Vous êtes sur la page 1sur 4

Définitions – Communication Interpersonnelle

Idée de communication : suppose transfert d'un message d'un émetteur à un recepteur


Emetteur : personne à l'origine du processus de la communication, celle qui émet le message
Recepteur : personne à qui est destiné le message dans le processus de communication
Langage : système de communication verbale (vocal ou non) propre à chaque communauté linguistique
système de signe que nous partageons avec les autres
Interaction : échange bilatéral entre deux ou plusieurs personnes qui agissent les unes avec les autres
Commu unilatérale : commu dans laquelle aucune interaction n'est possible entre émetteur et recepteur
Commu publique : forme de commu où un émetteur unique s'adresse à un auditiore formé de bcp de personnes
Commu dyadique : type de commu qui survient entre deux personnes en présence l'une de l'autre
Commu interpersonnelle : type de commu entre deux personnes ou au sein d'un petit groupe où les échanges
sont de nature personnelle plutot qu'impersonnelle
Commu en petits groupes : tout échange au sein d'un ensemble de personnes liées les unes aux autres par un
objectif commun et par une structure élémentaire – assez peu nombreux pour que
chacun puisse assumer le rôle d'émetteur et de récepteur sans difficulté
Processus linéaire : processus de commu dans lequel chacun des messages est transmis de façon
unidirectionnelle entre un émetteur et un récepteur (modèle de Shannon & Weaver)
Processus circulaire : processus de commu dans lequel les personnes émettent et reçoivent des messages de
façon simultanée (modèle de Shannon & Weaver dédoublé)
Processus transactionnel : processus qui fait intervenir tous les éléments de la commu de telle manière que
ces éléments influent les uns sur les autres et de façon simultanée – (transceiver)
Signification : sens d'un signe sur les plans cognitif et affectif – messages toujours porteurs de signification
la signification ne réside pas dans le message lio-même mais est subjective (expérience perso)
Signes : stimuli auxquels nous asssocions un sens particulier
Groupe d'appartenance : groupe de personnes avec qui nous partageons des convictions (religion,sport..)
idées,sentiments et désirs d'un individu coïncident avec ceux de son groupe d'appart.
Encodage : action de transposer une signification sous forme de signes pouvant être reconnus et interprètés
Décodage : action de dégader une signification des signes transmis par le message
Rétroaction : information retransmise à l'émetteur afin qu'il puisse vérifier si le message qu'il a émis a bien été
compris – élément crucial dans la commu interpersonnelle
Canal : voie par laquelle passent les signes du message de l'émetteur vers le récepteur
parole : verbal-auditif / gestes : visuel / odeur : chimique
Média : ensemble de moyens véhiculant des éléments d'info dans l'espace et le temps
Commu directe : type de commu dans laquelle la transmission du message est immédiate
Commu différée : type de commu dans laquelle la transmission du message implique un certain délai
Bruit : sens strict : facteurs associés au canal choisi pour transmettre le message
sens large : facteurs physiologiques – psychologique et sémantique qui entravent la réception du message
physio = déficience visuelle ou auditive ou d'élocution / psycho = idées préconçues, incohérence
sémantique = mauvaise interprétation des mots
Contexte : ensemble de conditions physiques, psychologiques, culturelles et temporelles dans lesquelles la
communication a lieu physique = environnement tangible ou concret (peut être ≠ selon personnes)
socioculturel = idées que les personnes en relation se font les unes sur les aut
Statut : position qu'occuper une personne dans la hiérarchie sociale fixée dans un cadre culturel donné
Rôle : comportements spécialisés attendus d'une personne qui remplit une fonction spéciale dans un groupe
Culture : mode de vie particulier d'un groupe, qui se transmet de génération en génération et qui englobe les
valeurs et croyances de ses membres,les objets qu'ils utilisent ainsi que leur façon d'agir et commu.
Compétence interpersonnelle : ensemble des qualités qui permettent de communiquer efficacement dans une
situation interpersonnelle
Communication interpersonnelle

 décrite selon 3 modèles : - linéaire


- circulaire
- transactionnel

 comprend 5 éléments : 1. Significations : influencées par les groupes d'appartenance et la culture


2. Signes : encodés par le locuteur et décodés par l'auditeur
3. Canal : permet une communication directe ou différée
4. Bruit : de nature physique,physiologique,psychologique ou sémantique
5. Contexte : de nature physique ou socioculturelle

 présente 9 caractéristiques : - implique conscience réciproque des interlocuteurs


- s'effectue essentiellement entre deux personnes -dyadique
- est un processus d' ajustement réciproque
- varie suivant le caractère plus ou moins intime de la relation
- à la fois verbale et non verbale
- comporte une dimension éthique
- est inévitable (impossibilité de ne pas communiquer), irréversible ,
unique (non reproductible ) et éphémère (pas de traces)
- n'est pas toujours souhaitable

- à pour objectif : - aider : s'occuper des autres, consoler


- s'amuser : s'évader du travail, jouer
- apprendre : mieux connaître ; soi, les autres et le monde, acquérir des habiletés
- influencer : dominer, manipuler, diriger
- créer des liens : établir et entretenir des relations

5 Axiomes de la communication :

- Impossibilité de ne pas communiquer

- Niveaux de la communication ; contenu et relation


Toute commu présente deux aspects : le contenu et la relation tels que le second englobe le premier et par suite
est une métacommunication

- Ponctuation de la séquence des faits


La nature de la relation dépend de la ponctuation des séquences de communication entre partrenaires

- Communications digitale et analogique


Les êtres humains usent de deux modes de communication : digital et analogique. Le langage possède une
syntaxe logique très complexe et très commode mais manque d'une sémantique approprié à la relation. Par
contre, le langage analogique possède bien la sémantique, mais non la syntaxe approprié à une définition non-
équivoque de la nature des relations.

- Interaction symétrique et complémentaire


Tout échange de commu est symétrique et complémentaire selon qu'il se fonde sur l'égalité ou la différence
Modèles de la communication

 Shannon & Weaver en 1948 : théorie mathématique du transfert de l'information, modèle le plus classique
Modèle linéaire: commu unilatérale

SOURCE → ÉMETTEUR → CANAL → RÉCEPTEUR → DESTINATAIRE


message signaux signaux message

BRUIT

 Modèle circulaire : commu bilatérale, le destinataire devient à son tour une source de communication

EMETTEUR → CANAL → RECEPTEUR → DESTINATION → SOURCE


↑ ↓
SOURCE ← DESTINATION ← RECEPTEUR ← CANAL ← EMETTEUR

 Modèle transactionnel : complexité de la commu interpersonnelle - toute personne est source et destination
Schramm : transceiver = transmetter + receiver (ou émerec en français)

PERSONNE A : Culture (groupes) → Expériences perso → Traitement subjectif des significations

message ( rétroaction )
Communication : Encodage ‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒–‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒‒→ Décodage
[CANAL (bruit)] = contexte
vers:
PERSONNE B : Culture (groupes) → Expériences perso → Traitement subjectif des significations

qui communique également => même processus dans l'autre sens

Forme de communication Objectifs


Interpersonnelle Découvrir, créer des liens, influencer, s'amuser, aider
En petit groupe Echanger des renseignements, trouver des idées, résoudre des problèmes,aider
Publique Informer, persuader, divertir
de Masse Divertir, persuader, informer

Vocal Non Vocal


Verbal Paroles, mots prononcés Mots écrits, gestuelle accompagnant les mots,
langue des signes
Non Verbal Ton de la voix, soupirs, silences, pauses, Apparence, mouvements corporels, expressions
cris, débit de paroles faciales
Goffman – Mise en scène de la vie quotidienne

Rencontre = interaction de face à face, conçue comme mode d'influence réciproque

Performance ou jeu = séquence de comportements régis par des règles sociales, qui a pour but d'influencer
en créant une impression

Rôle social = modèle qui préside au jeu de l'acteur, implique le respect d'un certain nombre de règles sociales et
culturelles explicites et implicites

Mise en scène = façade sociale – les signes extérieurs caractéristiques du rôle dans leur caractère de généralité

Script ou scéniario (Abeslon) = séquence cohérente d' évènements connus par l'individu et l'impliquant
lui-même comme participant ou comme observateur

Tajfel – Théorie de l'identité sociale

Identité sociale = partie de soi qui provient de la conscience qu'à l'individu d'appartenir à une groupe social ainsi
que la valeur et la signification émotionnelle qu'il attache à cette appartenance

Groupe = ensemble d'individus qui se perçoivent comme membres de la même catégorie sociale, qui attachent
une valeur émotionnelle à cette appartenance et sont parvenus à un certain accord quand l'évaluation
du groupe et de l'appartenance à ce groupe

Interaction personnelle = interaction entre individus, déterminée uniquement par leurs caractéristiques individu.

Intercation intergroupe = interaction guidée exclusivement par les caractéristiques des groupes auxquels
appartiennent les protagonistes

Stratégies = - individuelles : croyance en la mobilité sociale – identification à d'autres groupes plus prestigieux
- collectivistes : - créativité sociale = redéfinir les dimensions de comparaison
- compétition sociale = renverser les positions des deux groupes sur les dimensions
de comparaison

5 compétences sociales

APPARTENIR
Motivations cognitives Motivations affectives
Comprendre Contrôler Se valoriser Faire confiance