Vous êtes sur la page 1sur 5

Créer une entreprise de recyclage

PAR CONTRIBUTEUR WIKICRÉA · PUBLIÉ 23/05/2017 · MIS À JOUR 26/09/2017


4.58/5 (24)
Comment créer une entreprise de recyclage de déchets, d’objets ou de
matériaux usagés (pneus, papier, matériel informatique…) ? Quelles sont les
démarches et les étapes de création d’une entreprise de recyclage ? Quelle est
la réglementation et quelles sont les tendances ?
Secteur en plein essor, le recyclage recèle encore beaucoup de potentiel du fait
de l’évolution des modes de consommation et de la prise de conscience
environnementale. Les pouvoirs publics encouragent les initiatives dans ce
secteur. De nombreuses start-up se créent.
Le recyclage consiste à récupérer et/ou valoriser des objets usagés, des
matériaux ou des déchets divers :
 provenant des particuliers (déchets verts, métaux, meubles, vêtements, matelas,
vieux objets, matériel électronique, téléphones portables usagés, canettes et
bouteilles, etc),
 ou provenant des entreprises ou autres organismes publics ou privés.
Le but d’une entreprise de recyclage peut être :
 de récupérer et de trier afin de constituer une matière première destinée à être
cédée à d’autres entreprises de la filière,
 de donner une deuxième vie à l’objet, pour la même utilisation ou pour une
utilisation différente,
 de transformer l’objet ou la matière afin de créer un nouvel objet
(remanufacturing),
 ou simplement d’offrir un service d’enlèvement ou de nettoyage.
A noter que le secteur du recyclage voit la création d’entités qui diffèrent par
leur objet :
 entreprises privés à but lucratif,
 entreprises sous la forme coopérative,
 mais aussi beaucoup d’entités à but non lucratif (associations loi 1901).
Les activités de récupération et de recyclage relèvent dans certains cas de
l’économie sociale et solidaire. En effet, de nombreuses entreprises ou
associations lancent des « recycleries » ou des projets autour du recyclage dans le
but de créer de l’emploi, de favoriser l’intégration sociale de publics défavorisés ou
handicapés, de protéger l’environnement, ou encore de développer des projets de
création artistique. Citons par exemple Emmaüs ou le Secours populaire.

Créer une entreprise de recyclage : le


marché et les tendances.
Le recyclage est marqué par des tendances favorables :
 les réglementations française et européenne (notamment la « responsabilité
élargie du producteur ») imposent des normes sans cesse plus strictes en
matière de recyclage des déchets ou des objets usagés,
 le recyclage s’inscrit au coeur de l’économie circulaire (transformation des
déchets en matière première), qui est considérée comme un secteur d’avenir,
 les pouvoirs publics et les agences de protection de l’environnement
(ADEME) lancent de nombreux appels à projets innovants en vue de soutenir
la filière,
 de nouvelles tendances apparaissent, qui offrent de nouvelles opportunités de
marché : écoconception, réemploi, réparation, re-use, écologie industrielle…
Le marché du recyclage présente aussi un certain nombre de menaces, parmi
lesquelles :
 la forte concurrence et la concentration au sein du secteur,
 la tendance à la réduction des déchets à la source,
 la prise en compte du recyclage par les fabricants eux-mêmes,
 l’évolution du cours des matières : depuis 2007, les cours sont plutôt orientés à
la baisse, ce qui n’est pas favorable au recyclage.
Enfin, on note un fort potentiel de recyclage et de valorisation dans les pays en voie
de développement, notamment en Afrique.

Créer une entreprise de recyclage :


modèle économique, positionnement et
facteurs-clés de succès.
Les activités de recyclage se basent sur un modèle économique simple :
 un coût de matière première très faible voire nul ou négatif,
 la valorisation maximale des matières récupérées, par exemple par des
procédés de récupération, de tri ou de valorisation performants.
Toutefois certains risques économiques pèsent sur les activités de recyclage :
 les procédés de recyclage peuvent nécessiter d’importants investissements,
 en l’absence d’investissement, les procédés de recyclage peuvent s’avérer très
gourmands en main d’oeuvre,
 l’image des produits recyclés est parfois moins bonne que celle des produits
neufs.
Un des facteurs-clés de succès est l’accès à un gisement intéressant de déchets
ou matières, étant entendu que les matériaux à forte valeur sont souvent captés par
des sociétés de recyclage bien implantées. Dans ce type d’activité, l’amont
(sourcing) est donc aussi important que l’aval (commercialisation des produits).
Dans un marché très concurrentiel, les nouveaux entrants doivent définir une
stratégie et un positionnement clairs, par exemple :
 la spécialisation sur une niche : recyclage de matières ou déchets spécifiques,
nécessitant un traitement ou des précautions particulières,
 le choix d’une spécialisation soit sur l’amont (capacité à capter un certain
gisement), soit sur l’aval (capacité à créer de la valeur par un procédé de
transformation).
Exemples de start-up de recyclage :
 Everlane : recyclage créatif de vêtements : il s’agit d’une marque de mode
utilisant uniquement du tissu récupéré,
 Cy-Clope : recyclage des mégots pour en faire des panneaux d’isolation,
 Cophenol : transformation des déchets de café en engrais organique.

La réglementation des activités de


recyclage.
Les activités de recyclage sont soumises à de nombreuses lois, règlements et
décrets qui évoluent sans cesse :
 loi NOTRe,
 loi de transition énergétique,
 plan déchets,
 code de l’Environnement,
 plans régionaux.
Les obligations des producteurs de déchets sont définies, notamment en fonction du
type de déchet et de la dangerosité. D’autre part les sites de traitement de déchets
sont classés au au titre des « installations classées pour la protection de
l’environnement » et contrôlées par les préfectures.

Faire un business plan ou « plan


financier » pour la création d’une activité
de recyclage.
N’hésitez pas à utiliser l’outil Excel WikiCréa pour élaborer facilement votre plan
financier et mesurer la rentabilité de votre activité. C’est gratuit. Cliquez ici.

Quel régime juridique choisir pour créer


une entreprise de recyclage ?
Lors de la création de votre entreprise, vous aurez le choix entre plusieurs
activités :
 achat-revente de matériaux recyclables (activité commerciale) : il s’agit de
collecte ou de récupération de matières recyclables en vue de les revendre.
 collecte, débarras de matériaux recyclables (activité artisanale) : il s’agit
d’offrir une prestation d’enlèvement de matériaux recyclables, pouvant
s’apparenter à un service de déménagement. C’est donc une activité artisanale
qui nécessite une inscription à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
 recharge et recyclage de cartouches d’encre (activité commerciale).
 traitement de matières métalliques recyclables (activité artisanale) : il s’agit
de valoriser des métaux récupérés par des procédés de traitement ou de refonte.
 traitement de matières non métalliques recyclables (activité artisanale) : il
s’agit de valoriser des matières récupérées, autres que des métaux.
Voici les différents statuts juridiques possibles pour créer son entreprise de
recyclage :
 La micro-entreprise (ex régime auto-entrepreneur) : c’est un statut très
simplifié et adapté pour un démarrage,
 L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut que nous ne
conseillons pas car il peut réserver quelques surprises en terme de paiement des
charges sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices, elles
sont susceptibles de varier fortement d’une année à l’autre,
 L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger
son patrimoine personnel mieux qu’en EI,
 L’EURL (SARL à associé unique) : c’est un statut adapté. Le gérant de société
détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des charges
sociales,
 La SASU : ce régime juridique est adapté mais un peu plus coûteux que le
précédent.
Enfin des statuts alternatifs peuvent aussi être envisagés :
 L’association loi 1901,
 La Scop.

Les étapes de la création d’une entreprise


de recyclage.
Voici les principales étapes pour créer une entreprise de recyclage :
 Validez votre projet par une étude de marché,
 Réalisez une étude économique : bâtissez un business plan et un plan
financier, listez vos besoins,
 Identifiez un local,
 Choisissez votre statut juridique et enregistrez-vous,
 Prenez une assurance,
 Achetez le matériel nécessaire à votre activité,
 Recrutez,
 Lancez la communication et l’activité,
 Trouvez vos clients (cliquez pour lire notre article dédié).

Des outils Excel pour gérer votre


entreprise de recyclage.
WikiCréa met à votre disposition des outils Excel gratuits pour gérer votre
entreprise :