Vous êtes sur la page 1sur 6

UTILISATION DE 690 V COMME BASSE TENSION POUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION

INDUSTRIELS AFIN DE REDUIRE LES COÛTS D’INVESTISSEMENT ET AMELIORER LE


RENDEMENT DU RESEAU

P.F.Lionetto, R.Brambilla P.Vezzani E.Picatoste

FWI-Foster Wheeler Italiana Tecnimont Iberdrola


Milan - Italy Milan - Italy Madrid - Spain

RESUME

La tension la plus couramment utilisée dans les


installations industrielles européennes pour alimenter le
réseau de distribution Basse Tension (BT) est 400 V. Ce
niveau de tension est largement employé du fait qu’il
s’agit aussi du voltage de distribution du réseau
domestique, ce qui en rend les équipements, composants
et autres appareillages facilement disponibles sur le
marché.
Cependant, l’adoption d’un niveau de tension supérieur
(i.e. 690 V) offrirait un certain nombre d’avantages
rendant ce choix pratique et attractif ; le principal
avantage étant des économies d’investissement et une
amélioration globale du rendement du réseau.
Dans le but de vérifier les points listés ci-dessus, une
étude détaillée a été soigneusement accomplie durant
l’avant-projet du réseau de distribution d’une nouvelle
centrale à Cycle Combiné à Gazéification Intégrée
(IGCC), se caractérisant notamment par une
consommation interne de 180 MW dont 40% dédiés à la
seule alimentation de moteurs BT.
Le but de cette étude était de vérifier la réalité de
l’intérêt de substituer une tension de 690 V à
l’habituelle 400 V.
De nombreux facteurs sont à prendre en compte dans la
comparaison des deux alternatives ; en particulier les
aspects suivants :
• Taille et coût des moteurs à induction;
• Courants de charge et puovoir de coupure et de
fermeture maximaux des appareillages de
disjonction disponibles sur le marché;
• Baisse de tension des câbles;
• Section des câbles
• Dimensionnement et nombre de transformateurs
d’alimentation
• Pertes de puissance totales

L’article donne une vue génerale de l’approche utilisée


dans l’étude et presente une serie d’examples
concernant l’ensemble IGCC.
Un certain nombre de tableaux, pour chacun des
facteurs analisés, rendent aisée la comparaison des deux
solutions et facile l’étude des résultats.
L’étude permet d’identifier la taille et le nombre des
moteurs comme facteurs clé qui portent a remplacer le
niveau de tension 400V avec 690V, de manière à établir
le critère géneral à utiliser pour toute installation
specifique.
UTILISATION DE 690 V COMME BASSE TENSION POUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION
INDUSTRIELS AFIN DE REDUIRE LES COÛTS D’INVESTISSEMENT ET AMELIORER LE
RENDEMENT DU RESEAU

P.F.Lionetto, R.Brambilla P.Vezzani E.Picatoste

FWI-Foster Wheeler Italiana Tecnimont Iberdrola


Milan - Italy Milan - Italy Madrid - Spain

INTRODUCTION marché. Ces résultats permettent de définir certaines


règles générales utiles pour les installations de tout type.
La tension la plus couramment utilisée dans les
installations industrielles européennes pour alimenter le DESCRIPTION DE L’IGCC
réseau de distribution Basse Tension (BT) est 400 V. Ce
niveau de tension est largement employé du fait qu’il L’installation considérée dans cette étude est une IGCC
s’agit aussi du voltage de distribution du réseau de puissance 980 MW composée d’une part d’un cycle
domestique, ce qui en rend les équipements, composants combiné de deux turbines à gaz et d’une turbine à
et autres appareillages facilement disponibles sur le vapeur et d’autre part des unités propres au traitement et
marché. à la gazéification de résidus pétroliers lourds.
Le niveau de tension 400 V est habituellement associé Le procés chimique est basé sur l’oxidation du charbon
dans les unités industrielles au niveau 6000 V pour avec oxygène pur et vapeur HP, ceci produisant syngas
alimenter les consommateurs à Moyenne Tension (MT), riche en H2. L’oxygèene est obtenu en distillant l’air au
typiquement des moteurs. L’utilisation de ces deux moyen du système cryogènique installé dans l’IGCC.
niveaux de tension permet d’installer des équipements Le syngas sortant des gasificateurs est traité pour être
et machineries éprouvés et standardisés susceptibles porté aux turbines à gas du cycle combiné. Les
d’être fournis par un grand nombre d’équipementiers. auxiliaires de l’ensemble de l’installation requièrent
Cependant, l’adoption d’un niveau de tension supérieur environ 180 MW. La majeure partie (130 MW) alimente
(i.e. 690 V) offrirait un certain nombre d’avantages l’unité de séparation d’air, composée de deux trains
rendant ce choix pratique et attractif ; le principal chacun formé de trois gros moteurs (compresseur d’air,
avantage étant des économies d’investissement et une 30 MW, compresseur d’azote, 25 MW ; Compresseur
amélioration globale du rendement du réseau. d’oxygène, 10 MW).
Les consommateurs restants sont à répartir entre l’îlot
De nombreux facteurs sont à prendre en compte dans la de gazéification, le cycle combiné et les auxiliaires et
comparaison des deux alternatives ; en particulier les utilités communs à l’ensemble du bloc IGCC. Le
aspects suivants : tableau ci-dessous récapitule ces consommateurs par
• Taille et coût des moteurs à induction taille des moteurs à induction.
• Courants de charge et défauts de service maximaux
des appareillages de commutation disponibles sur le Taille 5.5 11 30 45 90 160 200 250
moteur
marché [kW]
• Pertes de charge des câbles en fonctionnement Nombre 63 38 30 16 24 10 2 8
normal et au démarrage moteurs
• Section des câbles Taille 350 500 630 800 1200 1400 1800 2200
moteur
• Dimensionnement et nombre de transformateurs [kW]
d’alimentation Nombre 9 13 2 4 2 3 2 4
• Pertes de puissance totales moteurs

Tous les points listés ci-dessus ont été soigneusement Tableau n°1 – taille et nombre des moteurs prévus dans
étudiés durant l’avant-projet du réseau de distribution l’IGCC étudiée
d’une nouvelle centrale à Cycle Combiné à
Gazéification Intégrée (IGCC), se caractérisant ANALYSE GENERALE DES FACTEURS CLES
notamment par une consommation interne de 180 MW
dont 40% dédiés à la seule alimentation de moteurs BT. Moteurs à induction
Le but de cette étude était de vérifier la réalité de
l’intérêt de substituer une tension de 690 V à Un des facteurs clés entrant dans la comparaison des
l’habituelle 400 V, en tenant compte aussi d’une réseaux 400 V et 690 V est le coût des moteurs à
possible moindre disponibilité des équipement sur le induction.
Sur le marché européen, les moteurs 690 V de taille Câbles
0,18 kW à 1000 kW sont disponibles en packages
complets fermés et ventilés et jusqu’à 630 kW avec les Les câbles BT dimensionnés pour 0,6 / 1 kV peuvent
protections pour zones dangereuses type Eex-d, Ex-e ou être utilisés aussi bien pour le 400 V que le 690 V sans
Ex-n (Ex-p pour les tailles supérieures). affecter la résistance d’isolement. A puissance égale,
La pratique habituelle est d’alimenter en 400 V les l’alimentation des moteurs en 690 V requérant l’usage
moteurs en deçà de 160-200 kW et en 6000 V au-delà. d’un courant plus faible (limite 400 V pour 200kW), il
A parité de puissance, le coût d’un moteur 690 V est en est donc possible de réduire la section des câbles et les
général du même ordre que celui d’un 400 V. Le coût pertes de charge associées sans variation des baisses de
d’un moteur MT (i.e. 3,6 ou 6,0 kV) est en revanche tension. Comme solution alternative en cas
double ou triple de celui d’un moteur BT. On déduit d’alimentation de moteurs plus éloignés, conserver la
donc qu’alimenter en 690 V une partie des moteurs même section de câble permet d’opérer avec les mêmes
habituellement alimentés en MT peut permettre une baisses de tension.
économie d’investissement substantielle. Il convient La réduction de la section des câbles s’applique à partir
donc de déterminer la taille maximale du moteur de moteurs de puissance supérieure à 5,5 kW, puisque
pouvant être alimenté en 690 V. dans le cas des plus petits moteurs, le dimensionnement
des câbles est basé, pour le 400 V comme pour le 690
Tableaux de distribution et dispositifs de disjonction V, sur le principe du energie passante.
L’utilisation de 690 V au lieu 6000 V pour les moteurs
Les tableaux BT sont généralement dimensionnés d’un de puissance supérieure à 200 kW engendre
point de vue de résistance diélectrique pour les voltages l’augmentation de la section des câbles. Les coûts
allant jusqu’à 690 V. De fait, les tableaux BT de d’investissement et de fonctionnement sont donc plus
conception standard sont donc compatibles aussi bien élevés, ceci dû en particulier au fait que le matériel de
avec le 690 V qu’avec le 400 V. conduction contribue plus lourdement que celui
En revanche, le pouvoir di coupure et le pouvoir de d’isolement au coût global du câble.
fermeture des disjoncteurs, des départs moteur et de tout
dispositif de disjonction sont fortement dégrevés en Taille maximale des moteurs alimentés en 690 V
fonction de l’augmentation de la tension de
fonctionnement. Le critère à utiliser pour déterminer la puissance
Cette réduction de pouvoir est en général de 65-70% du maximale des moteurs à alimenter en 690 V est celui du
pouvoir de fermeture et de coupure d’un 400 V dans le maintien de la baisse de tension au démarrage et au
cas des disjoncteurs de type boitier moulé, et de 15-25% régime stabilisé. Pour le calcul, il convient de considérer
dans le cas des disjoncteurs. aussi l’impédance équivalente des transformateurs
En outre, pour le 690 V, les constructeurs certifient les d’alimentation.
protections des moteurs (i.e. fusibles contacts, Les calculs (tableau n°2, ci-dessous) considèrent un
disjoncteurs et limiteurs) pour seulement 50 kA et pour câble de référence de 200 mètres et un courant de
des moteurs ne dépassant pas 350 kW. Des disjoncteurs démarrage de 6,5 fois le courant nominal.
de pouvoir de coupure supérieure pourraient être La baisse de tension considerée au démarrage des plus
utilisés, mais ils sont disponibles pour des départs gros moteurs est de de 10%, avec una baisse de tension
moteur au-dessus de 300 kW. aux bornes du moteur pas inferieure au 80% de la
Par conséquent, utiliser le 690 V revient à limiter le tension nominale.
courrant de court circuit à 50 kA. Une limitation de ce Ce tableau démontre que la puissance maximale des
type n’existe pas dans le cas des moteurs 400 V, bien moteurs à alimenter en 690 V se situe entre 630 et 800
que dépasser les 50 kA soit déconseillé selon les bonnes kW. Les moteurs de puissance supérieure seront
pratiques de l’ingénierie. alimentés en 6000 V.

En ce qui concerne les départs moteur, différentes Poste Tension


solutions sont envisageables. Des combinaisons de 400V 690V
disjoncteurs de type boitier moulé et contacteurs sont kW 200 200 630 800
disponibles jusqu’à 315 kW et 335 kW pour des cable 2(3x185) 3x240 3(3x240) 4(3x240)
tensions de respectivement 400 V et 690 V. Dans le ∆V moteur [%] 13.9 10.4 14.5 18.2
dernier cas, le disjoncteur doit être de type limiteur de ∆V barre [%] 5.3 3.7 8.56 10
courant, ce qui engendre un surcoût d’environ 20%.
Tableau n°2 – Baisse de tension au démarrage des moteurs
Une combinaison de fusibles-contacteurs représente une
solution plus économique que la précédente (surcoût
Transformateurs BT
inférieur de 20% à 40% selon la puissance) tout en
offrant une protection de court-circuit au plus haut
Substituer 690 V aux 400 V standards offre la
niveau de fiabilité.
possibilité d’élever la puissance nominale des
Dans le cas de moteurs de puissance supérieure à 355
transformateurs. La valeur maximale demeure
kW alimentés en 690 V, il convient d’utiliser des
néanmoins liée au pouvoir de coupure et pouvoir de
disjoncteurs motorisés.
fermeture et dispositifs de disjonction des tableaux de Taille 400 V 6000 V 690 V
Moteu Type de Coût Type de Coût Type de Coût
distribution, ainsi qu’aux départs moteurs. Considérant r[kW] cable [M @ cable [M @ cable [M @
la valeur de 50 kA comme valeur limite, contribution du 5.5 3x4 0.0016 - - 3x4 0.0016
moteur inclue, le dimensionnement des transformateurs 11 3x6 0.0023 - - 3x4 0.0022
30 3x25 0.0043 - - 3x10 0.0037
BT ne devra pas dépasser 3-3,5 MVA avec une 45 3x35 0.0059 - - 3x16 0.0052
impédance de court-circuit non inferieure à 6-7%. 90 3x120 0.102 - - 3x70 0.0092
En consequence, compte tenu qu’un grand nombre de 160 2(3x120) 0.0195 - - 3x150 0.0171
200 2(3x185) 0.0231 - - 3x240 0.0200
moteurs habituellement alimenté en 6000 V le sera en 250 - - 3x25 0.0509 2(3x120) 0.0230
690 V, le nombre de transformateurs BT augmentera 350 (*) - - 3x25 0.0569 2(3x150) 0.0333
donc par rapport au nombre requis en 400 V. Si 500 (*) - - 3x25 0.0591 2(3x240) 0.0390
630 (*) - - 3x35 0.0657 3(3x240) 0.0453
l’architecture de l’ensemble du réseau prévoit 800 (*) - - 3x70 0.079 4(3x240) 0.0619
l’alimentation du réseau BT à partir du réseau 6000 V,
les transformateurs BT supplémentaires représenteront Tableau N° 3 – Coût global d’investissement de chaque depart moteur
une augmentation du coût d’investissement et également (combination de fusible & contacteur. (*) disjoncteur - 690V.
une augmentation des pertes de charge sans permettre
Taille Total Coût Coût Coût
de réduire la puissance nominale du transformateur MV. Moteur moteurs 400 V 6000 V 690 V
Il est donc préférable, lorsque c’est possible, [kW] [M @ [M @ [M @
d’alimenter directement le réseau BT 690 V à partir du 5.5 63 0.100 - 0.100
réseau primaire MT (i.e. 15 kV ou 33 kV). 11 38 0.0864 - 0.0836
30 30 0.1291 - 0.1127
45 16 0.0947 - 0.0831
CRITERES CLES APPLIQUES A 90 24 0.2452 - 0.219
L’INSTALLATION IGCC 160 10 0.1949 - 0.1712
200 2 0.0461 - 0.040
Les thèmes développés dans les paragraphes précédents 250 8 - 0.4076 0.1840
peuvent être considérés comme des règles générales 350 9 - 0.512 0.300
500 13 - 0.768 0.510
applicables à l’ensemble des installations industrielles, 630 2 - 0.132 0.091
lorsqu’il est nécessaire de comparer d’un point de vue 800 4 - 0.316 0.2479
économique les deux alternatives i.e. 400 V et 690 V.
Cette même démarche appliquée à l’IGCC est résumée Tableau N° 4 – Coût global d’investissement du depart moteur jusqu’a
ci-dessous. 800 kW du reseau complet
Pour effectuer la comparaison économique des deux
alternatives, deux facteurs essentiels doivent être
évalués : les coûts d’investissement et les coûts de la Coût des transformateurs et des tableaux de
dissipation des câbles, lignes et transformateurs. distribution
L’évaluation des coûts d’investissement doit inclure:
• Depart moteurs, chacun incluant: moteur, câbles, Attendu que toutes les unités composant l’IGCC sont
cellule départ moteur et protections ; alimentées par un tableau de distribution à 33 kV
• Transformateurs BT et câbles d’alimentation ; (circuit de distribution primaire), deux configurations
• Tableaux de distribution BT composés chacun de différentes doivent être considérées selon la tension i.e.
deux cellules arrivé et d’une cellule couplage. 400 V ou 690 V. Dans le cas 400 V, il est nécessaire
d’ajouter un deuxième système de distribution MT
Coût des départs moteurs (6000 V) pour alimenter les moteurs de puissance
supérieure à 200 kW. Un tel système est inutile dans le
Les coûts des départs moteurs de 400 V, 690 V et cas 690 V.
6000V sont répertoriés par taille de moteur dans le 33 kV
tableau n°3. La combinaison des fusibles et contacteurs
a été prise en compte pour les moteurs 400V et 6000V
(moteurs jusqu’a 1200kW). Le même arrangement a été 2 MVA 4.5 MVA 2 MVA
considéré pour les moteurs 690V jusqu’à 250kW. Pour
les puissances supérieures, il a été considéré un
6 kV
disjoncteur.
Le tableau n°3 montre que le coût des départs moteurs à 400 V
690V est de 20% à 60% plus economique que le
correspondant départ à 6000V.
En considerant en premier lieu l’ensemble des moteurs Fig.1 Schéma unifilaire de chaque unité de procè en considerant les
de taille jusqu’à 800kW (i.e. les moteur de taille tensions de distribution 6kV et 400V.
majeure povant être alimentés en 690V), le coût global
de l’installation est montré dans le tableau n°4. Afin de comparer les deux configurations, il est
nécessaire d’identifier le nombre de transformateurs BT
et MT requis pour alimenter l’ensemble de l’installation.
Dans le cas de l’IGCC, chaque unité procédé est • Sortie BT (MT) du transformateur, barre (câble), 30
alimentée par un nœud de charge spécifique. Ces nœuds mètres de long ;
de charge sont ensuite raccordés au système sélectif
secondaire pour des raisons de fiabilité. Enfin, dans le Arrivée transformateur 33kV, type câble, 300 mètres de
but de réduire les pertes de transformation, le réseau BT long, et disjoncteur 33 kV en cellule.
est directement alimenté à partir du système primaire a
33 kV. Le tableau n°5 présente en outre les coûts des tableaux
33 kV BT et MT, chacun composé de deux cellules pour
disjoncteurs arrivée et d’une cellule pou disjoncteur de
couplage.
3.15 MVA 3.15 MVA
Coût des pertes du réseau de distribution

6 kV Les pertes par dissipation des câbles et des


transformateurs doivent être estimées pour les deux
690 V
configurations. Elles peuvent être amorties sur la base
690 V
d’une période de cinq ans, 7000 heures d’opération par
an, un taux d’intérêt de 7% et un coût du kWh d’environ
0,0363 Euro. De cette manière, le coût des pertes du
Fig.2 Schéma unifilaire de chaque unité de procès en considerant la réseau peut être ajouté au coût d’investissement du
tension de distribution 690 V (et 6kV).
réseau et des dèparts moteurs.
Les coûts des pertes des câbles et des transformateurs
En outre, en considerant seulement les moteurs de taille
sont présentés dans les tableaux n°6 et n°7.
jusqu’à 800kW, la solution 400-6000V nesessite de
Les pertes pour le système à 690V sont nettement plus
deux transformateurs BT (2MVA) et de deux
lourdes que celles du cas 400V-6000V, ceci du au pertes
transformateurs MT (4,5MVA) pour chacune des unités
plus grandes dans les câbles à 690V par aport aux câbles
procés, en considérant des facteurs de contemporanéité
à 6000V.
de 0,6 et d’utilisation de 0,9 (Fig. 1).
D’autre part, avec la solution 690V, douze
transformateurs BT (quatre pour chaque unité de Taille Total Coût des pertes des câbles
procés) sont nécessaires, chacun de taille 3.15MVA Moteu moteurs
[M @
(Fig.2). r [kW]
400 V 6000 V 690 V
5.5 63 0.016 - 0.0054
Chacun 400 V 6000 V 690 V
[M @ N° Total N° Total N° Total 11 38 0.0255 - 0.0128
poste
[M @ [M @ [M @ 30 30 0.0353 - 0.0291
Depart 45 16 0.0299 - 0.0221
transfo. 0.026 6 0.156 6 0.156 12 0.313 90 24 0.0513 - 0.0293
33 kV 160 10 0.0338 - 0.0181
Transfo. 200 2 0.0068 - 0.0037
6 kV 0.046 - - 6 0.276 - - 250 8 - 0.0027 0.0222
350 9 - 0.0061 0.0317
Tableau 0.055 - - 3 0.165 - - 500 13 - 0.0178 0.0605
6 kV 600 2 - 0.00314 0.0123
Transfo. 800 4 - 0.0052 0.0245
400 V 0.019 6 0.114 - - - -

Tableau N°6 – Pertes des câbles.


Tableau 0.054 3 0.162 - - - -
400 V
Transfo. Pertes totales 400 V 6000 V 690 V
690 V 0.032 - - - - 12 0.384 [M @
Câble 0.1986 0.0349 0.272
Tableau 0.054 - - 6 0.324 Transformateur 0.044 0.094 0.130
690 V Reseau de distribution (400 & 6000 V) [M @ 0.371
Reseau de distribution (690 V) [M @ 0.402
Coût total des resaux 400 V & 6 kV. [M @ 1.029

Coût total du reseau 690 V [M @ 1.021


Tableau N° 7 – Pertes totales du reseau

Tabelau N° 5 – Coût du reseau de distribution (seulement avec


moteurs jusqu’à 800 kW)
COÛT D’INVESTISSEMENT DE L’IGCC ENTIER

Le coût de chaque système transformateur est reporté Sur la base des données présentées dans les tableaux n°1
dans le tableau n°5 et recouvre : à n°7, le bilan global des deux alternatives étudiées est
aisée. Leur comparaison est résumé dans le tableau n°8
• Transformateur BT (MT) ; ci-dessous.
400 V & 690 V Economie 400 V - 6000 V 690 V –6000V Econ.
6000 V Poste/ Tension [M @ [%] [M @ [%] [M @
Poste/ Tension
[M @ [%] [M @ [%] [M @ Coût total Depart 4.3952 70 3.5057 59 -0.889
Coût global Depart 3.032 68.5 2.143 60.1 -0.889 Moteur
Moteur Coût total reseau 1.316 21 1.858 31 +0.542
Coût global reseau 1.029 23 1.021 28.6 -0.008 distribution
distribution Coût total pertes 0.546 9 0.582 10. +0.036
Coût global pertes 0.371 8.5 0.402 11.3 +0.031 reseau
reseau Coût total 6.257 100 5.946 100 -0.311

Coût global 4.432 100 3.566 100 -0.866 Tableau N°10 – Coût global d’investissement de l’alternative
considerant le système BT en cascade au reseau 6000 V.

Tableau n°8 : Comparaison du coût global d’investissement des deux


alternatives
CONCLUSION

On constate une économie d’environ 20% réalisée grâce On vient donc d’illustrer les avantages auquels on peut
à la sélection de la tension 690 V au lieu de 400 V. parvenir dans les installations industrielles en replaçant
Le facteur qui joue le rôle le plus important dans le système à 400V, le plus couramment utilisé, avec
l’economie est le coût du moteur. Au contraire, le coût celui à 690V. Du point de vue economique, le facteur
du reseau de distribution et des pertes de puissance ont clé de l’economie d’investissement consiste en
un poid relatif. l’avantage d’avoir un coût plus bas en utilisant des
Ce résultat doit néanmoins être pondéré du fait de la moteur alimentés a 690V au lieu de moteurs alimentés a
nécessité d’intégrer à ce calcul le surcoût engendré par 6000V (de 20% a 60% en moins).
l’installation d’un système à 6000 V si il faudra D’autre part, d’autres facteurs font reduire cet avantage.
alimenter des moteurs de puissance supérieure à 800kW Avant tout la necessité d’installer un nombre majeur de
(Fig. 2). transformateurs à 690V, consequence de la difference
Dans le cas réel, une fois réintégré ce surcoût dans la du pouvoir de coupure et de fermeture des appareils de
comparaison économique globale, la solution 690 V disjonction en cas d’utilisasion du niveau de tension
permet tout de même une économie globale de 8% du 690V.
montant de l’investissement pour le poste électricité de En deuxième lieu, il sera necessaire d’utiliser un
l’IGCC (tableau n°9). système 400/230V pour alimenter les moteurs de taille
plus petite (moins de 0.18kW) et des utilisateurs
400 V - 6000 V 690 V –6000V Eparg. particuliers (ex. Illumination etc.).
Poste/ Tension [M @ [%] [M @ [%] [M @ En outre, le moindre nombre de fournisseurs capables
Coût total 4.3952 71.5 3.5062 62.5 -0.889 de fournir moteurs à 690V et pour assurer et certifier la
Depart Moteur coordination des protections moteur peut rendre
Coût total 1.24 20 1.621 28.5 +0.381
reseau
contraire au choix du 690V.
distribution En tout cas, comme règle generale, quand une
Coût total pertes 0.4865 8.5 0.5205 9 +0.034 installation industrielle est caracterisèe par la presence
reseau de beaucoup de moteurs de taille entre 200 et 630kW, la
6.1217 100 5.6477 100 -0.474
solution d’ultiliser le 690V est preferée. C’est pourquoi
Coût total
dans le futur prochain, avec l’augmentation du marché
Tableau N°9 – poid des differents items sur le coût global EU, on verra toujours plus l’utilisation du niveau de
d’investissement. tension 690V.

En conclusion, le coût du depart moteur constitue BIBLIOGRAPHIE


encore le principal facteur d’economie et
l’augmentation sur le reseau de distribution causé par la 1. IEEE Std. 141-1993, “Recommended Practice for
necessité d’un nouveau système MT n’est pas suffisant Electric Power Distribution in Industrial Plant”.
pour affecter l’avantage de l’economie sur le coût du
moteur. 2. IEEE Std. 666-1991, “Design Guide for Electric
Power Service System for Generating Stations”.
Enfin, en cas de système de distribution BT en cascade
au système 6 kV, les mêmes calculs (tableau N° 10) 3. P.F.Lionetto, A.Cerretti, G.Rizzi, B.Savasta, E.Mizia,
montrent la reduction du coût global d’investissent de 1989, “Study of a new Electrical Distribution Network
5%. as a consequence of a very large load increase in a Oil-
En tout cas, selon les bonnes pratiques de l’ingénierie, refinery Plant” – CIRED, London.
cette solution n’est pas conseillée à cause de l’elevé
coût d’investissement du reseau et des pertes des 4. D.Gambirasio, P.F.Lionetto, F.Tommazzolli, 1990,
transformateurs. “Co-ordinated Design of Industrial Electrical Network
and its Protection System”, L’Elettrotecnica, LXXVII,
33-444 (Italian)