Vous êtes sur la page 1sur 5

MB

THE BELKHAYATE LETTER JANVIER 2019

Ma Recommandation Pour Bien Commencer 2019.

Chers abonnés,

Je vous souhaite à toutes et à tous une merveilleuse année 2019.

Les marchés financiers n’auront plus rien à cacher en 2019 :

1. Le prix de l’argent va monter et par conséquent tirer à la baisse les bons de trésor dans le monde
entier.
2. Les indices boursiers se sont orientés résolument vers la baisse à la fin de l’année 2018 alors que
généralement cette période est plutôt propice à une hausse des actions. On a beau tourner et
retourner dans tous les sens l’état actuel de la dette américaine, aucune personne de crédible ne peut
annoncer publiquement que tout va bien. La baisse en 2019 sur le marché actions et obligations est
non seulement imparable mais elle est devenue attendue avec impatience pour permettre de
prendre une bouffée d’air et espérer rebondir.
3. Dés lors que les bons de trésor baissent, on peut s’attendre en général à la hausse des matières
premières, et en particulier comme on va le voir ci-dessous, à la hausse fulgurante des ressources
énergétiques propres et renouvelables.
4. Le roi des matières premières, l’or, vient de casser la forte résistance 1280, annonçant clairement que
l’inquiétude règne sur les marchés. Les russes et les chinois ne trouvent pas suffisamment d’or
physique à accumuler et commencent à montrer clairement leurs intentions de siphonner la planète
de tout l’or physique disponible.
5. Tous les pays et portefeuilles surexposés au dollar américain vont assister tranquillement à une
dévaluation progressive et la plus silencieuse possible de leurs avoirs. Plus personne ne peut ralentir
ni les opérations de commerce international se dispensant du billet vert (troc), ni le nombre
d’alternatives d’investissements autre que dans le dollar us (crypto, blockchain, devise chinoise, l’or).
Et comme rien n’échappe à Washington, on peut être certain que cette baisse du dollar est volontaire.
Pour quelle raison ? Voilà un bon sujet pour le prochain papier.

Pour le moment, en ce frais mois de janvier 2019, je prends l’initiative de recommander pour 2019 à tous
mes abonnés le titre d’une compagnie canadienne PETROMA qui est sur le point de devenir non
seulement leader de la production et distribution de l’énergie en Afrique mais également et logiquement
le leader mondial de la production et l’exportation d’hydrogène naturel dont on verra plus bas
l’importance au niveau industriel.

PETROMA possède un permis de recherche et d’exploitation sur une propriété (Block 25) dont la
superficie est supérieure à celle de la Suisse. Et qui héberge le plus grand gisement d’hydrogène naturel
au monde. Selon des études d'experts crédibles, ces réserves sont renouvelables; l’hydrogène naturel
étant classé dans les sources d’énergie de flux et non de stock.
Pour construire la centrale de production et mettre en place la logistique de distribution et d’exportation,
PETROMA Inc. vient de décider de mettre sur le marché 20% de ses actions au cours actuel de 10.82
dollars canadiens. La probabilité de voir ce cours exploser sur les prochains mois est suffisamment élevée
pour recommander ce projet à mes abonnés.

Et bien entendu, expliquer comment faire pour détenir ces précieuses actions.

Analyse sectorielle

La problématique : L’hydrogène représente indéniablement la révolution actuelle de la transition


énergétique. Il permet de produire de l'électricité et de la chaleur en n'émettant rien d’autre que de l'eau.
Du moteur de la voiture à celui de l’avion, en passant par la locomotive du train, l’hydrogène s'adapte à
tous les contextes technologiques.

Le premier train utilisant uniquement de l'hydrogène vient d'être lancé en Allemagne. Toyota lance la
voiture du futur en annonçant que "les véhicules fonctionnant à l'hydrogène sont essentiellement des
véhicules de la prochaine génération". Les industries automobiles coréenne et japonaise en font leur
priorité.

Sauf que… la quasi-totalité de l'hydrogène actuel est produite à partir d'énergies à base de carbone,
d'usines d'ammoniac et de raffineries de pétrole. Cette brique essentielle pour un monde sans carbone
souffre d'une terrible dépendance aux énergies fossiles. Pour synthétiser une tonne d'hydrogène, il faut
libérer 13 tonnes de dioxyde de carbone. Sommes-nous condamnés à amplifier l'effet de serre pour lutter
contre le changement climatique ? Ce dilemme peut être résolu.

La solution : L'hydrogène naturel.

Au milieu des années 1980, des prospecteurs d’eau ont découvert accidentellement un champ important
contenant 98% d’hydrogène. Construite en 2012, une usine pilote fournit de l'électricité au village voisin
grâce à cet hydrogène. 18 puits récemment forés par la société Petroma (tous positifs en hydrogène
naturel) ont permis d'établir une cartographie précise de la zone. Cinq réservoirs peu profonds et
superposés (100 à 1 700 m) de niveau d’accumulation transitoire de l’hydrogène, s'étendent sur plus 20
km de large. Le coût d’exploitation de cet hydrogène sera nettement inférieur à sa fabrication à partir de
combustibles fossiles, et également bien inférieur à celui de l’électrolyse.

Plusieurs rapports scientifiques et techniques indiquent que l'hydrogène extrait à Bourakebougou a été
formé il y a peu de temps. Nous sommes en présence d’une énergie propre et renouvelable qui peut non
seulement alimenter l’Afrique, mais aussi le monde entier.

La transition énergétique passera par le mixe - énergique dans laquelle l’hydrogène occupera de plus en
plus de place. PETROMA Inc. prévoit de produire de l'électricité à l'aide d'hydrogène naturel et du solaire,
tout en œuvrant à la production et l'exportation d'hydrogène naturel.
Trois bonnes raisons pour lesquelles les premiers actionnaires peuvent espérer un retour sur
investissement élevé :

1. Le secteur de l'énergie sans carbone sera l'un des secteurs les plus rentables en 2019 et certainement
pour les années à venir. Les plus grandes fortunes privées du monde ont compris qu’ils ne pouvaient
attendre grand-chose des gouvernements et ont décidé de s’unir pour lutter contre le changement
climatique. Bill Gates, Jeff Besós, Jack Ma et d'autres ont formé un pouvoir de coalition ( Breakthough
Energy ) croissant chaque jour pour financer les projets soutenant les énergies propres et renouvelables.

2. PETROMA Inc. prévoit une introduction en bourse courant de cette année.

3. L'analyse technique et graphique du titre montre une configuration haussière très prometteuse.

Etudions ce qui s’est passe sur le titre PETROMA, depuis sa création en 2006.

1. La première chose qui saute à l’œil expert du chartiste est que PETROMA n’a jamais corrigé ! Depuis
sa création, le titre monte de manière constante.
2. Un indicateur de la forte impulsion qui se prépare est le point A dans le graphique : ceux qui ont acheté
à 1 et 2 dollars Canadiens n’ont pas cédé à la tentation d’encaisser leurs profits a 10.82. En général, à
ce point, les investisseurs prennent au moins une partie de leurs profits. Le fait que personne n’ait
vendu signifie que les actionnaires détiennent une information certaine sur le gisement.
3. Les supports 1 et 2 représentent les angles majeurs de la méthode de GANN. Ils montrent clairement
une forte accélération à partir de l’été 2012 qui correspond à la date de la mise en production de la
première unité pilote au monde de production d’électricité avec de l’hydrogène naturel sans émission
de CO2. On peut s’attendre à passer à l’angle supérieur dès lors que le premier bateau d’hydrogène
naturel arrivera dans un port européen et que la première grande centrale de production d’électricité
à partir de l’hydrogène naturel sera mise en service.
4. Le plus puissant indicateur de la forte impulsion qui se prépare sur ce graphique est le petit trait noir
qui commence avec la lettre A. Il montre que depuis 2017, les actionnaires sont patients et confiants
dans l’avenir. Ils donnent même l’impression qu’ils ne sont intéressés de vendre à aucun prix.

Analysons maintenant l’évolution probable du titre grâce aux mathématiques de Maitre Fibonacci

Voici une question mathématique à laquelle Maitre Fibonacci nous a appris à répondre avec une précision
suisse : lorsqu’ un titre passe de 1 à 10.82 sans correction et en restant stable pendant une longue période,
quelle est l’amplitude de cette impulsion majeure ?

 L’impulsion mineure de 1 à 10.82 est le premier retracement Fibonacci de 78.6%.


 De 10.82 à 18.58 second retracement de Fibonacci de 61.80%.
 De 18.58 à 24.05 troisième retracement de Fibonacci de 50%.

Résultat : PETROMA se dirige en ligne droite sans correction probable vers 48.10 dollars canadiens !
Comment acheter les titres PETROMA

La période de placement privé est ouverte pour un mois, à partir d’aujourd’hui lundi 14 janvier jusqu’ au
jeudi 14 février 2019. Il suffit de remplir et d’envoyer bulletin de souscription (que je peux vous faire
parvenir sur votre demande) au cabinet d’avocats de PETROMA à Montréal, Canada.

Pendant cette période de souscription, vous bénéficiez de conditions privilégiées :

1. Quel que soit le volume des demandes, il n'y a pas de frais de « slippage ». Le prix d’achat sera de
10.82 dollars canadiens
2. Pas de frais de souscription, vous achetez directement à la source.

Vous avez la possibilité de recevoir vos actions sur votre compte bancaire ou de recevoir le certificat de
vos titres chez vous.

Garder les titres PETROMA

Il s’agit d’un investissement pas comme tous les autres. C’est un placement à fort potentiel de gain en
capital et je recommande de rester actionnaire de ce qui va très probablement devenir l’une des plus
puissantes sociétés de production hydrogène naturel dans le monde.

Apres l’introduction en bourse, vu l’engouement pour la transition énergétique et le decarbone, ce n’est


pas exclu de voir le titre a 3 chiffres. Et là, les banques seront souriantes d’accorder une valeur d’avance
sur les titres.

Conclusion

« En 2050, nous aurons complètement décarboné l’Union européenne », assure le commissaire au climat
et à l’énergie, Miguel Arias Cañete.

Pour atteindre les objectifs de la Cop 21 les états n’ont d’autre solution que de réduire, voire de supprimer
l’utilisation d’énergies fossiles dans les 10 années à venir et cela dans un contexte de demande
énergétique en forte croissance pour satisfaire la boulimie des besoins en électricité des équipements
technologique et des serveurs informatiques.

La Banque Mondiale et autres bailleurs de fonds ont annoncé publiquement qu’après 2019, ils arrêtent
de financer les projets liés à l’énergie fossile. De l’autre côté, nous avons des fortunes privées et des
investisseurs institutionnels décidés à soutenir tout projet destiné à protéger la planète.

L’hydrogène naturel présentant une alternative efficace pour le remplacement de ces énergies
polluantes, il est une bénédiction pour nos enfants et les enfants de nos enfants. Voilà pourquoi je
recommande aussi fortement PETROMA Inc.

Mostafa Belkhayate
The Belkhayate Letter

PS : Pour recevoir votre bulletin de souscription ainsi que la documentation officielle du projet PETROMA
au Mali veuillez m’écrire à belkhayate@gmail.com.