aurait peut-être pas été démasquée
ment anonyme qui a en effet permis de réa- Tout au long de l’été, ils sont nombreux, sans l’ambiance délétère du camp. Sur
liser l’opération. Dans un article, Mediapart avocats, militants ou figures politiques du place, les échecs des différentes actions, la
laisse penser que cela pourrait être Dan : Pays basque français, à croiser la petite faible mobilisation et l’importance du dis-
« Si c’est bien elle, cela veut dire qu’elle a fait dame et ses épaisses lunettes de soleil positif policier entament le moral des
tomber tout le bloc de Toulouse, un des plus noires : à un apéro organisé après la mani- troupes. On craint une attaque des forces
actifs, je ne vois pas une simple indic faire festation du 13 juillet, au Café des Pyrénées de l’ordre. Les esprits s’échauffent. «  La
ça », commente Tristan. Un doute exprimé ou au Patxoki, un célèbre bar autogéré du rumeur de la présence d’un indic a gonflé,
déjà dans le fameux communiqué : « Nous coin. Son visage finit par devenir familier. raconte Eloaï. Tout le monde était parano. A
sommes loin d’avoir affaire à une simple Personne ne s’étonne donc de la revoir en chaque fois que j’envoyais un message sur
indic de la police, comme il peut y en avoir ici août, au contre-sommet. mon téléphone, il y avait des mecs derrière
ou là. Cette personne organisait, impulsait qui lisaient par-dessus mon épaule. » Sans
et poussait à des actions. Elle mettait en rela- UNE AMBIANCE DÉLÉTÈRE doute l’un a-t-il regardé par-dessus l’épaule
tion des gens afin que la police puisse procé- A Urrugne, sur le terrain occupé par les de Dan lorsque celle-ci prenait des photos…
der à des arrestations. » anti-G7, à 7 kilomètres d’Hendaye, Dan a sa Le même soir, une caméra cachée est
Le 22 juin 2019, une poignée de militants tente. Elle fait partie du noyau de « l’orga » découverte dans le camp. « Elle filmait en
antifascistes bayonnais défile sur les bords comme on l’appelle. Elle participe aux continu le carrefour qui desservait la cantine,
de la Nive pour dénoncer un rassemble- échanges, intègre le groupe de discussion. l’accueil, et le camping », détaille Eloaï. Une
ment de catholiques traditionalistes oppo- La « Legal Team » de Toulouse, sorte de barbouzerie qui n’a peut-être aucun rap-
sés à l’avortement. En fin de manif, tout le groupe d’appui juridique pour militants, port avec Dan, mais qui contribue à nourrir
monde se retrouve au Café des Pyrénées, le reconnaît que Dan participait depuis des la légende. Dans les groupes de discussions,
QG des locaux. Dan est là. « Elle m’avait été mois à leurs réunions, aux actions, avait certains croient deviner sa présence der-
présentée par des copains toulousains. Elle accès à la boîte mail sécurisée du collectif, rière tel ou tel profil Facebook : « Attention,
avait l’air réglo », se souvient Marc (1), anar- et à de nombreuses informations sur les méfiez-vous, c’est elle !  » D’autres lui
chiste autonome, « un toto » comme on dit procès. Sur le camp, Dan est l’un des prin- imputent la responsabilité de leurs opéra-
dans le milieu. Dan est avide d’informations cipaux pivots entre « des gens qui venaient tions ratées ou craignent une potentielle
sur les « actions hardcore » prévues au G7. A pour foutre le bordel » et ceux qui « fournis- future descente de police… Et tous se
table, elle explique avoir besoin d’aide pour saient du matos », explique un militant tou- demandent s’il est encore possible,
« ouvrir un squat au G7 pour 70 personnes » lousain. Marc (1), l’anar basque, regrette aujourd’hui, de militer sans se faire infiltrer.
faisant partie « d’un collectif de soutien à la amèrement lui avoir livré l’emplacement de L’ennemie numéro 1, terrée, silencieuse et
ZAD ». Marie, antifasciste bayonnaise à qui ses caches : « Un pote à moi s’est fait croquer grillée, continue d’être partout. ■
elle fait la demande, se méfie. « Je trouvais alors qu’il faisait un aller-retour à Bayonne (1) Les prénoms ont été modifiés.

L’OBS/N°2862-12/09/2019 47
Isabelle Granger
plaide au nom des
80 000 victimes
pour une réparation
collective, jusqu’ici
refusée par le
gouvernement.

SANTÉ
Distilbène,
le scandale
oublié
ENQUÊTE

Depuis quarante ans, les


victimes de cette hormone
de synthèse bataillent seules
contre les laboratoires
pharmaceutiques. Atteinte
d’un cancer, Isabelle Granger
lance une pétition sur internet
pour contraindre l’Etat à créer
un fonds d’indemnisation
Par M AT T H I E U A RO N

N
 
ous sommes 80 000. Quatre- basculé à cause de l’une des plus graves cription de ce perturbateur endocrinien
vingt mille ! » En ce caniculaire « erreurs » médicales, qui est sans doute, fut interdite en 1977. Mais, entre-temps,
après-midi de juillet, l’élégante aussi, la moins reconnue. Le scandale a l’hormone avait été administrée à près de
blonde de 49 ans qui me reçoit éclaté il y a plus de quarante ans, avant qu’il 200 000 mères. De ce poison, ce sont leurs
dans son appartement de Cli- ne soit relégué dans une sorte d’angle mort. enfants, essentiellement leurs filles (au
chy (Hauts-de-Seine) répète ce chiffre « Tout le monde ou presque nous a oubliées », nombre de 80 000 donc, toutes des vic-
comme si elle-même avait du mal à le dit celle qui, aujourd’hui, veut « réveiller les times potentielles), qui paient les consé-
croire. J’ai hésité à la déranger. Quelques consciences ». quences. A la deuxième génération, la
jours avant notre rendez-vous, elle m’a molécule a provoqué nombre de malfor-
annoncé qu’elle venait de commencer un UN “MÉDICAMENT MIRACLE” mations génitales ou de naissance avant
traitement expérimental contre le cancer Isabelle Granger est une « fille DES ». terme, de grossesses extra-utérines ou de
du foie, mais, sur son visage, je lis la déter- C’est ainsi qu’elle-même, comme ses mil- cancers. Ce drame, contrairement à
mination et la colère. Isabelle Granger est liers de sœurs d’infortune, se surnomme. d’autres affaires de santé publique,
une combattante autant qu’une victime. DES, l’acronyme de diéthylstilbestrol, un comme celles de l’amiante, du Mediator
« Je lutte pour toutes celles qui ont beaucoup œstrogène de synthèse, d’abord produit ou de la Dépakine, n’a jamais été pris en
moins la patate que moi ! », me lance-t-elle. aux Etats-Unis puis commercialisé en considération par les pouvoirs publics.
Ses amis m’avaient prévenu : « Vous verrez, Europe, surtout dans les années 1960, Aucune procédure de réparation collec-
Isabelle ne se plaint jamais, et son énergie est sous le nom de « Distilbène ». Un médi- tive n’a été mise en place, aucun fonds
extraordinaire. » Elle l’a mise au service cament miracle contre les fausses d’indemnisation. Depuis trente ans – qui
d’une seule cause : obliger l’Etat et les labo- couches, disaient les laboratoires, qui ne le sait aujourd’hui ? –, tous les gouverne-
ratoires pharmaceutiques à regarder en procédèrent à aucune évaluation avant la ments s’y sont refusés. Les « filles DES »
face ces 80 000 existences qui, un jour, ont mise sur le marché. En France, la pres- se battent seules devant les tribunaux.

BRUNO COUTIER POUR « L’OBS » - MIGUEL MEDINA/AFP L’OBS/N°2862-12/09/2019 49


Au début des années 1980, lorsque
apparaissent les premières pathologies
provoquées par l’hormone de synthèse,
la plupart des victimes sont encore très
jeunes. Elles ignorent ce qui les attend.
Le Distilbène agit à retardement et à bas
bruit. Il se passe dix ans avant que les
politiques prennent véritablement la
mesure du problème. Et encore. Jean-
Pierre Sueur, sénateur du Loiret (PS), est
à l’époque l’un des très rares élus à se
mobiliser, alerté par l’une de ses assis-
tantes parlementaires. Et, chaque fois, il
a l’impression de devoir soulever des
montagnes. Ainsi ce simple amendement
qu’il dépose en 2004, dans le but d’insti-
tuer un « congé maternité aménagé » pour
les filles Distilbène. « Cela me semblait la
moindre des choses, explique-t-il. Pour-
tant, je me suis heurté à un veto du gou-
vernement. » Il a dû prendre son bâton
de pèlerin pour rallier un à un ses collè-
gues et obtenir, in fine, le soutien de tous
les partis. Philippe Douste-Blazy, le
ministre de la Santé de l’époque, a fini par
En 2012, Me Martine Verdier gagne l’un de ses deux procès contre UCB Pharma et Novartis. s’incliner, à contrecœur. « Il a fait exprès
de retarder les décrets d’application de la
loi, et ses successeurs lui ont emboîté le pas,
Elles affrontent les géants de l’indus- époque, le Vidal est devenu mon livre de raconte, encore agacé, Jean-Pierre Sueur.
trie pharmaceutique. Le plus souvent chevet », raconte Isabelle Granger. Lecture Le texte n’est devenu effectif qu’au bout de
dans l’indifférence. C’est pour qu’on les du dictionnaire médical et chimiothérapies cinq ans et six mois ! »
entende qu’Isabelle Granger a lancé une à la chaîne. Au bout d’un an et demi, elle Pourquoi cette inertie, qui confine à la
pétition via internet sur Change.org. Un vainc son premier cancer et ne veut pas non-assistance à personne en danger ?
appel à la ministre de la Santé, Agnès renoncer à l’espoir de mettre au monde un Et aussi à l’aveuglement. « Tout le monde,
Buzyn, pour qu’elle fasse enfin bouger les enfant. Elle passe dix-sept fois sur la table à commencer par la presse, croit que ce
lignes. Mais un signal de détresse d’opération. En vain. A l’âge de 30 ans, il lui scandale appartient au passé », analyse
demeuré à ce jour sans réponse. faut accepter de subir une hystérectomie Nathalie Lafaye, de l’association Réseau
« Pour moi, tout a vrillé en une seconde », complète. « Dans la pièce d’à côté, j’enten- DES France. Hélas, après avoir frappé
raconte-t-elle. Après un examen de rou- dais des bébés pleurer, se remémore-t-elle. les filles nées de mères sous Distilbène,
tine à l’hôpital Beaujon, un jour de juil- C’est le souvenir le plus douloureux de mon l’hormone s’attaque à la troisième géné-
let  1989. Elle s’en souvient comme si existence. » ration, celle des petits-enfants. Dans les
c’était hier. Elle a 20 ans, « avance à tout Les données issues d’une quarantaine années 2000-2010, on s’est notamment
berzingue dans la vie ». Le médecin qui l’a d’études médicales internationales sur les aperçu que même des garçons pouvaient
examinée la rappelle d’urgence : « Nous effets du Distilbène (le médicament a été présenter des malformations génitales
avons détecté un ACC dans votre col de distribué sur quatre continents) sont effa- (en particulier un déplacement de l’ori-
l’utérus. » ACC ? Adénocarcinome à cel- rantes. Le taux d’infertilité des « filles DES » fice de l’urètre). Aujourd’hui, personne
lules claires. Un cancer, et s’élève à 30%, contre 5% pour ne peut assurer que la quatrième géné-
l’une des « signatures » du Dis- l’ensemble des femmes. Le ration est à l’abri.
tilbène. Les «  filles DES  », nombre de fausses couches est La passivité face à l’affaire du Distil-
apprend alors la jeune fille, PRÈS DE lui estimé à 25% (avec un bène tient aussi au contexte de relative
vivent toutes avec un risque 50% DE CES risque décuplé lors du deu- impunité dans lequel elle a éclaté. « Les
élevé (la statistique est de 1 xième trimestre de grossesse). laboratoires, les médecins, les pharmaciens
pour 625) de contracter, dès la FEMMES Enfin, près de 50% de ces bénéficiaient alors d’une grande confiance
sortie de l’adolescence, cette “DISTILBÈNE” femmes accouchent de grands du public, décrypte encore Nathalie
maladie qui, avant la prescrip- prématurés. A cela, il faut ajou- Lafaye. Il faudra attendre l’affaire du sang
tion de l’hormone « miracle », ACCOUCHENT ter de multiples anomalies de contaminé pour que l’opinion se mette à
ne touchait en majorité que les DE GRANDS l’appareil génital (en particu- douter.  » Autrement dit, ce scandale a
femmes âgées (en moyenne lier l’existence d’un utérus en éclaté trop tôt, avant les lanceurs d’alerte
71  ans). «  A partir de cette PRÉMATURÉS. forme de T). et les usagers victimes constitués en

50 L’OBS/N°2862-12/09/2019 XAVIER DE TORRES/MAXPPP


collectifs, avant les grands procès inter- térielle ulcère les associations : « Com-
rogeant le rôle des politiques et de l’in- ment soutenir que nous avons privilégié
dustrie dans les tragédies sanitaires ou la voie judiciaire ? Nous n’avions juste pas
médicales. Le Distilbène, par ailleurs, le choix ! Et comment peut-on laisser sup-
renvoie à une sorte de tabou : beaucoup poser que nous avons eu, dans l’ensemble,
de jeunes femmes ont préféré garder le gain de cause ? »
silence «  pour ne pas culpabiliser leur En réalité, sur les dizaines de milliers
mère qui avait pris ce médicament  », de victimes, seule une minorité (entre
expliquent deux universitaires, Emma- 200 et 400 personnes), selon les cabinets
nuelle Fillion et Didier Torny, qui ont d’avocats qui ont traité ces dossiers, a
enquêté sur le sujet, en 2015, pour la Fon- décidé d’aller devant les tribunaux. La
dation nationale des Sciences politiques. présidente et fondatrice du Réseau DES, ENTREPRENEURS,
« Quand une société ne reconnaît pas un Anne Levadou, qui la première a entamé
problème de santé publique, écrivent les cette croisade au début des années 1990,
deux chercheurs, les personnes atteintes
deviennent les gêneurs et endossent peu à
n’a obtenu réparation que quinze années
plus tard. Le combat face aux labora- POUR
peu la responsabilité de leur propre mal- toires, principalement UCB Pharma, se
heur », un phénomène documenté par révèle chaque fois titanesque. Au civil, les
maintes études sur le handicap. Les victimes doivent avancer tous les frais. La
« filles DES » n’ont pas réussi à se faire partie adverse aligne les juristes, qui, à
entendre autant que d’autres victimes. coups de contre-expertises ou de batailles
« Vous croyez qu’il est facile d’exposer ses de procédure, allongent les délais de juge-
problèmes intimes, de parler de son vagin
ou de son utérus ? dit Isabelle Granger. De
ment autant que possible. Et, bien sûr, vu
l’ancienneté des faits, les plaignantes ont
POUR
raconter que votre couple a fini par explo- du mal à produire les ordonnances des
ser en vol ou d’expliquer pourquoi vous médecins qui ont prescrit du Distilbène
avez préféré rester célibataire pour ne pas à leur mère. Les juges les réclament pour-
en arriver là ? » tant pour établir le lien entre la prise du
médicament et les troubles. C’est seule-
NON AU FONDS D’INDEMNISATION ment au terme de ce parcours du com-
La romancière Marie Darrieussecq, elle battant que des indemnisations ont pu, #INNOGENERATION
aussi « fille DES », voit dans le Distilbène parfois, être accordées, certaines impor-
« une histoire exemplaire des dérives de la tantes (plusieurs millions d’euros, en par-
modernité ». Elle fait partie des célébrités ticulier pour des parents d’enfants lour-
qui ont osé témoigner. D’Enora Malagré, dement handicapés), d’autres presque
vedette du petit écran depuis que Cyril dérisoires. Nadine, par exemple, une
Hanouna en a fait l’une de ses chroni- jeune femme souffrant de diverses affec-
queuses, et qui raconte dans la presse tions (utérus en T, hypofertilité, accou-
people ses « fausses couches et l’ablation chement prématuré) et dont nous avons
de [son] utérus  », à l’écrivain Tatiana pu consulter le dossier, a été reconnue
de Rosnay, qui décrit dans « le Monde » victime, en 2015, par un juge de la cour
comment son corps est devenu « l’en- d’appel de Versailles. En guise de répara-
nemi », tous les récits sont bons à prendre tion, elle a touché 42 000  euros, dont
pour le Réseau DES France, tant le che- 800 euros au titre de son préjudice sexuel.
min à parcourir semble long. Récemment Isabelle Granger a, elle, porté plainte il
encore, le 1er mars 2018, la ministre de la y a dix ans. Le procès n’a toujours pas eu
Santé, Agnès Buzyn, a opposé, par écrit, lieu. Mais entre-temps, courant 2014, son
une fin de non-recevoir au sénateur cancer a récidivé. « Les professeurs ont
Jean-Pierre Sueur, toujours lui, qui récla- découvert sur mon foie un nodule de la
mait pour la énième fois la création, par taille d’un pamplemousse. » Elle précise
les pouvoirs publics, d’un fonds d’indem- qu’elle est « un cas unique en médecine »
nisation. Agnès Buzyn a justifié son refus et plaisante, avec un rire en forme de poli-
au motif que «  les victimes préfèrent tesse et de courage, sur les « publications

10 OCTOBRE
mettre directement en cause la responsa- scientifiques » qui lui ont été consacrées.
bilité de l’exploitant du produit  » et Plutôt que de s’en désoler, la blonde
qu’« elles ont obtenu, au début des années Isabelle préfère y voir une infinité de pos-
2000, devant les juridictions judiciaires,
la reconnaissance et l’indemnisation de
sibles. Et une raison supplémentaire de
ne pas baisser les bras. Elle continuera à ACCORHOTELS ARENA PARIS
leurs préjudices ». Cette réponse minis- parler pour ses 80 000 « sœurs ». ■
innogeneration.bpifrance.fr
RCS 507 523 678
RETRAITES Un front de refus hétéroclite
se met en place contre

Les régimes la réforme des retraites.


Pilotes de ligne, avocats,

spéciaux agents de la RATP…


Ils craignent tous d’être

se rebiffent perdants. Non sans raison


Par BA P T I ST E L E G R A N D

52 L’OBS/N°2862-12/09/2019 EMERIC FOHLEN/HANS LUCAS


DÉCRYPTAGE

ILS DESCENDENT DANS LA RUE


“LA MORT DU MÉTIER “NOUS REFUSONS
D’AVOCAT” LA CAPITALISATION”
Christiane Féral-Schuhl, Olivier Rigazio, pilote d’Air France,
avocate à Paris, présidente du syndicat SNPL
Conseil national des Barreaux Âge moyen de départ : 62,5 ans
Âge moyen de départ : 65 ans Pension moyenne : 5 983 euros (*)
Pension moyenne : 2 322 euros (*)
« Que l’Etat veuille réunifier
« Pour les avocats, les caisses de retraite de base,
cette réforme des retraites nous l’acceptons, c’est une
est une double sanction. question d’équité. Mais l’Etat
On nous demande de veut aussi supprimer notre
cotiser plus, pour une caisse complémentaire, qui
pension inférieure. pourtant ne coûte pas un
Paris, le On prétend traiter tout centime au contribuable et
15 mars 2018. le monde de la même qui représente la moitié de
Manifestation façon – le libéral, notre pension. Pour les
pour dénoncer l’indépendant, le salarié revenus au-delà de
la baisse et le fonctionnaire – mais 120 000 euros brut, il
du pouvoir c’est impossible : quand faudrait donc se tourner vers
d’achat des vous êtes salarié, 60% des la capitalisation. Dans une
retraités. cotisations sont financées grande compagnie comme
par l’employeur, tandis Air France, les pilotes
que nous, nous en payons sauront se battre pour
l’intégralité. Cela signifie négocier une bonne retraite

P
qu’en cas de fusion complémentaire. Mais dans
our Benjamin Raigneau, le DRH de la des régimes de retraite, les petites entreprises ? Et
SNCF, toute réforme des retraites est un nos cotisations s’il y a des différences, la
danger potentiel. Les cheminots font par- passeraient de 14 à 28% concurrence sera déloyale.
tie des 15% de Français qui ne sont ni au de nos revenus brut. Notre Au passage, l’Etat ferait main
régime général des salariés ni à celui des taux de charges global basse sur nos réserves : près
fonctionnaires. Ils ont déjà lutté pour conserver leur atteindrait 60% avant de 5 milliards. Notre caisse
« régime spécial » (1). Il a donc été soulagé quand le impôt. Quelle profession joue aussi un rôle d’assureur,
gouvernement a repoussé à 2020 son projet de loi sur pourrait y survivre ? car l’aptitude médicale peut
la retraite par points… et la suppression des régimes C’est nous condamner à être perdue. Quant à l’âge de
spéciaux qui va avec. La SNCF est déjà en pleins pré- la mort économique ! départ, notre latitude est
paratifs pour l’ouverture à la concurrence, annoncée Nous voulons conserver très limitée puisque la
pour le 1er janvier, alors « tant mieux si on peut éviter notre régime de retraite réglementation nous oblige
d’avoir les deux sujets en même temps », dit-il. Mais aux autonome, d’autant plus à partir avant 65 ans pour
yeux des syndicats de l’entreprise publique, la remise qu’il est très bien géré. » des raisons de sécurité. »
en cause des acquis se joue en ce moment. La CGT (*) Ensemble des avocats retraités (*) Dont 4 504 euros brut du régime complémentaire.

DOC OBS L’OBS/N°2862-12/09/2019 53


cheminots et SUD Rail appellent donc à la grève
dès le 24 septembre.
Ils ne sont pas les seuls à s’inquiéter. C’est la RATP,
concernée de la même façon, qui ouvrira les hostilités
le vendredi 13. Premier syndicat maison, l’Unsa, pour-
tant réformiste, promet un « vendredi noir » dans les
transports publics d’Ile-de-France.
Puis, le lundi 16, ce sont les professions libérales et
les uniformes qui descendront dans la rue. Les avo-
cats, à l’initiative de la manifestation, seront rejoints
par des syndicats d’infirmières, de médecins, de
kinés… mais aussi par les pilotes de ligne, les hôtesses
de l’air et les stewards. Ils ont passé l’été à affûter leurs
arguments et ont fondé un collectif, baptisé « SOS
Retraites ». Ce sera ensuite aux grandes centrales
syndicales de battre – séparément – le pavé : Force
“CELA VA TOUCHER “QUE MACRON ouvrière manifeste le 21 septembre, trois jours avant

BIEN PLUS QUE TIENNE PAROLE !”


la CGT.

LES INFIRMIÈRES” DES MILLIARDS DE RÉSERVES


« La CGT, FO, les professions libérales aisées et les pilotes
Ghislaine Sicre, infirmière libérale Thierry Babec, agent de maîtrise, de ligne… c’est pour le moins étrange comme front de
à Mauguio (Hérault), présidente dirigeant de l’Unsa RATP lutte », raille l’un des négociateurs de la réforme, qui
du syndicat Convergence Âge moyen de départ : 55,8 ans. n’y voit, somme toute, qu’une addition de corpora-
Âge moyen de départ : 63,9 ans. Pension moyenne : 2 856 euros (*) tismes. Car si ces professions ont beaucoup à perdre
Pension moyenne : 916 euros (*) à voir leur caisse de retraite dissoute dans un régime
universel, c’est bien leur seul point commun.
« Ça ne va pas du tout, on « Le contrat social à la RATP, Comme dans la fable, il y a aujourd’hui des régimes
nous demande de cotiser c’est qu’on est embauché à un cigales et des régimes fourmis. La présidente du
plus pour un rendement salaire bas, 1 400 euros net Conseil national des Barreaux, Christiane Féral-
moindre ! Nos charges par mois, qu’on est en service Schuhl, insiste sur ce distinguo. « Notre régime de
totales passeraient à 60% de 20 dimanches par an, qu’on retraite ne coûte rien à l’Etat. Ce n’est pas un régime
nos revenus. C’est énorme, je peut commencer le travail spécial, c’est un régime autonome. » Autonome, et bien
devrais travailler jusqu’au à 3h30 une semaine et géré. Les avocats ont accumulé 2 milliards d’euros de
mois d’août pour l’Etat ! On terminer à 2h30 la semaine réserves pour garantir les pensions des décennies à
veut un système identique suivante… mais qu’en venir. Un bas de laine qui atteint même 27 milliards
pour tous ? Mais ça contrepartie nous partons d’euros pour l’ensemble des professions libérales.
supposerait d’abord que le à la retraite plus tôt que L’Etat va-t-il les leur carotter ? Ce serait la consé-
temps de travail soit les autres. C’est une quence inévitable de la fusion des régimes : « Une
identique, or nous travaillons compensation qui, caisse ne peut pas conserver ses réserves. Sinon ce serait :
plus de 50 heures par concrètement, est un revenu je donne mes dettes, je garde mes créances ? Impos-
semaine, en commençant les différé. C’est aussi une sorte sible ! », tranche un syndicaliste réformiste. A ce stade,
soins à domicile dès 6h45 le d’assurance en cas de pépin le projet prévoit en effet la création d’un « Fonds de
matin. On ne peut même pas de santé. Mais la réserves universel » afin de donner « une assurance
compenser en augmentant convergence avec le régime supplémentaire aux générations futures », tout en uti-
nos tarifs, puisqu’ils sont général a déjà commencé. lisant une partie des réserves au financement de
régulés par des conventions Sauf à accepter des pénalités mesures de transition en faveur des libéraux.
avec la Sécu. La profession financières importantes, plus Les avocats – comme les autres indépendants –
est déjà paupérisée. On ne personne ne peut bénéficier redoutent aussi un quasi-doublement de leur taux de
peut pas nous demander de à plein de l’avantage du cotisation. Sur le papier, il n’y a pas de quoi s’inquié-
maîtriser les dépenses de statut. Et là, on n’a pas encore ter : chacun paiera 28% de ses revenus pour assurer
santé, d’aider à désengorger fini d’appliquer la précédente ses vieux jours, comme le propose le haut-commis-
les urgences, de participer à réforme qu’on veut en lancer saire aux retraites Jean-Paul Delevoye dans son rap-
la continuité des soins toute une nouvelle ? Macron nous port. Mais alors que les cotisations des salariés sont
l’année, et en même temps a répété qu’il ne comptait prises en charge à 60% par leur employeur, les libé-
doubler nos cotisations. » pas faire d’économies sur raux devront en payer l’intégralité eux-mêmes. Consé-
(*) Pension moyenne versée par la Carpimko la tête des gens. Qu’il tienne quence ? Une perte de pouvoir d’achat, à moins de
(infirmiers, kinés, podologues…). Les infirmières parole ! » prévoir des contreparties, sous forme de baisse de la
touchent aussi une retraite du régime général. (*) Nouveaux retraités en 2017. CSG ou de baisse de la TVA.

54 L’OBS/N°2862-12/09/2019 DOC OBS


DÉCRYPTAGE

Les avocats paient aujourd’hui des cotisations plus naires et régimes spéciaux). Aujourd’hui, alors que la
faibles que les autres Français, pour un rendement retraite moyenne en France est de 1 649 euros, la pen-
plus élevé. Par quel miracle ? La réponse tient en un sion moyenne des régimes spéciaux s’élève à
mot : la démographie. Les avocats sont de plus en plus 2 160 euros brut, selon la Drees. La différence est
nombreux. On compte donc 4,3 cotisants en activité encore plus grande pour ceux qui sont partis en 2017 :
pour un retraité, contre 1,7 dans le régime général. Or, 2  856  euros à la RATP, 2  271  euros à la SNCF,
ce ratio finira fatalement par baisser. « Que se passe- 3 280 euros dans les IEG. Cet écart s’explique en par-
rait-il par exemple si les procédures légales étaient tie, souligne la Cour des Comptes, par les niveaux de
numérisées ? Le nombre d’avocats pourrait se réduire », qualifications. La proportion de cadres, d’ingénieurs
souligne l’une des négociatrices de la réforme. Jean- “LES FOURMIS et d’agents qualifiés y est en effet importante.
Paul Delevoye ne dit pas autre chose : « La question L’âge de départ est aussi plus précoce : 56,9 ans
est de savoir si l’on peut promettre à nos enfants ou D’AUJOUR- en moyenne à la SNCF, 55,7 ans à la RATP (en 2017),
petits-enfants que leur retraite sera garantie par leur
profession », confie-t-il. « Si, demain, les étudiants en
D’HUI 58,9  ans dans les IEG (en  2018), soit nettement
moins que les 62,1 ans de la moyenne des Français.
médecine veulent devenir salariés plutôt que libéraux, PEUVENT ÊTRE Cet âge tend toutefois à augmenter depuis les
c’est la fin du régime de retraite des médecins libéraux. »
« Les fourmis d’aujourd’hui peuvent être les cigales
LES CIGALES réformes votées sous Sarkozy et Hollande. « Un
nouvel entrant sur le marché du travail, quand il par-
de demain », résume Frédéric Sève, le « Monsieur DE DEMAIN.” tira à la retraite, aura travaillé la même durée qu’un
Retraites » de la CFDT. La preuve : lors de la création salarié du régime général », indique Nicolas Mitja-
du régime général, en 1945, les agriculteurs, alors fort FRÉDÉRIC SÈVE, LE vile, directeur de la Cnieg (Caisse nationale de
nombreux, avaient conservé leur propre caisse. ”MONSIEUR RETRAITES” Retraite des Industries électriques et gazières).
Aujourd’hui, il reste seulement 1,1 million d’agricul- DE L A CFDT Avec la retraite par points, l’âge minimum de départ
teurs actifs pour 3,3 millions de retraités ! Leurs pen- serait de 62 ans, mais des départs anticipés seraient
sions sont donc minuscules, et en plus, leur caisse ne possibles selon la pénibilité des métiers. La CGT
tient le coup que grâce à la solidarité nationale. n’y voit rien d’autre qu’une agression : « Tout ce que
veut le gouvernement, c’est réduire la part des
“LA FIN DES RÉGIMES SPÉCIAUX” dépenses de retraites dans le PIB. »
D’autres professions sont aussi sous perfusion. A la Il est vrai que ces régimes coûtent cher, comme
SNCF, à la RATP et dans les anciennes entreprises le rappelle la Cour des Comptes : 5,5 milliards d’eu-
nationalisées de l’énergie (EDF et Engie, qui relèvent ros par an. Ce déficit est dû pour moitié à la struc-
du régime de retraites des IEG, les Industries élec- ture démographique de ces caisses, mais le gouver-
triques et gazières), les régimes spéciaux de retraites nement devra le réduire s’il veut viser l’équilibre du
sont un des acquis les plus âpre- futur régime en 2025. Paru en
ment défendus par les salariés. Ils juillet dernier, le rapport de la
sont au cœur du fameux « sta- Cour des Comptes est tombé à
tut », lui-même marqueur d’une pic pour donner des arguments
Régime
identité sociale. « C’est l’une des général à l’exécutif. «  La Cour des

67%
dernières choses qui nous reste », Comptes fait de la politique ! »,

16,2 MILLIONS
souligne Thierry Babec, de l’Unsa dénonce un syndicaliste.
RATP. Hors de question d’y Pour l’heure, salariés des
renoncer ? Et pourtant, les syndi- régimes spéciaux et professions

DE RETRAITÉS *
cats de la SNCF ont dû s’y libérales se retrouvent sur un
résoudre. Malgré l’ampleur des point : la volonté de montrer les
grèves au printemps 2018, les muscles. Et la suite ? Le gouver-
nouveaux salariés de la compa- nement fait tout pour ralentir le
gnie ferroviaire vont être embau- Fonction tempo. L’acte deux de la concer-
publique

17%
chés sans le fameux statut. Et les tation vient seulement de s’ouvrir
plus anciens, que deviennent-ils ? et aucun projet de loi n’est
Le rapport Delevoye ne fait pas Autres attendu avant les municipales du

1%
dans la nuance, puisqu’il pro- Agriculteurs mois de mars. Comme le souligne
clame purement et simplement (MSA) un des responsables du groupe

7,5%
Libéraux Indépendants Régimes dits

1%
« la fin des régimes spéciaux » ! (SSI) des députés LREM, « on aurait
“spéciaux”**
3% 3,5%
Selon le projet, la pension de tort de sous-estimer la difficulté
retraite dépendra du nombre de de cette réforme. Mais au moins,
points accumulés tout au long si la manif de la CGT fait flop, on
d’une carrière, et non plus sur la *Retraités de droit direct en 2017, hors pension de réversion, classés par régime principal saura que la voie est libre ». ■
base des 25 meilleures années d’affiliation (33% des retraités ont plusieurs pensions).
(1) Les « régimes spéciaux » de salariés, définis au sens strict
** SNCF, RATP, Cnieg, Banque de France, marins, mines, prêtres, clercs de notaires…
(régime général) ou des six der- (SNCF, RATP, marins, Banque de France, cultes…) représentent
SOURCE : DIRECTION DE LA RECHERCHE, DES ÉTUDES,
niers mois de salaire (fonction- DE L’ÉVALUATION ET DES STATISTIQUES (DREES), JUIN 2019. 3,5% des retraités.

L’OBS/N°2862-12/09/2019 55
AU BORD DE LA
DÉPARTEMENTALE
QUI  MÈNE AUX SERRES
DE LA CHAPELLE-
DES -FOUGERETZ
(ILLE-ET-VILAINE).
PORTFOLIO

BRETAGNE

Aux portes de Rennes, d’étranges dégradés fuchsia et or illuminent le ciel.


Ils proviennent des éclairages artificiels émanant de grandes serres
à tomates voisines. Une  pollution lumineuse qui déboussole les campagnes
alentour, comme le révèlent les photos de Charlène Florès
CHARLÈNE FLORÈS L’OBS/N°2862-12/09/2019 57
LES BUS DES
VILLES VOISINES
TRANSPORTENT
LEURS PASSAGERS
AU PETIT MATIN
DANS UNE LUMIÈRE
SURRÉALISTE.

58 L’OBS/N°2862-12/09/2019 CHARLÈNE FLORÈS


PORTFOLIO

LOMSAN ET TIMOUT,
ORIGINAIRES DU TIBET,
RAMASSENT LES TOMATES
DANS LES SERRES.
L’INDUSTRIE MARAÎCHÈRE
EMPLOIE DE NOMBREUX
TRAVAILLEURS IMMIGRÉS
OU DÉTACHÉS.

L’ÉCLAIRAGE
LED SE  DIFFUSE
JUSQU’AU LEVER
DU JOUR, POUR SE
DILUER ENSUITE
DANS LE CIEL BLEU.

M
es photos n’ont fait l’objet d’aucune
retouche couleur et aucune n’a de
filtre. » La précision a son impor-
tance pour bien savourer les clichés
de la Bretonne Charlène Flores. Car
les couleurs qui dansent devant son objectif sont
tout bonnement stupéfiantes. Dame Nature serait-
elle donc capable de produire ces tendres dégradés
de rose, de violet et d’or dans les cieux d’Armo-
rique ? La réponse, hélas, est non. Ces paradis sont
L’INTENSITÉ absolument artificiels et ceux qui les déploient
DES LED PEUT n’ont rien d’artistes contemporains : ce sont des
ÊTRE RÉGLÉE maraîchers qui ont recours aux éclairages LED
POUR APPORTER pour faire pousser, plus vite et à moindre coût, leurs
UNE QUANTITÉ DE tomates cultivées sous serre. « Pour produire des
LUMIÈRE ADAPTÉE tomates toute l’année, on les chauffe, on leur diffuse
AUX BESOINS DES du CO2 et on offre un ‘‘complément d’éclairage’’,
LÉGUMES ET LES explique la photographe. Le procédé n’est pas récent,
FAIRE POUSSER mais l’utilisation de ces LED roses et bleues en
PLUS VITE. Bretagne remonte à 2015. »

L’OBS/N°2862-12/09/2019 59
Des tomates en hiver : le concept a déjà de quoi LES ÉTABLES
énerver les citoyens qui n’ont pas perdu tout bon sens. DES VACHES, QUI NE
Mais il y a pire : ces éclairages constituent en soi une SONT PAS FERMÉES,
pollution lumineuse. « Un astrophysicien m’a expliqué SONT ÉCLAIRÉES
que ces serres ont, à elles seules, une radiance [« bril- TOUTE LA NUIT.
lance », NDLR] soixante fois plus intense que celle de
la ville de Rennes, toute proche, qui compte pourtant
250 000 habitants ! » Une catastrophe pour les orga-
nismes environnants, flore et faune, dont les rythmes
circadiens (l’horloge biologique) sont détraqués par
ces faux jours rosâtres. Sommeil, prédation, crois-
sance, reproduction… tout est, chez eux, déboussolé.
« Et des travaux scientifiques démontrent que chez
l’humain, la pollution lumineuse est suspectée de
contribuer à l’augmentation des cancers hormono-
dépendants [seins et
prostate, NDLR] », note
Charlène Flores. Mais
aussi de la dépression
et du diabète. Difficile
de ne pas faire de ces
aurores boréales
« façon LED » une
parfaite métaphore de
notre société de
consommation : cha-
toyante, scintillante,
séduisante… mais cri-
minelle pour la planète. ÉRIC, RIVERAIN :
ARNAUD GONZAGUE « LE  PROBLÈME,
CE N’EST PAS LA
LUMIÈRE, CE SONT
LES OISEAUX QU’ON
ENTEND CHANTER
TOUTE LA NUIT. »

ANNE- GAËLLE,
MARAÎCHÈRE BIO :
« CERTAINES NUITS
D’HIVER, ON VOIT
LE HALO ROSE
JUSQU’À CHEZ MOI,
À  30 KILOMÈTRES. »

MALGRÉ LA POSE DE PANNEAUX


OCCULTANTS, CENSÉS LIMITER
LA DIFFUSION DE L’ÉCLAIRAGE LED,
UN  ROSE FUSCHIA INTENSE
ÉMANE TOUJOURS DES SERRES
QUAND LE JOUR SE LÈVE.

60 CHARLÈNE FLORÈS
PORTFOLIO

SUR LES CHEMINS


LA NUIT, ON  VOIT
COMME EN PLEIN JOUR.

61
SOMMAIRE
p. 67
L’islam en désaccord
IDÉES

Le matriarcat est-il l’avenir de l’homme ?


Traduite en France pour la première fois, la philosophe féministe Heide Goettner-Abendroth
assure que des sociétés conduites par les femmes ont existé et invite à s’en inspirer. Entretien
Propos recueillis par V É RO N I Q U E R A D I E R

O
uvrir l’étonnant livre de Heide naires. C’est un engagement affiché et revendiqué tan-
Goettner-Abendroth, «  les Sociétés dis que les tenants de la science « officielle » vou-
matriarcales. Recherches sur les cultures draient faire croire qu’ils n’ont ni préjugés, ni parti
autochtones à travers le monde », c’est pris ! Dans mon livre, je raconte quelques-unes des
plonger dans un univers mystérieux. mises en scène de reliques préhistoriques, parfois
Depuis les années 1980, cette philosophe allemande, invraisemblables, auxquelles se sont livrés certains
pionnière des women studies, a réalisé de longues archéologues pour donner crédit à leurs hypothèses
immersions dans des sociétés mal connues et mal patriarcales. Les women studies ambitionnent d’amé-
décrites : les Iroquois, les Musuo du sud-ouest liorer la situation des femmes mais cela n’in-
de la Chine, les Kunas de Colombie, et aussi firme en rien leur caractère scientifique.
des peuples de Polynésie, du Mexique et Tirant profit de ma solide formation, j’ai éla-
d’autres parties du monde. Dans l’ouvrage boré une méthodologie permettant d’étudier
volumineux qui sort en français, la philosophe de façon rigoureuse les sociétés matriarcales
fait la synthèse de cet immense savoir en choi- et les concepts qui les fondent, au croisement
sissant de s’attarder sur une vingtaine de ces de nombreuses disciplines, histoire, sociolo-
peuples. Elle présente les modes de pensée, gie, archéologie, anthropologie. Pour cela, j’ai
l’origine et la cohérence de leurs pratiques dû quitter l’université et créer un centre de
politiques, sociales, religieuses, familiales, recherche indépendant.
amoureuses si radicalement différentes des Vous reprochez notamment aux ethno-
nôtres. Ce qui réunit ces sociétés, c’est d’être logues et aux anthropologues de ne s’in-
« matriarcales », ou de l’avoir été autrefois. Le téresser qu’aux hommes …
terme « matriarcat » a chez elle une significa- Imaginez des chercheuses qui ne parleraient
tion « égalitaire » : ces sociétés sont organisées qu’aux femmes pour décrire l’ensemble d’une
par les femmes, mais non dominées par elles. A 78 ans, Née en 1941, société… Que dirait-on ! En Amérique du Nord, où les
Heide Goettner-Abendroth arbore de longs cheveux l’épistémologue sociétés matriarcales sont aujourd’hui très actives, très
gris de squaw et un sourire un peu timide, mais réplique HEIDE impliquées, une chercheuse iroquoise m’a raconté
avec punch et ténacité, cuirassée de longue date contre GOETTNER- ceci : « Quand le premier chercheur blanc est arrivé chez
les railleries et procès en sorcellerie. En exclusivité, elle ABENDROTH nous et a commencé à discuter seulement avec les
a répondu aux questions de « l’Obs ». a enseigné dix ans hommes, nous n’avons pas été surprises, nous avons
Votre démarche est-elle scientifique ou plutôt à l’université pensé que les chercheuses viendraient ensuite parler avec
militante, comme certains vous le reprochent de Munich. Elle l’a nous, mais elles ne sont jamais venues ! » Elle m’a aussi
parfois ? demandé : « Comment les Blancs peuvent-ils croire
quittée pour fonder
Pendant mon doctorat en philosophie des sciences, qu’ils connaissent notre propre histoire ? Elle court sur
son propre centre
j’ai pris conscience que les systèmes philosophiques des milliers d’années, comme en Europe. »
de recherche. Elle est
ne parlaient que de « l’homme », supposé représenter Cependant, le principe même de société matriar-
à lui seul toute l’humanité. A aucun moment, ils ne l’auteure de nombreux
cale reste largement rejeté par la communauté
s’adressaient à moi, une femme. J’ai été saisie d’ennui ! ouvrages édités en
scientifique. Que lui répondez-vous ?
Parallèlement, je lisais énormément en bibliothèque. allemand et publie ce Le pouvoir académique ostracise de bien des façons
Je suis tombée sur différents travaux consacrés au 19 septembre « les celles et ceux qui ne « collent » pas à ses dogmes. Et les
matriarcat, et j’ai découvert que c’était un champ très Sociétés matriarcales. jeunes chercheurs qui voudraient s’intéresser à ces dis-
étendu, varié, dont il n’était jamais question. Quand Recherches sur les sidents sont écartés, freinés dans leur carrière. J’ai
j’ai essayé d’ouvrir la discussion avec mes enseignants, cultures autochtones enseigné dix ans à l’université, j’ai eu le temps de voir
ils m’ont cloué le bec : ce n’était pas « intéressant », pas à travers le monde » comment les choses fonctionnent. Ensuite, il faut s’en-
«  scientifique  ». Le sujet était tabou et il le reste aux Editions Des tendre sur le sens du mot « matriarcat ». Ces sociétés
aujourd’hui. Sous couvert de neutralité, d’impartialité, Femmes. ne sont pas « dominées » par les femmes au sens où les
l’université et ses mandarins discréditent tout ce qui nôtres le sont par les hommes. Elles sont égalitaires,
les dérange. C’est une question de pouvoir, pas de sans hiérarchie. Simplement, les femmes ont la capacité
science. Bien sûr, dans mes écrits, je prends claire- de donner la vie et, pour cette raison, font l’objet d’un
ment position en faveur de celles et ceux qui subissent grand respect et d’une vénération d’où dérivent des
l’oppression patriarcale depuis des siècles, des millé- valeurs morales et spirituelles fondamentalement

✎ ALINE BUREAU POUR “L’OBS” L’OBS/N°2862-12/09/2019 63


IDÉES

DES HYPOTHÈSES DISCUTABLES différentes des nôtres. Pour saisir leur fonctionne-
Par Jean-Paul Demoule, archéologue* ment, il faut rentrer intimement dans la vie et les repré-
sentations d’un peuple, les étudier de l’intérieur. C’est
On peut faire deux lectures instituant un certain ce que je fais depuis plus de trente ans, mais les scien-
de l’ouvrage de Heide Goettner- relativisme, où le point de vue le tifiques qui rejettent l’existence du matriarcat n’ont pas
Abendroth. La première est plus recevable sur une société lu ces travaux.
plutôt critique. Dans une est celui de ses membres. De Leur objection la plus fréquente, c’est que même
tradition assez germanique fait, l’auteure s’appuie parfois dans les sociétés matrilinéaires, le pouvoir poli-
de synthèse à la fois sur certains travaux tique serait aux mains de chefs le plus souvent
évolutionniste et diffusionniste, autochtones, tels ceux de masculins. Qu’en est-il  ?
l’auteure suppose une époque l’universitaire et anthropologue Ces chefs n’ont qu’un rôle de représentant, ils ne
matriarcale de l’humanité américaine Barbara Alice dirigent pas la vie du clan. Les décisions sont fondées
originelle, éminemment Mann, d’origine iroquoise sur le consensus et se prennent à l’unanimité. Ces socié-
pacifique et créatrice. Puis les sénéca. tés reposent sur un prototype fondamental, celui d’une
hommes auraient peu à peu pris Mais il y a une seconde lecture mère veillant sur ses enfants. Elles doivent se soucier
le pouvoir, mais des îlots possible. Même si ses sources de chacun, en prendre soin, le protéger, assurer sa
matriarcaux subsisteraient à sont variées, voire hétérogènes subsistance, qu’il s’agisse des humains, des animaux ou
travers le monde. Ils se seraient – ethnologues et historiens, de la nature dans son ensemble. Ces valeurs spirituelles
diffusés notamment depuis journalistes, voyageurs, sont communes à tous, hommes, femmes. Ainsi, si un
l’Asie du Sud-Est, à travers aventuriers et artistes –, son homme désire prendre des responsabilités, jouer un
toute l’Océanie pour atteindre mérite est de faire découvrir rôle de représentant, ce qui n’en fait donc pas pour
les côtes de l’Amérique du Sud, des peuples plus égalitaires autant un chef, il doit démontrer les qualités d’une
et remonter jusqu’au Canada, entre les sexes (les « genres »). bonne mère. Les femmes sont au centre de la filiation,
ce que confirmeraient des Elle s’inscrit ainsi dans de la transmission des biens. La famille et le clan s’ins-
monuments mégalithiques. le courant actuel de tallent et s’organisent autour d’elles. Les relations de
Ces hypothèses du milieu du l’« anthropologie anarchiste », pouvoir existent bien sûr, et chacun joue un rôle diffé-
xixe siècle font l’objet de vives celle de James C. Scott (voir son rent selon son genre, son âge, mais ces différences ne
objections comme celles du récent « Homo Domesticus »), sont pas des hiérarchies. Personne n’est considéré
regretté Alain Testart dans David Graeber, Marshall Sahlins comme « supérieur » ou « meilleur ».
« la Déesse et le grain » (2010). ou Pierre Clastres – mais aussi Comment se prémunissent-elles des inégalités ?
L’un des intérêts du livre est de l’anthropologue marxiste Personne ne doit être laissé de côté et cela crée un
de proposer une définition Christian Sigrist, sur lequel elle certain niveau de bien-être pour tous. C’est une éco-
renouvelée du matriarcat. s’appuie, qui eut la mauvaise idée nomie d’entraide, de partage où chacun doit avoir la
Il s’agit bien de sociétés de ne publier qu’en allemand même part pour éviter querelles, disputes, guerres et
matrilinéaires et matrilocales, mais a étudié comment certaines il faut toujours rétablir l’équilibre, dans tous les
c’est-à-dire où la résidence est sociétés africaines traditionnelles domaines, y compris l’économie. Si un village a connu
celle de l’épouse et où noms et ont tâché d’encadrer les excès du une récolte particulièrement abondante, des chasses
biens se transmettent par les pouvoir. Tous ont travaillé et fructueuses, il ne va pas chercher à accumuler mais
femmes. Mais elles n’y ont pas travaillent sur une question va organiser des rituels, des célébrations nombreuses
le « pouvoir » au sens fondamentale : le pouvoir et où sont invités les villages voisins et le surplus est vite
dominateur, voire violent, l’inégalité sont-ils inhérents épuisé. Comme le sacré est immanent, il n’y a pas de
du terme. Elles exercent une à la nature humaine, et notion de transcendance, ni de richesses à trans-
autorité, notamment dans le irréversibles ? Des peuples se mettre : celui qui meurt renaîtra, reviendra, les morts
domaine politique, religieux, sont-ils efforcés de mettre en font partie de la vie. Tout nouveau-né est un ancêtre
mais aussi économique, place des mécanismes pour les qui renaît. Il n’y a pas d’enjeu de prestige, de renom-
puisqu’elles possèdent souvent contrer ? Leur réponse est mée. Personne ne peut accumuler richesse ou pou-
la terre. Il est vrai aussi que la « oui », même si ces tentatives voir, à l’inverse, avoir une attitude « pro sociale »,
plupart des ethnologues ayant ont été le plus souvent fragiles et comme inviter ses voisins à une fête pour partager sa
été des hommes, ils ont souvent éphémères. Et si l’on admet que bonne fortune, est vu comme un honneur.
été exclus de tout un pan de la la domination la plus Pour autant, hommes et femmes y mènent des
vie de ces sociétés, et en fondamentale est celle des existences très différentes, avec une séparation
particulier des cérémonies et hommes sur les femmes, il est des tâches.
activités propres aux femmes. important d’inventorier les Chaque sexe possède son champ d’action mais ils ne
Le féminisme de l’auteur, sociétés qui ont su s’y opposer. sont pas fixes et varient selon les sociétés. Dans les îles
flirtant avec un certain « new C’est ce que fait ici Heide Tonga, en Polynésie, par exemple, les hommes
age », se situe au sein du courant Goettner-Abendroth, avec soin. prennent soin des enfants, préparent la nourriture et
postmoderne qui a fortement * Auteur notamment de « Mais où sont passés les Indo- servent à table. Chez certains peuples, les femmes
marqué les sciences humaines, Européens ? » et « Trésors. Les petites et grandes découvertes cultivent, construisent les maisons, ou bien sont cha-
notamment anglo-américaines, qui font l’archéologie ». manes, dans d’autres, ce sont des tâches masculines.

64 L’OBS/N°2862-12/09/2019
IDÉES

ancien. Comme l’a montré l’anthropologue


Claude Meillassoux, durant le paléo-
lithique, les humains vivaient en petits
groupes d’âge où chacun faisait ce qu’il pou-
vait, sans spécialisation. Ils étaient très
ouverts, on passait facilement de l’un à
l’autre. Sitôt que les groupes se sont séden-
tarisés avec l’agriculture, la question de la
généalogie et de la lignée s’est posée, celle
des femmes étant la seule certaine. Et
lorsque les humains ont découvert la lignée
maternelle, ils l’ont prolongée dans l’au-
delà, jusqu’à la première ancêtre, une sorte
d’Eve originelle. Chaque clan vénérait son
ancêtre, mais cela pouvait être aussi une
rivière ou une montagne puisque tout est
sacré, chaque brin d’herbe, chaque caillou.
La terre a été vue comme une grande
déesse, la terre mère, une entité sacrée dont
tous les humains font partie.
Vous n’en parlez pas dans ce livre,
mais une telle conception de l’origine
Nous devons sortir d’une vision essentialiste de la de l’humanité, du monde, peut-elle expliquer les
femme et de l’homme. innombrables statuettes féminines et les dessins
D’ailleurs, vous racontez que dans certaines de vulves retrouvés dans les grottes du paléo-
sociétés, comme à Juchitán de Zaragoza, ville lithique ?
du nord du Mexique, les enfants peuvent choisir Les idées religieuses changent rarement, elles se trans-
leur genre. mettent de génération en génération et on peut imagi-
Si un petit garçon dit à sa mère qu’il souhaite être une ner que les premières croyances étaient déjà celles-ci.
fille, elle ne s’en émeut pas, cela lui fait juste une fille de Ces figurines ont surtout été retrouvées sur des autels,
plus ! Elle l’habille en fille et lui confie des tâches qui elles doivent donc avoir une signification spirituelle, et
sont habituellement dévolues aux filles. Et si une fille ne peuvent représenter des femmes ordinaires. D’au-
souhaite être un garçon, ce qui est très rare, pas de pro- tant qu’elles trônent parfois sur un lion ou bien tiennent
blème non plus. Les individus peuvent choisir. Dès lors une panthère entre leurs bras. Pour moi, ces statuettes
que n’existent pas de hiérarchies entre les sexes, cela féminines présentent fréquemment les caractéris-
ne pose aucune difficulté, alors que ces sujets d’identité tiques de déesses. Seulement tous ceux qui étudient
sont si compliqués pour nous. cette possibilité sortent de la « ligne », de l’idéologie
Et c’est ainsi, pensez-vous, qu’étaient organisées officielle et voient leurs travaux méprisés, ridiculisés.
les premières sociétés humaines ? Je pense notamment à la grande archéologue des
On ne peut pas l’affirmer à partir des reliques qui nous années 1960, Marija Gimbutas, qui a étudié des milliers
sont parvenues. J’ai formé cette hypothèse grâce à mes de ces statuettes et établi de façon très solide les liens
travaux sur les sociétés actuelles, en m’appuyant sur et les ressemblances entre ces déesses du néolithique
des découvertes récentes et sur les analyses de l’ADN et celles de Crète ou de Kabylie 2 000 ans plus tard.

1, /Ê
/ Ê/,-Ê
 ,
���� �� ���
� ����
�� ������ �� �
��� �� ���
� � ���
� ���� ���������

� �������
��������� �� ����
����� � � ��
� ���� �� �� ��� ��
�������� � ��� � ��� �� �� ������� �� �� ����
�� ���� � ����� ��� ��� ������� � �

,°
ä£Ê{ÎÊx{Ê{ÓÊäx
ÜÜÜ°> ̵Õ>ÀiiÝ«iÀÌ«>ÀðvÀ
 -- V Ì>VÌJ> ̵Õ>ÀiiÝ«iÀÌ«>ÀðvÀ

✎ ALINE BUREAU POUR “L’OBS” L’OBS/N°2862-12/09/2019 65


commençant mes recherches, je n’imaginais pas à quel
point les valeurs prônées par une société influencent le
comportement de chacun. Si elle promeut le soin, l’at-
tention aux autres, l’entraide ou, au contraire la compé-
tition, le pouvoir, l’affrontement, cela change tout. Oui,
certains peuvent se montrer agressifs, avec des enjeux
de pouvoir mais personne n’est jamais laissé à lui-même,
y compris après un acte de violence. Chacun vient pro-
poser son aide pour résoudre la situation alors que chez
nous, les auteurs de violences sont mis à l’écart, parfois
leur famille aussi et cela empire encore les choses. Dans
un clan matriarcal, tout le monde est concerné par ce
qui arrive aux uns ou aux autres et même les clans voi-
sins peuvent venir à la rescousse pour proposer leur
aide. C’est une bonne façon de favoriser la paix. Et si le
problème ne trouve pas de solution, on recourt à des
rituels pour restaurer l’équilibre, la paix comme des
simulacres de combats ou bien des compensations.
Pourtant, certaines tribus d’Amazonie sont
réputées particulièrement guerrières  ?
Nous avons tendance à regarder les sociétés tradition-
nelles comme si elles ne possédaient pas leur propre
histoire, une longue histoire. Celle-ci existe et il faut
l’étudier très soigneusement, même si elle est trans-
mise par tradition orale. Toutes ne sont pas matriar-
cales. Les Yanomami par exemple, présents sur le
continent américain depuis très longtemps, sont vio-
Pourtant, les historiens ont bien accepté
l’existence des déesses grecques et romaines
“CHAQUE lents, mais c’est aussi un peuple profondément
jouant des rôles importants. PEUPLE patriarcal depuis bien avant la colonisation, même si
Ils n’ont pas eu le choix ! Des sources écrites ne permet-
taient pas d’en douter. Mais malgré des éléments de
POSSÈDE celle-ci a pu l’accentuer de diverses façons.
Comment le patriarcat a-t-il partout émergé et
preuve encore plus convaincants, plaidant pour le culte SA PROPR E triomphé ?
de déesses à des époques plus reculées, ils ne peuvent HISTOIR E. Un changement aussi considérable n’est pas survenu
pas l’admettre. Cela entre trop en contradiction avec d’un coup, ni pour une cause unique sur les différents
nos représentations et nos valeurs actuelles. IL N’Y A continents, à l’intérieur de tel ou tel groupe. Chaque
De par le monde, à combien estimez-vous les per- PAS UNE peuple, chaque société possède sa propre histoire, ses
sonnes vivant aujourd’hui dans des sociétés particularités et il n’y a pas une origine unique au
matriarcales ?
OR IGINE développement du patriarcat. Ce que nous savons en
Elles ont été détruites ou fragilisées par des siècles de UNIQUE AU revanche avec certitude, c’est ce qui conduit à la des-
colonialisme et de domination patriarcale. En Europe truction des dernières sociétés matriarcales : la mon-
elles ont presque totalement disparu mais différentes DÉVELOPPE- dialisation, le modèle ultralibéral et l’essor du tou-
sources, notamment les archives impériales chinoises, MENT DU risme de masse.
montrent combien elles ont été nombreuses. Certaines
survivent encore, et pas nécessairement dans des îles
PATR IAR- Que gagnerions-nous à nous inspirer d’elles  ?
Nous pourrions grandement améliorer nos existences
mais parfois au beau milieu du monde « moderne ». La CAT.” et cela vaut pour les hommes autant que pour les
ville Juchitán de Zaragoza, au Mexique, compte ainsi femmes : comment continuer à vivre dans un tel isole-
10 000 habitants, juste à côté de l’autoroute Panaméri- ment ? Cela nous rend malheureux et nous détruit à
caine. Leur niveau de vie est plus élevé que dans le reste petit feu. Il n’est bien sûr pas question de recréer les
du pays et ces femmes sont très militantes, elles clans d’autrefois, nous vivons en familles nucléaires et
résistent avec un courage incroyable. Environ 3 mil- même celles-ci éclatent aujourd’hui mais nous pour-
lions de personnes vivent dans une société matriarcale rions recréer de nouveaux groupes par affinités, enga-
et à peu près autant perpétuent leur culture tout en gements communs qui s’entraident. Pour ne donner
exerçant des professions telles que médecin ou avocat qu’un exemple, les jeunes mères élevant seules leurs
dans de grandes villes, notamment en Indonésie. enfants qui sont si importantes pour notre avenir,
Sont-elles étrangères à toute forme de violence ? représentent le maillon le plus pauvre, le plus vulné-
Bien sûr que non. Ce mode de vie ne fait pas d’elles des rable dans nos sociétés. Elles pourraient se regrouper,
anges, les êtres humains sont les mêmes partout ! Sim- choisir d’habiter les mêmes quartiers, les mêmes
plement, je constate combien ces peuples sont plus immeubles et changer ainsi la donne, enclencher
doués que nous pour favoriser la bonne entente. En d’autres dynamiques. ■

66 L’OBS/N°2862-12/09/2019 ✎ ALINE BUREAU POUR “L’OBS”


IDÉES

L’islam en désaccord
comme moi, qui considèrent que la civili-
sation islamique a apporté à la culture
mondiale beaucoup moins que ce que cer-
Rémi Brague est catholique, Souleymane Bachir Diagne tains médias véhiculent. Enfin, seront
taxés d’islamophobie des philologues ou
est musulman. Tous les deux sont philosophes et fins connaisseurs des historiens qui affirment, par exemple,
du Coran. Dans “la Controverse”*, qui sort chez Stock, ils croisent le fer. que le Coran a eu plusieurs auteurs, tous
Voici, en exclusivité, trois extraits de leur dialogue véhément. humains […]. Ce sont des savants qui
PA R M A R I E L E M O N N I E R
appliquent au Coran et aux débuts de
l’islam la méthode historicocritique.
Par ailleurs, le terme de « phobie » est
VOUS AVEZ DIT ISLAMOPHOBE ? de ce phénomène est celle qui affirme emprunté à la psychiatrie. […] Les gens
Souleymane Bachir Diagne que, en ces temps de terrorisme, est venu qui n’aiment pas les Arabes, je ne les
Les agressions contre les musul- le moment d’abandonner le précaution- considère pas comme des fous mais
mans, et en particulier les musulmanes, ont neux « politiquement correct ». Ces per- comme des imbéciles. Autant je me per-
augmenté dans un certain nombre de pays. sonnes qui prétendent refuser de se lais- mets d’avoir une opinion sur l’islam en
Aux Etats-Unis où je vis, comme ailleurs, ser censurer par la doxa du politiquement tant que religion, autant je ne me permet-
les incidents d’arrachage de voile de musul- correct ne manifestent qu’une chose  : trais pas d’avoir une opinion sur les
manes se sont multipliés. C’est également l’idée simple qu’il faut traiter les autres musulmans. Malheureusement, beau-
un fait qu’il y a de grands médiateurs de ces avec respect est en train de disparaître coup de gens ne s’embarrassent guère de
sentiments de rejet vis-à-vis de l’islam. Il ne chez beaucoup, victime de cette attitude telles subtilités. Ils confondent Arabes et
s’agit donc pas seulement d’atmosphère. prétendument « décomplexée ». musulmans. C’est amusant quand on sait
Certains partis politiques en ont fait un pro- Rémi Brague C’est un mot dont le but est que les Arabes ne forment qu’approxima-
gramme. Ils se sont même largement d’empêcher de penser. En tant que philo- tivement dix pour cent de la population
constitués sur le rejet de l’islam. […] sophes, nous n’aimons pas ce genre d’inti- musulmane dans le monde, et que tous
Certains rusent. Ils prétendent que, en midation. Le terme « islamophobe » […] les Arabes ne sont pas musulmans : ils
s’attaquant à l’islam, ils s’attaquent à une met dans le même sac des attitudes très sont chrétiens ou encore yézidis, s’il en
idéologie, et non aux musulmans eux- différentes. D’abord, il désigne la bêtise reste encore. Il ne faut pas être très malin
mêmes. Cette distinction est ultimement raciste. Jacques Chirac évoquait en 1991 pour penser qu’arracher son voile à une
oiseuse. Il s’agit de se dédouaner d’un « le bruit et l’odeur » du voisin musulman femme est, en toute hypothèse, très con.
racisme réel et de se « couvrir » sur le plan ou noir. Ce niveau est vraiment au-dessous Vous voudrez bien excuser ce terme tech-
légal. Une autre version, plus agressive, de la ceinture. Ensuite, […] des personnes nique…

✎ SARAH NYANGUÉ POUR “L’OBS” ÉDOUARD CAUPEIL/PASCO L’OBS/N°2862-12/09/2019 67


IDÉES

LE CORAN ET LA VIOLENCE faut également dis- Spécialiste de faut rappeler que, de la même manière qu’il
S. B. D. J’ai aimé la réponse du tinguer les statuts philosophie antique faut s’interdire les « histoires juives » lors-
pape François qui a dit récem- sociaux : la femme et médiévale, qu’on n’est pas juif, il n’est pas indiqué de
ment : « Si je parle de violence islamique, je signifie l’épouse RÉMI BRAGUE raconter des histoires africaines lorsque
dois parler de violence catholique. » légitime. Le est professeur à la l’on n’a pas, pour reprendre ici la chanson
R. B. C’était une stupidité de la part du nombre de concu- Sorbonne. Il a écrit de Boris Vian, « l’élégance d’être nègre ».
pape ! […] bines, en revanche, de nombreux Vous avez justement rappelé, Rémi,
S. B. D. J’avais au contraire le sentiment que n’est pas limité. ouvrages dont qu’il y a plusieurs sens du mot islam : reli-
le pape s’était exprimé de manière univer- Vous avez raison de « Modérément gion et société. Et il existe beaucoup de
selle. Le pape connaît parfaitement l’his- dire qu’il y a une moderne » (2013) sociétés musulmanes dans lesquelles
toire des religions… intention. L’ennui et « Sur la religion » empêcher un homme et une femme de
R. B. Je n’en suis pas si sûr… est que pour beau- (2018), chez converser est absurde. L’islam est d’une
S. B. D. Reste que l’idée qu’une religion coup le caractère Flammarion. très grande diversité. Dans les sociétés
possède en elle-même une sorte de pré- divin du Coran, musulmanes que je connais et où je vis, en
disposition naturelle à la violence n’a pas l’«  inlibration  » Afrique de l’Ouest, on n’empêche pas les
de sens. Si quelqu’un dit que le christia- (l’incarnation dans hommes et les femmes de rire ensemble.
nisme est violent, c’est selon. D’un côté, un livre), a donné Spécialiste de D’abord parce que l’islam en tant que tel
on a les lectures des textes religieux. D’un un coup de fixatif philosophie islamique ne l’interdit pas. Il n’y a rien dans les textes
autre côté, il y a une histoire des religions sur la situation. et de l’histoire là-dessus, pas plus qu’il n’y a de textes qui
remplie de violence. […] Remettre cela en des sciences, préconisent de jeter de l’acide sur le visage
R. B. Si vous comparez l’histoire concrète mouvement est un d’une petite fille afghane parce qu’elle
des pays chrétiens et l’histoire concrète programme que je
SOULEYMANE veut aller à l’école. Ou le meurtre des
des pays islamiques, vous allez certaine- peux tout à fait BACHIR jeunes femmes qu’on prétend justifier par
ment arriver à un match nul. Mais si vous approuver, mais DIAGNE l’«  honneur  ». Pour conclure sur le
avez parlé des Evangiles, vous n’avez pas quel vaste pro- enseigne à nombre de femmes, il n’y a pas obligation
dit un mot du Coran. Or il y a quand gramme ! l’université Columbia d’en avoir quatre. Il ne s’agit que d’une
même dans le Coran des paroles qu’on ne Nombreux seront de New York. Il a tolérance.
trouve pas dans les Evangiles. Et celles-ci ceux qui vous notamment publié : [Le] Coran dit : « Vous pouvez avoir une,
rendent bien difficile la tâche de ceux qui diront, en effet  : « Comment deux, trois, quatre femmes, si vous pouvez
disent : « En commettant la violence, vous «  C’est dans le philosopher en les traiter toutes également, avec équité,
trahissez votre religion. » Coran, et il n’y a pas islam ? » (Philippe Rey, c’est-à-dire à la fois les aimer également et
S. B. D. Qu’il y ait des appels à combattre à changer quoi que 2014) et « En quête vous en occuper également. Si vous crai-
dans le Coran est certain. Mais il faudrait ce soit. » Et ils vous d’Afrique(s) » avec gnez de ne pas être juste, n’en prenez
éviter, lors de cette discussion, ce que j’ap- citeront d’autres Jean-Loup Amselle qu’une. » Et le texte ajoute : « Pour ce qui
pelle le ping-pong inutile : si vous me dites versets : « Admones- (Albin Michel, 2018). est d’être juste, vous ne le pourrez pas. » […]
que tel verset affirme telle chose, je vais tez [les femmes] Si vous voulez vraiment être littéraliste,
vous répondre que tel verset dit autre dont vous craignez il faut admettre qu’il vous est fait obliga-
chose… Je ne suis pas sûr que cela mène à l’infidélité. Relé- tion d’être monogame ! C’est ce que j’ap-
quoi que ce soit. En effet, les religions, dans guez-les dans des chambres à part et frap- pelle l’intention de la religion. C’est pour
leur histoire, peuvent user de la violence la pez-les. » Ou encore, dans le verset 282 de cette raison qu’il a été si facile à Bour-
plus épouvantable, sans avoir besoin de la sourate 2, la règle suivant laquelle le guiba d’interdire la polygamie en Tunisie.
faire ce genre de citations. Ceux qui prônent témoignage d’une femme vaut la moitié du Sociologiquement, d’ailleurs, on constate
la violence ont parfois besoin d’habiller leur témoignage d’un mâle. Ou que l’héritage que les sociétés musulmanes vont vers la
propos de citations ou de références, ou d’une fille doit représenter la moitié de l’hé- monogamie. […]
bien de prétendre réactiver et revivre une ritage d’un garçon (4, 12). Tout cela est dans Au lieu d’être obsédé par le message de
histoire sacrée, comme les recrues de le Coran, vous dira-t-on. […] tel ou tel verset, il faut comprendre que le
Daech. Mais de la religion à la violence, la L’islam, enfin, représente-t-il un progrès monde musulman évolue. Des statuts per-
conséquence n’est pas bonne. dans la condition de la femme par rapport sonnels y sont votés, par exemple au
à ce qui se passait avant ? On l’affirme sou- Maroc. Des mouvements féministes, à l’in-
LES FEMMES DANS L’ISLAM vent. Mais Jahiz, au ixe siècle, dit à peu térieur de l’islam, font avancer les choses.
S. B. D. Quand on s’indigne du près ceci : « Avant l’islam, les garçons et les R. B. Mais tant que cette règle existe, elle a
statut des femmes en islam, il faut filles pouvaient converser librement les des conséquences, par exemple en France.
en même temps ne pas être totalement uns avec les autres. Grâce au voile, main- L’Etat choisit de fermer les yeux, mais la
ignorant des religions en général. Ne pas tenant les filles se tiennent tranquilles. » polygamie existe aujourd’hui en France.
croire que toutes les autres religions sont la Mais si c’est un progrès pour lui, ce n’est Distinguer la religion et les sociétés
philogynie même […] ! pas un progrès pour nous. […] concrètes qui s’en inspirent est parfaite-
R. B. En Afrique, on dit souvent qu’on peut S. B. D. J’imagine que l’histoire sur la façon ment légitime, mais ne doit pas mener à
épouser une femme, plus deux, plus trois, dont on entend la tolérance de la polygamie excuser la règle à partir de l’exception.
plus quatre ; cela fait dix, et pas quatre. Il « en Afrique » en est une « bien bonne » ? Il (*) « La Controverse. Dialogue sur l’islam », éditions Stock.

68 L’OBS/N°2862-12/09/2019
AHMET ALTAN P. 74 METRONOMY P. 76 « PALACE » P. 78

ROMAN

Marie
Darrieussecq
à pile ou face
Dans “la Mer
à l’envers”, la
romancière de
“TRUISMES”, jurée
du prix Médicis,
raconte le calvaire
d’un MIGRANT et les
efforts d’une mère de
famille pour l’aider.
PORTRAIT
Par D I D I E R JAC O B

Photo M A R K E L R E D O N D O

MARKEL REDONDO POUR «L’OBS »


BIO
Née le 3 janvier 1969,
Marie Darrieussecq est
normalienne et agrégée
de lettres. Elle a publié
une vingtaine de livres,
dont « Il faut beaucoup
aimer les hommes », prix
Médicis 2013. Elle est
actuellement présidente
de l’Avance sur recettes
et marraine du réseau des
victimes du distilbène.

Marie Darrieussecq peinte par Emmelene Landon. A droite, portrait d’un


ancêtre de l’écrivaine, Beñat Elizabé, un pêcheur de Ciboure (vers 1815).

L
LA MER À L’ENVERS, par Marie Darrieussecq, Duras, mais pour raconter le drame des migrants, Darrieussecq
P.O.L, 256 p., 18,50 euros. savait qu’elle devait se garder des envolées durassiennes. Inven-
ter un check-point de la langue. Imaginer l’impossibilité d’une
île : l’Angleterre. « J’avais beaucoup plus peur de la “jungle” que
du Niger. Quand Arte m’a invité à aller à Calais il y a un an et
es migrants. Elle ne voyait pas, au début, « com- demi, pour les besoins d’un reportage, j’ai sauté sur l’occasion.
ment ne pas écrire sur eux ». « C’est le grand évé- D’autres artistes étaient sollicités, Laurent Gaudé, Yann Moix. Ça
nement contemporain, avec le changement cli- a été très décisif en termes de matériau. » A Calais, elle rencontre
matique. » Elle s’y est mise en 2013, mais confie une femme qui, chez elle, a dix matelas posés par terre. « Moi,
n’avoir jamais eu autant de mal à écrire un livre. j’aurais été incapable d’accueillir dix Soudanais. » Dans son
En 2014, elle est invitée au Niger par l’Institut appartement, en haut d’un immeuble anonyme de la porte
français et fait le voyage avec son éditeur, Paul d’Orléans, les silhouettes apparaissent et disparaissent, ado et
Otchakovsky-Laurens. « C’était affreux. Tous les copine d’ado. Marie Darrieussecq, c’est la maman des années
réfugiés d’Afrique de l’Ouest se retrouvaient dans 2020. Quelque part entre cool et pas si cool, sûrement inquiète
le pays le plus pauvre de la zone. » Marie mais on ne le montre pas. Mari scientifique (section astrophy-
Darrieussecq ramène de nombreux entretiens sique). De quoi parle-t-on à table ? Des trous noirs ou du livre
de son voyage, et en publie certains (dans « qui n’avance pas ?
Libération » et « XXI »). Elle dit s’être ensuite
sentie paralysée, « débordée » par le réel. Son
livre s’appelle « la Mer à l’envers » et il paraît
“LES MIGRANTS, ÇA PEUT ÊTRE DRÔLE”
finalement en cette rentrée 2019 où les longues La romancière, toujours à la recherche de son livre, tente en
files de migrants, contenus derrière des barbe- tout cas un pas de côté : un texte à la Emmanuel Carrère, où elle
lés aux frontières de l’Europe, ont cédé la place, raconterait le chantier du roman qui ne s’écrit pas. Elle noircit
à la une des journaux, aux images de la canicule cent pages de son vrai-faux roman « emmanuel-carrérisé ».
et à la bataille de Paris pour les municipales. Puis, miracle : « L’échafaudage est tombé. Comme quand la fusée
Mais qu’a donc fait Marie Darrieussecq, l’écrivaine pour qui commence à grimper dans l’espace et que le pas de tir s’effondre.
tout semble facile, pendant ces six années ? Elle galérait sur son Le roman a décollé. Parce que le personnage du migrant a pris
radeau d’écriture. Elle ne voyait pas la terre. Elle ramait inté- corps. » Si elle a fini par l’écrire, c’est aussi qu’elle y a invité son
rieurement. Alors Calais, oui. Evidemment Calais, aurait dit héroïne-fétiche : Rose. Rose qui, comme Marie, vient du Pays

70 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MARKEL REDONDO POUR «L’OBS »


Gallimard
présente
basque : Rose Goyenetche. « C’est un peu moi, franchement. »
Rose qui, comme Marie, emmène ses enfants en croisière en
Méditerranée (ceux-ci tout à leur joie, dit-elle, « de pouvoir man-
ger de la merde et d’aller dans des boîtes de nuit débiles »). Rose
qui voit soudain, depuis la rambarde de son immeuble flottant,
se noyer des migrants. Elle remarque Younès, l’un de ces dam-
nés de la terre que le commandant du bateau recueille à son
bord. Que faire ? Comment aider ? Rose prend le portable de
son fils, tandis qu’il dort, et le donne à Younès. Le comique de Sylvain Prudhomme
la chose, c’est que l’ado avait enregistré une sonnerie qui main-
tenant résonne dans la poche du migrant lorsqu’il a un appel :
« C’est ta reum qui t’appelle, gros, c’est ta reum qui t’appelle. »
Surprise : « la Mer à l’envers » n’est pas le pensum misérabi-
liste et moralisateur qu’on aurait pu attendre sur le sujet. C’est

Photo F. Mantovani © Gallimard


un roman malicieux, léger, spirituel, pas plombé. « La vérité, dit
Marie Darrieussecq, c’est que j’ai rencontré pas mal de réfugiés
qui avaient cette pêche-là. Il y avait beaucoup d’humour, même
à Calais. Ils avaient encore de l’énergie. Ils sont assez triomphants
à Calais. Ils y sont arrivés. Ils sont assez fiers. » Au risque de cho-
quer ceux pour qui migrer, c’est s’exposer au racket, au viol, à
la torture ou à la mort, elle ne craint pas d’évoquer de « très l’arbalète gallimard roman Par les routes
jeunes hommes qui partent à l’aventure ». Elle répète le mot :
pour elle, c’est une « grande aventure, l’aventure de leur vie ».
SYLVAIN

PRUDHOMME
Naïveté ? Comme lorsqu’elle se souvient de deux voyages mar-
quants qu’elle a faits au Rwanda et où elle n’a décelé, chez les
personnes qu’elle a interrogées, « aucun humour ». Alors que,
dit-elle encore, « les migrants, ça peut être drôle ». On le voit,
Marie Darrieussecq n’est pas dans le politiquement correct : Par les routes
« J’écris pour inquiéter. » ROMAN
Elle inquiète depuis « Truismes », premier roman (mais son
quatrième manuscrit) qu’elle a publié à 27 ans chez P.O.L, avec le
succès que l’on sait. Elle y racontait la transformation d’une
femme en truie. « L’ampleur du succès m’a un peu épatée, mais
c’était assez logique pour moi. C’est mon côté mégalo. Je ne pouvais « Toute la gamme des sentiments résonne dans
pas sortir un livre et que tout le monde s’en foute, ça non. Evidem- ce roman. Par les routes est délicat, léger et
ment, ça a dépassé mes espérances. » Le livre fait un carton histo- profond à la fois. »
Grégoire Leménager, L’Obs
rique, totalisant à ce jour 250 000 exemplaires vendus chez P.O.L,
plus 300 000 en Folio et 500 000 à l’étranger. Une semaine après « Par les routes raconte le jeu magnétique
la sortie, Godard achète même les droits cinéma, pour abandon- d’attraction et de répulsion qui s’opère entre
ner le projet quelques mois plus tard. Séances de travail entre les êtres. Il suit le dessin complexe des lignes
Marie et Jean-Luc : Godard arpentant les couloirs de son bureau, de vie qui se déroulent et s’emmêlent, parfois
avenue Pierre Ier-de-Serbie, pendant que la très jeune romancière se cassent ou se dégagent pour avancer seules
est priée de visionner dans son intégralité ses « Histoire(s) du sur de longues distances. Un roman grisant. »
cinéma » (six heures). « Et puis pas mal de dîners. Il voulait que je Marine Landrot, Télérama
joue dedans, et ça, pour moi, c’était impossible. D’une certaine façon,
j’ai pris la fuite. C’était trop compliqué. » « Sylvain Prudhomme est un magicien. Il nous
en dit davantage sur nous que nombre de
“LE MONDE M’APPARTIENT” romanciers de sa génération. Par les routes est
un roman subtil. Et beau. Donc rare. »
Et aujourd’hui ? Normalienne, forte en thème et forte tête, Marie Vincent Roy, L’Humanité Dimanche
Darrieussecq a une vie conjugale officielle et une maîtresse offi-
cieuse : la fiction. Alors qu’elle prépare un essai sur l’insomnie « Un des plus beaux romans français de la
(elle se réveille tous les jours à 4 heures du matin, dit qu’elle « gère rentrée. »
»), elle se dit satisfaite du parcours accompli. Sans doute la dis- Baptiste Liger, Lire
parition accidentelle de son éditeur Paul Otchakovsky-Laurens,
en 2018, a laissé un grand vide. « Après sa mort, on a été une dizaine
d’écrivains P.O.L, comme Cadiot ou Amigorena ou Boyer, plutôt des
mecs d’ailleurs, à se voir beaucoup, à essayer de passer le cap
ensemble. Avec Jean-Paul aussi [Hirsch, bras droit de Paul

facebook.com/larbaletegallimard
Dans « la Mer à l’envers », l’héroïne part en croisière avec sa famille sur un énorme paquebot...

Otchakovsky-Laurens]. On s’est dit qu’on pouvait écrire sans ses précédents livres qu’elle ne relit d’ailleurs que très rarement.
lui. » POL avait refusé son second manuscrit mais, dit-elle, il avait Elle parle du travail, et l’on sent qu’elle aime ça. « Je peux tout
eu raison. Une autre fois, elle avait tenu bon : « Pour “Naissance embrasser. C’est beaucoup de patience. Mais le monde m’appar-
des fantômes’’, on avait eu cette discussion sur les parenthèses, il y tient. Tous les matins, j’y suis. » Une sorte de folie des grandeurs,
en avait beaucoup. Lui, il voulait mettre des virgules. C’était un vrai en somme. Frédéric Boyer, l’écrivain-éditeur qui a pris la tête de
éditeur. Je n’ai pas cédé. Plus tard, il m’a dit que j’avais bien fait. A P.O.L à la mort de son fondateur, renchérit : « J’ai toujours trouvé
partir de mon quatrième roman, il m’a dit : “Maintenant vous êtes que Marie, à travers son écriture, avait la présence particulière de
un grand écrivain.’’ Il me faisait confiance, mais heureusement il y celle qui n’a jamais oublié la folie de l’enfance, quand on croit à tout,
avait Jean-Paul, qui lui ne me ratait pas. Ils faisaient une sacrée par exemple que la même vague dans l’océan se reproduit et déferle
paire. » Binôme de POL toujours à la manœuvre, Jean-Paul partout dans le monde. Je l’ai compris en lisant en 2008 son bref
Hirsch réfute l’idée qu’il manierait, secrètement, le ciseau et le et magnifique livre “Précisions sur les vagues’’. Finalement, Marie
bâton de colle. « Depuis toujours j’ai d’innombrables conversations court toujours après cette impossible vague. »
avec Marie Darrieussecq, explique-t-il. Il est souvent question du
livre qu’elle écrit, et des autres livres qu’elle a en tête. Quand c’est
fini, je lis le manuscrit et on en parle. On parle surtout de logique.
“IL Y A DES HAINES, CHEZ LES ÉCRIVAINS,
D’infimes détails et de logique. Mais dans ses manuscrits, tout est PIRES QUE DANS UNE SALLE DES PROFS”
déjà écrit, tout se tient, il n’y a rien à ajouter, rien à enlever. » Comme elle court après le roman qu’elle n’a pas encore écrit,
Pour Olivier Cadiot, autre auteur P.O.L, la maison est « une parce que le plus difficile, sur sa famille. « J’ai un frère mort qui
famille, mais une famille sans “familialisme’’ comme disait joli- a tout déterminé pour moi. Mais je ne peux pas écrire ce livre du
ment Barthes. Paul interdisait les jugements entre auteurs (c’était vivant de mon père. Ce serait trop douloureux pour lui. » Son père,
sa seule interdiction) mais il n’obligeait personne à admirer un livre titulaire d’un bac pro, était un fervent lecteur. Ancien techni-
par esprit de corps. Il réussissait à transformer le travail de chacun cien dans une fonderie, il a créé son entreprise de charpentes
en petits royaumes, sans les mettre en concurrence. Cela dessine métalliques. Quand on demande à Marie Darrieussecq ce qui
le contour et l’esprit de cette maison aujourd’hui. Cela crée beau- se passerait si l’intéressé l’incitait à écrire ce livre impossible,
coup de bienveillance, de liens choisis et de lectures croisées. » elle répond : « Ce serait génial. Mais, dans les familles, on n’a pas
Cadiot parle, à propos des romans de Darrieussecq, d’une ce genre de conversation. C’est quelqu’un de très pudique, qui n’a
« œuvre remarquable » : « J’attends chacun de ses livres comme jamais parlé de la mort de son fils. » Elle-même a évoqué, en 2007,
une surprise. Elle traverse à chaque fois de nouvelles formes et de la mort d’un enfant dans « Tom est mort », ce qui lui a valu des
nouveaux paysages. » accusations de « plagiat psychique » par une autre romancière
Elle a été influencée par Hervé Guibert, Duras, Flaubert. Elle maison, Camille Laurens. Le milieu littéraire s’est alors embrasé,
dit que son style a évolué, qu’elle enlèverait de jolies choses dans Marie NDiaye enfonçant le clou en déclarant que sa collègue

72 L’OBS/N°2862-12/09/2019 JORGEN EFFNER/PICTURE ALLIANCE/AFP


… qui va croiser la route de migrants fuyant la guerre.

Darrieussecq était « malhonnête ». Marie Darrieussecq soupire.


« C’est derrière, mais c’est un très mauvais souvenir. Il y a des
haines, des envies, des jalousies, chez les écrivains, pire que dans
une salle des profs. Ceci dit, j’avais le cuir épais, depuis “Truismes’’.
Paul a été formidable. » L’éditeur la soutint en effet, contre
Camille Laurens qui s’en alla chez Gallimard.
Marie Darrieussecq peut, en tout cas, compter sur une garde
rapprochée prête à tout pour la défendre. Comme son nouvel
éditeur, Frédéric Boyer : « Marie a la drôlerie et la ruse d’une
héroïne antique, c’est une sorte d’Ulysse au féminin : attachée à la
terre, aux corps solides, aux combats, mais elle croit malgré tout
aux fantômes, et semble prête à toutes les rêveries, aux départs,
aux exils. Je crois qu’elle travaille comme ça. Que son univers
romanesque, sa fabrique littéraire s’attaquent avec envie au réa-
lisme contemporain, aux objets concrets de ce monde, à ses diffi-
cultés, mais en s’efforçant d’en trouver les chemins de traverse, les
passes imaginaires, le bord du rêve que nous habitons chacun
d’entre nous. Elle interroge les frontières avec nous. Et son courage
d’écrivain, c’est de passer outre. »
Elle a 50 ans, et une vieillesse de romancière devant elle. Elle
parle volontiers, digresse à plaisir, ne se souvient plus de la ques-
tion. Elle dit que le français ne coule pas dans ses veines, mais
le basque oui. De sa terre natale, elle aime l’imaginaire de la
frontière, a la certitude « dingue » d’être née au centre du monde.
« Et je me rappelle mes parents criant de joie à la mort de Franco.
» Elle a vidé la cave de son père quand celui-ci s’est installé dans
une maison de retraite et a retrouvé des piles de journaux où on
« parlait de sa fille ». Elle a lu Faulkner tardivement, à 35 ans,
mais se souvient que ça a été « énorme ». Elle dit qu’elle ne fait
jamais de plan. Philippe Djian, son voisin au Pays basque, se
moque d’elle lorsqu’elle dit qu’elle écrit « pour rester ». ■
7,70 €

ANNE CHAON/AFP
BIO 
AHMET ALTAN, écrivain,
rédacteur en chef du
quotidien « Taraf » jusqu’au
15 juillet 2016, date de son
arrestation, est l’auteur de
« Comme une blessure de
sabre » et « l’Amour au
temps des révoltes »
(Actes Sud).

ÉTRANGER

Altan reverra-t-il
le monde ?
74 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MARC MELKI/OPALE/LEEMAGE
CULTURE

Et c’est bien de cela qu’il s’agit dans « Je 8 heures, après que les gardiens ont ouvert
Opposant au ne reverrai plus le monde ». L’ancien rédac- la porte de la minuscule cour attenante, et
PRÉSIDENT teur en chef du quotidien « Taraf » livre un
récit glaçant de son incarcération. Com-
chaque fin d’après-midi, il y fait les cent pas.
Entre les quatre murs de béton et le grillage
ERDOGAN, l’écrivain ment survivre, ne pas sombrer dans la peur, au-dessus de sa tête qui quadrille le ciel, il
la folie, « le fond de ce lac immobile » ? Le prend soin de sa condition physique avec
turc AHMET ALTAN, vertige est tel qu’il écrit, une nuit, avoir été des bidons d’eau reconvertis en haltères.
« terrifié » par un clair de lune. « Un si beau Dans son esprit éclosent les personnages et
69 ans, condamné à spectacle » lui rappelait « trop la vie au-de- les histoires qui nourriront les romans à
la PRISON À VIE, va hors » : « J’ai fui devant la lune. » La descrip-
tion de ces « âmes arrachées au monde »
venir. Grâce à l’écriture, il s’extirpe « du
cadavre d’une vie morte  » et se tient en
être rejugé le 8 octobre. dépasse l’auteur et la situation politique de homme debout. Cet arrière-petit-fils de
la Turquie. Ahmet Altan touche à l’univer- pacha ottoman, fils d’un célèbre journaliste
Depuis sa cellule, il a salité de l’être humain confronté à la terreur qui fut emprisonné pour ses écrits et frère
de ne pas ressortir vivant de prison. Son de Mehmet, économiste remis en liberté
pu nous faire passer style est à nu lui aussi, contraint à une luci- provisoire mais également condamné en
dité totale. Derrière les barreaux, frivolité première instance à la prison à perpétuité,
quelques notes… et effets ne sont plus qu’inutiles oripeaux. Ahmet Altan choisit l’héritage familial et
Même si la malice qui perçait dans ses livre bataille.
Par L AU R E M A RC H A N D articles acérés contre l’armée et Recep
Tayyip Erdogan lui a visiblement tenu com-
pagnie durant la rédaction de son ouvrage.
“VOUS NE M’ENFERMEREZ
« Quand les affaires vont mal, constate-t-il JAMAIS”
en empruntant à l’écrivain O. Henry, on n’a Avec honnêteté, il reconnaît aussi sacrifier
pas le choix, il faut redoubler d’honnêteté. » un peu de l’œuvre pour sauver l’honneur de
On ne saurait mieux dire. l’écrivain. « Condamné à l’oubli, il n’est pas de
Dans les réponses écrites que, cet été, il a plus humaine revanche que de désirer que l’on
JE NE REVERRAI PLUS LE MONDE, par Ahmet Altan, pu nous faire parvenir depuis sa cellule, se souvienne de vous. » Sursaut d’orgueil ras-
traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Ahmet Altan raconte qu’il « [s]’assoi [t] sur surant. Et c’est donc avec panache qu’il
Actes Sud, 224 p., 18,50 euros. la même chaise en plastique depuis trois conclut son récit comme, jadis, on défendait
ans ». La cruauté se loge dans les détails : les sa réputation à l’épée : « Jusqu’à ce jour, pas
gardiens lui ont confisqué le coussin qu’il un matin, je ne me suis éveillé en prison »,
s’était fabriqué avec des éponges pour se ouvrant l’œil dans un hôtel parisien ou sur
caler le dos. Il en a confectionné un autre, le fleuve Amazone, s’invitant « sans un bruit
Ahmet Altan nous donne de ses nou- «  mince  », «  avec des vêtements  ». Ces dans les maisons, les chambres, les salons ».
velles : « En prison, l’été est la saison la plus jours-ci, pendant que ses codétenus « Vous pouvez me jeter en prison, vous ne
dure. On ne peut pas faire grand-chose regardent la télévision, il corrige les m’enfermerez jamais. » Son nouveau procès
contre la chaleur. » Pas un mot superflu, épreuves de sa dernière nouvelle, rédigée se tiendra le 8 octobre. Ahmet risque désor-
pas une plainte. Et pourtant, enfermé avec sur la table en plastique de sa cellule avec mais jusqu’à quinze  ans de prison pour
deux codétenus dans une cellule de six des stylos billes cantinés. Il s’agit de l’his- «  aide à une organisation terroriste  », la
pas de long et quatre de large, l’écrivain toire d’une femme « qui porte un point de confrérie religieuse de Fethullah Gülen,
turc termine son troisième été dans la vue inhabituel sur la vie ». Il s’est « beaucoup accusée par Erdogan d’avoir fomenté le
sinistre prison de Silivri, à 70 kilomètres amusé en l’écrivant ». Son personnage lui a coup d’Etat. L’écrivain n’est pas non plus à
d’Istanbul. fait oublier sa condition. « Etre en prison l’abri d’une confirmation de sa condamna-
Combien d’étés y passera-t-il encore ? signifie que le temps qui t’appartient t’est tion à perpétuité. Le juge qui l’a prononcée
Comme des milliers d’opposants à Recep dérobé. Mais quand j’écris un livre, je ne les – celui « à l’œil gélatineux », ainsi que l’a cro-
Tayyip Erdogan, cet intellectuel a été autorise pas à me le voler. J’ai alors l’impres- qué Altan dans ses chroniques de prison –
arrêté dans la foulée du coup d’Etat raté en sion de maîtriser le temps. Ce sentiment me sera d’ailleurs celui qui le rejugera. Ce non-
2016. Il a été condamné à la prison à vie donne de la force. » sens judiciaire ne l’est pas en Turquie où les
pour tentative de renversement de l’ordre magistrats, semblables aux « petits fonction-
constitutionnel. En juillet, la Cour
suprême a invalidé sa peine. Mais en l’ab-
LA LITTÉRATURE EST SON ARMURE naires de Gogol », obéissent au Palais. Depuis
quelques mois, le chef de l’Etat est affaibli.
sence de fonctionnement de l’Etat de droit En plus d’être un récit vertigineux d’une vie La fronde gronde dans son entourage. Dans
dans son pays, Ahmet Altan, 69 ans, tient séquestrée derrière une porte de fer, « Je ne la foulée de la perte par l’AKP, en juin, de la
à distance cette lueur de liberté qui s’est reverrai plus le monde » est une magnifique mairie d’Istanbul, imprenable fief d’Erdo-
allumée au loin. Il nous dit s’être résolu à ode à l’écriture. La littérature est son gan pendant vingt-cinq ans, des prisonniers
la possibilité de mourir en prison. Cette armure, sa résistance face à ses geôliers. politiques ont été libérés et des acquitte-
« acceptation » lui permet de « se tenir dans L’écrivain possède cette force que n’a pas le ments prononcés. Ahmet Altan reverra
l’obscurité avec plus d’assurance ». commun des mortels. Chaque matin, à peut-être le monde. ■

L’OBS/N°2862-12/09/2019 75
METRONOMY FOREVER, par Metronomy (Because).
POP

Metronomy Faut-il cultiver le concept de « pop courgette » ? Depuis

vote vert
qu’il a quitté Paris avec sa femme, une Française, et ses
deux petits garçons, le Britannique Joseph Mount, fon-
dateur du groupe Metronomy, vit à la campagne, dans
le Kent, où il cultive des courgettes dans son jardin de
Après trois ans de silence, le meilleur 1,5  hectare. «  Ça pousse très facilement. Mais nous
cultivons aussi les tomates, les petits pois, et ma femme
groupe électro pop ANGLAIS revient avec est folle des fèves… J’ai composé pas mal des chansons
du nouvel album, dans ma tête, en tondant la pelouse sur
un album enregistré au milieu des mon tracteur. » Un Massey Ferguson.
COURGETTES. Rencontre avec le jardinier Trois ans après «  Summer 08  », Metronomy, ce
Massey Ferguson de l’électro-popinette, revient donc
en chef, JOSEPH MOUNT avec « Metronomy Forever », un album fertile en plan-
tureux synthétiseurs, tout caramélisé de basses disco.
Une belle cucurbitacée pop. « J’en avais composé une
Par FA B R I C E PL I S K I N
bonne partie avant même que notre champêtre petit
CULTURE

studio d’enregistrement soit construit… Paris ne nous Ma  petite amie de l’époque ne jurait que par LFO,
manque pas. Là-bas, dans notre deux-pièces, avec deux le groupe de musique électronique. » LFO comme Low
enfants, c’était un peu la pétaudière. Et je ne vous parle Frequency Oscillation.
pas des prix parisiens… J’ai donc cherché une maison à
Montreuil. Mais ma femme m’a dit que tant qu’à vivre
en France, elle voulait vivre à Paris et nulle part ailleurs…
“LE RAP A CESSÉ D’ÊTRE EXCITANT”
Et nous voici dans le Kent. » Dans son bucolique studio du Kent, Mount possède
Mount, 36 ans, tient ces considérations pastoralo- une quinzaine de claviers synthétiseurs analogiques.
immobilières assis dans le canapé d’un petit salon de Est-ce parce qu’il s’adresse à un magazine français ? Ou
sa maison de disques. Avec sa barbe rousse, son ber- sous l’influence de sa femme (« Elle est française, mais,
muda et son tee-shirt Patagonia, il ressemble à un c’est étrange, elle ne boit pas de café, ne boit pas de vin
robuste randonneur, moins les bâtons de marche nor- rouge, ne fume pas… en fait, elle n’est pas du tout fran-
dique. Affable et professionnel, il peut aussi sortir du çaise ! ») ? Parmi ses sources, l’artiste aime à mettre en
GR pour vous lâcher une horreur sur un confrère. Par avant la French touch. Sur la chanson « Sex Emoji », il
exemple, au chapitre Brexit, quand, en veine d’analo- a fait appel au Français Mr. Oizo, alias le cinéaste Quen-
gie, vous demandez à cet ardent remainer : tin Dupieux (« le Daim ») pour « concocter quelques
« Si Boris Johnson était un chanteur, ce serait… rythmiques. Sur ce titre, je dirais qu’il y a quoi ? 30% d’or-
– Si Boris Johnson était un chanteur, ce serait Ed Shee- dinateur et 70% de “vrais” instruments, dont des guitares
ran… C’est un peu cruel pour Boris Johnson, non ? » et un clavier Oberheim. En vieillissant, je deviens de
Rappelons que Metronomy, qui a publié son premier BIO EXPRESS moins en moins ‘‘geeky’’ ». Sur « The Light », il semble
disque en 2006, est aujourd’hui un quintette, même si, Célèbre notamment pour rendre un hommage oblique à Daft Punk. « J’ai sans
pendant l’interview, Mount ne citera jamais un seul son tube « The Look », doute la nostalgie de mon adolescence, où, quand j’allais
des membres du groupe. « A Very British Synthetiser METRONOMY est un à Londres, je découvrais la si cool musique française de
Group » : c’est le titre d’une anthologie de The Human groupe anglais de pop Daft Punk et de Phoenix. Dans ‘‘The Light’’, le côté Daft
League, groupe de synthpop des années 1980, origi- électro, fondé en 1999 par Punk vient de la basse et de la compression en SideChain.
naire de Sheffield. Ce pourrait être aussi la devise de Joseph Mount (à g. au Je dois bien être le seul musicien aujourd’hui à être encore
Metronomy. « Pendant la tournée, dans le bus, il y avait premier plan). Metronomy influencé par la French touch, à laquelle désormais plus
un lecteur de cassettes. Comme aucun de nous n’en a publié entre autres personne ne “touch” ! », dit-il, soudain sarcastique.
avait, j’en ai acheté sur eBay. Sur la route, on écoutait les disques « The English Contrairement à son aîné Damon Albarn, qui s’en-
en boucle l’album remix de The Human League, “Love Riviera » (2011), toure de rappeurs anglais ou américains sur les disques
and Dancing : The League Unlimited Orchestra”. Après « Love Letters » (2014) de Gorillaz, Joseph Mount a pris ses distances avec le
dix ans de Metronomy, j’ai la faiblesse de me dire que et « Metronomy Forever » rap. « Quand j’étais teen-ager, c’était un genre follement
Metronomy appartient désormais au patrimoine de la (2019). excitant. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, avec ses mono-
pop anglaise, au même titre que The Human League. » tones et sempiternels roulements de charleston. » Dans
Le roman d’apprentissage de Joseph Mount pour- le magazine «  Dazed  », il a d’ailleurs égratigné le
rait s’intituler « Une éducation électro ». Né à Totnes, rappeur canadien Drake et ses disques « longs d’une
petite ville située au sud du Devon, « d’un père centaine de titres dont la moitié sont affreux ». Evidem-
entrepreneur et d’une mère entraîneuse de ment, vous ne résistez pas à l’envie de lui signaler que
chevaux », il commence à jouer de la sa chanson « Salted Caramel Ice Cream » emprunte
batterie quand papa lui lègue son vieil étourdiment un motif de clavier à « Funky Town », le
ordinateur Power Macintosh G3 tube de Lipps Inc (1980). « Oui, vous n’êtes pas la pre-
(tour). A 16 ans, pour 250 livres mière personne à me le dire, répond-il en vous regardant
sterling, une somme qu’il a gagnée d’un œil vaguement inquiet comme si vous alliez saisir
en travaillant comme vendeur le la justice et lancer une action de groupe contre lui.
samedi dans un magasin de ‘‘Salted Caramel Ice Cream’’ reprend la formule du blues
fudges, il acquiert le logiciel de à 12 mesures. Il serait ridicule d’affirmer que cette for-
musique Logic Pro Apple  : mule appartient à un compositeur en particulier. D’ail-
«  J’ai appris le software, tout leurs, quand je l’ai composée, j’avais plutôt en tête la
seul, dans mon coin. Je ne le chanson “Cream”, de Prince… »
savais pas à l’époque, mais j’ap- La dernière fois que Joseph Mount nous avait
partiens à la deuxième généra- accordé une interview, c’était en 2014, à la sortie du
tion de musiciens qui faisaient de disque « Love Letter ». Jeune père, il nous confiait
la musique électro dans leur alors ses sentiments plus que mitigés à l’idée de
chambre. Dans la première, on s’embarquer dans une tournée de deux ans. «  Je
trouvait des Britanniques n’avais pas trop envie de m’éloigner de mes enfants, qui
comme DJ Shadow et Les étaient encore petits. C’est d’ailleurs pour ça qu’on n’a
Rythmes Digitales, ou des Fran- pas fait de tournée, en 2016, à la sortie de ‘‘Summer 08”.
çais comme Daft Punk  : des Mais là, on va faire une tournée ! Maintenant, mes
types qui s’autoproduisaient. enfants m’ennuient. » ■

GRÉGOIRE ALEXANDRE L’OBS/N°2862-12/09/2019 77


publicitaires le gimmick des défis lancés au
directeur par le client soupçonneux.
Et voici que « Palace » ressuscite pour de
vrai. Jean-Michel Ribes prévient : « Il ne
s’agit pas d’un copié-collé. Qu’on ne s’attende
pas à revoir l’émission de télévision. C’est
comme la restauration de Notre-Dame : on
se sert des matériaux d’aujourd’hui. Par
exemple, ce n’est pas un homme, c’est une
femme qui réclame sans cesse le directeur. On
retrouve évidemment les grands classiques :
Lady Palace, « Appelez-moi le directeur »,
même ton, même irrévérence joyeuse. L’esprit
est le même mais l’objet est neuf. » Le pre-
mier terme qui vient en tête pour qualifier
cet esprit est «  surréaliste  ». Depuis ses
débuts Jean-Michel Ribes est un adepte de
l’humour absurde. Un absurde déjà présent
dans « Merci Bernard », l’émission qu’il
coécrivait avec Topor et qui fut le préam-
bule de « Palace ». « Nous sommes entrés à
THÉÂTRE la télévision par effraction. Au moment où les
socialistes voulaient tout changer. Ils ne nous

Ça,
ont pas vus venir. Une fois devant le fait
accompli, panique à bord ! Trop tard, c’était
parti. Et on a fait des scores ahurissants.
Jusqu’au réveillon de 1984 pour lequel on

c’est “Palace” !
avait tourné une émission et où le PDG de
FR3 m’a appelé à 1 heure du matin. Je croyais
que c’était pour me féliciter, mais il s’est mis
à hurler : “Qu’est-ce que c’est que cette hor-
reur ?” » C’est ainsi que « Merci Bernard »
JEAN-MICHEL RIBES ressuscite, trente ans fut remercié. « Il est vrai qu’on poussait loin
après sa création, la SÉRIE TÉLÉ culte sur le bouchon. Par exemple, quand nous avons
inventé les jeux Olympiques du Vatican, qui
comportaient l’épreuve du 4 x 100 mètres en
la scène du Théâtre de Paris. Rencontre eau bénite… »
Pourquoi « Palace » se donne-t-il dans un
Par JAC Q U E S N E R S O N
théâtre privé et non au Rond-Point, théâtre
subventionné dirigé par lui ? Jean-Michel
PALACE, par Jean-Michel Ribes Maillan, Claude Piéplu, Jean Carmet, Pierre Ribes bondit : « Très faiblement subven-
et Jean-Marie Gourio, Théâtre de Paris, Mondy, Pierre Arditi, Christian Clavier, tionné ! A 18% par la Ville de Paris et à 18%
jusqu’au 5 janvier 2020. Roger Hanin, ou ont été lancés par la série, par l’Etat. Le reste financé par nos propres
ainsi François Morel, Valérie Lemercier ou recettes. Alors que nous pratiquons des tarifs
le tandem fétiche de Marcel Philippot (le de théâtre public. » Dans le milieu du théâtre,
client perpétuellement soupçonneux : « Je où l’on est aussi soupçonneux que le client
Pas besoin d’aboyer « Appelez-moi le direc- l’aurai un jour, je l’aurai… ») et Philippe Khor- de « Palace », certains l’accusent de pro-
teur ! » : le directeur du Théâtre du Rond- sand, le directeur obséquieux de l’hôtel. duire pour le privé avec l’argent public.
Point se pointe tout seul au rendez-vous. En dépit de son succès, la série n’a vécu « Faux, archifaux ! Primo, on exerce un droit
Mais pas de confusion, c’est au Théâtre de que l’espace d’une saison. Elle est tombée de suite. Quand nos spectacles sont repris, ça
Paris que son spectacle va se jouer. Il s’agit dans un trou : « Trois mois après la démission rapporte de l’argent. Secundo, il est signalé
d’un dérivé, moitié théâtre, moitié music- de Claude Contamine, le nouveau PDG d’An- sur toutes les affiches que la pièce a été créée
hall, de « Palace », l’émission de télévision tenne 2 n’avait pas encore été nommé, raconte au Rond-Point. Que certains succès du Rond-
devenue culte, naguère orchestrée par Jean-Michel Ribes. Si bien que le producteur, Point passent au privé, c’est bon pour notre
Jean-Michel Ribes et son complice Roland Christian Fechner, a dû détruire les décors. budget et notre image. C’est bien qu’une pièce
Topor, à laquelle concouraient Jean-Marie Une semaine plus tard, son remplaçant était qui ne peut se jouer chez nous que quatre
Gourio, Georges Wolinski, Gébé ou encore en poste mais “Palace” était mort. » Mort ? semaines puisse continuer sa vie ailleurs. En
Willem. Quant aux acteurs, ils figuraient Pas tout à fait puisque, jusqu’à une date fait, il n’y a que deux sortes de théâtre, le bon
dans le gotha des comiques : Jacqueline récente, la MAAF reprenait dans ses clips et le mauvais. » ■

78 L’OBS/N°2862-12/09/2019 PASCAL CHANTIER


HUMEUR

F
Par J É RÔ M E G A RC I N

inalement, « Toute première


fois », la chanson qui a fait
connaître Jeanne Mas en 1984
– « Pourquoi ces mots si forts, si 80 Lire 86 Voir 90 Ecouter 92 Sortir
chauds, qu’ils gémissaient sur ta
peau, te font l’effet d’un couteau »
– s’accorde très bien au livre
brûlant et tranchant de sa fille.
C’est la « toute première fois » que
Victoria Mas, née en 1987, publie
un roman et c’est impressionnant de maîtrise. « Le Bal
des folles » (Albin Michel, 18,90 euros) est, en
apparence du moins, la chronique de cette fête
annuelle que donnait l’Hospice de la Salpêtrière, alors
dévolu aux femmes et gouverné par le charismatique
et hypnotique professeur Charcot. A chaque mi-
carême, le gotha parisien se pressait pour danser avec
des aliénées déguisées en princesses, valser avec des
hystériques costumées en colombines, entraîner dans
des quadrilles des épileptiques métamorphosées en
mousquetaires, et boire avec les infirmières en blanc.
Ce bal grotesque, où évidemment l’indécence n’était
pas du côté de la démence mais chez les bourgeois
venus flirter avec les folles et s’encanailler dans leur
asile carcéral, est le point d’orgue du roman historique
et neurologique de Victoria Mas. Si elle décrit très bien
la vie quotidienne à la Salpêtrière et la manière dont,
pendant plusieurs mois, les internées se préparaient
au grand raout en cousant leurs habits de lumière et
répétant leur rôle de composition, elle montre surtout
comment les familles fortunées se débarrassaient de
leurs filles indociles et les faisaient enfermer chez le
bon docteur Charcot et son disciple dévoué, Joseph
Babinski. Ainsi Eugénie, 19 ans, que son notaire de
père condamne à la réclusion au prétexte qu’elle
communique avec les défunts, a des dons de voyance
et dévore « le Livre des esprits ». A l’hospice, Eugénie AVANT-PREMIÈRE
va alors rejoindre d’authentiques malades, mais aussi
des épouses volages, des insolentes jugées trop
menaçantes, des jeunes filles violées ou des prostituées
exsangues – terrible portrait, en vérité, de la condition
Beaupain noir
des femmes au xixe siècle et de la Salpêtrière, cette Et voilà qu’il réapparaît avec des chansons chargées de cette mélancolie incurable,
annexe médicalisée des hommes tout-puissants, ce qui imprègne ses chansons depuis « Garçon d’honneur », en 2005. Alex Beaupain,
« dépotoir » où croupissent les « coupables d’avoir une né à Besançon il y a quarante-quatre ans, signe « Pas plus le jour que la nuit »
opinion ». Dans une prose limpide, légère comme un (Polydor, 3 octobre). Un disque désespéré – comme souvent – qui s’ouvre sur un
pastel, loin des délires d’un Bosch ou d’un Munch, la amour aux soins palliatifs et s’achève par un requiem pour une planète en mal
jeune romancière stigmatise le machisme triomphant d’oxygène. Entre-temps, le piano d’Alex Beaupain joue d’autres mélodies du mal-
et fait entendre, bouleversante, la voix de celles heur : celle des migrants noyés en mer et des victimes de la tuerie d’Orlando, une
qu’on a muselées, étouffées, hypnotisées. Avec elle, nuit de juin 2016 dans une boîte LGBT. Ici des rêves inassouvis, là des Ektachrome
c’est tout un gynécée qui se rebelle. Victoria Mas est de l’enfance aux couleurs estompées. Quand il se risque à l’amour, il le regrette.
vraiment possédée. Par son sujet. « Pas plus le jour que la nuit, je ne trouve le repos ni la paix », chante-t-il. Et on le
J. G. croit sur paroles. SOPHIE DELASSEIN

BALTEL - SIPA-SERVICE PRESSE L’OBS/N°2862-12/09/2019 79


LIRE

LE CHOIX DE L’OBS

L’enfance volée
LIRE À NANCY GIRL, PAR EDNA O’BRIEN, TRADUIT DE L’ANGLAIS PAR AUDE DE SAINT-LOUP
Le Livre sur la Place,
ET PIERRE-EMMANUEL DAUZAT, SABINE WESPIESER, 250 P., 21 EUROS.
premier grand salon
du livre de la
rentrée (du 13 au
15 septembre), sera Une école au fin fond du Nigeria. Un matin, par chèrement ses galons de féministe dans une Irlande arrié-
présidé par Laurent une chaleur étouffante, des militaires font irruption pour rée, l’histoire des écolières martyres du Nigeria ne pouvait
Gaudé et clôturé
par Fanny Ardant, protéger maîtres et élèves des menaces de terroristes que faire écho à sa propre colère. Mais si le réalisme obsé-
qui lira « la Passion armés. On sort les filles du lit, on leur pose des questions. dant de son style fait merveille dans la description des cam-
suspendue » de Très vite, tout devient clair : les soldats ne sont pas des pements djihadistes comme autrefois dans celle des villes
Marguerite Duras. militaires. C’est Boko Haram, l’un des pires mouvements irlandaises, «  Girl  » emprunte aussi aux grands récits
La plupart des
auteurs de la
djihadistes en activité. Mais il est trop tard pour fuir. Les mythiques de l’Antiquité, où le héros semble devoir affron-
rentrée y filles sont emmenées dans des camions, volées comme du ter, seul, tous les dieux ligués contre lui. Sa « madone noire »,
participeront et de bétail. On les regroupe dans un camp, en pleine jungle, où héroïne au courage hors norme, est transférée dans la
grandes rencontres elles sont torturées, violées, offertes aux terroristes les plus « Maison bleue », où les extrémistes musulmans vont, en
sont prévues, avec valeureux pour les récompenser de leur courage. Moles- bande, se repaître de chair fraîche. Enceinte, elle accouche
Philippe Lançon,
Bret Easton Ellis, tées, battues. « … Bombardées de leurs prières, leurs édits, leur d’une petite fille, Babby, qui lui donne la force de ne pas
Isabelle Autissier, idéologie, leur haine, leur sainteté. » Pourquoi la doyenne du mourir. Maryam réussit à prendre la fuite, sort miraculeu-
Enki Bilal et William roman irlandais s’est-elle lancée, à 88 ans, dans l’incroyable sement indemne de sa traversée de la jungle, retrouve
Boyd. Michel Onfray aventure de ce livre coup de poing, puissant requiem pour sa famille. Mais les filles enlevées ne sont, à leur retour, pas
dialoguera avec
Franz-Olivier une enfance assassinée ? N’est-ce pas que le destin de l’une les bienvenues. Considérée comme souillée, Maryam est
Giesbert et Erik de ces filles enlevées, la jeune Maryam, lui rappelait, par accueillie, lors d’une cérémonie grotesque, par le président
Orsenna donnera certains aspects, ses premières années dans le comté de du Nigeria. Comment vivre après ? C’est la question que
une « lecture Clare, et son éducation par les sœurs de la charité ? Une pose Edna O’Brien dans ce livre admirable, le dernier peut-
musicale » de son
livre sur
jeunesse pieuse dont elle a toujours dit qu’elle avait été être d’une romancière irlandaise passionnément éprise de
Beaumarchais « suffocante », dans un milieu replié sur lui-même, hostile justice et de liberté.
(Stock). au progrès et à la nouveauté. Pour Edna O’Brien, qui gagna DIDIER JACOB

80 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MURDO MACLEOD


ROMAN

Le sanglot du violon
ÂME BRISÉE, PAR AKIRA MIZUBAYASHI, GALLIMARD, 256 P., 19 EUROS.

« Itadakimasu. » Utilisée avant un jusqu’à son mariage avec une Française, qui lui
« Un roman
repas et citée dans les premières pages de ce
roman, cette expression japonaise, dont la
a donné une fille, prénommée Julia-Madoka.
L’âme du titre est celle du violon : placée à l’in-
ambitieux, puissant
signification littérale est : « Je reçois humble- térieur de la caisse de résonance, près du che- et profondément
ment ce que vous m’offrez  », on a envie de valet, elle transmet les vibrations des cordes.
l’adresser à Akira Mizubayashi. Car son livre Et le violon – un Nicolas François Vuillaume émouvant. »
est un cadeau. Au lecteur, qui avait fini par datant de 1857 – est celui de Yu, que, sous ses
oublier les vertus d’une belle histoire à l’an- yeux, des soldats ont fracassé et désossé, à Brooklyn, en pleine Seconde Guerre
cienne. A la langue française, que ce Japonais Tokyo, en 1938, parce que, en pleine guerre mondiale. Eddie Kerrigan a besoin d’argent
rousseauiste sert avec une rigueur et, parfois, sino-japonaise, il avait osé constituer un pour offrir une chaise roulante à sa fille
une candeur auxquelles notre époque sacca- ensemble avec trois jeunes musiciens chinois infirme.
geuse n’est plus habituée. Et à la musique, sa pour jouer « Rosamunde », le quatuor à cordes Il demande de l’aide à Dexter Styles,
passion, qui accompagne et exhausse chacun en la mineur opus  29 de Schubert. Yu fut le patron des bookmakers de la ville.
de ses livres. En somme, dans cette « Ame bri- embarqué par les militaires, accusé de complo- Mais inspirer à pleins poumons l’air de la
sée », œuvre de pure imagination, Mizubayashi ter avec l’ennemi et de trahir sa nation, d’être
corruption ne va pas lui porter chance.
a rassemblé, en creux, tout ce qui le définit, un « hikokumin ». Il disparut à jamais. Caché
depuis son divorce d’avec sa langue natale dans une armoire, Rei, le fils de Yu, âgé de Il disparaît. Son autre fille, Anna, va participer,
11 ans, orphelin de mère, assista à cette scène à sa manière, à l’effort de guerre en devenant
traumatisante et ne dut d’avoir la vie sauve qu’à la première femme scaphandrier, à un
la compassion d’un lieutenant mélomane. moment où les hommes sont occupés
Adopté par un couple de Français, Rei Mizu- au front. Pour réparer les bateaux de la Navy,
sawa devint alors Jacques Maillard. Il fit des on recrutait des plongeuses expérimentées,
études de lettres à la Sorbonne avant d’ap- lesquelles en profitaient pour conquérir
prendre, à Mirecourt, l’art de la lutherie et son
leur indépendance. Anna ne renonce pas à
subtil usage des bois – l’épicéa pour la table,
retrouver son père, et apprend aussi
l’érable pour le chevalet, l’ébène pour le cor-
dier… C’est là, dans les Vosges, qu’il rencontra le b.a.-ba du parfait détective… Manhattan
sa future femme, Hélène, une archetière. Beach est un roman ambitieux, puissant
Devenu un maître luthier de renom, il fabriqua et profondément émouvant, une fresque qui
ses propres violons, sans cesser de vouloir res- évoque par son atmosphère et son souffle
susciter le violon à l’âme brisée de son père le film de Sergio Leone Il était une fois en
brisé, en recoller les morceaux. Un travail de Amérique. En plus féministe.
restauration qui allait lentement se confondre
avec celui de résilience et le conduire à revenir,
pour un séjour décisif, au chevet du passé,
dans son pays natal. Mariant, dans une prose
si simple qu’on la dirait cristalline, le natura-
lisme du roman français et la féerie des
contes japonais, Akira Mizubayashi a réussi
à faire de ce violon, qui a une tête, une âme
et une table de secrets, le personnage prin-
cipal de son livre. Affreusement blessé par
des barbares, laissé même pour mort,
voici que, soixante-cinq ans plus tard,
rajeuni et enrichi, il revit sous le menton
d’une jeune virtuose nippone, vibre à
nouveau, voyage dans le monde entier et
magnifie la mélancolique musique de
Schubert. Même quand il pleure, il sourit.
JÉRÔME GARCIN

FRANCESCA MANTOVANI/GALLIMARD 9,60 € - 600 pages


fromage et en lisant des livres ».
LE POCHE Une définition assez juste du
bonheur. Caustique et
rocambolesque.

Kafka et ses doubles FRANTZ HOËZ

FORÊT OBSCURE, PAR NICOLE KRAUSS, É T R A NGE R


TRADUIT DE L’AMÉRICAIN PAR PAULE GUIVARCH, LA FABRIQUE DES SALAUDS
POINTS, 336 P., 7,40 EUROS. PAR CHRIS KRAUS, TRADUIT
DE L’ALLEMAND PAR ROSE
LABOURIE
Belfond, 880 p., 24,90 euros.
Toutes ces vies C’est l’histoire de deux
que nous aurions pu survivants : deux frères d’origine
ROM A N avoir, mais que nous lettonne (leur grand-père était
pasteur) qui ont traversé les
n’avons pas menées… Ce
LES GRANDS CERFS orages du siècle en s’asseyant
champ restreint des pos- sur leurs scrupules et leur
PAR CLAUDIE HUNZINGER sibles que concède le
Grasset, 192 p., 17 euros. dignité. Ils ont connu Himmler,
Là-haut, dans la réel, la littérature le sont devenus SS, ont sauvé des
montagne, vit une femme avec déploie et l’augmente. persécutions leur jeune sœur
son mari, qui a pris ses quartiers Dans le superbe roman adoptive, juive, qu’ils ont tous
dans une aile déglinguée de la deux aimée. Symphonie
de Nicole Krauss (photo), monumentale d’un écrivain-
vieille métairie pour parachever
une œuvre de poète. Elle écrit tout se dédouble, à com- cinéaste qui vit à Berlin, « la
aussi, sous l’influence des forêts mencer par les person- Fabrique des salauds » perdra
et des papillons, impressionnée nages aux destins paral- beaucoup de soldats en route,
par la présence invisible des mais l’ampleur du projet force
lèles. D’un côté, Jules l’admiration.
cerfs. Un étranger qui les
connaît bien arrive un matin. Il
Epstein, riche avocat DIDIER JACOB
va bâtir un affût et lui apprendre new-yorkais qui peu à
à les guetter sous la neige, à peu se dépouille de ses
distinguer les individus dans biens matériels et part en HIS T OIRE
l’espèce, à les nommer : Wow, Israël, guidé par un rab-
Merlin, Apollon, Pâris, Géronimo.
La survie des hôtes de ces bois bin peu orthodoxe. De
est menacée par l’ONF, la l’autre, Nicole – double
chasse, le règne humain. La aisément identifiable de l’auteure américaine –, écrivaine en panne
voici aux côtés de ce « clan d’inspiration et au bord du divorce, qui se rend, elle aussi, à Tel-Aviv. Là,
traqué » dans ce roman de
Claudie Hunzinger (photo) en
elle rencontre un mystérieux professeur de littérature (à moins qu’il ne
forme de manifeste panthéiste. s’agisse d’un ex-agent du Mossad) qui lui propose d’écrire la suite d’une
ANNE CRIGNON pièce inédite de Kafka. L’écrivain pragois est bien sûr le fantôme étran-
gement vivant qui hante ce livre en perpétuelle métamorphose, impré-
gné tout autant de poésie, de culture talmudique que de théorie quan-
ROM A N tique. On s’aventure dans cette « forêt obscure » aux surprenantes
LA VÉRITABLE HISTOIRE
DES DOUZE CÉSARS
LES FILLETTES bifurcations, en s’abandonnant à l’écriture lumineuse de Nicole Krauss. PAR VIRGINIE GIROD
PAR CLARISSE GOROKHOFF ÉLISABETH PHILIPPE Perrin, 416 p., 24 euros.
Equateurs, 180 p., 18 euros. Depuis l’ouvrage de
Difficile d’oublier ses Suétone (illustration, xive siècle),
meilleurs amis quand on les a on en sait un peu plus sur la vie
rencontrés à 14 ans. « Gatsby financière nymphomane sont à des douze Césars. D’autant que
était un puissant analeptique, P OL A R ses trousses, aidés par un l’auteur latin, bibliothécaire érudit
Lolita un hypnotique planant, détective privé, un nain au sexe et colporteur de ragots, ne fait
Mrs Dalloway un anxiolytique. » COUP DE VENT démesuré et peintre à ses que répéter l’opinion des
Malgré les cures à Marmottan, PAR MARK HASKELL SMITH, heures perdues. Une course- historiens consultés. Avec malice,
un mariage heureux et trois TRADUIT DE L’AMÉRICAIN poursuite s’engage pour Virginie Girod réactualise ces
adorables fillettes, Rebecca a PAR JULIEN GUÉRIF retrouver le trader hédoniste, biographies à l’aune des
renoué avec la chimie. « La Gallmeister. 256 p., 22 euros. qui ne voulait que « voguer de nouveaux travaux. Elle déroule
lucidité est un arrêt de mort », Dégoûté par le par le monde en mangeant du une fresque cynique et fascinante
consigne-t-elle dans son journal. système, Bryan LeBlanc, trader où se succèdent turpitudes
Clarisse Gorokhoff, d’une main à Wall Street, a volé 17 millions faunesques, folie, tyrannie, morts
ferme et bienveillante, mène de dollars. « Un système où les violentes et déchéance. En
vers le drame inéluctable cette riches s’enrichissaient alors que voulant extraire les personnages
famille bancale où règnent, les services publics tombaient de leurs légendes, en replaçant
malgré « la mouche dans la tête en ruine. » Destination les ces empereurs dans leur famille,
de Rebecca », une joie folle et Caraïbes, où disparaître à cette cérémonie des Césars n’en
un amour sans partage. jamais. Un agent de sécurité est que plus troublante.
VÉRONIQUE CASSARIN-GRAND homo et une responsable LAURENT LEMIRE

82 L’OBS/N°2862-12/09/2019 FRANÇOISE SAUR-MARK MAHANEY/REDUX REA-MOMENT RF/PRASIT PHOTO/GETTY IMAGES-LUISA RICCIARINI/LEEMAGE/AFP


CRITIQUES

ROMAN PREMIER ROMAN

Nos chers voisins Révolution, mode


PROPRIÉTÉ PRIVÉE, PAR JULIA DECK,
MINUIT, 176 P., 16 EUROS.
d’emploi
PROTOCOLE GOUVERNANTE, PAR GUILLAUME
LAVENANT, RIVAGES, 192 P., 18,50 EUROS.
Amis des bêtes, soyez n’est que panneaux solaires, com-
prévenus. Chez Julia Deck (photo), posts et convivialité. Promiscuité
les animaux finissent mal (RIP serait un terme plus juste. Très Vous ouvri- est ce Lewis, auquel le
Toupie). Mais ce sont les humains vite, les Caradec ne supportent rez ce livre. Vous lirez protocole fait réguliè-
qui en prennent vraiment pour plus leurs voisins, les Lecoq : elle, avec attention les 111 rement référence.
leur grade. Même ceux dotés des Madame Sans-Gêne gloussante chapitres rédigés au « Des lignes et des corps,
meilleures intentions du monde. en micro-short ; lui, agent immo- futur et à la deuxième disait Lewis. Des lignes
Surtout ceux-là, en fait. Désireux bilier fier de vendre des soupleix personne du pluriel. et des corps qui s’entre-
de vivre dans un cadre plus res- insalubres. Eclats de voix, débor- Ce sont les instructions choquent dans un cer-
pectueux de la nature, Eva et dements festifs, adultères et tra- dictées à une gouver- tain volume, nous ne
Charles Caradec, couple de quin- vaux dans le jardin, les rapports de nante, qui embauche, sommes pas plus que
quas intellos, ont décidé de s’ins- voisinage se transforment en un mercredi du mois de mai, chez cela. » Vous vous interrogerez sur
taller dans un écoquartier. Là, tout guerre de tranchée, matérialisée une famille respectable d’une la finalité de verser chaque jour du
par la saignée pratiquée dans l’as- tranquille banlieue pavillonnaire. liquide à travers une fente du par-
phalte pour refaire les canalisa- Vous noterez qu’on lui confie la quet. Vous remarquerez que les
tions. Comme dans toute guerre, garde de la petite Elena, à qui elle «  1  » sont imprimés à l’envers.
il y aura des morts. Personne n’est offre «  Contes de la forêt  », un Vous sentirez le danger appro-
épargné dans cette satire mystérieux ouvrage. Mais aussi cher. Avec ce procédé efficace
astringente du « vivre-ensemble ». que cette discrète Super Nanny proche du « Livre dont vous êtes
A travers la voix délicate et posée charme l’épouse – par leur pas- le héros », vous serez suspendu
d’Eva, formulant les pires hor- sion commune pour une série TV aux gestes de cette Servante écar-
reurs sur un ton égal, Julia Deck – et le mari – par son chemisier late en gilet jaune. Et vous songe-
semble s’en donner à cœur joie. entrouvert et sa bonne connais- rez : voilà un premier roman tout
On rit jaune. sance en matière de lissage de à fait surprenant.
ÉLISABETH PHILIPPE prêts. Vous vous demanderez qui AMANDINE SCHMITT

ROMAN

Churchill et son peintre


JE RESTE ROI DE MES CHAGRINS, PAR PHILIPPE FOREST,
GALLIMARD, 288 P., 19,50 EUROS.

Ce vieux bulldog assis ? Sir Winston – est mince mais le roman, remarquable. Rien
Churchill. L’auteur ne le nomme pas d’emblée de spectaculaire ne s’y passe. Le peintre et son
mais lui fournit assez de cigares et de whisky modèle n’échangent rien, presque rien, sur la
pour qu’on ne s’y trompe pas. L’homme plus guerre ou la politique. Lors des deux séances
jeune debout devant le chevalet ? Graham de pose –l’essentiel de l’action –, Philippe Forest
Sutherland, artiste alors de renom, chargé de tourne autour des personnages pour en mon-
portraiturer le Premier ministre à la veille de trer les facettes comme un meneur de jeu qui
ses 80 ans. Jugé infamant, ce tableau (1954, serait aussi metteur en scène. De temps à autre,
ci-contre), commandé par la Chambre des il suspend la représentation, la détourne de son
Communes et celle des Lords, fut relégué à la cours. Jusqu’au moment où il débusque le cha- abattu sur l’auteur de « l’Enfant éternel ». D’où
cave. Jusqu’à ce que lady Churchill le détruise grin commun de ses protagonistes : la perte peut-être l’émotion qui doucement vous gagne
à la mort de son mari. L’anecdote – authentique d’un enfant. Même malheur sans remède s’est et ne vous lâche plus. JACQUES NERSON

HELENE BAMBERGER-GETTY IMAGES-KEYSTONE PRESS L’OBS/N°2862-12/09/2019 83


EN CHIFFRES
Né en 1956, Luc LES RAISONS D'UN SUCCÈS
Lang est l’auteur de
« Mille Six Cents
Ventres », prix
Goncourt des
Le ministère Lang
lycéens 1998,
« 11 Septembre mon Luc Lang signe un grand roman faulknérien, dont le héros est
amour », vendu à un chirurgien-chasseur. Impressionnant
10 000 exemplaires
et « Au LA TENTATION, PAR LUC LANG, STOCK, 360 P., 20 EUROS.
commencement du
septième jour »,
à 50 000 ex.
Le tableau de chasse est presque parfait. C’est un paisible décor montagnard et ses acteurs. Luc Lang est un
tableau familial. Le père, chirurgien, répare les corps et écrivain patient. Son roman s’ouvre dans la boue, la neige,
traque les cors des cerfs qu’il abat. Qu’il manie le scalpel les brumes, l’air humide, les forêts épaisses. Ici, le ciel des
ou ajuste la lunette de son fusil, ce quinquagénaire nuits est transparent comme ceux du peintre Giotto. Les
déploie la même précision. Comme il recoud les chairs fils de l’intrigue se nouent, les secrets de famille émergent,
de ses patients, il fait exploser celles de ses proies sau- les conflits s’affirment. Et toujours, il y a les arbres, la glace,
vages. Son épouse ignore ces massacres. Quittant régu- l’horizon sombre des crêtes. Bientôt, il y aura le sang. Il y a
lièrement la demeure du couple, elle se réfugie dans un du Faulkner chez Luc Lang : comme l’auteur de « Sanc-
couvent le temps d’une retraite spirituelle et, parfois, sen- tuaire » (« cette irruption de la tragédie grecque dans le roman
suelle. Les enfants ont grandi : le fils écume le monde de la policier », selon Malraux), il façonne un roman hanté par la
finance américaine, tandis que la fille découvre l’amour violence du passé, ce passé qui n’est jamais mort disait
dans les bras d’un homme d’affaires trop brillant pour être encore Faulkner. La précision de l’écriture, la densité des
honnête. Le mécanisme de l’horloge infernale va se mettre images font de « la Tentation » un roman visuel, olfactif,
peu à peu en place. Tout va se jouer dans un relais de sonore et apocalyptique. Même si la fin du récit laisse entre-
chasse alpin, le jour où François, le chirurgien-chasseur, voir la possibilité d’une rédemption, la part de la catastrophe
épargne un cerf et recoud la blessure qu’il a causée. Ce vécue n’en reste pas moins présente. C’est ainsi que Luc
vacillement du prédateur est le prélude à une série de Lang laisse une empreinte profonde. Dans la neige, il crée
mutations sournoises qui vont faire voler en éclats le le chaos. On dirait déjà un grand film. BERNARD GÉNIÈS

PALMARÈS LIVRES
Semaine du 26 août au 1er septembre 2019

ROMANS/FICTION* AUTEURS Editeurs ESSAIS/DOCUMENTS AUTEURS Editeurs

Editions de
1 SOIF AMÉLIE NOTHOMB Albin Michel 1 PASSIONS NICOLAS SARKOZY l'Observatoire
BEAUMARCHAIS : UN Stock - France
2 MILLÉNIUM. VOLUME 6, LA DAVID Actes Sud 2 AVENTURIER DE LA LIBERTÉ ERIK ORSENNA Culture
FILLE QUI DEVAIT MOURIR LAGERCRANTZ
TOUS LES HOMMES 3 C'EST TOUT MOI ! JESSICA THIVENIN Queen Influence
3 N'HABITENT PAS LE MONDE JEAN-PAUL DUBOIS Ed. de l'Olivier
DE LA MÊME FAÇON
4 SAPIENS : UNE BRÈVE
HISTOIRE DE L'HUMANITÉ
YUVAL NOAH
HARARI
Albin Michel
4 ORLÉANS YANN MOIX Grasset
L'Iconoclaste
5 LE TEMPS DE MÉDITER CHRISTOPHE ANDRÉ - France Inter
5 LES CHOSES HUMAINES KARINE TUIL Gallimard

6 LE CŒUR DE L'ANGLETERRE JONATHAN COE Gallimard 6 LE PLUS GRAND DÉFI DE


L'HISTOIRE DE L'HUMANITÉ AURÉLIEN BARRAU M. Lafon

L'HUMANITÉ EN PÉRIL :
7 UNE JOIE FÉROCE SORJ CHALANDON Grasset 7 VIRONS DE BORD, TOUTE ! FRED VARGAS Flammarion

LA VIE SECRÈTE DES


8 ÉCRIVAINS GUILLAUME MUSSO Calmann-Lévy 8 DES HOMMES JUSTES IVAN JABLONKA Seuil

9 CIVILIZATIONS LAURENT BINET Grasset 9 SORCIÈRES : LA PUISSANCE


INVAINCUE DES FEMMES MONA CHOLLET Zones

10 LA MER À L'ENVERS MARIE


DARRIEUSSECQ
P.O.L 10 DE GAULLE : UNE CERTAINE
IDÉE DE LA FRANCE JULIAN JACKSON Seuil

Classement réalisé par l’institut GfK à partir d’un échantillon de 5 000 points de vente (librairies, grandes surfaces spécialisées,
super et hypermarchés, internet) en France métropolitaine. (*) Hors livres jeunesse.

84 L’OBS/N°2862-12/09/2019 JEAN-LUC BERTINI/STOCK


Thomas Sotto

RTL SOIR 18 H - 20 H
Et soudain,
tout s’explique.
Photo : Nicolas GOUHIER/RTL -

ON A TELLEMENT
DE CHOSES À SE DIRE
VOIR
CATHERINE
DENEUVE DANS
LA JUNGLE
Hugo Benamozig et
notre camarade
David Caviglioli ont
terminé le tournage
de « Terrible
jungle », leur
premier long-
métrage, dont ils LE CHOIX DE L’OBS
signent aussi le
scénario, une
comédie
d’aventures où
Catherine Deneuve
Les beaux débuts d’Hafsia Herzi
est une mère
despotique lancée TU MÉRITES UN AMOUR, PAR HAFSIA HERZI. COMÉDIE DRAMATIQUE FRANÇAISE,
aux trousses de son AVEC HAFSIA HERZI, DJANIS BOUZYANI, JÉRÉMIE LAHEURTE, ANTHONY BAJON (1H39).
fils (Vincent
Dedienne), parti
jouer les aventuriers
en Guyane.
Lila vient de découvrir qu’une autre femme pro- Kechiche en particulier), relève le défi, devant et derrière
fitait des attributs de son amoureux. Le con. De plus, fidèle la caméra : elle est au cœur du film non pour le phagocy-
LUDIVINE à la lâcheté qui caractérise le chromosome Y, il lui annonce ter, mais au contraire pour se mêler à ce joyeux groupe,
SAGNIER DANS
LA RUCHE
qu’il part en Bolivie pour faire le point. Mais que, pour lui, pour participer au mouvement. Et accueillir dans le cadre
Dans l’adaptation tout n’est pas fini. Refusant de se lamenter, Lila va dessiner, des personnages qui pourraient sortir de fictions à thèse,
du roman d’Arthur le temps d’un été, sa propre carte de Tendre. Traversant comme ce rebeu queer campé par l’excellent Djanis
Loustalot, un Paris propice à la rencontre, elle va se frotter à d’autres Bouzyani, mais qui, débarrassés de cette étiquette, sont
« la Ruche », corps, éprouver des plaisirs inédits et des amours nou- seulement eux-mêmes. Débordants de vie, cette vie qu’ils
premier long du
cinéaste belge velles autant que plurielles. Un couple échangiste, des gar- se sont choisie, et de désirs affirmés sans aucune honte. La
Christophe çons rencontrés sur internet, un jeune photographe ama- mise en scène accompagne, effleure, mais n’insiste jamais,
Hermans, en teur, autant d’expériences qu’elle partage avec son ami et jusqu’à un épilogue magnifique. On se dit d’abord
tournage à Liège confident homo. Il n’est déjà pas évident de faire un film, qu’Hafsia Herzi prend le risque du chapitre de trop, mais,
jusqu’au 26 juillet,
Ludivine Sagnier a fortiori un premier long-métrage, reposant sur un pos- en réalité, elle mène son récit exactement où elle veut, avec
sera la mère tulat si léger et dans les conditions d’un tournage à l’ar- cet instant magique de sublimation du discours amoureux.
bipolaire de trois rache. Il est encore plus compliqué de le réussir. De saisir Présenté cette année à la Semaine de la Critique à Cannes
adolescentes, dont la contemporanéité du sujet sans le caricaturer. De par- et prix de la mise en scène à Angoulême, « Tu mérites un
l’une sera
interprétée par sa
venir à être dans l’envolée malgré la gravité, et de conju- amour » ne doit rien à la bonne étoile d’Hafsia Herzi. Juste
propre fille, Bonnie guer l’insouciance, la mélancolie, la trivialité et l’inno- à son indéniable talent de réalisatrice.
Duvauchelle. cence. Hafsia Herzi, actrice énergique et lumineuse (chez XAVIER LEHERPEUR

86 L’OBS/N°2862-12/09/2019 LES FILMS DE LA BONNE MÈRE – P. DE DROITE : 3B PRODUCTIONS – THEO / BODEGA FILMS


CRITIQUES

C'EST RATÉ

A la recherche
du soutif perdu
Lise Leplat Prudhomme dans « Jeanne », de Bruno Dumont. THE BRA, PAR VEIT HELMER. COMÉDIE DRAMATIQUE
ALLEMANDE, AVEC MIKI MANOJLOVIC, PAZ VEGA,
pas systématiquement du bon
LES SORTIES côté. Heureusement, il y a DENIS LAVANT (1H30).
les comédiens : Ana Girardot
et François Civil, moins bobos
DEUX MOI dépressifs que dépressifs
PAR CÉDRIC KLAPISCH La veille de sa retraite, un
à bobos (un deuil les poursuit,
Comédie dramatique française, amoureux pour l’une, familial conducteur de train trouve un
avec François Civil, Ana Girardot, pour l’autre), et un François soutien-gorge sur son engin, qui
François Berléand, Camille Berléand ressuscité en psy traverse en son cœur un quartier
Cottin (1h50). taciturne.
Deux voisins, un gars vétuste de Bakou. Obsédé à l’idée
NICOLAS SCHALLER
et une fille, trentenaires esseulés de retrouver la propriétaire du
et neurasthéniques, se croisent JEANNE sous-vêtement, le cheminot céli-
chaque jour et ne se voient PAR BRUNO DUMONT bataire s’en va frapper aux portes
pas. A travers leurs parcours Drame historique français, avec Lise
parallèles de zombies du Leplat Prudhomme, Fabrice Luchini, pour le faire essayer aux habi-
métro-boulot-dodo-réseaux Annick Lavieville (2h18). tantes, ce qui n’est pas du goût des mâles alentour. Est-ce une parabole
sociaux se dessinent un Paris La première partie de sur la condition des femmes en Azerbaïdjan ? Un conte autour du com-
de cages à lapins, une société ce diptyque musical consacré plexe de Cendrillon ? Un pastiche du cinéma de Jean-Pierre Jeunet et
de branchés au web à la pucelle d’Orléans nous avait
déconnectés de la vie de passablement énervé, avec
d’Emir Kusturica dans les plaines du Caucase ? Une certitude : le scé-
quartier, qui est le seul salut sa mise en scène indifférente, nario ne méritait guère plus qu’un court-métrage. Sans parole, la fable
d’Homo urbanus. Toujours à sa chorégraphie agaçante, s’éternise, fige ses images léchées dans un esthétisme de carte postale
l’affût de l’air du temps, Cédric sa partition crispante. On allait et un burlesque de cour d’école. Comble de la faute de goût : la belle Paz
Klapisch signe son film le plus donc à cette suite chaussé Vega, d’ordinaire condamnée aux direct-to-video, n’a que deux brèves
atone. Son cinéma n’a jamais de semelles de plomb. Et on
cessé d’évoluer sur le fil entre en ressort bouleversé. Tout ce apparitions. Faut pas tirer sur la corde à linge ! N. S.
vérités et lieux communs, entre qui était précédemment raté
observations poétiques et touche ici au sublime. Par de
raccourcis publicitaires, entre superbes effets de perspective et fragile. Les compositions Pourtant mille fois vus et
l’infra-ordinaire et le pas-grand- et de contraste, la caméra capte du chanteur Christophe tutoient entendus, ces procès trouvent
chose. Dans ce chassé-croisé dans l’immensité des décors la l’extase. Les idées fusent, ici un nouvel écho, à la fois
à la dramaturgie schématique tragédie qui se referme sur comme ce ballet équestre qui historique et mystique.
et répétitive, la barre ne penche Jeanne, qui apparaît ainsi forte devient une chorégraphie. X. L.

Après BÉLIERS " UNE HÉROÏNE INTRAITABLE, DANS LA LIGNÉE DE 3 BILLBOARDS. "
NETOP FILMS, PROFILE PICTURES, HAUT ET COURT & ONE TWO FILMS
présentent
" UN FILM RURAL, TENDRE ET DRÔLE "
CINEMATEASER

un f i l m d e G RÍM U R H ÁKO N AR SO N

LE 11 SEPTEMBRE
ÇA RESSORT

Sublime Gene
LAURA, PAR OTTO PREMINGER. POLAR
AMÉRICAIN AVEC GENE TIERNEY, DANA
ANDREWS, CLIFTON WEBB (1944, 1H28).

TEMPO COMUM
PAR SUSANA NOBRE Gene Tierney n’a jamais été plus belle : tout
Comédie dramatique portugaise, le film est un vibrant hommage à cette beauté hors
avec Marta Lança, Clara du temps. Au départ, le film tiré d’un roman
Castanheira, Pedro Castanheira
(1h04). (médiocre) de Vera Caspary devait être une petite
Les petits riens qui série B. Mais Darryl Zanuck, revenu de la guerre
émaillent la vie d’une maman et pour prendre les rênes de la 20th Century Fox, s’en
de son nouveau-né à Lisbonne. mêla et en fit un « produit » de prestige. Le tournage
Conversations avec le papa,
week-end à la campagne,
débuta avec Rouben Mamoulian, réalisateur com- Raksin – qui composa l’un des plus sublimes thèmes
fatigue incroyable, et, surtout, pliqué, viré en cours de route, et s’acheva avec Otto musicaux de l’histoire de Hollywood. Gros succès
amour infini. Est-ce un Preminger, cinéaste colérique. Et, au grand dépit de à sa sortie, le film reste aussi une merveille de noir
documentaire ou une fiction? Zanuck (qui voulait employer Duke Ellington pour et blanc, notamment grâce au travail du directeur
Les deux. Certains dialogues
la musique), Preminger imposa un inconnu, David photo, Joseph LaShelle. F. F.
sont scénarisés, d’autres
quasiment pris sur le vif. Au
total, la réalisatrice, Susana
Nobre, capte l’essentiel : du National Front, et de ses L’INSENSIBLE
l’harmonie du monde, la grâce sbires anti-Pakis. Sarfraz PAR IVAN TVERDOVSKY
de l’enfance, le sentiment Manzoor en a fait l’expérience Drame russe, avec Denis Vlasenko,
d’accomplissement, souligné et l’a écrite dans un livre Anna Slyu, Danili Steklov (1h27).
par les dissonances du couple. autobiographique, « Greetings Orphelin, Denis a une
Sur un sujet très fragile, le film from Bury Park », où il raconte maladie rare, son corps ne
réussit un petit miracle, faire comment il releva la tête dans ressent aucune douleur. Evadé
sentir le bonheur du présent et un pays miné et s’émancipa de son orphelinat, l’adolescent
la belle mélancolie de l’avenir. d’un père à l’esprit étriqué grâce se met en cheville avec des flics
FRANÇOIS FORESTIER aux chansons de Bruce et des voyous pour provoquer
Springsteen. De cette histoire, la des accidents dont il est la
MUSIC OF MY LIFE réalisatrice de « Joue-la comme victime. Les automobilistes et
PAR GURINDER CHADHA Beckham » tire un feel-good les assurances sont escroqués à
Comédie dramatique britannique, movie généreux, au rythme mort. Style frénétique, images
avec Viveik Kalra, Kulvinder Ghir, inégal et à la mise en scène MJÓLK. LA GUERRE DU LAIT de nuits ensanglantées, film
Meera Ganatra (1h57). fourre-tout, porté par la PAR GRÍMUR HÁKONARSON survolté visiblement destiné à
Il ne faisait pas bon fraîcheur des acteurs et par les Drame islandais, avec Arndís Hrönn faire la tournée des festivals de
être un adolescent d’origine textes du Boss, dont il célèbre Egilsdóttir, Sveinn Olafur Gunnarson cinéma. Le sujet s’épuise vite,
pakistanaise à Luton l’universalité tout en y puisant (1h30). l’intrigue secondaire (une
(Angleterre), en 1987, entre un supplément d’âme. Quand Inga prend la relation incestueuse) est inutile,
la montée du chômage et celle N. S. succession de son mari décédé, et il ne reste qu’une impression
elle s’aperçoit que leur ferme dérangeante de tape-à-l’œil.
laitière, isolée dans la campagne C’est agaçant.
islandaise, est cousue de dettes. F. F.
Et que la coopérative rurale,
dont elle dépend, s’est ÇA MARCHE ! ?
transformée en racket mafieux… PAR CAMILLE
Elle décide alors de créer une DE CASABIANCA
contre-association, et c’est le Documentaire français (1h31).
conflit. Visages amers, paysages La France des
mélancoliques, vies dures : profondeurs, enfiévrée par
dans un style naturaliste,
Grímur Hákonarson nous fait
partager l’aridité d’un combat
social sans doute perdu
d’avance. C’est beau à regarder,
un peu glacé et, pour ceux qui
s’intéressent à la ruralité,
certainement pertinent. Un petit
supplément d’émotion n’aurait
pas fait de mal…
« Music of My Life », de Gurinder Chadha. F. F.

TERRATREME FILMES – SWASHBUCKLER FILMS – HAUT ET COURT – NICK WALL / WARNER BROS ENTERTAINMENT INC. – DEAN MEDIAS
88 L’OBS/N°2862-12/09/2019 P. DE DROITE : KMBO – DR
CRITIQUES

la politique. Camille de le réalisateur de « Do the Right


Casabianca suit les discussions, Thing » et de « Jungle Fever »
les démarchages, les sondages, a créé une unité de production,
les repas, les ramifications une œuvre originale, une façon
de la galaxie En Marche !. Dans unique de s’approprier les codes
l’Aisne, la Corse, l’Hérault ou à du cinéma américain. Régis
Paris, la réalisatrice montre des Dubois, auteur du « Cinéma
« marcheurs », pour la plupart des Noirs américains entre
des anonymes « qui en ont intégration et contestation »
marre » et qui tentent d’infléchir (2005), analyse les thèmes,
le cours de la société française. les obsessions et les lignes
Crise des « gilets jaunes », crise de force des films réussis
de confiance, crise des (« Malcolm X », « Bamboozled »,
institutions, tout y passe. « BlacKkKlansman »), ainsi
Mouvement de fond ou feu de que des ratages évidents
paille? L’avenir le dira. Mais ce (« Mo’ Better Blues », « Summer
qui ressort du film, c’est une of Sam », « She Hate Me »).
insatisfaction profonde, une Controversé, Spike Lee? C’est
demande floue d’une société le moins qu’on puisse dire. F. F.
plus juste. F. F.
« Le Cerf-volant », court-métrage du Tchèque Martin Smatana (dans « Un petit air de famille »).
UN PETIT AIR DE FAMILLE
COLLECTIF son benêt de mari qu’un peu
Courts-métrages d’animation de solidarité dans les tâches À LIRE
(43 min). ménagères ne serait pas
Cinq films courts, de refus. Et surtout le tchèque
venus de Russie, du Japon ou « le Cerf-volant », où un fils SPIKE LEE, UN CINÉASTE
de Grande-Bretagne, racontent et son père jouent à faire voler CONTROVERSÉ
avec cocasserie et mélancolie le frêle objet jusqu’au moment PAR RÉGIS DUBOIS
les bonheurs et les affres où survient un terrible orage. LettMotif, 164 p., 22 euros.
de la vie de famille. On retiendra Un superbe film, mis en scène On aime ou on n’aime
particulièrement le russe « Un avec tissus et papiers découpés, pas, mais Spike Lee a su
grand cœur », réalisé au pastel pour dire le deuil et la douleur bousculer le cinéma américain.
gras, où une dame des cavernes de la disparition. Toujours en colère, souvent
essaie de faire comprendre à X. L. désagréable, volontiers urticant,

Chemises 50€ Chaussures Ville et Boots 139€


3 pour 99€ - 5 pour 129€ La 2e paire au choix 99€
Ceintures 29€ Embauchoirs Cèdre Rouge 29€
La 2e au choix 19€ 2 paires 39€ - 4 paires 69€
Costumes 199€
Le pantalon supplémentaire 59€

*La qualité pour hommes «Un prix défiant toute concurrence, in-dis-cu-table» (Pointure) / «Rapport qualité-prix imbattable» (Capital)

NOS BOUTIQUES SHOP ONLINE*


PARIS 4° 35, bd Henri IV PARIS 17° Palais des Congrès TOULOUSE 40, rue de Metz WWW.BEXLEY.COM
PARIS 6° 116, bd St Germain LYON 1° 38, rue Edouard Herriot ANNECY 7, rue Sommeiller
PARIS 7° 39, bd Raspail LYON 2° 4, rue Childebert LILLE 55, rue Esquermoise - Leader depuis 1996 -
PARIS 8° 11, rue La Boétie LYON 6° 51, cours Franklin Roosevelt NANTES 3, rue Rubens
PARIS 8° 76/78, av. des Champs Elysées MARSEILLE 6° 32, rue Montgrand BORDEAUX 12, rue Montesquieu Chaussures, Prêt-à-porter, Accessoires
PARIS 8° 4, rue Chauveau Lagarde AIX-EN-PROVENCE 25, rue Thiers BRUXELLES Galerie de la Pte Louise
PARIS 15° 325/327, rue Vaugirard NICE 30, rue de l’Hôtel des Postes *Vente en ligne
ÉCOUTER LE CHOIX DE L’OBS

Mon queer
mis à nu
TWELVE NUDES, PAR EZRA FURMAN
(BELLA UNION/ PIAS).

C’est une déclaration d’amour vain : « Chéri, j’ai-


merais être ta petite amie, mais je sais que je n’ai pas le corps
que tu attendrais d’une copine. J’y travaille, mais c’est loin
d’être idéal », se lamente le rocker queer et androgyne
d’Oakland sur « I Wanna Be Your Girlfriend », le seul titre
doo-wop de cet album. Pour le reste, Ezra décrète l’état
d’urgence et signe un brûlot punk et politique. Il y dénonce
les travers d’une société moribonde : l’inégalité des soins,
la brutalité du pouvoir, les agressions sexuelles, la supré-
matie de l’homme blanc et rappelle que, malheureuse-
ment, la différence attire la violence. Un album rugueux,
animal et brutal, hurlé par un traumatisé en robe à fleurs,
collier de perles blanches, rouge à lèvres et cordes vocales
passées au papier de verre. Il y met à nu sa douleur et s’ins-
pire de l’icône punk Jay Reatard. « Douze Nus », donc, dit
le titre du disque, mais en onze chansons seulement, qui
se terminent par cette question essentielle : « Que faire
alors si ce n’est du rock and roll ? » On n’a pas trouvé mieux.
FRANTZ HOËZ

PUNK ROCK

“TARATATA”
CONTRE
Filles de fer
ALZHEIMER
Ils se réuniront pour THE CENTER WON’T HOLD, PAR SLEATER-KINNEY (CAROLINE).
un « Taratata » de la
bonne cause. Le
20 septembre,
Véronique Sanson, Les riot grrrls ont la calement post #Metoo, sémi-
Alain Souchon, peau dure. A l’instar de Bikini nalement anticapitalistes,
Michel Jonasz, Kill, des Breeders ou L7, Slea- Corin et Carrie s’en vont en
Matthieu Chedid et ter-Kinney n’a rien perdu de guerre (Janet la batteuse a
Laurent Voulzy,
entre autres, se
sa superbe urgence. Comme annoncé son départ). Aux gui-
succéderont sur la pour fêter son quart de siècle, tares grunge, Annie Clark
scène du Zénith de le trio d’Olympia (Etat de alias St. Vincent, ex-com-
Lille pour un Washington) publie un pagne de Carrie, qui produit
concert en faveur
10e album. Tellurique. Com- le disque, a mêlé claviers et
de la Fondation
pour la Recherche battre l’apocalypse et vaincre accents de pop synthétique.
sur Alzheimer. Une ses démons, chanter le désir Ecoutez la transe de «  Bad
soirée qui sera intact, onze titres ainsi résu- Dance  » (« If the world is
filmée et més par Corin Tucker : « Une ending now/Then let’s dance »)
retransmise en
prime time, dans les narratrice à tête d’hydre tapie ou, à corps perdu, «  The
conditions du direct, dans les ruines, et dont chacune Future Is Here ». Galvanisant.
sur France 2. des têtes, unique, hurle. » Radi- FRANÇOIS ARMANET

90 L’OBS/N°2862-12/09/2019 JESSICA LEHRMAN/BELLA UNION/PIAS - NIKKO LAMERE/CAROLINE


CRITIQUES

ÉLECTRO FUNK SORTIES

C H A NS ON
Chevaliers du groove CLIO
DÉJÀ VENISE
TUXEDO III, PAR TUXEDO (FUNK ON SIGHT). Un plan simple
Il y a quatre ans, Clio
chantait « Eric Rohmer est mort »
avec son air de ne pas y toucher.
Postmodernisme oblige  :
« Déjà Venise » est tout aussi
comme Tarantino s’inspire du wes- cinématographique, surtout
tern spaghetti ou des romans pulp, le quand, sur fond d’électro, cette
duo Tuxedo carbure à l’électro funk trentenaire entre dans un film de
Claude Sautet pour rencontrer
des années 1970 et 1980, celui de LA PLAYLIST DE… « Romy S. ». « Il y aurait du
Midnight Star et Zapp, où ils puisent charme dans un jour anodin »,
comme dans un musée extatique ou résume-t-elle. Il y a du Souchon
un pot de Nutella. Savoureux attar- ROSE chez Clio, dans sa manière de
dés, le chanteur Mayer Hawthorne Chanteuse, nouvel album décrire ses douleurs avec recul.
et le producteur Jake One, tels deux « KEROSENE » (IPANEMA)
Don Quichotte d’un rythme disparu,
s’obstinent à ressusciter ce groove 1. PEARL
Janis Joplin
chevaleresque à coups d’harmonies
vocales falsetto, de basses synthé- 2. SAINTE-VICTOIRE
tiques, de claviers Memorymoog, Clara Luciani
Yamaha CS01 ou Roland Juno. Ecou-
3. ULTRAMODERNE
tez « Dreaming in the Daytime », parfait pastiche du groupe Maceo : SOLITUDE La chanson « Déjà Venise »
rien ne semble raccrocher cette chanson à notre millénaire, sinon la Alain Souchon transforme une rupture en
présence du rappeur MF Doom. La musique de Tuxedo a un périmètre voyage d’amoureux : « Tu veux
étroit, mais où chaque centimètre semble vous dire d’un air de boni- 4. NON HOMOLOGUÉ partir ? Ça me va, je pars avec
Jean-Jacques Goldman toi. » Et son « Bar de l’ennui », sis
menteur : « If you want it, then I got it » (« If U Want It »). Académique ?
sur une plage traversée de
Sans doute. Réac ? Peut-être. Funky ? Assurément. 5. SONGS FOR BEGINNERS cerfs-volants, est charmant.
FABRICE PLISKIN Graham Nash Dommage pour l’électro, mais
pour l’écriture, bravo.
SOPHIE DELASSEIN

JAZZ
JAZZ
AHMAD JAMAL
Chrissie is the queen BALLADES
Jazz Village/Pias
Retour aux sources
VALVE BONE WOE, PAR CHRISSIE HYNDE (BMG). pour le grand Ahmad Jamal :
à 89 ans, le voilà seul au piano,
comme à ses débuts, au Jacks
Back Door de Chicago, en 1955.
Si album de reprises rime boutique Sex de McLaren/Westwood C’est pour jouer des « Ballades »
avec panne d’inspiration, on et fait tourner le cœur de tous les d’une délicatesse infinie, qui
pouvait craindre le pire avant punks. C’est avec un goût sûr que la sonnent comme des songes
d’écouter le disque «  jazz reine Christine a choisi ses quatorze d’une nuit d’été dans la continuité
de son album « Marseille »,
dub  » de la chanteuse des covers : Mingus, Coltrane, Rodgers et
dont il reprend ici le thème
Pretenders, groupe phare de Hammerstein, Sinatra (avec qui elle principal. Suivent des
la new wave (seul rival  : avait chanté en duo «  Luck Be a compositions très subtilement
Police). Pour la rebelle d’Akron, Lady  »  !)… Accompagnée par l’en- accidentées (« Because of You »,
il s’agit d’abord de rejouer avec semble Valve Bone Woe (« misère de « Whisperings »), des reprises
du Great American Songbook
une scène adolescente, quand son la valve  »), sa voix sensuelle de de sa jeunesse et de Bill Evans
frère aîné, amateur de jazz, lui contralto, arrogante et mélancolique, (« Your Story »). Parfois, la
prêta son saxophone. Bien avant assure et étonne sur une version suave contrebasse de James Cammack
qu’elle apprenne le rock et peau- de « Caroline, No » des Beach Boys ou se faufile dans ces rêveries d’un
pianiste solitaire. Un disque
fine son look au début des années sur une reprise bossa nova de « No hors d’âge, comme les doigts
1970 à Londres, où elle pige au Return » de Ray Davies (avec qui elle uniques du mage Jamal.
« NME », vend des sapes dans la eut une fille). Chrissie cool. F. A. GRÉGOIRE LEMÉNAGER

ANDI ELLOWAY/FUNK ON SIGHT - JILL FURMANOVSKY/BMG - LAURENT SEROUSSI/NAVE MEDIA L’OBS/N°2862-12/09/2019 91


SORTIR

PETER SAUL
À TOULOUSE
C’est au Musée
des Abattoirs,
à Toulouse, que l’on
pourra découvrir
la rétrospective
consacrée à l’œuvre
de l’artiste
américain Peter Saul
(du 20 septembre
2019 au 26 janvier LE CHOIX DE L’OBS
2020). Le titre
de l’expo annonce
clairement
la couleur: « Pop,
Funk, Bad Painting
Bacon à livres ouverts
and More ».
BACON EN TOUTES LETTRES, CENTRE POMPIDOU, PARIS-4E. JUSQU’AU 20 JANVIER 2020.
DENIS BRIHAT RÉSERVATION EN LIGNE OBLIGATOIRE SUR WWW.CENTREPOMPIDOU.FR
À PARIS CATALOGUE DE L’EXPO, CENTRE POMPIDOU, 242 P., 42 EUROS.
Coup double
pour Denis Brihat,
photographe-
alchimiste du Merci la France ? En 1971, le Grand-Palais consacre cependant du mal à s’imposer sur le plan international,
monde végétal. une exposition au peintre britannique Francis Bacon (1909- Bacon trouve en France une reconnaissance artistique
La Bibliothèque
nationale de France
1992) : le public découvre l’œuvre d’un artiste qui ignore mais aussi intellectuelle. Des personnalités aussi diffé-
expose ses les avant-gardes (il ne cache pas son rentes que Michel Leiris (qui fut
photographies, mépris pour l’abstraction), cite Rem- son  ami), Gilles Deleuze, Claude
documents brandt, Velázquez, Degas, Manet, Simon, Philippe Sollers (pour lui
et carnets Picasso et déclare, dans un entretien Bacon était « un criminel avoué »),
(du 8 octobre
au 8 décembre). avec Marguerite Duras publié en Hervé Guibert, Jonathan Littell ont
Toujours à Paris, 1971 dans « la Quinzaine littéraire » : évoqué dans leurs écrits l’œuvre ou
la galerie Camera « La chance que j’ai eue, c’est de ne la personnalité de cet inclassable
Obscura lui jamais avoir appris la peinture avec démiurge. Cette semaine, l’écrivain
consacre également
une exposition
des professeurs.  » L’expo est un Yves Peyré publie chez Gallimard
(jusqu’au triomphe. Ignoré par les Américains, « Francis Bacon ou la mesure de l’ex-
29 octobre). soutenu par une scène anglaise qui a cès » (336 p., 49 euros), un essai dans

92 L’OBS/N°2862-12/09/2019 RAPHAËL GAILLARDE/GAMMA-RAPHO


CRITIQUES

« Triptych », 1976.

des beaux-arts), des poèmes de Federico García Lorca,


plusieurs romans d’Agatha Christie, de nombreux exem-
plaires de magazines ou revues « Sciences et Avenir »,
« Artforum », « le Crapouillot »). C’est dans cet ensemble
que six auteurs ont été choisis (Eschyle, Nietzsche, Bataille,
Leiris, Conrad et Eliot)  : le visiteur de l’expo pourra
entendre, dans des espaces sonorisés, des extraits de leurs
textes lus notamment par Mathieu Amalric, Jean-Marc
Barr, Valérie Dréville, Hippolyte Girardot. Chacune de ces
stations s’ouvre sur une salle où les œuvres de Bacon faisant
écho à ces auteurs sont accrochées.

Le triptyque, un exercice baconien


Pas moins de douze triptyques sont présentés dans cette
expo. Chacun de leur panneau mesure 198 × 147 centi-
mètres, une dimension qui, selon la légende, devait per-
mettre à Bacon de leur faire franchir la porte de son atelier
londonien sans encombre. Dans la réalité, Bacon ne fait
qu’utiliser un format de tableau courant (et donc non spé-
cifique). Dans l’exposition, deux d’entre eux attirent l’atten-
tion pour des raisons différentes. Le « Tryptich » de 1976 a
longtemps été possédé par la famille Moueix, propriétaire
du domaine Petrus. Il a été ensuite acquis aux enchères
en 2008 par l’oligarque russe Roman Abramovich pour la
somme de 55 millions d’euros. L’œuvre, qui fait écho à
« l’Orestie » d’Eschyle, présente dans son panneau central
un rapace en train de dévorer la carotide d’un homme déca-
pité. Autre toile emblématique, ce « Triptych » de 1986 qui
montre sur son panneau gauche une représentation
(d’après une photographie) du président américain
Woodrow Wilson au moment de la signature du traité de
lequel il retrace son amitié avec l’artiste et analyse ses Versailles tandis que le panneau droit donne à voir un drap
principaux tableaux. Sachant que Bacon était lui-même taché de sang, allusion au meurtre de Trotski en 1940. Deux
un grand lecteur, l’exposition que présente le Centre Pom- moments d’histoire qui préfigurent pour l’un l’arrivée au
pidou s’impose d’elle-même. Il s’agit, à travers la présenta- pouvoir de Hitler, tandis que le dernier est contemporain
tion d’une soixantaine de toiles majeures, de mettre en évi- de la naissance du stalinisme. Une réflexion sur le pouvoir
dence l’influence de la littérature sur sa peinture. Une (cette œuvre figure dans la « section » Nietzsche) ? L’atti-
influence qui s’opère à distance : Bacon n’a jamais cherché tude placide du personnage nu et chaussé de guêtres de
à « illustrer » les grands textes de sa bibliothèque. Il disait cricket figurant sur le panneau central sème le doute…
lui-même que ceux-ci suscitaient en lui des impressions,
des émotions qu’il reportait sur la toile. Des tableaux perdus ?
Si Bacon a largement formé sa légende (celle d’un homo-
Dis-moi ce que tu lis sexuel amateur de tables de jeux et de champagne),
La bibliothèque de Bacon, dont la ville natale du peintre d’autres ont écrit des chapitres de cette vie tourmentée.
(Dublin) a hérité, reflète les goûts très éclectiques de l’ar- Ainsi l’histoire de cette virée londonienne dans les
tiste. Parmi les 1 400 volumes qui la composent (et dont la années 1960 au cours de laquelle Johnny Hallyday (qui est
liste est publiée dans le catalogue de l’expo), on trouve des accompagné par Mick Jagger) se voit offrir un tableau par
« Guides Michelin », des livres de cuisine provençale, des Bacon. Quelques années plus tard, un de ses proches lui
ouvrages consacrés à l’art préhistorique, à l’Egypte demande ce qu’il en a fait : « J’en sais rien, répond Johnny.
ancienne, à l’assassinat du président Kennedy, des livres J’ai dû le balancer dans un déménagement. » Autre récit :
de photographie (Robert Frank, Eadweard Muybridge, celui d’un journaliste de «  Newsweek  » qui, dans les
Brassaï), les œuvres complètes de Racine, de Shakespeare, années 1960 également, se voit lui aussi offrir une toile :
de Nietzsche, des ouvrages d’art (Velázquez, les lettres de « J’ai refusé, nous a-t-il raconté, je n’avais plus de place dans
Van Gogh), plusieurs essais de Sigmund Freud, un livre de mes bagages. Et puis à l’époque, il n’était pas très connu. »
François Nourissier et d’Henri Cartier-Bresson (« Vive la Et d’ajouter : « Je m’en suis mordu les doigts ! »
France »), un essai de Jean Clair (« Considérations sur l’état BERNARD GÉNIÈS

© THE ESTATE OF FRANCIS BACON/ALL RIGHTS RESERVED THE ESTATE OF FRANCIS BACON/ADAGP, PARIS AND DACS, LONDON 2019.
© ALL RIGHTS RESERVED, DACS/ARTIMAGE 2019. PHOTO : PRUDENCE CUMING ASSOCIATES LTD L’OBS/N°2862-12/09/2019 93
LES MOTS CROISÉS LES LUNDIS DE DELFEIL DE TON
Parr RO B E RT S C I PI O N

Se prendre
pour Macron
Où l’on voit qu’il ne faut pas confondre avec Napoléon

L
 
a Justice fait parler d’elle, que la population ne cesse de s’accroître,
cette semaine. La Justice le nombre de ses représentants ne cessera d’y
Problème du 4/7/1991 avec une majuscule, celle qui diminuer. On sent qu’on n’est pas grand-
Horizontalement tient la balance, notre justice chose, pour ce mec.
I. Doit craindre que ça sente le renfermé à nous. Elle se révolutionne. Pour qui il se prend ? On parle de Macron.
après toute cette neige ! – II. Vacancier. La cour de cassation, par la La semaine dernière, on parlait de Napoléon,
Un peu passée de mode, elle tourne parole de son nouveau président, qui est une de l’île de Sainte-Hélène, où il est mort, ça
beaucoup moins. – III. Crée le
mouvement perpétuel. En silence. présidente, annonce qu’elle ne laissera plus fera deux cents ans dans quelques mois.
– IV. Se conduit en homme mais peut traîner des affaires, devant des juridictions Sainte-Hélène cherche un homme pour
aussi se conduire en vache. Fait des successives, avant de donner son interpréta- jouer le défunt empereur devant les visi-
histoires. – V. Exprime l’admiration ou tion des nouvelles lois. Elle la donnera sitôt teurs, revêtu des habits du précédent à tenir
suscite le mépris. Dans une partie de
belote. – VI. Dans une partie de belote. publiés les décrets d’application. Ainsi les le rôle. Même pour le bicentenaire, l’office
De la plus haute antiquité ou de la plus premiers jugements seront-ils plus assurés local du tourisme ne peut envisager de
grande modernité. Associé à certains et la population en général, les justiciables dépenser de l’argent en tailleur. Y a-t-il seu-
germanophiles. – VII. C’est le symbole en particulier, ne verront plus défiler des lement un tailleur dans l’île, isolée à des mil-
même de la taylorisation. Pratiqua le jeu interprétations contradic- liers de kilomètres des terres
de paume. – VIII. Pas plus heureux dans
ses différends avec les voisins d’à côté toires des mêmes textes. habitées les plus proches ?
qu’avec les voisins du dessous. Foule aux Voilà qui laisse à espérer de Le «  Times  », de Londres,
dames. – IX. Pas étonnant qu’elle se soit
fait culbuter… A des fils pour le faire
la chicane en moins. Il aura On sent traite avec sérieux de cette
donc fallu attendre 2019 offre d’emploi. Bien que sans
marcher. Répété pour Mitterrand.
– X. En panne de diligence. pour que cette mesure de qu’on n’est pas salaire, on y apprend que les
bon sens soit envisagée. Ça a candidats sont une quin-
Verticalement
1. Travaille au cachet. – 2. Pas très dû suer sous l’hermine, pour
grand-chose, zaine, originaires du monde
à cheval sur la propreté. Proteste chez
le précédent. – 3. Mauvais temps sur
arriver à un tel résultat. pour ce mec. entier. Le candidat venu de
Autre nouveauté judiciaire, France travaille à Roissy, à
Londres. Fuit Hitler ou suit Tonton.
– 4. Exceptionnel quand il est gros mais l’installation des premières l’aéroport, il est uruguayen,
courant en 46 et 47. Avait l’air un peu cours criminelles départe- s’appelle Fabian Niño, est
poire. – 5. Distrayant. Littéraire et mentales. Instituées par la loi du 23  mars âgé de 24 ans et se dit « top fan de Napoléon
scientifique. – 6. Père de vacancier. dernier, elles viennent d’être inaugurées dans car il a pris le contrôle d’un pays divisé et lui a
Enfant du précédent. – 7. Celui de l’oncle
a été fignolé par l’avant-dernier. – 8. A le Calvados et seront à l’essai pendant trois rendu sa grandeur ». Bonne chance, jeune
l’extérieur de la maison ou à l’intérieur ans dans six autres départements. Il s’agit, Fabian, mais il faut se méfier de Rafael Vaini,
du palais. Remonte aux sources ?… – 9. pour certains crimes, de remplacer la cour notaire à Buenos Aires, âgé de 52 ans, pile
Serait sans doute moins bien accueilli d’assises, comprenant des magistrats et des l’âge de Napoléon quand il est mort. Rafael a
par Aragon. Une partie de pétanque. jurés, par une cour ne comprenant plus que fait le grenadier en 2015, pour le bicentenaire
– 10. Coule de source au premier du VIII.
Fait le marché. – 11. D’extrême droite ou des magistrats. Autrement dit, la représenta- de la bataille de Waterloo, c’est une expé-
d’extrême gauche ? Macho ou féministe ? tion populaire est évacuée. Elle ne reviendra, rience, et il parle le français et l’italien,
– 12. Commence à devenir un peu rond. pour ces affaires, qu’en appel éventuel. Dans comme son idole, en plus il a étudié les dis-
Solution du n° 2861 le même temps que les Gilets jaunes, dans la cours de De Gaulle pour voir comment un
rue, demandaient que la parole soit donnée grand homme doit s’exprimer. C’est émou-
au Peuple, Macron faisait voter son exclusion vant et espérons que Sainte-Hélène ne choi-
en matière de justice criminelle. Les profes- sira pas l’Anglais Phil Hodges, qui a déjà joué
sionnels, selon lui, savent et sentent mieux des soldats britanniques et américains de la
que des amateurs comment et pourquoi Seconde Guerre mondiale mais qui se flatte
acquitter ou punir. C’est le même Macron, par d’exceller aujourd’hui dans le rôle d’officier
ailleurs, qui s’apprête à réduire le nombre des nazi de l’Afrika Korps. Napoléon n’était pas
députés. A la Justice et au Parlement, alors une girouette. D. D. T.

94 L’OBS/N°2862-12/09/2019
O N D ÉC R I T · O N D ÉC RY P T E · O N D ÉC R È T E

LE PHÉNOMÈNE PARTIE DE LES COLLECTIONNEURS LA CHRONIQUE DE


FASHION NOVA CAMPAGNE TENDANCES D’HÔTELS SOPHIE FONTANEL
P.   9 6 P.   9 9 DE “L’OBS” P.   1 0 0 P.   1 0 2

cherché à m’affranchir un peu. Mais j’y reviens. Avec


A la table Marsan, j’ai voulu un restaurant qui dise tout de moi,
et aller au bout de mon histoire. » Nobles ou

des origines modestes, les produits comme le saumon de


l’Adour, les asperges des Landes, les haricots maïs
du Béarn ou les fromages des Pyrénées jalonnent
Hélène Darroze a choisi de baptiser son nouveau ses menus. Mais les plats d’ailleurs jouent magni-
restaurant parisien du nom de son pays d’origine, fiquement les trouble-fête, avec, entre autres, l’in-
Marsan, ces Petites Landes qui sont le berceau de contournable homard tandoori aux agrumes et
sa famille. Dès l’entrée, le Sud-Ouest apparaît : la coriandre fraîche ou les fraises Mariguettes au
grande table de ferme vient de Biarritz, celles du yaourt grec et poivre long rouge de Kampot.
haut, de Saint-Jean-de-Luz, et le cuir des chaises, CHRISTEL BRION
de Saint-Pée-sur-Nivelle. « Je suis basco-landaise, Marsan par Hélène Darroze, à partir de 75 € le menu déjeuner.
je suis faite de cette famille, de ce terroir dont j’ai 4, rue d’Assas, Paris-6e. Tél. : 01-42-22-00-11.

JOSÉ ESTEVES L’OBS/N°2862-12/09/2019 95


TENDANCES

LA MARQUE
DE PRÊT-
À-PORTER
UTILISE DES
PHOTOS DE
SES CLIENTES
POUR
PROMOUVOIR
SON IMAGE.

96
TENDANCES

PHÉNOMÈNE callipyges à la poitrine généreuse arborent


des tenues sexy, vendues à des prix compé-
titifs. Comptez 29,99 dollars pour la mini-

Le big bang de robe rose moulante « Aller droit au but » ou


9,99 dollars pour le body « Pureté sans fin ».
La griffe californienne mise beaucoup sur

Fashion Nova son identité visuelle. Alors qu’un site


lambda promeut ses produits sur des man-
nequins photographiés en studio, elle uti-
lise les clichés de ses nombreuses « Nova
Babes » – le sobriquet des clientes publiant

L
Surproduction, copies, ’hiver dernier, lors d’une soirée des photos d’elles en Fashion Nova. Beau-
vulgarité assumée, mondaine, Kim Kardashian coup d’ailleurs le font gratuitement dans le
mais aussi tenues pour faisait sensation dans une robe seul espoir de se voir repostées par la
noire Thierry Mugler vintage marque. Plus d’un millier de demandes de
toutes les morphologies… qui dévoilait habilement sa collaboration seraient ainsi envoyées par
C’est en prenant à plastique sculpturale. Quelques heures message privé chaque jour.
rebours tous les diktats plus tard, le commun des mortels pouvait Ce jeune géant du e-commerce a bien
de la mode que cette s’offrir un ersatz de cette tenue pour une compris que les réseaux sociaux avaient le
marque californienne soixantaine de dollars sur le site de Fashion pouvoir de décupler le succès d’une
Nova. Bien sûr, les garde-fous de la mode marque. Ses équipes ne se contentent pas
s’est imposée ont poussé des cris d’orfraie. Puis le scan- de saturer les plateformes en postant des
dale est retombé, éclipsé par le suivant. images plusieurs fois par heure, elles
Par I R È N E V E R L AQ U E
Une enseigne de consommation de masse répondent sur un ton chaleureux à chaque
qui pille un designer ? Le scénario n’est commentaire et mail en moins de vingt-
guère original. Ce qui l’est plus, c’est la quatre heures, likent les photos des clientes
façon dont cette marque de prêt-à-porter et travaillent avec des milliers d’influen-
se distingue de ses pairs. Suivie par plus de ceuses. C’est le cas de Noemie Curvy, une
16 millions de personnes sur Instagram, Parisienne toute en courbes de 25  ans,
KIM KARDASHIAN elle sort entre 600 et 900  nouveaux suivie par 11 600 personnes sur Instagram.
EN THIERRY MUGLER modèles par semaine, livre certains clients « Ce sont eux qui m’ont contactée par e-mail
ET LA VERSION DE le jour même de la commande et se passe fin 2017. Leur gamme + size venait de sortir
FASHION NOVA . de publicité traditionnelle. Un pari et ils voulaient la développer en France »,
gagnant. En 2018, elle a été la marque la raconte la jeune femme qui a été invitée à
plus recherchée outre-Atlantique sur choisir des articles en échange de vidéos
Google, devant les historiques Vuitton, et de photos. « J’indiquais aussi un code
Versace, Givenchy et Gucci. A l’heure où promo leur permettant de connaître le
l’intelligentsia de la mode surfe sur la ten- nombre de commandes que j’avais géné-
dance écoresponsable, Fashion Nova rées  », précise-t-elle. Le point fort de
fonce, elle, droit dans la direction opposée. Fashion Nova ? Son côté inclusif. « Leurs
De l’« ultra fast fashion » donc, un néo- jeans slim ne bâillent pas dans le dos, ils sont
logisme qu’affectionne son mystérieux vraiment étudiés pour celles qui ont des
fondateur. De Richard Saghian, on ne sait hanches et des fesses. Ça nous permet de
presque rien, si ce n’est qu’il n’aime pas les mettre nos formes en valeur : toutes les
questions des journalistes (il n’a pas femmes ne veulent pas se cacher… »
donné suite à nos demandes d’entretien). Les influenceuses les plus puissantes, qui
Après tout, il n’a pas eu besoin d’eux pour sont, elles, rémunérées par la marque,
faire connaître sa marque. En  2006, le tiennent souvent le même discours. La
quadragénaire irano-américain ouvre sa rappeuse Cardi B, mondialement connue
première boutique Fashion Nova dans le grâce au single « Bodak Yellow » qui tota-
mall de Panorama City, à Los Angeles. lise plus de 800 millions de vues sur You-
Pour attirer les clientes, Saghian poste ses Tube depuis sa sortie à l’été 2017, fut l’une
vêtements sur Instagram. Sept ans plus des premières à promouvoir l’enseigne
tard, il crée un site de vente qui décolle en jusque dans ses chansons. L’enseigne a eu
un rien de temps. le nez creux en commençant à collaborer
Pourtant, au premier coup d’œil, l’e-shop avec l’enfant terrible du Bronx alors qu’elle
laisse quelque peu perplexe. A l’écran était encore méconnue. En s’associant à ces
s’aligne une armée de clones des sœurs icônes, Fashion Nova s’adresse aux jeunes
Kardashian. Ces jeunes mannequins générations et aux personnes racisées,

FASHION NOVA – BACKGRID USA/BESTIMAGE L’OBS/N°2862-12/09/2019 97


TENDANCES

évoquait une alliance professionnelle


secrète entre Kim Kardashian et la marque
américaine, qui lui dévoilerait ses tenues
avant de les porter. « Kim a porté plainte
contre Missguided [une autre enseigne de
“Le plus fast fashion, NDLR] pour avoir utilisé son
nom et des images sans son autorisation,
fascinant mais elle n’a jamais attaqué Fashion Nova,
ce qui pourrait suggérer qu’elle est, d’une
chez façon ou d’une autre, contractuellement liée
Fashion à l’entreprise », avance prudemment l’avo-
cate américaine Julie Zerbo, spécialisée
Nova, dans la propriété intellectuelle et la mode,
deux univers qu’elle explore aussi sur son
c’est son blog The Fashion Law. Elle évoque égale-
ment la difficulté de prouver un plagiat :
arrogance « Ça ne constitue pas une infraction aux
vis-à-vis du Etats-Unis parce que les lois sur la propriété
intellectuelle ne protègent pas les choses
bon goût.” utiles, et les vêtements sont considérés
comme utiles. »
PASCAL MONFORT, De toute façon, Fashion Nova ne s’em-
HISTORIEN DE L A MODE barrasse ni des convenances ni du qu’en-
dira-t-on. « Le plus fascinant, c’est son arro-
gance vis-à-vis du bon goût. Elle pousse les
schémas connus à leur paroxysme et l’as-
sume : elle fait de l’hyper vulgaire, hyper
copié et hyper rapide  », constate Pascal
Monfort. Alors que se multiplient les cam-
LA RAPPEUSE pagnes de sensibilisation pour préserver la
CARDI B, LORS DE LA planète, la griffe semble, elle, vivre dans une
PRÉSENTATION DE autre galaxie. « Nos clientes sont très actives
SA COLLABORATION sur internet et ont besoin de nouvelles tenues.
AVEC LA MARQUE,
On ne veut pas que des filles se retrouvent en
EN MAI.
boîte habillées pareil. On a besoin de cin-
quante vestes en jean différentes, pas juste
souvent délaissées par les grandes « Leurs méthodes sont très bien ficelées, ce une », expliquait Richard Saghian au site
marques. Ce faisant, elle peut cerner leurs n’est pas une petite société née au hasard Women’s Wear Daily. Pour ce faire, la
centres d’intérêt et s’en sert avec un certain d’un chemin, c’est la grosse armada », ren- marque travaille avec près de 700 fabri-
brio. La marque a notamment investi le chérit-il. La troublante ressemblance de ses cants. Durant la belle saison, 80% des col-
champ des mèmes internet, ces images mannequins avec les stars de télé-réalité au lections sont produites en Californie (le
humoristiques au fort potentiel viral. Les nom en K est pleinement assumée. Si les reste du temps, les articles viennent de
10 millions d’abonnés de HoodClips, un grosses enseignes de prêt-à-porter ne se Chine), ce qui permet d’obtenir des proto-
compte Instagram compilant des contenus sont jamais privées de « s’inspirer » des types moins de vingt-quatre heures après
«  amusants et ghetto  », sont abreuvés créations d’autrui, elles le font discrète- avoir imaginé le produit. Le lendemain, les
d’images provenant de Fashion Nova. ment. Pas Fashion Nova, qui poste des pho- vêtements peuvent être photographiés,
Selon Naeem Ahmed, la directrice marke- tos de ses copies à côté des originaux. Ainsi, puis postés en ligne. « Ce que l’on croit être
ting de ce compte employant 10 personnes, au lendemain des 21 ans de Kylie Jenner, la les grands courants de pensée de notre ère ne
« la production de mèmes est devenue un marque annonçait la sortie imminente concerne pas la majorité des consommateurs
aspect clé du marketing. Une publicité d’une collection en hommage à ses tenues de vêtements, pointe Pascal Monfort. En
classique aurait un impact négatif. Or ces d’anniversaire. « C’est hyper assumé et fina- observant ce succès, on constate qu’on est
contenus organiques font rire l’audience et lement presque moins malsain que Zara qui très loin de réussir à sensibiliser sur l’achat
la rendent plus encline à avoir une image refait une robe Prada en douce. Ça peut être responsable et que la volonté de célébrité et
positive du sponsor. » perçu comme de la sincérité, fait remarquer de séduction prend le dessus sur tout…  »
« S’il y a bien une marque qui a compris Pascal Monfort. On ne prend pas les consom- Autrement dit, Instagram, cet univers rem-
son époque et ses consommateurs, c’est mateurs pour des idiots. » pli de jeunes femmes bombant le torse et le
celle-ci », résume l’historien de la mode Pas- Cette rapidité avec laquelle Fashion fessier pour la photo, ne serait peut-être pas
cal Monfort lorsqu’on évoque la croissance Nova copie des looks de stars intrigue un miroir aussi déformant de notre société
délirante de l’enseigne (+ 600% en 2017). beaucoup. En février dernier, la rumeur qu’on aimerait le croire. Q

98 L’OBS/N°2862-12/09/2019 TM/ROT/CAPITAL PICTURES/STARFACE


TENDANCES

L’INSPIRATION
Partie de campagne
Oui, il a osé le rose.
Et dans une version
crochet… Cela peut
être déroutant,
un garçon qui
s’assume assez pour
tout se permettre.
Soit un poncho à
franges avec col
roulé et pantalon
blanc. Oui, mais c’est
vivifiant cette beauté
de l’association. Sur
sa chaise longue,
il profite des
derniers rayons
avant d’affronter
les frimats de l’hiver.

Poncho en coton,
ACNE ST UDIOS
01-49-96-96-91

Pull à col roulé en laine


mélangé, UNIQLO U
www.uniqlo.fr

Pantalon en gabardine
de coton, BRUNELLO
CUCCINELLI
shop.brunellocucinelli.com/fr-fr/

Ceinture en taurillon
Clémence, HERMÈ S
01-40-17-47-00

Chaussures en cuir avec


semelle amovible,
1017 ALYX 9SM
www.alyxstudio.com

Photographe Eber Figueira


Styliste Céline Duong
Assistante styliste Amandine Guinand
Modèle Zeke Bradley @Bananas Models
Coiffure Quentin Guyen @Bryant Artists
Maquillage Emilie Nssoga a utilisé
les produits Nars

L’OBS/N°2862-12/09/2019 99
L’HÔTEL
FONTENILLE
MENORCA,
AUX BALÉARES,
CÉLÈBRE
L’HÉDONISME
BOHÈME.

SUCCESS STORY
Collectionneurs d’hôtels
En quelques années, Frédéric Biousse et Guillaume Foucher ont imposé une vision de l’hôtellerie
chic et raffinée dans des lieux uniques aux quatre coins de l’Europe
Par A N N E- M A R I E CAT T E L A I N - L E D Û

T
ravaillant tous les deux énor- pu y élire domicile, le week-end », poursuit
mément, nous souhaitions Guillaume Foucher. Mais entre-temps, le
acquérir, non loin de Paris, une virus de l’hôtellerie a contaminé ces pas-
maison de campagne pour sionnés et Primart deviendra, dans
nous ressourcer  », raconte quelques mois, le fleuron cinq étoiles de
Frédéric Biousse. Des mois de recherches leur collection.
infructueuses les obligent à descendre vers « Epicuriens, hédonistes, nous aimons les
le Sud. Bonne pioche, le couple tombe mêmes lieux, avons les mêmes envies et ima-
amoureux de Fontenille, près de Lauris, ginons chaque hôtel ensemble, précise Guil-
dans le Luberon. Une fois acquis, ce laume, comme si c’était notre propre maison.
domaine viticole flanqué d’une bastide du Je décore, je jardine, je coordonne les travaux.
xvie siècle leur semble surdimensionné. Ni Frédéric, plus rond, plus diplomate, calcule,
une ni deux, ils le transforment en un négocie. » En trois ans, Guillaume et Frédé-
quatre-étoiles champêtre tout en redon- ric ont ainsi créé une collection d’hôtels
nant, avec une œnologue, leurs lettres de d’auteur baptisée « Les Domaines de Fonte-
noblesse aux vins du domaine. « Le destin nille ». » Après Lauris, les Foucher-Biousse
est curieux car l’an passé nous avons eu un ouvrent Les Bords de mer, à Marseille, puis
vrai coup de foudre pour le château de Pri- Fontenille Menorca, aux Baléares, deux
mart, demeure du XVIIIe siècle dans un parc FRÉDÉRIC BIOUSSE ET
fincas (ferme en espagnol) classées, et les
ravissant que traverse l’Eure. Nous aurions GUILLAUME FOUCHER. Hortensias du Lac, à Hossegor. « Comme

100 L’OBS/N°2862-12/09/2019 YANN DERET – SYLVIE CASTIONI


LES JARDINS LUXURIANTS DE MINORQUE AU DOMAINE DE FONTENILLE, TOUT CET ÉTÉ, LE COUPLE A REPRIS LES HORTENSIAS
ABRITERONT UN POTAGER EN PERMACULTURE. N’EST QUE LUXE, CALME ET VOLUPTÉ. DU LAC, UNE INSTITUTION DE HOSSEGOR.

pour “mes” marques de mode, j’ai parié sur Guillaume, son alter ego, préfère, lui, enfance, mais aussi l’atmosphère du dessin
le luxe accessible », explique Frédéric. arpenter la terre avec leurs deux golden animé “les Mystérieuses Cités d’or”… » Tels
Tête bien faite, centralien, fils d’un géné- retrievers, Martin et Octave, plutôt que de les jeunes explorateurs Esteban et Zia, Fré-
ral, l’homme au regard aiguisé derrière des hanter les cercles parisiens. Spécialiste déric et Guillaume écrivent un nouveau
lunettes d’intellectuel semblait formaté reconnu des photos et dessins contempo- chapitre de Torre Vella et Santa Ponsa en
pour une carrière de premier de la classe. rains, il avait ouvert La Galerie particulière attendant d’ouvrir d’autres lieux en Grèce,
De fait, il entre dans une multinationale, à Paris et à Bruxelles. Mais l’année dernière, en Sicile… « Au XVIIIe siècle, les jeunes gens de
gravit les échelons. Jusqu’à ce qu’il com- alors que ses galeries battaient leur plein, il l’aristocratie et de la bourgeoisie anglaise
prenne que la soif de pouvoir, les intrigues les a fermées sans regret afin de se consa- voyageaient dans le bassin méditerranéen
l’insupportent. « Directeur adjoint de Car- crer à leurs hôtels. Avec sa houppette de pour redécouvrir les humanités. Nous nous
tier International, je me suis demandé ce que Tintin et son allure juvénile, il retrouve à inscrivons dans la même veine et entraînons
je faisais dans mon bureau place Vendôme. Minorque l’atmosphère de son enfance. nos hôtes dans nos pas », résume Guillaume.
J’ai démissionné, version kamikaze. Une Originaire de La Rochefoucauld, en Cha- Conscient d’être privilégié et de la néces-
crise d’adolescence à 30 ans. Mon seul acte rentes, il a grandi sur les terres que ses sité de transmettre ses valeurs, le couple a
de rébellion contre mes parents ayant été, à ancêtres aristocrates possèdent depuis sept créé, en parallèle de leurs activités, Ivory
18 ans, d’arrêter le piano. » Il reprend alors siècles : « J’ai l’impression de m’inscrire dans Foundation, afin de financer des projets de
Comptoir des Cotonniers aux côtés de les pas de mon père qui, adulte, avait repris culture d’engrais naturel ou l’achat de
Tony Elicha, son créateur. «  Tony m’a les métairies familiales pour devenir céréa- tentes équipées pour les accouchements en
appris l’entrepreunariat, la mode, l’intui- lier. Cette enfance paysanne m’a appris l’hu- Afrique. Un autre monde s’est ouvert à eux :
tion. Fini le costume-cravate, les réunions milité face à la terre, l’émotion ressentie «  Pour éviter que les éléphants pénètrent
interminables. Je bossais beaucoup mais devant une rose qui éclot, des épis de blé qui dans les villages au risque de se faire tuer,
quand je le souhaitais, et en jean. Ensuite, sortent des sillons. » Il est arrivé à Paris pour nous les canalisons avec des ruches. Ces
pour racheter Sandro avec Elie Kouby, j’ai entrer à l’Ecole du Louvre, avec l’ambition grosses bêtes craignent plus que tout les
vidé mon plan d’épargne, vendu mon appar- de devenir conservateur de musée, mais ses abeilles… » Ainsi, depuis la brousse africaine
tement, et j’ai recruté l’équipe de Comptoir études lui ont ouvert une autre voie : « J’ai jusqu’aux palais européens, les deux
des Cotonniers, marque cédée au groupe voyagé à travers le monde, d’abord en étu- hommes cherchent à protéger ce qui est
japonais Fast Retailing. » Rêveur et réaliste, diant les objets, leur provenance. A Santa beau et rare. Avec leur chien Octave à leurs
tel est Frédéric, cinquantenaire qui, sous Ponsa, finca aristocratique de la famille pieds. Qui, lui aussi, va entrer dans la
ses airs sérieux, cache une âme de poète, Taltavull dont un ancêtre avait fondé la com- légende de Fontenille en devenant Octave
préférant cueillir des champignons dans pagnie des bateaux à vapeur de Minorque, de Primart, mascotte et porte-bonheur de
les bois que de jouer les mondains. j’ai retrouvé l’ambiance des maisons de mon ce château de conte de fées. Q

YANN DERET – SERGE CHAPUIS L’OBS/N°2862-12/09/2019 101


RVATRI l’honneur, n’a fait qu’officialiser
SE quelque chose de dormant, le

CE
– L’OB
beige au dormant, en quelque
sorte. Mon amour du beige est


venu par un styliste du
«  Vogue Italia  », Giovanni

L
NE
ar Dario Laudicina. Des tas de

A
P
SO
O NT photos le représentant allant à
PHIE F
des shows ont envahi internet.
Cela fait deux-trois ans que ce gar-
çon immense, beau comme un astre,
promène un chic qui semble n’appartenir
qu’à lui. Dans ce milieu de la mode où
prévaut le noir, le marine, le gris, il est le
seul à manier des camaïeux crémeux. Son
look rappelle celui des grandes années
d’Emporio Armani, dont il pourrait bien
signer le grand retour, soit dit en passant.
C’est culotté de faire partir la tendance
du beige de ce seul beau garçon mais c’est
poétique, aussi, avouez. Et, concrète-
ment, cela correspond à une réalité : l’al-
lure de Giovanni est bel et bien épiée sur
les réseaux. C’est ce qu’on appelle un
influenceur. Il va falloir apprendre que,
de nos jours, une goutte d’eau, si elle
tombe sur le bon crâne, peut faire naître
un monde.
GIOVANNI Comme pour corroborer mon intuition
DARIO sur ce Giovanni, voici que cet été j’étais
LAUDICINA, en Sicile. Dans une boutique vintage,
STYLISTE Magazzini Anita, je tombe sur une foul-
DE « VOGUE titude de vêtements masculins, tous
ITALIA », À PARIS, neufs, tous à dominante beige, et tous de
EN FÉVRIER. la même marque : Giovanni Alongi. J’ap-
prends, en parlant avec le tenancier, que
cette marque est historique, c’est le

La fête du beige « Charvet sicilien ». Tout un chic « Italie


du Sud  » est né de cette fabrique,
mythique (même si, jusque-là, j’ignorais
totalement son existence). La boutique
Et si le monde entier, et notre chroniqueuse en particulier, et la marque ont fermé en avril, et vont
se mettait à aimer une couleur à cause d’une seule personne ? être remplacées par une boutique de
Lego. Sortant de chez Magazzini Anita

D
u beige ! Ça faisait longtemps. ça que ma bande appelait les bourgeoises avec une pile de chemises d’homme en
Je veux dire, même si Kanye en camel du lycée, durant mon adoles- soie, toutes dans les beiges, bien sûr, je
West, d’ailleurs assez vision- cence. Bref, le beige n’avait pas la cote en sifflote alors dans les rues palermitaines
naire, en avait fait le thème France. Et ça a duré un siècle… en me disant que, avec un peu de chance,
monochrome de plusieurs Il y a encore un an, je vous aurais juré que et grâce à ces habits, je vais être aussi
saisons Yeezy (sa marque, pour les niveau cette couleur donnait mauvaise mine. élégante et caramélisée que mon col-
1), le beige restait synonyme d’ennui mor- Mais j’ai totalement changé d’avis et je lègue Giovanni Dario Laudicina, dont
tel. Je me rappelle que Sonia Rykiel avait peux désormais lire des expressions mar- nous parlions au début de cette chro-
cette couleur en horreur, elle correspon- keting du genre «  beige blush  » sans nique. Or, et je vois là-dedans un miracle,
dait pour elle à une « vie beige », so « 16e » m’écrier « foutaises ! », voire en opinant qui je croise devant une église de la
arrondissement (de Paris). Je me rappelle du menton d’un air de connaisseuse. C’est ville ? ! Ce Giovanni Dario Laudicina,
la chanteuse Barbara, lors d’une interview que, petit à petit, mon œil s’est mis à dési- lui-même, en personne, en chair et en os
à la fin des années 1980, me disant « C’est rer la teinte dédaignée. Non, ce n’est pas et sublimité ! La vie est étonnante. Bon,
d’un beige… ! » pour « C’est d’un morne ! ». la « tendance » qui a régi mon goût. Car il était en bleu ciel. C’est cela aussi que
Sans parler des « beirgeoises », c’est comme cette dernière, en mettant le beige à je voulais vous dire… Q

102 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MAURO DEL SIGNORE/PACIFIC PRESS/ZUMA/REA


☎ 01-44-88-36-29 Propriétés & Châteaux IMMOBILIER.NOUVELOBS.COM

AGENCE VARENNE 8e AGENCE VARENNE 6e AGENCE VARENNE 7e


14 avenue George V - 75008 Paris 7 place Saint-Sulpice - 75006 Paris 42 rue Barbet de Jouy, 75007 Paris

PARIS Ve - MONGE
Dans une jolie rue pavée, proche de la rue Monge
PARIS Ier - PLACE VENDÔME aux derniers étages d’un petit immeuble XVIIIe PARIS VIe - NOTRE-DAME-DES-CHAMPS
A quelques pas des rues de la Paix et St-Honoré, au calme Duplex atypique aux 4e et 5e étages, 93.56 m2 Carrez et 99 m2 hab., Au 3e étage d’un bel immeuble haussmannien
sur rue et la vaste cour d’honneur d’un ancien hôtel particulier conçu dans un esprit maison. Accès par ravissante cage d’escalier. à l’angle des rues de Fleurus et Notre-Dame-des-Champs
Appartement de 147 m2 loi Carrez au 2e étage. Récemment Au 42 et.: grde pièce à vivre 38 m2, volumes spectaculaires (6 m. Appartement de 154.24 m2 loi Carrez
rénové par un architecte reconnu, cet appartement offre des hauteur ss faîtage). Grdes baies vitrées ouvertes au sud s/ terrasse Entrée, double pièce de réception en angle, cuisine,
volumes exceptionnels. Sur cour, exposé sud: belle cuisine 14 m2 puis, au calme sur cour, chambre et cuis. 5e et.: belle chambre 3 grandes chambres, salle de bains, salle d’eau, dressing.
et espace bureau ou s. à manger. Sur rue: vaste salon, ouvrant sur 2e terrasse, s. bains et douche, espace bureau avec En très bon état avec tous ses éléments d’origine. Hauteur
grande chambre avec s. bains et 2e chambre avec s. douche. vue plongeante sur le salon. Traversant et lumineux. sous plafond de trois mètres. Exposé sud et ouest, ensoleillé.
Prix : 3 360 000 ¤ - ✆ 01 45 55 79 20 Prix : 1 700 000 ¤ - ✆ 01 45 55 79 10 Prix : 2850 000 ¤ - ✆ 01 45 55 79 00

DAUPHINE RIVE GAUCHE GALERIE DE L’IMMOBILIER IMMOPOLIS


24 rue Dauphine, 75006 Paris 48, rue Mazarine, 75006 Paris 2, place Marcel Aymé 75018 Paris

PARIS VIe - BEAUX-ARTS


Dans la très jolie rue des Beaux-Arts côté sud
PARIS VIe - Odéon / Pont-Neuf au 3e étage d’un immeuble de 1900 avec asc. PARIS VIIe - Avenue de Saxe
Au 4e et dernier étage sans ascenseur d’un bel immeuble XVIIIe Cet appartement en parfait état séduit par sa luminosité et son Immeuble récent, 3e étage ascenseur,
Appartement de style « rive gauche » de 84 m2 excellent plan. Il est composé, sur la façade rue, d’un salon, 4 pièces à rafraîchir - 105.33 m2 Carrez
Entrée, vaste séjour, deux chambres bénéficiant chacune de sa d’une cuisine-salle à manger et d’une chambre. avec sa s. bains. Entrée, grand séjour, cuisine équipée indépendante, 3 chambres,
salle de bains. Charme, calme et luminosité. Emplacement idéal, Une suite de nuit complète et une 3e chambre avec sa s. d’eau dressing, salle de bains, wc indépendant. Cave 9 m2 et place
situé entre l’Institut de France et la station de métro Odéon. ouvrent sur une jolie cour arborée. Chambre de service, cave. de parking. Localisation idéale, gardienne, vue dégagée.
Prix : 1 300 000 ¤ - ✆ 01 43 54 43 43 Prix : 3 320 000 ¤ - Omar Asghar - ww✆ 06 99 35 67 45 Exclusivité. Prix : 1 344 000 ¤ HAI
paris6@dauphine-immo.com - www.dauphine-immo.com www.galerieimmobilierparis.com ✆ 01 53 28 98 98 - www.immopolis.fr

EMILE GARCIN PARIS RIVE GAUCHE IMMOPOLIS JUNOT 6e


2, place Marcel Aymé 75018 Paris

PARIS VIIe
Au 4e étage d’un bel immeuble 1912 PARIS VIIe - RUE DES SAINTS-PÈRES
PARIS VIIe - Quai Voltaire Appartement de réception 6 pièces 202 m2, traversant Au 3e étage asc.
Bel immeuble XVIIIe sur superbe cour arborée Double réception 63 m2, bureau, salle à manger sans vis-à-vis, Magnifique appartement de 143 m2
Studio de 28 m2 Sud-Ouest. 3 chambres, 2 salles de bains. 2 WC, cuisine Réception exposée est/ouest, 3 chambres avec dressing
Clair, calme, situation idéale au coeur de St-Germain des Prés. aménagée et équipée, nombreux placards, cave. et 2 bains. Volumes et calme absolu.
DPE : E. Réf : PRG-4788-MD. Prix : 590 000 ¤ Prix : 3 090 000 ¤ HAI Prix : 3 290 000 ¤
✆ 01 42 61 73 38 - parisrg@emilegarcin.com ✆ 01 53 28 98 98 - www.immopolis.fr ✆ 01 48 87 10 00 - www.junot.fr

VANEAU Bac - Saint-Germain MOBILIS PARIS CHAMPS-ÉLYSÉES CHERCHE-MIDI / MONTPARNASSE


25 rue Vaneau, 75007 Paris 14 bis, rue Marbeuf - 75008 Paris
Villa du Mont-Tonnerre - PARIS 15
CONNECTING
MGC

ITÉ
EXCLUSIV

Iconic Villa - Prestations de standing


PARIS VIIe - Rue Vaneau PARIS VIIIe - TRIANGLE D’OR
Bel immeuble pierre de taille Au 5e étage d’un immeuble en pierre de taille 3 pièces de 65,50 m2 (81,49 m2 au sol), mezzanine 10,90 m2,
Appartement parfait état 110 m2, belle hauteur sous plafond Appartement de 49 m2 avec balcon filant de 6 m2 2e étage, expo S/E. Matériaux nobles, chauffage connecté,
Entrée, salon, salle à manger, 3 chambres, salle de bains avec Entrée, double séjour avec cuisine américaine (accès balcon),
wc, cuisine meublée, wc. 2e s. d’eau possible. Chambre de chambre (accès balcon), salle de douche, wc séparés,
accès sécurisés, fibre. Autres surfaces disponibles. 981.000 €
service en annexe. Cave. Parquet, moulures, cheminées. dressing. HSP : 3 m. Parquet, moulures, cheminées, double
Parking possible à proximité. Prix : 1 680 000 ¤ vitrage. Cave. Prix : 895 000 ¤ (hon. charge vendeur) 06 81 54 80 36 - 06 28 46 61 27
✆ 01 45 55 46 63 - bac@vaneau.fr ✆ 01 45 55 05 05 - www.groupemobilis.com
www.iconic-villa.fr
(Les honoraires des agences immobilières et les commissions pour chaque bien sont consultables sur les sites des agences)
☎ 01-44-88-36-29 Propriétés & Châteaux IMMOBILIER.NOUVELOBS.COM

JUNOT LOCATION & GESTION JUNOT 10e AGENCE PATRICE BESSE


7 rue Chomel, 75007 Paris

PARIS - HAUT MARAIS


Proche de la rue René Boulanger
PARIS Xe - SAINT-VINCENT DE PAUL et des Théatres de la Renaissance et de la Porte Saint-Martin
PARIS IXe - MARTYRS / SAINT-GEORGES Au 4e étage asc., immeuble en pierre de taille Un appartement de 197 m2, son studio attenant et ses terrasses
A louer - Magnifique duplex rénové de 84 m2 au sol Bel appartement de 123 m2 avec vues dégagées sur la Butte Montmartre. L’étage élevé,
Vaste séjour cathédrale avec verrière, cuisine équipée, Double séjour, balcon, cuisine US, 3 chambres, 2 bains. les balcons et terrasses apportent à l’ensemble une belle
2 chambres et une salle de bains. Exclusivité. Charme de l’ancien. Exclusivité. lumière et des vues parfaitement dégagées. Réf. : 11040AS.
Loyer : 2 800 ¤ CC/mois Prix : 1 350 000 ¤ Prix : 2 350 000 ¤
✆ 01 42 55 95 28 - www.junot.fr ✆ 01 53 21 81 21 - www.junot.fr ✆ 01 42 84 80 85 - patrice-besse.com

DAUPHINE RIVE GAUCHE VANEAU Saint-Charles FONCIA VALORISATION


12 rue Vavin, 75006 Paris 38 rue des Entrepreneurs, 75015 Paris

PARIS XIVe- DENFERT-ROCHEREAU


Au 3e étage d’un bâtiment 1930
Charmant appartement traversant de 104,85 m2 Carrez au plan
parfait. Entrée, séjour, s. à manger (poss. 3e chambre), PARIS XVe - Comme une maison PARIS XVe - Cherche-Midi / Montparnasse
2 belles chambres, s. bains, cuis. séparée, toil., pièce dressing, Magnifique appartement en rez-de-jardin de 71.32 m2 L.C. Superbe duplex 226,50 m2 et terrasse 71 m2
nomb. rangem.. Parquet, cheminées, belle hauteur sous plafond. ouvrant sur 90 m2 de terrasse/jardin, exposé sud sans dans immeuble rénové. Grand salon avec coin cuisine, suite
La double exposition, les vues dégagées et les volumes sont les vis-à-vis. Entrée, réception avec accès jardin, cuisine équipée, parentale. 4 chambres avec salles d’eau. Prestations grand standing.
principaux atouts de cet appartement. Travaux à prévoir. 2 chambres, salle de bains, belle hauteur sous plafond (3,20 m). Usage mixte habitation-commercial.
Prix : 1 250 000 ¤ dont 4,17% TTC à la charge Box possible en sus. Au cœur du 15e arrondissement. Prix : 2 990 000 ¤
de l’acquéreur ✆ 01 53 10 11 00 Prix : 1 289 000 ¤ Egalement disponibles : studios et 3 P
paris5@dauphine-immo.com - www.dauphine-immo.com ✆ 01 45 79 79 45 - saint-charles@vaneau.fr ✆ 06 81 54 80 36 - 06 28 46 61 27 - iconic-villa.fr

AREAM VENTE AGENCE PATRICE BESSE JUNOT MONTMARTRE


7 rue Chomel, 75007 Paris

PARIS XVIIe - Plaine Monceau


Dans un bel immeuble haussmannien en cours de rénovation
Au 6e et dernier étage, loft familial de 205 m2 réalisé par PARIS XVIIIe - A Montmartre PARIS XVIIIe - SIMPLON / JULES JOFFRIN
architectes, vue dégagée sur les toits. Belle réception 94 m2, Dans le haut de la rue Lepic, aux derniers étages Au 5e étage asc., immeuble haussmannien
verrières, poutres, cuisine ouverte. Partie nuit avec suite Un appartement de 5 pièces avec 2 chambres. Ses 2 terrasses Bel appartement de 105 m2 avec vues dégagées sur le
parentale, dressing et salle de bains, 3 chambres avec salle de donnent une vue prodigieuse sur tout Paris. Il est idéalement Sacré-Cœur. Séjour avec balcon filant, 3 chambres, 2 bains.
bains et salle d’eau, buanderie et 3 toilettes. Matériaux haut de situé, conçu pour un couple ou une petite famille. Réf. : 11094AC Beaux volumes. Exclusivité.
gamme, climatisation, cave. Poss. achat parking accessible par Prix : 1 490 000 ¤ Prix : 1 190 000 ¤
ascenseur. Exclusivité. ✆ 01.58.36.36.58 - contact@aream.fr ✆ 01 42 84 80 85 - patrice-besse.com ✆ 01 42 55 20 00 - www.junot.fr

IMMOPOLIS IMMOPOLIS PARIS 15


7 rue Ravignan, 75018 Paris 105, rue Caulaincourt 75018 Paris
51, place Saint-Charles
CONNECTING

ITÉ
EXCLUSIV
MGC

PARIS - Mairie du XVIIIe, dans une rue calme


2
Beau 165 m esprit loft, matériaux bruts, structures métalliques.
e
PARIS XVIII - Caulaincourt / Mont-Cenis Quartier Saint-Charles Beaugrenelle
1er et dernier étage d’un ancien garage réhabilité. Clair, calme, Dans un bel immeuble pierre et brique
traversant sur rue et cour verdoyante. Bel espace de travail sur rue Appartement de 49,40 m2, traversant (Est/Ouest) Studio 23,10 m2 + terrasse 8,40m2, 7e étage,
(pouvant se transformer en studio indép. de 25 m2 env.), en rez-de-chaussée. Entrée avec cuisine ouverte entièrement exposition N/E N/O,, salle de bains,
réception avec cuis. ouverte équipée 51 m2 + espace TV / lecture / équipée sur cour, séjour et chambre avec rangements donnant
sur rue, une salle d’eau / buanderie avec wc. Cave. Charme de
cave, gardien. 330.000 €
ch. d’ami 11 m2 séparée du séjour par une verrière, 3 chambres
(4 possibles),s. d’eau, s. bains, 2 wc, rangem. DPE : C. l’ancien (parquet, moulures), belle hauteur sous plafond (3 mètres).
Prix : 1 500 000 ¤ HAI. Net vendeur : 1 450 000 ¤- (Hon. 50 000 ¤ Prix : 528 000 ¤ FAI. 01 81 70 33 59 - 06 14 65 12 13
charge acquéreur). ✆ 01 42 51 22 00 - www.immopolis.fr ✆ 01 53 41 33 00 - www.immopolis.fr
partouche-sebban841@foncia.fr
(Les honoraires des agences immobilières et les commissions pour chaque bien sont consultables sur les sites des agences)
☎ 01-44-88-36-29 Propriétés & Châteaux IMMOBILIER.NOUVELOBS.COM

VANEAU 9e IMMOPOLIS Agence MARC FOUJOLS RIVE GAUCHE


58 rue de Chateaudun 75009 Paris 2, place Marcel Aymé 75018 Paris 3, rue de Médicis, 75006 Paris

PARIS XVIIIe - HAUT MONTMARTRE


PARIS XVIIIe - Montmartre / Lamarck 7 pièces (possible 5 chambres), de 150.38 m2 Carrez PARIS XXe - Père-Lachaise
3e étage bien exposé, immeuble moderne ascenseur Au 1er étage d’un bel immeuble avec ascenseur. Ancien local commercial transformé en loft par le décorateur
Appartement familial et traversant 96 m2, parfait état Entrée, double séjour, cuisine ouverte équipée, salle à manger, d’intérieur Jacques Garcia. Il propose un vaste espace de vie
Entrée, beau double séjour, cuisine ouverte équipée, large 2 chambres sur cour, possible chambre parentale, et sous un plancher de verre, un salon, une cuisine et deux
balcon, 3 chambres au calme sur jardin sans vis-à-vis, salle une salle d’eau avec WC et une 3e chambre avec salle de chambres. Très beaux volumes pour cet espace atypique sur
de bains, 2e point d’eau possible. Cave et box. Gardienne. bains + WC, dressing. 2 caves Exclusivité. deux niveaux plein de charme, calme et lumineux.
Prix: 1 245 000 ¤ Prix : 1 950 000 ¤ HAI Prix: 1 200 000 ¤ -
✆ 01 48 00 89 89 - vaneau9@vaneau.fr ✆ 01 53 28 98 98 - www.immopolis.fr ✆ 01 56 81 11 40 - paris6@marcfoujols.com

DAVID MONCEAU-TERNES DAVID MONCEAU-TERNES GROUPE MERCURE Bourgogne Franche-Comté


71 boulevard de Courcelles 75008 Paris 71 boulevard de Courcelles 75008 Paris 27, Rue Auguste Comte · 21000 Dijon

SEVRES - La Chataigneraie
SAINT-CLOUD - Quartier Montretout Maison de 190 m2 habitables, 271 m2 au total, refaite par un A JOIGNY (Yonne)
Maison d’architecte (2015) certifiée basse consommation architecte en 2013 sur parcelle de 657 m2 environ. Séjour Maison XIXe entièrement rénovée d’environ 173 m2
283 m2 habitables, grande réception sur terrasse, 7 chambres. 67 m2 avec cheminée et cuisine ouverte équipée. 5 chambres en 6 pièces dont 3 chambres. Dépendances. Beau parc.
Jardin, garage, buanderie et caves, sur terrain clos de 602 m2. dont deux suites sur terrasse et jardin. Garage, buanderie et Jolie vue. L’ensemble en parfait état d’entretien.
Soleil et environnement calme. DPE : A. cave. A deux pas de Paris et au cœur de la nature. DPE : D DPE : D. Réf. 1502. Prix : 482 000 ¤
Prix : nous consulter - ✆ 01 47 63 08 08 Prix : 1 839 000 ¤ - ✆ 01 47 63 08 08 ✆ 03 80 34 02 00 - www.groupe-mercure.fr

GROUPE MERCURE NORD-PAS-DE-CALAIS GROUPE MERCURE TOULOUSE CAMPAGNES DU SOLEIL


44 bd Carnot, 31000 Toulouse Françoise DESSOY

PAS-DE-CALAIS (62) MIDI-PYRENEES - LOT DROME SUD


Dans le cœur d’un élégant village classé
A 10 minutes de la Côte d’Opale Remarquable château XVIIe classé M.H. Grande et belle Maison d’Artiste en partie restaurée
Demeure de charme en très bon état de 400 m2 env. 2
650 m habitables. 13 pièces principales : superbes pièces de Pas loin de 500 m2 habitables. Très beaux volumes dont
Belles pièces de réception et 6 chambres. réception, 10 chambres. Escalier à l’italienne, ascenseur Granges, salons, ateliers, magnanerie…Très jolies cuisine et salle à
Parc et pâtures de 2 ha 46. Charmante maison de gardien ancienne bergerie, pigeonnier, garage. Restauration totale de manger voûtées. Cheminées en pierre, beaux sols.
libre à la vente, dépendances. DPE : C. Réf 18924NC. haut niveau avec les Bâtiments de France. Parc 6 ha, piscine Nombreuses possibilités. Petit jardin.
Prix : 1 400 000 ¤ chauffée. Proche village. Réf. 8082TS. Prix : 1 350 000 ¤ Grande terrasse avec vue superbe.
✆ 06 08 89 18 42 - e.delaserre@groupe-mercure.fr ✆ 05 34 417 427 - www.groupe-mercure.fr ✆ 04 75 01 66 33 - www.campagnesdusoleil.com

MICHEL VIVIEN NEGOCE HABITAT PARIS 15


51, place Saint-Charles
CONNECTING

HERAULT - Valflaunès
MGC

Maison de type Mas T5 de 180 m2, façade pierres, insérée dans un


paysage de garrigues et de vignes, en bout d’impasse. Grande Quartier Saint-Charles Beaugrenelle
pièce de vie 65 m2 avec charpente traditionnelle, traversante et
THOLLON-LES-MEMISES (74) lumineuse, cuisine ouverte. Côté nuit, 4 chambres dont suite Studio 29,20 m2 + terrasse 14 m2, 9e étage,
FACE AU LAC LEMAN parentale 40 m2. Chauf. au sol pompe à chaleur + climatisation. exposition S/O, vue dégagée, salle d’eau,
APPARTEMENT 4 personnes, au pied des pistes Expo sud. Dble garage 33 m2. Terrain 2 919 m2 clos aménagé avec
Cuisine équipée ouverte, coin montagne 2 couchages, piscine 10 x 5 m et pool-h.17 m2. Extension possible 40 m2 env. cave, gardien. 403.000 €
salle d’eau. Terrasse. Cave. Bien rare et exceptionnel au pied du Pic Saint-Loup. A voir!
Prix : 79.900 ¤ Réf. : FA 2502. Prix : 650 000 ¤ 01 81 70 33 59 - 06 14 65 12 13
✆ 04 50 70 95 13 - www.vivien-immobilier.fr ✆ 06 14 91 07 60 - www.negoce-habitat.com
partouche-sebban841@foncia.fr
(Les honoraires des agences immobilières et les commissions pour chaque bien sont consultables sur les sites des agences)
LA BANDE DESSINÉE DE RIAD SATTOUF

Les cahiers d’Esther

106 L’OBS/N°2862-12/09/2019
Les mathématiques,
une autre façon de déchiffrer le monde.

MATHÉMATIQUE
LE VOLUME 4
UNE COLLECTION
9 €
,99
SEULEMENT
*
© Edouard Caupeil/Pasco

présentée par
Étienne Ghys
de l’Académie
des sciences

Le monde qui nous entoure serait indéchiffrable


sans les mathématiques : les lois de l’harmonie dans
l’art et la nature, les secrets du codage des cartes
bancaires, la cartographie...
Avec ces ouvrages, déchiffrez enfin
les grands mystères des mathématiques.

www.collection-lemondeestmathematique.fr

EN VENTE CHAQUE SEMAINE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX


*Chaque volume de la collection est vendu au prix de 9,99 €, sauf le n° 1, offre de lancement au prix de 3,99 €. Offre réservée à la France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles. Visuels non contractuels. RCS B 533 671 095
Cahier de l’édition n° 2862 du 12 au 18 septembre 2019

UGO AMEZ/SIPA

SPÉCIAL
IMMOBILIER
FRANCE
S PÉ C I A L I M M O B I L I E R

Le marché presque partout en France est à flux tendu.

LE GRAND RUSH
Partout, malgré le niveau élevé des prix, les Français se ruent
du territoire, notamment dans le quart
sud-ouest, les ventes progressent depuis
le printemps. Si le marché s’est calmé à
Bordeaux et reste raisonnable à Marseille,
Lille ou Strasbourg, il est en ébullition à
Lyon, Nantes, Rennes et Toulouse : les
vers la pierre, aiguillonnés par la baisse des taux. Tous les records prix y ont augmenté de 7 à 10 %, selon le
de vente sont battus baromètre de MeilleursAgents.com. Tous
les types de biens sont concernés par cet
Par Y V E S L E G R I X emballement, petites et grandes surfaces,
appartements et maisons, résidences
principales, achats pour l’investissement
ne véritable explosion. Encou- SeLoger. Il faut revenir au début de l’été locatif, neuf, ancien… Les acheteurs sont

U ragés par des taux d’emprunt au


plus bas et des conditions d’oc-
troi du crédit plus qu’attractives,
les Français se ruent cette année sur la
pierre : en l’espace de trois  mois, le
2015, lorsque le marché sortait de trois
années de dépression, pour retrouver un
tel rythme en plein été. Ce sont les
régions, qui ont fait preuve du plus fort
dynamisme, avec une hausse d’activité de
«  avant tout les employés et ouvriers,
observe Laurent Vimont, président de
Century 21. Sur le plan national, ils sont à
l’origine de 41 % des transactions. Les plus
jeunes sont les plus actifs : les moins de
nombre de transactions a augmenté de 24,4 % en un an contre seulement 4,5 % 40 ans représentent près de la moitié des
près de 18  %, selon l’observatoire LPI en Ile-de-France. Sur une grande partie acquéreurs ». Les ventes reprennent

TESSON/ANDIA.FR L’OBS/N°2862-12/09/2019 3
L’ÉVOLUTION DES PRIX DANS L’ANCIEN Les tensions sur les prix des logements

DANS LES GRANDES MÉTROPOLES anciens, qui ont commencé dès le


printemps, n’ont donc pas freiné l’appétit
Prix du des Français pour la pierre. Les raisons
Appartement Evolution
m2 signé sur 1 an
ne datent pas d’hier mais l’époque
Maison sur 1 an actuelle les renforce : les craintes autour
de la réforme des retraites, qui poussent
MÉTROPOLE MÉTROPOLE MÉTROPOLE
ROUEN NORMANDIE EUROPÉENNE DE LILLE DU GRAND NANCY à se procurer un complément ; l’absence
Les prix des d’autres placements rentables ; l’angoisse
appartements 2 263 € +2,1% 2 856 € +6,5% 2 065 € +4,6% de la crise financière annoncée ; la peur
et des maisons 2 616 € +6,3% 3 126 € +8,3% 2 430 € +0,1% du chômage des enfants… La pierre n’a
dans l’ancien jamais autant mérité sa réputation de
RENNES sur 1 an
MÉTROPOLE valeur refuge.
EUROMÉTROPOLE
3 455 € +8,3% DE STRASBOURG DES CONDITIONS AVANTAGEUSES
3 215 € +8,3% PARIS 3 460 € +5,7% Surtout, les conditions de crédit immobi-
BREST lier n’ont jamais été aussi avantageuses.
MÉTROPOLE 3 653 € +14,9%
MÉTROPOLE DU GRAND PARIS Si de plus en plus de candidats à l’acqui-
1 928 € +11,4% MÉTROPOLE sition parviennent à concrétiser leurs
7 216 € +2,9% DE LYON projets, c’est parce qu’ils s’appuient sur
2 763 € +10,8% 5 525 € +3,7% des conditions d’emprunt plus
4 032 € +4,1%
NANTES qu’attrayantes : des taux d’intérêt à 1,20 %
MÉTROPOLE 4 841 € +4,3% en moyenne, le plus souvent sur une
3 487 € +6,8% GRENOBLE-ALPES durée autour de vingt ans, et un apport
MÉTROPOLE personnel réduit à la portion congrue. La
3 997 € +7,4% hausse du prix de l’immobilier a en effet
2 620 € +1,9%
BORDEAUX poussé les banques à revoir leurs
MÉTROPOLE 3 594 € +2,5% exigences à la baisse. « C’est d’autant plus
4 078 € +1,5% MONTPELLIER MÉTROPOLE significatif que cela porte sur toutes les
TOULOUSE MÉDITERRANÉE AIX-MARSEILLE- MÉTROPOLE durées, tous les profils de biens, du moyen
4 474 € +2,4% MÉTROPOLE MÉTROPOLE PROVENCE NICE-CÔTE D’AZUR
à l’excellent », note Maël Bernier, porte-
3 775 € +5,5% 3 210 € +3,9% 3 103 € +3,7% 4 155 € +3,3% parole de Meilleurtaux.com. Le mois de
SOURCE :
BAROMÈTRE LPI-
SELOGER-AOÛT 2019
3 660 € +1,2% 3 835 € +3,0% 4 326 € +5,3% 5 135 € -2,5% septembre, traditionnellement riche en
transactions, s’annonce comme un mois
encore très dynamique, avec des banques
aussi dans les campagnes, « où l’offre proposé, sans vraiment discuter. Les délais conquérantes. «  Certaines ont même à
est restée relativement dense et où les prix de réalisation des ventes ont diminué. Ce nouveau baissé leurs taux en août de
sont désormais stabilisés », constate Yann qui auparavant était habituel sur les mar- 0,10 % pour poursuivre leurs stratégies de
Jehanno, président de Laforêt. Là, les chés des grandes agglomérations, à cause conquête  », analyse Sandrine Allonier,
primo-accédants se lancent avec des de la pénurie, se constate maintenant sur porte-parole de Vousfinancer. « La baisse
budgets inférieurs ou égaux à 100 000 €, les territoires ruraux et intermédiaires. des taux est partie pour durer, prévoit
grâce aux prix stables et à la possibilité
d’emprunter quasiment à taux zéro.
Quant aux locataires des grandes
agglomérations qui, pour leur résidence
principale, n’ont pas les moyens d’accéder
à la propriété dans leur ville ou leur
quartier, ils se tournent vers l’investisse-
ment locatif, afin de se créer un patri-
moine immobilier. Les prix démentiels à
Paris, qui viennent de dépasser les
10 000  €/m2 en moyenne, repoussent
nombre d’acheteurs vers la périphérie. La
capitale devient un marché de plus en
plus fermé, réservé aux hauts revenus.
Le marché presque partout est à flux
tendu. Pressés de réaliser leur projet, les
acheteurs négocient de moins en moins.
Ils prennent les biens convoités au prix La pierre est plus que jamais la valeur refuge pour les Français.

4 L’OBS/N°2862-12/09/2019 FRANÇOIS HENRY/REA


*Étude réalisée par Boursorama Banque sur la base des clients Boursorama Banque ayant ouvert un 1er compte bancaire en 2018.
Délai de réflexion de dix jours.Vente subordonnée à l’obtention du prêt ; à défaut, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
Benoît Grisoni, directeur général de
Boursorama. Nous voyons arriver de
nombreux trentenaires en milieu urbain,
qui veulent en profiter pour devenir
propriétaires. »

UN PAYSAGE PAS SI
EUPHORIQUE
Ces résultats ne sauraient toutefois
masquer les importantes disparités de
prix entre les zones dites « tendues » (où,
l’offre ne parvenant pas à satisfaire la
demande, les prix flambent) et « déten-
dues » (où, les acheteurs se faisant rares,
les prix dégringolent, comme à Mulhouse
avec une baisse annuelle de 5,2 %). « Ce
sont aujourd’hui les métropoles les plus
branchées sur les flux de la mondialisation
qui portent la croissance et la création de
richesses. Mais c’est au prix de fortes
inégalités à l’intérieur de ces aires urbaines :
processus brutal d’exclusion d’un côté, A Lyon, le prix du mètre carré a augmenté de près de 9 %.
gentrification de l’autre  », explique
Alexandre Mirlicourtois, de l’Institut
d’études Xerfi. Or la pression de la et/ou des services qui leur sont associés un peu repris, de 2,5 %, mais les mises en
demande est toujours soutenue sur (transports, équipements publics, com- chantier sont toujours en recul. « Il y a un
l’ensemble de ces métropoles, se renfor- merces…). Un « effet report » obligerait formidable paradoxe, explique Christian
çant même au fil des mois sur le marchés des ménages à s’éloigner, en payant leur Rolloy, PDG du groupe Promogim-Franco
des villes de la périphérie. « A Nantes, le bien immobilier de plus en plus cher. Suisse. La demande est là, mais il y a une
départ des locaux vers les communes Enfin, le marché de l’immobilier neuf baisse des ventes qui atteindra sans doute
limitrophes a provoqué une poussée des n’est pas au beau fixe, par manque d’offre. 15 % à la fin de l’année. De plus, les entre-
prix », constate ainsi Olivier Alonso, pré- « Il y a un repli depuis un an et demi », prises du BTP ont relevé leurs prix. Du
sident du réseau Nestenn. Habituelle- constate Olivier Eluère, économiste au coup, certains programmes ne sortent pas,
ment, les tensions sur les prix des appar- Crédit agricole. «  La baisse de l’offre car ils sont trop chers. Cela risque de durer
tements sont plus prononcées dans le s’exprime principalement par la diminu- jusqu’aux municipales. » « Pour le moment,
centre des métropoles qu’en périphérie, tion des permis de construire », souligne les prix n’ont pas flambé… mais ce qui est
autant en raison de la plus grande rareté Nordine Hachemi, PDG de Kaufman rare va rester cher  », conclut Philippe
des biens disponibles que de leur qualité & Broad. Au deuxième trimestre, ils ont Jossé, le président de Cogedim.
Quant au marché de la maison indivi-
duelle de constructeurs, habitat préféré
loyers. De plus, des Français, (mais mal aimé du gouver-
“Il y a un vrai risque l’économie du numérique
crée des métiers réservés
nement, bien décidé à décourager
l’étalement urbain), il enregistre en un an
de diminution du aux jeunes aisés sensibles 33 % de baisse des mises en vente. Et il
parc locatif privé” aux centres-villes,
entraînant une tendance
n’est pas près de rebondir. « La maison
individuelle vaut mieux qu’une disqualifi-
BERTRAND GSTALDER, président à la gentrification. cation sommaire, souligne pourtant
du groupe SeLoger Les propriétaires vont Henry Buzy-Cazaux, président de l’Ins-
sélectionner de plus titut du Management des Services immo-
Comment peut évoluer de locations. La pression en plus le profil des biliers. Elle est aujourd’hui conçue pour
le marché locatif dans démographique, locataires. L’enjeu du être intelligente, connectée et respectueuse
ce contexte de frénésie le rythme insuffisant contrôle des loyers est du développement durable. » En attendant,
d’achat ? de créations de réel mais… attention à ne l’année 2019 sera un cru exceptionnel,
C’est une tendance sur le logements et, en pas détruire la rentabilité « qui verra dépasser le million de transac-
long terme : le cœur des particulier à Paris, locative ! Car il y a un vrai tions », prédit Sébastien de Lafond, pré-
grandes villes les plus le souci de rentabilité risque de diminution du sident de MeilleursAgents.com. Et les
attractives va devenir des bailleurs parc locatif privé. Il faut conditions d’acquisition devraient rester
plus cher en termes feront augmenter tout faire pour redonner excellentes, avec des taux d’intérêt qui
d’acquisitions mais aussi mécaniquement les confiance aux bailleurs. n’ont pas fini de baisser. Q

6 L’OBS/N°2862-12/09/2019 BRICE ROBERT/OT LYON


09/20199 –

DEVENIR
PROPRIÉTAIRE
SANS TRACAS,
ÇA SE VOIT.
Simulez votre prêt immobilier
sur e-immobilier.credit-agricole.fr
et obtenez une réponse de principe
immédiate, un rappel sous 24h
et un rendez-vous sous 5 jours en agence.

Souus rése
So éservr d’
rve
rv d’acc
acccept
eptati
a onn de vo
ati v re dossssie
vot i r de prêt
ie prêt
r im immobilier par votre Caaiss issee régi
g ona
onale de Crédit Ag A riccole
ol , prêtrêteur.. S’agiss
i antn d’uun prêrêt
êt co
conc
ncer
ern
rnantt l’aacq
acquis
isiti
it on
itio oouu la con
co str
t uct
uction
ion
o d’
on d’un
un log
logeme
eme
m nt, vo
vous
us dis
d pos
posez
ez d’u
d’unn délaai de réfllex exi
xion
o
de 10 jo
j rrss pou
jou p r acceccepte
pterr l’of
pte ’offre
free de prrêt. Laa ré
réali
alisat
s ion de la vente est subo
sat bordoonnénée à l’obtent
e ionon du prprêt.
êt. Si
S celui
ceelu -cii n’estt pa
pass obte
obte
b nu,
nu,, le ve
venddeur doi
d t vous
ouus re
r mboouursserr les
le so
somme
mmess vers
mme vers
ersées
ées.. LLaa répo
ées p nse de prrinc
incipe
ipe
p dééliv
livréerée
éee pa
parr la Cais
isssee
réggion
ré ionaale
ale nee coonst
nstitu
it e pas
itu pas une ne offre de pr prêt
êt imm
i obi obilie
lierr ferme ett définitiveve. L’utilisat
sation duu sisite
te Int
Intern
ernet
et ee-i- mmo
m bilier.cr credi
edit-a
t- grricol
ole.f
e.ffr est
st sou
soummise à co
mis c nd
ndi
d tio
t ons
ns et rés
réserv
ervéeée aux pa parti
rticul
rticulier
cul i s dans
ier dans le
less Cais
aisses
ses réégio ional
nal
a ess de
al de CCréédit
Agrrico
Ag icole
lee par
p titicipa
paante
ntes.
s. Acc
Accès
ès gra
gratuitt (hor
(hor
orss coût
coût
oûtss du
du four
fournisseueur d’ac
a cès
cès)) au site
site Internet
ne , édit
ditéé par
par
a lee Cré
Crédit
d Ag
dit A ric
ri ole
ol e-
e imm
mmmobi
b lie
lierr Grouupem
emmenntt d’
d’Int
Intéérê
Int érêt Econ
érêt
ér Econ
c omi
om que
que,, 48, rue laa Bo
B éti
étiee 7500
750008 Pariaris.
s 790 0554 811 RCS
s. RC Pa P ris
riris. Éditté par
ar Cré
Crédit
diti
di
Agrico
Ag icole
lee SA
SA, ag
agréé
ééé en ta
tant
nt qu’
qu éta
é blib sse
ssemen
men
entt de créd
réditit – SSièg
iège sociial : 12,
12, pla
place
ce des
d Ét États
ats-Un
-Unis,
is, 922127 Mo
M ntr
n oug
ougee Cede
C d x – Ca
Capit
pital
al soc
s iaal : 8 599
5999 311 46
4688 € – 784 606 8 416 RCS Na Nante
nte
terre
rre..
rre
Les politiques publiques peuvent-elles resserrer les écarts ?

aire de la réduction des inégalités


AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
F la priorité de la présidence fran-
çaise du G7, Emmanuel Macron y

COMMENT LE LOGEMENT
tenait. Dans son bureau tout blanc
du 7e arrondissement de Paris, le ministre
chargé de la Ville et du Logement Julien
Denormandie le rappelle avec une certaine

FABRIQUE LES INÉGALITÉS


gravité : « J’ai participé à l’élaboration du
projet présidentiel. Il est fondé sur une
volonté : lutter contre les inégalités de destin,
contre l’assignation à résidence. » Evidem-
ment, le logement joue un rôle central dans
Le gouvernement dit vouloir attaquer à la racine les inégalités la réalisation de cet objectif. Les politiques
publiques peuvent-elles resserrer les
de destin. Mais il paraît démuni face à la flambée des prix écarts ? Julien Denormandie l’espère. La
dans les métropoles, qui favorise les propriétaires et creuse réalité est plus cruelle.
l’écart avec le reste du territoire Au fil des années, le logement est devenu
une machine implacable à fabriquer des iné-
Par S O PH I E FAY
galités. « Son coût façonne les décisions de
localisation des ménages, or la localisation

8 L’OBS/N°2862-12/09/2019 LAURENT GRANDGUILLOT/REA


COCHEZ TOUTES
LES CASES AVEC VOTRE FUTUR
APPARTEMENT COGEDIM

JUSQU’À
30 00R0 € *
TS
OFFE
AVANT LE
BRE
28 OCTO

09 70 255 255 APPEL NON SURTAXÉ

* Offre valable pour tout contrat de réservation signé entre le 27 août et le 28 octobre 2019 inclus, régulièrement réitéré par acte notarié. Offre sous forme d’une réduction du prix de vente,
montant forfaitaire calculé en fonction de la typologie du logement, pouvant aller jusqu’à moins 7 500 € par pièce. Offre applicable sur une sélection de lots et exclusive de toute autre offre en
cours et à venir. Exemple du lot 5803 de la résidence « 8ème Art – View Art », à Marseille (13008), 4 pièces de 114,94 m² + loggia de 7,11 m² + terrasse de 25,59 m² au prix de 860 000 €
(hors stationnement). Conditions détaillées sur cogedim.com ou en espace de vente sur simple demande. Cogedim SAS, 8 avenue Delcassé – 75008 Paris, au capital social de 30 000 000 €,
RCS PARIS n° 054 500 814, n° ORIAS 13 005 113 – Illustration non contractuelle. Crédit photo : Arthur Delloye –
est devenue un facteur croissant des dif- Peut-être pas. Cela fait
férences de destin et d’opportunités  »,
explique Robin Rivaton, essayiste, auteur de
“Il faut une moins de biens sur le
marché locatif, et la
« la Ville pour tous » (1). Pourquoi croissant ? régulation” hausse des prix
A cause de l’exode massif vers les métro- s’accentue. Il faut donc
poles, que l’on observe dans le monde entier. ALAIN DININ, président de Nexity une régulation à l’échelle
Les villes, comme des aimants, concentrent des régions, allant si
les activités économiques. Surtout, elles sont « Dans nos métropoles, si nécessaire jusqu’à
les « moteurs démographiques » : le solde on laisse fonctionner la plafonner le prix du
naturel en Ile-de-France, c’est-à-dire la dif- loi du marché, les prix ne Pour autant, dans les foncier (qui a été
férence entre le nombre des naissances et le peuvent que monter, à zones tendues, 80 % de la multiplié par quatre en
nombre des décès, était de + 100 000 per- cause de la pénurie, du population ne peut pas dix ans), ainsi que la
sonnes en 2017 (+ 137 000 personnes pour prix du foncier et de s’acheter un logement à marge des promoteurs.
l’ensemble du pays), l’un des records d’Eu- l’afflux de population. cause de la hausse des Les problèmes varient
rope, note Robin Rivaton. « Corollaire de D’autant qu’avec les prix. Par ailleurs, si un selon les territoires : il
cette concentration, les autres territoires se taux bas et la forte propriétaire est sûr de faut donc une approche
vident, le fossé se creuse, tout autant matériel concurrence entre les gagner de l’argent sur la locale. Il faut aussi faire
que symbolique  », explique l’auteur. Là réseaux, les banques seule valorisation de son revenir des investisseurs
encore, les chiffres sont clairs : « Le nombre continuent à prêter bien, a-t-il la même institutionnels dans le
de communes rurales équipées en école pri- malgré le niveau des prix. incitation à le louer ? logement. »
maire et en gare ferroviaire a baissé respecti-
vement de 41 % et 42 % entre 1980 et 2013. »
autre inégalité : pour se loger à un coût abor- physique est nécessaire à l’espace mental. »
UN LIEU À SOI dable, ils doivent supporter des temps de L’inégalité patrimoniale que génère l’im-
Tout le monde ne peut pas pour autant cou- transport plus longs, et l’environnement sco- mobilier est encore plus flagrante. Surtout
rir s’installer près de Lyon, Toulouse, Bor- laire varie énormément. « Les conséquences dans le contexte de taux d’intérêt très bas
deaux, Nantes ou Paris. Pas simplement de cette crise du logement, c’est que de nom- dans lequel nous sommes. « Pour ceux qui
parce que l’on se plaît au pays, même si c’est breux emplois, notamment dans les services ont du capital, investir dans les métropoles en
important, mais aussi en raison de la cherté de proximité, restent non pourvus dans les bénéficiant de la dette bon marché est un
des loyers. Le logement représente déjà un grandes villes, note l’essayiste Laetitia placement sans risque : il s’agit même d’une
quart du budget des ménages, presque la Vitaud (2). Ou bien ces travailleurs doivent rente du fait de la limitation de l’offre de
moitié chez les plus modestes. L’ampleur se loger dans des conditions dégradées, qui logements neufs pour répondre à la demande
des inégalités se niche là aussi. Pour les laissent peu de place à l’intimité, à la salubrité, en forte hausse », explique Robin Rivaton.
ménages les plus aisés, le poids du logement et donc à la créativité et à l’esprit d’initiative. Pour les autres, cela devient un rêve inac-
dans le budget tombe à 10  %. Mais les C’est ce que Virginia Woolf a si bien expliqué cessible, alors que c’était auparavant le début
ménages modestes sont confrontés à une dans son livre “Une chambre à soi”. L’espace de la constitution d’un patrimoine et un sta-
bilisateur pour la retraite. Conclusion : « Le
nombre de propriétaires en France diminue
depuis 1986 pour toutes les catégories, sauf
pour les plus de 65 ans. » A l’intérieur de la
communauté des propriétaires, les inégali-
tés se creusent aussi : « Des ménages qui ont
économisé toute leur vie pour acquérir un
pavillon dont la valeur aujourd’hui dégringole
se trouvent en situation d’appauvrissement. »
C’est le grand écart et ça ne va pas s’arran-
ger. Alain Dinin, le PDG de Nexity, le dit et
le répète sur tous les tons : « Si le gouverne-
ment n’agit pas, d’ici à vingt ans plus de
10 millions de personnes n’auront pas accès à
un logement décent ou adapté. » La Fonda-
tion Abbé-Pierre pense même que ce sera
15 millions. Il y aura, dès 2040, 7 millions de
personnes en plus et 40 % de la population
française sera monoparentale ! Le gouver-
nement en est conscient. « Le logement est
une partie du problème des inégalités, c’est
donc aussi une partie de la solution. C’est clair
La propriété plutôt qu’un horizon est, pour certains, un rêve lointain. pour nous depuis le jour 1. Nous avançons

10 L’OBS/N°2862-12/09/2019 LAURENT CERINO/REA - DR


DES COMMERCES
À PROXIMITÉ
votre futur appartement
cochera aussi cette case

JUSQU’À
30 00R0 €
TS
*
OFFE
AVANT LE
BRE
28 OCTO

09 70 255 255 APPEL NON SURTAXÉ


les besoins en logement, ne comprennent
pas. La décision à l’avenir sera décentrali-
sée », se félicite Julien Denormandie.
Alain Dinin note une autre avancée posi-
tive : « En juillet, une instruction a été publiée
qui incite les préfets à traiter de façon plus
volontaire le sujet de la densité : il faut que
les maires construisent plus haut et plus
dense. » Bémol : ils n’ont aucun moyen de
coercition. C’est un peu la limite de la poli-
tique du gouvernement. « La compétence
d’urbanisme n’appartient pas à l’Etat qui est
impuissant face au freinage des permis de
construire dans le cadre des élections muni-
cipales  », regrette Robin Rivaton, qui
observe aussi les effets négatifs de la
contrainte budgétaire, notamment sur les
A partir de 2020, les aides personnalisées au logement seront réajustées. bailleurs sociaux.
Reste que pour aller plus loin, les experts
divergent sur les solutions. L’encadrement
pour cela sur deux jambes : produire plus arracher une page sur quatre d’un Code qui des loyers ? « Ça n’a jamais fait construire
de logements à des prix abordables et réno- est aujourd’hui plus gros et plus prescrip- plus  », ironise Alain Dinin. Pour Robin
ver », explique Julien Denormandie. Une teur que le Code civil ou le Code du travail » Rivaton, le seul moyen de resserrer les
déclaration d’intention forte, mais pour l’ins- – et, dans le prochain projet de loi de inégalités passe par la fiscalité foncière.
tant les résultats se font attendre. Certains finances, une petite révolution : ce n’est Pour Alain Dinin, il faut au contraire
professionnels crient même à la catastrophe. plus de Paris qu’on décidera quelle zone relâcher la pression fiscale sur un secteur
Au premier semestre 2019, les mises en chan- urbaine a besoin de constructions nou- qui rapporte en net (en calculant les
tier et livraisons de logements neufs ont velles, et donc de l’avantage fiscal Pinel, recettes fiscales sur le logement moins les
encore reculé, surtout dans la maison indi- mais au niveau local. Le nouveau mode de aides au logement et dispositifs fiscaux)
viduelle, en chute libre. Julien Denormandie décision sera expérimenté dans un pre- 30 milliards d’euros à l’Etat. Pas simple. Q
assume : les pavillons difficiles à revendre, mier temps en Bretagne, avant de voir s’il (1) Editions de l’Observatoire, 2019. Entretien en intégralité
l’étalement urbain qui oblige à prendre sa est généralisable : «  Brest, par exemple, de Robin Rivaton à lire sur notre site nouvelobs.com
voiture pour tout faire, ce n’est pas sa prio- n’est pas considérée comme une zone ten- (2) « Du labeur à l’ouvrage » (Calmann-Lévy) à paraître le
rité. Plutôt l’inverse. Tant pis si les Français due, ce que les élus locaux, qui constatent 18 septembre.  
rêvent encore à leur petite maison…
Son ministère met au point un nouvel
« indicateur de la rénovation », avec l’Agence il a besoin », explique de 100 millions d’euros
nationale de l’Habitat : il serait en progres-
sion de plus de 20 %. Il égrène les projets :
La dernière Julien Denormandie,
ministre chargé de la
par mois pour l’Etat,
« parce que le chômage
remise en route et doublement des finan- réforme des APL, Ville et du Logement. a baissé » explique
cements de l’Agence nationale pour la
Rénovation urbaine (Anru) avec à la clef
juste ou pas ? Les bénéficiaires seront
informés par courrier
Julien Denormandie.
S’il remontait, ce serait
80 000  logements rénovés, opération A partir du début et auront accès à un l’inverse. Mais, pour la
Action Cœur de Ville, avec 5 milliards d’eu- de l’année 2020, les simulateur sur le site Fondation Abbé-Pierre,
ros de budget, pour revitaliser les centres aides personnalisées de la CAF. Un ménage la réforme va peser
de 222 villes moyennes, avec un avantage au logement (APL) dont les revenus ont sur le budget des
fiscal pour les propriétaires qui rénovent seront calculées en augmenté au cours personnes fragiles.
des logements. « Un bon point », reconnaît fonction des revenus de l’année verra son
Robin Rivaton. des douze derniers allocation diminuer,
mois, et non pas selon mais une mère passant
DÉCISION LOCALE les revenus déclarés à mi-temps bénéficiera
POUR LE NEUF deux ans auparavant d’une augmentation de
Le ministre assure qu’il n’a pas dit son der- comme cela se pratique l’aide au moment où son
nier mot sur le logement collectif neuf. Plu- aujourd’hui. Il y aura salaire baissera. S’il n’y
sieurs initiatives sont en cours : la construc- forcément des gagnants a pas de changement
tion de 46 000 logements Anru, le travail et des perdants. « Il ne dans le revenu, il n’y
avec Action Logement, la simplification du faut pas raisonner en en aura pas dans l’aide,
Code de la construction pour faire baisser ces termes. Le but est de insiste le ministère. Julien Denormandie, ministre
les coûts du bâti – « l’an prochain on pourra donner à chacun ce dont A la clef, une économie chargé de la Ville et du Logement

12 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MICHEL STOUPAK/NURPHOTO/AFP - BORIS HORVAT/AFP


UNE ÉCOLE
DANS VOTRE QUARTIER
votre futur appartement
cochera aussi
cette case

JUSQU’À
30 00R0 €
TS
*
OFFE
AVANT LE
BRE
28 OCTO

09 70 255 255 APPEL NON SURTAXÉ

* Offre valable pour tout contrat de réservation signé entre le 27 août et le 28 octobre 2019 inclus, régulièrement réitéré par acte notarié. Offre sous forme d’une réduction du prix de vente,
montant forfaitaire calculé en fonction de la typologie du logement, pouvant aller jusqu’à moins 7 500 € par pièce. Offre applicable sur une sélection de lots et exclusive de toute autre offre en
cours et à venir. Exemple du lot 5803 de la résidence « 8ème Art – View Art », à Marseille (13008), 4 pièces de 114,94 m² + loggia de 7,11 m² + terrasse de 25,59 m² au prix de 860 000 €
(hors stationnement). Conditions détaillées sur cogedim.com ou en espace de vente sur simple demande. Cogedim SAS, 8 avenue Delcassé – 75008 Paris, au capital social de 30 000 000 €,
RCS PARIS n° 054 500 814, n° ORIAS 13 005 113 – Illustration non contractuelle. Crédit photo : Arthur Delloye –
vert un nouveau monde, celui des taux
d’intérêt négatifs.
Un univers longtemps inconcevable, qui
a explosé ces derniers mois et qui permet
par exemple à l’Etat français d’emprunter
sur les marchés financiers en ne payant
aucun intérêt sur cette dette et même,
encore mieux, de ne pas rembourser inté-
gralement la somme d’argent qui lui a été
octroyée. Des taux d’intérêt négatifs, donc,
désormais appliqués à bon nombre d’Etats
ou de grands groupes. Et même à certains
emprunteurs immobiliers. Au Danemark,
la Jyske Bank s’est mise, en août, à prêter à
ses plus riches clients à taux d’intérêt néga-
tif pour acheter un bien immobilier : à
chaque échéance, les bénéficiaires de ces
conditions de crédit amortissent un peu plus
que la somme effectivement remboursée…

LA BAISSE, JUSQU’OÙ ?
« On est tous estomaqués, nous sommes dans
des territoires totalement inconnus. » Voilà
comment réagit Philippe Taboret, le direc-
teur général adjoint du courtier Cafpi,
quand on l’interroge sur ces nouveaux
paradigmes. Alors certes, jamais les
banques françaises ne pourront octroyer
des prêts à taux d’intérêt négatif pour un
crédit immobilier, c’est interdit, mais nul
n’ose trop dire jusqu’où le mouvement de
De 1,43 % en février, les taux sont tombés à 1,20 % en juillet. forte baisse des taux démarré ces derniers
mois va aller. « On peut commencer à flirter
avec le zéro, juge Ulrich Maurel, le patron
CRÉDIT de la Compagnie européenne de crédit
(Empruntis, Immoprêt…). Un emprunteur
avec plus de 80 000 € de revenus annuels ou

TAUX D’INTÉRÊT :
qui, en double relation avec la banque (s’il y
a domicilié son compte personnel et celui de
son entreprise), peut se voir proposer un taux
de 0,15 % à 7 ans… » Philippe Taboret

L’HORIZON ZÉRO
Les politiques de la Banque centrale européenne ont fait
abonde : « Avec un bon dossier, on peut
aujourd’hui emprunter à 0,35 % sur dix ans,
0,47 % sur 15 ans, 0,75 % sur 20 ans ou 0,85 %
sur 25 ans. » Résultat, le taux d’intérêt réel
de tels crédits, c’est-à-dire une fois retirée
l’inflation, est négatif. « Attention, il faut
s’effondrer le coût de l’argent. Décryptage voir derrière les dossiers que les courtiers
Par C L É M E N T L AC O M B E
vous citent en exemple et certains cas très
particuliers, prévient toutefois Michel
Mouillart, professeur d’économie à l’uni-
versité Paris-Nanterre et expert à L’Obser-
u cœur de l’été, banquiers et cour- rendre les choses prêtées, en même quantité vatoire Crédit Logement CSA. Le taux

A tiers en crédit immobilier se sont


soudainement précipités sur le
code civil – pas vraiment leur lec-
ture habituelle. Pour lire dans le texte l’ar-
ticle 1902 du vénérable pavé rouge. Lequel
et qualité, et au terme convenu ». En clair,
que toute personne qui emprunte 1 000 €
doit rembourser au minimum 1 000 €, et
pas un centime de moins. Rien de plus nor-
mal ? Oui, pendant très longtemps. Mais
moyen, toutes durées confondues, était de
1,43 % en février. Il est tombé à 1,20 % en
juillet, et on peut s’attendre à le voir à 1,05 %
début 2020. » C’est d’ailleurs une certitude
pour la quasi-totalité des professionnels du
explique que « l’emprunteur est tenu de plus depuis que la planète finance a décou- crédit immobilier : rien, à l’horizon, ne

14 L’OBS/N°2862-12/09/2019 RAPHAËL DEMARET/REA


semble pouvoir faire freiner la chute
des taux de crédit immobilier.
Pour comprendre cette baisse, il faut aller
à Francfort, au siège de la Banque centrale
européenne (BCE). Et revenir sur l’arsenal
de mesures prises à partir de 2010 par l’au-
torité monétaire pour sortir de la crise de
la zone euro puis de la menace de déflation
(une baisse généralisée des prix, qui incite-
rait les ménages à différer leurs dépenses
et pousserait les entreprises à reporter leurs
investissements, ce qui ferait ainsi s’effon-
drer l’économie). D’abord, en abaissant à
presque 0 % le taux auquel les banques
peuvent se refinancer auprès de la BCE
quand elles ont besoin de liquidités, le
moyen classique par lequel les banques cen-
trales contrôlent l’octroi de crédit, pour sti-
muler une économie atone ou au contraire En prêtant à des taux trop bas, les banques prennent des risques.
freiner une économie en surchauffe (avec
des risques d’inflation). Ensuite, en pénali- Mario Draghi, le patron de la BCE, a déjà sive et continue des conditions d’octroi ». Les
sant financièrement les banques qui dispo- sous-entendu qu’il allait lancer de nouvelles régulateurs aimeraient aussi que les
seraient de liquidités inusitées, pour les mesures en ce sens… banques prennent de plus grosses marges
inciter à ne pas garder leur argent dans leurs « On n’est pas au plus bas », prévient Maël sur le crédit immobilier, pour mieux cou-
caisses et les pousser à prêter (technique- Bernier, la porte-parole de Meilleurtaux. vrir les risques jugés croissants, ce qui peut
ment, la BCE a instauré un taux d’intérêt com. Avec pour corollaire de créer des freiner la baisse des taux des crédits immo-
négatif sur les dépôts que les banques bulles spéculatives ou d’amener les banques biliers. Reste que, malgré ces mises en garde,
mettent chez elles). En clair, l’argent est non françaises à prendre des risques inconsidé- les banques demeurent extrêmement offen-
seulement « pas cher », limite gratuit, mais rés en prêtant à des taux trop bas ? Le haut sives. « Le prêt immobilier, c’est le moment
en plus les banques sont pénalisées si elles conseil de stabilité financière, qui doit pré- où un établissement capte un client, qui va
le gardent chez elles. Voilà pourquoi les taux venir l’apparition de nouvelles crises finan- consommer des services bancaires pour sa
d’intérêt dans leur ensemble – pour les cières, s’est très longuement attardé sur le famille pour les vingt prochaines années, rap-
Etats, les entreprises et, donc, les crédits crédit immobilier dans son dernier rapport pelle Ulrich Maurel, d’Empruntis. La
immobiliers – ont tant et tant baissé. Et annuel, en pointant « la dégradation progres- conquête va continuer. » Q

À QUEL TAUX PEUT-ON S’ENDETTER ?


POUR UN CRÉDIT DE 150 000 € POUR UN CRÉDIT DE 250 000 € POUR UN CRÉDIT DE 300 000 €
Banques
SUR 15 ANS SUR 20 ANS SUR 25 ANS
Taux Coût total Taux Coût total Taux Coût total
Mensualités Mensualités Mensualités
fixe du crédit fixe du crédit fixe du crédit
BNP Paribas 1,00 % 897,7 € 11 594 € 1,30 % 1 183,5 € 34 041 € 1,55 % 1 206,9 € 62 061 €
Boursorama 1,00 % 897,7 € 11 594 € 1,30 % 1 183,5 € 34 041 € 1,50 % 1 199,8 € 59 943 €
Caisse d'Epargne Rhônes-Alpes 0,99 % 897,1 € 11 475 € 1,21 % 1 173,3 € 31 594 € 1,42 % 1 188,6 € 56 570 €
CIC Lyonnaise de Banque 1,23 % 913 € 14 339 € 1,33 % 1 186,9 € 34 860 € 1,65 % 1 221,1 € 66 320 €
Crédit agricole Ile-de-France 1,42 % 925,7 € 16 630 € 1,57 % 1 214,4 € 41 463 € 1,90 % 1 257 € 77 103 €
Crédit du Nord 1,00 % 897,7 € 11 594 € 1,15 % 1 166,5 € 29 970 € 1,30 % 1 171,8 € 51 547 €
Crédit mutuel de Bretagne 1,15 % 907,7 € 13 381 € 1,42 % 1 197,2 € 37 325 € 1,62 % 1 216,8 € 65 039 €
HSBC 1,15 % 907,7 € 13 381 € 1,30 % 1 183,5 € 34 041 € 1,60 % 1 214 € 64 187 €
ING Direct 1,05 % 901 € 12 188 € 1,18 % 1 169,9 € 30 782 € 1,44 % 1 191,4 € 57 411 €
La Banque postale 1,00 % 897,7 € 11 594 € 1,10 % 1 160,9 € 28 622 € 1,45 % 1 192,8 € 57 832 €
LCL 1,16 % 908,3 € 13 501 € 1,38 % 1 192,6 € 36 228 € 1,61 % 1 215,4 € 64 613 €
Société générale 0,90 % 891,2 € 10 409 € 1,10 % 1 160,9 € 28 622 € 1,55 % 1 206,9 € 62 061 €
Enquête réalisée début septembre pour un couple de moins de 35 ans avec des revenus de 50 000 € et 10 % d’apport. SOURCE : « L’OBS »
Taux, mensualités et coût du crédit hors assurance et hors négociation.

16 L’OBS/N°2862-12/09/2019 PHILIPPE TURPIN/PHOTONONSTOP


324 PAGES
POUR
TOUT SAVOIR SUR

R E M INSNEELLSES *
EXCEPTIO CTION DE PROG
RAMMES
SUR UNE SÉLE
Près de 200 adresses partout en France, des infos, des conseils, des services, UR
des solutions de financement, des dossiers spéciaux… À DÉCOUVRIR S.fr
kaufmanbroad
Dans Le Mag’ by Kaufman & Broad, trouvez toutes les réponses à vos questions
pour réaliser un achat ou un investissement immobilier réussi !

Retirez-le gratuitement en espace de vente ou consultez-le sur lemag.kaufmanbroad.fr

0 800 544 000 lemag.kaufmanbroad.fr


* Offres valables sur une sélection de programmes dans la limite des stocks disponibles. Voir conditions sur kaufmanbroad.fr -
Kaufman & Broad Homes S.A.S. au capital de 2247403,41 €. RCS Nanterre 379445679 - N° ORIAS 14006098. Crédit photo: Getty Images. Document non contractuel. OSWALDORB - 09/2019.
Les chiffres des données immobilières sont désormais consultables par tous.

fusées par la base DVF (demande de


DATA IMMOBILIÈRE valeur foncière) de Bercy, consultables
sur app.dvf.etalab.gouv.fr, permettent
désormais, en rentrant une adresse dans

LES ENJEUX
le moteur de recherche, de découvrir la
nature, la surface, le prix et la date de
transaction d’un bien donné. Il manque,
certes, bon nombre d’autres critères,

DE LA TRANSPARENCE
L’information immobilière évolue rapidement, entre regroupements
comme l’état du bien, l’étage, les surfaces
extérieures, la date de construction, les
charges, la valeur locative, etc. Pourtant,
l’ouverture de cette base constitue une
réelle avancée pour la transparence du
marché et permet de comparer, par
des principaux acteurs et progrès technologiques exemple, l’évolution des ventes sur cinq
ans dans une résidence ou un quartier.
Associé au hackathon organisé par le
n coup de tonnerre a résonné gouvernement pour la prise en main de

U cette année dans l’univers de


l’immobilier. En avril, le minis-
tère des Finances a mis à la dis-
position du public, en open data, sa base
de données sur les transactions des cinq
cette nouvelle base de données, le site
MeilleursAgents.com a réagi immédia-
tement en permettant au grand public
d’explorer et d’optimiser les données
contenues dans la base grâce à une appli-
dernières années. Les informations dif- cation gratuite en réalité augmentée.

18 L’OBS/N°2862-12/09/2019 LEBIGDATA/PUBLITHINGS
DES APPARTEMENTS AU MEILLEUR PRIX,
INNOVATIONS INCLUSES*

AUJOURD’HUI ICADE CRÉE


DES RÉSIDENCES IDÉALES
POUR INVESTIR…
ET FORCÉMENT ÇA FAIT PLAISIR !

180 RÉSIDENCES POUR HABITER OU INVESTIR


conçues pour vous partout en France.
Nous nous inspirons de vos modes de vie pour vous proposer des logements neufs innovants
qui répondent à toutes vos envies.

UN NÉO UNE NÉO DES NÉO UNE NÉO


ACCOMPAGNEMENT* CONCEPTION* USAGES* CONNECTIVITÉ*
Réservation en ligne, maquettes numériques Avec BiHOME® (appartement modulable) Chambre d’hôtes, salle de réception, local Logements connectés et intelligents,
3D, visites virtuelles, configurateur de logement, et Imagin’Home (co-conception). bricolage, cuisine et terrasse partagées, conciergerie numérique,
espace client et caméra de chantier… véhicules électriques en autopartage… boîtes à colis connectées…

01 41 72 73 74
neologis-icade.com
* Selon programme dont conditions et notice descriptive disponibles auprès de nos conseillers commerciaux sur les espaces de vente. Crédit photo : Getty Images. Icade Promotion - Immeuble Open - 27, rue Camille Desmoulins -
CS 10166 - 92445 Issy-les-Moulineaux Cedex - SASU au capital de 29 683 456 euros - RCS Nanterre 784 606 576 - N° Orias 13003036 - IOBSP Mandataire Non Exclusif - Carte T CPI 7501 2016 000 016 385 délivrée par la CCI
de Paris Île-de-France. OSWALDORB. 09/2019
En orientant son smartphone en individu produit de la data et a bien com- niveau d’informations pour savoir combien
direction des façades des immeubles, on pris qu’elle a de la valeur. Mais cette data s’est vendu l’appartement du voisin mais
obtient toutes les informations conte- n’est que de la donnée brute, elle n’est pas fera ensuite confiance à la marque qui lui
nues dans la base concernant les biens exploitable telle quelle. Cette valeur apportera les informations complémen-
vendus et leur valeur actuelle. Ludique… n’existe que si elle a été transformée, taires les plus fiables. Peu à peu, il devient
et bluffant. Créé à Paris en  2008 par retravaillée, retraitée et corrigée statisti- friand de comparatifs. La data a aussi une
Sébastien de Lafond avec trois associés quement.  » D’où la naissance de nou- autre vertu : elle réduit l’effort demandé au
et lancé grâce à une spectaculaire opé- veaux métiers de datascientistes, dont consommateur. Dans son parcours, c’est
ration de street marketing – des prix au le rôle est d’extraire la donnée la plus un outil de simplification. Etre à moins de
mètre carré inscrits à la craie au pied pertinente et de mettre en place des dix minutes de son travail est maintenant
des immeubles – MeilleursAgents.com algorithmes qui vont la transformer en intégré dans les recherches », poursuit Oli-
a donné un grand coup de pied dans la outils (études de prix, etc.), précieux vier Le Gallo. « Aujourd’hui, nous avons
fourmilière de l’information immobi- pour l’acheteur, le vendeur ou le loca- dix vies immobilières successives. Les pro-
lière, jusque-là immuable et peu inven- taire. « Le plus important, ce ne sont pas fessionnels doivent pouvoir répondre à
tive. «  Dès le départ, nous avions une les data en elles-mêmes mais les datas- chaque étape de la demande, et donc anti-
vision : digitaliser le marché », explique cientistes et les ingénieurs, note Olivier ciper. Pour cela la data leur est indispen-
Sébastien de Lafond. Le site permet aux Le Gallo. C’est un peu comme le marché sable », souligne Jean-Philippe Ruggieri,
propriétaires d’estimer en ligne, gratui- du parfum  : on connaît les ingrédients directeur général de Nexity, à l’initiative
tement, la valeur de leur bien et, s’ils mais tout est dans l’assemblage. On a du site Bienici.com (3,1 millions de visi-
souhaitent le vendre, de trouver les beau avoir la data gouvernementale, c’est teurs uniques par mois).
agents immobiliers les plus adaptés à le travail fourni ensuite qui permettra En juillet, le groupe Aviv, filiale d’Axel
leurs besoins. Au fil des années et mal- d’estimer le bien. » Springer, magnat de la presse outre-
gré les difficultés, les équipes de Sébas- Rhin qui possède déjà les sites d’an-
tien de Lafond, dans lesquelles on BATAILLE COMMERCIALE nonces SeLoger et Logic-Immo, a
trouve de jeunes chercheurs et des IMPORTANTE annoncé son intention d’acheter
datascientistes, ont innové sans relâche, Les enjeux de cette bataille, qui dépasse MeilleursAgents.com pour 200 millions
travaillé en partenariat avec des le secteur de l’immobilier, sont évidem- d’euros. Le but affiché est de développer
notaires, rallié auprès d’elles un nombre ment cruciaux sur le plan commercial. l’ingénierie du site pour le renforcer à
croissant de professionnels et créé de Aujourd’hui l’utilisateur n’accorde plus l’international. Il y a du travail  : aux
nombreux outils – dont des indicateurs aveuglément sa confiance à une marque. Etats-Unis, des sites comme Zillow sont
de tension du marché et des cartes de Il a besoin d’éléments tangibles qui nour- très en avance sur leurs confrères euro-
prix et de loyers par microquartiers rissent sa relation avec elle. « Un acheteur péens, avec entre autres une data des
pour 90 villes – jusqu’à rendre leur site ou un vendeur a besoin d’avoir un premier ventes à l’échelle… du siècle. Y. L. G.
d’estimation incontournable.
Aujourd’hui, MeilleursAgents.com, qui
regroupe 250  salariés et accueille
1,7  million de visiteurs uniques par
mois, est reconnu par la totalité des
“L’enjeu n’est pas constructions. L’enjeu
n’est pas d’aller chercher
acteurs du secteur. «  Nous faisons d’aller chercher le plus de données
preuve de pédagogie  : l’information
immobilière est copieuse et très complexe
le plus de données possible, mais de
maîtriser leur
à interpréter, et il y aura toujours un possible, mais construction.
besoin d’expertise », observe Sébastien
de Lafond.
de maîtriser leur Qu’est-ce que le big
data apporte au
construction” données, il y a encore du marché immobilier ?
UNE ÉVOLUTION CROISSANTE flou. Oui, on libère les Il y a de plus en plus
La bataille des data ne fait toutefois que CLAIRE JUILLARD, Sociologue, données publiques, mais d’informations.
commencer. « Leur usage est aujourd’hui elle vient de publier une étude on n’a pas pour autant Les acteurs sont
dans le domaine public », explique Oli- sur le tournant numérique une vision plus claire du innombrables et trop
vier Le Gallo, directeur marketing, com- des données immobilières marché. Le numérique d’infos tue l’info. De
munication et data de SeLoger (5,7 mil- (avec le soutien du Puca, d’Iread, a déjà beaucoup apporté plus, on « force »
lions de visiteurs uniques par mois), qui, du Lifti et d’Urbanics) en termes de diffusion souvent les données
en plus de travailler sur les annonces du et de suivi de l’activité. pour les faire entrer
site, collabore avec l’observatoire LPI- L’ère du numérique Pour la transparence, dans des catégories :
SeLoger et l’économiste Michel Mouil- est-elle celle de la ce n’est pas e ncore ça. neuf, ancien, etc. C’est
lart sur 600 000 références de ventes transparence des Rappelons qu’aucune pour cela que les acteurs
fournies par des partenaires comme marchés immobiliers ? donnée publiée n’est une qui travaillent avec un
Crédit Logement, des promoteurs et des Malgré le numérique et donnée brute. Ce sont haut niveau d’expertise
réseaux d’agents immobiliers. « Chaque la multiplication des toujours des sont les plus fiables.

20 L’OBS/N°2862-12/09/2019 DR
Les grandes décisions
se prennent rarement seul.
Dans la vie, réaliser ses rêves se fait d’instinct. Mais pour s’engager dans un crédit immobilier,
mieux vaut être bien accompagné. Chez CAFPI, vous bénéficiez d’un suivi sur mesure, assuré par
un courtier expert dédié à votre projet.

cafpi.fr
Jacob Lund - Fotolia.com -

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. « Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut
être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. » « Pour tout prêt immobilier, l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours ; l’achat est subordonné à l’obtention du prêt ;
s’il n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées. » CAFPI S.A., siège social : 28, route de Corbeil - 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois - Tél. 01 69 51 00 00 - E-mail : cafpi@cafpi.fr - S.A. à
Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 11 395 600 euros - SIREN N° 510 302 953 - RCS ÉVRY - N° DE GESTION 2009 B 00365 - CODE APE 6619 B - ORIAS 09047385 - RCIOB N° 57437750 - Courtier
en opérations de banque et en assurance - Membre de l’APIC, Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits - Retrouvez l’ensemble de nos partenaires bancaires sur www.cafpi.fr
VIEILLES DEMEURES et y inventer de nouveaux usages. « De nom-
breux jeunes se lancent dans l’aventure,
constate Patrice Besse, spécialisé dans la

LE PATRIMOINE RAJEUNIT
transaction d’affaires de caractère. Nous
avons en ce moment entre 30 et 40 demandes
par jour, toutes régions confondues. Une
certaine conscience environnementale
provoque cet exode et c’est tant mieux pour
Châteaux, moulins, gentilhommières attirent une nouvelle génération les campagnes, qui vont ainsi se réanimer. »
d’acheteurs qui y recréent vie et projets proches de la nature La localisation est importante, ces nou-
veaux acquéreurs ne souhaitent pas être
trop proches de terres agricoles qui font
ntre Montélimar et Dieulefit, dans patrimoine. Le château sera à la fois leur lieu l’objet de traitements chimiques. « Il y a

E la Drôme, le légendaire château de


La Touche (xiie siècle), qui mena-
çait ruine, est sur le point d’être
sauvé. Lauréats du prix Première acquisition,
décerné par l’association Vieilles Maisons
de vie et de travail. Pour le rentabiliser, ils
prévoient l’organisation de conférences, de
concerts et de représentations théâtrales iti-
nérantes à l’intérieur du château, lequel vient
en outre d’être sélectionné pour la deuxième
quelques années, habiter au milieu des
vignes était assez bien vu, maintenant, sauf
à être  viticulteur et de préférence en bio-
dynamie, c’est chose impossible », constate
Patrice Besse.
françaises, des jeunes parisiens ont choisi d’y édition de la Mission Stéphane Bern. Les projets vont bien au-delà de l’habi-
délocaliser leur maison d’édition et leur Un exemple parmi d’autres de l’attrait du tuelle création de chambres d’hôte. En Bre-
agence spécialisée dans la restitution 3D du patrimoine pour se créer une nouvelle vie tagne, des boulangers ont acheté un moulin,
autour de 500 000 €, dans lequel ils pourront
initier au métier de jeunes Compagnons.
Cette nouvelle génération d’acquéreurs veut
souvent se servir de ces lieux comme d’un
faire-valoir pour leur activité. C’est le cas de
ce libraire parisien qui a acheté 200 000 €
une église à Marçay, dans la Vienne, pour y
exposer ses livres et partager ainsi sa passion.
Un artiste s’est offert pour 150 000 € une cha-
pelle dans le Cotentin.
« Il y a une volonté de retour à l’authen-
tique, avec en plus le souci du bio », observe
Olivier de Chabot-Tramecourt, directeur
général du groupe Mercure, spécialisé dans
le patrimoine de caractère. Souvent des
cadres quadras ou quinquas « qui veulent
retrouver une sorte de paradis perdu, un
havre de paix dans un monde qu’ils jugent de
plus en plus dur  ». Ainsi que des jeunes
retraités ou des familles expatriées qui sou-
haitent mettre à disposition de leurs enfants
une demeure familiale. C’est pourquoi
fermes, manoirs ou gentilhommières ont le
Dîner de famille au château d’Argy, dans le Berry. vent en poupe, pour des prix allant de
250 000 à 550 000 €. En Bretagne, dans l’ar-
d’Argy (xiie-xixe) pour apporteront des recettes. rière-pays normand, en Mayenne (mécon-
Le renaissance 1,1 million d’euros. Situé
dans le Berry, ce
« Nous avons été très bien
accueillis par le voisinage,
nue malgré l’accès rapide à la mer et à Paris),
ou encore dans les sites magnifiques du
du château d’Argy monument classé, très heureux de voir que Perche, du Morvan, de la Bourgogne ou
« C’est un changement 4 500 m2 de bâti sur près ce joyau de l’architecture du  Grand Sud, de Nîmes à Bordeaux.
de vie total et c’est de 36 hectares, abritera pré-Renaissance allait être « Mais attention, alerte Olivier de Chabot-
fabuleux ! » A 43 ans, des formations en sauvé. Ce qui me fait Tramecourt, ceux qui achètent un bien
Thomas, ancien trader communication non vibrer, c’est tout ce que je nécessitant beaucoup de travaux seront sou-
à New York, a fermé sa violente, organisées par vais apprendre et qui vent obligés de revendre dans les cinq ans,
société d’informatique et l’épouse de Thomas, a du sens : préserver le s’ils n’ont pas le budget suffisant. » Quant aux
vendu son appartement de la permaculture. Gîtes, patrimoine, faire maisons d’hôte, il faut avoir la vocation : au
parisien pour racheter le salle de mariages, des travaux, accueillir bout de dix à douze ans, beaucoup passent
légendaire château ouverture au public des visiteurs… » la main, fatigués. ■ Y. L. G.

22 L’OBS/N°2862-12/09/2019 DR
N ’ AT T E N D E Z P L U S
P O U R FA I R E
LE POINT SUR
VOS PLACEMENTS
AVEC LE DIAGNOSTIC GRATUIT MILLEIS,
nos Experts vous disent si votre argent
dort depuis trop longtemps.

Prenez rendez vous avec votre Banquier Privé.


milleis.fr

MILLEIS BANQUE - SA au capital de 55 299 999,66 euros - Siège social : 32 avenue George V - 75008 Paris - Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés
de Paris sous le n° 344 748 041.
PLACEMENT vacance locative tant les listes d’attente sont
longues. J’évite la gestion locative. Les loyers
remboursent une partie du crédit et mon effort

LA FORMULE GAGNANTE
personnel mensuel n’est que de 200 €. » Jus-
tine, elle, a opté pour le dispositif Pinel.
A 27 ans, elle est aujourd’hui propriétaire
d’un studio à Montpellier : « C’est la ville où

DU LOCATAIRE INVESTISSEUR
j’ai fait mes études. Je commence avec un Pinel
sur six ans, pour faire baisser mes impôts, et
j’irais peut-être jusqu’à neuf ans. » Quant au
dispositif Denormandie, si, pour ces ache-
teurs, il est intéressant sur le papier, il est
Face à la hausse des prix dans les métropoles, certains locataires encore trop difficile à utiliser : « Beaucoup de
renoncent à devenir propriétaires de leur résidence principale villes éligibles n’ont toujours pas arrêté leur
périmètre, ce qui complique les recherches des
et choisissent d’investir hors de leur ville agents immobiliers et des prestataires spécia-
Par LU D OV I C C L E R I M A lisés dans la défiscalisation dans l’ancien »,
déplore Frédéric Levassor, responsable des
l y a cinq ans, courtiers et agents immo- est réduit. Soit ils rognent sur la surface, soit investissements financiers et immobiliers

I biliers ont vu débarquer une nouvelle


clientèle  : des locataires prêts à acheter
en vue d’investir : « Ce sont des jeunes,
entre 25 et 35  ans, qui dans 80  % des cas
achètent seuls », constate Antonio Carneiro,
ils acceptent d’aller en petite couronne  »,
constate Eric Allouche, directeur exécutif du
réseau ERA Immobilier.
En quête d’un placement immobilier, ces
candidats à l’accession optent pour une autre
chez Prudentia.
Pour se positionner, ces investisseurs fonc-
tionnent souvent à l’affect : « Ils achètent dans
la ville où ils ont étudié ou dans leur région de
naissance. Nous leur recommandons aussi des
directeur commercial pour le courtier Ace stratégie. Certains se tournent vers la rési- territoires avec un fort potentiel de plus-
Crédit. « Ils ont une bonne situation, vivent dence secondaire, un marché qui connaît un values, comme Nantes, Rennes, Toulouse ou
dans des villes comme Paris ou Bordeaux mais second souffle, selon Jean-Marc Torrollion, Strasbourg », précise Karl Toussaint du Wast,
ne peuvent pas acheter le bien qu’ils occupent. » président de la Fnaim : « Ces biens deviennent cofondateur de Netinvestissement. Reste à
Sandrine, 40 ans, célibataire, gagne très bien un point d’ancrage familial et, avec le dévelop- convaincre les banques, pas toujours enclines
sa vie mais n’a pas les moyens d’acheter son pement du télétravail, on y passe plus de temps à ce type d’opération, comme le constate
logement. « A moins d’hériter, je ne pourrai qu’avant. » Un choix privilégié par Yoan : Antonio Carneiro : « Certaines refusent sys-
pas acquérir mon 50 m2 dans le Marais. » « Nous avons acheté au Touquet. Cela nous tématiquement les dossiers de locataires à
Même constat pour Yoan, 41 ans : « Avec ma permet de ne pas être coincés à Paris tous les cause du taux d’endettement, qui pourrait
femme, nous payons 2 400 € de loyer. Notre week-ends et, sur le plan patrimonial, de pré- dépasser les 33 %. D’autres accordent une tolé-
appartement vaut 1,5 million d’euros : si on parer l’avenir. » Autre option, l’investisse- rance jusqu’à 40 % en prenant en compte dans
l’achetait, cela nous ferait des mensualités ment locatif, comme l’a fait Sandrine avec les revenus jusqu’à 70 % du montant des loyers
encore plus élevées.  » A  10 000  €/m2 en son studio acheté dans un Ehpad à Saint- qu’il va percevoir. Ces profils d’investisseurs
moyenne à Paris, l’accès à la propriété relève Malo pour 150 000 € : « Il n’y a que des avan- sont singuliers, mais ils ont augmenté de 1 %
pour beaucoup de l’impossible : « Le choix tages. Je me crée du capital. Il n’y a pas de chez nous cette année. » Q

UN STUDIO, TROIS HYPOTHÈSES


Un jeune cadre célibataire en CDI, sans enfant, vivant à Paris avec un salaire net de 2 800 €/mois, est locataire de sa résidence principale à 900 €/mois.
Son loyer équivaut aux 33 % du taux d’endettement autorisé. Que peut-il acheter pour ne pas dépasser le taux d’endettement maximal toléré et obtenir un prêt ?
Prêt accordé Apport
Type de bien Prix Dispositif par la banque personnel Avantage

82 000 € sur 20 ans 68 000 € Avec le dispositif Pinel, l’investisseur fait


Studio de 30 m2
150 00 € Pinel avec un taux de + frais de notaire également baisser ses impôts de 12 %, 18 % ou 21 %,
en région parisienne
1,40 % hors assurance + 390 € de mensualité selon la durée de mise en location du bien.
76 000 € sur 20 ans 24 000 €
Studio de 30 m2 L’investisseur se crée un patrimoine immobilier en
100 000 € Aucun avec un taux de + frais de notaire
à Rennes mobilisant peu d’épargne personnelle.
1,40 % hors assurance + 360 € de mensualité
Studio de 30 m2 75 000 € + 25 % 72 281 € sur 20 ans 21 359 € Avec le dispositif Denormandie, l’investisseur fait
dans l’une des villes de travaux, soit un Denormandie avec un taux de + frais de notaire également baisser ses impôts de 12 %, 18 % ou 21 %,
éligibles au dispositif
Denormandie total de 93 750 € 1,40 % hors assurance + 346 € de mensualité selon la durée de mise en location du bien.
TABLEAU RÉALISÉ EN PARTENARIAT AVEC ACE CRÉDIT.

24 L’OBS/N°2862-12/09/2019
RUE PETIT PARIS19
Votre nouvelle adresse au cœur du 19e

Des appartements d’exception, du studio au 4 pièces,


entre les Buttes-Chaumont et le parc de la Villette

Rendez-vous dans notre espace de vente


29 rue de la Villette, Paris 19e Une co-réalisation

01 78 05 45 07
paris19.emerige.com
Emerige, société par actions simplifiée au capital de 3 457 200 €, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 350 439 543 - Siège social 121 rue de Malakoff 75116 Paris - Architectes : CLCT Architectes - M. LAMAS & Studio Razavi Architecture - M. Razavi -
Illustrations non contractuelles à caractère d’ambiance - Document et informations non contractuels - 09/2019.
INNOVATION

LA VILLE DU
FUTUR SE FAIT
ATTENDRE
Végétal, plus haut,
Le projet Mille Arbres fera le lien entre Paris et Neuilly.

rues qui laissent passer la fraîcheur », explique


Jean-Marc Bouillon, président de la Fédé-
solution qui nécessite d’investir quelques
milliers d’euros en plus par logement.
ration française du Paysage. Outre la dimen- Pourtant, l’engouement des acquéreurs pour
connecté : l’habitat de demain sion esthétique, les parois végétalisées la domotique n’est pas toujours au rendez-
est prometteur. Mais influent sur le confort des ménages. « Les vous. « Il existe un décalage entre les pronos-
les résistances sont fortes occupants d’un logement font des économies tics de nombreuses études qui nous assuraient
et l’évangélisation des sur le chauffage en hiver et sur la climatisation qu’en 2020 tous les foyers seraient équipés
en été », indique Mikaël Mercier. Un plus qui d’une trentaine d’objets connectés et la réalité,
acquéreurs n’est pas aussi a un coût initial. Les programmes immobi- bien plus nuancée », indique Jérôme Koenig,
rapide que prévue liers verts sont souvent les plus chers. Mais, directeur général adjoint de Promotelec.
face au réchauffement climatique, le retour « Aujourd’hui, les fabricants se concentrent sur
e Paris à Angers en passant par de la nature en ville semble inévitable. la performance technologique des produits

D Nantes, la végétalisation des


immeubles résidentiels se fait
une place dans l’espace urbain.
« Les murs végétalisés sont plébiscités par
la population », affirme Mikaël Mercier, pré-
Les grands groupes comme Bouygues
ou Nexity travaillent depuis longtemps sur
le logement connecté pour le rendre « intel-
ligent ». Nexity, par exemple, avec l’appli
mobile Eugénie, propose aux occupants
qu’ils proposent. L’innovation reste au cœur
d’un discours qui s’adresse encore à un public
de geeks. Pour qu’une nouvelle technologie
entre dans les mœurs, elle doit apporter un réel
bénéfice au consommateur », assure-t-il.
sident de Val’Hor, qui regroupe les profes- de ses appartements de contrôler les équi-
sionnels de l’horticulture, de la fleuristerie pements connectés de leur logement. « Il est HABITER LE CIEL ?
et du paysage. Une tendance plus présente notamment possible de créer des scénarios de Enfin, au moment où un grand nombre
dans le nord du pays que dans le sud : « Les présence durant les vacances, et le système de maires décalent les permis de
villes du Nord ont été bâties pour combattre enregistre les habitudes d’entrée et de sortie construire en prévision des municipales,
le froid et sont exposées à la chaleur, avec de des habitants pour activer le chauffage quand par peur de perdre des voix, quid de la
larges boulevards. Au sud, le tracé des com- c’est nécessaire  », indique Jean-Philippe densification de l’habitat ? « Il faut créer
munes joue sur l’ombre et la lumière avec des Ruggieri, directeur général de Nexity. Une de l’offre en centre-ville pour accueillir les
familles. Or cette offre tarde, et la pénurie
fait monter les prix », déplore Jean-Phi-
opposition avec les idées lippe Ruggieri. La seule solution : « Impo-
La tour Emblématik reçues sur l’habitat en
hauteur, souvent associé
ser des hauteurs minimales aux bâtiments,
créer de véritables villages verticaux, végé-
d’Aubervilliers à un habitat social de talisés, avec des services. Construire en
piètre qualité. Dans cet hauteur fera baisser le prix de vente d’un
« Une utopie concrète », immeuble, apparaissent tiers.  » Mais les immeubles élevés se
selon l’architecte tous les quatre niveaux heurtent encore à de nombreux préjugés,
Roland Castro. Sur la de grands jardins tant chez les élus que chez les utilisateurs.
place du Front-Populaire, suspendus, entourés «  C’est d’abord le ressenti qui importe,
à Aubervilliers, d’une vingtaine de plaide Emmanuel Launiau, PDG d’Ogic,
en Seine-Saint-Denis, Denissof. La tour logements en duplex, un des lauréats de l’appel à projets « Réin-
la résidence Emblématik principale, haute rappelant l’habitat venter Paris ». D’où l’importance de l’es-
est la première réalisation de 55 mètres, abrite individuel. D’autres thétique et de matériaux de qualité. Il est
du concept « Habiter 88 logements en bâtiments accueillent possible de construire de beaux immeubles
le ciel », imaginé il y a dix accession à la propriété 40 logements sociaux et en hauteur qui, comme à New York, ne
ans par Nexity et le duo sur 18 étages. Ce « village une résidence étudiante barrent pas l’horizon, et qui favorisent
d’architectes Castro et vertical » a été pensé en de 113 chambres. aussi la nature en ville. » L. C. et Y. L. G.

26 L’OBS/N°2862-12/09/2019 COMPAGNIE DE PHALSBOURG – ATELIER CASTRO / DENISSOF


Découvrez
COMBIEN
vaut
Chaque Agence est Juridiquement et Financièrement Indépendante.
votre bien
&
COMBIEN
d’acheteurs
sont intéressés

RDV en agence ou sur century21.fr


FISCALITÉ des sommes d’argent, des meubles ou des
comptes-titres, il est d’ailleurs vivement
conseillé. En fonction de l’âge de la per-

BIEN ANTICIPER SA SUCCESSION


sonne qui transmet le bien, ce professionnel
doit calculer la part entre l’usufruit et la
nue-propriété en fonction d’un barème pré-
établi. A  50  ans, par exemple, l’usufruit
représente 60  % de la valeur et la nue-
Commencer à transmettre son patrimoine lors de son vivant propriété 40  %. Ainsi, pour un bien de
permet de réaliser de réelles économies sur les droits de succession, 150 000 €, l’usufruit sera de 90 000 € et la
nue-propriété de 60 000 €. Les droits de
sans pour autant perdre l’usage du bien transmis succession sont calculés en fonction de ce
Par N AT H A L I E C O U L AU D barème. Rappelons que, tous les quinze ans,
chaque parent peut transmettre 100 000 €
à chacun de ses enfants, auquels ils peuvent
rajouter 31 865 € en argent liquide. Chaque
décennie, l’usufruit diminue de valeur, ce
qui rend au fil des années le démembrement
moins avantageux sur le plan fiscal. Assurer
une donation en démembrement permet
de diminuer les droits de succession, car
seule la nue-propriété est transmise, et son
montant est moins élevé que la propriété
pleine et entière. De plus, la nue-propriété
n’est pas intégrée dans l’assiette de l’impôt
sur la fortune immobilière (IFI). Pour l’hé-
ritier, la transmission de la nue-propriété
est donc neutre. En revanche, l’usufruitier
qui payait l’impôt sur la fortune immobi-
lière continue de s’en acquitter, car la trans-
mission de la nue-propriété ne diminue pas
le patrimoine qu’il possède. Attention aussi
à ne pas oublier les frais liés à toute trans-
lors que près de 19 % de la popu- ces derniers décèdent avant leurs parents, mission, qu’elle soit anticipée ou non : les

A lation française a dépassé l’âge de


65 ans, la transmission de patri-
moine est une question cruciale.
Si l’on souhaite éviter que ses enfants ou
petits-enfants n’aient à s’acquitter de droits
le notaire peut prévoir que la nue-propriété
revienne aux usufruitiers.
Le passage chez le notaire est obligatoire
pour les biens immobiliers. Pour ce qui est
honoraires du notaire mais aussi les taxes
dues au trésor public lors du changement
du titre de propriété qui varient en fonction
de la valeur du bien donné. Q

de succession élevés lors de son décès (ainsi


que les conflits qui se produisent souvent
lors d’un héritage), il peut être intéressant
de prendre les devants de son vivant. Le
“L’aspect fiscal ne enfants sont adultes et
que les souhaits de vie de
conseil supérieur du notariat estime que doit pas être la chacun sont plus arrêtés.
200 000 donations sont ainsi effectuées
chaque année. Elles ne conduisent pas for-
seule motivation” Mais si une personne est
décidée à transmettre son
cément à des dépossessions : dans le cas NATHALIE COUZIGOU-SUHAS, bien, les économies ne
d’un bien immobilier, il est en effet possible notaire à Paris sont pas négligeables. Si
de conserver l’usage du bien transmis. On on prend l’exemple d’une
parle alors de « démembrement » : la pro- « Si l’aspect fiscal est nu-propriétaire par mère âgée de 65 ans qui
priété est alors divisée en deux. La nue- important, il ne doit pas exemple. Ce dernier, souhaite faire donation à
propriété, qui est transmise aux héritiers, être la seule motivation quant à lui, ne peut son fils unique d’un bien
et l’usufruit, c’est-à-dire la possibilité d’uti- de la donation, car il ne vendre que la nue- locatif situé à Bordeaux
liser ce bien ou d’en percevoir des loyers, faut pas perdre de vue propriété. Même si et évalué 200 000 €, la
qui est conservée par le ou les donateurs. qu’une fois le bien chaque famille et chaque donation permet donc
Ils peuvent donc, leur vie durant, continuer transmis, l’usufruitier n’a patrimoine sont une économie de 13 375 €
d’habiter le logement ou choisir de le louer. plus les coudées franches. différents, la donation par rapport à une
A leur mort, la propriété pleine et entière Il ne peut plus vendre le est à entreprendre plutôt transmission lors
reviendra à leurs enfants. Et dans le cas où logement sans l’accord du après 60 ans, lorsque les du décès. »

28 L’OBS/N°2862-12/09/2019 SYLVA VILLEROT/REA


B E A U X A P P A R T E M E N T S P A R I S I E N S

Paris VII e - Bosquet - 3 700 000 € Paris I er - S ai nt - H onoré - 2 950 000 €

Les honorair es sont à la charge du vendeur


Appartement de 275 m² bénéficiant de beaux volumes. Il se Au 4 e étage, appartement de 223 m² bénéficiant d’un balcon
compose d’une galerie d’entrée, d’une double réception, d’une filant. Il comprend un salon, une salle à manger traversante, une
salle à manger, d’une cuisine dînatoire et de quatre chambres cuisine dînatoire, et deux chambres dont une suite de maître. Une
dont une suite de maître. Réf : 3128781 - Tél : 01 84 79 74 08 troisième chambre possible. Réf : 732267 - Tél : 01 76 77 34 09

Paris XIV e - Auteuil - 1 980 000 € Levallois - Parc de la Planchette - 2 790 000 €
Dans une villa, maison contemporaine de 127 m² bénéficiant Maison d’architecte de 330 m² édifiée sur trois niveaux. Elle
d’un jardin de plain-pied de 23 m². Elle comprend un salon, une se compose de pièces de réception et d’une cuisine dînatoire
salle à manger, une cuisine ouverte équipée, et cinq chambres donnant sur un patio, ainsi que de cinq chambres dont une suite
dont une suite parentale. Réf : 3176557 - Tél : 01 84 79 81 42 de maître avec terrasse. Réf : 2908767 - Tél : 01 84 79 83 19

*
*Immobilier Inter national

w w w . d a n i e l f e a u . c o m
COPROPRIÉTÉ Autre frein de taille, le coût de tous ces
équipements. Impossible d’en estimer le
ET NUMÉRIQUE prix, surtout pour le parc ancien. « Le parc
est essentiellement composé d’immeubles de
petite taille, avec moins de possibilités finan­

UN MARIAGE cières que les grandes résidences, rappelle


Gilles Delestre. Les solutions doivent être
“portables”, c’est­à­dire que le changement

FORCÉ
potentiel de syndic ne devrait pas supprimer
les solutions techniques mises en place pour
la copropriété », souligne-t-il.
L’intérêt du numérique pour les copro-
priétés est pourtant considérable. La pré-
Entre un cadre législatif sence de capteurs dans les bâtiments
permettrait d’obtenir des statistiques pré-
pas toujours adapté et des cises sur la consommation de l’immeuble.
copropriétaires méfiants, le En s’appuyant sur une intelligence artifi-
numérique peine à s’introduire cielle, il serait possible d’anticiper les inci-
dans les immeubles. Pourtant, dents, comme les pannes d’ascenseur, ou
encore de renégocier à la baisse les contrats
les possibilités offertes par d’énergie liés à l’eau, au gaz ou à l’électricité.
les nouvelles technologies Quant à la technophobie réelle ou
sont considérables supposée de certains copropriétaires, elle
Des solutions existent pour les technophobes. peut aisément se contourner. «  On crée
aujourd’hui des équipements simplifiés afin
maginez… Des assemblées générales preuve, les mouvements de vigilance de s’adapter à des personnes d’un âge avancé

I par visioconférence avec l’ensemble


des copropriétaires. Un carnet numé-
rique du logement pour prévoir à
l’avance les travaux de rénovation énergé-
tique à réaliser dans l’immeuble. Ou encore
contre l’installation des compteurs Linky,
censés mesurer la consommation d’un
foyer et transmettre les données en temps
réel. « Parmi les Français que nous avons
récemment sondés, 32 % s’inquiètent de la
qui ne savent pas nécessairement se servir
d’un smartphone ou d’un ordinateur  »,
précise Jérôme Koenig. Reste un frein de
taille, auquel seul le gouvernement peut
remédier, celui de la couverture du réseau,
la possibilité, depuis son smartphone, de sécurisation des données personnelles et à ce jour très inégale sur le territoire. Car
suivre en direct la consommation d’énergie 21 % pensent que ces objets émettent des tant que les copropriétaires ne seront pas
de l’ensemble du bâtiment. Bienvenue dans ondes mauvaises pour la santé », indique rassurés à 100 % sur le bon fonctionnement
la copropriété du xxie siècle. Une utopie Jérôme Koenig, directeur général adjoint de ces nouveaux outils, ils hésiteront tou-
que les acteurs du logement et les pouvoirs de Promotelec. jours à sortir le carnet de chèques. L. C .
publics peinent à faire émerger.
Si la loi Elan fait avancer la question
du numérique dans les copropriétés, des copropriétés
zones floues demeurent. «  Sur la lettre
recommandée électronique, le décret est
“Tout son intelligentes ?
Cela dépend de chaque
trop généraliste, déplore Gilles Delestre, syndic dans son copropriété, de son
président délégué de l’Union des Syndi-
cats de l’Immobilier. Les solutions pro­
smartphone” emplacement, de ses
exigences, mais les
posées pour authentifier le copropriétaire PHILIPPE SALLE, président investissements ne sont
vont du simple système d’accusé de récep­ du groupe Foncia pas nécessairement
tion numérique à la reconnaissance faciale importants. Un capteur
du destinataire. Quant à la visioconférence, A quoi ressemblera la assemblée générale, sur un compteur d’eau
il faudrait mettre en place un système copropriété de demain ? d’échanger entre pour détecter une fuite
d’authentification des participants et parer Bientôt il sera possible membres du conseil coûte 80 €, celui qui
aux problèmes de déconnexions ponctuelles, d’avoir tout son syndic syndical et avec son permet de détecter
afin d’éviter une annulation de l’assemblée dans son smartphone. syndic, de voir sa l’effraction d’une porte,
générale », ajoute-t-il. Des applications mobiles comptabilité en temps seulement 30 €. Une fois
permettront d’accéder réel, d’avoir un suivi les capteurs achetés,
MOUVEMENTS DE VIGILANCE à l’ensemble des des travaux et il sera primordial que les
Comme la majorité des Français, les informations de la des interventions copropriétaires puissent
occupants des copropriétés ne voient pas copropriété, de payer sur place, etc. accéder aux informations
d’un bon œil l’introduction d’objets en ligne, de voter Combien cela va-t-il en temps réel depuis
connectés dans leur immeuble. Pour directement lors d’une coûter de rendre les leur smartphone.

30 L’OBS/N°2862-12/09/2019 MICHEL GAILLARD/REA


¼ ¼

¼ ¼ ¼

¼ ¼
S PÉ C I A L I M M O B I L I E R FR A N C E

FRANCE
36  PANORAMA : 24 VILLES PASSÉES AU CRIBLE • 41  PARIS • 42  CÔTE  D’AZUR • 44  L’ARGUS  2019  DU  LOGEMENT
OT NICE L’OBS/N°2862-12/09/2019 33
Tours est l’une des rares villes du Centre-Val de Loire à connaître un marché dynamique.

34 L’OBS/N°2862-12/09/2019 NICOLAS THIBAUT/PHOTONONSTOP/AFP


S PÉ C I A L I M M O B I L I E R FR A N C E

FRANCE

LE CENTRE
EN DIFFICULTÉ
Si les prix des logements
remontent presque partout
sur le territoire national,
ils baissent toutefois dans une
douzaine de villes de la région
Par D O M I N I Q U E T H I É BAU T

A Niort, le prix des appartements a chuté de plus de 2 %.


elon Century 21, le prix moyen des

S appartements (hors région pari-


sienne) a progressé en France d’un
unique point de pourcentage sur les
douze derniers mois. La Région Centre-Val
de Loire semble être l’une des seules dont
APPARTEMENTS
Villes

Vierzon 995
Prix Evolution sur
en €/m2 un an (2018/2019)

+ 28,39 %
MAISONS
Villes

Chamalières
Prix Evolution sur
en €/m2 un an (2018/2019)

2 928 + 11,50 %
les prix ont suivi une courbe descendante,
accusant même une baisse de 8 % pour les Nevers 1 017 + 23,12 % Vichy 1 456 + 9,47 %
appartements, due probablement aux dif- Nemours 2 290 + 13,20 % Roanne 1 343 + 8,83 %
ficultés économiques de la France rurale. Angoulême 1 206 + 10,74 % Angoulême 1 370 + 8,64 %
Côté maisons individuelles, on constate là
Vichy 1 432 + 9,90 % Troyes 1 645 + 7,87 %
encore une baisse de 1,3 %. En Bourgogne-
Franche-Comté, le recul du prix des mai- Roanne 1 038 + 9,73 % Châteaudun 1 191 + 6,91 %
sons atteint même 2,9 %. Vendôme 1 583 + 9,47 % Limoges 1 521 + 5,99 %
Notre classement des 25 villes moyennes Limoges 1 288 + 7,42 % Vierzon 965 + 5,58 %
du centre de la France, mis à jour avec
SeLoger, ne traduit toutefois pas de décro- Beaune 1 996 + 7,14 % Moulins 1 169 + 4,19 %
chages spectaculaires. Ainsi, seules cinq Chamalières 2 137 + 6,27 % Châtellerault 1 152 + 3,69 %
villes voient leurs prix baisser pour les Dijon 2 159 + 6,04 % Poitiers 1 688 + 3,62 %
appartements : Auxerre, Châteauroux, Pithiviers 1 355 + 4,96 % Châlons-en-Champagne 1 512 + 3,00 %
Niort, Provins et Châteaudun ; tandis que
sept autres accusent une baisse du prix Poitiers 1 625 + 4,64 % Epernay 1 532 + 2,27 %
des maisons, notamment Reims, Vendôme, Troyes 1 351 + 2,82 % Niort 1 425 + 1,28 %
Le Creusot – pourtant toutes trois desser- Reims 2 146 + 2,58 % Châteauroux 1 204 + 1,26 %
vies par le TGV  –, Beaune, Pithiviers,
Auxerre et Provins.
Epernay 1 521 + 2,15 % Nevers 1 164 + 1,22 %
Côté hausse des prix, on constate que Le Creusot 954 + 2,03 % Dijon 2 322 + 0,26 %
pour les appartements, mis à part de forts Châlons-en-Champagne 1 208 + 0,67 % Nemours 1 749 + 0,06 %
rattrapages concernant des prix alors infé- Châtellerault 1 010 0,00 % Reims 2 022 – 0,64 %
rieurs à la barre des 1 000 €/m2, comme à
Vierzon ou Nevers, ceux de Nemours et Moulins 1 115 0,00 % Vendôme 1 373 – 1,51 %
d’Angoulême grimpent de plus de 10  %. Auxerre 1 353 – 1,74 % Le Creusot 1 063 – 2,30 %
Dans 13 autres villes, l’augmentation dépasse Châteauroux 923 – 1,91 % Beaune 1 825 – 2,67 %
2 %. Pour les maisons, derrière Chamalières
Niort 1 291 – 2,57 % Pithiviers 1 319 – 2,94 %
et ses 11,5 % de hausse, sept villes ont vu leurs
prix augmenter de plus de 5 % tandis que Provins 1 640 – 10,33 % Auxerre 1 414 – 3,22 %
les huit suivantes enregistrent un gain supé- Châteaudun 956 – 35,97 % Provins 1 387 – 8,57 %
rieur au 1 % d’augmentation nationale. Q SOURCE : MEILLEURSAGENTS.COM, CALCUL EFISTAT

OT NIORT L’OBS/N°2862-12/09/2019 35
3 000 €/m2 autour du pôle universitaire,
mais il y en a de moins en moins depuis que
Besançon est passée en zone Pinel B2. « Le
marché est actif, et les délais de vente souvent
inférieurs à deux mois  », confie Mickaël
Mora chez Nexity. La demande est forte sur
les maisons de ville dans le centre historique
et aux alentours. Les maisons de maître du
début du xxe siècle, rénovées, sont en vente
entre 550 000 et 700 000 €. Dans le quartier
de la Butte, une maison de 380 m2 de 1900,
avec terrasse, parking, jardin de 100 m2 et
piscine, a trouvé preneur pour 740 000 €.

BORDEAUX
Ajaccio attire toujours pour son côté authentique. L’accalmie après l’effervescence
FRANCE Après avoir connu une hausse des prix à
deux chiffres en 2017 et 2018, l’accalmie
semble s’installer, et c’est tant mieux. Les

24 VILLES
prix semblent en léger recul, de 1 à 2 % selon
les biens. C’est donc la fin de l’euphorie lan-
cée par la ligne à grande vitesse (LGV). C’est
aussi le redémarrage de la hausse du nombre

PASSÉES AU CRIBLE
de ventes, qui avait connu un arrêt logique,
les prix ayant dépassé le pouvoir d’achat
girondin. Inévitablement, cette période de
surchauffe a décalé progressivement l’achat
vers les communes limitrophes, notamment
Par L AU R E N C E B O C CA R A , S O PH I E B O N I S , LU D OV I C C L E R I M A , Pessac et Mérignac qui ont vu leurs prix
N I C O L E G E X , B É AT R I C E G I R A R D , RO B E RT K A S S O U S , monter également, avant de connaître le
M Y R I E M L A H I D E LY, AU RO R E M E RC H I N , F R A N Ç O I S même « retour à la normale ». A Mérignac,
S I M O N E S C H I , F R A N Ç O I S E S U RC O U F, G I L DA T O M B E L L E « la fin de la période folle permet de retrouver
du stock de biens à vendre et quelques marges
de négociation qui sont autant d’opportunités
AJACCIO locale, majoritairement des continentaux », pour les primo-accédants  », souligne
Cadre privilégié et sécurisé explique Luc-Vincent Rocchetti, de STG
Immobilier Albert-Ier. Pour une résidence
Christine Logette, de Nestenn Mérignac.
Pour une seconde accession, les acheteurs
Entre identité urbaine préservée et carac- avec terrasse, vue sur la mer et accès à des préfèrent attendre que la baisse des prix
tère sauvage du paysage environnant, Ajac- plages paradisiaques de sable fin blanc s’accentue et sont donc moins pressés. Cette
cio offre un cadre de vie privilégié et sécu- (jusqu’à Scudo), il faut compter 4 500 €/m2 poussée des prix entraînant un début
risé pour un prix médian de 3 500 €/m2. dans l’ancien et 5 000 €/m2, voire 5 500 €/m2 d’exode a motivé la métropole à accélérer
Trois quartiers sont ciblés par la demande pour les T1 et T2, dans le neuf. la construction de logements proches de
locale. Tout d’abord, l’hypercentre, qui l’entrée de Bordeaux pour limiter les temps
concentre l’essentiel du patrimoine et des BESANÇON de trajets et le trafic automobile ; il est prévu
animations, ainsi que le marché. Ensuite, le
quartier des Etrangers, secteur résidentiel
Forte demande sur les maisons de ville d’ici à vingt-quatre mois de nouveaux loge-
ments dont le prix ne devrait pas excéder
pour les grandes familles ajacciennes, avec Boosté par les taux d’intérêt toujours aussi 3 000  €/m2. Soit environ 1 000  €/m2 de
sa plage du Trottel et son style hérité de bas, le marché bisontin reste attractif et les moins qu’aujourd’hui.
l’aristocratie britannique. Et enfin, toujours prix constants. Les primo-accédants sont de
en direction de la tour (de garde) génoise retour avec un budget entre 90 000  et BOURGES
de la Parata, le secteur du parc Berthault, le
seul à allier commodités et stationnement.
200 000 € et acceptent facilement les biens
avec travaux. Le mètre carré se situe entre
Le Cher pas cher
«  Peu de biens sont disponibles dans ces 2 000 et 2 500 € dans le récent, et les 3-pièces Avec une baisse de 10 % en dix ans, Bourges
quartiers très prisés, essentiellement des T3 en centre-ville se négocient autour de est sur un rythme décroissant, à l’instar de
et T4, dont les prix varient de 4 000  à 150 000  €. Un 80-m2 aux Chaprais, avec sa population. Ville d’art et d’histoire possé-
5 000 €/m2 dans l’ancien sur le front de mer. parking et balcon, est en vente à 175 000 €. dant de nombreux monuments comme le
Le long de la route des Sanguinaires le mar- Les investisseurs se tournent vers les pro- palais Jacques-Cœur ou la cathédrale Saint-
ché se rééquilibre, avec la demande extra- grammes neufs en cours de livraison, à Etienne, classée par l’Unesco, la capitale du

36 L’OBS/N°2862-12/09/2019 ELEANOR SCRIVEN/ROBERTHARDING PREMIUM/AFP


S PÉ C I A L I M M O B I L I E R FR A N C E

Cher vieillit. La ville berrichonne, qui Autour du centre-ville, les maisons 1930 de constate Gilles Desvallois, d’Orpi Desvallois.
compte un peu plus de 66 000 habitants, voit 100 m2 sur 500 m2 de terrain se négocient D’environ 80 m2 sur 200 m2, elles se négo-
de moins en moins de jeunes s’y installer, le entre 370 000 et 420 000 €. Une maison à cient à partir de 350 000 €. A Fétilly, pour
travail s’y faisant rare. Cela se ressent sur le Maladière, de 100 m2 sur une parcelle de 95 m2 sur 270 m2 de terrain, il a fallu débour-
nombre de transactions immobilières, en 700  m2, s’est négociée 300 000  €, avec ser 370 000  €. La Genette, autour de
baisse au premier semestre 2019, selon la 100 000 € de travaux à faire. Les primo- 4 000 €/m2, ou l’hypercentre, qui se situe à
chambre des notaires du Cher. Si certains accédants bénéficiant d’un budget autour 4 500 €/m2, entre les parcs et l’océan, sont
secteurs sont moins recherchés, comme les de 250 000 € trouvent des maisons récentes toujours très appréciés. Un 3-pièces de 75 m2
quartiers nord, où la cote tombe à 500 €/m2, de 100 m2 sur 350 m2 de terrain dans les de 2005, aux Minimes, s’est vendu 328 000 €.
d’autres, tel le centre historique, font grim- villes de périphérie comme Chevigny ou Pour une maison située en première cou-
per les prix à 1 350 €/m2 pour un apparte- Quetigny. Dans le centre historique, il faut ronne, de 100 m2 sur une parcelle de 300 m2,
ment avec poutres et cheminée. Pour une prévoir 3 000 €/m2 dans les immeubles du il faut prévoir au moins 350 000 €. A Lagord,
maison, il faut compter 142 000 €. Selon xviiie siècle, sans balcon ni parking. Place une maison récente de 120 m2 sur 500 m2 de
Stéphanie Bonis, présidente déléguée de la du Théâtre, un 5-pièces de 120 m2 à rénover terrain vient de se vendre 450 000 €. On
Fnaim du Cher, « le marché des demeures s’est vendu 350 000 €. Cette année marque trouve du neuf, proposé par le groupe
historiques, certaines classées, dépassant le retour des investisseurs, surtout autour Pichet, à partir de 165 000 € pour un T1.
350 000  € est à l’arrêt depuis le début de de l’université. Un immeuble de 900 m2,
l’année. A l’inverse, nous avons beaucoup de avec 20 logements de 40 m2, a été vendu LE MANS
petites surfaces à vendre mais qui ne corres-
pondent pas à la demande de familles ».
1 500 000 €. Chaque 2-pièces se louera envi-
ron 600 €/mois.
Stable et doux à une heure de Paris
Dans la préfecture de la Sarthe, le budget
CLERMONT-FERRAND GRENOBLE moyen des acheteurs se situe entre 150 000 et
Des maisons avec des terrains L’une des plus abordables 250 000 €. Sont recherchées des mancelles,
dans le centre ou sur la ligne du tramway,
Le marché clermontois est actif et les prix En dépit de sa réputation, Grenoble est l’une comme le secteur Saint-Pavin-Gambetta,
sont stables sauf pour les maisons de ville, des grandes agglomérations les plus abor- à  proximité des universités et du CHU.
en légère hausse. Dans le centre historique, dables. La capitale du Dauphiné, comme « Une mancelle avec 2 chambres se négocie
il faut compter au moins 2 000 €/m2. Un en 2018, continue à aller à l’encontre de la de  140 000  à 170 000  €, 215 000  € pour
3-pièces de 82 m2 du xixe siècle, près de tendance avec un nombre de transactions 3  chambres et autour de 250 000  € avec
l’Hôtel-Dieu, est parti en un jour à 213 000 €. stationnaire et des prix en légère baisse. 4 chambres », estime Corinne Perrotin chez
Les 3-pièces vers Glacière, République ou « Pour autant il ne s’agit pas non plus de Carré Mans. Le prix médian des maisons,
les Salins, autour de 1 800 €/m2, se négocient morosité, observe Olivier Alonso, président en légère hausse sur un an, s’établit à
entre 100 000 et 120 000 €. Un 3-pièces de du Groupe Nestenn. Déjà parce que 145 000  €. Les appartements tentent les
1959, de 65  m2, à Glacière, a été acquis Grenoble, ville étudiante reconnue, continue retraités, qui quittent un pavillon pour se
96 000 € avec le parking. Pour le neuf, il faut d’attirer des investisseurs qui peuvent trou- rapprocher des quartiers centraux ou bien
prévoir 3 000 €/m2. La demande est forte ver des studios à partir de 50 000 €. Ensuite, desservis. Le prix du mètre carré se situe
pour les maisons avec terrain, en ville ou en parce qu’avec un grand nombre d’apparte- autour de 1 300  €, plutôt 1 600  € dans le
première couronne, le long du tram. Il faut ments, les primo-accédants trouvent des prix centre. Les programmes neufs sont en vente
compter entre 250 000 et 300 000 € pour aux alentours de 2 500 €/m2 dans un bassin de 2 500 à 3 200 €/m2. Il y a toujours un flux
100 m2 sur 500 m2 de terrain. Les investis- d’emplois plutôt actif. » Grenoble, par ses régulier de Parisiens attirés par la ville, à une
seurs apprécient un rendement locatif entre données structurelles, restera une ville à heure de TGV de Montparnasse. Les ama-
6 et 7 %. « Nous avons de plus en plus de fort rendement locatif. A contrario, les mai- teurs de biens de caractère trouvent leur
demandes pour de la colocation », constate sons ont vu leurs prix légèrement grimper bonheur à 2 500 €/m2 dans le Vieux-Mans.
Pierre Prugnard, d’ERA Montferrand. Un en raison de la rareté des biens.
4-pièces de 90 m2 de 1930, à République, LILLE
avec 3 chambres, s’est négocié 108 000 €. Le LA ROCHELLE Une progression soutenue
calcul est rapide : il peut être loué en 4-pièces
700 €/mois… ou bien 300 € par chambre.
Des échoppes de plain-pied Hormis dans la Métropole européenne de
Depuis quatre ans, le nombre de ventes aug- Lille, le marché des Hauts-de-France n’a
DIJON mente et certains biens commencent à man- pas toujours suivi la tendance française. De
Le retour des investisseurs quer. Les prix sont en légère hausse et il faut
compter autour de 5 000 €/m2 dans le neuf.
grandes communes telles Arras ou Amiens
ont vu leurs prix baisser en raison d’un taux
Le marché dijonnais est dynamique, les Des biens d’exception, en dernier étage avec de mutation très faible et d’un bassin
prix en légère hausse. Le récent varie entre une belle terrasse voire un toit-terrasse, un économique peu tonique. L’absence du
2 300 et 2 500 €/m2. Depuis juin, la demande parking, dans l’hypercentre, se sont envolés dispositif Denormandie dans ces com-
est largement supérieure à l’offre. « A tel à près de 6 800  €/m2. Du jamais-vu à munes ne permet pas de relancer un mar-
point, confie Adrien Allez, d’une agence Guy La Rochelle ! « Nous avons une forte demande ché de l’investissement et de l’accession en
Hoquet, que souvent les biens se vendent pour les échoppes de plain-pied, réhabilitées berne. A l’inverse, la Métropole, avec sa qua-
dans la fourchette haute de l’estimation. » en petites maisons de ville avec jardin  », lité de vie, son activité économique au

L’OBS/N°2862-12/09/2019 37
beau fixe, son attrait auprès des Pari- per de 5,7 % sur un an, avec un prix moyen n’est pas concernée par le dispositif Denor-
siens et sa vie étudiante, reste une valeur de 4 600 €/m2. Cette hausse, bien qu’impor- mandie, il s’y porte toujours bien et peut
sûre. L’investissement, sans y être des plus tante, n’augure pas forcément d’un embal- générer de très fortes rentabilités dans les
rentables, y est sûr ; l’achat y est trois fois lement du marché, lequel reste raisonné, 4e et 5e  arrondissements notamment. La
moins coûteux qu’à Paris, malgré une même si certains arrondissements hausse des prix peut atteindre 10 %, mais
hausse des prix de 5 % sur un an (après 6 % connaissent une forte hausse, notamment dans certains quartiers uniquement. Ainsi,
l’année dernière), selon le réseau d’agences le 4e (+ 10 %) ou les très chics 2e et 6e. Il n’y a le 5e et son marché locatif porteur a vu son
Nestenn. Le centre-ville se vend toujours pas de dérèglement du marché, et les inves- prix monter à 2 600 €/m2, et le 11e, considéré
aussi bien, en raison des étudiants toujours tisseurs parisiens ne s’y précipitent pas, comme la proche périphérie avec ses nom-
nombreux. La progression continue du
marché lillois a évidemment bénéficié aux
communes les plus proches de l’agglomé-
ration lilloise comme Lomme, Lambersart,
Sequedin, Loos ou Saint-André-lez-Lille.

LIMOGES
Le retour des investisseurs
Le marché limougeaud respire à nouveau.
Avec la faiblesse des taux et le niveau des
prix locaux, de plus en plus de locataires
accèdent à la propriété : « Nous en avons
déjà eu cinq cette année », confie Thomas
Desplat, de Laforêt. Parmi les biens les plus
en vue, les superbes maisons de ville en
pierre des années 1930 du quartier des
Emailleurs, où le mètre carré se négocie de Les propriétaires sont de plus en plus nombreux à Limoges.
2 000 à 2 500 €. Le prix des appartements
du centre-ville tourne plutôt autour de contrairement à Bordeaux ou à Nantes. Pas breuses maisons et ses constructions
1 500 €/m2, ce qui intéresse les investis- de plafond de verre à l’horizon, mais une récentes, a vu le sien s’établir à plus de
seurs : « Nous sommes déjà à 60 % de ventes situation qui profite aux communes proches, 3 300 €/m2 pour une maison.
réalisées auprès de cette clientèle cette où l’acquisition (hors Villeurbanne, consi-
année », confie Béatrice Freissinaud, d’ERA dérée comme le 10e arrondissement lyon- MONTPELLIER
Limodirect. « Beaucoup d’entre eux viennent
de Bordeaux, où ils ont réalisé que les prix
nais) à un prix plus raisonnable permet
d’acheter plus grand, parfois une maison
Situation très tendue
étaient trop élevés pour investir. Ici, même en contre un appartement intra-muros. Le prix moyen à Montpellier intra-muros
se positionnant sur les quartiers ouest de la est toujours plus élevé. Il a encore aug-
ville, les plus prisés, le mètre carré des appar- MARSEILLE menté de 2,7 % en un an pour atteindre
tements dépasse rarement 1 800 € », ajoute-
t-elle. Or, avec un loyer moyen mensuel à
Augmentation très modérée 2 750 €/m2, selon la Fnaim. « Le marché de
la ville est complexe et il évolue rapidement,
9 €/m2, les perspectives d’une rentabilité Parmi les villes les plus peuplées de France, avec des écarts de prix considérables », ana-
brute autour de 7 % sont courantes. De quoi c’est celle qui a connu la moins forte hausse, lyse Jules Henry, de Mon Chasseur Immo.
offrir un regain d’intérêt à Limoges. avec seulement + 1,5 % sur l’année, à la fin Et ces écarts peuvent s’observer dans un
du premier semestre , alors que la moyenne même quartier. Dans l’Ecusson, un bien
LYON nationale est de + 3 %. Mais le potentiel de avec des travaux peut se vendre 2 500 €/m2
Hausse raisonnée l’immobilier marseillais reste fort. La frac-
ture sociale de la ville se ressent : alors que
à un endroit et s’envoler à 5 500 €/m2 trois
rues plus loin pour un appartement
La région Auvergne-Rhône-Alpes a connu certains arrondissements toujours très pri- d’exception dans du haussmannien ou
une augmentation des volumes et du prix sés (le 7e et le 8e notamment) dépassent dans un très bel immeuble des années
de l’immobilier dans le sillage du territoire 3 500 €/m2 pour un appartement dans l’an- 1930. « Les rotations sont peu nombreuses
national, et une hausse du prix moyen de cien et plus de 5 000 €/m2 pour une maison, sur de tels biens, et on commence à observer
3,5 %, avec cependant de fortes disparités les prix moyens peuvent chuter respective- des délais de vente qui s’allongent  »,
selon les communes et les zones urbaines et ment à 1 600 et 2 300 €/m2 dans les quartiers remarque Jules Henry. Cette cherté pousse
rurales. « C’est un marché à deux vitesses, Nord, ces disparités étant dues au marché en premier lieu à prospecter dans les quar-
avec des agglomérations fortes comme Lyon du travail. Tous secteurs confondus, l’accé- tiers limitrophes de l’Ecusson, dont cer-
et son bassin économique. Le profil type du dant moyen a moins de 40 ans mais il ne tains, plus populaires, ont du potentiel et
primo-accédant est un trentenaire, en s’agit pas forcément d’un « CSP + » comme sont en mutation, tel Gambetta. Mais le
couple », observe Olivier Alonso, président dans les autres grandes agglomérations. Du processus est toujours le même : ils
du Groupe Nestenn. Lyon a vu ses prix grim- côté de l’investissement, même si la ville deviennent eux-mêmes de plus en plus

38 L’OBS/N°2862-12/09/2019 NICOLAS THIBAUT/PHOTONONSTOP/AFP


S PÉ C I A L I M M O B I L I E R FR A N C E

chers au fur et à mesure que des acheteurs ORLÉANS en flèche, grâce au tramway qui mène au
plus aisés s’y installent, les biens rénovés
avec le charme de l’ancien dépassant sou-
Il n’y a pas que le centre-ville centre-ville », observe Bertrand Debuquoy
chez Century 21. Un ambitieux complexe
vent 3 300 €/m2. Tout le monde cherche une maison avec jar- comprenant une piscine et une salle de
din et garage dans l’hypercentre. « Mais elles concert devrait y être inauguré l’année
NANTES sont rares, enclavées dans des artères, comme prochaine. Les pavillons des années 1920,
La star brille encore les rues de Coulmiers ou de Patay, et chères :
de 400 000 à 500 000 € pour des demeures
de 80 à 100 m2, s’y négocient de 200 000 €
avec travaux à 350 000 € en bon état, sou-
« Le marché nantais est très tendu depuis plus bourgeoises de 150 à 200  m2, et jusqu’à vent rapidement et au prix.
d’un an déjà, la rareté des biens sur le marché 600 000 € pour les hôtels particuliers de la rue
entraînant une hausse des prix, parfois plus d’Alsace-Lorraine », indique Céline Boubault, RENNES
de 10 % sur l’année écoulée », explique Eric
Girard, d’une agence Nestenn. De plus en
qui dirige une agence Guy Hoquet. Les
acquéreurs, au budget moyen de 250 000 €,
L’accession à tout prix
plus d’acquéreurs viennent d’autres régions, ont plus de choix boulevard de Châteaudun, Le marché rennais est un marché tendu ; et
dont l’Ile-de-France, même si beaucoup rues des Murlins ou du Faubourg-Bannier. la hausse des prix de plus de 10 % sur un an
sont des locaux. Le marché de la première On y trouve des maisons de 100 à 150 m2, n’a pas fait diminuer le nombre des transac-
accession est dynamique à cause des taux quelques-unes anciennes, d’autres des tions. Cela est dû à un double effet. D’abord,
favorables, mais les prix nantais provoquent années 1950 ou encore des années 1980, à Rennes est une des plus grandes villes étu-
une fuite vers les communes limitrophes… partir de 220 000 €, en augmentation de 5 % diantes, avec un tiers de la population qui
où les tarifs augmentent également. Les au premier trimestre. Les appartements ont poursuit des études. Cela rend inévitable-
investisseurs sont toujours présents, mais grimpé de près de 9 % en un an, avec un prix ment le marché de l’investissement locatif
ceux qui recherchent une grande rentabilité médian du mètre carré à 2 050 €. « Les Orléa- très prisé des locaux et des Parisiens. Le stu-
ne s’y retrouvent plus comme avant, les nais qui travaillent à Paris ne veulent pas être dio et le T1 sont tellement demandés en
loyers n’ayant pas évolué en proportion des à plus de sept minutes à pied de la gare », pré- centre-ville qu’on note une certaine pénurie.
prix de vente. Les biens les plus demandés cise Céline Boubault. Un 93-m2 s’est vendu Ensuite, la capitale bretonne se situe à une
sont des appartements à moins de 300 000 € 265 000 €, après six visites, dans une rési- heure trente de Paris. La demande a explosé
et des maisons en deçà de 550 000 €. Les dence récente et soignée. Une primo- sur le marché de l’accession, au point de
prix augmentent régulièrement depuis vingt accédante a investi 93 000 € dans un 35-m2 créer un véritable décalage entre l’offre et la
ans, la probabilité qu’il s’agisse d’une bulle ancien, à rafraîchir, dans le cœur de ville. demande. Les T3 bien placés intra-muros
spéculative est donc faible. et les maisons à moins de 500 000  € se
REIMS vendent au bout d’une semaine. L’ensemble
NIORT L’investissement fait mousser le marché de la région a vu ses prix grimper sur les
Le retour des gros budgets Les prix rémois ont une tendance baissière
douze derniers mois, portés aussi par une
forte demande sur les zones côtières, le
L’arrivée de la ligne Paris-Poitiers en deux et les volumes sont stables par rapport à Finistère et le Morbihan, qui attirent tou-
heures à peine a boosté le marché et attiré 2018. Il y a une vraie disparité selon les quar- jours pour des résidences secondaires grâce
une clientèle parisienne. Le mètre carré se tiers, avec des prix pouvant aller du simple à des prix cohérents. Rappelons qu’à
situe autour de 1 400 €. Un-3 pièces de 64 m2 au triple, pour frôler 3 800 €/m2 sur certains l’échelle régionale le secondaire occupe plus
avec parking et terrasse a coûté 100 000 €. hôtels particuliers du centre-ville. Ce quar- de 14 % du marché alors qu’il est de moins
Les biens commencent à manquer et les prix tier est toujours une valeur sûre, autant en de 10 % à l’échelle nationale.
sont en hausse, surtout pour les maisons accession à la propriété qu’en investisse-
dans l’hypercentre et ses abords. Pour 100 à ment. La périphérie de Reims occupe éga- RODEZ
150 m2 avec 100 m2 de jardin, il faut prévoir
entre 250 000 €. Une maison à Goise, de
lement une place de choix, notamment
Tinqueux, qui permet aux Rémois d’appré-
Les jeunes séduits
160 m2 sur 900 m2, avec double garage, est cier la qualité de vie d’une maison avec jar- « Taux d’emprunt très bas et prix stables
partie en deux semaines à 245 000 €. Les din. Evaluée à 40 000 résidents, la popula- attirent les candidats à l’immobilier.
familles recomposées privilégient les tion estudiantine, à Sciences-Po et dans les Le marché ruthénois se porte à merveille »,
maisons de plain-pied avec 3 chambres et différentes facultés, attire des investisseurs résume Nicolas Soumillac, président de
n’hésitent pas à s’excentrer vers Aiffres, locaux, mais aussi parisiens, à la recherche la Fnaim de l’Aveyron. Les jeunes en pro-
Vouillé ou Bessines, où les biens de 200 m2 de rendement. S’y ajoutent les parents qui fitent pour réaliser leur premier investis-
sur plus de 1 000 m2 de terrain se vendent acquièrent pour leurs enfants et les jeunes sement. « Ils achètent des studios, des T1
entre 300 000 et 400 000 €. « Cette année actifs. Tous recherchent des petites sur- voire des T2 entre 50 000 et 90 000 €, qu’ils
voit le retour des gros budgets, autour de faces, de 2 000 à 2 300 €/m2 en moyenne, et louent ensuite entre 350 et 500 €/mois »,
500 000 €, et les biens qui ne se vendaient pas jusqu’à 4 500 €/m2 dans l’hypercentre où poursuit l’agent immobilier. Le marché
réintègrent le marché », explique Nicolas les offres sont rares. Un 90-m2 à rénover de la location est très sain grâce à la pré-
Samuel, de 203 Immobilier. Un hôtel parti- dans un immeuble en briques vient de s’y sence de 3 000 étudiants. Sur le tour de
culier du xviiie siècle, dans l’hypercentre, de vendre 260 000 €. Parallèlement, le marché ville si prisé, les prix grimpent, à l’image
480 m2 sur 300 m2 de terrain, en vente à de la colocation explose. «  Le quartier de ce T3 de 78 m2 rénové mais sans ter-
495 000 €, suscite l’intérêt. Laon,  autour de la place Luton, monte rasse ni parking, vendu 2 100 €/m2.

L’OBS/N°2862-12/09/2019 39
STRASBOURG Dans le secteur de l’immobilier de prestige,
Stable et dynamique la barre psychologique du prix d’achat à
1  million d’euros, présentée depuis plu-
La ville se porte bien, toujours attractive sieurs années comme la limite à Toulouse,
grâce à son bassin économique actif, sa qua- semble avoir été allègrement franchie. C’est
lité de vie et ses prix cohérents, profitant vrai dans l’hypercentre, au Grand Rond,
de l’engouement des Allemands et des mais aussi à la Côte-Pavée ou aux Chalets…
Luxembourgeois pour investir en France. La tendance atteint aussi les biens stan-
Le marché est stable, dynamique, sans dards. Les investisseurs, eux, sont toujours
jamais être spéculatif. Alors que le prix de aussi nombreux. Mais entre les logements
la pierre s’envole dans plusieurs grandes neufs vendus à prix libres et ceux vendus à
métropoles régionales, celui de la capitale prix maîtrisés, la différence est notable. Il
alsacienne progresse de façon mesurée. faut compter 4 000 €/m2 en moyenne et
Depuis janvier  2019, les valeurs se sont jusqu’à 7 000 €/m2 (prix libres) pour les
appréciées de 2,1 %, à 2 891 €/m2 pour les programmes neufs situés dans les quartiers
appartements et les maisons anciennes, les plus prisés, contre 3 000 €/m2 au maxi-
avec un volume de transactions en hausse mum pour les logements aux prix encadrés.
de 5  %. Le prix médian dans l’ancien
avoisine 2 600 €/m2, mais il fait le grand TOURS
A Toulouse, les transactions sont à la hausse. écart selon les quartiers, de 1 500 €/m2 dans
les secteurs populaires (Hautepierre, Mon-
Plus de succès que jamais
tagne-Verte) à 4 500 €/m2 voire au-delà « A Tours, c’est la pénurie dans toutes les
Pour une maison de 100  m2 il faut dans les plus belles adresses (Cathédrale, catégories de biens », alerte d’entrée Vincent
compter entre 150 000  et 180 000  € et Petite-France, Contades). Près de 250 hec- Briand, d