Vous êtes sur la page 1sur 14

RESUME SUR LES TRAVAUX D’AUDIT

INVENTAIRE DES DIFFERENTS POSTES

Ce sont :

I- Revue Analytique (RA)


II- Clients (A)
III- Stocks (B)
IV- Immobilisation (C)
V- Trésorerie (D)
VI- Fournisseur (F)
VII- Personnel (G)
VIII- Emprunt (H)
IX- Capitaux propres (I)
X- Impôts et taxes (K)
XI- Débiteurs et créditeurs divers (L)
XII- Associés et groupes (P)
XIII- Provisions (Q)

II-ANALYSE DU COMPTE CLIENT

A- Moyens
-Balance générale 2006
-Balance tiers au 31/12/200N
-Journaux des ventes du 15 Décembre au 31/12/2006 et du 1/1/ au 15/1/200N
-Etat récapitulatif des clients douteux provisionnés
-Délai client accordé (s’il a été détermine) « à déterminer soit par les auditeurs ou par la direction comptable.
-Comparatif multi exercice avec variation. Les valeurs doivent être en pourcentage.

B- Travail à faire

Généralités
 Etablir la feuille maîtresse à partir de la balance générale et la recouper avec la balance auxiliaire
 Mettre en évidence les évolutions du poste
 Calculer le délai moyen client et le comparer à N-1
 Recouper les réponses des circularisations

Réalité

 Vérifier la réalité des créances


Faire l’analyse des soldes.
Sur la balance générale, on fait une précision monétaire à 80% ;on choisira les postes les plus important(qui ont un montant
élevé). Ce sont les grand - livre ou les justificatifs de solde de ces postes que l’on utilisera pour l’analyse des soldes.
Pour l’analyse des soldes, on fait une précision monétaire à 80%.On détermine le pourcentage de l’échantillon sélectionné
(ES) et on calcule le taux de couverture. Ces éléments doivent figurer en bas du coté droit du justif de solde.
L’analyse des soldes consiste à vérifier la réalité des créances ; c’est pourquoi l’on fera un sondage sur les montants
significatif(PM) ou sur les opérations inhabituelles par pointage des pièces justificatives (factures,bon de
livraison,encaissement).Par exemple,les ventes,les effets et les OD doivent être enregistrées au débit ;ainsi tous les montants
inscrits au crédit devront être analysé minutieusement.

1
NB :Le justificatif de solde(tiers) étant un doc qui comporte plusieurs pages,on fait la PM ,le ES et le TC de chaque client..
Demander des explications pour des créances incohérentes
Pour tous les montants non justifiés ou apparemment incohérents, l’on demande une explication aux services concernés.
Observations et conclusion
On mentionne les observations et les conclusions sur chaque compte de client

Recouvrabilité

 Etablir un tableau de variation des clients douteux, des provisionnés et le rapprocher de la balance générale
(provisions,dotations et reprise).
 Réalité de la provision
Il faut s’assurer que les provisions significatives se rattachent bien à une créance au 30/09/N qui ne s’apure pas
postérieurement.

IV/ IMMOBILISATION (C)

L’étude de ce poste est très importante lors de la mission du commissaire aux comptes car ses objectifs sont :
- la correcte présentation des comptes annuels ;
- la justification des acquisitions, des cessions et à la fiscalité (TVA) ;
- la permanence des méthodes d’amortissement et l’adéquation au taux admis.
De ce fait, son contrôle doit être effectué de la manière la plus efficace possible. Ce qu’il y a lieu de savoir, c’est l’analyse des
comptes de charges d’entretiens qu’on ajoute à l’étude du poste d’immobilisation. Ce pour la simple raison que le matériel
acquis paraît en immobilisation pour être amortie. Cependant, il arrive souvent que le matériel acquis s’use avec le temps et
nécessite de grosses réparations. Ces charges d’entretiens relatifs à l’usure du matériel sont à analyser dans ce poste
d’immobilisation car les réparations qui découlent de ces usures contribuent souvent à accroître la durée de vie du matériel.
De ce fait, l’auditeur devra au cours de l’entretien avec son interlocuteur s’en assurer afin de proposer un éventuel
reclassement des charges d’entretiens en immobilisation.
La mauvaise analyse de ce compte pourrait engendrer des écarts au niveau du bilan de fin d’année, au niveau des tableaux
1 « tableau des titres immobilisés » et 2 « tableau des amortissements » et quelques fois dans le tableau 3 en ce qui concerne
les acquisitions et les cessions d’immobilisations.
Les moyens d’intervention de l’auditeur dans le traitement de ce poste sont :

A-MOYENS

1-Balance générale et grand- livre des comptes de la classe 2


2-Fichier des immobilisations et/ou tableau de l’exercice précédent
3-Tableau d’amortissement des immobilisations (28) et les dotations (68)
4-Grand livre des comptes de charges 624 (entretiens).

B-TRAVAIL À FAIRE

1-Analyse des grand livre de la classe 2 et rapprochement grand livre - tableau d’amortissement
 Immobilisation brute - mouvements
Cette analyse consiste dans un premier temps à tirer les grands livres de la classe 2 et dans un second volet, d’analyser ces
comptes.

 Collecter les factures d’acquisitions de la période et constituer ou compléter le


dossier des immobilisations.

On fera d’abord une sélection à 100% des acquisitions qui portent sur l’exercice contrôlé, puis vérifier les pièces
justificatives et les valider. Le pointage des factures se fait en vérifiant si l’enregistrement s’est fait normalement puis si le
montant enregistré est correct. Car le comptable peut enregistrer par exemple l’acquisition d’un climatiseur dans « matériel
de bureau : 244100 » alors que l’on doit l’enregistrer dans « autres aménagements et installation : 238000 ».On proposera
dans ce cas le reclassement suivant :
D : 244100 - montant du clim
D : 238000 montant du clim.

 Vérifier sur ces documents les renseignements suivants :


Date
Montant
Nature de la charge immobilisée
Destinataire et
TVA récupérable.

2
 Vérifier les écritures de cession
Pointer facture (bénéficiaire, montant, date)
Calcul et comptabilisation des plus ou moins value
Application de la règle du prorata.

 Amortissements
 Contrôler le tableau des amortissements
Si le tableau des amortissements est effectué par le client ou par un prestataire extérieur, faire le contrôle de cohérence de la
dotation aux amortissements et apprécier la permanence de la méthode de calcul par rapport à l’exercice précédent (voir si le
taux d’amortissement proposé est admis fiscalement)
 Calculer la dotation aux amortissements de l’exercice
Si le traitement du tableau des immobilisations est exécuté, entrer les acquisitions, sortir les cessions et mises au rebut à
l’appui des factures et calculer la dotation de l’exercice. Sans tenir compte des reports à nouveaux, l’auditeur doit s’assurer
que les acquisitions en question ont été ou non amortie selon qu’il s’agit d’éléments amortissables ou non ; Selon le
SYSCOHADA, le principe du coût historique dit que les biens rentrent dans le patrimoine à leur coût d'achat ou de
production sans tenir compte de l'inflation ou de la déflation, ainsi les immobilisations corporelles sont inscrites au bilan à
leur valeur d'achat et amorties sur cette base.

 Passer ou contrôler l’écriture de dotation aux amortissements

Pour réussir cette étape, il faut:

- S’assurer que les acquisitions sont enregistrées dans le bon compte.


- Vérifier que le taux d’amortissement pratiqué est correct selon le mémento fiscal et que les dotations sur
le tableau d’amortissement sont justes.
- Procéder ensuite au regroupement (rapprochement) tableau d’amortissement grand livre ;
- Relever les erreurs puis les consigner en observation sur le grand livre des comptes.
NB : on n’utilise pas de balance pour l’analyse du poste des immobilisations.

2-Procéder au remplissage du fichier d’immobilisation

Tableau1 : tableau comparatif des immobilisations brute


Ce tableau doit être rempli correctement de la façon suivante :
- Le montant brute à l’ouverture est prévu pour les reports à nouveaux.
-Les augmentations et/ou les diminutions concernent les acquisitions de l’exercice concerné par le contrôle
et/ou les cessions éventuelles.
-Les montants bruts à la clôture concernent le total du mouvement ou le mouvement de fin de période.
NB : en cas d’erreur dans le remplissage, le vérificateur ou le tableau de contrôle marque « erreur » dans le cas
échéant il note « ok »
Voir annexe 1
Tableau2 : tableau comparatif des amortissements

On renseigne ce tableau à l’aide du grand livre des comptes d’amortissements c'est-à-dire les 28 de la façon suivante :
-Le montant brut à l’ouverture concerne les reports à nouveaux.
-Les dotations de l’exercice concerné par le contrôle sont renseignées dans la case dotation partie augmentation.
-Les montants à la clôture concernent les valeurs en fin de période.

Tableau 3 : recoupement balance / tableau d’amortissement immobilisation brute.

Dans ce tableau, l’on renseigne les valeurs brutes contenues (c’est le total des amortissements économiques pratiqués au
31 /12/200N) dans le tableau d’amortissement pour les immobilisations concernées.
S’il n’y a pas d’écart entre la comptabilité traduite par le montant brut à la clôture et le tableau d’amortissement, l’auditeur
fait la mention suivante :
« Concordance entre le fichier des immobilisations et la balance générale au 31/12/06» (par exemple).
Au cas ou il y a un écart, il faudra demander le pourquoi de ce écart à l’interlocuteur (comptable ou DAF).

3-Faire l’indexation des tableaux.

Indexation tableau d’immobilisation :

Etant donné que le poste d’immobilisation porte la lettre « C », comme référence, il sera affecté à cette référence le chiffre
100.
On note ainsi les tableaux :
Tableau 1 : indexation C100 suivie de 1/TF, 2/TF, …, TF/TF etc.…

3
On verra donc C100 ½ ; C100 2/2 au cas ou on a 2 feuilles. Puis on fait la référence des montants bruts à la clôture avec les
éléments du grand livre qui sont renseignés. Au niveau de chaque élément du tableau, on indexe le numéro du grand livre sur
lequel il figure.

Tableau 2 : indexation tableau comparatif des amortissements


Comme le premier tableau, le principe est le même. Aussi, nous aurons C101 suivi de 1/TF, 2/TF, TF/TF.
On aura donc C101 ½, C101 2/2
La référence des éléments du tableau est faite de la même manière que ceux du tableau 1.

Tableau 3 : indexation recoupement balance/ tableau d’amortissement immobilisations brutes.


En respectant le même principe que les autres, on aura C102.

 COMPTE DE CHARGES

REMUNERATIONS ET COMMISSIONS VERSEES A DES TIERS (honoraire etc.…)


Si les tiers n’ont pas de compte contribuable, vérifier que la retenue à la source de 7.5% est effectuée.
FRAIS DE MISSION
2. Demander les ordres de missions
3. vérifier les factures des différentes opérations effectuées au cours de la mission.
4. Vérifier que les factures existent pour les montants comptabilisés.
LOYER
1. S’assurer que le loyer convenu est bien enregistré et respecte les délais fixés
2. Vérifier que la retenue au titre de l’impôt foncier de 15% est effectuée par les entreprises qui sont au régime du réel
normal (CA SUP A 150 Millions pour les entreprises qui font les livraisons de biens) et (CA SUP A 75 Millions
pour les prestataires de services)
HONORAIRE
Demander l’état des honoraires (Document récapitulatif des honoraires versés par l’entreprise à des professions libérales)
Vérifier que le total de l’état 302 correspond au solde des grands livres d’honoraires. (NB : la différence peut être du à la non
déclaration des honoraires d’un montant inférieur ou égal à 10 000, dans ce cas le justificatif sera valable sinon demander les
raisons pour lesquelles il existe un écart entre l’état 302 et le solde de la compta).
Justifier les notes d’honoraires (factures).
Si les notes proviennent d’un particulier alors vérifier que la retenue de 7,5% au titre du BNC est applicable sinon vérifier la
non application pour les cabinets et les tiers ayant un compte contribuable.
Vérifier que les montants relatifs au frais d’actes et de contentieux ne sont pas mis en honoraire.

PERSONNEL

Le traitement de ce poste nécessite l’analyse des comptes 421, 422,428

421 : Personnel, avances et acomptes


422 : Personnel, rémunérations dues
428 : Provision pour congés payés

TRAITEMENT DU 421

Ce compte enregistre les créances de l’entreprise sur ces tiers salariés.


Son contrôle consiste :

CAS D’EXISTANCE DE PRET, D’AVANCE OU D’ACOMPTE


Vérifier la réalité de la créance par la procédure en vigueur dans l’entreprise et faire une copie des documents afférant.
Vérifier qu’il existe des exemplaires de demandes ou d’autorisations formulées par le salarié afin d’éviter d’éventuels litiges.
Si oui : faire une copie
Si non : demander la procédure et la mentionné en observation.

Vérifier la correcte comptabilisation du prêt, de l’avance ou de l’acompte.


D- Avances x
421 : C- Règlement, remboursement x

Les prêts doivent être suivis par un état extracomptable fait sur Excel, a défaut, ils doivent avoir des comptes tiers
salariés crées ce effet.
1. valider les créances à l’aide de justificatifs c'est-à-dire, l’état extracomptable pour les
avances et à l’aide du livre de paie et/ou du relevé bancaire pour le remboursement.
2. recouper l’état extracomptable avec la comptabilité
Normalement, le solde du 421 doit être égale au solde de l’état extracomptable, a défaut demander
les explications et faire l’indexation croisée.

CONCLUSION : Se prononcer sur la réalité de ce compte

4
TRAITEMENT DU 422 : personnel rémunération due

Ce compte enregistre le paiement de la rémunération des salariés de l’entreprise de sorte que le solde
au 31 du mois est nul.
Son contrôle consiste:

1. A vérifier que le solde de ce compte au 31 du mois est nul dans la balance générale sinon tirer le
compte et l’analyser.
2. Demander par rapport au solde qui reste, les explications .Si l’explication est due à la non prise en
compte de salaire, procéder à une vérification avec les mouvements de solde.

TRAITEMENT DES PROVISIONS POUR CONGES PAYES 428

Le traitement des provisions pour congés payés consiste à prendre l’état des congés payés de l’entreprise et le
recouper avec nos calculs dans nos fichiers d’Excel.
Il s’agit pour nous de vérifier la correcte établissement des congés payés et le calcul des cotisations CNPS etc. …

NB : Tous ce qui est provision est à vérifier avec les méthodes de calcules appropriés.

EMPRUNT

MOYENS :
Balance générale
Echéancier de l’emprunt, donner par la banque. Il s’agit d’un plan de remboursement.
La Procédure pour contracter un emprunt consiste à signer un contrat d’emprunt
Il faut signer une convention ou un contrat de l’emprunt viser par les deux parties.
(Entreprise banque).
Relevé bancaire

TRAVAIL A FAIRE
1-Comparatif multi exercice du compte 16 et 17(si possible)
2-Emprunt ordinaire
3-compte d’intérêt des emprunts (6712)
Vérifier que tous ce qui est comptabilisé concorde avec l’échéancier et avec le relevé bancaire.
Ensuite pointer les 6712 avec les échéanciers et le relevé bancaire.
Vérifier que la TOB est prélevée c'est-à-dire récupérable à 10% des intérêts.

Renseigner le fichier des emprunts

Emprunt : SGBCI
Capital restant du :
Modalité de remboursement :

ECHEANCES AMORTISSEMENTS INTERËTS COMMISSIONS INT+COMM INTERET


COURUS

Renseigner le bas du tableau avec la comptabilité


Faire tirer les grands livres de TPS.
NB/ Pour les prestataires de service, la TVA est à l’encaissement, si l’entreprise l’applique à la facturation alors cela
pourrait conduire à un redressement

TRESORERIE

BANQUE

 Comparatif multi exercice des compte de la classe 5


 Demander la banque principale
 Demander le dernier rapprochement à la clôture de l’exercice au 31Dec
 Demander les relevés bancaires au 31Dec

5
 Demander le grand livre de la banque au niveau de la société
 Refaire le rapprochement de la banque principale au 31Dec
 La balance générale au 31dec

MOYENS POUR REFAIRE LE DERNIER RAPPROCHEMENT

 Relevé bancaire au 31 décembre de toutes les banques et plus important ceux de la banque principale.
 Rapprochement de nov. pour vérifier l’apurement des suspens au 31dec
La balance générale au 31/12.
 Vérifier l’apurement des suspens sur les 3 mois suivant au moins la clôture de l’exercice.
 Demander les PV de caisses.
 Tirer les comptes de DAT (5621)
 Tirer les comptes d’Agios (6742)
 Tirer les comptes de frais bancaires
 Les frais sur effets (6741)
 Tirer les autres frais de banques (6743)
 Tirer les traites – frais sur impayés chèques.

CONTROLE

 Contrôle arithmétique : vérification des totaux

 Vérifier que le solde au côté de la banque coïncide avec le relevé bancaire

 Vérifier que le solde à la comptabilité coïncide avec la balance générale

 Vérifier les apurements des suspens

Exemple : pour voir l’apurement des montants qui figurent au rapprochement du 31dec N, on prend tous les relevés
bancaires de janvier, février, mars …jusqu’au dernier reçu afin de vérifier si les montants qui figurent au débit chez la
banque au rapprochement apparaissent au débit du relevé bancaire.

Vérifier que les intérêts bancaires 6545 (Agios) n’est pas confondus avec les frais bancaires.
NB : la TPS (taxe sur prestation de service) sur AGIOS est récupérable si les tickets d’agios sont là. Sinon prendre le TTC.

CAISSE
Le contrôle de la caisse consiste à faire une vérification de solde entre le solde de la caisse en fin de période au moyen de la
balance générale et le billettage de caisse à la fin de cette même période.
S’il existe un écart entre ces deux éléments, cet écart devra être justifiés.

STOCK

MOYENS

-Balance générale
-Etat de stock valorisé
-Inventaire physique

Les stocks dans la comptabilité sont fonctions des inventaires.


Après inventaires, on fait un état appelé état des stocks sur la base duquel on effectue l’enregistrement dans la comptabilité.

CONTROLE

TAF
1-Comparatif multi exercice
2-Quand le stock est valorisé, il faut passer le stock dans la comptabilité selon la méthode du SYSCOHADA.
3-vérifier et s’assurer que les écritures de stocks ont été bien comptabilisées.
La méthode préconiser dit qu’il faut procéder à une annulation du stock initiale, puis comptabiliser le stock final.
Variation du produit finis : SF-SI
Variation matière première: SI-SF
4-Tirer les grands livres des stocks et des variations.

ANALYSE DES STOCKS

6
1-Recouper l’état valorisé des stocks avec nos inventaires.
2-établir la feuille maîtresse et vérifier s’il y a des cas de disparition de postes .si oui, les identifiés puis demander qu’on vous
fournisse une explication valable.
3-analyser par la même occasion l’évolution des stocks et vérifier que les écritures de stocks ont été bien comptabilisées,
sinon proposer des écritures de réclassement.

A. Vérification des écritures de stocks

N°COMPTE STOCKS STOCK INITIAL STOCK FINAL VARIATIONS


BALANCE N-1 ANNEE INVENTAIRE N (à
renseigner avec Etat des stocks)
31
32
36

Avec l’inventaire des stocks, vérifier le contrôle arithmétique et le reporter.

1. Annulation du stock initial

Le compte de stock augmente au débit et diminue au crédit. Pour l’annuler, il faut le créditer.
D : 6031 variations du stock de marchandises x
C : 31 marchandises x
(Annulation du stock initiale)

2. Constatation du stock d’inventaire


Il s’agit de faire entrer la valeur d’inventaire au débit du compte de stock par le crédit du compte de variation.

D : 31 Marchandises x
C : 6031 Variation du stock de marchandise x
(Constatation du stock final)

Vérifier les soldes au niveau de la comptabilité avec les soldes d’écritures passées.

3. Validation
La validation des écritures de stock se fait à l’aide de la balance générale N-1 en ce qui concerne les à nouveaux.
Les autres sont validés sur la base des états valorisés de stock appelés encore état d’inventaire.

B. Vérification de l’état de stock


Cette vérification est indispensable car la manipulation des stocks peut
Se faire à deux niveaux :
1-au niveau des quantités
2-au niveau des prix
Le contrôle exige de nous en tant qu’auditeur de faire la vérification à ces deux niveaux
Dans cette optique,
4-se faire expliquer les méthodes de valorisation des stocks.
5-faire le test de validation en reconstituant les prix unitaires définir par l’entreprise selon la méthode de valorisation qu’elle
utilise.
6-faire un contrôle arithmétique des stocks.
An : pendant l’inventaire, il peut arriver qu’il y est des stocks morts .de ce fait l’auditeur doit s’assurer de la dépréciation de
ces stocks.
On peut aussi avoir des stocks lents du fait de la lenteur dans leur rotation.

IMPOTS ET TAXES
MEMO IMPOTS ET TAXES………………………………

Le poste « impôts et taxes » fait partir des différents postes sur lesquelles porte notre mission de commissariat au compte
dans le cadre de la mission légale qui nous est confiée. Il est incontestablement le poste le plus important, car comme pour
toute entreprise l’élément essentiel qui domine la société est de savoir quels sont les impôts qui sont payés chaque année de
façon mensuel,trimestriel, semestriel et voir annuel. Il arrive très souvent que l’assiette d’imposition diffère entre le fisc et la
déclaration faite par le comptable de la société. Ces divergences fiscalo-comptable sont très souvent liées à une minoration de
la base imposable de la part des comptables qui sous la pression des chefs d’entreprises sont souvent emmené à détourner les
règles fiscales. Cette situation entraîne des dommages préjudiciables à la société en cas de redressement fiscal de la part de la
direction générale des impôts qui peuvent conduire à la révocation du commissaire aux comptes s’il s’avérait que celui-ci
était à mesure d’éviter les erreurs du comptable et qu’il ne l’a pas fait. C’est pourquoi il est demander de traiter ce poste avec
tout le sérieux que cela nécessite.

7
Ce poste est traité a l’aide d’un fichier conçu sur Excel et qui permet de déceler les éventuelles erreurs afin d’y remédier.

LES ELEMENTS NECESSAIRES DONT ON A BESOIN POUR TRAITER LE POSTE

1°) EN MATIERE DE DECLARATION

-Déclarations périodiques de : TVA, TSE, ASDI, ITS, et CNPS de janvier à décembre.


-Déclarations périodiques de CRN salariés et de la CRN entreprise de novembre à décembre.
-Déclaration de la patente et impôts fonciers.
-Déclaration de l’impôt BIC.
-Déclaration individuelle des salaires annuels (DISA) et l’état 302.

2°) EN MATIERE DE GRAND-LIVRE

-La balance générale de l’exercice sur lequel porte le contrôle.


-le grand-livre des comptes 64, 66, 43, 441, 442, 444, 446, 447, 448,449.

3°) DIVERS ELEMENTS

-Liste des particularités fiscales et impôts (exemple attestation d’exonération d’un impôt donné).
-Etat de rapprochement entre le chiffre d’affaires déclaré et celui comptabilisé.
-Calcul effectué pour la déclaration de la société pour la vérification de la patente et de l’impôt foncier.

LE TRAITEMENT DU POSTE

1°) REMPLISSAGE DU FICHIER

Rubrique 1

Base facturation : il est réservé aux entreprises qui sont soumises en matière de TVA à la facturation c a d les entreprises qui
exerce des activités de livraisons de biens meubles. Il se remplit avec la balance générale, on prend les comptes 70 tout en
faisant attention de savoir s’il s’agit d’une opération taxable ou non. Pour les opérations taxables les remplir au taux en
vigueur de la TVA (18%), et pour les opérations non taxables il n’y a pas de taux à inscrire.
Base encaissement : réservé aux entreprises prestataires de services pour lesquelles la TVA est exigible a l’encaissement.

Rubrique 2

C.A (1) : elle se remplit avec les déclarations de TVA, il s’agit de renseigner les éléments de la rubrique TVA collectée qui
figure sur la déclaration de TVA ; CA dans la colonne ou il est mis le taux de 18%, exportation, exonération et livraison a soi-
même qui figure sur la déclaration.
Après l’avoir remplir,il faut voir le contrôle de cohérence des déclarations..
S’il y a des écarts, alors il faut rechercher le pourquoi de ces écarts. Sinon conclure que le test est satisfaisant.

Rubrique 3

TVA (1) : les chiffres d’affaires que vous venez de remplir à la rubrique précédente C.A (1) ont permis au fichier de calculer
la TVA collectée par l’entreprise dans la rubrique contrôle ; vous devez donc remplir la TVA collectée qui figure sur la
déclaration de même que s’il existe une régularisation ou une retenue a la source qui figure également sur la déclaration. La
remarque a faire c’est qu’en gros cette partie
Dans cette partie, il faut vérifier la cohérence de la TVA avec celle déclarées. S’il n’y a pas d’écart alors conclure que le test
est satisfaisant. Sinon chercher les raisons de ces écarts.

Rubrique 4

TVA (2) : cette rubrique devrait nous permettre de faire une correspondance avec la déclaration du mois précédent.
Exemple : (janvier 05 et décembre 04)
Si le crédit du mois précédent est égal au solde à payer, alors conclure que le test est satisfaisant. Sinon, le test n’est pas
satisfaisant.
Il faut vérifier que le solde correspond à la comptabilité au 31deç .puis faire l’indexation avec la comptabilité par l’utilisation
des 44 (crédit de TVA, TVA due etc.).
Si l’écart observé n’est pas significatif, alors il faut proposer une écriture de régularisation. Dans le cas contraire c'est-à-dire
que l’écart est significatif, alors il convient en tant qu’Auditeur de rechercher la cause de cet écart.
NB : ne pas oublié de vérifier le prélèvement de 10%de TVA au cas ou l’entreprise travail avec l’état. Voir attestation.

Rubrique 5

8
TVA (3) : il n’y a rien à remplir ici car les montants sont déverser automatiquement.
CA- Etat comparatif : rien à remplir
S’il y a un écart, c’est généralement due à la TVA et c’est justifié.

Rubrique 6 :

ASDI1 utiliser les déclarations d’ASDI pour remplir les cellules (consommation, exportation, total)
La partie vente à la consommation finale est généralement la partie exonérée de l’ASDI. S’il y a un écart, alors demander
des explications.
ASDI2 Remplir la partie total acquité.
S’il existe la cellule ASDI à supporter, il faut la remplir.
Faire la comparaison entre le solde au 31 décembre avec la comptabilité (compte d’ASDI), puis faire l’indexation.
ASDI3 A ne pas remplir..
.
Rubrique 7 :

TSE au 31 décembre :
S’il y a un écart entre la TSE Déclarée et la TSE comptabilisée alors, il incombe à l’Auditeur de demander des explications
aux comptables.
Après la vérification des soldes 44 , il faut faire l’indexation avec la comptabilité.
Il faut aussi, vérifier que le chiffre d’affaire déclaré est égal au chiffre d’affaire comptabilisé.

Rubrique 8 :

ITS

Tableau comparatif- base ITS


Dans la fenêtre base ITS, il faut copier tous les 66.
Il faut savoir qu’elles sont les éléments imposables ou non.

LISTE DE QUELQUE ELEMENTS IMPOSABLE AUX ITS

BASE ITS

ELEMENTS DE LA PAIE 66…. IMPOSABLE S NON IMPOSABLES

Provision congés
Non Oui
Indemminité de licenciement

Main d’œuvre occasionnelle De moitié si montant > 50 000 Si montant < 50 000

Salaire national Oui


Non
Salaire non national : Oui
Non
-expatrié Oui
-africain Non
Aventage en nature Oui
Oui Non
Si les montants excèdent ceux contenus Non
Indemminité de fonction dans le barème. Dans la limite du barème .
Si le montant excède les 10% de la
rémunération brute totale y compris les Si le montant n’excède pas les 10% de
indemnités. la rémunération brute totale y compris
les indemnités

Vêtement professionnel Non Oui

Charge sociale Non Oui

Medecine et pharmacie Non Oui

Frais funéraire Non Oui

9
.
Prime d’encouragement Oui Non

Indémminité de stage école La fraction supérieure à la limite de Non imposable dans la limite de 70000
70000 Frs est imposable aux ITS. Frs.
NB/ s’assurer qu’il s’agit bien d’un
stage école et que la durée de ce stage
n’excède pas les 6 mois.

Si le montant de la cotisation excède


Caisse retraite expatrié 300000 /Mois et/ou sup à 10% de la
rémunération brute. Si le montant de la cotisation n’excède
pas 300000/Mois et/ou n’excède pas
les 10%de la rémunération brute du
salarié.

Partie I salaire 1

Partie impôts à la charge de l’employeur.


Cette partie concerne les brutes.
La procédure de remplissage consiste à prendre les déclarations d’ITS et à remplir en fonction des brutes.
Partie total entreprise est à renseigner avec total brut des déclarations. Ensuite , il faut renseigner la partie relative aux
personnels locaux et/ou expatriés en tenant compte des régimes auxquels ils appartiennent.

Partie II : les ITS

ITS 1 Dans cette partie, il convient de remplir les impôts sur salaire (IS), la contribution nationale (CN) ; l’impôts
générales sur le revenu (IGR) à partir des déclarations d’ ITS .
Ne pas oublier de renseigner la partir totale acquiter.

ITS 2 Cette partie n’est pas à renseigner car les informations précédentes s’y déversent automatiquement.

ITS 3 Cette partie est à renseigner. Elle concerne l’ensemble du personnel de l’entreprise et nécessite le remplissage des
montants de la taxe d’apprentissage (TA) de la formation professionnel continue (FPC) etc… à partir des déclarations FDFP.

ITS 4 et ITS 5 Ces deux parties ne sont pas à renseigner car les informations s’y deversent automatiquement.
NB : normalement s’il y a écart, alors cet écart doit correspondre au FDFP complémentaire. Aussi, s’il y a un écart qui ne
correspond pas au FDFP complémentaire, alors cet écart devra être justifié.
Il ne faut pas tenir compte de la provision pour congé payé du 31 décembre.

ITS 6 Cette partie est renseignée si l’ITS, la TA et la FPC sont enregistrer séparement
Elles concernent les charges fiscales comptabilisées que sont :
Les 6413 taxe sur appointement et salaires.
Les 6414 taxe d’apprentissage

10
Les 6415 FPC

ITS 7 Cette partie est utilisée si l’entreprise regroupe l’enregistrement des ITS , de la TA et de la FPC.

ITS 6’ cette partie est renseignée si la FPC et la TA sont regroupées.

NB : Les parties jaunes son à remplir avec les grands livres des 64.
La FPC à un taux de 1,2% dont 0,6 % sont payées en cours d’année et les autres 0,6 % sont versés en fin d’année si la
formation n’a pas été faite.
L’employeur pour le paiement de la FPC a le choix entre deux solutions :
-soit payer mensuellement l’intégralité de la taxe (1,2%)
-soit payer mensuellement la moitié de la taxe de (0,6%) et réaliser les dépenses de formation agrée au moins égales à l’autre
moitié.
En fin d’exercice, une régularisation intervient dans ce cas. La différence entre les dépenses de formation agrée et la
contribution annuelle « FPC » au taux de 0,6% non acquittée doit être remboursée.(taxe FPC + régul taxe FPC).

Partie III : indemnité de transport

La traitement de cette partie nécessite un certains nombre de précaution s à prendre.il s’agit de :


-identifier les différentes indemnités de transport données par l’entreprise à ses employés aux moyens de leur livre de paie.
-saisir les différents montants de transport donnés par l’entreprise à ses employés dans la partir bleu.
-saisir dans la partie jaune, le nombre de salariés ayant perçus le transport à hauteur du montant indiqué dans la cellule bleu.

Transport ITS la fraction du transport supérieur à 19000 Frs est imposable aux ITS.
Transport CNPS La fraction supérieur à 10550 Frs est imposable à la CNPS.

Rubrique 9 :

Comparatif ITS/CRNS Remplir la partie CRNS à l’aide de la déclaration.


Le contrôle de la CRNS nécessite l’utilisation d’une feuille d’excel pour parfaire le contrôle .

CRNE Cette cellule est à renseigner avec les déclarations sans tenir compte des réintégrations et les réductions.
Elle concerne les comptes 61-62-63-et 65.

Liste des éléments à prendre en compte dans la détermination de la CRNE.

PLAN COMPTABLE
LIBELLE DE COMPTE N° DE COMPTE OBSERVATIONS

TRANSPORT SUR ACHATS 611000 exclu note de service 1450 mef


TRANSPORT SUR VENTES 612000
TRANSPORT POUR COMPTE DE TIERS 613000
TRANSPORT DU PERSONNEL 614000 exclu note de service 1450 mef
TRANSPORT DE PLIS 616000
VOYAGES ET DEPLACEMENT 618100
TRANSPORT ENTRE ETABLISSEMENTS 618200
TRANSPORT ADMINISTRATIF 618300

SOUS TRAITANCE GENERALE 621000


LOCATION DE TERRAINS NON AGRICOL 622100
LOCATION DE TERRAINS AGRICOLES 622150
LOCATION DE BATIMENTS 622200
LOCATION DE MATERIEL ET OUTILLAG 622300
MALIS SUR EMBALLAGES 622400
LOCATION D'EMBALLAGES 622500
LOCAT° ET CHGES LOCATIVES DIVERS 622800
CREDIT-BAIL IMMOBILIER 623200
CREDIT-BAIL MOBILIER 623300
CONTRATS ASSIMILES 623500
ENTRETIEN ET REPARAT° BIENS IMMO 624100

11
ENTRETIEN ET REPARAT° BIENS MOBIL 624200
MAINTENANCE 624300
AUTRES ENTRETIENS ET REPARATIONS 624800
ASSURANCES MULTIRISQUES 625100
ASSURANCES MATERIEL TRANSPORT 625200
ASSURANCES RISQUES D'EXPLOITAT° 625300
ASSURANCES RESPONSA DU PRODUCT 625400
ASSURANCES INSOLVABILITE CLIENTS 625500
ASSURANCES TRANSPORTS /ACHATS 625600 exclu note de service 1450 mef
ASSURANCES TRANSPORTS /VENTES 625700
AUTRES PRIMES D'ASSURANCES 625800
ETUDES ET RECHERCHES 626100
DOCUMENTATION GENERALE 626500
DOCUMENTATION TECHNIQUE 626600

ANNONCES INSERT° 627100


CATALOGUES IMPRIMES PUBLICITAIRES 627200
ECHANTILLONS 627300
FOIRES ET EXPOSITIONS 627400
PUBLICATIONS 627500
CADEAUX A LA CLIENTELE 627600
FRAIS DE COLLOQ SEMINAIRE CONFER 627700
AUTRES CHARGES DE PUBLICITE 627800
FRAIS DE TELECOMMUNICATIONS 628000

FRAIS BANCAIRES SUR TITRES 631100


FRAIS BANCAIRES SUR EFFETS 631200
LOCATION DE COFFRES BANCAIRES 631300
COMMISIONS SUR CARTES DE CREDIT 631500
FRAIS D'EMISSION D'EMPRUNTS 631600
AUTRES FRAIS BANCAIRES 631800
COMMISSIONS ET COURTAGE/ ACHATS 632100 exclu note de service 1450 mef

COMMISSIONS ET COURTAGE/ VENTES 632200


REMUNERATIONS DES TRANSITAIRES 632300
HONORAIRES 632400
FRAIS D'ACTES ET CONTENTIEUX 632500
DIVERS FRAIS 632800
FRAIS DE SIEGES 632900
FRAIS DE FORMATION DU PERSONNEL 633000
REDEVANCES BREVETS LICENCES 634200
REDEVANCES POUR LOGICIELS 634300
REDEVANCES POUR MARQUES 634400
COTISATIONS 635100
CONCOURS DIVERS 635800
REMUNERATIONS PERSONNEL INTERIM 637100
PERSONNEL DETACHE OU PRETE 637200
FRAIS DE RECRUTEMENT PERSONNEL 638100
FRAIS DE DEMENAGEMENT 638200
RECEPTIONS 638300
MISSIONS 638400

12
PENALITE ET AMENDESNONDEDUCTIBL 647000

PERTES SUR CREANCES CLIENTS 651100


PERTES SUR AUTRES DEBITEURS 651500
PERTES DIVERS ET ARRONDIS 651900
QUOTE PART RESULTATS OP EN COMM 652000
QUOTE PART RESULTATS PLURI-EXOS 653000
VALEURS CESSIONS IMMOBILISATION 654000
JETONS DE PRESENCE 658100
DONS 658200
MECENATS 658300
CHGES PROV/RISQUES A CT TERME 659100 exclu note de service 1450 mef
CHGES PROVISIONNEES/STOCKS 659300 exclu note de service 1450 mef
CHGES PROVISIONNEES/CREANCES 659400 exclu note de service 1450 mef
AUTRES CHGES PROVISIONNEES 659800 exclu note de service 1450 mef
numeros de comptes necessaires au calcul de la CRN Entreprise

LISTE DE QUELQUES ELEMENTS IMPOSABLE A LA CNPS

BASE CNPS

ELEMENTS DE LA PAIE 66…. IMPOSABLE A LA CNPS NON IMPOSABLE A LA CNPS

Provision congés

Indemminité de licenciement NON


OUI en entier
Main d’œuvre occasionnelle NON
OUI
Salaire national NON
OUI
Salaire non national : NON
OUI
-expatrié
-africain NON
Aventage en nature OUI Si le montant n’excède pas celui du
Si le montant excède celui du barème. barème.

Indemminité de fonction

Vêtement professionnel

Charge sociale OUI NON

Médecine et pharmacie OUI NON

Frais funéraire OUI NON


.
Prime d’encouragement

indemnité de transport La fraction supérieur au 10550 Frs est Non imposable dans la limite de 10550
imposable à la CNPS. Frs.
Nb : dans les cas d’espèce, il faut
remplir la partie imposable.

indemnité de stage école

13
NB : DANS LA BASE CNPS , LES 66 SE DEVERSENT AUTOMATIQUEMENT.
ON NE REMPLIT QUE LA PARTIR « SALAIRE IMPOSABLE »

CNPS 1 Concerne les entreprises qui ont plus de 20 salariées


Retraite total à comparer avec la DISA.
Il faut ressortir les écarts en confrontant la retraite, la prestation familiale, et l’accident de travail multiplier par leurs taux
respectifs avec le total de la DISA.

CNPS2 faire une comparaison arithmétique à partir des sommes de tous ce qui figure sur la déclaration comme
tranche.
NB : tout ce qui est sans prime devrait être dans la partie CNPS 2.

Base CNPS Après avoir remplir la CNPS 2, il faut remplir la partie imposable de la Base CNPS uniquement ensuite,
faire une comparaison avec les soldes.
Puis conclure

Partie 4 : LP COMPTA 1
Cette partie est à renseignée avec les grands livres de tous les comptes 66.pour chaque mois, remplir les 66 qui sont
imposables.
Partie 5 : déclaration compta 1
Remplir les 66 pour qui les montants se recoupent avec les déclarations déversées.
Avec les livres de paies ou les bulletins de paie, remplir les sommes des montants bruts des salaires.

14