Vous êtes sur la page 1sur 14

E211

Tronc
Commun

BCG ELECTRICITÉ
Habib AOUFOUSSI, Ing., M.Sc.A, Ph.D

S1

Cours TD TP Volume horaire


20 h 20 h 12 h 54 h

2
Objectifs pédagogiques
Avant de continuer des interactions entre les charges électrostatiques, il
est nécessaire de rappeler les outils mathématiques nécessaires au
développement des calculs en électrostatique, soient:

Référentiels et repères: Coordonnées cartésiennes, coordonnées


cylindriques, coordonnées sphériques

Calcul vectoriel : vecteurs, produit scalaire, produit vectoriel

Champs scalaires et vectoriels : définitions, circulation champ de


vecteurs sur un chemin, flux champ de vecteurs à travers une surface,
gradient champ scalaire, divergence champ vectoriel.

1: Introduction

2: Référentiels et repérages

3: Calcul vectoriel

4: Champs de scalaires et de vecteurs

4
Avant de continuer des interactions entre les charges électrostatiques, il
est nécessaire de rappeler les outils mathématiques nécessaires au
développement des calculs en électrostatique, soient: Repère orthonormé,
Calcul vectoriel

Dans tout ce qui suit, on aux bases orthonormées directes, -


à-dire que les vecteurs de cette base sont orthogonaux entre eux, unitaires
(norme égal à 1) et forment un trièdre direct.

Les systèmes de coordonnées les plus utilisés sont : les coordonnées


cartésiennes; les coordonnées cylindriques et les coordonnées sphériques
(coordonnées curvilignes aussi).

2.1: Coordonnées cartésiennes

Un point M de peut être repéré par le M


vecteur position.

O est du vecteur OM , M son extrémité


et P la projection du point M dans le plan XOY.
La perpendiculaire menée du point P à OX
définit la composante x de O ( idem pour OY).

La perpendiculaire menée du point M à OZ définit la composante z de O.

(x, y, z) sont les coordonnées cartésiennes du point M dans le repère . 6


Distance entre deux points:

Remarques:
Dans ce système de coordonnées, le
vecteur déplacement élémentaire :

de surface dans le plan xy est donné par:

de volume est donné par:

Exemple
Soient A, B et C 3 points ayant pour coordonnées cartésiennes :
(xA, yA, zA) = (1, 0, 0), (xB, yB, zB C, yC, zC
Repérer ces 3 points. Calculer AB, BC et AC.

2.2: Coordonnées cylindriques

La position du point M peut être définie par :

On définit alors le repère cylindrique comme


suit (voir figure ci-contre):

Avec :

X
Les coordonnées cylindriques sont :

Relations entre les coordonnées cartésiennes et cylindriques

La position du point M en coordonnées cylindriques :

Il que :

Exemple

Cas particulier où z constant: coordonnées polaires

La position du point M en :

Y
Coordonnées polaires de M :

Exemple:

10
2.3: Coordonnées sphériques

Le point M est repéré par :

Les coordonnées sphériques du point M sont :

Les relations entre les coordonnées cartésiennes


et sphériques sont :

11

Remarques

Elément de surface cylindrique

Elément de volume cylindrique

Elément de volume sphérique:

Elément de surface sphérique:


12
3.1 : Vecteurs

Par opposition aux grandeurs scalaires, définies par des nombres réels ou des
fonctions de ces nombres; le vecteur est une grandeur devant être caractérisé
par les quatre propriétés suivantes :

direction,
sens,
intensité (norme, module),

Exemple 3: Vecteur A et B, de
sens de A vers B, de direction celle de la droite ( ) et
de module distance entre A et B.

13

3.2 : Opérations sur les vecteurs

Soient :

Addition et soustraction

Règle du parallélogramme
Multiplication par un scalaire

14
3.3 : Produit scalaire
Le produit scalaire est un nombre positif, négatif ou nul, défini par :

Propriétés du produit scalaire

Produit scalaire et projection orthogonale

16
Exemple :

On considère :

17

3.4 : Produit vectoriel

Remarques :

18
4.1 : Définitions

Champ de scalaires :
Si à tout point M(x,y,z) de on associe une grandeur scalaire U(x,y,z)
dépendant du point M (et éventuellement du temps), où on la mesure; on
définit alors un champ de scalaires (exemples: potentiel électrique, pression
dans un milieu).

Champs de vecteurs :

Champ uniformes :
le cas lorsque les champs susmentionnés sont constants, soient :

19

Surfaces de niveau

Ligne de champ
chacun de ses points au vecteur champ en ces
points.

On considère un trajet AB sur une courbe (C). Il convient de fixer le sens de


parcours sur la courbe (C).

20
Exemple :

On considère le contour fermé ABCDA


tel que précisé sur la figure ci-contre
et le champ vectoriel:

21

22
Exemple :

Calculer le flux du champ le champ vectoriel à symétrie radiale suivant :

à travers une sphère de centre 0 et de rayon r.

23

Définition

en coordonnées cartésiennes

Comme : et

On en déduit :

Exemple: Soit U définie par:

Calculer :

24
En coordonnées cylindriques, on a:

En coordonnées sphériques, on a:

25

Propriétés:

La variation du champ scalaire U(x,y,z) entre :

un point M(x,y,z) et y+dy, z+dz) :

avec :

Il que:

26
Gradient et potentiel

27

Exemple : Le potentiel électrostatique:

Exercice:

a. Vérifier, en calculant, existe une fonction U telle que:

28