Vous êtes sur la page 1sur 9

Pascaline Défontaines

Littérature francophone
CM Semestre 1
Onésime Reclus (1837-1916), soldat (anarchiste), journaliste (acharné), géographe
controversé
Rattraper le début du cours

Mardi 18 septembre 2018

-> Service militaire en Algérie dans le 1er Régiment de Zouaves. Rêve de s’enrôler dans l’armée fr
-> voyager
Journaliste : récits de voyage et découvertes

-> 1860 : démobilisé pour raison de santé.


Frère d’Elysée Reclus

Train = premier moyen de découverte de la France et les bateaux = moyens de connaissance du


monde
Géographe controversé // son frère aîné (fondateur de la géographie fr)
Sa conception de la géographie est une géographie culturelle. Géographie qui tient qu’il existe une
confluence entre les faits culturels et les faits de géographie. Il existe une sorte de corrélation entre
le climat et la psyché.

Chapitre 6 du livre France, Algérie, colonie


Penser la francophonie en géographie universel; national; et vulgaire

Francophones ? De la langue ou de l’appartenance ?


Citation de Reclus

Francophones = tous ceux qui ont notre langue


la francophonie ET la langue française ?
La francophonie est-elle distincte de la France ? Comme si la langue française ne faisait pas partie
du plurilinguisme.
« nous » différents du « eux ». NOUS considérons que nous sommes distincts de ceux qui parlent
NOTRE langue. Pcq NOUS ne parlons pas LEUR langue. « eux »??
Eux = bretons, basques, berbères (=/= arabe)

La langue française se présente aux yeux d’Onésime Reclus comme une langue dominatrice.
« Nous sommes déjà les maîtres ». La plupart des écrivains de langue flamande ont caché leur
appartenance.

La littérature francophone -> pour en parler on hésite toujours entre une approche géographique et
une approche ??
Qu’en est il de Rousseau (écrivain suisse) ?
Difficulté à définir ce qu’est un écrivain francophone. Québécois = qu’une seule langue = le
français, mais français du 17ème. Le Québécois n’est pas étranger à la langue française.
Pour définir la littérature = définition par siècle -> permettait de délier la littérature et l’histoire.
Y a-t-il

1 sur 9
Pascaline Défontaines

02/10/2018

France, Algérie, colonie, livre 2, chapitre 6 :


La langue française en France, en Europe, dans le Monde, langue d’oil et langue d’oc
1. Langue et littérature française
2. Universalité du français. Pays dont il est la langue nationale.
3. Nombre de français.
4. Français dont le français n’est pas encore la langue.
5. Langues d’oil et d’oc; la langue s’en va.

L’oeuvre d’Onésime Reclu ne peut pas se lire sans les références suivantes :

Joachim du Bellay (1522-1560) : Défense et illustration de la langue françoise (15456)


-> va servir de modèle à la défense de la langue française au Québec

Abbé Grégoire (1750-1831)


Rapport sur la nécessité et les moyens d’anéantir les patois, et d’universaliser l’usage de la langue
française (1794)
Evêque révolutionnaire

Antoine de Rivarol (1753-1801)


De l’universalité de la langue française (1783)
Texte produit au moment de l’Académie de Berlin
Texte où la langue française apparaît pour la première fois comme une langue raciste, racialisée.
Langue de l’universel, de la civilisation

1/ La langue et la littérature française :

Défense de la langue fr : manifeste, pouvoir revendiquer l’appartenance à une langue.


2ème partie de son essai : illustration de la langue fr : la langue ne se fait pas sans la littérature.
Dès le départ, toute défense de la langue française ne peut procéder que d’un hommage à la
littérature. Congruence entre la langue fr et la littérature -> Joachim du Bellay fait de la poésie
un objet national. La poésie, pas le roman, la poésie pas le théâtre. Importance qu’a pu avoir le
genre de la poésie dans les maisons d’édition. La poésie servira de genre canonique de
représentation de la littérature.

Lire Onésime Reclus en regard de Du Bellay :


Même division -> livre en 2 parties.

Du Bellay : 1er = Défense de la langue par la littérature


2ème = Défense de l’auteur

Reclus : I/ France (Chap I-XI), II/ Colonies (Chap I-V)


Reclus = grand défenseur de la France et donc grand défenseur des colonies. C’est un colonial
car il est français.

1.1) La langue française n’est pas une langue barbare


Pas étrangère ni berbère. C’est la langue qu’on a toujours parlée en France. Langue défendue par
nos poètes. Manière par laquelle les poètes du Moyen-âge la parlaient
Langue consciemment utilisée par ceux-ci dont les oeuvres ont le but d’éduquer le peuple.
Conception nationale de cette langue à un moment où cette conception nationale n’existe pas
encore.

2 sur 9
Pascaline Défontaines

Défense de du Belaly et de Reclus : langue française a plusieurs littératures. Importance que


Reclus apporte à Charles le chauve.
On ne peut défendre la langue française que par la littérature, c’est ce que propose Du Bellay dans
son chapitre 3 : Pourquoi la langue française n’est si riche que la grecque et latine.
Une langue n’est riche que dans la pratique de la littérature. Reclus pense la même chose : la
langue française est une grande langue car elle a de grands écrivains. « Parisien Villon »,
« Tourangeau Rabelais » ->> Reclus montre qu’il y a plusieurs écrivains francophones à l’intérieur
de l’espace français. Rabelais : considéré comme un modèle de la littérature francophone. Les
auteurs créoles contemporains sont des rabelaisiens qui s’ignorent. Littérature française = à
l’origine de la littérature francophone. Un des genres les plus importants pour Reclus = la chanson.
Chanson de geste = genre canonique du Moyen-Age. Chanson de geste contient la plupart des
genres crées à partir du Moyen-Âge.

1.3 Richesse de la langue


Chapitre IV, Que la langue française n’est si pauvre que beaucoup l’estiment. 

La poésie, la littérature doivent être le lieu de la création des mots. Donnent de la richesse à la
langue. S’il n’y a pas de littérature, il n’y a pas de langue. Ne pourra pas servir de lieu d’invention
ou de lieu de richesse en soi.
-> régions de France qui nourrissent la langue française

Onésime Reclus ne pense pas différemment : Il s’agit d’enrichir la langue française par les
différentes langues du monde. Langues telles qu’elles sont parlées depuis le XVIIIème s. Pour
Reclus = lieu d’expansion des français/du français. Français qui vont donner du lustre à la manière
dont on pourrait enrichir la langue française. Dans l’esprit d’Onésime Reclus, toutes les langues
sont potentiellement des langues françaises. 

Québécois : transcription en français d’un mot complètement anglais « courriels ». Richesse de la
langue = richesse francophone.

1.4 Grandeur de la langue : Action ou état


Du Bellay : Chapitre VII : comment les Romains ont enrichi leur langue.
-> Imiter les Anciens afin de les dépasser
Imitation des Anciens à laquelle va servir la littérature. Ceci commence par la copie, puis détourner
la copie -> nouvelle mode.
Comment illustrer la langue française sinon en imitant les Anciens ?

Reclus : même longueur d’onde.


-> il s’agit de défendre la grandeur de la langue française. Copie qui est beaucoup plus grande que
la copie précédente. Pour Reclus, c’est une copie des grands auteurs français, des grands auteurs
de la langue. Intérêt accordé aux anciens français va nourrir l’intérêt porté aux nouveaux français
dans le monde. Continuité entre ces différentes langues/différents jargons.

1.5 Universalité du français : amplification et certitude


DB : Chap VIII : D’amplifier la langue française par l’imitation des anciens auteurs grecs et
romains. Conseil que DB donne aux jeunes auteurs = copier les grands auteurs. Jeu de la copie,
de l’imitation = passage d’une langue à une autre. Dans ce jeu qui est celui du passage se joue
l’essentiel même de la francophonie linguistique.
On va dévêtir l’Occitan pour pouvoir nourrir le français. C’est dans ce sens que va se composer
l’universalité de la langue française.
Langue française : se pratique sur les 5 continents. Alphabet latin.
Deux langues qui concurrencent le français : l’anglais et l’espagnol. 


1.6 Géographie du français : Mondialité…conquérante


Où parle-t-on français ?
L’étendue géographique du parler français.
3 sur 9
Pascaline Défontaines

Ce que fait Onésime Reclus =/= DB c’est de compter le nbr de locuteurs français dans le monde.
Dans ce décompte : approche tantôt régional/national/mondial
« Dans une partie de l’Alsace-Lorraine, où 500000 hommes au moins le gardent… »
-> après 1870, Allemagne a pris ce territoire. En Allemagne, la géographie = + grande science. En
France, histoire = la + grande science. 

Reclus s’intéresse à la géographie de l’Alsace Lorraine où on y parle le française.

Normandie est un lieu d’invention de la langue française. Dans l’archipel anglo-normande = un
certains nombres de locuteurs français

On parle le français…
« Dans la Belgique wallonne ou Belgique fr »
à Waterloo pour des raisons liées à la guerre
Pourquoi établir une approche démographique de la langue ?
La pratique du français suppose des individus qui parleraient la langue. Approche économique de
la langue : + progrès/main = ++ français
Plus la colonisation va s’imposer économique, plus la langue français va s’imposer

Au Luxembourg
Langue fr = langue officielle, langue qui n’est pas pratiquée assez communément par la
population. Pays où la langue officielle est le français. Ecrivains luxembourgeois s’expriment en
français.

En Suisse
Suisse dite « française », défense de la langue française depuis le 18ème s. Onésime Reclus
évoque des lieux qui « nous » appartiennent.

En Italie
Le Nord de l’Italie fut une région française. « Républiques soeur ». Selon Reclus, Dante serait un
écrivain français // VHugo.

Au Canada
Dans la plupart des régions du Canada on parle le français. On ne parle pas le français de la
même manière dans le Brunswick que dans l’Otario

Aux USA
Les 700 000 Canadiens-Français passés aux USA qui « tiennent ferme comme un roc au milieu
d’une mer anglaise et cosmopolite ».
-> Louisiane

1.7 Des chances de développer le français. « Enrichir notre langue » ?


En Asie, le français n’a aucune chance de triompher…
Inde : premier comptoirs né à la fin du 16ème (Pondicherry).

En Afrique, l’avenir radieux du français écriture et parler mêlés


Dans son essai, Reclus dit que l’Asie est imprenable. « Laissons l’Asie, prenons l’Afrique »
Premier comptoir en Afrique = le Sénégal. Dans l’esprit de Reclus, c'est en Afrique que se trouve
l’avenir du Français. C’est dans ce grand désert que l’on va imposer une langue française. L’élite
arabe a adopté le français contre l’arabe. Elite qui se voulait civiliser ne pouvait pas utiliser la
langue arabe, devait utiliser la langue française. Ceux qui vivent au pieds des forts français sont
obligés d’apprendre la langue française. A force de pratiquer la langue = appropriation de la
langue.

4 sur 9
Pascaline Défontaines

…par les jargons…


« On le jargonne à la nègre au Sénégal… »
-> à Bourbon, à Maurice, Seychelles (« également britanniques, après avoir obéi longtemps aux
Fleurs de lis »)

…et les parlures


Aux Antilles : la consécration de tant d’efforts
Haïti : première république noire (une des îles découvertes par Christophe Colomb). Pour Reclus :
idiome civilisé = français (présence des colombs)
langage maternel = patois créole
patois qu’il considère comme un patois français. La langue créole qu’on peut comprendre si on a
connaissance du fr
Deux niveaux de parler français
Région potentiellement française dans l’esprit d’Onésime Reclus = Cuba

Guantanamo = région française

Et toutes ses variétés qui débordent…


On parle le français en Amérique du Sud : Guyane, Cayenne. Présence ancienne de colons
français. Vont créer la civilisation des ??

En Océanie : Nouvelle Calédo et Tahiti


Langue d’échange diplomatique, commerciaux (avec la NZ, l’Australie…)

Humanisme et défense de la langue :


Présence française dans le monde : évolution conforme à la géographie. Francophonie telle qu’on
peut la voir dans le monde = francophonie qui a peu changé.
Francophonie non pas seulement linguistique mais aussi littéraire, qui intègre à la France d’autres
régions que des régions métropolitaines, régions culturelles = expansion de la francophonie.

Géographie de la langue française qui va servir de base à l’OIF. Carte géographique du monde qui
ne correspond que maladroitement à la géographie de la langue qui s’est étendu à d’autres lieux.
Lieux qui n’ont pas grand chose à voir avec ce qu’Onésime Reclus appelait francophonie.

Onésime Reclus, Le partage du monde, 1906 : hégémonie des langues. Pour Reclus, le monde se
divise en ensembles linguistiques.

2) Humanisme et défense de la langue :

Langue française : langue humaniste car elle accepte des vocables étrangers, hétérogloties.
Augment le nombre de « français » -> nombre des « hommes parmi lesquels le français règne, en
dehors des millions dont il est la langue policée ». Langue française : langue qui règne chez les
humains. Choix de la Louisiane, choix du Canada : pas anodin. Ilots qui parlent français dans un
espace hostile (hétéroglotie). Dans cet espace barbare il existe des humains qui parlent français.
Les canadiens ne se dénationalisent pas malgré leur présence chez les anglais. Espaces
nationaux français (Sénégal…) et ceux appelés à le devenir.
Dans ces régions qui sont des régions de nationalité française : on parle français. Mais d’autres
pays sont appelés à devenir français car ils sont francophones. Relation établie entre les colonies
de nationalité française et les colonies qui ne sont pas de nationalité française. Sénégalais = de
nationalité française car ils parlent français. « Nous acceptons comme francophones tous ceux qui
sont ou semblent destinés à rester ou à devenir participants de notre langue Bretons et Basques
de France, Arabes et Berbères… »
Hégémonie de la langue française qui est tout à la fois universaliste et humaniste.
Tous ceux qui sont participants de notre langue sont appelés à être considérés comme participants
de la francophonie.
5 sur 9
Pascaline Défontaines

Mise sur le même pied de l’égalité linguistique tous ceux qui sont dans le territoire français et en
dehors.

La francophonie contre l’hégémonie :

Dans son esprit, la francophonie doit permettre de lutter contre l’hégémonie des langues.
L’humanité ne peut être qu’une humanité francophone.
« car l’humanité qui vient se souciera peu des beaux idiomes, des littératures superbes, des droits
historiques… »

Contre le cosmopolitisme ?

« le cosmopolitisme c’est l’indifférence et l’indifférence c’est la mort »


« tous ces petits peuples aiment passionnément leur langue, ils vient d’elle, en elle et pour elle;
tandis que l’idiome universel, si jamais le malheur des temps nous l’amène, restera sans autels et
sans adorateurs »
-> langue U = langue française. Si tout le monde parle français = pas de guerre etc…

La mondialisation du français : seul salut de la langue ?

Reclus milite pour le refus du repli sur soi. Faire de la langue française une langue ouverte à
toutes les autres langues, les autres cultures

Imposer la langue française…En France


-> on ne peut imposer la langue française en France même. Car « il y a des contrées où elle n’est
point encore usuel » : en Flandres, en Bretagne, Pays-Basque (pas de passé car pas de
littérature, pas d’avenir « puisque les jours qui viennent verront croître les grands »
« Cette nation vivra dans ses descendants, mais sous un autre nom… »
« c’est périr deux fois que périr sans chefs-d’oeuvre ».
Corse, Catalan « si le destin de la France avait été d’absorber toute la terre d’oc, par opposition à
la terre d’oïl, nous aurions des préfets jusqu’à Alicante ».

Deux modèles explicites : discours sur la langue au XVIII ème siècle

Antoine de Rivarol (né Rivaroli, 1753-1801)


De l’universalité de la langue française 1783.

Sujet proposé par l’Académie de Berlin en 1783 :


Qu’est ce qui a rendu la langue fr U?
Pourquoi mérite-t-elle cette prérogative?

Réponse de Rivarol :

Comparer l’histoire de la langue française à l’histoire de la langue latine. Civilisation dans le monde
comme le fit la langue latine // langue fr. Comparaison qui permet à Rivarol de pouvoir imposer à
travers les mêmes caractères : République, langue françaises l’hégémonie de la France.
« il faudrait se réjouir, maintenant de les voir, d’un bout de la terre à l’autre, se former en
république sous la domination d’une même langue. »
L’ensemble des caractères qui sont ceux de la langue ne peuvent pas être niés. On ne peut pas
faire abstraction de la position géographique de la France, génie des habitants, climat, caractères
des habitants… sur le caractère de la langue française etc…

6 sur 9
Pascaline Défontaines

Handicaps Espagnols…
Comparer la France avec les pays qui l’entourent. 

Espagne : ne peut donner sa langue à l’Europe en raison de sa position politique et autre
handicaps. La position de l’Espagne est un obstacle au progrès de sa langue. L’Espagne n’est pas
un pays touristique car c‘est une sorte de labyrinthe qui ne permet pas de se déplacer.
« L’Espagne est-elle, de tous les royaumes, celui qui doit le plus difficilement réparer ses perts
lorsqu’il est une fois dépeuplé ». 

En supposant que l’Espagne ait conservé sa prépondérance politique, il n’est pas démontré que sa
langue fût devenue la langue usuelle de l’Europe… »
Prononciation = enflure, simplicité de la pensée, longueur des mots, plainte des résinences
« On est tenté de croire qu’en Espagnol la conversation n’a plus de familiarité, l’amitié plus
d’épanchement, le commerce de vie plus de liberté, et que l’amour y est toujours un culte ».
Charles-Quint réservait l’espagnol pour des jours de solennité et pour ses prières.
« En effet, les livres ascétiques y sont admirables, et il semble que le commerce de l’homme à
Dieu se fasse mieux en espagnol qu’en tout autre idiome. »
Pas de transmission autre que par l’oralité de cette langue…langue de la bouche

« il paraît donc probable que ce soit et les défauts et les avantages de la langue espagnole qui
l’ont exclue à la fois de l’universalité ».

Infirmités italiennes et latines…


1) Usage du latin en lieu et place de l’italien ou du romain :
prolongement historique entre le latin et le français. Durant 20siècles, la langue latine a régné dans
les cours etc…toscan toujours appelé « langue vulgaire »
2) La faute de Dante :
A écrit la plupart de ses ouvrages en latin. « il pensait avec son siècle que l’immortalité était
exclusivement attachée à la langue latine »…conséquence désastreuse puisque les oeuvres
latines vont disparaître au moment de la mort du latin…
Ce qui permet la survie de ces auteurs et des latins c’est les langues vulgaires.
3) La précocité des progrès de la langue latine en Europe :
« On dirait que l’Europe n’était pas prête, et qu’elle n’avait pas encore senti le besoin d’une langue
U ».

L’infériorité anglaise :
Le génie de la langue anglais ne pourrait lui donner une « universalité » :
« L’Angleterre, sous un ciel nébuleux et séparée du reste du monde, ne parut qu’un exil aux
Romains ; tandis que la Gaule, ouverte à tous les peuples et jouissant du ciel de la Grèce, faisait
les délices des Césars : première différence établie par la nature, et d’où dérivent une foule
d’autres différences. »
Anglais sont sur une île, coupés du monde, caractères particuliers, position géographique d’île.
« Le Français cherche le côté plaisant de ce monde, l’Anglais semble toujours assister à un
drame ». L’Anglais n’est pas fait pour l’universalité parce qu’il n’est pas ouvert au monde.

Caractères du génie français :


« la douceur ou l’âpreté des articulations, l’abondance ou la rareté des voyelles(…)sont les causes
les plus évidentes du génie d’une langue, et ces causes se lient au climat et au caractères de
chaque peuple en particulier ».
La seule position géographique de la France peut définir son génie. Défendre l’idée d’un génie
français.

La perfection du français :
« aux XIIIè et XIVè s la langue fr était plus près d’une certaine perfection qu’elle ne le fut au XVIè »
La Renaissance a fait tourner cette langue dans la barbarie. Les poètes de la Renaissance s’étant
inspirés des poètes latins ont dégradé la langue française. -> n’ont pas reconnu à cette langue un
caractère de génie dès le départ.

7 sur 9
Pascaline Défontaines

Caractère parfait de la langue française -> n’accepte pas la traduction. transposée dans une
pratique de la littérature. Perfection de la langue française : point de départ de défense de la
langue francophone.
Langue parlée au Québec et aux Caraïbes : français pur (pas atteint par la modernité).

Ordre et clarté :
« la syntaxe française est incorruptible »
« Ce qui n’est pas clair n’est pas français ; ce qui n’est pas clair est encore anglais, italien, grec ou
latin. »
« on dirait que c’est d’une géométrie tout élémentaire, de la simple ligne droite, et que ce sont les
courbes et leurs variétés infinies qui ont présidé aux langues grecques et latine. »
Distinguer l’ordre et la clarté du français de l’ordre du latin : pas distinguable.
« aussi furent-elles merveilleuses pour les oracles, et la nôtre les eût absolument décriés. »
L’oracle ne peut se dire qu’en grec -> interprétation à faire

Grandeur et utilité de la France :


La France se trouve au centre de l’Europe. Le seul pays en Europe susceptible de pouvoir porter
la paix, la guerre = la France
Position géographique = position dont elle devrait tirer partie pour sa grandeur. « si bien que tout le
monde a besoin de la France, quand l’Angleterre a besoin de tout le monde ».

La comparaison entre l’Angleterre et la France montre une infériorité de l’Angleterre.

Une littérature anglaise insignifiante :


« Cependant leurs livres ne sont pas devenus les libres de tous les hommes ; ils n’ont pas quitté
certaines mains »
La littérature anglaise emprunte au mauvais caractère du commerce anglais.
« C’est avec une ou deux sensations que quelques Anglais ont fait un livre. » Rien dans la
littérature qui susciterait un enthousiasme : dégout…
=/= cour de Louis XIV. Bon goût des arts français.

Une bibliothèque française :


Sans la France = pas de littérature française. « ses livres composent LA bibliothèque du genre
humain ».

La France sauve l’Angleterre :


« N’est-ce pas Voltaire qui a présenté Locke et même Newton à l’Europe ? » C’est le siècle des
Lumières qui a sorti l’Angleterre de la barbarie, qui a mit en lumière la littérature anglaise.

Grandeur de la rhétorique française, petitesse de la vulgate anglaise : 


« C’est pour toujours plaire que le Français change toujours ; c’est pour ne pas trop se déplaire à
lui-même que l’anglais est contraint de changer ». Différence intrinsèque enter l’Angleterre et la
France.

Nécessité de la littérature en français. Produire des écrivains de langue française :


« Les grands écrivains ont tout fait. Si notre France cessait d’en produire, la langue de Racine et
de Voltaire deviendrait une langue morte ; et, si les Esquimaux nous offraient tout à coup 12
écrivains de premier ordre, il faudrait bien que les regards de l’Europe se tournassent vers cette
littérature des Esquimaux ».
Ecrivains francophones permettent d’accroître la langue française.

8 sur 9
Pascaline Défontaines

Abbé Henri Grégoire (1750-1831)

Rapport sur la nécessité et les moyens d’anéantir les patois et d’universaliser l’usage de la
langue française. 4 juin 1794

Universalisme et révolution…dépasser Rivarol

Une autre idée de la nation :


Universaliser la langue française

Mener une enquête sur l’état de la langue. Du questionnaire sociologique contre l’arbitraire
national de la propagande :
49 départements/83 ont répondu à l’enquête. 15/83 pratiquent le fr. 30 patois recensés.

La langue de la République :
« par quelle fatalité est-il encore ignoré d’une très grande partie des Français? »
-> comble pour la France Républicaine. France pas capable de défendre ce qu’elle a voulu. Projet
de décret qui va viser à uniformer la langue. Donner à la langue une seule et même forme et
imposer cette forme unique à l’ensemble des régions de la République. Une langue ne peut être
républicaine que parce qu’il faudra qu’elle soit une langue universelle. République n’a pas de
couleur -> modalité de transmissions. Liberté, égalité, fraternité. Termes qui peuvent s’imposer
dans n’importe quelle culture/civilisation.

Uniformiser la langue :
« on peut uniformiser le langage d’une grande nation… »

Identité du langage :
ID qui doit conduire à extirper tous les préjugés. Permettre que tous les talents s’expriment. Masse
nationale de citoyens. ID de langage qui est aussi une ID de culture, de civilisation. Manière
françaises reconnues à travers la langue fr… « fondre tous les citoyens dans la masse
nationale ».Citoyen égal à l’autre dans ses usages de la langue.

9 sur 9