Vous êtes sur la page 1sur 52

Mécanique des sols

appliquée
2017 - 2018

Chapitre 2. Fondations superficielles

Génie Civil et Géo Environnement GCGE , 4A


Prof. D. Hoxha
Programme de l’UE
Chapitre 1. Poussée et butée des terres: ouvrages de soutènement

Chapitre 2. Fondations superficielles

Chapitre 3. Fondations profondes

Chapitre 4. Stabilité des pentes

Chapitre 5. Projets géotechniques

Bases théoriques + Applications

Génie Civil et Géo Environnement GCGE , 4A


Prof. D. Hoxha
Programme de l’UE
Chapitre 1. Poussée et butée des terres: ouvrages de soutènement

Chapitre 2. Fondations superficielles

Chapitre 3. Fondations profondes

Chapitre 4. Stabilité des pentes

Chapitre 5. Projets géotechniques

Bases théoriques + Applications

Génie Civil et Géo Environnement GCGE , 4A


Prof. D. Hoxha
Chapitre II

I. Définitions
1.1 C’est quoi une fondation et quelles sont les différents types de fondations superficielles
1.2 Pression limite et pression admissible

II. Comportement des sols sous une fondation superficielle: mode de rupture
2.1 Rupture par cisaillement généralisé
2.2 Rupture par poinçonnement
2.3 Rupture par cisaillement localisé

III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle

IV. Dimensionnement d’une fondation superficielle selon EC7


ELU
ELS

4
5
I. Définitions
1.1 C’est quoi une fondation et différents types de fondations superficielles

Fondation  Parties enterrées d’un ouvrage conçues pour transmettre au sol


les charges provenant de la superstructure

Fondations
D/B < 4 ou 5

Superficielles Semi-profondes Profondes

Semelles Semelles
Radiers
filantes isolées
L&B  dimensions
D
L/B > 5 L/B < 5 L
de la structure

B 6
7
8
I. Définitions
1.2 Pression limite et pression admissible

Pression limite (pl) Pression maximale qui peut être appliquée par une structure
sur un sol, sans provoquée ni tassements excessifs ni rupture

Capacité portante (ql),


contrainte de rupture

Pression admissible (padm) Résulte de l’application du coefficient de sécurité sur pl


(qadm )
pl
pamd 
coefficien t de sécurité

>1

9
II. Comportement des sols sous une fondation superficielle: mode de rupture

Étude expérimentale sur modèles réduits F


1
Objectifs: analyser l’entrée en plasticité du terrain sous les semelles & étudier
l’évolution du tassement lorsque la charge appliquée augmente

(a) Rupture par cisaillement généralisé F1

Zone 1 Coin rigide solidaire de la semelle


(poinçon dans le massif)

Zone 2 Sol refoulé vers la surface


sol en plasticité: déplacements importants

Zone 3 Sol non perturbé Bourrelet de refoulement Bourrelet de refoulement

Sable dense 2 1 2
Argile saturée à court terme 3 3
[ Sols incompressibles ] 10
II. Comportement des sols sous une fondation superficielle: mode de rupture

(b) Rupture par cisaillement localisé (c) Rupture par poinçonnement


Léger refoulement avec compressibilité Schéma de rupture difficile à
non négligeable du sol situé sous la observer - Cisaillement vertical sur
fondation le pourtour de la semelle
Sable moyen & Argile saturée Sable lâche & Argile saturée
Normalement consolidée à long terme Normalement consolidée à long
terme [ Sols compressibles ]

Contrainte
(a)
Bourrelet de refoulement

2 1 2
3 3 Déformation 11
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle
3.1 Postulat de TERZAGHI & Principe de superposition

Analyse en considérant le sol pulvérulent non pesant c'  0 &   0 &   0

La valeur de pression limite d’après PRANDTL est

Pq  q B Nq( ' ) pq 
Pq
B
 
P en kN/ml & p en kN/m2 Nq ( )  tg ( 2
 )etg 
B largeur de la fondation 4 2
q surcharge calculée au niveau de la base de la fondation
(généralement q=D)
avec D profondeur de la fondation

 
(  )
4 2

 
(  ) 12
4 2
Fondation superficielle
B
Une Q
fondation
D
typique

Analyse en considérant le sol pulvérulent non pesant

Q
qs =  D
La force
équivalente
distribuée

13
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle

Crédits : K. Terzaghi
Theoretical Soil Mechanics (1943)

14
c'  0 & q  0 &    0

Coefficients de support de fondations : facteur gamma


Crédits : K. TerzaghiTheoretical Soil Mechanics (1943)
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle
Postulat de TERZAGHI & Principe de superposition

Analyse en considérant le sol pesant à la fois pulvérulent et cohérent

Rupture à court terme (analyse en terme de contraintes totales)

c' - --  cu & cu  0 

 = cu
Pl
pl   q  cu Nc(0)
Bxl

Nq(0) = 1 & (q =  D ) v  h

N(0)=0

Nc(0)=5,7 (selon Terzaghi) Sol purement cohérent

16
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle
Postulat de TERZAGHI & Principe de superposition Semelle filante
Analyse en considérant le sol pesant à la fois pulvérulent et cohérent
  0 & c'  0 &    0   c   .tg 

Rupture à long terme: analyse en terme de contraintes effectives

Pl B
pl   qNq ( ' )    N ( ' )  cNc( ' )
Bxl 2

Coefficient dû à la Coefficient dû au poids Coefficient dû à


surcharge et tient compte volumique du sol et tient la cohésion du sol
de l’encastrement D compte de la larguer de
(q =  D ) la fondation B
pl pression limite P
p
Bxl
Pl charge limite
Nq N
40
Nq N  SKEMPTON
N q OF TERZAGHI AND
BEARING CAPACITY THEORIES N
30 Nc
BEARING CAPACITY THEORIES OF TERZAGHI AND SKEMPTON
Nc 40
30 Nq Nc N
40
 (degrees)

N Nq N
Angle de frottement interne du sol
30 c

 (degrees)
20
(degré)

30 20
Nc
 (degrees)

20
’
 (degrees)

10 20 10
10

10
0 0 0
50 40 60 30 5060 2050 60
40 4010 30
5030 0 20
40 20 10
20 30 010 40 20
20 40 10
060 60 20
80 0 80 4020 60
40
N q and N c N
N q and N c N q and N c N q and N c N  N N
0 BEARING CAPACITY FACTORS [After Terzaghi and Peck (1948)]
60 CAPACITY
50 40 30 20BEARING 10 Peck 0
CAPACITY 20
FACTORS 40 60 and80Peck (1948)
BEARING FACTORS
BEARING[After Terzaghi
CAPACITY and
FACTORS (1948)]
[After Terzaghi[After
Qf
Terzaghi
and Peck (1948)]
N q and N c N
Qf Qf
BEARING CAPACITY FACTORS [After Terzaghi and Peck (1948)]
Qf
q f = 1 B N  + cN c +  D f N q continuous footing
Qf B 2 18
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle

Fondations rectangulaires

B B B
pl  qNq ( ' )  (1  0,2 )  N ( ' )  (1  0,3 )cNc( ' )
L 2 L

B Long
pl  q  (1  0,3 )cu Nc(0)
L Court terme

Fondations circulaires

Pl B
pl   qNq ( ' )  0,6  N ( ' )  1,3cNc( ' )
surface 2
Pl Long
pl   q  1,3cu Nc(0)
surface Court terme
19
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle

Fondations excentrées

Pl  pl B' L Fondations rectangulaires

Pl  pl (B - 2e) L

20
III. Calcul de la pression limite sous une fondation superficielle

Charges inclinées

Coefficients correctifs de MEYERHOF

21
Fondation isolée, charge quelconque, drainée
B
p l  qNq ( ' )s q d q i q    N ( ' )s  d  i  c Nc( ' )s c d c i c
2
Facteurs de formes
Type de fondation Facteur de forme Facteur de forme Facteur de forme
sq s sc
Rectangulaire
B B
Eurocodes 7

s q  1    sin  s  1  0.3  sq . N q  1
L L sq 
Nq 1
Circulaire ou
carré
s q  1  sin   s  0.7

Facteurs d’inclinaison
Type de Facteur Facteur Facteur
fondation d’inclinaison iq d’inclinaison i d’inclinaison i
Rectangulaire m
 H   m 1   1  iq 
iq  1     ic  iq   
Circulaire ou i  i  m  
carré  V  A.c. cot   q  c
N tan 
IV. Étapes de dimensionnement (de calcul) d’une fondation superficielle

1 Reconnaissance géotechnique et essais

Objectif
déterminer le niveau de la fondation, donc la couche porteuse

Moyens
Sondages avec prélèvements d’échantillons « intacts » pour essais en
laboratoire (identification, résistance mécanique, et compressibilité)

Essais in-situ: pressiomètre, essais de plaques, pénétromètre….….

23
IV. Étapes de dimensionnement (de calcul) d’une fondation superficielle

2 Choix entre fondation superficielle et fondation profonde

Fondation superficielle OUI si le sol est assez homogène et les


couches porteuses sont proches de la surface

Jamais une fondation profonde sans examiner toutes les


solutions pour une fondation superficielle

3 Calcul de la pression limite

Comportement à long terme Comportement à court terme

24
IV. Étapes de dimensionnement (de calcul) d’une fondation superficielle

4 Détermination de la pression admissible et Calcul des tassements


1
p adm  q  (p l  q)
3
Pression appliquée par la structure sous la fondation < pamd
Calculer les tassements prévisibles < tassement limites

5 Adaptation du projet aux résultats


Respect des contraintes pratiques ou/et contraintes techniques

25
IV. Dimensionnement d’une fondation superficielle selon EC7
Les États-limites ( EN 1997-1, article 2.4.7.3.4 )
Approches Combinaisons Action ( F) Symbole Jeu A1 Jeu A2
Permanente
A1 “+” M1 “+” R1 G 1,35 1,10
1 Défavorable
 G, 1,00 1,00
A2 “+” M2 “+” R1 Favorable
Variable
2 A1 “+” M1 “+” R2
Défavorable Q 1,50 1,30
3 A1 ou A2 “+” M2 “+” R3 Favorable Q 0 0

Paramètre de sol ( M ) Symbole Jeu M1 Jeu M2


Résist. au cisaillement  1,00 1,25
Équilibres Cohésion drainée c’ 1,00 1,25
STR & GEO Cohésion non drainée cu 1,00 1,40
Résist. non confinée qu 1,00 1,40
Masse volumique  1,00 1,00

Résistance ( R ) Symbole Jeu R1 Jeu R2 Jeu R3


Portance Rv 1,00 1,4 1,00
Fondations
Glissement Rh 1,00 1,1 1,00 superficielles
EN 1997-1 annexes D, E, F
Capacité portante et tassement des fondations
Modèle analytique “c-” (annex D)

R/A' = c'  Nc  bc  sc  ic

+ q'  Nq  bq  sq  iq

+ 0,5  '  B ' N  b  s  i

Méthode préssiometrique (annexe E)


R /A' = v0 + k  p*le

Tassement des fondations (Annex F)


s = p  b  f / Em
Capacité portante des fondations superficielle
Méthode analytique (Annexe D)
Non-drainée
2
pl    2cu bc scic  q bc  1 
 2

Semelle filante, charge verticale, centrée, drainée


B
p l  qNq ( ' )    N ( ' )  cNc( ' )
2
 
N q  tan 2  45  e . tan  N c  N q  1cot  N  2N q  1 tan 
 2

Fondation isolée, charge quelconque, drainée

B
p l  qNq ( ' )s q d q i q    N ( ' )s  d  i  c Nc( ' )s c d c i c
2
Fondation isolée, charge quelconque, drainée
B
p l  qNq ( ' )s q d q i q    N ( ' )s  d  i  c Nc( ' )s c d c i c
2
Facteurs de formes
Type de fondation Facteur de forme Facteur de forme Facteur de forme
sq s sc
Rectangulaire
B B
s q  1    sin  s  1  0.3  sq . N q  1
L L sq 
Nq 1
Circulaire ou
carré
s q  1  sin   s  0.7

Facteurs d’inclinaison
Type de Facteur Facteur Facteur
fondation d’inclinaison iq d’inclinaison i d’inclinaison i
Rectangulaire m
 H   m 1   1  iq 
iq  1     ic  iq   
Circulaire ou i  i  m  
carré  V  A.c. cot   q  c
N tan 
L
B 2
2 B
L m  mL 
m  mB  L
1
B 1
L B

B
B

L L

A  B  L 
 B  2eB  L  2eL 
Fondation sous charge horizontale

(Crédits : Decoding EuroCode 7,


Andrew Bond and Andrew Harris) Excentricité effective

V .eV
e
V H

Capacité portante demandée


au cisaillement

Résistance au cisaillement non drainé

Résistance au glissement drainé


Etat limite de Service ELS
Annexe H des Eurocodes 7

Mur porteur

smax<50mm

smax  20mm

1

150
Vérification de l’Etat Limite de Service (ELS)
d’une fondation superficielle
Selon EN1197-1:2004

1 - Si le facteur de sécurité de la capacité portante non drainé du


de la fondation est supérieure à 3 on peut considérer ELS vérifié.

2 - Si le coefficient de sécurité non-drainé est inférieure à 3 alors il


faut réaliser les calculs de tassement.

3 - La méthode élastique pour le tassement instantané peut être


utilisée lorsque le coefficient de sécurité non-drainé est supérieure
à 2, autrement on doit prendre en compte le comportement non-
linéaire du sol
Vérification de l’Etat Limite de Service (ELS)
d’une fondation superficielle
1) Tassement instantané :Méthode élastique

- on calcule la répartition des contraintes dans le sol due à la fondation

- on calcule la déformation dans le sol à partir des contraintes

- on intègre les déformations verticales pour calculer les tassements.

s = p B f / Em s
p.B
E
1   2 I p

Valeurs du coefficient Ip (d’après Giroud)


L/B Circulai
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 15 20
re
Fondation rigide 0,79 0,88 1,2 1,43 1,59 1,72 1,83 1,92 2,00 2,07 2,13 2,37 2,54
Fondation centre 1,00 1,12 1,53 1,78 1,96 2,10 2,22 2,32 2,40 2,48 2,54 2,80 2,99
souple bord 0,64 0,56 0,76 0,89 0,98 1,05 1,11 1,16 1,20 1,24 1,27 1,40 1,49
Dimensionnement ELS
Tassements dus à la consolidation

- Méthode 1 : essai pressiométrique s  sc  sd


  B
sc    D c B sd 
2
  D B0  d  B0  0.6m
9 Ec 9 Em  B0 
Tassements dus à la consolidation (2)

Ec  E1
Dimensionnement ELS
Tassements dus à la consolidation (1)

- Deuxième méthode à partir des essais de laboratoire


sc   s i Cvi
s  hi
i
log10 z
1  e0  'p
c
i c

Approche à suivre
Considérer n tranches du sol allant jusqu’à une profondeur 4B

Calculer la contrainte au centre de chaque tranche


(utiliser les abaques pour calculer I)

Utiliser la formule de consolidation pour calculer le tassement de chaque tranche

Faire la sommation des tassements de toutes les tranches


Coefficients d’influence dans
le centre d’une fondation
Coefficients d’influence
dans le coin d’une
fondation rectangulaire

I
Exemple de dimensionnement d’une semelle isolée

Epaisseur de la couche h = 10m

 s ;k  20kN / m3  c;k  24kN / m 3

cu ;k  60kPa Cv  0.001

E0  30MPa   0.2

Définir B
Non-drainée
2
pl    2cu bc scic  q bc  1 
 2

Méthode : essais-corrections
Principe :On choisi (sur la base de l’expérience) une largeur et on
fait des vérifications pour les ELU et ELS
ELU : Approche 1 : A1 + M1 + R1
Deuxième essai B=2.2 m
Nota: Le premier essai B=2m était inacceptable car les conditions de
résistance aux glissement n’étaient pas satisfaites

I. Calcul des actions de design


Calcul du chargement total vertical
(1) Chargement imposé sur la colonne 500 kN
(2) Poids de fondation :
Colonne (1x0.5x0.5x24) 6 kN
La base de la fondation (2.2 x 2.2 x0.5x24) 58 kN
Poids de la terre((2.2 x 2.2 x1-(0.5x0.5x1))x20 92 kN
Charge caractéristique verticale Vk =656 kN

Charge verticale
(permanente) de design
Vd   G  Vk  1.35  656  886kN

Charge horizontale
(variable) de design
H d   Q  H k  1.5  75  112.5kN
II. Prise en compte de la charge horizontale :

II.a - Calcul du moment par rapport à la base M d  H d  h  112.5  2.5  282kN .m


M d 282kN .m
II.b - Calcul d’un décentrage équivalent e   0.32m
Vd 886kN
Signification : On tient compte du moment de la force horizontale en déplaçant le
chargement vertical du centre de la fondation d’une distance e
II.c - Calcul d’une surface effective

B  B  2e  2.2  2  0.32  1.56m A  B  L  1.56m  2.2m  3.43m 2

III. Calcul des facteurs correctifs

Facteur de forme : sc  1  0.2  B / L  1  0.2 1.56 / 2.2  1.14

1  H  1 
  1  1  112.5   0.84
Facteur d’inclinaison : ic  1  1   2 
2 Acu   3.43  60 

2
Facteur de la pente de la base bc  1  1
 2
IV. Calcul de la charge de la terre à l’équilibre q

 
qd   G  q   G   s ;k  h   1 20kN / m3 1.5m  30kN / m 2

V. Capacité portante non drainé du sol

pl    2cu bc scic  q    2 60 1.14  0.84  30  325.4kN / m 2


En terme de la force (Rd=pl x A’ ) Rd  pl  A  325.4  3.43  1116kN

VI. Vérification de la capacité portante 1116kN  Rd  Vd  886kN

VII. Vérification de la résistance au glissement

RH  A  cu ;d  A   cu  cu  3.43m 2 1 60kPa  205.8kN


205.8kN  RH  H d  112.5kN
Vérification ELS
0- Puisque le coefficient de sécurité non drainé est inférieur à 3 on fait un calcul
de tassement
I. Calcul du tassement immédiate s = p B f / Em s
p.B
E
 
1  2 I p

Le coefficient d’influence Ip (tableau de Giroud)

Démarche : L’/B’=2.2/1,56 =1,41

Interpolation tableau de Giroud Ip=1,29

p – la surcharge à la base de la fondation


- dans un calcul simplifié (permis) on confond p avec la charge verticale.
- dans un calcul détaillé on fait la différence entre la charge actuelle (force
verticale + poids de la fondation + poids du sol) et la charge initiale

p
Vd  W fond  Wsol 
 qd 
886  2.2  2.2  0.5  24  (2.2  2.2 1 20)
 30kN / m 2
A 2.2  2.2
p  215,1kN / m 2

si   i 
215.110 1,56  1  0.5 1,29  10.8mm
3
2

30 106
Vérification ELS
I. Calcul du tassement immédiate s = p B f / Em s
p.B
E
 
1  2 I p

Le coefficient d’influence Ip (tableau de Giroud)

Démarche : z = profondeur z = 1.5m


- Centre de la fondation
b=B’/2 m=b/z m=0.78/1.5=0.52
l=l’/2 n=l/z
n=1.1/1.5=0.73 Ip=0.17

si   cent  4
886 10 / 4 1  0.2  0.17  12.01mm
3
2

12 10 6

- Coin de la fondation m=1.56/1.5=1.04 n=2.2/1.5=1.46 Ip=0.22

si   coin 
886 10 / 4 1  0.2  0.22  5mm
3
2

12 10 6
II. Calcul du tassement de consolidation
On calcul le tassement de consolidation à partir des essais de laboratoire (oedomètre)
Découpage en plusieurs tranches

C i
  C i
 ' p   z
sc  i sci sc  hi  hi
i v z v
log10 log10
1  e0  'p 1  e0  'p
Plusieurs couches pour lesquelles on calcul z et ’p
On va jusqu’à une profondeur de 10B pour les semelles filantes et jusqu’à 4B pour
les fondations isolées (voir la distribution des contraintes dans le sol
h z p Z/p logZ/p) h(mm)
2.2 1.1 52 5.97 0.78 3.41
b=B’/2 m=b/z 2.2 3.3 96 3.69 0.57 2.50
l=l’/2 n=l/z 2.2 5.5 140 2.85 0.45 2.00
2.2 7.7 184 2.40 0.38 1.68
2.2 9.9 228 2.13 0.33 1.45
2.2 12.1 272 1.95 0.29 1.28
2.2 14.3 316 1.82 0.26 1.14
2.2 16.5 360 1.72 0.23 1.03
2.2 18.7 404 1.64 0.21 0.94 Total
2.2 20.9 448 1.58 0.20 0.87 16.30
Contraintes dans le
sol en fonction de la
pression q appliquée
à la surface
Characteristic vertical permanent load, VG;k = 800 kN
Characteristic vertical transient load, VQ;k = 400 kN
Weight density of soil, γsoil = 19.0 kN/m3
Effective cohésion, c′ = 0 kPa
Angle of shearing resistance, φ′ = 30°
Characteristic horizontal transient load, HQ = 100 kN
Weight density of concrete, γconcrete = 24 kN/m3

Vous aimerez peut-être aussi