Vous êtes sur la page 1sur 10

République du Cameroun Programme de Nations Unies

Paix – Travail – Patrie pour le Développement

Projet de Renforcement des Capacités du Secteur de la Microfinance pour une offre


croissante et viable des services financiers aux micros et petites entreprises

DOSSIER DE SELECTION D’UN CABINET


POUR LA FORMATION DES CADRES DE LA
DIVISION DE LA MICROFINANCE (MINISTRE DES
FINANCES)

Yaoundé, septembre 2010


République du Cameroun Programme de Nations Unies
Paix – Travail – Patrie pour le Développement

Projet de Renforcement des Capacités du Secteur de la Microfinance pour une offre


croissante et viable des services financiers aux micros et petites entreprises

AVIS D’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET


N°0001/AAMI/MINFI/SG/DGTCFM/DCFMA/DMMF/SDMF/PRCSMF/ UCP POUR LA FORMATION
DES CADRES DE LA DIVISION DE LA MICROFINANCE (MINISTRE DES FINANCES)

Le Gouvernement du Cameroun et le Programme des Nations Unies pour le Développement


(PNUD) ont signé en 2008, un accord de Projet de Renforcement des Capacités du Secteur
de la Microfinance. L’objectif principal dudit projet est de renforcer les capacités du secteur
de la microfinance afin d’assurer une offre durable des services financiers à un nombre
croissant de promoteurs de micros entreprises dans le but de réduire la pauvreté et
d’accroître la création d’emplois. Ce projet prévoit notamment l’appui au renforcement des
capacités des cadres de la Division de la Microfinance (DMF) en contrôle et supervision des
établissements de microfinance.
Les consultants/Cabinets/Bureaux d’Etudes intéressés sont invités à présenter leurs
propositions techniques et financières en hors taxes (HT) libellés en francs CFA sous pli
fermé, conformément aux clauses et conditions du présent avis d’appel d’offres.

I. CONDITION DE PARTICIPATION
La participation au présent Avis est ouverte à égalité de conditions aux
consultants/Cabinets/Bureaux d’Etudes intéressés, présentant une solide expérience dans
les domaines décrits ci-dessous.

II. OBJET DU MARCHE


Le présent avis de sollicitation à manifestation d’intérêt a pour objet la présélection des
consultants pour la délivrance des formations en faveur des cadres de la Division de la
Microfinance dans les domaines du contrôle et de l’audit externe des EMF et de l’inspection
des EMF.

III. FINANCEMENT
La mission est financée par le PNUD.
IV. DELAI D’EXECUTION
Le consultant devra organiser et animer deux sessions de formation sur les thèmes
« contrôle et audit externe des EMF » et de « l’inspection des EMF » pour une durée de cinq
jours.

V. LIEU OU L’ON PRENDRE CONNAISSANCE DU DOSSIER DE CET AVIS


Ce dossier est disponible gratuitement au PNUD Cameroun, Immeuble Foul’Assi Nouvelle
route Bastos ou sur le site Internet du PNUD www.cm.undp.org

VI. LIEU ET DATE LIMITE DE RECEPTION DES OFFRES (AUCUNE SOUMISSION


NE SERA RECUE AU DELA DE LA DATE LIMITE)
Les dossiers de candidature doivent être remis en cinq (05) exemplaires dont un (01)
original et quatre (04) copies marquées comme tels sous pli fermé et scellé au bureau du
PNUD avec mention : « AVIS D’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET N°
0001/AAMI/MINFI/SG/DGTCFM/DCFMA/DMMF/SDMF/PRCSMF/UCP POUR LA
FORMATION DES CADRES DE LA DIVISION DE LA MICROFINANCE (MINISTRE DES
FINANCES) » « A N’OUVRIR QU’EN SEANCE DE DEPOUILLEMENT », au plus tard le 14
octobre 2010 à 16h30 précises.

VII. OUVERTURE DES PLIS, DEPOUILLEMENT, ANALYSE ET PROPOSITION


D’ADJUDICATION DES OFFRES
L’ouverture des offres, leur dépouillement, l’analyse et la proposition d’adjudication seront
effectués par les représentants du PNUD, du Projet et du MINFI.

VIII. DISPOSITIONS DIVERSES


Le gouvernement du Cameroun et le PNUD se réservent le droit de ne pas donner suite à
cet avis d’appel d’offres sans préjudice.
NOTE D’INFORMATIONS GENERALES
(INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES DONNEES
PARTICULIERES)
NOTE D’INFORMATIONS GENERALES AUX CABINETS
(INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES DONNEES PARTICULIERES)

1. INTRODUCTION

1.1 Le PNUD invite par la présente les cabinets spécialisés à soumettre une proposition
technique et financière pour les services nécessaires à la Mission désignée dans les
Données particulières jointes à la présente note d’informations générales. La
proposition pourra servir de base à des futures négociations, et la version finale d’un
contrat entre le cabinet sélectionné et le PNUD selon les règles et procédures en
vigueur aux Nations Unies.

1.2 Les Données particulières contiennent une brève description de la Mission et de ses
objectifs.

1.3 La Mission sera exécutée conformément aux phases indiquées dans les Données
particulières et selon les règles de l’art en matière de délivrance des formations en
faveur des cadres de la Division de la Microfinance dans les domaines du contrôle et de
l’audit externe des EMF et de l’inspection des EMF. Le PNUD ne paiera aucune avance
avant la livraison des services, sauf si les nécessités l’exigent.

1.4 Le PNUD, en collaboration et le Gouvernement du Cameroun fourniront les appuis


nécessaires, notamment les prises de contact avec la structure de mise en œuvre du
Projet de Renforcement des Capacités du Secteur de la Microfinance, la documentation
nécessaire permettant une meilleure compréhension du mode de fonctionnement et les
procédures de mise en œuvre de ladite Association.

1.5 Les dépenses afférentes à la mise au point des propositions et aux négociations
relatives au contrat, y compris celles liées aux visites au PNUD, au Projet concerné et
au partenaire d’exécution ne constituent pas un coût direct de la Mission et, à ce titre,
ne sont pas remboursables. Le PNUD et le Gouvernement ne sont pas tenus d’accepter
une quelconque proposition qui leur sera soumise.

1.6 L’appel d’offres est ouvert aux consultants disposant des compétences requises dans
les domaines couverts par la mission.

2. ETABLISSEMENT DES PROPOSITIONS

2.1 Une proposition technique et une proposition financières sont sollicitées. Chacune de
ces propositions doit être rédigée en français ou en anglais.

Proposition technique

2.2 Lors de l’établissement de la proposition technique, le consultant est censé examiner


l’ensemble des conditions et instructions figurant dans les Termes de Références. Si
toutes les informations demandées ne sont pas fournies, l’entière responsabilité d’une
telle omission, pouvant entraîner le rejet de la proposition, revient au soumissionnaire.

2.3 En établissant la proposition technique, le soumissionnaire doit prêter particulièrement


attention aux considérations suivantes :

i) Le personnel spécialisé proposé doit avoir une expérience requise ayant trait à
l’activité.
ii) Aucun personnel de substitution aux membres clés du personnel spécialisé ne
peut être proposé et un seul curriculum vitae peut être soumis pour chaque
poste.

iii) Les rapports complets de la mission doivent être rédigés en français. Les
recommandations doivent être rédigées en français et en anglais.

2.4 La proposition technique doit fournir les informations suivantes, ainsi que tous les
renseignements additionnels :

i) La composition de l’équipe proposée, ainsi que les tâches confiées à chaque


membre et leur ordre de passage ;

ii) Les curriculum vitae récemment signés par les membres clés de l’équipe ;

iii) Un programme et un contenu adéquat de formation dans les domaines du


contrôle, de l’audit externe et de l’inspection des EMF, à la lumière des missions
définies dans divers textes organiques relatifs aux fonctions de contrôle et de
suivi des EMF par la Division de la Microfinance du MINFI ;

iv) Une stratégie de formation présentant le meilleur rapport coût-efficacité


permettant de couvrir les besoins de formation dans limites des contraintes
budgétaires. Cette proposition devra intégrer les spécificités des missions
dévolues aux cadres selon qu’ils sont dans les services centraux soit alors qu’ils
sont dans les services extérieurs.

v) Un planning d’organisation et d’animation de deux sessions de formation sur les


thèmes « contrôle et audit externe des EMF » et de « l’inspection des EMF »
pour une durée de cinq jours.

vi) Une Proposition d’un plan de capitalisation de la formation et d’évaluation post –


formation.

vii) Un chronogramme indiquant les différentes échéances à partir de la date du


démarrage de la mission, les dates de remise du rapport provisoire et définitif.

Propositions financières

2.5 la proposition financière doit indiquer les coûts afférents à la Mission.

2.6 Le financement du PNUD ne peut servir à payer des taxes dans le pays bénéficiaire. En
conséquence, la proposition financière doit prendre en compte cette exemption et les
coûts doivent être libellés en Francs CFA hors taxes.

3. REMISE DES PROPOSITIONS

3.1 Les soumissionnaires devront présenter un (01) original dûment signé de la proposition
technique plus quatre (04) copies et un (01) original dûment signé de la proposition
financière plus quatre (04) copies. Les deux (02) propositions doivent figurer dans les
enveloppes fermées et scellées séparées indiquant les mentions Propositions
techniques et Propositions financières.

3.2 En cas de différence entre les exemplaires des propositions, c’est l’original qui fera foi.
3.3 La proposition ne doit comporter aucune mention interligne ou surcharge, sauf si cela
est nécessaire à la correction d’erreurs imputables au Consultant. Toute correction de
ce type devant alors être paraphée par le ou les signataires.

3.4 La proposition technique et la proposition financière dûment complétées doivent être


remises au plus tard à la date et à l’heure indiquées dans les données particulières.

4. RETRAIT ET MODIFICATION DES PROPOSITIONS

4.1 Le retrait et la modification des propositions ne sont pas autorisés.

5. EVALUATION DES PROPOSITIONS

5.1 Une procédure standard et en deux (02) étapes sera appliquée pour l’évaluation des
propositions. L’évaluation technique est menée en premier, suivie de l’évaluation
financière.

Proposition technique

5.2 Le panel d’évaluation mis en place procédera à l’examen des propositions au moyen
des critères et du système des points spécifiés dans les Données particulières. Chaque
proposition conforme recevra une note technique (Nt). Les consultants dont les
propositions techniques obtiennent une note supérieure ou égale à la note technique
minimale requise indiquée dans les Données particulières (70 points) seront intégrés
dans le roster du PNUD.

Proposition financière

5.3 Le panel d’évaluation établira que les propositions financières sont complètes et
dépourvues d’erreurs de calcul. La proposition financière la moins disante recevra une
note financière (Nf) de 100 points. Le panel appréciera les propositions financières en
fonction des écarts observés à partir de la proposition la moins disante.

6. NEGOCIATIONS

6.1 En l’invitant à la signature du contrat, le PNUD notifiera au Consultant ayant remis la


proposition notée la meilleure, par lettre que sa proposition est retenue.

6.2 Les négociations durent au plus deux (02) jours. L’objectif est de parvenir à un accord
sur tous les points et de parapher un projet de contrat à la conclusion de ces
négociations. Le contrat sera établi et signé localement par le représentant habileté du
cabinet et le PNUD.

6.3 Les modifications convenues doivent ensuite se refléter dans la proposition financière.

6.4 Le Consultant retenu est censé commencer à exécuter la Mission à la date et aux lieux
spécifiés dans les Données Particulières.

7. CORRUPTION OU MANŒUVRES FRAUDULEUSES

7.1 Le PNUD requiert des bénéficiaires ainsi que des soumissionnaires /fournisseurs
/entreprises prenant part aux marchés qu’il finance d’observer les normes d’éthique les
plus élevées lors de la passation et de l’exécution de ces marchés. A cet effet, le
PNUD :
a) Définit comme suit les termes :

i) « corruption » signifie le fait d’offrir, de donner, d’agréer ou de solliciter toute


chose ayant une valeur dans le but d’influencer l’action d’un responsable dans
le processus de passation et d’exécution du marché et ;

ii) « manœuvres frauduleuses » signifient une présentation inexacte des faits


dans le but d’influencer le processus de passation ou d’exécution du marché
au détriment de l’emprunteur, et incluent la collusion entre soumissionnaires
(avant ou après la soumission des offres) en vue de fixer les prix des offres à
des niveaux artificiellement non concurrentiels et de priver l’emprunteur des
avantages d’une concurrence libre et ouverte ;

b) Rejette toute proposition d’attribution du marché qui lui sera proposée ou qu’il aura
approuvée sur la base d’informations incomplètes, inexactes ou fallacieuses fournies par
le bénéficiaires, ou s’il est établi, par décision d’un tribunal, ou à la suite d’une mission
spéciale d’audit que le marché a été attribué à la suite de pratiques irrégulières.
DONNEES PARTICULIERES DE L’APPEL D’OFFRES

1.1 Nom du client : Programme des Nations Unies pour le Développement /Ministères des
Finances (Projet de Renforcement des Capacités du Secteur de la Microfinance).

1.2 Description et objectifs de la Mission : Délivrance des formations en faveur des cadres
de la Division de la Microfinance (MINFI) dans les domaines du contrôle et de l’audit
externe des EMF et de l’inspection des EMF.

1.3 Phases prévues pour la mission : organisation et animation de deux sessions de


formation sur les thèmes « contrôle et audit externe des EMF » et de « l’inspection des
EMF » pour une durée de cinq jours.

1.4 Origine du financement : PNUD

1.5 Les consultants autorisés à soumettre des propositions doivent :

 Etre titulaire d’un diplôme universitaire au moins de niveau égal à Bac + 5


dans le domaine de la banque, de la finance et de la comptabilité. Une
expérience en planification stratégique sera également très appréciée ;
 Justifier d’une expérience en contrôle, audit externe et inspection des EMF ;
 Justifier d’une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de la formation
au profit des administrations centrales/déconcentrées chargées de la
supervision de la microfinance ou en matière de prestation similaire ;
 Justifier d’une bonne connaissance de la problématique du renforcement des
capacités dans le domaine de supervision et de l’appui/conseil des acteurs du
secteur de la microfinance.
 Justifier la maîtrise de techniques de communication et de coaching.

1.6 Renseignement à porter sur l’enveloppe extérieure :

« AVIS D’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET


N° 0001/AAMI/MINFI/SG/DGTCFM/DCFMA/DMMF/SDMF/PRCSMF /UCP POUR LA
FORMATION DES CADRES DE LA DIVISION DE LA MICROFINANCE (MINISTRE DES
FINANCES) »
« A N’OUVRIR QU’EN SEANCE DE DEPOUILLEMENT »

1.7 Les plis seront adressés à :

M. Le Représentant Résident PNUD,


Nouvelle Route Bastos,
BP 836 Yaoundé, Cameroun
Tél. : (237) 22 20 08 00/22 20 08 01
Site Web: www.cm.undp.org

1.8 Date limite et heure de remise des propositions au plus tard 14 jours après publication
de cet avis et à 12 heures précises.

1.9 Les critères et le système de points utilisés pour l’évaluation sont les suivants : Points
i) Compréhension de la mission, observations et suggestions 10
ii) Adéquation du plan de travail et la méthode proposée vis-à-vis du mandat 40
iii) Expérience du Consultant dans le domaine 20
iv) Qualifications et expérience es membres de l’équipe proposée 30
Total 100

Il sera tenu compte de la pertinence des services similaires rendus.

Les critères subsidiaires et le système de points utilisés pour l’évaluation des qualifications
du personnel clé sont les suivants : Points

(iii-a) Formation de base 20%


(iii-b) Qualifications d’ordre général 30%
(iii-c) Expérience pertinente par rapport à la mission
(nombre de missions similaires déjà réalisées) 50%

Total : 100

1.10 La note technique minimale est de 70 points, en deçà de laquelle l’offre


financière n’est pas examinée.

1.11 Pour l’évaluation finale, l’offre technique comptera pour 70% et l’offre financière 30%.

1.12 Monnaie : Francs CFA

1.13 Début d’exécution de la Mission : au plus tard le 20 octobre 2010.