Vous êtes sur la page 1sur 55

Définitions générales

02/10/2016 M.A. 1
mhadi.a@hotmail.com

02/10/2016 M.A. 2
La théorie du navire est une branche de la mécanique qui étudie 
l'équilibre du flotteur.

02/10/2016 M.A. 3
Description externe de la coque
Description externe de la coque
• LLa coque est symétrique par rapport à 
t ét i tà
un plan vertical passant par l’axe de la 
quille et appelé longitudinal, définissant 
les côtés bâbord et tribord.
les côtés bâbord et tribord
• La charpente est revêtue d’une 
enveloppe extérieur étanche (le bordé) 
composé :é
– des fonds,
– des murailles,
– des bouchains (raccordement arrondi 
de la muraille avec les fonds).
• Le livet est l'intersection de l'extérieur 
de la muraille avec la surface inférieure 
du pont.

02/10/2016 M.A. 4
Définitions des grandeurs du navire
Définitions des grandeurs du navire

• Flottaison : intersection de la coque avec la surface de l'eau 
calme
• Carène : partie immergée de la coque, on l'appelle aussi  
C è ti i é d l l' ll i
" surface mouillée "  ou " œuvres vives ".
• Volume de carène 
Volume de carène " V  V " :: volume de la partie immergée de la 
volume de la partie immergée de la
coque

Surface de flottaison

Flottaison Carène

02/10/2016 M.A. 5
Définitions des grandeurs du navire
Définitions des grandeurs du navire
– fl
flottaison lège
lè (flottaison du navire vide) :
(fl d d )
correspond à l’enfoncement du navire en ordre de marche mais sans 
équipage ni approvisionnement (combustible, eau, vivres) ni 
q p g pp ( , , )
marchandises;
– flottaison en charge (flottaison du navire chargé) :
correspond à l'enfoncement autorisé par le franc‐bord
d à l' f ié l f b d

02/10/2016 M.A. 6
Perpendiculaires

02/10/2016 M.A. 7
• Longueur entre perpendiculaires " L
d l " "  (Length
" ( h Between Perpendiculars
d l : 
LBP): Distance entre pp AV et pp AR.
• Longueur hors‐tout
g " LHT "  (Length
( g Over All : LOA): Longueur maximale 
) g
du navire. On l'appelle aussi " longueur d'encombrement ".
• Creux sur quille (depht): Distance verticale entre le livet du pont et le 
dessus de la quille mesurée au milieu du navire
dessus de la quille mesurée au milieu du navire.
Bouge
Livet

Largeur hors
tout
Creux sur
quille

02/10/2016 M.A.bouchains quille 8


Définitions des grandeurs du navire
Définitions des grandeurs du navire
Pont de franc‐bord: le pont complet le plus élevé exposé aux intempéries et à 
Pont de franc bord le pont complet le plus élevé exposé aux intempéries et à
la mer qui possède des dispositifs permanents de fermeture de toutes les 
ouvertures
Œuvres mortes: c'est
Œuvres mortes: c est la partie du navire située au
la partie du navire située au‐dessus
dessus de la flottaison.
de la flottaison

02/10/2016 M.A. 9
Tirants d’eau
Tirants d eau
Tirants d'eau ( draft
Tirants d'ea ( draft ) : Distance verticale entre le dessous de la quille ou 
Di t ti l t l d d l ill
son prolongement et la flottaison (le tirant d’eau permet de connaître 
l’enfoncement du navire, donc le volume immergé du navire, donc son poids). 
– Les
Les tirants d'eau sont mesurés à l’avant " T AV ", au milieu " T M
tirants d'eau sont mesurés à l’avant " T AV " au milieu " T M " et l’arrière " 
" et l’arrière "
T AR ".
– Tirant d'eau moyen ( Mean draft ) :
– Différence ( Trim ): différence algébrique entre le T AR et le T AV 
D = T AR – T AV
elle peut être:  ‐ positive (TAR  TAV: navire incliné vers  l’arrière) 
ou  ‐ négative (TAR  TAV: navire incliné vers l’avant)
– L'assiette est le rapport D sur L. Elle exprime la tangente de l'angle que fait la 
quille avec l'horizontale. D
Assiette  tg 
L

02/10/2016 M.A. 10
Tirants d’eau
Tirants d eau

NB
NB.
Les tirants d’eau indiquent l’enfoncement du navire, ce qui permet, à
l’aide de documents fournis par les chantiers de construction, d’en
déd i le
déduire l volume
l d la
de l carène.
è
02/10/2016 M.A. 11
Dans les conditions normales d'exploitation du navire, la quille 
doit être rectiligne et on a normalement : T M = T m
doit être rectiligne et on a normalement : TM=Tm
Autrement en cas de déformation :

Si  T M  <  T m le navire a de l'arc.

Si T M  >  T m
Si  TM > Tm le navire a du contre arc
le navire a du contre arc.

02/10/2016 M.A. 12
Tirants d’eau
Tirants d eau
• LLes tirants d'eau sont matérialisés par des chiffres sur la coque
ti t d' t té i li é d hiff l : à 
à
l’avant, à l’arrière et au milieu.
• Les échelles de tirant d'eau sont gravées et peintes des côtés 
bâb d t t ib d
bâbord et tribord, au niveau des perpendiculaires où le plus prés 
i d di l i ùl l é
possible de celles‐ci.
• Elles sont graduées en décimètre ou en pied ou bien les deux 
parfois.
f i
• La base du chiffre correspond à la graduation indiquée.
– 1' (pied/feet) = 12" (pouces/inchs)
– 1' (pied/feet) = 0,3048 m
– 1" = 0,0254 m
– 1 m = 39",37 = 3',281
• La précision de lecture est de l’ordre :
– de 2 cm pour l'échelle en décimètres
– de 3
de 3" pour l
pour l'échelle
échelle en pied
en pied

02/10/2016 M.A. 13
Echelle en décimètre Echelle en pied

10 cm 30 '
20 cm
10 cm

8,80 m 6 pouces
1 pied
6 po
pouces
ces

8,45 m
27 ' 06 "

8,15 m 26 ' 09 "

26 ' 03 "
7,90 m

02/10/2016 M.A. 14
02/10/2016 M.A. 15
02/10/2016 M.A. 16
02/10/2016 M.A. 17
02/10/2016 M.A. 18
02/10/2016 M.A. 19
02/10/2016 M.A. 20
02/10/2016 M.A. 21
Principe d'Archimède
Principe d Archimède
• Tout corps plongé dans un liquide au repos, subit de la part de celui‐ci une 
l éd l d b d l d l
poussée verticale, dirigée de bas en haut et appliquée au centre du 
volume de la partie immergée. Cette poussée est égale au poids du liquide 
déplacé.
• Soit un solide placé dans un liquide de densité  ( exprimées en t / m3 ); il 
reçoit une poussée dirigée vers le haut égale au poids du volume de
reçoit une poussée dirigée vers le haut, égale au poids du volume de 
liquide déplacé
G
– P : poids du flotteur appliqué en G. P
– Q : poussée d'Archimède appliquée en C.
é d' h èd l é
– V : volume de carène Q
C
• Le principe d'Archimède s'écrit : Q = V x 
p p Q = P
• Le flotteur sera en équilibre lorsque le poids du corps est égal à la poussée
 
P Q

02/10/2016 M.A. 22
Déplacement
• Dé
Déplacement : poids du volume d'eau déplacé par le navire, 
l id d l d' dé l é l i
donc le poids du navire.
• Déplacement lège (P
Déplacement lège (PL) : correspond à la flottaison lège (poids 
) : correspond à la flottaison lège (poids
du navire vide)
• Déplacement maximum en charge (PC) : correspond à la 
flottaison en charge (poids du navire chargé au maximum 
autorisé)
• Exposant de charge : tranche de coque comprise entre les 
Exposant de charge : tranche de coque comprise entre les
flottaisons lèges et en charge.
• Port en lourd 
Port en lourd = PPC ‐ PL
= cargaison+ ballast + eau douce + combustible 
pp
+ huile + approvisionnements + Poids Mort

02/10/2016 M.A. 23
Exposant de charge

02/10/2016 M.A. 24
Flottabilité

• Lorsqu'un corps est plongé dans un liquide, sa 
surface immergée est soumise à des forces de 
pression. Si le corps flotte, il faut en conclure, que la 
résultante des forces de pression est égale et 
opposée à son poids. 
• La flottabilité est la poussée maximum que peut 
exercer un liquide sur un corps flottant, compte tenu 
de sa surface. Si le poids du corps est supérieur à 
cette poussée, il coule.

02/10/2016 M.A. 25
Flottabilité

• La flottabilité d'un navire est le déplacement maximum 
possible correspondant au volume de carène "VT " tel que 
ll'eau
eau arrive au niveau du pont supérieur continu étanche.
arrive au niveau du pont supérieur continu étanche
• La réserve de flottabilité est la différence entre cette poussée 
maximum et celle qui correspond au volume de carène V
maximum et celle qui correspond au volume de carène V.

Pont supérieur  Réserve de flottabilité = ( VT – V ) ω


continu étanche
continu étanche
VT  V
VT ‐ V Coefficient de flottabilité 
VT
Ligne de charge
Ligne de charge

02/10/2016 M.A. 26
Flottabilité

• La réserve de flottabilité est donc le poids qu’il faudrait 
encore embarquer à bord pour que le pont supérieur continu 
étanche soit immergé
étanche soit immergé.

Pont supérieur 
continu étanche

VT ‐ V
Ligne de charge

02/10/2016 M.A. 27
Franc bord
Franc bord

• La surface du globe terrestre est divisée en zones 
permanentes ou saisonnières en fonction des conditions 
météoritiques
• A chaque zone correspond une marque (ligne) tracée sur la 
coque du navire
coque du navire
Marques

• Les navires de commerce portent sur leur coque, de chaque 
bord et au milieu de leur longueur, des marques indiquant 
ll’immersion
immersion permise du navire, pour la zone dans laquelle il se 
permise du navire pour la zone dans laquelle il se
trouve.
• P
Pont de franc‐bord
td f b d : 
Pont continu le plus élevé exposé aux intempéries 
et à la mer, qui possède des dispositifs de fermeture 
permanents des ouvertures situées dans les parties
permanents des ouvertures situées dans les parties  Pont de Franc
Franc-bord
bord
découvertes et au‐dessous duquel les ouvertures 
pratiquées dans le bordé sont munies de dispositifs  Muraille
permanents de fermeture étanches.
Franc bord
Franc-bord
• Ligne de pont : 
Ligne tracée au milieu et de chaque côté du navire,  Flottaison en charge
dont le bord supérieur est à l’intersection de la 
surface supérieure du pont de franc‐bord prolongée 
avec la surface du bordé.
• Franc‐bord : 
Distance verticale mesurée au milieu du navire, du 
bord supérieur de la ligne de charge jusqu’au bord 
supérieur de la ligne de pont.
Coupe
p transversale

02/10/2016 M.A. 31
Ligne de pont

Franc‐bord Eté
TD

D
T

A B E

H
HAN

02/10/2016 M.A. 32
Disque de franc‐bord : 
Disque tracé de chaque bord du navire et au milieu sur la muraille
sque t acé de c aque bo d du a e et au eu su a u a e ;; il est 
est
coupé par une ligne horizontale dont le bord supérieur passe par le centre du 
disque.
Note
De chaque côté du disque sont portées des lettres indiquant la société de 
classification ayant procédé à l’assignation du franc‐bord.
Ex : 
BV  pour Bureau Veritas
LR pour Lloyd’ss Register of Shipping
LR  pour  Lloyd Register of Shipping
GL  pour  Germanischer Lloyd
NV  pour  Det Norske Veritas
Lignes de charge : 
Ensemble de lignes portées à côté du disque de franc‐bord et dont le bord 
supérieur indique l’enfoncement maximum permis selon la zone et la saison.

Les lignes utilisées sont :


Les lignes utilisées sont

‐ ligne de charge d’été en eau de mer (E pour Eté ou S pour Summer) ; son 


bord supérieur passe par le centre du disque
bord supérieur passe par le centre du disque

‐ ligne de charge d’hiver en eau de mer ( H pour hiver ou W pour winter)

‐ ligne de charge d’hiver pour l’Atlantique Nord (HAN pour hiver Atlantique 
Nord ou WNA pour winter north Atlantic)

‐ ligne de charge tropicale en eau de mer (T)

‐ ligne de charge d’été en eau douce (D pour  eau douce ou F pour fresh


water)

‐ ligne de charge tropicale en eau douce (TD pour tropicale douce ou TF
pour tropical fresh)
Déplacement par centimètre d'immersion
Déplacement par centimètre d immersion
• Si le navire s'enfonce parallèlement à lui‐même d'une hauteur h et 
soit Δv l'accroissement du volume de carène correspondant.
• Si h est faible on peut considérer que les surfaces des flottaisons 
Si h est faible on peut considérer que les surfaces des flottaisons
f0ℓ0 et f1ℓ1 sont presque égales d'où 
Δv = Sxh
• L'augmentation du déplacement correspondant est  Δp = Δv x ω
D'où  Δp = S x h x ω
• Si h = 0,01 m le déplacement par centimètre est :

∆v
f1 ℓ1
f0 h ℓ0

02/10/2016 M.A. 38
Passage en eau douce
Passage en eau douce

• Lorsqu'un navire passe de l'eau de mer (ω =1,025) à l'eau 
douce (ω1 = 1), sans changement du déplacement, il s'enfonce 
car :
car :
– Soient V et V1, respectivement, le volume de carène en eau de mer et 
en eau douce, S la surface de flottaison et h la hauteur de sur‐
immersion.
– P = V ω = V1 ω1  ⇒ 1,025 V = V1 ⇒ V < V1
– donc le tirant d
donc le tirant d'eau
eau moyen augmente.
moyen augmente
– Dans le cas inverse (eau douce vers eau de mer) le Tm diminue.

02/10/2016 M.A. 39
Passage en eau douce
Passage en eau douce

• l'accroissement du volume :

• en général Δv
en général Δv est faible d
est faible d'où:
où:

• Pour ω = 1,025 est ω1 = 1 la tolérance en eau douce (Fresh
(
Water Allowance) est :

• En supposant que le navire s'enfonce droit, on ajoute h aux 
tirants d'eau
tirants d eau en eau de mer pour obtenir ceux en eau douce.
en eau de mer pour obtenir ceux en eau douce.
02/10/2016 M.A. 40
Flottaison isocarène
Flottaison isocarène

• Deux flottaisons sont dites isocarènes, lorsqu'elles limitent 
des carènes d'égal volume

ℓ1

I'
θ
f0 ℓ0

I
f1

02/10/2016 M.A. 41
Théorème d'Euler
Théorème d Euler

• Deux flottaisons isocarènes infiniment voisines se coupent 
suivant un axe qui passe par le centre de flottaison de 
chacune d'elles
chacune d elles.

F F

– Note
Note :: Dans la pratique on considère habituellement que deux
Dans la pratique on considère habituellement que deux 
flottaisons isocarènes sont voisines lorsque l'angle d'inclinaison ne 
dépasse pas 8° environ.

02/10/2016 M.A. 42
Conclusions pratiques du théorème d'Euler
Conclusions pratiques du théorème d Euler

• On peut considérer que des flottaisons isocarènes voisines 
pivotent autour d'un axe transversal contenant leur centre de 
gravité F
gravité F.
• Si le navire est incliné dans le plan longitudinal, suivant des 
flottaisons isocarènes voisines le tirant d'eau
flottaisons isocarènes voisines, le tirant d eau au niveau du 
au niveau du
centre de flottaison F ne change pas.

pp AR pp M pp AV

f1 ℓ2
f0 D2 2 F
1 D1 ℓ0
f2 ℓ1
T F T M2 T M1
T AR1 T AR2 T AV2 T AV1
L
02/10/2016 M.A. 43
Conclusions pratiques du théorème d'Euler
Conclusions pratiques du théorème d Euler

pp AR pp M pp AV

ℓ0
F
f1 ℓ1
f0 T AV1
T F T M1
T AR1
T AR
1 D1
L

02/10/2016 M.A. 44
Echelle de charge (Deadweight scale)
Echelle de charge (Deadweight

• L'échelle de charge est un document fourni par le chantier 
sous forme de tableau en général. Elle donne en fonction du 
tirant d'eau
tirant d eau moyen, pour le navire sans différence flottant en 
moyen pour le navire sans différence flottant en
eau de mer (ω = 1,025) :
– P déplacement (displacement)
p ( p )
– p1cm déplacement par centimètre d'immersion (Tons Per 
Centimeter TPC)
– M1cm moment inclinant longitudinal (Moment To Change trim
i li l i di l (M T Ch i
1 Centimeter MTC)

02/10/2016 M.A. 45
02/10/2016 M.A. 46
02/10/2016 M.A. 47
02/10/2016 M.A. 48
02/10/2016 M.A. 49
02/10/2016 M.A. 50
Coefficients de remplissage
Coefficients de remplissage

• Ils servent à caractériser de façon élémentaire les 
formes de la carène des navires et aussi à comparer 
les carènes des navires entre elles.

01/11/2012 M.A. 51
Coefficient de remplissage de la flottaison
Coefficient de remplissage de la flottaison

L :  longueur
ℓ : largeur au maître couple
S :  surface de flottaison
L

ℓ S

S
Cwp 
L

01/11/2012 M.A.
Coefficient du maître couple
Coefficient du maître couple 

B² : surface du maître couple


T : profondeur de carène
ℓ : largeur au maître couple

B2 T
2
B
Cm 
 T ℓ

01/11/2012 M.A. 53
Coefficient de remplissage 
parallélépipédique ou Bloc coefficient

L : longueur

ℓ : largeur au maître couple L
T : profondeur de carène
T
V : volume de carène

V
Cb 
L   T

01/11/2012 54
Coefficient de remplissage longitudinal
ou Coefficient prismatique

L : longueur
V : volume de carène
B² : surface du maître couple L

V B2
Cp  2
B L

01/11/2012 M.A. 55