Vous êtes sur la page 1sur 4

I.

LA NOTION DE COMPTABILITE NATIONALE


1. Définitions
La comptabilité nationale est un système comptable qui permet d'enregistrer les
opérations économiques réalisées dans un pays. Contrairement à la comptabilité
s'appliquant aux entreprises, la comptabilité nationale ne s'applique pas à un
agent économique déterminé. Elle porte sur :
- des groupes d'agents économiques ;
- l'économie nationale considérée dans son ensemble.
Mais comme la comptable d'entreprise, la comptabilité nationale a pour objet
de rendre compte de la vie économique.

2. Les soldes significatifs


V.A. = Valeurs des biens et services produits - Valeurs des consommations
intermédiaires.
La valeur ajoutée est également la valeur distribuée par l’entreprise aux
différents agents économiques qui ont participé à l’activité de production ou qui
ont un droit sur la production et ceci sous forme de revenu, c'est-à-dire de:
 Salaires aux employés,
 Impôts à l'Etat
 Cotisations aux organismes de Sécurité Sociale,
 Intérêts et dividendes aux propriétaires et autres associés,
 Epargne, conservée au sein de l'entreprise ou en banque.
Outre la VA, on distingue entre autre
- l’EBE est le solde du compte d’exploitation. EBE = Valeur Ajoutée Brut –
(rémunération des salaires + impôts liés à la production) ;
- le revenu disponible brut est le solde du compte de revenu ;
- la capacité ou le besoin de financement est le solde du compte capital ;
- la dette ou la créance est le solde du compte financier.

II. LES AGREGATS ECONOMIQUES


1. Définition
Un agrégat économique est une grandeur statistique qui mesure le niveau de
l’activité économique pendant une période donnée, en général un an. Le calcul de
ces agrégats permet de mieux interpréter l’activité économique et d’y apporter si
possible, des politiques nécessaires pour le bon fonctionnement de l’économie.
Les principaux agrégats sont : le PIB (Produit Intérieur Brut), le PNB (Produit
National Brut), Le revenu national (RN) et la dépense nationale (DN).

2. Les différents agrégats économiques


a. Le PIB (Produit Intérieur Brut)
- Définition
Le PIB mesure la richesse créée par tous les agents économiques résidents sur le
territoire national. Il prend en compte la production des entreprises nationales et
des entreprises étrangères situées sur le territoire national. Il tient compte de la
production marchande et de la production non marchande.
Le PIB peut se calculer selon trois optiques différentes :
- L’optique production
PIB = somme des valeurs ajoutées produites par les entreprises résidentes + TVA
et autres impôts + les droits de douane (DD)
NB : Valeur Ajoutée (VA) = Production – Consommations Intermédiaires
- L’optique dépense
PIB = Consommation Finale (CF) + Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) +
Variation de Stock (VS) + Exportation (X) – Importation (M)
- L’optique revenu
PIB = Rémunération des Salariés Versée par les Unités Résidentes (RSVUR) + Impôts
liés à la production (TVA compris) et à l’importation (DD compris) + Excédent Brut
d’Exploitation (EBE) – Subvention d’Exploitation (SE).
NB : Le PIB marchand est évalué au prix du marché et le PIB non marchand est
évalué au coût des facteurs de production.
b. Le PNB (Produit National Brut)
- Définition
Le PNB comptabilise la production réalisée à partir des facteurs fournis par les seuls
agents économiques nationaux (dans le pays ou à l’étranger) à l’exception des
entreprises étrangères. Calculé sur plusieurs années, il permet d’analyser
l’évolution de l’économie nationale dans le domaine de la production.
PNB = PIB + (Revenus du Travail + Revenus de la Propriété + Revenus de
l’Entreprise) reçus du reste du monde – Revenus de même nature versés à des
non résidents
PNB = PIB + revenus des facteurs reçus du reste du monde - revenus des
facteurs versés au reste du monde.
NB : on peut également calculer le Produit National Net au prix du marché
(PNNm) :
PNNm = PNB – Consommation de Capital Fixe (CCF)
= PNB – Amortissements
Avec PIN = PIB – amortissements
PNN = PNB – amortissements
c. Le Revenu National (RN)
- Définition
Le RN est la somme des différents revenus distribués en contre partie de la
production. Il correspond aux revenus perçus par les propriétaires des facteurs
de production utilisés pendant une année (salariés, propriétaires fonciers,
entrepreneurs,…). C’est donc la valeur totale des revenus obtenus au cours d’une
période par les agents économiques pour leur participation à l’activité
économique.
L’étude du RN permet de connaître le pouvoir d’achat des consommateurs et
leur niveau de vie. Il existe trois concepts différents de RN, correspondant à trois
optiques différentes :
- Le RN au prix du marché (RNm)
RNm = PNB – Amortissements = PNNm
- Le RN au coût des facteurs (RNf)
RNf = RNm – Impôts liés à la production + Subventions d’exploitation
- Le Revenu National Brut Disponible (RNBD)
RNBD = Consommation Finale + Epargne Brute
NB : le revenu disponible est le montant dont disposent les ménages pour
consommer ou épargner.
d. La Dépense Nationale (DN)
- Définition
La DN est la valeur de l’ensemble des achats effectués par les agents
économiques résidents au cours d’une année. Elle permet de savoir comment le
revenu est utilisé dans la consommation et dans l’investissement, et de prévoir
la consommation des années à venir.
DN = Consommation Publique + Consommation Privée + Formation de Capital
(privé et public)
Si on admet que l’ensemble des biens produits sur le territoire national font
l’objet d’une demande, alors : DN = PIB + Importation - Exportation
La demande globale elle, est la somme de la demande intérieure et de la
demande extérieure (exportations).

III. LES LIMITES DES AGREGATS


L’utilisation des agrégats tels que le PIB et le PNB comporte un certain nombre
de limites parmi lesquelles on peut citer le fait que :
- Le PIB ne prend pas en compte les activités économiques du secteur informel,
les salaires et les traitements en nature, et certaines nuisances liées à la
production telle que la pollution de l’air ou de l’eau ;
- Le PNB par habitant (ou revenu par tête) ne tient pas compte de la répartition
des revenus. Un revenu élevé par habitant peut cacher une très forte inégalité
sociale ;
- Le PIB et le PNB ne tiennent pas compte de certaines activités domestiques
telles que les services rendus par les femmes au foyer ou les travaux effectués
pendant les heures de loisirs ;
- Les activités du marché noir ne sont pris en compte dans le calcul du PIB et du
PNB.
Pour remédier à ces insuffisances, on procède à la détermination des indicateurs
sociaux qui répondent à un double objectif d’amélioration de la qualité de la vie
et de la réduction des inégalités. Il s’agit par exemple de l’Indicateur de
Développement Humain (IDH) qui tient compte de trois séries de facteurs :
- Le niveau sanitaire de la population (espérance de vie)
- Le niveau d’éducation (taux d’alphabétisation, nombre moyen d’année
d’étude)
- Le revenu moyen (PIB/ hbt).