Vous êtes sur la page 1sur 43

Marché N°…….

/2018 Passé Par :


APPEL D’OFFRE OUVERT SUR OFFRES DE PRIX
N° 18/CTKK/2018

RELATIF AUX

TRAVAUX D'AMENAGEMENT DE L'AVENUE MOHAMED V


ET RESTAURATION DES PORTAILS DU QUARTIER CASSA
BARATA

Cahier des prescriptions


spéciales

2018
MARCHE PASSE PAR APPEL D’OFFRES OUVERT

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offres de prix en application de l’alinéa 2 du
paragraphe 1 de l’article 16 et du paragraphe 17 et l’alinéa 3 du paragraphe 3 de l’article 17 du
Décret n° 2.12.349 du 8 Joumada(I) 1434 ( 20 Mars 2013),relatif aux marchés publics.

Entre les soussignés :


Monsieur LE PRESIDENT DE LA COMMUNE DE KSAR EL KEBIR Agissant au
nom et pour le compte de cette COMMUNE.
D’une part ;
Mr :……………………………………..…………………………………………
Agissant au nom et pour le compte de :…………………………………………
Au capital de:……………………………………………………………………
Faisant élection de domicile à :…………………………………………………
……………………………………………………………………………………
Inscrit (e) au registre de commerce de :…………… sous le n° …………………
Inscrit (e) sur les rôles de la patente sous le n° …………………………………
Affilié (e) à la CNSS sous le n° :……………………………………………….
Titulaire d ’un compte bancaire sous le n° :……………………………………
Agence de : ………………………………………………………………………
D’autre part

IL A ETE ARRETE ET CONVENU CE QUI SUIT :

2
CHAPITRE 1 : CLAUSES ADMINISTRATIVES

Article 1 : Mode de Passation et Validité du Marché

Le présent Marché passé par appel d’offres sur offres de prix en application de
l'alinéa 2 du paragraphe 1 de l'article 16 et du paragraphe 1 de l'article 17et l'alinéa 3
du paragraphe 3 de l'article 17 du Décret n° 2.12.349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars
2013), relatif aux marches publics
Il ne sera valable et exécutoire qu’après approbation de l’Autorité compétente et
notification par le Président de la commune urbaine de ksar el kebir.

Article 2 : Objet du Marché et consistance des travaux

1.1 OBJET :

Le présent appel d’offres a pour objet de fixer conformément aux lois, décrets et
arrêtés en vigueur, les conditions d’exécution « Travaux D'aménagement De
L'avenue Mohamed V Et Restauration Des Portails Du Quartier Cassa
Barata ».

1.2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

 Aménagement de la place khaddarine

 Aménagement de la place 10 avril

 Six kiosques

 Deux toilettes

3
Article 3 : Délai de Validité des Offres.

Les concurrents restent engagés par leurs offres pendant un délai de soixante
quinze (75) jours à compter de la date limite d’ouvertures des plis.
Dans des circonstances exceptionnelles, la Commune peut solliciter le
consentement de l’entreprise à une prolongation de délai de validité.
La demande et les réponses qui lui seront faites seront par écrit, l’Entreprise
acceptant la demande de prolongation ne se verra pas demander de modifier sa
proposition.

Article 4 : Pièces Constituantes du Marché

Les obligations de l’Entrepreneur pour l’exécution des travaux objet du présent


marché résultent de l’ensemble des documents suivants :
1- L’Acte d’engagement.
2- Bordereau des prix- détail estimatif.
3- Cahier des prescriptions spéciales.
En cas de contradiction entre ces différents documents, les prescriptions de
document portant le moindre numéro primeront.

Article 5 : Textes de Références – Normes

L’entreprise est soumise aux lois et règlements en vigueur au Maroc. Dans la


mesure où les pièces contractuelles n’y dérogent pas, l’entreprise est soumise en
particulier aux obligations découlant des textes ci-après :
 TEXTES DE REFERENCES :
1- Décret n° 2.12.349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013), relatif aux marches
public.
2- le décret n°2-14-394 du 6 chaabane 1437(13 mai 2016) approuvé par Le cahier
des clauses administratives générales (C.C.A.G.T.) applicables aux marchés des
travaux.
3- la Loi Organique n° 113-14 relative aux communes, rendues applicable par
le Dahir n° 1-15-85 du 20 Ramadan 1436 (07 juillet 2015).
4- Décret n° 2.17.451 en date du 23 Novembre 2017 relatif à la comptabilité
publique des communes et des établissements de coopération entre les communes.
5- Le décret n ° 2-16-344 du 17 Chaoual 1437 (22 Juillet 2016) fixant les délais de
paiement et les intérêts moratoires relatifs aux commandes publiques.
6- L’arrêté du chef du gouvernement n° 3-302-15 (27 Novembre 2015) fixant les
règles et les conditions de révision des prix des marchés publics.
7- Les cahiers des prescriptions Communes applicables aux travaux dépendant de
l’Administration du Ministère des travaux publiques.
8- Le code du travail marocain.
9- Les lois et règlements en vigueur au Maroc, notamment en ce qui concerne la
fiscalité (TVA, IS, etc.)
10- La loi n 112.13 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) relative au nantissement
des marchés publics.

4
Ainsi que tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de la
soumission.
 Normes techniques
Le titulaire du marché doit se conformer aux normes techniques applicables au Maroc
complétées le cas échéant, par les normes AFNOR ou équivalentes.
NB : En cas de contradiction entre ces documents, les prescriptions des documents
les plus récents primeront. Connaissance Des Lieux Sujétions Particulières

5
Article 6 : Connaissance Des Lieux Sujétions
L’entrepreneur devra avoir pris connaissance parfaite des lieux et des sujétions
d’exécution résultant des conditions du site du chantier et notamment de la nature des
terrains, des conditions climatiques et géographiques, des moyens de transport,
d’approvisionnement et d’exécution en usage dans la commune. Il ne sera pas admis
de réclamation à l’occasion des difficultés pouvant provenir de ces conditions ou de
ces moyens.
Il ne pourra réclamer aucune indemnité ou qu’elle que soit la nature du terrain. Il
ne pourra en outre se prévaloir, pour étudier ses obligations ou demander une
indemnité, du fait que d’autres chantiers seront ouverts à proximité de ses travaux ou
dans la commune.

Article 7 : Délai d’exécution

Le délai d’exécution des travaux commencera à couvrir le lendemain de la


notification de l’ordre de service invitant l’entrepreneur à commencer les travaux .
Ce délai est fixé à 10 mois.

Article 8 : Pénalité De Retard

Dans le cas où le délai contractuel précisé dans l’ordre de service de commencer


les travaux serait majoré ou les prolongations prévues par le présent cahier des
charges ne serait pas tenu, l’entrepreneur subira sur ses créances et au besoin sur ses
cautions et sans mise en demeure préalable, par jour de retard, une pénalité égale au
I/I000 éme du montant du marché.

6
Cette pénalité sera plafonnée à 08% du montant total des travaux relatifs au
marché, augmenté le cas échéant de ses avenants. En cas de force majeurs, les
pénalités ci-dessus ne seront pas appliquées.

Article 9 : Responsabilité Du Titulaire du Marché.

L’entrepreneur, par sa signature reconnaît qu’il est le seul responsable de tout


accident ou dommage, matériel ou corporel, du fait direct ou indirect des travaux
objet du marché ou causés par son personnel ou son matériel. Cette responsabilité
s’étend aussi bien pendant
L’exécution des travaux qu’après leur achèvement, et ce à la complète décharge de
la commune.
Il devra soumettre à l’approbation de la commune le programme d’exécution
assorti des plans de sécurité et d’hygiène pour répondre à l’article 30 du C.C.A.G.T.
Ces plans seront tenus à jour par le titulaire qui en signalera les modifications à la
Commune. En conséquence, il est en particulier responsable :
 De la conformité de l’installation effectuée par lui aux règlements en
vigueur, et en particulier à ceux concernant la sécurité.
 Du respect de toute obligation résultant des lois et décrets en vigueur,
des règlements en vigueur, et en particulier à ceux concernant la sécurité.
 Du respect de toute obligation résultant des lois et décrets en vigueur,
des règlements en vigueur, de voirie, d’hygiène et de sécurité etc… dans
l’organisation du chantier de même que les obligations relatives à la législation de
la sécurité sociale.
 De tout accident qui pourrait survenir à lui-même à son personnel et au
personnel de la commune au à tout tiers présent sur les lieux des travaux.
 Des études, des travaux et des travaux faits par lui, il supporterait les
dépenses supplémentaires auxquelles la correction de ses erreurs ou de ses
omissions pourrait donner lieu, y compris les réfections ou transformations qui
seraient imposées à la suite d’une inspection par un organisme agrée pour mise en
conformité des installations avec les règlements en vigueur.
 Des conséquences qu’entraînent la nature de l’eau et la nature des
terrains traversés sur la tenue des matériaux employés et la résistance de ces
matériaux à la corrosion interne et externe.
 De toute action intentée contre la commune, y compris les revendications
des titulaires de brevets, licences, marquages de fabrique ou autre, relatifs aux
travaux faisant l’objet du marché.
 Des frais de réparation de tous dommages résultant des avaries
qu’auraient subies au cours de l’exécution des travaux ou à la suite de ceux-ci.
Il certifie qu’il a souscrit auprès des compagnies qualifiées, les assurances couvrant
les divers risques découlant de la responsabilité ainsi définie.
Ces responsabilités ne seront atténuées en rien par les vérifications et les
approbations données par la commune sur les dispositions d’ensemble ou détail ou
sur les plans des travaux exécutés ou travaux à effectuer.

Article 10 : Responsabilité De l’entrepreneur et sous-traitance.

7
La responsabilité de l’entrepreneur est totale et indivisible. En aucun cas,
l’entrepreneur ne peut céder la totalité ou une fraction du marché, ni contracter une
association pour son exécution avec d’autres sociétés que celles au nom desquelles il
a signé le marché sans l’autorisation écrite de la Commune. Si cette autorisation lui
est accordée, l’entrepreneur n’en reste pas moins entièrement responsable de
l’exécution de la totalité du marché dont les stipulations sont applicables aux sous-
traitants.
Dans tous les cas, l’entrepreneur est tenu d’imposer au sous-traitant des obligations
pour que l’application de toutes les clauses du marché reste assurée. L’entrepreneur
demeure d’ailleurs personnellement responsable tant envers la commune qu’envers
les tiers.

Article 11 : Liaison Entre La commune Et l’Entrepreneur

Toutes les fois qu’il est requis, l’entrepreneur doit se rendre sur convocation à la
commune dans ses bureaux, sur les chantiers et en particulier pour les réunions de
chantier qui se tiennent suivant un planning qui sera arrêté en commun accord entre
la commune et l’Entreprise.
Au cas où l’entrepreneur ne peut assister aux réunions, il doit adresser à la
Commune, la liste des personnes avec leurs références et fonctions qui peuvent agir
en son nom en ce qui concerne les travaux objet de la présente entreprise. En tout cas,
la présence aux réunions d’un responsable de l’entreprise habilité à prendre des
décisions et de les faire appliquer est indispensable de manière qu’aucune opération
ne puisse être retardée ou suspendue en raison de son absence.
L’entrepreneur est tenue de fournir à tout moment les renseignement intéressant
l’exécution et l’avancement des travaux.
L’entrepreneur est tenu d’aménager un bureau de chantier afin de pouvoir tenir des
réunions, rédiger des P.V, prendre des attachement, effectuer les opérations de calcul
etc…
L’entrepreneur tiendra à la disposition de la Commune un cahier trifold qui sera
constamment sur le chantier et sur lequel portés toutes les demandes, renseignements
et réponses en cours des travaux lors des rendez-vous du chantier.

Article 12 : Travaux Des Différents Corps D’Etat

L’entrepreneur ne pourra présenter aucune réclamation en raison de l’exécution


simultanée des travaux par d’autre corps d’Etat ou de gènes éventuels qui pourraient
en résulter pour ses propres travaux.
Il devra au contraire faciliter dans toute la mesure du possible, la tache des autres
entreprises et faire tous ses efforts dans le sens d’une bonne coordination de
l’ensemble des corps d’Etat.
L’entrepreneur ne pourra également présenter la réclamation pour les sujétions qui
pourraient lui être imposées par l’exécution simultanée d’autres travaux dans le
voisinage.

8
Article 13 : Modification Au Projet

Les descriptions, spécifications et prescriptions contenues dans les dossiers d’une


part, les plans, dessins et documents techniques d’autre part, ont pour but de donner à
l’entrepreneur des indications générales sur les ouvrages et les installations à réaliser.
L’entrepreneur est tenu de les vérifier et de signaler à la commune les erreurs et
anomalies qu’il aura pu constater éventuellement.
La commune se réserve à tout moment le droit d’apporter toutes les modifications
à la nature et la consistance des ouvrages et installations à réaliser et tous les
compléments qu’elle jugera utiles, sans que l’entrepreneur puisse se prévaloir d’un
dédommagement quelconque dans la mesure où il ne résulterait pas un
bouleversement des conceptions et des dispositions générales prévues, ni des
dépenses important ni un allongement important de délais.
Dans le cas où les modifications et compléments apportés conduiraient à un
bouleversement important, la commune et l’entrepreneur s’entendront sur l’incidence
financière et les conséquences sur les délais qui pourraient en résulter.

Article 14 : Variation Dans la Masse Des Travaux – Avenant Au Marché.

Toute augmentation, diminution dans la masse des travaux ou changement dans


l’importance des diverses natures d’ouvrages du présent marché, sera faite
conformément aux dispositions des articles 51,52,53 et 54 du C.C.A.G.T.

Article 15 : Ajournement ou Suspension.

Dans le cas d’ajournement ou de cession des travaux les prescriptions des articles
48 et 49 du C.C.A.G.T.

CHAPITRE 2 : SPECIFICATION TECHNIQUES

Article 1 : Langue de liaison – Unités de Mesures.

Toute la correspondance et tous les documents seront obligatoirement établis en


langue Arabe ou en langue française à l’exécution de toute autre langue. Les unités de
mesure utilisées seront celles du S.I. Certains documents devront être, à la demande
de la commune, établis dans les deux langues.

Article 2 : Ouverture du Chantier.

L’ouverture du chantier ne pourra avoir lieu que sur ordre de service écrit de la
Commune et sous réserve de l’application des dispositions prévues à l’article relatif à
l’emploi de la main d’œuvre. L’ouverture du chantier donnera lieu à l’établissement
contradictoire d’un état du matériel disponible sur chantier.

Article 3 : Installation de Chantier.

9
L’entrepreneur établira au lieu fixé en commun accord avec la commune, les
locaux nécessaires à l’exécution du marché (bureaux, abris de stockage, logement du
personnel, réfectoire,…).
La commune pourra demander que lui soit réservé un local pour le personnel d
surveillance. Ce local servira en particulier à recevoir les échantillons des matériaux
et appareillage retenus et fournis par l’entreprise. L’entrepreneur établira aussi à ses
frais :
 L’alimentation du chantier en eau, en énergie électrique et en téléphone.
 Des latrines de chantier qui devront répondre aux conditions par
l’entreprise.
L’entrepreneur « établira aussi à ses frais l’hygiène les plus strictes, et dont la
disposition devra être mise à l’agrément de la commune ».

Article 4 : Programme des Travaux.

 l’entrepreneur devra soumettre à la commune dans les quinze jours de la


notification de l’ordre de service. Le calendrier d’exécution des travaux selon
lequel il s’engage à conduire le chantier, comprenant tous renseignements et
justifications utiles.
 Au cas de la cadence d’exécution des travaux deviendrait inférieure à
celle prévue au dit calendrier, la Commune fera application des mesures prévues
à l’article 79 du C.C.A.G.T. même pour les délais partiels portés au planning.
 Le planning sera obligatoirement affiché au bureau du chantier et
constamment tenu à jour sous la surveillance du Maître d’œuvre et de la
commune, l’entrepreneur étant tenu de vérifier cette mise à jour.
 Pendant l’exécution des travaux, des programmes détaillés seront
présentés mensuellement par l’entrepreneur quinze jours à l’avance et
comporteront :
 Un examen de la situation des travaux déjà exécutés.
 Un exposé des mesures à prendre pour pailler des difficultés rencontrées
et les retards éventuels sur le programme d’ensemble.
 Un programme détaillé des travaux prévus pour la prochaine période.
La commune disposera d’un délai de quinze jours à compter de la remise des
programmes pour donner son accord ou présenter des observations.
L’approbation de ces programmes par la commune ne diminuera en rien la
responsabilité de l’entrepreneur relativement aux détails contractuels.
Le Maître d’Ouvrage se resserve toutefois la possibilité sans que l’entrepreneur
puisse prétendre à indemnité. De faire exécuter ces travaux par tranches successives
qui seront définies par ordre de service.

Article 5 : Mode d’Exécution des Travaux.

D’une manière générale, les travaux seront exécutés selon les règles de l’art et
conformément aux dessins et plans visés « bon pour exécution » par la Commune.
Les dimensions portées aux plans d’exécution et dessins de détails seront celles des
travaux ou ouvrages complètement terminés.

10
Article 6 : Etudes techniques et Plans d’exécution.

Les études techniques nécessaires à l’exécution des travaux du présent marché:


plans des ouvrages (de ferraillage, de coupes…), les profils en travers seront à la
charge de l’entreprise et qui seront établis par un BET agréé et validés par un bureau
de control agréé.
Si au cours des travaux, l’entrepreneur jugeait opportun d’utiliser de nouveaux
procédés d’exécution ou d’apporter certaines modifications au projet, il serait tenu de
soumettre ses propositions à l’approbation de la Commune accompagnées d’une note
justificative en plusieurs exemplaires sur les avantages techniques et économiques de
ces modifications.

Article 7 : Dessin d’Exécution – Note de Calcul.

Les plans guides fournis par la commune donnent les dispositions de principe
retenues, mais ne sauraient constituer pour l’entrepreneur une justification des
travaux ou des prestations par rapport à ce qui est précisé dans le Marché.
Il est entendu que les plans, dessins, croquis et note de calcul du bureau d’études
sont la propriété de la commune et que celle ci pourra en disposer de la manière qui
conviendra pour ces propres besoins.
La commune restera libre d’apporter aux dessins et aux plans présentés toute
modifications qu’elle jugera utiles en cours de travaux, pour des raisons de
convenance économique, technique ou autre, sans que l’entrepreneur puisse se
refuser à leur exécution, les deux parties s’étant toutefois entendues sur les conditions
nouvelles de règlement qui pourrait découler de ces modifications.
Au cas ou l’entrepreneur jugera opportun d’apporter en cours d’exécution des
modifications aux dispositions prévues, il sera tenu de les soumettre au préalable à
l’approbation de l’administration .
Indépendamment des autres pièces fournies en application du présent article,
l’entrepreneur aura à fournir à la commune une collection complète sur calque (ou
contre calque gélatine), des dessins établis par lui, ainsi des plans fournis parla
commune. Au cas où la commune relèverait des erreurs dans les spécifications
contenues dans les dossiers, la réfection des documents erronés incombera à
l'entrepreneur. leur mise à jour définitive devra intervenir au plus tard 2 mois après la
réception provisoire.

Article 8 : Entente des Entrepreneurs entre eux.

L’entrepreneur est responsable de la réalisation complète du marché, de ce fait, il


devra s’entendre directement avec les autres entrepreneurs et constructeurs éventuels
de telle sorte que la commune ne se trouve à aucun moment devant une responsabilité
mal défini et ne subisse jamais les conséquences d’un défaut d’entente entre les
différents exécutants.
L’entrepreneur fera connaître à la Commune le résultat de ces ententes. Les
difficultés qui pourraient surgir seront soumises en temps voulu à l’arbitrage de la
commune, l’entrepreneur s’engage à respecter cet arbitrage

11
Article 9 : Personnel de direction du chantier

Le chef de chantier de l’entrepreneur devra être agrée par la commune, à cet effet,
il devra présenter des références personnelles attestant qu’il a déjà exécuté avec
sucées des travaux de même nature et d’importance équivalente à ceux qui font
l’objet du CPS.

Article 10 : Sécurités des Chantiers.

D’une façon générale, la sécurité des chantiers devra être assurée en application
des règles et principes énoncés par le Code Marocain du Travail et les autres règles.
Dans le cas où la commune estimerait que la sécurité n’est pas en conformité avec
les textes précités, elle se réserve le droit de faire suspendre immédiatement les
travaux jusqu’à ce que les mesures nécessaires soient prises par l’entrepreneur qui
supportera toutes les dépenses directes ou indirectes de cette interruption.

Article 11 : Signalisation du Chantier

Durant toute la période des travaux et jusqu’à la réception provisoire, l’entreprise


doit satisfaire à toutes les obligations et prescriptions de signalisation en vigueur. La
signalisation doit être assurée aussi bien de jour que de nuit.

Article 12 : Choix des matériaux

Les matériaux destinés à l’exécution des travaux objet du présent CPS seront de
production marocaine/D’une façon générale. La provenance des matériaux devra être
agrée par la Commune sur proposition de l’entrepreneur.
Les conditions générales et les qualités sont définies par la C.C.A.G.T et les
normes A.F.N.O.R les indications qui suivent ne peuvent que compléter celles-ci. En
cas d’imprécisions, les normes A.F.N.O.R. prévaudront sur les devis général
d’architecture.
L’entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier
la qualité des matériaux vérifiés et acceptés indispensable à la bonne marche des
travaux dont l’échantillonnage aura été agréé par la commune.
La demande de réception d’un matériau autre que les matériaux préfabriqués
devront être au moins quinze (15) jours avant son emploi pour les matériaux
préfabriqués, le délai sera d’un mois à pied d’œuvre.
Les matériaux refusés seront immédiatement évacués du chantier et les ouvrages
éventuellement commencés avec ces matériaux de rebut seront démolis et refaits aux
frais de l’entrepreneur.
Il sera procédé à des essais ayant pour but de préciser et reconnaître les qualités
auxquelles doivent répondre un certain nombre de matériaux. Les échantillons seront
prélevés d’être reçues. Ils seront fournis gratuitement par l’entrepreneur.
Les essais seront effectués par un laboratoire agréé par la Commune et qui fera lui-
même les prélèvements. Si l’une quelconque des travaux essayés se révèle non
conforme aux vérifications. La commune peut la refuser. L’entrepreneur devra alors

12
soit remplacer les travaux refusés. Soit y apporter des modifications nécessaires pour
la rendre conforme sans que cela coûte quoique ce soit à la commune.

Article 13 : Echantillonnage

Le titulaire du marché devra soumettre à l’agrément de la Commune, un


échantillon de chaque espèce de matériaux et appareillage qu’il se propose
d’employer ou installer. Il ne pourra mettre en œuvre ces matériaux qu’après
acceptation donnée par prescription de service délivrée par la commune.
Les échantillons acceptés seront déposés au bureau de chantier et serviront de base
de vérification pour la réception des travaux.
L’entrepreneur devra présenter à toute réquisition les certificats et attestations
prouvant l’origine et la qualité des matériaux proposées. Les frais d’essai seront à la
charge de l’entrepreneur pour tous travaux qui n’auront pas satisfait aux conditions
imposées par le présent devis particulier.

Article 14 : Contrôle Technique – Surveillance des travaux

Pendant toute la durée des travaux, les agents de la Commune chargés du contrôle
auront libre accès sur le chantier et pourront prélever aussi souvent que nécessaire
pour examen des échantillons de matériaux et appareillage à mettre en œuvre. Ils
vérifieront que les ouvrages sont réalisés conformément aux plans en vigueur. Ils
assisteront à l’implantation la mise en œuvre et la réception provisoire des ouvrages.

Article 15 : Epuisement – nettoyage du chantier

L’entrepreneur doit procéder à un nettoyage systématique du chantier au moins une


fois tous les quinze jours chaque fois que ce travail n’est pas fait, l’entrepreneur
subira une pénalité de 500 DH.

Article 16 : Repliement des installations et remise en état des lieux.

Dans un délai de 20 jours à compter de la date de la réception provisoire,


l’entreprise est tenue au repliement de ses installations du chantier et devra faire
enlever tous les matériaux non employés et les déchets de toutes espèces. Il devra
procéder à la remise en état des lieux conformément aux directives de la commune.
En cas de retard, les opérations susvisées seront faites d’office, à ses frais après
mise en demeure par simple ordre de service de la commune. A cet effet, il lui sera
appliqué un prélèvement de 1% (un pour cent) du montant des travaux, et une
pénalité de 1000 DH/jours de retard.

Article 17 : Réception Provisoire.

Il sera procédé à la réception provisoire des travaux par la commune après


notification par lettre recommandée de l’entrepreneur à la fin de ses travaux et ses
essais et après remise des dossiers définitifs.

13
Cette réception sera prononcée après constatation du parfait état de fonctionnement
des installations établies suivant les règles de l’art en se basant sur les prescriptions
en vigueur.
Si exceptionnellement les dossiers définitifs doivent être repris, leur mise à jour
suivant les dernières modifications devra intervenir au plus tard 2 mois après le
réception provisoire.

Article 18 : Réception Définitive

Les travaux faisant l’objet du marché seront réceptionnés dans un délai d’un an à
partir de la réception provisoire ou sauf spécification particulière du marché, et sous
réserve d’anomalies qui doivent être repris par l’entreprise, cette réception n’entrave
en rien les garanties exigées par la loi.

Article 19 : Plans de Recollement.

En fin d’exécution, l’entrepreneur remettra à la commune un calque et trois tirages


des dessins d’exécution, pliés au format 210x297.
Faute par l’entrepreneur d’avoir fini ces plans trente (30) jours après la réception
provisoire, il sera appliqué une retenue de un pour cent (1%) du montant du marché,
arrondie à la dizaine de dirhams supérieure.

Article 20 : Propriétés Industrielles

L’entrepreneur garantit formellement à la commune contre tout recours en matière


de propriétés industrielles, brevets d’interventions, licences, marque et appellations
contrôlées, etc… concernant la réalisation des ouvrages de son entreprise.
Il devra se pouvoir auprès des propriétaires de brevets, licences, marques etc…
pour en obtenir les autorisations nécessaires et leur payer tout droits et redevances
légitimement dues.

Article 21 : Sujétions à la Connaissance des travaux

L’entrepreneur aura à prendre les précautions nécessaires pour éviter des accidents
à son personnel, du fait soit de la configuration des ouvrages déjà existant soit de
l’appareillage de chantier proprement dit.
Le chantier devra être accessible aux tiers, l’entrepreneur demeure responsable de
tous les dommages corporels et matériels pouvant résulter de l’inobservation des
règlements.

Article 22 : Travaux des différents corps d’Etat

L’entrepreneur ne pourra présenter aucune réclamation en raison de l’exécution


simultanée des travaux par d’autre corps d’Etat ou de gènes éventuels qui pourraient
en résulter pour ses propres travaux.

14
Il devra au contraire faciliter dans toute la mesure du possible, la tache des autres
entreprises et faire tous ses efforts dans le sens d’une bonne coordination de
l’ensemble des corps d’état.
L’entrepreneur ne pourra également présenter la réclamation pour les sujétions qui
pourraient lui être imposées par l’exécution simultanée d’autres travaux dans le
voisinage.
Article 23 : Métrés

Les honoraires et les frais de métrés d’exécution ainsi que l’établissement des
décomptes provisoires et définitifs des travaux exécutés sont à la charge de
l’entrepreneur adjudicataire du présent lot. Ces métrés seront établis par un métreur
agréé par le Maître d’Ouvrage.

CHAPITRE 3 : SPECIFICATION JURIDIQUES


ARTICLE 1 : MESURES COERCITIVES
Lorsque l’entrepreneur ne se conforme pas aux dispositions du marché, la
commune le met en demeure d’y satisfaire dans un délai déterminé, ce délai, sauf les
cas d’urgence n’est pas de moins de QUINZE (15) jours à dater de la notification de
la mise en demeure.
Passé ce délai, si l’entrepreneur n’a pas exécuté les dispositions prescrites, La
Commune peut à titre provisoire prendre toutes les mesures qu’elle juge utiles pour
que la poursuite de tout ou partie du marché soit assuré aux frais de l’entrepreneur.
Toutefois, si celui-ci justifie des moyens nécessaires pour reprendre le marché et
le mener à bonne fin, la Commune peut le lui confier de nouveau et faire cesser les
mesures prises par elle à titre provisoire.
A l’exception de cette dernière hypothèse, La commune dispose alors de la
faculté soit de décider le maintien à titre définitif des mesures, soit de conclure un
nouveau marché avec toute autre Société de son choix aux risques et périls de
l’entrepreneur, soit de prononcer la résiliation pure et simple du marché sans que
celui-ci puisse prétendre au versement d’une indemnité.
Jusqu’à la résiliation éventuelle du marché, les excédents de dépense résultant des
mesures prises pour assurer la poursuite du marché sont prélevés sur les sommes qui
peuvent être dues à l’entrepreneur sans préjudice des droits à exercer contre lui en cas
d’insuffisance.

15
En outre, l’entrepreneur peut être exclu pour un temps déterminé ou définitivement
de tous les marchés passés par La commune. Cette exclusion pourra être prononcée si
les infractions réitérées aux conditions de travail sont relevées à la charge de
l’entrepreneur.
Les soumissionnaires seront liées d’une façon fermée à la commune par les
soumissions souscrites pendant une durée de 75 jours.
Si la notification du choix n’est pas faite à l’Entrepreneur désigné dans le dit délai ,
celui-ci sera libre de renoncer à sa soumission à condition d’en faire la déclaration à
La commune par lettre recommandée, mais si l’Entrepreneur n’a pas usé de cette
faculté avant la notification de l’approbation du marché, il reste engagé
irrévocablement vis à vis de la commune par cette notification. En cas de
désistement, le soumissionnaire perd son cautionnement provisoire.
Le concurrent retenu devra retourner à La commune dans un délai maximal de 15
jours à compter de la date de leur envoi les deux exemplaires originaux du marché
dûment signés et timbrés ou avisés la Commune par lettre de la suite qu’il compte
réserver à ce marché.
Passé ce délai, La commune se réserve le droit de confisquer le cautionnement
provisoire et de traiter avec un autre concurrent .Tout dépassement sera déduit du
délai contractuel.

ARTICLE 2: LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION


Le concurrent ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des
pratiques de fraude ou de corruption des personnes qui interviennent, à quelque titre
que ce soit, dans les différentes procédures de passation, de gestion et d’exécution du
marché.
Le concurrent ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des
promesses, des dons ou des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de
conclusion d'un marché et lors des étapes de son exécution.
Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans
l’exécution du présent appel d’offres.
ARTICLE 3 : RESILIATION DU MARCHE
La résiliation du marché peut être prononcée conformément aux dispositions
prévues par le décret n°2.12.349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 Mars 2013) relatif aux
marchés de l’Etat et celles prévues par le CCAG-T applicable aux marchés de
travaux.

La résiliation du marché ne fera pas obstacle à la mise en œuvre de l’action civile


ou pénale qui pourrait être intentée au titulaire du marché en raison de ses fautes ou
infractions.
Si des actes frauduleux, des infractions réitérées aux conditions de travail ou des
manquements graves aux engagements pris ont été relevés à la charge du fournisseur,
le ministre, sans préjudice des poursuites judiciaires et des sanctions dont le

16
fournisseur est passible, peut par décision motivée, prise après avis de la Commission
des Marchés, l'exclure temporairement ou définitivement de la participation aux
marchés de son administration.

ARTICLE 4 : COUVERTURE DES RISQUES A L’EXECUTION DU


MARCHE
Conformément aux dispositions de l’article 3 de l’arrêté du 13 Chaâbane 1360 ( 6
Septembre 1941) unifiant le contrôle de l’Etat sur les entreprises d’assurances, de
réassurances et de capitalisation l’assurance des risques situés au Maroc inhérents à
l’objet du Marché, doit être souscrite et gérée par une entreprise d’assurance agrée
par le Ministre des Finances pour pratiquer au Maroc l’assurance des dits risques.
L’entrepreneur doit, avant de commencer les travaux, justifier de la souscription au
Maroc d’une assurance garantissant les risques par la production d’une police
d’assurance ou d’une note de couverture contractée auprès d’une ou de plusieurs
Sociétés d’assurances agrées au Maroc conformément aux dispositions de l’article 25
du CCAGT.
ARTICLE 5 : DECES DE L’ENTREPRENEUR
En cas de décès de l’entrepreneur, le marché est résilié de plein droit sans
indemnité sauf si la commune accepte s’il y a lieu les offres qui peuvent être faites
par les héritiers pour la continuation des travaux conformément aux dispositions de
l’article 50 du CCAGT.
ARTICLE 6 : INCAPACITE CIVILE OU PHYSIQUE DE
L’ENTREPRENEUR
Conformément aux dispositions de l’article 51 du C.C.A.G.T, le marché est résilié
de plein droit sans indemnité.
En cas d’incapacité civile de l’Entrepreneur, la résiliation prend effet à la date de
l’incapacité civile.
En cas d’incapacité physique manifeste et durable de l’entrepreneur, l’empêchant
d’assumer ses engagements contractuels.
ARTICLE 7 : LIQUIDATION OU REDRESSEMENT JUDICIAIRE.
Conformément aux dispositions de l’article 52 du C.C.A.G.T, le marché est résilié
de plein droit sans indemnité.
En cas de liquidation des biens de l’entrepreneur sauf si La commune accepte, dans
l’éventualité ou le syndic aurait été autorisé par l’autorité judiciaire compétente à
continuer l’exploration de l’entreprise, les offres qui peuvent être faites par le dit
syndic pour la continuation du marché sans qu’il soit nécessaire de conclure un
avenant.
En cas de redressement judiciaire, si l’entrepreneur n’est pas autorisé par l’autorité
judiciaire compétente à continuer l’exploration de son entreprise.
ARTICLE 8 : RESPECT DES LOIS EN VIGUEUR.

17
L’entrepreneur doit se conformer aux lois en vigueur au Maroc et notamment à la
législation du travail.
ARTICLE 9 : REGLEMENT DES DIFFERENDS ET LITIGES
De convention formelle acceptée sans réserve par la seule remise de l’offre les
contestations s’élevant à quelque titre que ce soit pour ou à l’occasion du marché
seront réglées à l’amiable par l’intermédiaire d’un arbitre désigné en commun accord,
soit par les tribunaux du lieu ou La commune à son siège, l’entrepreneur et La
commune déclarent expressément leur attribuer compétence exclusive pour toutes
difficultés pouvant survenir entre eux. De telles contestations ou difficultés ne
devront en aucun cas être mise en avant pour suspendre ou retarder l’exécution du
marché.

CHAPITRE 4 : SPECIFICATION FINANCIERES


ARTICLE 1 : DISPOSITIONS GENERALES
L’entrepreneur est censé avoir tenu compte, dans l’établissement de ses prix, de
toutes les sujétions résultant directement des travaux objet du CPS.
Les prix comprennent tous les frais suivants :
 Etude de formation du béton
 Etude de convenance
 Les dépenses d’amortissement d’entretien et d’exploitation du matériel
nécessaire.
 Tous salaires, annexes de salaires, frais de déplacement gratification et
indemnités diverses du personnel directement nécessaires aux travaux
considérés.
 Tous les impôts et les taxes.
 Tous les droits de douane et frais annexes.
ARTICLE 2: CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET DEFINITIF
Le cautionnement provisoire est fixé à 40 000,00 DHS (quarante mille
dirhams) et sera restituée à l’entrepreneur des réceptions de la caution définitive.
Le cautionnement définitif est fixé à 3% du montant initial du marché sera
remis à La Commune, dans les trente jours suivant la notification et l’approbation du
marché, et sera maintenue à titre de cautionnement définitif jusqu’à la réception
définitive des travaux.
Ce cautionnement sera arrondi à la dizaine de dirhams supérieurs.
ARTICLE 3 : MODE DE REGLEMENT
Acomptes sur approvisionnements :
Lorsque l’entrepreneur aura établit le détail des prix d’approvisionnement des
matériaux, il peut être appliqué :
 Les approvisionnements en matériaux, matières premières, objets fabriqués,
etc... destinés à entrer dans la composition des travaux ou des fournitures objets du

18
marché peuvent ouvrir droit à des acomptes seront réglés par application des prix
d’approvisionnement du bordereau avec abattement de 20%.
Règlement des Travaux exécutés:
Les travaux faisant l’objet du marché seront réglés par application des prix
unitaires et établis pour chaque nature d’ouvrage par l’Entrepreneur aux quantités
réellement exécutées, conformément aux descriptions figurants au bordereau des prix
détail estimatif et aux conditions particulières du marché.
Le règlement des ouvrages se fera en appliquant dans les décomptes provisoires et
définitifs, les prix du bordereau aux quantités réellement exécutées.
Les travaux donneront lieu à l’établissement des décomptes provisoires mensuels
établis sur la base d’attachement pris contradictoirement par La Commune, et
l’Entrepreneur comme indiqués ci- dessous :
Lorsque certaines parties d’ouvrages doivent être cachées conformément aux
dispositions du cahier des Prescriptions Spéciales, l’Entrepreneur doit prévenir La
Commune, et fixer avec eux une date à laquelle seront pris contradictoirement les
attachements relatifs aux quantités des travaux qui ne pourraient être vérifiés par les
suites.
Aucun attachement ne pourra être opéré pour les ouvrages dont l’exécution ne sera
par conforme au plan correspondant visé avec la mention «bon pour exécution»
ainsi qu’aux spécifications du marché.
Dans un délai d’un mois, à compter de la réception provisoire, l’Entrepreneur
devra remettre à la Commune une situation récapitulative détaillée des travaux
exécutés, présentant les quantités déjà réglées et celles à régler.
Sur la base de cette situation récapitulative vérifiée et rectifiée s’il y a lieu,
conformément aux observations de la commune sera établi le décompte général et
définitif qui fixera le montant total du marché.
ARTICLE 4 : REGLEMENT DES OUVRAGES NON PREVUS
Dans le cas où des travaux non prévus au marché seraient autorisés ou prescrits à
l’Entrepreneur, ce dernier devrait avant tout commencement d’exécution obtenir
l’accord écrit de la commune sur les prix de règlement concernant ces travaux.
Le règlement des travaux devra faire l’objet d’un bon de commande ou d’un
avenant suivant les cas.
ARTICLE 5 : CONDITIONS DE PAIEMENT
Sauf stipulation contraire au CPS. Les paiements seront réglés sur présentation de
décomptes provisoires et définitifs établis en six (6) exemplaires.
ARTICLE 6 : REVISION DES PRIX
Les conditions de révisions des prix sont régies selon la formule suivante :
P= P0*(0,15+0 ,85(TR1/ TR1ο)
Avec :
P0= prix du marché ;

19
P = prix révisé de la nature d’ouvrage considéré ;
TR1ο = la valeur de l’index global relatif à la prestation considérée à la date de
réception de l’offre des travaux considérés ;
TR1 = la valeur du même index à la date d’exigibilité de la révision (date
d’attachements)
ARTICLE 7 : IMPOTS TAXES – FRAIS DOUANIERES :
L’Entreprise est réputée avoir examiné en détail, avant l’établissement de ces prix.
Toutes les incidences des lois et réglementations fiscales et douanières en vigueur au
Maroc à la date de remise des offres.
Les prix unitaires du bordereau tiennent compte du régime connu à la date de la
remise des offres pour les taxes et impôts d’origine Marocaine. En cas de
modification de ce régime les prix seront modifiés en plus ou en moins à la date du
fait générateur.
ARTICLE 8 : DOMICILIATION BANCAIRE
La Commune se libérera des sommes dues par elle en exécution du présent
contrat en donnant crédit de ces sommes aux comptes bancaires ci-après :
Montant payable en dirhams par virement au compte de l’entreprise ouvert dans
une banque au Maroc
Article 9 : Travaux en Régie :
L’Entrepreneur devra, lorsqu’il en sera requis, fournir à La commune les ouvriers
munis de leurs outils qui lui seront demandés pour l’exécution des travaux en
commun, ainsi que les matériaux et le matériel correspondants.
Les majorations forfaitaires à appliquer aux sommes déboursées par l ‘entrepreneur
sont celles fixés pour les dépenses du personnel et les autres dépenses par les
instructions du ministère de travaux sans application d’aucune formule de révision.
Article 10 : Nantissement
L’Entrepreneur s’il remplit les conditions requises, pourra bénéficier du régime
institué par La loi n 112.13 relative au nantissement des marchés publics promulguée
par le dahir n° 1-15-05 du 29 rabii II (19 février2015).
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du marché, il est précisé que :
 La liquidation des sommes dues en exécution du marché sera opérée par les
soins de Monsieur le Président de la commune Urbaine de Ksar El Kebir.
 Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu’aux
bénéficiaires des nantissements ou subrogations, les renseignements et état
prévus à l’article 8 de la loi n°112-13.
 Les paiements prévus au marché seront effectués par le percepteur Receveur
Communal de Ksar el kebir, seul qualifié pour recevoir les significations des
créances du titulaire du marché.

Article 11 : Retenue de Garantie :

20
La retenue de garantie à prélever sur les acomptes est fixée de Dix pour cent (10%)
du montant des travaux.
Elle cessera de croître lorsqu’elle aura atteint Sept pour cent (7%) du montant
initial du marché augmenté le cas échéant du montant des avenants.
Elle pourra être remplacée par caution bancaire à la demande de l’entreprise.

Article 12 : Remboursements des Retenues :

La réception définitive des travaux dûment constatée par procès-verbal entraînera


le remboursement du cautionnement définitif et la main levée de la caution bancaire
de la retenue de garantie.

CHAPITRE 5 : NATURE DES TRAVAUX PROVENANCE ET


QUALITE DES MATERIAUX

ARTICLE 1 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

Le présent cahier des Prescriptions Spéciales a pour objet de définir Des Travaux
D'aménagement Des Ruelles De La Ville En Pave Autobloquant Aux Quartiers
Cibles, pour le compte de la commune de Ksar El Kebir.
ARTICLE 2 : NATURE DES TRAVAUX
 Travaux de pavage y compris mise à niveau et construction les regards de
visite, regards borgne, et avaloirs…éventuellement.
La liste ci-dessus est énonciative et nullement limitative.
ARTICLE 3 : PROVENANCE DES MATERIAUX.
Les matériaux seront de provenance Marocaine et des lieux d’origine agréés par
l’administration. Les matériaux d’origine étrangère ne seront acceptés que sur
justification de défaut des matériaux du pays.
L’Entrepreneur sera tenu de justifier à tout moment sur demande de la Commune
la provenance des matériaux au moyen de lettres signées par le fournisseur ou par
toute autre pièce en tenant lieu.
Avant tout approvisionnement l’Entrepreneur devra soumettre à l’agrément de la
Commune un échantillon de chaque espèce de matériaux ou de fournitures qu’il se
propose d’employer, il ne pourra mettre en œuvre ces matériaux qu’après acceptation
donnée par ordre de service délivré par la Commune ou par notification sur le
chantier par un PV.
ARTICLE 4 : NATURE ET QUALITE DES MATERIAUX
D’une façon générale tous les matériaux doivent satisfaire aux normes en vigueur
conformément aux prescriptions du cahier des charges générales pour les travaux
dépendant de l’Administration des travaux publics.

21
Ils devront faire l’objet de l’agrément du Maître d’Ouvrage avant leur mise en
œuvre cet agrément se fera sur la base d’études et essais (essais d’agrément + essais
de recette) faits à la charge de l’Entrepreneur par un organisme spécialisé.
Plus particulièrement, les prescriptions suivantes sont à observer pour les différents
matériaux (la liste de matériaux qui suit n’est pas limitative).
a) Sables :
L’Entrepreneur fera établir à ses frais et pour chaque lot d’approvisionnement
d’une étude établie par un organisme agrée, faisant ressortir la granulométrie et
l’équivalent de sable des matériaux proposés.
Les sables ne seront alors mis en œuvre qu’après agrément du Maître d’ouvrage ou
de ses représentants.
Les sables devront avoir un équivalent de sable de 70% pour les bétons n° 1, 2 et 3
et de 75% pour le béton n°4.
Ils ne devront pas présenter de grains de plus de 6 mm de dimension. Le
pourcentage des éléments funs (0,1 à 0,4 mm) ne devra pas dépasser 20%.
Pour le sable prévu pour les mortiers de ciment, le pourcentage des éléments fins
est limité à 35%, la dimension maximale des grains ne devant pas dépasser 3 mm.
Les sables ne devront pas contenir d’impuretés et doivent satisfaire aux normes
NF-P 18301 et NF-P183304.
b) Granulats pour le béton :
Les granulats pour béton proviendront uniquement du concassage des matériaux
extraits des meilleurs bancs de carrières et gisements proposés par l’Entrepreneur et
agrées par la Commune.
Ils devront faire objet d’une étude de granulométrie et de dureté avant agrément.
Leur dimension aura les dimensions suivantes :
 Béton N° 1 et 2 Minima : 12 mm maxima : 63 mm
 Béton N°3 et 4 Minima : 12 mm maxima : 25 mm
Les tolérances par rapport à ces limites sont de 10 % du poids.
Les granulats devront avoir un indice "Los Angeles" inférieurs à 35 . ils devront
être propres et ne pas présenter de matière finies excédent 2 % de leur poids.
c) Eau de gâchage :
L’eau de gâchage des bétons devra avoir les qualités physiques et chimiques
requises pour la confection des bétons et fixés par la norme N.M 10 – 03 F – 009.
Le Maître d’Ouvrage pourra exiger, s’il le juge nécessaire, des essais faits à la
charge de l’entrepreneur sur cette eau.
d) Ciment :
Le ciment sera du type CPJ 35, pour la confection des mortiers et des bétons N°1
et 2 et CPJ 45 pour les bétons N°3 et 4.
Les locaux abritant les sacs de ciment doivent être à l’abri des intempéries.

22
Si un lot de ciment paraît défectueux, le Maître d’Ouvrage peut exiger de
l’entrepreneur l’enlèvement immédiat de ce lot.
Le ciment doit être conforme à la norme Marocaine sur les liants hydrauliques
N.M 10.01.F.004 de classe minimale 35.
e) Terres pour remblais :
La qualité des sols destinés à la confection des remblais est celle définie par la
fascicule N°:3 du CPC.
f) Eau de compactage :
L’eau n2cessaire au compactage des assises sera exempte de toute matière en
suspension.
ARTICLE 5: ESSAI ET CONTROLE DES MATERIAUX :
Avant leur mise en œuvre, tous les matériaux seront soumis aux essai de réception.
Ces essais s’opéreront dans la mesure du possible sur les lieux de stockage ou en
cours de livraison, selon la nature des matériaux.
La Commune se réserve le droit de faire appeler en tout moment a un laboratoire
agrée pour effectuer les essais de contrôle des matériaux à sa charge.
La nature et la périodicité des essais de contrôle pour tous les matériaux destines
aux travaux objet du présent marché sont fixés par les fascicules 3, 4 et 5 du CPC
applicable aux travaux routiers courants.
Tous les essais d’agréments et de recettes seront à la charge de l’entreprise.
ARTICLE 6 : VERIFICATION DES MATERIAUX
L’entrepreneur devra prendre toute disposition utile pour avoir sur son chantier, la
quantité et la qualité des matériaux vérifiés et acceptés indispensables à la bonne
marche des travaux et dont l’échantillonnage aura été agréé par la Commune.
ARTICLE 7 : CONSERVATION DES MATERIAUX :
Les matériaux fournis par l’Entrepreneur restent sous sa garde et sa responsabilité.

CHAPITRE 6: CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

ARTICLE 1 : NATURE ET PROVENANCE DES MATERIAUX

En application de l’article 42 du C.C.A.G-T, les matériaux destiné à l’exécution


des travaux seront d’origine marocaine et seront conformes aux normes
marocaines en vigueur. Elle ne sera fait appel aux matériaux étrangère qu’en cas
de les procurer sur le marché national.

ARTICLE 2 : ECHANTILLONNNAGE ET QUALITE DES MATERIAUX

L’entrepreneur devra fournir, avant approvisionnement, une liste complète


comportant toutes les indications sur la marque, la qualité, la provenance des

23
matériaux et matériels qu’il compte utiliser ainsi qu’un échantillonnage
correspondant à cette liste.
Ces échantillons seront soumis à l’agrément du maître d’ouvrage avant toute mise
en œuvre.
Tous matériaux et matériels non conformes aux échantillons seront
obligatoirement refusés et immédiatement évacués du chantier et les ouvrages
éventuellement commencés avec ces matériaux de refus seront démolis et refaits
aux frais de l’entreprise.
La demande de réception du matériel ou matériau devra être présenté, par
l’entreprise, au moins quatre jours (4jours) avant son emploi. L’entrepreneur devra
prendre toutes ses précautions pour posséder, sur son chantier, les quantités
suffisantes de matériaux vérifiés et acceptés nécessaires à la bonne marche des
travaux.
 SABLE POUR MORTIER ET ET BETON

les sables seront un mélange naturel de sable fin, moyen et gros, dans la gamme
0,1 mm et 2 mm. Si le sable est obtenu par broyage, il ne devra pas contenir, en
poids, plus de 5% de graines passant au tamis de 0,1 mm .
les sables de concassage devront être dépoussiérés. Le sable devra être
rigoureusement exempt de matière terreuse, gypseuse, schisteuse ou marneuse et
son équivalent de sable devra être supérieur à :
- 70 pour les enduits et béton ordinaires
- 75 pour les bétons armés.
 GRANULATS POUR BETON

les granulais pour béton proviendront les carrières agrées par l’administration et
seront conformes, quant à leurs caractéristiques (granulaires, propreté, porosité,
coefficient de forme. etc..) aux prescriptions des articles 5.1,5.3 et 5.4 du fascicule
n° 65 relatif à l’exécution des ouvrages en béton armé.
Tous les granulais seront complètement purgés de terre, passés et lavés si
l’administration en reconnaît la nécessité .le coefficient DEVAL, de la pierre
utilisée pour leur fabrication devra être au moins égal à dix (10).
Dans quinze jours(15), à dater de la notification de l’ordre de service de
commencer les travaux, l’entrepreneur devra soumettre à l’approbation de
l’administration et pour chacun des bétons prévus une composition
granulométrique qu’il propose utiliser en vue d’obtenir une compacité maximale.
cette étude granulométrique doit être fait par le L.P.E.E. les frais de ces études et
essais à la charge de l’entrepreneur.
 CIMENT

L’entrepreneur devra se procurer, par ses propres moyens, l’eau nécessaire à


l’exécution des travaux. L’eau de gâchage devra, au préalable, être soumise à
l’agrément du maître d’ouvrage ne devra pas contenir, par litren plus de 2
grammes de sel ou plus de grammes de matière en suspension.

ARTICLE 3: CONTROLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX.

24
L’administration prescrira les essais à faire subir aux matériaux fournis par
l’entrepreneur. Les prélèvements seront faits contradictoirement. Si l’entrepreneur
ou son représentant dument convoqués et font défaut, les prélèvements seront
valablement faits en leur absence. Les essais sur les matériaux approvisionnés, sur
le chantier, seront effectués par le maître d’ouvrage ou sous son contrôle par un
laboratoire de son choix. Ces essais seront à la charge de l’entreprise.
Dans le cas ou un lot de matériaux serait refusé, ce lot devra être enlevé, sans mise
en demeure préalable, par l’entrepreneur et à ses frais dans les délais qui seront
prescrits par le maître d’ouvrage.

ARTICLE 4 : TERRASSEMENT/ REMBLAIMENT

Les fouilles seront réalisées selon les formes et niveau indiqués sur les plans,
compte tenu éventuellement, des volumes nécessaire à la mise en place et à
l’enlèvement des coffrages ainsi qu’aux étaiements.
Toutefois, les cotes de fond de fouilles indiquées sur les plans pour les fondations
ne sont qu’approximatives, les cotes définitives seront réceptionnées et arrêtes par
le maître d’ouvre.
Les sur largeurs prévues devront permettre l’établissement des blindages et
étaiements éventuels .toute fouille descendu trop bas sera comblé jusqu’au niveau
prévu en grand béton. les terres provenant des fouilles et pouvant servir au
remblais seront stocké a proximité .les terres en excès ou impropre au
remblaiement seront évacué du chantier.
Le remblaiement après exécution des ouvrage de béton ou maçonnerie, sera
réaliser en utilisant d’abord les matériaux stocké a proximité ds fouilles à moins
que leur état ne les rendent impropre à cet usage. Avant remblaiement le bétons
des ouvrages devra atteindre une résistance suffisante pour s’opposé aux poussées
résultant du remblais et du compactage de ce remblais.
En toute hypothèse , les parois des fouille pourront soit recevoir des étaiements ou
blindage soit présenter des pentes suffisamment faibles pour garantir la stabilité
des terres.

ARTICLE 5 : BETON ET MORTIER


o fabrication et mise en place des bétons
les bétons seront fabriqués mécaniquement .lorsque la composition du béton aura
été déterminée, le malaxeur devra comporter sur un doseur suffisamment précis
pour respecter cette composition, compte tenu des tolérances.
La durée du malaxage sera suffisante pour obtenir un enrobage complet des
granulais et un mélange parfaitement homogène. les béton seront parfaitement
vibrés ou pervibrés avant tout commencement de la prise.
Les reprises de bétonnage se seront exécutées qu’aux endroits qui ne porteront pas
atteinte à la résistance de l’ouvrage.

o Composition et résistance des bétons


Tableau de composition des bétons :

25
désignation N° du Ciment Gravette Gravette Sable (litres)
béton 250/315kg 10/15(litres) 15/25(litres)
Béton de propreté B 1 250 600 200 400
Béton de forme B 3 300 400 400 400
Béton de BA B4 350 450 450 400

Il est toutefois stipulé que ces granulométries données à titre indicatif, pourrant
éventuellement être modifiées selon les essais éprouvettes effectués à la charge de
l’entreprise et formulation de béton préconisé par le B.E.A(bureau d’étude agrée)
de façon à obtenir les résistances définies pour les béton ci- dessus.
les résistances minimales exigées à 28 jours pour les bétons B4 sont les suivants :
- compression : 270 kg/cm2
- traction : 22 kg/cm2

CHAPITRE 7: DESCRIPTIONS DES OUVRAGES ET MODE DE


REGLEMENT

GROS-ŒUVRES
PRIX N° 01: Travaux de dépose, décapage du sol; enduit; revêtement, et démolition

Démolition des arcades et dépose des anciens auvents, tuile, décapage de


revêtement et d’enduit, etc. suivant la demande de la maîtrise d’ouvrage y/c
l’évacuation à la décharge publique de toutes natures et toutes sujétions.
Toutes les précautions doivent être prises pour ne pas endommager la
construction avoisinante (cloison, mur de maçonnerie, etc..).
Tout dommage causé au voisinage, aux tiers ou aux ouvrages avoisinants, sera
pris en charge par l’entrepreneur dans le cadre de cet article.
paye au forfait au..……………......…………..…………………… prix n°01
PRIX N° 02: Terrassement en terrain de toute nature y/ compris évacuation

26
L'entrepreneur devra exécuter tous les terrassements nécessaires à la réalisation
des fondations.

Les fouilles seront exécutées aux largeurs strictement nécessaires et feront


l'objet d'un procès-verbal de réception.
Aucun travail de béton ou de maçonnerie ne pourra être entrepris avant accord
de la maîtrise du chantier. Les fouilles comprendront : les fouilles à quelle que soit
la profondeur ou la nature du terrain y compris le tuf attaquable à la pioche,
l'épuisement des eaux de pluie ou d'infiltration, boisage étaiement blindages
éventuels, jets de pelles, nivellement des faces et des fonds et évacuation à la
décharge publique ou aux endroits désignés par la maîtrise du chantier et toutes
sujétions.
L’ensemble des ouvrages ainsi décrit sera payé au mètre cube théorique des
plans de fondations
Les fouilles en terrain de toute nature pour mise aux côtes des plates - formes
du terrain à bâtir suivant l’épaisseur demandée par la maîtrise du chantier.
Ouvrage paye au mètre cube et au.............................................. prix n° 02
PRIX N° 03 : Fourniture et pose du TV GNF 0/60

Ce prix rémunère au mètre cube, la fourniture, le transport et la mise en œuvre


de matériaux pour couche de fondation en tout venant de concassage type GNF
0/60 dont l’épaisseur est de 20 cm au minimum après compactage

Ce prix comprend :
Préparation de fond de forme, mise à la cote éventuellement par déblais avec
ou sans apports.
Répandage mécanique,
La fourniture de l'eau de compactage,
L'arrosage de l'assise.
Le réglage et le compactage de l'assise à 95% de l'OPM.
Essais d'identification et de compacité.
Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
L'Entreprise ne peut commencer la pose d’autre couche qu’après la réception
de la couche GNF avec les résultats des essais du compactage, et par le Maître d’
Ouvrage,
Ce prix s'applique au mètre cube pour une épaisseur mesurée après le
compactage à 95% de l'OPM.
paye au mètre cube au prix ……………….………….…...………… n°03
PRIX N° 04 : Fourniture et pose du TV GNB 0/31

Suivant les prescriptions des CPC. Ce prix rémunère au mètre cube, la


fourniture, transport et la mise en place de la couche de base en GNB 0/31,5,
d’une épaisseur de 15cm, réglée, arrosée et compactée à 98 % de l’O.P.M. y
compris toutes sujétions. L’entreprise ne pourra étaler le tout-venant pour la
couche supérieure qu’après réception altimétrique de cette couche par le Maître
d’Ouvrage.

27
Ouvrage paye au mètre cube :…… ………….………….prix n°04
PRIX N° 05 : Béton de propreté de 0,10 m

Exécuté sous les ouvrages en maçonnerie ou en béton armé pour les semelles
longrines, voiles en béton banché.
Exécuté en béton B1 de 0,10 m d’épaisseur dosé à 250kg de ciment CPJ 35
Par mètre cube suivant plan B.A. Le prix de règlement comprend le coffrage
joues, le damage et toutes sujétions de mise en œuvre.
Payé au mètre cube théorique des plans de béton armé, sans majoration pour
irrégularité des fouilles.
Ouvrage paye au mètre cube au prix ………………………..n°05.
PRIX N° 06 : Maçonnerie de moellons en fondation

++

Les murs en fondations de toutes épaisseurs et de toutes formes, seront


exécutés en moellons hourdis au mortier de ciment, les parements seront dressés
de façon à ne présenter aucune aspérité. Les joints seront soigneusement remplis
au mortier. Le prix de règlement comprend les tailles pour angles rentrants ou
sortants.
Cette maçonnerie sera payée au mètre cube réellement exécuté.
Ouvrage paye au mètre cube au ...........……..………....... prix n° 06
PRIX N° 07 : Hérissons en pierres sèche de 0,20 m d’épaisseur.

Les sols sur terre-plein seront fondés sur un blocage de pierres sèches de 0,20
m d’épaisseur. Les pierres seront posées en hérisson, la pointe en l’air, rangées à la
main puis damées. Les interstices seront remplies par des petits éléments afin
d’assurer un parfait calage de l’ensemble.
Ouvrage payé pour l’ensemble au mètre carré tout vides et ouvrages
divers déduits, toutes sujétions comprises au prix ……………………………..
……n° 07.
PRIX N° 08 : Forme en béton de 10 cm d’épaisseur y/c Treillis soudé :

Ce prix rémunère en mètre carré, l’exécution sur hérisson, de la forme en


béton B2 dosé à 350 kg/m³ de ciment CPJ 45 et de 0,10 m d’épaisseur
soigneusement réglée compris pilonnage mécanique, avec Treillis soudé et toutes
sujétions de fourniture et de pose.
Toutes sujétions de mise en œuvre et de main d’œuvre.
Ouvrage paye au mètre carre, au prix n°……………………….08
PRIX N° 09 : béton pour B.A en Fondation

En béton B3 vibré et pervibré, exécuté conformément aux plans de détails de


B.A. établis par Un Bureaux D’étude Agrée, compris coffrage, décoffrage, huile
de décoffrage, recoupement des balèvres, réserve de trémies etc…, compris toutes

28
sujétions prévues aux généralités, et concerne les semelles, filantes ou isolées
poteaux, longrines, chaînages, escaliers, etc…
Ouvrage paye au mètre cube au prix…………………………n° 09.
PRIX N° 10 : béton pour B.A en voile

En béton B3 vibré et pervibré, exécuté conformément aux plans de détails de


B.A. établis par le maitre d’ouvrage des, compris coffrage, décoffrage, huile de
décoffrage, recoupement des balèvres, réserve de trémies etc…, compris toutes
sujétions prévues aux généralités, et concerne les voiles
Ouvrage payé au mètre cube au prix…………………..……N° 10.
PRIX N° 11 : Acier pour armature en béton armé

Le ferraillage sera exécuté conformément aux plans de béton armé.


L'entrepreneur devra la fourniture, la façon et la pose des aciers, le fil de
ligature, les aciers de montage, les cales annulaires SMATEC au mortier de ciment
pour les semelles, longrines, voiles, massifs, amorces poteaux les poteaux,
poutres, dalle pleine, acrotères linteau, raidisseurs coupoles …, à enfiler sur les
cadres (prévoir une cale par kilogramme d'acier en moyenne).
Le poids des aciers pris en compte résulte du métré théorique, selon plans
d'exécution établis par le maitre d’ouvrage, compte tenu des recouvrements,
chapeaux et crochets.
Ouvrage paye au kilogramme, au..................................... prix n° 11
PRIX N° 12 : Canalisations en P.V.C Ø 200mm

Ce prix comprendra les terrassements, la fourniture et la pose de la buse, le


remblaiement, l'évacuation aux décharges publiques et d'une façon générales
toutes sujétions de fourniture et de pose.
paye au mètre linéaire, au prix......................……….....………. n° 12

PRIX N° 13 : Canalisations en P.V.C Ø 300mm

Ce prix comprendra les terrassements, la fourniture et la pose de la buse, le


remblaiement, l'évacuation aux décharges publiques et d'une façon générales toutes
sujétions de fourniture et de pose.
paye au mètre linéaire, au prix.....................………….....………. n° 13
PRIX N° 14: Regard de visite de 100x100

Les regards seront exécutés avec hauteurs variables suivant leur emplacement.
Les parois seront réalisées en béton banché de 0,10 à 0,15m d'épaisseur, le radier
en béton légèrement armé de 0,15 à 0,20m d'épaisseur, sur béton de propreté de
0,10m. Ils seront enduits intérieurement au mortier de ciment lissé avec gorges
arrondies à la bouteille avec façon de cunette.
Réalisés pour toutes profondeurs y compris terrassements en terrains de toutes
natures, remblaiement des fouilles, tampon légèrement armé, cadre cornière mâle

29
et femelle en fer galvanisé, et toutes sujétions.
Ouvrage paye a l’unité, compris toute sujétions d’exécutions.au prix n° 14
PRIX N° 15 : Regarde borne 70x70

Regard borne Exécuté en béton armé N°3 vibré, moulé sur place, de 70 X 70
cm, compris béton de propreté, raccordement aux canalisations, façon de cuvette,
enduit, parois de 0,10m minimum, tampon en font ou en béton armé selon
l’indication de maitre d’ouvrage, compris terrassement en terrains de toutes
natures, évacuation aux décharge publiques, remblaiement.
Paye a l'unité, au prix..................................……………………...... n° 15
PRIX N° 16 : Caniveau avec grille en fonte ductile de Dim (0,30*0,40) Y/C
branchement au réseau d’assainissement

Rémunère au mètre linéaire, l’équipement et l’exécution d’un caniveau pour


évacuation des eaux pluvial
Ce prix comprenant :
• Les terrassements en terrain de toute nature y compris le rocher et à toute
profondeur.
• Le coffrage et l'étaiement des terres s'il y a lieu.
• Béton de propreté.
• Le radier et parois en béton armé dosé à 350kg/M3
•La fourniture et la pose des tampons en grille en acier dur, y compris cadre double
cornière en acier galvanisé.
• Évacuation des terres excédentaires à la décharge publique.
• Branchement au réseau d’assainissement
• Toutes sujétions de coffrage, ferraillage etc. …
payé au mètre linéaire au prix …………....…..……...………… n°16
PRIX N° 17:Boite de branchement

Réalisation d'un branchement en conduite en PVC, y compris les travaux de


terrassement de la tranchée, le lit de pose, le remblai d'apport, La fourniture et pose
de la conduite de branchement, le perçage du collecteur, La fourniture et pose de
clips de piquage et toutes autres pièces nécessaires à la pose (coudes, raccord,
éléments de la conduite, joint, etc.….). Le tout réalisé en conformité avec les règles
de l’art.
Ce prix sera paye a l’unité,au prix ………….…..……...………… n°17
PRIX N° 18 : Mise a niveau des regards

Ce prix rémunère à l’unité, la mise à niveau des regards de toute


nature (assainissement, IAM, Bouches à clé..…); existants dans l’espace du projet ;
et de toutes dimensions en fonction des nouvelles côtes de projet y compris :
Démolition du béton.
Evacuation des déblais excédentaires.
Reconstruction de châssis en béton armé haut des regards ou la dalle de la
chambre y compris l’utilisation des adjuvants nécessaires type SIKA ou similaire.

30
Coffrage et décoffrage.
Curage et nettoyage de l’ouvrage.
Toutes les sujétions de bonne exécution.
ouvrage paye a l'unité :……………………………………..prix n°18
PRIX N° 19 : Fourniture et pose de la fonte ductile

Rémunéré au kilogramme, la fourniture, pose et scellement de cadre, tampon,


appareil siphoïde et grille en fonte ductile y compris toutes sujétions.
Payé au kilogramme, au………………………………….. prix n° 19
PRIX N° 20 : fourniture et pose de bordure du jardinT1

Fourniture et mise en œuvre suivant les conditions, les techniques et les règles
de l’art d'éléments préfabriqués de bordures en béton type T1 caractérisés par leur
forme rectangulaire de 12 x 20 cm (largeur x hauteur) avec un arrondi sur le coin
supérieur avant , posés sur un lit de béton de 10 cm d’épaisseur dosé à 250 kg/m2
de ciment C.P.J 45, le joint en mortier, la découpe de l’enrobé à la scie, et toutes
sujétions de mise en œuvre.
ouvrage paye en mètre linéaire :……………..…………..prix n°20
PRIX N° 21 : Béton pour Béton Armé en élévation

Exécuté en béton B3, compris toutes sujétions prévues aux généralités.


Concerne les poteaux, poutres chaînages, toutes formes de linteaux, dalle pleine de
0,10 et plus, escalier, acrotère avec goutte d’eau, et menu d’ouvrage etc…
Ouvrage paye au mètre cube au prix ………….……………n° 21.
PRIX N° 22: cloisons en briques creuses de 12 trous

Réalisation en briques creuses de 12 Trous d’épaisseur de 0.15 m montés à


joints croisés et hourdis au mortier N°1.Les agglomérés devront répondre aux
spécifications du D.G.A et avoir l’agrément du Maître de l’ouvrage. Les joints
horizontaux et verticaux seront parfaitement remplis et essuyés. Le prix de
règlement comprendra les linteaux, les raidisseurs et les portiques
Ouvrage paye au mètre carre et au..................................prix n°22
PRIX N° 23 : maçonnerie d'acrotère en en briques creuse 12 trous

Elle sera exécutée suivant décors et détail de du plan en maçonnerie en briques


creuse y compris toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage paye au mètre carre au prix………………………n° 23
PRIX N° 24 : F et P ou Réfection Maçonnerie en briques pleines traditionnelles

Ce prix comporte la fourniture et pose de maçonnerie en briques pleines


traditionnelles neuves de dimensions 23 cm x 11 cm x 3,5 cm ou de dimensions 25
cm x 12 cm x 3,5 cm avec mortier de joint à la chaux traditionnelle bien fermentée
(minimum 30 jours) dosé à 1/3 de chaux pour 2/3 de sable.
Ouvrage paye au mètre cube au prix……………………..n° 24

31
PRIX N° 25 : Traitement des joints apparents de maçonnerie en briques pleines

Ce prix comporte le nettoyage, décapage et nettoyage lavage à l’eau des


éléments d’enduits restant sur brique sur 2cm de profondeur au minimum, la
reprise des joints apparents de la maçonnerie de briques pleines traditionnelles en
enduit de mortier de chaux y compris façonnage de courbure de joint et toutes
sujétions.
Ouvrage paye au mètre carre au prix………………………n° 25
PRIX N° 26 : Réfections des éléments décoratifs sur façade (devant Bd 20 août)

Elle sera exécutée similaire à l’ancien des d’éléments décoratifs sur façade
(devant Bd 20 août) y/compris toutes sujétions.
Ouvrage paye au forfait au prix…………………………..n° 26
PRIX N° 27 : Réfections des éléments décoratifs sur façade (devant Bd oued el
makhazine)

Elle sera exécutée similaire à l’ancien des d’éléments décoratifs sur façade
(devant Bd oued elmakhazine) y/compris toutes sujétions.
Ouvrage paye au forfait au prix………………………….n° 27
PRIX N° 28 : Fourniture et pose de tuiles traditionnelles y/ c forme en mortier de
ciment

Ce prix comporte la fourniture et pose de tuile couleur et dimension suivant


choix de Maitre d’ouvrage avec forme en mortier de ciment (épaisseur 3 cm
minimum) y compris toutes sujétions de fourniture et pose.
Ouvrage paye au mètre carre au prix…………………….n°28
PRIX N° 29 : Enduit au mortier de ciment

Composé d’un crépi de 0,15 maxima au mortier du ciment moyen et enduit de


finition de 0,05 au mortier bâtard.
Par temps sec, les enduits seront arrosés pendant le séchage sur divers
panneaux, ils sera appliqué en enduit tyrolien ou taloché sur certains panneaux
suivant indications de l’Administration. L’entrepreneur ne pourra demander
aucune plus-value pour ces enduits rustiques ou talochés.
Le prix comprend des arrêts, les cueillies, les angles rentrants, saillantes, les
tableaux petites largeurs, les feuilles, les larmiers bec au vent, joints creux, les
rainures d’écoulement, finition de joints de dilatation et toutes sujétions.
Le prix comprend également la fourniture et mise en place d’une grille anti-
fissure placée au raccordement entre la Maçonnerie et le béton armé.
Paye le mètre carre et au..................................................prix n° 29
PRIX N° 30 : Enduit et Dressage au mortier de chaux traditionnel sur murs de
façade

Cet enduit sera exécuté suivant les opérations suivantes :


a- Imbibition correcte du support

32
b- Pose de grillage galvanisé dans les joints entre élément de béton et de brique,
agglos ou maçonnerie.
Le grillage dépassera de 0,25m de part et d'autre des joints et sera posé
exclusivement à la jointe galvanisée.
Aucun enduit sur grillage ne sera exécuté avant réception.
c- Couche de dégrossissage au mortier à la chaux parfaitement réglée.

d- Couche de finition au mortier de chaux finement taloché.

Ce prix comporte aussi le nettoyage des murs internes, le crépissage, le


dressage à l'enduit traditionnel à la chaux dosé 2/3 Sable criblé (dont la couleur a
reçu l'accord de l’administration) et 1/3 Chaux éteinte et bien fermenté (Mkhamra)
(30 jours minimum) puis le revêtement par un enduit au mortier de chaux
(martoub) dose 1/2 de sable crible fin et 1/2 de chaux éteinte et bien fermentée
(Mkhamra) y compris toutes sujétions de fourniture et pose.
Les résultats des essais d’arrachement sur enduits doivent être supérieurs à 1,2
bar à partir du 2ème mois.
Ouvrage paye au mètre carre au prix…………………………n° 30

REVETEMENTS
PRIX N° 31 : Revêtement en carreau de céramique au sol y compris plinthe

Revêtement horizontal, en carreau céramique exécuté sur sol, posé sur forme et
mortier au ciment de 5 cm d’épaisseur, dosée à 350 kg de ciment CPJ 35,
parfaitement dressée et damée. Y compris toutes sujétions.
Le prix comprend en outre, les coupes d'angles arrondis ou biseautées, la façon
de joints, le coulis en ciment blanc coloré, et toutes sujétions.
Echantillon et coloris à présenter au choix du Maître d’Ouvrage.
Ouvrage paye au mètre carre au prix ………………………..n° 31.
PRIX N° 32 : Carreaux de faïence sur mur

Carreaux de faïence de 1er choix, comprenant mortier de pose, joints, coupes,


découpes, bord arrondis, baguettes d’angles en plastique, le support de 0.045 m
d’épaisseur sera exécuté au mortier dosé à 250 kg de ciment après nettoyage
soigné du support. Les carreaux devront être posés au cordeau à bain soufflant de
mortier y/c plinthe.
Echantillon et coloris à présenter au choix du Maître d’Ouvrage.
paye au mètre carre au ………………………..…..…... prix n° 32
PRIX N° 33 : Revêtement en Zellige baldi sur potelets

Ce prix comprend la fourniture et pose de zellige baldi 1er choix y compris


toutes sujétions des fournitures et de pose.
ouvrage paye au mètre carre au prix………… ……………N° 33

33
PRIX N°34: marbre pour escalier

Réalisations, en marbre créma marfil, beige sable clair, suivant l’indications de


maitre d’ouvrage, revêtement de sol en plaques de marbre en une plaque sur toute
la longueur et la largeur de la marche et contre marche de 2 cm et d’épaisseur
posées à bain de portier sur forme de 0,1 d’épaisseur maximum, composée de
sable de ciment au dosage de 250 kg de ciment par M3 de sable y compris le
ponçage et le lustrage nécessaires, les sujétions pour retombées, petites parties,
angles saillants ou rentrants, bords arrondis, masticages, joints de finition,
protection en cours du chantier, etc….
Echantillonnage à soumettre à l’approbation de l’Admiration.
Payé au mètre carre, au prix.....................................………. n° 34
PRIX N° 35 : Fourniture et Pose Rev-Sol Ou Similaire

Ce prix rémunéré au mètre carré, le revêtement en carreaux Rêve - Sol ou


similaire.
Il comprend
- l'exécution d'une dalle de forme de 8 cm d’épaisseur dosé à 300Kg/m3 qui
sera dressé à la Règle.
- La fourniture et la pose de carreaux à joints fins 1mm filants ou croisés.
- Les qualités des carreaux devront être conformes aux normes
NB : Les couleurs et dimensions seront agrées par l'Administration.
Ouvrage paye au mètre carre. au prix……….…………….. n°35
PRIX N° 36 : Revêtement sol en paves autobloquant

Revêtement de sol en paves autobloquant de 6 cm d’épaisseur premier choix


(couleur teinte et calepinage)au choix de maitre d’ouvrage pose a joints vifs sur
lit de sable stabilisé sur fondation , la pose sera avec façon de pente pour
écoulement gravitaire des eaux de ruissèlement vers les caniveaux existants, les
pavés doivent être stabilisés à l’aide d’une plaque vibrante les joints doivent être
bien remplis par le sable a ciment, le prix comprend lit de sable etl’application du
sable a béton à balayer dans toutes les directions pour une introduction parfaite de
celui-ci dans les joints, pendant toute la durée des travaux l’entreprise devra
assurer la protection des ouvrages .
Ouvrage métré à la surface réelle sans plus-value pour tous dessins ou
dimension couleur, etc.……..déduction faite des vides et parties non revêtues.
Ouvrage payé au mètre carré fourni et posé, y compris toutes sujétions
d’exécution
paye au mètre carre au prix ……………….…...………… n°36

MENUISERIE
PRIX N° 37 : Fourniture et pose de porte métallique

En fourniture et pose déporte métallique avec une tôle de 3mm d’épaisseur,


montées finies avec quincaillerie, serrures de sûreté avec clés (qualité au choix du

34
MO), couches d’impression, réglage, etc. et toutes sujétions de fourniture et de
pose.
Ouvrage paye au mètre carre au prix …………………... n°37
PRIX N° 38 : Rideau acier galvanisé

Ce prix rémunère la fourniture, la pose et le scellement de rideaux en acier


galvanisé y compris pattes à scellement pour les coulisses, et toutes les pièces de
manœuvre et accessoires.
L’entrepreneur devra l’application de 2 couches de peinture antirouille avant
la pose et les échantillons seront présentés lors des réunions de chantier pour
accord. Y compris cache volets roulant en fer, accessoires et peinture
glycérophtalique de couleur sélectionnée par le maitre d’ouvrage.
Ouvrage payé au mètre carré y compris toutes sujétions de fourniture et
de pose, au prix……………………………………….……………n° 38
PRIX N° 39: imposte grillagée

Réalisation d’imposte en bois y compris châssis vitrées et grille en fer carré de


dimension de 12x12mm, l’imposte de dimension carrée de 100x50cm
Ouvrage payé unité, fourni et posé y compris toutes fournitures
nécessaires et toutes sujétions d’exécution, au……………… prix n°39
PRIX N° 40 : Garde-corps

Fourniture et pose de garde-corps (au place elkhaddarine) de protection en fer


carré (minimum Ø 16mm) et barre ronde supérieur galvanisé Ø 6cm y /compris
Chainage en béton armé dosé à 350 kg/M3 pour fixation, Potelets de renforts
métalliques espacés de 3,00 m ou proche; Peinture laquée et antirouille, soudures,
meulage etc.
Motifs décoratifs exécuté suivant au choix de maitre d’ouvrage
Ouvrage payée au mètre carre y compris toutes sujétions de fourniture et
pose, au………………………………………………………… prix n°40
PRIX N° 41 : F et P des auvents Traditionnels en bois rouge

Ce prix comporte la fourniture et pose des auvents en bois rouge pour


boutiques et portes des locaux de toutes dimensions suivant plan de détail de la
maîtrise d'ouvrage y compris étanchéité auto protégé et traitement à l’huile de lin
et xylophène, protection par un vernis mat transparent (mchamaa), éléments
décoratifs, supports ,solives en bois de cèdre, consoles et tout élément de pose et
fixation et toutes sujétions de fourniture, pose et de fixation.
Ouvrage paye au mètre carre au prix……………………….n° 41
PRIX N° 42 : Portes iso-planes

Porte iso-plan à 1 vantail ou 2 vantail ouvrant à la française Cadre en sapin


rouge 1 choix de 70 X 100, ouvrant à battant avec bâti de 100X41 mm , 2 faces en
contre-plaqué Okoumé de 5 mm monté sur un réseau alvéolaire alaise 25x40 mm

35
chambranle en S.R de 70X12 mm , remplissage en cèdre type nid d’abeilles. Le
faux cadre de 25X100.
QUICAILLERIE
- Pattes à scellement
- 3 ou 6 paumelles électriques de 160 mm
- Ensemble aérodyne avec serrure de sûreté pêne dormant demi-tour
- 1 ensemble de béquilles et plaques de propreté Réf : 548-20
- Buttoirs
Y compris toutes sujétions de fourniture et de pose tous accessoires et toutes
quincailleries.
Ouvrage paye au mètre carre au prix …………………... n°42

ELECTRICITE
PRIX N° 43 : Installation Générale d'électricité (kiosque et toilette)

Ce prix comprend d’installation complète d’électricité (ligne d’alimentation,


tableau de distribution, foyers et prises, fil, lampes, boite de distribution, coffret,
disjoncteur, …etc.) pour kiosque et toilette. y/branchement au réseau existant
avec toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage paye pour l’ensemble au ……………………….prix n°43

PLOMBERIE – SANITAIRES
PRIX N° 44 : installation complète de plomberie (kiosque et toilette):

Ce prix rémunère en ensemble la fourniture et la mise en place de l’installation


complète (conduite en polyéthylène, robinet, siphon, ….) de toilette et kiosque,
y/branchement au réseau existant avec toutes sujétions de fourniture et de pose.
Ouvrage paye à l’ensemble, au prix ………………………… n°44
PRIX N° 45 : Fourniture et pose de Lavabo collectif

Fourniture et pose de lavabos collectifs 1.00 x 0.40 m de couleur blanche,


robinets d’arrêts, té, 02 robinets poussoir, 01 miroirs de 100 x 50 cm, Y compris
tous raccords d’alimentations et d’évacuations (ainsi que tous buses en PVC pour
raccordement jusqu’au regard le plus proche) et toutes sujétions de pose et
fourniture.
(Echantillon à soumettre à l’agrément de l’administration)
Ouvrage paye a l’unité au prix ………………………………..n° 45
PRIX N° 46 : Fourniture et pose de WC à la turque

En porcelaine blanche vitrifiée type JACOB DELAFON ou équivalent,


installation encastrée
Avec siphon en fonte, émaillée, et raccordement à l’alimentation et à
l’évacuation.

36
Ouvrage payé à l’unité, fournis et posés y compris pièces de raccordement tel
que raccords de réduction, coude, percement, scellement, toutes fournitures et
sujétions.
Ouvrage paye a l’unité au prix ………………………………...n° 46

PEINTURE
PRIX N°47 : Peinture glycephtalique sur métal

Toutes les menuiseries bois ou métalliques, pleines vitrées, grillagées, et les


grilles recevront une peinture GLYCEROPHTALIQUE type EMAIL CELLUC,
exécutée comme suit :
- ponçage très soigné
- décapage et dégraissage
- application d’une couche de peinture anti - rouille type PLOMBIUM,
rapide pure, non diluée, passé à la brosse
- après 24 heures, ponçage
- application d’une deuxième couche de peinture anti - rouille type
PLOMBIUM rapide pur, non diluée, passée à la brosse.
- après 24 heures, ponçage fin
- rebouchage, modelage et rattrapage des formes en santoferre .
- application d’une couche de peinture EMAIL CELLUC pure non diluée,
passée à la brosse
Cette peinture sera payée au mètre carré réel, tous vides déduits, y compris
fournitures, façon, échaudages main d’œuvre et toutes sujétions
ouvrage paye au mètre carré au ………..………….….……. prix n°47
PRIX N° 48 : Peinture vinylique sur murs extérieurs / et sur murs intérieur et
sur plafonds

Pour murs extérieurs


Peinture vinylique (VINILASTRAL) ou similaire sur enduit extérieur au
mortier de ciment.
Brossage énergique à la brosse et au papier abrasif.
Engrenage
1 couche de VINYLASTRAL diluée à 5%
2 couches de VINILASTRAL pur prêt à l’emploi appliqué à 3 heures
d’intervalle, couleur au choix de l’architecte.
Pour murs intérieur et plafonds
Sur l’enduit lisse une peinture vinylique, sur enduit lisse au mortier bâtard
comme suit :
- égrenage
- rebouchage
- brossage

37
- impression constituée par une couche de VINYLASTRAL, diluée à 5%
d’eau, passée à la brosse.
- enduit constitué par un ratissage au couteau de deux couches croisées
d’un enduit TOUT-PRET RE 38
- application d’une couche de VINYLASTRAL pur non dilué croisées ,
passées au rouleau , en respectant un temps de séchage minimum de 3 heures
enduit constitué par un ratissage au couteau d’une couche d’un enduit TOUT -
PRET R38
- ponçage
- application de deux couches non diluées de VINYLASTRAL dite
finition.
Cette peinture sera payée au mètre carré et tous vides déduits, y compris
fournitures, façon échafaudages, main d’œuvre et toutes sujétions
Ouvrage paye au mètre carre au …………………………. prix n°48
PRIX N° 49 : Vernis sur bois
Ouvrage comprenant :
- Ponçage et époussetage
- application de 3 couches de vernis Prestige avec un délai de séchage de
24 h et un ponçage fin très soigne après chaque couche
- Le vernis Prestige est applicable au pistolet y compris main d’œuvre et
toutes sujétions.
ouvrage paye, au mètre carre, au ………….…….….……. prix n°49
PRIX N° 50 : badigeon à la chaux :

Suivant les indications du Maître de l’œuvre Exécuté en trois couches


teintées à la demande

1) Première couche additionnée à l’huile de lin ;


2) Les deux autres d’alun.
Cet ouvrage sera bien traité et bien fini sans aucune malfaçon, y compris
ponçage et toutes sujétions de mise en œuvre.
Ouvrage payé au mètre carré au prix..................................... N°50

ESPACES VERTS-EQUIPEMENT
PRIX N° 51: fourniture et mise en place de la terre végétal

L’apport de terre végétal nécessaire lors de plantation des végétaux, la


terre végétale doit être friable, propre et libre de toutes impuretés, pierre et de
corps étrangers. La terre de référence est un terre limono sableuse et perméable.
L’entrepreneur devra remettre un échantillon de la terre à fournir et de

38
conformer pour la livraison, à l’échantillon agréer, faute de quoi elle sera refusée
et devra être immédiatement remplacée
Ce prix comprend par mètre cube, au…..…….….……. prix n°51
PRIX N° 52: Fourniture et mise en place d’engrais :

Ce prix comprend la fourniture et la mise en place d’engrais azoté type


ammonitrate 33%, engrais composé type 14-28-14, et engrais de fond type 5-8-
8, ou produit similaires.
Payé au Kilogramme au prix n°………………………….. n°52

PRIX N° 53: fourniture et plantation du gazon

Ce prix comprend la fourniture et plantation du Gazon en bouture ou en


semence type PénissetumClandestinum y compris toutes sujétions. Ce prix
comprend la fourniture et la mise en place de ferti composte ou similaire à
raison de 50 Kg/30m²
Ce Prix rémunère par mètre carré, au……………….……. prix n°53
PRIX N° 54: fourniture et plantation du palmier

Ce prix comprend la fourniture et plantation de Washingtonia robusta de


3m de steppe, y compris creusement de la fosse de plantation quel que soit les
dimensions de la motte, fourniture et application des engrais du fond, tuteurage,
haubanage, et toutes les suggestions de plantation dans les règles de l’art. Les
stipes seront propres et uniforme de texture. Le prix comprend la taille des
palmes à la plantation et l’arrosage régulier pour favoriser la reprise.
Prestation payée à l’unité au………………………………..prix n°54
PRIX N° 55:fourniture et plantation des fleurs décoratives

La fourniture et la plantation des fleurs de saison de différentes couleurs et


variés, ces fleurs seront de meilleurs qualité et mise à l’approbation de
l’administration avant la plantation y compris apport de terre végétal si
nécessaire, l’arrosage et toutes sujétions de fourniture et de mise en œuvre
Ce prix rémunère par mètre carré au…………………….. prix n°55
PRIX N° 56 :fourniture et pose de la jardinière en acier

Ce prix rémunère la fourniture, l’installation de la jardinière en acier, dont


le diamètre et la hauteur respectivement 0.93 m x 0.405 m avec plantations y
compris apport de terre végétal, l’arrosage et toutes sujétions de fourniture et de
mise en œuvre.
Dimension au choix de maitre d’ouvrage
Ce prix rémunère par unité au………………………………prix n°56

39
PRIX N° 57 : Fourniture et pose des bancs publics en structure fonte ductile

Le prix remis par l’entrepreneur comprendra fourniture et mise en œuvre


des bancs, réalisés en structure fonte ductile très résistant contre l’oxydation,
ayant les dimensions suivantes : longueur 1,96 m ; largeur : 0.525 m ; élévation :
0.804 m, couleurs formes selon choix du maitre d’ouvrage, y compris toutes
sujétions de fixation et finition.
Ouvrage payé à l’unité au …………..…………………….prix n°57
PRIX N° 58: Fourniture et pose de corbeille de propreté

Ce prix rémunère la fourniture et pose de corbeilles de propreté de hauteur


environ 75cm et diamètre 45cm en tôle d’acier d’épaisseur 2.5mm à couvercle
d’épaisseur 5mm, monté sur un socle de scellement. L’ensemble est zingué
après sa fabrication puis peint à la poudre de polyester cuite au four, couleur au
choix de maitre d’ouvrage. La corbeille sera munie d’un bac intérieur en inox et
d’une serrure automatique, y compris l’ancrage au sol et toutes sujétions de
fourniture et de pose. Echantillon à faire approuver par le maître d’ouvrage
avant toute pose.
Ouvrage payé à l’unité Au ………….……………………….prix n°58

ECLAIRAGE

 Fourniture et pose de câble armé en aluminium U1000V AR2V tétra-polaire:

Fourniture, pose et raccordement de câble armé EP rigide cuivre U


1000RVFV. L’ensemble de l’ouvrage y compris toutes sujétions,
 Fouilles en tranchées ou en trous dans tous terrains sauf le rocher et la
fourniture et installation de câbles armés R.V.F.V. U1000.V ou similaire dans
un tuyau annelé compris câble de terre technique cuivre Nu 14 mm2,
raccordements et mise en fonctionnement compris et évacuation dallage,
enrobé à chaud, à froid et démolition dallage
 Les fouilles seront descendues aux cotes du projet reconnue et accepté par le
maître d’ouvrage ou son représentant délégué .Elles seront exécutées aux
largeurs et profondeurs strictement nécessaires, sans que la largeur soit
inférieure à 40cm, et profondeur inférieure à 60cm minimales. Elles feront
l’objet d’un procès-verbal de réception, avant pose de câbles et divers
ouvrages, prévus dans le cadre du présent marché.
 Fourniture et installation d'un remblai secondaire en matériaux sélectionnes
 Les dimensions des tranchées, seront conformes aux plans établis par le B.E.T.
et émis pour l’appel d’offres et dossier d’exécution à la charge de
l’entrepreneur.

40
Le prix comprendra l’évacuation des déblais excédentaires ou leurs
mises en remblais dans les tranchées, suivant instruction du laboratoire et B.E.T
et toutes sujétions.
Fourreaux en tube annelé diamètre 75 mm, en robe entièrement dans une
couche de sable 10cm Grillage de signalisation, et raccordement.
 Ouvrage payé au mètre linéaire au prix :
PRIX N° 59: Câble armé 4x25mm2+ câble cuivre nu de 14 mm2……………prix n°59
PRIX N° 60: Câble armé 2x16mm2+ câble cuivre nu de 14 mm2…………… prix n°60

PRIX N° 61: Fourniture et pose du lampadaire d’éclairage décoratif

Ce prix rémunère à l’unité la fourniture et pose des lampadaires


décoratifs de hauteur varie entre 3.80m et 4.50m motif au choix du maitre
d’ouvrage
<> Caractéristiques :
-Type urbain
-Style contemporain
-Matériau en métal inoxydable
-Source à LED
<> Les disjoncteurs modulaires 16A ou 20A
<> Fondation massif d’ancrage en Béton Armé de 0.80x0.80x1m, fixation, saigné,
percement dans tout matériaux, conduite enterré, câbles, protection, raccordement
de tableau de protection et toutes sujétions de fournitures et de pose.
<> La couleur du lumineuse et au choix de maitre d’ouvrage.
<> Marque et échantillon à faire approuver par le maitre d’ouvrage avant toute
fourniture ou installation.
Ouvrage payé à l'unité, y compris toutes sujétions, au Prix..…… n° 61
PRIX N° 62: Armoires électriques de commande et de protection de l’éclairage public
Les tableaux seront installés aux différents endroits indiqués par la
RADEEL ou la commune de Ksar el Kébir pour l’alimentation des
candélabres.
Ce prix rémunère la fourniture et la pose d’armoire en tôle galvanisée à
chaud de 15/10 ayant les dimensions H= 1m avec socle ; L=1,30m et P=0,40m
composée de deux compartiments dont un pour le compteur d’énergie avec
fermeture par cadenas et un chapeau, composé de :
 Un (1) Disjoncteur électromagnétique de protection général 125A.
 Un (1) Contacteur de 125 A à 4 pôles 250A en AC1 (220V).
 Deux (2) Départs par sectionneurs à poignée latérale de 125 A à 4 pôles
équipés de cartouche fusible.
 Un (1) Commutateur auto/manuel « arrêt/marche».
 Une (1) Horloge astronomique prés-programmé permettant la gestion de
l’éclairage public durant toute l’année.
 Une (1) Douille et lampe de 100w/220v – E27.pour éclairage Armoire

41
 Une (1) Prise de courant + terre
 Un (1) Interrupteur simple. Allumage commande éclairage Quatre (4)
Fusibles à couteau HPC125 A y compris les socles taille 0 pour protection
compteur.
 Une (1) Borne de raccordement Bi- métal.
 Un (1) Stabilisateur-réducteur de tension pour l'économie d’énergie type
STALVIAL standard ou similaire adaptée à une installation possédant une
puissance triphasée de 45 KVA
 Voyants de présence de tension.
 Un jeu de barre.
L’ensemble de l’ouvrage sera payé y compris toutes sujétions de
fourniture, pose et raccordement
Ouvrage payé à l'unité, y compris toutes sujétions, au Prix..…… n° 62

42
PAGE DERNIER
AO N° : 18/CTKK/2018
OBJET: « Travaux D'aménagement De L'avenue Mohamed V Et Restauration
Des Portails Du Quartier Cassa Barata »
DRESSE PAR : LU ET ACCEPTE PAR :
L’INGENIEUR COMMUNALE L’entrepreneur

A Ksar el kebir, le :……………… A …………….., le :…………..…

SIGNER PAR :
LE MAITRE D’OUVRAGE.

APPROUVE PAR:
MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA COMMUNE DE KSAR
EL KEBIR

le :……………………..