Vous êtes sur la page 1sur 4

Essais in situ (Essai au pressiomètre)

Certains essais "in situ" sont utilisés pour le calcul des fondations superficielles et profondes.
Ces calculs résultent de certaines analogies que l'on peut établir entre le comportement d'un
sol lors d'un essai "in situ" et le comportement du même sol vis à vis des sollicitations d'une
fondation. Parmi ces essais les essais pressiométrique

I.6.1. Essai pressiométrique MENARD (Ménard pressumeter test) PMT


L'essai pressiométrique consiste à dilater radialement dans le sol une sonde cylindrique
et à déterminer la relation entre la pression p appliquée sur le sol et le déplacement de
la paroi de la sonde (Figure1). le pressiomètre est largement utilisé pour le calcul des
pressions de rupture des fondations superficielles ainsi que pour la détermination des
tassements et autres..

Méthode du pressiomètre Ménard

a. Définition et principe de l'essai de pressiomètre Ménard


Cet essai consiste à dilater radialement une cellule cylindrique placée dans un forage
préalablement réalisé. C'est la réalisation de l'essai dans un forage au préalable, qui
différencie essentiellement cet essai des autres essais pressiométriques réalisés par
autoforage ou par fonçage direct de la sonde par battage ou vérinage.
Le pressiomètre (PMT) comprend deux parties principales:
la sonde et l'unité de contrôle, dite « contrôleur pression - volume»
La sonde est constituée d'un ensemble de trois cellules en caoutchouc. La dilatation est
obtenue par injection d'eau sous pression dans la cellule centrale dite de mesure, de
diamètre 60 mm pour l'essai courant, entourée de deux cellules de garde qui contiennent
du gaz. Cette quantité d'eau dans la sonde, est utilisée pour déformer le terrain,
phénomène que l'on veut mesurer.

L'essai pressiométrique a trois objectifs:


• Déterminer la contrainte de rupture du sol en fonction de la pression limite
• Calculer les tassements
• Connaître les différentes couches de terrain traversées à partir des
cutting (refoulement des particules du sol) du forage

Cet essai est fortement conseillé dans les sols mous, cohérents (formation argileuse,
tourbe...). Il est plus précis que l'essai pénétrométrique mais coûte trois à cinq fois plus
cher.

Forages et matériels utilises


Après avoir choisi le site et à l aide d’une tarière à main (Figure 3), on a creusé
manuellement cinq forages de différentes profondeurs (Figure 4). L’appareil utilisé est
un pressiometre Méenard de type G100 (Figure 5) munie d’une sonde à lame métallique
(Figure 6).
Essai au pressiometre Ménard G100
1. Mesure du volume de la sonde et correction de volume
2. Mesure de la résistance propre de la sonde
3. Sondage pressiometrique
4. Forage pressiometrique
5. Mise en place
6. Corrections
7. Courbe pressiometrique
8. Courbe de fluage