Vous êtes sur la page 1sur 34

Université Cadi Ayyad

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales

Master : Finance Appliquée

Séminaire : Gestion des risques financiers

Les Swaps
Travail encadré par : Travail réalisé par :

Mr.M.ZIKY Jihane TAGNAOUTI


Hatim TAMELOUCHT
Hanane YAYCH
Rajaa HAOUFADI

Année universitaire 2010 – 2011

1
Plan

Introduction

Partie I : Les swaps : Historique, définition et fonctionnement

Section1 : Historique des swaps

Section2 : Définition, typologie des et caractéristiques des swaps

Section 3 : Fonctionnement des marchés de swaps

Partie II : Les swaps d’intérêt et les swaps de changes


Section 1 : swap de taux d’intérêt

Section 2 : Swap de changes

Partie III : Les swaps de devises

Section 1 : Principe et mécanisme

Section 2 : Différences entre swap de change et un swap de devises

Conclusion

Bibliographie

2
Introduction
Au cours des trente dernières années, les fluctuations des taux d’intérêt, des devises et du
cours des matières premières…sont devenues si importantes que l’entreprise a découvert de
nouveaux risques qui doivent être gérés, faute de quoi sa survie peut être mise en cause par un
événement extrême et totalement inattendu.

A mesure que ces risques se sont développés et que les entreprises ont pris conscience de
leurs effets négatifs, des instruments de couverture sont apparus, permettant de les réduire
fortement ou totalement.

L’évolution de ces toutes dernières années a consisté à décompenser de plus en plus ces
risques et à développer des produits offrant une couverture plus fine, plus souple et couvrant
des risques jusque là non ou mal couverts. Le plus souvent ces instruments on été développés
sur les marchés financiers, vendus par des investisseurs qui y trouvent des produits sans
corrélation avec les actifs classiques. Ces instruments contribuent alors à mieux diversifier
leur portefeuille au moment même où la globalisation augmente fortement la corrélation entre
les produits classiques et donc réduit l’effet de la diversification.

Dans l’arsenal des instruments financiers susceptibles de couvrir un risque, le swap tient une
place prépondérante. Il s’agit du plus important marché des produits de taux d’intérêt, plus
gros que le marché obligataire ! On vous propose un examen de ces incontournables outils
financiers qui sont les swaps, en mettant l’accent sur le contrat de swap.

Il n’ya pas deux sociétés qui soient exposées aux mêmes risques, quelques dirigeants
financiers ne dorment plus pour surveiller le cours du pétrole ou du cuivre, d’autres vont se
couvrir contre les variations des taux d’intérêt ou de change.

3
Partie I : Les Swaps : Historique, définition et fonctionnement
Il s’agit dans cette première partie de définir le swap ainsi que les différents types de swaps, et
de donner un aperçu sur l’historique des swaps.

Section1 : Historique des swaps

Selon la légende, le swap est devenu adulte à partir de l’année 1981.

C’est grâce à IBM et à la Banque Mondiale que le marché des swaps a quitté l’adolescence.

Dans les années précédant 1981, IBM avait lancé un vaste programme d’emprunts dans les
devises fortes et à faibles taux d’intérêt, essentiellement en Deutsche Mark et en Francs
Suisse. Ces émissions ont été converties en Dollar mais le capital et les intérêts devaient
cependant être payés en devises. Au fil des années, le Deutsche Mark et le Franc Suisse
s’affaiblirent, une transformation de la dette procurait donc en théorie un important gain de
change.

La Banque Mondiale de son côté souhaitait se refinancer de préférence sur els devises à faible
taux d’intérêt et envisageait des émissions en Deutsche Marks et Yen.

Un courtier servit d’intermédiaire entre les 2 contreparties, il proposa à la Banque Mondiale


d’émettre en Dollar puis de swapper cette émission en Deutsche Mark et en Franc Suisse.
Pour les contreparties, les avantages étaient les suivants :

 Du coté de la Banque Mondiale, une émission en Dollar (monnaie plus liquide que le
Deutsche Mark et le Yen) se déroulerait dans les meilleures conditions.

 IBM, pour sa part transformait sa dette en Dollar et encaissait immédiatement une


plus-value de change.

L’opération se réalisa pour un montant de plus de 200 millions de Dollars (soit environ 300
millions de Deutsche Mark et 200 millions de Francs Suisse sur la base des parités de
l’époque).

4
De nos jours, ce genre d’opérations existe, les swaps sont devenus extrêmement populaires
auprès des entreprises ayant des activités internationales.

Le mécanisme de swap est notamment utilisé :

1- Par les sociétés souhaitant refinancer leurs filiales étrangères :

Il est souvent plus faible d’emprunter sur le marché domestique, de swapper dans la devise du
pays de la filiale et enfin de prêter en devise à sa filiale.

2- Pour les sociétés émettant des emprunts en devises étrangères :

Il est parfois plus attractif d’emprunter en devises étrangères, puis de swapper l’opération en
monnaie domestique.

3- Par les sociétés souhaitant couvrir un risque de change :

C’est le cas des sociétés effectuant des échanges internationaux dont les règlements sont
effectués bien après la transaction commerciale.

Section2 : Définition, typologie des et caractéristiques des swaps

Dans sa définition la plus large, le swap est un échange entre deux entités pendant une
certaine période de temps. Les deux intervenants doivent, bien entendu, trouver chacun un
avantage à cet échange qui peut porter soit sur des actifs financiers, soit sur des flux
financiers. Le mot swap désigne dans le langage courant un échange de flux financiers
(calculés à partir d'un montant théorique de référence appelé notionnel) entre deux entités
pendant une certaine période de temps. Contrairement aux échanges d'actifs financiers, les
échanges de flux financiers sont des instruments de gré à gré sans incidence sur le bilan, qui
permettent de modifier des conditions de taux ou de devises (ou des deux simultanément),
d'actifs et de passifs actuels ou futurs.

Il existe trois contrats de swaps les plus courants à savoir :

• Swap de taux d’intérêt : Taux variables contre taux fixes, (en anglais : interest rate
swap) qui échange les intérêts d'un prêt ou dépôt notionnel à taux variable contre des
intérêts à taux fixe ;

5
• Swap de change : On appelle swap de change ou cambiste une transaction de change
au comptant assortie d'une transaction à terme sur les mêmes devises mais dans le
sens inverse ; il est essentiellement utilisé par les établissements financiers pour gérer
leur position de change et les grands groupes pour gérer leur position de liquidité
multidevises ;

• Swap de devises : Cross Currency Swap ou Currency Interest Rate Swap (CIRS), par
lequel on échange des taux d'intérêt à moyen ou long terme libellés dans deux devises
différents.

Il en existe beaucoup d’autres comme, par exemple :

-Le swap d’actions ;

-Le swap de variance ;

-Le swap de corrélation ;

-Le swap d’inflation.

Quant aux caractéristiques des swaps sont très diverses, mais on peut néanmoins déterminer
quelques constantes.

 Le montant nominal est d’un million de dollars ou une somme équivalente lorsque
le swap est libellé dans une autre devise ;

 La durée va de quelques mois à plusieurs années et peut atteindre 15 ans pour les
swaps de taux ;

 Toutes les devises disposant d’un marché obligataire bien développé peuvent être
utilisées dans le montage d’un swap. Tel est en particulier le cas du Dollar, de
l’Euro, du Yen, de la Livre Sterling, du Dollar Canadien et du Dollar Australien. En
fait, beaucoup d’autres devises sont utilisées quand les situations de marché se
prêtent à leur emploi.

Ainsi que, les opérateurs financiers ont recours aux swaps pour trois raisons majeures :

6
 Réaliser une économie.
 Restructurer un actif ou passif financier.
 Spéculer.

Section 3 : Fonctionnement des marchés de swaps

Les swaps sont des produits qui se sont développés exclusivement sur le marché hors-bourse.
Ils sont en général mis en place par le biais d'un intermédiaire. Certains contrats de swaps
peuvent toutefois s'exécuter directement entre les parties. Les utilisateurs finaux sont les
banques, les entreprises, les sociétés de valeurs mobilières, les compagnies d'assurance, les
gouvernements ainsi que les fonds mutuels et les caisses de dépôt. La finalité recherchée par
les parties à une convention de swap est la couverture des risques liés à l'instabilité des cours
ainsi que l'amélioration financière d'une opération.
Plus concrètement, les marchés de swaps sont des marchés de gré à gré pour lesquels il
n’existe pas d’organisme de compensation servant d’intermédiaire entre les deux
contreparties, exigeant un dépôt de garantie, procédant à des appels de marge journaliers t
assurant une cotation permanentes des cours.
Il faut savoir que les marchés de gré à gré et les marchés organisés se distinguent
essentiellement pat les règles de compensation des transactions et le risque de contrepartie
qu’ils génèrent. Ainsi ces produits de swaps comportent des risques non négligeables de
liquidité.
Ainsi, il existe un marché primaire de swaps, où sont émis ces derniers et un marché
secondaire sur lequel les opérations peuvent retourner leur position initiale :
- Soit en contractant un swap de mêmes caractéristiques mais de sens inverse ;
- Soit en annulant purement et simplement le swap initial auprès de la même
contrepartie.
Il ne faut pas oublier que les banques jouent un rôle important dans les opérations de swap,
car elles remplissent une fonction intermédiaire. Cette intermédiation peut être comparée à
celle d’un courtier. Dans ce cas, quand la société X s’adresse à une banque pour envisager le
montage d’un swap, l’étendue des relations d’affaires nouées par cette institution financière
lui permet de contacter la société Y qui a, récemment manifesté la volonté de réaliser un swap
inverse à celui proposé par la société X.

7
Partie II : Swap d’intérêt et swap de change

Section 1 : swap de taux d’intérêt

A-Définition et utilité

Le swap de taux d’intérêt (to swap = échanger) est un produit dérivé. Il s’agit d’un contrat de
gré à gré par lequel deux contreparties s’échangent des intérêts pour une période et un
montant donnés. Généralement, un taux fixe contre un taux variable.

Les intérêts sont fixés à des échéances fixes sur la base d’un différentiel de taux constaté,
mais aucun versement en capital n’a lieu. L’opération est donc sans risque pour le capital
puisqu’il n’est pas transféré.

Le swap de taux d’intérêt est principalement utilisé pour des opérations de :

a) Couverture

b) Arbitrage

c) Spéculation

Il permet de changer la nature du taux d’une opération de prêt ou d’emprunt pour la rendre
plus conforme soit à ses besoins soit à ses anticipations. Il est d’usage d’appeler « jambe »
chacune des deux séries de flux associés au swap (on parlera ainsi de la jambe fixe et de la
jambe variable). Cette appellation est utile pour l’évaluation du swap. Le swap de taux est
particulièrement adapté à la gestion du risque de taux à long terme en entreprise.

Comme pour toutes les opérations de marchés, la terminologie se doit d'être extrêmement
précise. Ainsi, on ne parle pas de prêteur ou d'emprunteur mais plutôt de payeur ou de
receveur.

· être payeur du swap de taux signifie payer le taux fixe et recevoir le taux flottant, c'est à dire
emprunter à un taux fixe et prêter à un taux variable.

8
· être receveur du swap de taux signifie recevoir le taux fixe et payer le taux flottant c'est à
dire prêter à un taux fixe et emprunter à un taux variable.

Il est possible d'établir 3 combinaisons selon les types de taux :

1. Taux fixe contre taux fixe.

2. Taux fixe contre taux variable.

3. Taux variable contre taux variable (basis swap de taux).

Application :

Une entreprise A., anticipant une baisse des taux, souhaite transformer en un endettement à
taux variable, un endettement à taux fixe dont les caractéristiques sont les suivantes :

 Montant : 100 millions de DHS.

 Durée restant à courir : 3 ans.

 Taux 6%

Réponse :

Elle peut mettre en place un swap dans lequel elle reçoit le taux fixe de 6 % et paye le taux
variable 3 mois plus ou moins une marge dépendant du niveau de taux des swaps à 3 ans :

 Si le taux du swap à 3 ans est de 7%, la société paiera environ taux 3 mois – 1%.

 Si le taux du swap à 3 ans est de 5%, la société paiera environ taux 3 mois – 1%.

6%
Entreprise Banque

Taux 3 mois
Endettement
initial
6%

9
La formidable dynamique des marchés de swaps est double :

• Pour une banque, elle réside dans ce qu'il n'y a pas d'échange de capital, seulement
l'échange de flux d'intérêts. Dans le cas d'un swap de taux d'intérêt, il s'agit donc d'un prêt
débarrassé de l'essentiel de son risque de crédit. Des appels de marges ou des dépôts de
collatéral en garantie peuvent même le faire presque totalement disparaître, et le swap devient
alors pur taux d'intérêt, réductible à ses coefficients d'actualisation (en anglais : discount
factors) et donc fongible. Une banque peut alors gérer de façon centralisée des myriades de
swaps et autres produits de taux taillés sur mesure pour les besoins particuliers de sa clientèle.

• Pour une entreprise, ou pour une institution financière, le swap permet de modifier les
caractéristiques d'actifs financiers, par exemple de taux fixe en taux variable, sans les sortir du
bilan et sans encourir les conséquences fiscales ou comptables d'une telle sortie. On superpose
ainsi un produit hors bilan, le swap, à un actif existant.

Les swaps se sont développés parce que les intervenants ne bénéficient pas des mêmes
conditions d’accès au marché. En effet, selon la situation financière et l’évaluation de leurs
risques de crédit, ils obtiennent des conditions plus ou moins avantageuses. Les swaps ont
pour but d’optimiser les écarts des taux en faveur des deux parties prenantes de l’échange.

B- Technique et fonctionnement

L’opération la plus courante consiste à échanger une dette à taux fixe contre une dette à taux
variable dans la même devise et pour un même montant donné. Ce montant est le même pour

10
les deux parties ; il ne donne pas lieu à un échange physique. Il sert simplement de base pour
le calcul du montant des intérêts respectifs.

a-Mécanisme du swap
Exercice n°1 :

Deux entreprises A et B souhaitent d’endetter sur le marché financier : A à taux variable et B


à taux fixe. Mais les conditions d’accès ne sont pas les mêmes pour les deux sociétés : A
bénéficie d’une meilleure signature à des taux plus intéressants que B.

Conditions d’émissions A B Ecart

Taux fixe 10% 11% 1%

Taux variable TMM +0.25% TMM+0.50% 0.25%

TMM : Taux du Marché Monétaire

Le différentiel de taux issu de la différence de signature entre A et B est :

1% - 0.25% = 0.75%

La société A souhaite s’engager sur un financement à taux variable pour bénéficier d’une
baisse éventuelle des taux alors que B souhaite fixer ses coûts futurs sans prendre le risque de
variation de taux.

La société A peut emprunter directement à taux variable sans se préoccuper de B. Mais pour
optimiser les coûts chacune des deux sociétés va emprunter sur le marché où elle a les
meilleures conditions (même montant, échéances identiques...).

-A va alors lancer un emprunt à taux fixe : 10%

-B va lancer un emprunt à taux variable : TMM + 0.50%

-Montant : 10 millions DH

-Durée du swap : 5 ans

Les deux sociétés vont dès lors procéder à un swap :

-A paie un taux variable à B et reçoit un taux fixe ;

-B paie un taux fixe et reçoit un taux variable.

11
Comme la société A peut obtenir les meilleurs taux, souhaite un partage de l’écart des taux à
son profit. Les deux conviennent des taux suivants :

-Taux fixe : 10%

-Taux variable : TMM - 0.25%

TMM - 0.25%

A B

10%

Emprunt à 10% TMM + 0.50%

Il y a donc échange des caractéristiques des dettes entre A et B.

A chaque échéance la société A assure le service de la dette à taux fixe 10% au moyen des
sommes qu’elle reçoit de B et vice-versa.

Le bilan de l’opération se présente comme suit :

A B

Coût de l’émission directe 10% TMM +0.50%

Versement lié au swap

AàB + (TMM - 0.25%) -(TMM - 0.25%)

BàA -10% +10%

Coût final 10%+TMM – 0.25% TMM +0.50% - TMM +


0.25% + 10%
-10%
= 10.75%
= TMM -0.25%

Gains respectifs TMM+0.25%-(TMM-0.25%) 11% - 10.75% = 0.25%


= 0.50%

Remarque : On vérifie que la somme des gains est égale à l’écart des taux.

A l’échéance c'est-à-dire un an après la conclusion du contrat, on calcule le montant net des


intérêts à verser.

12
Cas n°1 :

TMM : 10,5%

A doit verser :

10.000.000 (10,5% - 0,25%) = 1.025.000 DH

B doit verser :

10.000.000 * 10% = 1.000.000 DH

25.000 DH

A doit donc régler 25.000 DH à B

Cas n° 2 :

TMM = 9,50%

A doit verser :

10.000.000 (9.50%-0.25%) = 925.000 DH

B doit verser :

10.000.000* 10% =1.000.000 DH

75.000 DH

B paie 75.000 DH à A.

Les termes du contrat sont les suivants:

-L’entreprise A s’engage à payer un taux variable de TMM-0.25% à l’entreprise B.

-L’entreprise B s’engage à payer un taux de 10% à l’entreprise A.

Exercice 2 :
Les compagnies Gamma et Alpha ont obtenu les conditions suivantes pour un prêt de 5
millions d’Euros sur une période de 10 ans :

Taux fixe Taux flottant

Gamma 7% Libor + 0.5%

13
Alpha 8.7% Libor + 1.5%

Supposez que les deux compagnies ont chacune la nécessité imminente de s’endetter à
concurrence de 5 millions d’euros. De plus, Alpha préfère s’endetter à taux fixe alors que
Gamma désire payer des intérêts nets au taux flottant sur son opération de financement.

Questions :
 Pouvez-vous déceler une opportunité d’arbitrage dans cette situation ? Expliquez.

 En tant qu’intermédiaire, que proposeriez-vous aux directions financières des deux


compagnies de manière à réduire leurs couts d’endettement tout en vous assurant une
prime nette de 0.2%?

 Quels sont les risques encourus par les deux compagnies ?

Réponses :

1- Il y’a opportunité d’arbitrage en ce sens que la différence de taux n’est pas la même sur les
deux marchés.

Taux fixe Taux flottant

Gamma 7% Libor+0.5%

Alpha 8.7% Libor+1.5%

Différence de taux 1.7% 1%

Dès lors, Gamma a un avantage relatif à emprunter sur le marché fixe ce qui intéresse Alpha
qui souhaite emprunter au taux fixe. Alpha peut emprunter au taux flottant (relativement plus
favorable) pour elle et changer ce flux grâce au swap de taux d’intérêt. L’arbitrage porte sur
0.7%.

2- Avec un intermédiaire, la proposition peut être résumée par le schéma suivant:

14
7% Swap 2 L+1.5% Intermédiaire L+1.5% Swap 1 àL+1.5%
ß
Gamma à à Alpha

ß ß

8.25% 8.45%

Deux swaps ont été conclus en même temps : le premier entre Alpha et l’intermédiaire et le
deuxième entre l’intermédiaire et Gamma. 0.7% se répartissant de la manière suivante:

0.2% pour l’intermédiaire et le reste entre les deux sociétés soit 0.25% chacune. Ce qui donne
lieu à 2 tableaux:

SWAP 1 Alpha Intermédiaire

Cout de l’émission L+1.5%


directe

Versement lié au 8.45% -8.45%


swap
-(L+1.5%) L+1.5%
Alpha à I

I à Alpha

Cout final 8.45% L-6.95%

Gain respectif 8.7%-8.45% = 0.25% -(L-6.95%) *(1)

SWAP 2 Gamma Intermédiaire

Cout de l’émission 7%
directe

15
Versement lié au L+1.5% -(L+1.5%)
swap
-8.25% 8.25%
Gamma à I

I à Gamma

Cout final L+0.25% 8.25%-(L+1.5%)=6.75%-L

Gain respectif L+0.5%-(L+0.25%) = (6.75%-L) *(2)


0.25%

Gain de l’intermédiaire = - [(1) + (2)] = -(6.75%-L + L-6.95%) = 0.20%

3- Les risques encourus par les deux parties sont les suivants:

 Gamma est exposée au taux flottant (risque de hausse).

 Alpha ne conserve sur cette transaction aucun risque de taux sur ses paiements futurs
d’intérêts.

 L’intermédiaire reçoit 0.2% de marge mais subit un risque de crédit de contreparties.


En effet, son rôle est de continuer à assumer les paiements si une des parties venait à
faire défaut, puisque les contrats ont été passés par chaque partie avec lui. En revanche
il ne craint aucun risque de taux.

B .Avantage et inconvénients de swap de taux d’intérêt

Avantages

 Le risque de taux est maitrisé.

 C’est un contrat de gré à gré (directement négocié entre les contreparties). Il bénéficie
donc d’une grande souplesse et peut s’adapter à n’importe quel profil de financement
(ou de placement), aussi spécifique soit-il.

 Il est possible de retourner le swap avant l’échéance (le revendre à sa valeur de


marché, positive ou négative).

16
 L’entreprise est libre de traiter un swap de taux avec une banque même si l’emprunt
ou le prêt a été conclu avec une autre banque car les 2 opérations sont dissociées.

 Il n’y a pas de prime à payer au départ.

 Un swap peut s’étaler sur de longues périodes.

Inconvénients

 C’est un instrument de couverture ferme. Il subsiste donc toujours un risque de perte


d’opportunité.

 Un endettement initialement cher le restera, même une fois le swap conclu car celui-ci
ne peut agir sur le passé.

 Risque de devoir payer une soulte (somme versée pour compenser l'inégalité du profit)
en cas de débouclage anticipé.

Section 2 : Swap de change

A. Définition
Un Swap de change est donc une transaction par laquelle deux contreparties s'échangent des
flux financiers (des dettes) de même nature libellés dans deux devises différentes. C’est une
double opération de change dont l’une est faite au comptant (ou spot), et l’autre à terme. Elle
consiste en une vente et un achat simultanés, avec une seule contrepartie, d’une même devise.
Ces deux opérations sont négociées simultanément avec la même contrepartie pour éviter le
risque de contrepartie, et sur le même cours de change comptant de référence.

Le Swap de change est également appelé swap cambiste car il était utilisé à l'origine par les
cambistes de banques pour réaliser des opérations de trésorerie sans que celles-ci ne soient
inscrites au bilan.
Exemple : selon la position de l’opérateur, un swap EUR/USD, 3 mois correspond :
- Soit à l’achat au comptant et la vente à terme du USD contre EUR,
- Soit à la vente au comptant et l’achat à terme du USD contre EUR.

On peut avoir une idée sur le swap de changes d’après le schéma suivant :

17
Schéma d’un swap de change
Flux initiaux
EUR
Contrepartie
Banquefrançais
du swap
USD
EUR USD EchangeUSD/EUR sur labasedu CC

Marchéde
change

Flux à l’échéance
EUR
Contrepartie
Banquefrançais duswap
USD
EUR USD Echange EUR/USD sur labasedu CT
Exportateur
français

Tout se passe comme si les 2 contreparties échangeaient leur dette.


Les étapes sont donc classiques :
1. échange du capital : les 2 contreparties échangent les montants nominaux de leur dette
respective. Cette opération est généralement réalisée au cours spot du moment. Il s'agit d'une
opération de change au comptant.
2. Remboursement du capital : à l'échéance, chacun remboursera à l'autre le montant du
capital, intérêts inclus, par le jeu de la différence entre le cours à terme et le cours comptant.

B. Fixation du cours à terme Cf


a. Méthode 1

M [( 1+ t*( n/36 000).Cf] = M [(1+t(n/ 36 000).Cs ]


soit :

Cf = Cs [(1+ t (n/36 000)] / [(1+t* (n/ 36 000)]

Application

18
Les entreprises A et B concluent un swap de change avec une durée de 6 mois. Le taux
d’intérêt sur le dollar est de 6% et le taux sur l’euro est de 4% avec un taux de change de 1,5
euro par dollar. L’entreprise A s'engage à verser 100 millions d’euros à B en t=0.

 àt=0
100 M €
A Cs= 1,5 B
150 M $

 à l’échéance

Cf = Cs x [1+t (n/36 000)] / [1+t* (n/36 000)]

= 1,5 x [1+4 (185/36 000)] / [1+6 (185/36 000)]


= 1,48
100 M €
A Cf= 1,48 B
148 M $
b. Méthode 2 :

+ Report
Cours à terme = Cours au comptant ou
_ Déport

Le tableau de figure illustre deux cas de figures :

Si TN > TE CT > CC Déport La devise est achetée (vendue) plus


(monnaie nationale) cher à terme qu’au comptant
Si TN < TE CT < CC Report La devise est achetée (vendue) moins
(monnaie nationale) cher à terme qu’au comptant

Exemple
· En cas de report :

19
Mettons nous à la place d'un trésorier d'entreprise. Ce dernier doit emprunter du 6 mois USD
et prêter du 6 mois EUR, par exemple pour 10 millions d'EUR.
Les données du marché sont les suivantes :
Les conditions de marché sont les suivantes :
*Cours comptant EUR/USD : 1,0310
* Taux d’intérêt du dollar à 6 mois : 5,25% / 5,375%
*Taux d’intérêt d’EUR à 6 mois : 2,5625% / 2,6875

Solution
Nous allons vendre au comptant 10 millions d'euro contre USD à 1,0310. En contrepartie,
nous allons les racheter à 6 mois à un prix convenu d'avance.
Notre contrepartie va donc nous céder une devise générant un intérêt de 5,375% pour recevoir
une monnaie qui ne "paie" que 2,5625% soit un différentiel de 2,8125%. Notre contrepartie ne
sera donc d'accord pour faire cette opération que si ce différentiel se retrouve dans la
différence cours à terme - cours comptant, c'est à dire des points de swap.

La formule de calcule des points de swap est comme suit :

Ou :

Avec:
t* (Taux 2): Taux d’intérêt de la devise (en %)
t (Taux 1) : Taux d’intérêt de la monnaie nationale (en %)
n : Nombre des jours du swap de change
Application numérique
Points de swap = 2,8125x 1,0310x185/36 000
[(2,5625x185)/ 36 000]+1
= 0,014707498
On a : Point de swap de change (Vs) = cours à terme (CT) - cours au comptant (CC)

20
Donc CT = PS + CC
= 0,014707498 + 1,0310
= 1,045707498
Schéma récapitulatif
Date d’initiation

10.000.000 €
A Cs =1,0310 B
10.310.000 $

Date d’échéance

10.000.000 €
A Cs =1,045707498 B
10.457.074 ,98 $

· En cas déport :
Les points de swap sont affectés d’un signe moins.

Exercice
Cortico SA voudrait emprunter des couronnes norvégiennes(KN) à un taux d’intérêt fixe,
tandis que Sombrero SA a besoin de ringgits malais(RM). Les montants requis par les deux
sociétés sont rigoureusement les mêmes au taux actuel. Voici les taux d’intérêt cotés pour
chacune d’entre elles.

Ringgit Couronnes norvégiennes


Cortico SA 2,5% 8%
Sombrero SA 4,5% 9%

En tant qu’intermédiaire, que proposiez-vous aux directions financières des deux sociétés de
manière à réduire leur coût d’endettement tout en vous assurant une prime annuelle de 0,5%?

Réponse
21
Ringgit Couronnes norvégiennes
Cortico SA 2,5% 8%
Sombrero SA 4,5% 9%
Différence 2% 1%

Il y a avantage à arbitrer de 2%-1%. Cortico SA a un avantage relatif à emprunter sur le


marché malais. Cela tombe bien car Sombrero SA peut emprunter sur ce marché au taux
norvégien (relativement plus favorable pour lui). Elle pourra alors swapper ce flux en taux
malais grâce au swap de taux de change.

Avec l’existence d’intermédiaire, la proposition peut être résumée par le schéma suivant : les
flèches indiquent le sens du paiement. Il y a 1% à répartir de la façon suivante : 0,5% pour
l’intermédiaire, et 0,25% pour chacune des deux sociétés.

Swap 2 7,75% 9% Swap 1


à Intermédiaire à
ß ß
2,5% ß Cortico SA 2,5% 4,25% Sombrero SA à9%

Swap 1 : Sombrero SA emprunte à 9% en couronnes norvégiennes. Si cette société devrait


aller sur le marché malais elle paierait 4,5% , si elle bénéfice de l’avantage, le taux devient
4,25%.
Swap 2 : Cortico SA emprunte d’abord au taux de 2,5% RM. Sachant que l’intermédiaire
conserve 0,5% Cortico paiera 7,75%.

22
Swap 1 Sombrero SA Intermédiaire

Cout de l’émission directe 9%

Versement lié au swap


Sombrero à I 4,25% -4,25%
I à Sombrero -9% 9%

Coût final 4,25% 4,75%

Gain respectif 4,5%-4,25% = 0.25% -4,75 (1)

23
Swap 2 Cortico SA Intermédiaire

Cout de l’émission directe 2,5%

Versement lié au swap

Cortico SA à I 7.75% -7.75%

I à Cortico SA -2.5% 2.5%

Coût final 7,75% -7,75%+2.5%= -5,25%

Gain respectif 8%- 7,75%) = 0.25% (+5,25%) (2)

Gain de l’intermédiaire : 5 ,25% - 4,75% = 0,5% (2)-(1)

Les contreparties ont obtenu ce qu’elles désiraient. Dans le cas idéal ou l’intermédiaire leur
fournit le paiement exact dans la devise dans laquelle ils ont emprunté au départ, celui-ci
supporte le risque de change en plus du risque de défaut.
C. Avantages et inconvénients des swaps de change

Avantages
Le swap de change permet :
 De se protéger contre le risque de change
 De fixer le cours d'achat ou de vente des devises à une date donnée.
Inconvénients
Le swap de change :
 Donne une échéance précise, qu'on peut toutefois proroger ou anticiper.
 Ne permet pas de bénéficier d'une évolution favorable du marché

24
Partie III : Les swaps de devises
Section 1 : Principe et mécanisme

A- Principe

Le swap de devises est un accord conclu entre deux parties qui s’échangent une dette libellée
dans une devise contre une dette libellée dans une autre devise et s’engagent mutuellement à
effectuer régulièrement des paiements correspondant aux intérêts ainsi qu’à se rendre le
montant échangé à une échéance déterminée.

B - Mécanisme de fonctionnement

Cette forme de swap est notamment utilisée pour profiter d'un différentiel attractif entre le
marché domestique et un marché étranger. Les flux étant libellés dans 2 monnaies différentes,
il y a, comme pour les swaps de change, échange de capital.

C- Les étapes d’un swap de devises

Trois étapes, chacune correspond à la nature du flux échangé :

25
 1-L’échange du principal :

Les 2 parties échangent les montants nominaux de chaque dette dans chaque devise et à un
cours convenu d’avance. Ce cours est généralement celui du cours au comptant le jour de la
signature du contrat du swap (C’est en fait une opération de change au comptant).

Remarque : Le montant des fonds est effectif entre les 2 parties.

 2-L’échange des intérêts :

Aux dates d’échéances définies et qui peuvent être différentes entre les 2 contreparties, les
intérêts sont échangés dans chaque devise.

 3-Remboursement du capital :

A l’échéance du swap, chaque partie rembourse à l’autre le montant du principal. Ce


remboursement s’effectue généralement en une seule fois mais peut à la convenance des
intervenants être amorti selon un calendrier préétabli.

Schéma d’un swap de devises :

26
Schéma d’un swap de devises
Etape 1 : Emprunts et échange du principal

EUR
Emprunt EUR USD Emprunt
( EUR ) USD ( USD )

Etape 2 : Echange des intérêts et paiement


USD Emprunt
Emprunt EUR USD
( EUR ) EUR ( USD )

Etape 3 : Echange du principal et remboursement des emprunts

EUR USD
Emprunt USD Emprunt
( EUR ) EUR ( USD )

Application

Une entreprise A contracte une dette sur le marché international de 200000 Є à un taux fixe de 6% /an
pour une durée de 3 ans. Elle souhaite obtenir un engagement en $. Elle va conclure un swap avec une
entreprise B pour montant de 310000 $ au taux de 8%.

a-Echange du principal

A va céder à B 200000 Є contre 310000$

Le cours de change USD/ Є =1,5500

200 000 Є

A B
310 000 $

Emprunt : 200 000 Є Emprunt 310 000$

6% 8%

b- Echange des intérêts

27
A la date d’échéance (chaque semestre par exemple)

A verse à B 12 400$/ semestre (310 000*0.08/2) et B verse à A 6000Є / semestre.

Les intérêts permettront respectivement aux entreprises A et B d’assurer le service de leur


dette d’origine.

12400$

A B
6000 Є

Remarque :

• Les échanges des intérêts se font à la base du taux de change initialement fixé
1,5500

1 Є =1,5500$ (cotation à l’incertain).

c- Remboursement du capital :

A l’échéance du swap, la société A rembourse 310 000 $ à B et B 200 000 Є à A

200000 Є

A B
310 000$

28
Les différent flux échangés :

De A vers B (en $) De B vers A (en Є)

1ère Année

200000 Є 310 000 $

12400 $ 6000 Є

12400 $ 6000 Є

2ème Année

12400 $ 6000 Є

12400 $ 6000 Є

3ème année

12400$ 6000 Є

12400 $ 6000 Є

310 000 $ 200000 Є

Section 2 : Différences entre swap de change et un swap de devises

Les swaps de devises et les swaps de change relèvent du même principe qui consiste à emprunter dans
une devise pour prêter dans une autre devise. Mais il existe néanmoins des différences relatives :

 A la maturité :

 Les swaps de change sont des instruments à court terme, alors que les swaps de devises sont
généralement conclus pour des périodes portant sur le moyen ou le long terme.
 A l’impact des flux financiers :

 En ce qui concerne le swap de change, le différentiel de taux d’intérêt entre les deux devises
concernées est capitalisé pour constituer le cours à terme. Il n’ya pas de versement d’intérêt
durant la période intercalaire, puisque leur montant est déjà pris en compte dans le
cours à terme.

29
 En ce qui concerne le swap de devises, les deux opérations d’échange du capital sont
effectuées sur la base d’un cours comptant. En revanche, les intérêts sont échangés
périodiquement, de manière séparée par rapport aux flux de capital.

Tableau récapitulatif

Les avantages de swap.

Le swap de devises permet de répondre à deux préoccupations :

 Optimisation des conditions du crédit ou d’emprunt.

 Couverture du risque de change sur créances ou dettes.

 La recherche de condition optimum du crédit ou d’emprunt :

Pour qu’une opération de swap se réalise, il faut que chacune des 2 parties y trouve un
avantage de coût.

30
En effet pourquoi une société emprunterait – elle en Є et transforme ensuite en USD, alors
qu’elle bénéficie des conditions analogues sur le marché des dollars ?

Le swap permet d’abaisser le coût d’un financement dans une devise donnée lorsqu’il est
effectué avec une contrepartie qui bénéficie sur le marché concerné de conditions incitatives.

Exemple :

Une Sté française souhaite obtenir un endettement en dollars pour sa filiale aux E.U à taux
fixe. Etant peu connue sur le marché américain, elle va chercher une société américaine en
position symétrique de la sienne qui bénéficie de bonnes conditions sur le marché américain
mais qui souhaite obtenir un financement en Є pour créer une filiale en France.

Emprunt à 3 ans à taux fixe Emprunt à 3 ans à taux fixe

en Є en USD

Sté Française 8.5 % 8%

Sté américaine 9% 7.5 %

Ecart 0.5 % 0.5 %

L’opération de swap va permettre à l’entreprise française d’emprunter à 7.5 % et à l’entreprise


américaine à 8,5 % en France.

Sté Française Sté Américaine Sté américaine Sté Française

1ère année

- Echange principal : 1 000 000 Є 1000.000 $


Cours comptant : USD/ Є =1,5500
- Echange d’intérêts 75000 $ 552500 FF

2ème année

- Echange d’intérêt 75000 $ 552500

3ème année

- Echange d’intérêt : 75000 552500


- Remboursement du principal :
1000000 6500000

31
 b-La protection contre le risque de change :

Le swap de devise constitue une technique de protection contre le risque de change


notamment sur les horizons longs.

Exemple :

Une exportation marocaine vers les Etats-Unis peut garantir le cours de change des flux de
recettes en dollars. L’opération se présente comme suit :

 Vente au comptant Du capital en $ contre FF

 Echange des intérêts en $ contre FF

 Achat à terme du capital en $ contre FF au cours d’origine.

32
Conclusion

Les contrats d’échanges sont remarquables par leur polyvalence et leur souplesse ; ils sont par

excellence l’outil permanent d’un trésorier d’entreprise ou d’institution financière.

Toutefois, et malgré les efforts entrepris, le marché des swaps représente toujours un défi aux

conteurs mal définis.

En outre, il n’existe pas de méthode universellement reconnue pour intégrer les risques dans

les calculs de prix.

Face à un environnement financier plus turbulent, les entreprises disposent à présent d’outils

de protection efficaces.

Mais l’efficacité des instruments de couverture et leur sophistication croissante ne doit pas

faire oublier les dangers et limites de leur utilisation :

 La nécessaire maîtrise des outils et le contrôle

 Les conséquences macro-économiques.

 La communication financière

Les swaps comme étant une technique de couverture contre le risque peuvent aboutir à un

environnement financier plus stable ?

33
Bibliographie

Ouvrage

• Pierre Vernimmen : « Finance d'entreprise » .Paris, Dalloz, 2009


5 ème édition.
• Richard Brealey, teweart Myers, Franklin Allen : « Principes de gestion
financière », 8 ème édition.
• J.PEYRARD : « Risque de change et gestion de l’entreprise », Juillet 1986.
• Yves Simon, Delphine Lautier : « Finance internationale ».- Paris, Economica,
2005.
• Philippe d'Arvisenet : « Finance internationale ».Paris, Dunod, 2004
• Francis Lefebvre : « Nouveaux instruments financiers : aspects financiers,
fiscaux et organisation interne ».1991.

34