Vous êtes sur la page 1sur 33

Livre blanc

Consultants industriels :
et si l’ERP était le plus court
chemin vers l’usine 4.0 ?

Paroles d’experts
Sommaire
Introduction 3

Au coeur de l’usine du futur : l’ERP 4

Les do et les don’t d’un projet ERP industriel :


l’audit et le cahier des charges 8


Les do et les don’t d’un projet ERP industriel : l’appel d’offres 13

Choix ERP industriel : quelle solution proposer à votre client ? 18

Consultant industriel : pourquoi ajouter


Open-Prod à votre catalogue de solutions ? 23

L’ERP métier est-il le socle de l’Industrie 4.0 ? 27

Conclusion 31

À propos 32
Introduction
L’industrie se transforme en profondeur ! Pour rester compétitives, les
entreprises industrielles ont besoin de s’équiper d’outils informatiques
capables de les accompagner dans leur croissance. Et cela commence
par l’ERP : le squelette de leur système d’information. Malheureusement,
difficile pour elles de faire le bon choix, d’initier cette transformation
digitale et de fédérer leurs collaborateurs autour du digital.

C’est à ce moment-là qu’elles font appel à un consultant industriel, donc


à vous ! Votre rôle ? Les conseiller, les rassurer, les outiller, mais surtout
les accompagner dans cette nouvelle aventure.

Dans ce livre blanc, nous vous donnons toutes les billes pour accompagner
au mieux vos clients et leur offrir les meilleures solutions possibles pour
gérer au mieux leur production et encourager leur croissance.

3
Au cœur de l’usine
du futur : l’ERP
Par Raphaël Maudet, CEO de Open-Prod

Que l’on parle d’usine du futur ou de transformation


digitale des usines, une chose est sûre, c’est que l’industrie
4.0 sera “data driven” avant tout ! En effet, pour gagner en
productivité et en réactivité, l’heure est à l’utilisation des
données, à la synchronisation du système d’information
avec ses partenaires, à la collecte d’informations sur les
lignes de production et à l’utilisation d’objets connectés. Et
pour faire le lien entre ces différentes données, l’ERP reste
l’outil de base indispensable pour structurer les processus et
les échanges. Dans cet article, voyons comment convaincre
vos clients de franchir le cap du déploiement d’un ERP.

4
L’ERP industriel : l’outil
structurant et transverse
par définition
Nous l’avons déjà évoqué dans un article
précédent, rien ne sert de se lancer dans une
démarche d’industrie du futur si l’entreprise
n’a pas mis en place un ERP pour structurer
sa production, mais également l’ensemble
de ses services. En effet, cet outil permet de
supprimer les silos d’information qui entravent
les échanges de data entre les différents
services, mais également avec les partenaires
(fournisseurs, clients…). Pour simplifier et
améliorer la gestion de l’entreprise, l’ERP
centralise l’ensemble des données (gestion
des achats, des stocks, data de production,
comptabilité, ADV…) dans un environnement
de travail unique.

L’évolution récente des fonctions de l’ERP


permet également de redéfinir la place de
l’humain au sein de l’usine : il est un outil
d’aide au pilotage et à la prise de décisions.
Aujourd’hui, il est capable de traiter les
données en temps réel, d’alerter les parties
prenantes en cas d’accélération ou de
ralentissement de l’activité… En clair, il donne
une vue globale de l’activité et permet à
chacun d’être plus productif et efficace.

5
L’ERP : la porte d’entrée
vers la transformation
de l’usine
Indéniablement, les PMI sont obligées
d’amorcer leur transformation digitale pour
pouvoir rester compétitives. Mais la route vers
l’industrie du futur est encore longue. En effet,
beaucoup de structures utilisent encore Excel
pour gérer leur activité. Rien ne sert donc de
leur parler directement d’Internet des Objets,
d’Intelligence artificielle, de Cobotique
(interaction entre l’humain et la machine à
travers un système biomécanique)… La mise
en place d’un ERP industriel constitue déjà
un grand et premier pas vers l’usine digitale.
Son déploiement amène les entreprises à se
reconstruire, à revoir leur organisation. Une
conduite du changement rondement menée
est alors nécessaire pour ne pas perturber
l’ensemble des collaborateurs, pour montrer
les bénéfices du digital, pour gommer les
aprioris.

La transformation digitale des entreprises


s’amorce donc avec la mise en place d’un ERP :
connecté aux autres solutions du système
d’information, il fait le lien entre tous les outils
pour permettre la circulation des informations
à tous les services concernés et les partenaires.

6
Ainsi, les entreprises disposent des données
en temps réel pour adapter la production,
allouer les ressources nécessaires, modifier
les plannings, accepter ou non de nouvelles
commandes, gérer les nomenclatures ou
encore simuler le calcul du besoin net via
un module de GPAO. Par la suite, cet ERP
fera le lien avec l’IoT ou encore les machines
connectées ou dotées d’IA, permettant ainsi
de stocker la donnée dans une base unique,
de maximiser la productivité et la qualité des
produits de l’entreprise.

Demain, seules les PME industrielles qui


auront su tirer parti du numérique resteront
compétitives et pourront tirer leur épingle du
jeu. Au-delà d’une meilleure gestion globale
et d’une structuration de l’organisation,
l’ERP permet de rester agile pour s’adapter
aux changements, qui peuvent rapidement
survenir.

En tant que consultant, c’est à vous d’amener


vos clients vers ce constat. Vous souhaitez en
savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter.

7
Les do et les don’t d’un
projet ERP industriel :
l’audit et le cahier
des charges
Par Nais Lefebvre, chargée de communication
et de développement au sein de Open-Prod

Lorsque les entreprises industrielles se rendent compte qu’il


est temps de se faire accompagner dans leur transformation
numérique, la démarche à suivre n’est pas toujours évidente.
Font-elles appel à un partenaire externe, comme vous, pour
identifier les problèmes ? Devez-vous commencer par faire
un audit interne ? Est-il nécessaire de construire le cahier
des charges en interne ? Faut-il mettre en place une équipe
projet ? Autant de questions auxquelles nous tentons de
répondre.

8
Audit de la situation :
pourquoi est-il
nécessaire ?
Quand les entreprises font appel à un
consultant, leurs besoins ne sont pas
toujours clairement définis. Votre première
mission consiste alors à auditer la situation,
en vous focalisant sur la production et
l’organisation globale de l’entreprise.
Les apports sont nombreux : la mise en
évidence de problématiques parfois ignorées
(volontairement ou non) telles que le manque
de traçabilité, le stockage de l’information
ou encore les problématiques de stockage, la
remise en cause des processus existants afin
de garder les bons et faire évoluer les moins
bons (voire les remplacer ou les supprimer).
Vous apportez un regard externe à l’entreprise,
ainsi que des recommandations, qu’elle
n’aura pu mettre en évidence en se basant sur
les compétences de ses collaborateurs.

De par vos expériences et expertises, vous


êtes amenés à élaborer une stratégie que
l’entreprise devra suivre pour évoluer dans
le bon sens. Même si les problématiques
concernent davantage la production,
prendre le temps de faire le tour des différents
services et d’interroger les collaborateurs
sur leurs problématiques terrain permet de

9
mettre en place une méthodologie adaptée.
Vous découvrirez ainsi que l’entreprise
dispose sûrement de multiples outils : un
logiciel de gestion financière, l’ERP pour les
achats et la production, et Excel pour tout le
reste ! La curiosité et l’autonomie sont alors
de précieuses alliées.

Cahier des charges :


bonne ou mauvaise
idée ?

Suite à cet audit et aux recommandations,


de nombreuses entreprises industrielles
souhaitent créer un cahier des charges : la
solution idéale pour leurs problématiques
organisationnelles. Cependant, est-ce
vraiment nécessaire ?

À l’heure des méthodes agiles, de nouvelles


techniques de gestion de projet ont vu le jour.
Même si le cahier des charges permet de
poser les bases, de cadrer l’appel d’offres et
de limiter au maximum la place laissée au
hasard, cela reste un mode de fonctionnement
rigide et sa rédaction peut prendre beaucoup
de temps. Plus le cahier des charges est long,
plus le projet sera compliqué. Il faut être
capable d’anticiper les évolutions et d’avoir
une vision à long terme, ce qui est rarement le
cas pour les PMI.

10
Pour un projet ERP industriel, il est primordial
d’être pragmatique, d’y aller étape par
étape, de laisser la place pour un ajustement.
Si vous rédigez un cahier des charges, faites-
le simple et souple. S’il est trop exigeant en
termes de fonctionnalités ou de planning,
vous aurez du mal à trouver un intégrateur qui
voudra y répondre : si ce dernier a le choix, il
s’orientera vers des projets plus simples.

Nous sommes souvent confrontés à des clients


qui nous appellent et ne comprennent pas
pourquoi aucun intégrateur ne souhaite
répondre à leurs cahiers des charges. Bien
souvent, celui-ci est trop complexe, et au final
ça leur dessert. Ils ont listé avec leur consultant
leurs besoins sans prendre en compte leur
capacité à gérer le projet en termes de
temps et de ressources. C’est pourquoi
nous préconisons de commencer “petit” en
déployant les fonctionnalités prioritaires.
Sans cela, les clients se retrouvent frustrés car
ils ont exprimé leur besoin sans qu’on leur dise
que c’était irréaliste. L’aspect budgétaire peut
également être un frein au déploiement. Si le
budget alloué est limité, le paramétrage et
l’adaptation du logiciel le seront aussi. Faire
une liste de toutes les fonctionnalités n’a donc
pas de sens car l’entreprise devra s’adapter
en fonction de ses moyens.

11
Il est de plus en plus courant que les petites
structures fassent l’impasse sur ce document,
car les projets ne sont pas totalement mûrs, ils
vont évoluer au fil du déploiement de l’ERP.

Plusieurs solutions s’offrent donc à vous :

• Proposer une offre “type” en vous basant


sur un projet similaire. Cela permet
de lancer les bases du projet et de les
adapter au fur et à mesure.

• Proposer d’avancer par étapes :


mettre en place les fonctionnalités
indispensables et facturer à la
fonctionnalité (et non plus au
projet global) : GPAO, gestion des
nomenclatures... Pour des clients indécis
ou pas encore mûrs, c’est une solution
séduisante.

Pour résumer, l’audit est une étape


indispensable pour dessiner le projet.
Même si le futur intégrateur souhaitera en
faire un nouveau pour avancer en terrain
connu, il permet de mettre en évidence les
problématiques et de dessiner les contours
de la démarche à adopter. Le cahier des
charges, quant à lui, n’est plus le document
incontournable à proposer à vos clients.
Même s’il pose les bases du projet ERP, il peut
rapidement devenir handicapant pour les
PMI. Veillez donc à vous adapter et à proposer
des alternatives.

12
Les do et les don’t d’un
projet ERP industriel :
l’appel d’offres
Baptiste Liot, chef de projet au sein d’Open-Prod

Avec ou sans cahier des charges, l’entreprise doit alors


trouver l’ERP industriel qui lui convient. En tant que consultant,
vous recommandez, voire intégrez, certains partenaires.
Cependant, il est parfois intéressant, pour disposer de
nouvelles fonctions ou davantage de flexibilité, de rouvrir
le spectre et proposer d’autres solutions. Le lancement
d’un appel d’offres est alors inévitable. Alors, comment
procéder ? Comment choisir le bon logiciel et/ou le bon
intégrateur ?

13
Quels sont les enjeux
de l’appel d’offres ?
Pour trouver les partenaires susceptibles de
répondre aux problématiques de votre client,
diffusez le cahier des charges (ou le document
décrivant les attentes) à plusieurs fournisseurs
ERP potentiels pouvant répondre à ses besoins.
En 2017, les ERP représentent 27 % du marché
français des logiciels, cela fait du choix1 ! Cela
dit, rien ne sert de consulter 10 prestataires. Il
vaut mieux concentrer vos efforts sur un choix
plus réduit, permettant d’étudier en détail
leurs offres.

Mettre en concurrence les éditeurs ou les


intégrateurs permet de challenger leurs
offres, les amener à s’adapter au client,
et non le contraire, afin de répondre à la
demande exacte. De nombreux ERP (et leurs
intégrateurs) se reposent sur leurs acquis, sur
leur réputation. De plus en plus de logiciels
sont spécifiques à des secteurs d’activité,
avec des fonctionnalités très ciblées : ces
ERP “packagés” sont un moyen de réduire les
coûts de déploiement et de développement.
Le choix devra donc se faire entre l’importance
des fonctionnalités proposées d’une part
ou les coûts et temps de déploiement, de
développement et de formation d’autre.
C’est alors votre rôle de guider votre client
vers la solution qui correspond le mieux à sa
situation, sa maturité digitale. Votre objectivité
sera véritablement un argument de taille dans
le choix.

1
Selon une enquête IDC de 2017

14
Les qualités que l’ERP
industriel doit forcément
posséder
Généraliste ou spécialisé, français ou non,
au-delà des fonctionnalités, l’ERP doit
posséder des atouts indispensables pour
la bonne appropriation par les futurs
utilisateurs :

La flexibilité
Il est indispensable que l’ERP soit flexible
et évolue au fil du temps et des besoins de
l’entreprise. Pour cela, choisissez un logiciel
personnalisable, évolutif, et modulaire
permettant d’obtenir une solution de gestion
sur-mesure grâce à un paramétrage fin
des fonctionnalités, et d’obtenir des écrans
personnalisés adaptés aux différents
utilisateurs.

La connectivité
Un autre aspect très important est la
connectivité avec les autres outils du Système
d’Information : le MES, la GMAO, le CRM…
C’est essentiel pour centraliser l’ensemble
des informations, pour assurer la mise à jour
des données et leur circulation au sein de
l’entreprise.

15
L’adaptabilité
En lien avec la flexibilité et la connectivité, l’ERP
industriel doit s’adapter à l’entreprise, et non
le contraire. Privilégiez une solution modulaire
qui permet de déployer uniquement ce dont
votre client a besoin. Souvent, il vous dira qu’il
lui faut tout, mais y aller par étape permet de
mettre en évidence les priorités, pour peu à
peu s’adapter aux nouvelles attentes.

Le socle technologique
Choisissez un logiciel conçu avec des
technologies récentes, qui permettent une
évolution rapide de l’outil, et qui garantissent
ainsi la pérennité et la robustesse certaine
de la solution. Open-Prod se base sur les
technologies Jasper, PostgreSQL et Python.
Il a été créé sur des technologies fiables et
connues : le framework Open object, ce qui
assure une évolution constante et qui a fait la
preuve de sa pertinence en entreprise.

16
L’ergonomie
Il est important que votre ERP industriel soit
ergonomique pour apporter aux utilisateurs
la flexibilité dont ils ont besoin grâce à une
navigation facilitée. Par exemple, l’ERP
Open-Prod pousse les informations utiles aux
collaborateurs. L’ensemble des données est
accessible en moins de deux clics, chaque
métier peut créer ses propres tableaux
de bord, des codes couleurs et alertes
permettent d’obtenir des indications précises
sur l’ensemble de l’activité. Et tout cela très
simplement.

Le pricing
En version hébergée, un logiciel ERP coût
environ 30 000€ pour cing utilisateurs². En
version SaaS (ou web), la licence mensuelle
revient à 60€ en moyenne3 par utilisateur. De
plus, de nombreux modèles de facturation
sont maintenant disponibles : à l’utilisateur,
au module, “loyer” de maintenance et
d’hébergement… Vous avez ainsi l’embarras
du choix pour proposer la solution idéale à
votre client.

L’appel d’offres permet de challenger les


différentes solutions présentes sur le marché
pour votre client. Votre rôle de consultant lors
de l’appel d’offres est de sélectionner les outils
les plus adaptés aux problématiques des PMI.
Veillez à ouvrir le champ des possibles, pour
tomber sur la perle rare.

2-3
Selon IT for Business

17
Choix ERP industriel :
quelle solution proposer
à votre client ?
Par Johann Sallee,
chef de projet au sein d’Open Prod

Chaque entreprise, chaque problématique est différente.


En tant que consultant industriel, vous vous devez donc de
proposer un portefeuille de solutions assez larges, pouvant
répondre aux besoins des PMI. Comment faire le choix
d’un ERP ? Quels sont les critères à prendre en compte ?
Qu’attendent vos clients ? Autant de questions auxquelles
nous essayons de répondre dans cet article.

18
Choix entre un éditeur
français ou un “fonds
de pension” ?
Proposer les “poids lourds” du marché est un
choix de sécurité. En effet, votre client connaît
ou a déjà entendu parler de ces outils, il est
donc rassuré. Cependant, l’avenir des ERP
industriels des grands éditeurs est incertain.
Cegid Manufacturing est aujourd’hui arrêté
au profit de Cegid Y2 et Cegid PMI, qui ne
sont pas intégrées à la nouvelle gamme de
Cegid. On est alors en droit de s’interroger sur
leur avenir. De même, le groupe américain
Forterro regroupe quatre marques avec la
même cible (Sylob, Clip industrie et Silog), ce
qui nous amène à nous poser des questions
sur leur avenir. Ne risque-t-on pas d’assister
à une cannibalisation des solutions ? Et
quel poids aurez-vous pour des acteurs
de cette envergure ? Pourront-ils répondre
aux questions de vos clients, et aux vôtres,
rapidement ?

Ces grands éditeurs ont en commun d’être


majoritairement contrôlés par des fonds de
pension ou des actionnaires américains.
Leur stratégie est davantage guidée par des
impératifs financiers que par les intérêts des
PMI françaises.

Pour anticiper et pallier les incertitudes que


cela génère, vous pouvez également faire le
choix de conseiller un éditeur d’ERP français,
indépendant et à taille humaine. Vos clients

19
seront donc sensibles à cet argument. Les
entreprises industrielles françaises sont en
effet très attachées au “made in France”. Cela
peut commencer par les outils informatiques
qu’elles choisissent. De plus, vous lui garantirez
ainsi un suivi plus personnalisé et plus réactif.
Vos données seront hébergées en France ou
en Europe, et non aux USA comme cela peut-
être le cas avec des éditeurs étrangers. Vous
diminuez ainsi le risque de fuite et garantissez
la sécurisation des données de vos clients.

Privilégier un ERP
spécialisé dans
l’industrie ?
Pour renforcer votre expertise et votre crédibilité,
il est indispensable de proposer une solution
purement industrielle. Les fonctionnalités et
modules proposés répondront davantage
aux besoins de vos clients : GPAO, GMAO,
pilotage de l’activité, gestion des ressources
et des plannings, gestion des gammes et des
nomenclatures, qualité… Tout en proposant
des fonctionnalités communes à tous les ERP :
comptabilité, achats, CRM, ADV…

Un ERP modulaire

Faire le choix de proposer un outil modulaire


permet de s’adapter au besoin du client à
l’instant T. L’arrivée d’un ERP étant parfois un
gros changement pour les entreprises, cela

20
permet de ne pas tout déployer d’un coup,µ
de commencer par les fonctionnalités de
base, pour aller progressivement vers des
modules plus poussés. Les utilisateurs ont ainsi
le temps de l’essayer, de voir ce qui peut les
intéresser et de faire évoluer leur solution au
fil des envies et des problématiques. Attention
cependant à bien choisir un logiciel complet,
balayant l’ensemble des fonctionnalités
indispensables aux PMI.

Un ERP ergonomique

Faites le choix d’un ERP totalement


personnalisable et proposant une ergonomie
qui facilite son utilisation. Open-Prod a
été développé par des industriels pour
des industriels. Nous connaissons donc les
difficultés rencontrées lorsqu’un logiciel est
trop compliqué à utiliser : les collaborateurs
préfèreront s’en passer. Grâce à une interface
simple et visuelle, l’appropriation de l’outil
est simplifiée. Un argument de taille pour
vos clients PMI. En prime, le logiciel s’adapte
aux situations de mobilité - par exemple
les déplacements dans les ateliers - car
il est également utilisable sur tablette et
smartphone, via l’interface web.

21
Un ERP avec un
business model différent

Pourquoi ne pas vous démarquer en


proposant un logiciel avec un business
model différent des acteurs classiques du
marché ? Solution cloud et open source,
Open-Prod génère moins de coûts de licence,
ce qui vous permet de vendre davantage
d’accompagnement et de conseil. De plus,
l’avenir est aux solutions web, facilement
paramétrables et accessibles partout. Un
argument de plus pour ajouter Open-Prod à
votre catalogue de solutions !

Bien évidemment, il existe de nombreuses


raisons qui vous poussent à proposer tel ou tel
outil, cependant, veillez à ce que ces derniers
correspondent à vos valeurs et aux besoins de
vos clients. Vous souhaitez en savoir plus sur
Open-Prod ? N’hésitez pas à nous contacter.

22
Consultant industriel :
pourquoi ajouter
Open-Prod à votre
catalogue de solutions ?
Par Nais Lefebvre, chargée de communication
et de développement au sein de Open-Prod

Toutes les entreprises sont différentes. Les raisons pour


lesquelles elles font appel à un consultant le sont aussi. Vous
devez donc disposer de plusieurs alternatives dans votre
mallette pour pouvoir apporter les solutions tant attendues
par vos clients. Il est bien souvent plus simple de proposer
un florilège de logiciels connus pour convaincre plus
facilement. En matière d’ERP, pourquoi ne pas proposer des
logiciels à taille humaine, spécialisés dans l’industrie et plus
agiles que les acteurs majeurs du marché ? Voici plusieurs
bonnes raisons d’intégrer Open-Prod à votre catalogue de
solutions industrielles.

23
Pour vous démarquer
Vous en êtes conscient, vous n’êtes pas le seul
consultant sur le marché des PMI industrielles.
Difficile donc de sortir du lot si vous proposez
les mêmes solutions que vos concurrents.
Proposer des logiciels innovants tels que
Open-Prod permet de vous démarquer et de
vous placer expert de ce marché. En effet,
grâce à cette offre modulaire, sa spécialisation
sur les PMI industrielles et son ergonomie,
vous vous différenciez des consultants qui ne
proposent que les “gros” du marché.

Pour vous positionner


comme “early adopter”
C’est également l’occasion pour vous
d’anticiper l’évolution du marché en
choisissant un ERP open-source. Ce modèle,
qui épargne aux entreprises les coûts de
licence élevés des grands éditeurs, commence
à faire son chemin dans le monde de
l’industrie. L’usage de solutions open-source a
augmenté de 68 % en un an. Il semble donc
logique de capitaliser sur cette approche,
qui propose un business model économique,
adaptable et évolutif. Autant de raisons pour
ne pas vous en priver.

24
Pour entretenir une
relation pérenne
avec l’éditeur
Proposer l’ERP Open-Prod à vos clients,
c’est aussi assurer une relation pérenne
avec l’éditeur. De plus en plus d’éditeurs
“historiques” tendent à se désinvestir du
marché des ERP industriels (par exemple
Cegid). Les gros acteurs du marché, quant
à eux, disposent d’un nombre suffisant
de consultants, ils n’ont donc pas besoin
d’entretenir une relation de proximité et de
confiance avec vous. Choisir un ERP spécialisé
et français vous permet ainsi d’instaurer une
collaboration plus solide et gagnant-gagnant
avec l’éditeur.

Pour avoir affaire à un


éditeur à taille humaine
Dans la continuité du point précédent, avoir
affaire à une entreprise à taille humaine et
présente depuis plus de 10 ans sur le marché
des PMI, vous permet de disposer d’un support
réactif et d’un accompagnement personnalisé
tout au long de la collaboration. Vous pouvez
également plus facilement échanger autour
des problématiques terrain et participer aux
mises à jour du produit.

25

25
Pour rassurer vos
clients industriels
grâce à ses références
Qui mieux pour convaincre un prospect qu’un
de ses pairs ? Les références des solutions que
vous proposez doivent donc être parlantes
pour vos cibles. Spécialiste de l’industrie,
Open-Prod saura convaincre vos clients
de par ses références variées (secteurs de
l’énergie, industrie manufacturière, petites ou
grandes PME…) et toutes spécialisées dans
l’industrie. N’hésitez pas à les contacter pour
avoir leurs avis et rassurer vos clients.

Pour répondre aux besoins


spécifiques des industriels
Les PMI sont confrontées à des
problématiques très précises auxquelles les
logiciels ERP généralistes ne peuvent pas
forcément répondre. Grâce à sa modularité
et sa spécialisation, Open-Prod s’adapte
à tous les marchés, même de niche, dans
l’industrie. Ainsi, vos clients peuvent gérer
leurs nomenclatures, leurs gammes, leurs
stocks, la planification et bien d’autres depuis
un logiciel unique et personnalisable.

Vous l’aurez compris, le futur est aux


solutions ergonomiques, agiles qui s’adaptent
aux évolutions de vos clients et de leurs
problématiques terrain. Ils ont besoin d’outils
les accompagnant dans leur croissance, leur
transformation digitale et se pliant à leurs
contraintes. L’aventure Open-Prod ne fait
alors que commencer...

26
TRIBUNE
L’ERP métier est-il le
socle de l’Industrie 4.0 ?
Par Raphaël Maudet, CEO de Open-Prod

27
L’ERP comme socle
de développement
de l’industrie
Un ERP peut contribuer au développement
d’une industrie à plusieurs niveaux. Il
participe en premier lieu à sa croissance
par la centralisation des informations
et la reproductivité des processus. Bien
évidemment, il n’est pas indispensable aux
structures de 3 à 4 collaborateurs, mais
au-delà, il est nécessaire de structurer les
interactions. Plus l’organisation grandit et plus
l’ERP devient incontournable pour formaliser
les process. L’ERP permet une reproductibilité
et une modélisation des flux. Plus les flux et les
métiers sont nombreux, plus le besoin de suivi
par un logiciel structurant devient nécessaire.
Les entreprises qui parviennent à gérer la
croissance sont d’ailleurs celles qui en ont

intégré un. Sans ERP, le suivi des indicateurs


de délais ou de marge… est difficile à obtenir,
et c’est tout le pilotage de l’entreprise qui se
trouve impacté. En Allemagne, les entreprises
ont un meilleur niveau d’informatisation
qu’en France. Leur croissance est grandement
facilitée par la maîtrise d’un ERP. On retrouve
un nombre d’ETM (entreprise de taille
moyenne) plus important et la part de leurs
exportations est également plus importante.
Les process de l’entreprise dépendent de
l’Humain qui exécute le travail. L’ERP centralise
l’information et réduit la dépendance de
l’entreprise vis-à-vis de la bonne réalisation
des actions des employés , l’ERP permet une
meilleure reproductibilité des processus et
facilite la rotation ou la gestion de départ
d’employé.

28
Open-Prod : « l’ERP fait
par des industriels, pour
des industriels »
Je ne crois pas au produit universel. Si vous
faites du e-commerce, il vous faut un ERP
négoce. Si vous avez un outil de production, il
vous faut un logiciel dédié. Je viens du monde
industriel et notre ERP a été développé pour
répondre avant tout à ce besoin industriel.
Cela est important, car il doit avoir une
connotation métier pour répondre à des
processus spécifiques du monde de l’industrie,
comme la gestion de stock, la planification, le
calcul du prix de revient, les nomenclatures
produits... Ses fonctionnalités sont différentes
en fonction des métiers.

Industrie 4.0 et ERP :


indissociables ?
Pour ma part, l’Industrie 4.0, c’est avant tout
la numérisation de la production. À travers les
machines communicantes qui vont recevoir
la production puis produire. Mais l’industrie
française en est encore loin... Avant de
parler de 4.0, il faut se demander quel est le
niveau d’intégration de l’ERP dans l’Industrie.
Communiquer avec les machines va devenir
vital, mais la France a encore 3 ou 4 ans
de retard. L’ERP doit être l’outil structurant
qui permet d’aller vers l’industrie 4.0 en
lui connectant les applications. Il est une
condition nécessaire.

29
Nous avons certaines industries comme de
grands groupes très high-tech équipés de
machines communicantes et MES d’un côté,
de l’autre des PME industrielles qui peinent
à franchir la première révolution numérique.
En Allemagne, les ETM (entreprises de taille
moyenne) sont plus fortes et équipées d’ERP
pour produire et exporter.

Les éditeurs français au


sein du marché de l’ERP
Dans les années 2000, on a beaucoup dit que
l’industrie n’avait pas d’avenir et que nous L’ERP donne encore
ne produirons plus ou peu en France. Les
éditeurs se sont alors tournés vers d’autres
une image «austère»...
secteurs comme le retail pour développer Quelles tendances pour
de nouveaux logiciels. Cegid par exemple, a
arrêté un produit sur le manufacturing et se
les ERP de demain ?
détourne de la production. Or, il était l’éditeur
Avant, la référence de l’informatique
français de référence pour ce secteur.
était le milieu professionnel, d’où cette
ergonomie austère de l’outil. Aujourd’hui,
Par ailleurs, un effet de concentration des
le monde est plus digital et le standard se
éditeurs s’est opéré, fusionnant ainsi des
définit par ces nouveaux usages digitaux.
solutions qui étaient complémentaires.
L’utilisateur veut des applications
Cet effet a réduit le choix des solutions,
comme sur son smartphone, avec de
limité l’innovation et le développement.
la fluidité, de la simplicité. La tendance
L’écosystème s’est appauvri. En France,
est d’accompagner ce changement
l’ERP fait partie intégrante d’un écosystème
technologique pour répondre à ce besoin
industriel. Or, sans écosystème fort, l’industrie
«user friendly» et faciliter le quotidien
devient compliquée...
des utilisateurs. Un ERP ne sera jamais
comme une application mobile, mais il
doit tendre vers ce nouveau standard et
apporter des solutions modulaires.

30
Conclusion
L’enjeu pour vous en tant que consultant industriel, est de vous démarquer
de vos confrères et de proposer à vos clients des solutions adaptées.
Disposer d’un catalogue d’outils digitaux attractifs, ergonomiques et
efficaces se révèle alors indispensable. Et pour cela, pourquoi ne pas
proposer Open-Prod ?

31
À propos
Open-Prod est né en 2008 de la volonté de créer un logiciel de gestion
de production évolutif et adaptable qui réponde au besoin de flexibilité
et de qualité de l’industrie. Open-Prod est une solution pour l’industrie,
avec en son coeur la GPAO, qui se paramètre facilement pour s’adapter
aux évolutions des PMI.

Ergonomique, flexible, modulaire et open source, le logiciel facilite


le quotidien de ses utilisateurs, tout en proposant une couverture
fonctionnelle complète.

Basée à Grenoble, Objectif-PI, la société éditrice d’Open-Prod, compte


aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs mobilisés pour répondre
aux enjeux toujours plus précis de l’industrie.

32
Objectif-PI 1 Rue Lazare Carnot,
Zone des Ruires
38320 EYBENS - FRANCE
+33 9 83 23 77 78
op en-pro d.com open-prod@objectif-pi.com