Vous êtes sur la page 1sur 21

OFFICE NATIONAL DES CHEMINS DE FER

DIRECTION CENTRALE
INFRASTRUCTURE ET CIRCULATION

DIRECTION MAINTENANCE
INFRASTRUCTURE
ETUDE DE RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES

VERIFICATION DE LA PORTANCE ET
SOLUTION DE CONFORTEMENT ET/OU
RENFORCEMENT

Date 05 Juillet 2013


Émetteur Groupement Millenium Consulting - BOUCHAQOUR MZM ingénierie
Référence M-2013-ONCF 628151 NOT2-001-00
RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES : AXE FES TAZA .

SOMMAIRE
A. PREAMBULE ................................................................................................................ 3

B. CONTEXTE ET OBJECTIFS .................................................................................... 4

1. CONTEXTE ................................................................................................................... 4
2. OBJECTIFS : ................................................................................................................. 8
C. MOYENS INFORMATIQUES UTILISES .............................................................. 8

D. MOYENS HUMAINS .................................................................................................. 8

E. DEROULEMENT DE LA MISSION ............................................................................ 9

F. REFERENCES ET REGLEMENTS .............................................................................. 9

1. REGLEMENTS ............................................................................................................. 9
2. DOCUMENTS DE BASE ........................................................................................... 10

G. MORPHOLOGIE DES OUVRAGES...................................................................... 10

H. MATERIAUX UTILISES.......................................................................................... 12

I. PROCEDES DE MISE EN PLACE ............................................................................ 12

J. HYPOTHESES ............................................................................................................... 13

1. CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX ............................................................. 13


2. DEFINITION DES CHARGES ................................................................................... 13
3. JUSTIFICATION DES POUTRES ............................................................................. 17
4. VERIFICATION A LA FATIQUE.............................................................................. 18

K. SOLUTIONS USUELLES DE RENFORCEMENT ..... Erreur ! Signet non défini.

NOTE DE PRESENTATION DES OUVRAGES 2


RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES : AXE FES TAZA .

A. PREAMBULE

Dans le cadre des programmes de développement et d’amélioration du


niveau de service de l’axe FES OUJDA, l’Office National des Chemins de
Fers (ONCF) a projeté son électrification. Ceci permettra de passer a une
vitesse supérieure allant jusqu’au 160 Km/h et par la suite une
augmentation de la surcharge à l’essieu de (25 T).

A cet effet, l’infrastructure et en particulier les ouvrages métalliques au


nombre de 26 que comporte respectivement l’axe FES-TAZA (10 OA)
TAZA –OUJDA (13 OA) TANGER FES (1OA) et SIDI AIDI MARRAKECH (2
OA), devront supporter les nouvelles surcharges et par conséquent la
vérification de leur portance ainsi que la proposition des solutions de leur
renforcement sont nécessaires.

C’est ainsi, que l’Office National des Chemins de Fers (ONCF), a confié,
par appel d’offres ouvert, au groupement Millenium Consulting -
BOUCHAQOUR MZM ingénierie, la mission de renforcement desdits 26
ouvrages d’art métalliques

Conformément au CPS, l’étude se déroulera en quatre phases dont le


programme comprend :

 Visite et relevés sur sites ;


 Définition des travaux de renforcement des ponts rails ;
 Etablissement d’une note technique détaillée justifiant le mode
et les phases d’exécution des travaux ;
 Etablissement de notes de calcul justificatives ;
 Etablissement des plans d’exécution des travaux ;
 Etablissement des prescriptions techniques relatives à
l’exécution et du dossier de consultation des Entreprises pour la
réalisation des travaux (CCTP, bordereau des prix, règlement
de consultation)
 Etablissement d’un planning et phases de réalisation des
travaux ;
 Etablissement d’un plan de suivi et contrôle de la qualité
d’exécution des travaux.

La présente note concerne la note hypothèse relative à l’étude de la


portance et des solutions de renforcement.

NOTE DE PRESENTATION DES OUVRAGES 3


RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES : AXE FES TAZA .

B. CONTEXTE ET OBJECTIFS

Il s’agit d’étudier la portance et les moyens de confortement et/ou de


renforcement pour avoir une durée de vie résiduelle supérieure à 50 ans,
des ponts métalliques sis sur les trois grands axes ferroviaires à savoir :

 FES-OUJDA : 23 OA
 FES TANGER :1 OA
 CASABLANCA MARRAKECH :2 OA

1. CONTEXTE
Ces ouvrages construits en majorité vers 1930-1934 en acier laminé de
nuance E24 (S235)

Ces ouvrages peuvent être classés en six familles :

- Famille 1 : Pont à poutres latérales type cage (à treillis).


- Famille 2 : Pont à poutres à treillis à mi hauteur.
- Famille 3 : Pont à poutres latérales à âmes pleines sous voies.
- Famille 4 : Pont à poutres latérales à âmes pleines à mi hauteur.
- Famille 5 : Pont à poutres à treillis sous voie à contreventement en V.
- Famille 6 : Pont à poutre à treillis sous voie à contreventement en X.

NOTE DE PRESENTATION DES OUVRAGES 4


RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES : AXE FES TAZA .

AXE PK de l’ Date de Nombre Famille Plateforme Hauteur des Observations


ouvrage construction de poutres
travées
1932 par la En treillis sous 4.20 4.80 Pont ayant la plus grande
3 travées
société voie à portée, entretenu en 2007
12,152 2*41,22+
contreventement
1*50,38
en V
En treillis sous 4.20 3.96 Pont ayant subi un
3 travées
voie à basculement de la culée coté
12,481 2*33,57+
contreventement FES . Stabilisée en 1985 n’a
1*41,03
en V pas bougé depuis.
3Travées 5.00 3.70 Pont entretenu en 2007
En treillis à mi
17,940 2*32,56+
hauteur
1*38,48
1934 BAUDET- 3Travées 4.96 3.70 Pont entretenu en 2007
En treillis à mi
85,697 DONON- 2*31.00+
F hauteur
ROUSSEL 1*38.00
E 5.13 7.02 Pont entretenu en 2007.
S 108,540 1*61.95 Structure cage Blocage par des IPN de
- l’appui fixe
T 5.13 7.02 Pont entretenu en 2007.
A 109,492 1932 par la 1*61.95 Structure cage Blocage par des IPN de
Z société l’appui fixe
A BAUDET- 2*18.00+ Structure à âme 4.90 1.84 Pont entretenu en 2007.
113,708
DONON- 1*20.25 pleine en allége
ROUSSEL 5.96 7.02 Biais (voie en lacet)
intervention au niveau des
113,889 1*50.00 Structure cage
appuis fixes .Peinture
dégradée
En treillis à mi 4.95 3.45 Pont entretenu en 2007
115,274 1*30.00
hauteur
En treillis à mi 4.95 3.45 Pont dont les appareils
116,856 1*30.00
hauteur d’appuis ont été remplacés

NOTE DE PRESENTATION DES OUVRAGES 5


RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES : AXE FES TAZA .

AXE Date de Nombre Plate Hauteur Observations


PK de l’
construction de Famille forme des
ouvrage
travées poutres
3Travées 3.00 2.32 Pont étroit
Structure à âme pleine
126,904 2*21.60+
sous voie
1*27.00
3Travées 3.00 2.32 Pont étroit dont la culée coté
Structure à âme pleine
129,422 2*21.60+ OUJDA a été stabilisée par
sous voie
1*27.00 trois lits de tirants d’ancrage
2Travées En treillis sous voie à 3.00 4.00 Pont étroit
130,158
2*36.60 contreventement en X
3Travées 3.00 2.30 Pont étroit dont la culée coté
Structure à âme pleine
132,096 2*21.60+ OUJDA a été stabilisée par
sous voie
1*27.00 trois lits de tirants d’ancrage
T En treillis sous voie à 3.00 3.40 Pont étroit
A 133,078 1*30.00
contreventement en X
Z 5.14 4.74 Pont sans passerelle
A 3Travées
partageant les appuis avec
- 188,331 2*39.60+ En treillis à mi hauteur
le pont route construit en
O 1*48.40
1921
U 1930 par la 3Travées 4.55 3.70 Pont légèrement rouillé sur
J 238,980 société 2*31.05+ En treillis à mi hauteur oued ZA
D BAUDET- 1*37.95
A DONON- 4.87 2.83 Pont biais
ROUSSEL Structure à âme pleine le plus dégradé et présence
256,733 1*27,00
en allége de déchaussement de la
culée coté oujda
258,315 1*40.00 En treillis à mi hauteur 5.00 4.52 Pont entretenu en 2007
En treillis sous voie à 3.02 2.27 Pont entretenu en 2007
273,245 1*20.00
contreventement en V
En treillis sous voie à 3.02 3.94 Pont entretenu en 2007
276,986 1*35.00
contreventement en X
Structure à âme pleine 5.10 3.40 Pont ballasté ;AA remplacés
352,232 1*28.05
sous voie
352,851 1*21.20 En treillis à mi hauteur 4.59 3.20 Passerelle

NOTE DE PRESENTATION DES OUVRAGES 6


RENFORCEMENT DES PONTS METALLIQUES : AXE FES TAZA .

AXE Date Plate Hauteur Observations


PK de l’ Nombre
de Famille forme des
Ouvrage de travées
construction poutres
Intervention en 1951 :
En treillis à mi
TANGER- 1*24.90 4.57 3.18 ajout d’une travée de
hauteur
FES 137+950 12.00 m
Structure à âme
1*12.00 4.87 1.23 AA mobiles déplacés
pleine sous voie
SIDI AIDI 1924 par la Structure à âme 4.64 1.14 Od KHIBANE fer moulé
118+155 1*18.48+2*15.84
MARRAKECH société BAUDET- pleine sous voie
DONON- En treillis sous 4.58 4.56 Od Oum errabia de biais
ROUSSEL voie à de 65°
120+228 2*48.00+2*36.00
contreventement
en V

NOTE DE PRESENTATION DES OUVRAGES 7


2. OBJECTIFS :

Les principaux objectifs sont :


Déterminer la portance de tous les ouvrages sous les convois
réglementaires avec les conditions suivantes :

- Vitesse de circulation de 160km/h.


- Tonnages de 22,5 et 25t/essieux.

Proposer les solutions de confortement et /ou de renforcement permettant


d’avoir une durée de vie supérieure à 50 ans en tenant compte des
contraintes des sites.

C. MOYENS INFORMATIQUES UTILISES

S’agissant de structures métalliques, on utilise les logiciels dédiés à ce


type de structures et en particulier :

INTITULE SOURCE OBSERVATIONS


EVALOA Interne Evaluation de la gravité de
l’ouvrage et détermination
sommaire de la durée de vie
résiduelle pour toutes les
structures
STRAP SETRA Calcul aux éléments finis des
structures en 2D
Robot V6 Auto Calcul aux éléments finis des
desk structures en 3D
SAP 2000 Calcul aux éléments finis des
structures en 3D
Autocad Auto Dessin automatisé des structures
desk
Instab Interne Vérification de flambement,
déversement et instabilité des
poutres métalliques
Assemblage Interne Vérification des assemblages

D. MOYENS HUMAINS

Les moyens humains impliqués directement sur le projet sont


-Deux (2) experts ;
-Un ingénieur et quatre projeteurs pour le dessin
E. DEROULEMENT DE LA MISSION

La mission se déroulera en trois sous –missions


Sous-mission 1 : Etude des ouvrages à l’état actuel
 Détermination des caractéristiques réelles des éléments de la
structure
 Modélisation de la structure à l’état actuelle en 3D et 2D (voir article
5.2.3.4 du EC3-2 –ponts métalliques- :si le pont est ni biais ni courbé,
l’analyse sera faite en structures planes et les moments secondaires
seront négligés)
 Evaluation des contraintes et déplacement sous différentes actions et
surcharges
 Etude de la stabilité de l’ouvrage
 Etude de la fatigue de l’ouvrage et estimation de sa durée de vie

Sous-mission 2 : Etude des solutions compétitives de confortement


 Proposition de solutions de confortement et de renforcement des
ouvrages
 Etude de leur durée de vie après renforcement

Sous-mission 3 : Evaluation et comparaison des solutions


A. Estimation des solutions
B. Comparaison des solutions

F. REFERENCES ET REGLEMENTS

1. REGLEMENTS
a/ Référentiels SNCF :
 Référentiel technique de la SNCF -Partie Génie Civil Tome-I à Tome
VII (IN 3278) ;
 Livret N°2.01 de la SNCF ;

b/Fascicule N°61 - Conception, calculs et épreuves des ouvrages d’art


- -Titre I - Circulaire N°65 du 19.8.60 marché spécial N°60.17 Bis :
Programme de surcharges et épreuves des Ponts-rails.

- Titre V : Décret n° 77-647 du 22 juin 1977 Règles Techniques de


conception et de calcul des ouvrages et constructions métalliques

c/ Eurocodes

Eurocodes EC 1 et EC 3

d/ Divers référentiels
 Cahier des Clauses Techniques Générales - Fascicule n° 62, Titre V:
Règles Techniques de Conception et de Calcul des Fondations des
Ouvrages de Génie Civil ;
 Guide conception parasismique des ouvrages AFPS 92 ;
 Guide de conception des ouvrages en zone sismique (SETRA-SNCF) ;

2. DOCUMENTS DE BASE
 CPT
 Rapport du LPEE d’identification des aciers de construction des
ouvrages
 Levés topographiques des appuis d’ouvrages
 Guide de calcul à la fatigue des ponts métalliques ou mixtes SETRA
1997

G. MORPHOLOGIE DES OUVRAGES

Les ouvrages sont tous des ponts à tabliers métalliques bipoutres à treillis
triangulaires.

TABLIERS :

Il est constitué de deux poutres latérales à âmes pleines, à treillis sous


voie ou à mi hauteur ou pour trois ouvrages à cage.

Les tabliers composés de panneaux sont au maximum à trois travées (9


panneaux pour les travées de rives et 11 panneaux pour la travée
centrale). Ceci prouve leur mode de construction par lancement.

La hauteur du tablier est de l’ordre de l/10ème de la longueur de la travée


centrale.

La majorité des tabliers sont munis de passerelles de 800 mm de large


permettant le passage sous la plateforme.
Les panneaux sont composés de semelles supérieures et inférieures
constituées de deux à quatre tôles de 10 mm surmontées par un
raidisseur en tôle verticale de 10 à 14 mm d’épaisseur. Le
contreventement vertical est assuré par double cornières rivetées
solidaires au niveau des panneaux de rive à un plat.

Le rail est supporté par une poutre reconstituée rivetée (PRR) reliée aux
poutres maîtresses à l’aide d’une entretoise en PRR ou en treillis.

APPUIS :

Les culées :

Les culées sont toutes en maçonnerie. Elles sont prolongées parfois de


travée dite morte (exemple ouvrages au PK 12+152 et 12+481).

Elles sont fondées superficiellement avec des bêches .

Les piles :

Les piles sont à redans (creuses en hauteur). Elles sont fondées


superficiellement et parfois sur caisson en béton (exemple ouvrage
Moulouya, Sebou et Innaouen).

EQUIPEMENTS

Appareils d’appuis

Les appareils d’appuis sont tous de type à balancier à rotule. Les


mobiles sont à rouleaux au nombre de 5 sur piles et 4 sur culées.

Les appareils d’appui sont posés sur des socles en béton.

Couvre joint (souffle) :

Le souffle est en général égal à 250 mm . Solidaire au tablier, le


couvre joint est constitué d’une tôle supportée par des éléments en U.

Les gardes corps :

Ils sont de type à barres au nombre de 2 solidaires à des tiges


verticales.
H.MATERIAUX UTILISES

Les parties de l’ouvrage sont édifiés avec les matériaux comme suit :

 Les structures sont toutes à assemblages rivetés. Les profilés, tôles


et plats sont en acier dit à l’époque Ac 42. D’après la littérature, il
est équivalent à l’acier de nuance E24.
 Le platelage est en tôle.
 Les appuis sont en maçonnerie revêtue de pierres en opus
incertum.
L’acier Ac42, qui remplaça définitivement l’acier puddle depuis 1914 a
les caractéristiques suivantes :
1. Résistance nominale 24 Kg/mm²
2. Résistance admissible en traction et compression R= 13
Kg/mm² (règlement de 1927)
3. Allongement 30 %

I. PROCEDES DE MISE EN PLACE

Les ouvrages ont été réalisés par deux entreprises à savoir :

Les tabliers sont mis en place par lancement selon trois modes :

 Les panneaux sont assemblés sur échafaudage : cas du pont sur l’oued
Moulouya (PK 188+331) et des tabliers à âme pleine pour le cas de
l’ouvrage sur l’oued Lahdar.
 Les panneaux sont assemblés sur remblai d’accès et lancés 9P+5P avec
un clavage par panneau central.
 Les poutres de rigidité sont lancées par l’intermédiaire d’un avant bec
en premier et les autres pièces de pont sont assemblés sur place.

A cet effet, le cas dimensionnant est celui de la phase de construction,


comme le montrent des sections renforcées des structures.
J. HYPOTHESES

1. CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX

Acier : L’acier utilisé est de nuance E24 (S235)


La résistance caractéristique est égale à 235Mpa .
fk =235MPa (Ep <16mm)

Maçonnerie :

La contrainte admissible est de 0.6 MPa (ELS)

2. DEFINITION DES CHARGES


Charges permanentes

Poids propre
masse volumique de l’acier : 7.85 t/m3
masse volumique des terres : 2 t/ m3

Action des terres


Masse volumique : 2 t/m3
Angle de frottement interne :  = 30°
Coefficient de poussée active : ka min =0.25 et ka max =0. 5

Charges d'exploitation

Surcharges Verticales
Les charges d’exploitations sont :

1. Trains actuels avec vitesse V <90 Km/h : surcharges du fascicule 61


titre I charge à l’essieu 20 t

2. Trains futurs avec V>120 Km/h : surcharges du fascicule 61 titre I


charge à l’essieu 25 t

3. Freinage/démarrage Fr= total du poids/7


Train avec V<120 Km/h

Désignation Machine Tender Wagon


chargé
Longueur totale 17.50 m 10 m 12.50 m
Nombre d’essieux 8 4 4
Ecartement des essieux 2m, 2m, 2m, 1.5m, 2m 2m, 4.50m,
consécutifs 2m, 2m, 2m 2m
Distance d’un tampon à 2m 2m 2m
l’essieu voisin
Charge par essieu 20t 20t 20t
Poids total 160t 80t 80t
Poids moyen par mètre de 9.4t 8t 6.4t
longueur

Train avec V>120 Km/h

Désignation Machine Tender Wagon


chargé
Longueur totale 17.50 m 10 m 12.50 m
Nombre d’essieux 8 4 4
Ecartement des essieux 2m, 2m, 2m, 1.5m, 2m 2m, 4.50m,
consécutifs 2m, 2m, 2m 2m
Distance d’un tampon à 2m 2m 2m
l’essieu voisin
Charge par essieu 25t 25t 25t
Poids total 200t 100t 100t
Poids moyen par mètre de 12t 10t 8t
longueur

SURCHARGES DU LIVRET 2.01 ou EUROCODE 1


Surcharges définies par la IN 3278 sont celles engendrées par les
systèmes (cf. au livret 2.01) UIC 71, SW/0 , SW/2 et train à vide (TV).

Modèle de charge UIC71


Le modèle de charge 71 représente l’effet statique du chargement vertical dû
à un trafic ferroviaire standard. La disposition et les valeurs caractéristiques
des charges verticales doivent être celles de la Figure ci-dessous
Modèle de charge SW

Le modèle de charge SW/0 représente l’effet statique du chargement vertical


dû à un trafic ferroviaire standard sur des poutres continues.
Le modèle de charge SW/2 représente l’effet statique du chargement vertical
dû à un trafic ferroviaire lourd.

La disposition des charges doit être celle de la Figure ci-dessous :

Schéma de charges SW/0

Schéma de charges SW/2

Modèle train à vide

Il consiste en une charge verticale linéaire uniforme, avec une valeur


caractéristique de 12,50 kN/m.
REPARTITION DES CHARGES

Coefficient dynamique
Le coefficient dynamique  tient compte de l’amplification dynamique des
contraintes et des déformations de l'ouvrage sous les charges des trains,
mais pas des effets de résonance. Il majore les effets statiques dus aux
modèles de charges UIC71 et SW, il est donnée par la relation

Freinage 3.5 t/m longueur

Groupe des charges

Vu qu’on a une seule voies, on se contente des groupes suivants :


G1 : (UIC71+SW/0)+ Fr
G2 : (UIC71+SW/0)+ 0.5Fr+Fc
G3 : (UIC71+SW/0)+ Fr+0.5Fc (pour les longerons)
G4: SW/2+Fr+Fc
G5: TV+Fr+Fc
Fr : freinage
Fc : force centrifuge
1. JUSTIFICATION DES POUTRES
Chaque élément de l’ossature métallique sera vérifie vis a vis de la
résistance des sections, la stabilité au voilement, au déversement, au
flambement selon le fascicule 61 titre V.
Nous donnons ci-après les principes de bases. La note de justification de
la charpente complétera, le cas échéant (notamment pour ce qui est des
attaches) ces principes.

FLAMBEMENT ET DEVERSEMENT DES PIECES COMPRIMEES


On vérifie que ELU < m calcule a partir de la contrainte critique
determinee par la formule d’engesser.

ELU < m = e x (1-0,375xe/cr)

Fcr = 2x (ExItxk)
Avec E le module d’Young
It l’inertie transversale de la membrure supérieure
K=ε/x
x = espacement des montants
ε= déplacement en tete d’un montant sous action d’une force unitaire.

RESISTANCE DES SECTIONS

- Semelle tendue ou comprimée sans risque de déversement : ELU ≤ e .


- Ame :  ≤ e x 0,60.
Von Mises :

√(σ2 +3 τ2) < Fk

STABILITE AU VOILEMENT
La stabilité au voilement local des semelles comprimees est assuree
puisque leur elancement b/t est tel que :
b / t < 18,5 x (235 / Fk) . (fascicule 61 – titre V)
La stabilité de chaque panneau elementaire doit etre justifiee en verifiant
l’inegalite
(Sx /cr) 2 + (/cr) 2 1,8 (contraintes prises en ELU)
avec cr = Kx c et cr = kx c, les coefficients Ket ketant donnees
par le bulletin technique n°5 du SETRA de juillet 1970.

La stabilite d’ensemble du panneau principal est considere assure si les


raidisseurs secondaires sont tells que > et > , et étant les
rigidités optimales de la théorie elastique des plaques.
2. VERIFICATION A LA FATIQUE
Nous calculerons les variations de contraintes a partir des contraintes
calculées au centre de gravite des semelles de poutre.

λ sera défini suivant l’article 1.3.5.2 du livret 2.01

λ sera défini suivant l’article 1.3.5.2 du livret 2.01

λ =λ1 λ2 λ3 λ4

λ1 : est donné par le livret 2.01, il est fonction de la longueur de la pièce.


On prend les valeurs pour un train réel à 120 Km/h et à l’essieu de 25
tonnes

Pour les moments :


• pour une poutre simple, la portée L ;
• pour une poutre continue, en travée, la portée de la travée considérée et
pour les sections sur appui, la moyenne des deux travées concernées ;
• pour les entretoises, la somme des travées (des longerons, de
raidisseurs ou du hourdis) supportées par les entretoises.

Pour l'effort tranchant :


• pour une poutre simple et une poutre continue, en première approximation
• dans les sections sur appui, la portée concernée ;
• dans les sections en travée, 0,4 x la portée considérée Lj ;
• pour les entretoises, comme indiqué pour les moments.

λ2 : est fonction du volume annuel en t/an (pour n=2 millions de cycles


λ2=1), λ2=(T/25 E6)^0.2 ; T étant le trafic en T/an
λ3 : en fonction de la durée de vie (λ3=1 pour N=100 ans)
λ4 : en fonction des voies (1 voie =1)

Afin de déterminer la durée de vie restante aux différentes pièces, nous


déterminerons λ3 dont l’expression est :

λ3=(N/100)1/5 avec N la durée de vie en année.


D’ou N=100 x (λ3)^5
λ3= λmax/( λ1 λ2 ) λ4= 1

 2 (max pour voie non entretenue et pour longerons)


c = selon la catégorie du détail

Le détail retenu sera le 90, qui semble le mieux correspondre a des


assemblages rivetés :
≪ assemblages a simple recouvrement avec boulons calibres ≫ et calcul
des contraintes en sections nettes. En effet, la technologie du rivetage
conduit a faire l’hypothèse que le forgeage du rivet permet de remplir le
trou du rivet.
M =1.35
Concept de fiabilité Conséquence de la ruine
conséquences peu conséquences
importantes importantes
Concept de 1,00 1,15
tolérance
d’endommagement
Concept de durée 1,15 1,35
de vie sûre
F =1.0

Vous aimerez peut-être aussi