Vous êtes sur la page 1sur 5

BCPST 2 CR_TP 17 p 1 / 5

ÉTUDE DE FILTRES ACTIFS

Voir le compte-rendu à la suite du texte du TP

I] BUT DE LA MANIPULATION
Les filtres sont des quadripôles pour lesquels la réponse, plus précisément la tension
de sortie pour ceux que nous étudierons, varie en fonction de la fréquence f de la
tension d’entrée, à entrée constante.
Nous étudierons des filtres dits « actifs », car incluant des amplificateurs
opérationnels.

II] TRAVAIL COMMUN


Pour chacun des trois filtres étudiés, on fera une étude théorique de la fonction de transfert,
l’amplificateur opérationnel étant supposé idéal et fonctionnant en régime linéaire. On
déterminera par le calcul le gain maximal, les fréquences de coupure, et bien sûr la nature du
filtre.
Ensuite on fera une série de mesures des tensions d’entrée et de sortie, en alternatif sinusoïdal
(sauf indication contraire), ainsi que du déphasage de la tension de sortie par rapport à la
tension d’entrée, pour des fréquences allant de 20 à 5000 Hz. On tracera graphiquement le
gain du quadripôle sur du papier semi-logarithmique. On choisira les fréquences pour avoir
une bonne répartition des points de mesure sur la courbe.
On utilisera l’oscilloscope, d’un part pour s’assurer à tout moment que l’amplificateur
opérationnel fonctionne bien en régime linéaire, et d’autre part pour faire les mesures des
tensions, tout au moins à « haute fréquence » : en effet les multimètres numériques ne
donnent correctement la tension efficace que pour des basses fréquences (jusqu’à environ
1000 Hz). Au-delà il est impératif de faire les mesures avec l’oscilloscope.

RAPPEL : ne pas oublier d’alimenter correctement les amplificateurs opérationnels, et de


mettre en route et arrêter les circuits dans le bon ordre.

III] FILTRES PASSE-BAS


III-1) Filtre du premier ordre
Réaliser et étudier le filtre suivant :

On prendra R1 = R2 = R = 1 kΩ
C = 220 nF
• Mesurer la fréquence de coupure
de ce filtre.
• Que vaut la phase du quadripôle
pour des fréquences très faibles
puis très grandes devant la
fréquence de coupure.
• Pour f = 5000 Hz, observer la
réponse du quadripôle à des
signaux rectangulaires. Même
chose à f = 100 Hz.
Conclusions ?

LC24112003 TP_17_CR.DOC
BCPST 2 CR_TP 17 p 2 / 5

III-2) Filtre du second ordre

On prendra R = 33 kΩ
C = 10 nF
et 2C = 20 nF ou 22 nF

• Mesurer la fréquence de coupure de ce filtre.


• Que vaut la phase du quadripôle pour des fréquences très faibles puis très grandes devant
la fréquence de coupure.
• Pour f = 5000 Hz, observer la réponse du quadripôle à des signaux rectangulaires. Même
chose à f = 100 Hz. Conclusions ?
• Comparer les pentes des deux courbes de gain de ces deux filtres passe-bas. Conclusions ?

IV] FILTRE PASSE-BANDE


Réaliser le montage suivant, avec R = 100 kΩ et C = 2,2 nF

Tracer la courbe de gain en fonction de la fréquence. Déterminer les fréquences de coupure et


la bande passante. Comparer aux résultats théoriques.

V] MATÉRIEL

Oscilloscope (à mémoire) Multimètre numérique


Plaquettes « AO » Alimentation AO ± 15 V
Fils de connexion plaquettes Générateur BF
Fils ordinaires
Résistances pour plaquettes : 1kΩ x 3 ; 33 kΩ x 2 ; 100 kΩ x 3
Condensateurs pour plaquettes : 220 nF ; 10 nF ; 22 nF ; 2,2 nF x 2

LC24112003 TP_17_CR.DOC
BCPST 2 CR_TP 17 p 3 / 5

COMPTE RENDU TP "ÉTUDE DE FILTRES ACTIFS"

FILTRE PASSE-BAS DU PREMIER ORDRE

L’entrée inverseuse de l’AO est masse


virtuelle, son potentiel est nul.
Appliquons lui le théorème de Millman :
Ve 1
+ ( + jC ω).Vs = 0
R1 R
Vs 1
H= =−
soit Ve 1 
R 1 . + jC ω
R 
• Pulsation de coupure
1 ω 1
ω0 = f= 0 =
RC 2π 2πRC
AN : R = 1kΩ C = 220 nF
ω 0 = 4545 rad/s f0 = 723,5 Hz

FILTRE PASSE-BAS DU SECOND ORDRE

AO idéal donc VA = VA’


D’autre part VA’ = VA = Vs
VB
Théorème de Millman en A VA = Vs = R soit
1
+ jCω
R
VB = Vs .(1 + jRC ω)
Ve Vs
+ 2 jC ω.Vs +
Théorème de Millman en B VB = R R
2
+ 2 jC ω
R
En égalant les deux expressions de VB :
Ve  1 1 
+  2 jC ω+ .Vs = 2.Vs .(1 + jRC ω). + jC ω
R  R  R 

LC24112003 TP_17_CR.DOC
BCPST 2 CR_TP 17 p 4 / 5

1
soit H =
1 + 2 jRC ω− 2( RC ω) 2
Pulsation de coupure
1
Posons x = RCω pour alléger l’écriture H=
1 − 2 x 2 + 2 jx
G=
1 G MAX
Gain pulsation de coupure pour x tel que G = soit x tel
(1 − 2 x ) + 4.x
2 2 2
2
que
1
(GMAX étant égal à 1) (1 − 2 x 2 ) 2 + 4.x 2 = 2 ou 1 + 4.x4 = 2 soit x0 =
2
1 1
Finalement ω0 = et f0 =
2RC 2π 2RC
A .N. R = 33 kΩ C = 10 nF ω 0 = 2142 rad/s f0 = 341 Hz

FILTRE PASSE BANDE

Ve
+ jC ω.Vs
1 R
Théorème de Millman en A VA =
2 1
+ jC ω
R
Théorème de Millman en B, en tenant compte du fait que B est masse virtuelle
Vs Vs
+ jC ω.VA = 0 ou VA = −
R jRC ω
1 + jRC ω
En égalant les deux expressions de VA : Ve + jRC ω.Vs = −2.Vs .
jRC ω
− jRC ω
soit H =
2 − ( RC ω) 2 + 2 jRC ω
• Gain :
− jx G=
x
=
x
Posons encore x = RCω H=
2 − ( x ) 2 + 2 jx (2 − x ) + 4.x
2 2 2
4 +x4
• Gain maximal
dG 4 −x4
Calculons la dérivée du gain par rapport à x = qui s’annule pour x m = 2
dx (4 + x 4 ) 3 / 2

LC24112003 TP_17_CR.DOC
BCPST 2 CR_TP 17 p 5 / 5

1
Et la valeur du gain maximal est G MAX = G ( x m ) =
2
• Pulsations de coupure
xC 1
XC telles que = ou x4 – 8.x2 + 4 = 0 dont les racines sont
4 + x C 2. 2
4

x C2 = 4 ± 12 toutes deux positives d’où les deux pulsations de coupure (positives)


0,732 0,732
x C1 = 4 − 12 = 4 − 2 3 = 0,732 ω1 = f1 =
RC 2πRC
2,732 2,732
x C 2 = 4 + 12 = 4 + 2 3 =2,732 ω2 = f2 =
RC 2πRC
Bande passante
2
∆ω =
RC
1
∆f =
πRC
A.N. R = 100 k C 2,2 nF
ω 1 = 3327 rad/s f1 = 529 Hz ∆ ω = 9090 rad/s
ω 2 = 12418 rad/s f2 = 1976 Hz ∆ f = 1447 Hz

LC24112003 TP_17_CR.DOC