Vous êtes sur la page 1sur 6

Linguistique

Pas de références bibliographiques → le cours suffit !!


Historia de la lengua española de raffaella peza
CM1 24/09
On va considerer que ​Espagnol = Castillan
L’espagnol appartient aux​ langues romanes​ (néo-latines) → langues qui proviennent du latin.
Cette famille est intégrée dans la famille des​ langues indo-européennes (IE). ​Premières datations des
langues IE remonte environ à 1500 avant JC.
Famille IE très variée (environ 12 groupes) : langues italiques (dont le latin), iraniennes, celtiques,
germaniques, slaves etc. On va du turkestan-chinois jusqu’à l’océan Atlantique. La moitié de l’humanité parle
une langue IE.
Toutes les langues romanes subissent des influences indo-europ. L’espagnol est ​la seule​ langue romane qui
subit des influences ​non​ indo-europ.

Autre familles non indo-europ :


- Famille finno-ougrienne (finnois, estonien, labon, magyar)
- Famille basque → rôle capital dans l’élaboration de l’español.

218 av JC = date de ​conception​ de l’español.

Avant 218 av JC → peuplement péninsule ibérique. Il y a ​2 foyer de peuplement majeur​.


→ Le premier est au ​N-O ​dans la zone ​cantabrique ​(le plus imp). Dans cette zone on a une certaine
concentration de peuples. Il y a 2 familles de peuples :
- une famille ​IE​ ​(les ​Celtes​). Ils vont arriver​ ​aux alentours de 700-750 av JC. Ils viennent du sud de
l’Allemagne. Ce sont des grand voyageurs.
- une famille ​non IE​ (les Autrigons, les Verdules, les Aquitains, les Vascons, etc.). Ce sont les ancêtres
des basques, de la langue basque. Ils vont avoir une influence sur les modif du latin. Il y aura une
influence non IE dans l’español.

→ Le deuxième foyer de peuplement majeur est situé au ​S​ ​et E​→ ce sont les ​Ibert​.
Ils ne laisseront pas de trace dans la langue. Avec les invasions celtiques ils forment les cecibert.

Sur cet état primitif de peuplement, vont se greffer d’autres peuples.


Au premier millénaire av JC, il va y avoir un peuple entre Cadix et Malaga, et au SUD du Portugal → les
Tartésiens​. C’est un peuple de grand voyageur, de grand navigateurs. C’est un ​3ème foyer de peuplement
relativement important mais ça va disparaître aux alentours de 500 av JC car ils vont passer sous domination
Carthaginoise.

On va aussi trouver une influence Phénicienne. Fondation d’une ville phénicienne en Italie (Gadir en 1100 av
JC). Présence phénicienne à partir de 600 av JC.
“Hispania” → est une transcription du mot donné par les phéniciens à cette terre. (hypothèse)
Péninsule Ibérique au NO de la méditerranée → intéressant pour contrôler la méditerranée. OR les phéniciens
sont de grand commerçants. Ils comptent y établir un comptoir (ville qui sert à faire du commerce).

3ème siècle av JC​ :


Peuple ​Carthaginois ​met un pied sur la péninsule Ibérique. Ils viennent de Carthage, pas loin de Tunis.
Carthage c’est une ville, une ​cité-état​. Elle a été ​fondée par des phéniciens​ qui ont coupé tout lien avec leur
métropole et qui se sont établis là. Elle devient très puissante, plus puissante que Rome.
Au 3ème siècle av JC on a la fondation de la Nouvelle Carthage → ​Carthago Noua
Carthage veut mettre la main sur la péninsule !
Linguistique

● 264 av JC → 241 av JC : 1ère guerre punique, victoire de Rome qui récup des territoires comme la
Sicile. Cela permet à Rome de devenir une puissance maritime.

● 241 av JC → 238 av JC : guerre des mercenaires (pas une guerre punique), elle a été dirigée en
sous-main par Rome.

En 219 av JC ya une passation de pv entre deux généraux carthaginois ​(Hamilcar y Hannibal). Anibal
remonte toute la côte méditerranéenne. Il met le siège dans la ville qui s'appelle ​Saguntum ​(qui est sous la
protection de Rome) → début de la 2éme guerre punique. Il continu sa montée en passant par les Pyrénées,
les Alpes, puis redescend par l’Italie. Il se retrouve aux portes de Rome.
A Carthage on se demande un peu ce qu’on va lui envoyer. Ya un général qui débarque dans la péninsule et
décide de couper les approvisionnements d'Annibal. Et avec les légionnaires Romains, c’est le latin qui
débarque dans la péninsule.​ C’est le début de l’histoire de l’español !! (218 av JC).
La guerre se termine en 202. Mais pour la péninsule elle se finit avant.

● 218-219 av JC → 202 av JC​ :​ 2ème guerre punique​.​ Punique c’est un adj en latin qui signifie
carthaginois. Donc c’est la 2ème guerre entre Rome et Carthage. ​(A retenir que la 2ème !!!)

206 av JC ​: Gadir est prit.


À partir de 206 ​→​ conquête de la péninsule ibérique​. Elle se finit en​ 19 av JC​.
Fin de la conquête se passe sous l’​empereur Auguste.​ ​Empereur en latin = caesar.

201 av JC​ → Carthage reconnaît que c’est Rome qui a la domination sur la péninsule ibérique.

183 av JC : Hannibal se suicide pour éviter d’être capturé.

● 149 av JC → 146 av JC : 3éme guerre punique. annexion de Carthage à l’empire Romain.

38 av JC : Hispania annexée à l’empire Romain.


C’est le début du décompte des années​. Les españols ont donc 38 retard sur les autres.

CM2 01/10
Hispania est divisée en 2 puis 3 provinces :
- Tarraconaise ​(grande zone ​nord et est​) → Capitale = Tarragone
Puis 1 province divisée en 2 :
- Bétique ​(​sud​)
- Lusitanie ​(​ouest​)

Assimilation de l'Hispanie se fait progressivement mais avec des hurts. Les romains apportent leur ​culture ​et
leur ​langue​. ​C’est la langue officielle de l’empire.

Plus d’activité (spectacle etc.) à Tarragone qu’à Rome → venir à Taragone (= en Hispania) c’était une
récompense ​pour les romains.
“ Vivere est bibere “ → c’est le signe que ct une région accueillante et ou il faisait bon vivre.

4e siècle​, le diocèse d’Hispania = ​Tarraconaise, Galicie, Carthaginoise, Lusitanie, Bétique, Baléares,


Mauritanie
Linguistique

La chute de Rome​ :

Invasion de Rome par les barbares


410 av JC​ → première fois depuis longtemps que la ville est prise et mise à sac.
Alaric (un roi wisigoth) = premier à avoir prit Rome depuis les gaulois
455 av JC → Genséric roi des vandales, ils vont venus et se sont installés. C’est une autre mise à sac de
Rome.
476 av JC → chute de Rome
C’est une chute interne pas externe.
Les barbares (ceux qui ne sont pas romains, qui ne parlent pas latin) de la milice (= l’armée) élisent comme
empereur ​leur chef de la milice (​Odoacre​). Il est​ roi des Hérules.
Romulus Augustule​ était l’empereur → étant donné que Odoacre a été élu empereur et à la force de l’armée,
donc il se proclame empereur.
Empire d'Orient​ (tête de l’empire est à constantinople) et ​l'empire Ottoman​ (tête de l’empire est à Rome).
Odoacre décide de se placer sous la dépendance de Constantinople, sous la dépendance de l’empereur de
là-bas (​Xénon​) → pour ça il renvoie les ​aigles romaines​ (les insignes du pv, l’équivalent du drapeau) à
Constantinople. Cad qu’il ​abandonne​ les insignes du pv. Ca signifie que Rome n’existe plus. La chute de
Rome c’est en quelques sorte une décision politique.
Empereur à Constantinople donne les pleins pv à Odoacre.
Ça reste là jusqu’à la prise de Constantinople par les turc.
Ca signifi qu’il n’y a plus de tête à l’empire d’Occident.
476 c’est aussi la disparition du concept de Koinè ​(= commun en grec).
Koinè c’est le concept d’une langue commune, de communication commune à un certain nombre de peuple.
Le latin disparaît pas mais on en a plus besoin du latin pour dialoguer avec une métropole puisqu’elle n’existe
plus. Donc c’est l’accélération de l’éclatement du latin.
Chacun des territoires va voir évoluer “son” latin à sa façon → ​début officiel des langues Romanes.​ Chaque
colonie se trouve en quelque sorte livrée à elle même (du point de vue linguistique pas politique).

Après la chute de Rome :


- invasions germaniques à partir du début 5e av JC
- Hispania va voir affluer un certain nombre de peuples germains.

Le latin est arrivé avec les romains !!

Dans la constitution de la langue, il y a des éléments à prendre en compte :

- SUBSTRAT​ (couche du dessous) → langue ou ensemble de langue qui va disparaître après


l’importation d’une autre langue mais qui va conditionner la réception de la langue apportée.
Au moment où on introduit le latin, un certain nombre de choses vont être adaptées.
L’español c’est du latin sur un substrat cantabrique​ (influence de ses langues qui vont conduire au
basque actuel qui va se faire dès le latin).

→ ​exemple​ : (e) S + T / F / L
(e) = ​Voyelle prothétique​ → une des spécificités de l’español (qd il parle une autre langue), il va avoir
tendance à ajouter cette voyelle avant un mot commençant par une consonne.
Ca existe dans d’autres langues, mais est systématique en español.
Un hispanophone qui va parler une autre langue va être confronté à ça, ca s'appelle avoir un filtre philoptique.
Filtres phonologique​ : dans votre langue natale vous avez appris un certain nombre de chose, et ses choses
là vont conditionner votre réception des autres langues. Quand on va parler une autre langue, ça va modifier
l'intégration de cette langue nouvelle à cause des anciens réflexes.
Linguistique

Le substrat c’est un peu la même chose,​ ces langues qui vont être écrasées par le latin vont modifier
l’intégration de cette nouvelle langue en fonction des anciens réflexes.

→ Amuïssement du F initial​ :
Filium​ en latín, ​fils​ en fr, ​hijo​ en español

Qd le latin a été introduit dans la péninsule :


“Fe” = un son labiodental → il n’existait pas dans la zone cantabrique, donc progressivement c’est devenu une
aspiration (pour une partie du territoire), et c’est cette articulation qui l’a emportée.

1469 → mariage d’Isabel y Fernando (de la castille et l’aragon). Una poète a une l’idée de prendre une plante
(fenouille) comme… Finejo en esp → Hinojo

C’est la zone cantabrique qui va faire la spécificité du castillan.

- SUPERSTRAT​ → apport à une langue, on emprunts.


2 types majeurs de superstars : le plus ancien c’est le ​superstrat germanique ​(une grosse centaine de mots
germaniques en español, ils arrivent en même temps que le latin, et sont même importés par le latin)​, ​et l’autre
c’est le ​superstrat arabe ​(4000 mots d’origine arabe en esp)
GERMANIQUE​ :
On envoie les romains se battre à l’étranger donc il n’y a pas bcp de romain dans les légions romaines.
Par exemple dans l’argot des casernes on avait bcp de mots germaniques.
Vocab militaire : guerra (werra, war en anglais), bandera, espuela (saura, d’origine gothique), estrigos
(gothique), falda (halda, germanique), japon (saipo → sapone) etc.
Marques qui peuvent faire penser à des mots d’origine germanique : mots qui finissent en CO (blanco, trico..),
substantif GUISA (= manière, d’origine germanique) qui servait à former les adverbes (rapid aguisa).
ARABE​ :
1492 : réunification de l’esp, grammaire de ​nebrija ​(première grammaire de l’español en español)
Plus de 7 siècles de présence arabe donc il y aura des emprunts ou des apports.
Il n’y a pas eu de mélange !! Car les deux langues appartiennent à des familles totalement différentes. Car le
castillan vient des langues indo européennes, l’arabe vient des langues ​sémitiques​. Donc pas d’hybridation
possibles.
Il existe une langue → le ​mozarabe​. C’est la langue que parlaient les non musulmans quand ils étaient sous
domination musulmane. C’est une langue romane, qui peut être écrite en caractère latin (ss voyelles) ou en
caractères arabes. Elle utilise bcp de termes arabes latinisés. EMPRUNTS MASSIFS DANS TOUS LES
DOMAINES DU LEXIQUE.
CM3 08/10
Jarchas :
C’est par cette litté qu’on connaît cette langue.

Kfr’ mmh myw ‘Ihbyb ‘st ‘dy ‘nh (mozarabe)


= Que faré Mama, mio alHabib est ad yana (alphabet latin)
= Que haré Mamá, mi amigo está a la puerta (español moderne)

Exemples de mots :
- Aceifa ( expédition militaire )
- Zaga (arrière garde de la troupe)
- Alfanje (cimeterre (épée))
- aljaba (carquois)
- atalaga (tour de gaie)
- aranceles (impôts)
Linguistique

- tarifa
- aduara
- azogue (mercure)
- albanil etc.
- jazmin (vient du persan par le biais des arabes)
- naranja (vient du persan par le biais des arabes)

Le son “j” de l’español est attesté vers la fin du 16ème → bcp de livres disent que ça vienne de l’arabe mais
c'est FAUX. La Reconquête finit 1 siècle avant et pendant la présence arabe on ne trouve aucune présence de
ce son.

LE LATIN

Le latin (comme toutes les langues romanes, y compris le français) avait un R roulé.
v (qui ne se distingue pas du u) se prononce “ou”
y se prononce u
c se prononce “k”
patientia → le t ne se prononce pas “c” mais “t”

Le latin est une langue à flexion / à déclinaison.


Déclinaison → c’est le fait qu’un mot porte dans son signifiant sa matière grammaticale, la forme du mot varie
selon sa fonction grammaticale.
Csq : On peut mettre les mots dans l’ordre qu’on veut. Ca ne change pas le sens (pas comme les langues
romanes)
Exemple : Mater amat filiam / Filiam mater amat etc.

La disparition des déclinaisons dans les langues romanes = la ​déflexivité


On dit que los langues romanes sont ​mono casuelles.

Singulier Pluriel

Nominatif​ (sujet, attribut du sujet) ROSA ROSAE

Vocatif (qd on s’adresse à qqun) ROSA ROSAE

Accusatif​ (COD) ROSAM ROSAS

Génitif (complément de nom) ROSAE ROSARUM

Datif (attribution) ROSAE ROSIS

Ablatif (le reste) ROSA ROSIS


Linguistique

→ Nominatif et Vocatif vont fusionner


→ Par l’utilisation accrue de prépositions, le Génitif et le Datif vont dans l’Accusatif
→ On arrive à un système casuel :
- Nominatif → Rosa = ​Cas sujet
- Accusatif → Rosam = ​Cas régime
→ La dissociation va se faire entre l’Est et l’Ouest (Romania de l’est et de l’ouest). Car la réduction à un seul
cas va se faire à l’Ouest, au profit du cas qui est le plus important (l‘Accusatif).
Sur l’​accusatif singulier,​ le M de Rosam ne s’entend pas → on dit donc “Rosa, Rosas” pour l’Accusatif → Voilà
comment on arrive au pluriel du français.
D’autres langues ont choisi de donner de l’importance au sujet donc on a réduction à un seul cas (le
Nominatif​) → Pluriel de l’Italien

Pour nous et en particulier pour le castillan, la déflexivité se faire

Vous aimerez peut-être aussi