Vous êtes sur la page 1sur 30

UNIVERSITE IBN TOFAIL

ECOLE SUPERIEUREDE TECHNOLOGIE


- KENITRA -

Mémoire de Stage d’Initiation présenté à

L’ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLOGIE DE KENITRA

Filière : « Informatique Industrielle & Systèmes Automatisés »

Réalisé par :

ELMESBAHI CHAIMAE

Sous le thème

Activités de la Division Travaux et Exploitation Eau et

Assainissement au sein de la RAK

Effectué à

REGIE AUTONOME INTERCOMMUNALE DE DISTRIBUTION D’EAU,


D’ELECTRICITE ET D’ASSAINISSEMENT LIQUIDE DE LA PROVINCE DE
KENITRA

Année Universitaire : 2019/2020

1
REMERCIEMENTS

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Remerciements

Avant de commencer la présentation de ce rapport je profite l’occasion à


remercier vivement et avec un réel plaisir toutes les personnes qui ont
contribué au succès de mon stage, qui m’ont donné un coup de mains du près
ou de loin, directement ou indirectement pour la bonne marche de mon travail
et la bonne réalisation des taches que j’ai pris en charge pour les effectués.

Mes sincères remerciement et Ma gratitude va à M. Mustapha ZAHRI le

Directeur Général par intérim de la R.A.K pour l’honneur qu’il m’a procuré en
acceptant ma demande de stage.

Mes remerciements vont également à M. Mohamed JAHIDI chef de la division


« Travaux Exploitation Eau et Assainissement »

Je tiens à remercier sincèrement toute la division « Travaux exploitation eau et


Assainissement » notamment :
- M. Abdelkader HSINI chef de bureau « exploitationouvrages de
Production, stockage et conduitesadductionEP »
- M. Samir BAROUD chef de bureau « Détection des fuites EAU »
- M. Yassine SAIDI chef de bureau «Télégestion »

2
SOMMAIRE

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

SOMMAIRE :

1. Chapitre1 : Introduction 4
1) Présentation de la RAK
2) Organigramme

2. Chapitre 2 : Division Travaux Exploitation Eau et Assainissement 10


1) Présentation Général
2) Présentation des services
3) Distribution Eau Potable

3. Chapitre 3 : Les Complexes Hydraulique 15


1) Présentation des complexes
2) Définition

4. Chapitre 4 : Les Forages 17


1) Définition d’un forage
2) Unité de production

5. Chapitre 5 : Station De Pompage 18


1) Introduction
2) Station de pompage Eau potable
3) Le poste chloration

6. Chapitre 6 : Les Armoires de Commande 20


1) Introduction
2) Les composants d’une armoire de télégestion

7. Chapitre 7 : Automatisation et Télégestion Surveillance des Réseaux 21


De Distribution
1) Qu’est- ce que la télégestion ?
2) Les outils de la télégestion locale
3) Le logiciel SOFTOOLS
4) Les outils de la gestion à distance
5)
8. Chapitre 8 : La Recherche Des Fuites 26
1) Introduction
2) Principales causes des fuites
3) La recherche des fuites
4) L’écoute de la fuite
5) L’appareil de l’écoute AQUAPHON A200
6) La réparation des fuites

9. Conclusion 29

3
INTRODUCTION

Chapitre 1 :INTRODUCTION

Cette période de stage en scène de la RAK est primordiale pour moi dans une finalité de
la réussite de mon parcours au futur, qu’il va me permettre de compléter mes

qualifications et de me donner la chance d’apprécier mes aptitudes professionnelles.

Le présent document concerne un rapport résumé de la mise en situation de déroulement

de cette période de stage qui a duré de 1 mois.

L’objectif du présent stage est de découvrir la division travaux et exploitation et

assainissement, et de connaitre toutes les missions et les taches de ces services au sein de

la RAK, les objectifs acquis pendant ce stage sont :

 Prise de contact avec le personnel de la RAK ;

 Connaissance des procédures existantes dans les services et divisions ;

 Connaissance de la méthodologie du travail ;

 Connaissance de la fonction des différentes sections bureaux, et services.

1) Présentation de la RAK :

La RAK est un établissement public à caractère industriel et commercial, c’est-à-dire ayant


la personnalité morale et l’autonomie financière, a été créé le 1er Janvier 1971.

La RAK, en tant que Régie Autonome de Distribution d'Eau Potable, d'Electricité et


d’Assainissement Liquide de la Province de Kenitra, a pour vocation d'assurer, en continue,
pour l'ensemble de ses abonnés situés dans son périmètre de desserte, la distribution d'eau
d'une qualité qui doit obéir aux normes en vigueur et ce, conformément aux clauses
prescrites dans son cahier des charges.

Pour ce faire, la RAK a entrepris une série de mesures d'ordre technico-économiques


pour mener à bien sa mission.

4
INTRODUCTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
Cette mission consiste à entreprendre des mesures visant, à priori, des objectifs
techniques et économiques qui se résument en ce qui suit :
- Technique : Amélioration constante du rendement des réseaux d'adduction et de
distribution ;
- Economique : Optimisation continue de la rentabilité économique relative à l'utilisation
des ressources mises à la disposition des services pour accomplir leur mission.
 Fiche technique :

Dénomination Régie autonome intercommunale d’eau


potable, d’électricité et
d’assainissement liquide de province de
Kenitra.
Forme juridique Société publique avec autonomie
financière.
Siege sociale 8, Rue Idriss Al Akbar, BP 229,
KENITRA.
Tél 05 37 37 47 46 à 50
Faxe 05 37 37 47 72
Site Internet www.rak.ma
Patente 20111510
T.V.A 03700316
Boite Postale 229
Date de création 1 Janvier 1971
Nom du Directeur Général Par intérim
Secteur d’Activité Distribution d’Eau, Assainissement
et d’Electricité

Tableau 1 : La Fiche Technique de La RAK

1- Domaine d’activité de la RAK :


 Distribution d’Electricité :

En matière de distribution de l’énergie électrique, le périmètre d’action de la


RAKenglobe :
 La Commune Urbaine de Kénitra
 La Municipalité de Mehdya
 La Commune rurale de Sidi Taïbi

5
INTRODUCTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
 La Commune rurale de Haddada
 Distribution d’eau potable :

La RAK assure la distribution de l’eau potable dans les centres :


 La Commune Urbaine de Kénitra
 La Municipalité de Mehdya
 La Commune rurale de Haddada
 La Commune rurale de Moulay Bousselham

2) Organigramme :

Généralement c'est l'organigramme qui retrace la structure hiérarchique de la RAK. Il


précise la répartition des tâches entre les services et le niveau hiérarchique des différents
responsables.

Image 1 : L’organigramme de la RAK

6
INTRODUCTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

 Division Moyens Généraux et Logistique :

La division Moyens Généraux et Logistique réalise les travaux communs des différents
services de la régie. Elle se charge de la fourniture et la gestion des équipements et matériels
nécessaires au fonctionnement des différents services, elle comporte :
 Service logistique et bâtiments.
 Service achats.
 Service gestion de stock et parc auto.
 Division ressources humaines :

C’est un service qui vise à assurer les opérations qui nécessite le fonctionnement de tous
les jours de la R.A.K tel que le recrutement, la rémunération, contrôle des absences, les
affectations, l’avancement, les congés administratifs ou de maladies, relation avec les
syndicats etc.…, elle comporte :

 Service gestion administrative du personnel.


 Service Développement et gestion des carrières.

 Division financière et comptable :

Cette division est chargée de contrôler toutes les opérations qui s’effectuent en termes
de dépenses et de recettes au sein de la régie. Ce contrôle fait l’objet d’un bilan annuel
retraçant toutes ces opérations.

Cette division se subdivise en deux :


Service financier.
 Service comptabilité générale.
 Service comptabilité analytique et gestion des immobilisations.
 Service comptabilité budgétaire.
 Secrétariat de direction :

Elle est subdivisée en plusieurs bureaux et qui sont à la disposition de toute la régie. Sa
fonction est d’effectuer tous les travaux bureautiques concernant : Traitement de texte,
Frappe en dactylographie, emploi du temps et des rendez-vous, Courrier, Reçoit et transmet
des fax et télex.

7
INTRODUCTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

 Division communication juridique et documentation :

Il est le seul transite ou intermédiaire entre les parties civiles et le bureau d’assurance
qui atteste ou assure le paiement de ces parties contre les fuites d’Eau, les accidents de
véhicules et les responsabilités civiles. Elle comporte :

 Service communication.
 Service juridique.
 Service patrimoine.
 Service documentation.
 Division système d’information :

Le service informatique est constitué de :


 Service exploitation : chargé de l’exploitation des applications existantes, il
s’occupe également des opérations de sauvegarde et archivage des données.
 Service études et développement : chargé de conception et développement
d’application jugée de première nécessité et la gestion de maintenance du parc
informatique, rédaction des dossiers et suivi de l’acquisition informatiques matériels
et logiciels.
 Services sécurité des systèmes d’information.
 Service infrastructure.

 Division Travaux Exploitation Eau et Assainissement :

Elle est chargée de l’exploitation et de l’entretien du réseau d’eau et l’assainissement, et


la réalisation des nouveaux équipements.

Elle comporte :
 Service travaux et équipement d'eau et d'assainissement.
 Service exploitation d'eau.
 Service exploitation de l'assainissement.
 Service laboratoire d'analyse d'eau.
 Service travaux et équipement d’eau.

8
INTRODUCTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
 Division Etudes et Planification :

Division d'étude est chargée de la planification du réseau et de l’étude générale qui


consiste en l’étude des grands projets et l’étude prévisionnelle du réseau de l'électricité, l'eau
et l'assainissement. Elle comporte :
 Service des études clients électricité.
 Service des études clients eau et assainissement.
 Service SIG et cartographie.
 Service études infrastructure et planification eau et assainissement.
 Service études infrastructure et planification électricité.
 Division Travaux et Exploitation Electricité :

La division d’électricité, dans laquelle nous avons effectué notre stage, est sous la
responsabilité d’un ingénieur chef division, Elle est chargée d’assurer en quantité et en
qualité la distribution d’électricité répondant aux besoins de la ville, étudie et propose toute
action visant l’amélioration et renforcement des réseaux, elle comporte les services :
 Service d'exploitation.
 Service des travaux.
 Service de télé conduite réseaux.

 Division Travaux Clients :


 Service travaux clients.
 Service comptage.

 Division Audit et Contrôle de Gestion :


 Service Audit interne.
 Service contrôle permanent
 Service contrôle et gestion.

 DivisionCommerciale :
 Service Facturation.
 Service Recouvrement.
 Service des Agences.

 Division Dépollution et STEP :


 Service exploitation STEP
 Service Dépollution liquide.

 Division Qualité sécurité et environnement :


 Service qualité et relation clientèle.
 Service sécurité et environnement.

9
DIVISION TRAVEAUX EXPLOITATION EAU ET ASSAINISSEMENT

Chapitre 2: Division Travaux Exploitation Eau et

Assainissement

1. Présentation Général

La division travaux exploitation eau et assainissement se constitue en plus d’un secrétariat,


de quatre services à savoir : service exploitation eau potable, service exploitation
assainissement, équipement, service laboratoire.

Cette division assure l’exploitation et la gestion de l’assainissement liquide, l’adduction, la


distribution d’eau potable et le suivie et le contrôle des travaux. Dans la suite on essayera de
développer chaque service, précisant son organisation, ainsi que ses activités.

Image 2 : Organigramme de la division travaux exploitation eau et assainissement

2. Présentation des services


o Secrétariat :

Le secrétariat c’est le noyau de cette division autrement dit il traite tous les dossiers qui
entre dans la division avant de les présenter au chef de division ou les chefs de service,
parmi ses tache de :
 Le classement et la gestion des projets ;
 L’établissement des ordres des missions ;
 La communication avec les autres divisions ;

10
DIVISION TRAVEAUX EXPLOITATION EAU ET ASSAINISSEMENT

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
 Ventilation des personnels

o ServicesTravaux et équipement EP et assainissement :

Ce service assure le suivi des chantiers d’équipement pour :


 L’alimentation en eau potable et d’assainissement des lotissements.
 La réalisation des projets de génie civil (construction des réservoirs, enfoncement
des forages, etc. …).
 La réhabilitation des réseaux
 Le renforcement du réseau d’assainissement
Le suivi des chantiers consiste en la vérification de la conformité, aux règles de l’art et aux
marchés liant la régie aux entreprises, des différentes étapes d’exécution progressive, à
savoir :
 Le terrassement des tranchés.
 Le fond de fouille.
 Le lit de pose.
 La pose des conduites et des pièces de raccordement.
 Les remblais des regards.
 Les essais concluants d’étanchéité de pressions.
 Les remblais secondaires.
 La réfection des chaussées.
 La désinfection du réseau.

o Service exploitation eau potable

 Généralités :

Le service d’exploitation d’eau potable est chargé de la desserte de la population de province


de Kenitra en eau potable avec des qualités qui respecte les normes, la RAK produit plus de
70% d’AEP a partir des forages dont ses qualités sont contrôlé, en revanche 30% d’eau sont
acheté de l’ONEE branche eau.
 Ressource :

La nappe du Gharb : d’une superficie de 4000 Km², elle comprend deux systèmes aquifères
(une nappe profonde et une nappe superficielle). Les écoulements souterrains dans la plaine
se font vers le nord-ouest en direction du Littoral Atlantique.

11
DIVISION TRAVEAUX EXPLOITATION EAU ET ASSAINISSEMENT

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
La nappe de Maâmora : d’une superficie d’environ 2000 Km², l’aquifère a une épaisseur
moyenne saturée de 30m et peut éteindre 70m dans la zone de transition vers le Gharb. Cette
dernière est constitué uniquement par les infiltrations des eaux de pluie (134 mm 3/an).

 Complexes hydrauliques :

La ville de Kenitra s’alimente à partir de 4 complexes hydrauliques :


 Le complexe hydraulique MAAMOURA
 Le complexe hydraulique OULED OUJIH
 Le complexe hydraulique KASSBA MEHDYA
 Le complexe hydraulique EL WAFA

 Maintenance de réseau EP :

Un réseau de distribution d’eau potable est un ensemble de canalisation et appareillages


desservant les abonnées à partir d'un réservoir de stockage, a pour le bon fonctionnement et
un meilleur rendement optimal de ce réseau le service d’exploitation est pour but:

 Interventions rapides sur le réseau.


 Entretien curatif du réseau (réparation des conduites cassées, fuites aux
branchements et toutes anomalies apparues sur les pièces spéciales)
 Entretien préventif du réseau (manipulation des vannes, vérification de leur
étanchéité, etc. .
 Mise à jour quotidienne des données relatives à l’entretien du réseau.

o Service exploitation assainissement

Un réseau d’assainissement est constitué d’un ensemble de collecteurs, qui peuvent être des
émissaires à ciel ouvert ou des canalisations enterrées, reliés entre eux en une structure
ramifiée suivant les voies publiques et les rues qu’ ils desservent, en plus d’ouvrages
particuliers.
Le service est chargé :
 Curage et nettoyage des déversoirs d'orage et bassins d’assemblement.
 Curage et nettoyage des bouches d'égout et regards de visite
 Débouchage et curage des branchements.
 Vidange des fosses septiques.
 Débouchage et curage des conduites.

12
DIVISION TRAVEAUX EXPLOITATION EAU ET ASSAINISSEMENT

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

o Service laboratoire d'analyse d'eau

L’un des soucis majeurs de tout organisme producteur et distributeur d’eau potable est
d’assurer aux points de consommation une eau qui, tout en répondant aux exigences des
normes de potabilité, offre une qualité organoleptique aussi satisfaisante que possible.
Le contrôle de la qualité de l’eau produite et distribuée par la RAK est assuré par un
laboratoire de la surveillance de la qualité de l’eau qui a pour tâches principales :
 La désinfection de la totalité des eaux produites moyennant des pompes doseuses
qui injectent de l’eau de javel au niveau des sites de production (forages).

 La réalisation des analyses physico-chimiques et bactériologiques sur des


échantillons d’eau prélevés à tous les niveaux du système de production : depuis
les captages, en passant par les réservoirs de stockage, jusqu’au robinet du
consommateur.

3. Distribution Eau Potable :


La zone de desserte de la Régie en matière de distribution d'eau potable est constituée
de 4 entités communales : la ville de Kénitra, la Municipalité de Mehdya, et les Communes
Rurales de Haddada et Moulay Bousselham.

- Ressources en Eau Mobilisées :

La ville de kénitra est alimentée par les eaux souterraines. La production d’eau potable
propre à la RAK couvre environ 70 % des besoins du périmètre de desserte de la Régie et
une partie (30%) des achats à l’ONEP

- Système de Distribution :

La distribution d’eau potable se fait sur 2 étages de pression pour la ville de Kénitra et
un seul étage pour le centre de Mehdya. Ces étages sont hydrauliquement séparés et
contrôlés par des réservoirs qui fragmentent et partagent le débit sur la grande surface où se
trouvent répartis les consommateurs.
 Etage bas (Maamora) :

Le premier étage de pression est dit étage bas (Maamora). Il est alimenté à partir du
complexe de même nom. Ce complexe est situé dans la forêt Maamora.
 Etage haut (OuledOujih) :

Le second étage de pression est dit étage haut. Cet étage de pression est dominé par le
complexe d’OuledOujih, situé au quartier de même nom

13
DIVISION TRAVEAUX EXPLOITATION EAU ET ASSAINISSEMENT

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Image 3 : La division de la ville par les étages

14
LES COMPLEXES HYDROLIQUES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Chapitre 3 :Les complexes Hydrauliques

1) Présentation des complexes :


Il y’a quatre complexes hydrauliques :

 Le complexe hydraulique MAAMOURA :


Qui se compose de 4 Réservoirs semi entré :
- Réservoir 20 000 m3
- Réservoir 15 000 m3
- Réservoir 10 000 m3
- Réservoir 3 600 m3
- Deux forages F13 et F39

 Le complexe hydraulique OULED OUJIH :


- Réservoir (Semi entré) 10 000m3
- Réservoir Surélevé – Châteaux 1 000m3
- Station de pompage

 Le complexe hydraulique KASSBA MEHDYA :


- Réservoir (Semi entré) 4 000m3
-Une Bâche 500 m3
- Réservoir Surélevé – Châteaux 1 000m3
- Une station de pompage

 Le complexe hydraulique EL WAFA :


- Châteaux surélevé 1000m3

15
LES COMPLEXES HYDROLIQUES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Image 4 : Château(vue externe et interne)

2) Définitions :
 Les réservoirs d'eau permettent le stockage de l'eau pour de nombreuses
applications
 Un château d'eau est une construction destinée à entreposer l'eau, et placée en
général sur un sommet géographique pour permettre de la distribuer sous pression.
 La réserve d'eau joue un rôle de tampon entre le débit demandé par les abonnés et le
débit fourni par la station de pompage.

 L’eau amenée provient des achats à l’ONEP et de la production propre de la Régie


par exploitation des forages.

16
LES FORAGES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Chapitre 4 : Les Forages

1) Définition d’un forage :


4. Un forage est un ouvrage de captage vertical permettant l’exploitation de l’eau d’une
nappe, contenue dans les interstices ou dans les fissures d’une roche du sous-sol qu’on
nomme aquifère.

L’eau peut être remontée au niveau du sol soit de façon très simple grâce à un récipient
(seau par exemple) soit plus facilement grâce à une pompe, manuelle ou motorisée.

Image 5 : Photo réelle d’un forage


2) Unité de production :

-La RAK exploite 25 forages. Ils sont présentés dans la photo ci-dessous. En fonction de
débit et pression :

Image 6 : Synoptique General des Forages et des ouvrages de production (forage) .

17
LES FORAGES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
 Tous ces forages sont équipés de groupes électropompes immergés.
 Les 24forages dédiés à l’air d’étude à l’intérieur du périmètre urbain.
Chapitre 5 : Station de pompage

1) Introduction:
Lesstationsdepompagesconstituentlapartieessentielledela RAKcar elles représentent le
départ de la production de l’eau. Le synoptique suivant donne une idée générale sur la
constitution d’une station de pompage:

Image 7 : Synoptique d’une station de Pompage

2) station de pompage eau potable :

Cet ouvrage est composé principalement par des groupes électropompe composé
de deux parties :
Lesgroupesélectropompessontconstituésdedeuxparties :
 Lemoteur : permetunmouvementderotationpourfairetournerla pompe.
 Lapompe:c’estlapartieentraînéeparlemoteurpouraspirerl’eauet faire le refoulement.

18
STATTION DE POMPAGE

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Image 8 : Station de Pompage

3) Lepostedechloration :

Principe :
Lachlorationsefaitparl’injectionduchloredanslaconduited’eau potable de refoulement.
Lechloreestemmagasinédansdes bacs de javel,puis ilest
éjectédanslaconduited’eauàl’aidedel’hydro éjecteurpareffetdedépression
crééparlapompedesurpression.

Image 9 : Pompe doseuse (d’eau de javel)

19
LES ARMOIRES DE COMMANDE

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
Chapitre 6 : Lesarmoiresdecommande

1) Introduction :

Les armoires de commande représentent le cerveau d’une station de pompage. En effet


tous les défauts qui peuvent arriver lors du fonctionnement sont indiqués à l’aide des
voyants existant dans ces armoires, ce qui facilite la tâchepour les employés. En plus de ça,
elles permettent la commande de la station de pompage, comme ils protègent les composants
électriques contreles surtensions et les surintensités.

Image 10 : Les armoires de commande d’une station de pompage RAK

2) Les composants d’une armoire de télégestion :


 L’Armoire de télégestion
se compose de :
1- Un automate
programmable (SOFREL
S550)
2- Un Radio (Modem de
communication)
3- Sectionneur,
interrupteur, disjoncteur
4- Fusible, relais
magnétique
5- Contacteur de puissance

Image 11 : Armoire de la Télégestion RAK

20
AUTOMATISATION ET TELEGESTION

Chapitre 7 : Automatisation et télégestion


SURVEILLANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION

1) QU'EST-CE QUE LA TÉLÉGESTION ?


 Constituée de postes locaux ou data loger connectés à vos installations, de
capteurs et de logiciels de centralisation, la télégestion est un outil pour le
contrôle et la gestion à distance de vos réseaux. Les bénéfices pour les
exploitants sont nombreux. Très rapidement la télégestion vous permettra de
mieux appréhender votre réseau et d'optimiser le fonctionnement de ces
équipements.
 La télégestion surveille 24H/24 votre réseau et vous aide en permanence à en
contrôler le bon fonctionnement. En cas de panne ou de défaut, l'alerte est
automatiquement et immédiatement transmise au personnel de maintenance.

2) LES OUTILS DE LA GESTION LOCALE :


La télégestion utilise les automates programmables et les modèles relais pour gérer et
contrôler à distance les réseaux
 LaRAK Utilise L’automate SOFRELS550 :

 Le S550 offre un ensemble complet de solutions pour letélé contrôle industriel de


sites techniques. Il permet ainsi de réduire les coûts d’exploitation, de sécuriser et
d’optimiser le fonctionnement des installations.

21
AUTOMATISATION ET TELEGESTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
3) Le Logiciel SOFTOOLS :
Le logiciel Softools est le logiciel de programmation de LACROIX SOFREL qui permet de
programmer des postes locaux de télégestion modulaires pour le contrôle et la gestion à
distance notamment de postes locaux de la gamme S500.Les contrôleurs de la gamme S500
sont beaucoup utilisés dans le domaine du traitement des eaux usées et de la production
d'eau potable. Ils permettent la gestion et l'automatisation à distance de sites techniques.

 Ce logiciel est composé de :

- Carte DI : DATA INPUT Configuration de chacune des entrées.

- Carte AI : ANALOGIC INPUT.

- Carte DO : DATA OUTPUT Configuration de chacune des sorties.

Image 12:La Carte DO

22
AUTOMATISATION ET TELEGESTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Image 13 : La carte DI

Image 14 : La carte AI

4) LES OUTILS DE LA GESTION À DISTANCE :


2- Réseau Téléphonique et Liaison Radio
3- Ordinateur Portable
4- Modem

23
AUTOMATISATION ET TELEGESTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
5- Logiciel (SOFTOOLS)

Image 14 : -La radio

Image 15 : Liaison radio entre 2 postes locaux


ou 2 automates

5) Superviseur de télégestion :

Il est composé de :
• Poste informatisé
• Support de l’interrogation temps réel
(API, …)
• Support de l’interrogation distante etintégration de données horodatées
• Animation de vue synoptiques en temps réel et rafraîchies périodiquement
• Gestion d’astreinte

24
AUTOMATISATION ET TELEGESTION

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
• Exportation de données
• Interfaçage avec une base de données

Image 16 : SYNOPTIQUE GENERAL DE LA SUPERVISION DES OUVRAGES EP


DE LA VILLE KENITRA

25
LA RECHERCHE DES FUITES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Chapitre 8 : La recherche des fuites

1. -Introduction :

La fuiteestunemaladiequiaccompagnelaplupartdesréseauxde distribution d’eau, elle


peut rester invisible pendant une longue période. Elle s’infiltre dans le sol ou
sefrayeuncheminjusqu’àl’égout,lefosséoulecours d’eau le plus proche. Elle peut aussi
apparaître en surface.
Dans certains cas la fuite n’apparaît pas en surface mais donne des indices de sa
présence comme un bruit audible chez un usager ou autour d’une borne d’incendie.

En présence d’un bris identifié en surface, il est nécessaire d’enlocaliser précisément la


source afin de minimiser l’excavation pour les travaux deréparation. Les techniques de
détectiondefuitessontalorsutiliséesenmode‘‘localisation’’.A l’opposé,larecherchede
fuitesviseàidentifierlesfuitessouterraines.Les techniques de détection de fuite sont alors
utilisées en mode ‘‘recherche’’. Le
terme‘‘détection’’estutilisépourdéfinircetteactivité.Unefoistrouvée,la fuite sera localisée
précisément.

2. Principales causes des fuites :


Les principales causes des pertes sur le réseau de distribution d'eau potable de la ville de
Kenitra sont les suivants :
 Dégradation des canalisations et des accessoires du réseau causé par le régime des
coupures (au moment des réparations des réparations des fuites ou manque d'eau).
 Fuites sur branchements, conséquence de la mauvaise qualité de leur exécution.
On peut citer d'autres causes des fuites on générale :
5. Mouvement des sols.
6. Conditions de pose de la conduite.
7. Age de la conduite.
8. Pression de service.

3. Larechercheetlalocalisationdesfuites :

1- Localisation par observation directe :

On peut localiser directement les fuites en se basant sur les observations suivantes :

26
LA RECHERCHE DES FUITES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
 Lesdéformationsdelachaussée,desborduresetdestrottoirs.
 Les observations de citoyen,
 L’observation visuelle en surface.

2- La sectorisation :

L’isolation temporaire et la mesure du débit de nuit de secteurs constituent un


moyentrèsefficaced’identifierlesgroupesdeconduites présentant des fuites.
3- L’écoute de la fuite :

C’est la plus ancienne des méthodes de détection et de localisation des fuites.


L’écoute est facilitée par un équipement qui capte le bruit émis par la fuite et le transmet
amplifié à l’oreille du dépisteur.

Ladétectionetla localisation des fuites :

Le principe d’écoute est le plus utilisé en recherche ou en localisation


4. L’appareil d’écoute AQUAPHON A200 :
Est l’outil indispensable pour préciser la position d’une fuite. Fonctionnant avec
Un seul et même capteur quel que soit le type d’utilisation, il est muni d’un casque offrant une
grande qualité d’écoute et d’isolation par rapport aux bruits environnants. Son capteur est un
véritable accéléromètre d’une très haute sensibilité.
- Cette technique permet de détecter très rapidement toutes les fuites dans un réseau sou terrain.

27
LA RECHERCHE DES FUITES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.

Image 17 : L’appareil utilisé dansl’écoute des fuites


AQUAPHON A200

Image 18 : Une Fuite Détecté

5. Laréparationdesfuites:
1- Réparationdesrupturesetdesfissures:
Les ruptures et les fissures circonférentielles peuvent se préparer à l’aide des
manchons. Ilssontd’une longueur au moins égale au diamètre de la conduite à réparer.

28
LA RECHERCHE DES FUITES

Error! Use the Home tab to apply Titre 1;Chapitre;Chapitre Car;Titre 1-1;Fiche technique;charte
T1;charte T 1;Titre 1 / I;jyf1;CHAPITRE;ARTICLE to the text that you want to appear here.
2- Réparationdejoints:
Lorsqu’il n’est pas possible de remettre le joint en bon état, il est nécessaire de
couper et de remplacer les conduites de chaque côtédu joint.

3- Fuiteauraccordementdeservice:
Leraccordementdéfectueuxestbouchéetoneffectueunautre.

Etant donné que l’apparition de fuites est un phénomène continu, il faut penser à
exercer un suivi des réparations et à planifier chaque année un certain nombre
d’activités de prévention.

CONCLUSION

Ce stage au sien de la Régie Autonome de Distribution d'Eau d'Electricité et

d'Assainissement liquide à Kénitra a été très bénéfique, car il m’a permet de découvrir le
monde de travail, d’approfondir mes connaissances acquises pendant mon cursus d’étude,
tant sur le plan pratique que sur le plan théorique.

29
CONCLUSION

J’espère avoir traité dans ce rapport les points essentiels concernant le

fonctionnement du travail dans la Régie, surtout au niveau du le Service Exploitation Eau


Potable.

30

Vous aimerez peut-être aussi