Vous êtes sur la page 1sur 3

Docteur I.

SEBBAGH- KARA ALI


Faculté de Médecine de Tlemcen
Département de pharmacie

Cours de 4e pharmacie
(2017-2018)

MALASSEZIA ET
MALASSEZIOSES

I. Définition :
Les Malassezioses sont le plus souvent des épidermomycoses dues à des levures lipophiles et
kératinophiles appartenant à la flore commensale de la peau de l’homme et des animaux à sang
chaud.
Elles sont responsables chez l’homme de:
Pityriasis versicolor
Dermite séborrhéique
Pityriasis capitis
Folliculites
Infections systémiques.
II. Epidémiologie :
2. 1. Classification:
Asexuée
Règne : Fungi (champignons)
Division : Deutéromycotina
Classe : Blastomycètes
Ordre: Cryptococcales
Genre : Malassezia
Ce genre a été révisé
 synonymie entre Le genre Malassezia et Pityrosporum (1989)
 reconnaître 7 espèces (1996):
1) Malassezia pachydermatis (animaux)
2) Malassezia furfur
3) Malassezia sympodialis
4) Malassezia slooffiae
5) Malassezia globosa
6) Malassezia obtusa
7) Malassezia restricta
2. 2. Morphologie:
 Malassezia présentent un bourgeonnement unipolaire et répétitif
 Contrairement aux autres espèces lipodépendantes, M. pachydermatis est incapable de
former des filaments mycéliens
 M. furfur: Très polymorphes, ovoïdes, ellipsoïdales, cylindriques ou globuleuses.
C : 1,5-3,5 à 2,5-6,5 µm de diamètre.
G : 2,5-5,0 µm de diamètre.
2. 3. Facteurs favorisants:
 Physiologiques: peau claire, grasse ou séborrhéique, transpiration, malnutrition.
1
 Climatiques: chaleur, humidité, exposition fréquente au soleil, d’où la plus grande
fréquence du pityriasis l’été en bordure de mer.
 Vestimentaires: port de vêtements occlusifs de nature synthétiques.
 Iatrogènes: corticothérapie, contraceptifs oraux, immunodépresseurs, cosmétiques gras,…
 Pathologiques: hypercorticisme, grossesse, déficit de l’immunité cellulaire.
III. Clinique :
 Pityriasis versicolor:
épidermomycose fréquente, bénigne, cosmopolite, récidivante et non contagieuse, due à une
invasion par Malassezia sp, des couches les plus externes de la peau.
Touche surtout les adultes jeunes, sans distinction de sexe.
Provoque des lésions superficielles sur le tronc, les membres supérieurs et le cou le visage et les
mains sont généralement épargnées
• Dans les formes typiques:
Les lésions: macules arrondies ou ovalaires
squameuses, non érythémateuses, non prurigineuses, bien délimitées et extensives, de couleur
variables allant du beige au brun.
• Dans les formes dites achromiantes:
Les lésions sont peu squameuses et totalement dépigmentées sous forme de taches cutanées,
maculaires ou nummulaires.
 Dermite séborrhéique et pityriasis capitis:
-plus fréquente chez l’adolescent ou l’adulte de sexe masculin:
-les lésions sont érythémato- squameuses ± prurigineuses,
-localisées dans les territoires cutanés riches en glandes sébacées
Tels que:
les sillons nasogéniens,
les sourcils et la région inter sourcilière,
pavillon auriculaire,
la bordure antérieure du C. chevelu…
Chez le nourrisson:
Les lésions se localisent surtout au C. chevelu et aux fesses sous forme de squames grasses
(classique croûte de lait au niveau du C. chevelu)
 Folliculites:
lésions folliculaires pustuleuses et papuleuses, inflammation périfolliculaire et un prurit ±
intense.
Les follicules pileux sont envahis par des levures entraînant leur occlusions et une inflammation
périphérique.
Siège: tronc, dos et épaules.
 Infection systémique:
M. furfur peut se disséminer dans les organes profonds tels que les poumons, le cœur, les reins,
le pancréas, le colon, le foie, la rate ou le cerveau.
 chez les patients immunodéprimés ou
chez des prématurés, le plus souvent sous perfusion de lipides, sous nutrition parentérale ou sous
dialyse péritonéale.
 La colonisation du cathéter par Malassezia saprophyte de la peau, la présence de lipides et
le statut immunitaire du patient sont souvent à l’origine de ce type d’infection.
IV. Diagnostic :
4. 1. 1. prélèvement +fiche de renseignement:
-contexte clinique (IC, ID)
-recherche de facteurs favorisants
Prélèvement: 2
Squames prélevés par grattage superficiel à l’aide d’un vaccinostyle.
L’examen direct peut être plus simplement réalisé en appliquant un morceau de Cellophane
adhésif sur les lésions cutanées.
4. 1. 2. examen direct au microscope:
Les squames sont éclaircis à la potasse à 30% ou au lactophénol ou au calcofluor.
L’examen au microscope montre des éléments levuriformes, bourgeonnantes, arrondies ou
ovoïdes de 3 à 8 µ de Ө, disposés en amas ou en grappes avec un pseudomycélium.
4. 1. 3. culture:
N’est pas indispensable dans le diagnostic de routine pour le diagnostic du pityriasis versicolor
pour lequel l’examen direct est déterminant.
permet d’identifier l’espèce en cause
La culture est réalisée sur milieu de Sabouraud +chloramphénicol + Actidione, additionnée de
1ml d’huile d’olive
Dans le cas d’infections systémiques, les hémocultures sur milieux spécifiques enrichis en
lipides sont rarement positives.
4. 1. 4. identification:
Sur les critères de:
Lipophilie:
M. pachydermatis seule espèce non lipodépendante
Température:
M. furfur, M.sympodialis, M.pachydermatis, M.sloofiae poussent à des T° 40°C
M. globosa, M. obtusa et M. restricta à des T°qui varient entre (32-35°C)
Métaboliques:
Malassezia est incapable de fermenter les sucres,
l’activité catalasique est (−) pour M. restricta et(+) pour les autres espèces.
L’activité uréasique pour M. furfur et M. pachydermatis
Le profil d’assimilation des Tweens 20, 40, 60 et 80
La combinaison de ces divers caractères biochimiques→ clé d’identification de ces levures.
V. Traitement :
Pityriasis versicolor:
-Décapage de la peau par brossage de la peau:
Savonnage au savon de Marseille
Application d’une solution d’acide salicylique.
Application de lotion, spray, gel moussant:
Clotrimazole (Trimysten®) *spray et lotion: après application,
Econazole (Pévaryl ®) laisser agir 15 min, puis rincer
Kétoconazole (Kétoderm ®) *pommade: 1app 1J / 2J pendant
Miconazole (Daktarin ®) 3 à 6 semaines

Traitement général:
Pour les formes étendues : Fluconazole (Triflucan ®): 400 mg / J en 1 seule prise

Pour les infections systémiques: Supprimer l’alimentation lipidique, cathéter


Ampho B (fungizone ®): 1mg / Kg /J en IV pendant 9 J
Kétoconazole per os: 200 mg/ J pendant 4 semaines