Vous êtes sur la page 1sur 6

Radier pour prise d’eau de mer

1. Introduction :
L’objet de ce calcul est la justification de l’ouvrage Prise Mer de la centrale à cycle combiné
de 400MW de Sousse.
L’ouvrage Prise Mer est composé de plusieurs parties en béton armé : Un radier d’épaisseur 1
m et de dimensions en plan (10m x 10,54m) ; des voiles latéraux d’épaisseur 50 cm pour le
voile coté sol et d’épaisseur 67 cm pour les deux voiles coté mer; des voiles intérieurs
séparant l’ouvrage en deux réservoir indépendants, de longueurs variables et d’épaisseur
80cm ; des deux voiles de 2,80m d’hauteur à partir de -0,80 NGT, un d’épaisseur 50 cm et
l’autre de 42,50 cm ; et une dalle de 30 cm d’épaisseur.

2. Règlements et bases de calcul :


-fascicule n°62 -V : Règles techniques de conception et de calcul des fondations
des ouvrages de génie civil.
-Règles PS92 (Décembre 1995) : Règles de construction parasismiques.
- ACI 350.3-06: American Concrete Institute – Seismic Design of Liquid-Containing
Concrete Structures and Commentary.

Symboles utilisés
-  : Coefficient de frottement acier béton.
- d : Hauteur utile d’une section
- Fbc : Résultant des efforts de compression dans le béton

- Fc 28 : Résultante caractéristique du béton à la compression à 28 jours d’âge

- u : Coefficient prenant en compte la durée d’application des charges

- b : Coefficient partiel de sécurité pour le béton (cas courant :  b  1.5 )

-  : Coefficient
-  lim : Coefficient de frottement acier/béton limite
-  : Bras de levier de la résultante des forces de compression
- s : Section d’armature

- s : Contrainte de traction de l’acier


- Fe : Limite d’élasticité de l’acier

- s : Coefficient partiel de sécurité pour les aciers  s  1.15

- 's : Section d’armature comprimée


-  bc : Contrainte de la compression du béton

-  bc : Contrainte limite de béton comprimé à l’ELS

- s : Contrainte de traction de l’acier

- s : Contrainte limite des aciers tendus à l’ELS

- f t 28 : Résistance conventionnelle à la traction du béton à 28 jours d’âge

- u : Contrainte tangente conventionnelle

- Vu max : Effort tranchant maximal


-  lim : Contrainte tangente limite

- t : Diamètre des aciers Transversaux

- l : Diamètre des aciers longitudinaux

- c : Enrobage des armatures


-  : Elancement mécanique d’une pièce comprimée
- Lf : Longueur de flambement
- i : Rayon de giration
- I : Moment d’inertie
- Br : Section réduite de béton

- Nu : Effort normale

3. Caractéristiques des matériaux :


3.1 – Matériaux utilisés :
b. Béton pour ouvrage Prise Mer : Q400
Béton dosé à 400 Kg de ciment HRS 32.5 par m3
On définit :
La résistance caractéristique à la compression : c’est la valeur de la résistance en dessous
de laquelle on peut s’attendre à rencontrer 5% au plus de l’ensemble des ruptures des essais
de compression.
En pratique, comme le nombre d’essais réalisés ne permet pas un traitement statistique
suffisant, on adopte la relation suivante :

f 
 j , σj étant La valeur moyenne des résistances obtenues sur l’ensemble des essais
cj 1,15
réalisés.

Pour notre projet, on utilisera un béton de résistance caractéristique à la compression de


valeur f c 28 = 35 MPa
La résistance caractéristique à la traction : notée ftj est conventionnellement définie par les
relations suivantes :

f  0.6  0.06 f f
tj cj
Si 28  60 MPa
2/3
f  0.275 f f
cj cj
Si 28 > 60 MPa

Pour notre cas, on a :

f t 28 = 0,6+0,06 f c 28 = 2,70 MPa


-Le Module de déformation et fluage instantané :
3
Eij = 11000√fc 28
E28=35981 MPa
-Le module de déformation et fluage à long terme :
Evj= Eij/3
Ev28 = 11994 MPa
θ=1 ᵧb=1, 5 Φc=0, 65
-Le Coefficient de poisson :
Le coefficient de poisson sera pris égal à 0 pour un calcul à l’ELU et à 0.2 pour un calcul à
l’ELS.

-La valeur de calcul de la résistance en compression du béton fbu : donnée par la formule
fbu = 0.85 fcj / θ γb
Avec :

-γb : le coefficient de sécurité partiel qui vaut 1.5 pour les combinaisons fondamentales et 1.15
pour les combinaisons accidentelles.
-θ : un coefficient qui tient compte de la durée d’application des charges tel que θ = 1 si la
durée est supérieure à 24h, θ = 0.9 si la durée est comprise entre 1h et 24h et θ = 0.85 sinon

Le tableau suivant résume les caractéristiques de béton utilisé :

Dosage en ciment 400Kg/m3

Résistance caractéristique à la compression à 28


fc28= 35 MPa
jours

Résistance caractéristique à la traction à 28 jours ft28=2,7MPa

Module de déformation et fluage instantané E i 28


= 35981 MPa

Module de déformation et fluage à long terme E v 28


= 11994 MPa

a. Acier
E S = 200000 MPa
Acier Haute Adhérence : Fe E40 f e = 400 MPa (limite élastique) η = 1,6
Le coefficient de scellement :
1 pour ronds lisses
ψs=
1,5pour haute adhérence

ψs=1,5

ᵧs : un coefficient de sécurité partiel qui vaut 1,15 sauf pour les combinaisons accidentelles où
il vaut 1.

ᵧs=1,15
Φs=0,85
On distingue quatre types d’acier d’armature, du moins au plus écroui :
1. les aciers doux, sans traitement thermique ayant une valeur caractéristique de la limite
élastique garantie de 125 à 235 MPa. Ce sont les ronds lisses (  ) qui ne sont utilisés que pour
faire des crochets de levage en raison de leur très grande déformation a la rupture
(allongement de 22%)
2.les aciers laminés a chaud, naturellement durs, dit aciers à haute adhérence de type I. Ce
type d’acier a une limite d’élasticité garantie de 400 MPa et un allongement à la rupture de
14%
3. les aciers laminés a chaud et écrouis avec faible réduction de section (par traction-torsion),
dits aciers à haute adhérence de type II. Ce type d’acier a une limite d’élasticité garantie de
500 MPa et un allongement à la rupture de 12%.
4. les aciers laminés à chaud par tréfilage (forte réduction de section), fortement écrouis,
utilisés pour fabriquer les treillis soudés et fils bibines. Ce type d’acier a une limite
d’élasticité garantie de 500MPa et un allongement à la rupture de 8%.
Les quatre type d’acier ont le même comportement élastique, donc un même module de
Young de Es = 200 000 MPa. La déformation à la limite élastique est voisine de 0,2%, en
fonction de la valeur de la limite d’élasticité.
Pour ce projet, on utilisera des barres haute adhérence (HA) de classe Fe E400.

On définit aussi la valeur de la limite d’élasticité garantie fsu par : fsu=fe/ ᵧs

3.2 – Hypothèses de calcul :


a. Contrainte admissible de l’acier tendu à l’état limite d’ouverture des fissures :
- La fissuration est considérée très préjudiciable
σs =0,8 Min [(Max (0,5fe ; 110√ηft) ; 2/3fe ] en MPa

Pour fc28 = 35 MPa ; σs = 182 MPa (aciers HA)

b. Contraintes admissibles du béton


Contrainte limite de compression du béton à l’ELS
σbc =0,6 fc28

Pour fc28 = 35 MPa ; σbc = 21 MPa

- Contrainte limite de compression du béton à l’ELU

τb = Min (0,15 fc28/ ᵧb ; 4MPa)


Pour fc28=35Mpa; τb=3,5MPa
c. Hypothèses de calcul du béton armé
-enrobage des armatures =5,5cm
Le module de réaction du sol Kv est donné par la formule suivante :