Vous êtes sur la page 1sur 6

INSPECTORATUL ŞCOLAR JUDEŢEAN SIBIU

OLIMPIADA DE LIMBI ROMANICE


LIMBA FRANCEZĂ
CLASA a XI-a NORMAL
Etapa judeţeană Varianta 1
18.03. 2017

I. COMPRÉHENSION DES ÉCRITS : / 25 p.

Lisez attentivement le texte ci-dessous, puis répondez aux questions.

Chef d’entreprise à 17 ans

Ils sont encore au lycée, à l’université ou en école de commerce, et déjà à la tête de leur
propre société. Les jeunes de la génération Z ont l’esprit d’entreprise affûté, et entendent bien
le développer à leur idée.

Un observateur des réseaux sociaux, Éric Délacroix, est un brin admiratif. Sa fille Clara, 17
ans, a créé une version numérique pour tablettes tactiles d’un livre de recettes de cuisine pour
enfants. Elle s’est même débrouillée pour la faire traduire en anglais et en allemand, et pour la
rendre disponible en version papier, grâce à l’auto-édition !

« Beaucoup de jeunes se lancent dans de telles initiatives. Mais bien souvent, leurs parents
l’ignorent, car ils sont peu attentifs aux projets que leurs enfants développent sur les réseaux
sociaux », assure Éric Délacroix. C’est aussi à 17 ans, alors qu’il était encore lycéen, que
Vincent Touboul Flachaire a décidé de créer, avec deux amis, Goodeed. Ce lecteur assidu des
ouvrages de Mohammad Yunus, l’inventeur de la microfinance, a eu une idée originale :
inciter les internautes souhaitant agir en faveur d’une association caritative à visionner un spot
publicitaire, pour que leur « like » génère de l’argent et que celui-ci soit versé à une structure
chargée de générer des dons. Ce système permet de choisir l’association destinataire de la
somme. Un projet ingénieux, lauréat du concours 100 jours pour entreprendre, porté par le
club Esprits d’entreprises en partenariat avec l’association 100 000 entrepreneurs et
Croissance Plus, qui veut transmettre aux jeunes l’envie de créer. Un coup de puce salutaire,
1
car beaucoup de très jeunes porteurs de projets ont du mal à être pris au sérieux par les
banques et partenaires potentiels. La reconnaissance de 100 jours pour entreprendre leur
apporte donc une vraie crédibilité.

Les incubateurs des écoles de commerce ou d’ingénieurs fourmillent de projets plus


uniquement initiés par des jeunes ayant fini leurs études – comme c’était le cas il y a quelques
années – mais par les étudiants eux-mêmes. Et rien ne les arrête. Les écoles l’ont bien
compris, et sont de plus en plus nombreuses à proposer des formations à l’entreprenariat. « Il
fait désormais partie de leur modèle. Et pour cause: première entreprise dans laquelle ils ont
confiance, c’est eux-mêmes » affirme Didier Pitelet, auteur du Prix de la confiance : une
révolution humaine au cœur de l’entreprise, essai publié chez Eyrolles, en 2013. Et les jeunes
entrepreneurs sont nombreux : 28% des créateurs d’entreprises français ont entre 20 et 28 ans.
L’ambition des jeunes Français est proche de celle des jeunes Américains. « La notion
d’entreprenariat est inscrite dans leur ADN » assure l’enquête américaine sur la génération Z.
En effet, 72% des lycéens américains projettent un jour de créer leur propre entreprise, et 62%
d’entre eux envisagent de monter une structure pour ne pas avoir à être salariés.

Source : « Chef d’entreprise à 17 ans» Paris Worldwide no 3, septembre/octobre 2014.

1. Vrai, faux, on ne sait pas? Cochez la case correspondante. / 16p. (4p. x 4)

a. Vincent Touboul Flachaire est l’unique créateur de Goodeed. V/F/ On ne sait pas

Justification.......................................................................................................

b. Dans le passé, les initiateurs de projets étaient uniquement des personnes déjà diplomées.
V/F/On ne sait pas

Justification.......................................................................................................

c. Plus d’un quart des créateurs d’entreprises en France ont moins de 28 ans. V/F/ On ne sait pas

Justification.......................................................................................................

d. Les jeunes de la génération Z espèrent être embauchés dans une grande entreprise
multinationale. V/F/On ne sait pas

2
2. Pourquoi les parents ne sont-ils pas au courant des initiatives de leurs enfants, d’après
Éric Délacroix ?/3p.
3. De quoi bénéficient les lauréats du concours 100 jours pour entreprendre ?/3p.
4. De quoi parle Didier Pitelet lorsqu’il dit « Il fait désormais partie de leur modèle » ?/3p.

II. STRUCTURES LINGUISTIQUES/ 25p.

1. Complétez le texte par les termes convenables: de plus, deuxièmement, soit … soit …,
premièrement, en effet, c’est le cas de./6p. (1p.x6)
Depuis quelques années, on constate une certaine forme de démocratisation de la technologie et
des communications. ……………………………., de plus en plus de gens accèdent facilement
et gratuitement à Internet. ………………………., les appareils numériques sont de plus en
plus puissants et ils ont un prix abordable. La Toile constitue une source inépuisable
d’informations. ……………………………., c’est un exceptionnel outil de communication. La
navigation sur Internet comporte tout de même certains désavantages. ………………….. la
publicité qui envahit les internautes. Internet est un instrument de recherches remarquable.
……………., en quelques minutes seulement, l’utilisateur du Net peut accéder à une banque de
données parmi les plus riches qui soient. Pour la création d’un site web on peut faire appel
…………… à un professionnel, ……………. le créer soi-même sur une plateforme telle que
World Press.

2. Refaites les phrases suivantes en mettant le verbe de la principale au passé. / 5 p. (5x1p.)

a. Le président de Renault explique aux journalistes que la société cherche à


développer ses ventes à l’étranger.
b. Il leur dit que le montant des exportations a déjà augmenté de 2% de l’année
dernière.
c. Il ajoute que Renault vient de conclure un contrat très intéressant.
d. Le président annonce aussi qu’il va se rendre au Mexique.
e. Il précise que la production de modèles Renault au Mexique commencera dès
qu’on aura reçu l’accord du gouvernement mexicain.

3. Transposez au discours rapporté, en mettant le verbe introducteur au passé. /10p. (5x2p.)

 Je demande à Daniel: « Qu'est-ce qui te plaît? »


 Le professeur de français nous suggère: « Écoutez la radio en français sur Internet tous
les jours. »
 Il confirme: « Elles vont acheter un nouvel ordinateur après-demain.»
 Il me dit: « Je suis persuadé que tu as menti. »
 L’accusé avoue: « C’est moi qui a volé l’argent avant-hier. »
3
4.Écrivez des phrases pour exprimer : / 4p. (2x2p.)

a. votre doute concernant la réussite de votre ami à l’examen ;


b. votre contentement à l’égard de l’attitude de vos collègues.

III. PRODUCTION ÉCRITE/50p

Science : confiance ou méfiance ? Est-ce que vous croyez que la science est toujours
synonyme de progrès ? Devrions-nous faire attention aux nouvelles technologies ?

Donnez votre avis dans un essai structuré et argumenté de 200-220 mots.

NOTĂ: Toate subiectele sunt obligatorii.

Timp de lucru: 3 ore.

4
INSPECTORATUL ŞCOLAR JUDEŢEAN SIBIU

OLIMPIADA DE LIMBI ROMANICE


LIMBA FRANCEZĂ

CLASA A-XI-A (1-3 ore) NORMAL

I. COMPRÉHENSION DES ÉCRITS : / 25 p.


1. Vrai, faux, on ne sait pas? Cochez la case correspondante. / 16p. (4p. x 4)

VRAI FAUX ON NE
SAIT

PAS

1. Vincent Touboul Flachaire est l’unique créateur de Goodeed. x


Justification :

Vincent Touboul Flachaire a décidé de créer, avec deux amis,


Goodeed.

2. Dans le passé, les initiateurs de projets étaient uniquement des x


personnes déjà diplomées.

Justification :

(…) des jeunes ayant fini leurs études – comme c’était le cas il
y a quelques années –(…)

3. Plus d’un quart des créateurs d’entreprises en France ont X


moins de 28 ans.

Justification :

28% des créateurs d’entreprises français ont entre 20 et 28


ans.

4. Les jeunes de la génération Z espèrent être embauchés dans x


une grande entreprise multinationale.
5
Justification :

En effet, 72% des lycéens américains projettent un jour de


créer leur propre entreprise, et 62% d’entre eux envisagent de
monter une structure pour ne pas avoir à être salariés.

2. Parce qu’ils n’y prêtent pas beaucoup d’attention./3p.


3. D’une réelle crédibilité./3p.
4. De l’entreprenariat./3p.
II. STRUCTURES LINGUISTIQUES/ 25p.
1. Se va completa textul cu articulatorii corespunzători în ordinea următoare : premièrement,
deuxièmement, de plus, c’est le cas de, en effet, soit…soit… ./6p. (6x1p.)
 5p. (1p. x 5)
 a. Le président a expliqué que la société cherchait à… 1 p.
 Il leur a dit que le montant des exportations avait déjà augmenté… 1 p.
 Il a ajouté que Renault venait de conclure… 1 p.
 Le président a annoncé aussi qu’il allait se rendre… 1 p.
 Il précisait que la production de modèles Renault au Mexique commencerait dès qu’on
aurait reçu... 1 p.
3. 10p. (5 x 2p.)
 J’ai demandé à Daniel ce qui lui plaisait.
 Le professeur de français nous a suggéré d’écouter la radio en français sur Internet
tous les jours.
 Il a confirmé qu’elles allaient acheter un nouvel ordinateur le surlendemain.
 Il m’a dit qu’il était persuadé que j’avais menti.
 L’accusé a avoué que c’était lui qui avait volé l’argent l’avant-veille.
4. 4p. (2 x 2p.) Orice frază / context care corespund funcţiei comunicative + corect
construite gramatical. /
III. REDACTARE
Respectarea cerinţei (tip de producţie [3p.], număr de cuvinte [2p.], punere în pagină
[1p.])= (6p.) Corectitudine sociolingvistică (adaptare la destinatar, context) (4p.) Plan
structurat, articulatori logici, paragrafe (10p.) Idei, argumente şi exemple (10p.) Coerenţă
şi coeziune (5p.) Corectitudine morfosintactică şi ortografie gramaticală (moduri, timpuri,
acorduri, fraza complexă) (10p.) Corectitudine lexicală şi ortografie lexicală (5p.)
NB: Orice abordare a subiectului care se abate de la tipul de text şi / sau / de la tema
solicitate va fi penalizată cu 50% din punctajul alocat pentru toate criteriile, cu excepţia
Corectitudinii morfosintactice şi lexicale.