Vous êtes sur la page 1sur 240

Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Sommaire :
Sommaire : ....................................................................................................................................... 1
Résumé : ......................................................................................................................................... 10
Liste des acronymes : ..................................................................................................................... 12
Liste des figures : ............................................................................................................................ 13
Liste des tableaux : ......................................................................................................................... 16
Introduction : .................................................................................................................................. 19
Chapitre I : ...................................................................................................................................... 20
Contexte du projet. ........................................................................................................................ 20
I.1. Introduction : ........................................................................................................................ 21
I.2. Bassin concerné : .................................................................................................................. 21
I.3. But du barrage Ain Timedrine : ............................................................................................ 23
I.4. Historique de l’étude : .......................................................................................................... 23
Chapitre II : ..................................................................................................................................... 24
Partie hydrologie. ........................................................................................................................... 24
I.1. Etude du bassin intermédiaire non contrôlé : ...................................................................... 25
I.1.1. Présentation du bassin : ................................................................................................ 25
I.1.2. Paramètres de forme : ................................................................................................... 25
I.1.2.1. Superficie : .............................................................................................................. 25
I.1.2.2. Périmètre : .............................................................................................................. 26
I.1.2.3. Indice de compacité de GRAVELIUS : ...................................................................... 26
I.1.2.4. Indice de forme de Horton : ................................................................................... 26
I.1.3. Paramètres du relief : ................................................................................................ 27
I.1.3.1. L’altitude moyenne du bassin versant : .................................................................. 27
I.1.3.2. Les altitudes minimales et maximales : .................................................................. 27
I.1.3.3. Le rectangle équivalent : ......................................................................................... 28
I.1.3.4. La pente moyenne du bassin versant : ................................................................... 28
I.1.3.5. Indice de pente classique :...................................................................................... 29
I.1.4. Calcul du temps de concentration : ............................................................................... 29

1
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.1.4.1. Formule de TURRAZA : ............................................................................................ 29


I.1.4.2. Formule de KIRPICH : .............................................................................................. 30
I.1.4.3. Formule de GIANDOTTI : ......................................................................................... 30
I.1.4.4. Forumule de VENTURA : ......................................................................................... 30
I.1.4.5. Résultats :................................................................................................................ 30
I.1.4.6. Choix du temps de concentration et de l’hydrogramme convenables : ................ 31
I.2. Etude des crues : ............................................................................................................... 35
I.2.1. Présentation des données utilisées : ......................................................................... 35
I.2.1.1. Les pluies journalières maximales annuelles PJmax : ............................................ 35
I.2.1.2. Les débits journaliers maximums annuels QJmax : ............................................... 35
I.2.1.3. Les débits instantanés maximums annuels QImax : .............................................. 35
I.2.1.4. Les débits instantanés maximums mensuels de la station du pont M’DEZ : ...... 36
I.2.2. Méthodologie de calcul : ............................................................................................... 36
I.2.2.1. Choix d’une ou plusieurs stations de référence : ................................................... 36
I.2.2.2. Méthode statistique :.............................................................................................. 36
I.2.2.3. Méthode du Gradex : .............................................................................................. 36
I.2.2.4. Transposition vers les bassins non jaugés par Francou-Rodier : ............................ 39
I.2.3. Application de la méthodologie :................................................................................... 39
I.2.3.1. Objectif :.................................................................................................................. 39
I.2.3.2. Ajustement statistique : .......................................................................................... 39
I.2.3.3. Estimation du coefficient de pointe CP :.................................................................. 45
I.2.3.4. Détermination du coefficient d’abattement spacial de la pluie « ARF » pour
chaque station : .................................................................................................................. 45
I.2.3.5. Détermination du pivot du gradex T* :................................................................... 46
I.2.3.6. Ajustement des pluies maximales journalières à la loi de Gumbel : ...................... 47
I.2.3.7. Détermination de Pjmax(T) au niveau des stations de références :....................... 51
I.2.3.8. Détermination du taux d’infiltration pour lequel le sol est saturé au niveau de
chaque station : .................................................................................................................. 52
I.2.3.9. Détermination du débit de pointe QP(T) et KP(T)au niveau de chaque station de
référence : ........................................................................................................................... 53
I.2.3.10. Transposition vers notre bassin versant intermédiaire : ...................................... 54
I.2.3.11. Génération des hydrogrammes de crue: .............................................................. 55

2
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.3.12. La crue du chantier : ............................................................................................. 56


I.2.4. Evaluation des déversés du barrage M’DEZ : ................................................................ 59
I.2.4.1. L’hydrogramme sortant de T=10000ans: ............................................................... 59
I.2.4.2. L’hydrogramme de sortie de la crue de période de retour T=20ans:..................... 60
I.2.5. Détermination du débit de projet et du chantier du barrage Ain Timedrine: .............. 61
I.2.5.1. Débit de projet : ...................................................................................................... 61
I.2.5.1.1. Scénario 1 :........................................................................................................... 61
I.2.5.1.2. Scénario 2 :........................................................................................................... 62
I.2.5.1.3. Scénario 3 :........................................................................................................... 63
I.2.5.2. La crue du chantier : ................................................................................................... 64
I.2.5.2.1. Scénario 1 :........................................................................................................... 64
I.2.5.2.2. Scénario 2 :........................................................................................................... 65
I.3. L’envasement :...................................................................................................................... 65
I.3.1. Détermination de la lame d’eau écoulée sur le bassin versant intermédiaire :............ 65
I.3.2. Détermination de la dégradation spécifique par la méthode régionale de Abd El Hadi
Lahlou :.................................................................................................................................... 66
I.3.3. Détermination du volume de la vase sur plusieurs périodes : ...................................... 66
Chapitre III : .................................................................................................................................... 67
Partie géologie................................................................................................................................ 67
III.1. Les études de 1979 : ........................................................................................................... 68
III.1.2. Les essais effectués : .................................................................................................... 68
III.1.3. Conclusions tirés à partir de cette étude :................................................................... 69
III.2. Les nouvelles études entre 2010 et 2015 :......................................................................... 69
III.2.1. Les essais géologiques réalisés : .................................................................................. 69
III.2.2. Interprétation de la coupe géologique au niveau de l’axe projeté du barrage : ........ 71
III.2.3. Conclusions générales : ............................................................................................... 71
Chapitre IV : .................................................................................................................................... 72
Ouvrages annexes. ......................................................................................................................... 72
IV.1. Données et scénarios fixés : ............................................................................................... 73
IV.1.1. La crue de projet : ........................................................................................................ 73
IV.1.2. La courbe H-S-V : ......................................................................................................... 73
IV.1.3. Cote normale : ............................................................................................................. 74

3
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.1.4. Scénarios fixés : ........................................................................................................... 74


IV.2. Courbe de tarage en aval du barrage : ............................................................................... 74
IV.3. Lois d’écoulement des pertuis de fond et de l’évacuateur de crue : ................................. 80
IV.3.1. Lois d’écoulement des pertuis de la vidange de fond et choix de la conception
convenable :............................................................................................................................ 80
IV.3.1.1. Conceptions possibles : ........................................................................................ 80
IV.3.1.2. Lois d’écoulement des pertuis de fond : .............................................................. 80
IV.3.1.2.1. Ecoulement à surface libre : .......................................................................... 80
IV.3.1.2.2. Ecoulement en charge : ................................................................................. 81
IV.3.1.2.3. Résultats : ...................................................................................................... 81
IV.3.2. Lois d’écoulement de l’évacuateur de crue : .............................................................. 89
IV.3.2.1. Capacité du seuil : ................................................................................................. 89
IV.3.2.2. Lois d’écoulement :............................................................................................... 90
IV.3.3. Choix de la conception : .............................................................................................. 92
IV.4. Calcul de laminage :............................................................................................................ 93
IV.4.1. Principe de calcul : ....................................................................................................... 93
IV.4.2. Résultats ...................................................................................................................... 94
IV.4.2.1. Scénario 1 : ........................................................................................................... 94
IV.4.2.2. Scénario 2 : ........................................................................................................... 95
IV.5. Détermination du temps de vidange et demi-vidange : .................................................... 96
IV.5.1. Temps de vidange : ...................................................................................................... 96
IV.5.2. Temps de demi-vidange : ............................................................................................ 96
IV.6. Cuillère et trajectoire du jet de la vidange de fond : ......................................................... 96
IV.6.1. Géométrie de la cuillère : ............................................................................................ 96
IV.6.2. Trajectoire du jet de la vidange : ................................................................................. 97
IV.6.3. Profondeur de la fosse d’érosion : ............................................................................ 101
IV.6.3.1. Pour le débit de la retenue normale : ................................................................ 101
IV.6.3.2. Pour le débit de période de retour de 100ans : ................................................. 101
IV.6.3.3. Conclusion :......................................................................................................... 101
IV.7. Protection avale contre l’érosion : ................................................................................... 102
IV.7.1. Conception prévue : .................................................................................................. 102
IV.7.2. Calcul des enrochements : ........................................................................................ 102

4
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.7.3. Résultats de calcul : ................................................................................................... 103


IV.8. Dérivation provisoire : ...................................................................................................... 103
IV.8.1. Description de la conception choisie :....................................................................... 103
IV.8.2. Détermination de la loi d’écoulement : .................................................................... 104
IV.8.3. Détermination de la hauteur des batardeaux : ......................................................... 106
IV.8.3.1. Batardeau amont : .............................................................................................. 106
IV.8.3.2. Batardeau aval : .................................................................................................. 106
Chapitre V : ................................................................................................................................... 107
Partie stabilité. ............................................................................................................................. 107
V.1. Introduction : ..................................................................................................................... 108
V.2. Paramètres de calcul : ....................................................................................................... 109
V.2.1. Hypothèses : ............................................................................................................... 109
V.2.2. Les Paramètres : ......................................................................................................... 109
V.2.2.1. Hydrologie :.......................................................................................................... 109
V.2.2.2. Les caractéristiques intrinsèques du barrage : .................................................... 110
V.2.2.3. Les caractéristiques intrinsèques de la fondation : ............................................. 110
V.2.2.4. La sous-pression et le drainage : ......................................................................... 111
V.2.2.5. Température : ...................................................................................................... 111
V.2.2.6. Le séisme : ........................................................................................................... 111
V.2.2.7. Récapitulation des données : .............................................................................. 112
V.3. Les efforts appliqués sur le barrage : ................................................................................ 113
V.3.1. Les efforts statiques : ................................................................................................. 114
V.3.1.1. Poids propre du barrage : .................................................................................... 114
V.3.1.2. Poussée hydrostatique de l’eau : ........................................................................ 114
V.3.1.3. Sous-pressions : ................................................................................................... 114
V.3.2. Les efforts dynamiques : ............................................................................................ 115
V.3.2.1. Force d’inertie du barrage : ................................................................................. 115
V.3.2.2. Force d’inertie de l’eau : ...................................................................................... 116
V.4. Les bras de levier : ............................................................................................................. 116
V.4.1. Pour les efforts statiques :.......................................................................................... 116
V.4.1.1. Poids propre du barrage : .................................................................................... 116

5
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.4.1.2. Poussée hydrostatique de l’eau : ........................................................................ 116


V.4.1.3. Sous pressions : ................................................................................................... 117
V.4.2. Pour les efforts dynamiques :..................................................................................... 118
V.4.2.1. L’inertie du barrage : ........................................................................................... 118
V.4.2.2. L’inertie de l’eau : ................................................................................................ 118
V.5. Cas de charge : .................................................................................................................. 118
V.6. Critères de stabilité du barrage : ....................................................................................... 119
V.6.1. Stabilité au glissement :.............................................................................................. 119
V.6.2. Stabilité au reversement : .......................................................................................... 120
V.6.3. Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations : ........................ 120
V.8. Conception choisie : .......................................................................................................... 122
V.8.1. Plot déversant :........................................................................................................... 122
V.8.2. Plot non déversant : ................................................................................................... 123
V.9. Résultats : .......................................................................................................................... 124
V.9.1. Plot déversant :........................................................................................................... 124
V.9.1.1. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme : .................. 124
V.9.1.2. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec séisme : .............. 126
V.9.1.3. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme : ................. 128
V.9.1.4. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec séisme. .............. 130
V.9.1.5. Barrage au niveau des PHEE avec pertuis ouverts : ............................................ 132
V.9.2. Plot non déversant : ................................................................................................... 134
V.9.2.1. Barrage à retenue normale (RN) sans drainage : ................................................ 134
V.9.2.2. Barrage à retenue normale (RN) avec un bon drainage : .................................... 136
V.9.2.3. Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon drainage : ........... 137
V.9.2.4. Barrage au niveau des PHEE avec un bon drainage : .......................................... 139
V.10. Synthèse et analyse des résultats : ................................................................................. 140
V.10.1. Plot déversant :......................................................................................................... 140
V.10.2. Plot non déversant : ................................................................................................. 142
V.11. Stabilité élastique : .......................................................................................................... 144
V.11.1. Conditions de Maurice Levy : ................................................................................... 144
V.11.2. Forces et bras de levier :........................................................................................... 145

6
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.11.3. Point de passage de la résultante :........................................................................... 146


V.11.4. Calcul des contraintes :............................................................................................. 146
V.11.4.1. Contraintes au parement amont : ..................................................................... 146
V.11.4.2. Contraintes au parement aval : ......................................................................... 148
V.11.4.3. Résultats : .......................................................................................................... 149
Chapitre VI : .................................................................................................................................. 150
Partie métré et devis estimatif. .................................................................................................... 150
VI.1. Introduction : .................................................................................................................... 151
VI.2. Les fouilles : ...................................................................................................................... 151
IV.2.1. Méthodologie de calcul : ........................................................................................... 151
IV.2.2. Résultats de calcul : ................................................................................................... 151
VI.3. Le barrage : ....................................................................................................................... 154
VI.3.1. Méthodologie de calcul : ........................................................................................... 154
VI.3.2. Résultats de calcul : ................................................................................................... 154
VI.3.3. Résultats de calcul : ................................................................................................... 156
VI.4. Coffrage : .......................................................................................................................... 157
VI.4.1. Les types de coffrage : ............................................................................................... 157
VI.4.2. Résultats de calcul : ................................................................................................... 157
VI.4.2.1. Coffrages parallèles à l’axe de l’oued : ............................................................... 157
VI.4.2.2. Coffrages parallèles à l’axe du barrage : ............................................................ 160
VI.5. Devis estimatif : ................................................................................................................ 161
Conclusion : .................................................................................................................................. 162
Bibliographie :............................................................................................................................... 163
Annexes : ...................................................................................................................................... 164
Annexe 1 : Carte des isohyètes. ............................................................................................... 165
Annexe 2 : Carte géologique. ................................................................................................... 166
Annexe 3 : Légende géologique. .............................................................................................. 167
Annexe 4 : Carte du couvert végétal. ....................................................................................... 168
Annexe 5 : Carte des postes et stations. .................................................................................. 169
Annexe 6 : Les pluies journalières maximales annuelles PJmax. ................................................ 169
Annexe 7 : Les débits journaliers maximums annuels QJmax..................................................... 171

7
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 8 : Les débits instantanés maximums annuels QImax. .................................................. 172


Annexe 9 : Les débits instantanés maximums mensuels de la station du pont M’DEZ. .......... 174
Annexe 10 : Les séries d’apports. ............................................................................................. 177
Annexe 11 : Les différents sondages réalisés. .......................................................................... 183
Annexe 12 : La coupe géologique au niveau de l’axe du barrage. ........................................... 184
Annexe 13 : Temps de vidange de la retenue du barrage. ....................................................... 184
Annexe 14 : Facteurs de capacité portante d’après l’Eurocode 7............................................ 188
Annexe 15 : Hydrogramme adimensionnel USSCS. .................................................................. 189
Annexe 16 : Le coefficient de pointe CP en fonction de T pour la station Ain Timedrine. ....... 190
Annexe 17 : Le coefficient de pointe CP en fonction de T pour la station Pont M’DEZ. ........... 191
Annexe 18 : le ruissellement journalier maximum annuel pour chaque station. .................... 193
Annexe 19 : Les hydrogrammes de crues pour chaque période de retour au niveau du BVI. . 195
Annexe 20 : les débits instantanés saisonniers de la station Pont M’DEZ. .............................. 196
Annexe 21 : L’hydrogramme sortant de T = 10000ans du barrage M’DEZ. ............................. 197
Annexe 22 : L’hydrogramme sortant de T=20ans du barrage M’DEZ. ..................................... 199
Annexe 23 : Génération de l’hydrogramme de la crue de projet entrant au niveau barrage Ain
Timedrine pour le scénario 2. ................................................................................................... 200
Annexe 24 : Génération de l’hydrogramme de la crue de projet entrant au niveau barrage Ain
Timedrine pour le scénario 3. ................................................................................................... 202
Annexe 25 : Génération de l’hydrogramme de la crue de chantier entrant au niveau barrage
Ain Timedrine pour le scénario 2. ............................................................................................ 204
Annexe 26 : Loi d’écoulement à SL pour la 1ère conception. .................................................... 205
Annexe 27 : Loi d’écoulement à SL pour la 2ème conception. ................................................... 206
Annexe 28 : Loi d’écoulement en charge pour la 1ère conception. .......................................... 207
Annexe 29 : Loi d’écoulement en charge pour la 2ème conception. ......................................... 209
Annexe 30 : Lois d’écoulement résultantes des pertuis de fond pour la 1ère conception. ...... 210
Annexe 31 : Lois d’écoulement résultantes des pertuis de fond pour la 2ème conception. ..... 212
Annexe 32 : Laminage de la crue via les 4 passes des pertuis de fond. ................................... 213
Annexe 33 : Laminage de la crue via 3 passes des pertuis de fond. ........................................ 216
Annexe 34 : loi d’écoulement à SL des pertuis de la dérivation provisoire. ............................ 220
Annexe 35 : loi d’écoulement en charge des pertuis de la dérivation provisoire. ................... 221
Annexe 36 : Loi d’écoulement des pertuis de la dérivation provisoire. ................................... 223

8
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 37 : Calcul de stabilité du PD au glissement et au renversement pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme ». ...................................................... 225
Annexe 38 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage à
retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec séisme ». ................................................. 226
Annexe 39 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage à
retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme ». ..................................................... 228
Annexe 40 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage à
retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec séisme ». ................................................ 230
Annexe 41 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage au
niveau des PHEE avec pertuis ouverts »................................................................................... 231
Annexe 42 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage à
retenue normale (RN) sans drainage »..................................................................................... 233
Annexe 43 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage à
retenue normale (RN) avec un bon drainage ». ....................................................................... 235
Annexe 44 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage à
retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon drainage ». .............................................. 237
Annexe 45 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage au
niveau des PHEE avec un bon drainage ». ................................................................................ 239

9
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Résumé :
Ce présent mémoire constitue une synthèse de notre projet de fin d’étude intitulé «
Conception du barrage de dérivation Ain Timedrine pour la production de l’énergie électrique »,
effectué au sein du bureau d’étude « NOVEC ».

Ce travail a pour objectif de réaliser l’étude hydrologique, l’étude hydraulique, l’étude de


stabilité ainsi que le métré et le devis estimatif. En effet, l’étude hydrologique sert à évaluer les
données d’entrée nécessaire pour le calcul hydraulique. Ce dernier occupe la partie principale de
l’étude hydraulique afin de déterminer le fonctionnement hydraulique du barrage et de ses
ouvrages annexes. En outre, l’étude de stabilité consiste à vérifier la sécurité de l’ouvrage. Et
enfin le devis estimatif consiste à évaluer le coût global du projet.

Dans le but d’affiner cette étude, on a effectué une visite du site dans la province de
Séfrou où est programmée la construction du barrage.

Pour atteindre les objectifs de cette étude, on a abordé le travail en fonction de six
parties essentielles à savoir :

1. Collecte et analyse des données : Quoique cette étape soit difficile et couteuse en termes de
de temps, elle reste basique. Durant cette étape nous avons collecté les données nécessaires
pour l’ensemble de l’étude. Nous avons également analysé l’ensemble de donnée pour juger
leur validité.

2. Etude géomorphologique et hydrologique : Cette étape est d’un rôle très important afin
d’évaluer les paramètres naturel définissant le comportement hydrologique du bassin étudié.
Ces paramètres donnent une idée claire sur les caractéristiques physique (forme, relief, pente …)
et les caractéristiques du réseau de drainage. Elle a pour but aussi de mettre en évidence les
paramètres hydrologiques de l'oued tels que les débits des crues, les apports du bassin versant
qui constituent la base de dimensionnement des ouvrages.

3. Partie géologie : Cette partie est importante pour la justification du choix du site du barrage
ainsi que la détermination du fond de fouille après l’analyse des différents essais de
reconnaissances.

4. Dimensionnement des ouvrages annexes : Il s’agit de déterminer le fonctionnement


hydraulique du barrage. En d’autres termes, cette étape détermine les caractéristiques des
ouvrages annexes (Evacuateur de crue et pertuis de fond).

5. Etude de stabilité : L’étude de stabilité consiste à évaluer la sécurité de l’ouvrage vis-à-vis de


quatre conditions de stabilité : celle relative au glissement, celle relative au renversement, celle
relative à l’état de contraintes transmises aux fondations et celle relative à la stabilité interne du
béton.

10
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

6. Métré et devis estimatif : Cette partie a pour but essentiel d’estimer le coût du projet afin de
lancer un appel d’offre aux entreprises qui peuvent exécuter le projet selon les moyens
disponibles.

11
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Liste des acronymes :


Abréviation Désignation
NGM Niveau général marocain
USBR United States Bureau of Reclamation
EVC Evacuateur de crues
VDF Vidange de fond
RN Retenue normale
HSV Hauteur-Surface-Volume
PHE Plus hautes eaux
PHEE Plus hautes eaux exceptionnelle
PD Plot déversant
PND Plot non déversant
SL Surface libre
RG Rive gauche
RD Rive droite

12
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Liste des figures :


Figure 1 : La carte du bassin de Sebou. .......................................................................................... 21
Figure 2 : La carte du haut de Sebou. ............................................................................................. 22
Figure 3 : Exemples de forme de bessins en fonction de leur indice de compacité. ..................... 26
Figure 4 : Crue du 04/10/1987 de la station Dar Hamra. ............................................................... 31
Figure 5 : Crue du 12/01/1996 de la station Dar Hamra. ............................................................... 32
Figure 6 : Crue du 09/12/2003 de la station Dar Hamra. ............................................................... 32
Figure 7 : Crue du 14/12/2008 de la station Dar Hamra. ............................................................... 33
Figure 8 : Hydrogrammes adimensionnalisés des crues majeures de la station Dar Hamra. ........ 34
Figure 9 : le coefficient d’abattement spatial ARF de la zone B des USA. ..................................... 38
Figure 10 : Ajustement des débits au niveau de la station Ain Timedrine par la loi de Galton. .... 40
Figure 11 : Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ par la loi de Galton. ....... 41
Figure 12 : Ajustement des débits au niveau de la station Ain Timedrine par la loi de Galton. .... 42
Figure 13 : Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ (1) par la loi de Gumbel. 43
Figure 14 : Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ (2) par la loi de Galton. .. 44
Figure 15 : Ajustement de Roj de la station Ain Timedrine à la loi de Gumbel. ............................. 46
Figure 16 : Ajustement de Roj de la station Pont M’DEZ à la loi de Gumbel. ................................. 47
Figure 17 : Ajustement de Pjmax de la station Ain Timedrine par la loi de Gumbel. ....................... 48
Figure 18 : Ajustement de Pjmax de la station Pont M’DEZ par la loi de Gumbel............................ 48
Figure 19 : Ajustement de Pjmax de la station Dar Hamra par la loi de Gumbel. ............................ 49
Figure 20 : Ajustement de Pjmax de la station Boulemane par la loi de Gumbel. ........................... 50
Figure 21 : Les hydrogrammes de crues du BV intermédiaire pour chaque période de retour. ... 56
Figure 22 : Ajustement de la saison humide de Qimax à la loi de Galton. ....................................... 57
Figure 23 : Ajustement de la saison transitoire de Qimax à la loi de Galton. ................................... 58
Figure 24 : Ajustement de la saison sèche de Qimax à la loi de Galton. .......................................... 58
Figure 25 : Laminage de la crue de période de retour T=10000ans au niveau du barrage M’DEZ.60
Figure 26 : Hydrogramme sortant du barrage M’DEZ de période de retour T = 20ans. ................ 61
Figure 27 : Hydrogramme de la crue de projet entrant au barrage Ain Timedrine pour le scénario
2. ..................................................................................................................................................... 62
Figure 28 : Hydrogramme de la crue de projet entrant au barrage Ain Timedrine pour le scénario
3. ..................................................................................................................................................... 64
Figure 29 : Hydrogramme de la crue de chantier du barrage Ain Timedrine. ............................... 65
Figure 30 : Coupe transversale au niveau de l’axe du barrage pour le site amont........................ 69
Figure 31 : Courbe HSV du barrage Ain Timedrine. ....................................................................... 73
Figure 32 : Interface du logiciel Flowmaster. ................................................................................. 75
Figure 33 : Création d’un nouveau projet sur FLOWMASTER. ....................................................... 76
Figure 34 : Choix d’une section irrégulière sur FLOWMASTER. ..................................................... 76
Figure 35 : Choix de Manning Strickler pour le calcul du débit par FLOWMASTER. ...................... 77
Figure 36 : Saisie de la section de l’oued sur FLOWMASTER à partir de la coupe géologique. ..... 77

13
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 37 : Calcul automatique du débit par FLOWMASTER. ........................................................ 78


Figure 38 : Les courbes de tarage correspondantes à chaque coefficient de Manning Strickler. . 79
Figure 39 : Loi d’écoulement à SL pour la 1ère conception. ............................................................ 82
Figure 40 : Loi d’écoulement à SL pour la 2ème conception. ........................................................... 83
Figure 41 : Loi d’écoulement en charge pour la 1ère conception. .................................................. 84
Figure 42 : Loi d’écoulement en charge pour la 2ème conception. ................................................. 85
Figure 43 : Graphe illustrant le point de transition pour 3 passes de la 1ère conception............... 86
Figure 44 : Graphe illustrant le point de transition pour 2 passes de la 1ère conception............... 86
Figure 45 : Graphe illustrant le point de transition pour 4 passes de la 2ème conception. ............ 87
Figure 46 : Graphe illustrant le point de transition pour 3 passes de la 2ème conception. ............ 87
Figure 47 : La loi d’écoulement résultante des vidanges de fond pour la 1ère conception. ........... 88
Figure 48 : La loi d’écoulement résultante des vidanges de fond pour la 2ème conception........... 89
Figure 49 : Calcul de laminage de la crue pour le scénario 1. ........................................................ 94
Figure 50 : Calcul de laminage de la crue pour le scénario 2. ........................................................ 95
Figure 51 : Forme d’une cuillère simple. ........................................................................................ 97
Figure 52 : Trajectoire du jet de la vidange de fond pour la crue de projet. ................................. 99
Figure 53 : trajectoire du jet de la vidange pour Q100 . ................................................................ 100
Figure 54 : Loi d’écoulement à SL des pertuis de la dérivation provisoire. ................................. 104
Figure 55 : Loi d’écoulement en charge des pertuis de la dérivation provisoire. ........................ 105
Figure 56 : Les points d’intersection des lois d’écoulements des pertuis de la dérivation
provisoire. ..................................................................................................................................... 105
Figure 57 : Loi d’écoulement des pertuis de la dérivation provisoire. ......................................... 106
Figure 58 : Distribution des contraintes de la sous-pression (USBR 1987). ................................. 115
Figure 59 : Sous pression dans le cas où il y’as un voile de drainage........................................... 117
Figure 60 : Modélisation 3D du plot déversant du barrage. ........................................................ 122
Figure 61 : La coupe au niveau d’une pile du plot déversant. ..................................................... 123
Figure 62 : Coupe au niveau du plot non déversant. ................................................................... 124
Figure 63 : Modélisation du plot non déversant sur CADAM. ................. Erreur ! Signet non défini.
Figure 64 : Vérification des contraintes par CADAM pour les combinaisons normales. ....... Erreur !
Signet non défini.
Figure 65 : Vérification des contraintes par CADAM pour les combinaisons exceptionnelles.
.................................................................................................................. Erreur ! Signet non défini.
Figure 66 : Vérification des contraintes par CADAM pour les combinaisons accidentelles. . Erreur !
Signet non défini.
Figure 67 : La coupe F1 au niveau de l’axe déversant du barrage (au niveau de la pile). ........... 151
Figure 68 : La coupe F2 au niveau de la section de passage à la rive droite pour le plot déversant.
...................................................................................................................................................... 152
Figure 69 : La coupe F2 au niveau de la section de passage à la rive gauche pour le plot
déversant. ..................................................................................................................................... 152
Figure 70 : La coupe RD1 au niveau de la section de passage à la rive droite pour le plot non
déversant. ..................................................................................................................................... 153

14
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 71 : La coupe RG1 au niveau de la section de passage à la rive gauche pour le plot non
déversant. ..................................................................................................................................... 153
Figure 72 : La coupe ND1 du plot non déversant. ........................................................................ 155
Figure 73 : La coupe PL au niveau d’une pile. .............................................................................. 155
Figure 74 : La coupe PT au niveau du pertuis............................................................................... 156
Figure 75 : Les coupes utilisées pour le calcul du coffrage dans le plot de la rive gauche. ......... 158
Figure 76 : Les coupes utilisées pour le calcul du coffrage dans le plot de la rive droite. ........... 159

15
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Liste des tableaux :


Tableau 1: Les aménagements hydrauliques du haut de Sebou.................................................... 23
Tableau 2 : Calcul du temps de concentration par plusieurs formules.......................................... 30
Tableau 3: Les caractéristiques des hydrogrammes des crues majeures de la station Dar Hamra.
........................................................................................................................................................ 33
Tableau 5 : Les postes pluviométriques utilisés pour l’ajustement statistiques. .......................... 35
Tableau 6 : Les stations hydrométriques de références. ............................................................... 35
Tableau 7 : QJmax(T) de T=2ans à T=100ans pour la station de Ain Timedrine et du Pont M’DEZ. . 41
Tableau 8 : Qimax(T) de T=2ans à T=100ans pour la station de Ain Timedrine, Pont M’DEZ (1) et
Pont M’DEZ (2). .............................................................................................................................. 44
Tableau 11 : Détermination de l’ARF du bassin contrôlé par chaque station. .............................. 45
Tableau 13 : Roj(T) pour chaque station. ........................................................................................ 46
Tableau 14 : Pjmax(T) pour chaque station. ..................................................................................... 50
Tableau 15 : Moyenne de PO et G pour les 4 stations Pont M’DEZ, Ain Timedrine, Boulemane et
Dar Hamra. ..................................................................................................................................... 51
Tableau 16 : Pjmax(T) pour la station Ain Timedrine........................................................................ 51
Tableau 17 : Moyenne de PO et G pour les 3 stations Pont M’DEZ, Ain Timedrine et Boulemane.
........................................................................................................................................................ 52
Tableau 18 : Pjmax(T) pour la station Pont M'DEZ. .......................................................................... 52
Tableau 19 : Taux d’infiltration pour la station Ain Timedrine. ..................................................... 52
Tableau 20 : Taux d’infiltration pour la station du Pont M’DEZ. .................................................... 53
Tableau 21 : QP(T) et KP(T) pour la station Ain Timedrine. ............................................................. 53
Tableau 22 : QP(T) et KP(T) pour la station du Pont M’DEZ. ........................................................... 54
Tableau 23 : QP(T) transposés au bassin versant intermédiaire. ................................................... 54
Tableau 24 : QP(T) au niveau du bassin versant intermédiaire. ..................................................... 55
Tableau 27 : Les résultats d’ajustements statistiques de Qimax pour chaque saison. .................... 59
Tableau 28 : Résultats de la transposition vers le bassin versant intermédiaire pour la crue de
chantier. ......................................................................................................................................... 59
Tableau 31 : QP au site du barrage Ain Timedrine pour le scénario 1. .......................................... 62
Tableau 33 : Volume de la pluie de 48h tombées au BVI. .............................................................. 63
Tableau 35 : QP du chantier au site du barrage Ain Timedrine pour le scénario 1. ....................... 64
Tableau 37 : Volume de la vase sur plusieurs périodes. ................................................................ 66
Tableau 38 : les différents essais de reconnaissances réalisés in situ. .......................................... 70
Tableau 39 : Les nouveaux sondages réalisés au niveau de l’ancien site du barrage. ................... 70
Tableau 40 : Résultats de calcul de la courbe de tarage en aval du barrage pour chaque n......... 79
Tableau 47 : loi d’écoulement de l’évacuateur de surface pour la 1ère conception. ..................... 91
Tableau 48 : loi d’écoulement de l’évacuateur de surface pour la 2ème conception. .................... 92
Tableau 51 : Trajectoire du jet de la vidange de fond pour la crue de projet. .............................. 98
Tableau 52 : Trajectoire du jet de la vidange de fond pour Q100 . ................................................ 100

16
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 56 : Niveau de l’eau amont et aval pour RN et PHEE. .................................................... 109


Tableau 57 : Récapitulation des données de calcul de stabilité. ................................................. 113
Tableau 58 : les différents efforts intervenants pour chaque cas de charge. .............................. 119
Tableau 59 : Coefficient de sécurité vis-à-vis du glissement minimal. ........................................ 120
Tableau 60 : Coefficient de sécurité vis-à-vis du renversement minimal. ................................... 120
Tableau 61 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
fermés sans séisme ».................................................................................................................... 125
Tableau 63 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
pertuis fermés sans séisme ». ...................................................................................................... 126
Tableau 64 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
fermés et avec séisme ». .............................................................................................................. 127
Tableau 66 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
pertuis fermés et avec séisme ». .................................................................................................. 128
Tableau 67 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
ouverts sans séisme »................................................................................................................... 129
Tableau 69 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
pertuis ouverts sans séisme ». ..................................................................................................... 130
Tableau 70 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
ouverts et avec séisme ». ............................................................................................................. 131
Tableau 72 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
pertuis ouverts et avec séisme ». ................................................................................................. 132
Tableau 73 : Données de stabilité du PD pour « Barrage au niveau des PHEE avec pertuis
ouverts ». ...................................................................................................................................... 133
Tableau 75 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage au niveau des PHEE avec pertuis
ouverts ». ...................................................................................................................................... 134
Tableau 76 : Données de stabilité du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) sans
drainage ». .................................................................................................................................... 135
Tableau 78 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) sans
drainage ». .................................................................................................................................... 136
Tableau 79 : Données de stabilité du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec un bon
drainage ». .................................................................................................................................... 136
Tableau 81 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec un
bon drainage ».............................................................................................................................. 137
Tableau 82 : Données de stabilité du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et
avec un bon drainage ». ............................................................................................................... 138
Tableau 84 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
séisme et avec un bon drainage ». ............................................................................................... 139
Tableau 85 : Données de stabilité du PND pour « Barrage au niveau des PHEE avec un bon
drainage ». .................................................................................................................................... 139
Tableau 87 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage au niveau des PHEE avec un bon
drainage ». .................................................................................................................................... 140

17
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 88 : Récapitulation des calculs de stabilité pour le plot déversant. ............................... 141
Tableau 89 : Récapitulation des calculs de stabilité pour le plot non déversant......................... 143
Tableau 90 : Conditions de Maurice Levy. ................................................................................... 144
Tableau 91 : Vérification des conditions de Maurice Levy. .......................................................... 149
Tableau 92 : Calcul des volumes des fouilles en fond de vallée. ................................................. 154
Tableau 93 : Calcul des fouilles en rive droite. ............................................................................. 154
Tableau 94 : Calcul des fouilles en rive gauche. ........................................................................... 154
Tableau 95 : Calcul du volume du béton en rive droite. .............................................................. 156
Tableau 96 : calcul du volume du béton en rive gauche. ............................................................. 157
Tableau 97 : calcul du volume du béton dans le plot déversant. ................................................ 157
Tableau 98 : Calcul du coffrage dans le plot de la rive gauche. ................................................... 158
Tableau 99 : Calcul du coffrage dans le plot de la rive droite. ..................................................... 159
Tableau 100 : Calcul du coffrage dans le plot central. ................................................................. 160
Tableau 101 : Calculs de coffrages en rives pour les sections parallèles à l’axe du barrage. ...... 160
Tableau 102 : calculs de coffrages pour les sections du plot central parallèle à l’axe du barrage.
...................................................................................................................................................... 161
Tableau 103 : calcul du coût des installations et des travaux de génie civil. ............................... 161
Tableau 104 : Coût global des installations et des travaux de génie civil. ................................... 161

18
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Introduction :
Le Maroc se sent vulnérable en tant que pays dépendant de l’extérieur pour la quasi-
totalité de son approvisionnement énergétique. En effet, ses importations représentent plus de
95% de ses besoins en termes d’énergie. Par ailleurs, vu le développement industriel et
économique que connait le pays, la demande en électricité a augmenté en moyenne de 6,5% par
an ces dernières années, ce qui s’est traduit par le doublement de la demande en 10 ans,
passant de 16 779 GWh en 2003 à 32 015 GWh en 2013.

Dès lors, le Maroc s’est lancé dans une nouvelle stratégie énergétique nationale visant
pour objectifs fondamentaux : La sécurité d'approvisionnement et la disponibilité de l'énergie,
l'accès généralisé à l'énergie à des prix raisonnables, la maitrise de la demande, et la
préservation de l'environnement. Cette stratégie favorise le développement des énergies
renouvelables en essayant d’atteindre, en 2020, 42% de la contribution des énergies
renouvelables dans la production de l’énergie électrique nationale.

C’est dans cette optique que s’inscrit la construction du barrage de dérivation AIN
TIMEDRINE dans la province de Sefrou, sur l’oued Sebou, dont le principal objectif est la
production de l’énergie électrique.

19
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Chapitre I :

Contexte du projet.

20
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.1. Introduction :
Afin d’assurer son approvisionnement énergétique, le Maroc a mis en place une politique
énergétique nationale accordant une priorité au développement des énergies renouvelables.
L’objectif fixé par le gouvernement est d’atteindre 42% de la contribution des énergies
renouvelables dans la production électrique nationale en 2020. Et bien évidemment, l’énergie
hydroélectrique en fait partie.

I.2. Bassin concerné :


La figure suivante présente la carte du bassin de Sebou :

Figure 1 : La carte du bassin de Sebou.

Le bassin du Sebou, s’étend sur une superficie d’environ 40 000 km², qui représente 6% de l’aire
du territoire national. Il abrite une population de l’ordre de 6.2 millions d’habitants répartis sur :

 17 Préfectures et Provinces.
 82 Commune Urbaines.
 287 Communes Rurales.

Ce bassin qui comprend globalement 30% des ressources en eau de surface du Maroc, est
drainé par l’oued Sebou qui prend naissance dans le Moyen Atlas et parcourt environ 500 km
avant de rejoindre l’océan Atlantique près de Kenitra.

21
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Situé au nord-ouest du Maroc, le bassin du Sebou est marqué par un contexte géographique très
diversifié :

 Dans la partie amont du bassin, on trouve, au Nord, le massif du Rif s’élevant jusqu’à
2450 m, et au Sud la chaîne du Moyen Atlas.
 Entre ces deux massifs, dans la région de Fès / Meknès, se situe la plaine du Saïss, et,
plus aval, on trouve les affluents rive droite et rive gauche du Moyen Sebou que sont les
oueds Ouergha et Beht.
 Dans la partie la plus avale, le bas Sebou est constitué d’une grande plaine alluviale, la
plaine du Gharb, qui s’ouvre largement sur la côte Atlantique.

Le barrage Ain Timedrine se situe, plus précisément dans le Haut Sebou (sous bassin de
Sebou) se trouvant en amont du barrage Allal El Fassi comme le montre la figure suivante :

Figure 2 : La carte du haut de Sebou.

Occupant 6000 Km2, le Haut Sebou se caractérise par une hydrographie importante, partant de
l’Oued Guigou et l’Oued Mahçar à son amont, Oued M’dez et Oued Zelloul qui se terminent par
se rejoindre en l’Oued Sebou.

22
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Le Haut Sebou fait l’objet de plusieurs aménagements hydrauliques comme le montre le tableau
ci-dessous:

Tableau 1: Les aménagements hydrauliques du haut de Sebou.

Barrage Années de mise en service Type de retenue Volume total (Mm3)


Mdez En cours Structurante 700
Ain Timedrine Projet Prise -
Azghar Projet Secondaire 70
Allal El Fassi 1990 Structurante 64

I.3. But du barrage Ain Timedrine :


Le Haut Sebou présente d’importantes potentialités hydroélectriques, ceci est dû d'une part
aux précipitations relativement abondantes que reçoit ce bassin versant et d'autre part aux
hauts dénivelés qui caractérisent son relief. Surtout le relief séparant le barrage Mdez et le
barrage Allal El Fassi, qui présente une dénivelée d’à peu près 400m, d’où la nécessité de
l’exploiter en prévoyant un aménagement à caractère purement énergétique.

L’aménagement d’El Menzel comprend les ouvrages principaux suivants :

 Le barrage Ain Timedrine.


 Une galerie d’amenée souterraine d’une longueur de 14 000 m.
 Une cheminée d’équilibre en puits.
 Une conduite forcée d’une longueur de 420 m.
 Une usine composée d’un puits équipé d’un groupe de 125 MW de puissance pouvant
turbiner un débit de 67 m3/s sous une hauteur de chute de 240 m.
 Un poste 225kV d’évacuation de l’énergie.
 Les routes d’accès.

Notre projet concerne le barrage Ain Timedrine, qui aura pour but de dériver l’eau vers la
galerie El Menzel, qui va transporter l’eau vers l’usine hydroélectrique équipée d’un groupe
d’une puissance installée de 125 MW.

I.4. Historique de l’étude :


Une étude du barrage Ain Timedrine a été menée par le bureau d’études NOVEC en 2009, en
supposant la présence du barrage Zelloul, qui a été prévu sur Oued Zelloul.

Ensuite, La réalisation du barrage Zelloul a été mise en doute, d’où la nécessité d’écarter le
barrage Zelloul de notre étude. Cela change les hypothèses hydrologiques de notre bassin, et
donc une nouvelle étude doit être faite.

23
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Chapitre II :

Partie hydrologie.

24
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.1. Etude du bassin intermédiaire non contrôlé :


I.1.1. Présentation du bassin :
La zone de l’étude se situe dans le Haut Sebou, cette dénomination désigne la partie du fleuve
(et de son bassin) située à l'amont du confluent de l'Inaouène. C'est une région extrêmement
variée tant du point de vue géologique et morphologique, que du point de vue du climat et de la
végétation. Les formations dominantes sont les calcaires, les marno-calcaires et les roches
d'origine volcanique, notamment les coulées de basalte.

On sait très peu de chose du régime des précipitations. Les rares stations disponibles sont assez
mal placées et les observations sont souvent courtes, comportent des lacunes importantes et
sont peu fiables. L'examen des débits, surtout celui des crues, ainsi que la connaissance générale
du pays font penser que les averses intenses se produisent surtout en octobre, en décembre -
janvier et en mai - juin. Ce sont donc des pluies d'automne, en début d'hiver, et de printemps.

On a deux oueds au niveau de notre bassin non contrôlé, le premier est oued ZELLOUL et le
deuxième est oued M’DEZ qui porte le nom d’oued SEBOU après le franchissement du barrage
AIN TIMEDRINE. On a aussi trois stations de jaugeage qui sont proches de notre bassin non
contrôlé à savoir DAR AL HAMRA, PONT DU M’DEZ et AIN TIMEDRINE et de même trois stations
pluviométriques et qui portent le même nom.

La délimitation de notre bassin versant a été déjà réalisée par NOVEC à l’aide de l’outil ARCGISS
et on va exploiter ces résultats pour la détermination des paramètres de forme et de relief de
notre bassin ainsi que pour l’étude des crues et la détermination du débit de projet du barrage
d’AIN TIMEDRINE.

Les différentes cartes utiles pour notre étude hydrologique sont dans les annexes suivant :

 Annexe 1 : Carte des bassins versants et des ISOHYETES.


 Annexe 2 : Carte Géologique.
 Annexe 3 : Légende de la carte géologique.
 Annexe 4 : Carte du couvert végétal.
 Annexe 5 : Carte de l’emplacement des postes pluviométriques et hydrométriques.

I.1.2. Paramètres de forme :


I.1.2.1. Superficie :
La superficie d'un bassin versant joue un rôle primordial dans les études des bassins versants
car elle représente l'aire de réception des précipitations et d'alimentation des cours d'eau. De ce
fait, leurs influences se manifestent dans la nature de la relation entre le débit et le temps, donc
un petit bassin versant réagit très vite à une averse par rapport à un grand bassin.

25
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

La superficie du bassin versant est mesurée à l’aide de l’outil AUTOCAD sur les cartes
topographiques du moyen Atlas central à l'échelle 1/50000.

On obtient ainsi A = 988 km2.

I.1.2.2. Périmètre :
De la même manière que pour la superficie, on a mesuré le périmètre sur la même carte
topographique et on a obtenu P = 252008,51 m.

I.1.2.3. Indice de compacité de GRAVELIUS :


Cet indice exprime la forme du bassin versant, il est en fonction de la surface du bassin et de
son périmètre. Il permet de renseigner sur la rapidité de la concentration des écoulements :

KG = 0,28 ×

Avec :

 P : Périmètre du bassin versant (Km).


 A : Superficie du bassin versant (Km2).

On obtient ainsi :

KG = 2,24

Figure 3 : Exemples de forme de bassins en fonction de leur indice de compacité.

Le bassin est considéré comme bien drainé si son indice de compacité tend vers 1.

I.1.2.4. Indice de forme de Horton :


Il exprime le rapport de la largeur moyenne du bassin versant à la longueur du cours d'eau
principal.

KH = × =

26
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Avec

 A : aire du bassin (km2)


 L : longueur du cours d'eau principal (km)

Généralement :

 1.5 < KG < 1. 8 et KH < 1 si la forme du bassin est allongée.


 1 < KG < 1.15 et KH > 1 si la forme du bassin est ramassée.

Le calcul de l’indice de compacité de GRAVELIUS à donner pour une surface total du bassin de
988 km2 et un périmètre de 252008,51 m donne un indice égal à 2,24. Sa forme est donc
allongée.

En ce qui concerne l’indice de Horton nous avons trouvé pour une longueur du cours d’eau
principale égale à 58373,52 m une valeur de 0,29.

I.1.3. Paramètres du relief :


L'influence du relief sur l'écoulement se conçoit aisément, car de nombreux paramètres
hydrométéorologiques varient avec l'altitude (précipitations, températures, etc.) et la
morphologie du bassin. En outre, la pente influe sur la vitesse d'écoulement. Le relief se
détermine lui aussi au moyen d'indices ou de caractéristiques :

I.1.3.1. L’altitude moyenne du bassin versant :


On a:

Hmoy = ∑

Avec :

 Hmoy : L’altitude moyenne en m.


 A : l’aire du bassin versant en km2.
 Si : l’aire compris entre 2 courbes de niveau consécutives Hi et Hi+1 en Km2.

Pour notre bassin non contrôlé :

Hmoy = 1150 NGM

I.1.3.2. Les altitudes minimales et maximales :


Elles sont obtenues directement à partir des cartes topographiques. L'altitude maximale
représente le point le plus élevé du bassin tandis que l'altitude minimale considère le point le
plus bas, généralement à l'exutoire. Ces deux données deviennent surtout importantes lors du
développement de certaines relations faisant intervenir des variables climatologiques telles que

27
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

la température, la précipitation et le couvert neigeux. Elles déterminent l'amplitude altimétrique


du bassin versant et interviennent aussi dans le calcul de la pente.

Pour notre bassin non contrôlé :

 Hmin = 630 NGM.


 Hmax = 1663 NGM.

I.1.3.3. Le rectangle équivalent :


La notion de rectangle équivalent ou rectangle de GRAVELIUS introduite par Roche (1963),
permet de comparer facilement des bassins versants entre eux, en ce qui concerne l'influence de
leurs caractéristiques sur l'écoulement.

Le bassin versant rectangulaire résulte d'une transformation géométrique du bassin réel dans
laquelle on conserve la même superficie, le même périmètre (ou le même coefficient de
compacité) et donc par conséquent la même répartition hypsométrique. Les courbes de niveau
deviennent des droites parallèles aux petits côtés du rectangle. La climatologie, la répartition des
sols, la couverture végétale et la densité de drainage restent inchangées entre les courbes de
niveau.

On assimile alors notre bassin à un rectangle défini par sa longueur Leq, sa largeur leq avec :

Leq = √ ( ) )

leq = √ ( ) )

Avec :

 KG : L’indice de compacité de GRAVELIUS déjà calculé en « I.1.2.3 ».


 A : L’air du bassin versant en Km2.

Après calcul on trouve :

 Leq = 117,3 Km.


 leq = 8,42 Km.

I.1.3.4. La pente moyenne du bassin versant :


La pente moyenne est une caractéristique importante qui renseigne sur la topographie du
bassin. Elle donne une bonne indication sur le temps de parcours du ruissellement direct et donc
sur le temps de concentration et elle influence directement le débit de pointe lors d'une averse.

On estime la pente moyenne d’un bassin à partir de la courbe hypsométrique par :

28
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Im = 2×

Avec :

 Hmoy : L’altitude moyenne du bassin en m.


 L : La longueur du talweg principal en km.

Pour notre bassin, on obtient :

Im = 9,12 m/km

I.1.3.5. Indice de pente classique :


C’est une pente qui consiste à rapporter la dénivelée d’altitude entre les deux points extrêmes
du bassin à la longueur du bassin :

IC =

Avec :

 Hmax et Hmin sont respectivement les altitudes maximale et minimale du bassin versant.
 L : Longeur du bassin versant.

Pour notre bassin, on obtient :

IC = 1,7696 %

I.1.4. Calcul du temps de concentration :


Le temps de concentration sur un bassin versant se définit comme le maximum de la durée
nécessaire à une goutte d’eau pour parcourir le chemin hydrologique entre un point du bassin et
l’exutoire de ce dernier.

Théoriquement on estime que tC est la durée comprise entre la fin de la pluie nette et la fin du
ruissellement. Pratiquement, le temps de concentration peut être déduit de mesures sur le
terrain ou s’estimer à l’aide de formules le plus souvent empiriques faisant intervenir certaines
des caractéristiques physiques du bassin.

Les formules les plus adaptées aux bassins du Maroc et utilisées ici pour le calcul des temps de
concentration se présentent comme suit :

I.1.4.1. Formule de TURRAZA :


tC =

Avec :

29
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 tC : Temps de concentration en heures.


 A : Superficie du bassin versant en km2.
 L : Longueur du bassin versant en km.
 I : Pente moyenne du talweg en m/m.

I.1.4.2. Formule de KIRPICH :


tC =

Avec :

 tC : Temps de concentration en minute.


 L : Longueur du bassin versant.
 I : Indice de pente classique.

I.1.4.3. Formule de GIANDOTTI :


tC =

Avec :

 tC : Temps de concentration en heures.


 A : Superficie du bassin versant en km2.
 L : Longueur du bassin versant en km.
 H = Hmax – Hmin en m.

Cette formule est la mieux adaptée aux bassins versants ruraux.

I.1.4.4. Forumule de VENTURA :

tC = 0,1272×√

Avec :

 tC : Temps de concentration en heures.


 A : Superficie du bassin versant en km2.
 I : Pente moyenne du plus long Talweg.

I.1.4.5. Résultats :
Tableau 2 : Calcul du temps de concentration par plusieurs formules.

Méthode TURRAZA KIRPICH GIANDOTTI VENTURA


tC(h) 43,69 7,35 8,29 41,87

30
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.1.4.6. Choix du temps de concentration et de l’hydrogramme


convenables :
On choisit comme station de base pour l’analyse des crues majeures au niveau du barrage Ain
Timedrine en présence du barrage M’DEZ la station de DAR AL HAMRA et on optera pour des
majorations des volumes de crues et du temps de concentration vu que l’oued est encore plus
long et vu aussi les déversés du barrage M’DEZ.

Les figures suivantes présentent les hydrogrammes des crues majeures sélectionnées à la station
Dar Al Hamra :

 Crue du 04/10/1987 : QP = 461 m3/s :

Crue du 04/10/1987 de la station Dar Hamra


tp =2,5 h tb-tp = 5 h
500

450

400

350

300
Débit (m3/s)

250

200

150

100

50

0
4/10/87 9:36 4/10/87 14:24 4/10/87 19:12 5/10/87 0:00 5/10/87 4:48 5/10/87 9:36 5/10/87 14:24 5/10/87 19:12 6/10/87 0:00
Date

Figure 4 : Crue du 04/10/1987 de la station Dar Hamra.

 Crue du 12/01/1996 : QP = 430 m3/s :

31
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Crue du 12/01/1996 de la station Dar Hamra


tp = 3 h tb-tp = 4,5h
500

450

400

350

300
Q(m3/s)

250

200

150

100

50

0
12/1/96 9:36 12/1/96 12/1/96 12/1/96 12/1/96 12/1/96 13/1/96 0:00 13/1/96 2:24 13/1/96 4:48 13/1/96 7:12 13/1/96 9:36
12:00 14:24 16:48 19:12 21:36
Date

Figure 5 : Crue du 12/01/1996 de la station Dar Hamra.

 Crue du 09/12/2003 : QP = 790 m3/s :

Crue du 09/12/2003 de la station Dar Hamra

tp=10h tb-tp=14h
900

800

700

600
Débit m3/s)

500

400

300

200

100

0
9/12/03 0:00 9/12/03 12:00 10/12/03 0:00 10/12/03 12:00 11/12/03 0:00 11/12/03 12:00 12/12/03 0:00
Date

Figure 6 : Crue du 09/12/2003 de la station Dar Hamra.

32
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Crue du 14/12/2008 : QP = 457 m3/s :

Crue du 14/12/2008 de la station Dar Hamra

500 tp=10h tb-tp=15h

450

400

350

300
Débit (m3/s)

250

200

150

100

50

0
13/12/08 12:00 14/12/08 0:00 14/12/08 12:00 15/12/08 0:00 15/12/08 12:00 16/12/08 0:00 16/12/08 12:00 17/12/08 0:00 17/12/08 12:00
Date

Figure 7 : Crue du 14/12/2008 de la station Dar Hamra.

Le tableau suivant va montrer les caractéristiques des hydrogrammes des crues majeures de la
station Dar Hamra:

Tableau 3: Les caractéristiques des hydrogrammes des crues majeures de la station Dar Hamra.

Station Année Date QP (m3/s) VP (Mm3) tP(h) tb(h) tb/tP


DAR AL HAMRA 1987 04/10/1987 461 5.4 2.5 7.5 3
DAR AL HAMRA 1995 12/01/1996 430 5.2 3 7.5 2.5
DAR AL HAMRA 2003 10/12/2003 790 25.5 10 24 2.4
DAR AL HAMRA 2008 14/12/2008 457 16.1 10 25 2.5
n 4 4 4 4 4
M 534 13 6.4 16 2.6
S 171 9.7 4.2 9.8 0.3
min 430 5.2 2.5 7.5 2.4
max 790 25.5 10 25 3

Avec :

 QP : débit de pointe.
 tb : temps de base.

33
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 VP : Volume de la crue dans l'intervalle de temps tb.


 T : Période de retour de la crue (échantillon observé des Qp).

Le temps de monté est en moyenne égale à 6.4 h et le temps de base est de l'ordre de 16 h. Le
rapport tb/tp est en moyenne de 2.6.

Pour définir l'hydrogramme type des crues de la station Dar Al Hamra, on a adimensionnalisé les
quatre crues majeures (1987-1995-2003-2008) par leurs temps de pointe et débits de pointe.

La figure ci-après présente les différents hydrogrammes adimensionnalisés de la station Dar Al


Hamra, superposés aux trois hydrogrammes adimensionnels types :

 Hydrogramme triangulaire avec tb = 2.6 tP .


 Hydrogramme exponentiel défini par : Q/QP = (t/tP)4 × e(4-4(t/tp)).
 Hydrogramme de l’USSCS.

Hydrogrammes adimensionnels
1987-1995-2003-2008

1.2

1.0

0.8
Q/Qp

0.6

0.4

0.2

0.0
0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 3.0 3.5 4.0 4.5 5.0
t/tp

Triangulaire Exponentiel USSCS Evenement 4/10/1987


Evenement 12/1/1996 Evenement 9/12/2003 Evenement 14/12/2008

Figure 8 : Hydrogrammes adimensionnalisés des crues majeures de la station Dar Hamra.

Si on adopte une petite majoration du temps de concentration due à la différence de longueur


entre la station de DAR AL HAMRA et le barrage Ain Timedrine, on retiendra la valeur de tC
calculée par KIRPICH vu qu’on a une valeur moyenne de tP égale à 6,4h.

Pour le choix de l’hydrogramme à adopter pour notre bassin intermédiaire, on remarque que les
3 types d’hydrogrammes représentent de manière significative les crues du bassin intermédiaire

34
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

et donc on choisira l’hydrogramme USSCS pour représenter notre crue de projet du bassin non
contrôlé et qu’on peut générer à partir du tableau de « l’annexe 15 ».

I.2. Etude des crues :


I.2.1. Présentation des données utilisées :
I.2.1.1. Les pluies journalières maximales annuelles PJmax :
Les postes pluviométriques utilisés pour l’ajustement statistique sont les suivants :

Tableau 4 : Les postes pluviométriques utilisés pour l’ajustement statistiques.

Nom Période des PJmax Nombre d’années retenues


Boulmane 1946-1983 33
Ain Timedrine 1957-1997 41
Azzaba 1957-1997 39
Pont M’Dez 1956-2009 54
Dar Hamra 1983-2009 27

Les données de PJmax sont indiquées dans « l’annexe 6 ».

I.2.1.2. Les débits journaliers maximums annuels QJmax :


Les stations hydrométriques de référence adoptées sont celles d’Ain Timedrine, Pont M’DEZ
et Dar Hamra :

Tableau 5 : Les stations hydrométriques de références.

Nom Période des QJmax Nombre d’années retenues


Ain Timedrine 1955-2006 52
Pont M’DEZ 1956-2006 51
Dar Hamra 1984-2009 26

Les données de QJmax sont indiquées dans « l’annexe 7 ».

I.2.1.3. Les débits instantanés maximums annuels QImax :


Les stations hydrométriques de référence adoptées sont celles d’Ain Timedrine, Pont M’DEZ
et Dar Hamra comme indiqué dans « le tableau 6 ».

Il est à noter qu’il y’a eu une crue très violente en 2008 et qui a causé la destruction du pont
M’dez et on a estimé une crue de 2000 m3/s par majoration et une nouvelle station de jaugeage
a été construite.

Les données de QImax sont indiquées dans « l’annexe 8 ».

35
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.1.4. Les débits instantanés maximums mensuels de la station du pont M’DEZ :


On en aura besoin pour la détermination de la crue de chantier au niveau du barrage Ain
Timedrine.

Ces données sont indiquées dans « l’annexe 9 ».

I.2.2. Méthodologie de calcul :


I.2.2.1. Choix d’une ou plusieurs stations de référence :
Ce choix signifie que les débits de pointes seront calculés aux niveaux de ces stations et
transposés vers les moyens et grands bassins objet de l’étude. Cette transposition s’effectuera
par la formule de Francou-Rodier.

I.2.2.2. Méthode statistique :


Les ajustements statistiques aux différentes lois seront faits avec la base des données dèja
présentés dans « I.2.1 ». Les lois de probabilités usuelles au Maroc sont :

 Laplace-Gauss dite Normale.


 Gumbel, Doublement Exponentielle.
 Galton, Gausso – Logarithmique.
 Pearson III, Gamma Incomplète, en X.
 Pearson V, Gamma Incomplète, en 1/X.
 Goodrich.
 Frechet.
 WRC-USA, Log-Gamma de 1ère espese.
 La Loi des Fuites.

Ces ajustements permettront de disposer de débits de pointes pour différentes périodes de


retours. Les débits issus de cette méthode seront privilégiés pour les stations de référence dont
la taille d‘échantillon de mesures est suffisante pour permettre l’extrapolation de débits de
période de retour de T=2ans à T=100ans.

I.2.2.3. Méthode du Gradex :


L’application de cette méthode exige de suivre les étapes suivantes :

 Application de la méthode à la station de référence, en utilisant les postes


pluviométriques situés dans le bassin versant ou limitrophes (qui ont des limites en
commun)
 Ajustement des débits journaliers de la station de référence à la loi qui s’ajuste le mieux
et estimation des QJmax de T = 2 ans à T* et calcul de Roj(T) en divisant par la superficie du
bassin contrôlé par la station de référence le débit journalier maximums annuels et en
ajustant cet échantillon de données selon la loi de Gumbel.

36
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Ajustement des pluies maximales journalières à la loi de Gumbel et estimation de P Jmax(T)


par postes de T = 2 à 100 ans.
 A partir de la moyenne des Po et G des postes pluviométriques utilisés, on estime la pluie
maximale journalière PJmax(T) du bassin versant de T = 2 à 100 ans.
 Application de l’ARF au PJmax(T) pour aboutir à PJmax (A, T) :

Les courbes « A, B, C » donnant l’abattement spatial ARF dans « Design of Small Dams »
concernent une pluie frontale dont le corps à une durée de 6 heures mais dont la durée totale
peut atteindre 12 heures, voire 24 heures et plus.

La courbe A correspond à la cordillère côtière et aux Rocheuses à proximité immédiate du


Pacifique. Au Maroc une telle zone correspondrait éventuellement au Haut Atlas et au Rif dans
les versants les plus concernés par l’effet orographique.

La courbe B correspond à des reliefs moins hauts et à une topographie moins chahutée.

Enfin, la zone C correspond à la transition entre Rocheuses, plateaux intérieurs et Grandes


Plaines de l’Ouest des USA.

On voit que le Moyen Atlas et les contreforts des reliefs participent de la famille B. Enfin, les
zones les moins orographiques du Maroc seraient de la famille C.

Il conviendra donc, pour chaque analyse régionale associée à un ou plusieurs sites, de choisir à
bon escient la courbe d’ARF valable entre les trois possibles. Dans le cas de cette étude, c’est la
courbe B qui est proposée.

La figure ci-après donne le coefficient d’abattement spatial ARF de la zone B des USA en fonction
de la superficie du bassin versant contrôlé par la station :

37
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 9 : le coefficient d’abattement spatial ARF de la zone B des USA.

 Utilisation du Gradex des pluies (moyenne des Gradex des postes pluviométriques
utilisés) à partir de T = T* ans pour l’estimation des Roj(T), Qjmax(T) de T = T* à 100 ans.
Le ruissellement observé est calculé par la formule suivante :

Roj(T) = Pjmax(A, T) – s = Pjmax(A, T) – [Pjmax(A, T*) – Roj(T*)]


 Calcul de Qp(T) par utilisation de Cp. Les Cp issus de l’analyse statistique des couples Qp,
Qjmax des crues marquantes.
 Les calculs de QP(T) permettent l’estimation des coefficients de Francou-Rodier Kp(T) à la
station de jaugeage.

Avec :

 T : Période de retour (ans).


 T* : Période de retour charnière à partir de laquelle le sol est supposé saturé (ans), il
correspond en général à la cassure de la droite d’ajustement des R0j(T).
 PJmax : Pluie journalière maximale annuelle ponctuelle (mm/j).
 ARF : Coefficient d’abattement spatial de la pluie.
 PJmax (A, T) : Pluie journalière maximale annuelle sur un bassin versant (mm/j).
 Roj : Ruissellement journalier maximum annuel (mm/j).
 S : Taux d’infiltration pour lequel le sol est saturé.

38
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 QJmax : Débit journalier maximal annuel (m³/s).


 QP : Débit instantané maximum annuel (m³/s).
 CP : Coefficient de pointe.
 KP : Coefficient de Francou- Rodier.

I.2.2.4. Transposition vers les bassins non jaugés par Francou-Rodier :


Cette formule s’écrit :

=(

KP = 10 (1 – (

Avec :

 Q : Débit de pointe du bassin non jaugé en m3/s.


 A : Superficie du bassin non jaugé en km².
 Q’ : Débit de pointe du bassin jaugé en m3/s.
 A’ : Superficie du bassin jaugé en km².
 KP : Coefficient de Francou-Rodier.

I.2.3. Application de la méthodologie :


I.2.3.1. Objectif :
L’objectif est de calculer les débits de pointe au droit des deux stations de référence à savoir
Ain Timedrine et Pont M’DEZ avant de les transposer par la méthode de Francou-Rodier au
bassin versant intermédiaire.

I.2.3.2. Ajustement statistique :


L’ajustement statistique a été réalisé à l’aide du logiciel « Hyfran plus ».

 Débits journaliers maximums annuels :

-Ajustement des débits au niveau de la station Ain Timedrine par la loi de Galton (Loi log normal
à 3 paramètres) :

39
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 10 : Ajustement des débits au niveau de la station Ain Timedrine par la loi de Galton.

-Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ par la loi de Galton :

40
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 11 : Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ par la loi de Galton.

La loi de Galton est celle qui s’ajuste le mieux pour les débits maximums journaliers annuels des
stations Ain Timedrine et Pont M’DEZ respectivement.

Les débits maximums journaliers annuels de période de retour de T=2ans à T=100ans pour les
deux stations sont indiqués dans le tableau suivant :

Tableau 6 : QJmax(T) de T=2ans à T=100ans pour la station de Ain Timedrine et du Pont M’DEZ.

Station Ain Timedrine Pont M'DEZ


Loi la mieux ajustée Galton Galton
2 114.71 64.203
3 151.78 85.648
5 196.73 111.55
QJmax(T) en m3/s 10 258.05 146.72
20 321.58 183.02
50 410.62 233.69
100 482.54 274.48

 Débits instantanés maximums annuels :

-Ajustement des débits au niveau de la station Ain Timedrine par la loi de Galton :

41
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 12 : Ajustement des débits au niveau de la station Ain Timedrine par la loi de Galton.

-Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ (1) par la loi de Gumbel sur papier
Gumbel:

42
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 13 : Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ (1) par la loi de Gumbel.

-Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ (2) par la loi de Galton:

43
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 14 : Ajustement des débits au niveau de la station Pont M’DEZ (2) par la loi de Galton.

La loi de Galton est celle qui s’ajuste le mieux pour les débits instantanés maximums annuels des
stations Ain Timedrine et pont M’DEZ (2), par contre c’est la loi de Gumbel qui s’ajuste le mieux
pour la station de Pont M’DEZ (1).

Les débits instantanés maximums annuels de période de retour de T=2ans à T=100ans pour
chaque stations indiquée dans le tableau suivant :

Tableau 7 : Qimax(T) de T=2ans à T=100ans pour la station de Ain Timedrine, Pont M’DEZ (1) et
Pont M’DEZ (2).

Station Ain Timedrine Pont M'Dez(1) Pont M'Dez(2)


Loi la mieux ajustée Galton Gumbel Galton
2 277.37 284.37 251.42
3 353.49 385.11 355.49
5 441.66 497.32 491.71
Qimax(T) 10 556.41 638.32 692.44
20 670.23 773.56 916.02
50 823.1 948.62 1252.2
100 942.11 1079.8 1540.8

44
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.3.3. Estimation du coefficient de pointe CP :


Le coefficient de pointe Cp est défini comme étant le rapport du débit instantané maximum
annuel QImax et du débit journalier maximum annuel QJmax. Il permet le calcul des QP(T) à partir
des QJmax(T).

 Pour la station Ain Timedrine :

Le tableau de « l’annexe 16 » indique les valeurs de CP pour chaque observation avec F la


fréquence de non dépassement et T la période de retour.

 La moyenne des valeurs observées est de 2,64.


 La moyenne des CP en éliminant les valeurs trop fortes et/ou trop faibles est de 2,26.
 La moyenne des CP pour les événements d’occurrence T ≥ 2 ans en éliminant les valeurs
trop fortes et/ou trop faible est de 2,49.
 La moyenne pour les débits > 400m3/s est de 2,43.

On propose comme valeur CP = 2,5.

 Pour la station Pont M’DEZ:

Voir « l’annexe 17 ».

 La moyenne des valeurs observées est de 4,41.


 La moyenne des CP en éliminant les valeurs trop fortes et/ou trop faibles est de 3.
 La moyenne des CP pour les événements d’occurrence T ≥ 2 ans en éliminant les valeurs
trop fortes et/ou trop faible est de 3,11.
 La moyenne pour les débits > 400m3/s est de 3,38.

On propose comme valeur CP =3,1.

I.2.3.4. Détermination du coefficient d’abattement spacial de la pluie


« ARF » pour chaque station :
En fonction de la superficie du bassin contrôlé par la station, on détermine le coefficient ARF à
partir de la courbe de la zone B présentée dans « I.2.2.3 » :

Tableau 8 : Détermination de l’ARF du bassin contrôlé par chaque station.

Station A (Km2) ARF


Ain Timedrine 4477 0.6
Pont M'Dez 3489 0.62

45
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.3.5. Détermination du pivot du gradex T* :


 On détermine tout d’abord le ruissellement journalier maximum annuel en mm/j à partir
du débit journalier maximum annuel en divisant par la superficie du bassin contrôlé par
chaque station. Voir « l’annexe 18 ».
 On ajuste les deux échantillons des deux stations par la loi de Gumbel et on détermine
Roj(T) pour T = 2ans à T = 10000ans :

Tableau 9 : Roj(T) pour chaque station.

Roj(T)
Période de retour Station
Ain Timedrine Pont M'DEZ
2 2.36 1.69
3 3.14 2.27
5 4.01 2.91
10 5.11 3.72
20 6.16 4.50
50 7.52 5.50
100 8.54 6.25
200 9.55 7.00
1000 11.91 8.74
2000 12.92 9.48
10000 15.27 11.22

Figure 15 : Ajustement de Roj de la station Ain Timedrine à la loi de Gumbel.

46
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 16 : Ajustement de Roj de la station Pont M’DEZ à la loi de Gumbel.

 On remarque qu’il y’a la cassure dans la droite d’ajustement de Gumbel correspond à T =


50ans pour les deux stations Ain Timedrine et Pont M’DEZ et donc T* = 50 ans.

I.2.3.6. Ajustement des pluies maximales journalières à la loi de Gumbel :


 Station Ain Timedrine :

47
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 17 : Ajustement de Pjmax de la station Ain Timedrine par la loi de Gumbel.

 Station Pont M’DEZ :

Figure 18 : Ajustement de Pjmax de la station Pont M’DEZ par la loi de Gumbel.

48
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Station Dar Hamra :

Figure 19 : Ajustement de Pjmax de la station Dar Hamra par la loi de Gumbel.

 Station Boulemane :

49
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 20 : Ajustement de Pjmax de la station Boulemane par la loi de Gumbel.

Le tableau suivant va résumer les Pjmax(T) obtenues à partir de l’ajustement à la loi de Gumbel
pour chaque station :

Tableau 10 : Pjmax(T) pour chaque station.

Pjmax(T)
Station Pont M'DEZ Ain Timedrine Boulemane Dar Hamra
2 29.72 34.94 35.32 35.67
3 36.40 40.66 39.98 42.07
5 43.83 47.04 45.16 49.20
10 53.17 55.04 51.68 58.15
20 62.13 62.73 57.92 66.75
T 50 73.73 72.67 66.01 77.87
100 82.42 80.12 72.07 86.20
200 91.08 87.55 78.11 94.50
1000 111.14 104.74 92.10 113.73
2000 119.78 112.14 98.12 122.01
10000 139.81 129.32 112.09 141.22

50
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.3.7. Détermination de Pjmax(T) au niveau des stations de références :


 Pour la station Ain Timedrine :

On prendra la moyenne arithmétique des 4 stations qui sont les plus proches d’Ain Timedrine
à savoir Pont M’DEZ, Ain Timedrine, Boulemane et Dar Hamra :

Tableau 11 : Moyenne de PO et G pour les 4 stations Pont M’DEZ, Ain Timedrine, Boulemane et
Dar Hamra.

Nombre Variance
Poste pluviométrique Po G Moyenne
d'observations enpirique
Dar Al Hamra 27 31.30 11.94 38.19 15.31
Boulemane 34 32.14 8.68 37.15 11.13
Ain Timedrine 41 31.03 10.67 37.19 13.69
Pont M'DEZ 54 25.16 12.45 32.34 15.97
Moyenne des 4
29.90 10.93 36.22 14.02
stations

Tableau 12 : Pjmax(T) pour la station Ain Timedrine.

Station de référence Ain Timedrine


2 33.91
3 39.78
5 46.31
10 54.51
20 62.38
T 50 72.57
100 80.20
200 87.81
1000 105.43
2000 113.01
10000 130.61

 Pour la station Pont M’DEZ :

On prendra la moyenne arithmétique des 3 stations qui sont les plus proches du Pont M’DEZ à
savoir Pont M’DEZ, Ain Timedrine et Boulemane :

51
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 13 : Moyenne de PO et G pour les 3 stations Pont M’DEZ, Ain Timedrine et Boulemane.

Nombre Variance
Poste pluviométrique Po G Moyenne
d'observations empirique
Boulemane 34 32.14 8.68 37.15 11.13
Ain Timedrine 41 31.03 10.67 37.19 13.69
Pont M'DEZ 54 25.16 12.45 32.34 15.97
Moyenne des 3
29.44 10.60 35.56 13.60
stations

Tableau 14 : Pjmax(T) pour la station Pont M'DEZ.

Station de référence Pont M'DEZ


2 33.33
3 39.01
5 45.34
10 53.30
20 60.93
T 50 70.80
100 78.21
200 85.58
1000 102.66
2000 110.01
10000 127.07

I.2.3.8. Détermination du taux d’infiltration pour lequel le sol est saturé au


niveau de chaque station :
 Pour la station d’Ain Timedrine :

Tableau 15 : Taux d’infiltration pour la station Ain Timedrine.

T* 50.00
Pjmax(T*) 72.57
Pjmax(A,T*) 43.54
Qjmax(T*) 410.62
Roj(T*) 7.52
Φs 36.02
Cp 2.50

 Pour la station du Pont M’DEZ :

52
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 16 : Taux d’infiltration pour la station du Pont M’DEZ.

T* 50.00
Pjmax(T*) 70.80
Pjmax(A,T*) 43.90
Qjmax(T*) 233.69
Roj(T*) 5.50
Φs 38.40
Cp 3.10

I.2.3.9. Détermination du débit de pointe QP(T) et KP(T)au niveau de


chaque station de référence :
Il est à noter que Roj(T) de T = 2ans à T = T* sont obtenues par ajustement statistique et de T
= T* à T = 10000ans à partir des précipitations Pjmax (A,T). De même pour les débits Qjmax(T) qui
sont obtenues par ajustement statistique de T = 2ans à T = T* et à partir de Roj(T) de T = T* à T =
10000 ans en multipliant par la superficie du bassin contrôlé par la station de référence.

 Pour la station d’Ain Timedrine :

Tableau 17 : QP(T) et KP(T) pour la station Ain Timedrine.

T u Pjmax(T) Pjmax(A,T) Roj(T) Qjmax(T) QP(T) KP(T)


2 0.367 33.91 20.35 2.36 114.71 286.78 1.85
3 0.903 39.78 23.87 3.14 151.78 379.45 2.13
5 1.500 46.31 27.78 4.01 196.73 491.83 2.39
10 2.250 54.51 32.71 5.11 258.05 645.13 2.66
20 2.970 62.38 37.43 6.16 321.58 803.95 2.88
50 3.902 72.57 43.54 7.52 410.62 1026.55 3.13
100 4.600 80.20 48.12 12.10 627.01 1567.53 3.55
200 5.296 87.81 52.69 16.66 863.50 2158.75 3.87
1000 6.907 105.43 63.26 27.23 1411.22 3528.05 4.36
2000 7.601 113.01 67.81 31.79 1647.03 4117.58 4.52
10000 9.210 130.61 78.37 42.34 2194.14 5485.35 4.80

 Pour la station du Pont M’DEZ :

53
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 18 : QP(T) et KP(T) pour la station du Pont M’DEZ.

T u Pjmax(T) Pjmax(A,T) Roj(T) Qjmax(T) QP(T) KP(T)


2 0.367 33.33 20.66 1.69 64.20 199.03 1.70
3 0.903 39.01 24.19 2.27 85.65 265.51 1.98
5 1.500 45.34 28.11 2.91 111.55 345.81 2.23
10 2.250 53.30 33.04 3.72 146.72 454.83 2.50
20 2.970 60.93 37.77 4.50 183.02 567.36 2.72
50 3.902 70.80 43.90 5.50 233.69 724.44 2.96
100 4.600 78.21 48.49 10.09 407.41 1262.97 3.50
200 5.296 85.58 53.06 14.66 592.04 1835.33 3.86
1000 6.907 102.66 63.65 25.25 1019.67 3160.97 4.39
2000 7.601 110.01 68.21 29.81 1203.76 3731.67 4.55
10000 9.210 127.07 78.79 40.39 1630.89 5055.77 4.85

I.2.3.10. Transposition vers notre bassin versant intermédiaire :

Tableau 19 : QP(T) transposés au bassin versant intermédiaire.

Bassin versant Ain Timedrine M'DEZ Intermédiaire


Superficie(Km2) 4477 3489 988
Station de référence Ain Timedrine Pont M'DEZ Ain Timedrine Pont M'DEZ
3
T (ans) QP (m /s)
2 286.78 199.03 83.76 69.81
3 379.45 265.51 115.61 96.49
5 491.83 345.81 155.82 129.82
10 645.13 454.83 212.93 176.60
20 803.95 567.36 274.32 226.36
50 1026.55 724.44 363.43 297.85
100 1567.53 1262.97 591.56 555.99
200 2158.75 1835.33 854.98 845.93
1000 3528.05 3160.97 1504.80 1557.65
2000 4117.58 3731.67 1797.67 1876.78
10000 5485.35 5055.77 2500.74 2639.43

On choisit comme station de référence pour le bassin versant intermédiaire la station du Pont
M’DEZ qui présente le débit le plus grand (le cas le plus défavorable).

En arrondissant les débits de la station du Pont M’DEZ, on obtient les valeurs suivantes :

54
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 20 : QP(T) au niveau du bassin versant intermédiaire.

T (ans) QP (m3/s)
2 70
3 100
5 130
10 180
20 230
50 300
100 560
200 850
1000 1560
2000 1900
10000 2650

I.2.3.11. Génération des hydrogrammes de crue:


A partir de l’hydrogramme unitaire USSCS, on va générer les hydrogrammes de crue en
connaissant tc = tp = 7,3h qui étais dèja calculé par la formule empirique de KIRPICH et la pointe
de la crue QP.

Le tableau de « l’annexe 19 » présente les différents hydrogrammes pour chaque période de


retour.

55
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

3000.00

2500.00

2000.00 Q2(t)
Q5(t)
Q10(t)

1500.00 Q20(t)
Q50(t)
Q100(t)
Q1000(t)
1000.00
Q10000(t)

500.00

0.00
0.00 5.00 10.00 15.00 20.00 25.00 30.00 35.00 40.00

Figure 21 : Les hydrogrammes de crues du BV intermédiaire pour chaque période de retour.

I.2.3.12. La crue du chantier :


Elle repose sur l’étude des crues saisonnières. La station du Pont M’DEZ est prise comme
station de référence du bassin versant intermédiaire.

« L’annexe 9 » présente les débits maximums instantanés mensuels de la station M’DEZ.

La transposition vers le bassin versant intermédiaire sera faite grâce aux coefficients de Francou-
Rodier, élaborés pour chaque saison identifiée.

Compte tenu du fait que nous disposons de la série de débits instantanés mensuels à la station
M’DEZ, la démarche est d’ajuster mois par mois à chaque échantillon de débits maximums
instantanés les lois de distributions classique et retenir celle qui décrit correctement les
échantillons observés.

56
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Toutefois, l’approche de calcul mois par mois suppose que les événements débits maximums
mensuels de la station M’DEZ sont indépendants. En fait, il est plus réaliste et plus prudent de
considérer que les événements débits maximums saisonniers sont indépendants.

On choisit de définir une saison humide ou à haut risque (septembre, octobre, Mai et Juin) et
une saison à moyen risque (Novembre, Janvier, Mars, Avril et Août) et une saison sèche deux
mois (Février et Juillet).

Par la suite, la démarche consiste à ajuster l’échantillon de débits maximums instantanés de


chacune de ces saisons aux lois de distributions classiques et retenir celle qui décrit
correctement les échantillons observés.

 Le tableau de « l’annexe 20 » présente les débits instantanés saisonniers de la station


Pont M’DEZ.
 L’ajustement des débits de ces trois saisons aboutit aux résultats suivants :

Figure 22 : Ajustement de la saison humide de Qimax à la loi de Galton.

57
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 23 : Ajustement de la saison transitoire de Qimax à la loi de Galton.

Figure 24 : Ajustement de la saison sèche de Qimax à la loi de Galton.

58
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Le tableau suivant présente les résultats de ces ajustements :

Tableau 21 : Les résultats d’ajustements statistiques de Qimax pour chaque saison.

QP M’DEZ (m3/s) KP
T (ans)
Humide Transitoire Sèche Humide Transitoire Sèche
2 272.75 114.74 34.86 2.004 1.160 -0.001
3 369.72 170.77 57.16 2.300 1.547 0.481
5 482.92 238.30 84.01 2.560 1.872 0.856
10 631.42 329.79 120.35 2.821 2.189 1.206
20 779.79 424.01 157.75 3.027 2.433 1.470
50 980.51 555.28 209.80 3.250 2.696 1.748
100 1137.70 660.76 251.59 3.395 2.866 1.925

 La transposition au bassin versant intermédiaire aboutit au résultat suivant :

Tableau 22 : Résultats de la transposition vers le bassin versant intermédiaire pour la crue de


chantier.

QPBVI (m3/s)
T (ans)
Humide Transitoire Sèche
2 99.45 37.61 9.87
3 139.94 58.78 17.20
5 188.89 85.46 26.50
10 255.26 123.09 39.68
20 323.52 163.22 53.77
50 418.41 220.96 74.07
100 494.45 268.61 90.83

 La crue de chantier (T=20 ans) au site de barrage Ain Timedrine est calculée en se
référant à la crue transitoire du bassin versant intermédiaire et qui est de 163.22 m3/s.

I.2.4. Evaluation des déversés du barrage M’DEZ :


I.2.4.1. L’hydrogramme sortant de T=10000ans:
L’hydrogramme de sortie a été obtenu à partir de l’avant-projet détaillé du barrage M’DEZ
dans lequel ils ont effectué le calcul de laminage pour obtenir cet hydrogramme et on va donc
exploiter ce résultat pour assembler cet hydrogramme avec celui généré par le bassin versant
intermédiaire non contrôlé. Voir « l’annexe 21 ».

59
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

6000.00

5000.00

4000.00

3000.00 Qe(m3/s)
Qs(m3/s)

2000.00

1000.00

0.00
0.00 10.00 20.00 30.00 40.00 50.00 60.00 70.00

Figure 25 : Laminage de la crue de période de retour T=10000ans au niveau du barrage M’DEZ.

I.2.4.2. L’hydrogramme de sortie de la crue de période de retour T=20ans:


On en aura besoin pour la détermination de la crue de chantier du barrage Ain Timedrine en
assemblant cet hydrogramme avec celui de la crue de chantier du bassin versant intermédiaire.
Voir « l’annexe 22 ».

La figure suivante présente l’hydrogramme sortant du barrage M’DEZ de période de retour T =


20 ans.

60
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Qs (m3/s)
90.00
80.00
70.00
60.00
50.00
40.00 Qs (m3/s)
30.00
20.00
10.00
0.00
0.00 10.00 20.00 30.00 40.00 50.00 60.00 70.00
-10.00

Figure 26 : Hydrogramme sortant du barrage M’DEZ de période de retour T = 20ans.

I.2.5. Détermination du débit de projet et du chantier du barrage


Ain Timedrine:
I.2.5.1. Débit de projet :
Le dimensionnement du barrage Ain Timedrine doit se faire normalement avec la crue de
période de retour T=1000 ans puisque c’est un barrage rigide. Mais pour des raisons de sécurité
particulières justifiés par le maître d’ouvrage, on va considérer la crue de période de retour
T=10000vans.

Le calcul du débit de dimensionnement de l’évacuateur du barrage Ain Timedrine repose sur


trois scénarios. Le premier est de celui de l’assemblage des pointes du bassin versant
intermédiaire et du déversé du barrage M’DEZ, le deuxième repose sur l’hypothèse que la crue
démarre en même temps dans les différents bassins versant et le troisième qui est basé sur la
même hypothèse adoptée au deuxième scénario avec une homogénéisation des hydrogrammes.
En effet, vu que la décrue ne se fait pas de manière immédiate en réalité, on va retravailler les
hydrogrammes de crue de manière que les volumes de crue dans les bassins versants étudiés
correspondent à la même pluie de 48h. On aura donc une majoration du volume de la crue du
bassin versant intermédiaire.

I.2.5.1.1. Scénario 1 :
C’est un scénario exagéré et qui n’est pas réaliste et représente donc la limite supérieure de la
crue de projet au site du barrage Ain Timedrine :

61
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 23 : QP au site du barrage Ain Timedrine pour le scénario 1.

T (ans) QPS M’DEZ (m3/s) QP BVI (m3/s) QP Ain Timedrine (m3/s)


100 254 560 814
1000 834 1560 2394
10000 1537 2650 4187

Le débit de projet est donc 4187 m3/s.

I.2.5.1.2. Scénario 2 :
On suppose que la crue sortant de l’évacuateur de crue du barrage M’DEZ et celle du bassin
versant intermédiaire démarrent au même temps, on obtient ainsi l’hydrogramme résultant
présenté dans « l’annexe 23 ».

La figure suivante présente l’hydrogramme de la crue de projet entrant au barrage Ain Timedrine
pour le scénario 2.

3000

2500

2000

Qs M'DEZ (m3/s)
1500
QBVI (m3/s)
Q Ain Timedrine (m3/s)

1000

500

0
0 10 20 30 40 50 60 70

Figure 27 : Hydrogramme de la crue de projet entrant au barrage Ain Timedrine pour le


scénario 2.

On obtient ainsi un débit de projet de 2730 m3/s.

62
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.5.1.3. Scénario 3 :
 On calcule tout d’abord le volume de la crue correspondant à la pluie de 48 heures
tombée sur le bassin versant intermédiaire :

Tableau 24 : Volume de la pluie de 48h tombées au BVI.

Ain
Station Pont M'DEZ Moyenne Volume (m3)
Timedrine
Pjmax(A;T) en mm 78.79 78.37 78.58 155680082.13

 On calcule le volume total de la crue générée par le bassin versant intermédiaire et qui
est égale à 94321326.58 m3.
 On allonge notre hydrogramme de telle façon à avoir le même volume de la pluie de 48h
heures tout en ayant une variation linéaire du temps à partir duquel on allonge
l’hydrogramme à t = 48h.
 On obtient ainsi l’hydrogramme résultant présentée dans « l’annexe 24 ».

La figure suivante montre l’hydrogramme de la crue de projet entrant au barrage Ain Timedrine
pour le scénario 3 :

63
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

3000

2500

2000

Q corrigé BVI (m3/s)


1500
QS M'DEZ (m3/s)
Q Ain Timedrine (m3/s)
1000

500

0
0 10 20 30 40 50 60 70

Figure 28 : Hydrogramme de la crue de projet entrant au barrage Ain Timedrine pour le


scénario 3.

On obtient ainsi un débit de projet de 2730 m3/s et c’est la même pointe obtenue par le scénario
2.

C’est le scénario à retenir pour le projet du barrage Ain Timedrine.

I.2.5.2. La crue du chantier :


Pour la crue du chantier, on ne va adopter que 2 scénarios, le premier est celui de la
sommation des pointes et le deuxième est celui supposant que la crue de période de retour
T=20ans déversée par le barrage M’DEZ et la crue du chantier du bassin versant intermédiaire
démarrent au même temps.

I.2.5.2.1. Scénario 1 :
Tableau 25 : QP du chantier au site du barrage Ain Timedrine pour le scénario 1.

T (ans) QP humide BVI (m3/s) QPS M'DEZ (m3/s) QP Ain Timedrine (m3/s)
20 163.22 84.22 247.44

La pointe du chantier est donc de 248 m3/s.

64
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

I.2.5.2.2. Scénario 2 :
Si on suppose que l’hydrogramme de la crue humide du bassin versant intermédiaire et qui a
la forme de l’hydrogramme USSCS et l’hydrogramme de sortie du barrage M’DEZ démarrent au
même temps, on aura l’hydrogramme résultant au barrage Ain Timedrine présenté en « annexe
25 ».

La figure suivante présente l’hydrogramme de la crue de chantier du barrage Ain Timedrine.

180.00

160.00

140.00

120.00

100.00
QS M'DEZ(m3/s)
80.00 Q BVI (m3/s)
Q Ain Timedrine (m3/s)
60.00

40.00

20.00

0.00
0.00 10.00 20.00 30.00 40.00 50.00 60.00 70.00
-20.00

Figure 29 : Hydrogramme de la crue de chantier du barrage Ain Timedrine.

La pointe du chantier est donc de 167 m3/s.

C’est le scénario à retenir pour la dérivation provisoire du barrage Ain Timedrine.

I.3. L’envasement :
I.3.1. Détermination de la lame d’eau écoulée sur le bassin
versant intermédiaire :
 On détermine tout d’abord les apports moyens sur le bassin versant intermédiaire à
partir des séries d’apports du barrage Ain Timedrine sans tenir compte de la présence du
barrage M’DEZ diminués des apports du site du barrage M’DEZ. Les séries de ces apports
sont présentés dans « l’annexe 10 ».

65
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 On obtient un apport moyen sur toutes les années de 358.85 Mm3.


 La lame d’eau du bassin versant intermédiaire correspond à l’apport moyen rapporté sur
la superficie du bassin versant intermédiaire qui est de 988 km2 :

L = 363 mm/an

I.3.2. Détermination de la dégradation spécifique par la méthode


régionale de Abd El Hadi Lahlou :
DS (t/km2/an) = K Aa Lb
Avec :

 A : superficie du bassin versant en km2.


 L : lame d’eau écoulée en mm/an.
 a, b : paramètres très peu variables, a = -0.247 et b = 0.268 sont adoptés.
 K : constante qui dépend essentiellement de la lithologie du bassin versant.

Le calage du paramètre K peut se faire à travers les données disponibles au niveau du barrage
Allal Fassi. L’application de cette formule au cas d’Allal Fassi donne KAllal Fassi = 1137.

Avec

 AAllal El Fassi = 5400 km².


 LEl Allal El Fassi = 66 mm.

On obtient ainsi DS = 1004,87 t/km2/an.

Pour une densité de sédiment égale à 1,5 t/m3 on obtient une dégradation spécifique
volumique de 670 m3/km2/an.

I.3.3. Détermination du volume de la vase sur plusieurs périodes :


Pour la superficie du bassin versant intermédiaire qui est de 988 km2, on aura un rythme
d’envasement de 661960 m3/an.

Le Tableau suivant nous montre le volume de la vase (arrondi) sur plusieurs périodes :

Tableau 26 : Volume de la vase sur plusieurs périodes.

Durée (ans) Volume de la vase(Mm3)


20 14
30 20
50 34

66
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Chapitre III :

Partie géologie.

67
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

III.1. Les études de 1979 :


III.1.2. Les essais effectués :
Il y’as eu deux variantes pour le choix du site du barrage à savoir, le premier qu’on va le
décrire comme étant le site amont et le deuxième qui se situe en aval de ce site va être décrit
par le site aval.

 Pour le site amont :

Plusieurs essais ont été effectués :

 7 sondages mécaniques carottés avec des essais d’eau de type Lugeon.

 3 sondages en rive droite.

 4 sondages en rive gauche.

 4 tranchées transversales à l’axe de la vallée.

 4 galeries percées à l’explosif systématiquement par rapport à l’axe de l’oued.

 Des reconnaissances géophysiques.

Les résultats de ces reconnaissances permettent de conclure que le site est recouvert par des
alluvions grossières et constitué principalement de la dolomie avec la présence des joints de
discontinuité qui est principalement d’origine sédimentaire. Pour la perméabilité (qui ne nous
intéresse pas trop vu que notre barrage n’est pas destiné pour le stockage mais pour la
dérivation), il y’as eu beaucoup d’incertitudes sur les résultats et donc on ne peut pas tirer des
de ces essais d’eau des valeurs chiffrés mais ça n’empêche qu’on peut qualitativement conclure
qu’il y’a une perméabilité de fissures.

Un barrage en béton poids BCV est bien adapté à ce type de fondations (fondations rocheuses)
mais il faut dégager le terrain de couverture meuble de 2,5 m environ en fond de la rivière et de
1m à 2m sur les rives.

Le fond de fouille du barrage qui correspond à l’apparition du rocher sain non fissuré est situé
entre 10m à 15m en rive gauche et au-delà de 15m en rive droite.

 Pour le site aval :

De même que pour le site amont, il y’a eu plusieurs essais effectués à savoir les sondages
(dans les deux rives), des tranchées et des galeries.

Les résultats de ces reconnaissances montrent que les conditions géologiques sont très
médiocres vu les grandes fissurations qui s’étendent à plus de 30m et qui nous imposent donc
des fouilles très importantes pour un barrage poids en BCV de petite hauteur et on doit aussi

68
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

prévoir un voile suspendu pour allonger les chemins de percolation et éviter les grandes fuites
en dessous de notre barrage. D’autre part, on ne peut pas envisager un barrage en remblai vu
que la crue est d’une grande importance et vu la vallée resserrée qui va nous imposer une très
grande hauteur du remblai. Il y’a eu enfin une possibilité de chute de blocs sur le chantier
pendant la construction et en cours d’exploitation.

En raison des conditions géologiques très mauvaises liées à ce site, Ils ont abandonnés ce cite au
profit du site amont.

Figure 30 : Coupe transversale au niveau de l’axe du barrage pour le site amont.

III.1.3. Conclusions tirés à partir de cette étude :


Après avoir retenu le site amont, il y’a eu détection de traces d’argile au niveau de quelques
sondages et les géologues ont soupçonné la présence d’une couche d’argile en dessous des
fondations du barrage et qui est très dangereux vu la faible résistance de l’argile au cisaillement
(frottement) et qui peut engendrer un éventuel glissement du barrage poids sur cette couche
d’argile.

III.2. Les nouvelles études entre 2010 et 2015 :


III.2.1. Les essais géologiques réalisés :
Le tableau suivant récapitule les différents essais de reconnaissances réalisés in situ :

69
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 27 : les différents essais de reconnaissances réalisés in situ.

Rive Sondage X Y Inclinaison/ à la verticale Profondeur prévue (m) Profondeur réalisée (m) Essai Lugeaon
SD 1 578074 351494 50 50.1
SD 2 578084 341459 50 50.1
SD 3 578075 351432 50 50.1
droite SD 4 578036 351494 Verticaux 40 40.1
SD 5 578036 351459 40 40.1
SD 5A 578036 351459 50 50.1
SD 6 578038 351428 40 40.1
SG 1 577956 351494 50 50.1 à réaliser par tranches de 3m
SG 2 577955 351459 50 50.1
SG 3 577995 351406 50 50.1
SG 4 577990 351494 40 40.15
gauche Verticaux
SG 4A 577990 351494 50 50.1
DG 5 577990 351494 100 100.1
SG 6 577990 351405 100 64
SG 7 577988 351428 60 60.15
SD 7 578033 351518 40 40.1
SD 8 578064 351475 40 40.1
Dérivation provisoire Verticaux Sans essai d'eau
SD 9 578064 351411 40 45.1
SD 10 578032 351379 25 25.1
Total 965 940.9

Les soupçons de l’ancienne étude ont été confirmés par ces nouveaux essais réalisés suite à la
détection de couches d’argiles et qui ont poussés les investigations encore plus loin à savoir la
réalisation de nouveaux sondages :

Tableau 28 : Les nouveaux sondages réalisés au niveau de l’ancien site du barrage.

Sondages X Y Profondeur (m) Essai Lugeon

SG 8 577956 351552 60
Avec
SG 9 577990 351542 60

SG 10 578003 351566 40 Sans

SG 11 578074 351517 60 Avec

SG 12 578041 351540 40
Sans
SG 13 578043 351561 40

SD 7 à prolonger de 20m

La localisation de ces différents sondages réalisés est présentée en « annexe 11 ».

70
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

III.2.2. Interprétation de la coupe géologique au niveau de l’axe


projeté du barrage :
A la lumière de ces investigations ponctuelles par sondages carottés, l’interprétation des
résultats par approche de corrélation a bien mis en évidence l’existence d’argile piégée dans
l’écaille du calcaire dolomitique. Ces argiles constituent un pourcentage moyen approximatif de
17% du linéaire foré (soit 15% en rive gauche et 19% en rive droite). Il convient de rappeler que
la fondation du barrage projeté a été considérée entièrement rocheuse dans les études
antérieures, par conséquent, la profondeur des fouilles prévoyait est de l’ordre de 15m en lit de
l’oued, soit un fond de fouille au voisinage de la cote 620NGM. Cette cote se situe en dessous ou
proche du toit des argiles triasiques notamment en rive droite et en fond de vallée. La rencontre
des argiles à une profondeur importante (< à 605 NGM en aval – sondage SD7) a orienté le
complément des investigations (en 2015) vers un nouveau axe à l’aval immédiat de la zone
reconnue.

Par la suite, les géologues ont réalisés plusieurs sondages suivant plusieurs axes qui se situent en
aval de l’axe déjà projeté et ont jugé un axe comme convenable pour notre barrage poids (voir la
coupe géologique au niveau de cet axe en « annexe 12 »). Cette coupe géologique passant par
les sondages carottés SG8, SG9 et SD11 montre la présence d’un substratum de calcaire
dolomitique moins fracturé et qui va nous éviter les injections de consolidation en excès. De plus
n’y a pas eu une détection de couches l’argile suivant ces trois sondages vu l’éloignement des
argiles rouges par rapport au terrain naturel. Donc cet axe s’avère plus prometteur par rapport
aux anciens situés vers l’amont. Ce qui a poussé à programmer des essais géotechniques sur des
échantillons provenant de ces sondages carottés complémentaires réalisés au droit de cet axe
aval.

III.2.3. Conclusions générales :


L’axe dont la coupe géologique a été présenté en « annexe 12 » s’avère donc le plus
convenable pour notre barrage poids vu l’éloignement des argiles par rapport au terrain naturel
du site et vu aussi la présence de la dolomie qui n’est pas très fissurée.

71
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Chapitre IV :

Ouvrages annexes.

72
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.1. Données et scénarios fixés :


IV.1.1. La crue de projet :
Le dimensionnement de l’évacuateur de crue et des vidanges de fonds se fera en prenant en
compte la crue de projet, celle du scénario 3 dans la partie hydrologie.

Le débit de pointe est égale à : 2730 m3/s.

IV.1.2. La courbe H-S-V :


Tableau 29 : La courbe H-S-V

Cote (NGM) S (ha) V (Mm3)


636 0 0
640 2.6 0.21
650 26.0 1.12
655 43.0 3.00
660 71.0 5.60
665 109.0 10.00
670 165.7 15.00

BARRAGE AIN TIMEDRINE


Courbe H-S-V
180 16

160 14

140
12
120
10
volume cumulé (Mm3)

100
surface (ha)

8
80
6
60
4
40

20 H-S H-V 2

0 0
635 645 655 665
cote (NGM)
630 635 640 645 650 655 660 665 670 675

Figure 31 : Courbe HSV du barrage Ain Timedrine.

Les courbes Hauteur-Surface-Volume de la retenue ont été établies à partir du levé


topographique au 1/1000 de la cuvette.

73
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.1.3. Cote normale :


Dans le cadre de notre projet, et puisque le barrage est destiné uniquement à la production
d’énergie électrique, il n’est pas question de faire une étude de régularisation afin de trouver la
cote normale. La seule contrainte au quelle on fait face, est celle de la source Sebou se trouvant
à l’amont du barrage, et que l’on risque d’inonder (la source va devenir réceptrice et non pas
émettrice d’eau) si on dépasse la cote 655NGM.

C’est pourquoi on a opté pour une cote normale de 655 NGM.

IV.1.4. Scénarios fixés :


 Scénario 1 : fonctionnement normal (toutes les passes de la vidange sont ouvertes) :

Initialement la retenue est remplie (cote de la retenue est égale à la cote normale), lors de
l’arrivée de la crue de projet, les pertuis de fonds doivent être dimensionnées pour pouvoir
évacuer cette crue sous la cote normale 655 NGM.

Dans ce cas, la cote de PHE est égale à la cote normal 655 NGM.

 Scénario 2 : en cas de blocage accidentel d’une vanne de fonds :

L’ensemble, évacuateur plus pertuis de fond, devront pouvoir évacuer la crue de projet sous la
cote PHE exceptionnelle 660 NGM, que l’on appellera PHEE.

IV.2. Courbe de tarage en aval du barrage :


Cette courbe de tarage permet d’évaluer le niveau d’eau en aval du barrage. Pour ce faire,
une section en aval de l’oued (Annexe 12) nous est essentielle afin de pouvoir élaborer la loi
débit-hauteur, dite courbe de tarage.

Le calcul du débit à travers cette section, se fait à l’aide de la formule de Manning-Strickler


suivante :

Q= × S × I1/2 × R2/3

 S : section mouillée.
 I : pente moyenne du lit de l’oued, estimée à 0.004.
 R : rayon hydraulique.
 n : rugosité du lit.

Ce coefficient de rugosité dépend de la rugosité des berges et du lit de la section transversale. Il


tient en compte le matériau constitutif du chenal, le degré d'irrégularité de la surface, les
variations de forme de la section transversale, les effets d’obstruction, la végétation et la
sinuosité du chenal.

74
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Le profil en travers de la section considérée est présenté en « Annexe 12 ». Les calculs ont été
effectués via le logiciel FLOWMASTER avec trois valeurs du coefficient n (0.028, 0.03 et 0.033).

Les images ci-dessous récapitulent les étapes de calcul sur FLOWMASTER :

Figure 32 : Interface du logiciel FLOWMASTER.

75
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 33 : Création d’un nouveau projet sur FLOWMASTER.

Figure 34 : Choix d’une section irrégulière sur FLOWMASTER.

76
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 35 : Choix de Manning Strickler pour le calcul du débit par FLOWMASTER.

Figure 36 : Saisie de la section de l’oued sur FLOWMASTER à partir de la coupe géologique.

77
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 37 : Calcul automatique du débit par FLOWMASTER.

Résultats des calculs :

Le tableau suivant montre les résultats pour chaque coefficient de Manning Strickler :

78
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 30 : Résultats de calcul de la courbe de tarage en aval du barrage pour chaque n.

Z (m NGM) H(m) Q (n=0.028) en m3/s Q (n=0.03) en m3/s Q (n=0.033) en m3/s


636 0 0 0 0
637 1 45.56 42.52 38.66
638 2 147 137.2 124.73
639 3 295.02 275.35 250.32
640 4 488.03 455.49 414.08
641 5 722.44 675.28 612.98
642 6 1006.35 939.26 853.88
643 7 1342.46 1252.96 1139.05
644 8 1733.48 1617.91 1470.83
645 9 2182.15 2036.67 1851.52
646 10 2691.17 2511.76 2283.42
647 11 3263.22 3045.67 2768.79
648 12 3900.93 3640.86 3309.88
649 13 4459.76 4162.44 3784.04
650 14 5280.85 4928.8 4480.72
651 15 6198.67 5785.43 5259.48
652 16 7196.64 6716.86 6106.24
653 17 8276.77 7724.98 7022.71
654 18 9441.07 8811.67 8010.61
655 19 10691.58 9978.81 9071.65

12000

10000

8000

6000

4000

2000

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20

Q(n=0.028) en m3/s Q(n=0.03) en m3/s Q(n=0.033) en m3/s

Figure 38 : Les courbes de tarage correspondantes à chaque coefficient de Manning Strickler.

79
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pour un débit en aval égal au débit de projet (Q = 2730 m3/s), le niveau d’eau aval s’établirait à
la cote 646,07 NGM (cas le plus défavorable n=0.028).

Et pour le débit de chantier Q = 167 m3/s le niveau d’eau en aval serait à la cote 638.5 NGM
environ.

IV.3. Lois d’écoulement des pertuis de fond et de


l’évacuateur de crue :
IV.3.1. Lois d’écoulement des pertuis de la vidange de fond et
choix de la conception convenable :
IV.3.1.1. Conceptions possibles :
Les passes de la vidange de fonds devront pouvoir évacuer la crue de projet sous la cote
normale.

Deux conceptions nous ont été possibles :

 1ère conception : la vidange de fond se constitue de 3 passes, calées à la cote 638 NGM,
de largeur 9m et de hauteur 7m.
 2ème conception : la vidange de fond se constitue de 4 passes, calées à la cote 638 NGM,
de largeur 6.75m et de hauteur 7m.

IV.3.1.2. Lois d’écoulement des pertuis de fond :


C’est la loi liant la cote de la retenue au débit transité par les pertuis de fond. On distingue
deux cas :

 Ecoulement à surface libre.


 Ecoulement en charge.

On devra établir les 2 lois, de l’écoulement à surface libre et de l’écoulement en charge, afin de
déterminer le point de transition entre les deux types.

IV.3.1.2.1. Ecoulement à surface libre :


Pour des niveaux de la retenue faibles, les pertuis de fond (vannes ouvertes) fonctionnent en
déversoir à surface libre.

La formule ci-dessous donne le débit transité en fonction de la charge sur le seuil :

Q=µ ×√ × L × H3/2

 µ : Coefficient de débit.
 L : longueur de déversement.

80
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 H : charge sur le seuil.


 L : la longueur totale de déversement diminuée de l’effet de contraction des piles ΔL :
ΔL = 2 × (N.Kp + Ka) × H
Donc :
𝐿 = 𝐿′ − 2 × (N.Kp + Ka) × H
Avec :
 ′ : Longueur totale nette offerte à l’écoulement au niveau du déversoir, égale à 33m.
 Kp : coefficient de contraction du aux piles pris égal à 0.01.
 Ka : coefficient de contraction du aux rives pris égal à 0.1.
 N : nombre de piles égal à 2 pour 1ère conception, et 3 pour la 2ème.
 H : charge sur le seuil.

IV.3.1.2.2. Ecoulement en charge :


En appliquant l’équation de Bernoulli entre l’entrée et la sortie d’une passe, on obtient la
formule suivante :

Q=S×* ∑
+

Avec :
 Q : débit évacué via une seule passe.
 S : section de la passe.
 H : dénivelée entre la cote de la retenue et le milieu du pertuis de la vidange de fond.
 ∑ : La somme des coefficients de perte de charge (0.15 coefficient de pertes de charge
dues à l’entonnement, 0.1 coefficient de pertes de charges dues au batardeau).

IV.3.1.2.3. Résultats :
 Lois d’écoulement des pertuis de fond, fonctionnement à surface libre :
 1ère conception :

Le tableau de « l’annexe 26 » suivant montre le calcul des débits des pertuis en fonction de la
cote de la retenue pour le fonctionnement à surface libre de la 1ère conception.

La courbe ci-dessous montre la loi d’écoulement des pertuis pour le fonctionnement à surface
libre de la 1ère conception (La courbe en bleu correspond au débit de 3 passes et la courbe en
rouge correspond au débit de 2 passes) :

81
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

9000.00

8000.00

7000.00

6000.00

5000.00

4000.00

3000.00

2000.00

1000.00

0.00
635 640 645 650 655 660 665 670

Q(m3/s) Q(m3/s)

Figure 39 : Loi d’écoulement à SL pour la 1ère conception.

 2ème conception :

Le tableau de « l’annexe 27 » suivant montre la loi d’écoulement des pertuis pour le


fonctionnement à surface libre de la 2ème conception.

La courbe ci-dessous montre la loi d’écoulement des pertuis pour le fonctionnement à surface
libre de la 2ème conception (La courbe en bleu correspond au débit de 4 passes et la courbe en
rouge correspond au débit de 3 passes) :

82
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

4500.00

4000.00

3500.00

3000.00

2500.00

2000.00

1500.00

1000.00

500.00

0.00
636 638 640 642 644 646 648 650 652 654 656

Q (m3/s) Q (m3/s)

Figure 40 : Loi d’écoulement à SL pour la 2ème conception.

 Lois d’écoulement des pertuis de fond, fonctionnement en charge :


 1ère conception :

Le tableau de « l’annexe 28 » suivant montre le calcul des débits des pertuis en fonction de la
cote de la retenue pour le fonctionnement en charge de la 1ère conception.

La courbe ci-dessous montre la loi d’écoulement des pertuis pour le fonctionnement en charge
de la 1ère conception (La courbe en bleu correspond au débit de 3 passes et la courbe en rouge
correspond au débit de 2 passes) :

83
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

4000.00

3500.00

3000.00

2500.00

2000.00

1500.00

1000.00

500.00

0.00
640 645 650 655 660 665 670

Qch(m3/s) Qch(m3/s)

Figure 41 : Loi d’écoulement en charge pour la 1ère conception.

 2ème conception :

Le tableau de « l’annexe 29 » montre le calcul des débits des pertuis en fonction de la cote de la
retenue pour le fonctionnement en charge de la 2ème conception.
La courbe ci-dessous montre la loi d’écoulement des pertuis pour le fonctionnement en charge
de la 2ème conception (La courbe en bleu correspond au débit de 4 passes et la courbe en rouge
correspond au débit de 3 passes) :

84
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

4000.00

3500.00

3000.00

2500.00

2000.00

1500.00

1000.00

500.00

0.00
640 645 650 655 660 665 670

Q (m3/s) Q (m3/s)

Figure 42 : Loi d’écoulement en charge pour la 2ème conception.

 Détermination graphique du point de transition surface libre-en charge :


L’intersection entre la loi d’écoulement à surface libre et celle en charge se fait généralement
en 2 points, la transition correspond au premier point pour les 2 conceptions du faite que la
hauteur du pertuis ajoutée à la cote du calage correspond approximativement au point de
transition.
 1ère conception :
 Pour le cas du fonctionnement de 3 passes :

85
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

9000

8000

7000

6000

5000

4000

3000

2000

1000

0
635 640 645 650 655 660 665 670

QSL Qcharge

Figure 43 : Graphe illustrant le point de transition pour 3 passes de la 1ère conception.

 Pour le cas du fonctionnement de 2 passes :

6000

5000

4000

3000

2000

1000

0
635 640 645 650 655 660 665 670

QSL Qcharge

Figure 44 : Graphe illustrant le point de transition pour 2 passes de la 1ère conception.

86
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 2ème conception :

 Pour le cas du fonctionnement de 4 passes :

4500

4000

3500

3000

2500

2000

1500

1000

500

0
636 638 640 642 644 646 648 650 652 654 656

QSL Qencharge

Figure 45 : Graphe illustrant le point de transition pour 4 passes de la 2ème conception.

 Pour le cas du fonctionnement de 3 passes :

3500

3000

2500

2000

1500

1000

500

0
636 638 640 642 644 646 648 650 652 654 656

QSL Qencharge

Figure 46 : Graphe illustrant le point de transition pour 3 passes de la 2ème conception.

 Lois d’écoulement résultantes des pertuis de fond :

87
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 1ère conception :

Le tableau de « l’annexe 30 » présente le débit en fonction de la cote de la retenue pour le cas


de fonctionnement de 3 passes et de 2 passes (On a superposé la loi d’écoulement à surface
libre à celle de la loi d’écoulement en charge à partir du point de transition).

Le graphe ci-dessous nous montre les lois d’écoulement résultantes des pertuis de fond dans le
cas de fonctionnement de 2 et 3 passes (le graphe en bleu correspond à 3 passes et celui en
rouge à 2 passes).

4000.00

3500.00

3000.00

2500.00

2000.00

1500.00

1000.00

500.00

0.00
635 640 645 650 655 660 665 670

Q (m3/s) Q (m3/s)

Figure 47 : La loi d’écoulement résultante des vidanges de fond pour la 1ère conception.

 2ème conception :
Voir « annexe 31 ».
Le graphe ci-dessous nous montre les lois d’écoulement résultantes des pertuis de fond dans le
cas de fonctionnement de 3 et 4 passes (le graphe en bleu correspond à 4 passes et celui en
rouge à 3 passes) :

88
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

4000.00

3500.00

3000.00

2500.00

2000.00

1500.00

1000.00

500.00

0.00
635 640 645 650 655 660 665 670

Q (m3/s) Q (m3/s)

Figure 48 : La loi d’écoulement résultante des vidanges de fond pour la 2ème conception.

IV.3.2. Lois d’écoulement de l’évacuateur de crue :


Selon les scénarios fixés dans la première partie, le déversoir de surface devrait fonctionner
seulement en cas de blocage d’une passe des pertuis de fond (scénario 2).

Le seuil de l’évacuateur de crue du barrage Ain Timedrine est arasé à la cote RN, soit 655.00
NGM avec une largeur de 33 m. Il permet de transiter un débit de 562.21 m3/s sous une charge
de 5m (NPHEE = 660 NGM).

La crête du déversoir sera de type épais, qui se caractérise par un coefficient de débit égal à 0.4.

Pour les deux conceptions, sur lesquelles on travaille, la largeur totale de l’évacuateur sera la
même, la seule différence réside dans le nombre de piles à prendre en compte lors du calcul des
lois d’écoulement du déversoir à seuil libre. 2 piles concernant la 1ère conception et 3 piles pour
la 2ème conception.

IV.3.2.1. Capacité du seuil :


L'évacuateur de surface consiste en un seuil libre calé à la cote de retenue normale 655.00
NGM. Sa longueur de déversement est de 33.00 m.

Le débit évacué par cet ouvrage est donné par la relation suivante :

Q=µ ×√ × L × H3/2

 µ : Coefficient de débit pris égal à 0.4 (seuil épais).


 L : longueur de déversement.

89
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 H : charge sur le seuil.


 L : la longueur totale de déversement diminuée de l’effet de contraction des piles ΔL :
ΔL = 2 × (N.Kp + Ka) × H
Donc :
𝐿 = 𝐿′ − 2 × (N.Kp + Ka) × H
Avec :
 ′ : Longueur totale nette offerte à l’écoulement au niveau du déversoir, égale à 33m.
 Kp : coefficient de contraction du aux piles pris égal à 0.01.
 Ka : coefficient de contraction du aux rives pris égal à 0.1.
 N : nombre de piles et qui est égal à 2 pour la 1ère conception et 3 pour la 2ème
conception.
 H : charge sur le seuil.

IV.3.2.2. Lois d’écoulement :


 1ère conception :

Le tableau ci-dessus présente la loi d’écoulement de l’évacuateur de surface pour la 1ère


conception :

90
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 31 : loi d’écoulement de l’évacuateur de surface pour la 1ère conception.

Niveau de la retenue
Q (m3/s)
(NGM)
655 0.00
655.5 20.80
656 58.60
656.5 107.27
657 164.54
657.5 229.10
658 300.05
658.5 376.70
659 458.52
659.5 545.08
660 636.00
660.5 730.98
661 829.73
661.5 932.02
662 1037.63
662.5 1146.36
663 1258.03
663.5 1372.47
664 1489.54

 2ème conception :

Le tableau ci-dessus présente la loi d’écoulement de l’évacuateur de surface pour la 2ème


conception:

91
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 32 : loi d’écoulement de l’évacuateur de surface pour la 2ème conception.

Niveau de la retenue
Q (m3/s)
(NGM)
655 0.00
655.5 20.79
656 58.57
656.5 107.17
657 164.34
657.5 228.75
658 299.49
658.5 375.88
659 457.37
659.5 543.54
660 634.00
660.5 728.44
661 826.58
661.5 928.17
662 1032.99
662.5 1140.85
663 1251.55
663.5 1364.94
664 1480.85

IV.3.3. Choix de la conception :


En se référant aux lois établies ci-dessus, les 2 conceptions s’avèrent justes,

On tranche pour la 2ème conception vu qu’elle présente deux avantages essentiels :

 La manœuvre : des vannes de dimensions plus réduites entrainent des manœuvres plus
faciles à réaliser et nécessitants donc moins de puissance.
 La sécurité : le blocage de 2 vannes sur 4 présente moins de risque par rapport la 1ère
conception (blocage d’une vanne sur 3).

Conception choisie : la 2ème conception :

La vidange de fond se constitue de 4 passes, calées à la cote 638 NGM, de largeur 6.75m et de
hauteur 7m.

92
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.4. Calcul de laminage :


IV.4.1. Principe de calcul :
Le calcul de laminage consiste à déterminer la variation du niveau d’eau dans la retenue ainsi
que les valeurs du débit sortant lors du passage d’une crue à travers les divers organes
d’évacuation en fonctionnement.

Le laminage de crue est basé sur la résolution de l’équation de continuité suivante :

QE(t) – QS(t) =

 QE(t) : débit de crue entrant pendant dt (m3/s).


 QS(t) : débit déversé pendant dt (m3/s).
 dV : variation du volume de la retenue pendant l’intervalle du temps dt (m3).
 dt : pas de de temps en secondes.

Le débit entrant QE est définit pour chaque intervalle de temps par l’hydrogramme de crue de
projet et le débit sortant QS est fonction du niveau de l’eau, du type et des caractéristiques de
l’évacuateur de crue tandis que le volume est obtenu de la courbe cote-volume.

Considérons QE (t1) et QE (t2) les débits d’entrée, QS (t1) et QS (t2) les débits de sortie, et V1, V2 les
volumes aux instants t1 et t2 respectivement.

L’équation de continuité en termes de valeurs moyennes :

- = V2 – V1

On commence par le niveau de la cote normale calée à la cote H 1= 534 NGM et on calcule le
terme :

V1 -

Suite à la discrétisation de l’hydrogramme de crue moyennant un pas de temps, on calcule la


somme:

+ V1 -

On cherche ensuite H2 qui vérifie l’équation suivante :

+ V1 - = V2 -

Pour la ligne suivante H2 devient H1 et QS (t1) devient QS (t2) et on recommence le processus.

93
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Les données dont on doit disposer sont :

 La courbe Hauteur-Volume.
 L’hydrogramme de crue discrétisé avec un pas de temps de 30min.
 Le débit sortant en fonction du niveau d’eau.

IV.4.2. Résultats
Les calculs sont faits via l’outil VBA.

IV.4.2.1. Scénario 1 :
Le laminage de la crue via les 4 passes des pertuis de fond (aucune passe n’est bloquée et sans
contribution du déversoir de surface) est présenté dans « l’annexe 32 ».

La cote maximale atteinte est 655 NGM :

CR max (NGM) 655


Qsortant max (m3/s) 2777.7

Graphe: Laminage scénario 1


3000.0

2500.0

2000.0

1500.0

1000.0

500.0

0.0
0 10 20 30 40 50 60 70

-500.0

Qentrant(m3/s) Qsortant(m3/s)

Figure 49 : Calcul de laminage de la crue pour le scénario 1.

On constate que :

94
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 la crue est bien laminée au-dessous de la cote normale (CN = 655 NGM).
 l’hydrogramme sortant du barrage prend la forme de celui entrant, et les pointes des 2
hydrogrammes sont presque les mêmes, cela veut dire que l’effet du laminage est
presque négligeable pour le cas du barrage Ain Timedrine.

IV.4.2.2. Scénario 2 :
Le laminage de la crue via 3 passes des pertuis de fond (blocage d’une passe sur 4 et avec
contribution du déversoir de surface) est présenté dans « l’annexe 33 ».

La cote maximale atteinte est 658.3 NGM :

CR max (NGM) 658.3


Qsortant max (m3/s) 2670.13

3000.0

2500.0

2000.0

1500.0

1000.0

500.0

0.0
0 10 20 30 40 50 60 70

-500.0

Qentrant (m3/s) Qsortant (m3/s)

Figure 50 : Calcul de laminage de la crue pour le scénario 2.

 La crue est bien laminée au-dessous de la cote PHE.E 660 NGM.


 Comme dans le cas du scénario 1, l’hydrogramme sortant du barrage prend la forme de
celui entrant, et les pointes des 2 hydrogrammes sont presque les mêmes, cela veut dire
que l’effet du laminage est presque négligeable pour le cas de notre barrage Ain
Timedrine.

95
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.5. Détermination du temps de vidange et demi-


vidange :
IV.5.1. Temps de vidange :
Pour la méthodologie de calcul, on fixe un pas de temps pour la diminution de la cote de la
retenue et on calcule le temps de diminution de la cote de la retenue en divisant le volume
sortant de la retenue qui est calculé en faisant la différence entre le volume de la retenue initial
et le volume de la retenue final ( obtenue à partir de la courbe H-V ) par le débit sortant obtenue
à partir de la loi d’écoulement. On cumule ces temps jusqu’à arriver à la cote 638 NGM et qui est
la cote de calage des pertuis de fond.

Il est à noter que le débit sortant à considérer est le débit moyen entre celui du volume initial et
le volume final de la retenue pour le pas de temps considéré.

Le tableau présentant le calcul du temps de vidange est présenté en « annexe 13 ».

On a obtenu un temps de vidange de 9737 s soit l’équivalent de 2,7 h.

On remarque que le temps de vidange est rapide et c’est normal vu les grandes dimensions des
pertuis.

IV.5.2. Temps de demi-vidange :


On adopte le même principe de calcul en stoppant les calculs en arrivant à la cote
correspondant à un volume de retenue de 1,5 Mm3 (moitié de la capacité) et qui est la cote
651,01 NGM obtenue à partir de la courbe H-V.

On a obtenu un temps de vidange de 590 s soit l’équivalent de 0,16 h.

IV.6. Cuillère et trajectoire du jet de la vidange de fond :


IV.6.1. Géométrie de la cuillère :
On utilise une cuillère simple afin de dévier le jet d’eau le plus loin possible.

Au niveau de la cuillère, la lame d’eau a une épaisseur de 7 m. Le rayon de la cuillère est pris cinq
fois la hauteur de la lame d’eau soit 35 m.

La figure suivante montre la forme d’une cuillère simple :

96
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 51 : Forme d’une cuillère simple.

IV.6.2. Trajectoire du jet de la vidange :


La trajectoire du jet d’eau est donnée par la formule :

Y = X×tan(Ө) -

Avec :

 X, Y : Coordonnées montrées sur la figure de la cuillère.


 θ : Angle du tir du jet pris égal à 30°.
 K : Coefficient de perte de charge par frottement air-eau égal à 0.9 .
 hv : terme d’énergie cinétique ( ).
 d : tirant d’eau à la sortie de la vidange =7 m.

Sous la cote de retenue normale, le débit sortant de la vidange de fond est de 694.43 m 3/s (pour
chaque pertuis) soit une vitesse à la sortie de 11.02 m/s.

Son arrête avale fait un angle de 30° avec l’horizontal.

Le tableau suivant montre les résultats de calculs obtenus :

97
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 33 : Trajectoire du jet de la vidange de fond pour la crue de projet.

X (m) Y (m)
0.00 0.00
1.00 0.55
2.00 1.04
3.00 1.48
4.00 1.86
5.00 2.18
6.00 2.44
7.00 2.65
8.00 2.81
9.00 2.90
10.00 2.94
11.00 2.92
12.00 2.85
13.00 2.72
14.00 2.53
15.00 2.29
16.00 1.99
17.00 1.63
18.00 1.21
19.00 0.74
20.00 0.22
21.00 -0.37
22.00 -1.01
23.00 -1.71
24.00 -2.46
25.00 -3.27

La figure suivante montre la trajectoire du jet de la vidange :

98
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Y
4

0 Y
0 5 10 15 20 25 30
-1

-2

-3

-4

Figure 52 : Trajectoire du jet de la vidange de fond pour la crue de projet.

La portée du jet est de 20,38m.

On doit aussi faire la simulation pour des débits plus faibles afin de savoir si on aura une érosion
à l’aval du barrage. On prendra par exemple le débit de période de retour de 100 ans qui est de
495 m3/s calculé dans la partie hydrologie.

Le tableau suivant montre les résultats de calculs obtenus pour Q100 :

99
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 34 : Trajectoire du jet de la vidange de fond pour Q100 .

X (m) Y (m)
0.00 0.00
1.00 0.53
2.00 0.95
3.00 1.27
4.00 1.49
5.00 1.60
6.00 1.61
7.00 1.52
8.00 1.32
9.00 1.02
10.00 0.62
11.00 0.12
12.00 -0.49
13.00 -1.20
14.00 -2.01
15.00 -2.93
16.00 -3.95

La figure suivante montre la trajectoire du jet de la vidange pour Q100 :

Y
2

0
0 5 10 15 20
-1
Y
-2

-3

-4

-5

Figure 53 : trajectoire du jet de la vidange pour Q100.

La portée du jet est de 11,21m.

100
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.6.3. Profondeur de la fosse d’érosion :


La profondeur de la fosse d’érosion est donnée par la formule suivante :

D = 1,9×H0,225×q0,54
Avec :

 D est la profondeur de la fosse d’érosion en m


 H est la hauteur de chute y compris la lame d’eau en m.
 q est le débit unitaire en m3/s/m.

IV.6.3.1. Pour le débit de la retenue normale :


Le débit évacué est 694,43 m3/s (par pertuis). On a alors :

q = 19,28 m3/s/m.

H = 10 m.

Où la lame d’eau est égale à 7 m.

D’où la profondeur de la fosse d’érosion est D = 15.77 m.

Pour une pente de 1H/1V, la fosse va endommager le sol à proximité de 4,61m du barrage.

IV.6.3.2. Pour le débit de période de retour de 100ans :


Le débit évacué 123,5 m3/s (par pertuis) on a alors :

q = 3,43 m3/s/m.

H = 8,7 m.

Où la lame d’eau est égale à 7 m.

D’où la profondeur de la fosse d’érosion est D = 6 m.

Pour une pente de 1H/1V, la fosse va endommager le sol à proximité de 5.21 m du barrage.

IV.6.3.3. Conclusion :
On remarque que l’érosion est à proximité du barrage et donc on doit prévoir une protection
contre cette érosion et qu’on va détailler dans la partie suivante.

101
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.7. Protection avale contre l’érosion :


IV.7.1. Conception prévue :
Vu les grandes dimensions de la fosse d’érosion et sa proximité du barrage, il est obligatoire
de prévoir un bassin de réception pour diminuer la profondeur de cette fosse d’érosion pour le
débit de pointe et pour des débits intermédiaires.

On va prévoir un radier en béton armé à la sortie de la cuillère avec des ancrages profonds suivie
d’enrochements dont on va détailler les calculs de leur poids.

IV.7.2. Calcul des enrochements :


Pour protéger le lit du cours d‘eau en aval du barrage contre l’érosion, il est nécessaire de
prévoir une protection par enrochements, dont la stabilité dépend de leurs poids. Pour faire le
calcul concernant ces enrochements sur fond horizontal, on utilise les deux formules :

 Formule empirique de SOGREAH :

Cette formule nous donne le poids moyens des enrochements :

W=

Avec:

 W : poids moyen des enrochements en Kg.


 V : vitesse du courant d’eau en m/s.

En assimilant le bloc d’enrochement à une sphère et en considérant le poids volumique


correspondant, on peut déduire le diamètre moyen des enrochements D50.

 Formule de IZBACH :

Pour cette formule, elle nous donne le diamètre moyen directement :

D50 =

 D50 : diamètre moyen de l’enrochement (m).


 v : vitesse moyenne de l‘écoulement (m/s).
 g : intensité de la pesanteur (9,81 m/s2).
 kb : coefficient expérimental (kb = 1,22).
 Ws : poids volumique de l’enrochement pris égal à 26,5 kN/m3.
 W : poids volumique de l’eau (W = 10 KN/m3).

102
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pour le cas des enrochements sur talus, le diamètre moyen est obtenu en divisant le diamètre
moyen sur fond horizontal par :

λ = cos(Ө)×√

Avec :

 θ : l’angle que forme le talus avec l’horizontale.


 Φ : l’angle du frottement interne du matériau des enrochements.

IV.7.3. Résultats de calcul :


On a obtenu un poids d’enrochements de 403106.6 Kg en considérant le débit de pointe de
2777 m3/s.

IV.8. Dérivation provisoire :


IV.8.1. Description de la conception choisie :
Les ouvrages de dérivation provisoire sont dimensionnés de manière à pouvoir transiter la
crue de chantier calculée dans la partie hydrologie et qui est de 167 m3/s. La solution retenue
pour la dérivation des eaux pendant les travaux correspond à deux pertuis de dimensions
5mx5m disposés au pied de la rive droite à la cote 638 NGM, associés à deux batardeaux amont
et aval.

Le système de dérivation provisoire des eaux lors de la construction du barrage peut être
subdivisé en trois phases :

 Durant la première phase, les eaux de l’oued transiteront par son lit mineur dans la
partie droite. Au cours de cette phase il sera réalisé les deux pertuis de la dérivation
provisoire avec un chenal d’approche amont et un chenal de restitution aval ainsi que les
deux batardeaux amont et aval.
 En seconde phase, l’oued s’écoulera à travers les deux pertuis de la dérivation provisoire
réalisés en première phase moyennant le prolongement de ce dernier à l’amont et à
l’aval par deux chenaux d’amenée et de restitution. Au cours de cette phase, l’essentiel
des travaux du barrage sera réalisé, notamment les excavations de la partie centrale, rive
droite et rive gauche ainsi que le coulage du béton.
 Troisième phase : cette phase consiste à l’opération de bouchage des pertuis de la
dérivation provisoire. Les deux pertuis seront fermés à la fin du chantier avec un
bouchon en béton qui résiste à la poussé de l’eau.

103
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

IV.8.2. Détermination de la loi d’écoulement :


Comme pour les lois d’écoulement des pertuis de fond, la loi d’écoulement des pertuis de la
dérivation provisoire est établie en assemblant la loi d’écoulement à surface libre et en charge à
partir du point d’intersection de ces 2 lois.

 Loi d’écoulement à surface libre :


Le tableau de « l’annexe 34 » présente la loi d’écoulement à surface libre des pertuis de la
dérivation provisoire.

La courbe suivante présente la courbe de la loi d’écoulement à surface libre des pertuis de la
dérivation provisoire :

Q (m3/s)
3000

2500

2000

1500
Q (m3/s)

1000

500

0
635 640 645 650 655 660 665 670

Figure 54 : Loi d’écoulement à SL des pertuis de la dérivation provisoire.

 Loi d’écoulement en charge :

Le tableau de « l’annexe 35 » présente la loi d’écoulement en charge des pertuis de la


dérivation provisoire.

La courbe suivante présente la courbe de la loi d’écoulement en charge des pertuis de la


dérivation provisoire :

104
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Q (m3/s)
1200

1000

800

600
Q (m3/s)
400

200

0
635 640 645 650 655 660 665 670
-200

Figure 55 : Loi d’écoulement en charge des pertuis de la dérivation provisoire.

 Assemblage des deux lois :


La courbe suivante montre les points d’intersections des deux lois d’écoulement :

3000

2500

2000

1500
Q SL (m3/s)
Q charge (m3/s)
1000

500

0
635 640 645 650 655 660 665 670

-500

Figure 56 : Les points d’intersection des lois d’écoulements des pertuis de la dérivation
provisoire.

105
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

On remarque que l’intersection se fait au niveau de 2 points mais vu que la hauteur du pertuis
est de 5m, l’assemblage se fera à partir du débit correspondant à la hauteur 641 NGM.

 La loi résultante :
Le tableau de « l’annexe 36 » suivant présente la loi d’écoulement résultante de l’assemblage
pour les pertuis de la dérivation provisoire :

La courbe suivante présente la courbe de la loi d’écoulement résultante de l’assemblage pour les
pertuis de la dérivation provisoire :

Q assemblage (m3/s)
1200

1000

800

600
Q assemblage (m3/s)

400

200

0
635 640 645 650 655 660 665 670

Figure 57 : Loi d’écoulement des pertuis de la dérivation provisoire.

IV.8.3. Détermination de la hauteur des batardeaux :


IV.8.3.1. Batardeau amont :
D’après la loi d’écoulement des pertuis de la dérivation provisoire, on constate que le niveau
d’eau s’établit à la cote 642 NGM (majorée de 0,5 NGM) pour une crue de 167 m3/s. Donc on
aura un batardeau amont de hauteur 6m par rapport au terrain naturel.

IV.8.3.2. Batardeau aval :


D’après la courbe de tarage à l’aval du barrage, on constate que le niveau d’eau s’établit à
638,5 NGM pour une crue de 167 m3/s, soit 639 NGM en majorant cette valeur. On aura donc un
batardeau aval de 3m par rapport au terrain naturel pour empêcher les retours d’eau.

106
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Chapitre V :

Partie stabilité.

107
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.1. Introduction :
L’étude de stabilité consiste à évaluer la sécurité de l’ouvrage en béton vis-à-vis de quatre
conditions de stabilité : celle relative au glissement, celle relative au renversement, celle relative
à l’état de contraintes transmises aux fondations et enfin celle relative à la stabilité interne du
béton.

Ainsi le but de ce chapitre est de vérifier que les dispositions adoptées pour le barrage lui
confèrent la stabilité externe requise pour les différents cas de charge.

Une analyse bidimensionnelle sera effectuée pour une section de rive (plot non déversant) et
une analyse tridimensionnelle sera effectuée au niveau de l’axe du barrage (plot déversant) du
faite qu’on a des singularités au niveau de cet axe à savoir la présence de grands pertuis de fond
(6,75×7) et de l’évacuateur de surface.

Le barrage d’Ain Timedrine dans la province de Séfrou est caractérisé par une longueur en crête
de 120 m pour une hauteur maximale de 35 m sur fond de fouille. Il est réalisé en Béton
conventionnel vibré (BCV).

Le drainage de la fondation est réalisé à partir d’une galerie de drainage située à 2 m du


parement amont du barrage.

La fondation du barrage est horizontale. La pente des rives est régulière et elle est de 1.55H/1V
en rive droite et de 1.82H/1V en rive gauche.

Les calculs bidimensionnels sont effectués pour la section présentant la plus grande hauteur en
fond de vallée (plot déversant) et pour une section en rive droite correspondant une inclinaison
de 1.55H/1V qui a la plus grande pente en la comparant avec la rive gauche qui a une inclinaison
de 1.82H/1V.

Les conditions de chargement considérées varient selon le fonctionnement et la nature du


barrage.

Pour le barrage d’Ain Timedrine, les conditions de charge testées pour le plot déversant sont :

 Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme.


 Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec séisme.
 Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme.
 Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec séisme.
 Barrage au niveau des PHEE avec pertuis ouverts.

Il est à noter qu’on a supposé dans tous les cas de charge cités précédemment qu’on a un
drainage moyen.

Les conditions de charge testées pour le plot non déversant sont :

108
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Barrage à retenue normale (RN) sans drainage.


 Barrage à retenue normale (RN) avec un bon drainage.
 Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon drainage.
 Barrage au niveau des PHEE avec un bon drainage.

V.2. Paramètres de calcul :


V.2.1. Hypothèses :
Une analyse de stabilité bidimensionnelle est réalisée suivant le profil de la rive gauche (plot
non déversant), alors qu’une analyse tridimensionnelle sera effectuée pour le plot déversant.

Le calcul de stabilité tient compte de l’inclinaison des rives, ainsi que l’inclinaison amont/aval de
la fondation du barrage.

L’étude de stabilité consiste à évaluer la marge de sécurité vis à vis d’un risque de fissuration, de
glissement et de renversement de l’ouvrage en BCV.

L’équilibre statique de la structure est étudié en calculant :

 Les efforts normaux et tangentiels.


 Les moments fléchissant.
 Le coefficient de sécurité au glissement.
 Le coefficient de sécurité au renversement.
 L’état de contrainte à l’emprise du barrage.

Pour les plots de rives, il est nécessaire de tenir compte de l’inclinaison (rive-rive) des profils de
calcul en rives. Cette inclinaison a une influence sur l’effort normal et par conséquent sur la
stabilité au glissement.

V.2.2. Les Paramètres :


V.2.2.1. Hydrologie :
 Les cotes de la retenue et les cotes d’eau à l’aval de l’ouvrage (obtenues à partir de la
courbe de tarage à l’aval du barrage) sont les suivantes:

Tableau 35 : Niveau de l’eau amont et aval pour RN et PHEE.

Retenue Niveau amont (m NGM) Niveau aval (NGM)


Retenue normale 655 646.07
PHEE 660 646.07

109
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Il est à noter que le niveau e 646.07 NGM ne sera atteint qu’en cas de crue où on aura les
pertuis ouverts et donc on va travailler avec un niveau d’eau à l’aval de 636 NGM et qui
correspond à la cote de l’oued et qui est donc le cas le plus défavorable.

 Puisque notre barrage n’est pas destiné pour le stockage et que sa principale fonction est
la dérivation et puisque la position des pertuis d’évacuation des crues est basse, il n’y a
pas lieu de considérer qu’il existe une tranche amont envasée exerçant une poussée
hydrostatique à une densité supérieure à 1 t/m3.

V.2.2.2. Les caractéristiques intrinsèques du barrage :


Les caractéristiques mécaniques du béton sont les suivantes :

 Masse volumique : ρb = 24 kN/m3.


 Cohésion : 3 bars.
 Frottement interne : 45°.

V.2.2.3. Les caractéristiques intrinsèques de la fondation :


Les irrégularités de surface du massif de fondation au contact de la base du barrage, induisent
une cohésion fictive ou apparente. Cette dernière n’est pas une propriété intrinsèque du massif
de fondation, mais elle représente l’influence favorable des irrégularités en question sur le
comportement au cisaillement du contact béton/massif de fondation. Ainsi, les calculs de
stabilité seront menés avec les hypothèses suivantes:

 La cohésion apparente : C’ = 0,5 bars.


 Angle de frottement au contact béton-fondation : ϕ’ = 33°.

Calcul de la contrainte admissible à l’aide de la méthode C – ϕ :

Cette méthode suppose que la contrainte admissible de sol de fondation varie en fonction du
cas de charge et pour tenir compte de cette variation, on corrige σadm à l’aide des coefficients :

 iȢ = (1 - )m+1 .
 iq = (1 - )m .

Avec m=1,22, H et V les résultantes des efforts horizontaux et verticaux respectivement.

On a :

qu = .Ȣ.B.NȢ .iȢ + C.Nc + (Ȣ.D + q).Nq.iq

Avec :

110
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 NȢ, Nq et Nc sont les facteurs de capacité portante, respectivement de surface, de


profondeur et de cohésion, qui ne dépendent que de l'angle de frottement interne ϕ.
Selon Eurocode 7, on a pour ϕ = 35° d’après le tableau de « l’annexe 14 » :

Nq = 33,5 ; NȢ = 45 ; Nc = 43,5

 Ȣ : Poids volumique du sol de fondation et qui est égal à 22 kN/m3.


 B : Largeur de la base du barrage.
 D : Hauteur du fond de fouille (Partie encastrée du barrage).
 q : Surcharge sur la fondation.

q0 = Ȣ.D
L’expression de la contrainte admissible du sol de fondation :

qadm = + q0

V.2.2.4. La sous-pression et le drainage :


La répartition des sous-pressions prise en compte correspond à :

 La pleine pression due à la charge amont H1, au pied du parement amont.


 La pleine pression due à la charge aval H2, lorsqu’elle existe, au pied du parement aval.
 La valeur Hd au droit du voile de drainage à 2m du pied amont.
 Entre les valeurs imposées ci-dessus la variation de la sous-pression est linéaire.
 La valeur de la sous-pression au droit du voile de drainage est prise d’une façon générale
égale à :

Hd = H2 + × (H1-H2)

Où k est un coefficient qui dépend de l’efficacité du drainage. Ce coefficient est de 0,25 pour un
terrain très drainant et augmente au fur et à mesure que la perméabilité du terrain diminue.
Dans le cas du barrage Ain Timedrine, on a opté pour un coefficient k qui est de 0,3 si le drainage
est bon, 0,5 si le drainage est moyen et de 1 si on n’as pas de drainage.

V.2.2.5. Température :
On ne va pas tenir en compte l’effet de la température dans les calculs du faite que notre
barrage est un barrage poids et donc le gradient de température est négligeable.

V.2.2.6. Le séisme :
On considère pour notre barrage la méthode « pseudo-statique » pour tenir compte des
effets du séisme et cela par l’application d’un système de forces horizontales d’intensité
constante. Une étude dynamique en utilisant la méthode des éléments finis bidimensionnels ne
se justifie pas pour un barrage de taille moyenne.

111
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Le coefficient séismique retenu est de 0,15 d’après la note géologique. L’accélération


correspondante α est supposée horizontale et dirigée dans le sens amont-aval représentant les
conditions les plus défavorables, elle a une intensité α = 0,15 × g avec g est l’accélération de la
pesanteur.

Le système de forces séismiques pris en compte dans cette analyse pseudo-statique est le
suivant :

 La force due à l’inertie du béton :

Fb = α × P
Où P est le poids propre de la structure en béton.

 La force due à l’action de l’eau :

On utilisera l’approche réalisée par « Westergaard » qui a élaboré des études de l’action
dynamique de l’eau sur un mur rigide plan.

La surpression due au séisme dans ce cas est donnée par la formule suivante :

fe = C × α × √
Où :

C=

Avec :

 H : hauteur du barrage en m.
 T : période prédominante des secousses séismiques.

V.2.2.7. Récapitulation des données :


Le tableau suivant regroupe l’ensemble des paramètres utilisés dans le calcul de stabilité :

112
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 36 : Récapitulation des données de calcul de stabilité.

Hauteur sur fond de fouille 35m


Longueur en crête 120m
Vertical au plot central et
Fruit amont de 0.1H/1V pour les plots
Barrage
de rive
Fruit aval 0.8H/1V
Pente de la rive droite 1.55H/1V
Pente de la rive gauche 1.82H/1V
Vase Négligeable
Masse volumique du béton ρb = 24 kN/m3
Béton Cohésion interne 3 bars
Angle de frottement au contact béton/béton 45°
Cohésion apparente 0,5 bars
Fondation Angle de frottement au contact
béton/fondation 33°
Densité de l'eau 1 t/m3
De 0.3 à 1 selon le cas de
Drainage coefficient de perméabilité k
charge
Galerie d'injection et de drainage 2m à partir du pied amont
Niveau amont 655 NGM
Retenue normale
Niveau aval 636 NGM
Niveau amont 660 NGM
PHEE
Niveau aval 636 NGM
Accélération pour sollicitation verticale 0
Effet sismique
Accélération pour sollicitation horizontale 0,15

V.3. Les efforts appliqués sur le barrage :


Cette partie propose d’indiquer les principes de calcul des principales actions et leurs effets,
intervenant dans la détermination des critères de stabilité du barrage Ain Timedrine. Les
principales charges prises en considération dans l’ensemble des calculs sont les suivantes :

 Les charges statiques :


 Poids propre du barrage.
 Poussée hydrostatique de la retenue sur les parements amont et aval.
 Composante verticale de la sous-pression appliquée à la base du barrage.
 La poussée hydrostatique sur le parement aval du barrage.
 Les charges dynamiques:
 Force sismique appliquée au poids du plot.
 Poussée de Westergaard due à la retenue du barrage.

113
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.3.1. Les efforts statiques :


V.3.1.1. Poids propre du barrage :
Il consiste à un effort normal dont la résultante passe par le centre de gravité de l’ouvrage. Il
est évalué par la relation suivante :

Wb = ρb × Vb
Avec :

 ρb : Poid volumique du béton en kN/m3.


 Vb: Le volume du barrage en m3.

V.3.1.2. Poussée hydrostatique de l’eau :


Pour cet effort, on suppose une distribution linéaire de la surface libre jusqu’au fond où la
poussée est maximale. Il est aussi important de comptabiliser l’effet stabilisant de cette poussée
à l’aval.

La composante horizontale est :

PH = 0,5 × ρe × H2
Où :

 ρe: Poids volumique de l’eau (kN/m3).


 H : hauteur d’eau en m.

La composante verticale est :

PV = 0,5 × ρe × p × H2
Avec p le fruit du parement amont ou aval.

V.3.1.3. Sous-pressions :
Cette poussée est défavorable pour la stabilité du barrage. En absence de drain, on considère
un diagramme de contrainte trapézoïdal avec la pleine sous-pression au pied amont et une sous-
pression égale au niveau d’eau aval au pied aval.

Dans le cas du barrage Ain Timedrine, on travaille sous l’hypothèse d’une distribution des
contraintes de la sous-pression (USBR 1987) comme expliqué dans la figure suivante du faite
qu’on a une galerie de drainage à 2m du pied amont du barrage :

114
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 58 : Distribution des contraintes de la sous-pression (USBR 1987).

k varie selon l’efficacité du drainage comme indiqué dans « V.2.2.4 ».

V.3.2. Les efforts dynamiques :


V.3.2.1. Force d’inertie du barrage :
La force causée par le tremblement sur le massif du barrage Fb est égale à :

115
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Fb = α × P
Où :

 α : Intensité de l’accélération horizontale et qui est égale à 0,15 g.


 P : poids du massif du barrage.

V.3.2.2. Force d’inertie de l’eau :


Le séisme génère aussi une poussée hydrodynamique de l’eau sur le parement amont du
barrage :

Fe = × α × Ȣ w × H2

Où :

 H : hauteur de l’eau de la retenue en m.

V.4. Les bras de levier :


La détermination du bras de levier est essentielle afin de calculer les moments stabilisants et
les moments renversants et de vérifier par la suite la stabilité au renversement. Ces bras de
leviers sont considérés par rapport à O, le centre du repère qu’on a placé au pied aval du
barrage.

V.4.1. Pour les efforts statiques :


V.4.1.1. Poids propre du barrage :
C’est la distance horizontale entre le centre de gravité de la coupe du barrage et l’origine du
repère. Les coordonnées du centre de gravité sont déterminées à l’aide du logiciel « ANSYS »
après la modélisation de la coupe du barrage dans le cas du plot non déversant et du plot entier
en 3D pour le plot déversant.

V.4.1.2. Poussée hydrostatique de l’eau :


 Pression de l’eau amont :

BL/O =

Avec Ham la hauteur de l’eau à l’amont.

 Pression de l’eau à l’aval :

BL/O =

Avec Hav la hauteur de l’eau à l’aval.

116
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Poids de l’eau amont :

BL/O = (m + n) × Ham – m ×

Avec m et n les fruits amont et aval respectivement.

 Poids de l’eau aval :

BL/O = n ×

V.4.1.3. Sous pressions :


Le bras de levier des sous pressions est calculé séparément pour chaque recommandation.

Nous allons développer le calcul du bras de levier pour dans le cas où il y’as un voile de drainage
comme illustré dans la figure suivante :

Figure 59 : Sous pression dans le cas où il y’as un voile de drainage.

 Pour le rectangle 1 :

Sp1 = d × [ Hav + K × (Ham - Hav ) ] × Ȣe

BL1/O = b -

 Pour le triangle 2 :

117
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Sp2 = × [Ham - Hav × (1 - K) ] × Ȣe

BL2/O = b -

 Pour le rectangle 3 :

Sp3 = (b – d) × Hav × Ȣe

BL3/O =

 Pour le triangle 4 :

Sp4 = × [(Ham - Hav ) × (b - d)] × Ȣe

BL4/O = 2 ×

Le bras de levier de la résultante est obtenu par la formule :


BL/O = ∑

V.4.2. Pour les efforts dynamiques :


V.4.2.1. L’inertie du barrage :
C’est la distance verticale entre le centre de gravité de la coupe du barrage et l’origine du
repère vu que l’effort d’inertie due au séisme est horizontal et appliqué au centre de gravité.

V.4.2.2. L’inertie de l’eau :


BL/O = 0,4 × Hw

Avec Hw la hauteur de la retenue.

V.5. Cas de charge :


Plusieurs cas de charges ont été considérés pour le calcul de stabilité. Ces cas supposent
différents niveaux d’eau (RN, PHEE) combinés avec le cas du « séisme ».

Le tableau suivant montre les différents efforts intervenants pour chaque cas de charge :

118
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 37 : les différents efforts intervenants pour chaque cas de charge.

Efforts RN RN+Séisme PHEE PHEE + Séisme Vide + Séisme


Poids
Poussée hydrostatique amont RN
Poussée hydrostatique amont PHEE
Poussée hydrostatique aval
Sous pression RN
Sous pression PHEE
Force d'inertie du barrage
Force d'inertie de l'eau

V.6. Critères de stabilité du barrage :


V.6.1. Stabilité au glissement :
On étudie la stabilité du barrage par rapport au glissement pour la surface de contact entre le
béton et la fondation. Le glissement du barrage se fait sur cette surface à cause des efforts
appliqués.

La résistance au glissement τ est donnée par la relation suivante :

τ = C×S + V×tan(ϕ)
Avec :

 C : la cohésion béton/fondation en kPa.


 ϕ : Angle de frottement interne en °.
 S : Section de contact entre le béton et la fondation en m2.
 V : résultante des efforts verticaux en kN.

Le facteur de sécurité au glissement a par conséquent la formule suivante :

Fg =

Où H est la résultante des efforts horizontaux en kN.

Les valeurs minimales requises pour ce coefficient sont les suivantes :

119
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 38 : Coefficient de sécurité vis-à-vis du glissement minimal.

Combinaison Fg
RN > 1.5
RN + Séisme >1
PHEE > 1.2
Barrage vide + Séisme > 1.1
Pour les rives, la vérification est la même en prenant soin de considérer l’effort normal à la
fondation et de tenir compte de l’inclinaison relative de la semelle.

V.6.2. Stabilité au reversement :


Le coefficient de sécurité au renversement FR est le rapport entre le moment des forces
stabilisantes et le moment des forces renversantes par rapport au point aval de la base du plot :


FR = ∑

Les valeurs minimales requises pour ce coefficient en fonction du cas de charge sont les
suivantes :

Tableau 39 : Coefficient de sécurité vis-à-vis du renversement minimal.

Combinaison FR
RN > 1.5
RN + Séisme >1
PHEE > 1.3
Barrage vide + Séisme > 1.1

V.6.3. Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux


fondations :
En plus de la sécurité générale vis-à-vis du glissement et du renversement, on doit aussi
vérifier la stabilité pour les contraintes transmises aux fondations.

Le calcul de ces contraintes se fait à l’aide de la formule de la résistance des matériaux suivante :

σy =

Où :

 N : effort normal.
 S : surface de contact considérée.
 M : moment par rapport au centre de gravité de la section considérée.
 y : distance du point où on calcule la contrainte du centre de gravité de la section.

120
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 I : moment d’inertie principal de la surface S.

I= si on se limite à un mètre de largeur.

On a donc :

 Pour le pied amont :

σam =

Avec :

 b : la longueur de contact de la section S.


 e : est l’excentricité de la résultante des efforts par rapport au centre de gravité de la
surface S.
 Pour le pied aval :

σav =

L’ouvrage est stable lorsque le contact entre le béton et les fondations reste en compression.

Ceci est vérifié tant que l’excentricité reste au niveau du tiers central pour les conditions
normales de charge (RN), au niveau de la moitié centrale pour les deux cas de conditions
accidentelles (PHEE et barrage vide + Séisme) et au niveau de la base pour les conditions
extrêmes de charges.

Notons:

 max = sup ( o ; A ).
 min = min (o ; A).

On suppose que le diagramme des contraintes sous la semelle est linéaire, et on utilise comme
contrainte de référence au poinçonnement, la contrainte réf calculée aux de la largeur
comprimée La de la fondation du barrage et c’est la contrainte à comparer avec la contrainte
admissible du sol σadm :

Cette contrainte s’écrit :

 réf = si min > 0.


 réf = si min < 0.

On appellera la largeur active (La) du barrage, la largeur comprimée de sa base:

 La = b si min > 0.

121
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 La = ( ) × b si min < 0.

V.8. Conception choisie :


Le choix de la conception a été effectué sur la base de l’optimisation de la quantité du béton
dans le barrage, on s’est tout d’abord fixé un fruit amont et un fruit aval et on a effectué le calcul
de stabilité. On a opté pour la conception suivante après avoir réalisé un compromis entre la
quantité du béton et la stabilité (éviter d’avoir des coefficients de sécurité très grands).

V.8.1. Plot déversant :


La modélisation du plot déversant en 3D a été effectuée à l’aide du logiciel « ANSYS » avec un
fruit amont vertical et aval de 0,8H/1V.

La figure suivante montre la modélisation du plot déversant :

Figure 60 : Modélisation 3D du plot déversant du barrage.

122
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

La figure suivante montre la coupe au niveau d’une pile du plot déversant :

Figure 61 : La coupe au niveau d’une pile du plot déversant.

V.8.2. Plot non déversant :


Le plot non déversant est caractérisé par un fruit amont de 0,1H/1V et aval de 0,8H/1V.

La figure suivante montre la coupe au niveau du plot non déversant qui a la plus grande
hauteur :

123
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 62 : Coupe au niveau du plot non déversant.

V.9. Résultats :
V.9.1. Plot déversant :
V.9.1.1. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme :
 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme » :

124
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 40 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
fermés sans séisme ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
k : coefficient de drainage 0.5 adimensionnel
C0 : niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2: Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 36 m
(GO)x : Distance horizontale entre le centre de gravité et l'aval 19.41 m
(GO)y : Distance verticale entre le centre de gravité et l'aval 13.77 m
b : Unité de largeur 17.5 m
Vb : Volume du béton 14014 m3

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 37 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans
séisme ».

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme » :

125
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 41 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec


pertuis fermés sans séisme ».

x : excentricité par rapport à l'aval 15.644 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 2.356 m
σa : Contrainte amont 0.222 Mpa
σo : Contrainte aval 0.510 Mpa
σmax 0.510 Mpa
σmin 0.222 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.438 Mpa
La : Base active 36.000 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.9.1.2. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec


séisme :
 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec séisme » :

126
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 42 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
fermés et avec séisme ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
ah : coefficient sismique horizontal 0.15 g
k : coefficient de drainage 0.5 adimensionnel
C0 : niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626
C2: Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 36 m
(GO)x : Distance horizontale entre le centre de gravité et l'aval 19.41 m
(GO)y : Distance verticale entre le centre de gravité et l'aval 13.77 m
b : Unité de largeur 17.5 m
Vb : Volume du béton 14014 m3

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 38 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés et
avec séisme ».

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec séisme » :

127
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 43 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec


pertuis fermés et avec séisme ».

x : excentricité par rapport à l'aval 11.9848 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 6.0152 m
σa : Contrainte amont -0.0009 Mpa
σo : Contrainte aval 0.7334 Mpa
σmax 0.7334 Mpa
σmin -0.0009 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.5500 Mpa
La : Base active 35.9546 m

On conclut qu’il n’y as un peu de soulèvement (5cm) au niveau de la fondation et c’est


tolérable vu que le cas de charge étudié est avec séisme.

V.9.1.3. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme :
 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme » :

128
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 44 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
ouverts sans séisme ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
k : coefficient de drainage 0.5 adimensionnel
C0 : niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2: Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 36 m
(GO)x : Distance horizontale entre le centre de gravité et l'aval 19.41 m
(GO)y : Distance verticale entre le centre de gravité et l'aval 13.77 m
b : Unité de largeur 17.5 m
Vb : Volume du béton 14014 m3

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 39 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans
séisme ».

 stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme » :

129
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 45 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec


pertuis ouverts sans séisme ».

x : excentricité par rapport à l'aval 15.947 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 2.053 m
σa : Contrainte amont 0.276 Mpa
σo : Contrainte aval 0.564 Mpa
σmax 0.564 Mpa
σmin 0.276 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.492 Mpa
La : Base active 36.000 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.9.1.4. Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec


séisme.
 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec séisme » :

130
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 46 : Données de stabilité du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis
ouverts et avec séisme ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
ah : coefficient sismique horizontal 0.15 g
k : coefficient de drainage 0.5 adimensionnel
C0 : niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626
C2: Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 36 m
(GO)x : Distance horizontale entre le centre de gravité et l'aval 19.41 m
(GO)y : Distance verticale entre le centre de gravité et l'aval 13.77 m
b : Unité de largeur 17.5 m
Vb : Volume du béton 14014 m3
 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 40 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et
avec séisme ».

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec séisme » :

131
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 47 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage à retenue normale (RN) avec


pertuis ouverts et avec séisme ».

x : excentricité par rapport à l'aval 12.758 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 5.242 m
σa : Contrainte amont 0.053 Mpa
σo : Contrainte aval 0.787 Mpa
σmax 0.787 Mpa
σmin 0.053 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.604 Mpa
La : Base active 36.000 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.9.1.5. Barrage au niveau des PHEE avec pertuis ouverts :


 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage au niveau des PHEE avec pertuis ouverts » :

132
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 48 : Données de stabilité du PD pour « Barrage au niveau des PHEE avec pertuis
ouverts ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
k : coefficient de drainage 0.5 adimensionnel
C0 : niveau de la retenue 660 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2: Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 36 m
(GO)x : Distance horizontale entre le centre de gravité et l'aval 19.41 m
(GO)y : Distance verticale entre le centre de gravité et l'aval 13.77 m
b : Unité de largeur 17.5 m
Vb : Volume du béton 14014 m3

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 41 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage au niveau des PHEE avec pertuis ouverts ».

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage au niveau des PHEE avec pertuis ouverts » :

133
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 49 : Stabilité au poinçonnement du PD pour « Barrage au niveau des PHEE avec


pertuis ouverts ».

x : excentricité par rapport à l'aval 13.077 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 4.923 m
σa : Contrainte amont 0.077 Mpa
σo : Contrainte aval 0.781 Mpa
σmax 0.781 Mpa
σmin 0.077 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.605 Mpa
La : Base active 36.000 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.9.2. Plot non déversant :


V.9.2.1. Barrage à retenue normale (RN) sans drainage :
 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) sans drainage » :

134
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 50 : Données de stabilité du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) sans
drainage ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
k : coefficient de drainage 1 adimensionnel
C0 : Niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2 : Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0.1 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 31.5 m
BC : Largeur du couronnement 5 m
(GO)x : Distance horizontale entre le CDG et l'aval 19.96 m
(GO)y : Distance verticale entre le CDG et l'aval 12.25 m
Vb : Volume du béton 567.97 m3

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 42 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) sans drainage ».

On remarque que la stabilité au glissement et au renversement ne sont pas vérifiées (F R < 1,5
et Fg < 1,5) et donc on doit faire recours à un bon drainage afin d’assurer la stabilité du plot
non déversant.

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) sans drainage » :

135
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 51 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) sans
drainage ».

x : excentricité par rapport à l'aval 12.152 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 3.598 m
σa : Contrainte amont 0.049 Mpa
σo : Contrainte aval 0.264 Mpa
σmax 0.264 Mpa
σmin 0.049 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.210 Mpa
La : Base active 31.500 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.9.2.2. Barrage à retenue normale (RN) avec un bon drainage :


 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) avec un bon drainage » :

Tableau 52 : Données de stabilité du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec un bon
drainage ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
k : coefficient de drainage 0.3 adimensionnel
C0 : Niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2 : Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0.1 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 31.5 m
BC : Largeur du couronnement 5 m
(GO)x : Distance horizontale entre le CDG et l'aval 19.96 m
(GO)y : Distance verticale entre le CDG et l'aval 12.25 m
Vb : Volume du béton 567.97 m3

136
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 43 » suivant présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) avec un bon drainage ».

On remarque bien que la stabilité au glissement et au renversement sont vérifiées après la


réalisation du bon drainage (FR > 1,5 et Fg > 1,5).

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) avec un bon drainage » :

Tableau 53 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
un bon drainage ».

x : excentricité par rapport à l'aval 15.636 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 0.114 m
σa : Contrainte amont 0.239 Mpa
σo : Contrainte aval 0.249 Mpa
σmax 0.249 Mpa
σmin 0.239 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.247 Mpa
La : Base active 31.500 m
On conclut qu’il n’y as pas de traction au niveau de la fondation.

V.9.2.3. Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon


drainage :
 Données de base :

Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon drainage » :

137
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 54 : Données de stabilité du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec séisme
et avec un bon drainage ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
ah : coefficient sismique horizontal 0.15 g
k : coefficient de drainage 0.3 adimensionnel
C0 : Niveau de la retenue 655 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2 : Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0.1 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 31.5 m
BC : Largeur du couronnement 5 m
(GO)x : Distance horizontale entre le CDG et l'aval 19.96 m
(GO)y : Distance verticale entre le CDG et l'aval 12.25 m
Vb : Volume du béton 567.97 m3
 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 44 » présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et avec un
bon drainage ».

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage à retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon drainage » :

138
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 55 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage à retenue normale (RN) avec
séisme et avec un bon drainage ».

x : excentricité par rapport à l'aval 11.789 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 3.961 m
σa : Contrainte amont 0.060 Mpa
σo : Contrainte aval 0.428 Mpa
σmax 0.428 Mpa
σmin 0.060 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.336 Mpa
La : Base active 31.500 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.9.2.4. Barrage au niveau des PHEE avec un bon drainage :


Le tableau suivant récapitule les données utilisées dans le calcul de stabilité pour ce cas le
charge « Barrage au niveau des PHEE avec un bon drainage » :

Tableau 56 : Données de stabilité du PND pour « Barrage au niveau des PHEE avec un bon
drainage ».

Donnée Valeur Unité


Ȣb : densité du béton 24 kN/m3
Ȣw : densité de l'eau 10 kN/m3
ϕ' : Angle de frottement au contact béton/fondation 33 degrés
C' : Cohésion apparente au contact béton/fondation 0.5 bars
ϕb : angle de frottement béton/béton 45 degrés
Cb : Cohésion au niveau d'une surface de reprise de bétonnage 3 bars
k : coefficient de drainage 0.3 adimensionnel
C0 : Niveau de la retenue 660 NGM
C1 : Niveau du fond de fouille 626 NGM
C2 : Niveau de l'eau à l'aval 636 NGM
C3 : Niveau de la crête 661 NGM
n : Fruit amont 0.1 m/m
m : Fruit aval 0.8 m/m
Ld : distance horizontale entre l'amont et le voile de drainage 2 m
B : Largeur totale de la base 31.5 m
BC : Largeur du couronnement 5 m
(GO)x : Distance horizontale entre le CDG et l'aval 19.96 m
(GO)y : Distance verticale entre le CDG et l'aval 12.25 m
Vb : Volume du béton 567.97 m3

139
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

 Stabilité au glissement et au renversement :

Le tableau de « l’annexe 45 » suivant présente les calculs de stabilité au glissement et au


renversement pour le cas de charge « Barrage au niveau des PHEE avec un bon drainage ».

 Stabilité relative à l’état de contraintes transmises aux fondations :

Le tableau suivant présente le calcul de stabilité au poinçonnement pour le cas de


charge « Barrage au niveau des PHEE avec un bon drainage » :

Tableau 57 : Stabilité au poinçonnement du PND pour « Barrage au niveau des PHEE avec un
bon drainage ».

x : excentricité par rapport à l'aval 12.347 m


eC/G : excentricité par rapport au centre de gravité 3.403 m
σa : Contrainte amont 0.084 Mpa
σo : Contrainte aval 0.394 Mpa
σmax 0.394 Mpa
σmin 0.084 Mpa
σref : Contrainte de référence 0.317 Mpa
La : Base active 31.500 m

On conclut qu’il n’y as pas de soulèvement au niveau de la fondation.

V.10. Synthèse et analyse des résultats :


V.10.1. Plot déversant :
Le tableau suivant présente les différents coefficients de stabilité avec les contraintes pour
différents cas de charge :

140
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 58 : Récapitulation des calculs de stabilité pour le plot déversant.

Cas de charge FR Fg SFF (Béton/béton) σref (Mpa) σam (MPa) σav (MPa) La (m)
RN avec pertuis fermés 2.224 2.797 6.473 0.438 0.222 0.510 36.000
RN avec pertuis fermés + Séisme 1.890 1.587 3.540 0.550 -0.001 0.733 35.955
RN avec pertuis ouverts 2.431 3.137 6.998 0.492 0.276 0.564 36.000
RN avec pertuis ouverts + séisme 1.890 1.587 3.540 0.604 0.053 0.787 36.000
PHEE avec pertuis ouverts 1.973 2.241 4.972 0.605 0.077 0.781 36.000

 On remarque que la stabilité vis-à-vis du glissement et du renversement est vérifiée pour les différents cas de charges.
 La fondation est entièrement comprimée pour tous les cas de charges sauf celui de « RN avec pertuis fermés + Séisme » où on a un
soulèvement de 5 cm et c’est tolérable vu que c’est un cas de charge dynamique (avec séisme).

On peut conclure que la stabilité du plot déversant est assurée.

141
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.10.2. Plot non déversant :


Le tableau suivant présente les différents coefficients de stabilité avec les contraintes pour
différents cas de charge :

142
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 59 : Récapitulation des calculs de stabilité pour le plot non déversant.

Cas de charge FR Fg SFF (Béton/béton) σref (Mpa) σam (MPa) σav (MPa) La (m)
RN sans drainage (k=1) 1.326 1.290 3.845 0.210 0.049 0.264 31.500
RN + bon drainage (k=0.3) 1.973 1.773 4.590 0.247 0.239 0.264 31.500
RN + bon drainage (k=0.3) + Séisme 1.592 1.067 2.761 0.336 0.060 0.428 31.500
PHHE + bon drainage (k=0.3) 1.600 1.225 3.192 0.317 0.084 0.394 31.500

 On remarque que la stabilité vis-à-vis du glissement et du renversement est vérifiée pour les différents cas de charges.
 La fondation est entièrement comprimée pour tous les cas de charges.

On peut conclure que la stabilité du plot non déversant est assurée.

143
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.11. Stabilité élastique :


V.11.1. Conditions de Maurice Levy :
Le calcul de la stabilité élastique consiste à l’évaluation de l’état de contrainte existant aux
parements amont et aval du barrage lorsque le réservoir est vide et lorsqu’il est plein. Les
conditions de la stabilité élastique sont de nombre de quatre et elles portent le nom des
conditions de Maurice Lévy (1895).

 Condition 1 :

Il faut que la plus forte contrainte de compression au parement aval σav, à réservoir plein soit
inférieure à la contrainte admissible en compression.

 Condition 2 :

Il ne peut y avoir de traction au parement aval lorsque le réservoir est vide. σav doit être positive.

 Condition 3 :

La plus grande contrainte de compression sur le parement amont σam à vide doit être inférieure
à la contrainte admissible de compression.

 Condition 4 :

La compression dans le parement amont σam calculée comme si l’ouvrage est imperméable doit
être supérieure à la pression hydrostatique Pam appliquée au parement amont au même niveau.
Selon Maurice Lévy le rapport doit être supérieur 1 mais en pratique pour assurer la stabilité
interne au niveau du parement amont, il suffit que soit supérieur à θb qui est une
caractéristique du béton de l’ordre de 0.75.

Le tableau suivant résume ces 4 conditions :

Tableau 60 : Conditions de Maurice Levy.

Parement
amont aval
plein σam ≥ θb × Pam σav ≤ Rb
Réservoir
vide σam ≤ Rb σav ≥ 0

Avec Rb est la résistance à la compression du béton (200 bars).

144
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.11.2. Forces et bras de levier :


Le calcul se fait par tranches verticales d’épaisseur unité, on suppose que le parement amont
est incliné de i et le parement aval est incliné de j et on admet que le niveau maximum de la
retenue coïncide avec le point de concours des deux parements.

Soit AB une section de profondeur y sous le niveau de l’eau. Le poids de la partie du béton
supérieure à la section AB est :

P=

Où m= tg i est le fruit du parement aval et n = tg j le fruit du parement amont.

Le poids agit à une distance du parement amont égale à :

La composante verticale V de la poussée de l’eau vaut V = et agit à une distance de B


égale à a’ = .

La composante horizontale H de la poussée de l’eau vaut H = et agit à une hauteur b au-

dessus de AB égale à b = .

145
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

V.11.3. Point de passage de la résultante :


Le point de passage de la résultante est obtenu par l’équation d’équilibre des moments.
Soit d la distance du point B au point de passage de la résultante on a :

MH – MV – MP = 0 Implique que :

. - . (d - )- (d - )=0

On trouve donc l’expression de d :

d= .

V.11.4. Calcul des contraintes :


V.11.4.1. Contraintes au parement amont :
 Barrage plein :
La contrainte de compression sur le parement amont est obtenue en divisant le moment M
de la résultante pris par rapport au tiers aval de la section par le module de flexion :

146
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

[ ]⌊ ⌋

Or .Donc

Et comme l’équation peut être écrite sous la forme :

En remplaçant par son expression on trouve :

Et comme P = ⍵.y alors :

 Barrage vide :

147
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pour trouver et dans le cas où le barrage est vide il suffit de prendre ⍵ = 0 dans le cas
précédent.

On trouve :

Et

V.11.4.2. Contraintes au parement aval :


 Barrage plein :
De la même manière on a :

[ ]⌊ ⌋

Or

Donc :

 Barrage vide :
De la même manière on trouve :

148
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Et

V.11.4.3. Résultats :
La conception prédéfinie pour le plot non déversant se caractérise par les paramètres suivants :

Fruit du parement amont n 0.1


Fruit du parement aval m 0.8
Poids volumique de l'eau ω (t/m3) 1
Poids volumique du béton ωb (t/m3) 2.4

Ainsi on trouve :

Tableau 61 : Vérification des conditions de Maurice Levy.

Parement
amont aval
plein = 1.11 σav = 0.81 MPa
Réservoir
vide σam= 0.75 MPa σav= 0.15 MPa

Les conditions de Maurice Levy sont bien vérifiées.

149
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Chapitre VI :

Partie métré et devis estimatif.

150
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

VI.1. Introduction :
Cette partie a pour but essentiel d’estimer le coût du projet et pour ce faire on doit
déterminer le volume des fouilles à excaver, le volume du béton au niveau du barrage ainsi que
la détermination des coffrages avec leurs types. L’estimation du cout du projet est essentielle
pour lancer un appel d’offre aux entreprises qui peuvent exécuter le projet selon les moyens
disponibles.

VI.2. Les fouilles :


IV.2.1. Méthodologie de calcul :
Le calcul des volumes de fouilles se fait effectuant quelques coupes qui sont parallèles à l’axe
de l’oued et en calculant la surface des fouilles dans chaque coupe. Le volume des fouilles
correspond ainsi à la surface moyenne entre deux coupes multipliée par la distance qui sépare
ces deux coupes.

IV.2.2. Résultats de calcul :


Les figures suivantes présentent les coupes au niveau de l’axe déversant du barrage, au
niveau de la section de passage à la rive droite, au niveau de la section de passage à la rive
gauche respectivement pour les plots déversant et non déversant :

Figure 63 : La coupe F1 au niveau de l’axe déversant du barrage (au niveau de la pile).

151
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 64 : La coupe F2 au niveau de la section de passage à la rive droite pour le plot


déversant.

Figure 65 : La coupe F2 au niveau de la section de passage à la rive gauche pour le plot


déversant.

152
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 66 : La coupe RD1 au niveau de la section de passage à la rive droite pour le plot non
déversant.

Figure 67 : La coupe RG1 au niveau de la section de passage à la rive gauche pour le plot non
déversant.

Il est à noter que les surfaces des fouilles à calculer sont les surfaces trapézoïdales en jaunes.

 Le tableau suivant présente le calcul des volumes des fouilles en fond de vallée :

153
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 62 : Calcul des volumes des fouilles en fond de vallée.

Coupe Surface (m2) Surface moyenne (m2) Distance (m) Volume (m3)
F1 460
580 17.13 9935.4
F2 700
766 19.63 15036.58
F3 832
Volume total (m3) 24971.98

 Le tableau suivant présente le calcul des fouilles en rive droite :

Tableau 63 : Calcul des fouilles en rive droite.

Coupe Surface (m2) Surface moyenne (m2) Distance (m) Volume (m3)
RD1 637
318.5 66.85 21290.96
RD2 0
Volume total (m3) 21290.96

 Le tableau suivant présente le calcul des fouilles en rive gauche :

Tableau 64 : Calcul des fouilles en rive gauche.

Coupe Surface (m2) Surface moyenne (m2) Distance (m) Volume (m3)
RG1 760
380 95.5 36290
RG2 0
Volume total (m3) 36290

Ainsi on obtient un volume total des fouilles de 82552.94 m3.

VI.3. Le barrage :
VI.3.1. Méthodologie de calcul :
Le calcul du volume du béton dans le barrage se fait en effectuant des coupes qui sont
parallèles à l’axe de l’oued. Le volume du béton correspond ainsi à la surface moyenne entre
deux coupes multipliée par la distance qui sépare ces deux coupes.

VI.3.2. Résultats de calcul :


Les figures suivantes présentent les coupes au niveau des pertuis de fond, au niveau d’une
pile et de la section du plot non déversant respectivement :

154
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 68 : La coupe ND1 du plot non déversant.

Figure 69 : La coupe PL au niveau d’une pile.

155
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 70 : La coupe PT au niveau du pertuis.

VI.3.3. Résultats de calcul :


 Le tableau suivant présente le calcul du volume du béton en rive droite :

Tableau 65 : Calcul du volume du béton en rive droite.

Coupe Surface (m2) Surface moyenne (m2) Distance (m) Volume (m3)
ND 567.97
283.985 48.16 13676.7176
RD2 0
Volume total (m3) 13676.7176

 Le tableau suivant présente le calcul du volume du béton en rive gauche :

156
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 66 : calcul du volume du béton en rive gauche.

Coupe Surface (m2) Surface moyenne (m2) Distance (m) Volume (m3)
ND 567.97
283.985 61.79 17547.43315
RG2 0
Volume total (m3) 17547.43315
 Le tableau suivant présente le calcul du volume du béton dans le plot déversant :

Tableau 67 : calcul du volume du béton dans le plot déversant.

Coupe Surface (m2) Distance (m) Volume (m3)


PT 301.56 27 8142.12
PL 699 10 6990
Volume total (m3) 15132.12

Ainsi on obtient un volume total du béton de 46356.27 m3.

VI.4. Coffrage :
VI.4.1. Les types de coffrage :
Il y’as en général quatre types de coffrage au niveau des barrages :

 Coffrage C1 : C’est un coffrage en bois et qui présente des irrégularités au niveau de la


surface de béton générée. Il n’est plus utilisé.
 Coffrage C2 : C’est un coffrage métallique et qui présente une surface lisse de béton. Il
est utilisé entre les plots.
 Coffrage C3 : C’est un coffrage métallique utilisé en cas de contact avec l’eau (à l’amont
par exemple).
 Coffrage C4 : C’est un coffrage métallique utilisé au niveau des pertuis.

VI.4.2. Résultats de calcul :


VI.4.2.1. Coffrages parallèles à l’axe de l’oued :
 Rive gauche :
La figure suivante présente les coupes utilisées pour le calcul de la surface du coffrage dans le
plot de la rive gauche :

157
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 71 : Les coupes utilisées pour le calcul du coffrage dans le plot de la rive gauche.

Le tableau suivant présente les résultats de calcul du coffrage dans le plot de la rive gauche :

Tableau 68 : Calcul du coffrage dans le plot de la rive gauche.

Coupe Type de coffrage Surface du coffrage (m2)


ND C2 566.87
11 C2 407.23
22 C2 274.82
33 C2 169.64
44 C2 91.67
55 C2 40.94

 Rive droite :
La figure suivante présente les coupes utilisées pour le calcul de la surface du coffrage dans le
plot de la rive droite :

158
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Figure 72 : Les coupes utilisées pour le calcul du coffrage dans le plot de la rive droite.

Le tableau suivant présente les résultats de calcul du coffrage dans le plot de la rive droite :

Tableau 69 : Calcul du coffrage dans le plot de la rive droite.

Coupe Type de coffrage Surface du coffrage (m2)


ND C2 566.87
66 C2 382.42
77 C2 235.4
88 C2 125.84
99 C2 55.387

 Plot central :
La coupe utilisée pour le calcul de ces coffrages est la coupe PP au niveau des piles. Le
coffrage cependant varie en fonction de la position de la surface (C2 ou C4).

Le tableau suivant présente les résultats de calcul du coffrage dans le plot central :

159
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 70 : Calcul du coffrage dans le plot central.

Coupe Type de coffrage Surface du coffrage (m2)


PP 1 C2 1085
PP 2 C2 et C4 1085
PP 3 C2 et C4 1085
PP 4 C2 et C4 1085
PP 5 C2 et C4 1085
PP 6 C2 et C4 1085
PP 7 C2 et C4 1085
PP 8 C2 et C4 1085
PP 9 C2 et C4 1085
PP 10 C2 1085

VI.4.2.2. Coffrages parallèles à l’axe du barrage :


 Pour les rives :
On prévoit un coffrage tous les 10m, on aura donc un coffrage en 3 plots.

Le tableau suivant présente les calculs de coffrages avec leurs types en rives pour les sections
parallèles à l’axe du barrage :

Tableau 71 : Calculs de coffrages en rives pour les sections parallèles à l’axe du barrage.

Coupe Type de coffrage Surface du coffrage (m2)


Amont C3 1771.64
RA1 C2 435.21
RA2 C2 210.03
Aval C2 1771.64

 Pour le plot central :


On prévoit un coffrage tous les 12m, on aura donc un coffrage en 3 plots.

Le tableau suivant présente les calculs de coffrages avec leurs types pour les sections du plot
central parallèle à l’axe du barrage :

160
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Tableau 72 : calculs de coffrages pour les sections du plot central parallèle à l’axe du barrage.

Coupe Type de coffrage Surface du coffrage (m2)


Amont C3 965.68
PC1 C2 965.68
PC2 C2 737
Aval C2 965.68

VI.5. Devis estimatif :


Le tableau suivant résume le calcul du coût des installations ainsi que tout ce qui concerne les
travaux de génie civil :

Tableau 73 : calcul du coût des installations et des travaux de génie civil.

Désignation Unité Quantité Prix unitaire Montant en DH


Installations
Installations F 1 5000000 5000000
Barrage
Fouilles
Excavation m3 82552.94 80 6604235
Bétons (BCV)
Béton conventionnel vibré (BCV) m3 46356.27 1000 46356270
Coffrages
Coffrage C2 m² 14512.33 300 4353699
Coffrage C3 m² 2737.32 350 958062
Coffrage C4 m² 4340 400 1736000

On obtient le coût global hors taxe des travaux de génie civil ainsi que des installations (sans
tenir compte des équipements hydromécaniques) comme le montre le tableau suivant :

Tableau 74 : Coût global des installations et des travaux de génie civil.

Coût
Désignation Montant en DH
Total en DHS (HT) 65008266

161
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Conclusion :
A l’achèvement de ce travail, nous pouvons conclure que la présence du barrage Ain
Timedrine est d’une grande importance contribuant ainsi à la production de l’énergie électrique
et donc au développement de la stratégie nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité
énergétique.

Les calculs hydrauliques nous ont permis de caller les pertuis de fond à la cote 638 NGM,
alors que la cote normale a été fixée à 655 NGM pour ne pas inonder la source Sebou. Le calage
du couronnement nous a enfin donnée une cote de crête calée à 661 NGM.

Le dimensionnement des ouvrages annexes du barrage est fait sur la base de la crue
décamillénale du projet pour des raisons de sécurité particulières justifiées par le maître
d’ouvrage. L’évacuateur de crue est à seuil libre et de type épais du faite de la présence de
grands pertuis de fond avec une chambre de vanne pour les manœuvrer.

Les paramètres choisis pour le dimensionnement du barrage ne peuvent être validés


sans faire un calcul de stabilité. Ce calcul nous a confirmé que le barrage Ain Timedrine est
stable, que ce soit pour son plot déversant ou son plot non déversant, vis-à-vis du glissement, du
renversement, des contraintes transmises aux fondations calcaires et vis-à-vis de la stabilité
interne du béton.

En guise de conclusion, le barrage Ain Timedrine qu’on peut classer dans la catégorie des
petits barrages, a présenté malgré cela de grands problèmes surtout au niveau du choix du site
après avoir détecté de l’argile suite aux essais de reconnaissances géologiques.

162
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Bibliographie :
 TALEB, Ali. Cours sur les barrages, 2015.
 SOUNNY, Hafid. Cours sur les ouvrages annexes des barrages, 2015.
 SOUNNY, Hafid. Cours sur l’étude géologique des barrages, 2015.
 BOUZIANE, A. Cours d’hydrologie, 2014 et 2015.
 BENMANSOUR, Nadia. Cours d’écoulements en charge, 2014.
 EL HAYDI. Cours d’écoulements à surface libre, 2014.
 SADOK, Abdelaziz. Cours sur l’hydraulique fluvial.
 SADOK, Abdelaziz. Cours sur le transport solide.
 http://fr.wikipedia.org.
 http://www.water.gov.ma/index.cfm?gen=true&id=80.
 http://www.one.org.ma.
 Design of Small Dams (1987), third edition, United States Bureau of reclamation, USA,
827 pages.
 Hydraulique générale (2004), Armando Lencastre, 640 pages.
 MINISTERE DE L’AGRICULTURE (France) DIRECTION DE L’AMENAGEMENT. Technique des
barrages en aménagement rural.
 PDAIRE (Plans Directeurs d’Aménagement et de gestion Intégrée des Ressources en Eau).

163
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexes :
Annexe 1 : Carte des isohyètes. ............................................................................................... 165
Annexe 2 : Carte géologique. ................................................................................................... 166
Annexe 3 : Légende géologique. .............................................................................................. 167
Annexe 4 : Carte du couvert végétal. ....................................................................................... 168
Annexe 5 : Carte des postes et stations. .................................................................................. 169
Annexe 6 : Les pluies journalières maximales annuelles PJmax ................................................. 169
Annexe 7 : Les débits journaliers maximums annuels QJmax . ................................................... 171
Annexe 8 : Les débits instantanés maximums annuels QImax . ................................................. 172
Annexe 9 : Les débits instantanés maximums mensuels de la station du pont M’DEZ . ......... 174
Annexe 10 : Les séries d’apports. ............................................................................................. 177
Annexe 11 : Les différents sondages réalisés. .......................................................................... 183
Annexe 12 : La coupe géologique au niveau de l’axe du barrage. ........................................... 184
Annexe 13 : Temps de vidange de la retenue du barrage........................................................ 184
Annexe 14 : Facteurs de capacité portante d’après l’Eurocode 7. .......................................... 188

164
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 1 : Carte des isohyètes.

165
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 2 : Carte géologique.

166
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 3 : Légende géologique.

167
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 4 : Carte du couvert végétal.

168
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 5 : Carte des postes et stations.

Annexe 6 : Les pluies journalières maximales annuelles


PJmax.
Année Boulemane Ain Timedrine Azzaba Ponr M'DEZ Dar Hamra
1946 35.8
1947 44.7
1948 39.7
1949 40.5
1950 34.8
1951 33
1952 28.3
1953 58
1954 27
1955 65

169
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1956 35.8 32
1957 34.4 0 70.1
1958 24.4 24 23.2
1959 40.5 48.2 22.9
1960 39.8 59.1 26.3
1961 34 22.2 17.2 17.4
1962 57 81.1 57.5 83.9
1963 64 29.6 31 19
1964 30 46.6 46.6 38.3
1965 27 28.2 27.3 26
1966 41.5 53.9 34 67.7
1967 27 46.4 32.5 32.5
1968 41.5 41.7 31.5 42.9
1969 22 21 19.8 13
1970 46 45.6 51.4 37.3
1971 32 58.3 45 50.4
1972 35 39.5 35.2 43.5
1973 32 19.6 24.9 18.1
1974 36 31.5 36.4 37.2
1975 43 46.8 33
1976 24 38.5 30
1977 43.5 18.1 23.9 19.3
1978 35 47.2 43.4 20.4
1979 25.5 23.9 31.8 18.4
1980 37.5 31 23.4 22.7
1981 41 68 29.1 35.2
1982 21 43 38.6 11.1
1983 25 36.2 44.5 36.3 35
1984 24.8 19.7 18.5 27
1985 26.8 25.6 15 29
1986 29.3 40.5 39.5 50
1987 33.3 22.1 47.2 31
1988 18.5 19.4 13.5 29
1989 37.6 24.2 26 30
1990 44 22.8 17.9 25
1991 36.2 34 35.3 39
1992 27.3 35.4 18.4 41
1993 31.3 29.6 33 32
1994 27.2 31.2 27.9 58
1995 51 35.6 52.6 48
1996 55.7 28 56.6 45
1997 24.7 23.2 26.1 30
1998 37 28
1999 15.6 12

170
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

2000 51.9 48
2001 36.7 90
2002 22.5 28
2003 52.5 55
2004 21.4 34
2005 12.4 21
2006 58.5 42
2007 33.4 55
2008 19 42
2009 30 27
n 33 41 39 54 27
M 37.2 37.2 33.3 32.3 38.2
S 11.3 13.7 10.9 16 15.3
Max 65 81.1 59.1 89.9 90
Min 21 18.1 17.2 11.1 12

Annexe 7 : Les débits journaliers maximums annuels


QJmax.
Année Ain Timedrine Pont M’Dez Dar Hamra
1955 205
1956 98.3 48.6
1957 83.9 39.7
1958 69.9 27.1
1959 530 176
1960 117 50.4
1961 92.2 48.8
1962 327 168
1963 169 102
1964 118 91.5
1965 42.8 29.3
1966 444 317
1967 156 48.4
1968 219 102
1969 274 180
1970 113 89.3
1971 107 47.2
1972 100 41.7
1973 90.1 47
1974 113 73.5
1975 183 84.8
1976 176 95.3
1977 68.1 25.1

171
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1978 118 55.7


1979 127 151
1980 83.1 27.6
1981 72.6 41.7
1982 152 85.5
1983 52.1 7.9
1984 35.2 29.9 20
1985 136 32 99
1986 96.2 47.7 95
1987 115 96.4 75
1988 67.3 92.3 47
1989 219 75.9 125
1990 160 47.4 111
1991 102 50.6 54
1992 28.5 13.8 20
1993 126 76.8 56
1994 70.9 63.3 15
1995 178 82.1 179
1996 119 45.9 128
1997 75.6 73 83
1998 29.1 27.3 18
1999 36.7 49.6 8
2000 168 189 98
2001 180 145 111
2002 143 105 111
2003 291 70.7 272
2004 57.9 56.1 44
2005 46.7 49.5 29
2006 200 131 98
2007 54
2008 236
2009 142
n 52 51 26
M 138.1 77.5 89.5
S 97 55.8 65.8
Max 530 317 272
Min 28.5 7.9 8

Annexe 8 : Les débits instantanés maximums annuels


QImax.

172
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Année Ain Timedrine Pont M’Dez (1) Pont M’Dez (2) Dar Hamra
1955 313
1956 369 125 125
1957 141 81.1 81.1
1958 97.8 52.7 52.7
1959 911 389 389
1960 139 100 100
1961 239 62.5 62.5
1962 441 277 277
1963 240 204 204
1964 373 1070 1070
1965 210 302 302
1966 976 740 740
1967 363 207 207
1968 464 274 274
1969 527 395 395
1970 171 218 218
1971 179 128 128
1972 224 172 172
1973 116 64 64
1974 216 200 200
1975 234 196 196
1976 307 258 258
1977 129 78.3 78.3
1978 201 82.5 82.5
1979 430 865 865
1980 181 290 290
1981 301 250 250
1982 434 330 330
1983 95.6 22 22
1984 108 153 153 68
1985 285 213 213 331
1986 338 436 436 173
1987 625 631 631 461
1988 162 333 333 81.2
1989 467 471 471 265
1990 269 224 224 170
1991 331 341 341 154
1992 70.1 43.6 43.6 83.4
1993 404.4 333 333 237
1994 243.6 250 250 241
1995 413.5 377.7 377.7 429.7

173
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1996 237.2 261.4 261.4 211.6


1997 202.1 300.9 300.9 186.8
1998 117.5 224.2 224.2 106.4
1999 209.7 287.5 287.5 65.8
2000 464.1 489.8 489.8 247.9
2001 243.8 763.5 763.5 237.9
2002 481.6 284.4 284.4 409.3
2003 671.6 351.5 351.5 790
2004 394.6 499.7 499.7 201.1
2005 299.6 351.5 351.5 73.8
2006 370.8 468.8 468.8 204.6
2007 497 497 119.3
2008* 1150 2000 456.6
2009 656.3
n 52 53 53 26
M 316 324 340 256.2
S 187.5 241 314.2 182.3
Max 976 1150 2000 790
Min 70.1 22 22 65.8

Annexe 9 : Les débits instantanés maximums mensuels de


la station du pont M’DEZ.

174
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Année Sept Oct Nov Déc Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Max
1956 18.9 124 6.1 3.9 18.9 3.4 33.9 125 62.4 9 4 4.2 125
1957 6 39 12.8 81.1 29.1 11.7 16.5 9.7 25 3.4 5.8 81.1
1958 52.7 17.5 17.5 24.5 17.7 10.3 46.6 13.9 10.5 4.3 12.4 1.4 52.7
1959 113 3.2 5.6 389 142 94.8 36.3 30.5 76 159 41 7.3 389
1960 1.8 11.8 31.1 77 35.7 25.8 100 97.2 19.6 59.9 3.5 4.7 100
1961 28 12.7 29.3 8.4 6.5 5.7 62.5 57.5 44.1 22.9 2.6 3.8 62.5
1962 21.7 15 39.8 24.7 236 133 41.3 129 277 255 86.7 108 277
1963 28.3 5.3 6.1 204 9 12.9 16 59.4 14.4 9.9 22.9 17.3 204
1964 236 3.6 12.2 7.9 44.7 47.5 43.3 79.3 59.4 1070 45 169 1070
1965 126 28.3 20.9 4.8 5.7 3.4 68.9 5.5 302 143 1.4 97 302
1966 91.8 740 5.3 3.7 2.6 4.8 3 8 17.3 82 23.5 18 740
1967 207 162 11 10.7 6.6 112 48.1 54 114 67.6 22.7 8.5 207
1968 16.1 1.7 17.7 135 124 274 71.1 51.3 15.7 107 51.3 1.8 274
1969 21.8 25.7 42 8.1 395 15.1 12.7 11 42 6.8 3.3 4.4 395
1970 37.5 3.4 2.9 3.9 37.5 10.5 140 218 146 143 56.1 22.2 218
1971 18.5 18.5 58.8 9.5 27.6 41.1 128 45.4 29.7 14.6 5.2 2.1 128
1972 15.2 172 63 9.2 11.2 27.6 54 49.5 18.8 45.3 35 172
1973 2 3.6 17 5.7 4 9.2 42.8 39.1 64 6.7 15.7 1.5 64
1974 30.8 10.9 3.8 2.6 2.2 31.9 21.6 190 165 200 3.9 4.5 200
1975 22.5 3 3.9 3.5 3.3 15.9 16.9 37.3 196 35.6 44.1 84.4 196
1976 105 27.5 6.5 91.8 258 130 26.3 20.7 12 4.8 1.7 9.2 258
1977 78.3 46.8 6.9 6.2 10.3 35.3 23.5 24.9 6.1 18.2 2 14.2 78.3
1978 10.5 8 2.6 2.9 10.5 82.5 54.5 23.5 65.2 28.4 17 9.9 82.5
1979 865 170 111 7.2 6.2 15 27 71.3 164 2.2 1.2 11.5 865
1980 290 141 52.6 4.2 4.5 10.3 8.6 13.4 75.3 15.5 5.8 77.9 290
1981 61.3 241 1.1 2.9 3.6 16 38.6 115 250 128 6.4 7.2 250
1982 42.2 330 5.5 5.5 5.2 7.7 6.6 4.9 1.7 1.8 0.7 0.5 330
1983 0.6 8 22 4.7 1.4 1.1 3.9 6.2 11.6 3.1 0.7 0.6 22
1984 6.2 0.7 1.5 12.4 3.9 8.9 6.6 4.1 141 7.5 153 0.2 153
1985 44.7 106 1.8 5.8 11.1 37 44.5 16.6 17.8 213 7.1 110 213
1986 31.2 200 5.5 2.2 12.5 45.9 27.4 4.6 3.9 436 177 4.8 436
1987 608 631 12.4 4.5 6.3 31.9 35.4 3.7 6.2 1.4 0.6 0.2 631
1988 0.2 19.8 23.9 5.1 1.3 5.5 8.3 92.2 333 72.6 93.5 143 333

175
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1989 71.4 338 471 28 28.8 9 3.3 34.2 384 15.3 54.8 327 471
1990 224 3.3 21 66.5 14 13.6 99.4 63.5 66.5 54.8 24.4 47.4 224
1991 69.5 21.2 1.7 2.3 1.4 7.6 7.6 143 114 167 1.4 341 341
1992 2.6 9 2.1 1 6.2 1.4 42.2 6.4 17.5 0.9 0.4 43.6 43.6
1993 2.6 14.9 333 5.1 3.2 17 96.3 10.8 2.7 1 43.6 60 333
1994 250 114 17.5 0.8 0.6 3.3 75.2 92.4 3.8 3.7 1.8 3.5 250
1995 85.6 106.6 3.7 294.8 119 55 365.3 88.5 18 377.7 24.7 1.2 377.7
1996 51.8 73.8 1.6 53.4 69.2 16.9 3.1 87.6 261.4 1.2 0.3 78.4 261.4
1997 300.9 60 18.5 30.9 12.7 44 4.3 3.2 175.8 142.8 2.8 101.4 300.9
1998 106 1.1 1 1.7 4.4 4.6 36.6 2.5 15.3 1.3 7.8 224.2 224.2
1999 287.5 5.5 5.9 2.4 2 1.3 0.4 0.8 75.1 1.3 0.1 50.7 287.5
2000 66.4 489.8 2.9 15 10.3 6 4.6 1.8 127.5 0.8 0.4 3 489.8
2001 287.5 69.2 0.6 205.9 1.2 1.4 0.8 87.6 78.4 4.4 7.8 763.5 763.5
2002 130.3 111.7 284.4 7.7 42.8 8.1 6 26.4 212 134.7 66.4 92.9 284.4
2003 1 351.5 130.5 146.5 5.6 2.2 4.2 120.1 130.5 109.9 9.1 4.5 351.5
2004 80.9 8.7 30.7 6.5 10.4 5.9 15 4.2 2.5 499.7 3.2 4.2 499.7
2005 100 102 45.8 1.1 2.1 9.5 14.4 24 54.2 351.5 197.9 1.3 351.5
2006 468.8 1.8 5 1.9 1 1.1 1.2 274 24 9.1 109.9 197.9 468.8
2007 497
2008 1150
Max 865 740 471 389 395 274 365.3 274 384 1070 197.9 763.5 1150
Min 0.2 0.7 0.6 0.8 0.6 1.1 0.4 0.8 1.7 0.8 0.1 0.2 22
Moy 114.2 102.2 40.5 38.7 36.9 30.3 41 54.7 88.9 103.5 29.4 65.4 324

176
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 10 : Les séries d’apports.


- Apports du barrage Ain Timedrine sans tenir compte de la présence du barrage M’DEZ :

Année Sep Oct Nov Déc Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août m3/s Mm3
1939 10.9 10.2 9.5 9.9 20.1 55 41.4 22.9 17.5 13.5 6.8 5.5 18.4 581.8
1940 5.9 13.4 36.1 21.4 45.5 75.2 51.4 83.9 34.6 19.7 17.9 9.3 34.2 1080.5
1941 12.3 10.4 32.4 13.5 26 38 80.8 52.2 37 20.7 12 9 28.6 902.2
1942 9.3 7.6 8.4 15.8 18.2 14.2 29.7 30.3 52.2 17.1 11.3 7.6 18.5 584.5
1943 5.5 15.4 6.7 37.9 16.6 10.8 40.4 25.5 14.3 26.6 7.1 5 17.7 558.3
1944 8.7 5.9 5.5 5.1 6 9.7 7.6 7.1 4.5 7.6 2.8 2.7 6.1 191.6
1945 5.1 4.8 8.6 20.9 12.1 11.8 38 34.6 32.5 19.8 10 9.9 17.4 548.4
1946 7.8 6.7 11.1 13.2 14.5 40.5 35.2 25.2 44.6 17.9 10.9 7.8 19.5 614.6
1947 7.8 5.6 4.9 9.2 18.4 21.9 17.8 21 37.7 16.3 9.5 6.9 14.7 464.7
1948 6.3 10.6 5.3 7.8 17.7 15 16.6 37.7 52.4 14.8 9.1 6.8 16.7 528
1949 6.2 6 7.7 13.4 36 25.4 21.4 17.7 23.8 11.8 8.9 9.7 15.6 493.2
1950 5.7 11.1 4.1 23.9 38.8 48 63.2 40.2 30.8 18.5 12.2 8.3 25.3 798
1951 8.4 8.1 14.3 10.8 9.3 14 12.5 20 24.4 9.2 5.9 5.1 11.8 372.4
1952 5 4.2 3.7 4.1 29.3 25.6 31 33.9 24.2 11.8 9.3 5.5 15.6 492.5
1953 7.3 9.2 7.2 6 8.8 34.4 36.5 75.9 40.1 20.2 11.4 7.2 21.9 689.2
1954 4.5 5.7 6.2 8.2 25.8 59.2 51.8 47.7 19.9 13.9 6.4 5 20.9 659.5
1955 6.2 8.1 8.8 27.2 18.9 52.1 79.4 96.7 60.6 31.1 18.4 12.4 34.9 1100.5
1956 9.6 10.9 9.9 11.8 16.9 10.9 22.5 36.7 33.3 13.8 8.7 8.2 16.1 510.1
1957 5.6 10.5 20.9 24.4 43.5 43.9 24.8 28.8 22.5 13.7 7.8 5.6 20.9 657.7
1958 5.2 5.2 7.4 30.9 30.1 21.9 37.4 24.5 21.3 15.1 9.2 6.3 17.9 564.6
1959 5.7 6.1 7.1 57.7 87.7 57.6 57.6 38.3 24.5 29.2 14.1 9.6 32.9 1038.8
1960 7.4 9 10.9 41.9 48.4 47.3 33.8 34.5 17.3 14.3 8.3 5.8 23.1 731
1961 5.6 6.5 14.4 12.1 10.9 9.8 49.5 42.5 19.8 14.4 8.3 6 16.7 526.1
1962 5 7.5 25.9 22 61.8 88.3 48.1 30.3 72.4 46.2 19.1 15.3 36.5 1151.6
1963 12.3 11.3 10.4 36.1 19.3 18.6 27.6 59 21.6 14.9 10.8 9 20.9 658.6
1964 9.3 8 12.4 12.8 37.2 39.3 51.5 50.8 24.6 18 13.9 10.6 23.9 756.9
1965 11.2 11.1 10.3 9.1 10.5 9.3 10.3 11.1 8.6 6 3.5 3.3 8.7 273.5
1966 5.4 34.9 14 8.1 5.4 6.5 8.2 13.6 13.1 9.9 4.1 3 10.6 332.9
1967 4 7.1 8.4 12.7 16.5 35.4 71.7 53.3 40.8 20.9 12.4 9.2 24.3 767.4
1968 7.2 6.1 16.8 35.3 48.8 70 56.4 49.9 33.8 25.9 15.6 10.3 31.1 983.3
1969 9.3 9.9 14.6 22.2 85.1 31.1 31.1 30.4 18.2 13.2 8.4 6.9 23.4 736.8
1970 6.9 6.6 6 6.7 24.7 27.9 37.1 68.8 67.5 39.4 20.5 14 27.1 855.9
1971 11.4 10.5 17.8 17.4 26.3 46.1 74.8 56.9 42.9 26.6 16.1 10.9 29.7 937.2
1972 11.3 15.5 11.6 12 17.1 33.3 50.3 48.6 28.1 16.6 10.4 9.1 21.9 692.3
1973 6.2 6.7 6.7 8.1 9.5 14.2 34.5 55.4 45.1 22.3 14 9.1 19.3 609.5

177
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1974 8.3 8.7 7.3 5.9 5.5 14 29.5 53.4 39.1 23.5 12.5 9.2 18.1 569.3
1975 7.1 6.6 6.8 8.3 7.3 21.3 27 46 66.6 25.5 16 9.7 20.7 652.3
1976 8.9 12.5 14.1 26.5 55.4 63.9 41.7 32.7 19.2 13.7 9.1 6.6 25.1 794.4
1977 7.5 9.4 8 13.3 14.7 34.6 28.5 34.6 24.8 15.3 9.4 7.5 17.2 541.4
1978 5.4 5.3 5 6.8 11.2 49.2 50.5 34.7 20.3 13.5 8.8 6 17.8 562.3
1979 17.5 20 27.1 18.1 14.8 15.8 29.1 21.1 23.4 11.8 7.1 5.5 17.6 555.2
1980 5.7 7.4 12.2 8.7 10.1 13.6 17.1 25.4 19.9 10.4 6.1 4.7 11.7 371.1
1981 3.5 6.9 2.8 5.1 7.5 12.9 17.7 33.2 24.3 12.7 6.7 4.7 11.5 361.4
1982 4 18.6 12.8 17.1 15.3 15.7 18.4 15.7 8 5.3 3.8 3.2 11.5 362
1983 3.2 3.6 6.9 8.1 6.7 4.7 9.1 13.6 24.5 13.4 7.5 5.1 8.9 280.2
1984 3.7 2.8 9.5 9.1 12.1 16 13.9 12.5 22.7 10.9 6.4 3.6 10.2 323.9
1985 3.3 2.9 4 6.4 19.3 51.5 57.6 41.8 25.9 21.9 9.5 7.9 20.8 655.9
1986 5.8 7.5 6.1 5.8 10.3 47.8 30.7 15.3 10.7 10.3 10.5 3.5 13.4 424.1
1987 10.9 13.7 9.5 12.5 16.8 27.1 30.3 13.9 14.1 9.5 6.5 4.1 14 442.8
1988 3.1 4.6 5.5 6.8 4 5.7 15.2 33.1 18.8 13.1 10.2 8.4 10.7 338.5
1989 9.2 18.7 15.5 15.3 17.7 15.4 9.8 11.7 20.8 6.4 5.4 4.4 12.5 395.2
1990 9.1 3.4 4.5 21.1 13.9 19.8 60.7 47.9 23.6 13.3 9.3 7.5 19.5 615.7
1991 7.5 7.2 5.3 6.7 4.9 5 8.1 38.8 20.8 19.7 8.6 8 11.7 368.4
1992 4.4 4.1 3.9 3.6 3.7 3.2 17.9 14.5 15.2 6.7 3.7 2.6 7 220.9
1993 2.5 2.5 17.1 8.5 11.7 33.1 36 18.8 11 7.3 5 3.6 12.9 407.8
1994 7.8 6.2 4.4 2.8 2.6 2.3 23.6 19.3 9.9 5.2 3.3 4.8 7.7 243.5
1995 4.3 5.3 3.2 13.7 46 55.8 73.9 42.9 31.8 25.2 12.9 8.9 26.9 849
1996 9.7 6.8 4.3 24.8 42.5 24.8 13.4 20.9 18.5 10.2 6.9 5.8 15.7 496.4
1997 12.4 8.5 10.8 18.6 17.3 30.4 13.4 10 10.2 8.8 5.2 4.8 12.4 391.5
1998 5.2 3.7 3.5 3.7 8.2 8.9 17.4 11.5 8.9 5.2 3.8 4.6 7 222.2
1999 6.7 4 4.3 5.9 5.4 4 3.3 3.7 6.6 4.8 3.5 3.4 4.6 146
2000 3.1 19.4 5.7 10.1 19.6 15.1 12.4 8.7 8.4 6 4.6 4.6 9.8 310.4
2001 8 5.7 11.1 17.4 5.8 3.5 4.3 36.8 28.5 12 8.6 8.3 12.5 394.7
2002 4.2 7.4 17.7 11.2 26.4 17.5 15.9 18.9 15.5 12 7.5 6.1 13.3 420.4
2003 3.9 8.9 18.1 43.7 11.6 8.6 12 15.6 22.2 12.8 7.7 5.4 14.3 449.8
2004 4.8 4.2 11.5 9.3 11.2 15.6 16 9.1 5.8 8 2.8 2.3 8.3 263.5
2005 2.3 2.9 2.8 3.4 6.3 15.6 29.5 16.8 15.2 11.7 7.7 4.5 9.8 310.6

178
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

- Apports du site du barrage M’DEZ :

Année Sep Oct Nov Déc Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août m3/s Mm3
1939 1.2 3.5 2 3.4 6 29.7 20.5 21.3 5.2 4.3 1.9 1.7 8.3 261.4
1940 2.1 2.8 16.4 7.3 16.1 29.2 17.7 32.7 13.5 4.3 5.5 2.1 12.3 389.7
1941 3.7 4.3 12.3 5 9 14.4 36.5 23.9 13.3 5.2 3.4 3.3 11.2 352.1
1942 3.6 3.3 1 4.9 6 3.4 8.5 12.2 12.8 7.8 4 3.7 6 187.7
1943 2.1 3.7 1.9 14.8 6.5 4.2 20.7 8.1 5.5 9.4 2.8 1.3 6.8 213.8
1944 4.7 0.8 1.1 1.6 2.7 2.8 3.5 4.1 0.5 1.2 1.2 0.6 2.1 64.9
1945 2.2 0.3 4.2 7.7 2.2 3.8 14.7 14.1 12.3 6.9 2 1.9 6 190.3
1946 0.6 2.7 4.8 5.1 4.6 11.7 13.5 5.6 16.2 2.7 2.6 1.4 5.9 187.3
1947 2.2 1.8 2.6 2.4 4.6 8.1 3.3 6 15.3 2.9 1.9 1.8 4.4 138.7
1948 2.2 3.3 1.2 1 5.9 2.8 2.1 12.8 18.3 2.1 1.3 2.6 4.6 147
1949 2.3 2.7 2.2 5.4 10.7 8.3 5.9 4.2 6.9 4.1 3 1.2 4.7 149.1
1950 2.5 4.4 1.9 6.7 17.5 18.7 26.5 16.4 12 6.7 1.8 1.3 9.7 304.5
1951 3.1 1.7 2.7 2.6 1.8 2.5 2.1 3.4 2.6 2 2.5 1.5 2.4 74.7
1952 1.8 0.4 2.1 0.6 9.1 6.5 12.4 17.3 7 3.5 3.4 1.3 5.4 171.8
1953 2.3 2.8 2.2 1.9 2.9 11.7 14.3 31.8 13.9 6.1 3.5 2.2 7.9 249.4
1954 2.4 2.9 2.5 2 11.9 21.9 27.8 23.6 6.1 4 2 1.2 8.9 281.6
1955 1.5 2.7 1.9 6.3 6.4 25.6 38.1 39.8 25.5 10.2 7.6 2.9 14 441.1
1956 3 5.3 3.7 3.6 5.4 3.4 7.2 11.8 10 2.3 1.6 1.2 4.9 154.8
1957 1.3 4.6 7.3 5.2 14.4 20.2 7.8 7.7 4.1 2.6 1.2 0.8 6.3 199.4
1958 2.2 1.8 3 8.8 11.4 6.3 15.2 7.1 4.7 2.1 1.1 0.5 5.4 169
1959 2.8 1.9 2.1 19.7 28.3 31.5 22.8 13 6.3 9.5 2.9 1.3 11.8 371.5
1960 1.2 2.5 3.3 13.4 14.7 21.5 14.9 14.4 5.2 4.5 1.7 1 8.1 256.5
1961 1.8 2.8 5.3 4.6 4.3 3.8 22.3 19.3 5.8 4.2 1.3 0.7 6.4 200.3
1962 1.1 3.2 9 8 27.6 43.2 19.8 9.6 33.3 20.9 6 6.1 15.5 488.3
1963 4.4 5 5 16.1 7.3 6.8 8.4 25.5 6.4 4.4 3 3 7.9 250
1964 3.5 3.3 4.4 4.3 12.5 15.8 18.4 17.1 8 8.1 3.8 4.9 8.6 273.1
1965 4 4.4 4.3 3.4 3.5 2.4 3.1 2.8 3.6 2.5 0.9 1.2 3 94.5
1966 2.9 18.6 4.3 3 2 2.2 2.3 4 3.4 2.7 1.2 0.9 4 125.1
1967 3.6 3.8 3.2 4.1 5.2 12.6 29.5 21.4 12.2 4.3 2 1.7 8.6 271.4
1968 1.5 1.5 3.7 8.4 13.7 28.9 23.4 19.7 8.5 5.9 3.8 1.4 9.9 313.5
1969 1.4 4 5.5 5.9 44 11.9 9.8 8.1 4.1 3.5 3 1.4 8.6 270.4
1970 2.3 2.8 2.4 2.9 7.3 7.9 15.1 41.9 40.1 20.7 6.6 3.5 12.8 402.9
1971 3.6 4.4 8.5 8.3 9.7 22.5 33.3 28.5 17.7 7.2 3 1.7 12.3 388.5
1972 3.1 7.3 4.1 5.6 7.3 12.6 25.3 22.5 8.9 4.4 2.4 2.7 8.8 278.8
1973 1.4 2.8 3.2 3.7 3.5 4.3 15.6 24.3 18.4 3.7 2.1 1.1 7 221.6

179
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1974 1.6 2.7 2.6 2.1 1.9 4.5 12.1 27.8 19.8 8.8 2.8 2.1 7.4 232.9
1975 2.1 2.5 3 3.3 2.8 7.9 12.1 26.2 31.9 8.8 7.1 3 9.2 291.2
1976 3 5 4.8 8.2 22.8 30.6 18.4 12.2 4 2.5 1.3 1 9.4 296
1977 3.3 4.1 3.5 4 4.6 14.7 8 8 3.9 2.5 1.2 1.3 4.8 152.9
1978 1.1 1.7 2.1 2.4 3.3 18.6 29.6 14.7 4.5 3.9 1.5 0.6 6.9 218.6
1979 15.3 8.7 9.7 5.4 4.3 5.9 12.2 7.8 8.3 1.4 0.8 0.7 6.7 211.2
1980 2.5 3.6 4.4 2.9 3.5 4.7 4.6 8.2 7.1 4.3 3.1 1.9 4.2 133.6
1981 1.4 2 0.2 0.6 1.1 2.6 5.5 13.6 10.2 3.4 1.1 0.8 3.5 111.4
1982 1.4 7.8 3.1 4.3 4.2 4 4.2 2.8 1.3 0.8 0.4 0.3 2.9 90.4
1983 0.4 1.1 2 1.7 1.1 0.8 1.3 1.9 4.6 1.2 0.4 0.3 1.4 44.2
1984 0.5 0.6 1 1.8 2.2 4.3 3 2 6.9 1.7 1.3 0.1 2.1 66.3
1985 0.8 1.5 1 1.4 4.1 14.5 20.1 12.5 5.1 6.4 1.5 1.6 5.8 183.4
1986 1 3.2 1.4 1.4 2.1 19.4 12.1 3.1 1.5 2.8 2.2 0.1 4.1 129
1987 4.8 7.5 1.7 2.8 3.8 9.4 10 2.1 2.3 0.8 0.4 0.1 3.8 119.7
1988 0.2 1.4 1.7 1.7 1 1.3 3.5 10.5 6.4 3.9 1.2 2.8 3 93.7
1989 2.2 5.2 4.2 4.2 5.4 5.9 2.1 2.1 10.8 0.9 12.1 3.7 4.9 155.3
1990 6.7 0.9 1.6 8.9 8.4 8.7 21.7 19.5 4.4 2.6 1.7 1.4 7.2 226.4
1991 2.4 1.8 1 1.6 1 0.9 1.4 18.2 5.1 5.6 0.7 2.3 3.5 109.9
1992 0.5 0.8 0.9 0.9 1 0.7 7.4 4 3.5 0.6 0.2 0.6 1.8 56.5
1993 0.3 0.6 7.2 2.1 2.4 9.7 16 3.9 1.4 0.7 0.5 0.6 3.7 117.7
1994 5 2.4 1.4 0.5 0.4 0.5 8.7 8 1.9 1.6 0.3 1.4 2.7 84.9
1995 2.8 4.1 1.7 5.6 12.3 23.8 35.4 19.3 13.9 3.1 1.4 0.8 10.3 325.5
1996 2.7 1.8 1.4 8.1 15.6 7.3 2.1 9.6 6.4 0.5 0.2 2 4.8 152.3
1997 8.7 3.4 3.2 6.6 5.4 15 2.9 2 3.7 2.3 1 1.6 4.6 144.4
1998 3 0.9 0.9 1.1 2.1 2.3 5.1 1.6 1.6 0.8 0.7 2.4 1.9 59.5
1999 5.9 1.5 1.6 2 1.7 0.8 0.3 0.5 2.4 0.3 0.1 0.9 1.5 47
2000 1.1 15.3 0.9 1.8 4.3 3.9 2.8 1.2 2.3 0.4 0.2 0.6 2.9 92.3
2001 5.6 1.2 0.4 7.3 0.6 0.4 0.5 14 12.8 3.2 2.5 12.7 5.1 161.3
2002 4.8 3.3 8.3 3.2 8.2 5 4.6 3.9 4.2 2.3 1.1 1.4 4.2 131.3
2003 0.5 4.3 7.9 12 3.3 1.9 2.9 5.3 8.1 5.8 1.8 1.2 4.6 144.5
2004 3.6 2.5 5.4 4 4.8 4.6 8 3.1 2.2 5.6 0.3 0.3 3.7 115.9
2005 2.4 2.9 1 0.6 1 3 10.4 4.2 3.9 4.9 5.2 1.3 3.4 107.7

180
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

- Apports au bassin versant intermédiaire du barrage Ain Timedrine :

Année Mm3
1939 320.4
1940 690.8
1941 550.1
1942 396.8
1943 344.5
1944 126.7
1945 358.1
1946 427.3
1947 326
1948 381
1949 344.1
1950 493.5
1951 297.7
1952 320.7
1953 439.8
1954 377.9
1955 659.4
1956 355.3
1957 458.3
1958 395.6
1959 667.3
1960 474.5
1961 325.8
1962 663.3
1963 408.6
1964 483.8
1965 179
1966 207.8
1967 496
1968 669.8
1969 466.4
1970 453
1971 548.7
1972 413.5
1973 387.9
1974 336.4
1975 361.1
1976 498.4
1977 388.5
1978 343.7

181
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1979 344

1980 237.5
1981 250
1982 271.6
1983 236
1984 257.6
1985 472.5
1986 295.1
1987 323.1
1988 244.8
1989 239.9
1990 389.3
1991 258.5
1992 164.4
1993 290.1
1994 158.6
1995 523.5
1996 344.1
1997 247.1
1998 162.7
1999 99
2000 218.1
2001 233.4
2002 289.1
2003 305.3
2004 147.6
2005 202.9

182
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 11 : Les différents sondages réalisés.

183
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 12 : La coupe géologique au niveau de l’axe du


barrage.

Annexe 13 : Temps de vidange de la retenue du barrage.


Cote Z Vretenue(Mm3) Vsortant(Mm3) Q(Z) (m3/s) Qmoyen (m3/s) t(s) tcumulé(s)
655.00 3.0000 2777.72
654.90 2.9624 0.03760 2767.41 2772.57 13.59 13.59
654.80 2.9248 0.03760 2757.07 2762.24 13.64 27.22
654.70 2.8872 0.03760 2746.68 2751.88 13.69 40.91
654.60 2.8496 0.03760 2736.26 2741.47 13.74 54.65
654.50 2.8120 0.03760 2725.80 2731.03 13.79 68.45
654.40 2.7744 0.03760 2715.29 2720.54 13.85 82.30
654.30 2.7368 0.03760 2704.75 2710.02 13.90 96.20
654.20 2.6992 0.03760 2694.16 2699.45 13.96 110.15
654.10 2.6616 0.03760 2683.53 2688.85 14.01 124.17
654.00 2.6240 0.03760 2672.86 2678.20 14.07 138.23
653.90 2.5864 0.03760 2662.15 2667.51 14.12 152.36
653.80 2.5488 0.03760 2651.39 2656.77 14.18 166.54
653.70 2.5112 0.03760 2640.59 2645.99 14.24 180.78
653.60 2.4736 0.03760 2629.75 2635.17 14.30 195.08
653.50 2.4360 0.03760 2618.86 2624.31 14.36 209.43
653.40 2.3984 0.03760 2607.93 2613.39 14.42 223.85
653.30 2.3608 0.03760 2596.95 2602.44 14.48 238.33

184
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

653.20 2.3232 0.03760 2585.92 2591.43 14.54 252.87


653.10 2.2856 0.03760 2574.84 2580.38 14.60 267.47
653.00 2.2480 0.03760 2563.72 2569.28 14.67 282.14
652.90 2.2104 0.03760 2552.55 2558.14 14.73 296.87
652.80 2.1728 0.03760 2541.33 2546.94 14.80 311.66
652.70 2.1352 0.03760 2530.06 2535.69 14.86 326.53
652.60 2.0976 0.03760 2518.74 2524.40 14.93 341.45
652.50 2.0600 0.03760 2507.37 2513.05 15.00 356.45
652.40 2.0224 0.03760 2495.95 2501.66 15.06 371.51
652.30 1.9848 0.03760 2484.47 2490.21 15.13 386.65
652.20 1.9472 0.03760 2472.94 2478.71 15.20 401.85
652.10 1.9096 0.03760 2461.36 2467.15 15.28 417.13
652.00 1.8720 0.03760 2449.72 2455.54 15.35 432.48
651.90 1.8344 0.03760 2438.03 2443.87 15.42 447.90
651.80 1.7968 0.03760 2426.28 2432.15 15.50 463.40
651.70 1.7592 0.03760 2414.47 2420.37 15.57 478.97
651.60 1.7216 0.03760 2402.61 2408.54 15.65 494.62
651.50 1.6840 0.03760 2390.68 2396.64 15.73 510.35
651.40 1.6464 0.03760 2378.70 2384.69 15.81 526.15
651.30 1.6088 0.03760 2366.65 2372.68 15.89 542.04
651.20 1.5712 0.03760 2354.55 2360.60 15.97 558.01
651.10 1.5336 0.03760 2342.38 2348.46 16.05 574.06
651.00 1.4960 0.03760 2330.15 2336.26 16.14 590.20
650.90 1.4584 0.03760 2317.85 2324.00 16.22 606.42
650.80 1.4208 0.03760 2305.49 2311.67 16.31 622.73
650.70 1.3832 0.03760 2293.06 2299.28 16.40 639.13
650.60 1.3456 0.03760 2280.57 2286.81 16.49 655.61
650.50 1.3080 0.03760 2268.00 2274.28 16.58 672.19
650.40 1.2704 0.03760 2255.36 2261.68 16.67 688.86
650.30 1.2328 0.03760 2242.66 2249.01 16.77 705.63
650.20 1.1952 0.03760 2229.88 2236.27 16.86 722.49
650.10 1.1576 0.03760 2217.03 2223.45 16.96 739.45
650.00 1.1200 0.03760 2204.10 2210.56 17.06 756.51
649.90 1.1109 0.00910 2191.10 2197.60 4.15 760.66
649.80 1.1018 0.00910 2178.01 2184.56 4.18 764.84
649.70 1.0927 0.00910 2164.85 2171.43 4.20 769.04
649.60 1.0836 0.00910 2151.61 2158.23 4.23 773.27
649.50 1.0745 0.00910 2138.29 2144.95 4.26 777.53
649.40 1.0654 0.00910 2124.88 2131.59 4.28 781.81
649.30 1.0563 0.00910 2111.39 2118.14 4.31 786.12
649.20 1.0472 0.00910 2097.81 2104.60 4.34 790.46
649.10 1.0381 0.00910 2084.15 2090.98 4.37 794.83

185
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

649.00 1.0290 0.00910 2070.39 2077.27 4.40 799.22


648.90 1.0199 0.00910 2056.54 2063.47 4.42 803.65
648.80 1.0108 0.00910 2042.60 2049.57 4.46 808.10
648.70 1.0017 0.00910 2028.56 2035.58 4.49 812.59
648.60 0.9926 0.00910 2014.42 2021.49 4.52 817.10
648.50 0.9835 0.00910 2000.19 2007.31 4.55 821.65
648.40 0.9744 0.00910 1985.85 1993.02 4.58 826.24
648.30 0.9653 0.00910 1971.41 1978.63 4.62 830.85
648.20 0.9562 0.00910 1956.86 1964.13 4.65 835.50
648.10 0.9471 0.00910 1942.20 1949.53 4.69 840.19
648.00 0.9380 0.00910 1927.43 1934.81 4.72 844.91
647.90 0.9289 0.00910 1912.55 1919.99 4.76 849.67
647.80 0.9198 0.00910 1897.54 1905.05 4.80 854.46
647.70 0.9107 0.00910 1882.42 1889.98 4.83 859.30
647.60 0.9016 0.00910 1867.18 1874.80 4.87 864.17
647.50 0.8925 0.00910 1851.81 1859.50 4.91 869.09
647.40 0.8834 0.00910 1836.32 1844.07 4.96 874.04
647.30 0.8743 0.00910 1820.69 1828.50 5.00 879.04
647.20 0.8652 0.00910 1804.93 1812.81 5.04 884.08
647.10 0.8561 0.00910 1789.02 1796.97 5.09 889.17
647.00 0.8470 0.00910 1772.98 1781.00 5.13 894.30
646.90 0.8379 0.00910 1756.79 1764.88 5.18 899.48
646.80 0.8288 0.00910 1740.44 1748.61 5.23 904.71
646.70 0.8197 0.00910 1723.95 1732.19 5.28 909.99
646.60 0.8106 0.00910 1707.29 1715.62 5.33 915.32
646.50 0.8015 0.00910 1690.47 1698.88 5.38 920.70
646.40 0.7924 0.00910 1673.48 1681.97 5.44 926.14
646.30 0.7833 0.00910 1656.31 1664.90 5.49 931.63
646.20 0.7742 0.00910 1638.97 1647.64 5.55 937.18
646.10 0.7651 0.00910 1621.44 1630.20 5.61 942.80
646.00 0.7560 0.00910 1603.72 1612.58 5.67 948.47
645.90 0.7469 0.00910 1585.80 1594.76 5.74 954.21
645.80 0.7378 0.00910 1567.67 1576.74 5.80 960.01
645.70 0.7287 0.00910 1549.34 1558.51 5.87 965.89
645.60 0.7196 0.00910 1530.78 1540.06 5.94 971.83
645.50 0.7105 0.00910 1512.00 1521.39 6.02 977.85
645.40 0.7014 0.00910 1492.98 1502.49 6.10 983.95
645.30 0.6923 0.00910 1473.72 1483.35 6.17 990.12
645.20 0.6832 0.00910 1454.20 1463.96 6.26 996.38
645.10 0.6741 0.00910 1434.41 1444.30 6.34 1002.72
645.00 0.6650 0.00910 1060.76 1247.59 8.58 1011.30
644.90 0.6559 0.00910 1036.63 1048.70 8.78 1020.08

186
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

644.80 0.6468 0.00910 1012.69 1024.66 8.99 1029.07


644.70 0.6377 0.00910 988.96 1000.83 9.20 1038.27
644.60 0.6286 0.00910 965.44 977.20 9.43 1047.69
644.50 0.6195 0.00910 942.13 953.79 9.66 1057.35
644.40 0.6104 0.00910 919.03 930.58 9.90 1067.25
644.30 0.6013 0.00910 896.14 907.58 10.15 1077.41
644.20 0.5922 0.00910 873.47 884.80 10.42 1087.83
644.10 0.5831 0.00910 851.01 862.24 10.69 1098.52
644.00 0.5740 0.00910 828.77 839.89 10.98 1109.50
643.90 0.5649 0.00910 806.75 817.76 11.28 1120.78
643.80 0.5558 0.00910 784.95 795.85 11.59 1132.37
643.70 0.5467 0.00910 763.38 774.17 11.92 1144.29
643.60 0.5376 0.00910 742.03 752.71 12.26 1156.56
643.50 0.5285 0.00910 720.92 731.47 12.62 1169.18
643.40 0.5194 0.00910 700.03 710.47 13.00 1182.18
643.30 0.5103 0.00910 679.37 689.70 13.39 1195.57
643.20 0.5012 0.00910 658.95 669.16 13.81 1209.38
643.10 0.4921 0.00910 638.76 648.85 14.25 1223.63
643.00 0.4830 0.00910 618.81 628.79 14.71 1238.34
642.90 0.4739 0.00910 599.11 608.96 15.19 1253.53
642.80 0.4648 0.00910 579.64 589.38 15.70 1269.22
642.70 0.4557 0.00910 560.43 570.04 16.24 1285.46
642.60 0.4466 0.00910 541.46 550.94 16.81 1302.27
642.50 0.4375 0.00910 522.73 532.10 17.41 1319.68
642.40 0.4284 0.00910 504.27 513.50 18.05 1337.72
642.30 0.4193 0.00910 486.05 495.16 18.72 1356.45
642.20 0.4102 0.00910 468.10 477.08 19.44 1375.89
642.10 0.4011 0.00910 450.40 459.25 20.20 1396.09
642.00 0.3920 0.00910 432.97 441.68 21.02 1417.11
641.90 0.3829 0.00910 415.80 424.38 21.89 1438.99
641.80 0.3738 0.00910 398.90 407.35 22.81 1461.81
641.70 0.3647 0.00910 382.27 390.58 23.81 1485.61
641.60 0.3556 0.00910 365.91 374.09 24.87 1510.48
641.50 0.3465 0.00910 349.83 357.87 26.01 1536.49
641.40 0.3374 0.00910 334.03 341.93 27.24 1563.74
641.30 0.3283 0.00910 318.52 326.28 28.57 1592.31
641.20 0.3192 0.00910 303.29 310.90 30.00 1622.31
641.10 0.3101 0.00910 288.34 295.82 31.56 1653.87
641.00 0.3010 0.00910 273.69 281.02 33.25 1687.12
640.90 0.2919 0.00910 259.34 266.52 35.09 1722.21
640.80 0.2828 0.00910 245.29 252.31 37.10 1759.31
640.70 0.2737 0.00910 231.54 238.41 39.30 1798.61

187
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

640.60 0.2646 0.00910 218.09 224.82 41.73 1840.33


640.50 0.2555 0.00910 204.96 211.53 44.40 1884.73
640.40 0.2464 0.00910 192.15 198.55 47.36 1932.09
640.30 0.2373 0.00910 179.65 185.90 50.65 1982.75
640.20 0.2282 0.00910 167.48 173.56 54.34 2037.08
640.10 0.2191 0.00910 155.64 161.56 58.47 2095.55
640.00 0.2100 0.00910 144.13 149.88 63.14 2158.69
639.90 0.2047 0.00525 132.96 138.55 39.48 2198.17
639.80 0.1995 0.00525 122.14 127.55 42.98 2241.15
639.70 0.1942 0.00525 111.68 116.91 47.01 2288.17
639.60 0.1890 0.00525 101.57 106.62 51.69 2339.86
639.50 0.1837 0.00525 91.82 96.70 57.17 2397.03
639.40 0.1785 0.00525 82.46 87.14 63.67 2460.70
639.30 0.1732 0.00525 73.47 77.96 71.46 2532.16
639.20 0.1680 0.00525 64.88 69.18 80.92 2613.08
639.10 0.1627 0.00525 56.69 60.79 92.61 2705.68
639.00 0.1575 0.00525 48.92 52.80 107.32 2813.01
638.90 0.1522 0.00525 41.58 45.25 126.28 2939.28
638.80 0.1470 0.00525 34.68 38.13 151.39 3090.67
638.70 0.1417 0.00525 28.25 31.46 185.86 3276.53
638.60 0.1365 0.00525 22.31 25.28 235.36 3511.90
638.50 0.1312 0.00525 16.88 19.59 310.96 3822.85
638.40 0.1260 0.00525 12.02 14.45 436.83 4259.68
638.30 0.1207 0.00525 7.77 9.89 676.11 4935.79
638.20 0.1155 0.00525 4.20 5.98 1248.84 6184.64
638.10 0.1102 0.00525 1.48 2.84 3551.92 9736.55

Annexe 14 : Facteurs de capacité portante d’après


l’Eurocode 7.
ϕ (°) NȢ Nq Nc
0 0 1 5.1
5 0.11 1.6 6.5
10 0.5 2.5 8.3
15 1.6 3.9 11
20 4.6 6.4 14.8
25 9 10.7 20.7
30 20 18.4 30.1
35 45 33.3 46.1
40 106 64.2 75.3
45 268 134.9 133.9

188
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 15 : Hydrogramme adimensionnel USSCS.

t/tp Q/Qp
0 0
0.1 0.015
0.2 0.075
0.3 0.16
0.4 0.28
0.5 0.43
0.6 0.6
0.7 0.77
0.8 0.89
0.9 0.97
1 1
1.1 0.98
1.2 0.92
1.3 0.84
1.4 0.75
1.5 0.66
1.6 0.56
1.7 0.49
1.8 0.42
1.9 0.37
2 0.32
2.1 0.28
2.2 0.24
2.3 0.21
2.4 0.18
2.5 0.155
2.6 0.13
2.7 0.114
2.8 0.098
2.9 0.087
3 0.075
3.1 0.067
3.2 0.059
3.3 0.052
3.4 0.044
3.5 0.036
3.6 0.032
3.7 0.029

189
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

3.8 0.025
3.9 0.022
4 0.018
4.1 0.016
4.2 0.014
4.3 0.013
4.4 0.011
4.5 0.009
4.6 0.008
4.7 0.007
4.8 0.006
4.9 0.005
5 0.004

Annexe 16 : Le coefficient de pointe CP en fonction de T


pour la station Ain Timedrine.

Qimax Qjmax CP Rang F T


70.10 28.50 2.46 1 0.010 1.01
95.60 52.10 1.83 2 0.029 1.03
97.80 69.90 1.40 3 0.048 1.05
108.00 35.20 3.07 4 0.067 1.07
116.00 90.10 1.29 5 0.087 1.09
117.50 29.10 4.04 6 0.106 1.12
129.00 68.10 1.89 7 0.125 1.14
139.00 117.00 1.19 8 0.144 1.17
141.00 83.90 1.68 9 0.163 1.20
162.00 67.30 2.41 10 0.183 1.22
171.00 113.00 1.51 11 0.202 1.25
179.00 107.00 1.67 12 0.221 1.28
181.00 83.10 2.18 13 0.240 1.32
201.00 118.00 1.70 14 0.260 1.35
202.10 75.60 2.67 15 0.279 1.39
209.70 36.70 5.71 16 0.298 1.42
210.00 42.80 4.91 17 0.317 1.46
216.00 113.00 1.91 18 0.337 1.51
224.00 100.00 2.24 19 0.356 1.55
234.00 183.00 1.28 20 0.375 1.60
237.20 119.00 1.99 21 0.394 1.65
239.00 92.20 2.59 22 0.413 1.70
240.00 169.00 1.42 23 0.433 1.76

190
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

243.60 70.90 3.44 24 0.452 1.82


243.80 180.00 1.35 25 0.471 1.89
269.00 160.00 1.68 26 0.490 1.96
285.00 136.00 2.10 27 0.510 2.04
299.60 46.70 6.42 28 0.529 2.12
301.00 72.60 4.15 29 0.548 2.21
307.00 176.00 1.74 30 0.567 2.31
313.00 205.00 1.53 31 0.587 2.42
331.00 102.00 3.25 32 0.606 2.54
338.00 96.20 3.51 33 0.625 2.67
363.00 156.00 2.33 34 0.644 2.81
369.00 98.30 3.75 35 0.663 2.97
370.80 200.00 1.85 36 0.683 3.15
373.00 118.00 3.16 37 0.702 3.35
394.60 57.90 6.82 38 0.721 3.59
404.40 126.00 3.21 39 0.740 3.85
413.50 178.00 2.32 40 0.760 4.16
430.00 127.00 3.39 41 0.779 4.52
434.00 152.00 2.86 42 0.798 4.95
441.00 327.00 1.35 43 0.817 5.47
464.00 219.00 2.12 44 0.837 6.12
464.10 168.00 2.76 45 0.856 6.93
467.00 219.00 2.13 46 0.875 8.00
481.60 143.00 3.37 47 0.894 9.45
527.00 274.00 1.92 48 0.913 11.56
625.00 115.00 5.43 49 0.933 14.86
671.60 291.00 2.31 50 0.952 20.80
911.00 530.00 1.72 51 0.971 34.67
976.00 444.00 2.20 52 0.990 104.00

Annexe 17 : Le coefficient de pointe CP en fonction de T


pour la station Pont M’DEZ.

Qimax Qjmax CP Rang F T


22.00 7.90 2.78 1 0.010 1.01
43.60 13.80 3.16 2 0.029 1.03
52.70 27.10 1.94 3 0.048 1.05
62.50 48.80 1.28 4 0.067 1.07
64.00 47.00 1.36 5 0.087 1.09
78.30 25.10 3.12 6 0.106 1.12
81.10 39.70 2.04 7 0.125 1.14

191
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

82.50 55.70 1.48 8 0.144 1.17


100.00 50.40 1.98 9 0.163 1.20
125.00 48.60 2.57 10 0.183 1.22
128.00 47.20 2.71 11 0.202 1.25
153.00 29.90 5.12 12 0.221 1.28
172.00 41.70 4.12 13 0.240 1.32
196.00 84.80 2.31 14 0.260 1.35
200.00 73.50 2.72 15 0.279 1.39
204.00 102.00 2.00 16 0.298 1.42
207.00 48.40 4.28 17 0.317 1.46
213.00 32.00 6.66 18 0.337 1.51
218.00 89.30 2.44 19 0.356 1.55
224.00 47.40 4.73 20 0.375 1.60
224.20 27.30 8.21 21 0.394 1.65
250.00 41.70 6.00 22 0.413 1.70
250.00 63.30 3.95 23 0.433 1.76
258.00 95.30 2.71 24 0.452 1.82
261.40 45.90 5.69 25 0.471 1.89
274.00 102.00 2.69 26 0.490 1.96
277.00 168.00 1.65 27 0.510 2.04
284.40 105.00 2.71 28 0.529 2.12
287.50 49.60 5.80 29 0.548 2.21
290.00 27.60 10.51 30 0.567 2.31
300.90 73.00 4.12 31 0.587 2.42
302.00 29.30 10.31 32 0.606 2.54
330.00 85.50 3.86 33 0.625 2.67
333.00 92.30 3.61 34 0.644 2.81
333.00 76.80 4.34 35 0.663 2.97
341.00 50.60 6.74 36 0.683 3.15
351.50 70.70 4.97 37 0.702 3.35
351.50 49.50 7.10 38 0.721 3.59
377.70 82.10 4.60 39 0.740 3.85
389.00 176.00 2.21 40 0.760 4.16
395.00 180.00 2.19 41 0.779 4.52
436.00 47.70 9.14 42 0.798 4.95
468.80 131.00 3.58 43 0.817 5.47
471.00 75.90 6.21 44 0.837 6.12
489.80 189.00 2.59 45 0.856 6.93
499.70 56.10 8.91 46 0.875 8.00
631.00 96.40 6.55 47 0.894 9.45
740.00 317.00 2.33 48 0.913 11.56
763.50 145.00 5.27 49 0.933 14.86
865.00 151.00 5.73 50 0.952 20.80
1070.00 91.50 11.69 51 0.971 34.67

192
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 18 : le ruissellement journalier maximum annuel


pour chaque station.

Roj
Année Station
Ain Timedrine Pont M'DEZ
1955 3.96
1956 1.9 1.2
1957 1.62 0.98
1958 1.35 0.67
1959 10.23 4.36
1960 2.26 1.25
1961 1.78 1.21
1962 6.31 4.16
1963 3.26 2.53
1964 2.28 2.27
1965 0.83 0.73
1966 8.57 7.85
1967 3.01 1.2
1968 4.23 2.53
1969 5.29 4.46
1970 2.18 2.21
1971 2.06 1.17
1972 1.93 1.03
1973 1.74 1.16
1974 2.18 1.82
1975 3.53 2.1
1976 3.4 2.36
1977 1.31 0.62
1978 2.28 1.38
1979 2.45 3.74
1980 1.6 0.68
1981 1.4 1.03
1982 2.93 2.12
1983 1.01 0.2
1984 0.68 0.74
1985 2.62 0.79
1986 1.86 1.18
1987 2.22 2.39
1988 1.3 2.29

193
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1989 4.23 1.88


1990 3.09 1.17
1991 1.97 1.25
1992 0.55 0.34
1993 2.43 1.9
1994 1.37 1.57
1995 3.44 2.03
1996 2.3 1.14
1997 1.46 1.81
1998 0.56 0.68
1999 0.71 1.23
2000 3.24 4.68
2001 3.47 3.59
2002 2.76 2.6
2003 5.62 1.75
2004 1.12 1.39
2005 0.9 1.23
2006 3.86 3.24

194
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 19 : Les hydrogrammes de crues pour chaque


période de retour au niveau du BVI.
t(h) Q2(t) Q5(t) Q10(t) Q20(t) Q50(t) Q100(t) Q1000(t) Q10000(t)
0 0 0 0 0 0 0 0 0
0.73 1.05 1.95 2.7 3.45 4.5 8.4 23.4 39.75
1.46 5.25 9.75 13.5 17.25 22.5 42 117 198.75
2.19 11.2 20.8 28.8 36.8 48 89.6 249.6 424
2.92 19.6 36.4 50.4 64.4 84 156.8 436.8 742
3.65 30.1 55.9 77.4 98.9 129 240.8 670.8 1139.5
4.38 42 78 108 138 180 336 936 1590
5.11 53.9 100.1 138.6 177.1 231 431.2 1201.2 2040.5
5.84 62.3 115.7 160.2 204.7 267 498.4 1388.4 2358.5
6.57 67.9 126.1 174.6 223.1 291 543.2 1513.2 2570.5
7.3 70 130 180 230 300 560 1560 2650
8.03 68.6 127.4 176.4 225.4 294 548.8 1528.8 2597
8.76 64.4 119.6 165.6 211.6 276 515.2 1435.2 2438
9.49 58.8 109.2 151.2 193.2 252 470.4 1310.4 2226
10.22 52.5 97.5 135 172.5 225 420 1170 1987.5
10.95 46.2 85.8 118.8 151.8 198 369.6 1029.6 1749
11.68 39.2 72.8 100.8 128.8 168 313.6 873.6 1484
12.41 34.3 63.7 88.2 112.7 147 274.4 764.4 1298.5
13.14 29.4 54.6 75.6 96.6 126 235.2 655.2 1113
13.87 25.9 48.1 66.6 85.1 111 207.2 577.2 980.5
14.6 22.4 41.6 57.6 73.6 96 179.2 499.2 848
15.33 19.6 36.4 50.4 64.4 84 156.8 436.8 742
16.06 16.8 31.2 43.2 55.2 72 134.4 374.4 636
16.79 14.7 27.3 37.8 48.3 63 117.6 327.6 556.5
17.52 12.6 23.4 32.4 41.4 54 100.8 280.8 477
18.25 10.85 20.15 27.9 35.65 46.5 86.8 241.8 410.75
18.98 9.1 16.9 23.4 29.9 39 72.8 202.8 344.5
19.71 7.98 14.82 20.52 26.22 34.2 63.84 177.84 302.1
20.44 6.86 12.74 17.64 22.54 29.4 54.88 152.88 259.7
21.17 6.09 11.31 15.66 20.01 26.1 48.72 135.72 230.55
21.9 5.25 9.75 13.5 17.25 22.5 42 117 198.75
22.63 4.69 8.71 12.06 15.41 20.1 37.52 104.52 177.55
23.36 4.13 7.67 10.62 13.57 17.7 33.04 92.04 156.35
24.09 3.64 6.76 9.36 11.96 15.6 29.12 81.12 137.8
24.82 3.08 5.72 7.92 10.12 13.2 24.64 68.64 116.6
25.55 2.52 4.68 6.48 8.28 10.8 20.16 56.16 95.4
26.28 2.24 4.16 5.76 7.36 9.6 17.92 49.92 84.8
27.01 2.03 3.77 5.22 6.67 8.7 16.24 45.24 76.85
27.74 1.75 3.25 4.5 5.75 7.5 14 39 66.25
28.47 1.54 2.86 3.96 5.06 6.6 12.32 34.32 58.3
29.2 1.26 2.34 3.24 4.14 5.4 10.08 28.08 47.7
29.93 1.12 2.08 2.88 3.68 4.8 8.96 24.96 42.4
30.66 0.98 1.82 2.52 3.22 4.2 7.84 21.84 37.1
31.39 0.91 1.69 2.34 2.99 3.9 7.28 20.28 34.45
32.12 0.77 1.43 1.98 2.53 3.3 6.16 17.16 29.15
32.85 0.63 1.17 1.62 2.07 2.7 5.04 14.04 23.85
33.58 0.56 1.04 1.44 1.84 2.4 4.48 12.48 21.2
34.31 0.49 0.91 1.26 1.61 2.1 3.92 10.92 18.55
35.04 0.42 0.78 1.08 1.38 1.8 3.36 9.36 15.9
35.77 0.35 0.65 0.9 1.15 1.5 2.8 7.8 13.25
36.5 0.28 0.52 0.72 0.92 1.2 2.24 6.24 10.6

195
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 20 : les débits instantanés saisonniers de la


station Pont M’DEZ.

Année Humide Transitoire Sèche


1956 124 125 4
1957 39 81.1 29.1
1958 52.7 46.6 12.4
1959 159 389 94.8
1960 59.9 100 25.8
1961 44.1 62.5 5.7
1962 277 236 133
1963 28.3 204 22.9
1964 1070 169 47.5
1965 302 97 3.4
1966 740 18 23.5
1967 207 54 112
1968 107 135 274
1969 42 395 15.1
1970 146 218 56.1
1971 29.7 128 41.1
1972 172 63 27.6
1973 64 42.8 15.7
1974 200 190 31.9
1975 196 84.4 44.1
1976 105 258 130
1977 78.3 24.9 35.3
1978 65.2 54.5 82.5
1979 865 111 15
1980 290 77.9 10.3
1981 250 115 16
1982 330 6.6 7.7
1983 11.6 22 1.1
1984 141 12.4 153
1985 213 110 37
1986 436 27.4 177
1987 631 35.4 31.9
1988 333 143 93.5
1989 384 471 54.8
1990 224 99.4 24.4
1991 167 341 7.6
1992 17.5 43.6 1.4
1993 14.9 333 43.6

196
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

1994 250 92.4 3.3


1995 377.7 365.3 55
1996 261.4 87.6 16.9
1997 300.9 101.4 44
1998 106 224.2 7.8
1999 287.5 50.7 1.3
2000 489.8 15 6
2001 287.5 763.5 7.8
2002 212 284.4 66.4
2003 351.5 146.5 9.1
2004 499.7 30.7 5.9
2005 351.5 45.8 197.9
2006 468.8 274 109.9
2007 497
2008 1150

Annexe 21 : L’hydrogramme sortant de T = 10000ans du


barrage M’DEZ.

t (h) Qe (m3/s) Qs (m3/s)


0.00 0.00 0.00
1.00 62.50 0.15
2.00 275.00 1.02
3.00 587.50 3.31
4.00 1000.00 7.56
5.00 1525.00 18.40
6.00 2150.00 39.17
7.00 2858.33 74.56
8.00 3566.67 130.48
9.00 4150.00 208.50
10.00 4583.33 309.12
11.00 4875.00 429.21
12.00 5000.00 564.59
13.00 4916.67 707.35
14.00 4700.00 850.14
15.00 4400.00 985.79
16.00 4050.00 1109.95
17.00 3675.00 1219.25
18.00 3300.00 1311.69
19.00 2883.33 1385.78

197
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

20.00 2566.67 1442.22


21.00 2275.00 1484.08
22.00 2016.67 1512.50
23.00 1808.33 1529.69
24.00 1600.00 1537.21
25.00 1433.33 1536.31
26.00 1266.67 1527.93
27.00 1125.00 1513.48
28.00 1000.00 1494.02
29.00 879.17 1470.13
30.00 775.00 1442.60
31.00 670.83 1411.88
32.00 596.67 1378.85
33.00 530.00 1344.70
34.00 470.83 1309.41
35.00 422.92 1273.87
36.00 375.00 1237.84
37.00 342.50 1202.42
38.00 310.00 1167.10
39.00 277.50 1132.66
40.00 245.00 1098.30
41.00 212.50 1064.57
42.00 180.00 1030.94
43.00 165.00 998.44
44.00 150.00 966.56
45.00 135.00 936.01
46.00 120.00 906.12
47.00 105.00 877.16
48.00 90.00 848.96
49.00 82.50 821.52
50.00 75.00 795.21
51.00 67.50 769.65
52.00 60.00 745.43
53.00 52.50 721.67
54.00 45.00 698.72
55.00 40.83 676.76
56.00 36.67 655.47
57.00 32.50 635.15
58.00 28.33 615.37
59.00 24.17 596.25
60.00 20.00 578.11
61.00 20.00 560.43

198
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 22 : L’hydrogramme sortant de T=20ans du


barrage M’DEZ.

t (h) QS (m3/s)
0.00 0.00
1.00 0.00
2.00 0.10
3.00 0.35
4.00 0.84
5.00 1.61
6.00 2.73
7.00 4.26
8.00 6.22
9.00 8.56
10.00 13.10
11.00 18.34
12.00 23.70
13.00 30.18
14.00 36.80
15.00 43.00
16.00 49.02
17.00 55.00
18.00 60.19
19.00 64.60
20.00 68.32
21.00 71.46
22.00 74.44
23.00 76.89
24.00 78.89
25.00 80.55
26.00 81.89
27.00 82.89
28.00 83.55
29.00 84.00
30.00 84.22
31.00 84.22
32.00 84.00
33.00 83.67
34.00 83.23
35.00 82.68

199
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

36.00 82.02
37.00 81.36
38.00 80.59
39.00 79.82
40.00 78.94
41.00 78.06
42.00 77.07
43.00 76.08
44.00 75.09
45.00 74.10
46.00 73.11
47.00 72.12
48.00 71.09
49.00 70.12
50.00 69.15
51.00 68.18
52.00 67.21
53.00 66.24
54.00 65.27
55.00 64.40
56.00 63.52
57.00 62.65
58.00 61.78
59.00 60.91
60.00 60.03
61.00 59.16

Annexe 23 : Génération de l’hydrogramme de la crue de


projet entrant au niveau barrage Ain Timedrine pour le
scénario 2.

t(h) QS M'DEZ (m3/s) QBVI (m3/s) Q Ain Timedrine (m3/s)


0 0 0 0
1 98.56 0.15 98.70
2 365.37 1.02 366.39
3 785.56 3.31 788.87
4 1355.49 7.56 1363.05
5 1972.62 18.40 1991.02
6 2404.97 39.17 2444.14
7 2617.33 74.56 2691.89

200
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

8 2599.18 130.48 2729.66


9 2368.30 208.50 2576.81
10 2059.38 309.12 2368.50
11 1730.85 429.21 2160.06
12 1402.68 564.59 1967.28
13 1148.58 707.35 1855.93
14 956.90 850.14 1807.04
15 789.92 985.79 1775.71
16 644.71 1109.95 1754.66
17 533.63 1219.25 1752.88
18 433.44 1311.69 1745.12
19 343.34 1385.78 1729.11
20 285.26 1442.22 1727.48
21 237.34 1484.08 1721.42
22 195.85 1512.50 1708.34
23 166.80 1529.69 1696.49
24 140.09 1537.21 1677.30
25 111.37 1536.31 1647.68
26 88.87 1527.93 1616.79
27 76.96 1513.48 1590.44
28 63.42 1494.02 1557.43
29 50.60 1470.13 1520.74
30 41.89 1442.60 1484.49
31 35.87 1411.88 1447.75
32 30.02 1378.85 1408.88
33 23.31 1344.70 1368.00
34 19.68 1309.41 1329.09
35 16.05 1273.87 1289.91
36 12.42 1237.84 1250.26
37 1202.42 1202.42
38 1167.10 1167.10
39 1132.66 1132.66
40 1098.30 1098.30
41 1064.57 1064.57
42 1030.94 1030.94
43 998.44 998.44
44 966.56 966.56
45 936.01 936.01
46 906.12 906.12
47 877.16 877.16
48 848.96 848.96
49 821.52 821.52
50 795.21 795.21
51 769.65 769.65

201
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

52 745.43 745.43
53 721.67 721.67
54 698.72 698.72
55 676.76 676.76
56 655.47 655.47
57 635.15 635.15
58 615.37 615.37
59 596.25 596.25
60 578.11 578.11
61 560.43 560.43

Annexe 24 : Génération de l’hydrogramme de la crue de


projet entrant au niveau barrage Ain Timedrine pour le
scénario 3.

t(h) Q corrigé BVI (m3/s) QS M'DEZ (m3/s) Q Ain Timedrine (m3/s)


0 0 0 0
1 98.56 0.15 98.70
2 365.37 1.02 366.39
3 785.56 3.31 788.87
4 1355.49 7.56 1363.05
5 1972.62 18.40 1991.02
6 2404.97 39.17 2444.14
7 2617.33 74.56 2691.89
8 2599.18 130.48 2729.66
9 2368.30 208.50 2576.81
10 2059.38 309.12 2368.50
11 1730.85 429.21 2160.06
12 1402.68 564.59 1967.28
13 1363.73 707.35 2071.08
14 1324.76 850.14 2174.90
15 1285.80 985.79 2271.59
16 1246.84 1109.95 2356.78
17 1207.88 1219.25 2427.12
18 1168.91 1311.69 2480.60
19 1129.95 1385.78 2515.72
20 1090.99 1442.22 2533.21
21 1052.02 1484.08 2536.10
22 1013.06 1512.50 2525.56
23 974.10 1529.69 2503.78
24 935.13 1537.21 2472.34

202
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

25 896.17 1536.31 2432.48


26 857.21 1527.93 2385.13
27 818.25 1513.48 2331.72
28 779.28 1494.02 2273.30
29 740.32 1470.13 2210.45
30 701.36 1442.60 2143.95
31 662.39 1411.88 2074.28
32 623.43 1378.85 2002.28
33 584.47 1344.70 1929.16
34 545.50 1309.41 1854.92
35 506.54 1273.87 1780.41
36 467.58 1237.84 1705.42
37 428.62 1202.42 1631.04
38 389.65 1167.10 1556.75
39 350.69 1132.66 1483.34
40 311.73 1098.30 1410.03
41 272.76 1064.57 1337.33
42 233.80 1030.94 1264.74
43 194.84 998.44 1193.28
44 155.87 966.56 1122.44
45 116.91 936.01 1052.92
46 77.95 906.12 984.07
47 38.99 877.16 916.15
48 0.02 848.96 848.98
49 821.52
50 795.21
51 769.65
52 745.43
53 721.67
54 698.72
55 676.76
56 655.47
57 635.15
58 615.37
59 596.25
60 578.11
61 560.43

203
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 25 : Génération de l’hydrogramme de la crue de


chantier entrant au niveau barrage Ain Timedrine pour
le scénario 2.

t(h) QS M’DEZ (m3/s) Q BVI (m3/s) Q Ain Timedrine (m3/s)


0.00 0.00 0.00 0.00
1.00 0.00 6.07 6.07
2.00 0.10 22.50 22.61
3.00 0.35 48.38 48.73
4.00 0.84 83.49 84.33
5.00 1.61 121.50 123.11
6.00 2.73 148.13 150.85
7.00 4.26 161.21 165.47
8.00 6.22 160.09 166.31
9.00 8.56 145.87 154.43
10.00 13.10 126.84 139.94
11.00 18.34 106.61 124.94
12.00 23.70 86.39 110.10
13.00 30.18 70.74 100.92
14.00 36.80 58.94 95.74
15.00 43.00 48.65 91.65
16.00 49.02 39.71 88.73
17.00 55.00 32.87 87.87
18.00 60.19 26.70 86.89
19.00 64.60 21.15 85.75
20.00 68.32 17.57 85.89
21.00 71.46 14.62 86.07
22.00 74.44 12.06 86.51
23.00 76.89 10.27 87.16
24.00 78.89 8.63 87.52
25.00 80.55 6.86 87.41
26.00 81.89 5.47 87.36
27.00 82.89 4.74 87.63
28.00 83.55 3.91 87.46
29.00 84.00 3.12 87.12
30.00 84.22 2.58 86.80
31.00 84.22 2.21 86.43
32.00 84.00 1.85 85.85
33.00 83.67 1.44 85.11
34.00 83.23 1.21 84.44

204
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

35.00 82.68 0.99 83.67


36.00 82.02 0.76 82.79
37.00 81.36 0.00 81.36
38.00 80.59 0.00 80.59
39.00 79.82 0.00 79.82
40.00 78.94 0.00 78.94
41.00 78.06 0.00 78.06
42.00 77.07 0.00 77.07
43.00 76.08 0.00 76.08
44.00 75.09 0.00 75.09
45.00 74.10 0.00 74.10
46.00 73.11 0.00 73.11
47.00 72.12 0.00 72.12
48.00 71.09 0.00 71.09
49.00 70.12 0.00 70.12
50.00 69.15 0.00 69.15
51.00 68.18 0.00 68.18
52.00 67.21 0.00 67.21
53.00 66.24 0.00 66.24
54.00 65.27 0.00 65.27
55.00 64.40 0.00 64.40
56.00 63.52 0.00 63.52
57.00 62.65 0.00 62.65
58.00 61.78 0.00 61.78
59.00 60.91 0.00 60.91
60.00 60.03 0.00 60.03
61.00 59.16 0.00 59.16

Annexe 26 : Loi d’écoulement à SL pour la 1ère conception.

Q (m3/s)
Cote de la retenue
3 passes 2 passes
638 0.00 0.00
638.5 16.89 11.25
639 48.95 32.59
639.5 91.93 61.15
640 144.35 95.94
640.5 205.35 136.38
641 274.31 182.05
641.5 350.76 232.61

205
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

642 434.28 287.77


642.5 524.53 347.30
643 621.18 410.97
643.5 723.95 478.59
644 832.59 549.97
644.5 946.85 624.94
645 1066.50 703.35
645.5 1191.34 785.05
646 1321.17 869.89
646.5 1455.80 957.75
647 1595.05 1048.49
647.5 1738.76 1142.01
648 1886.76 1238.18
648.5 2038.90 1336.91
649 2195.05 1438.07
649.5 2355.05 1541.59
650 2518.78 1647.35
650.5 2686.10 1755.28
651 2856.91 1865.27
651.5 3031.07 1977.26
652 3208.48 2091.15
652.5 3389.03 2206.87
653 3572.61 2324.35
653.5 3759.12 2443.50
654 3948.46 2564.27
654.5 4140.54 2686.57
655 4335.27 2810.36

Annexe 27 : Loi d’écoulement à SL pour la 2ème


conception.

Q (m3/s)
Cote de la retenue
4 passes 3 passes
638 0.00 0.00
638.5 16.88 12.66
639 48.92 36.65
639.5 91.82 68.77
640 144.13 107.88
640.5 204.96 153.34

206
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

641 273.69 204.65


641.5 349.83 261.45
642 432.97 323.41
642.5 522.73 390.26
643 618.81 461.75
643.5 720.92 537.65
644 828.77 617.76
644.5 942.13 701.88
645 1060.76 789.83
645.5 1184.46 881.46
646 1313.00 976.58
646.5 1446.21 1075.07
647 1583.90 1176.77
647.5 1725.89 1281.54
648 1872.02 1389.27
648.5 2022.13 1499.83
649 2176.08 1613.09
649.5 2333.71 1728.95
650 2494.90 1847.30
650.5 2659.51 1968.04
651 2827.41 2091.06
651.5 2998.48 2216.27
652 3172.60 2343.58
652.5 3349.67 2472.89
653 3529.57 2604.13
653.5 3712.19 2737.21
654 3897.43 2872.04
654.5 4085.20 3008.56
655 4275.40 3146.68

Annexe 28 : Loi d’écoulement en charge pour la 1ère


conception.

Q (m3/s)
Cote de la retenue
3 passes 2 passes
641.5 0.00 0.00
642 534.57 356.38

207
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

642.5 756.00 504.00


643 925.91 617.27
643.5 1069.15 712.76
644 1195.34 796.89
644.5 1309.43 872.95
645 1414.35 942.90
645.5 1512.00 1008.00
646 1603.72 1069.15
646.5 1690.47 1126.98
647 1772.98 1181.98
647.5 1851.81 1234.54
648 1927.43 1284.95
648.5 2000.19 1333.46
649 2070.39 1380.26
649.5 2138.29 1425.53
650 2204.10 1469.40
650.5 2268.00 1512.00
651 2330.15 1553.43
651.5 2390.68 1593.79
652 2449.72 1633.15
652.5 2507.37 1671.58
653 2563.72 1709.15
653.5 2618.86 1745.91
654 2672.86 1781.91
654.5 2725.80 1817.20
655 2777.72 1851.81
655.5 2828.69 1885.80
656 2878.76 1919.17
656.5 2927.98 1951.98
657 2976.37 1984.25
657.5 3024.00 2016.00
658 3070.89 2047.26
658.5 3117.07 2078.05
659 3162.57 2108.38
659.5 3207.44 2138.29
660 3251.68 2167.79
660.5 3295.33 2196.89
661 3338.41 2225.60
661.5 3380.93 2253.96
662 3422.94 2281.96
662.5 3464.43 2309.62
663 3505.43 2336.95

208
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

663.5 3545.95 2363.97


664 3586.02 2390.68

Annexe 29 : Loi d’écoulement en charge pour la 2ème


conception.

Q (m3/s)
Cote de la retenue
4 passes 3 passes
641.5 0.00 0.00
642 534.57 400.93
642.5 756.00 567.00
643 925.91 694.43
643.5 1069.15 801.86
644 1195.34 896.51
644.5 1309.43 982.07
645 1414.35 1060.76
645.5 1512.00 1134.00
646 1603.72 1202.79
646.5 1690.47 1267.85
647 1772.98 1329.73
647.5 1851.81 1388.86
648 1927.43 1445.57
648.5 2000.19 1500.14
649 2070.39 1552.79
649.5 2138.29 1603.72
650 2204.10 1653.07
650.5 2268.00 1701.00
651 2330.15 1747.61
651.5 2390.68 1793.01
652 2449.72 1837.29
652.5 2507.37 1880.53
653 2563.72 1922.79
653.5 2618.86 1964.15
654 2672.86 2004.65
654.5 2725.80 2044.35
655 2777.72 2083.29
655.5 2828.69 2121.52

209
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

656 2878.76 2159.07


656.5 2927.98 2195.98
657 2976.37 2232.28
657.5 3024.00 2268.00
658 3070.89 2303.16
658.5 3117.07 2337.80
659 3162.57 2371.93
659.5 3207.44 2405.58
660 3251.68 2438.76
660.5 3295.33 2471.50
661 3338.41 2503.80
661.5 3380.93 2535.70
662 3422.94 2567.20
662.5 3464.43 2598.32
663 3505.43 2629.07
663.5 3545.95 2659.47
664 3586.02 2689.52

Annexe 30 : Lois d’écoulement résultantes des pertuis de


fond pour la 1ère conception.

Cote de la retenue Q (m3/s)


NGM 3 passes 2 passes
638 0.00 0.00
Ecoulement à surface libre

638.5 16.89 11.25


639 48.95 32.59
639.5 91.93 61.15
640 144.35 95.94
640.5 205.35 136.38
641 274.31 182.05
641.5 350.76 232.61
642 534.57 356.38
642.5 756.00 504.00
Ecoulement en

643 925.91 617.27


charge

643.5 1069.15 712.76


644 1195.34 796.89
644.5 1309.43 872.95

210
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

645 1414.35 942.90


645.5 1512.00 1008.00
646 1603.72 1069.15
646.5 1690.47 1126.98
647 1772.98 1181.98
647.5 1851.81 1234.54
648 1927.43 1284.95
648.5 2000.19 1333.46
649 2070.39 1380.26
649.5 2138.29 1425.53
650 2204.10 1469.40
650.5 2268.00 1512.00
651 2330.15 1553.43
651.5 2390.68 1593.79
652 2449.72 1633.15
652.5 2507.37 1671.58
653 2563.72 1709.15
653.5 2618.86 1745.91
654 2672.86 1781.91
654.5 2725.80 1817.20
655 2777.72 1851.81
655.5 2828.69 1885.80
656 2878.76 1919.17
656.5 2927.98 1951.98
657 2976.37 1984.25
657.5 3024.00 2016.00
658 3070.89 2047.26
658.5 3117.07 2078.05
659 3162.57 2108.38
659.5 3207.44 2138.29
660 3251.68 2167.79
660.5 3295.33 2196.89
661 3338.41 2225.60
661.5 3380.93 2253.96
662 3422.94 2281.96
662.5 3464.43 2309.62
663 3505.43 2336.95
663.5 3545.95 2363.97
664 3586.02 2390.68

211
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 31 : Lois d’écoulement résultantes des pertuis de


fond pour la 2ème conception.

Q (m3/s)
Cote de la retenue NGM
4 passes 3 passes
638 0.00 0.00
Ecoulement à surface libre

638.5 16.88 12.66


639 48.92 36.65
639.5 91.82 68.77
640 144.13 107.88
640.5 204.96 153.34
641 273.69 204.65
641.5 349.83 261.45
642 534.57 400.93
642.5 756.00 567.00
643 925.91 694.43
643.5 1069.15 801.86
644 1195.34 896.51
644.5 1309.43 982.07
645 1414.35 1060.76
645.5 1512.00 1134.00
646 1603.72 1202.79
646.5 1690.47 1267.85
Ecoulement en charge

647 1772.98 1329.73


647.5 1851.81 1388.86
648 1927.43 1445.57
648.5 2000.19 1500.14
649 2070.39 1552.79
649.5 2138.29 1603.72
650 2204.10 1653.07
650.5 2268.00 1701.00
651 2330.15 1747.61
651.5 2390.68 1793.01
652 2449.72 1837.29
652.5 2507.37 1880.53
653 2563.72 1922.79
653.5 2618.86 1964.15

212
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

654 2672.86 2004.65


654.5 2725.80 2044.35
655 2777.72 2083.29
655.5 2828.69 2121.52
656 2878.76 2159.07
656.5 2927.98 2195.98
657 2976.37 2232.28
657.5 3024.00 2268.00
658 3070.89 2303.16
658.5 3117.07 2337.80
659 3162.57 2371.93
659.5 3207.44 2405.58
660 3251.68 2438.76
660.5 3295.33 2471.50
661 3338.41 2503.80
661.5 3380.93 2535.70
662 3422.94 2567.20
662.5 3464.43 2598.32
663 3505.43 2629.07
663.5 3545.95 2659.47
664 3586.02 2689.52

Annexe 32 : Laminage de la crue via les 4 passes des


pertuis de fond.

t(h) Qentrant (m3/s) Qsortant (m3/s) VR(Mm3) CR (NGM)


0 0.0 2777.7 3.0 655.0
0.5 49.4 272.1 0.3 641.0
1 98.7 41.0 0.2 638.9
1.5 232.5 188.3 0.2 640.4
2 366.4 317.4 0.3 641.3
2.5 577.6 511.0 0.4 642.4
3 788.9 739.5 0.5 643.6
3.5 1076.0 1006.3 0.6 644.7
4 1363.1 1310.4 0.8 646.0
4.5 1677.0 1616.8 0.9 647.1
5 1991.0 1935.9 1.0 648.2

213
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

5.5 2217.6 2140.9 1.1 649.5


6 2444.1 2266.9 1.3 650.5
6.5 2568.0 2375.7 1.6 651.4
7 2691.9 2487.3 2.0 652.3
7.5 2710.8 2578.4 2.3 653.1
8 2729.7 2637.3 2.5 653.7
8.5 2653.2 2659.5 2.6 653.9
9 2576.8 2641.3 2.5 653.7
9.5 2472.7 2593.0 2.3 653.3
10 2368.5 2520.2 2.1 652.6
10.5 2264.3 2432.0 1.8 651.8
11 2160.1 2334.0 1.5 651.0
11.5 2063.7 2231.4 1.2 650.2
12 1967.3 2023.6 1.0 648.7
12.5 2019.2 1986.0 1.0 648.4
13 2071.1 2057.0 1.0 648.9
13.5 2123.0 2103.1 1.1 649.2
14 2174.9 2155.4 1.1 649.6
14.5 2223.2 2204.4 1.1 650.0
15 2271.6 2224.5 1.2 650.2
15.5 2314.2 2256.6 1.3 650.4
16 2356.8 2293.0 1.4 650.7
16.5 2392.0 2330.3 1.5 651.0
17 2427.1 2365.9 1.6 651.3
17.5 2453.9 2399.3 1.7 651.6
18 2480.6 2429.2 1.8 651.8
18.5 2498.2 2455.6 1.9 652.1
19 2515.7 2477.8 2.0 652.2
19.5 2524.5 2496.1 2.0 652.4
20 2533.2 2510.2 2.1 652.5
20.5 2534.7 2520.3 2.1 652.6
21 2536.1 2526.7 2.1 652.7
21.5 2530.8 2529.6 2.1 652.7
22 2525.6 2529.0 2.1 652.7
22.5 2514.7 2525.2 2.1 652.7
23 2503.8 2518.4 2.1 652.6
23.5 2488.1 2508.9 2.1 652.5
24 2472.3 2496.5 2.0 652.4
24.5 2452.4 2481.7 2.0 652.3
25 2432.5 2464.7 1.9 652.1
25.5 2408.8 2445.6 1.9 652.0
26 2385.1 2424.2 1.8 651.8

214
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

26.5 2358.4 2401.1 1.7 651.6


27 2331.7 2376.1 1.6 651.4
27.5 2302.5 2349.6 1.6 651.2
28 2273.3 2321.7 1.5 650.9
28.5 2241.9 2292.3 1.4 650.7
29 2210.5 2261.8 1.3 650.5
29.5 2177.2 2230.0 1.2 650.2
30 2144.0 2188.1 1.1 649.9
30.5 2109.1 2118.2 1.1 649.4
31 2074.3 2087.8 1.0 649.1
31.5 2038.3 2051.4 1.0 648.9
32 2002.3 2015.2 1.0 648.6
32.5 1965.7 1974.9 1.0 648.4
33 1929.2 1936.9 1.0 648.2
33.5 1892.0 1900.5 0.9 648.1
34 1854.9 1861.3 0.9 647.9
34.5 1817.7 1824.0 0.9 647.8
35 1780.4 1786.8 0.9 647.7
35.5 1742.9 1749.3 0.9 647.5
36 1705.4 1712.0 0.9 647.4
36.5 1668.2 1674.7 0.9 647.3
37 1631.0 1637.6 0.9 647.1
37.5 1593.9 1600.4 0.8 647.0
38 1556.8 1563.6 0.8 646.9
38.5 1520.0 1526.6 0.8 646.8
39 1483.3 1490.0 0.8 646.6
39.5 1446.7 1453.3 0.8 646.5
40 1410.0 1417.0 0.8 646.4
40.5 1373.7 1380.4 0.8 646.2
41 1337.3 1344.2 0.8 646.1
41.5 1301.0 1308.0 0.8 645.9
42 1264.7 1271.9 0.7 645.8
42.5 1229.0 1235.9 0.7 645.7
43 1193.3 1200.3 0.7 645.5
43.5 1157.9 1165.0 0.7 645.4
44 1122.4 1129.6 0.7 645.3
44.5 1087.7 1094.7 0.7 645.1
45 1052.9 1060.1 0.7 645.0
45.5 1018.5 1025.8 0.6 644.8
46 984.1 991.3 0.6 644.7
46.5 950.1 957.3 0.6 644.5
47 916.2 923.7 0.6 644.4

215
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

47.5 882.6 890.0 0.6 644.3


48 849.0 856.4 0.6 644.1
48.5 835.3 836.6 0.6 644.0
49 821.5 825.3 0.6 644.0
49.5 808.4 811.2 0.6 643.9
50 795.2 798.4 0.6 643.8
50.5 782.4 785.3 0.6 643.8
51 769.7 772.6 0.5 643.7
51.5 757.5 760.3 0.5 643.7
52 745.4 748.3 0.5 643.6
52.5 733.6 736.3 0.5 643.6
53 721.7 724.4 0.5 643.5
53.5 710.2 713.0 0.5 643.4
54 698.7 701.5 0.5 643.4
54.5 687.7 690.4 0.5 643.3
55 676.8 679.5 0.5 643.3
55.5 666.1 668.7 0.5 643.2
56 655.5 658.1 0.5 643.2
56.5 645.3 647.8 0.5 643.1
57 635.2 637.7 0.5 643.1
57.5 625.3 627.7 0.5 643.0
58 615.4 617.9 0.5 643.0
58.5 605.8 608.3 0.5 642.9
59 596.3 598.8 0.5 642.9
59.5 587.2 589.5 0.5 642.8
60 578.1 580.5 0.5 642.8
60.5 569.3 571.6 0.5 642.7
61 560.4 562.7 0.5 642.7
61.5 280.2 380.8 0.4 641.7
62 0.0 96.1 0.2 639.5

Annexe 33 : Laminage de la crue via 3 passes des pertuis


de fond.

t(h) Qentrant (m3/s) Qsortant (m3/s) VR(Mm3) CR (NGM)


0 0 2083.29 3.00 655.00
0.5 49.4 740.87 0.50 643.22
1 98.7 0.00 0.00 636.00
1.5 232.5 102.17 0.21 639.93

216
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

2 366.4 319.72 0.37 641.71


2.5 577.6 549.61 0.43 642.45
3 788.9 739.73 0.50 643.21
3.5 1076 989.79 0.62 644.55
4 1363.1 1258.91 0.80 646.43
4.5 1677 1536.80 1.02 648.85
5 1991 1720.14 1.39 650.71
5.5 2217.6 1856.20 1.95 652.22
6 2444.1 2013.70 2.67 654.11
6.5 2568 2183.08 3.40 655.77
7 2691.9 2389.26 4.02 656.96
7.5 2710.8 2551.75 4.44 657.76
8 2729.7 2643.51 4.66 658.18
8.5 2653.2 2670.13 4.72 658.30
9 2576.8 2639.53 4.65 658.17
9.5 2472.7 2576.70 4.50 657.88
10 2368.5 2493.09 4.29 657.48
10.5 2264.3 2402.13 4.05 657.03
11 2160.1 2308.98 3.80 656.53
11.5 2063.7 2218.56 3.52 656.01
12 1967.3 2135.88 3.23 655.45
12.5 2019.2 2087.48 3.02 655.04
13 2071.1 2073.86 2.95 654.88
13.5 2123 2081.14 2.99 654.97
14 2174.9 2103.98 3.09 655.18
14.5 2223.2 2136.24 3.23 655.45
15 2271.6 2180.90 3.39 655.76
15.5 2314.2 2228.22 3.55 656.06
16 2356.8 2277.22 3.70 656.35
16.5 2392 2322.89 3.83 656.61
17 2427.1 2365.25 3.95 656.83
17.5 2453.9 2402.32 4.05 657.03
18 2480.6 2435.74 4.14 657.20
18.5 2498.2 2463.35 4.21 657.33
19 2515.7 2485.79 4.27 657.45
19.5 2524.5 2503.73 4.32 657.53
20 2533.2 2517.20 4.35 657.60
20.5 2534.7 2526.18 4.37 657.64
21 2536.1 2531.11 4.38 657.66

217
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

21.5 2530.8 2532.38 4.39 657.67


22 2525.6 2530.13 4.38 657.66
22.5 2514.7 2524.76 4.37 657.63
23 2503.8 2516.42 4.35 657.59
23.5 2488.1 2505.42 4.32 657.54
24 2472.3 2492.09 4.29 657.48
24.5 2452.4 2476.79 4.25 657.40
25 2432.5 2459.11 4.20 657.31
25.5 2408.8 2439.31 4.15 657.21
26 2385.1 2417.51 4.09 657.10
26.5 2358.4 2394.10 4.03 656.99
27 2331.7 2370.13 3.97 656.86
27.5 2302.5 2344.21 3.89 656.72
28 2273.3 2316.68 3.82 656.57
28.5 2241.9 2288.80 3.74 656.42
29 2210.5 2260.19 3.65 656.25
29.5 2177.2 2229.87 3.56 656.07
30 2144 2200.05 3.46 655.88
30.5 2109.1 2169.64 3.35 655.68
31 2074.3 2138.28 3.24 655.47
31.5 2038.3 2110.46 3.12 655.23
32 2002.3 2080.12 2.98 654.96
32.5 1965.7 2049.91 2.84 654.57
33 1929.2 2017.27 2.68 654.16
33.5 1892 1982.84 2.52 653.73
34 1854.9 1947.02 2.36 653.29
34.5 1817.7 1910.20 2.19 652.85
35 1780.4 1872.64 2.03 652.41
35.5 1742.9 1834.52 1.86 651.97
36 1705.4 1795.92 1.70 651.53
36.5 1668.2 1757.03 1.53 651.10
37 1631 1718.05 1.38 650.68
37.5 1593.9 1679.03 1.22 650.27
38 1556.8 1619.33 1.09 649.66
38.5 1520 1538.11 1.02 648.86
39 1483.3 1500.95 0.98 648.51
39.5 1446.7 1463.65 0.95 648.17
40 1410 1426.67 0.92 647.83
40.5 1373.7 1389.86 0.89 647.51

218
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

41 1337.3 1352.84 0.86 647.20


41.5 1301 1316.28 0.84 646.89
42 1264.7 1279.52 0.81 646.59
42.5 1229 1243.04 0.78 646.31
43 1193.3 1207.14 0.76 646.03
43.5 1157.9 1170.85 0.73 645.77
44 1122.4 1135.46 0.71 645.51
44.5 1087.7 1099.53 0.69 645.26
45 1052.9 1064.94 0.67 645.03
45.5 1018.5 1029.47 0.65 644.80
46 984.1 995.15 0.63 644.58
46.5 950.1 960.30 0.61 644.37
47 916.2 926.14 0.59 644.17
47.5 882.6 892.32 0.57 643.98
48 849 857.71 0.56 643.80
48.5 835.3 837.38 0.55 643.69
49 821.5 825.65 0.54 643.63
49.5 808.4 811.69 0.53 643.55
50 795.2 798.65 0.53 643.49
50.5 782.4 785.28 0.52 643.42
51 769.7 772.71 0.52 643.36
51.5 757.5 760.31 0.51 643.31
52 745.4 748.31 0.51 643.25
52.5 733.6 736.32 0.50 643.19
53 721.7 724.48 0.50 643.14
53.5 710.2 712.86 0.49 643.09
54 698.7 701.43 0.49 643.03
54.5 687.7 690.06 0.48 642.98
55 676.8 678.88 0.48 642.94
55.5 666.1 668.22 0.47 642.90
56 655.5 657.58 0.47 642.86
56.5 645.3 647.28 0.47 642.82
57 635.2 637.18 0.46 642.78
57.5 625.3 627.19 0.46 642.74
58 615.4 617.35 0.46 642.70
58.5 605.8 607.67 0.45 642.66
59 596.3 598.16 0.45 642.62
59.5 587.2 588.93 0.45 642.59
60 578.1 579.93 0.44 642.55

219
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

60.5 569.3 570.99 0.44 642.52


61 560.4 561.86 0.44 642.48
61.5 280.2 347.24 0.37 641.81
62 0 111.60 0.21 640.04

Annexe 34 : loi d’écoulement à SL des pertuis de la


dérivation provisoire.

H (NGM) Q (m3/s)
638.00 0.00
638.50 6.30
639.00 18.37
639.50 34.60
640.00 54.43
640.50 77.48
641.00 103.47
641.50 132.16
642.00 163.37
642.50 196.90
643.00 232.59
643.50 270.30
644.00 309.89
644.50 351.24
645.00 394.22
645.50 438.73
646.00 484.66
646.50 531.91
647.00 580.39
647.50 630.02
648.00 680.70
648.50 732.37
649.00 784.94
649.50 838.34
650.00 892.51
650.50 947.37
651.00 1002.87
651.50 1058.94
652.00 1115.52
652.50 1172.56

220
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

653.00 1230.00
653.50 1287.79
654.00 1345.88
654.50 1404.22
655.00 1462.75
655.50 1521.45
656.00 1580.25
656.50 1639.11
657.00 1698.00
657.50 1756.86
658.00 1815.67
658.50 1874.37
659.00 1932.94
659.50 1991.33
660.00 2049.51
660.50 2107.44
661.00 2165.08
661.50 2222.41
662.00 2279.38
662.50 2335.97
663.00 2392.14
663.50 2447.86
664.00 2503.10

Annexe 35 : loi d’écoulement en charge des pertuis de la


dérivation provisoire.

H (NGM) Q (m3/s)
638.00 0.00
638.50 0.00
639.00 0.00
639.50 0.00
640.00 0.00
640.50 0.00
641.00 141.42
641.50 200.00
642.00 244.95
642.50 282.84
643.00 316.23
643.50 346.41

221
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

644.00 374.17
644.50 400.00
645.00 424.26
645.50 447.21
646.00 469.04
646.50 489.90
647.00 509.90
647.50 529.15
648.00 547.72
648.50 565.69
649.00 583.10
649.50 600.00
650.00 616.44
650.50 632.46
651.00 648.07
651.50 663.32
652.00 678.23
652.50 692.82
653.00 707.11
653.50 721.11
654.00 734.85
654.50 748.33
655.00 761.58
655.50 774.60
656.00 787.40
656.50 800.00
657.00 812.40
657.50 824.62
658.00 836.66
658.50 848.53
659.00 860.23
659.50 871.78
660.00 883.18
660.50 894.43
661.00 905.54
661.50 916.52
662.00 927.36
662.50 938.08
663.00 948.68
663.50 959.17
664.00 969.54

222
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 36 : Loi d’écoulement des pertuis de la dérivation


provisoire.

H (NGM) Q assemblage (m3/s)


638 0
638.5 6.303998362
639 18.36723622
639.5 34.60254567
640 54.42968019
640.5 77.47842556
641 141.4213562
641.5 200
642 244.9489743
642.5 282.8427125
643 316.227766
643.5 346.4101615
644 374.1657387
644.5 400
645 424.2640687
645.5 447.2135955
646 469.041576
646.5 489.8979486
647 509.9019514
647.5 529.1502622
648 547.7225575
648.5 565.6854249
649 583.0951895
649.5 600
650 616.4414003
650.5 632.455532
651 648.0740698
651.5 663.3249581
652 678.2329983
652.5 692.820323
653 707.1067812
653.5 721.1102551
654 734.8469228
654.5 748.3314774
655 761.5773106
655.5 774.5966692

223
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

656 787.4007874
656.5 800
657 812.4038405
657.5 824.6211251
658 836.6600265
658.5 848.5281374
659 860.2325267
659.5 871.7797887
660 883.1760866
660.5 894.427191
661 905.5385138
661.5 916.515139
662 927.3618495
662.5 938.083152
663 948.6832981
663.5 959.1663047
664 969.5359715

224
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 37 : Calcul de stabilité du PD au glissement et au renversement pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec pertuis fermés sans séisme ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 73.59 9.67 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval -8.75 3.33 29.17
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 17.06 33.50 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 8.53 34.33 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 54.25 15.50 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 25.77 20.67 -532.55
Pp : Poids propre -336.34 19.41 6529.63
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval 29.17 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00

225
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00


Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -532.55
Pp : Poids propre 6529.63 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 6558.79 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -2949.28 MN.m
V : somme des efforts verticaux -230.72 MN
H : somme des efforts horizontaux 64.84 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 2.224
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 2.797
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 6.473

Annexe 38 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec pertuis fermés et avec séisme ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 73.59 9.67 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval -8.75 3.33 29.17
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00

226
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Fs : Force sismique sur le plot 50.45 13.78 -694.95


Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 12.88 11.60 -149.38
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 17.06 33.50 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 8.53 34.33 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 54.25 15.50 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 25.77 20.67 -532.55
Pp : Poids propre -336.34 19.41 6529.63
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval 29.17 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 -694.95
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 -149.38
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -532.55
Pp : Poids propre 6529.63 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 6558.79 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -3793.61 MN.m
V : somme des efforts verticaux -230.72 MN

227
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

H : somme des efforts horizontaux 128.17 MN


5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.729
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 1.415
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 3.275

Annexe 39 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec pertuis ouverts sans séisme ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 73.59 9.67 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval -8.75 3.33 29.17
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 17.06 33.50 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 8.53 34.33 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 54.25 15.50 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 25.77 20.67 -532.55
Pw : Poid de l'eau dans les pertuis de la VF -34.02 18.00 612.36

228
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pp : Poid propre -336.34 19.41 6529.63


3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval 29.17 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -532.55
Pw : Poids de l'eau dans les pertuis de la VF 612.36 0.00
Pp : Poids propre 6529.63 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 7171.15 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -2949.28 MN.m
V : somme des efforts verticaux -264.74 MN
H : somme des efforts horizontaux 64.84 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 2.431
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 3.137
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 6.998

229
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 40 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec pertuis ouverts et avec séisme ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 73.59 9.67 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval -8.75 3.33 29.17
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 50.45 13.78 -694.95
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 12.88 11.60 -149.38
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 17.06 33.50 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 8.53 34.33 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 54.25 15.50 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 25.77 20.67 -532.55
Pw : Poids de l'eau dans les pertuis de la VF -34.02 18.00 612.36
Pp : Poids propre -336.34 19.41 6529.63
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -711.35
Pav : Poussée hydrostatique aval 29.17 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00

230
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 -694.95


Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 -149.38
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -571.59
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -292.91
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -532.55
Pw : Poids de l'eau dans les pertuis de la VF 612.36 0.00
Pp : Poids propre 6529.63 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 7171.15 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -3793.61 MN.m
V : somme des efforts verticaux -264.74 MN
H : somme des efforts horizontaux 128.17 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.890
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 1.587
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 3.540

Annexe 41 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PD pour « Barrage au


niveau des PHEE avec pertuis ouverts ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 101.15 11.33 -1146.37

231
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pav : Poussée hydrostatique aval -8.75 3.33 29.17


Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 19.25 33.50 -644.88
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 9.63 34.33 -330.46
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 54.25 15.50 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 32.55 20.67 -672.70
Pw : Poids de l'eau dans les pertuis de la VF -34.02 18.00 612.36
Pwd : Poids de l'eau dans dans le deversoir -15.71 27.00 424.28
Pp : Poids propre -336.34 19.41 6529.63
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -1146.37
Pav : Poussée hydrostatique aval 29.17 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -644.88
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -330.46
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -840.88
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -672.70
Pw : Poids de l'eau dans les pertuis de la VF 612.36 0.00

232
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pwd : Poids de l'eau dans dans le deversoir 424.28 0.00


Pp : Poid propre 6529.63 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 7595.43 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -3635.28 MN.m
V : somme des efforts verticaux -270.40 MN
H : somme des efforts horizontaux 92.40 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.973
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 2.241
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 4.972

Annexe 42 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage à


retenue normale (RN) sans drainage ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 4.21 9.67 -40.65
Pav : Poussée hydrostatique aval -0.50 3.33 1.67
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales

233
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)


Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 1.45 29.00 -42.05
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.73 29.83 -21.63
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 2.65 13.25 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 2.52 17.67 -44.48
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont -0.42 29.57 12.43
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval -0.40 2.67 1.07
Pp : Poids propre -11.45 19.97 228.69
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -40.65
Pav : Poussée hydrostatique aval 1.67 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -42.05
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -21.63
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -44.48
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont 12.43 0.00
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval 1.07 0.00
Pp : Poids propre 228.69 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 243.85 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -183.92 MN.m
V : somme des efforts verticaux -4.93 MN

234
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

H : somme des efforts horizontaux 3.71 MN


5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.326
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 1.290
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 3.845

Annexe 43 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec un bon drainage ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 4.21 9.67 -40.65
Pav : Poussée hydrostatique aval -0.50 3.33 1.67
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.79 29.00 -22.77
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.39 29.83 -11.71
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 2.65 13.25 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.76 17.67 -13.34
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont -0.42 29.57 12.43

235
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval -0.40 2.67 1.07


Pp : Poids propre -11.45 19.97 228.69
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -40.65
Pav : Poussée hydrostatique aval 1.67 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -22.77
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -11.71
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -13.34
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont 12.43 0.00
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval 1.07 0.00
Pp : Poid propre 228.69 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 243.85 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -123.58 MN.m
V : somme des efforts verticaux -7.69 MN
H : somme des efforts horizontaux 3.71 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.973
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 1.773
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 4.590

236
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 44 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage à


retenue normale (RN) avec séisme et avec un bon drainage ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 4.21 9.67 -40.65
Pav : Poussée hydrostatique aval -0.50 3.33 1.67
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 1.72 12.25 -21.05
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.74 11.60 -8.54
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.79 29.00 -22.77
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.39 29.83 -11.71
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 2.65 13.25 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.76 17.67 -13.34
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont -0.42 29.57 12.43
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval -0.40 2.67 1.07
Pp : Poids propre -11.45 19.97 228.69
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -40.65
Pav : Poussée hydrostatique aval 1.67 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00

237
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Fs : Force sismique sur le plot 0.00 -21.05


Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 -8.54
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -22.77
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -11.71
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -13.34
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont 12.43 0.00
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval 1.07 0.00
Pp : Poid propre 228.69 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 243.85 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -153.17 MN.m
V : somme des efforts verticaux -7.69 MN
H : somme des efforts horizontaux 6.16 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.592
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 1.067
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 2.761

238
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Annexe 45 : Calcul de stabilité au glissement et au renversement du PND pour « Barrage


au niveau des PHEE avec un bon drainage ».

1) Forces horizontales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Ph : Poussée hydrostatique de la retenue 5.78 11.33 -65.51
Pav : Poussée hydrostatique aval -0.50 3.33 1.67
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00 0.00
Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00 0.00
Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00 0.00
2) Forces verticales
Module (MN) Bras de levier (m) Moment (MN.m)
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.86 29.00 -24.94
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.43 29.83 -12.83
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 2.65 13.25 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.95 17.67 -16.85
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont -0.58 29.23 16.90
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval -0.40 2.67 1.07
Pp : Poids propre -11.45 19.97 228.69
3) Moments
Moments stabilisateurs (MN.m) Moments renversants (MN.m)
Ph: Poussée hydrostatique de la retenue 0.00 -65.51
Pav : Poussée hydrostatique aval 1.67 0.00
Pv : Poussée statique de la vase 0.00 0.00

239
Mémoire de projet de fin d’études 2015/2016

Fs : Force sismique sur le plot 0.00 0.00


Pw : Poussée de Westergaard sur la retenue 0.00 0.00
Pwv : Poussée de Westergaard sur la vase 0.00 0.00
Sp1 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire amont) 0.00 -24.94
Sp2 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire amont) 0.00 -12.83
Sp3 : Sous pression sous la base (Partie rectangulaire aval) 0.00 -35.11
Sp4 : Sous pression sous la base (Partie triangulaire aval) 0.00 -16.85
Pwam : Poids de l'eau sur le parement amont 16.90 0.00
Pwav : Poids de l'eau sur le parement aval 1.07 0.00
Pp : Poids propre 228.69 0.00
4) Actions résultantes
Ms : Somme des moments stabilisateurs 248.32 MN.m
Mr : Somme des moments renversants -155.24 MN.m
V : somme des efforts verticaux -7.54 MN
H : somme des efforts horizontaux 5.28 MN
5) Coefficients de sécurité
FR : Coefficient de sécurité au renversement 1.600
Fg : Coefficient de sécurité au glissement 1.225
Shear friction factor (SSF) : Surface de reprise de bétonnage 3.192

240