Vous êtes sur la page 1sur 3

MAISSOURI MOHAMED 2015/16

Cannizzaro
I BUT DU T.P
Séparer, purifier et caractériser les produits résultant de la dismutation du benzaldéhyde en
acide benzoïque et en alcool benzylique.

II PRINCIPE DE LA MANIPULATION.
Les aldéhydes dépourvus d’hydrogène en position , tel le benzaldéhyde, se dismutent en
présence d’une base forte.
L’équation bilan de la réaction envisagée est la suivante

En fin de réaction, on obtient un mélange constitué principalement d’alcool benzylique et de benzoate


de sodium ou de potassium. Il peut rester aussi une partie des réactifs : benzaldéhyde et hydroxyde de
sodium ou de potassium.
On souhaite récupérer séparément les deux produits de cette réaction :
 L’alcool benzylique plus soluble dans le cyclohexane que dans l’eau
 Le benzoate de sodium ou de potassium insoluble dans le cyclohexane et très soluble dans
l’eau.

Produit Solubilité Solubilité Masse Densité


dans l'eau dans l'éther molaire(g/mol)
Alcool ººº ººº 108 1.04
benzylique
Acide º ºººº 122
benzoïque
Benzoate de ºººº 160
potassium
Benzaldéhyde ººº 106 1.04
Cyclohexane insoluble ºººº 84 0.78
MAISSOURI MOHAMED 2015/16

º Peu soluble
ººº Soluble
ºººº Très soluble

On réalise une extraction au cyclohexane.


Les deux solutions aqueuses et organiques sont ensuite traitées de la manière suivante :
 Phase aqueuse : En acidifiant le milieu par de l’acide sulfurique on régénère l’acide
benzoïque, le pKa du couple ( C6H5-COOH/ C6H5-COO-) valant 4,2. L’acide précipite, on
le recueille par filtration.
 Phase organique :Après élimination du cyclohexane, l’alcool benzylique sera séparé du
milieu au moyen d’une distillation fractionnée.

Mélange réactionnel à l’issue de la réaction :


C6H5COOK + C6H5CH2OH+ traces éventuelles de C6H5CHO

Extraction au cyclohexane

Phase aqueuse Phase organique

Acidification du milieu

Formation de C6H5-COOH
qui précipite
Cyclohexane Traces de C6H5CHO C6H5CH2OH
Filtration

Obtention de C6H5COOH
impur

III PROTOCOLE EXPERIMENTAL.


Dans un erlenmeyer noté A de 250 mL on a introduit :
 20 mL de benzaldéhyde
 une solution contenant 18 g de potasse dans 12 mL d’eau distillée
Le mélange a été agité jusqu’à obtenir une émulsion persistante puis laissé au repos 24 heures.
1. Dissolution du mélange.
Ajouter de l’eau distillée dans l’erlenmeyer jusqu’à obtention d’une solution limpide. Agiter.
2. Séparation des produits.
Ajouter 25 mL de cyclohexane Agiter. Verser la solution dans une ampoule à décanter.
Laisser décanter.
Séparer les deux phases : recueillir la phase aqueuse dans l’erlenmeyer A Laisser la phase
organique dans l’ampoule à décanter.
3. Traitement de la phase aqueuse
a. Obtention d’acide benzoïque.
 Placer l’erlenmeyer A dans un cristallisoir contenant de la glace.
MAISSOURI MOHAMED 2015/16

 Ajouter, tout en agitant environ 25 mL d’acide sulfurique à 50%. On observe la


formation d’un précipité blanc.
 Laisser refroidir jusqu’à précipitation totale.
 Filtrer sur Büchner, rincer à l’eau distillée. Récupérer le solide dans une coupelle
préalablement tarée.
 Sécher à l’étuve (~80 °C) pendant 15 à 20 minutes.
b. Caractérisation de l’acide benzoïque : chromatographie sur couche mince.
On réalise la C.C.M du produit en même temps que celle du produit pur du commerce.
Dans une cuve placer l'éluant (2 volumes de cyclohexane pour 1 volume d'acétone). Hauteur
de l'éluant dans la cuve 0,5 cm.
Dissoudre dans 2 mL de cyclohexane une pointe de spatule du produit obtenu.
Faire de même en utilisant le produit pur du laboratoire.
On dispose aussi d’une solution de benzaldéhyde dans le cyclohexane.
Sur la plaque chromatographique, tracer un trait à 1,5 cm du bord inférieur, et déposer, au
niveau du trait, côté gel de silice à 1,5 cm de chaque bord, à l'aide de tubes capillaires, les micro-
gouttes correspondant aux 3 produits.
Sécher à l'aide du sèche cheveux, redéposer une goutte de produit, sécher et recommencer
encore une fois. ATTENTION A NE PAS MELANGER LES TUBES CAPILLAIRES.
Placer la plaque dans la cuve et après une progression de è à 8 cm du front, sécher la plaque.
Eclairer sous une lampe U.V. de longueur d'onde 254 nm et entourer les taches ou placer la
plaque dans un bocal contenant des vapeurs de diiode.

4. Traitement de la phase organique


a. Lavage.
Reprendre le contenu de l’ampoule à décanter et ajouter environ 10 mL d’une solution saturée
d’hydrogénosulfite de sodium.
Agiter. Décanter.
Jeter la phase aqueuse et recueillir la phase organique dans 1erlenmeyer noté B.
Dans l’erlenmeyer B ajouter une spatule de sulfate de sodium anhydre de manière à éliminer
les traces d’eau. Agiter. Filtrer.
b. Caractérisation de l’alcool benzylique : C.C.M.
On réalise la C.C.M du produit en même temps que celle du produit pur du commerce et d’une
solution de benzaldéhyde dans le cyclohexane.
Dans une cuve placer l'éluant (2 volumes de cyclohexane pour 1 volume d'acétone). Hauteur
de l'éluant dans la cuve 0,5 cm.
Verser dans 2 mL de cyclohexane quelques gouttes d’alcool benzylique synthétisé.
Faire de même en utilisant le produit pur du laboratoire.
Sur la plaque chromatographique, tracer un trait à 1,5 cm du bord inférieur, et déposer, au
niveau du trait, côté gel de silice à 1,5 cm de chaque bord, à l'aide de tubes capillaires, les micro-
gouttes correspondant aux 3 produits.
Sécher à l'aide du sèche cheveux, redéposer une goutte de produit synthétisé, sécher.
ATTENTION A NE PAS MELANGER LES TUBES CAPILLAIRES.
Placer la plaque dans la cuve et après une progression de 7 à 8 cm du front, sécher la plaque.
Eclairer sous une lampe U.V. de longueur d'onde 254 nm et entourer les taches ou placer la
plaque dans un bocal contenant des vapeurs de diiode.