Vous êtes sur la page 1sur 40

Transport du gaz

Fadeli Mohammed Elwardi, Bensalem Abdelraouf


February 17, 2019
MAPH14
Table of contents

1 Introduction

2 Transport routier et ferroviaire

3 Transport par canalisation

4 Transport maritime

5 Conclusion

1
Introduction
Introduction

Le Gaz Naturel est une source importante d’energie.


L’Algérie a mené une politique de développement du GPL carburant en
substitution des carburants traditionnels et notamment les essences:

• Des quantités importantes du GPL/GNL sont produites.


• Le GPL/GNL est ecologique, avant et après la combustion..
• Demande croissante de propane (conversion de véhicules en GPL).

Ce qui invite à developper des methodes efficaces pour le transport du


GN.

• En état gazeux (Compressé sur le réseau des gazoducs).


• Liquéfié (Par définition, ayant une Pv ≥ 2.8 bar à 100 F).

2
Introduction

Ce travail se concentre sur les mécanismes du transport de GPL.


• Mélange d’hydrocarbures légers (Propane, butane)
• Maintenu à l’état liquide par compression ou réfrigération.
• La première voiture à propane fonctionnait en 1913.

America

44 %

7%
31 % Africa
18 %
Asia
Europe (+Russia)

Figure 1: La Consommation du GPL par continent 3


Transport routier et
ferroviaire
Camion citernes

Le matériel routier peut être classé en deux catégories :

• Les gros porteurs: constitués d’un tracteur et d’un semi-remorque,


la quantité de produits transportée est inférieure à 22 tonnes.
Certains semi-remorques utilisés pour la livraison sont munis
d’équipements de transfert et de comptage (pompe,compteur,
flexibles).
• Les petits porteurs: constitués le plus souvent par des camions
citernes ; la quantité transportée est inférieure à 10 tonnes. Ils sont
tous équipés d’équipements de transfert et de comptage.

4
Camion citernes

Ecran pare-soleil
Jauge et manomètre

Vannes externes Cloisons brise


lames
Commande des
vannes de sécurité

Figure 2: Equipement d’une citerne

5
Camion citernes

Figure 3: Détail des tubulures de liaison aux equipement de sécurité sur le


citerne

6
Clapet de sécurité

Figure 4: Clapet de type Whessoe

7
Wagons-citernes

Figure 5: Wagons citernes transporteurs du GPL

8
Transport par
canalisation
Transport par canalisation

• Vers les complexes de production (Réseau Sud-Sud) ou vers le nord


du pays (Réseau Sud-Nord, aux raffineries)
• 12 Gazoducs, 7460 km, capcaité de 131 milliards de m3 /an
• GPL transporté par oleoducs vers les raffineries.
• Réseaux gazoducs transcontinentaux:
1 Enrico Matei (l’Algérie -Tunisie- l’Italie)
2 Pedro Duran Farrel (l’Algérie -Maroc- l’Espagne)

9
Transport par canalisation

Table 1: Oleoducs pour le GPL, Sonatrach

Diamètre Départ Arrivée Longeur Capacité


(in) (Km) (MTEP)
10”-24” Alrar Hassi R’Mel 1022 10.20
Sud-Sud 16” Ohanet Gassi Touil 404
24” Hassi Massaoud Hassi R’Mel 336
24” Hassi R’Mel Arzew 503 9.00
Sud-Nord 24” Hassi R’Mel Arzew 495 6.00
16” Hassi R’Mel Arzew 495 0.60

10
Transport par canalisation

Table 2: Tarifs de transport par canalisation, Sonatrach, 2017

Effluent Tarif (DA/TM)


Pétrol Brut 982
Condensat 1174
GPL 2172
GN 1382 (DA/Msm3 )

11
Transport par canalisation

• Plus de 350 000 km de pipelines pours produits pétroliers, produits


raffinés et GPLs.
• Environ 8 000 km de ces pipelines transportent le GPL seul.

Algeria
Saudi Arabia + UAE
31 %
20 %

17 %
32 %
India
Iran Chile Egypt and others

Figure 6: Distribution des canalisations ”un-batched” de GPL

12
Considérations du design

• Réglage des limites de pression pour le contrôle de phase


• Automatisation et contrôles (y compris la détection des fuites, ,
contrôle de rupture de ligne)
• Pompage (maintien de la pression de vapeur requise)
• Contrôle des contaminants dans le flux de fluide;
• Procédures d’opération telles que la compression , dépressurisation,
flushing, isolement; et problèmes liés au fonctionnement en mode
”batching”.

13
Sécurité et risques

La rupture du pipeline présente le risque le plus fréquent et le plus


dangereux.
Quand un pipeline de GPL se rompt, deux conditions se présentent
simultanément:

1 Le GPL sort du pipeline.


2 La formation d’un nuage de vapeur.

la totalité du GPL contenu dans une section de pipeline bouillira et se


vaporisera lors de la rupture du pipeline.

14
Sécurité et risques

Station de pompage

Flow restriction

Rupture

Interface Liquide/Gaz

Figure 7: Schema de rupture d’un pipeline GPL

15
Transport par batching

Principes à respecter:

1 Evitez de mettre en contact les produits non miscibles.


2 Regrouper les types de produits similaires de manière séquentielle.
3 Évitez de placer côte à côte deux produits présentant des différences
de viscosité significatives.
4 Pour les GPLs, Propane-Butane-Gazoil est fréquemment le cas.

16
Transport par batching

Propane Butane Gazoil Diesel

Transmix

Figure 8: Configurations communes des canalisations en batch.

17
Transport par batching

Comment détecter les interfaces?

1 Un densitomètre mesure la densité du produit dans le pipeline.


2 Un détecteur sonique utilise des changements de la vitesse des ones
sonores plutôt que des changements de densité pour détecter
différents liquides.
3 Un colorimètre continu détecte les changements de couleur dans le
contenu du pipeline.

18
Transport maritime
Classification des transporteurs GL

On considère une caractéristique importante qui est la température


critique.

• Les transporteurs de GPL (propane, butane, butadiène, isobutène)


Tc ≤ Tamb → liquéfiés par simple compression
• Les transporteurs de GNL ou méthaniers
Tc ≥ Tamb → la liquéfaction par compression seule est impossible

19
Disposition générale

Figure 9: Disposition générale des navires

20
Disposition générale

21
Types des cuves

1 Les cuves indépendantes et autoporteuses (A,B,C)


2 Les cuves membranes
3 Les cuves semi-membranes
4 Les cuves intégrales

22
Cuves indépendantes

Elles sont :

• Indépendantes;
• Autoporteuses;
• Réparties en trois catégories A, B et C (selon le calcul de leur
pression )

23
Catégorie A

• Forme prismatique .
• Pression de service faible.
• Le produit transporté est réfrigéré, ce qui nécessite une isolation des
cuves.

24
Catégorie A

Figure 10: Cuve indépendante, catégorie A

25
Catégories B & C

Catégorie B
les cuves sont fréquemment de type sphérique. Par rapport à la catégorie
A, le calculs des contraintes est beaucoup plus avancé, utilisées pour le
transport de produit à basse température(GNL ).
Catégorie C
Les cuves sont de type sphérique ou cylindrique. Leur pression de service
peut etre trés élevée. Ce type est toujours utilisé pour les cuves à
température ambiante et donc sous pression.

26
Cuves à membranes

• Forme prismatique;
• Paroi mince
(membrane);
• Non autoporteuse;
• Déformables
• Transport du GNL.

Figure 11: Cuves à membranes

27
Autres cuves

Cuves semi-membranes

• Une paroi plus épaisse ;


• Non autoporteuses;
• Les angles arrondis supportent les dilatations et contractions ;
• Transport du GPL.

Cuves intégrales

• Forment une partie de la structure de la coque;


• Soumises aux mêmes contraintes que la coque;
• T◦ imite du GL tranporté -10 ◦ C.

28
Navires gaziers

1 Les navires pressurisés


2 Les navires semi-réfrigérés et pressurisés
3 Les navires réfrigérés

29
Navires pressurisés

• La pression à T◦ ambiante : 5 à 18 bar


• Paroi épaisse (P elevée)
• Capacité limté à environ 5000 m3 (Pci /Pcar )
• Non isolées
• Du type indépendant, catégorie C.

30
Navires semi-réfrigérées & pressurisés

• La pression de service limitée à une valeur entre 5 et 7 bars.


• L’épaisseur des parois est plus faible,
• Type indépendant catégorie C.
• Cuves isolées
• Un système de réfrigération.
• La taille de ce type de navire reste limitée à environ 10 000 m3 .
• Leur conception flexible permet le transport de nombreux produits.

31
Navires réfrigérées

• Gaz liquéfié à basse température (GNL à – 160◦ C) et à une pression


proche de la P atm.
• Faible épaisseur des paroi.
• Cuves construites pour supporter juste la Phyd du GL
• Capacité supérieure à 15 000 m3
• Pour éviter le refroidissement de la coque, il faut assurer une
isolation soigné des cuves.

32
Conclusion
Conclusion

1 Pour transporter les GPLs, l’Algérie préfère:


• Une canalisation dévouée (Interne).
• La voie maritime (Exportation).

2 Dans le but de remplacer l’utilisation des carburants , l’exploitation


des GPLs fournit des alternatives attractives.
3 Le GPL est specifiquemment préféré à cause de sa tendance d’etre
liquifié, et ses properiétés ecologiques

33
Questions?

33