Vous êtes sur la page 1sur 23

UNIVERSITÉ

MOULAY
ISMAÏL ÉCOLE
TECHNOLOGI
E
Mini projet :
Hangar à usage sportif

Encadré par : el ayoubi Med

Réalisé par : ABDELLAH ARIBAT


BOURZIGUI SALIMA
OUASSEM ISMAIL
Mini projet structure métallique

Table des matières :


I. INTRODUCTION: .................................................................................. 2
II. CALCUL DU VENT SELON CM 66………………………..…………...3
Détermination de la pression du vent sur la structure :……………………………………………..3
III. CALCUL DES ELEMENTS RESISTANTS …………………………….9
1-Introduction ……...…………………………………………………………………………………………………….……..9
Hypothèses de calcul : ...........................................................................................................9
2-Dimensionnement des pannes :……………………………………………………………………………………..9
3-Dimensionnement des lisses : .......................................................................................16
4-Effet des charges verticales sur le poteaux : ............................................................21

Année universitaire 2019/2020


1
Mini projet structure métallique

I. Introduction :
La conception de la structure porteuse d’un bâtiment est basée sur son utilisation soit
ses caractéristiques de résistance et de déformabilité. Les critères de la conception d’un
projet en charpente métallique sont liés :
- A l’aptitude au service du bâtiment : fonctionnement, confort
- A la sécurité structurale de la charpente : capacité portante, résistance au feu
- A l’économie de la construction et à l’impact sur l’environnement.
Les structures métalliques sont relativement légères par rapports aux structures en
béton, d’où la nécessité de la prise en compte des effets du vent, et pour cela on suit les
règles du NV65 afin de déterminer les efforts dues à ce phénomène naturel.

On admet alors que le vent a une direction d’ensemble moyenne horizontale.

- Définition du projet :
Le bâtiment à étudier est un bâtiment à usage sportif, il est d’une surface égale à 1350
m².
Dans notre projet, nous allons étudier le bâtiment sportif de tel sorte qu’il soit stable.

Sol : La portance du sol déterminée par les études géotechniques est de 2 bars. On
considère que le bon sol est à une profondeur de 2 m.

La ville à laquelle le projet sera construit se situe dans la région I et le site du projet est
un site « exposé ».

-Données du projet :
La hauteur du bâtiment : H= 12 m
La dimension du bâtiment selon le long pan : a= 45 m
La dimension selon le pignon : b= 30 m
La flèche de la toiture : f= 2 m
L’angle entre le plan de la toiture et le plan horizontal : α= 7,59 °

Année universitaire 2019/2020


2
Mini projet structure métallique

II. Calcul du vent selon CM66 :


Détermination de la pression du vent sur la structure :
La pression statique du calcul est donnée par la formule :

𝑷 = 𝒒𝐡 × 𝑲𝒔 × 𝑲𝒎 × 𝜹 × (𝑪𝒆 − 𝑪𝒊 )
Coefficient de hauteur qh :
✓ Pour H > 10𝑚. la Pression dynamique de base q10 dépend de la vitesse du
vent

Puisque la ville est d’un site exposé et une région 1 alors V=119.5Km/h
𝑽² 𝟑𝟑.𝟏𝟗²
𝒒𝟏𝟎 = 𝟏𝟔.𝟑 = = 𝟔𝟕. 𝟓𝟗 𝒅𝒂𝑵/𝒎²
𝟏𝟔.𝟑

Coefficient du masque Km :
De manière générale, on ne tient pas compte des effets de masque dus aux autres
constructions masquant partiellement ou intégralement la construction étudiée. On utilise
alors km = 1 (construction non masquée)

Coefficient du site Ks :
Notre projet se situe dans un site exposé, dans une région 1. On prend alors

Ks = 1.35.

Coefficient de réduction ou de dimension δ :


Les pressions dynamiques s’exerçant sur les éléments constitutifs d’une construction
doivent être affectées d’un coefficient de réduction δ en fonction de la plus grande
dimension (horizontale ou verticale) de la surface offerte au vent (maître ou couple)
intéressant l’élément considéré et de la cote H du point le plus haut de cette surface.

δ est le coefficient de dimension qui réduit la valeur de la pression en fonction de la plus


grande dimension de la surface de la paroi intéressant l’élément de structure à
dimensionner.

On obtient ce coefficient à l’aide de l’abaque suivant :

Année universitaire 2019/2020


3
Mini projet structure métallique

▪ Pour les faces du long pan : δ = 0.74 (a= 45m)


▪ Pour les faces pignon : δ = 0.77 (b= 30m)

Rapport des dimensions λ et le coefficient γ0 :


*Rapport des dimensions λ : Le coefficient λ est le rapport entre la hauteur du bâtiment et
𝒉
la dimension offerte au vent. Donc, suivant la direction du vent, on a : 𝒂 = 𝒂 et
𝒉
𝒃 = 𝒃
𝒉 𝟏𝟐
-Vent perpendiculaire au pignon : 𝒃 = 𝒃 = 𝟑𝟎 = 𝟎. 𝟒

𝒉 𝟏𝟐
-Vent perpendiculaire au long pan : 𝒂 = 𝒂 = 𝟒𝟓 = 𝟎. 𝟐𝟔

*Coefficient γ0 :
La valeur du coefficient γ0 est donnée par l’abaque suivante en fonction du rapport des
dimensions :

Année universitaire 2019/2020


4
Mini projet structure métallique

-Vent perpendiculaire à la grande surface Sa :

On a : 𝛌𝐚 = 0.26< 0.5 donc γ0 est donné par le quadrant inférieur droit en fonction de λa
On a λb = 0.4 alors γ0a = 0.94

-Vent perpendiculaire à la petite surface Sb :

On a : 𝛌𝐛 = 0.4 <1 donc γ0 est donné par le quadrant inférieur droit en fonction de λa
On a λa = 0.26 alors γ0b =0.85

Année universitaire 2019/2020


5
Mini projet structure métallique

Calcul du coefficient de pression résultante (Cr = Ce - Ci) :


Pour une direction donnée du vent les faces de la construction situées à côté du vent sont
dites faces au vent, les autres sont dites faces sous vent.

Coefficient de pression extérieure c e :

➢ Parois verticales :
▪ Faces au vent : Ce = 0.8
▪ Faces sous vent : Ce = -(1.3γ0 – 0.8)

Vent Face Coefficient Ce


Perpendiculaire au long pan Au vent 0.8
Sous vent -0.31
Perpendiculaire au pignon Au vent 0.8
Sous vent -0.42

➢ Toitures :
Les coefficients Ce pour les toitures sont directement lus dans l’abaque suivant, en
fonction du coefficient γ0 et de l’angle d’inclinaison de la toiture α :

Vent γ0 Face α Coefficient Ce


Perpendiculaire au long 0.85 Au vent 7.59° -0.32
pan
Sous vent 7.59° -0.21
Perpendiculaire au pignon 0.94 - 0° -0.4

Année universitaire 2019/2020


6
Mini projet structure métallique

Coefficient de pression intérieure c i :


Ce coefficient est déterminé en fonction de la perméabilité μ des parois et la direction du
vent.

Dans notre cas les portes peuvent s’ouvrir à 5%, donc μ≤5%, ce qui nous mène au cas
des constructions fermées.

Comme précédemment on va distinguer les 2 directions du vent (face au pignon, face au


long pan), et dans chaque cas de figure on traitera le cas de surpression et de
dépression :

▪ Pour une surpression : Ci = 0.6(1.8 – 1.3 γ0)


▪ Pour une dépression : Ci = 0.6(1.8 – 1.3 γ0)

Vent γ0 Surpression/dépression Coefficient Ci


Perpendiculaire au long 0.85 S +0.42
pan D -0.18
Perpendiculaire au pignon 0.94 S +0.35
D -0.25

Action résultante Cr :
Soit la représentation suivante du hangar :

Année universitaire 2019/2020


7
Mini projet structure métallique

Le tableau suivant regroupe les différents résultats du coefficient résultant Cr :

Direction du Coefficient Parois verticaux Toitures


vent
AB BC CD AD EF FG
Perpendiculaire Ce 0,8 -0,31 -0,31 -0,31 -0,32 -0,21
au long pan
Ci(S) 0,42 0,42 0,42 0,42 0,42 0,42
Ci(D) -0,18 -0,18 -0,18 -0,18 -0,18 -0,18
Cr(S) 0,38 -0,73 -0,73 -0,73 -0,74 -0,63
Cr(D) 0,98 -0,13 -0,13 -0,13 -0,14 -0,03
Perpendiculaire Ce -0,42 0,8 -0,42 -0,42 -0,4 -0,4
au pignon
Ci(S) 0,35 0,35 0,35 0,35 0,35 0,35
Ci(D) -0,25 -0,25 -0,25 -0,25 -0,25 -0,25
Cr(S) -0,77 0,45 -0,77 -0,77 -0,75 -0,75
Cr(D) -0,17 1,05 -0,17 -0,17 -0,15 -0,15

Année universitaire 2019/2020


8
Mini projet structure métallique

III. CALCUL DES ELEMENTS RESISTANTS :


1. INTRODUCTION :
Dans cette partie, on va traiter le calcul des éléments résistants constituant le hangar et
soumises aux différents chargements. Ce calcul nous fournira les profilés pouvant assurer
à la fois la résistance et la stabilité de la structure.

Hypothèses de calcul :

❖ Justification selon CM66

❖ Acier S235

❖ Charges à prendre en compte :

▪ Charges permanentes G :
Poids de la couverture : 15 daN/m²

Poids propre du bardage vertical : 10 daN/m²

▪ Charges d’exploitation :

Surcharge de montage : Q = 20 KN/m2

▪ Charges climatiques :
Effet du vent : p = 82.61.δ.Cr

❖ Combinaisons de calcul :
Combinaisons relatives aux calculs de résistance et de stabilité selon CM66:

✓ 1.33 G + 1.5 Q
✓ 1.33 G + 1.5 V
✓ 1.33 G + 17/12( V+Q)
✓ G + 1.75 V
Combinaisons relatives à l’état limite de service pour la vérification des déformations selon
CM66:

✓ G+Q
✓ G+V

2. Dimensionnement des pannes :


Introduction :
Les pannes sont des éléments destinées à transmettre les charges et les surcharges
de la toiture vers les traverses.

Elles doivent être calculées en flexion déviée en tenant compte de :

Année universitaire 2019/2020


9
Mini projet structure métallique

• La résistance.
• La déformation.
• La stabilité au déversement

➢ Disposition des pannes :


Les pannes sont disposées perpendiculairement à la traverse, pour faciliter leurs
exécutions et éviter les cales qui peuvent alourdir le poids propre de la structure. Et
principalement pour réduire les effets de la flexion déviée car les efforts dues au vent et à
la surcharge du montage sont plus importants que celles dues aux charges permanentes.

On admet implicitement que la couverture ainsi que la flexion de la panne sur ferme
empêchent la rotation de cette dernière c’est à dire le moment de torsion Mt crée par
l’excentricité devient négligeable, ce qui permet de simplifier le calcul en appliquant
l’ensemble des efforts au centre d’inertie de la panne.

➢ Pré dimensionnement du profilé IPE :

Hypothèses :
Dans cette étape du calcul, on ne tiendra pas compte du poids propre du profilé ni de
l’inclinaison de la toiture, afin de réaliser une étude préliminaire permettant l’estimation du
profilé économique.

Evaluation des charges :

Entraxe des pannes :


Dans notre conception on a opté pour 6 pannes par coté, donc la distance entre 2 pannes est :

𝑫 𝐛
d= = = 3026 mm
𝟓 𝐜𝐨𝐬 (𝟕.𝟓𝟗°)(𝟔−𝟏)

Charges permanentes :
Poids de la toiture G = 15 daN/m2 = 15*3.026 =45.4 daN/ml

Surcharges de montage :
Q1 = 20 daN/m2 =20*3.026= 60.52 daN/ml

Année universitaire 2019/2020


10
Mini projet structure métallique

Q2 = 100 daN : Charge de montage concentrée dans la section critique.

Surcharges du vent :
Vn = 82.61.δ.Crmax
o La grande dimension de la surface offerte au vent est celle de la longueur de la panne
(5m). Donc δ =0.87.
o Vu que les actions résultantes Cr sur les versants de la toiture, sont tous négatif (ils ont
un effet d’arrachement), on prendra la valeur maximale en valeur absolue pour évaluer
l’effet d’arrachement le plus défavorable.
D’après le tableau :
Crmax = -0.75
D’où :
Vn = 82.61x0.87x (-0.75) = -53.9 daN/m2 = -53.9 *3.026= -163.11 daN/ml

Combinaisons de charges :
Les combinaisons à prendre en compte sont citées précédemment.

𝑷∗𝒍² 𝑷∗𝒍
MU ch. répartie= MU ch.concentrée=
𝟖 𝟒

Etat Combinaison Pch.répartie MCharge PCh.concentrée Mcharge Moment


limite (daN/ml) répartie concentré total
(daN.m)
ELU 1.33 G + 1.5 Q 151,162 472,38125 150 187,5 659,88125

1.33 G + 1.5 V -184,283 -575,884375 0 0 -575,884375

G + 1.75 V -240,0425 -750,132813 0 0 -750,132813


ELS G+Q 105,92 331 100 125 456
G+V -117,71 -367,84375 0 0 -367,84375

Les combinaisons les plus défavorables sont alors :

▪ ELU : G + 1.75 V =-750,132813 (daN.m)


▪ ELS : G+Q = 456 (daN.m)

✓ Prédimensionnement :

▪ Condition de résistance :
On détermine l’inertie minimale nécessaire pour ne pas dépasser la limite élastique
de l’acier à l’ELU (G + 1.75 V) :
𝑴 𝑴𝒖
𝝈max = 𝑾𝒖 ≤ 𝝈e donc : ≤ 𝑾𝒙
𝒙 𝝈𝒆

Donc : Wx ≥ 31.3 cm3

Année universitaire 2019/2020


11
Mini projet structure métallique

▪ Condition de flèche :
On détermine l’inertie minimale nécessaire pour ne pas dépasser la flèche
𝐥
admissible 𝐟 ̅ = =2.5 cm à l’ELS (G+Q). Sachant que :
𝟐𝟎𝟎

𝟓𝐏𝐜𝐡.𝐫𝐞𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐞 𝐥𝟒 𝐏𝐜𝐡.𝐜𝐨𝐧𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫é𝐞 𝐥𝟑
ftotale = fcharge répartie + fcharge concentrée = + ≤ 0.025 m
𝟑𝟖𝟒𝐄𝐈 𝟒𝟖𝐄𝐈

𝟏 𝟓𝐏𝐜𝐡.𝐫𝐞𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐞 𝐥𝟒 𝐏𝐜𝐡.𝐜𝐨𝐧𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫é𝐞 𝐥𝟑
Donc : I≥ [ + ] = 213.8 cm4
𝟎.𝟎𝟐𝟓𝐄 𝟑𝟖𝟒 𝟒𝟖

▪ Conclusion :
On opte pour un IPE 140 qui vérifie les 2 conditions précédentes et dont les caractéristiques sont les
suivantes :

Ix Iy (cm4) Wx Wy A (cm2) h b tw(mm) tf (mm) PP(daN/ml)


(cm4) (cm3) (cm3) (cm) (cm)

541,2 44,92 77,32 12,31 16,43 14 7,3 4,7 6,9 12,9

Justification du profilé :

Hypothèses :
Dans cette partie on tiendra compte du poids propre du profilé, et de l’effet de la flexion
déviée due à l’inclinaison de la toiture.

Evaluation des charges :

Charges permanentes :
Aux charges permanentes définis précédemment s’ajoutent celle dues au poids propre G 2
= 12.9 daN/ml

Soit au total : G =G1+G2= 45.4+12.9=58.3 daN/ml

En projetant sur les 2 directions :

Gy = G x cos(7.59°) = 57.8 daN/ml

Gx = G x sin(7.59°) = 7.7 daN/ml

Surcharges de montage :
▪ Q1 = 20 daN/m2 =20*3.026= 60.52 daN/ml

En projetant sur les 2 directions :

Q1y = Q1 x cos(7.59°) = 60 daN/ml

Q1x = Q1 x sin(7.59°) = 8 daN/ml

▪ Q2 = 100 daN

En projetant sur les 2 directions :

Année universitaire 2019/2020


12
Mini projet structure métallique

Q2y = Q2 x cos(7.59°) = 99.12 daN

Q2x = Q2 x sin(7.59°) = 13.21 daN

Surcharges du vent :
La surcharge du vent reste la même que tout à l’heure : Vn = -163.11 daN/m2

Remarque : Il faut tenir compte de l’inclinaison de la toiture, dans les cas de charges G et
Q, par contre la charge du vent agit normalement à la toiture.

➢ Vérification de la résistance :
Il faut chercher la combinaison donnant l’effet le plus défavorable, et le comparer avec la
contrainte limite élastique σe = 235 MPa.

➢ Vérification de la flèche admissible :


Comme on l’a déjà cité précédemment, la flèche admissible pour les éléments de
𝐥
couverture est limitée à 𝐟 ̅ = =2.5 cm, sauf qu’on est dans le cas d’une flexion déviée où
𝟐𝟎𝟎
la condition de vérification de flèche admissible est donnée par le règlement CM66 par:

f0 = √𝐟𝐱 + 𝐟𝐲 ≤ 𝐟 ̅

Le tableau ci-dessous résume tous les calculs des contraintes et des flèches :

Année universitaire 2019/2020


13
Mini projet structure métallique

Com Flexion suivant Y Flexion suivant X Flexion déviée


b
Charges réparties Charges concentrées (Q2) Charges réparties Charges concentrées(Q2) σ(MPa) f(cm)
P M σ f P M σ F P M σ f P M σ f
24,0 69,5 20,1
166, 521,48 67,444 148 185, 22,2 56,46 19,8 24,7 168,0625
1 3647 0312 2083
874 125 5486 ,68 85 41 07027 15 6875 6
18 5 67
- - - 32,0
10,2 25,99 93,81283
ELU 2 167, 524,34 67,815 0 0 0 0312 0 0 0
41 76645 2
791 6875 1675 5
- - -
24,0 19,54 111,5521
3 227, 711,38 92,005 0 0 0 7,7 0 0 0
625 71162 36
6425 2813 0197
0,84 16,0 0,227 13,4
117, 368,12 47,610 99, 123, 49,0 39,85 1,3544 13,2 16,5 0,364 116,9045 2,02524
4 3503 2431 1187 15,7 1389
8 5 5794 12 9 625 58083 3887 1 125 68051 93 169
73 45 5 11
ELS -
- - -
0,75 24,0 19,54 0,6642 62,10968 1,00493
5 105, 329,09 42,562 0 0 0 0 7,7 0 0 0 0
4069 625 71162 7893 08 143
31 375 5647
42

P : Charge appliquée (daN/ml ou daN)

M : Moment fléchissant (daN.m)

σ : Contrainte maximale dans une section MPa

f : flèche en (cm)

Année universitaire 2019/2020

14
Mini projet structure métallique

➢ Vérification à l’effort tranchant :


Dans le cas de la flexion déviée, il faut vérifier le cisaillement dans les 2 plans, à l’aide de
la formule suivante :

𝐓𝐲𝐦𝐚𝐱 . 𝐒(𝐲)
𝛕(y)=
𝐈𝐞(𝐲)

T : Effort tranchant.

S : Moment statique de la section en dessus de l’ordonnée de calcul.

e : Largeur de la section.

▪ Effort tranchant le plus défavorable :

Effort tranchant ELU

Y-Y X-X
TCh.répartie TCh.concentrée Tu total(daN) TCh.répartie TCh.concentrée Tutotal (daN)
1.33 G + 1.5 Q 417,185 74,34 491,525 55,6025 9,9075 65,51
1.33 G + 1.5 V -419,4775 0 -419,4775 25,6025 0 25,6025
G + 1.75 V -569,10625 0 -569,10625 19,25 0 19,25

▪ Cisaillement suivant Y-Y :

Dans le cas des profilés comportant de semelles et une âme de section A, si la section de la semelle
représente moins de 15% de la section total, on peut admettre d’après [Article 3.32, Page 43, Règles CM66
& Additifs 80] que :

𝐓
𝛕moy=
𝐀𝐧𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐦𝐞

Vérification :

𝐭𝐟 𝐱 𝐛
x100 = 30,66 ≥ 15% …………….. Condition vérifiée
𝐀
Année universitaire 2019/2020
15
Mini projet structure métallique

Donc :

𝐓 𝟓𝟔𝟗.𝟏
𝛕Y = = = 96,45 daN/cm2
𝐭 𝐰 𝐱 (𝐡−𝟐𝐭 𝐟) 𝟓,𝟗

▪ Cisaillement suivant X-X :

Dans ce cas on doit calculer la contrainte maximale du cisaillement d’une façon


rigoureuse parce qu’on n’est plus dans l’approximation donnée par le CM66.

Les contraintes de cisaillement varient linéairement dans les semelles de 0 aux


extrémités vers l’axe de l’âme à une contrainte maximale :
𝐓𝐮 𝐓𝐮
𝛕X = = = 9,71 daN/cm2
𝟐∗𝐀 𝐬𝐞𝐦𝐞𝐥𝐥𝐞 𝟐∗𝐭𝐟 ∗𝐛

➢ Conclusion :
1.54 x Max [𝛕x ; 𝛕y ] = 148,53 daN/cm2 ≤ 𝛔e

Pas de risque de cisaillement

3. Dimensionnement des lisses :


➢ Introduction :
Les lisses de bardages sont constituées de poutrelles IPE ou UAP, ou de profils
minces pliés. Ils sont disposés horizontalement, elles portent sur les poteaux du
portique principal.

Ils sont calculés à la flexion déviée, et ils doivent vérifier les conditions de résistance,
de déformation, et de stabilité au flambement.
Année universitaire 2019/2020
16
Mini projet structure métallique

Disposition des lisses :

➢ Evaluation des charges et surcharges :


La lisse est soumise principalement aux :

Charges permanentes :
▪ Poids du bardage vertical G1 = 10 daN/m2 = 20 daN/ml
▪ Poids propre du profilé G2 (déterminé après le pré-dimensionnement)

Surcharge du vent :
Vn = 82.61.δ.Crmax

o La grande dimension de la surface offerte au vent est celle de la longueur de la


panne (5m). Donc δ =0.87.
o La valeur la plus défavorable des coefficients Cr dans le long pan est 0.98, il est
appliqué sur la paroi AB (au vent) dans le cas où le vent souffle perpendiculairement au
long pan.

D’où :

Vn = 82.61x0.87x0.98 = 70.43 daN/m2 =70.43 * 2= 141 daN/ml

➢ Pré-dimensionnement du profilé :
Pour ne pas alourdir les calculs dans cette partie préliminaire (estimation du profilé), on ne
va considérer que la charge la plus significatif qu’est celle due au vent, ceci nous ramène
au cas de la flexion simple dans une seule direction.

Dans ce cas, il est clair que les combinaisons donnant l’effet le plus défavorable sont :

▪ ELU : Pu = G + 1.75V = 1.75V = 246.75 daN/ml


▪ ELS : Ps = G + V = V = 141 daN/ml

Année universitaire 2019/2020


17
Mini projet structure métallique

Condition de résistance :
Pu l2
Mmax = = 771 daN.m
8

Le profilé doit avoir un module d’inertie supérieur à :


Mu
Wx ≥ = 32.8 cm3
σe

Condition de flèche :
On détermine l’inertie minimale nécessaire pour ne pas dépasser la flèche admissible f̅ =
l/200 =2.5 cm à l’ELS.
5P l4 5P l4
s
f = 384EI ≤ f̅ donc : I ≥ 384Ef
s
̅ = 218.56 cm
4

Conclusion :
On opte pour un IPE 160 qui vérifie largement les conditions précédentes et dont les
caractéristiques sont les suivantes :

Ix Iy Wx Wy A h b tw(mm) tf (mm) PP
(cm4) (cm4) (cm3) (cm3) (cm2) (cm) (cm) (daN/ml)
869,3 68,31 108,7 16,66 20,09 16 8,2 5 7,4 15,8

Justification du profilé :

Hypothèses :
▪ Dans cette partie on tiendra compte des charges permanentes y compris le poids
propre du profilé, ce qui va générer de la flexion déviée.
▪ On va disposer le profilé horizontalement de telle sorte faire participer la forte
inertie pour reprendre les efforts dues au vent et la petite pour reprendre le poids
du profilé et du bardage vertical.

Evaluation des charges :

▪ Charges permanentes :
Aux charges permanentes définis précédemment s’ajoutent celle dues au poids
propre G2 = 12.9 daN/ml

Soit au total : G = 32,9daN/ml

▪ Surcharge du vent :
V = 141 daN/ml

Calcul des sollicitations :


Le tableau ci-dessous regroupe tous les calculs des sollicitations, des contraintes, et
des flèche selon les différentes combinaisons, afin d’extraire les effets les plus défavorable
qui vont nous servir dans notre justification.

Année universitaire 2019/2020


18
Mini projet structure métallique

Combinaison Flexion Y-Y Flexion X-X Flexion déviée


(Vn) (G et Q)

Py Mz Ty 𝛔y fy Px My Tx 𝛔x fx 𝛔 f0
ELU 1 0 0 0 0 0 47.61 148.79 119.04 89.31 2.7 89.31

2 211.5 660.94 528.75 60.8 0.94 47.61 148.79 119.04 89.31 2.7 150.12

3 246.75 771.09 616.88 70.94 1.1 35.8 111.88 89.5 67.15 2.03 138.09

ELS 4 0 0 0 0 0 35.8 111.88 0 67.15 2.03 67.15 2.03


352.5 0

5 141 440.63 40.54 0.63 35.8 111.88 67.15 2.03 107.69 2.13

Année universitaire 2019/2020

19
Mini projet structure métallique

➢ Vérification de la résistance :
Il faut chercher la combinaison donnant l’effet le plus défavorable, et le comparer
avec la contrainte limite élastique σe = 235 MPa.

On a bien : 150.11 ≤ σe = 235 MPa. (Vérifiée)

➢ Vérification de la flèche admissible :


f0 = √fx + fy = 2.13 cm ≤ f̅ = 2.5 cm (Vérifiée)

➢ Vérification de l’effort tranchant :


La démarche est identique à celle utilisée dans les pannes.

▪ Cisaillement suivant Y-Y :


𝐓𝐮 𝟔𝟏𝟕
𝛕Y = = = 104.6 daN/cm2
𝐭 𝐰 𝐱 (𝐡−𝟐𝐭𝐟 ) 𝟓.𝟗

▪ Cisaillement suivant X-X :


𝐓𝐮 𝐱
𝛕X = = 60.5 daN/cm2
𝐀𝐬 𝐧𝐞𝐭𝐭𝐞

▪ Conclusion :

1.54 x Max [𝛕x ; 𝛕y] = 161.1 daN/cm2 ≤ 𝛔e

Pas de risque de cisaillement.

Conclusion :
On retient alors l’IPE 160 comme lisse supportant le bardage vertical et transmettant
la charge vers le portique principal.

Année universitaire 2019/2020


20
Mini projet structure métallique

4- Effet des charges verticales sur les poteaux :


➢ Charges permanentes :
Couverture et accessoires de pose:………………..…10.00 kg/m2
Pannes…(IPE 140)…………………………………..12.90 kg/m2
Ferme :………………………….…….……………...10.20 kg/m2
Poids total : G = 10 + 12.90 +10.2 = 33.6kg /m2
G = 33.1×5.0 = 165.5daN /ml
NG=165.5*(30/2) =2482.5daN

➢ Effet du vent :
Vn=82.61.δ.Crmax=67.19 daN/m2

La hauteur du poteau est 10m donc δ= 0.835

Pour Crmax, d’après le tableau qui regroupe les différents résultats du C r, Crmax=0.98

Effort du vent normal concentré en tête du poteau F= 67,19*5*(10/2) =1679.75daN

Les efforts verticaux : Nv n=1679.75* (10/30) =559.91daN

➢ Charges d’exploitation :

Surcharge de montage : Q = 20 daN/m2=20*5=100daN/m


NQ=100*30/2=1500daN

- contrainte de compression :
La combinaison qui donne un effort de compression le plus défavorable est :
N=1.33* NG +1.5* NQ =5551.72daN
Ce qui concerne le prédimensionnement des poteux, on prend un poteau de profilé
IPE300 qui peut supporter 5551.72daN

Donc A= 53.81cm2

𝐍
σ= =10.31 MPa
𝐀

Année universitaire 2019/2020


21
Mini projet structure métallique

-flambement :
Le poteau est considéré articulé à une extrémité et encastré à l’autre extrémité

On calcule le rayon de giration ix et iy puis on calcule les élancements :

λx=56.19 et λy=208.9

Donc l’axe de flambement est suivant Y-Y

à partir de l’élancement on trouve un coefficient de flambement(K) qui est égale 6.87

k *σ=70.87MPa< 𝟐𝟑𝟓𝑴𝑷𝒂

pas de risque de flambement.

Année universitaire 2019/2020


22