Vous êtes sur la page 1sur 2

Le principe du mur capteur L’architecture bioclimatique au service

du confort et des économies d’énergie


17-19 rue des Orteaux
75020 PARIS

n CONTEXTE DU PROJET

Ce programme de construction de C’est précisément le mur capteur que


20 logements sociaux dans le cette fiche met en avant. Son principe
20ème arrondissement de Paris, pour repose sur l’utilisation de l’énergie so-
le compte de la SIEMP, a été distingué laire passive, absorbée et stockée en son
par une mention au Prix d’architec- sein, pour apporter des kWh gratuits
ture de l’Équerre d’argent 2013. Cette ainsi qu’un excellent confort thermique. © c-map
réalisation, conforme au Plan Climat Le mur réchauffe ainsi l’air circulant à
de Paris, est l’occasion de souligner son contact avant d’entrer dans les lo-
l’importance d’intégrer les principes gements, par tirage mécanique simple
d’architecture bioclimatique, tant au flux afin d’en renouveler l’air intérieur.
niveau du site (orientations des baies, Cela représente autant d’économies
inertie…) qu’aux éléments tech- de chauffage normalement nécessaire
niques du bâtiment (ventilation simple pour « réchauffer » l’air entrant à tem- Vue sur façade avec ses vastes ouvertures laissant
flux à préchauffage par mur capteur, pérature extérieure pendant l’hiver. apparaître les murs capteurs en transparence.
baies exposées à forte transmission © Clément Guillaume

solaire, stores de haute réflexion).


n IDENTITÉ n INTERVENANTS

Maître d’ouvrage : SIEMP Maître d’œuvre : Contrôleur technique : Ce principe repose sur l’utilisation
Année de construction : 2013 Armand Nouvet BTP consultant de l’énergie solaire passive pour


Typologie de bâti : 2000 (BNR architectes), Coordonnateur : GTIF apporter des kWh gratuits ainsi
Julien Boidot, chef de projet
Usage : logements sociaux
BET : SNC Lavalin, technique
qu’un excellent confort thermique
Surface totale SHON : 1 785m2 et économie
Zone climatique : H1a Qualité Environnementale :
RFR Éléments
Entreprise générale du Bâtiment :
Francilia
ÉTAT DES LIEUX BILAN

n RÉALISATION DU PROJET
Consommation 48.9kWhep/m².an
Explication du mécanisme : en façade, la
double peau vitrée, qui s’épaissit devant

Conception graphique : Studio Desailly - www.liensgraphiques.fr


Source Gaz ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE
les séjours pour devenir véranda et Solaire
d’énergie
micro-serre, laisse entrer les rayons
du soleil jusqu’aux murs capteurs. Il
Ubât=0.561W/m².K
s’agit de grands éléments de béton Rmurs 10kgeqCO2/m².an
préfabriqués noirs. L’hiver, l’air préchauf- capteurs=3.75m².K/W
fé par ces capteurs et par la véranda est R des autres murs=5(ITE)
à 5.3 (ITI) m².K/W • Coût
diffusé, par ventilation simple flux Enveloppe Rupteur de pont 3 750 000€ TTC
hygroréglable de type B dans les thermique = Ψ ≤ 0.25 W/ml.K
logements. L’été, des stores, à fort R toitures= 5m².K/W
pouvoir réfléchissant, jouent le R plancher= 5 à 6 m².K/W • 1923€HT/m²
selon sur terre-plein SHON
rôle d’interrupteur devant les ou parking
capteurs, au droit de la peau vi-
trée extérieure. Ceci a pour effet Murs Trombe
d’éviter toute surchauffe indésirable. Chaudière
VOTOCROSSAL
Équipements 200 de 66kW
Des bâtiments, les baies vitrées et les murs capteurs
Capteurs solaires
baignés de soleil © Clément Guillaume
thermiques : 43m²
PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Suivi des consommations


Comportements et livret d’accueil 48.9kWhep/m².an

‘‘
Le principe physique du mur capteur En période de chauffe, le système
repose sur 5 propriétés : la couleur fonctionne en « mur Trombe » n LES POINTS FORTS
Le principe physique du (absorption solaire), la forme (profil), ventilé : l’air neuf pénètre en partie
mur capteur repose sur • Architecture bioclimatique
l’épaisseur, le matériau et la rugo- basse de la peau extérieure, lèche
5 propriétés : la couleur sité. Le mur capteur est intégré à la la surface du mur capteur chaude, • Murs Capteurs
(absorption solaire), la double façade et représente environ engrangeant ses calories et entre • Conforme Plan Climat
forme (profil), l’épaisseur, un tiers de son linéaire, il est consti- enfin dans le logement en partie su- • Certification H&E

’’
le matériau tué d’un vitrage de transparence périeure du mur ; le tirage est méca- • Sensibilisation des locataires
et la rugosité maximale (T e ≥ 90%, type « extra- nique (simple flux). C’est un avantage
clair »), d’une paroi captrice lourde non négligeable tant sur le bilan ther-
et sombre, puis d’un isolant (de résis- mique et les économies engendrées.
tance thermique R ≥ 3.75m².K/W).

MAIRIE DE PARIS AGENCE PARISIENNE DU CLIMAT


Pôle accueil et service à l’usager (PASU) Pavillon du Lac, parc de Bercy
17 boulevard Morland 75004 Paris 3 rue François Truffaut 75012 Paris
Tél : 01 42 76 29 20 info-conseil@apc-paris.com
Email : du_pasu@paris.fr Tél. : +33 (0)1 58 51 90 20
www.paris.fr www.apc-paris.com

Vous aimerez peut-être aussi