Vous êtes sur la page 1sur 10

Compagnie Les Plusieurs vies

CC0 Creative Commons

Texte et mise en scène : Sylvain Onckelet


Assistanat à la mise en scène : Camille Layer

Avec
Robin Chataignier
Ariane Eolac
Bérénice Gautier
Amélie Husson
Adrien Macquignon
Tania Tsikounas

Scénographie : Justine Baron


Création son : Milhann Chodorowski
Création lumière : Maxime Leguay

Durée : 1h10
Création 2019

1
Sur une scène de théâtre, un spectre aidé de deux esprits conteurs vient narrer une étrange
histoire…

Celle de Sève, une jeune femme qui à la mort de sa mère doit vider sa maison d’enfance. Des
centaines et des centaines de cartons affluent alors dans l’appartement qu’elle partage avec l’homme
qu’elle aime, Alexandre, au grand dam de ce dernier…

Parmi les affaires récupérées dans la maison, elle retrouve un vieux miroir oublié depuis des
années. Une nuit, elle le traverse et découvre la plage d’oubli, une plage merveilleuse où s’échouent
tous les objets que Sève a égarés au cours de sa vie. Elle y retrouve Zoé, sa poupée d’enfance, perdue
vingt-sept ans plus tôt…

Sur la plage d’oubli, les souvenirs réémergent et le temps s’emballe… Sève va devoir choisir :
doit-elle rester sur cette plage et vivre dans un monde de souvenirs ; doit-elle oublier, faire le deuil
de son passé pour « avancer » ?

Qu’est-ce que ça veut dire, « oublier » ?


Que se cache-t-il au cœur de Notre Océan ?

2
Un spectacle mêlant Un public actif
théâtre et conte Par son imaginaire, le spectateur
Sur scène sont présents trois acteurs complète les mouvements, les formes,
et trois narrateurs : trois acteurs qui les images d’un univers en émanation
interprètent les rôles de Sève, Zoé et créé par les mots du conteur. Le
Alexandre et trois narrateurs qui spectateur est un rêveur qui co-créé avec
racontent l'histoire. Le spectacle repose l'artiste. Le jeu des acteurs, la
sur cette alternance entre ce qui est joué scénographie du spectacle, tout comme
et ce qui est conté. sa création son et lumière, sont pensés
pour suggérer plutôt que montrer :
comme les mots du conteur, la technique
La Scénographie vise à éveiller chez le spectateur une
L’espace scénique de Notre Océan est forme de rêverie.
volontairement antinaturaliste. Les
objets de la maison d’enfance de Sève
sont représentés par des ballons de
baudruche qui peuvent rebondir,
s’envoler, éclater et disparaître comme
les souvenirs. Un ballon contenant des
grains de riz permet de créer le bruit du
flux et du reflux des vagues, et ainsi de
créer une plage dans la salle sans qu’il n’y
ait le moindre grain de sable sur scène.

3
Au tout début de Notre Océan, un spectre revient des profondeurs des mers pour conter une
histoire au public venu l’écouter.
Cette ombre sait bien que son histoire sera vite rongée d’oubli, comme toutes les histoires
que l’on raconte au théâtre. Elle sait que les acteurs ne font que passer, que les mots qu’ils pronon-
cent, les images qu’ils dessinent sur scène s’étiolent vite « comme ces dessins que les enfants tracent
sur la buée des vitres ». Elle sait que tout, au théâtre, est éphémère, évanescent. Elle sait que la scène
de théâtre est une « plages d’oubli » où une pièce en chasse une autre.

Dès lors, pourquoi jouer ? Pourquoi venir sur scène raconter l’histoire de Sève, d’Alexandre
et Zoé ?

Peut-être, précisément, parce que ce n’est pas si grave que ça, oublier. Avec Notre Océan,
nous voulons poser la question de l’oubli, de ses dangers, de sa nécessité aussi. Nous posons égale-
ment interroger ce qui reste, de ce qui résiste à la patine du temps. S’il n’est pas possible de vivre
« tout entier avec avant », comment grandir sans se trahir ?

Sur scène, pour raconter cette histoire, il y a des comédiens, des narrateurs et des ballons, de
toutes formes et de toute sortes. Ballons d’hélium, ballons led, ballons bruitages… Ils encombrent la
scène et représentent les affaires du passé qui envahissent l’appartement d’Alexandre et Sève au
début de la pièce et celles qui s’échouent plus tard sur la plage d’oubli.

Ces reliques du passé peuvent donc, sous cette forme du ballon de baudruche, s’envoler,
éclater, disparaître. Tout, au théâtre, a la fragilité, la légèreté de ces ballons. C’est notre force. C’est
à cette condition que « L’infini vivant » dont parle Jules Verne dans Vingt mille lieux sous les mers
peut surgir sur scène, sur toutes les scènes, avec presque rien, un ballon, une ombre. C’est la poésie
que nous traquons, une poésie précaire mais possible tant qu’il y aura sur scène des corps parfaite-
ment dessinés, des mots qui sonnent et qui résonnent et des rêveurs face à nous.

Sylvain Onckelet, auteur et metteur en scène de Notre Océan

4
Créée en 2017, la compagnie Les Plusieurs vies réunit de jeunes comédiens et étudiants des
métiers de l'art.

Elle souhaite présenter ses projets dans des théâtres mais aussi hors-les-murs, en menant des
actions culturelles à destination de publics n'ayant pas l'habitude ou la possibilité de se rendre au
théâtre (comme des ateliers conte en maison de retraite médicalisée, réalisés à la saison dernière en
collaboration avec la compagnie Les Enfants de ta mère et la ville d’Aubervilliers).

En plus de Notre Océan, elle proposera cette année une mise en scène du Jeu de l’amour et
du hasard de Marivaux, une balade contée à Roye à l’occasion des commémorations du centenaire
de l’armistice de 14-18, ainsi que Fais Dodo, un projet en création sur le thème des troubles du som-
meil liés au stress au travail.

5
Images de la création

Résidence de création à Boussy-Saint-Antoine (2018)

6
7
Représentations à l’EHPAD « Constance Mazier » d’Aubervilliers

8
Fiche technique

Voici l’installation son et lumière idéale pour le projet.

Bien sûr, des aménagements sont possibles en fonction du matériel disponible dans le théâtre.

Pour le son :

– 2 enceintes pour diffusion stéréo + 2 câbles 15m (XLR ou Speakon selon les enceintes) +

amplification adéquate si nécessaire

– 1 console de mixage analogique

– 2 micros KM 184 (Neumann) ou équivalent + 2 grands pieds de micro + 2 câbles XLR 15m

– 1 carte son + branchements adéquats

Pour la lumière :

- 6 trépieds

- 3 bars de couplage

- 6 platines sol

- 9 PAR lentille CP 62 ou 9 PC 500W

- 6 découpes Robert Julia 613 (si possible)

- 3x 204 Lee format Par ou pc en fonction

- 3x 119 Lee format Par ou pc en fonction

- 3x 204 Lee format Par ou pc en fonction

- 6x 119Lee format découpe 1 kw

- Un gradateur 6 circuit de 3 kw pas circuit

- Une console plus des rallonges.

9
Contacts

Adresse de la compagnie :
Compagnie « Les Plusieurs vies »,
106, rue du Vieil Dieu
59560 Comines
Mail : lesplusieursvies@gmail.com
Numéro de téléphone portable : 06 46 40 30 23
Numéro de SIRET : 838 162 519 000 14

La compagnie « Les Plusieurs vies » est soutenue par le


dispositif « Acte&Fac » de Université Sorbonne Nouvelle -
Paris 3, la ville de Boussy-Saint-Antoine et l’Institut de
l’Engagement.

Spectacle créé dans le cadre du programme Acte&Fac,


Service d'action culturelle de la Sorbonne Nouvelle.

10