Vous êtes sur la page 1sur 5

GESTION ET FONCTIONNEMENT DU SYSTEME D’ALIMENTATION EN EAU DU CAMPUS DE SOA

DE L’UYII

Comme présenté précédemment, le système d’alimentation en du campus de Soa de l’Université de


Yaoundé II est constitué d’un système parfaitement construit couvrant « l’ancien site » et alimenté par
un forage et d’un branchement CAMWATER devant couvrir tout le site actuellement occupé par l’UYII
(ancien et nouveau site).

Le premier système avait été parfaitement conçu pour alimenter les bâtiments présents dans « l’ancien
site » avec une pression de service suffisante, en s’appuyant notamment sur un château situé sur un
point haut (le point le plus haut de l’ancien site) et surélevé à 10 m environ du sol. Ce château ne domine
pas malheureusement les bâtiments construits sur le « nouveau site » ainsi que certains bâtiments
nouvellement construits ou modifiés dans «l’ancien site » qui sont notamment : le rectorat, le bâtiment
R+3 face au rectorat dénommé Radio Campus, le bâtiment R+1 affecté à la scolarité de la faculté des
sciences économiques et de gestion. Il s’avère donc que l’ancien système d’alimentation en eau ne peut
couvrir le « nouveau site ».

Certainement pour y remédier le branchement CAMWATER a été considéré comme solution principale
pour l’alimentation du « nouveau site ». Avec l’arrêt de l’utilisation du forage courant 2013, seul le
branchement CAMWATER devait être utilisé pour l’alimentation en eau des deux sites. Pour éviter
l’utilisation de la bâche donc du château, une connexion entre la canalisation CAMWATER et l’ancien
système a été réalisée à l’entrée principale du campus, au niveau de la tuyauterie alimentant la borne
fontaine située à cet endroit.

Seul problème, la topographie du campus de l’UYII est telle que le point de branchement de la
CAMWATER se situe à un point bas, situation défavorable pour l’alimentation en eau des bâtiments situés
à des côtes plus élevées. La qualité de l’approvisionnement en eau du campus devient alors fortement
dépendante des variations de pression dans le réseau CAMWATER.

L’équipe de mission, de commun accord avec les responsables techniques de la CAMWATER,


a décidé d’installer un releveur de pression pour permettre d’analyser le flux de pression à l’entrée de
l’Université.

La procédure d’installation de ce dispositif, de marque Metrolog TECHNOLOG a consisté à :

- Rechercher la conduite principale à l’entrée du l’UY II ;


- Rechercher la zone des compteurs ;
- Démonter le compteur principal et le remplacer par le dispositif de relevés des pressions ;
- Allumer et tester le dispositif, pour s’assurer de son bon fonctionnement.

Le dispositif installé au droit de la station NEPTUNE à quelques mètres avant l’entrée principale du
campus de l’UYII, est resté pendant une durée de six (06) jours, durée assez représentative pour ressortir
les différentes fluctuations de pressions et faire des interprétations.

La courbe des pressions obtenue nous informe que la fluctuation des pressions est très importante, aussi
bien au cours de la journée que d’une journée à l’autre. La pression à ce point a varié d’environ 18 mètres
de colonne d’eau (MCE) soit 1.8 bars à environ 58 MCE soit 5.8 bars. Cette variation du simple à plus du
triple n’est pas de nature à assurer un confort d’utilisation. A la lecture de la courbe, à partir de ce point,
les abonnés CAMWATER situés à une cote relative inférieure à 18 m au-dessus de ce point pourraient
avoir continuellement de l’eau1 , alors que ceux situés au-delà de cette hauteur noteront des interruptions
d’approvisionnement en eau.

1
Bien qu’il faille aussi tenir compte des pertes de charge par frottement dans les conduites qui réduit
substantiellement le nombre d’abonnés satisfaits. En plus pour un confort d’utilisation, la pression au
point d’alimentation devrait être de 0.5 bar soit encore moins 5 mètres de colonne d’eau.
Le tableau ci-dessous présente les abonnés alimentés suivant leur cote par rapport à la station
NEPTUNE. Les relevés se sont déroulés sur environ six (06) jours de jeudi 14/11/19 aux environs de 16
heures au mercredi 20/11/19 aux environs de 15 heures soit 143 heures.

Cote Tranches d’approvisionnement Nombre d’heures Période de non confort pour


(m) et pourcentage pression inférieur à 5mce
˂ 13 Toute la période de prélèvement 143 heures soit Néant
100%
˂ 18 Toute la période de prélèvement 143 heures soit 20/11/19 de 10h – 12h. D’où 2 heures
100% d’inconfort sur les 143 heures
d’approvisionnement
˂ 30 14/11/19 de 18h à 24h 109 heures soit 14/11/19 de 18h à 22h
15/11/19 de 0h à 8h et 14h à 24 h 76% 15/11/19 de 14h à 17 h
16/11/19 de 0 h à 24 h d’approvisionneme 16/11/19 – néant
17/11/19 de 0 h à 8h et 16 h à 21h nt durant la période 17/11/19 de 16 h à 17h et 20 h à 21 h
18/11/19 de 0h à 8h et 12h à 19h soit environ 4.5 18/11/19 de 12h à 19h
puis 20 h à 24h jours 19/11/19 20h à 23 h
19/11/19 0h à 18 h et 20h à 24h d’approvisionneme D’où 109-19 = 90 heures de confort
20/11/19 de 0 h à 7h nt sur 6 sur les 109 heures
d’approvisionnement
˂ 40 14/11/19 néant 74 heures soit 50% 15/11/19 de 6h à 7h
15/11/19 de 0h à 7h et 16h à 24 h d’approvisionneme 16/11/19 de 21 h à 24 h
16/11/19 de 0 h à 16 h et 21 h à 24 h nt durant la période 17/11/19 néant
17/11/19 de 0 h à 8h soit environ 3 jours 18/11/19 de 0h à 6h
18/11/19 de 0h à 6h et 20 h à 24h d’approvisionneme 19/11/19 néant
19/11/19 0h à 18 h nt sur 6 20/11/19 de 0 h à 3h
20/11/19 de 0 h à 7h D’où 74-13 = 61 heures de confort sur
les 74 heures d’approvisionnement
˂ 50 14/11/19 néant 52 heures soit 36% 15/11/19 de 16h à 20 h
15/11/19 de 16h à 24 h d’approvisionneme 16/11/19 de 7 h à 16 h
16/11/19 de 0 h à 16 h nt durant la période 17/11/19 de 0 h à 6h
17/11/19 de 0 h à 6h soit environ 2 jours 18/11/19 de 20 h à 24h
18/11/19 de 20 h à 24h d’approvisionneme 19/11/19 6h à 18 h
19/11/19 0h à 18 h nt sur 6 D’où 52-35 = 17 heures de confort sur
20/11/19 néant les 52 heures d’approvisionnement

Le tableau ci-dessus ressort que sur les 6 jours d’approvisionnement en eau, les abonnés situés à une
cote supérieure ou égale à 50 m de la station NEPTUNE n’ont reçu l’eau que pendant une période
cumulée de 2 jours avec moins de 17 heures de confort soit moins d’un (01) jour de confort. Autant dire
qu’à 50 m au-dessus de la station, l’approvisionnement en eau CAMWATER est supposée non approprié.
Cette situation s’améliore au fur et à mesure que l’abonné se rapproche de la côte de la station.

L’entrée principale du campus de l’UYII où se trouve le branchement CAMWATER à une cote de 660.034
m alors que la station NEPTUNE est située à la cote 646.584 m. Avec une différence de 13.45 m ce point
se trouve caractérisé par la ligne des abonnés ˂ 18 m. Ce point a donc reçu l’eau pendant toute la
période d’enregistrement des pressions avec seulement 2 heures d’inconfort. Comme évoqué, les autres
points du campus sont situés sur des cotes plus élevées. L’ajout des pertes de charge, réduit encore
considérablement les seuils ressortis dans le tableau ci-dessus.

La courbe des pressions montre que la fluctuation des pressions ne suit aucune fréquence journalière ou
horaire. Ceci ne permet pas à un abonné situé à une certaine cote de prévoir les jours ou heures
d’alimentation en eau. Cette situation contribue à l’abandon des robinets ouverts qui couleront sans
interruption quand la pression sera suffisante pour alimenter le point. Il en est de même des fuites qui
seraient visibles à certains moments et pas à d’autres.