Vous êtes sur la page 1sur 1

Angers, le 21 novembre 2019

AVIS DE SOUTENANCE DE THÈSE


DOCTORAT (Arrêté du 25 mai 2016)

Madame Marcela MONTOYA-SUPIOT


candidate au diplôme de Doctorat de l'Université d'Angers, est autorisée à soutenir publiquement sa thèse
le 11/12/2019 à 09h00
Université Paris-Nanterre
Site LA DÉFENSE
Pôle Universitaire Léonard de Vinci (PULV)
Salle E657B
6e étage (étage affecté à l'Université Paris Nanterre)
2/12 AVENUE LÉONARD DE VINCI
92400 COURBEVOIE
sur le sujet suivant :
Adoption et mise en place des IFRS en Argentine :
d’une lecture néo-institutionnelle à une perspective structurationniste
Directeur de thèse : Madame Catherine KUSZLA
Composition du jury :
Monsieur Patrick BOISSELIER, Professeur CNAM Paris, Examinateur
Monsieur Bernard COLASSE, Professeur des Universités Université Paris Dauphine, Examinateur
Monsieur Gilles DAVID, Maître de Conférences HDR Université de Bourgogne, Rapporteur
Monsieur Lionel ESCAFFRE, Professeur des Universités Université d’Angers, Examinateur
Madame Catherine KUSZLA, Professeur des Universités Université Paris Nanterre, Directeur de thèse
Monsieur Yves MARD, Professeur des Universités Université Clermont-Auvergne, Rapporteur
Madame Rouba CHANTIRI, Maître de Conférences Université Paris Dauphine, Membre Invité

ésumé de la thèse
Notre étude s’intéresse à la compréhension du processus d’adoption et de mise en place des IFRS en
Argentine. L’objectif est d’identifier les mécanismes et les facteurs associés de l’adhésion argentine à la
convergence comptable. Nous présentons les forces institutionnelles internationales ainsi que locales qui
ont permis ce choix normatif. Nous analysons également la façon dont ces normes se mettent en place par
l’étude de la perception de professionnels quant à l’intégration des nouvelles normes dans la préparation
des états financiers. Nous avons adopté un cadre théorique à deux perspectives mobilisant la théorie néo
institutionnelle et la théorie de la structuration. Notre approche est interprétative et nous avons analysé les
contenus issus notamment des entretiens personnels avec des membres des professions concernées. Le
cas argentin semble rejoindre le cas de la plupart des pays en développement. Les institutions
internationales jouent un rôle important dans les processus d’adoption mais les acteurs locaux semblent
trouver leur compte à ce changement, notamment dans la légitimation de leur action. Par ailleurs, l’étude
de la mise en place montre la rencontre entre le global et le local, permettant la manifestation des facteurs
locaux et des acteurs qui se verront bousculés dans cette dynamique. Ce processus mettra en évidence le
jeu entre les institutions politiques, économiques et professionnelles du contexte, les entreprises et l’esprit
des IFRS.

À AFFICHER DANS L'UFR 15 JOURS AVANT LA SOUTENANCE

Vous aimerez peut-être aussi