Vous êtes sur la page 1sur 14

LYCÉE ST GATIEN MODULE TECHNIQUE

LA VDI Système :
BTS Un câblage structuré Voix Données Images

ÉLECTROTECHNIQUE

L'habitat résidentiel intègre de plus en plus, dans son infrastructure, les réseaux de communication (téléphone, Internet,
multimédia), au même titre que le réseau électrique. Le terme VDI (Voix, Données, Images) est souvent utilisé pour
qualifier ces réseaux de communication
La norme NF C 15-100 et le guide UTE C 90-483 préconisent une infrastructure universelle de communication pour
toutes les applications (téléphone, télévision et données) de façon à satisfaire avec une disponibilité des services en
plusieurs points du logement:
 la communication avec le monde extérieur
 la communication à l’intérieur de l’habitat

1. Les différents types de signaux


1.1. Les familles de signaux
 Les signaux analogiques (exemple : le son), varient de façon continue dans le temps.

 Les signaux binaires ou numériques (exemple : les données informatiques), de type


0 ou 1 (tout ou rien), servent à transporter l’information entre machines équipées de
processeurs capables de décrypter ces signaux.

 Les signaux modulés (exemples : l’image hertzienne, système à courant porteur)


utilisent des systèmes de modulation/démodulation pour mélanger/séparer le signal
porteur du signal transporté.

1.2. Notion de débit binaire


Théorème de Nyquist-Shannon : fréquence d’échantillonnage (nombre d’échantillons pris par seconde) au moins deux
fois supérieure à la plus haute fréquence du signal analogique.
Autrement dit, la bande passante sera de B < f/2 pour un signal transmis à la fréquence f.

Quelques exemples :
 8 KHz : téléphone  bande passante entre 300Hz et 3500 Hz
 32 KHz : radio FM  bande passante de 16 kHz
 44.1 KHz : 'audio professionnelle et les CD  bande passante de 22 kHz
 48 KHz : enregistreurs numériques (DAT, MiniDisc…).  bande passante de 24 kHz.

En pratique, le débit binaire est réduit en raison du ‘’bruit’’ apporté par le support de transmission.

2. Topologies de réseaux
Il existe trois principales topologies de réseaux :
 le BUS (ex : Ethernet 10 base 5)
 L’anneau (ex : Token Ring)
 L’Étoile (ex : Ethernet 10 base T)

1 / 14
3. Architecture Ethernet

4. Hub, Switch et notion d’adresse IP (Internet Protocol)


4.1. Différence entre un hub et un switch
Si plusieurs ordinateurs sont amenés à ‘communiquer ensemble’ (cela s’appelle un réseau informatique), il est nécessaire
d’introduire des équipements entre ces ordinateurs

 Un Hub (répétiteur) ne fait qu'amplifier le signal pour le


retransmettre sur tous ses ports. Il est utilisé en Ethernet
base 10 et base 100.
Le réel problème de ce type de concentrateur, c'est
justement le renvoi des données vers tous les équipements.
Dès que le nombre d'ordinateurs connectés augmente, le
taux de collision augmente en proportion, réduisant la
vitesse effective du réseau.

 Un Switch (commutateur) décode l'entête de trame pour ne


l'envoyer que vers le port Ethernet associé, ce qui réduit le
trafic sur l'ensemble du câblage réseau par rapport à un
HUB .

4.2. Format d'une adresse IP


Une adresse IP est un nombre codé sur 4 octets. Par habitude, cette adresse est représentée sous la forme décimale
pointée w.x.y.z où w,x,y,z sont quatre chiffres décimaux allant de 0 à 255. Cette adresse peut être vue de 2 façons
différentes:
 La machine d'adresse w.x.y.z .
 La machine d'adresse z du réseau w.x.y.0
 La machine d'adresse y.z du réseau w.x.0.0
 La machine d'adresse x.y.z du réseau w.0.0.0

Ces différentes façons de lire une adresse IP permettent d'optimiser la façon de calculer les routes (routing, ou routage
???). La décomposition d'une adresse IP en adresse de réseau plus une adresse de machine sur un réseau ne se fait pas au
hasard.

4.3. Les différentes classes d'adresses.


Pour voir si l'adresse du réseau d'une machine est codée sur 1,2 ou 3 octets, il suffit de regarder la valeur du premier. La
valeur de l'octet x permet également de distinguer la classe du réseau.
Classe Valeur de w Lg Adresse Réseau Nb de réseaux nb max de machines
A 0 à 127 1 octet 127 16777216
B 128 à 191 2 octets 16384 65536
C 192 à 223 3 octets 2097152 255

2 / 14
5. La VDI selon la norme NF C 15-100 et le guide UTE C 90-483
5.1. Grades
Le guide UTE C 90-483 définit quatre grades de performances de l’installation en fonction des services supportés:

 Grade 1 : infrastructure télécom “haut débit” 100 MHz + infrastructure coaxiale pour la télévision
• applications à 100 Mhz pour une longueur de 60 m
• structure en étoile à 4 paires torsadées
• câblage coaxial pour la télévision UHF/VHF

 Grade 2 : infrastructure télécom et réseau informatique 250 Mhz + infrastructure coaxiale pour la télévision
• applications à 250 Mhz pour une longueur de 60 m
• structure en étoile à 4 paires torsadées écranté
• câblage coaxial pour la télévision UHF/VHF

 Grade 3 et Grade 3S : infrastructure unique 900 MHz (permet la télévision non satellite)
• applications à 900 Mhz pour une longueur de 60 m
• structure en étoile câble à 4 paires torsadées et écrantées
• Evolution de la norme vers le grade 3S

 Grade 4 : infrastructure fibre optique plastique ou en silice


• structure en étoile
• câble à 2 fibres optiques en plastique ou en silice
• téléphonie sur IP uniquement

5.2. Catégories et Classes


La catégorie se rapporte individuellement aux câbles et aux connecteurs et définit principalement par la bande passante
Les classes caractérisent un lien composés de différents composants (prises, câbles, …). Elle est liée à la catégorie.

Rq : pour les réseaux domestiques informatiques + télévision, la catégorie 5e est suffisante. Toutefois, le choix de la
catégorie 6 est justifié par la très faible différence de coût avec la 5e et par l’assurance de passer proprement le signal TV
grâce aux noyaux connecteurs blindés.

3 / 14
6. Les composants de câblage en VDI
6.1. Descriptif

6.2. Le tableau de communication (TC)


Aussi appelé BRU (Boîtier de Raccordement Usager), il est placé dans la GTL :

Aspects techniques :
• dimensions minimales 250x225x70 mm
• au moins une barrette de terre
La liaison fonctionnelle entre les barrettes de terre du tableau de répartition et
le tableau de communication doit être aussi courte que possible (de préférence
inférieure à 50 cm) et de section 6 mm² minimum.
• au moins un rail (préconisations de la norme NF C 15-100 - partie 7-771)

Un Dispositif de Terminaison Intérieur (DTI) ou équivalent matérialise la limite de


responsabilité entre le réseau de l’opérateur et les installations internes des
utilisateurs.
Il intègre également un répartiteur permettant d’affecter par brassage, les
ressources aux différentes prises de communication du logement.

Exemple de tableau de communication

4 / 14
7. Utiliser le bon type de câblage et connecteur associé
7.1. Le câble à paires torsadées et la prise RJ45
7.1.1. Appellations, grades et catégories
Appellations Unshielded Twisted Foiled Twisted Pairs Shielded Foiled Shielded Shielded
du câble Pairs (UTP) (FTP) Twisted Pairs (SFTP) Twisted Pairs (SSTP)
EN 50441-1 EN 50441-2 EN 50441-3
Descriptif câble de paires câble de paires torsadées câble de paires câble de paires
torsadées non blindées entourées dans leur torsadées blindées dans torsadées blindées
ensemble par un écran leur ensemble paire par paire
d ’aluminium

Utilisation utilisé pour la défini comme standard réservés aux locaux à forte perturbation CEM
téléphonie de petites européen par Bruxelles
installations
Possibilité Grade 1 Grade 2 Grade 3

La catégorie définit la bande passante:


• cat 5 100MHz
• cat 5e 125MHz
• cat 6 250MHz
• cat 6a 500MHz
• cat 7 600MHz

7.1.2. Les règles de câblage


Le câblage entre le tableau de communication et les différentes prises desservant les pièces du logement est réalisé selon
une topologie en étoile : chaque prise est câblée individuellement jusqu'au coffret de communication
Les câbles de communication seront de préférence installés dans des conduits ou des goulottes
(guides UTE C 90-483 et UTE C 15-900)

Pour les câbles de catégorie 5e et 6 :


• lien permanent : L1 < 90m
• cordons : L2+L3 < 10m
• canal : L1+L2+L3 < 100m

La compatibilité électromagnétique (CEM) implique une séparation des câbles « courant fort » et « courant faible »
• La distance minimale de séparation est :
o 5 cm en circulation horizontale
o 30 cm en circulation verticale
• Les croisements de ces câbles doivent se faire à 90°

Détorsadage d'un câble

5 / 14
7.2. Le connecteur RJ45 (EN60603-7-x)
7.2.1. Choix du connecteur en fonction du type de service souhaité
Composant normalisé : connecteurs et prises à 8 contacts de la série EN 60603-7-X (RJ 45)

Il est impératif de choisir le connecteur adapté au type de service souhaité


• Grade 1 : EN 60603-7-2 ou EN 60603-7-3
• Grade 2 : EN 60603-7-5
• Grade 3 : EN 60603-7-7

7.2.2. Normes de câblage EIA 568


Il existe 2 normes de câblage EIA 568 A et EIA 568 B (utilisée principalement en Europe)

• Le câblage du réseau Ethernet concerne les paires 1-2 et 3-6. Leurs couleurs sont inversées selon la norme utilisée.
• La paire 4-5 concerne le téléphone
• La paire 7-8 concerne la télévision

Rq : Il est conseillé de ne plus utiliser de conjoncteur téléphonique en T, ni de câble PTT 278

7.3. Le câblage coaxial


Il est utilisé pour:
• la télévision VHF-UHF (grade 1 et 2)
• la télévision satellite (grades 1, 2, 3 et 4)

Composants normalisés
ou 9.52
connecteurs coaxiaux de type F

7.4. La fibre optique


Encore peu utilisée dans le domaine résidentiel, son emploi est impératif en grade 4

• Avantages
o Affaiblissement très faible
o Bande passante importante
o Insensible aux rayonnements électromagnétiques
• Inconvénient
o Mise en oeuvre plus contraignante et plus onéreuse

Composant normalisé : fibre optique IEC 60794

6 / 14
8. Le brassage
8.1. Principe de fonctionnement
Il permet de distribuer les ressources vers les différentes prises de l'installation

7 / 14
Equipement Couleur Bornes RJ45
Télévision, audiovisuel ROUGE 7-8 / 4-5
Téléphonie, ADSL IVOIRE 4-5 / 7-8
Internet, Ethernet BLEU 1-2 / 3-6
Sonorisation Hi-Fi NOIR 1-2 / 3-6 / 4-5 / 7-8
Portier audio, vidéo JAUNE 4-5 / 7-8
Automatismes, télécommandes, alarmes VERT 1-2 / 3-6
Code des couleurs des cordons de brassage RJ45

8 / 14
8.2. Exemples de brassage

9 / 14
9. Ce que nous impose la norme et quelles sont les recommandations
9.1. Équipement minimal imposé par la norme NF C 15-100 :
• 1 prise de communication par pièce
• 2 prises pour l’ensemble du logement
Chaque prise doit être desservie par une canalisation provenant du tableau de communication de la GTL
• Pour la télévision (coaxial), la norme impose:
o 2 prises pour une surface jusqu’à 100 m²
o 3 prises pour une surface supérieure à 100 m²

Équipement préconisé par le guide UTE C 90-483:


• 3 prises de communication pour : cuisine, chambre, séjour, bureau, salon, bibliothèque, salle de jeux
• 1 prise de communication pour : salle de bains, toilettes, garage, couloirs, dépendances
• 1 prise de communication par cloison pleine
• une distance entre deux prises inférieure à 5 m

9.2. Appareillage de test


Ces appareils mesurent :
• l'affaiblissement (ou atténuation) du câblage qui correspond à une diminution de
l'amplitude du signal.
Cette valeur (exprimé en dB) doit être la plus faible possible
• l'affaiblissement paradiaphonique (NEXT) qui caractérise un couplage parasite entre 2
paires.
Cette valeur (exprimé en dB) doit être la plus élevée possible
• l'affaiblissement paradiaphonique paradiaphonique (ACR), calcul qui correspond à la
différence entre le NEXT et l'atténuation : cette valeur (exprimé en dB) doit être la plus
élevée possible
• …

10 / 14
10. Mise en pratique
10.1. Les deux schémas typiques
La plupart des constructeurs proposent deux types d’implantation pour une habitation :

11 / 14
10.2. Résolution de configuration par brassage

Dans l’armoire de communication, des cordons de brassage affectent les lignes selon leurs usages.
Si on décide de changer la place des applications, il suffit alors de réaliser le brassage en fonction des repères des prises
dans le tableau de communication.
Il n’est donc pas nécessaire de modifier l’installation, les coûts opérationnels sont nuls.

12 / 14
10.3. Choix du coffret (exemple)
Certains logiciels, comme l’aide à l’étude de Legrand, permettent de quantifier rapidement les besoins en matériels, et de
choisir les dimensions du coffret d’équipement en conséquent.

Exemple :

13 / 14
Exemples de propositions commerciales appliquées au domaine habitat

14 / 14

Vous aimerez peut-être aussi