Vous êtes sur la page 1sur 6

ISET GAFSA ELASTICITE-MMC

DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS

CHAPITRE II: CONTRAINTES DANS UN MILIEU CONTINU

I. Vecteur contrainte

I.1. Postulat de Cauchy

Soit un milieu continu D constitué de deux parties complémentaires D1 et D2jointe par un


plan qu’on appelle « facette de coupe ». Les efforts exercés par D1 sur D2 peuvent êtres
représentés par une densité (répartition) surfacique des forces. Cette densité ne dépend que du
point considéré et de la normale à la facette de coupe choisie contenant ce point, et elle est

( )
ur r
représentée par un vecteur T M , n appelé « vecteur contrainte » au point M dans la
r
direction définie par le vecteur normale n .

D2

r
n
( )
ur r
T M , n dS

D1

I.2. Contraintes tangentielle et normale

( )
ur r
La projection du vecteur contrainte T M , n sur la normale à la facette de coupe auquel

appartient le point considéré M donne la composante normale σ n . La composante tangentielle

11 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ELASTICITE-MMC
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS

( )
ur r
(appelée aussi cission ou cisaillement) est obtenu par projection de T M , n sur le plan de la

facette de coupe.

( )
ur r r
σn = T M,n ⋅n

( ) ( )
uur r ur r r ur r r
τn = n ∧ T M , n ∧ n = T M , n −σ n ⋅ n

r
n

r
( )
ur r
σnn T M , n dS

M uur
τn

II. Tenseur contrainte


r
L’état de contrainte en point M appartenant à une facette de coupe de normale n est défini

par un tenseur de second ordre symétrique appelé « tenseur contrainte » et noté σ tel que :

( ) ( )
ur r r r
T M,n =σ M,n ⋅n

III. Représentation graphique (Tricercle de Mohr)

III.1. Définition

Le tricercle de Mohr est une représentation graphique de l’état de contrainte dans le plan
(t , n) de la facette de coupe choisie auquel appartient le point considéré M. Il représente le lieu

( )
ur r
des états de contrainte T M , n (modélisés par la pointe du vecteur contrainte) lorsque la

facette de coupe tourne autour du point M.

III.2. Principe de construction

On considère un état de contrainte tridimensionnel modélisé par le tenseur contrainte σ . La


diagonalisation de ce tenseur permet de calculer les contraintes principales σ I , σ II et σ III . On

12 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ELASTICITE-MMC
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS
ordonne les contraintes propres dans l’ordre décroissant. Si on considère que σ I ≥ σ II ≥ σ III ,

les trois cercles de Mohr dans la base (t , n) seront :

• Cercle 1 :

σ I − σ III
Rayon=
2
 σ + σ III 
Centre=  0, I 
 2 

• Cercle 2 :

σ I − σ II
Rayon=
2
 σ + σ II 
Centre=  0, I
 2 

• Cercle 3 :

σ II − σ III
Rayon=
2
 σ + σ III 
Centre=  0, II 
 2 
r
t
( )
ur r
T M,n
τn

r
σ III σ II σI n
σn

La pointe du vecteur contrainte varie dans la zone hachurée.

IV. Exercice d’application

On considère une poutre de section circulaire sollicitée en traction et torsion.

13 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ELASTICITE-MMC
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS

σ τ τ σ

Q1 :

Donner l’état de contrainte résultant.

R1 :

σ     
 résultant  = σ traction  + σ torsion 

0 0 0 
σ  = 0 0 0  avec σ =
F
 traction    S
0 0 σ  euur ,euur ,euur
( r θ z)

0 0 0 
    M
σ torsion  = 0 0 τ  avec τ = t r
IG
0 τ 0  euur ,euur ,euur
( r θ z)

D’où,

0 0 0 
   
σ résultant  = 0 0 τ 
0 τ σ  euur ,euur ,euur
( r θ z)

Q2 :

( )
ur r
Représenter par un tricercle de Mohr le vecteur contrainte T M , n dans le plan (t , n) .

R2 :

On doit d’abord commencer par diagonaliser le tenseur contrainte [σ résultant ] . On établit le

polynôme :

( )
P ( X ) = det σ résultant  − X I = ( − X 2 + σ X + τ 2 ) X
 

14 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ELASTICITE-MMC
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS

Les valeurs propres du tenseur contrainte [σ résultant ] sont les 3 racines du polynôme P ( X )

 σ σ 2 + 4τ 2
 X1 = σ I = +
 2 2
P ( X ) = ( − X + σ X + τ ) X = 0 ⇒  X 2 = σ II = 0
2 2
⇒ σ I > σ II > σ III

 X = σ = σ − σ + 4τ
2 2

 3 III
2 2

Le tricerle de Mohr est constitué des 3 cercles suivants :

1er cercle :

σ I − σ III σ 2 + 4τ 2
Rayon : =
2 2

 σ + σ III σ 
Centre :  0, I = 
 2 2

2eme cercle :

σ I − σ II σ σ 2 + 4τ 2
Rayon : = +
2 4 4

 σ +σ σ σ 2 + 4τ 2 
Centre :  0, I II
= + 
 2 4 4 
 

3eme cercle :

σ II − σ III σ σ 2 + 4τ 2
Rayon : =− +
2 4 4

 σ +σ σ σ 2 + 4τ 2 
Centre :  0, II III
= − 
 2 4 4 
 

On représente, alors, graphiquement le tricerle de Mohr,

15 NCIRI RACHED
ISET GAFSA ELASTICITE-MMC
DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE COURS

r
t

( )
ur r
τn T M,n

r
σ III σ II σ n σI n
σ
2

σ σ 2 + 4τ 2 σ σ 2 + 4τ 2
− +
4 4 4 4

Q3 :

Interpréter le tricercle de Mohr.

R3 :

( )
r
La pointe du vecteur contrainte T M , n varie en fonction de la variation de la normale à la

facette de coupe considérée. Cette pointe doit rester toujours dans la zone hachurée (appelé
zone des contraintes admissibles).

16 NCIRI RACHED

Vous aimerez peut-être aussi