Vous êtes sur la page 1sur 428

PLAN COMPTABLE

DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT


1
PLAN COMPTABLE
 
DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT

2
PRESENTATION GENERALE

Sont soumises aux dispositions du plan comptable des établissements de crédit, les
banques et les sociétés de financement telles qu’elles sont définies par le dahir portant loi
n° 34-03 du 15 Moharrem 1427 (14 février 2006) relatif à l’exercice de l’activité des
établissements de crédit et de leur contrôle.
Le plan comptable des établissements de crédit, appelé PCEC, comprend :
- des dispositions générales ;
- des dispositions particulières ;
- des dispositions relatives aux états de synthèse individuels ;
- des dispositions relatives aux états financiers consolidés ;
- un cadre comptable et une liste de comptes répartis en 8 classes et des fiches
individuelles donnant la définition et le fonctionnement de chaque compte ou groupe de
comptes ainsi que, le cas échéant, les écritures types ;
- des dispositions relatives au plan des attributs.
Le PCEC traite de l’ensemble des opérations susceptibles d’être pratiquées par les
établissements de crédit. Ces derniers ne peuvent évidemment pratiquer que les opérations
qu’ils sont autorisés à effectuer.
Les informations que les établissements de crédit sont tenus d’adresser à Bank Al-Maghrib,
dans le cadre des attributions de contrôle qui lui sont dévolues par ses statuts et par la loi
bancaire, sont regroupées dans le Recueil des états périodiques. Ces états comprennent la
situation comptable et ses annexes, les états de synthèse, les indicateurs d’activité et
informations diverses ainsi que les tableaux de concordance, les états de contrôle
inter- documents et la matrice comptes/ attributs/ états périodiques.
Les états périodiques n’intègrent pas toutes les informations dont la communication peut
être exigée par Bank Al-Maghrib. Il en est ainsi, notamment, des états prudentiels qui font
l’objet d’une réglementation à part.
Les établissements de crédit doivent se doter d’un système comptable et de traitement de
l’information permettant de produire les différents états prévus à partir du plan de comptes
et, le cas échéant, du système d’attributs et ce, dans le respect des dispositions générales
et des dispositions particulières susvisées.
Les dispositions du PCEC relatives aux états financiers consolidés font l’objet du chapitre 4
« Etats financiers consolidés ». Ces dispositions sont conformes aux normes internationales
d’information financière (IFRS). Les dispositions des autres chapitres du PCEC s’appliquent
aux états financiers consolidés dès lors qu’elles ne sont pas en contradiction avec ces
normes.

3
SOMMAIRE DU PCEC

PAGES

CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES 6

CHAPITRE 2 : DISPOSITIONS PARTICULIERES 21

CHAPITRE 3 : ETATS DE SYNTHESE 65

CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 134

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES


COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES 174

CHAPITRE 6 : PLAN DES ATTRIBUTS 456

4
PLAN COMPTABLE
DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT

 Chapitre 1 : Dispositions générales


 Chapitre 2 : Dispositions particulières
 Chapitre 3 : Etats de synthèse
 Chapitre 4 : Etats financiers consolidés


5
Chapitre 1
 Dispositions générales 

6
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES

PAGES

SECTION 1 : PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX 8

SECTION 2 : ORGANISATION DU SYSTEME COMPTABLE


ET DU DISPOSITIF DE CONTROLE INTERNE 12

SECTION 3 : METHODES GENERALES D’EVALUATION 18

7
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

SECTION 1 : PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

1 - ASPECTS GÉNÉRAUX

1.1 - Les établissements de crédit doivent établir à la fin de chaque exercice comptable les
états de synthèse aptes à donner une image fidèle de leur patrimoine, de leur situation
financière, des risques assumés et de leurs résultats.
1.2 - La représentation d’une image fidèle repose nécessairement sur un certain nombre de
conventions de base - constitutives d’un langage commun - appelées principes comptables
fondamentaux.
1.3 - Lorsque les opérations, événements et situations sont traduits en comptabilité dans le
respect des principes comptables fondamentaux et des prescriptions du PCEC, les états de
synthèse sont présumés donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière,
des risques assumés et des résultats de l’établissement de crédit.
1.4 - Dans le cas où l’application de ces principes et de ces prescriptions ne suffit pas à
obtenir des états de synthèse une image fidèle, l’établissement de crédit doit obligatoirement
fournir dans l’état des informations complémentaires (ETIC) toutes indications permettant
d’atteindre l’objectif de l’image fidèle.
1.5 - Dans le cas exceptionnel où l’application stricte d’un principe ou d’une prescription se
révèle contraire à l’objectif de l’image fidèle, l’établissement de crédit doit y déroger.
Cette dérogation doit être mentionnée dans l’ETIC et être dûment motivée avec indication de
son influence sur le patrimoine, la situation financière et les résultats de l’établissement de
crédit.
1.6 - Les principes comptables fondamentaux retenus sont au nombre de sept.
- Principe de continuité d’exploitation.
- Principe de permanence des méthodes.
- Principe du coût historique.
- Principe de spécialisation des exercices.
- Principe de prudence.
- Principe de clarté.
- Principe d'importance significative.

2 - PRINCIPE DE CONTINUITÉ D’EXPLOITATION

2.1 - Selon le principe de continuité d'exploitation, l’établissement de crédit doit établir ses
états de synthèse dans la perspective d'une poursuite normale de ses activités.
Par conséquent, en l'absence d'indication contraire, il est censé établir ses états de synthèse
sans l'intention ni l'obligation de se mettre en liquidation ou de réduire sensiblement
l’étendue de ses activités.

8
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

2.2 - Ce principe conditionne l’application des autres principes et méthodes comptables tels
que ceux-ci doivent être respectés par l’établissement de crédit, en particulier ceux relatifs à
la permanence des méthodes et aux règles d’évaluation et de présentation des états de
synthèse.
2.3 - Dans le cas où les conditions d'une cessation d'activité totale ou partielle sont réunies,
l'hypothèse de continuité d'exploitation doit être abandonnée au profit de l'hypothèse de
liquidation ou de cession.
En conséquence, les principes de permanence de méthodes, du coût historique et de
spécialisation des exercices sont remis en cause.
Seules des valeurs de liquidation ou de cession doivent alors être retenues et la
présentation des états de synthèse doit elle-même être faite en fonction de cette hypothèse.
2.4 - Selon ce même principe, l’établissement de crédit corrige à sa valeur de liquidation ou
de cession tout élément isolé d'actif dont l'utilisation doit être définitivement abandonnée.

3 - PRINCIPE DE PERMANENCE DES MÉTHODES

3.1 - En vertu du principe de permanence des méthodes, l’établissement de crédit établit ses
états de synthèse en appliquant les mêmes règles d'évaluation et de présentation d’un
exercice à l'autre.
3.2 - L’établissement de crédit ne peut introduire de changement dans ses méthodes et
règles d’évaluation et de présentation que dans des cas exceptionnels.
Dans ces circonstances, les modifications intervenues dans les méthodes et les règles
habituelles sont précisées et justifiées dans l’ETIC, avec indication de leur influence sur le
patrimoine, la situation financière, les risques assumés et les résultats.

4 - PRINCIPE DU COÛT HISTORIQUE

4.1 - En vertu du principe du coût historique, la valeur d'entrée d'un élément inscrit en
comptabilité pour son montant exprimé en unité monétaire courante à la date d'entrée reste
intangible quelle que soit l'évolution ultérieure du pouvoir d'achat de la monnaie ou de la
valeur actuelle de l'élément, sous réserve de l'application du principe de prudence.
4.2 - Par dérogation à ce principe, l’établissement de crédit peut, conformément aux
dispositions légales, procéder à la réévaluation de l'ensemble de ses immobilisations
corporelles et financières.
4.3 - L’établissement de crédit doit déroger à ce principe, pour l’évaluation des éléments
libellés en devises, des titres de transaction et des produits dérivés et ce, conformément aux
prescriptions du chapitre 2 « Dispositions particulières ».

5 - PRINCIPE DE SPÉCIALISATION DES EXERCICES

5.1 - En raison du découpage de la vie de l’établissement de crédit en exercices comptables,


les charges et les produits doivent être, en vertu du principe de la spécialisation des
exercices, rattachés à l'exercice qui les concerne effectivement et à celui-là seulement.
5.2 - Les produits sont comptabilisés au fur et à mesure qu'ils sont acquis et les charges au
fur et à mesure qu'elles sont engagées, sans tenir compte des dates de leur encaissement
ou de leur paiement.

9
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

5.3 - Toute charge ou tout produit rattachable à l’exercice, mais connu postérieurement à la
date de clôture et avant celle d’établissement des états de synthèse, doit être comptabilisé
parmi les charges ou les produits de l'exercice considéré.
5.4 - Toute charge ou tout produit connu au cours d'un exercice mais se rattachant à un
exercice antérieur doit être inscrit parmi les charges ou les produits de l'exercice en cours.
5.5 - Toute charge ou tout produit comptabilisé au cours de l'exercice et se rattachant aux
exercices ultérieurs doit être soustrait des éléments constitutifs du résultat de l'exercice en
cours et inscrit dans un compte de régularisation.

6 - PRINCIPE DE PRUDENCE

6.1 - En vertu du principe de prudence, les incertitudes présentes susceptibles d’entraîner


un accroissement des charges ou une diminution des produits de l'exercice doivent être
prises en considération dans le calcul du résultat de cet exercice.
Ce principe évite de transférer sur des exercices ultérieurs ces charges ou ces minorations
de produits, qui doivent grever le résultat de l'exercice en cours.
6.2 - En application de ce principe, les produits ne sont pris en compte que s'ils sont certains
et définitivement acquis à l’établissement de crédit ; en revanche, les charges sont à prendre
en compte dès lors qu'elles sont probables.
6.3 - Seuls les bénéfices réalisés à la date de clôture d'un exercice peuvent affecter les
résultats ; par exception est considéré comme réalisé le bénéfice partiel sur une opération
non achevée à la date de clôture, répondant aux conditions fixées par le PCEC.
6.4 - La plus-value latente constatée entre la valeur actuelle d'un élément d'actif et sa valeur
d'entrée n'est pas comptabilisée.
La moins-value latente doit toujours être inscrite en charges, même si elle apparaît comme
temporaire à la date d'établissement des états de synthèse.
6.5 - Tous les risques et charges nés au cours de l'exercice ou au cours d'un exercice
antérieur doivent être inscrits dans les charges de l'exercice même s'ils ne sont connus
qu'entre la date de clôture de l'exercice et la date d'établissement des états de synthèse.
6.6 - Par dérogation à ce principe, l’établissement de crédit doit se conformer aux
prescriptions du chapitre 2 « Dispositions particulières » relatives aux opérations libellées en
devises, aux titres de transaction et d’investissement et aux opérations sur produits dérivés.

7 - PRINCIPE DE CLARTÉ

7.1 - Selon le principe de clarté :


- les opérations et informations doivent être inscrites dans les comptes sous la
rubrique adéquate, avec la bonne dénomination et sans compensation entre
elles ;
- les éléments d'actif, de passif et de hors bilan doivent être évalués séparément ;
- les éléments des états de synthèse doivent être inscrits dans les postes
adéquats sans aucune compensation entre ces postes.
7.2 - En application de ce principe, l’établissement de crédit doit organiser sa comptabilité,
enregistrer ses opérations, préparer et présenter ses états de synthèse conformément aux
prescriptions du PCEC.

10
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

7.3 - Les méthodes utilisées doivent être clairement indiquées, notamment dans les cas où
elles relèvent d'options autorisées par le PCEC ou dans ceux où elles constituent des
dérogations à caractère exceptionnel.
7.4 - A titre exceptionnel, des opérations de même nature réalisées en un même lieu et le
même jour, peuvent être regroupées en vue de leur enregistrement selon les modalités
prévues par le PCEC.
7.5 - L’établissement de crédit peut déroger au principe énoncé dans le premier tiret du
paragraphe 7.1 ci-dessus et procéder à la compensation de certaines opérations dans les
cas prévus par le chapitre 2 « Dispositions particulières ».
7.6 - Par dérogation aux dispositions du deuxième tiret du paragraphe 7.1 ci-dessus,
l’évaluation des opérations libellées en devises, des titres et des produits dérivés peut être
effectuée globalement, par groupe homogène, conformément aux prescriptions du chapitre
2 « Dispositions particulières ».
7.7 - Par dérogation aux dispositions du troisième tiret du paragraphe 7.1 ci-dessus, les
postes relevant d'une même rubrique d'un état de synthèse peuvent, exceptionnellement,
être regroupés si leur montant respectif n'est pas significatif au regard de l'objectif d'image
fidèle.

8 - PRINCIPE D’IMPORTANCE SIGNIFICATIVE

8.1 - Selon le principe d'importance significative, les états de synthèse doivent révéler tous
les éléments dont l’importance peut affecter les évaluations et les décisions.
Est significative toute information susceptible d'influencer l'opinion que les lecteurs des états
de synthèse peuvent avoir sur le patrimoine, la situation financière, les risques assumés et
les résultats.
8.2 - Ce principe trouve essentiellement son application en matière d'évaluation et en
matière de présentation des états de synthèse.
Il ne va pas à l'encontre des règles prescrites par le PCEC concernant l'exhaustivité de la
comptabilité, la précision de l'enregistrement et des équilibres comptables exprimés en unité
monétaire courante.
8.3 - Dans les évaluations nécessitant des estimations, les méthodes par approximation ne
sont admises que si leurs incidences par rapport à des méthodes plus élaborées n'atteignent
pas des montants significatifs au regard de l'objectif de l'image fidèle.
8.4 - Dans la présentation de l'ETIC, le principe d'importance significative a pour
conséquence l'obligation de ne faire apparaître que les informations d'importance
significative.

11
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

SECTION 2 : ORGANISATION DU SYSTEME COMPTABLE ET


DU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE

1 - OBJECTIFS DE L’ORGANISATION DU SYSTÈME COMPTABLE

L'organisation de la comptabilité normalisée est destinée à garantir la fiabilité des


informations fournies et leur disponibilité en temps opportun.
La comptabilité, système d'information de l’établissement de crédit, doit être organisée de
telle sorte qu'elle permette :
- de saisir, classer et enregistrer les données de base chiffrées ;
- d'établir en temps opportun les états prévus ou requis ;
- de fournir périodiquement, après traitement, les états de synthèse ;
- de contrôler l'exactitude des données et des procédures de traitement.
Pour être probante, la comptabilité doit satisfaire aux exigences de la régularité. Celle-ci est
fondée sur le respect des principes et des prescriptions du PCEC.
L'organisation du système comptable suppose l’adoption d’un plan de comptes et d’un plan
d’attributs, le choix de supports et la définition de procédures de traitement.

2 - STRUCTURES FONDAMENTALES DE LA COMPTABILITE

L’établissement de crédit doit satisfaire aux conditions fondamentales suivantes de tenue de


sa comptabilité :
- tenir la comptabilité en monnaie nationale, toutefois les éléments libellés en
monnaies étrangères sont inscrits dans des comptes tenus dans ces monnaies,
l'inventaire annuel et les états de synthèse sont établis en dirhams sur la base du
cours de change au jour de l’inventaire ;
- employer la technique de la partie double garantissant l'égalité arithmétique des
mouvements "débit" et des mouvements "crédit" des comptes et des équilibres
qui en découlent ;
- s'appuyer sur des pièces justificatives datées, conservées, classées dans un
ordre défini, susceptibles de servir comme moyen de preuve et portant les
références de leur enregistrement en comptabilité ;
- respecter l’enregistrement chronologique des opérations ;
- tenir des livres et supports permettant de générer les états de synthèse prévus
par le PCEC ;
- permettre un contrôle comptable fiable contribuant à la prévention des erreurs et
des fraudes et à la protection du patrimoine ;
- contrôler par inventaire l'existence et la valeur des éléments actifs et passifs ;
- permettre pour chaque enregistrement comptable d'en connaître l'origine, le
contenu, l'imputation par nature, la qualification sommaire ainsi que la référence
de la pièce justificative qui l'appuie.

12
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

3 - PLAN DE COMPTES

3.1 - Le plan de comptes des établissements de crédit est un document qui donne la
nomenclature des comptes à utiliser, définit leur contenu et détermine, le cas échéant, leurs
règles particulières de fonctionnement par référence au PCEC.
3.2 - Le plan de comptes des établissements de crédit comporte une architecture de
comptes répartis en catégories homogènes appelées "classes".
Les classes comprennent :
- les classes de comptes de situation : 1à 5 ;
- les classes de comptes de gestion : 6 et 7 ;
- la classe de comptes de hors-bilan 8.
Chaque classe est subdivisée en comptes faisant l'objet d'une classification décimale à
quatre chiffres.
3.3 - Le plan de comptes de chaque établissement de crédit doit être suffisamment détaillé
pour permettre l'enregistrement des opérations conformément aux prescriptions du PCEC.
Lorsque les comptes prévus par le PCEC ne suffisent pas à l'établissement de crédit pour
enregistrer distinctement toutes ses opérations, celui-ci peut ouvrir toutes subdivisions
nécessaires.
3.4 - Les opérations sont inscrites dans les comptes dont l'intitulé correspond à leur nature.
3.5 - Toute compensation entre comptes est interdite sauf lorsqu'elle est explicitement
prévue par le PCEC.

4 - ATTRIBUTS

4.1 - Un attribut est un critère d’information rattaché à une opération ou à un ensemble


d’opérations, ou encore à un tiers, qui permet soit de ventiler le solde d’une rubrique
comptable, soit de compléter cette rubrique d’une caractéristique supplémentaire (nombre,
volume...).
4.2 - Les attributs sont des spécifications complémentaires qui peuvent être qualifiées
d’extra-comptables dans la mesure où ils ne sont pas inclus directement dans le plan de
comptes, mais viennent s’y intégrer soit par un système de matrices, soit par un système
d’extraction d’informations sur un compte ou un tiers (base tiers), soit par une combinaison
des deux systèmes.
4.3 - L’attribut permet :
- d’une part, d’analyser chaque type d’opération en fonction de ses
caractéristiques (durée initiale, durée résiduelle, monnaie, éligibilité d’une
créance au refinancement ...) et des caractéristiques de la contrepartie (statut de
résidence, statut économique, liens avec le groupe ...) ;
- d’autre part, d’obtenir un nombre important de solutions combinatoires
« comptes/attributs » sans alourdir le plan de comptes.
4.4 - Les établissements de crédit doivent être en mesure, par tout moyen à leur
convenance, de gérer les attributs réglementaires. Ils sont tenus de justifier, par inventaire,
les différents montants figurant sur chacun des états produits (états réglementaires, états de
synthèse) et issus de la gestion des attributs.

13
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

5 - COMPTABILITE MATIERE

5.1 - Les éléments détenus par l'établissement de crédit pour le compte de tiers, mais ne
figurant pas dans les comptes individuels annuels, doivent faire l'objet d'une comptabilité ou
d'un suivi matière retraçant les existants, les entrées et les sorties.
5.2 - L’établissement de crédit, teneur de comptes, doit se conformer strictement aux règles
de tenue des comptes des titulaires de valeurs mobilières ainsi qu’au plan comptable défini
par le règlement général du Dépositaire Central.
5.3 - Une distinction est faite entre les éléments détenus pour le compte des organismes de
placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) et pour celui des autres catégories de
clientèle ; parmi ces derniers, une séparation est effectuée, si elle est significative, entre les
éléments détenus à titre de simple dépositaire et ceux qui garantissent, soit un crédit
accordé, soit un engagement pris, à des fins spécifiques ou en vertu d'une convention
générale et permanente, en faveur du déposant.

6 - LIVRES ET AUTRES SUPPORTS COMPTABLES

Les livres et autres supports de base de la comptabilité sont les suivants :


1. Un manuel décrivant les procédures et l'organisation comptable. Ce document est
conservé aussi longtemps qu'est exigée la présentation des documents comptables
auxquels il se rapporte.
2. Le livre-journal, tenu dans les conditions prescrites par la loi, dans lequel sont
enregistrées les opérations soit jour par jour, soit sous forme de récapitulations, au moins
mensuelles, des totaux de ces opérations, à condition de conserver, dans ce cas, tous les
documents permettant de les reconstituer jour par jour.
3. Le grand-livre, formé de l'ensemble des comptes individuels et collectifs, qui permet le
suivi de ces comptes. Chaque compte fait apparaître distinctement le solde au début de
l'exercice, le cumul des mouvements "débit" et celui des mouvements "crédit" depuis le
début de l'exercice (non compris le solde initial), ainsi que son solde en fin de période.
L'état récapitulatif faisant apparaître, pour chaque compte, le solde débiteur ou le solde
créditeur au début de l'exercice, le cumul des mouvements débiteurs et le cumul des
mouvements créditeurs depuis le début de l'exercice, le solde débiteur et le solde créditeur
constitués en fin de période, forme la "Balance".
La balance constitue un instrument indispensable du contrôle comptable.
4. Le livre d'inventaire, tenu dans les conditions prescrites par la loi, est un support dans
lequel sont transcrits le bilan et le compte de produits et charges de chaque exercice. Les
états de synthèse doivent être appuyés par les documents justificatifs des chiffres
d’inventaire et figurant ou répertoriés dans le dossier des opérations d’inventaire.
Le livre-journal et le grand-livre sont établis et détaillés en autant de journaux et livres
auxiliaires ou supports en tenant lieu, que l'importance et les besoins de l’établissement de
crédit l'exigent.
Dans le cas où les données sont enregistrées dans des journaux et des grands-livres
auxiliaires, les totaux de ces supports sont périodiquement, et au moins une fois par mois,
respectivement centralisés dans le livre-journal et reportés dans le grand-livre.

14
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Les livres et documents comptables peuvent être tenus par tous moyens ou procédés
appropriés conférant un caractère d'authenticité aux écritures et compatibles avec les
nécessités du contrôle de la comptabilité.

7 - PROCEDURES D’ENREGISTREMENT

7.1 - Toute opération comptable de l’établissement de crédit est traduite par une écriture
affectant au moins deux comptes dont l'un est débité et l'autre est crédité d'une somme
identique selon les conventions suivantes :
- les comptes d'actif sont mouvementés au débit pour constater les augmentations
et au crédit pour constater les diminutions ;
- les comptes de passif sont mouvementés au crédit pour constater les
augmentations et au débit pour constater les diminutions ;
- les comptes de hors bilan sont mouvementés au débit lorsque l’engagement se
traduit à l’échéance ou en cas de réalisation par un mouvement débiteur au
bilan, et au crédit dans le cas inverse ;
- les comptes de charges enregistrent au débit les augmentations et,
exceptionnellement, les diminutions au crédit ;
- les comptes de produits enregistrent au crédit les augmentations et,
exceptionnellement, les diminutions au débit.
Lorsqu'une opération est enregistrée, le total des sommes inscrites au débit des comptes et
le total des sommes inscrites au crédit des comptes doivent être égaux.
7.2 - Les écritures comptables sont enregistrées sur le journal dans un ordre chronologique.
Les enregistrements sont reproduits ou reportés sur le grand-livre.
Le total des mouvements du journal doit être égal au total des mouvements du grand-livre.
7.3 - Le grand-livre doit pouvoir isoler distinctement les mouvements relatifs à l'exercice,
exclusion faite des soldes correspondant à la reprise des comptes du bilan de l'exercice
précédent au début de l'exercice en cours.
7.4 - Le journal doit être tenu sans blanc, ni altération d'aucune sorte.
7.5 - Les écritures sont passées dans le journal, opération par opération et jour par jour.
Toutefois, les opérations de même nature réalisées en un même lieu et au cours d'une
même journée peuvent être regroupées et enregistrées en une même écriture.
7.6 - Toute correction d'erreur doit laisser lisible l'enregistrement initial erroné.
La comptabilité doit être organisée, pour ces corrections d'erreurs, de façon à permettre de
retrouver les montants des mouvements des comptes, expurgés des conséquences de ces
erreurs : corrections par nombre négatif ou par contre-passation.
La comptabilisation "en négatif" n'est admise que pour les rectifications d'erreurs.
7.7 - Les écritures comptables sont enregistrées au moyen de tout système approprié tels
que le système du journal unique, le système des journaux partiels ou divisionnaires ou le
système centralisateur…

15
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

8 - PREPARATION DES ETATS DE SYNTHESE

8.1 - Le bilan et le compte de produits et charges doivent découler directement de l’arrêté


des comptes définitif à la fin de l’exercice.
8.2 - La durée de l'exercice est de douze mois allant du premier janvier au 31 décembre de
chaque année. Elle peut exceptionnellement, pour un exercice déterminé tel que le premier
exercice, être différente sans pouvoir pour autant excéder douze mois.
8.3 - L’établissement des états de synthèse, sauf circonstances exceptionnelles justifiées
dans l’ETIC, doit se faire au plus tard dans les trois mois suivant la date de clôture de
l’exercice.
8.4 - La date d’établissement des états de synthèse doit être mentionnée dans L’ETIC.
Cette date est présumée être la plus proche de la date de la première utilisation externe des
états de synthèse, compte tenu d’un délai raisonnable pour leur élaboration.

9 - PROCEDURES DE TRAITEMENT

9.1 - Les procédures de traitement sont les modes et les moyens utilisés par l’établissement
de crédit pour que les opérations nécessaires à la tenue des comptes et à l'obtention des
états prévus et requis soient effectuées dans les meilleures conditions d'efficacité sans, pour
autant, faire obstacle au respect par l’établissement de crédit de ses obligations légales et
réglementaires.
9.2 - L'organisation du traitement informatique doit :
• obéir aux règles suivantes :
- la chronologie des enregistrements écarte toute insertion intercalaire,
- l'irréversibilité des traitements effectués exclut toute suppression ou
addition ultérieure d'enregistrement,
- la durabilité des données enregistrées offre des conditions de garantie et
de conservation prescrites par la loi ;
• garantir toutes les possibilités de contrôle et donner droit d’accès à la
documentation relative à l'analyse, à la programmation et aux procédures de
traitement.
9.3 - Les états périodiques fournis par le système de traitement doivent être numérotés et
datés.
9.4 - Chaque donnée entrée dans le système de traitement par transmission d'un autre
système de traitement doit être appuyée d'une pièce justificative probante.

10 - ORGANISATION DU SYSTEME DE CONTRÔLE INTERNE

10.1 - Le système de contrôle interne doit notamment avoir pour objet de :


- vérifier que les opérations réalisées par l'établissement ainsi que l'organisation et
les procédures internes sont conformes aux dispositions législatives et
réglementaires en vigueur, aux normes et usages professionnels et
déontologiques et aux orientations de l'organe délibérant et de la direction
générale ;

16
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

- vérifier que les limites fixées en matière de risques, notamment de contrepartie,


de change, de taux d'intérêt ainsi que d'autres risques de marché sont strictement
respectées ;
- veiller à la qualité de l'information comptable et financière, en particulier aux
conditions d'enregistrement, de conservation et de disponibilité de cette
information.
10.2 - L'information comptable et financière visée au troisième tiret ci-dessus, dont le
contenu varie selon le destinataire, comprend :
- celle qui est destinée à l'organe de direction et à l'organe délibérant ;
- celle qui est transmise aux autorités de tutelle et de contrôle ;
- celle qui figure dans les documents destinés à être publiés.
En ce qui concerne l'information comprise dans les comptes publiés, le système de contrôle
interne doit garantir l'existence d'un ensemble de procédures, appelé piste d'audit, qui
permet :
a) de reconstituer dans un ordre chronologique les opérations ;
b) de justifier toute information par une pièce d'origine à partir de laquelle il doit
être possible de remonter par un cheminement ininterrompu au document de
synthèse et réciproquement;
c) d'expliquer l'évolution des soldes d'un arrêté à l'autre par la conservation des
mouvements ayant affecté les postes comptables.
Les informations comptables qui figurent dans les situations comptables destinées à
l'organe de contrôle, ainsi que celles qui sont nécessaires au calcul des normes de gestion,
doivent respecter, au moins, les deux premiers aspects a) et b) de la piste d'audit. Dans ce
cas, les éléments constitutifs de la piste d'audit relatifs à l'arrêté périodique le plus récent et
au dernier calcul de chacune des normes de gestion sont conservés.

17
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

SECTION 3 : METHODES GENERALES D’EVALUATION

Les méthodes d’évaluation couvrent les principes, bases, conventions, règles et procédures
adoptés pour la détermination de la valeur des éléments inscrits en comptabilité.
Ces méthodes servent de base à l’enregistrement des opérations et à la préparation des
états de synthèse.
Elles trouvent leur application au niveau des éléments patrimoniaux et par répercussion au
niveau des produits et des charges.

1 - PRINCIPES D’EVALUATION

L’évaluation des éléments actifs, passifs et hors bilan doit se faire :


- sur la base des dispositions particulières spécifiques aux établissements de
crédit en ce qui concerne les opérations libellées en devises, les titres de
transaction et d’investissement et les opérations sur produits dérivés ;
- sur la base des principes généraux ci-après, en ce qui concerne les autres
éléments.

1.1 - EVALUATION
1. Les méthodes d’évaluation dépendent étroitement des principes comptables
fondamentaux retenus, et notamment des principes de continuité d'exploitation, de prudence
et du coût historique.
2. L’évaluation des éléments inscrits en comptabilité étant fondée sur le principe du coût
historique, la réévaluation des comptes constitue une dérogation à ce principe.
3. La valeur d’un élément revêt trois formes distinctes :
- la valeur d’entrée dans le patrimoine ;
- la valeur actuelle à une date quelconque et notamment à la date de l’inventaire ;
- la valeur comptable nette figurant au bilan.
4. L’établissement de crédit procède à la fin de chaque exercice au recensement et à
l’évaluation de ses éléments patrimoniaux.
5. Les éléments constitutifs de chacun des postes de l’actif, du passif et du hors bilan
doivent être évalués séparément.

1.2 - CORRECTIONS DE VALEUR


1. Le passage de la valeur d’entrée à la valeur comptable nette, lorsqu’elles sont différentes,
s’effectue sous forme de corrections de valeur constituées en général par des
amortissements ou des provisions pour dépréciation ; dans ce cas, la valeur d’entrée des
éléments est maintenue en écriture en tant que valeur brute.
2. Les corrections de valeur doivent se faire en période déficitaire comme en période
bénéficiaire.

18
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

3. Si des éléments font l’objet de corrections de valeur exceptionnelles pour la seule


application de la législation fiscale, il y a lieu d’indiquer dans l’ETIC le montant dûment
motivé de ces corrections.

1.3 - DEROGATIONS
1. Par dérogation à ces principes, l’établissement de crédit doit se conformer aux
prescriptions du chapitre 2 « Dispositions particulières » relatives aux opérations en devises,
aux opérations sur titres de transaction et d’investissement et aux opérations sur produits
dérivés.
2. Des dérogations aux principes d’évaluation généraux et spécifiques aux établissements
de crédit sont admises dans des cas exceptionnels; lorsqu’il est fait usage de ces
dérogations, celles-ci doivent être signalées dans l’ETIC et dûment motivées avec indication
de leur influence sur le patrimoine, la situation financière, les risques assumés et les
résultats.

2 - REGLES GENERALES D’EVALUATION

2.1 - FORMES DE LA VALEUR


En comptabilité, la valeur revêt trois formes : valeur d’entrée, valeur actuelle et valeur
comptable nette.
1. La valeur d’entrée dans le patrimoine d’un élément d’actif, déterminée en fonction de
l’utilité économique présumée de cet élément, est constituée :
- pour les éléments acquis à titre onéreux, par la somme des coûts mesurés en
termes monétaires que l’établissement de crédit a dû supporter pour les acheter
ou les produire ;
- pour les éléments acquis à titre gratuit, par la somme des coûts mesurés en
termes monétaires que l’établissement de crédit devrait supporter s'il devait alors
les acheter ou les produire.
2. La valeur actuelle d’un élément inscrit au bilan est une valeur d’estimation, à la date
considérée, en fonction du marché et de l’utilité économique pour l’établissement de crédit.
3. La valeur comptable nette, inscrite au bilan, est égale à la valeur d’entrée après
correction le cas échéant, dans le respect du principe de prudence et par comparaison avec
la valeur actuelle.

2.2 - EVALUATION A LA DATE D’ENTREE


Lors de leur entrée dans le patrimoine, les éléments sont portés en comptabilité selon les
règles générales d’évaluation qui suivent :
a - Biens et titres
Les biens et les titres sont inscrits en comptabilité :
• à leur coût d’acquisition pour les biens acquis à titre onéreux ;
• à leur prix d’achat pour les titres acquis à titre onéreux ;
• à leur coût de production pour les biens produits ;
• à leur valeur d’apport stipulée dans l’acte d’apport pour les biens et titres
apportés ;

19
CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

• à leur valeur actuelle pour les biens et titres acquis par voie d’échange, cette
valeur étant déterminée par la valeur de celui des lots dont l’estimation est la
plus sûre ;
• à leur coût calculé pour les biens acquis conjointement ou produits
conjointement pour un montant global déterminé :
- pour les biens acquis, par la ventilation du coût global d’acquisition
proportionnellement à la valeur relative qui peut être attachée à chacun
des biens dans la valeur totale, dès qu’ils peuvent être individualisés ;
- pour les biens produits de façon liée et indissociable, par la ventilation du
coût de production global selon la valeur attribuée à chacun d’eux dans la
valeur totale, dès qu’ils peuvent être individualisés.
b - Créances, dettes, disponibilités et engagements de hors bilan
Les créances, les dettes, les disponibilités et les engagements de hors bilan sont inscrits en
comptabilité pour leur montant nominal.

2.3 - CORRECTIONS DE VALEUR


Pour l’arrêté des comptes, la valeur comptable nette des éléments patrimoniaux est
déterminée conformément aux règles générales qui suivent.
1. La valeur d’entrée des éléments est intangible sauf exceptions prévues par le PCEC.
2. Cependant, la valeur d’entrée des éléments de l’actif immobilisé dont l’utilisation est
limitée dans le temps doit faire l’objet de correction de valeur sous forme d’amortissement.
L’amortissement consiste à étaler le montant amortissable d’une immobilisation sur la durée
prévisionnelle de son utilisation par l’établissement de crédit selon un plan d’amortissement.
La valeur d’entrée diminuée du montant cumulé des amortissements forme la «valeur nette
d’amortissements» de l’immobilisation.
3. A la date d’inventaire, la valeur actuelle est comparée à la valeur d’entrée des éléments
ou, pour les immobilisations amortissables, à leur valeur nette d’amortissements, après
amortissements de l’exercice.
4. Seules les moins-values dégagées de cette comparaison sont inscrites en comptabilité :
- sous forme d’amortissements exceptionnels, si elles ont un caractère définitif ;
- sous forme de provisions pour dépréciation, si elles n’ont pas un caractère
définitif.
5. La valeur comptable nette des éléments d’actif est :
- soit la valeur d’entrée ou la «valeur nette d’amortissements» si la valeur actuelle
leur est supérieure ou égale ;
- soit la valeur actuelle si elle leur est inférieure.
6. Toutefois, en ce qui concerne les immobilisations, et pour autant que leur valeur actuelle
n’est jugée ni notablement ni durablement inférieure à leur valeur d’entrée ou à leur valeur
nette d’amortissements, celle-ci peut ne pas être corrigée.
7. Les comptes afférents à des opérations en monnaies étrangères sont convertis en
dirhams sur la base des cours de change constatés à la date de la clôture des comptes ou,
à défaut, à la date antérieure la plus proche.

20
Chapitre 2
 Dispositions particulières 


CHAPITRE 2 : DISPOSITIONS PARTICULIERES

CHAPITRE 2 : DISPOSITIONS PARTICULIERES

PAGES

SECTION 1 : REGLES COMPTABLES ET D’EVALUATION


PARTICULIERES 23

SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES 24

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF 35


SECTION 4 : OPÉRATIONS EN DEVISES 45

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVÉS 51

SECTION 6 : OPÉRATIONS DE CRÉDIT-BAIL ET DE LOCATION 60

22
SECTION 1 : REGLES COMPTABLES ET D’EVALUATION PARTICULIERE

SECTION 1 : REGLES COMPTABLES ET D’EVALUATION


PARTICULIERES

Le chapitre « Dispositions particulières » regroupe des règles comptables et d’évaluation


spécifiques aux établissements de crédit . Ces règles, lorsqu’elles sont en opposition avec
les dispositions générales énoncées dans le chapitre premier, dérogent de manière perma-
nente à ces dispositions.
1. Les opérations sur titres sont comptabilisées et évaluées conformément aux dispositions
de la section 2 «Opérations sur titres».
2. Les opérations de cession d’éléments d’actif ( cessions parfaites, pension, réméré, prêts
et emprunts de titres et titrisation) sont comptabilisées et évaluées conformément aux
dispositions de la section 3 «Opérations de cession d’éléments d’actif».
3. Les opérations libellées en devises sont comptabilisées et évaluées conformément aux
dispositions de la section 4 «Opérations en devises».
4. Les opérations sur produits dérivés sont comptabilisées et évaluées conformément aux
dispositions de la section 5 «Opérations sur produits dérivés».
5. Les créances en souffrance sont comptabilisées et évaluées conformément à la
réglementation bancaire en vigueur.
6. Les comptes des succursales et agences à l’étranger sont, avant d’être intégrés dans les
comptes du siège au Maroc, retraités pour harmoniser les méthodes comptables et
d’évaluation utilisées par ces entités avec celles appliquées par le siège.
7. Les immobilisations financières comprennent les créances subordonnées, les titres
d’investissement ainsi que les titres de participation et emplois assimilés.
8. La compensation entre des créances et des dettes, entre des engagements donnés et des
engagements reçus ou entre des produits et des charges est interdite sauf dans les cas
prévus par le PCEC.
9. Les opérations qui sont exécutées à une date ultérieure à celle de leur conclusion,
conformément aux usages du marché ou au délai convenu contractuellement, ne sont
enregistrées dans l’actif ou le passif qu’à la date de la livraison des éléments concernés.
Les engagements reçus ou donnés découlant de ces opérations sont inscrits au hors bilan à
la date de la conclusion des opérations et ce, jusqu’ à la date de livraison.
10. Lorsque des concours sont distribués dans le cadre d’un consortium de plusieurs établis-
sements de crédit, chacun des membres du consortium ne doit faire figurer dans les comp-
tes appropriés que sa propre quote-part.
L’établissement chef de file doit en outre suivre en hors bilan, dans les comptes appropriés,
le montant total du crédit ainsi que la part de chaque co-participant.
Dans le cas où la quote-part en risque d’un établissement de crédit est supérieure à sa
quote-part dans le financement, il y a lieu d’inscrire l’excédent constaté en hors bilan parmi
les engagements de garantie donnés.
Dans le cas où la quote-part en risque est inférieure à celle du financement, l’établissement
de crédit inscrit la différence en hors bilan parmi les engagements de garantie reçus.
Lorsque des engagements de garantie ou de financement sont accordés dans le cadre d’un
consortium de plusieurs établissements de crédit, chacun des membres du consortium ne
doit faire figurer dans le hors bilan que sa quote-part dans le risque final.
L’établissement chef de file doit en outre suivre en hors bilan, dans les comptes appropriés,
le montant total de l’engagement de garantie ou de financement ainsi que la quote-part de
chaque co-participant.

23
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

1 – DEFINITION DES TITRES


2 – CLASSIFICATION DES TITRES
3 – DISPOSITIONS COMMUNES A L’ENSEMBLE DES TITRES
4 – DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE TRANSACTION
5 – DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE PLACEMENT
6 – DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES D’INVESTISSEMENT
7 – DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE PARTICIPATION
ET EMPLOIS ASSIMILES
8 – DISPOSITIONS APPLICABLES AUX INTERVENTIONS A
L’EMISSION

24
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

Les établissements de crédit sont tenus de comptabiliser et d’évaluer les titres suivant les
dispositions prévues par la présente section.

1 - DEFINITION DES TITRES


Sont considérés comme des titres, pour l’application des dispositions de la présente section,
les valeurs indiquées ci-après telles que définies par la réglementation :
- les valeurs mobilières, les parts de fonds communs de placement, les droits
d’attribution et de souscription et les parts de fonds de placements collectifs en
titrisation ;
- les bons du Trésor ;
- les titres de créance négociables : certificats de dépôt, bons de sociétés de
financement et billets de trésorerie ;
- les instruments du marché interbancaire émis par les établissements de crédit et
négociés exclusivement sur le marché monétaire ;
- d'une manière générale, toutes les créances représentées par un titre négociable
sur un marché, à l’exception des bons de caisse et instruments similaires ;
- les instruments, équivalents aux catégories de titres précités, et émis au Maroc
ou à l’étranger.

2 - CLASSIFICATION DES TITRES

2.1 - CLASSIFICATION EN FONCTION DE LA NATURE JURIDIQUE


Les établissements de crédit sont tenus d’identifier dans leur système d’information les titres
détenus selon la nature juridique de ces titres.

2.1.1 - TITRES DE CRÉANCE OU TITRES À REVENU FIXE


Sont considérés comme des titres de créance ceux qui confèrent, par catégorie, des droits
identiques de créance générale sur le patrimoine de la personne morale qui les émet. Ces
titres sont rémunérés à un taux d'intérêt fixe ou un taux d'intérêt variable. Dans ce dernier
cas, la variabilité du taux est stipulée lors de l'émission et dépend d'un paramètre déterminé
par référence aux taux pratiqués à certaines dates, ou durant certaines périodes, sur un
marché donné.
Entrent, notamment, dans cette catégorie les titres indiqués ci-dessous :
- les titres représentatifs d’emprunts obligataires et les obligations échangeables
contre des actions ;
- les bons du Trésor ;
- les titres de créance négociables ;
- les titres du marché interbancaire ;
- les autres titres de créance.

2.1.2 - TITRES DE PROPRIÉTÉ, TITRES À REVENU VARIABLE OU TITRES DE


CAPITAUX PROPRES
Sont considérés comme des titres de propriété « toutes les catégories d’actions formant le
capital d’une société ainsi que toutes autres valeurs émanant de ces actions sous une
quelconque forme ou appellation et conférant un droit de propriété sur le patrimoine de la
société».
25
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

Sont, notamment, considérés comme des titres de propriété tel que définis par la
réglementation, les titres indiqués ci-dessous :
- les actions des sociétés anonymes ;
- les parts sociales des sociétés à responsabilité limitée, les actions des sociétés
en commandite par actions, les parts sociales des sociétés en nom collectif, les
parts sociales des sociétés en commandite simple ;
- les parts et actions des OPCVM, même si leur actif est composé majoritairement
de titres de créance ;
- les actions de priorité et les actions à dividende prioritaire sans droit de vote ;
- les actions à droit de vote double ;
- les certificats d'investissement représentant des droits pécuniaires et les droits
de vote représentatifs des autres droits attachés aux actions, émises à l’occasion
d’une augmentation de capital ou d’un fractionnement des actions existantes ;
- les actions de jouissance qui sont des actions entièrement amorties au moyen de
bénéfices distribuables ;
- les bons de souscription d’actions.
Les parts des fonds de placements collectifs en titrisation sont considérées comme des titres
de propriété même si elles génèrent des revenus fixes.

2.2 - CLASSIFICATION EN FONCTION DE L’INTENTION


Dès leur acquisition les titres doivent être classés dans l’une des catégories prévues par le
plan de comptes, titres de transaction, titres de placement, titres d’investissement, titres de
participation et emplois assimilés, en fonction du but que se propose d’atteindre
l’établissement de crédit par cette acquisition.

3 - DISPOSITIONS COMMUNES À L’ENSEMBLE DES TITRES

3.1 - DATE D'ENREGISTREMENT COMPTABLE DES TITRES


Les établissements de crédit sont tenus de comptabiliser au bilan les acquisitions et les
cessions de titres à la date du règlement ou de livraison.
Entre la date de négociation et la date de règlement ou de livraison, l'engagement d'achat ou
de vente est inscrit en hors bilan dans les comptes appropriés prévus par le plan de
comptes.
Les titres à recevoir, inscrits en hors bilan, sont évalués, à chaque arrêté comptable,
conformément aux règles applicables à la catégorie dans laquelle il est prévu de les inscrire
au bilan.

3.2 - ECHANGE DE TITRES


L'échange de titres s'analyse comme une cession suivie d'une acquisition. Lors de
l'échange, les titres reçus sont enregistrés à l'actif à leur valeur actuelle (valeur de marché)
et les titres donnés en échange sont sortis pour leur valeur comptable nette. La différence
est portée en résultat. En cas de difficulté d'évaluation des titres reçus, la valeur actuelle est
déterminée par la valeur de celui des deux lots dont l’estimation est la plus sûre.

3.3 - TITRES NON ENTIÈREMENT LIBÉRÉS


Les titres non entièrement libérés sont enregistrés à l’actif pour leur prix total d’achat ou leur
valeur globale de souscription, la partie non libérée est inscrite au compte approprié du
passif.

26
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

3.4 - ACHAT DE SES PROPRES TITRES


1. L’achat de ses propres actions est traité comme suit :
- les titres acquis dans une optique de régularisation du cours sont classés dans la
rubrique « Titres de transaction » si les conditions prévues par le paragraphe
4.21 sont réunies et sont évalués conformément aux dispositions du paragraphe
4.32 ;
- les autres titres sont classés dans la rubrique « Titres de placement » et évalués
conformément aux règles applicables à cette catégorie de titres.
2. Le rachat de ses propres titres de créance doit être conforme aux textes législatifs et
réglementaires en vigueur.
Les titres de créance, autres que les obligations, détenus dans une optique d’annulation sont
classés dans la rubrique « Titres de placement ». Si le prix d’acquisition est supérieur au prix
de remboursement, une provision est constituée. Si le prix d’acquisition est inférieur au prix
de remboursement, le gain n’est comptabilisé que lors de l’annulation effective des titres.
Les obligations rachetées par l’émetteur ainsi que les obligations sorties au tirage au sort et
remboursées sont annulées et ne peuvent être remises en circulation.

3.5 - REVENU DES TITRES

3.5.1 - PRODUIT DES TITRES A REVENU VARIABLE


Les dividendes sur les titres de propriété doivent être constatés en compte de résultat
lorsque les droits de l’entité à les recevoir sont établis. Généralement, à la date de
l’assemblée générale de l’entité émettrice des titres ayant décidé de l’affectation du résultat.

3.5.2 - PRODUIT DES TITRES A REVENU FIXE


Les intérêts ou coupons sont constatés dans le compte de résultat de la période ou de
l’exercice approprié, à chaque arrêté comptable, prorata temporis suivant le principe de
comptabilisation des intérêts courus.

3.6 - TITRES LIBELLÉS EN DEVISES


Les titres libellés en devises sont enregistrés dans des comptes ouverts et libellés en
devises. Ils sont évalués et comptabilisés conformément aux dispositions édictées dans la
section 4 « Opérations en devises ».

3.7 - TRANSFERTS DE TITRES ENTRE PORTEFEUILLES

3.7.1 - TRANSFERTS INTERDITS


Le reclassement de titres en provenance ou à destination de la catégorie « Titres de
transaction » est interdit.

3.7.2 - TRANSFERTS AUTORISES AVEC RESTRICTIONS


Le transfert ou la cession de titres classés dans la catégorie « Titres d’investissement », dont
le montant est significatif par rapport au montant total du portefeuille de titres
d’investissement, entraîne le reclassement de tous les titres précédemment classés dans
cette catégorie vers la catégorie « Titres de placement ».
En outre, l’établissement de crédit n’est plus autorisé à maintenir et à classer, dans la
catégorie « Titres d’investissement », les titres antérieurement acquis et ceux à acquérir, et
ce pendant l’exercice en cours et les deux exercices suivants.

27
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

Toutefois, ne sont pas visés par cette restriction, les cessions et les transferts de titres
d’investissement dans les cas suivants :
- Les cessions ou transferts tellement proches de l’échéance ou de la date de
remboursement du titre que des variations des taux d’intérêt auraient un effet
insignifiant sur la valeur du titre ;
- Les cessions ou transferts survenant après que l’établissement de crédit ait
encaissé la quasi-totalité du montant en principal d’origine du titre dans le
cadre de l’échéancier prévu ou du fait de paiements anticipés ;
- Les cessions ou transferts causés par un événement isolé, indépendant du
contrôle de l’établissement de crédit, qui n’est pas appelé à se reproduire et
que l’établissement n’aurait pu raisonnablement anticiper.

Dans les cas suivants, la cession avant l’échéance de titres d’investissement pourrait ne pas
susciter le doute quant à l'intention de l’établissement de crédit de conserver ses autres titres
d'investissement jusqu'à leur échéance :
- Une dégradation importante de la qualité du crédit de l'émetteur.
- Une modification de la réglementation fiscale supprimant ou réduisant de
façon significative l'exonération fiscale dont bénéficient les intérêts sur les
titres d’investissement. Toutefois, une modification de la réglementation
fiscale révisant les taux d'impôt marginaux applicables aux produits financiers
n'est pas à prendre en considération.
- Un regroupement d'entreprises majeur ou une sortie majeure, telle que la
vente d'un secteur, nécessitant la vente ou le transfert de titres
d’investissement pour maintenir la situation existante de l'établissement de
crédit en matière de risque de taux d'intérêt ou sa politique de risque de
crédit.
- Un changement des dispositions légales ou réglementaires modifiant de
façon significative les critères d’éligibilité des titres à la catégorie « Titres
d’investissement » ou le montant maximum de certains types de placement,
amenant ainsi l'établissement de crédit à se séparer d’un titre
d’investissement ;
- Un renforcement significatif des obligations en matière des exigences en
fonds propres prudentiels qui amène l’établissement de crédit à se
restructurer en vendant des titres d’investissement.
- Une augmentation significative de la pondération des risques des titres
d’investissement utilisée dans le cadre de la réglementation prudentielle
basée sur les capitaux propres.

Le reclassement d’un titre de la catégorie « Titres de placement » vers la catégorie « Titres


d’investissement » est possible, en cas de changement d’intention ou de moyen, sauf
pendant la période d’interdiction précitée.
3.7.3 - TRANSFERTS AUTORISES SANS RESTRICTIONS
Les titres de placement peuvent être transférés au portefeuille « Titres de participation et
emplois assimilés » pour leur valeur comptable nette. Ils sont évalués suivant les méthodes
propres à cette catégorie.
Les titres de participation et emplois assimilés peuvent être transférés parmi les titres de
placement à leur valeur comptable nette. Ils sont évalués suivant les méthodes applicables à
cette catégorie.

28
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

4 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE TRANSACTION

4.1 - DÉFINITION
Sont considérés comme des titres de transaction, les titres qui à l’origine sont :
- acquis ou vendus avec l'intention de les revendre ou de les racheter à court
terme dans le but d’en tirer un profit.
- détenus par l’établissement de crédit dans le cadre de son activité de
mainteneur de marché, le classement en titres de transaction étant subordonné
à la condition que le stock des titres fasse l'objet d'un volume d'opérations
significatif compte tenu des opportunités du marché.
- acquis ou vendus dans le cadre d’une gestion spécialisée de portefeuille
comprenant des instruments dérivés, des titres ou d'autres instruments gérés
ensemble, et présentant des indications d’un profil récent de prise de bénéfices
à court terme.
- l’objet d’un engagement de vente dans le cadre d’une opération d’arbitrage.

4.2 - CONDITIONS DE CLASSEMENT


Pour être classés dans la catégorie « Titres de transaction », les titres doivent satisfaire aux
conditions suivantes :
- Etre négociables sur un marché actif. Constitue un marché actif, tout marché
sur lequel les prix de marché des titres concernés remplissent les critères
suivants :
o Les prix sont constamment accessibles aux tiers auprès d’une bourse de
valeurs, de courtiers, de négociateurs, d'établissements mainteneurs de
marché ou d’organismes équivalents ;
o Les prix de marché ainsi accessibles doivent être représentatifs de
transactions réelles intervenant régulièrement sur le marché dans des
conditions de concurrence normale.
- Faire l’objet d’opérations actives, fréquentes et réelles d’achats et de ventes de
la part de l’établissement de crédit.

4.3 - METHODES DE COMPTABILISATION ET D'EVALUATION

4.3.1 - VALEUR D’ENTREE DANS LE PATRIMOINE


Les titres de transaction sont comptabilisés à leur prix d’acquisition, frais de transaction
exclus et, le cas échéant, coupon couru inclus. Les frais de transaction sont directement
constatés en résultat. Les titres cédés sont évalués suivant ces mêmes règles.

4.3.2 - EVALUATION AUX DATES D’ARRETES COMPTABLES


A chaque arrêté comptable, les titres sont évalués au prix de marché du jour le plus récent.
Le solde global des différences, résultant des variations de prix de marché, est porté au
compte de produits et charges.
En cas de vente à découvert, la dette représentative de cette vente est inscrite au passif,
coupon inclus.

29
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

Si les caractéristiques du marché - sur lequel les titres de transaction ont été acquis - ont
évolué de sorte que ce marché ne puisse plus être considéré comme un marché actif,
l’établissement de crédit détermine la valeur des titres concernés en utilisant une méthode
d’évaluation présentant les caractéristiques suivantes :
- Cette méthode d’évaluation doit faire référence à des transactions qui sont
récentes et effectuées dans des conditions normales de concurrence, tout en
ajustant le prix de marché, du jour de cotation le plus récent, pour tenir compte
de la moindre activité du marché et des effets du temps sur la période séparant
la date de la dernière cotation et la date d’arrêté comptable.
- Toutefois, s’il existe des méthodes d’évaluation couramment utilisées par les
intervenants sur le marché pour évaluer les titres, et s’il a été démontré que ces
méthodes d’évaluation produisent des estimations fiables des prix obtenus dans
des transactions sur le marché réel, l’établissement de crédit peut utiliser ces
méthodes d’évaluation.

5 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE PLACEMENT

5.1 -DEFINITION
Sont considérés comme des titres de placement, les titres à revenu fixe ou à revenu variable
détenus dans une optique de placement pour une période indéterminée et que
l’établissement peut être amené à céder à tout moment.
Par défaut, il s’agit de titres qui ne sont pas classés dans une autre catégorie.

5.2 - CONDITIONS DE CLASSEMENT


Aucune condition n’est exigée pour classer les titres dans cette catégorie.

5.3 - METHODE DE COMPTABILISATION ET D'EVALUATION

5.3.1 - VALEUR D’ENTRÉE DANS LE PATRIMOINE


Les titres de placement sont enregistrés à leur prix d’acquisition, frais inclus, coupon couru
inclus.
Les titres en provenance des catégories « Titres de l'activité de portefeuille » et « Titres de
participation et parts dans les entreprises liées » font l'objet, à la date du transfert et
préalablement à celui-ci, d'une évaluation selon les règles de la catégorie d'origine. Ils sont
transférés dans la catégorie « titres de placement » à cette valeur comptable.
Dans le cas où le titre proviendrait de la catégorie « Titres d’investissement », il sera évalué
à sa valeur nette comptable déterminée à la date du reclassement.

5.3.2 - ETALEMENT DE LA PRIME OU DE LA DECOTE


Lorsque le prix d'acquisition est supérieur au prix de remboursement des titres de créances,
la différence (prime) est amortie sur la durée de vie résiduelle des titres. La différence est
portée en charges sur la durée de vie résiduelle des titres.
Lorsque le prix d'acquisition des titres de créance est inférieur à leur prix de remboursement,
la différence (décote) est portée en produits sur la durée de vie résiduelle des titres.
L’étalement des primes et décotes est effectué par la méthode actuarielle.

30
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

5.3.3 - EVALUATION AUX DATES D’ARRETES COMPTABLES


Les titres sont évalués à chaque arrêté comptable par référence au prix du marché tel que
défini au paragraphe 4.3.2. Les moins-values font l'objet d'une provision pour dépréciation
qui peut être appréciée par ensembles homogènes de titres, sans compensation avec les
plus-values constatées sur les autres catégories de titres. Les plus-values ne peuvent être
constatées en produits.
Peuvent être regroupés dans un même ensemble homogène :
- les titres à revenu fixe qui présentent de façon stable, sur une période
raisonnable, une sensibilité aux variations de taux d'intérêt à peu près
équivalente, en valeur absolue, à celle des autres titres du même ensemble ;
- les titres à revenu variable qui confèrent les mêmes droits.

6 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES D’INVESTISSEMENT

6.1 - DEFINITION
Les titres d'investissement sont des titres de créance assortis d’une échéance fixée qui sont
acquis ou qui proviennent de la catégorie « Titres de placement », avec l'intention manifeste
de les détenir jusqu'à leur échéance.

6.2 - CONDITIONS DE CLASSEMENT


Seuls les titres de créance dont le prix de remboursement est fixé et comportant une
échéance contractuelle, même prorogeable, peuvent figurer parmi les titres d’investissement.
L’établissement de crédit qui classe des titres dans la catégorie « Titres d'investissement »
doit avoir la capacité de les détenir jusqu’à l’échéance, en disposant notamment de la
capacité nécessaire pour continuer à détenir ces titres jusqu’à leur échéance, et en n’étant
soumis à aucune contrainte existante juridique ou autre qui pourrait remettre en cause son
intention de détenir les titres d’investissement jusqu’à leur échéance.
L’établissement de crédit doit évaluer son intention et sa capacité à conserver, jusqu’à la
date d’échéance, ses titres classés dans la catégorie « Titres d’investissements », non
seulement lors de la comptabilisation initiale de ces actifs financiers, mais également à
chaque arrêté comptable.

6.3 - METHODES DE COMPTABILISATION ET D'EVALUATION

6.3.1 - VALEUR D’ENTRÉE DANS LE PATRIMOINE


Les titres sont enregistrés à leur prix d'acquisition, frais inclus et coupon couru inclus.
Les titres en provenance du portefeuille de placement sont inscrits à leur prix d’acquisition et
les provisions correspondantes, antérieurement constituées, sont transférées au compte
« Provision pour dépréciation des titres d’investissement » puis reprises de manière
échelonnée sur la durée résiduelle des titres.
Dans le cas où la valeur de marché des titres en provenance de la catégorie « Titres de
placement » est inférieure à leur valeur comptable nette, une provision est constituée le jour
du transfert et inscrite au compte « Provision pour dépréciation des titres d’investissement »,
puis reprise de manière échelonnée sur la durée résiduelle des titres.

6.3.2 - ETALEMENT DE LA PRIME OU DE LA DECOTE


Lorsque la valeur comptable des titres est supérieure à leur valeur de remboursement
(prime), la différence doit être constatée en charges prorata temporis sur la durée de vie
résiduelle du titre.

31
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

Dans le cas où la valeur comptable est inférieure à la valeur de remboursement (décote), la


différence doit être constatée en produits prorata temporis sur la durée de vie résiduelle du
titre.
L’étalement de ces différences est effectué par la méthode actuarielle.

6.3.3 - ÉVALUATION AUX DATES D’ARRÊTÉS COMPTABLES


Lors de chaque arrêté comptable, les moins-values latentes ne font pas l'objet de provisions
et les plus-values latentes ne sont pas constatées. Néanmoins, une dépréciation est
nécessaire s’il existe un risque probable de défaillance de l'émetteur.

7 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE PARTICIPATION ET


EMPLOIS ASSIMILES

7.1 - DEFINITIONS

7.1.1 - TITRES DE PARTICIPATION


Constituent des titres de participation, les titres dont la possession durable est estimée utile
à l’activité de l’établissement de crédit et qui sont représentatifs d’une fraction de capital,
détenue directement ou indirectement, au moins égale à 10 % d’une autre société, à
l’exception des participations détenues dans les entreprises liées et les titres relevant de
l’activité de portefeuille.

7.1.2 - PARTICIPATIONS DANS LES ENTREPRISES LIEES


Constituent des participations dans les entreprises liées, les titres détenus dans des
entreprises contrôlées de manière exclusive, incluses ou susceptibles d’être incluses par
intégration globale dans un même ensemble consolidable.

7.1.3 - TITRES DE L’ACTIVITÉ DE PORTEFEUILLE


Constituent des titres de l’activité de portefeuille, les titres de propriété détenus avec un
objectif de rentabilité satisfaisante, sur une longue durée sans intervention dans la gestion
de la société émettrice.
Certains titres de créance, telles que les obligations convertibles en actions et les obligations
remboursables en actions, peuvent être classés dans cette catégorie s’ils ont été acquis, à
l’origine, avec l’intention de les convertir en actions et de détenir celles-ci dans le cadre
d’une activité de portefeuille.

7.1.4 - AUTRES TITRES IMMOBILISES


Les autres titres immobilisés sont des titres représentant une fraction de capital inférieure à
10 % d’une autre société et dont la possession durable est estimée utile à l’activité de
l’établissement de crédit.

7.2 - MÉTHODE DE COMPTABILISATION ET D’ÉVALUATION


Les titres de participation et emplois assimilés sont comptabilisés et évalués suivant les
méthodes d’évaluation énoncées dans le chapitre 1 « Dispositions générales ».

32
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

8 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX INTERVENTIONS À L’ÉMISSION

8.1 - ENGAGEMENT DE SOUSCRIPTION OU DE PLACEMENT


Un engagement de souscription ou de placement est un engagement irrévocable, pris vis-à-
vis d’un émetteur de titres, de prendre tout ou partie des titres qu’il envisage d’émettre, pour
son propre compte ou dans le but de les replacer auprès de sa clientèle, d’investisseurs, de
sociétés de Bourse ou d’autres intermédiaires.
Cet engagement est enregistré dans le compte de hors bilan « Titres à recevoir - Marché
primaire » pour le prix d’émission des titres que l’établissement de crédit s’est engagé à
placer et ce, jusqu'à la date de règlement et de livraison. Les adjudications d'obligations ou
de bons du Trésor sont comptabilisées pour leur prix de transaction.
Lorsque cet engagement ne comporte pas de garantie de placement mais uniquement une
obligation de moyens dite « Best effort basis », aucun enregistrement n’est effectué lors de
cet engagement.
Les avances éventuellement consenties aux émetteurs sont comptabilisées parmi les crédits
à la clientèle.

8.2 - SYNDICATS DE PLACEMENT OU DE GARANTIE


Lorsqu’un syndicat de placement ou de garantie, comprenant des établissements de crédit
est mis en place pour assurer la bonne fin du placement, chaque membre du syndicat
enregistre uniquement la quote-part des titres qu’il s’est engagé à placer ou à garantir,
conformément aux principes de comptabilisation des opérations consortiales figurant dans la
section 1 « Règles comptables et d’évaluation particulières ».

8.3 - COMPTABILISATION DES ÉMISSIONS

8.3.1 - PRÉ-MARCHÉ GRIS


Le pré-marché gris est constitué par les transactions qui interviennent avant la date de
lancement de l’émission, sous forme d’achats ou de ventes fermes ou sous forme d’options.
Ces opérations sont assimilées à des opérations sur produits dérivés et sont comptabilisées
conformément aux dispositions de la section 5 «Opérations sur produits dérivés ».

8.3.2 - MARCHÉ PRIMAIRE


Les transactions effectuées, par le moyen de prises fermes auprès de l’émetteur, entre
membres du syndicat et des sous-participants lors de l’émission sont réputées être
effectuées sur le marché primaire. Elles sont enregistrées dans le compte de hors bilan
« Titres à recevoir - Marché primaire ».

8.3.3 - DATES DE LANCEMENT ET DE FIN DE L’ÉMISSION


La date de lancement est la date à laquelle commence la souscription et la date de fin
d’émission est la date à laquelle prend fin l’émission. Ces deux dates sont annoncées dans
la notice d’information ou tout document équivalent.

8.3.4 - PÉRIODE DE SOUSCRIPTION


Cette période couvre les deux dates précitées. Les titres placés auprès des clients et
investisseurs sont enregistrés dans le compte de hors bilan « Titres à livrer - Marché
primaire ». Ces enregistrements se font au prix de la transaction.

33
SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

8.3.5 - MARCHÉ GRIS


Le marché gris s’étend entre la date de lancement de l’émission et la date d’introduction en
bourse si le titre est coté ou la fin de l’émission si le titre n’est pas coté. Les transactions
effectuées, durant cette période, entre membres du syndicat et professionnels du titre sont
réputées être effectuées sur le marché gris. Elles sont comptabilisées, au prix de transaction,
dans les comptes de hors bilan « Titres à recevoir - Marché gris » ou « Titres à livrer -
Marché gris ».

8.3.6 - DATE DE RÈGLEMENT


La date de règlement est la date à laquelle intervient le règlement des souscripteurs et celui
de l’émetteur. L'établissement de crédit encaisse le prix de vente des titres et règle à
l'émetteur le prix convenu, déduction faite des commissions.

8.3.7 - INTRODUCTION EN BOURSE


La date d’introduction en bourse est celle à laquelle le titre est introduit en Bourse. Dès son
introduction en Bourse, les transactions effectuées sont réputées être effectuées sur un
marché réglementé. Si le titre n’est pas coté en Bourse, les transactions sont réputées être
effectuées sur un marché de gré à gré ou marché secondaire.

8.4 - COMPTABILISATION DES RÉSULTATS


Les commissions sont comptabilisées dans un compte de résultat approprié, suivant le
principe général applicable aux commissions, c’est-à-dire à la date à laquelle elles sont
acquises. Ainsi :
- les commissions de chef de file et de co-chefs de file, les commissions de
garantie et la rémunération de la banque conseil, acquises dès le lancement de
l’émission, sont comptabilisées à ce moment là ;
- les commissions de placement sont comptabilisées à la fin de l’émission ou
lorsqu’il existe une forte probabilité que tous les titres seront placés au prix
convenu, au fur et à mesure des placements effectifs.

Les opérations sur le pré-marché gris ou le marché gris effectuées dans un but de
transaction sont évaluées au prix de marché, si les titres sont négociés sur un marché dont
la liquidité peut être considérée comme assurée. Les gains ou les pertes sont constatés en
résultat, au plus tard, à chaque arrêté comptable.
Les titres acquis dans une autre optique ne sont pas évalués au prix de marché, mais
doivent , lors des arrêtés comptables, faire l'objet d'une provision pour pertes et charges
pour la perte probable des titres non replacés ou pour la perte certaine des titres placés à
perte.

8.5 - TITRES NON PLACÉS


Les Titres non placés, ou « Colle », sont transférés dans les postes « Titres de
transaction », « Titres de placement » ou « Titres d'investissement », selon l'intention, au
plus tard :
- à la date d'introduction en bourse si le titre est coté ;
- à l'expiration d'un délai de trente jours après la clôture de l’émission si le titre
n'est pas coté ;
- à la dissolution du syndicat ou dans un délai de trois mois, après la fin de
l’émission, s'il a été constitué un syndicat d'émission.

34
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS


D’ACTIF

1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS


D’ACTIF

2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES

3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

4 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX REMERES

5 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PRETS ET EMPRUNTS


DE TITRES

6 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA TITRISATION

35
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

Les établissements de crédit sont tenus de comptabiliser les opérations de cession


d’éléments d’actif suivant les dispositions prévues par la présente section.

1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

Outre les conditions prescrites par l’article 488 du Code des obligations et contrats, une
cession est considérée comme parfaite, dans le cadre de la présente section, si elle ne
comporte ni engagement de reprise ni option de rachat ou de revente, ni garantie contre la
défaillance du débiteur.
Lorsque la cession est assortie d’un engagement par lequel le cédant s’engage
irrévocablement à reprendre l’actif cédé à un prix et à une date déterminés, l’opération est
assimilée à une opération de pension et comptabilisée suivant les dispositions du
paragraphe 3 ci-après, quelle que soit la dénomination utilisée dans le contrat.
Lorsque la cession est assortie d’une faculté de rachat au profit du cédant ou d’une faculté
de revente au profit du cessionnaire, l’opération est comptabilisée suivant les dispositions du
paragraphe 4 ci-après.
Lorsque la cession est assortie d’une garantie contre le risque de défaillance du débiteur, les
dispositions prévues pour les ventes parfaites s’appliquent. L’établissement de crédit cédant
constate, dans ce cas, dans le hors bilan, parmi les garanties de crédit données, le montant
de l’engagement en fonction de la qualité du débiteur, établissement de crédit ou client.
L’établissement de crédit cessionnaire constate symétriquement, dans le hors bilan, parmi
les garanties de crédit reçues, le montant de l’engagement.
Par exception à cette règle, les achats et les ventes fermes d'effets de commerce sont
assimilés à des pensions lorsqu’ils sont assortis d'une garantie, accordée par l'établissement
de crédit cédant, contre le risque de défaillance des débiteurs.

2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES

Lorsque les conditions d’une vente parfaite sont réalisées, l’opération est comptabilisée de la
manière suivante : le cédant sort de son bilan l’actif cédé et enregistre en compte de produits
et charges le gain ou la perte réalisé et le cessionnaire inscrit dans son bilan l’actif acquis
pour son prix d’acquisition.

3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

3.1 - DÉFINITION

Une pension est une opération par laquelle une personne cède en pleine propriété à une
autre personne des titres ou des effets, le cédant et le cessionnaire s’engageant
respectivement et irrévocablement le premier à les reprendre, le second à les rétrocéder
pour un prix et à une date convenus.
Le cessionnaire peut disposer librement des titres pris en pension, à charge pour lui de
restituer des titres de même nature à l’expiration du délai convenu. Il peut, notamment, les
redonner en pension, les prêter ou les vendre. On entend par titres de même nature des
titres émis par le même émetteur, conférant les mêmes droits et ayant, pour les titres de
créance, la même échéance et la même rémunération.

36
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

Les opérations pratiquées à l’étranger connues sous le terme « Repo » et « Reversal Repo »
sont assimilées à des pensions dans la mesure où elles sont conformes à cette définition.

3.2 - ACTIFS ÉLIGIBLES

Peuvent faire l’objet d’une pension les valeurs indiquées ci-dessous :


- les titres tels que définis dans la section 2 «Opérations sur titres » ;
- les effets de commerce.

3.3 - ÉVÉNEMENTS PARTICULIERS DURANT LA PENSION

L’amortissement, le tirage au sort, l’échange, la conversion ou l’exercice d’un droit de


souscription mettent fin à l’opération de pension.
Une offre publique portant sur le titre mis en pension met fin à l’opération de pension à
défaut d’un accord entre les parties.
Les titres mis en pension ne doivent pas en principe être susceptibles, pendant la durée de
la pension, de faire l’objet d’un détachement de droit à dividende ou à intérêt ouvrant droit à
un crédit d’impôt ou à une retenue à la source.
En cas de paiement d’une somme quelconque durant la pension, le cessionnaire reverse au
cédant cette somme le jour même de sa mise en paiement.
Des titres nouveaux peuvent être substitués aux anciens, après accord des deux parties.
Cette substitution n’entraîne pas de novation.

3.4 - MARGES DE GARANTIE

Les parties peuvent convenir d’un système de marges de garantie destiné à ajuster en
permanence le montant des liquidités prêtées par rapport à la valeur des titres objet de la
pension.
Les marges ainsi constituées, en titres ou en liquidités, s’appliquent à l’ensemble des
pensions en cours entre les deux parties.

3.5 - DURÉE DE LA PENSION

La durée est librement fixée par les parties sans limitation. Une échéance indéterminée peut
être prévue et ne peut prendre fin, en cas de dénonciation par l’une des parties, qu’après un
préavis convenu.

3.6 - LIVRAISON

Sont considérées comme livrées, les pensions qui répondent à l’une des conditions
suivantes :
- les titres créés matériellement sont effectivement et physiquement livrés au
cessionnaire ou à son mandataire au moment de la mise en pension ;
- les titres dématérialisés font l'objet d'une inscription à un compte ouvert au
cessionnaire chez un intermédiaire habilité, chez un dépositaire central ou chez
l’émetteur ;
- les effets livrés doivent avoir été endossés.
Toute opération qui ne donne pas lieu à la livraison des valeurs, suivant les modalités
susvisées, est assimilée à un prêt ou un emprunt, quelle que soit la dénomination utilisée
dans le contrat.

37
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

3.7 - COMPTABILISATION DES PENSIONS

Les établissements de crédit doivent comptabiliser les opérations de pension conformément


aux dispositions énoncées ci-dessous.

COMPTABILISATION DES PENSIONS


CHEZ LE CEDANT CHEZ LE CESSIONNAIRE
(Emprunteur de liquidités) (Prêteur de liquidités)
AU DEPART DE L’OPERATION
Les titres cédés sont maintenus à l'actif. Les titres reçus ne sont pas inscrits à l’actif.
Aucune plus ou moins-value n’est à constater. Le montant décaissé est inscrit à l’actif, au poste
« Valeurs reçues en pension » de la classe 1 ou 2
Le montant encaissé est enregistré au passif, en fonction de la contrepartie.
au poste « Valeurs données en pension » de la
classe 1 ou 2 en fonction de la contrepartie.
A CHAQUE ARRETE COMPTABLE
Les titres cédés continuent d’être évalués Aucune provision n’est constatée en cas de
suivant les règles applicables à leur catégorie. dépréciation des titres reçus.
Une provision pour dépréciation doit, le cas Les intérêts courus sur la créance sont constatés.
échéant, être constatée.
Le coupon couru sur les titres de créance cédés
continue d’être comptabilisé.
Les intérêts courus sur la dette sont constatés.
A L’ECHEANCE
Les écritures sont contre-passées et les intérêts constatés.

TITRES RECUS EN PENSION ET REDONNÉS EN PENSION


L’opération s’analyse pour le cessionnaire comme une mise en pension (Cf. Supra).

TITRES RECUS EN PENSION ET VENDUS FERME


Le cessionnaire constate une dette de titres qui est évaluée, au moins à chaque arrêté comptable,
au prix de marché et l’écart, par rapport au montant figurant en comptabilité, est constaté en résultat.

TITRES RECUS EN PENSION ET PRETES


L’opération s’analyse comme un prêt de titres. Elle est comptabilisée suivant les dispositions
applicables aux prêts de titres (Cf. § 5)
Le cessionnaire constate une dette de titres.

38
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

4 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX RÉMÉRÉS

4.1 - DÉFINITION

Un réméré est une vente par laquelle le cédant se conserve la faculté de racheter la chose
vendue pendant une durée déterminée ou à une date déterminée et à un prix convenu. Les
termes « option de rachat », « faculté de reprise » ou termes équivalents qui peuvent être
utilisés dans les contrats sont assimilés à des rémérés.
En cas d’exercice de la faculté de rachat, le cédant verse une indemnité, ou prime, prévue
par le contrat.
L’exercice de la faculté de rachat a pour effet d’annuler les effets de la vente , l’actif est alors
réintégré chez le cédant dans son poste d’origine, à son prix d’origine et les plus ou moins-
values constatées lors de la vente sont annulées.

4.2 - RÉMÉRÉ POUR LEQUEL IL EXISTE UNE FORTE PROBABILITÉ D’EXERCICE

Lorsqu’il existe, à la date d'arrêté comptable, une forte probabilité d'exercice de la faculté de
rachat, le cédant se comporte comme s'il était toujours le propriétaire des titres, et le
cessionnaire inversement. Cette forte probabilité de rachat est présumée lorsque, pour des
opérations similaires, une pratique habituelle de reprise ou de rachat est constatée.

4.3 - RÉMÉRÉ POUR LEQUEL IL EXISTE UNE CERTITUDE DE REPRISE

Le réméré pour lequel la faculté de rachat va s'exercer de manière certaine en vertu,


notamment, d’une clause prévue dès l'origine, est qualifié de pension et les dispositions
prévues pour ces opérations s'appliquent quelle que soit la dénomination utilisée dans le
contrat.

4.4 - COMPTABILISATION DES RÉMÉRÉS

Les établissements de crédit doivent comptabiliser les opérations de rémérés conformément


aux dispositions énoncées ci-dessous.

39
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

COMPTABILISATION DES REMERES


CEDANT CESSIONNAIRE
REMERES

• Il se comporte comme s’il n’était plus le • Il se comporte comme s’il était le propriétaire des
propriétaire des titres. titres.
• Il sort de son actif les titres cédés. • Il inscrit les titres à l’actif au prix d'achat.
• Il constate la plus ou moins-value de cession • Il enregistre dans le hors-bilan le montant de
dans ses résultats. l'opération, parmi les « Titres à livrer ».
• Il enregistre dans le hors bilan le montant de • Il prend en compte le coupon couru du titre.
l'opération, parmi les « titres à recevoir ». • Il constate, le cas échéant, une provision en cas
• Il ne prend plus en compte le coupon couru. de dépréciation de la valeur des titres.
• Il ne constate pas de provision en cas de • Le montant couru de l'indemnité d'exercice de la
dépréciation de la valeur des titres. faculté de rachat n’est pas constaté.
• Le montant couru de l'indemnité d'exercice de • En cas de reprise, les écritures sont contre-
la faculté de rachat n’est pas constaté passées .
• En cas de reprise, les écritures sont contre-
passées .

REMERE POUR LEQUEL IL EXISTE UNE FORTE PROBABILITÉ D’EXERCICE


• Il se comporte comme s'il était toujours
• Il se comporte comme s’il n’était pas le
propriétaire des titres et continue à évaluer
propriétaire des titres.
les titres cédés conformément aux règles
applicables à la catégorie de titres concernée. • Il inscrit les titres à l’actif au prix d'achat.
• Il sort les titres vendus de son actif et • Il enregistre dans le hors-bilan le montant de
enregistre dans le hors-bilan le montant de l'opération, hors indemnité, parmi les « Titres à
l'opération parmi les « Titres à recevoir » . livrer ».
• Il neutralise la plus ou moins-value de cession
• En cas de baisse de la valeur des titres, il ne
dans un compte de régularisation.
constate pas de provision.
• Il continue à enregistrer dans ses résultats le
coupon couru des titres de créance vendus • Il ne constate pas le coupon couru des titres de
dans un compte de régularisation. créance.
• Il constate le montant couru de l'indemnité • Il constate le montant couru de l'indemnité
prévue en cas d'exercice de la faculté de prévue en cas d'exercice de la faculté de rachat
rachat dans un compte de régularisation. dans un compte de régularisation.
• En cas de dépréciation de la valeur des titres,
• A l’échéance, les écritures sont contre-passées
il constate, le cas échéant, une provision pour
et les intérêts constatés.
pertes et charges.
• Lorsque la cession porte sur des titres de
transaction, le titre vendu continue à être
évalué au prix du marché. La contrepartie du
résultat est inscrite dans le « Compte
d'ajustement sur autres éléments du hors-
bilan ».
• A l’échéance, les écritures sont contre-
passées et les intérêts constatés.

REMERE POUR LEQUEL IL EXISTE UNE CERTITUDE DE REPRISE


• Les dispositions prévues pour les pensions s'appliquent quelle que soit la dénomination utilisée
dans le contrat.

40
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

5 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PRÊTS ET EMPRUNTS DE TITRES

5.1 - DÉFINITION

Un prêt de titres est un prêt de consommation conforme aux articles 856 à 869 du Code des
obligations et contrats. Le prêt entraîne le transfert de propriété des titres au profit de
l'emprunteur. Ce dernier peut donc les vendre, les prêter et les donner en pension.
Aucun prix n'est, en principe, versé lors de la mise en place du prêt.
Le prêt de titres peut être garanti par la remise d'espèces ou de titres.
Les parties peuvent convenir de marges de garantie, dans les mêmes conditions que pour
les pensions.
Les titres pouvant faire l’objet d’un prêt sont définis dans la section 2 « Opérations sur
titres ».
Les titres ne doivent pas être en principe susceptibles, pendant la durée du prêt, de faire
l’objet d’un détachement de droit à dividende ou à intérêt ouvrant droit à un crédit d’impôt ou
à une retenue à la source.

5.2 - COMPTABILISATION

Les établissements de crédit doivent comptabiliser les prêts de titres conformément aux
dispositions énoncées ci-dessous.

41
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

COMPTABILISATION DES PRETS DE TITRES


CHEZ LE PRETEUR CHEZ L’EMPRUNTEUR
AU DEPART DE L’OPERATION
Les titres prêtés ne figurent plus à l'actif. Les titres sont inscrits à l'actif, dans le compte
Une créance représentative de la valeur « Titres empruntés » parmi les titres de transaction.
comptable des titres est inscrite dans le compte La dette de titres à l'égard du prêteur est inscrite
« Titres prêtés ». au passif, pour le même montant dans le poste
Les provisions antérieurement constituées sont « Dettes de titres ».
portées en déduction de la créance représentative Ces inscriptions sont effectuées au prix de marché
des titres prêtés. du jour de l'emprunt.
Aucune plus ou moins-value n’est à constater.

A CHAQUE ARRETE COMPTABLE


Les titres prêtés sont évalués suivant les règles Les titres et la dette de titres sont évalués au prix
propres à chaque catégorie de titres. de marché selon les règles applicables aux titres
Le coupon couru des titres de créance prêtés de transaction.
continue d’être comptabilisé. La rémunération de l’emprunt est comptabilisée
prorata temporis.
Une provision pour dépréciation doit, le cas
échéant, être constatée.
La rémunération du prêt est comptabilisée
prorata temporis.
A L’ECHEANCE
Les écritures sont contre-passées et les intérêts sur le prêt de titres constatés.

PRÊTS ADOSSÉS CONTRE ESPÈCES


Les prêts de titres adossés contre espèces sont assimilés à des pensions. Ils sont donc
comptabilisés comme tels quelle que soit la qualification du contrat.

PRÊTS ADOSSÉS CONTRE TITRES


Les titres donnés ou reçus en garantie sont inscrits au hors-bilan à la rubrique « Valeurs et sûretés
données ou reçues en garantie ».

TITRES EMPRUNTÉS DONNÉS EN PENSION


L’emprunteur comptabilise l’opération suivant les règles applicables aux pensions.

VENTE FERME DE TITRES EMPRUNTÉS


L’emprunteur solde le compte « Titres empruntés » et porte la différence, par rapport au prix de
vente, en résultat. La dette continue à être évaluée à chaque arrêté au prix de marché et la
différence entre la valeur de marché des titres et le montant de la dette est constatée en résultat.
Les dispositions prévues à la section «Opérations sur titres » pour les titres de transaction
s’appliquent.

PRET DE TITRES EMPRUNTÉS


L’emprunteur solde le compte « Titres empruntés » par le débit d’un compte « Titres prêtés », parmi
les titres de transaction. La différence entre la valeur comptable des titres empruntés et la valeur de
marché des titres prêtés est portée dans le poste « Dettes de titres ».
A chaque arrêté comptable, les titres prêtés et la dette de titres sont évalués au prix de marché
selon les dispositions applicables aux titres de transaction.

42
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

6 - DISPOSITIONS APPLICABLES À LA TITRISATION

6.1 - DÉFINITION

La titrisation est l’opération par laquelle un établissement de crédit cède un portefeuille de


crédits présentant des caractéristiques homogènes, à un fonds dénommé « fonds de
placements collectifs en titrisation », créé spécialement à cet effet et dont l’unique objet est
de gérer ce portefeuille de crédits.

6.2 - FONDS DE PLACEMENTS COLLECTIFS EN TITRISATION

Un fonds de placements collectifs en titrisation (FPCT) est une copropriété qui a pour objet
exclusif d'acquérir des créances, détenues par les établissements de crédit, contre l’émission
de parts représentatives de ces créances et, le cas échéant, d’emprunts obligataires
adossés à ces créances.
Il peut émettre des parts ordinaires qui ne supportent pas de risque de crédit et des parts
spécifiques qui supportent le risque de crédit.
Les parts ordinaires acquises sont évaluées suivant les dispositions applicables à la
catégorie dans laquelle elles sont inscrites.
Les parts spécifiques sont évalués conformément aux dispositions des paragraphes 6.4.3.

6.3 - COMPTABILISATION DE LA CESSION DE CRÉANCES


Les créances cédées cessent de figurer à l’actif du cédant et les pertes ou les gains
provenant de la différence entre la valeur comptable des créances cédées et le prix de vente
sont constatés en résultat.
Les frais liés à l’opération sont constatés en charges ou répartis sur plusieurs exercices en
fonction de la durée de vie des titres émis.
Des informations claires et chiffrées doivent figurer dans l’état des informations
complémentaires sur les opérations en cours.

6.4 - COUVERTURE DU RISQUE DE DÉFAILLANCE DES DÉBITEURS

Pour éviter à l'investisseur un risque de perte lié à la défaillance des débiteurs, le FPCT doit
obtenir une ou plusieurs garanties ou mettre en place un dispositif destiné à limiter ce risque.

6.4.1 - OCTROI DE GARANTIE


Une garantie, contre la défaillance des débiteurs des créances cédées, peut être octroyée
par l'établissement de crédit cédant ou tout autre établissement de crédit.
La garantie est enregistrée, par l’établissement de crédit garant, dans le hors-bilan, parmi les
garanties de crédit données d’ordre des établissements de crédit ou d’ordre de la clientèle
selon que les bénéficiaires des créances titrisées sont des établissements de crédit ou des
clients.
Des provisions pour pertes et charges doivent être constatées, le cas échéant, à hauteur du
risque de défaillance évalué à chaque date d’arrêté. Son montant est déterminé à partir des
défaillances constatées et de leur évolution prévisible.

6.4.2 - SURDIMENSIONNEMENT ET BONI DE LIQUIDATION

Le FPCT peut se couvrir également contre le risque de défaillance des débiteurs en


recourant à la technique du surdimensionnement.

43
SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D’ELEMENTS D’ACTIF

Cette technique consiste à céder au FPCT un montant de créances excédant le montant des
parts émises. Dans ce cas, l’établissement de crédit cédant inscrit à son actif une créance
sur le boni de liquidation dont la valeur comptable est égale à la différence entre la valeur
comptable des créances cédées et le produit de l’émission des parts.
Cette créance peut éventuellement être évaluée pour sa valeur actualisée.
La créance sur le boni de liquidation est comptabilisée en fonction de la catégorie de l’agent
économique bénéficiaire des créances titrisées et de leur objet économique.
Sans préjudice des provisions constituées au titre du risque de défaillance des débiteurs, la
différence entre la valeur comptable et la valeur actualisée de cette créance fait l’objet d’une
provision si elle est positive. La différence négative n’est pas prise en compte.

6.4.3 - PARTS SPECIFIQUES OU SUBORDONNÉES

Le FPCT peut émettre des parts et obligations spécifiques supportant seules le risque de
défaillance des débiteurs.
Les parts spécifiques sont inscrites pour leur prix d'acquisition. Elles doivent faire l'objet de
provisions pour dépréciation à chaque arrêté comptable s'il s'avère que le risque de
défaillance constaté est supérieur au risque évalué initialement lors de la souscription ou lors
de l'acquisition de ces parts sur le marché secondaire.
Les parts spécifiques font l’objet d’une actualisation et, le cas échéant, d’une provision dans
les mêmes conditions que dans le cas de conventions de surdimensionnement (Cf. Supra).
Lorsqu’une part spécifique est susceptible d’être cédée sur le marché secondaire, la
différence éventuelle entre la valeur comptable et la valeur de marché fait l’objet d’une
provision.

6.4.4 - DEPOT DE GARANTIE

Un dépôt de garantie, destiné à garantir le FPCT des pertes consécutives à la défaillance


des débiteurs, peut être constitué par l’établissement de crédit cédant auprès du fonds. Ce
dépôt est enregistré à l’actif en tant que créance sur le fonds, sous réserve que le reliquat
éventuel de ce dépôt soit attribué à l’établissement de crédit lors de la liquidation du fonds.
Ce dépôt est évalué pour sa valeur actualisée et fait l’objet éventuellement d’une provision
dans les mêmes conditions que dans le cas de conventions de surdimensionnement (Cf.
Supra).

6.5 TITRISATION AVEC MAINTIEN D’UN MANDAT DE GESTION


Il est fréquent que lors d’une titrisation de créances, l’établissement de crédit cédant
continue d’assurer la gestion des crédits (encaissements, gestion des impayés, etc). Il est
généralement rémunéré pour ce service. La rémunération et les coûts de gestion doivent
être identifiés en comptabilité et comptabilisés en résultat à mesure que le service est fourni.

6.6 MARGE D’INTÉRÊT


Lors de la cession d’un portefeuille de créances, l’établissement de crédit peut retenir une
part des flux d’intérêts, appelée « marge d’intérêt ». La comptabilisation de cette marge doit
se faire à mesure qu’elle est réalisée.

6.7 OPTION DE REVENTE DES CRÉANCES IMPAYÉES


Une option de revente des créances impayées permet au fonds de retourner à
l’établissement de crédit cédant toutes les créances impayées. Il s’agit donc d’une véritable
garantie des premières pertes destinée à rehausser la qualité du fonds.
Une provision pour risques et charges, égale au montant de la perte probable, s’impose le
cas échéant pour l’établissement de crédit cédant.

44
SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

1 - DISPOSITIONS GENERALES

2 - COMPTABILISATION DE L’ENGAGEMENT

3 - COMPTABILISATION AU BILAN

4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES

5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

6 - OPERATIONS DE CHANGE DE COUVERTURE

7 - OPERATIONS DE CHANGE STRUCTURELLES

45
SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPÉRATIONS EN DEVISES

1 - DISPOSITIONS GENERALES

Les établissements de crédit doivent enregistrer les opérations de change au comptant ou à


terme ainsi que les autres opérations en devises dans des comptes ouverts et tenus dans
chacune des devises utilisées.
Des comptes de toutes catégories sont susceptibles d’être tenus en devises et les comptes
en devises du plan de comptes ne relèvent pas, en principe, de séries distinctes.
Suivant les principes généraux de codification, les établissements de crédit sont libres de
recourir au procédé de leur choix pour caractériser les comptes ouverts dans des monnaies
différentes de manière à pouvoir tenir une comptabilité séparée dans chaque devise
étrangère ainsi qu’en dirhams, il leur est fait seulement obligation de distinguer, parmi les
comptes rassemblés sous un même indicatif du plan de comptes, ceux qui fonctionnent dans
chacune des monnaies utilisées ; de même qu’ils doivent être en mesure de distinguer les
opérations en devises effectuées avec les établissements de crédit de celles effectuées avec
la clientèle.
Sont considérées comme opérations de change, les opérations qui entraînent :
- soit une variation d’un avoir ou d’un engagement dans une devise et une
variation d’un engagement ou d’un avoir en dirhams ;
- soit une variation d’un avoir ou d’un engagement dans une devise et une
variation d’un engagement ou d’un avoir dans une autre devise.
La contrepartie des écritures en devises relatives aux opérations de change est enregistrée
dans des comptes de positions de change, ouverts au bilan et au hors bilan et libellés dans
chacune des devises utilisées.
La contrepartie des écritures en dirhams relatives à des opérations de change est suivie
dans des comptes de contre-valeur des positions de change, ouverts au bilan et au hors
bilan parallèlement à chaque compte de positions de change.
Sont considérées comme opérations de change au comptant, les opérations d’achat ou de
vente de devises dont les parties ne diffèrent pas le dénouement ou ne le diffèrent qu’en
raison du délai d’usance.
Sont considérées comme des opérations de change à terme, les opérations d’achat ou de
vente de devises dont les parties décident de différer le dénouement pour des raisons autres
que le délai d’usance.
Les opérations à l’occasion desquelles l’augmentation d’un avoir dans une devise
s’accompagne d’une réduction d’égal montant d’un autre avoir dans la même devise, ou
encore d’une augmentation égale d’un engagement dans cette devise donnent simplement
lieu à une écriture en devises, c’est-à-dire à un débit et un crédit égaux sur deux comptes
tenus dans cette même devise.

2 - COMPTABILISATION DE L’ENGAGEMENT

2.1 - OPÉRATIONS DE CHANGE AU COMPTANT

Les opérations de change au comptant dont le dénouement intervient le jour même de


l’engagement sont inscrites dans les comptes de bilan, sans enregistrement préalable au
hors bilan.

46
SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

Les opérations de change au comptant réalisées avec délai d’usance sont enregistrées, dès
leur date d’engagement, dans les comptes de hors bilan correspondants et les contreparties
de ces opérations sont comptabilisées dans les comptes :
- « Positions de change hors bilan au comptant » en ce qui concerne les
opérations en devises ;
- « Contre-valeur des positions de change hors bilan au comptant » en ce qui
concerne les opérations en dirhams.

2.2 - OPÉRATIONS DE CHANGE À TERME

Les opérations de change à terme sont comptabilisées, dès leur date d’engagement, dans
les comptes de hors bilan correspondants et les contreparties de ces opérations sont
inscrites dans les comptes :
- « Positions de change hors bilan à terme » en ce qui concerne les opérations en
devises ;
- « Contre-valeur des positions de change hors bilan à terme » en ce qui concerne
les opérations en dirhams.
Les opérations qualifiées de « swaps cambistes » et de « swaps financiers de devises »
relèvent du poste « Opérations de change à terme ». Les établissements de crédit doivent
être en mesure d’identifier ces deux catégories de swaps dans leur système d’information.

2.3 - PRÊTS ET EMPRUNTS

Les opérations de prêts et emprunts en devises sont inscrites, dès leur date d’engagement,
dans les comptes de hors bilan :
- « Devises prêtées à livrer » ;
- « Devises empruntées à recevoir ».

3 - COMPTABILISATION AU BILAN

Les écritures comptables inscrites dans les comptes de hors bilan à la date d’engagement
des opérations sont reprises lors de la livraison des devises et les opérations
correspondantes sont enregistrées dans les comptes de bilan.
La contrepartie des écritures en devises relatives aux opérations de change manuel est
inscrite au compte « Positions de change billets ».
La contrepartie des écritures en dirhams relatives aux opérations de change manuel est
enregistrée dans le compte « Contre-valeur des positions de change billets ».
La contrepartie des écritures en devises relatives aux opérations de change au comptant
inscrites dans des comptes de bilan, autres que les opérations de change manuel et celles
visées au paragraphe 7, est enregistrée dans le compte « Positions de change virement ».
La contrepartie des écritures en dirhams associées aux opérations citées dans l’alinéa
précédent est enregistrée dans le compte « Contre-valeur des positions de change
virement ».

4 - CONVERSION DES OPÉRATIONS EN DEVISES

A chaque arrêté comptable, les avoirs en billets de banque étrangers, traveller’s chèques et
lettres de crédit sont convertis en dirhams sur la base du cours rachat aux banques
communiqué par Bank Al-Maghrib à la date d’arrêté des comptes.

47
SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

Les autres éléments d’actif, de passif et de hors bilan libellés en devises sont convertis en
dirhams sur la base de la moyenne des cours acheteurs et vendeurs des devises cotées par
Bank Al-Maghrib lors de la clôture du marché, à la date d’arrêté des comptes ou à la date la
plus récente en ce qui concerne les devises non cotées le jour de l’arrêté.
En l’absence de ces cotations, les éléments précités sont d’abord convertis dans une devise-
pivot cotée par Bank Al-Maghrib, généralement le dollar des États-Unis, au cours moyen
pratiqué sur les places étrangères, la contre-valeur obtenue dans la devise-pivot étant
convertie en dirhams sur la base de la moyenne des cours acheteurs et vendeurs de ladite
devise-pivot.
Toutefois, les opérations de change à terme, autres que les opérations de couverture, sont
évaluées au cours de marché. Le cours de marché est le cours à terme restant à courir de la
devise concernée en vigueur à la date d’arrêté.

5 - COMPTABILISATION DES RÉSULTATS

A chaque arrêté comptable, les différences entre d’une part, les montants résultant de
l’évaluation des comptes de positions de change opérée conformément aux dispositions du
paragraphe 4 et d’autre part, les montants inscrits dans les comptes de contre-valeur des
positions de change sont portées au compte de produits et charges. La contrepartie de ces
enregistrements est inscrite dans les comptes de contre-valeur de positions de change.
Les différences positives résultant de la conversion d’éléments libellés dans des devises
dont les marchés ne présentent pas une liquidité suffisante ne sont pas enregistrées en
compte de produits et charges.
Les pertes latentes résultant des opérations de change sur des devises négociées sur des
marchés dont la liquidité ne peut être considérée comme suffisante font l’objet, le cas
échéant, d’une provision à hauteur du risque net encouru.
Sont considérés comme des marchés liquides, les marchés sur lesquels sont traitées des
opérations de change et qui respectent les conditions fixées par le paragraphe 2.1 de la
section 5 « Opérations sur produits dérivés ».
Les résultats sur opérations de change sont recensés dans les comptes suivants :
- « Gains sur opérations de change billets » de la classe 7 et « Pertes sur
opérations de change billets » de la classe 6 pour les opérations de change
billets ;
- « Gains sur opérations de change virement » de la classe 7 et « Pertes sur
opérations de change virement » de la classe 6 pour les opérations de change
virement.
La contrepartie des différences résultant de la conversion des opérations de change au
comptant et à terme enregistrées au hors bilan est inscrite au hors bilan, dans le compte
« Ajustement devises hors bilan » et au bilan, dans le compte « Contrepartie du résultat de
change de hors bilan ».
Les établissements de crédit doivent tenir en devises des comptes de régularisation pour
rattacher à chaque exercice les produits et les charges en devises qui le concernent.
Les produits et charges courus en devises relatifs aux prêts, aux emprunts, aux titres ou aux
opérations de hors bilan sont comptabilisés, après leur conversion en dirhams sur la base du
cours au comptant de la devise concernée, en comptes de produits et charges selon la
périodicité décidée et au plus tard à la date d’arrêté des comptes semestriels et annuels.

48
SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

6 - OPERATIONS DE CHANGE DE COUVERTURE

Sont considérées comme conclues à titre de couverture, les opérations qui ont pour but et
pour effet de compenser ou de réduire le risque de variation de cours de change affectant un
ensemble homogène d’éléments de l’actif, du passif ou de hors bilan
Sont assimilées à des opérations de couverture, les opérations de change à terme associées
à des opérations de change au comptant, à des prêts et à des emprunts.
Les dispositions du paragraphe 5 ci-dessus ne s’appliquent pas aux opérations de
couverture.
Les établissements de crédit doivent être en mesure de distinguer dans leur système
d’information les opérations de change de couverture des autres opérations de change à
terme.
A chaque arrêté comptable, les opérations de couverture sont évaluées au cours de marché
utilisé pour l’évaluation des éléments couverts. Les différences entre les montants résultant
de l’évaluation des comptes de positions de change et les montants inscrits dans les
comptes de contre-valeur des positions de change sont portées au compte de produits et
charges de manière symétrique à la comptabilisation des gains ou pertes de change sur les
éléments couverts. La contrepartie de ces enregistrements est inscrite dans le compte
« Contrepartie du résultat de change de hors bilan ».
Les différentiels d’intérêts à recevoir ou à payer (report ou déport) sur les opérations de
couverture sont comptabilisés parmi les produits ou les charges de manière à les rattacher à
l’exercice qui les concerne.
Les intérêts en devises non courus à payer ou à recevoir, ayant fait l’objet d’une couverture,
sont inscrits au hors bilan dans le compte « Intérêts non courus en devises couverts à
recevoir » ou le compte « Intérêts non courus en devises couverts à payer ».

7 - OPERATIONS DE CHANGE STRUCTURELLES

Les opérations de change structurelles comprennent :


- les immobilisations incorporelles et corporelles en devises ;
- les immobilisations financières libellées en devises ;
- les emprunts en devises utilisés pour financer des crédits en dirhams et dont le
risque de change est supporté par l’Etat.
La comptabilisation des immobilisations susvisées, financées en dirhams, s’effectue de la
manière indiquée ci-dessous.
1. Les immobilisations en devises sont enregistrées dans des comptes ouverts et tenus en
devises.
2. La contrepartie des écritures en devises, relatives à ces éléments, est inscrite dans le
compte « Positions de change structurelles ».
3. La contrepartie des écritures en dirhams, relatives au financement, est inscrite dans le
compte « Contre-valeur des positions de change structurelles ».
4. Les différences entre d’une part, les soldes exprimés en dirhams des comptes « Positions
de change structurelles » et d’autre part, les soldes des comptes « Contre-valeur des
positions de change structurelles » sont reportées aux comptes appropriés de la classe 4
intitulés « Ecarts de conversion », à l’actif lorsqu’elles sont débitrices, au passif lorsqu’elles
sont créditrices, dans le cas où ces soldes se rapportent aux immobilisations.
Pour l'établissement des états de synthèse, le compte « Écarts de conversion » est regroupé
avec le compte auquel il se rapporte.

49
SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

Si l’immobilisation doit faire l'objet d'une cession ou d'un remboursement durant l'exercice
suivant, une provision doit être constatée à hauteur de la perte de change latente.
Si l’immobilisation est financée en devises, l'écart de conversion est comptabilisé de manière
symétrique à celui du financement et les comptes de positions de change ne sont pas
utilisés.
La comptabilisation des emprunts susvisés s’effectue de la manière indiquée ci-dessous.
1. Les emprunts sont enregistrés dans des comptes ouverts et tenus en devises.
2. La contrepartie des écritures en devises relatives à l’emprunt est inscrite dans le compte
« Positions de change structurelles ».
3. La contrepartie des écritures en dirhams associées à cette opération en devises est
inscrite dans le compte « Contre-valeur des positions de change structurelles ».
4. Les différences entre d’une part, les soldes exprimés en dirhams des comptes « Positions
de change structurelles » et d’autre part, les soldes des comptes « Contre-valeur des
positions de change structurelles » sont reportées au compte de régularisation « Écarts de
conversion sur devises avec garantie de change » à l’actif lorsqu’elles sont débitrices, au
passif lorsqu’elles sont créditrices, dans le cas où ces soldes se rapportent à des emprunts
dont le risque de change est supporté par l’Etat.
5. Lorsque l’écart de conversion, créance ou dette, devient certain envers le garant, l'écart
est transféré dans un compte approprié des débiteurs ou créditeurs divers dans l’attente du
règlement.
6. Lorsque la garantie de change est partielle ou ne couvre pas la totalité de la perte ou du
gain de change, le montant non couvert est transféré dans un compte approprié de charges
ou de produits.

50
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVÉS

1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES

2 - DEFINITIONS DES MARCHES

3 - USAGE DES CONTRATS

4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

51
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

SECTION 5 : OPÉRATIONS SUR PRODUITS DÉRIVÉS

Les établissements de crédit sont tenus de comptabiliser les produits dérivés suivant les
dispositions prévues par la présente section.

1 - DEFINITION DES PRODUITS DÉRIVÉS

Les produits dérivés peuvent être classés en trois grandes catégories : les contrats à terme
ferme, les contrats d’échange ou swaps et les contrats d’option.

1.1 - CONTRATS A TERME FERME

Les contrats à terme ferme de produits dérivés sont des contrats par lesquels l’une des
parties (l'acheteur) s’engage à prendre livraison et l’autre partie (le vendeur) s’engage à livrer
une quantité d'un instrument financier défini, à une date et pour un prix convenus d'avance.
Le dénouement du contrat peut donner lieu :
- soit à la livraison et le règlement effectifs du montant de l’instrument financier
convenu ;
- soit au règlement d’un différentiel de prix ;
- soit à la conclusion d’une opération de sens inverse qui solde l’opération initiale.

1.2 - CONTRATS D’ECHANGE (SAWPS)

Les contrats d’échange peuvent se définir comme un échange bilatéral de flux de paiements
futurs portant sur un montant, une durée et un échéancier donnés.
L'échange peut porter :
- soit sur des devises (swap de change ou swap cambiste) ;
- soit sur des taux d'intérêt (swap de taux d'intérêt) ;
- soit sur les deux paramètres à la fois, devises et taux d'intérêt (swap financier de
devises).

1.3 - CONTRATS D’OPTION

L'option est un contrat qui lie deux parties - un acheteur et un vendeur- en vertu duquel
l'acheteur acquiert le droit d'acheter ou de vendre une quantité déterminée d'un actif, à un
prix convenu et pendant une période de temps définie ou à une date d'échéance donnée et
ce, moyennant le versement d'une certaine somme (prime) au vendeur.
L'acheteur peut donc :
- soit exercer ou ne pas exercer son droit d’acheter ou de vendre l’actif objet du
contrat ;
- soit solder sa position en revendant l'option avant son échéance.
La définition des principaux produits dérivés appartenant à chaque catégorie susvisée est
donnée en annexe à la présente section.

52
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

2 - DEFINITION DES MARCHES

Il existe deux grandes catégories de marchés : les marchés réglementés et les marchés de
gré à gré qui, sous certaines conditions, peuvent s’assimiler aux marchés réglementés.

2.1 - MARCHES RÉGLEMENTÉS

Un marché réglementé, ou marché organisé, est un marché d’instruments financiers figurant


sur une liste arrêtée par la législation en vigueur du pays où est situé le siège statutaire de
l’organisme qui assure les négociations.
Ces marchés se caractérisent par l’existence des éléments indiqués ci-après permettant
d’assurer la sécurité, la transparence et la liquidité des transactions :
- une chambre de compensation qui a pour objet d’assurer la compensation des
transactions entre les adhérents et d’en assurer la bonne fin ;
- un système de dépôts de garantie (déposit) dans lequel chaque partie est tenue
de constituer, auprès de la chambre de compensation, un dépôt sous forme
d'espèces ou de titres, destiné à assurer la bonne fin de l'opération et à couvrir
les pertes en cas de défaillance d’une partie ;
- un système d'appel de marge (call margin) dans lequel chaque partie est tenue
d’effectuer, chaque jour, le règlement en espèces de ses pertes de la journée ;
- des montants et des échéances de contrats standardisés ;
- la réversibilité des contrats qui permet de clôturer une position, soit par la
livraison de l'instrument sous-jacent, soit par la réalisation d’une opération
symétrique ayant pour effet d'annuler l'opération initiale.

2.2 - MARCHES DE GRE A GRE

Les marchés de gré à gré, dits aussi « over-the-counter (OTC) », sont ceux qui ne répondent
pas à la définition d’un marché réglementé. Les contrats, les montants et les échéances sont
librement définis par les parties.

2.3 - MARCHÉS DE GRÉ À GRÉ ASSIMILÉS AUX MARCHÉS RÉGLEMENTÉS

Sont assimilés aux marchés réglementés :


- les marchés de gré à gré dont la liquidité peut être considérée comme assurée
notamment par la présence d'établissements de crédit mainteneurs de marché,
qui assurent une cotation permanente des cours acheteurs et vendeurs dont les
fourchettes correspondent aux usages du marché ;
- les marchés d'options dont la liquidité peut être considérée comme assurée
notamment par la cotation de l'instrument sous-jacent sur un marché réglementé.

3 - USAGE DES CONTRATS

Quel que soit le type de contrats, à terme ferme ou optionnel, réalisés sur un marché
réglementé ou de gré à gré, leur finalité est toujours fonction de la motivation de
l’établissement de crédit. Ces contrats peuvent porter soit sur des opérations de couverture,
soit sur des opérations de transaction.
La qualification des opérations doit être précisée dès leur initiation.

53
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

3.1 - OPERATIONS DE COUVERTURE

Les opérations de couverture ont pour objet de permettre à l’établissement de crédit de se


prémunir contre un risque de change, de taux d’intérêt ou de prix en prenant une position
symétrique à celle de la position exposée.

3. 1.1 - OPÉRATIONS DE COUVERTURE ISOLÉE

Les opérations de couverture isolée ont pour objet de couvrir un élément isolé ou un
ensemble d'éléments de caractéristiques homogènes, notamment au regard de la sensibilité
de ces éléments aux variations de taux d'intérêt.
Peuvent faire l’objet d'une couverture isolée les éléments indiqués ci-dessous :
- un actif, un passif ou un engagement hors bilan ;
- une opération future, si celle-ci a une probabilité élevée de réalisation, qui est à
apprécier à partir de critères objectifs et vérifiables.
Les conditions préalables à remplir pour qualifier une opération de couverture isolée sont les
suivantes.
1. L'élément couvert contribue à exposer l'établissement de crédit à un risque de variation
de taux d'intérêt, de change ou de prix.
2. Les contrats de couverture ont pour objet et pour effet de réduire ce risque. Il doit donc
exister une corrélation significative entre l’opération couverte et l’instrument de couverture.
La disparition de cette corrélation implique un reclassement immédiat de l'opération de
couverture.
3. Dès l'origine, les contrats de couverture doivent être identifiés et traités comptablement
comme tels, notamment par l'utilisation des comptes appropriés du hors bilan et des comptes
d'attente pour l'enregistrement des résultats sur les opérations non dénouées.
Les informations permettant de considérer une opération comme une opération de
couverture doivent être conservées et tenues à la disposition des organes concourant au
contrôle interne ou externe de l’établissement de crédit.

3. 1.2 - OPÉRATIONS DE COUVERTURE GLOBALE

Les opérations de couverture globale ont pour objet de couvrir et de gérer le risque global de
taux d'intérêt de l'établissement de crédit sur l'actif, le passif et le hors bilan.
Les contrats d’échange sont classés dans cette catégorie lorsque les conditions ci-après
sont réunies.
1. L'établissement de crédit doit disposer des outils lui permettant de mesurer son risque de
taux globalement sur l’ensemble de ses actifs, passifs et engagements hors bilan.
2. L'établissement de crédit doit être en mesure de justifier que les contrats comptabilisés
dans cette catégorie permettent de réduire effectivement l’exposition globale au risque de
taux d’intérêt.
3. La Direction Générale de l'établissement de crédit a préalablement pris une décision
particulière de gestion globale du risque de taux d'intérêt.

54
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

3.2 - OPERATIONS DE TRANSACTION

Les opérations de transaction ont pour objet de tirer partie de l’évolution des prix en prenant
une position à la hausse ou à la baisse.
Sont classées également dans cette catégorie, les opérations d’arbitrage qui permettent de
tirer profit des distorsions entre prix au comptant et à terme, entre différentes échéances ou
entre différents instruments ou marchés.

4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

4.1 - COMPTABILISATION DE L’ENGAGEMENT

L’établissement de crédit doit comptabiliser dans le hors bilan les opérations sur produits
dérivés dès leur conclusion dans les comptes appropriés de la rubrique « Engagements sur
produits dérivés » de manière à identifier les opérations suivant les critères ci-après :
- marché réglementé ou de gré à gré ;
- support des contrats ;
- achat ou vente de contrat ;
- opérations de transaction, de couverture isolée ou de couverture globale ;
- opérations fermes ou optionnelles.
Cet enregistrement se fait à la valeur nominale du contrat ou de l’instrument sous-jacent.
Pour les options, lorsque la valeur nominale n'est pas significative, options sur actions par
exemple, c’est le prix d'exercice qui est retenu.
Chaque engagement doit donner lieu à une inscription distincte sans compensation entre les
achats et les ventes. Toutefois, plusieurs engagements relatifs à des achats ou ventes
d'instruments peuvent faire l'objet d'une inscription globale dans les deux cas suivants :
- ils portent sur des opérations ou sur des instruments de même nature et ils ont la
même échéance ;
- ils sont souscrits avec la même contrepartie et conclus par référence à des
conditions juridiques identiques.

4.2 - COMPTABILISATION DES DEPOTS DE GARANTIE

Les dépôts de garantie versés ou reçus, à l’occasion d’opérations sur les marchés de
produits dérivés, sont comptabilisés de la manière indiquée ci-dessous.
1. Les dépôts en espèces sont comptabilisés dans les comptes « Dépôts de garantie versés
sur opérations de marché » pour les dépôts versés et « Dépôts de garantie reçus sur
opérations de marché » pour les dépôts reçus.
2. Le compte « Dépôts de garantie versés sur opérations de marché » doit distinguer les
dépôts de garantie versés pour compte propre de ceux versés pour le compte de la clientèle.
3. Les titres mis ou reçus en dépôt de garantie sont comptabilisés dans le hors bilan sous la
rubrique « Valeurs et sûretés données ou reçues en garantie».

4.3 - COMPTABILISATION DES PRIMES D’OPTIONS

Les achats et les ventes d’options sont comptabilisés suivant les dispositions indiquées ci-
dessous.
1. La prime payée par l'acheteur, dès la conclusion du contrat, est un élément d'actif
susceptible de se valoriser et d’être vendue (si l'option est négociable). Elle est enregistrée
dans le poste « Instruments optionnels achetés ». Lors de chaque arrêté comptable, la
dépréciation de la prime est, le cas échéant, constatée.

55
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

2. La prime perçue par le vendeur n’est acquise qu'à l'échéance du contrat ou lors de son
rachat. Elle est constatée au passif dans le poste « Instruments optionnels vendus». Lors de
chaque arrêté comptable, la perte latente fait l’objet, le cas échéant, d’une provision pour
risques et charges.
3. Lors de la revente, du rachat, de l'exercice ou à l'échéance de l'option, la prime est
inscrite dans le compte approprié de produits ou de charges.
4. A chaque arrêté comptable, le résultat d’une option est constitué par la différence entre la
valeur de marché de la prime et sa valeur comptable. Ce résultat est comptabilisé
conformément aux dispositions énoncées dans le paragraphe 4.4, suivant la catégorie dans
laquelle l’option est classée et selon que l’opération est traitée sur un marché réglementé ou
sur un marché de gré à gré.

4.4 - COMPTABILISATION DES RÉSULTATS

Le résultat d’un produit dérivé correspond à la différence entre la valeur comptable du


contrat et sa valeur de marché (l’écart positif, valeur de marché du produit supérieure à sa
valeur comptable pour un achat, et inversement pour une vente, constitue un gain latent,
l’écart négatif, valeur de marché du produit inférieure à sa valeur comptable pour un achat,
et inversement pour une vente, constitue une perte latente).
Le résultat englobe également, pour les swaps de taux et les swaps financiers de devises,
les intérêts courus sur le montant notionnel.
A chaque période définie par le contrat ou à la liquidation du contrat, le résultat d’un produit
dérivé est constitué par le montant payé par l’une des parties et reçu par l’autre.

4. 4.1 - RÉSULTATS SUR OPÉRATIONS DE TRANSACTION

Les gains et les pertes latents relatifs à des opérations de transaction traitées sur les
marchés réglementés et les marchés assimilés aux marchés réglementés sont comptabilisés
dans le compte de produits et charges à chaque arrêté comptable.
Les gains et les pertes latents relatifs à des opérations réalisées sur les marchés de gré à
gré n’est comptabilisé qu'au dénouement des contrats. Pour les opérations non dénouées,
lors de chaque arrêté comptable, les gains latents ne sont pas constatés alors que les pertes
latentes font l'objet d'une provision pour risques et charges. Cette provision est calculée pour
le risque net encouru après compensation, le cas échéant, pour chaque catégorie de
produits, entre les gains et les pertes latents.
Les intérêts courus sur les deux branches des swaps de taux et des swaps financiers de
devises font l'objet d'une comptabilisation en produits et en charges prorata temporis. Les
produits et les charges sur un même contrat font l'objet d'un enregistrement pour leur
montant net.

4. 4.2 - RÉSULTATS SUR OPÉRATIONS DE COUVERTURE ISOLÉE

Les résultats sur les opérations de couverture isolée sont comptabilisés de la manière
indiquée ci-dessous.
1. La comptabilisation du résultat de l’opération de couverture s'effectue de manière
symétrique à la comptabilisation du résultat de l'élément couvert et sur les mêmes bases.
2. Cette comptabilisation s'effectue, le cas échéant, sur la durée de vie résiduelle de
l'élément couvert.

56
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

3. Si l'élément couvert est évalué au prix de marché, le résultat de l'opération de couverture


est comptabilisé dans le compte de produits et charges suivant les mêmes règles. Ces
règles, destinées à assurer le respect du principe de symétrie, s’appliquent notamment à la
couverture des titres de transaction.
4. Les intérêts courus sur les deux branches des swaps de taux et des swaps financiers de
devises font l'objet d'une comptabilisation en produits ou en charges prorata temporis. Les
produits et les charges sur un même contrat font l'objet d'un enregistrement pour leur
montant net.
5. La constitution d’une provision sur l’élément couvert ne s'effectue, le cas échéant,
qu'après la prise en compte du résultat de l'opération de couverture. La provision doit donc
s'effectuer sur le montant de la moins-value latente, déduction faite du résultat de l’opération
de couverture.
6. En cas de sortie de l'élément couvert (échéance ou cession) le contrat peut être maintenu
dans la même catégorie, en couverture d'autres éléments homogènes, ou transféré vers une
autre catégorie. Le contrat est alors évalué conformément aux règles applicables à la
catégorie dans laquelle il est transféré.
7. Les profits ou pertes réalisés sur les opérations de couverture d’une transaction future
sont différés jusqu’à la réalisation de la transaction couverte. Pour atteindre ce but, il est fait
usage des comptes de régularisation :
3841 - Pertes potentielles sur opérations de couverture non dénouées
3842 - Gains potentiels sur opérations de couverture non dénouées
Lors de la réalisation de la transaction future, les pertes ou gains enregistrés dans les
comptes susvisés sont transférés dans les comptes indiqués ci-dessous :
3845 - Pertes à étaler sur opérations de couverture dénouées
3846 - Gains à étaler sur opérations de couverture dénouées
Le résultat de l’opération de couverture, figurant dans les comptes ci-dessus, est alors
constaté en résultat de manière symétrique et suivant les mêmes bases que celle de la
transaction couverte.

4. 4.3 - RÉSULTAT SUR OPÉRATIONS DE COUVERTURE GLOBALE

Le résultat sur les contrats classés dans cette catégorie est comptabilisé conformément au
principe général décrit dans le paragraphe 4. 4.1. Néanmoins, lors des arrêtés comptables,
aucune provision n’est constatée en cas de perte latente.

57
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

Annexe : Définitions des principaux produits dérivés

1 Une opération de change à terme est un contrat par lequel deux parties conviennent
d’échanger, à une date déterminée, une quantité de monnaie contre une quantité d’une
monnaie différente. Cette opération est définie dans la section « Opérations en devises » et
enregistrée dans le poste « Opérations de change à terme ».
1. Un contrat de change à terme sur marché réglementé ne donne lieu, en général, qu’au
règlement d’un différentiel entre le prix convenu et le prix de marché au moment de la
liquidation. Il est comptabilisé sous la rubrique « Produits dérivés ».
2. Un swap de devises est un contrat par lequel deux parties conviennent d’échanger, au
comptant, une quantité de monnaie contre une quantité d’une monnaie différente et de
procéder, à une date ultérieure, à un échange symétrique, au même cours que l’opération
initiale ou à un cours différent. Entre l’échange initial et l’échange final, les parties peuvent
convenir :
- qu’il n’y aura pas d’échange de flux intermédiaires d’intérêts ; l’opération est alors
qualifiée de « swap cambiste » ou « swap de change » ;
- qu’à des dates déterminées, des échanges intermédiaires de flux d’intérêts,
basés sur le montant des deux devises échangées, auront lieu ; l’opération est
alors qualifiée de « swap financier de devises ».
Ces opérations sont enregistrées sous la rubrique « Opérations de change à terme ». Les
établissements de crédit sont tenus d’identifier dans leur système d’information ces deux
catégories d’opérations.
3. Un swap de taux d’intérêt ou échange de conditions de taux d'intérêt, ou « interest rate
swap » (IRS) est un contrat par lequel, deux parties conviennent d’échanger, à des dates
déterminées, des flux d’intérêt basés sur un capital notionnel. Le swap de taux le plus
classique, connu sous le terme de « plain vanilla », consiste à échanger un taux d’intérêt fixe
contre un taux d’intérêt variable. Un autre contrat classique, connu sous le terme de « basis
swap » consiste à échanger un taux d’intérêt variable contre un autre taux d’intérêt variable,
mais de nature différente, par exemple un taux monétaire contre un taux obligataire.
4. Un contrat à terme de taux d’intérêt est un contrat par lequel deux parties conviennent de
recevoir (ou de livrer) un titre de créance ou un prêt notionnel, à un prix déterminé et à une
échéance déterminée. Le dénouement de l’opération peut se faire par la livraison et le
règlement effectifs de l’instrument. Mais, dans la majorité des cas, le dénouement se fera par
le règlement du différentiel de prix entre le prix convenu et son prix le jour du dénouement.
Ces contrats portent principalement sur les obligations du Trésor, tels les « T. Bonds » ou le
« contrat notionnel », des dépôts notionnels à trois mois, tels les contrats « eurodollars trois
mois » ou « Pibor 3 mois ». Dans cette catégorie, sont classés les contrats à terme négociés
sur les principaux marchés réglementés de produits dérivés tels le CBOT (Chicago Board of
Trade), le LIFFE (London financial future exchange and options) ou le MATIF (Marché à
terme international de France).
5. Un Forward rate agreement (FRA) ou accord de taux futur, est une opération de gré à gré
par laquelle deux parties conviennent d'un prêt notionnel, d’un montant déterminé, qui
prendra effet à une date future (date de détermination du taux variable) pour une période
fixée (période d’application). A la date de détermination du taux variable, l'opération se
dénouera, non pas par un prêt effectif, mais par le paiement d’un différentiel égal à la
différence entre le taux fixe convenu et le taux variable constaté sur le marché.

58
SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DÉRIVES

6. Un Indice boursier, qui a pour objet de mesurer les évolutions d'une bourse ou d'un
échantillon de valeurs représentatives de cette bourse, peut donner lieu à des contrats
d’achats et ventes à terme dont le dénouement se traduira par le paiement du différentiel
entre la valeur de l’indice fixée lors de la conclusion du contrat et sa valeur au dénouement.
7. Un contrat d’option, est un contrat par lequel un vendeur ouvre à un acheteur le droit
d'acheter (option d’achat ou call) ou de vendre (option de vente ou put) une quantité d'actifs
financiers, à un cours déterminé (prix d'exercice ou strike price), jusqu'à (option à
l’américaine) ou à (option à l’européenne) une échéance déterminée. En contrepartie,
l'acheteur verse au vendeur, lors de la conclusion de l’opération, une indemnité (prime ou
premium). Durant la période optionnelle, l’acheteur peut exercer son droit (lever son option)
ou renoncer à son droit (abondon). En cas d’exercice, l’acheteur du call reçoit, ou livre, l’actif
financier convenu, au prix convenu. Les options peuvent porter sur tous les types de contrats
exposés précédemment. Les principaux contrats d’options sont les options de change, sur
swaps de taux, sur obligations et bons du Trésor, sur contrats à terme de taux d’intérêt, sur
actions et indices boursiers.
8. Un Cap, floor ou collar s’analyse comme une série d’options successives, portant sur un
capital notionnel, par lesquelles, pendant une certaine durée et contre le paiement d’une
prime :
- un emprunteur se garantit un taux de refinancement maximum (cap) ; aux
périodes contractuelles, l’acheteur du cap reçoit du vendeur le différentiel de taux
entre le taux plafond garanti et le taux du marché, si ce dernier est plus élevé ;
- un prêteur se garantit un taux de rendement minimum (floor) ; aux périodes
contractuelles, l’acheteur du floor reçoit du vendeur le différentiel de taux entre le
taux plancher garanti et le taux du marché, si ce dernier est moins élevé ;
- un emprunteur se garantit un taux de refinancement maximum et minimum dans
une fourchette, ou un tunnel, de taux (collar). L’opération s’analyse, pour
l’acheteur d’un collar, comme l’achat d’un cap à un taux déterminé et la vente
d’un floor à un taux inférieur. Les deux primes s’égalisent généralement de sorte
que l’acheteur n’a pas à payer de primes.

59
SECTION 6 PLAN COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE CRÉDIT 2007: OPERATIONS DE
CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPÉRATIONS DE CRÉDIT-BAIL ET DE


LOCATION

1 - DEFINITIONS

2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN


CREDIT-BAIL

3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES

4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS PRISES EN


CREDIT-BAIL

5 - RÉSILIATION DES CONTRATS ET INDEMNITÉS Y AFFÉRENTES

60
SECTION 6 PLAN COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE CRÉDIT 2007: OPERATIONS DE
CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPÉRATIONS DE CRÉDIT-BAIL ET DE LOCATION

1 - DÉFINITIONS

1.1 - OPERATIONS DE CREDIT-BAIL

On distingue trois types d’opérations de crédit-bail :


- le crédit-bail mobilier : Il s’agit des opérations de location de biens d’équipement
ou de matériel et d’outillage qui, quelle que soit leur qualification, donnent au
locataire la possibilité d’acquérir à une date fixée avec le bailleur (le propriétaire),
tout ou partie des biens loués, moyennant un prix convenu tenant compte, au
moins pour partie, des versements effectués à titre de loyers ;
- le crédit-bail immobilier : Il s’agit des opérations par lesquelles l’établissement de
crédit donne en location des biens immobiliers à usage professionnel, achetés
par lui ou construits pour son compte, lorsque ces opérations, quelle que soit leur
qualification, permettent au locataire de devenir propriétaire de tout ou partie des
biens loués au plus tard à l’expiration du bail ;
- le crédit-bail sur immobilisations incorporelles : Il s’agit d’opérations de location
d’actifs incorporels (licences, brevets, fonds de commerce …) assortie d’une
promesse unilatérale de vente moyennant un prix convenu tenant compte, au
moins pour partie, des versements effectués à titre de loyers.
La spécificité du contrat de crédit-bail, qu’il soit mobilier ou immobilier, est constituée par les
deux critères suivants :
- il concerne exclusivement la location de biens professionnels ;
- il est assorti d’une promesse unilatérale de vente de la part du bailleur selon un
prix convenu tenant compte des loyers versés.

1.2 - OPERATIONS DE LOCATION AVEC OPTION D’ACHAT

Les locations assorties d’une option d’achat sont des opérations de même finalité que le
crédit-bail, mais réservées au financement de l’acquisition de biens d’équipement non
professionnels.
Pour les besoins de la présente section, le terme « Crédit-bail » désigne les opérations de
crédit-bail et les opérations de location avec option d’achat.

1.3 - OPERATIONS DE LOCATION SIMPLE


Le contrat de location simple se distingue du contrat de crédit-bail par l’absence de
promesse de vente en fin de contrat. Il concerne les biens mobiliers et immobiliers acquis en
vue de la location sans option d’achat y compris ceux qui n’ont pas été livrés et ceux qui sont
en cours de fabrication.

2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL

2.1 - COMPTABILITE SOCIALE

Les opérations de crédit-bail sont traitées dans la comptabilité sociale selon leur aspect
juridique.

61
SECTION 6 PLAN COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE CRÉDIT 2007: OPERATIONS DE
CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

Les immobilisations effectivement louées, les immobilisations en cours et les immobilisations


non louées après résiliation sont inscrites, parmi les immobilisations du bailleur, à l’actif
puisqu’il en est le propriétaire.
Les immobilisations non louées après résiliation ne sont plus inscrites parmi les
immobilisations données en crédit-bail lorsque l’établissement considère qu’elles ne peuvent
plus faire l’objet de nouveaux contrats. Elles doivent être suivies sous la rubrique 45
«Immobilisations incorporelles » ou sous la rubrique 46 «Immobilisations corporelles ».
Les engagements de financement irrévocables afférents aux immobilisations destinées au
crédit-bail sont enregistrés, pour le montant non utilisé, dans le compte 8027 « Engagements
irrévocables de crédit-bail».Ces engagements sont inscrits en hors bilan dès la signature du
contrat par les parties contractantes. Ces engagements sont annulés dès la comptabilisation
de l’opération au bilan.
Les amortissements appliqués aux immobilisations sont calculés, selon les règles usuelles,
de façon individuelle, selon le mode linéaire ou dégressif. Ils peuvent se faire par famille de
biens raisonnablement identifiables.
La date de début des amortissements des immobilisations données en crédit-bail correspond
à la date de début de la facturation des loyers.
Les loyers sont comptabilisés en respectant le principe de séparation des exercices.
Les établissements de crédit, qui ne procèdent pas à l’étalement du premier loyer majoré,
doivent prévoir le provisionnement de la réserve latente, si elle est globalement négative,
lors des arrêtés comptables.
Les moins-values latentes relatives aux opérations de crédit-bail immobilier générées par la
différence entre la valeur résiduelle et la valeur des terrains, font l’objet d’une provision
étalée sur la durée du contrat.
En fin de contrat, trois cas peuvent se présenter :
- l’immobilisation est cédée au locataire et une plus ou moins-value est constatée
le cas échéant ;
- l’immobilisation ne fait pas l’objet de l’option d’achat par le locataire et ne peut
plus être louée, elle est enregistrée dans ce cas dans la rubrique 45
«Immobilisations incorporelles » ou 46 «Immobilisations corporelles » ;
- l’immobilisation ne fait pas l’objet d’une option d’achat et elle est donnée en
location dans le cadre d’un nouveau contrat, elle est inscrite dans ce cas parmi
les immobilisations en crédit-bail pour la valeur résultant du nouveau contrat et
une perte ou un gain éventuel est constaté sur la valeur du bien.

2.2 - COMPTABILITE FINANCIERE

Les opérations de crédit-bail étant de par « la loi bancaire » assimilées à des opérations de
crédit, l’établissement de crédit doit tenir en parallèle une comptabilité financière. Celle-ci
traite ces opérations comme des concours financiers octroyés aux locataires des biens.
La comptabilité financière doit permettre notamment de :
- décomposer les loyers entre la marge financière brute et l’amortissement
financier ;
- dégager le résultat financier ;
- déterminer l’encours financier et la réserve latente.

a) Marge financière brute

La marge financière brute est constituée par la partie du loyer correspondant à la charge
d’intérêt comprise dans l’annuité de remboursement du prêt.

62
SECTION 6 PLAN COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE CRÉDIT 2007: OPERATIONS DE
CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

b) Amortissement financier
L’amortissement financier correspond à la part du loyer qui subsiste après imputation de la
marge financière brute. Il représente la part du capital remboursé par le locataire. Il doit être
calculé contrat par contrat.

c) Encours financier
L’encours financier correspond à la dette du locataire c’est-à-dire au capital restant dû après
le paiement du dernier loyer échu.

Il est composé :
- des loyers à échoir afférents aux immobilisations en crédit-bail, déduction faite de
la marge financière brute ;
- de la valeur résiduelle des immobilisations, le cas échéant.

d) Réserve latente

La réserve latente est la différence entre les immobilisations nettes des amortissements et
des provisions qui figurent dans la comptabilité sociale et les encours financiers
correspondants nets des provisions qui figurent dans la comptabilité financière.
La réserve latente est corrigée de l’impôt différé qui est égal à la différence entre l’impôt
théorique sur les résultats, tel qu’il résulte de la comptabilité financière et le même impôt
calculé en comptabilité sociale.
La base de calcul de la réserve latente est constituée des contrats sains et des contrats en
souffrance.

2.3 - HOMOGÉNÉITÉ DES COMPTABILITÉS SOCIALE ET FINANCIÈRE

Pour assurer la fiabilité et l’homogénéité des comptabilités sociale et financière, les règles
indiquées ci-dessous doivent être respectées.
1. La valeur d’origine, la date de départ de la location, de l’amortissement financier, de
l’amortissement comptable et des loyers, doivent être traités de manière homogène en
comptabilité sociale et en comptabilité financière.
2. Un rapprochement doit être effectué périodiquement entre les données contenues dans la
comptabilité sociale et celles contenues dans la comptabilité financière pour garantir l’identité
des bases sociales et financières et expliquer, le cas échéant, les écarts qui doivent
demeurer exceptionnels.
3. Toute modification du contrat doit impérativement être concomitante dans la comptabilité
sociale et la comptabilité financière.
4. Concernant le choix de la méthode de calcul financier, l’établissement de crédit doit
respecter le principe de la permanence des méthodes aussi bien en comptabilité sociale
qu’en comptabilité financière.

3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYÉS

Le bailleur peut convenir avec le preneur que les loyers impayés, les intérêts de retard et
accessoires et éventuellement les loyers à échoir fassent l’objet d’une restructuration et d’un
rééchelonnement sur une période déterminée. Le montant ainsi convenu fait l’objet d’un
nouveau plan d’amortissement. Les règles indiquées ci-après sont alors appliquées.
1. Le montant des loyers ayant fait l’objet d’une restructuration est classé dans la rubrique
« loyers restructurés ».

63
SECTION 6 PLAN COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS DE CRÉDIT 2007: OPERATIONS DE
CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

2. Il est amorti suivant les règles habituelles en matière de crédit.


3. Les loyers ultérieurs à la restructuration continuent à être traités suivant les règles
habituelles.

4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS PRISES EN CREDIT-BAIL

1. L’établissement de crédit preneur comptabilise les loyers suivant les règles de droit
commun. Il signale, dans l’état des informations complémentaires, les informations sur les
opérations en cours, dans la mesure où elles présentent un caractère significatif.
2. Une cession suivie d’une reprise en crédit-bail (lease-back) est retraitée, chez le preneur,
de la manière suivante :
- la plus-value de cession est enregistrée au passif, dans un compte de
régularisation ;
- elle est constatée en résultat, sur la durée du contrat, au prorata des loyers.

5 - RÉSILIATION DES CONTRATS ET INDEMNITÉS Y AFFÉRENTES


Le fait générateur de la résiliation des contrats de crédit-bail est l’un des deux événements
suivants, survenu en premier : le jugement du tribunal ou la récupération du bien.
Les indemnités de résiliation peuvent être suivies dans un compte d’actif soustractif intitulé
« encours réservés sur opérations de crédit-bail » du poste créances en souffrance. La
constatation de ces indemnités en produits ne peut être effectuée que suite à leur
encaissement effectif.

64
Chapitre 3
 Etats de synthèse 


CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

CHAPITRE 3 : ETATS DE SYNTHESE

PAGES
SECTION 1 : RÈGLES D’ÉTABLISSEMENT DES ÉTATS DE
SYNTHÈSE 67

SECTION 2 : PRÉSENTATION DES ÉTATS DE SYNTHÈSE 71

ANNEXE – MODÈLES DES ÉTATS DE SYNTHÈSE 94

66
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

SECTION 1 : RÈGLES D’ÉTABLISSEMENT DES ÉTATS DE


SYNTHÈSE

La fonction d’information de la comptabilité normalisée est essentiellement assurée par les


états financiers de fin d’exercice, appelés « Etats de synthèse ».

1 - FINALITÉ ET NATURE DES ÉTATS DE SYNTHÈSE

Les états de synthèse, établis au moins une fois par exercice, à la fin de celui-ci, au 31
décembre, sont l’expression quasi-exclusive de l’information comptable destinée aussi bien à
la communication interne qu’externe.
Etablis selon les principes et règles du Plan Comptable des Etablissements de Crédit, ils
doivent être réguliers et sincères et présenter une image fidèle du patrimoine, de la situation
financière, des risques assumés et des résultats de l’établissement de crédit même au
moyen, dans des cas exceptionnels à justifier, de dérogations à ces principes et règles, dans
l’hypothèse où l’application de ces règles et principes ne permet pas d’obtenir cette image
fidèle.
La représentation fidèle du patrimoine, de la situation financière, des risques assumés et de
la formation des résultats de l’établissement est assurée par cinq documents formant un tout
indissociable :
• le bilan ;
• le compte de produits et charges (CPC) ;
• l’état des soldes de gestion (ESG) ;
• le tableau de financement appelé dans le présent chapitre tableau des flux de
trésorerie (TFT) ;
• l’état des informations complémentaires (ETIC).

2 - ETABLISSEMENT DES ÉTATS DE SYNTHÈSE

Les états de synthèse sont établis dans le respect des principes comptables fondamentaux
et des dispositions particulières qui ont précisément pour but d’en assurer la pertinence, la
fiabilité et la comparabilité dans le temps et dans l’espace.
Parmi ces principes comptables fondamentaux, la continuité d’exploitation, la permanence
des méthodes, la spécialisation des exercices, la clarté, l’importance significative jouent un
rôle prépondérant dans la préparation comme dans la présentation des états de synthèse.
Dans l’intérêt de l’établissement, pour sa propre information notamment, les états de
synthèse peuvent être établis avec une périodicité trimestrielle ou mensuelle, en tout état de
cause, ils doivent être établis, au moins une fois par exercice, à la fin de celui-ci. Les
établissements qui collectent des fonds du public sont tenus d’établir des états de synthèse
également à la fin du premier semestre de l’exercice.
Leur présentation, identique d’un exercice à un autre, doit être faite selon les modèles joints
en annexe, quelle que soit la taille de l’établissement.
Le bilan, le compte de produits et charges, l’état des soldes de gestion et le tableau des flux
de trésorerie sont détaillés en rubriques elles-mêmes subdivisées en sous-rubriques.

67
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

Le bilan, le compte de produits et charges, l’état des soldes de gestion et le tableau des flux
de trésorerie font systématiquement mention, pour chaque rubrique, du montant net
correspondant de l’exercice précédent. L’ETIC indique ce montant dans la plupart des cas.
Si les chiffres de l’exercice ne sont pas comparables à ceux de l’exercice précédent, l’ETIC
doit comporter les indications nécessaires pour permettre la comparaison.
Les états de synthèse sont tenus en dirhams et présentés en milliers de dirhams.
Même si leur montant est nul, les rubriques doivent distinctement apparaître dans les états
de synthèse.

3 - ETABLISSEMENT DU BILAN
C’est l’état de synthèse traduisant en termes comptables d’emplois (à l’actif), de ressources
(au passif) et d’engagements par signature (en hors bilan) la situation patrimoniale de
l’établissement.
Le passif du bilan décrit les ressources ou origines du financement (en dépôts et emprunts et
en capitaux propres et assimilés) à la disposition de l’établissement à la date considérée.
L’actif du bilan décrit les emplois économiques qui sont faits, à la même date, de ces
capitaux (emplois en créances, en titres et en biens).
Le hors bilan décrit les engagements par signature donnés et les engagements par
signature reçus.
Les droits et engagements qui ne figurent ni au bilan ni au hors bilan et qui peuvent avoir
une influence significative sur le patrimoine, la situation financière ou sur les résultats sont
mentionnés dans l’ETIC.
Le bilan est établi à partir des comptes de situation arrêtés en fin d’exercice, après les
écritures d’inventaire telles que corrections de valeur par amortissements et provisions,
constitutions de provisions pour risques et charges, ajustements pour rattachement à
l’exercice et régularisations. Il reprend au passif le résultat net de l’exercice, bénéficiaire ou
déficitaire, déterminé dans le compte de produits et charges.
Le PCEC retient la règle d’intangibilité du bilan selon laquelle le bilan d’ouverture d’un
exercice est le bilan de clôture de l’exercice précédent ; les soldes des comptes du bilan de
clôture d’un exercice sont systématiquement repris à l’ouverture de l’exercice suivant, sans
qu’aucune correction ni modification puissent être apportée à ces soldes.

4 - ETABLISSEMENT DU COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES

C’est l’état de synthèse décrivant, en termes comptables de produits et de charges, les


composantes du résultat net final.
Le CPC est établi à partir des comptes de gestion, produits et charges, tenus durant
l’exercice et corrigés par les diverses écritures d’inventaire.
Les rubriques constitutives du CPC sont :
• pour les produits :
- produits d’exploitation bancaire ;
- produits d’exploitation non bancaire ;
- reprises de provisions et récupérations sur créances amorties ;
- produits non courants.
• pour les charges :
- charges d’exploitation bancaire ;
- charges d’exploitation non bancaire ;
- charges générales d’exploitation ;
- dotations aux provisions et pertes sur créances irrécouvrables ;
- charges non courantes.

68
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

5 - ETABLISSEMENT DE L’ÉTAT DES SOLDES DE GESTION

L’ESG décrit en deux tableaux « en cascade » la formation du résultat net et celle de


l’autofinancement.
Le tableau de formation des résultats fait apparaître notamment les soldes de gestion issus
du compte de produits et charges dans l’ordre suivant :
- Marge d’intérêt ;
- Produit net bancaire ;
- Résultat brut d’exploitation ;
- Résultat courant ;
- Résultat non courant ;
- Résultat net de l’exercice.
Le tableau de détermination de l’autofinancement fait apparaître les soldes caractéristiques
financiers suivants :
- Capacité ou insuffisance d’autofinancement ;
- Autofinancement.

6 - ETABLISSEMENT DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

Le tableau des flux de trésorerie met en évidence l’évolution, au cours de chaque exercice,
des liquidités et équivalents de liquidités classés selon les activités d’exploitation,
d’investissement et de financement.
Les flux de trésorerie correspondent aux rentrées et sorties de liquidités et d’équivalents de
liquidités, mais excluent les mouvements entre des éléments constituant des liquidités ou
des équivalents de liquidités.
Les liquidités comprennent les fonds disponibles et les placements à vue. Les équivalents de
liquidités sont des placements à court terme, très liquides facilement convertibles en un
montant connu de liquidité et non soumis à un risque de changement de valeur.
Les activités d’exploitation correspondent aux activités génératrices de revenus et à toutes
autres activités à l’exception des activités d’investissement et de financement.
Les activités d’investissement correspondent aux acquisitions et cessions des
immobilisations incorporelles, corporelles (à l’exception des immobilisations en crédit-bail ou
en location) et financières.
Les activités de financement sont celles qui entraînent des changements du montant et de la
composition des capitaux propres et assimilés de l’établissement de crédit.
Le tableau des flux de trésorerie est établi selon la méthode dite «directe » qui consiste à
présenter les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation à partir des montants totaux
par catégorie principale d’encaissements et de décaissements liés aux activités
d’exploitation.
L’établissement de crédit doit présenter dans l’ETIC toutes les informations utiles à la
compréhension du tableau des flux de trésorerie, notamment la nature des éléments
composant les liquidités et équivalents de liquidités, et toute information permettant de mieux
apprécier la situation financière et l’état des liquidités de l’établissement.

69
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

7 - ETABLISSEMENT DE L’ÉTAT DES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

L’ETIC complète et commente l’information donnée par les quatre autres états de synthèse
dont il est indissociable et décrit le système de gestion des risques adopté par
l’établissement.
L’ETIC doit comporter tous compléments et précisions nécessaires à l’obtention d’une image
fidèle du patrimoine, de la situation financière de l’établissement, des risques qu’il assume et
de ses résultats à travers les états de synthèse.
Pour être pertinentes, les informations de l’ETIC doivent être d’une importance significative,
c’est-à-dire susceptibles d’influencer l’opinion que les lecteurs des états de synthèse peuvent
avoir sur la situation patrimoniale et financière de l’établissement, sur les risques qu’il
assume et sur ses résultats.
L’ETIC comporte, en raison de sa nature même, des informations qualitatives et des
informations quantitatives. Il importe de rechercher précision et concision quant aux
informations qualitatives.
L’ETIC fournit les informations relatives à l’exercice et à l’exercice précédent.
L’établissement de crédit, pour l’élaboration de l’ETIC, doit tenir compte des particularités de
son activité. Il peut ainsi ne pas fournir les informations qui ne présentent pas un caractère
significatif et ne contribuent pas à l’image fidèle. Il a la faculté de détailler amplement les
rubriques et sous-rubriques des états de synthèse et de donner toute information non prévue
par ces états.
L’ETIC ne doit pas présenter des données faisant double emploi avec celles qui figurent
dans les quatre autres états de synthèse.

70
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

SECTION 2 : PRÉSENTATION DES ÉTATS DE SYNTHÈSE

1 - PRÉSENTATION DU BILAN

L’actif, le passif et le hors bilan sont présentés chacun sur un feuillet conformément au
modèle en annexe. Les rubriques de l’actif qui font l’objet d’amortissements ou de provisions
pour dépréciation sont présentées pour leur valeur nette. Les montants des amortissements
et de provisions constituent une information à donner dans l’ETIC.
Certaines rubriques du passif peuvent comporter des montants négatifs. Ces montants
doivent être entourés de parenthèses.
Les intérêts courus ou les intérêts échus, à recevoir ou à payer, sont regroupés avec les
rubriques ou les sous-rubriques pour lesquelles ces intérêts ont été acquis ou sont dus. Par
contre, les intérêts payés d’avance et les intérêts perçus d’avance sont enregistrés dans les
postes « Autres actifs » et « Autres passifs ». Le montant des intérêts courus ou échus
attachés à chaque rubrique du bilan doit être indiqué dans l’ETIC.
Le bilan mentionne expressément la date de clôture de l’exercice.

Définition des rubriques de l’actif

1. Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux.
Cette rubrique comprend :
- les valeurs en caisse composées exclusivement des billets et monnaies ayant
cours légal au Maroc ou à l’étranger ;
- les avoirs auprès des Banques centrales, du Trésor public et du Service des
chèques postaux du ou des pays où se trouve implanté l’établissement, pouvant
être retirés à tout moment ou dans un délai maximum de 24 heures ou un jour
ouvrable. Les autres créances sur ces institutions sont inscrites à la rubrique 2.
2. Créances sur les établissements de crédit et assimilés. Cette rubrique recouvre
l’ensemble des créances sur les établissements de crédit et assimilés y compris les valeurs
reçues en pension, à l'exception des créances inscrites à la rubrique 1, des créances
subordonnées et des créances matérialisées par des titres de créance.
3. Créances sur la clientèle. Cette rubrique comprend l'ensemble des créances sur la
clientèle y compris les valeurs reçues en pension, à l’exclusion des créances acquises par
affacturage, des créances matérialisées par des titres de créance et des créances
subordonnées.
4. Créances acquises par affacturage. Cette rubrique comprend les créances affacturées,
qu'elles soient ou non approuvées, qu’elles aient donné lieu ou non à un financement.
5. Titres de transaction et de placement. Cette rubrique comprend :
- les titres de transaction qui sont des titres de créance ou des titres de propriété
acquis dans l’intention de les revendre dans un délai ne dépassant pas 6 mois ;
- les titres de placement qui sont des titres de créance ou des titres de propriété
acquis avec l’intention de les détenir pendant une durée supérieure à 6 mois, à
l’exception des titres de créance que l’établissement a l’intention de conserver
jusqu’à leur échéance et qui remplissent les conditions de leur classement avec
les titres d’investissement et les titres de propriété qui répondent à la définition de

71
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

la rubrique 8 du bilan. Elle enregistre également les titres de créance que


l’établissement est tenu de détenir dans le cadre de la réglementation en
vigueur.
Les titres subordonnés sont classés dans la rubrique 9.
6. Autres actifs. Cette rubrique comprend les primes d’options achetées, les opérations
diverses sur titres, les débiteurs divers, les valeurs et emplois divers et les comptes de
régularisation.
7. Titres d’investissement. Cette rubrique comprend les titres de créance que
l’établissement a l’intention et la capacité de conserver jusqu’à leur échéance.
8. Titres de participation et emplois assimilés. Cette rubrique comprend notamment :
- les titres de participation qui sont des titres dont la possession durable est
estimée utile à l’activité de l’établissement et qui sont représentatifs d’une fraction
de capital, détenue directement ou indirectement, au moins égale à 10% d’une
autre société, à l’exception des titres détenus dans les entreprises liées et des
titres relevant de l’activité de portefeuille ;
- les participations dans les entreprises liées qui sont des titres détenus dans des
entreprises contrôlées de manière exclusive, incluses ou susceptibles d’être
incluses par intégration globale dans un même ensemble consolidable. Lorsque
la participation excède la moitié du capital d’une société, celle-ci est considérée
comme une filiale ;
- les titres de l’activité de portefeuille qui sont des titres de propriété détenus avec
un objectif de rentabilité satisfaisante, sur une longue durée sans intervention
dans la gestion de la société émettrice ;
- les autres titres immobilisés représentant une fraction de capital inférieure à 10 %
d’une autre société et dont la possession durable est estimée utile à l’activité de
l’établissement de crédit.
9. Créances subordonnées. Cette rubrique recense les créances, à durée déterminée ou à
durée indéterminée, matérialisées ou non par un titre, dont le recouvrement, en cas de
liquidation du débiteur, ne peut intervenir qu’après le désintéressement de tous les autres
créanciers.
10. Immobilisations données en crédit-bail et en location. Cette rubrique comprend
l’ensemble des opérations de crédit-bail, de location avec option d’achat et de location
simple. Figurent notamment à cette rubrique, les biens mobiliers et immobiliers en cours, les
biens mobiliers et immobiliers effectivement loués et les biens mobiliers et immobiliers
temporairement non loués suite à une résiliation de contrat.
11. Immobilisations incorporelles. Cette rubrique comprend notamment le droit au bail et
les autres éléments de fonds de commerce.
12. Immobilisations corporelles. Cette rubrique comprend les terrains, les immeubles, le
mobilier, le matériel, les agencements et aménagements et les autres immobilisations
corporelles.

Définition des rubriques du passif

1. Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux. Cette rubrique
comprend les dettes envers les Banques centrales, le Trésor public et le Service des
chèques postaux du ou des pays où l’établissement est implanté et qui sont exigibles à tout
moment, ou dans un délai maximum de 24 heures ou un jour ouvrable. Les autres dettes
envers ces institutions sont enregistrées à la rubrique 2.

72
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

2. Dettes envers les établissements de crédit et assimilés. Cette rubrique recouvre


l’ensemble des dettes envers les établissements de crédit et assimilés y compris les valeurs
données en pension, à l'exception des dettes inscrites à la rubrique 1, des dettes
matérialisées par des titres de créance et des dettes subordonnées.
3. Dépôts de la clientèle. Cette rubrique comprend l'ensemble des dépôts effectués par des
agents économiques autres que les établissements de crédit et assimilés y compris les bons
de caisse, les valeurs données en pension, à l'exception des dépôts matérialisés par des
titres de créance et des dettes subordonnées.
4. Titres de créance émis. Cette rubrique comprend les dettes représentées par des titres
cessibles émis par l'établissement à l'exception des bons de caisse et des titres
subordonnés.
5. Autres passifs. Cette rubrique comprend les primes d’option vendues, les opérations
diverses sur titres, les créditeurs divers et les comptes de régularisation.
6. Provisions pour risques et charges. Cette rubrique recouvre les provisions qui
permettent de constater l’existence de pertes ou de charges dont la réalisation est probable
mais l'évaluation incertaine ou qui ne font pas face à la dépréciation d’un actif identifié.
7. Provisions réglementées. Les provisions réglementées sont celles qui sont prévues par
un texte législatif ou réglementaire et dont la constitution est obligatoire ou facultative.
8. Subventions, fonds publics affectés et fonds spéciaux de garantie. Les subventions
d'investissement sont des fonds non remboursables affectés par un tiers à des financements
particuliers. Les fonds publics affectés sont des fonds reçus d’un organisme public, affectés
au financement d'actifs spécifiques et non remboursables ou remboursables éventuellement
sous certaines conditions. Les fonds spéciaux de garantie sont constitués des fonds de
garantie à caractère mutuel et des autres fonds spéciaux de garantie de crédits distribués
par l’établissement ou distribués par d’autres établissements.
9. Dettes subordonnées. Cette rubrique recense les dettes, à durée déterminée ou à durée
indéterminée, matérialisées ou non par un titre, dont le remboursement, en cas de liquidation
de l’établissement, ne peut intervenir qu’après le désintéressement de tous les autres
créanciers.
10. Ecarts de réévaluation. Cette rubrique comprend les écarts constatés lors de la
réévaluation des éléments du bilan.
11. Réserves et primes liées au capital. Les réserves sont la partie des bénéfices que les
actionnaires décident, en vertu d’une clause légale, statutaire ou contractuelle, de ne pas
distribuer. Les primes liées au capital sont constituées des primes d’émission, de fusion,
d’apport et des autres primes.
12. Capital. Cette rubrique comprend le capital et les éléments assimilés au capital.
13. Actionnaires. Capital non versé. Cette rubrique correspond à la partie non appelée, ou
non versée bien qu’appelée du capital inscrit dans la rubrique 12.
14. Report à nouveau. Cette rubrique comprend les résultats que les organes compétents
ont décidé de ne pas affecter.
15. Résultats nets en instance d’affectation. Sont enregistrés dans cette rubrique les
résultats nets des exercices antérieurs non encore affectés par les organes compétents à la
date de clôture de l’exercice.
16. Résultat net de l’exercice. Cette rubrique enregistre le bénéfice ou la perte de
l’exercice.

73
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

Définition des rubriques du hors bilan

1. Engagements de financement donnés en faveur d’établissements de crédit et


assimilés. Cette rubrique enregistre les engagements de mettre à la disposition d’un autre
établissement de crédit des concours de trésorerie, tels les accords de refinancement et les
engagements de substitution sur émission de titres.
2. Engagements de financement donnés en faveur de la clientèle. Cette rubrique
enregistre les engagements de mettre à la disposition de la clientèle des concours de
trésorerie, tels les ouvertures de crédits confirmés et les engagements de substitution sur
émission de titres.
3. Engagements de garantie d’ordre d'établissements de crédit et assimilés. Cette
rubrique enregistre les engagements d’assurer la charge d’une obligation souscrite par un
établissement de crédit si ce dernier n’y satisfait pas lui-même. Cette rubrique recouvre les
cautions, avals et autres garanties d’ordre d’établissements de crédit et assimilés.
4. Engagements de garantie d’ordre de la clientèle. Cette rubrique enregistre les
engagements d’assurer la charge d’une obligation souscrite par un client, si ce dernier n’y
satisfait pas lui-même. Cette rubrique recouvre les cautions en faveur de l’administration
publique, les cautions immobilières, etc.
5. Titres achetés à réméré. Cette rubrique enregistre les titres achetés pour lesquels le
cédant conserve la faculté de les racheter ou de les reprendre.
6. Autres titres à livrer. Cette rubrique enregistre les titres à livrer par l’établissement.
7. Engagements de financement reçus d’établissements de crédit et assimilés. Cette
rubrique enregistre les engagements de financement reçus des autres établissements de
crédit, tels les accords de refinancement et les engagements de substitution sur émission de
titres.
8. Engagements de garantie reçus d’établissements de crédit et assimilés. Cette
rubrique recense les cautions, avals et autres garanties reçues d’établissements de crédit.
9. Engagements de garantie reçus de l’Etat et d’organismes de garantie divers. Cette
rubrique enregistre les garanties reçues de l’Etat et d’organismes de garantie divers.
10. Titres vendus à réméré. Cette rubrique enregistre les titres cédés pour lesquels
l’établissement conserve la faculté de les racheter ou de les reprendre.
11. Autres titres à recevoir. Cette rubrique enregistre les titres à recevoir par
l’établissement.

2 - PRÉSENTATION DU COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES

La présentation du CPC est faite en liste de façon à obtenir une présentation successive des
produits et des charges de même nature conformément au modèle en annexe. Il
n’individualise pas les produits et les charges sur exercices antérieurs. Cette information est
néanmoins donnée dans l’ETIC, si elle présente un caractère significatif.
Le compte de produits et charges récapitule les produits et les charges de l'exercice. Les
produits sont enregistrés hors taxe sur la valeur ajoutée collectée et les charges hors taxe
sur la valeur ajoutée déductible.
Le CPC mentionne expressément les dates de début et de fin d’exercice.

74
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

Certaines rubriques sont susceptibles de présenter des montants négatifs. Ces montants
doivent être entourés de parenthèses.
Le résultat net apparaît à la fin de l’état, c’est ce montant qui doit figurer dans le passif du
bilan.

Définition des rubriques du compte de produits et charges

1. Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les établissements de crédit.


Cette rubrique comprend notamment les intérêts sur les capitaux effectivement prêtés, les
produits sur engagements de financement et de garantie donnés et les produits assimilés à
des intérêts tels les reports et déports sur les opérations de change à terme, les indemnités
de réméré et le résultat des produits dérivés de taux d’intérêt conclus à titre de couverture,
lorsque ces opérations sont conclues avec des établissements de crédit et assimilés.
2. Intérêts et produits assimilés sur opérations avec la clientèle. Cette rubrique
comprend notamment les intérêts sur les capitaux effectivement prêtés, les produits sur
engagements de financement et de garantie donnés et les produits assimilés à des intérêts
tels les reports et déports sur les opérations de change à terme, les indemnités de réméré et
le résultat des produits dérivés de taux d’intérêt conclus à titre de couverture, lorsque ces
opérations sont traitées avec la clientèle.
3. Intérêts et produits assimilés sur titres de créance. Cette rubrique comprend les
intérêts sur les titres de créance logés dans le portefeuille des titres de placement et
d’investissement y compris l’étalement de la prime ou de la décote et le résultat des produits
dérivés de taux d’intérêt conclus à titre de couverture.
4. Produits sur titres de propriété. Cette rubrique enregistre les dividendes et les autres
produits provenant des titres de placement, des titres de participation et emplois assimilés.
5. Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location. Cette rubrique enregistre
les loyers, les reprises de provisions et les plus-values de cession des immobilisations en
crédit-bail, en location avec option d’achat ou en location simple.
6. Commissions sur prestations de service. Cette rubrique enregistre exclusivement les
commissions qui rémunèrent une prestation de service à l’exclusion de celles qui rémunèrent
un risque de crédit par décaissement ou par signature.
7. Autres produits bancaires. Cette rubrique enregistre les gains sur titres de transaction,
les plus-values de cession sur titres de placement, les gains sur engagements sur titres, les
gains sur produits dérivés et les gains sur opérations de change.
8. Intérêts et charges assimilées sur opérations avec les établissements de crédit.
Cette rubrique enregistre les intérêts sur les capitaux effectivement empruntés, les charges
sur engagements de financement et de garantie reçus et les charges assimilées à des
intérêts tels les reports et déports sur les opérations de change à terme, les indemnités de
réméré et le résultat des produits dérivés de taux d’intérêt conclus à titre de couverture,
lorsque ces opérations sont conclues avec des établissements de crédit et assimilés.
9. Intérêts et charges assimilées sur opérations avec la clientèle. Cette rubrique
enregistre les intérêts sur les capitaux effectivement empruntés, les charges sur
engagements de financement et de garantie reçus et les charges assimilées à des intérêts
tels les reports et déports sur les opérations de change à terme, les indemnités de réméré et
le résultat des produits dérivés de taux d’intérêt conclus à titre de couverture, lorsque ces
opérations sont conclues avec la clientèle.
10. Intérêts et charges assimilées sur titres de créance émis. Cette rubrique enregistre
les intérêts sur titres de créance émis ainsi que les primes d’émission et de remboursement
de ces titres.

75
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

11. Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location. Cette rubrique enregistre


les dotations aux amortissements, les dotations aux provisions et les moins-values de
cession des immobilisations en crédit-bail, en location avec option d’achat ou en location
simple.
12. Autres charges bancaires. Cette rubrique enregistre les pertes sur titres de transaction,
les moins-values de cession sur titres de placement, les charges sur prestations de service,
les charges sur engagements sur titres, les pertes sur produits dérivés et les charges sur
opérations de change.
13. Produits d’exploitation non bancaire. Cette rubrique comprend les produits sur
valeurs et emplois divers, les plus-values de cession des immobilisations incorporelles,
corporelles et financières, les immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même, les
produits accessoires et les subventions reçues.
14. Charges d’exploitation non bancaire. Cette rubrique comprend les charges sur
valeurs et emplois divers, les moins-values de cession des immobilisations incorporelles,
corporelles et financières.
15. Charges de personnel. Cette rubrique enregistre les salaires, les appointements, les
gratifications versées au personnel, les rémunérations des administrateurs, les charges
connexes aux rémunérations : indemnités de préavis et de licenciement, primes de transport,
suppléments familiaux, cotisations aux régimes de sécurité sociale, de retraite, de
prévoyance ou aux mutuelles, versements aux œuvres sociales, etc.
16. Impôts et taxes. Cette rubrique enregistre tous les impôts et taxes à l’exception de
l’impôt sur les résultats.
17. Charges externes. Cette rubrique recense toutes les charges externes de
l’établissement : loyers et charges locatives, frais d’entretien et réparation, primes
d'assurance, frais de transports, frais d’annonces et insertions publicitaires, cotisations
versées aux associations, etc.
18. Autres charges générales d’exploitation. Cette rubrique comprend les autres charges
générales d’exploitation qui ne relèvent pas des rubriques 15, 16 et 17.
19. Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations incorporelles
et corporelles. Cette rubrique enregistre les dotations aux amortissements et aux provisions
des immobilisations incorporelles et corporelles de l’exercice.
20/21/22. Dotations aux provisions et pertes sur créances irrécouvrables. Ces
rubriques enregistrent les dotations aux provisions et les pertes sur créances irrécouvrables
de l’exercice.
23/24/25. Reprises de provisions et récupérations sur créances amorties. Ces rubriques
enregistrent les reprises de provisions et les récupérations sur créances amorties de
l’exercice.
26/27. Produits non courants et Charges non courantes. Ces rubriques enregistrent les
produits et les charges non courants qui présentent un caractère exceptionnel et non
récurrent et dont le montant est significatif tant en valeur absolue qu’en valeur relative.
28. Impôts sur les résultats. Cette rubrique enregistre le montant de l’impôt sur les
résultats dû au titre de l’exercice.

3 - PRÉSENTATION DE L’ÉTAT DES SOLDES DE GESTION


L’état des soldes de gestion mentionne expressément les dates de début et de fin
d’exercice.
Il comporte deux tableaux conformes aux modèles en annexe.

76
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

a - Tableau de formation des résultats

Le tableau de formation des résultats donne les résultats dégagés par les différentes
activités qu’exerce l’établissement, en faisant ressortir les marges intermédiaires de gestion
suivantes :
- marge d’intérêt : ce solde exprime le résultat sur les intérêts rémunérant les prêts
et les emprunts de capitaux et sur les produits et les charges assimilés à des
intérêts tels les reports et les déports sur les opérations de change, les
indemnités de réméré, les résultats sur produits dérivés de couverture ainsi que
les commissions sur les engagements par signature ;
- produits net bancaire : ce solde représente la marge dégagée sur l’ensemble des
activités bancaires en intégrant à la marge d’intérêt susvisée le résultat des
opérations de crédit-bail et de location, la marge sur les commissions, le résultat
des opérations de marché et le résultat des autres opérations bancaires ;
- résultat brut d’exploitation : ce solde est obtenu en intégrant au produit net
bancaire les produits et les charges d’exploitation non bancaire et les charges
générales d’exploitation ;
- résultat courant : ce solde représente la marge dégagée sur l’ensemble des
activités courantes en prenant en compte les dotations aux provisions et les
pertes sur créances irrécouvrables nettes des reprises aux provisions et des
récupérations sur créances amorties ;
- résultat non courant : ce solde exprime la marge dégagée sur les produits et les
charges non courants qui présentent un caractère exceptionnel ;
- résultat net de l’exercice : ce solde représente le résultat net de l’exercice après
la prise en compte de l’ensemble des produits et des charges relatifs à l’exercice,
en déduisant du résultat courant les produits et les charges non courants et
l’impôt sur les résultats.

b- Capacité d’autofinancement et Autofinancement

Le calcul de la capacité d’autofinancement est présenté suivant la méthode dite « additive »


à partir du résultat net de l’exercice en ajoutant :
- les dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations
incorporelles et corporelles (à l’exclusion des dotations relatives aux
immobilisations en crédit-bail et en location) et les dotations aux provisions des
immobilisations financières ;
- les dotations aux provisions pour risques généraux non affectées à la couverture
de risques identifiés ;
- les dotations aux provisions réglementées
et en retranchant les reprises de provisions relatives aux provisions précitées puis en
éliminant le résultat engendré par les cessions des immobilisations incorporelles, corporelles
et financières ainsi que par les reprises de subventions d’investissement.
L’autofinancement est obtenu en retranchant de la capacité d’autofinancement les bénéfices
distribués durant l’exercice.
Certaines rubriques peuvent comporter des montants négatifs. Ces montants doivent être
entourés de parenthèses.

4 - PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

Le tableau des flux de trésorerie fait mention expresse des dates de début et de fin
d’exercice.

77
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

Les entrées et les sorties de fonds sont présentées séparément pour chaque catégorie
d’activité (exploitation, investissement et financement). Toutefois, les éléments dont la
rotation est rapide peuvent être présentés pour le montant de leur variation. Il en est ainsi
des opérations inscrites dans les classes 1, 2 et 3 du PCEC.
Les montants négatifs qui expriment un décaissement, une augmentation d’un emploi ou une
diminution des ressources, doivent être entourés d’une parenthèse.

5 - PRESENTATION DE L’ETAT DES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES


(ETIC)

L’ETIC présente des informations qualitatives et quantitatives. L’utilisation de tableaux pour


présenter ces informations est retenue dans la plupart des cas, pour simplifier la tâche de
l’établissement. D’autres informations qui ne se prêtent pas à une présentation sous forme
de tableaux peuvent être données sous forme de commentaires.
L’ETIC est composé des éléments suivants :
A - Principes et méthodes comptables
B - Compléments d’informations au bilan et au compte de produits et charges
C - Autres informations
D - Informations sur le système de gestion des risques
L’établissement, avant de détailler les éléments précités, indique le statut sous lequel il
exerce et décrit son implantation géographique ainsi que ses principales activités.

A - Principes et méthodes comptables

A.1 - Etat des principes et méthodes d’évaluation

L’état A1 décrit les principes comptables et les méthodes d’évaluation appliqués par
l’établissement en précisant, le cas échéant, la méthode retenue lorsque les règles
comptables prévoient un choix entre plusieurs méthodes.
Il indique notamment :
- la méthode de classification des créances parmi les créances en souffrance, en
donnant la définition de chaque catégorie de ces créances ;
- la méthode de constitution de provisions pour chaque catégorie de créances en
souffrance ;
- le mode de comptabilisation des agios sur créances en souffrance ;
- le mode de comptabilisation des créances restructurées ;
- la méthode de reprise de provisions et des agios relatifs aux créances en
souffrance ayant fait l’objet d’une restructuration ;
- les critères d’évaluation et d’imputation des créances irrécouvrables au compte
de produits et charges ;
- la méthode de comptabilisation et d’évaluation à l’entrée et en correction de
valeur du portefeuille des titres de transaction, des titres de placement, des titres
d’investissement, des titres de participation et emplois assimilés, en donnant la
définition de chaque catégorie ;
- la méthode d’évaluation des éléments libellés en devises et de comptabilisation
des écarts de conversion ;
- la méthode d’évaluation des produits dérivés ;
- la méthode d’évaluation à l’entrée et en correction de valeur des immobilisations
incorporelles et corporelles en indiquant les taux d’amortissement utilisés ;

78
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

- la méthode de détermination des écarts de réévaluation des immobilisations ;


- la méthode de constitution des provisions pour risques et charges et des
provisions réglementées ;
- la méthode de prise en compte des intérêts et des commissions dans le compte
de produits et charges.

A.2 - Etat des dérogations

L’état A2 décrit, en les justifiant, les dérogations aux principes comptables généraux et
spécifiques aux établissements de crédit exceptionnellement pratiquées pour l’obtention
d’une image fidèle et mentionne l’influence de ces dérogations sur le patrimoine, la situation
financière et les résultats.

A.3 - Etat des changements de méthodes


L’état A3 mentionne, en les justifiant, les changements ayant affecté les méthodes
d’évaluation et les règles de présentation des états de synthèse de l’exercice et précise leurs
incidences sur le patrimoine, la situation financière et les résultats.

B - Compléments d’informations au bilan et au compte de produits et charges

B.1- Créances sur les établissements de crédit et assimilés

L’état B1 présente le détail des créances détenues sur les établissements de crédit et
assimilés (rubriques 1 et 2 de l’actif), suivant leur nature et suivant la catégorie de la
contrepartie.
Il fait l’objet de commentaires précisant :
- la réglementation en vigueur relative aux réserves obligatoires, le statut et le
montant des comptes tenus à la banque centrale du pays ou des pays
d’implantation de l’établissement ;
- la nature et le montant des actifs éligibles au refinancement de la banque
centrale du pays ou des pays d’implantation de l’établissement, les conditions et
les modalités de leur éligibilité ;
- les caractéristiques des prêts financiers. Chaque prêt financier significatif fait
l’objet d’une description détaillée (montant, durée, taux d’intérêt, etc) ;
- le détail des autres créances dans la mesure où elles présentent des montants
significatifs ;
- le montant des créances sur les entreprises liées et sur les autres apparentés.

B.2 - Créances sur la clientèle

L’état B2 présente le détail des créances sur la clientèle suivant leur objet économique
(rubriques 3 et 4 de l’actif) en les ventilant suivant la catégorie de la contrepartie et indique le
montant des créances en souffrance détenues sur chacune de ces contreparties.
Il fait l’objet de précisions portant sur :
- la nature et le montant des actifs éligibles au refinancement de la banque
centrale du pays ou des pays d’implantation de l’établissement, les conditions et
les modalités de leur éligibilité ;
- le montant des valeurs cédées dans le cadre d’opérations de pension ;

79
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

- la répartition des créances par zone géographique, en indiquant pour chacune


d’elles le montant des créances en souffrance et de leurs provisions ( par zone
géographique, on entend chaque sous-ensemble distinct d’un établissement
réalisant des opérations dans un ou plusieurs pays représentant une zone
géographique particulière ou dans une région particulière à l’intérieur d’un même
pays). Cette répartition doit être faite au moins entre le Maroc et l’étranger ;
- la répartition des créances selon les principales sections d’activité ( les sections
d’activité sont définies par la nomenclature marocaine des activités économiques
approuvée par le décret n°2-97-876 du 17 ramadan 1419 (5 janvier 1999)), en
indiquant pour chacun d’eux le montant des créances en souffrance et de leurs
provisions ;
- le montant des créances sur les entreprises liées et sur les autres apparentés ;
- le montant des créances restructurées.

B.3 - Ventilation des titres de transaction et de placement et des titres d’investissement par
catégorie d’émetteur

L’état B3 présente les titres de transaction et de placement et les titres d’investissement


(rubriques 5 et 7 de l’actif) selon leur nature juridique en distinguant les titres cotés des titres
non cotés et en faisant ressortir la catégorie de l’émetteur.
Cet état est complété des indications suivantes :
- le montant des titres éligibles au refinancement de la banque centrale du pays ou
des pays d’implantation de l’établissement, les conditions et les modalités de leur
éligibilité ;
- le montant des emplois obligatoires souscrits dans la cadre de la réglementation
en vigueur ;
- le montant des créances représentatives des titres prêtés ;
- le montant des titres cédés dans le cadre d’opérations de pension ;
- le montant des titres de créance émis par les entreprises liées et les autres
apparentés ;
- le montant des intérêts courus ;
- le montant des titres en souffrance ;
- la ventilation des montants des actions et parts d’OPCVM entre d’une part,
OPCVM monétaires et OPCVM actions et d’autre part, OPCVM de capitalisation
et OPCVM de distribution ;
- la ventilation des titres selon qu’ils sont émis par des émetteurs marocains ou
étrangers.

B.4 - Valeurs des titres de transaction et de placement et des titres d’investissement

L’état B4 détaille les titres de transaction et de placement et les titres d’investissement


(rubriques 5 et 7 de l’actif) suivant la nature juridique des titres en faisant ressortir :
- la valeur actuelle des tires de transaction, qui correspond à la valeur comptable
mentionnée dans le bilan ;
- la valeur comptable brute, la valeur actuelle et la valeur de remboursement des
titres de placement et des titres d’investissement ainsi que les plus ou moins-
values latentes se rapportant à ces titres et les provisions correspondantes.

80
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

Cet état est complété des indications suivantes :


- le montant des titres ayant fait l’objet d’un transfert d’un portefeuille à l’autre en
justifiant ce transfert ;
- les différences, positives ou négatives, entre le prix d’acquisition et le prix de
remboursement des titres de placement et d’investissement, en signalant, le cas
échéant, qu’elles font l’objet d’un étalement.

B.5 - Détail des autres actifs

L’établissement indique le détail des autres actifs (rubrique 6 de l’actif) en faisant ressortir le
montant des produits à recevoir et celui des charges constatées d’avance et en ventilant les
autres éléments de cette rubrique si leurs montants sont significatifs.

B.6 - Titres de participation et emplois assimilés (rubrique 8 de l’actif)


L’état B6 détaille :
- les participations dans les entreprises liées ;
- les autres titres de participation représentant une fraction du capital supérieure à
10 %.
L’établissement indique le montant des titres de l’activité de portefeuille et le montant des
emplois assimilés. Ces deux postes sont détaillés lorsqu’ils enregistrent des opérations
significatives.
Cet état est complété d’informations portant sur :
- les titres cotés en bourse ;
- les montants des titres souscrits et non libérés ;
- l’acquisition, le cas échéant, de nouveaux titres de participation durant l’exercice ;
- la politique suivie quant à la fréquence des réévaluations en indiquant la base de
la réévaluation, le montant de l’écart de réévaluation, l’aide éventuelle apportée
par un évaluateur externe ainsi que la date de la dernière réévaluation.

B.7 - Créances subordonnées (rubrique 9 de l’actif)

L’établissement indique :
- les créances subordonnées sur les entreprises liées et sur les autres apparentés
en les ventilant selon que les entreprises concernées sont des établissements de
crédit ou non; les chiffres correspondants à l‘exercice précédent sont
mentionnés ;
- les mouvements ayant affecté les créances subordonnées durant l’exercice, leur
valeur comptable nette et les provisions constituées à la fin de cet exercice et
leur valeur comptable nette à la fin de l’exercice précédent.

B.8 - Immobilisations données en crédit-bail et en location

L’état B8 présente le détail des immobilisations données en crédit-bail et en location


(rubrique 10 de l’actif) en faisant ressortir :
- le montant brut à l’ouverture et à la clôture de l’exercice ;
- les mouvements ayant affecté les immobilisations durant l’exercice ;
- les dotations aux amortissements et provisions et les reprises de provisions
effectuées pendant l’exercice ;

81
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

- le montant cumulé des amortissements et des provisions à la clôture de


l’exercice ;
- le montant net à la fin de l’exercice.
Cet état fait l’objet d’informations complémentaires portant sur :
- les créances restructurées ;
- le traitement des immobilisations temporairement non louées ;
- le montant des encours financiers et de la réserve latente en précisant la
méthode de calcul des intérêts utilisée pour les déterminer.

B.9 - Immobilisation incorporelles et corporelles

L’état B9 détaille les immobilisations incorporelles et corporelles (rubriques 11 et 12 de


l’actif), en distinguant les immobilisations d’exploitation et les immobilisations hors
exploitation et en faisant ressortir :
- les montants des acquisitions, des cessions ou des retraits des immobilisations ;
- les dotations aux amortissements et aux provisions et les reprises.
Il est complété d’informations complémentaires portant sur :
- le montant des immobilisations transférées d’un poste à l’autre ;
- la politique suivie quant à la fréquence des réévaluations en indiquant la base de
la réévaluation, le montant de l’écart de réévaluation, l’aide éventuelle apportée
par un évaluateur externe ainsi que la date de la dernière réévaluation.
L’établissement donne des commentaires sur les immobilisations prises en crédit-bail et en
location en indiquant notamment :
- le montant des immobilisations faisant l’objet de contrats de crédit-bail ;
- l’échéancier sommaire des engagements de paiement correspondant à ces
contrats ;
- les cessions suivies d’une reprise en crédit-bail, les modalités et la durée de
l’étalement de la plus-value de cession.

B.9 bis - Plus ou moins-values sur cessions ou retraits d’immobilisations

L’état B9 bis détaille les immobilisations cédées en faisant ressortir :


- leur montant brut ;
- le montant des amortissements cumulés ;
- leur valeur comptable nette ;
- leur produit de cession ;
- les plus ou moins-values de cession.

B.10 - Dettes envers les établissements de crédit et assimilés

L’état B10 présente le détail des dettes envers les établissements de crédit et assimilés
(rubriques 1 et 2 du passif), suivant leur nature et suivant la catégorie de la contrepartie.
Il fait l’objet de commentaires précisant :
- la moyenne mensuelle des refinancements obtenus durant l’exercice sous-revu
et l’exercice précédent auprès de la banque centrale du pays ou des pays
d’implantation de l’établissement ;
- les caractéristiques des emprunts financiers. Chaque emprunt financier
significatif fait l’objet d’une description détaillée (durée, montant, taux d’intérêt,
etc) ;

82
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

- le détail des autres dettes dans la mesure où elles présentent des montants
significatifs ;
- les dettes envers les entreprises liées et envers les autres apparentés.

B.11 - Dépôts de la clientèle

L’état B11 présente le détail des dettes envers la clientèle suivant la forme du dépôt
(rubrique 3 du passif) en les ventilant suivant la catégorie de la contrepartie.
Il est complété des indications suivantes :
- la ventilation des dettes envers les entreprises liées et envers les autres
apparentés ;
- la ventilation des dettes selon la localisation des créanciers au Maroc ou à
l’étranger.

B.12 - Titres de créance émis ( rubrique 4 du passif)

L’établissement donne les informations suivantes :


- la nature des titres émis, leurs montants et les autres principales
caractéristiques ;
- le montant non amorti des primes d’émission et de remboursement ;
- les montants des titres de créance détenus par les entreprises liées et ceux
détenus par les autres apparentés.

B.13 - Détail des autres passifs

L’établissement indique le détail des autres passifs ( rubrique 5 du passif) en faisant ressortir
le montant des charges à payer et celui des produits constatés d’avance et en ventilant les
autres éléments de cette rubrique si leurs montants sont significatifs.

B.14 - Provisions

L’état B14 présente les mouvements ayant affecté les provisions durant l’exercice en
distinguant :
- les provisions pour dépréciation déduites de l’actif qui sont ventilées selon les
rubriques auxquelles elles se rapportent ;
- les provisions inscrites au passif (rubriques 6 et 7 du passif) qui sont ventilées
selon leur objet.
Cet état fait l’objet de précisions donnant toute information pertinente sur les encours des
provisions et leur mouvement durant l’exercice notamment les circonstances des reprises de
provisions et d’un commentaire portant sur le montant et l’évolution des agios réservés, en
indiquant les rubriques du bilan auxquelles ils se rapportent.
Si des provisions pour pensions de retraite et obligations similaires ne sont pas constituées,
le volume des engagements correspondant à ces obligations doit être indiqué.

B.15 - Subventions, fonds publics affectés et fonds spéciaux de garantie (rubrique 8 du


passif)

L’établissement précise les principales caractéristiques des subventions, des fonds publics
affectés et des fonds spéciaux de garantie.

83
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

B.16 - Dettes subordonnées (rubrique 9 du passif)

L’établissement mentionne séparément les dettes subordonnées envers les entreprises liées
et envers les autres apparentés et indique les chiffres correspondants de l’exercice
précédent.
Il précise pour chaque emprunt subordonné présentant un montant significatif :
- le montant dans la monnaie de l’emprunt, les modalités de rémunération et les
modalités de remboursement ;
- le cas échéant, les circonstances dans lesquelles l’établissement est tenu de les
rembourser de manière anticipée ;
- les conditions de la subordination ;
- le cas échéant, les conditions de convertibilité en capital ou en une autre forme
de passif.
Les dettes subordonnées ne présentant pas un montant significatif font l’objet d’une
description globale.

B.17 - Capitaux propres

L’état B17 présente le détail des capitaux propres (rubriques 10, 11,12, 13, 14, 15 et 16 du
passif) et fait ressortir leur évolution entre le début et la fin de l’exercice.
Cet état fait l’objet de précisions portant sur :
- le nombre et la valeur nominale de chaque catégorie de titres composant le
capital ainsi que l’étendue des droits que confèrent à leur détenteur les titres de
chaque catégorie ;
- le nombre et le montant d’actions propres détenues par l’établissement lui-même
ou par des entreprises liées ;
- le nombre d’actions propres achetées et revendues pendant l’exercice.

B.18 - Engagements de financement et de garantie

L’état B18 présente le détail des engagements de financement et de garantie donnés


(rubriques 1, 2, 3 et 4 de l’hors bilan) et des engagements de financement et de garantie
reçus (rubriques 7, 8, et 9 de l’hors bilan ).
Cet état est complété d’informations portant sur :
- la répartition des engagements par signature donnés par zone géographique et
selon les principales sections d’activité ;
- le montant des engagements donnés en faveur ou reçus des entreprises liées ;
- le montant des engagements donnés en faveur des autres apparentés.

B.19 - Engagements sur titres (rubriques 5,6,10 et 11 de l’hors bilan)

L’établissement précise la nature et le montant des engagements donnés ou reçus sur titres.

B.20 - Opérations de change à terme et engagements sur produits dérivés

L’état B20 présente les opérations de change à terme et les opérations sur produits dérivés,
en distinguant d’une part, les opérations de couverture des autres opérations et d’autre part,
les opérations réalisées de gré à gré des opérations traitées sur des marchés réglementés.

84
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

B.21 - Valeurs et sûretés reçues et données en garantie

L’état B21 présente le détail des valeurs et sûretés reçues ou données en garantie suivant
leur nature en faisant ressortir les montants et les rubriques du bilan et du hors bilan
auxquelles elles se rapportent.
L’établissement indique le montant des valeurs et sûretés données pour le compte des
entreprises liées et des autres apparentés.

B.22 - Ventilation des emplois et des ressources suivant la durée résiduelle

L’état B22 présente, hors intérêts courus , les emplois et les ressources ayant une échéance
contractuelle, ventilés suivant leurs échéances.
Cet état est complété par des informations relatives aux échéances des opérations de hors
bilan (engagements de financement, engagements sur titres, opérations en devises,
opérations de taux d’intérêt, etc).
L’établissement fournit toutes informations pertinentes sur le degré de liquidité et de
transformation (capacité d’endettement, exposition au risque de taux, facilités avec
lesquelles l’établissement peut se procurer des fonds à des taux raisonnables, information
sur les échéances réelles).
B.23 - Concentration des risques sur un même bénéficiaire

L’établissement indique le montant global des risques qui, individuellement, dépasse 10%
des fonds propres nets ainsi que le nombre des bénéficiaires.

B.24 - Ventilation du total de l’actif, du passif et de l’hors bilan en monnaie étrangère

L’établissement fournit les principales rubriques de l’actif, du passif et de l’hors bilan libellés
en monnaie étrangère pour leur contre-valeur en dirhams.

B.25 - Marge d’intérêt (rubriques 1,2,3,5,8,9,10 et 11 du CPC)

L’établissement donne les commentaires appropriés sur la marge d’intérêt en indiquant :


- les capitaux moyens ayant contribué à la marge d’intérêt, les taux moyens de
rendement et les coûts moyens des ressources qui en résultent respectivement ;
- l’analyse, suivant cette même présentation, de l’évolution des intérêts perçus ou
versés par rapport à l’exercice précédent en distinguant la variation liée à la
modification du taux de rendement ou du coût des ressources et celle résultant
de l’évolution des capitaux moyens ;
- le montant des intérêts perçus et le montant des intérêts versés sur des
opérations effectuées avec des entreprises liées ;
- le montant des intérêts perçus sur les créances subordonnées et celui des
intérêts versés sur les dettes subordonnées ;
- le détail des commissions perçues ou versées sur les engagements de
financement ou de garantie donnés ou reçus ;
- le montant des intérêts perçus ou versés relatifs aux exercices antérieurs.

B.26 - Produits sur titres de propriété (rubrique 4 du CPC)

L’établissement fournit la ventilation des revenus des titres à revenu variable selon qu’ils se
rapportent aux titres de placement, aux titres de participation, aux participations dans les
entreprises liées ou aux emplois assimilés.

85
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

B.27 - Commissions (rubriques 6 et 12 du CPC)

L’établissement ventile les commissions perçues entre les commissions sur opérations avec
les établissements de crédit, les commissions sur opérations avec la clientèle, les
commissions sur opérations de change, les commissions relatives aux interventions sur les
marchés primaires de titres, les commissions sur produits dérivés, les commissions sur
opérations sur titres en gestion ou en dépôt, les commissions sur moyens de paiement, les
commissions sur activités de conseil et d’assistance, les commissions sur ventes de produits
d’assurances et les commissions sur autres prestations de service.
Les commissions sur prestations de service versées sont détaillées suivant les mêmes
dispositions que ci-dessus, lorsque leurs montants sont significatifs.

B.28 - Résultat des opérations de marché (rubriques 7 et 12 du CPC)

L’établissement commente et ventile les résultats des opérations de marché.

B.29 - Charges générales d’exploitation (rubriques 15,16, 17, 18 et 19 du CPC)

L’établissement commente et ventile :


- les charges de personnel en salaires et appointements, charges sociales,
charges de retraite et autres charges de personnel ;
- les charges externes et les autres charges générales d’exploitation.

B.30 - Autres produits et charges

L’établissement commente et détaille les rubriques suivantes lorsque leurs montants sont
significatifs et ne sont pas indiqués par ailleurs :
- autres produits et charges bancaires ( rubriques 7 et 12 du CPC) ;
- produits d’exploitation non bancaire et charges d’exploitation non bancaire
(rubriques 13 et 14 du CPC) ;
- dotations aux provisions et pertes sur créances irrécouvrables (rubriques 20, 21
et 22 du CPC) ;
- reprises de provisions et récupérations sur créances amorties (rubriques 23, 24
et 25 du CPC) ;
- produits et charges non courants (rubriques 28 et 29 du CPC).

B.31 - Ventilation des résultats par métier ou pôle d’activité et par zone géographique

L’établissement fournit une analyse des résultats (Produit net bancaire, résultat brut
d’exploitation, résultat avant impôt) par métier ou pôle d’activité et par zone géographique
tout en donnant une description de ces métiers ou pôles d’activité et en précisant les
méthodes utilisées pour déterminer leurs contributions aux résultats.

B.32 - Passage du résultat net comptable au résultat net fiscal

L’état B32 retrace la passage du résultat net comptable au résultat net fiscal, en faisant
ressortir les réintégrations et les déductions fiscales ainsi que les reports déficitaires des
exercices antérieurs.

86
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

Cet état est complété d’informations portant sur :


- la différence entre la charge fiscale imputée à l'exercice et aux exercices
antérieurs et la charge fiscale déjà payée ou à payer au titre de ces exercices ;
- la ventilation de l'impôt sur les résultats entre la partie afférente au résultat
courant et la partie qui se rapporte au résultat non courant.

B.33 - Détermination du résultat courant après impôt

L’état B33 présente le résultat courant théoriquement imposable et mentionne le régime


fiscal et les avantages octroyés notamment par le code des investissements.

B.34 - Détail de la taxe sur la valeur ajoutée

L’état B34 donne le détail de la taxe sur la valeur ajoutée en indiquant le montant de la taxe
sur la valeur ajoutée collectée, de la taxe sur la valeur ajoutée à récupérer et de la taxe sur
la valeur ajoutée due.

C - Autres informations

C.1 - Répartition du capital social

L’état C1 présente la liste des actionnaires détenant au moins 5 % du capital de


l’établissement. Les parts revenant aux autres actionnaires peuvent être données
globalement.
La dénomination de la société consolidante est précisée, le cas échéant.

C.2 - Affectation des résultats intervenue au cours de l’exercice

L’état C2 donne l’affectation des résultats effectuée durant l’exercice.

C.3 - Résultats et autres éléments des trois derniers exercices

L’état C3 présente certains éléments retraçant l’activité de l’établissement durant les trois
derniers exercices.

C.4 - Datation et événements postérieurs

L’état C4 présente des informations relatives :


- à la date de clôture de l’exercice et au délai réglementaire pour l’établissement
des états de synthèse ;
- aux événements nés postérieurement à la clôture de l’exercice non rattachables
à cet exercice et connus avant la première communication externe des états de
synthèse.

C.5 - Rémunérations et engagements en faveur des dirigeants

L’établissement mentionne :
- le montant global des rémunérations allouées pendant l'exercice à l'ensemble
des membres des organes d'administration ou de surveillance et des membres
des organes de direction, en raison de leurs fonctions ;
- le montant des crédits par décaissement accordés à ces mêmes personnes ;
- le montant des engagements pris pour le compte de ces dernières au titre d'une
garantie quelconque ;

87
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

- les engagements en matière de retraite pris pour ces personnes ;


- le montant des engagements en matière de pension de retraite à l'égard des
anciens membres des organes précités.
Ces indications sont données de telle manière qu'elles ne permettent pas d'identifier la
situation d'un membre déterminé de ces organes.

C.6 - Effectifs

L’état C6 indique l'effectif moyen du personnel en activité au cours de l'exercice.

C.7 - Titres et autres actifs gérés ou en dépôt

L’état C7 indique le montant et la nature des actifs gérés pour compte de tiers notamment
dans le cadre de mandats, ainsi que les modalités de leur gestion.

C.8 - Réseau

L’état C8 donne le nombre de guichets de l’établissement selon leur statut et implantation


géographique.

C.9 - Comptes de la clientèle

L’état C9 donne le nombre des comptes de la clientèle selon la nature de ces comptes.

D - Informations sur le système de gestion des risques

L’établissement décrit de manière claire et précise sa stratégie dans la gestion et la maîtrise


des différentes natures de risques. Cette description doit couvrir, notamment, les domaines
ci-dessous.

D.1 - Contrôle interne

L établissement décrit l’organisation et les moyens du dispositif de contrôle interne. Il précise


notamment les points ci-dessous.
1. Les objectifs généraux assignés au contrôle interne et les moyens mis en place, en
précisant si ces objectifs et moyens sont formalisés par un document approuvé par le conseil
d’administration, ou le conseil de surveillance, fréquemment appelé « charte d’audit ».
2. L’organisation générale du dispositif de contrôle interne en précisant notamment le niveau
de responsabilité des différents organes qui interviennent dans le contrôle interne et leur rôle
respectif : conseil d’administration ou conseil de surveillance, président ou directeur général
ou directoire, inspection et audit, responsables hiérarchiques des différentes activités.
3. Les différents niveaux de contrôle existants et les responsabilités de chacun de ces
niveaux sont précisés.
4. L’établissement précise de quelle manière l’indépendance est respectée entre les unités
chargées de l'engagement des opérations et les unités chargées de leur validation,
notamment comptable, et de leurs règlements.
5. Le rattachement hiérarchique de l’audit ou de l’inspection est indiqué en précisant quels
sont ses effectifs, ses méthodes de travail et son organisation. Il est précisé également, sans
que cette liste soit limitative, les points suivants : l’existence d’un programme pluriannuel
prévoyant le contrôle exhaustif de l’ensemble de l’établissement, suivant quel cycle les
unités opérationnelles, ou fonctionnelles, sont contrôlées, les éventuels domaines qui
échapperaient à la compétence de l’audit ou de l’inspection, la synthèse des travaux
effectués durant l’exercice, les principales recommandations qui s’en dégagent et la manière
dont l’établissement les a mises en application ou compte les mettre en
application. 88
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

6. Les outils d’information et de pilotage y compris le contrôle de gestion, mis en place pour
mesurer les risques et la rentabilité.
7. La fréquence avec laquelle le conseil d’administration ou le conseil de surveillance,
délibère sur le contrôle interne en précisant pour l’exercice écoulé le nombre de fois où le
contrôle interne a fait l’objet d’un examen et les principales décisions prises, les conditions
dans lesquelles les administrateurs non dirigeants ont accompli leur mission conformément à
l’article 76 de la loi sur les sociétés anonymes.

D.2 - Comités techniques

L’établissement précise les conditions dans lesquelles il a pu mettre en application les


articles 51 et 76 de la loi sur les sociétés anonymes.
Il précise, s’il a été constitué un comité d’audit, ou comité des comptes, sa composition en
indiquant quels sont les administrateurs indépendants n’ayant aucun lien avec
l’établissement et les tiers, son mode de fonctionnement, ses attributions, ses pouvoirs, le
nombre de réunions tenues durant l’exercice écoulé, la synthèse de ses activités, les
principales recommandations qu’il a formulées et la manière dont l’établissement les a mises
en application ou a l’intention de les mettre en application.
Les autres comités font, le cas échéant, l’objet de la même description.
D.3 - Risque de crédit

L’établissement décrit de manière claire et précise la manière dont il gère le risque de crédit.
Il précise notamment les points ci-dessous.
1. La politique de crédit et de la division des risques adoptée par l’établissement en
précisant les critères de sélection des crédits en terme de segments de clients, de secteurs
d’activités, de zones géographiques, d’encours maximum par bénéficiaire, de couverture du
risque de crédit par les marges, la tarification et les garanties, le niveau de risque accepté.
2. L’organisation de la fonction crédit avec la description des différents échelons intervenant
dans le processus d’autorisation ainsi que le système de limites existant. L’établissement
précise si ces procédures s’appliquent à l’ensemble des crédits ou s’il existe des secteurs
échappant à ces procédures. Il précise également à partir de quel montant, deux personnes
au moins interviennent, à chacun des échelons, pour autoriser les crédits.
3. Les conditions dans lesquelles le principe de la séparation entre la fonction qui autorise
les engagements, la fonction qui les réalise et la fonction qui les enregistre est respecté.
4. Les procédures d’octroi de crédit aux personnes physiques ou morales apparentées,
ayant des liens avec l’établissement ainsi que les dispositions prises pour s’assurer que ces
crédits sont consentis suivant des conditions normales.
5. Les procédures de centralisation au niveau du siège de l’ensemble des risques, bilan et
hors bilan, portant sur un même bénéficiaire. L’établissement, considéré comme entreprise
mère, précise dans quelles conditions ces risques sont centralisés au niveau du groupe.
6. L’existence, le cas échéant, d’une unité indépendante des unités opérationnelles, qui
procède à la révision des dossiers avec l’indication de son fonctionnement, de ses pouvoirs,
de la périodicité des révisions, des critères de révision et des conséquences de ses
décisions.
7. L’organisation et les procédures permettant de recueillir les informations, de surveiller
l’évolution des risques attachés aux crédits octroyés et de détecter de façon précoce les
difficultés financières d’un emprunteur.

89
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

8. Le système de cotation, ou notation, interne des crédits en précisant les principales notes
retenues, leur description succincte, leur mode d’attribution et son mode de révision. Il est
précisé également la périodicité suivant laquelle une analyse de l'évolution de la qualité des
engagements est entreprise permettant de déterminer, pour les opérations dont l'importance
est significative, les changements de notation éventuellement nécessaires et, le cas échéant,
les affectations dans les créances en souffrance et les niveaux appropriés de
provisionnement.
9. Le système de provisionnement des crédits à risque et des créances en souffrance est
précisé. Lorsqu'une méthode statistique de provisionnement préalable, basée sur
l’extrapolation des risques passés et complétée par une évaluation de l’évolution prévisible,
est utilisée, l’établissement décrit les caractéristiques de cette méthode et les résultats
obtenus.
10.La périodicité de revue des dossiers de crédits, et des garanties, aux entreprises et les
périodicités particulières de revue des dossiers sensibles.
11.Le ratio de solvabilité est mentionné en précisant la part représentée par les fonds
propres de base ou tier 1.
12.Les conditions dans lesquelles le conseil d’administration, ou le conseil de surveillance, a
délibéré sur ce sujet, a approuvé ce dispositif ou a pris des décisions.

D.4 - Risques de marché

Les risques de marché s’entendent des opérations bilan et hors bilan portant sur les
instruments financiers suivants :
- les titres classés dans les portefeuilles « Titres de transaction » et « Titres de
placement » ;
- les titres à recevoir et à livrer afférents aux deux portefeuilles ci-dessus
mentionnés y compris les rémérés ;
- les titres à recevoir et les titres à livrer afférents aux interventions à l’émission sur
le marché primaire ou sur le marché gris ;
- les produits dérivés classés dans la catégorie « Opérations de transaction » et
ceux classés dans la catégorie « Opérations de couverture isolées » dans la
mesure où ils ont pour objet de couvrir une opération classée dans l’un des deux
portefeuilles ci-dessus mentionnés ;
- les opérations de change à terme et au comptant et, d’une manière générale, les
opérations concourant au risque de change telles que traduites par les comptes
de position de change.
L’établissement précise le dispositif mis en place pour gérer les risques de marché incluant,
notamment, pour ce qui est du risque de change, le respect des dispositions contenues dans
le code déontologique des marchés des changes.
Les points ci-dessous sont en outre précisés.
1. La politique de l’établissement dans ce domaine en précisant les stratégies d’intervention,
les moyens humains et techniques mis en place.
2. Le système mis en place pour mesurer les risques et, notamment, le risque de change, le
risque de taux d’intérêt, le risque sur les titres de propriété, le risque sur les produits dérivés,
le risque de règlement-livraison et le risque de liquidité.
3. Le système de limites mis en place pour maîtriser les risques et, notamment, le système
de limites pour le risque de change, le risque de taux d’intérêt, le risque sur les titres de
propriété et le risque de règlement-livraison.

90
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

4. Le système de « stop loss », ayant pour objet de clôturer immédiatement une position dès
que les pertes atteignent un montant maximum fixé d’avance, mis en place pour ces
différentes natures de risques et, notamment, le risque de change.
5. La description des outils qui, le cas échéant, ont été mis en place pour gérer le risque de
perte potentiel maximum, dans les conditions normales du marché, et les scénarios de crise
impliquant une variation anormale des conditions du marché. Les différentes hypothèses
retenues, dans ces différents scénarios, sont mentionnées de même que les résultats
obtenus dans ces conditions.
6. Le système de limites de contrepartie afférent à ces opérations incluant les limites du
risque de règlement-livraison.
7. Le strict respect de la séparation et de l’indépendance du « back-office » par rapport au
« front-office ».
8. Lorsque l’établissement exerce plusieurs métiers telles que la gestion pour compte
propre, la gestion d’OPCVM et la gestion de patrimoines de la clientèle, il précise quelles
sont les procédures et les règles déontologiques en vigueur destinées à assurer la
transparence et préserver les intérêts des tiers et les procédures destinées à résoudre, le
cas échéant, les conflits d’intérêts.
9. Le dispositif de surveillance destiné à s’assurer du respect de ces limites et des
procédures internes ainsi que de la validation des outils.
10.Les conditions dans lesquelles le conseil d’administration, ou le conseil de surveillance, a
délibéré sur ces sujets, a approuvé ces limites et examiné les résultats de ce dispositif ou
pris des décisions.

D.5 - Risque global de taux d’intérêt

L’établissement décrit dans quelle mesure le risque global de taux d’intérêt, incluant
l’ensemble des opérations de bilan et de hors bilan, est géré. Il précise, notamment, les
points ci-dessous.
1. La politique de l’établissement en matière de gestion du risque global de taux d’intérêt.
2. Les outils mis en place pour mesurer le risque global de taux d’intérêt. Les
caractéristiques de ces outils et les hypothèses retenues sont mentionnées.
3. L’incidence sur les résultats de l’établissement d’une variation normale des taux d’intérêt
ainsi que les résultats d’un scénario de crise impliquant une variation anormale des taux
d’intérêt est mentionnée.
4. L’existence, le cas échéant, d’une unité spécialisée ayant pour objet de mesurer et de
gérer le risque global de taux d’intérêt.
5. Les conditions dans lesquelles le conseil d’administration, ou le conseil de surveillance, a
délibéré sur ces sujets, a examiné les résultats de cette gestion et a pris ou approuvé des
décisions.

D.6 - Risque de liquidité

L’établissement mentionne sa politique en matière de gestion du risque de liquidité. Il


confirme le respect du ratio de liquidité prescrit par Bank Al-Maghrib.

91
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

D.7 - Risques opérationnels

Les risques opérationnels comprennent :


- la défaillance des circuits d’information ;
- la défaillance du système comptable : non justification des comptes et perte de la
piste d’audit ;
- la défaillance des procédures de contrôle ;
- les fraudes, détournements, falsifications ;
- le risque juridique ;
- la défaillance de la sécurité informatique.
L’établissement précise le dispositif de contrôle mis en place pour gérer les risques
opérationnels. Il précise, notamment, les points ci-dessous.
1. L’existence de procédures opérationnelles écrites qui prévoient pour chaque activité la
sécurité des transactions, la séparation des fonctions et l’efficacité du traitement des
opérations.
2. Les dispositions en vigueur destinées à assurer l’application des règles comptables
découlant du plan comptable des établissements de crédit, la justification des comptes et la
préservation de la piste d’audit.
3. Les dispositions prises pour assurer un niveau minimum de sécurité informatique en
précisant, notamment, les points suivants : la disponibilité de procédures de secours
informatiques, la disponibilité d’une documentation adéquate relative aux analyses, à la
programmation et à l’exécution des traitements, la réalisation de contrôles périodiques du
système informatique, les actions correctrices entreprises en cas de constatation de
faiblesses.

D.8 - Actifs à risque, restructurés, improductifs et en souffrance

L’établissement précise le montant des actifs à risque, restructurés, improductifs et en


souffrance, les provisions correspondantes ainsi que l’impact de ces actifs sur sa rentabilité.
1. Les actifs à risque sont ceux qui ne figurent pas parmi les créances en souffrance mais
qui, en raison de la mauvaise situation du débiteur, de la constatation d’impayés, d’incidents
de paiement, ou d’autres éléments d’appréciation, font craindre que le débiteur ne puisse
faire face à ses engagements. Il peut s’agir, notamment, des créances sur les clients qui,
dans le système de cotation interne des établissements, sont classées dans les catégories
« à risque », « sensibles », « sous surveillance » ou équivalent. Il peut s’agir aussi de crédits
restructurés ou consolidés qui n’ont pas donné lieu à une remise significative sur le taux
d’intérêt et qui, à ce titre, ne figurent pas dans la catégorie des créances improductives.
2. Les actifs restructurés qui découlent de toute opération ayant pour effet de transformer
une créance à risque ou en souffrance en une autre créance ou actif et qui se traduit pour
l’établissement par une perte de substance. Peuvent, notamment, être classées dans cette
catégorie les opérations suivantes :
- la consolidation qui consiste à regrouper les créances, impayées et non échues,
et les intérêts dus, en une nouvelle créance qui fait l’objet d’un rééchelonnement
avec un nouvel échéancier ;
- une remise d’intérêts ou une remise sur le principal ;
- une dation en paiement qui consiste pour un débiteur à donner un actif en
paiement de sa dette ;
- l’échange, ou la substitution, d’une créance contre des titres émis par le débiteur
ou contre un autre actif.

92
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

3. Les actifs improductifs sont ceux dont le rendement est nul ou ne permet pas de couvrir le
coût de refinancement et de traitement. Peuvent, notamment, se ranger dans cette
catégorie :
- les crédits consolidés ou restructurés ayant donné lieu à une remise sur les
intérêts ;
- les anciennes créances en souffrance reclassées dans un compte de créances
saines sans qu’une durée suffisante ait permis d’acquérir l’assurance que les
nouveaux termes du crédit seront respectés et dont les intérêts, à ce titre, sont
réservés ;
- les titres, actions ou obligations, provenant de crédits restructurés par
substitution, ou par échange, pour leur valeur nominale ;
- les actifs acquis par dation en paiement ou adjudication dont le rendement est
faible ;
- les actifs immobiliers provenant d’opérations de promotion et qui, en raison
notamment de la situation du marché immobilier, ne trouvent pas acquéreur à
des conditions satisfaisantes ;
- les crédits consentis à des filiales ou des apparentés comportant un faible taux
d’intérêt.
4. Les créances en souffrance sont définies par Bank Al-Maghrib.

93
CHAPITRE 3 : ÉTATS DE SYNTHÈSE

ANNEXE – MODELE DES ETATS DE SYNTHESE


(INDIVIDUELS)

94
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

BILAN
AU…………………

en milliers de DH

ACTIF 31/12/N 31/12/N-1


1.Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des
chéques postaux ………………………….. …………………………..

2.Créances sur les établissements de crédit et assimilés ………………………….. …………………………..


. A vue ………………………….. …………………………..
. A terme ………………………….. …………………………..

3.Créances sur la clientèle ………………………….. …………………………..


. Crédits de trésorerie et à la consommation ………………………….. …………………………..
. Crédits à l'équipement ………………………….. …………………………..
. Crédits immobiliers ………………………….. …………………………..
. Autres crédits ………………………….. …………………………..

4.Créances acquises par affacturage ………………………….. …………………………..

5.Titres de transaction et de placement ………………………….. …………………………..


. Bons du Trésor et valeurs assimilées ………………………….. …………………………..
. Autres titres de créance ………………………….. …………………………..
. Titres de propriété ………………………….. …………………………..

6.Autres actifs ………………………….. …………………………..

7.Titres d'investissement ………………………….. …………………………..


. Bons du Trésor et valeurs assimilées ………………………….. …………………………..
. Autres titres de créance ………………………….. …………………………..

8.Titres de participation et emplois assimilés ………………………….. …………………………..

9.Créances subordonnées ………………………….. …………………………..

10.Immobilisations données en crédit-bail et en location ………………………….. …………………………..

11.Immobilisations incorporelles ………………………….. …………………………..

12.Immobilisations corporelles ………………………….. …………………………..

Total de l'Actif

95
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

BILAN
AU…………………

en milliers de DH
PASSIF 31/12/N 31/12/N-1

1.Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux ………………………….. …………………………..

2.Dettes envers les établissements de crédit et assimilés ………………………….. …………………………..


. A vue ………………………….. …………………………..
. A terme ………………………….. …………………………..

3.Dépôts de la clientèle ………………………….. …………………………..


. Comptes à vue créditeurs ………………………….. …………………………..
. Comptes d'épargne ………………………….. …………………………..
. Dépôts à terme ………………………….. …………………………..
. Autres comptes créditeurs ………………………….. …………………………..

4.Titres de créance émis ………………………….. …………………………..


. Titres de créance négociables émis ………………………….. …………………………..
. Emprunts obligataires émis ………………………….. …………………………..
. Autres titres de créance émis ………………………….. …………………………..

5.Autres passifs ………………………….. …………………………..

6.Provisions pour risques et charges ………………………….. …………………………..

7.Provisions réglementées ………………………….. …………………………..

8.Subventions, fonds publics affectés et fonds spéciaux de garantie ………………………….. …………………………..

9.Dettes subordonnées ………………………….. …………………………..

10.Ecarts de réévaluation ………………………….. …………………………..

11.Réserves et primes liées au capital ………………………….. …………………………..

12.Capital ………………………….. …………………………..

13.Actionnaires.Capital non versé (-) ………………………….. …………………………..

14.Report à nouveau (+/-) ………………………….. …………………………..

15.Résultats nets en instance d'affectation (+/-) ………………………….. …………………………..

16.Résultat net de l'exercice (+/-) ………………………….. …………………………..

Total du Passif

96
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

HORS BILAN
AU………………………………
en milliers de DH

HORS BILAN 31/12/N 31/12/N-1

ENGAGEMENTS DONNES …………………………. ………………………….

1.Engagements de financement donnés en faveur d'établissements


de crédit et assimilés …………………………. ………………………….
2.Engagements de financement donnés en faveur de la clientèle …………………………. ………………………….
3.Engagements de garantie d'ordre d'établissements de crédit et assimilés …………………………. ………………………….
4.Engagements de garantie d'ordre de la clientèle …………………………. ………………………….
5.Titres achetés à réméré …………………………. ………………………….
6.Autres titres à livrer …………………………. ………………………….

ENGAGEMENTS RECUS …………………………. ………………………….

7.Engagements de financement reçus d'établissements de crédit et assimilés …………………………. ………………………….


8.Engagements de garantie reçus d'établissements de crédit et assimilés …………………………. ………………………….
9.Engagements de garantie reçus de l'Etat et d'organismes de garantie divers …………………………. ………………………….
10.Titres vendus à réméré …………………………. ………………………….
11.Autres titres à recevoir …………………………. ………………………….

97
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES


DU……………….AU……………………..
en milliers de DH
31/12/N 31/12/N-1
I.PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE …………………….. ……………………..

1.Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les établissements de


crédit …………………….. ……………………..
2.Intérêts et produits assimilés sur opérations avec la clientèle …………………….. ……………………..
3.Intérêts et produits assimilés sur titres de créance …………………….. ……………………..
4.Produits sur titres de propriété …………………….. ……………………..
5.Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location …………………….. ……………………..
6.Commissions sur prestations de service …………………….. ……………………..
7.Autres produits bancaires …………………….. ……………………..

II.CHARGES D'EXPLOITATION BANCAIRE …………………….. ……………………..

8.Intérêts et charges assimilées sur opérations avec les établissements de


crédit …………………….. ……………………..
9.Intérêts et charges assimilées sur opérations avec la clientèle …………………….. ……………………..
10.Intérêts et charges assimilées sur titres de créance émis …………………….. ……………………..
11.Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location …………………….. ……………………..
12.Autres charges bancaires …………………….. ……………………..

III.PRODUIT NET BANCAIRE …………………….. …………………….

13.Produits d'exploitation non bancaire …………………….. ……………………..

14.Charges d'exploitation non bancaire …………………….. ……………………..

IV.CHARGES GENERALES D'EXPLOITATION …………………….. ……………………..

15.Charges de personnel …………………….. ……………………..


16.Impôts et taxes …………………….. ……………………..
17.Charges externes …………………….. ……………………..
18.Autres charges générales d'exploitation …………………….. ……………………..
19.Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations
incorporelles et corporelles …………………….. ……………………..

98
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES (suite)


DU……………….AU……………………..
en milliers de DH
31/12/N 31/12/N-1
V.DOTATIONS AUX PROVISIONS ET PERTES SUR CREANCES
IRRECOUVRABLES …………………….. ……………………..

20.Dotations aux provisions pour créances et engagements par signature en


souffrance …………………….. ……………………..
21.Pertes sur créances irrécouvrables …………………….. ……………………..
22.Autres dotations aux provisions …………………….. ……………………..

VI.REPRISES DE PROVISIONS ET RECUPERATIONS SUR CREANCES


AMORTIES …………………….. ……………………..

23.Reprises de provisions pour créances et engagements par signature en


souffrance …………………….. ……………………..
24.Récupérations sur créances amorties …………………….. ……………………..
25.Autres reprises de provisions …………………….. ……………………..

VII.RESULTAT COURANT …………………….. ……………………..

26.Produits non courants …………………….. ……………………..


27.Charges non courantes …………………….. ……………………..

VIII.RESULTAT AVANT IMPOTS …………………….. ……………………..

28.Impôts sur les résultats …………………….. ……………………..

IX.RESULTAT NET DE L'EXERCICE …………………….. ……………………..

TOTAL PRODUITS …………………….. ……………………..

TOTAL CHARGES …………………….. ……………………..


RESULTAT NET DE L'EXERCICE …………………….. ……………………..

99
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..
ETAT DES SOLDES DE GESTION
DU……………AU………………
I - TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS
en milliers de DH
31/12/N 31/12/N-1
1.(+) Intérêts et produits assimilés …………………………. ………………………….
2.(-) Intérêts et charges assimilées …………………………. ………………………….

MARGE D'INTERET …………………………. ………………………….

3.(+) Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location …………………………. ………………………….


4.(-) Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location …………………………. ………………………….

Résultat des opérations de crédit-bail et de location …………………………. ………………………….

5.(+) Commissions perçues …………………………. ………………………….


6.(-) Commissions servies …………………………. ………………………….

Marge sur commissions …………………………. ………………………….

7.(+) Résultat des opérations sur titres de transaction …………………………. ………………………….


8.(+) Résultat des opérations sur titres de placement …………………………. ………………………….
9.(+) Résultat des opérations de change …………………………. ………………………….
10.(+) Résultat des opérations sur produits dérivés …………………………. ………………………….

Résultat des opérations de marché …………………………. ………………………….

11.(+) Divers autres produits bancaires …………………………. ………………………….


12.(-) Diverses autres charges bancaires …………………………. ………………………….

PRODUIT NET BANCAIRE …………………………. ………………………….

13.(+) Résultat des opérations sur immobilisations financières …………………………. ………………………….


14.(+) Autres produits d'exploitation non bancaire …………………………. ………………………….
15.( -) Autres charges d'exploitation non bancaire …………………………. ………………………….
16.( -) Charges générales d'exploitation …………………………. ………………………….

RESULTAT BRUT D'EXPLOITATION …………………………. ………………………….

17.(+) Dotations nettes des reprises aux provisions pour créances


et engagements par signature en souffrance …………………………. ………………………….
18.(+) Autres dotations nettes de reprises aux provisions …………………………. ………………………….

RESULTAT COURANT …………………………. ………………………….

RESULTAT NON COURANT


19.(-) Impôts sur les résultats …………………………. ………………………….

RESULTAT NET DE L'EXERCICE …………………………. ………………………….

100
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

ETAT DES SOLDES DE GESTION (suite)


DU……………….AU…………………
II - CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT
en milliers de DH

31/12/N 31/12/N-1
(+) RESULTAT NET DE L'EXERCICE ……………………… ………………………

20.(+) Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations


incorporelles et corporelles …………………….. ……………………..
21.(+) Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations financières ……………………………..
……………………..
22.(+) Dotations aux provisions pour risques généraux …………………….. ……………………..
23.(+) Dotations aux provisions réglementées …………………….. ……………………..
24.(+) Dotations non courantes …………………….. ……………………..
25.(-) Reprises de provisions …………………….. ……………………..
26.(-) Plus-values de cession des immobilisations incorporelles et corporelles …………………….. ……………………..
27.(+) Moins-values de cession des immobilisations incorporelles et corporelles …………………….. ……………………..
28.(-) Plus-values de cession des immobilisations financières …………………….. ……………………..
29.(+) Moins-values de cession des immobilisations financières …………………….. ……………………..
30.(-) Reprises de subventions d'investissement reçues …………………….. ……………………..
(+) CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT …………………….. ……………………..

31.(-) Bénéfices distribués …………………….. ……………………..

(+) AUTOFINANCEMENT …………………….. ……………………..

101
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE


DU……………….AU……………

en milliers de DH

31/12/N 31/12/N-1

1.(+) Produits d'exploitation bancaire perçus …………………….... ……………………....


2.(+) Récupérations sur créances amorties …………………….... ……………………....
3.(+) Produits d'exploitation non bancaire perçus …………………….... ……………………....
4.(-) Charges d'exploitation bancaire versées …………………….... ……………………....
5.(-) Charges d'exploitation non bancaire versées …………………….... ……………………....
6.(-) Charges générales d'exploitation versées …………………….... ……………………....
7.(-) Impôts sur les résultats versés …………………….... ……………………....

I.Flux de trésorerie nets provenant du compte de produits et charges ………………………. ………………………..

Variation des :
8.(+) Créances sur les établissements de crédit et assimilés …………………….... ……………………....
9.(+) Créances sur la clientèle …………………….... ……………………....
10.(+) Titres de transaction et de placement …………………….... ……………………....
11.(+) Autres actifs …………………….... ……………………....
12.(+) Immobilisations données en crédit-bail et en location …………………….... ……………………....
13.(+) Dettes envers les établissements de crédit et assimilés …………………….... ……………………....
14.(+) Dépôts de la clientèle …………………….... ……………………....
15.(+) Titres de créance émis …………………….... ……………………....
16.(+) Autres passifs …………………….... ……………………....

II.Solde des variations des actifs et passifs d'exploitation ………………………. ……………………….


III.FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES
D'EXPLOITATION (I + II) ………………………. ……………………….

102
Nom de l'établissement:……………………
…………………………………………………..

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (suite)


DU……………….AU……………

en milliers de DH

31/12/N 31/12/N-1
17.(+) Produit des cessions d'immobilisations financières ………………………. ……………………….
18.(+) Produit des cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles ………………………. ……………………….
19.(-) Acquisition d'immobilisations financières ………………………. ……………………….
20.(-) Acquisition d'immobilisations incorporelles et corporelles ………………………. ……………………….
21.(+) Intérêts perçus ………………………. ……………………….
22.(+) Dividendes perçus ………………………. ……………………….
IV.FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES
D'INVESTISSEMENT ………………………. ……………………….

23.(+) Subventions, fonds publics et fonds spéciaux de garantie reçus ………………………. ……………………….
24.(+) Emission de dettes subordonnées ………………………. ……………………….
25.(+) Emission d'actions ………………………. ……………………….
26.(-) Remboursement des capitaux propres et assimilés ………………………. ……………………….
27.(-) Intérêts versés ………………………. ……………………….
28.(-) Dividendes versés ………………………. ……………………….

V.FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES DE


FINANCEMENT ………………………. ………………………
VI.VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE (III+ IV +V) ………………………. ……………………….

VII.TRESORERIE A L'OUVERTURE DE L'EXERCICE ………………………. ……………………….

VIII.TRESORERIE A LA CLOTURE DE L'EXERCICE ………………………. ……………………….

103
ETAT A1

PRINCIPALES METHODES D'EVALUATION APPLIQUEES

AU……………………………………..

INDICATION DES METHODES D'EVALUATION APPLIQUEES PAR L'ETABLISSEMENT

104
ETAT A 2
ETAT DES DEROGATIONS

AU……………………………………..

INFLUENCE DES DEROGATIONS


JUSTIFICATIONS DES SUR LE PATRIMOINE, LA
INDICATIONS DES DEROGATIONS
DEROGATIONS SITUATION FINANCIERE ET LES
RESULTATS

I. Dérogations aux principes


comptables fondamentaux

II. Dérogations aux méthodes


d'évaluation

III. Dérogations aux règles


d'établissement et de
présentation des états de
synthèse

105
ETAT A 3

ETAT DES CHANGEMENTS DE METHODES

AU…………………………………………….

INFLUENCE SUR LE PATRIMOINE,


JUSTIFICATIONS DES
NATURE DES CHANGEMENTS LA SITUATION FINANCIERE ET LES
CHANGEMENTS
RESULTATS

I. Changements affectant les


méthodes d'évaluation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

II. Changements affectant les règles


de présentation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

106
ETAT B1
CREANCES SUR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES

AU………………………………………………

en milliers de DH
Bank Al-
Autres
Maghrib,
établissements Etablissements
Trésor Public Banques au Total Total
CREANCES de crédit et de crédit à
et Service des Maroc 31/12/N 31/12/N-1
assimilés au l'étranger
Chèques
Maroc
Postaux

COMPTES ORDINAIRES DEBITEURS

VALEURS RECUES EN PENSION


- au jour le jour
- à terme

PRETS DE TRESORERIE

107
- au jour le jour
- à terme

PRETS FINANCIERS

AUTRES CREANCES

INTERETS COURUS A RECEVOIR

CREANCES EN SOUFFRANCE

TOTAL

Commentaires:
ETAT B2
CREANCES SUR LA CLIENTELE

AU………………………………………………

en milliers de DH
Secteur privé
Total Total
CREANCES Secteur public Entreprises Entreprises
Autre clientèle 31/12/N 31/12/N-1
financières non financières

CREDITS DE TRESORERIE
- Comptes à vue débiteurs
- Créances commerciales sur le Maroc
- Crédits à l'exportation
- Autres crédits de trésorerie

CREDITS A LA CONSOMMATION

CREDITS A L'EQUIPEMENT

CREDITS IMMOBILIERS

108
AUTRES CREDITS

CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE

INTERETS COURUS A RECEVOIR

CREANCES EN SOUFFRANCE
- Créances pré-douteuses
- Créances douteuses
- Créances compromises

TOTAL

Commentaires:
ETAT B3

VENTILATION DES TITRES DE TRANSACTION ET DE PLACEMENT ET DES TITRES D'INVESTISSEMENT


PAR CATEGORIE D'EMETTEUR

AU……………………………………………..

en milliers de DH
Emetteurs privés
Etablissements
Emetteurs Total Total
TITRES de crédit et non
publics financiers 31/12/N 31/12/N-1
assimilés financiers

TITRES COTES
BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES
OBLIGATIONS
AUTRES TITRES DE CREANCE
TITRES DE PROPRIETE

109
TITRES NON COTES
BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES
OBLIGATIONS
AUTRES TITRES DE CREANCE
TITRES DE PROPRIETE

TOTAL

Commentaires:
ETAT B 4
VALEURS DES TITRES DE TRANSACTION ET DE PLACEMENT ET DES TITRES D'INVESTISSEMENT

AU…………………………………………………….

en milliers de DH

Valeur comptable Valeur de Plus-values Moins-values


TITRES Valeur actuelle Provisions
brute remboursement latentes latentes

TITRES DE TRANSACTION
BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES
OBLIGATIONS
AUTRES TITRES DE CREANCE
TITRES DE PROPRIETE

TITRES DE PLACEMENT
BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES

110
OBLIGATIONS
AUTRES TITRES DE CREANCE
TITRES DE PROPRIETE

TITRES D'INVESTISSEMENT
BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES
OBLIGATIONS
AUTRES TITRES DE CREANCE

Commentaires:
ETAT B 6
TITRES DE PARTICIPATION ET EMPLOIS ASSIMILES

AU………………………………………

en milliers de DH

Extrait des derniers états de synthèse de la


Produits
Participation Prix Valeur société émetttrice
Dénomination de la société Secteur inscrits au
Capital social au capital d'acquisition comptable
émettrice d'activité CPC de
en % global nette
l'exercice
Date de clôture
Situation nette Résultat net
de l'exercice
Participations dans les
entreprises liées

111
Autres titres de
participation

TOTAL

Commentaires:
ETAT B8
IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL, EN LOCATION AVEC OPTION D'ACHAT ET EN LOCATION SIMPLE

DU………………………..AU ……………………………
en milliers de DH

Montant des Amortissements Provisions


Montant Montant des Montant Montant
cessions ou
brut au acquisitions brut à la net à la fin
Nature début de au cours de
retraits au
fin de de
cours de Dotation au titre Cumul des Dotation au titre Reprises de Cumul des
l'exercice l'exercice l'exercice l'exercice
l'exercice de l'exercice amortissements de l'exercice provisions provisions

IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL ET


EN LOCATION AVEC OPTION D'ACHAT

CREDIT-BAIL SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

CREDIT-BAIL MOBILIER
- Crédit-bail mobilier en cours
- Crédit-bail mobilier loué
- Crédit-bail mobilier non loué après résiliation

CREDIT-BAIL IMMOBILIER
- Crédit-bail immobilier en cours
- Crédit-bail immobilier loué
- Crédit-bail immobilier non loué après résiliation

112
LOYERS COURUS A RECEVOIR

LOYERS RESTRUCTURES

LOYERS IMPAYES

CREANCES EN SOUFFRANCE

IMMOBILISATIONS DONNEES EN LOCATION SIMPLE

BIENS MOBILIERS EN LOCATION SIMPLE

BIENS IMMOBILIERS EN LOCATION SIMPLE

LOYERS COURUS A RECEVOIR

LOYERS RESTRUCTURES

LOYERS IMPAYES

LOYERS EN SOUFFRANCE

TOTAL
ETAT B 9

IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET CORPORELLES

DU……………………...AU …………………………

en milliers de DH

Amortissements et/ou provisions


Montant des
Montant Montant des Montant Montant
cessions ou
brut au acquisitions brut à la fin net à la fin
Nature début de au cours de
retraits au
de Montant des de
cours de Montant des
l'exercice l'exercice l'exercice amortissements et/ou Dotation amortissements l'exercice
l'exercice au titre de sur Cumul
provisions au début de
l'exercice immobilisations
l'exercice
sorties
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
- Droit au bail
- Immobilisations en recherche et développement
- Autres immobilisations incorporelles d'exploitation
- Immobilisations incorporelles hors exploitation

IMMOBILISATIONS CORPORELLES
- Immeubles d'exploitation
. Terrain d'exploitation

113
. Immeubles d'exploitation. Bureaux
. Immeubles d'exploitation. Logements de fonction

- Mobilier et matériel d'exploitation


. Mobilier de bureau d'exploitation
. Matériel de bureau d'exploitation
. Matériel Informatique
. Matériel roulant rattaché à l'exploitation
. Autres matériels d'exploitation

- Autres immobilisations corporelles d'exploitation

- Immobilisations corporelles hors exploitation


. Terrains hors exploitation
. Immeubles hors exploitation
. Mobiliers et matériel hors exploitation
. Autres immobilisations corporelles hors exploitation

TOTAL

Commentaires:
ETAT B 9 bis
PLUS OU MOINS VALUES SUR CESSIONS OU RETRAITS D'IMMOBILISATIONS

DU………………….AU………………………

en milliers de DH
Date de
Amortissements Valeur Produit de Plus-values de Moins-values de
cession ou de Nature Montant brut
cumulés comptable nette cession cession cession
retrait

114
ETAT B10
DETTES ENVERS LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES

AU………………………………………………

en milliers de DH
Etablissements de crédit et assimilés au Maroc

Bank Al-Maghrib, Autres Etablissements de Total Total


DETTES
Trésor Public et Banques au établissements de crédit à l'étranger 31/12/N 31/12/N-1
Service des Maroc crédit et assimilés
Chèques Postaux au Maroc

COMPTES ORDINAIRES CREDITEURS

VALEURS DONNEES EN PENSION

115
- au jour le jour
- à terme

EMPRUNTS DE TRESORERIE
- au jour le jour
- à terme

EMPRUNTS FINANCIERS

AUTRES DETTES

INTERETS COURUS A PAYER

TOTAL
ETAT B11
DEPOTS DE LA CLIENTELE

AU………………………………………………

en milliers de DH
Secteur privé
Total Total
DEPOTS Secteur public Entreprises Entreprises
Autre clientèle 31/12/N 31/12/N-1
financières non financières

COMPTES A VUE CREDITEURS

COMPTES D'EPARGNE

116
DEPOTS A TERME

AUTRES COMPTES CREDITEURS

INTERETS COURUS A PAYER

TOTAL
ETAT B 14
PROVISIONS

DU………………AU……………

en milliers de DH
Encours Autres Encours
PROVISIONS Dotations Reprises
31/12/N-1 variations 31/12/N

PROVISIONS, DEDUITES DE L'ACTIF, SUR:

créances sur les établissements de crédit et assimilés


créances sur la clientèle
titres de placement
titres de participation et emplois assimilés
immobilisations en crédit-bail et en location
autres actifs

117
PROVISIONS INSCRITES AU PASSIF

Provisions pour risques d'exécution d'engagements par


signature
Provisions pour risques de change
Provisions pour risques généraux
Provisions pour pensions de retraite et obligations
similaires
Provisions pour autres risques et charges
Provisions réglementées

TOTAL GENERAL

Commentaires:
ETAT B17
CAPITAUX PROPRES

DU……………………….AU…………………

en milliers de DH
Encours Affectation du Autres Encours
CAPITAUX PROPRES
31/12/N-1 résultat variations 31/12/N

Ecarts de réévaluation

Réserves et primes liées au capital


Réserve légale

Autres réserves

Primes d'émission, de fusion et d'apport

Capital

118
Capital appelé
Capital non appelé
Certificats d'investissement
Fonds de dotations

Actionnaires. Capital non versé

Report à nouveau (+/-)

Résultats nets en instance d'affectation (+/-)

Résultat net de l'exercice (+/-)

Total
ETAT B18
ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT ET DE GARANTIE
AU……………………………….

en milliers de DH
ENGAGEMENTS 31/12/N 31/12/N-1
ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT ET DE GARANTIE DONNES

Engagements de financement en faveur d'établissements de crédit


et assimilés
Crédits documentaires import
Acceptations ou engagements de payer
Ouvertures de crédit confirmés
Engagements de substitution sur émission de titres
Engagements irrévocables de crédit-bail
Autres engagements de financement donnés

Engagements de financement en faveur de la clientèle


Crédits documentaires import
Acceptations ou engagements de payer
Ouvertures de crédit confirmés
Engagements de substitution sur émission de titres
Engagements irrévocables de crédit-bail
Autres engagements de financement donnés

Engagements de garantie d'ordre d'établissements de crédit et assimilés


Crédits documentaires export confirmés
Acceptations ou engagements de payer
Garanties de crédits données
Autres cautions, avals et garanties donnés
Engagements en souffrance

Engagements de garantie d'ordre de la clientèle


Garanties de crédits données
Cautions et garanties en faveur de l'administration publique
Autres cautions et garanties données
Engagements en souffrance
ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT ET DE GARANTIE RECUS

Engagements de financement reçus d'établissements de crédit


et assimilés
Ouvertures de crédit confirmés
Engagements de substitution sur émission de titres
Autres engagements de financement reçus

Engagements de garantie reçus d'établissements de crédit et assimilés


Garanties de crédits
Autres garanties reçues

Engagements de garantie reçus de l'Etat et d'organismes de garantie


divers
Garanties de crédits
Autres garanties reçues

119
ETAT B20
OPERATIONS DE CHANGE A TERME ET ENGAGEMENTS SUR PRODUITS DERIVES

AU……………………….

en milliers de DH
Opérations de couverture Autres opérations
31/12/N 31/12/N-1 31/12/N 31/12/N-1
Opérations de change à terme
Devises à recevoir
Dirhams à livrer
Devises à livrer
Dirhams à recevoir

Dont swaps financiers de devises

120
Engagements sur produits dérivés
Engagements sur marchés réglementés de taux d'intérêt
Engagements sur marchés de gré à gré de taux d'intérêt
Engagements sur marchés réglementés de cours de change
Engagements sur marchés de gré à gré de cours de change
Engagements sur marchés réglementés d'autres instruments
Engagements sur marchés de gré à gré d'autres instruments
ETAT B21
VALEURS ET SURETES RECUES ET DONNEES EN GARANTIE

AU…………………………….

en milliers de DH
Rubriques de l'actif ou du hors
Montants des créances et
Valeur comptable bilan enregistrant les créances
Valeurs et sûretés reçues en garantie des engagements par
nette ou les engagements par
signature donnés couverts
signature donnés

Bons duTrésor et valeurs assimilées


Autres titres
Hypothèques
Autres valeurs et sûretés réelles

TOTAL

121
Rubriques du passif ou du
Montants des dettes ou des
Valeur comptable hors bilan enregistrant les
Valeurs et sûretés données en garantie engagements par signature
nette dettes ou les engagements par
reçus couverts
signature reçus

Bons du Trésor et valeurs assimilées


Autres titres
Hypothèques
Autres valeurs et sûretés réelles

TOTAL
ETAT B22
VENTILATION DES EMPLOIS ET DES RESSOURCES SUIVANT LA DUREE RESIDUELLE

AU………………………………………………

en milliers de DH

D< 1 mois 1 mois<D< 3 mois 3 mois<D< 1 an 1 an <D< 5 ans D> 5 ans TOTAL

ACTIF
Créances sur les établissements de crédit et assimilés
Créances sur la clientèle
Titres de créance
Créances subordonnées
Crédit-bail et assimilé

TOTAL

122
PASSIF
Dettes envers les établissements de crédit et assimilés
Dettes envers la clientèle
Titres de créance émis
Emprunts subordonnés

TOTAL

Commentaires:
ETAT B32
PASSAGE DU RESULTAT NET COMPTABLE AU RESULTAT NET FISCAL

AU……………………………………………………
en milliers de DH
INTITULES MONTANTS MONTANTS

I - RESULTAT NET COMPTABLE


. Bénéfice net ………………..
. Perte nette ……………………

II - REINTEGRATIONS FISCALES ……………….


1- Courantes ………………..
-
-
-
-
2- Non courantes ………………..
-
-
-
-

III - DEDUCTIONS FISCALES ………………….


1- Courantes …………………..
-
-
-
-
2- Non courantes …………………..
-
-
-
-

TOTAL T1 T2
IV - RESULTAT BRUT FISCAL
. Bénéfice brut si T1 > T2 (A) …………………
. Déficit brut fiscal si T2 > T1 (B) …………………

V - REPORTS DEFICITAIRES IMPUTES (C) (1) ………………….


. Exercice n-4 ………………..
. Exercice n-3 ………………..
. Exercice n-2 …………………
. Exercice n-1 …………………

VI - RESULTAT NET FISCAL


. Bénéfice net fiscal ( A - C) ………………….
OU
. Déficit net fiscal (B) …………………..

VII - CUMUL DES AMORTISSEMENTS FISCALEMENT DIFFERES ……………………


VIII - CUMUL DES DEFICITS FISCAUX RESTANT A REPORTER ………………….
. Exercice n-4 ………………..
. Exercice n-3 ………………..
. Exercice n-2 …………………
. Exercice n-1 …………………
(1) Dans la limite du montant du bénéfice brut fiscal (A)

123
ETAT B33

DETERMINATION DU RESULTAT COURANT APRES IMPOTS

AU………………………………………..

en milliers de DH
I.DETERMINATION DU RESULTAT MONTANT

. Résultat courant d'après le compte de produits et charges (+ ou -)


………………..
. Réintégrations fiscales sur opérations courantes (+) …………………
. Déductions fiscales sur opérations courantes (-) …………………

. Résultat courant théoriquement imposable (=) …………………


. Impôt théorique sur résultat courant (-) ………………..

. Résultat courant après impôts (=) ………………

II. INDICATIONS DU REGIME FISCAL ET DES AVANTAGES OCTROYES PAR LES


CODES DES INVESTISSEMENTS OU PAR DES DISPOSITIONS LEGALES
SPECIFIQUES

124
ETAT B34
DETAIL DE LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE

DU……………………..AU…………………

en milliers de DH
Opérations
Solde au début Déclarations TVA Solde fin
comptables de
NATURE de l'exercice de l'exercice d'exercice
l'exercice
1 3 (1+2-3=4)
2

A. TVA collectée ……………… ……………… ……………….. ………………

B. TVA à récupérer ……………….. ………………. ………………… ……………….

. Sur charges ……………… ……………….. ………………… ………………

125
. Sur immobilisations ………………. ………………. ………………… ……………….

C. TVA due ou crédit de TVA = (A-B) ……………… ………………. ……………….. ……………….


ETAT C1
REPARTITION DU CAPITAL SOCIAL

AU……………………………………………

Montant du capital: ……………………


Montant du capital social souscrit et non appelé ..……………………
Valeur nominale des titres ……………………

Nom des principaux actionnaires Nombre de titres détenus Part du capital


Adresse
ou associés Exercice précédent Exercice actuel détenue %

126
Total
ETAT C2
AFFECTATION DES RESULTATS INTERVENUE AU COURS DE L'EXERCICE

AU……………………………

en milliers de DH
Montants Montants

A- Origine des résultats affectés B- Affectation des résultats


Décision du……………….
Réserve légale
Report à nouveau Dividendes
Résultats nets en instance d'affectation Autres affectations
Résultat net de l'exercice
Prélèvements sur les bénéfices
Autres prélèvements

127
TOTAL A TOTAL B
ETAT C3
RESULTATS ET AUTRES ELEMENTS DES TROIS DERNIERS EXERCICES

AU………………………….

en milliers de DH
Exercice N Exercice N-1 Exercice N-2

CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES

OPERATIONS ET RESULTATS DE L'EXERCICE


1- Produit net bancaire
2- Résultat avant impôts
3- Impôts sur les résultats
4- Bénéfices distribués
5- Résultats non distribués ( mis en réserve ou
en instance d'affectation)

128
RESULTAT PAR TITRE (en dirhams)
Résultat net par action ou part sociale
Bénéfice distribué par action ou part sociale

PERSONNEL
Montants des rémunérations brutes de l'exercice
Effectif moyen des salariés employés pendant l'exercice
ETAT C4

DATATION ET EVENEMENTS POSTERIEURS

I. DATATION

. Date de clôture (1)

. Date d'établissement des états de synthèse (2)

(1) Justification en cas de changement de la date de clôture de l'exercice

(2) Justification en cas de dépassement du délai réglementaire de trois mois prévu pour
l'élaboration des états de synthèse.

II. EVENEMENTS NES POSTERIEUREMENT A LA CLOTURE DE L'EXERCICE NON


RATTACHABLES A CET EXERCICE ET CONNUS AVANT LA 1ERE COMMUNICATION
EXTERNE DES ETATS DE SYNTHESE

Dates Indications des événements

. Favorables

.Défavorables

129
ETAT C6
EFFECTIFS

AU…………………….

(en nombre)
EFFECTIFS 31/12/N 31/12/N-1

Effectifs rémunérés
Effectifs utilisés
Effectifs équivalent plein temps
Effectifs administratifs et techniques (équivalent plein temps)
Effectifs affectés à des tâches bancaires ( équivalent plein temps)
Cadres ( équivalent plein temps)

130
Employés ( équivalent plein temps)

dont effectifs employés à l'étranger


ETAT C7
TITRES ET AUTRES ACTIFS GERES OU EN DEPOTS

AU………………………………………….

TITRES Nombre de comptes Montants en milliers de DH


31/12/N 31/12/N-1 31/12/N 31/12/N-1
Titres dont l'établissement est dépositaire
Titres gérés en vertu d'un mandat de gestion
Titres d'OPCVM dont l'établissement est dépositaire
Titres d'OPCVM gérés en vertu d'un mandat de gestion
Autres actifs dont l'établissement est dépositaire
Autres actifs gérés en vertu d'un mandat de gestion

131
ETAT C8
RESEAU

AU……………………

(en nombre)

RESEAU 31/12/N 31/12/N-1

Guichets permanents
Guichets périodiques
Distributeurs automatiques de banque et guichets automatiques
de banque
Succursales et agences à l'étranger
Bureaux de représentation à l'étranger

132
ETAT C9
COMPTES DE LA CLIENTELE

AU…………………………………

(en nombre)

COMPTES DE LA CLIENTELE

31/12/N 31/12/N-1
Comptes courants
Comptes chèques des marocains résidant à l'étranger
Autres comptes chèques
Comptes d'affacturage
Comptes d'épargne

133
Comptes à terme
Bons de caisse
Autres comptes de dépôts
Chapitre 4
 Etats financiers consolidés 

1
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

PAGES

SECTION 1 : DISPOSITIONS GENERALES 136

SECTION 2 : PRINCIPES GENERAUX DE CONSOLIDATION


DES COMPTES 141

SECTION 3 : PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS


CONSOLIDES 147

135
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SECTION 1 : DISPOSITIONS GENERALES

1. CHAMP D’APPLICATION

2. REFERENTIEL COMPTABLE

3. PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

136
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SECTION 1 : DISPOSITIONS GENERALES

1. CHAMP D’APPLICATION

Sont assujettis aux dispositions du présent chapitre, les établissements de crédit qui
contrôlent de manière exclusive ou conjointe une ou plusieurs entités, quelle que soit leur
forme, ou qui exercent une influence notable sur celles-ci.

Ces établissements sont tenus d’établir et de publier des états financiers consolidés
conformément aux dispositions du présent chapitre.

L’établissement de crédit consolidant et les entités susvisées forment un groupe.

Les états financiers consolidés sont les états financiers d’un groupe présentés comme ceux
d’une entité économique unique.

Toutefois, un établissement assujetti peut être exempté d’établir et de publier des états
financiers consolidés si toutes les conditions suivantes sont remplies :
a. il est lui-même détenu totalement ou partiellement par une autre entité et ses autres
propriétaires, y compris ceux qui n’ont pas le droit de voter, ont été informés de la non-
préparation d’états financiers consolidés par l’établissement consolidant et ne s’y
opposent pas ;
b. les instruments de dette ou de capitaux propres de l’établissement consolidant ne sont
pas négociés sur un marché réglementé ou de gré à gré ;
c. l’établissement consolidant n’a pas déposé et n’est pas sur le point de déposer ses états
financiers auprès d’une autorité de réglementation des valeurs mobilières ou d’un autre
organisme assimilé, aux fins d’émettre des instruments sur le marché ;
d. et la société mère ultime ou intermédiaire présente des états financiers consolidés,
disponibles en vue d’un usage public, qui sont conformes aux IFRS.

2. REFERENTIEL COMPTABLE

Pour établir et publier leurs états financiers consolidés, les établissements de crédit
appliquent :
- les dispositions du présent chapitre ;
- le référentiel de l’IASB (International Accounting Standards Board), qui comprend :
 les normes IFRS (International Financial Reporting Standards) et IAS (International
Accounting Standards) ainsi que leurs annexes et guides d’application ;
 les interprétations IFRIC (International Financial Reporting Interpretation
Committee) et SIC (Standards Interpretation Committee).

3. CONTENU, MODELE ET OBJECTIF DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

Les états financiers consolidés comprennent le bilan, le compte de résultat, le tableau des
variations de capitaux propres, le tableau des flux de trésorerie et les notes.

137
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

Les normes IFRS n’ayant pas préconisé de modèle standard pour les états financiers
consolidés, le présent chapitre prévoit, à titre indicatif, un modèle visant à uniformiser le
format des états financiers consolidés présentés par les établissements de crédit, qui
peuvent adapter ledit modèle selon leur activité.

L’objectif des états financiers consolidés est de fournir des informations sur la performance
financière de l’établissement de crédit, sa situation financière et les variations de cette
dernière, qui soient utiles à un large éventail d’utilisateurs pour la prise des décisions
économiques.

Les états financiers incluent également des informations sur les risques et les incertitudes
affectant l’établissement de crédit ainsi que sur toutes les ressources et les obligations non
comptabilisées au bilan. L’information sur les secteurs géographiques et les secteurs
d’activité est fournie sous la forme d’informations supplémentaires.

4. REGLES DE BASE POUR LA PREPARATION DES ETATS FINANCIERS


CONSOLIDES

La préparation des états financiers consolidés repose sur deux règles de base : La
comptabilité d’engagement et la continuité d’exploitation :
- Les états financiers consolidés sont préparés sur la base de la comptabilité
d’engagement, selon laquelle les effets des transactions et autres événements sont
constatés en comptabilité lorsqu’ils se produisent et sont enregistrés dans les livres
comptables et les états financiers des exercices auxquels ils se rattachent. Sur cette
base, les états financiers informent les utilisateurs des transactions passées impliquant
des sorties et entrées de trésorerie, des obligations de payer en trésorerie dans le futur
et des ressources qui représentent de la trésorerie à recevoir dans le futur.
- Les états financiers sont préparés selon l’hypothèse que l’établissement de crédit est en
situation de continuité d’exploitation et qu’il poursuivra ses activités dans un avenir
prévisible. Il est supposé ainsi qu’il n’a ni l’intention, ni la nécessité de mettre fin à ses
activités, ni de réduire de façon significative leur taille. S’il existe une telle intention ou
nécessité, les états financiers peuvent devoir être préparés sur une base différente,
auquel cas cette base différente doit être indiquée.

5. CARACTERISTIQUES QUALITATIVES DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

Les caractéristiques qualitatives sont les attributs qui rendent l’information fournie dans les
états financiers consolidés utile pour les utilisateurs.

Les quatre principales caractéristiques qualitatives sont les suivantes :


- Intelligibilité : L’information doit être immédiatement compréhensible par les
utilisateurs. A cette fin, les utilisateurs sont supposés avoir une connaissance
raisonnable des activités économiques et de la comptabilité ainsi qu’une volonté
d’examiner l’information d’une façon raisonnablement diligente. Cependant, l’information
relative à des sujets complexes, qui doit être incluse dans les états financiers du fait de
sa pertinence par rapport aux besoins des utilisateurs, ne doit pas être exclue du seul
motif qu’elle serait trop difficile à comprendre pour certains utilisateurs.
- Pertinence : L’information est pertinente lorsqu’elle influence les décisions
économiques des utilisateurs des états financiers en les aidant à évaluer des
événements passés, présents ou futurs, ou en confirmant ou corrigeant leurs
évaluations antérieures. La pertinence de l’information est influencée par sa nature et
son importance relative. L’information est significative si son omission ou son

138
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

inexactitude peut influencer les décisions économiques que les utilisateurs prennent sur
la base des états financiers.
- Fiabilité : L’information est fiable lorsqu’elle est exempte d’erreurs et de biais
significatifs et qu’elle obéit à l’ensemble des principes suivants :
 Image fidèle : L’information doit refléter l’image fidèle des transactions et autres
événements qu’elle vise à représenter ou dont on s’attend raisonnablement à ce
qu’elle les représente.
 Prééminence de la substance sur la forme : Les transactions et événements
doivent être comptabilisés et présentés sur la base de leur substance et de leur
réalité économique et non pas uniquement sur la base de leur forme juridique.
 Neutralité : L’information contenue dans les états financiers doit être neutre, c’est-
à-dire sans parti pris. Les états financiers ne sont pas neutres si, par la sélection ou
la présentation de l’information, ils influencent les prises de décisions ou le
jugement afin d’obtenir un résultat ou une issue prédéterminée.
 Prudence : La prudence consiste à prendre en compte un certain degré de
précaution pour effectuer des estimations liées aux incertitudes inhérentes à
l’activité, de sorte à ce que les actifs ou les produits ne soient pas surévalués et que
les passifs ou les charges ne soient pas sous-évalués. Cependant l’exercice de la
prudence ne doit pas permettre, par exemple, la création de réserves occultes ou de
provisions excessives, la sous-évaluation délibérée des actifs ou des produits, ou la
surévaluation délibérée des passifs ou des charges.
 Exhaustivité : L’information contenue dans les états financiers doit être exhaustive
autant que le permettent le souci de l’importance relative et celui du coût.
- Comparabilité : Les états financiers doivent être comparables dans le temps et avec
ceux des autres établissements de crédit. De ce fait, l’évaluation et la présentation de
l’impact financier de transactions et d’événements semblables doivent être effectuées,
de façon cohérente et permanente pour le même établissement de crédit, et de façon
cohérente pour différents établissements de crédit. Le besoin de comparabilité ne doit
pas être confondu avec l’uniformité pure et ne doit pas constituer un obstacle à
l’introduction de dispositions normatives comptables améliorées.

6. CONTRAINTES A CONSIDERER POUR UNE INFORMATION PERTINENTE ET


FIABLE

Une information fiable et pertinente suppose la résolution de trois contraintes :


- Célérité : L’information peut perdre de sa pertinence si elle est fournie avec un retard
indu. De ce fait, il est nécessaire de trouver un équilibre entre une information prompte
et une information fiable. Pour atteindre l’équilibre entre pertinence et fiabilité, la
considération dominante consiste à satisfaire au mieux les besoins des utilisateurs en
matière de prise de décisions économiques.
- Rapport coût / avantage : Les avantages obtenus de l’information doivent être
supérieurs au coût qu’il a fallu consentir pour la produire.
- Equilibre entre les caractéristiques qualitatives : Dans la pratique, la recherche d’un
équilibre ou d’un arbitrage entre les caractéristiques qualitatives est souvent nécessaire.
Généralement, le but recherché est d’atteindre un équilibre approprié entre les
caractéristiques qualitatives afin de satisfaire aux objectifs des états financiers.
L’importance relative de ces caractéristiques est repose sur le jugement professionnel.

139
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

7. ELEMENTS DES ETATS FINANCIERS

Les états financiers retracent les impacts financiers des transactions et autres événements
en les regroupant par grandes catégories, selon leurs caractéristiques économiques,
appelées « éléments des états financiers ».

Les éléments liés à l’évaluation de la situation financière dans le bilan sont les actifs, les
passifs et les capitaux propres ; ceux liés à l’évaluation de la performance dans le compte de
résultat sont les produits et les charges. L’état des variations de la situation financière
retrace généralement la variation des éléments du compte de résultat et du bilan.

Les éléments des états financiers se définissent comme suit :


- Actif : un actif est toute ressource contrôlée par l’établissement de crédit du fait
d’évènements passés et dont des avantages économiques futurs sont attendus.
L’avantage économique représentatif d’un actif est le potentiel qu’a cet actif de
contribuer, directement ou indirectement, à des flux de trésorerie et d’équivalents de
trésorerie au profit de l’établissement de crédit. Un avantage économique peut revêtir
plusieurs formes : utilisation de l’actif pour la fourniture de services destinés à être
vendus, échange contre d’autres actifs, utilisation pour le règlement d’un passif, etc.
- Passif : une des caractéristiques essentielles d’un passif est que l’établissement de
crédit a une obligation actuelle résultant de transactions ou d’événements passés, et
dont l’extinction se traduira par une sortie ou un abandon de ressources représentatives
d’avantages économiques afin de satisfaire à la demande de l’autre partie. Cette
extinction de l’obligation actuelle peut prendre plusieurs formes : paiement en trésorerie,
transfert d’autres actifs, fourniture de services, substitution de l’obligation par une autre
obligation, conversion de l’obligation en capitaux propres.
- Capitaux propres : représentent l’intérêt résiduel dans les actifs de l’établissement de
crédit après la déduction de tous ses passifs.
- Produits : résultent de l’accroissement des avantages économiques au cours de
l’exercice sous forme d’entrées d’actifs, d’augmentation d’actifs ou de diminutions de
passifs qui ont pour effet une augmentation des capitaux propres autres que celle
provenant des apports en capital.
- Charges : résultent de la diminution des avantages économiques au cours de l’exercice
sous forme de sorties d’actifs, de baisse d’actifs ou de survenance de passifs qui ont
pour effet une diminution des capitaux propres autres que les distributions de bénéfices
aux participants à ces capitaux.

8. COMPTABILISATION ET EVALUATION DES ELEMENTS DES ETATS FINANCIERS

La comptabilisation est le processus d’incorporation, dans le bilan ou dans le compte de


résultat d’une opération qui satisfait à la définition d’un élément des états financiers et qui
répond aux critères suivants :
- il est probable que tout avantage économique futur lié à cette opération ira à
l’établissement de crédit ou en proviendra ;
- et l'opération a un coût ou une valeur qui peut être évalué(e) de façon fiable.

L’évaluation est le processus qui consiste à déterminer les montants monétaires sur la base
desquels les éléments des états financiers sont inscrits au bilan et au compte de résultat.

Plusieurs conventions d’évaluation sont utilisées à des niveaux différents et selon des
combinaisons diverses dans les états financiers dont les suivantes : coût historique, coût
actuel, valeur de réalisation ou de règlement, valeur actuelle, etc…

140
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SECTION 2: PRINCIPES GENERAUX DE CONSOLIDATION


DES COMPTES

1. NOTIONS DE CONTROLE ET D’INFLUENCE NOTABLE

2. PERIMETRE DE CONSOLIDATION

3. MÉTHODES DE CONSOLIDATION

141
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SECTION 2 : PRINCIPES GENERAUX DE CONSOLIDATION


DES COMPTES

1. NOTIONS DE CONTROLE ET D’INFLUENCE NOTABLE

1.1. CONTRÔLE (CONTRÔLE EXCLUSIF)

Le contrôle est le pouvoir de diriger les politiques financières et opérationnelles d’une entité
afin d’obtenir des avantages de ses activités.

Une entité qui est sous le contrôle d’une autre entité est appelée « filiale ». Une filiale peut
être une entité sans personnalité juridique.

Une société mère est une entité qui a une ou plusieurs filiales.

Le contrôle est présumé exister lorsque la société mère détient, directement ou


indirectement par l’intermédiaire de filiales, plus de la moitié des droits de vote d’une entité,
sauf si dans des circonstances exceptionnelles, il peut être clairement démontré que cette
détention ne permet pas le contrôle.

Le contrôle existe, également lorsque la société mère détenant la moitié ou moins de la


moitié des droits de vote d’une entité, dispose :
- du pouvoir sur plus de la moitié des droits de vote en vertu d’un accord avec d’autres
investisseurs ;
- du pouvoir de diriger les politiques financières et opérationnelles de l’entité en vertu d’un
texte réglementaire ou d’un contrat ;
- du pouvoir de nommer ou de révoquer la majorité des membres de l’organe
d’administration ou équivalent, si le contrôle de l’entité est exercé via cet organe ;
- ou du pouvoir de réunir la majorité des droits de vote dans les réunions de l’organe
d’administration ou équivalent, si le contrôle de l’entité est exercé via cet organe.

1.2. CONTRÔLE CONJOINT

Le contrôle conjoint est le partage convenu par contrat du contrôle d’une activité
économique, et il n’existe que lorsque les décisions stratégiques financières et
opérationnelles correspondant à l’activité imposent le consentement unanime des parties
partageant le contrôle, appelées coentrepreneurs.

Une coentreprise est un accord contractuel en vertu duquel deux parties ou plus conviennent
d’exercer une activité économique sous contrôle conjoint.

Un coentrepreneur est un participant à une coentreprise qui exerce un contrôle conjoint sur
celle-ci.

Les coentreprises revêtent diverses formes et structures dont trois grandes catégories : les
activités contrôlées conjointement, les actifs contrôlés conjointement et les entités contrôlées
conjointement.

142
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

Toutes les coentreprises ont pour point commun les caractéristiques suivantes :
- deux coentrepreneurs ou plus sont liés par un accord contractuel ;
- et l’accord contractuel établit un contrôle conjoint.

Le contrôle conjoint peut être écarté lorsqu’une entreprise détenue est en restructuration
légale ou en faillite, ou lorsqu’elle est soumise à des restrictions sévères et durables qui
limitent de façon importante sa capacité à transférer des fonds au coentrepreneur. Si le
contrôle conjoint se poursuit, ces événements ne sont pas suffisants pour justifier de ne pas
inclure ces entreprises dans le périmètre de consolidation.

L’existence d’un accord contractuel généralement écrit permet de distinguer les


participations contrôlées conjointement des participations dans des entreprises associées
sur lesquelles l’investisseur exerce une influence notable. Les activités qui ne font pas l’objet
d’un accord contractuel pour établir un contrôle conjoint ne sont pas des coentreprises.

1.3. INFLUENCE NOTABLE

L’influence notable est le pouvoir de participer aux décisions de politique financière et


opérationnelle de l’entreprise détenue, sans toutefois exercer un contrôle ou un contrôle
conjoint sur ces politiques.

Une entité associée est une entité, même si elle est sans personnalité juridique, dans
laquelle l’investisseur a une influence notable, et qui n’est ni une filiale ni une participation
dans une coentreprise.

Un investisseur qui détient, directement ou indirectement, 20 % ou davantage des droits de


vote dans l’entreprise détenue, est présumé avoir une influence notable, sauf à démontrer
clairement que cela n’est pas le cas.

En revanche, si l’investisseur détient, directement ou indirectement, moins de 20 % des


droits de vote dans l’entreprise détenue, il est présumé ne pas avoir d’influence notable, sauf
à démontrer clairement que cette influence existe.

L’existence d’une participation importante ou majoritaire d’un autre investisseur n’exclut pas
nécessairement que l’investisseur ait une influence notable.

L’existence de l’influence notable d’un investisseur est habituellement mise en évidence par
une ou plusieurs des situations suivantes :
- représentation à l’organe d’administration ou équivalent de l’entreprise détenue ;
- participation au processus d’élaboration des politiques, et notamment participation aux
décisions relatives aux dividendes et autres distributions ;
- transactions significatives entre l’investisseur et l’entreprise associée ;
- échange du personnel dirigeant ;
- fourniture d’informations techniques essentielles.

1.4. ENTITES AD HOC

Une entité ad hoc est une entité créée pour réaliser un objectif limité et bien défini (par
exemple, effectuer une location ou une titrisation d’actifs financiers). Une telle entité peut
prendre la forme d’une société de capitaux, d’une société de personnes ou d’une entité sans
personnalité morale.

143
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

Dans la plupart des cas, le créateur ou l’initiateur (ou l’établissement pour le compte duquel
l’entité ad hoc a été créée) conserve un intérêt important dans les activités de l’entité ad hoc,
quand bien même il peut ne détenir qu’une part faible ou nulle dans les capitaux propres de
l’entité ad hoc.

Dans le contexte d’une entité ad hoc, outre les situations de contrôle prévues au paragraphe
1.1 susvisé, le contrôle est présumé exister si, en substance :
- les activités de l’entité ad hoc sont menées pour le compte de l’établissement de crédit,
selon ses besoins opérationnels spécifiques, de manière à ce que ce dernier obtienne
des avantages de ces activités ;
- l’établissement de crédit dispose des pouvoirs de décision pour obtenir la majorité des
avantages des activités de l’entité ad hoc ou il a délégué ses pouvoirs de décision, en
mettant en place un mécanisme « de pilotage automatique » ;
- l’établissement de crédit dispose du droit d’obtenir la majorité des avantages de l’entité
ad hoc et par conséquent peut être exposé aux risques liés aux activités de l’entité ad
hoc ;
- ou l’établissement de crédit conserve la majorité des risques résiduels ou inhérents à la
propriété de l’entité ad hoc ou à ses actifs afin d’obtenir des avantages de ses activités.

Par exemple, un établissement de crédit présentant les états financiers consolidés peut
garantir un rendement ou protéger contre le risque de crédit directement, ou indirectement
via une entité ad hoc aux investisseurs externes qui fournissent substantiellement tous les
capitaux à l’entité ad hoc. Du fait de cette garantie, l’établissement de crédit conserve des
risques résiduels ou inhérents à la propriété et les investisseurs ne sont, en substance, que
des prêteurs car leur exposition aux gains et aux pertes est limitée.

L’application de la notion de contrôle impose, dans chaque cas, l’exercice du jugement à la


lumière de tous les facteurs pertinents.

1.5. DETERMINATION DES DROITS DE VOTE

Le contrôle, le contrôle conjoint et l’influence notable s’entendent, dans tous les cas,
directement ou indirectement.

Pour apprécier les droits de vote dont dispose un établissement de crédit, il est tenu compte
de l’ensemble des droits de vote rattachés aux actions ou parts détenues par l’établissement
de crédit consolidant et par toutes ses filiales.

Il est également tenu compte de tous les droits de vote potentiels (par exemple, ceux qui
résulteraient des bons de souscription d’actions, des options d’achat d’actions, des
instruments d’emprunt ou de capitaux propres convertibles en actions ou autres instruments
analogues) pour le calcul du pourcentage de droit de vote détenu, lequel sert à déterminer la
nature du contrôle ou de l’influence exercés par l’établissement consolidant, dès lors que ces
droits peuvent être exercés ou convertis à tout moment.

Ne sont pas pris en compte, les droits de vote potentiels qui ne peuvent être exercés ou
convertis qu’à une date future ou lors de la survenance d’un événement futur.

Pour apprécier si les droits de vote potentiels contribuent à donner le contrôle,


l’établissement de crédit examine tous les faits et circonstances (et notamment les conditions
d’exercice des droits de vote potentiels et de tous autres accords contractuels, considérés
individuellement ou conjointement) qui affectent les droits de vote potentiels,

144
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

indépendamment des intentions de l’organe de Direction et de la capacité financière


d’exercice ou de conversion.

2. PERIMETRE DE CONSOLIDATION

2.1. PRINCIPE GENERAL

Le périmètre de consolidation est l’ensemble constitué par l’établissement de crédit


consolidant, les filiales, les entités contrôlées conjointement et celles sous influence notable,
ainsi que les entités ad hoc quels que soient leur forme juridique et le pays d’exercice de leur
activité.

Une entité ad hoc doit être consolidée lorsqu’en substance la relation entre elle et
l’établissement de crédit assujetti indique que l’entité ad hoc est contrôlée par celui-ci, qu’il
existe ou non un lien capitalistique entre elle et l’établissement de crédit assujetti.

Une filiale est incluse dans le périmètre de consolidation même si ses activités sont
dissemblables de celles des autres entités du groupe. Une information pertinente est fournie
en consolidant ces filiales et en fournissant, dans les états financiers consolidés, des
informations supplémentaires sur les différentes activités des filiales.

Une filiale est incluse dans le périmètre de consolidation même si l’investisseur est un
organisme de capital-risque, un fonds commun, une forme de trust ou une autre entité
similaire.

Les filiales doivent être systématiquement consolidées selon les dispositions d’IAS 27,
même lorsque le groupe a l’intention de les céder et que l’intention de cession existe dès la
date d’acquisition ou à une date postérieure à la date d’acquisition. Cependant, pour les
filiales qui répondent à la définition des actifs non courants destinés à être cédés, les actifs
et les passifs correspondants sont évalués et présentés selon les dispositions d’IFRS 5.

2.2. EXCLUSION DU PERIMETRE DE CONSOLIDATION

Sont exclues du périmètre de consolidation, les entreprises associées ou les coentreprises


qui répondent à la définition des actifs non courants destinés à être cédés. Les titres détenus
dans ces entités sont comptabilisés conformément aux dispositions d’IFRS 5.

Peuvent être exclues du périmètre de consolidation, les entreprises associées ou les


coentreprises qui répondent aux conditions suivantes :
- la participation dans la coentreprise ou l’entreprise associée est détenue par des
organismes de capital-risque, des fonds de placement, des formes de trust et des entités
semblables telles que des fonds d’assurance liés à des participations ;
- et lors de sa comptabilisation initiale, la participation dans la coentreprise ou l’entreprise
associée est désignée comme étant à la juste valeur par résultat ou elle est classée en
actifs détenus à des fins de transaction et comptabilisée conformément à IAS 39.

3. MÉTHODES DE CONSOLIDATION

Les méthodes de consolidation sont les suivantes :


- l’intégration globale, pour les entités contrôlées dénommées filiales ;
- la consolidation proportionnelle, pour les entités sous contrôle conjoint dénommées
coentreprises ;

145
CHAPITRE 4 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

- la mise en équivalence, pour les entités sous influence notable dénommées entreprises
associées et les coentreprises lorsque l’établissement consolidant opte pour le traitement
alternatif prévu par IAS 31.

3.1. INTÉGRATION GLOBALE

Pour établir des états financiers consolidés, les états financiers individuels de la société
mère et de ses filiales sont combinés, ligne à ligne, en additionnant les postes semblables
d’actifs, de passifs, de capitaux propres, de produits et de charges.

Les soldes et les transactions intra-groupe, y compris les produits, les charges et les
dividendes sont éliminés conformément aux dispositions d’IAS 27, qui fixe par ailleurs les
autres règles de consolidation.

Le traitement des titres des sociétés contrôlées est effectué conformément aux dispositions
d’IFRS 3 (traitement des écarts d’acquisition, des intérêts minoritaires, etc…).

3.2. INTÉGRATION PROPORTIONNELLE

L’application de la consolidation proportionnelle signifie que le bilan du coentrepreneur inclut


sa quote-part des actifs contrôlés conjointement et sa quote-part des passifs dont il est
conjointement responsable.

Le compte de résultat du coentrepreneur comprend sa quote-part des produits et charges de


l’entité contrôlée conjointement.

Les créances, les dettes et les engagements réciproques ainsi que les produits et les
charges réciproques sont éliminés dans les conditions précisées par les normes IAS 27 et
31, qui fixent par ailleurs les autres règles de consolidation.

Le traitement des titres des sociétés sous contrôle conjoint est effectué conformément aux
dispositions d’IFRS 3.

3.3. MISE EN ÉQUIVALENCE

La mise en équivalence est la méthode de comptabilisation selon laquelle la participation est


initialement comptabilisée au coût et, ensuite, ajustée pour prendre en compte les
changements postérieurs à l’acquisition, de la quote-part de l’établissement de crédit dans
l’actif net de l’entreprise détenue, laquelle est comptabilisée directement dans ses capitaux
propres. Le résultat de l’établissement de crédit comprend sa quote-part dans le résultat de
l’entreprise associée.

Les règles de consolidation relatives à cette méthode sont prévues par IAS 28.

Le traitement des titres des sociétés mises en équivalence est effectué conformément aux
dispositions d’IFRS 3.

146
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SECTION 3 : PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS


CONSOLIDES

1. LE BILAN CONSOLIDE

2. LE COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDE

3. LE TABLEAU DES VARIATIONS DE CAPITAUX PROPRES

4. LE TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

5. LES NOTES

147
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SECTION 3 : PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS


CONSOLIDES

1. LE BILAN CONSOLIDE

1.1. MODELE DU BILAN CONSOLIDE


(en milliers de DH)
ACTIF N N-1 PASSIF N N-1

1 Valeurs en caisse, Banques Centrales, 1 Banques centrales, Trésor public,


Trésor public, Service des chèques Service des chèques postaux
postaux
2 Actifs financiers à la juste valeur par 2 Passifs financiers à la juste valeur par
résultat résultat
3 Instruments dérivés de couverture 3 Instruments dérivés de couverture
4 Actifs financiers disponibles à la vente
5 Prêts et créances sur les établissements 4 Dettes envers les établissements de
de crédit et assimilés crédit et assimilés
6 Prêts et créances sur la clientèle 5 Dettes envers la clientèle
6 Titres de créance émis
7 Ecart de réévaluation actif des portefeuilles 7 Ecart de réévaluation passif des
couverts en taux portefeuilles couverts en taux
8 Placements détenus jusqu'à leur échéance

9 Actifs d'impôt exigible 8 Passifs d'impôt exigible


10 Actifs d'impôt différé 9 Passifs d'impôt différé
11 Comptes de régularisation et autres actifs 10 Comptes de régularisation et autres
passifs
12 Actifs non courants destinés à être cédés 11 Dettes liées aux actifs non courants
destinés à être cédés
12 Provisions techniques des contrats
d'assurance
13 Participations dans des entreprises mises 13 Provisions
en équivalence
14 Immeubles de placement 14 Subventions et fonds assimilés

15 Immobilisations corporelles 15 Dettes subordonnées et fonds


spéciaux de garantie
16 Immobilisations incorporelles 16 Capitaux propres
17 Ecarts d'acquisition 17 Capitaux propres part du
groupe
18 o Capital et réserves
liées
19 o Réserves consolidées
20 o Gains ou pertes
latents ou différés
21 o Résultat de l’exercice
22 Intérêts minoritaires

Total de l’actif Total du passif

148
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

1.2. COMMENTAIRES SUR LES POSTES DU BILAN CONSOLIDE

1.2.1. DISPOSITIONS GENERALES

Les postes de l’actif qui font l’objet d’amortissements ou de dépréciations sont présentés
pour leur valeur comptable nette du cumul des amortissements et des dépréciations, qui sont
détaillés dans les notes.

Le bilan mentionne expressément la date de clôture de l’exercice ou de la période


comptable.

1.2.2. POSTES DE L’ACTIF

1. Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux.
Ce poste comprend notamment :
- les valeurs en caisse composées exclusivement des billets et monnaies ayant cours légal
au Maroc ou à l’étranger ;
- les avoirs auprès des Banques centrales, du Trésor public et du Service des chèques
postaux du ou des pays où se trouve implanté l’établissement, pouvant être retirés à tout
moment ou dans un délai maximum de 24 heures ou un jour ouvrable. Les autres
créances sur ces institutions sont inscrites au poste 5 « Prêts et créances sur les
établissements de crédit et assimilés ».

2. Actifs financiers à la juste valeur par résultat.


Ce poste enregistre les actifs financiers évalués à la juste valeur par résultat tels que définis
par la norme IAS 39. Ces actifs peuvent être détenus à des fins de transaction, y compris les
dérivés autres que de couverture, ou évalués, sur option, à la juste valeur par résultat lors de
leur comptabilisation initiale.

3. Instruments dérivés de couverture.


Ce poste enregistre la juste valeur positive des instruments dérivés qualifiés d’instruments
de couverture, et ce conformément aux dispositions de la norme IAS 39 relatives à la
comptabilité de couverture.

4. Actifs financiers disponibles à la vente.


Ce poste enregistre la valeur comptable des actifs financiers disponibles à la vente tels que
définis par la norme IAS 39.

5. Prêts et créances sur les établissements de crédit et assimilés.


Ce poste comprend l’ensemble des prêts et créances tels que définis par la norme IAS 39,
détenus sur les établissements de crédit et assimilés. Ces actifs sont évalués au coût amorti
en utilisant la méthode du taux d’intérêt effectif.
Ce poste comprend notamment :
- les valeurs reçues en pension ;
- les créances subordonnées ;
- les créances acquises par affacturage ;
- les créances issues des opérations de location-financement telles que définies par la
norme IAS 17.

149
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

6. Prêts et créances sur la clientèle.


Ce poste comprend l'ensemble des prêts et créances tels que définis par la norme IAS 39,
détenus sur les agents économiques autres que les établissements de crédit et assimilés.
Ces actifs sont évalués au coût amorti en utilisant la méthode du taux d’intérêt effectif.
Ce poste comprend, notamment :
- les valeurs reçues en pension ;
- les créances subordonnées ;
- les créances issues des opérations de location-financement (IAS 17) ;
- les créances acquises par affacturage ;
- les créances relatives aux opérations de réassurance et les avances faites aux assurés.

7. Ecart de réévaluation actif des portefeuilles couverts en taux.


Ce poste enregistre les variations positives de la juste valeur des montants d’actifs ou de
passifs faisant l'objet d'une couverture globale de taux d'intérêt conformément à la norme
IAS 39.

8. Placements détenus jusqu’à leur échéance.


Ce poste enregistre la valeur comptable des placements détenus jusqu’à leur échéance tels
que définis par la norme IAS 39. Ces actifs sont évalués au coût amorti en utilisant la méthode
du taux d’intérêt effectif.

9. Actifs d’impôt exigible.


Ce poste enregistre l’excédent des acomptes au titre de l’impôt sur les résultats par rapport à
l’impôt dû sur ces résultats et, plus globalement, les actifs d’impôts courants tels que définis
par la norme IAS 12.

10. Actifs d'impôt différé.


Ce poste enregistre le montant des actifs d’impôt différé tels que définis par la norme IAS 12,
recouvrables au cours des exercices futurs au titre des différences temporelles déductibles,
des déficits fiscaux reportables non utilisés et des crédits d’impôt reportables non utilisés.

11. Comptes de régularisation et autres actifs.


Les comptes de régularisation comprennent, notamment, les comptes de règlement et
d'encaissement relatifs aux opérations sur titres, les charges constatées d’avance et les
produits à recevoir.
Les autres actifs comprennent, notamment :
- les dépôts de garantie versés ;
- les créances sur le personnel ;
- les créances sur les organismes sociaux ;
- les sommes dues par l’Etat, à l’exclusion des actifs d’impôt exigible et différé, inscrits
respectivement aux postes 9 et 10 ;
- les parts des réassureurs dans les provisions techniques ;
- les valeurs et emplois divers et les comptes de débiteurs divers qui ne figurent pas dans
les autres postes de l’actif.

150
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

12. Actifs non courants destinés à être cédés.


Ce poste enregistre les actifs ou groupes d’actifs non courants tels que définis par la norme
IFRS 5, détenus en vue de leur vente si leur valeur comptable est recouvrée principalement
par le biais d'une transaction de vente plutôt que par l'utilisation continue.

13. Participations dans les entreprises mises en équivalence.


Ce poste enregistre les actions et autres titres à revenu variable détenus dans les
entreprises associées, telles que définies par la norme IAS 28, ainsi que ceux détenus dans
les coentreprises comptabilisées, sur option, par la méthode de mise en équivalence,
conformément aux dispositions de la norme IAS 31.

14. Immeubles de placement.


Ce poste comprend la valeur comptable des immeubles de placement tels que définis par la
norme IAS 40, et notamment les biens immobiliers acquis en vue de la location simple telle
que définie par la norme IAS 17 et les immeubles vacants détenus en vue d'être loués dans
le cadre d'un contrat de location simple (IAS 17).

15. Immobilisations corporelles


Ce poste comprend les immobilisations corporelles d'exploitation telles que définies par la
norme IAS 16, les biens mobiliers acquis en vue de la location simple (IAS 17) et les biens
mobiliers précédemment donnés en location dans le cadre d'un contrat de location-
financement telle que définie par la norme IAS 17.

16. Immobilisations incorporelles


Ce poste enregistre les actifs non monétaires identifiables sans substance physique qui
satisfont aux critères de comptabilisation en tant qu’immobilisation incorporelle telle que
définie par la norme IAS 38.

17. Ecarts d'acquisition


Ce poste enregistre, pour leur montant initial lors de l’entrée d’entités dans le périmètre de
consolidation et, le cas échéant, pour leur montant net des sommes inscrites ultérieurement
en charges, les écarts d’acquisition positifs déterminés conformément aux dispositions
d’IFRS 3.

1.2.3. POSTES DU PASSIF

1. Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux.


Ce poste comprend les dettes à vue envers les Banques centrales, le Trésor public et le
Service des chèques postaux du ou des pays où l’établissement est implanté et qui sont
exigibles à tout moment, ou dans un délai maximum de 24 heures ou un jour ouvrable. Les
autres dettes envers ces institutions sont enregistrées au poste 4 « Dettes envers les
établissements de crédit et assimilés ».

2. Passifs financiers à la juste valeur par résultat.


Ce poste enregistre les passifs financiers évalués à la juste valeur par résultat tels que
définis par la norme IAS 39. Ces passifs peuvent être détenus à des fins de transaction, y
compris les dérivés autres que de couverture, ou évalués, sur option, à la juste valeur par
résultat lors de leur comptabilisation initiale.

3. Instruments dérivés de couverture.


Ce poste enregistre la juste valeur négative des instruments dérivés qualifiés d’instruments
de couverture conformément aux dispositions de la norme IAS 39 relatives à la comptabilité
de couverture.

151
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

4. Dettes envers les établissements de crédit et assimilés.


Ce poste recense l’ensemble des passifs financiers, tels que définis par la norme IAS 39,
envers les établissements de crédit et assimilés y compris les valeurs données en pension.
Ce poste exclut les dettes inscrites au poste 1, les dettes matérialisées par des titres de
créance inscrites au poste 6, les dettes subordonnées inscrites au poste 15.

5. Dettes envers la clientèle.


Ce poste recense l'ensemble des passifs financiers tels que définis par la norme IAS 39
envers les agents économiques autres que les établissements de crédit et assimilés. Ce
poste inclut les bons de caisse et les valeurs données en pensions. Il exclut les dettes
subordonnées inscrites au poste 15 et les dettes matérialisées par des titres de créance
inscrites au poste 6.
Ce poste comprend également les dettes nées des opérations de réassurance et les dettes
envers les assurés, notamment celles relatives aux primes versées sur des contrats
d'investissement tels que définis par la norme IFRS 4.

6. Titres de créance émis.


Ce poste comprend les dettes représentées par des titres cessibles émis par l'établissement,
à l'exception des bons de caisse et des dettes subordonnées matérialisées par des titres
inscrites au poste 15.

7. Ecart de réévaluation passif des portefeuilles couverts en taux.


Ce poste enregistre les variations négatives de la juste valeur des montants d’actifs ou de
passifs faisant l'objet d'une couverture globale de taux d'intérêt conformément à la norme
IAS 39.

8. Passifs d’impôt exigible.


Ce poste enregistre le montant de l’impôt sur les résultats payable au titre de l’exercice et,
plus globalement, les autres passifs d’impôts courants tels que définis par la norme IAS 12.

9. Passifs d'impôt différé.


Ce poste enregistre le montant des passifs d’impôt sur les résultats payables au cours des
exercices futurs au titre des différences temporelles imposables tels que définis par la norme
IAS 12.

10. Comptes de régularisation et autres passifs.


Les comptes de régularisation comprennent, notamment, les comptes de règlement et
d'encaissement relatifs aux opérations sur titres, produits constatés d’avance et charges à
payer.
Les autres passifs comprennent, notamment :
- les dépôts de garantie reçus ;
- les dettes envers le personnel ;
- les dettes envers les organismes sociaux ;
- les sommes dues à l’Etat, à l’exclusion des passifs d’impôt exigible et différé inscrits aux
postes 8 et 9 ;
- les comptes de créditeurs divers qui ne figurent pas dans les autres postes du passif.

11. Dettes liées aux actifs non courants destinés à être cédés.
Ce poste enregistre les dettes liées aux actifs ou groupes d’actifs non courants détenus en
vue de leur vente conformément aux dispositions de la norme IFRS 5.

152
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

12. Provisions techniques des contrats d’assurance.


Ce poste enregistre le montant des engagements d’assurances relatifs aux entreprises
d’assurance incluses dans le périmètre de consolidation conformément aux dispositions de
la norme IFRS 4.

13. Provisions.
Ce poste enregistre les montants qui répondent aux critères de définition et de
comptabilisation des provisions au passif conformément aux dispositions des normes IAS 37
et IAS 19.
Ce poste comprend, notamment, les provisions relatives aux :
- contrats de garantie financière émis, tels que définis par la norme IAS 39 ;
- engagements de prêter à des conditions hors marché, tels que définis par la norme IAS
39 ;
- avantages du personnel, y compris les engagements de retraite, tels que définis par la
norme IAS 19.

14. Subventions et fonds assimilés.


Ce poste comprend, notamment, les subventions d'investissement, qui sont des fonds non
remboursables affectés par un tiers à des financements particuliers, et ce pour la quote-part
non encore reprise en compte de résultat si l’établissement a opté pour la méthode de
l’étalement de la subvention d’investissement, conformément aux dispositions d’IAS 20.

15. Dettes subordonnées et fonds spéciaux de garantie.


Ce poste enregistre pour la partie dette :
- les dettes subordonnées, à durée déterminée ou indéterminée, matérialisées ou non par
un titre, dont le remboursement, en cas de liquidation de l’établissement, ne peut
intervenir qu’après le désintéressement de tous les autres créanciers ;
- les fonds spéciaux de garantie, qui sont constitués des fonds de garantie à caractère
mutuel et des autres fonds spéciaux de garantie destinés aux crédits distribués par
l’établissement ou par d’autres établissements.

16. Capitaux propres.


Il s’agit du total des postes 17 « Capitaux propres part du groupe » et 22 « Intérêts
minoritaires ».

17. Capitaux propres part du groupe.


Il s’agit du total des postes 18 « Capital et réserves liées », 19 « Réserves consolidées »,
20 « Gains ou pertes latents ou différés » et 21 « Résultat de l’exercice ».

18. Capital et réserves liées.


Ce poste correspond au total de la valeur des actions et autres titres composant le capital
social de l’établissement, déduction faite des actions propres détenues, y compris les
sommes qui tiennent lieu de capital social ou qui y sont assimilées, telles que :
- la composante capitaux propres des instruments hybrides émis par l’établissement,
déterminée conformément aux dispositions de la norme IAS 32 ;
- les transactions dont le paiement est fondé sur des actions de l’établissement
conformément aux dispositions de la norme IFRS 2 ;
- la composante capitaux propres des dettes subordonnées ;
- les primes liées au capital, notamment les primes d’émission, de fusion, d’apport, de
conversion d’obligations en actions :
- les parts sociales répondant aux conditions posées par IAS 32 et IFRIC 2.

153
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

19. Réserves consolidées.


Ce poste comprend, notamment, la quote-part du groupe dans les bénéfices des exercices
antérieurs non distribués y compris l’impact des changements des méthodes comptables.

20. Gains ou pertes latents ou différés.


Ce poste comprend les écarts relatifs à la réévaluation à la juste valeur d’éléments du bilan,
notamment :
- les écarts de conversion positifs ou négatifs provenant de la conversion des capitaux
propres des bilans d’entreprises étrangères exprimés en devises ;
- l’impact de la réévaluation à la juste valeur des instruments dérivés affectés à la
couverture de flux de trésorerie et d'investissements nets en devises conformément aux
dispositions de la comptabilité de couverture prévues par la norme IAS 39 ;
- l’impact de la réévaluation à la juste valeur des actifs financiers disponibles à la
vente conformément aux dispositions de la norme IAS 39 ;
- l’impact de la réévaluation à la juste valeur des immobilisations corporelles
conformément aux dispositions de la norme IAS 16.

21. Résultat de l’exercice.


Ce poste enregistre, pour la quote-part du groupe, le montant du bénéfice ou de la perte
consolidé(e) de l’exercice net d’impôt.

22. Intérêts minoritaires


Ce poste enregistre les intérêts des actionnaires et associés minoritaires dans les capitaux
propres des entités incluses dans le périmètre de consolidation.

154
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

2. LE COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDE

2.1. MODELE DU COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE


(en milliers de DH)
N N-1
1. + Intérêts et produits assimilés
2. - Intérêts et charges assimilées
3. MARGE D’INTERET
4. + Commissions (Produits)
5. - Commissions (Charges)
6. MARGE SUR COMMISSIONS
7. +/- Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur
par résultat

8. +/- Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles à la vente

9. + Produits des autres activités


10. - Charges des autres activités
11. PRODUIT NET BANCAIRE
12. - Charges générales d'exploitation
13. - Dotations aux amortissements et aux dépréciations des
immobilisations incorporelles et corporelles

14. RESULTAT BRUT D’EXPLOITATION


15. - Coût du risque
16. RESULTAT D’EXPLOITATION
17. +/- Quote-part du résultat net des entreprises mises en
équivalence
18. +/- Gains ou pertes nets sur autres actifs
19. +/- Variations de valeur des écarts d'acquisition
20. RESULTAT AVANT IMPOT
21. - Impôts sur les résultats
22. +/- Résultat net d'impôt des activités arrêtées ou en cours de
cession
23. RESULTAT NET
24. Intérêts minoritaires
25. RESULTAT NET – PART DU GROUPE
26. Résultat de base par action
27. Résultat dilué par action

155
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

2.2. COMMENTAIRES SUR LES POSTES DU COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ

2.2.1. PRINCIPES GENERAUX DE PRESENTATION

La présentation du compte de résultat consolidé est basée sur les principes suivants :
- Les variations de valeur des instruments financiers dérivés de couverture de juste valeur
sont scindées entre :
 charges et produits d’intérêts (courus et échus), à faire figurer en marge d'intérêt ;
 et variations de valeur au pied de coupon (hors intérêts courus) inscrites au poste 7
« Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat ».
- Les montants repris des capitaux propres en compte de résultat provenant des variations
de valeur des instruments de couverture de flux de trésorerie suivent ce même principe.
Ainsi selon ce principe, les montants repris des capitaux propres en compte de résultat
au titre des opérations de couverture de flux de trésorerie liées au taux d’intérêt sont
présentés dans le poste 1 « Intérêts et produits assimilés » ou dans le poste 2 « Intérêts
et charges assimilées » dans la mesure où les intérêts de l’élément couvert sont
enregistrés dans l’un de ces deux postes.
- Les variations de valeur des instruments financiers à la juste valeur par résultat sont
présentées au poste 7 « Gains ou pertes sur instruments financiers à la juste valeur par
résultat ».
- Le poste 7 « Gains ou pertes nets sur opérations sur instruments financiers à la juste
valeur par résultat » comprend les gains et pertes résultant de l'inefficacité des
opérations de couverture, à savoir :
 Pour la couverture de juste valeur, les variations de valeur au pied de coupon de
l’élément couvert et de l’instrument de couverture ;
 Pour les couvertures de flux de trésorerie, la partie inefficace des variations de valeur
au pied de coupon de l’instrument de couverture.
- Le résultat de cession ou de rupture d’un instrument de couverture est enregistré dans le
même poste que celui enregistrant le résultat sur l'élément couvert.
Ainsi, si dans une relation de couverture de juste valeur, l’élément couvert est un actif
financier disponible à la vente qui a été cédé, le résultat de cession ou de rupture de
l’instrument de couverture est enregistré dans le poste 8 « Gains ou pertes nets sur actifs
financiers disponibles à la vente ».
De même, si dans une relation de couverture de flux de trésorerie, l'élément couvert est
cédé, le résultat de cession ou de rupture de l’instrument de couverture est enregistré
dans le poste d'origine de l'élément couvert, à savoir, par exemple, le poste 1 « Intérêts
et produits assimilés » ou le poste 2 « Intérêts et charges assimilées ».
- Les principes décrits ci-dessus s’appliquent également aux opérations de macro-
couverture.
- Les dotations et reprises de provisions sont présentées dans les postes auxquels elles
se rapportent.
- Les décotes pour restructuration des créances ainsi que les dotations et reprises pour
dépréciation des prêts et créances sont présentées comme suit :
 Les dépréciations des prêts et créances sont présentées dans le coût du risque à
l’exclusion de celles relatives aux intérêts, lesquelles sont présentées, comme les
intérêts ainsi dépréciés, dans la marge d’intérêt ;

156
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

 Les décotes calculées lors de la restructuration des créances sont présentées dans
le coût du risque ;
 Les dotations et reprises pour dépréciation sont présentées dans le coût du risque à
l’exception des dotations pour dépréciation relatives aux intérêts, lesquelles sont
présentées, comme les intérêts ainsi dépréciés, dans la marge d’intérêt ;
 L’augmentation de la valeur comptable du prêt ou de la créance due à l’effet temps,
est présentée dans la marge d’intérêt ;
 L’augmentation de la valeur comptable provenant de l’amortissement de la décote,
du fait de l’effet temps, est présentée dans la marge d’intérêt.

2.2.2. DÉFINITIONS

1. Intérêts et produits assimilés.


Ce poste enregistre les intérêts et produits assimilés, y compris les commissions ayant le
caractère d’intérêt calculées conformément aux dispositions des normes IAS 18 et IAS 39.

Ce poste comprend notamment :


- les intérêts courus et les intérêts échus relatifs aux :
 titres à revenu fixe classés dans la catégorie des actifs financiers disponibles à la
vente, qu'ils fassent ou non l'objet d'une couverture de la juste valeur, y compris le
montant - relatif à l’exercice ou à la période comptable - correspondant à l’étalement
actuariel des primes et décotes sur la durée de vie résiduelle des titres classés dans
cette catégorie ;
 prêts et créances, envers les établissements de crédit et assimilés ou envers la
clientèle, à taux variable ou à taux fixe, qu’ils fassent ou non l'objet d'une couverture
de la juste valeur ;
 placements détenus jusqu'à leur échéance, y compris le montant - relatif à l’exercice
ou à la période comptable - correspondant à l’étalement actuariel des primes et
décotes sur la durée de vie résiduelle des titres à revenu fixe classés dans cette
catégorie ;
 instruments de couverture de la juste valeur des actifs à taux fixe figurant dans la
catégorie des actifs financiers disponibles à la vente, des prêts et créances envers
les établissements de crédit et assimilés ou envers la clientèle.
- les montants inscrits initialement en capitaux propres et transférés au compte de résultat,
relatifs aux opérations de couverture des flux de trésorerie liés au taux d'intérêt dans la
mesure où les intérêts sur l’élément couvert sont enregistrés dans ce poste.
- les produits sur opérations de location-financement ayant un caractère d'intérêt.
- les intérêts recalculés au taux d’intérêt effectif d’origine sur les créances dépréciées et
celles restructurées.

2. Intérêts et charges assimilées.


Ce poste comprend les intérêts et charges assimilées, y compris les commissions ayant le
caractère d’intérêt calculées conformément aux dispositions des normes IAS 18 et 39.
Ce poste comprend notamment :
- les intérêts courus et les intérêts échus relatifs aux :
 dettes, envers les établissements de crédit et assimilés ou envers la clientèle, à taux
variable ou à taux fixe, qu’elles fassent ou non l'objet d'une couverture de la juste
valeur.

157
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

 titres de créances émis et aux dettes subordonnées, qu’ils fassent ou non l'objet
d'une couverture de la juste valeur.
 instruments de couverture de la juste valeur des passifs financiers à taux fixe qui
figurent parmi les dettes envers les établissements de crédit et assimilés ou envers la
clientèle, parmi les titres de créances émis ou parmi les dettes subordonnées.
- les montants inscrits initialement en capitaux propres et transférés au compte de résultat,
relatifs aux opérations de couverture des flux de trésorerie liés au taux d'intérêt, dans la
mesure où les intérêts sur l’élément couvert sont enregistrés dans ce poste.
- les charges sur opérations de location-financement ayant un caractère d'intérêt.
- les décotes sur prêts et créances émis à des conditions hors marché.

3. Marge d’intérêt.
Ce solde intermédiaire exprime le résultat de la rémunération - sous forme d’intérêts - des
prêts et des emprunts de capitaux, y compris les produits et charges ayant le caractère
d’intérêt déterminés conformément aux dispositions des normes IAS 18 et 39.

4. Commissions (Produits).
Ce poste recouvre l'ensemble des produits rémunérant les services fournis à des tiers
conformément aux dispositions de la norme IAS 18, à l’exclusion de ceux ayant un caractère
d'intérêt qui figurent au poste 1 « Intérêts et produits assimilés ».

5. Commissions (Charges).
Ce poste recouvre l'ensemble des charges relatives au recours de l’établissement aux
services de tiers conformément aux dispositions de la norme IAS 18, à l’exclusion de celles
ayant un caractère d’intérêt qui figurent au poste 2 « Intérêts et charges assimilées ».

6. Marge sur commissions.


Ce solde intermédiaire exprime le résultat sur les commissions rémunérant les services
fournis par l’établissement et les commissions rémunérant le recours aux services de tiers.

7. Gains ou pertes nets sur instruments financiers à la juste valeur par résultat.
Ce poste comprend notamment :
- les dividendes et autres revenus provenant des actions et autres titres à revenu variable
classés dans la catégorie des actifs financiers à la juste valeur par résultat ;
- les variations de juste valeur des actifs et passifs financiers à la juste valeur par résultat,
y compris la composante intérêts courus et intérêts échus ;
- les plus et moins-values de cession des actifs financiers à la juste valeur par résultat ;
- les résultats de cession ou de rupture de la relation de couverture des instruments
dérivés ne répondant plus aux conditions de la comptabilité de couverture ;
- les variations de juste valeur des instruments dérivés autres que de couverture, y
compris la composante intérêts courus et intérêts échus ;
- les gains et pertes résultant de l'inefficacité des opérations de couverture de juste valeur,
de flux de trésorerie et d’investissements nets en devise.
Pour les actifs financiers disponibles à la vente, l’inefficacité susvisée résulte de la
différence entre :
 les variations de juste valeur calculées au pied de coupon de la composante couverte
des titres à revenu fixe ;

158
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

 et les variations de juste valeur calculées au pied de coupon des instruments de


couverture des titres à revenu fixe classés dans les actifs financiers disponibles à la
vente.
Pour les prêts et créances à taux fixe sur les établissements de crédit et sur la clientèle,
les dettes à taux fixe envers les établissements de crédit ou envers la clientèle, les dettes
à taux fixe représentées par un titre ou subordonnées, faisant l’objet d’une couverture de
juste valeur, l’inefficacité susvisées résulte de la différence entre :
 les variations de juste valeur calculées au pied de coupon de la composante ainsi
couverte ;
 et les variations de juste valeur calculées au pied de coupon des instruments de
couverture.

8. Gains ou pertes nets sur actifs financiers disponibles à la vente.


Ce poste comprend notamment :
- les dividendes et autres revenus provenant des actions et autres titres à revenu variable
classés dans la catégorie des actifs financiers disponibles à la vente ;
- les plus et moins-values de cession réalisées sur des titres à revenu fixe et à revenu
variable classés dans la catégorie des actifs financiers disponibles à la vente ;
- les dotations pour dépréciation liées à la perte de valeur des titres à revenu variable,
classés dans la catégorie des actifs financiers disponibles à la vente ;
- les résultats de cession ou de rupture de la relation de couverture des instruments de
couverture de la juste valeur des actifs financiers disponibles à la vente, lorsque l'élément
couvert est cédé.

9. Produits des autres activités.


Ce poste enregistre les produits provenant des autres activités à l’exclusion de ceux ayant le
caractère d’intérêt, inscrits au poste 1 « Intérêts et produits assimilés », et ceux ayant la
nature de commission, inscrits au poste 4 « Commissions (Produits) ».
Ce poste comprend notamment :
- les produits des opérations de location-financement autres que ceux portés au poste 1
« Intérêts et produits assimilés » ;
- les produits sur opérations de promotion immobilière ;
- les produits sur opérations de location simple (loyers perçus, plus-values de cession) ;
- les produits, les reprises de dépréciation (en cas d'évaluation au coût) ou les variations
de valeur positives (en cas d'évaluation à la juste valeur) des immeubles de placement ;
- les produits liés aux activités d'assurance, autres que ceux figurant aux postes 1, 4, 7, 8
et 15 ;
- les reprises nettes des provisions liées aux contrats d'assurance évaluées conformément
aux dispositions de la norme IFRS 4.

10. Charges des autres activités.


Ce poste enregistre les charges provenant des autres activités à l’exclusion de celles ayant
le caractère d’intérêt, inscrites au poste 2 « Intérêts et charges assimilées », et celles ayant
la nature de commission, inscrites au poste 5 « Commissions (Charges) ».
Ce poste comprend notamment :
- les charges sur opérations de location-financement autres que celles figurant au poste 2 ;
- les charges sur opérations de promotion immobilière ;

159
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

- les charges sur opérations de location simple, notamment les dotations aux
amortissements et les moins-values de cession ;
- les charges, les dotations aux amortissements (si évaluation au coût) ou les variations de
valeur négatives (si évaluation à la juste valeur) des immeubles de placement ;
- les charges liées aux activités d'assurance, autres que celles inscrites aux postes 2, 5, 7,
8 et 15 ;
- les dotations nettes des provisions techniques liées aux contrats d'assurance évaluées
conformément aux dispositions de la norme IFRS 4.

11. Produit net bancaire.


Ce solde intermédiaire représente la différence entre les produits et les charges
d’exploitation portés aux postes 1 à 10.

12. Charges générales d’exploitation.


Ce poste comprend notamment :
- les charges de personnel, dont les salaires, les appointements et les gratifications au
personnel ainsi que les charges sociales y afférentes ;
- les charges de l’exercice relatives aux engagements envers le personnel déterminées
conformément à la norme IAS 19 (y compris les effets de la désactualisation) et les
paiements fondés sur les actions déterminés conformément à la norme IFRS 2 ;
- les autres frais administratifs, dont les impôts et taxes et les charges externes ;
- les coûts liés aux restructurations ;
- les autres charges générales liées à l’exploitation.

13. Dotations aux amortissements et aux dépréciations des immobilisations


incorporelles et corporelles.
Ce poste couvre les dotations aux amortissements et aux dépréciations des immobilisations
incorporelles et corporelles affectées à l’exploitation.

14. Résultat brut d’exploitation.


Ce solde correspond à la différence entre le produit net bancaire et les montants des
postes 12 « Charges générales d'exploitation » et 13 « Dotations aux amortissements et aux
dépréciations des immobilisations incorporelles et corporelles ».

15. Coût du risque


Ce poste comprend, au titre du risque de crédit :
- les dotations et reprises pour dépréciation des titres à revenu fixe de la catégorie des
placements détenus jusqu’à leur échéance et de la catégorie des actifs disponibles à la
vente, à l’exclusion des dotations (nettes) correspondant aux intérêts, lesquelles sont
présentées, comme les intérêts ainsi dépréciés, dans le produit net bancaire ;
- les dotations et reprises pour dépréciation des prêts et créances, à l’exclusion des
dotations (nettes) correspondant aux intérêts, lesquelles sont présentées, comme les
intérêts ainsi dépréciés, dans le produit net bancaire ;
- les dotations et reprises aux provisions pour engagements par signature ;
- les pertes sur créances irrécouvrables et les récupérations sur créances ;
- les décotes constatées lors d’une restructuration de créance.

160
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

16. Résultat d’exploitation.


Le résultat d’exploitation correspond à la différence entre le résultat brut d'exploitation et le
montant du poste 15 « Coût du risque ».

17. Quote-part du résultat des entreprises mises en équivalence.


Ce poste enregistre la quote-part de l’établissement dans le résultat des entreprises
associées et des coentreprises dont les titres sont comptabilisés selon la méthode de la mise
en équivalence, y compris les variations de valeur des écarts d'acquisition des sociétés
mises en équivalence.

18. Gains ou pertes nets sur autres actifs.


Ce poste comprend les gains ou pertes nets sur cessions d'actifs corporels et incorporels
affectés à l'exploitation ainsi que des titres inclus dans le périmètre de consolidation.

19. Variations de valeur des écarts d'acquisition.


Ce poste enregistre les variations de valeur des écarts d'acquisition et les écarts
d'acquisition négatifs.

20. Résultat avant impôt.


Le résultat avant impôt correspond au total du résultat d'exploitation et des montants des
postes 17 « Quote-part du résultat des entreprises mises en équivalence », 18 « Gains ou
pertes nets sur autres actifs » et 19 « Variations de valeur des écarts d'acquisition ».

21. Impôts sur les résultats.


Ce poste correspond à la charge nette de l'impôt exigible ou différé sur les résultats, à
l'exception des montants pris en compte pour le calcul du solde du poste 22 « Résultat net
d’impôt des activités arrêtées ou en cours de cession ».

22. Résultat net d'impôt des activités arrêtées ou en cours de cession.


Ce poste enregistre le résultat net d'impôt des activités arrêtées ou en cours de cession
conformément la norme IFRS 5.

23. Résultat net.


Ce poste enregistre le bénéfice ou la perte consolidé(e) de l'exercice, résultant de la somme
des postes 20 à 22.

24. Intérêts minoritaires.


Il s'agit de la quote-part des intérêts minoritaires dans le bénéfice ou la perte consolidé(e) de
l'exercice.

25. Résultat net - part du groupe.


Il s'agit de la quote-part du groupe dans le bénéfice ou la perte consolidé(e) de l'exercice.

26. Résultat de base par action.


Le résultat de base par action est calculé conformément aux dispositions d’IAS 33.

27. Résultat dilué par action.


Le résultat dilué par action est calculé conformément aux dispositions d’IAS 33.

161
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

3. LE TABLEAU DES VARIATIONS DE CAPITAUX PROPRES (TVCP)

3.1. MODELE DU TVCP


(en milliers de DH)
Gains
Réserves ou Capitaux
Réserves
Actions et pertes propres Intérêts
Capital liées au Total
propres résultats latents part minoritaires
capital
consolidés ou Groupe
différés
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8)
1 Capitaux propres clôture n-2
2 Impact des changements de méthodes
comptables
3 Capitaux propres clôture n-2
corrigés
4 Opérations sur capital
5 Paiements fondés sur des actions
6 Opérations sur actions propres
7 Dividendes
8 Résultat de l’exercice
9 Immobilisations corporelles et
incorporelles : Réévaluations et
cessions (A)
10 Instruments financiers : variations de
juste valeur et transferts en résultat (B)

11 Ecarts de conversion : variations et


transferts en Résultat (C)
12 Gains ou pertes latents
ou différés (A) + (B) + (C)
13 Variation de périmètre
14 Capitaux propres clôture n-1
15 Changement de méthodes comptables
16 Capitaux propres clôture n-1
corrigés
17 Opérations sur capital
18 Paiements fondés sur des actions
19 Opérations sur actions propres
20 Dividendes
21 Résultat de l’exercice
22 Immobilisations corporelles et
incorporelles : Réévaluations et
cessions (D)
23 Instruments financiers : variations de
juste valeur et transferts en résultat (E)
24 Ecarts de conversion : variations et
transferts en résultat (F)

25 Gains ou pertes latents


ou différés (D) + (E) + (F)
26 Variation de périmètre
27 Capitaux propres clôture n

162
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

3.2. COMMENTAIRE SUR LES POSTES DU TVCP

3.2.1. DISPOSITIONS GENERALES

Les variations de capitaux propres entre deux dates de clôture reflètent l’augmentation ou la
diminution de l’actif net au cours de l’exercice ou de la période comptable.

La variation globale des capitaux propres au cours d’un exercice ou d’une période comptable
représente le montant total des produits et des charges comptabilisés dans le résultat ou
directement en tant que variations des capitaux propres.

Le tableau des variations de capitaux propres doit refléter les éléments suivants :
- Le résultat de la période ;
- Les éléments de produits et de charges de la période comptabilisés directement dans les
capitaux propres conformément aux normes IAS/IFRS et aux interprétations SIC/IFRIC,
ainsi que le total de ces éléments ;
- Le total des produits et des charges de la période figurant aux alinéas précédents, en
distinguant séparément les montants totaux attribuables aux porteurs de capitaux
propres de l’établissement de crédit (consolidant) et ceux attribuables au titre des intérêts
minoritaires ;
- Pour chaque composante des capitaux propres, l’effet des changements de méthodes
comptables et des corrections d’erreurs comptabilisées conformément aux dispositions
d’IAS 8.

Le TVCP mentionne expressément les dates de début et de fin d’exercice ou de la période


comptable.

Les différents montants portés aux colonnes et aux lignes du TVCP font l’objet de notes
détaillées pour expliquer leur nature et leur composition.

Les montants négatifs sont mentionnés entre parenthèses.

3.2.2. DEFINITIONS
- Gains ou pertes latents ou différés (colonne 5) : Ils incluent les résultats de
réévaluation des immobilisations corporelles (IAS 16) et incorporelles (IAS 38), des
instruments financiers (IAS 39) et les variations des écarts de conversion (IAS 21). Cette
colonne fait l’objet d’une note détaillée.
- Paiements fondés sur des actions (lignes 5 et 18) : Ce poste enregistre les
transactions dont le paiement est basé sur des actions et qui sont réglées en instruments
de capitaux propres conformément à l’IFRS 2. Ce poste ne figure au TVCP que si le
montant correspondant est significatif. Dans le cas contraire, ces opérations sont portées
au poste « Opérations sur le capital ». Le résultat de l’exercice comporte la charge, en
contrepartie des postes « Capital » et « Réserves liées au capital ».
- Opérations sur actions propres (lignes 6 et 19) : Lorsque ces opérations sont
significatives, l’établissement en donne le détail dans une note, en distinguant
notamment les rachats directs ou indirects d’actions, les annulations, les réémissions et
reventes, ainsi que les résultats y afférents.

163
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

4. LE TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (TFT)

4.1. MODELE DU TFT

(en milliers de DH)


FLUX DE TRESORERIE
N N-1
1. Résultat avant impôts (A)
2. +/- Dotations nettes aux amortissements des immobilisations corporelles et
incorporelles
3. +/- Dotations nettes pour dépréciation des écarts d'acquisition et des autres
immobilisations
4. +/- Dotations nettes pour dépréciation des actifs financiers
5. +/- Dotations nettes aux provisions
6. +/- Quote-part de résultat liée aux sociétés mises en équivalence
7. +/- Perte nette/gain net des activités d'investissement
8. +/- Produits/charges des activités de financement
9. +/- Autres mouvements
10. = Total (2) à (9) des éléments non monétaires inclus dans le résultat net avant
impôts et des autres ajustements (B)
11. +/- Flux liés aux opérations avec les établissements de crédit et assimilés
12. +/- Flux liés aux opérations avec la clientèle
13. +/- Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs financiers
14. +/- Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs non financiers
15. - Impôts versés
16. = Diminution/(augmentation) nette des actifs et passifs provenant des
activités opérationnelles (Total des éléments 11 à 15) (C)
17. FLUX NET DE TRESORERIE GENERE PAR L'ACTIVITE OPERATIONNELLE
(Total des éléments A, B et C) (D)
18. +/- Flux liés aux actifs financiers et aux participations
19. +/- Flux liés aux immeubles de placement
20. +/- Flux liés aux immobilisations corporelles et incorporelles
21. FLUX NET DE TRESORERIE LIE AUX OPERATIONS D'INVESTISSEMENT
(Total des éléments 18 à 20) (E)
22. +/- Flux de trésorerie provenant ou à destination des actionnaires
23. +/- Autres flux nets de trésorerie provenant des activités de financement
24. FLUX NET DE TRESORERIE LIE AUX OPERATIONS
DE FINANCEMENT (Total des éléments 22 et 23) (F)
25. Effet de la variation des taux de change sur la trésorerie
et équivalents de trésorerie
26. AUGMENTATION/(DIMINUTION) NETTE DE LA TRESORERIE ET
DES EQUIVALENTS DE TRESORERIE (Total des éléments D, E et F)

COMPOSITION DE LA TRESORERIE
N N-1
27. TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE A L'OUVERTURE
28. Caisse, banques centrales, CCP (actif & passif)
29. Comptes (actif et passif) et prêts/emprunts à vue auprès des établissements de
crédit
30. TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE A LA CLOTURE
31. Caisse, banques centrales, CCP (actif & passif)
32. Comptes (actif et passif) et prêts/emprunts à vue auprès des établissements de
crédit
33. VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE

164
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

4.2. COMMENTAIRES SUR LES POSTES DU TFT

4.2.1. DISPOSITIONS GENERALES

Le tableau des flux de trésorerie fait mention expresse des dates de début et de fin
d’exercice ou de la période.

Présenté selon la méthode indirecte, le tableau des flux de trésorerie fait état des entrées et
sorties de trésorerie et d’équivalents de trésorerie tels qu’ils sont définis par IAS 7.

Les différents montants portés au TFT font l’objet de notes détaillées pour expliquer leur
nature et leur composition.

La trésorerie comprend les valeurs en caisse, les dépôts à vue, les prêts et emprunts à vue
auprès notamment des banques centrales et des établissements de crédit.

Les équivalents de trésorerie sont les placements à court terme, très liquides qui sont
facilement convertibles en un montant connu de trésorerie et qui sont soumis à un risque
négligeable de changement de valeur.

Les entrées et sorties de trésorerie et d’équivalents de trésorerie sont présentées


séparément pour chaque catégorie d’activité, à savoir :
- les flux de trésorerie générés par l’activité opérationnelle ;
- les flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement ;
- les flux de trésorerie liés aux opérations de financement.

Les activités opérationnelles sont représentatives des principales activités génératrices de


produits de l’établissement et toutes les autres activités qui ne sont pas des activités
d’investissement ou de financement.

Les activités d’investissement représentent les acquisitions et les sorties d’actifs à long
terme et les autres placements qui ne sont pas inclus dans les équivalents de trésorerie.

Les activités de financement sont les activités qui résultent des changements dans
l’importance et la composition des capitaux propres et les emprunts de l’établissement.

Les montants négatifs sont mentionnés entre parenthèses.

4.2.2. DÉFINITIONS

5. Dotations nettes aux provisions.


Il s’agit notamment des dotations aux provisions de passifs (IAS 37) et des provisions
techniques liées aux contrats d'assurance (IFRS 4).

7. Perte nette / gain net des activités d’investissement.


Il s’agit notamment du résultat de cession des actifs financiers disponibles à la vente détenus
à long terme et des filiales consolidées et des immobilisations corporelles et incorporelles.

9. Autres mouvements.
Les autres mouvements correspondent aux opérations sans encaissement ou décaissement
de trésorerie, telles que les variations des charges à payer, des produits à recevoir, des
charges constatées d’avance, des produits constatés d’avances.

165
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

11. Flux liés aux opérations avec les établissements de crédit et assimilés.
Ces flux comprennent notamment :
- Encaissements et décaissements liés aux créances sur les établissements de crédit et
assimilés hors éléments inclus dans la trésorerie et créances rattachées ;
- Encaissements et décaissements liés aux dettes envers les établissements de crédit et
assimilés hors dettes rattachées.

12. Flux liés aux opérations avec la clientèle.


Ces flux comprennent notamment :
- Encaissements et décaissements liés aux créances sur la clientèle hors créances
rattachées ;
- Encaissements et décaissements liés aux dettes envers la clientèle hors dettes
rattachées.
13. Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs financiers.
Ces flux comprennent notamment :
- Encaissements et décaissements liés à des actifs financiers à la juste valeur par résultat
et des actifs disponibles à la vente autres que ceux susceptibles d’être rattachés à
l’activité d’investissement (exemple : dividendes, résultats de cession) ;
- Encaissements et décaissements liés à des passifs financiers à la juste valeur par
résultat autres que ceux susceptibles d’être rattachés à l’activité de financement ;
- Encaissements et décaissements liés à des instruments dérivés de couverture ;
- Encaissements et décaissements liés à des dettes représentées par un titre autres que
ceux susceptibles d’être rattachés à l’activité de financement.
18. Flux liés aux actifs financiers et aux participations.
Ils comprennent notamment :
- Décaissements liés aux acquisitions de filiales, nettes de la trésorerie acquise ;
- Encaissements liés aux cessions de filiales, nettes de la trésorerie cédée ;
- Décaissements liés aux acquisitions de titres de sociétés mises en équivalence ;
- Encaissements liés aux cessions de titres de sociétés mises en équivalence ;
- Encaissements liés aux dividendes reçus autres que ceux susceptibles d’être rattachés à
l’activité opérationnelle ;
- Décaissements liés aux acquisitions d'actifs financiers détenus jusqu'à l'échéance ;
- Encaissements liés aux cessions d'actifs financiers détenus jusqu'à l'échéance ;
- Décaissements liés aux acquisitions d'actifs financiers disponibles à la vente autres que
ceux susceptibles d’être rattachés à l’activité opérationnelle ;
- Encaissements liés aux cessions d'actifs financiers disponibles à la vente autres que
ceux susceptibles d’être rattachés à l’activité opérationnelle ;
- Encaissements liés aux intérêts reçus (hors intérêts courus non échus) autres que ceux
susceptibles d’être rattachés à l’activité opérationnelle ou de financement.
19. Flux liés aux immeubles de placement.
Ils comprennent notamment :
- Décaissements liés aux acquisitions d'immeubles de placement ;
- Encaissements liés aux cessions d'immeubles de placement.

166
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

20. Flux liés aux immobilisations corporelles et incorporelles.


Ils comprennent notamment :
- Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles ;
- Encaissements liés aux cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles
22. Flux de trésorerie provenant ou à destination des actionnaires.
Ils comprennent notamment :
- Encaissements liés aux émissions d'instruments de capital ;
- Encaissements liés aux cessions d'instruments de capital ;
- Décaissements liés aux dividendes payés ;
- Décaissements liés aux autres rémunérations autres que ceux susceptibles d’être
rattachés à l’activité opérationnelle ou d’investissement ;

23. Autres flux nets de trésorerie provenant des activités de financement.


Ils comprennent notamment :
- Encaissements liés aux produits des émissions d'emprunts et des dettes représentées
par un titre, y compris les titres de marché interbancaire et les titres de créances
négociables liés aux activités de financement ;
- Décaissements liés aux remboursements d'emprunts et des dettes représentées par un
titre, y compris certains titres de marché interbancaire et titres de créances
négociables liés aux activités de financement ;
- Encaissements liés aux produits des émissions de dettes subordonnées ;
- Décaissements liés aux remboursements de dettes subordonnées ;
- Décaissements liés aux intérêts payés (hors intérêts courus non échus), à l’exclusion de
ceux liés à la fonction opérationnelle ou d’investissement autres que ceux susceptibles
d’être rattachés à l’activité opérationnelle ou d’investissement.

167
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

5. LES NOTES

5.1. OBJECTIF DES NOTES

Les notes contiennent des informations complémentaires à celles qui sont présentées dans
le bilan, le compte de résultat, l’état des variations des capitaux propres et le tableau des flux
de trésorerie.

Les notes fournissent des descriptions narratives ou des ventilations d’éléments présentés
dans ces états, ainsi que des informations relatives aux éléments qui ne répondent pas aux
critères de comptabilisation dans ces états.

Les notes ont pour objectif de :


- présenter les bases d’établissement des états financiers et les méthodes comptables
spécifiques appliquées ;
- fournir les informations exigées par les normes IAS/IFRS et interprétations SIC/IFRIC,
qui ne sont pas présentées dans le bilan, le compte de résultat, le tableau des variations
de capitaux propres et le tableau des flux de trésorerie ;
- fournir des informations supplémentaires qui ne sont pas présentées dans le bilan, le
compte de résultat, le tableau des variations de capitaux propres et le tableau des flux de
trésorerie, mais qui sont nécessaires pour leur compréhension.

5.2. STRUCTURE DES NOTES

5.2.1. PRINCIPES GENERAUX

Les normes IFRS n’imposent pas un modèle unique des notes.

En revanche, la présentation des notes doit être claire et organisée tout en s’efforçant de
suivre l’ordre indiqué au paragraphe 5.2.2 ci-après.

Chaque poste des états financiers doit être référencé de manière à renvoyer à l’information
correspondante dans les notes.

Le contenu des notes doit être adapté à l’activité de chaque établissement de crédit avec,
toutefois, le souci de respecter le principe d’exhaustivité des informations demandées par
chaque norme, ce principe étant apprécié à l’aune des principes de pertinence et
d’importance relative.

L’information porte sur l’exercice écoulé et sur l’exercice comparatif précédent.

5.2.2. HIERARCHIE DES NOTES

Les notes doivent être structurées comme suit :


- Une déclaration explicite de conformité sans réserve à toutes les dispositions des IFRS ;
- Un résumé des principales méthodes comptables appliquées ;
- Des informations additionnelles pour les éléments présentés au bilan, au compte de
résultat, au tableau des variations de capitaux propres et au tableau des flux de
trésorerie en respectant l’ordre dans lequel apparaissent chacun des états financiers et
chacun des postes ;

168
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

- D’autres informations dont :


 les passifs éventuels tels que définis par la norme IAS 37 et les engagements
contractuels non comptabilisés ;
 des informations non financières, notamment les objectifs et les méthodes de gestion
des risques financiers telles qu’elles sont prévues par la norme IFRS 7 ;
 le montant des dividendes proposés ou décidés avant l’autorisation de publication
des états financiers, mais qui ne sont pas comptabilisés en tant que distribution
pendant la période, ainsi que le montant correspondant par action ;
 les informations permettant aux utilisateurs des états financiers d’évaluer les
objectifs, politiques et procédures de gestion du capital de l’établissement,
notamment en ce qui concerne les exigences en fonds propres réglementaires ;
 le montant des dividendes privilégiés cumulatifs non comptabilisés ;
 des informations pour l’identification du Groupe si ces informations ne sont pas déjà
communiquées par ailleurs :
• Adresse et forme juridique de l’établissement de crédit présentant les états
financiers consolidés et l’adresse de son siège social ;
• Nature des opérations de l’établissement de crédit et de ses principales activités ;
• Nom de la société mère et celui de la société à tête du groupe.

5.2.3. CONTENU DES NOTES PROPOSE

La liste ci-dessous ne prétend pas être exhaustive. Elle est donnée pour servir de guide et
son contenu détaillé doit être adapté à l’activité de chaque établissement de crédit.

CONFORMITE AUX IFRS ET IMPACTS DE LEUR PREMIERE ADOPTION


- DECALARATION EXPLICITE DE CONFORMITE AUX IFRS (IAS 1)
- EFFETS DE LA PREMIERE ADOPTION DES IFRS (IFRS 1)

NOTE 1 : PRINCIPALES METHODES COMPTABLES


- REGLES DE PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS
- MÉTHODES D’ÉVALUATION GÉNÉRALES (IAS 1)
- MÉTHODES D’ÉVALUATION PARTICULIERES (IAS 1)

NOTE 2 : JUGEMENTS UTILISÉS DANS LA PREPARATION DES ETATS FINANCIERS


(IAS 1)

NOTE 3 : INFORMATIONS SUR LE PERIMETRE DE CONSOLIDATION


ET SUR LE REGROUPEMENT D’ENTREPRISES (IFRS 3, IAS 27, IAS 28, IAS 31, SIC 12)
- FILIALES
- CO-ENTREPRISES
- ENTREPRISES ASSOCIEES
- ENTITES AD HOC
- VARIATIONS DU PERMIETRE DE CONSOLIDATION
- REGROUPEMENTS D’ENTREPRISES

169
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

NOTE 4 : HYPOTHÈSES CLÉS RETENUES POUR LES ÉVALUATIONS ET


ESTIMATIONS COMPORTANT DES INCERTITUDES (IAS 1)

NOTE 5 : CHANGEMENT DE METHODES COMPTABLES (IAS 8)

NOTE 6 : INFORMATIONS RELATIVES AU BILAN


- INSTRUMENTS FINANCIERS EN JUSTE VALEUR PAR RESULTAT (IFRS 7)
- INSTRUMENTS DERIVES DE COUVERTURE ACTIF ET PASSIF (IFRS 7)
- ACTIFS FINANCIERS DISPONIBLES A LA VENTE (IFRS 7)
- PRETS ET CREANCES SUR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES
(IFRS 7)
- PRETS ET CREANCES SUR LA CLIENTELE (IFRS 7)
- PORETFEUILLES COUVERTS EN TAUX ACTIF ET PASSIF (IFRS 7)
- PLACEMENTS DETENUS JUSQU’A LEUR ECHEANCE (IFRS 7)
- IMPOTS COURANTS ET DIFFERES ACTIF ET PASSIF (IAS 12)
- COMPTES DE REGULARISATION, AUTRES ACTIFS ET PASSIFS (IAS 1)
- ACTIFS NON COURANTS DESTINES A ETRE CÉDES ET PASSIFS RATTACHES
(IFRS 5)
- PARTICIPATIONS DANS LES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE (IAS 28 ET 31)
- IMMEUBLES DE PLACEMENT (IAS 40)
- IMMOBILISATION CORPORELLES ET INCORPORELLES (IAS 16, 38 ET 36)
- ÉCARTS D’ACQUISITION (IFRS 3)
- PASSIFS FINANCIERS EN JUSTE VALEUR PAR RESULTAT (IFRS 7)
- DETTES ENVERS LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES (IFRS 7)
- DETTES ENVERS LA CLIENTELE (IFRS 7)
- TITRES DE CREANCES EMIS (IFRS 7)
- PROVISIONS TECHNIQUES DES CONTRATS D’ASSURANCE (IFRS 4)
- PROVISIONS (IAS 37)
- DETTES SUBORDONNEES (IFRS 7)

NOTE 7 : ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT ET DE GARANTIE


- ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT (IFRS 7)
- ENGAGEMENTS DE GARANTIE (IFRS 7)

NOTE 8 : ENGAGEMENTS SOCIAUX ET AVANTAGES DU PERSONNEL


- FRAIS DU PERSONNEL (IAS 1)
- ENGAGEMENTS SOCIAUX (IAS 19)
- PAIEMENTS A BASE D’ACTIONS (IFRS 2)

170
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

NOTE 9 : INFORMATIONS RELATIVES AU COMPTE DE RÉSULTAT


- MARGE D’INTERET (IFRS 7)
- COMMISSIONS (IFRS 7)
- RESULTAT SUR INSTRUMENTS FINANCIERS EN JUSTE VALEUR PAR RESULTAT
(IFRS 7)
- RESULTAT SUR ACTIFS FINANCIERS DISPONIBLES A LA VENTE (IFRS 7)
- RESULTAT DES AUTRES ACTIVITES (IFRS 7)
- CHARGES GENERALES D’EXPLOITATION (IAS 1)
- AMORTISSEMENTS ET DEPRECIATIONS DES IMMOBILISATIONS (IAS 36)
- COUT DU RISQUE (IFRS 7)
- RESULTATS DES ENTREPRISES MISES EN EQUIVALENCE (IAS 1)
- GAINS ET PERTES SUR AUTRES ACTIFS (IAS 1)
- VARIATION DES ECARTS D’ACQUISITION (IFRS 3)
- IMPOT SUR LES BENEFICES (IAS 12)
- RESULTATS SUR ACTIFS NON COURANTS DESTINES A ETRE CEDÉS (IFRS 5)
- RESULTATS PAR ACTION ET RESULTAT DILUÉ PAR ACTION (IAS 33)

NOTE 10 : INFORMATIONS RELATIVES AU TABLEAU DES VARIATIONS


DE CAPITAUX PROPRES (IAS1)

NOTE 11 : INFORMATIONS RELATIVES AU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE


(IAS 7)

NOTE 12 : INFORMATION SECTORIELLE / SECTEURS OPERATIONNELS


(IAS 14, IFRS 8)

NOTE 13 : PARTIES LIEES (IAS 24)

NOTE 14 : RISQUES LIES AUX INSTRUMENTS FINANCIERS (IFRS 7)


- INFORMATIONS GENERALES QUALITATIVES
- INFORMATIONS GENRALES QUANTITATIVES
- INFORMATIONS SPECIFIQUES AU RISQUE DE CREDIT
- INFORMATIONS SPECIFIQUES AUX RISQUES DE MARCHE
- INFORMATIONS SPECIFIQUES AU RISQUE DE LIQUIDITE
- INFORMATIONS SUR LA CONCENTRATION DES RISQUES

NOTE 15 : INFORMATIONS SUR LE RISQUE D’ASSURANCE (IFRS 7, IFRS 4)


- INFORMATIONS QUALITATIVES
- INFORMATIONS QUANTITATIVES

171
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

NOTE 16 : INFORMATIONS SUR LE CAPITAL (IAS 1, IAS 32, IFRS 2, IFRIC 2)


- EVOLUTION DU CAPITAL
- EXIGENCES REGLEMENTAIRES
- AUTRES INFORMATIONS

NOTE 17 : ACTIFS ET PASSIFS EVENTUELS (IAS 37)

NOTE 18 : INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES (IAS 1, IAS 10)


- INFORMATIONS SUR LE DIVIDENDE (DIVIDENDE DECIDE, DIVIDENDE PAR
ACTION, DIVIDENDES PRIVILEGIÉS CUMULATIFS)
- DATATION ET EVENEMENTS POSTERIEURS À LA CLOTURE (IAS 10)
- IDENTIFICATION DU GROUPE

NOTE 19 : LISTE DES ENTITES INCLUSES DANS LE PERIMETRE DE CONSOLIDATION


(IAS 27, IAS 28, IAS 31, SIC 12)
- FILIALES
- CO-ENTREPRISES
- ENTREPRISES ASSOCIEES
- ENTITES AD HOC

172
PLAN COMPTABLE
DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT


PLAN COMPTABLE
DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT

 Chapitre 5 : Cadre comptable,


liste des comptes & fiches individuelles
 Chapitre 6 : Plan des attributs


170
Chapitre 5
 Cadre comptable, liste des comptes & fiches individuelles 


171
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET


FICHES INDIVIDUELLES

PAGES

SECTION 1 : STRUCTURE GENERALE DES COMPTES 176


SECTION 2 : CADRE COMPTABLE 178

SECTION 3 : LISTE DES COMPTES 183

SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES 230

ANNEXE – SCHEMAS COMPTABLES 393

175
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

SECTION 1 : STRUCTURE GENERALE DES COMPTES

Conformément aux principes généraux énoncés au chapitre premier, l’organisation du plan de


comptes est basée sur la structure générale ci-après définie.
Le plan de comptes est conçu de telle manière que la comptabilité de l’établissement de crédit
puisse générer directement les états de synthèse (bilan et comptes de produits et charges).
Ainsi le passage de la nomenclature des comptes aux états de synthèse ne nécessite aucun
rapprochement extra-comptable.
Les comptes sont désignés dans le plan de comptes par un numéro à quatre chiffres et un
intitulé.
Les chiffres caractérisent, de gauche à droite, des niveaux de généralité décroissante,
représentant des opérations de plus en plus détaillées.
La signification du nombre de chiffres obéit aux règles suivantes :
• un chiffre : classe
• deux chiffres : rubrique
• trois chiffres : poste
• quatre chiffres : compte
Le zéro placé à la fin d’un compte n’est pas significatif. Il constitue un niveau de regroupement.
Les établissements de crédit ont la possibilité de le remplacer par d’autres chiffres auxquels ils
attribuent une signification destinée à satisfaire leurs besoins internes.
Les opérations relatives au bilan sont réparties dans les cinq classes de comptes suivantes :
• classe 1 : comptes d’opérations de trésorerie et d’opérations avec les établissements
de crédit et assimilés ;
• classe 2 : comptes d’opérations avec la clientèle ;
• classe 3 : comptes d’opérations sur titres et d’opérations diverses ;
• classe 4 : comptes de valeurs immobilisées ;
• classe 5 : comptes de provisions pour risques et charges et de capitaux propres et
assimilés.
Les opérations relatives au compte de produits et charges sont réparties dans les deux classes
de comptes suivantes :
• classe 6 : comptes de charges ;
• classe 7 : comptes de produits.
Les opérations relatives aux engagements par signature et aux autres opérations de hors bilan
sont enregistrées dans la classe 8 : comptes de hors bilan.
La classe 9 a été laissée libre pour la mise en place d’une comptabilité analytique.

176
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Des parallélismes ressortent au niveau de certains classements par des similitudes de


codification de comptes appartenant à des classes différentes.
L’établissement de crédit doit respecter le numérotage et les intitulés des comptes figurant dans
la liste des comptes prescrits par le PCEC. Il va de soi, toutefois, que seule est obligatoire
l’ouverture des comptes nécessaires à l’enregistrement des opérations effectivement pratiquées.
Lorsqu’un établissement de crédit ne trouve pas de compte approprié à une catégorie
d’opérations particulières, il doit interroger Bank Al-Maghrib qui, le cas échéant, pourra ajouter
une rubrique, un poste ou un compte supplémentaire.

177
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

SECTION 2 : CADRE COMPTABLE

178
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

COMPTES DE BILAN
Classe 1 Classe 2 Classe 3 Classe 4 Classe 5
COMPTES DE TRESORERIE ET COMPTES DE PROVISIONS
COMPTES D’OPERATIONS SUR
D’OPERATIONS AVEC LES COMPTES D’OPERATIONS AVEC POUR RISQUES ET CHARGES
TITRES ET D’OPERATIONS COMPTES DE VALEURS IMMOBILISEES
ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET LA CLIENTELE ET DE CAPITAUX PROPRES ET
DIVERSES
ASSIMILES ASSIMILES
10 - Valeurs en caisse 20 - Comptes à vue et comptes 30 - Titres de transaction 40 - Créances subordonnées 50 - Provisions pour risques et
101 - Billets et monnaies créditeurs de la clientèle 301 - Bons du Trésor et valeurs 401 - Titres subordonnés des établissements charges
11 - Banques centrales, Trésor 201 - Comptes chèques et assimilées de crédit et assimilés 502 - Provisions pour risques
public, service des chèques comptes courants 303 - Autres titres de créance 402 - Titres subordonnés de la clientèle d’exécution
postaux 202 - Comptes d’affacturage 305 - Titres de propriété 405 - Prêts subordonnés aux établis-sements de d'engagements par
111 - Banques centrales 203 - Autres comptes à vue de 31 - Titres de placement crédit et assimilés signature
113 - Trésor public la clientèle 311 - Bons du Trésor et valeurs 406 - Prêts subordonnés à la clientèle 504 - Provisions pour risques
115 - Service des chèques 204 - Comptes d’épargne assimilées. Placement 41 - Titres d’investissement de change
postaux 205 - Dépôts à terme 312 - Bons du Trésor et valeurs 411 - Bons du Trésor et valeurs assimilées 505 - Provisions pour risques
12 - Comptes ordinaires des 207 - Dépôts réglementés ass-imilées. Emplois 412 - Autres titres de créance généraux
208 - Dépôts de garantie réglementés 42 - Titres de participation et emplois assimilés 506 - Provisions pour
établissements de crédit et
22 - Crédits de trésorerie 313 - Autres titres de créance. 422 - Titres de participation pensions de retraite et
assimilés obligations similaires
221 - Créances commerciales Placement 423 - Participations dans les entreprises liées
121 - Comptes ordinaires 509 - Provisions pour autres
sur le Maroc 314 - Autres titres de créance. 424 - Titres de l’activité de portefeuille
13 - Valeurs reçues en pension, 222 - Crédits à l’exportation Emplois réglementés risques et charges
425 - Dotations des succursales et agences à
prêts et autres comptes 224 - Crédits de financement de 315 - Titres de propriété. 51 - Provisions réglementées
l’étranger
débiteurs stocks Placement 426 - Autres emplois assimilés 511 - Provisions pour
131 - Valeurs reçues en 225 - Crédits de financement de 32 - Instruments optionnels amortissements
43 - Immobilisations en crédit- bail et en location
179

pension au jour le jour marchés 321 - Instruments optionnels dérogatoires


132 - Valeurs reçues en avec option d’achat
226 - Avances sur avoirs achetés 431 - Crédit-bail sur immobilisations 516 - Provisions pour
pension à terme financiers 322 - Instruments optionnels acquisition ou
133 - Prêts de trésorerie au jour incorporelles
227 - Autres crédits de trésorerie vendus 432 - Crédit-bail mobilier construction de loge-
le jour 23 - Crédits à l’équipement ments destinés au
33 - Titres de créance émis 433 - Crédit-bail immobilier
134 - Comptes et prêts de 231 - Crédits à l’équipement personnel
331 - Certificats de dépôt émis 435 - loyers restructurés
trésorerie à terme 237 - Echéances de crédits à 519 - Autres provisions
332 - Bons de sociétés de 436 - Loyers courus
135 - Prêts financiers l’équipement impayées réglementées
financement émis 437 - Loyers impayés
136 - Autres comptes débiteurs 52 - Subventions et fonds publics
24 - Crédits à la consommation 333 - Emprunts obligataires émis 438 - Amortissements des immobilisations en
137 - Créances impayées
241 - Crédits à la consommation 337 - Autres titres de créance crédit-bail affectés
14 - Valeurs données en pension, émis 521 - Subventions
affectés 439 - Provisions pour dépréciation des
emprunts et autres comptes 242 - Crédits à la consommation immobilisations en crédit-bail d'investissement
34 - Opérations diverses sur titres
créditeurs non affectés 341 - Comptes de règlement reçues
44 - Immobilisations données en location simple
141 - Valeurs données en 247 - Echéances de crédits à la d’opérations sur titres 525 - Fonds publics affectés
442 - Biens mobiliers en location simple
pension au jour le jour consommation impayées 343 - Dettes sur titres 53 - Fonds spéciaux de garantie
443 - Biens immobiliers en location simple
142 - Valeurs données en 344 - Versements à effectuer sur 531 - Fonds de garantie à
25 - Crédits immobiliers 445 - Loyers restructurés
pension à terme titres non libérés caractère mutuel
251 - Crédits à l’habitat 446 - Loyers courus
143 - Emprunts de trésorerie au 346 - Diverses autres opérations 532 - Fonds de soutien
252 - Crédits immobiliers aux 447 - Loyers impayés
jour le jour sur titres 539 - Autres fonds spéciaux
promoteurs 448 - Amortissements des immo-bilisations en
144 - Comptes et emprunts de de garantie
257 - Echéances de crédits 35 - Débiteurs divers location simple
trésorerie à terme
immobiliers impayées 351 - Sommes dues par l’Etat 449 - Provisions pour dépréciation des
145 - Emprunts financiers
352 - Sommes dues par les immobilisations en location simple
146 - Autres comptes
organismes de prévoyance 45 - Immobilisations incorporelles
créditeurs
353 - Sommes diverses dues 451 - Immobilisations incorporelles
par le personnel d’exploitation
452 - Immobilisations incorporelles hors
exploitation
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

15 - Opérations internes au réseau 26 - Créances acquises par 357 - Comptes clients de pres- 453 - Immobilisations incorporelles en 54 - Dettes subordonnées
doté d’un organe central affacturage tations non bancaires cours 541 - Dettes
151 - Emplois auprès du réseau 261 - Créances acquises par 359 - divers autres débiteurs 457 - Ecart de conversion sur immo- subordonnées à
153 - Ressources en affacturage approuvées bilisations incorporelles durée déterminée
36 - Créditeurs divers 458 - Amortissements des immo-
provenance du réseau 262 - Créances acquises par 542 - Dettes
affacturage non 361 - Sommes dues à l’Etat bilisations incorporelles subordonnées à
155 - Comptes du réseau
approuvées 362 - Sommes dues aux 459 - Provisions pour dépréciation des durée indéterminée
16 - Opérations avec le siège, les 267 - Créances acquises par organismes de prévoyance immobilisations incorporelles 548 - Intérêts courus
succursales et les agences à affacturage impayées 363 - Sommes diverses dues au 46 - Immobilisations corporelles
l'étranger 27 - Autres opérations avec la 461 - Immeubles d’exploitation 55 - Réserves et primes liées
personnel
161 - Comptes ordinaires clientèle 462 - Mobilier et matériel d’exploitation au capital
365 - Sommes diverses dues 551 - Primes d’émission,
163 - Comptes et prêts de 271 - Valeurs données en 463 - Autres immobilisations corporelles
trésorerie aux actionnaires et d’exploitation de fusion et
pension à la clientèle
164 - Prêts financiers associés 464 - Immobilisations corporelles hors d’apport
272 - Emprunts auprès de la
165 - Comptes et emprunts de clientèle financière 366 - Autres avances et exploitation 552 - Réserve légale
trésorerie 273 - Valeurs reçues en pension acomptes 465 - Immobilisations corporelles 556 - Ecart de
166 - Emprunts financiers de la clientèle 367 - Fournisseurs de biens et d’exploitation en cours réévaluation
18 - Opérations diverses en instance 274 - Prêts à la clientèle 466 - Immobilisations corporelles hors 559 - Autres réserves
services
181 - Créances en instance sur financière exploitation en cours 57 - Capital
369 - Divers autres créditeurs
moyens de paiement 275 - Créances sur la clientèle - 467 - Ecart de conversion sur immo- 571 - Capital appelé
37 - Valeurs et emplois divers bilisations corporelles 572 - Capital non appelé
182 - Diverses autres créances opérations de Mourabaha
en instance 276 - Diverses autres créances 371 - Valeurs et emplois divers 468 - Amortissements des immo-bilisations 573 - Certificats
185 - Dettes en instance sur sur la clientèle 38 - Comptes de régularisation corporelles d'investissement
moyens de paiement 277 - Créances impayées 381 - Comptes de concordance 469 - Provisions pour dépréciation des 574 - Fonds de dotation
186 - Diverses autres dettes en 28 - Opérations diverses en instance dirhams/devises immobilisations corporelles 578 - Actionnaires capital
instance 281 - Créances en instance sur 47 - Immobilisations en Ijara wa iqtina non versé
382 - Comptes d’ajustement des
19 - Créances en souffrance sur les moyens de paiement 472 - Ijara wa iqtina mobilière 58 - Report à nouveau
opérations de hors bilan 473 - Ijara wa iqtina immobilière 581 - Report à nouveau
180

établissements de crédit et 282 - Diverses autres créances


383 - Comptes d’écart sur 475 - Loyers restructurés 59 - Résultats
assimilés. Provisions en instance
191 - Créances en souffrance 285 - Dettes en instance sur devises et titres 476 - Loyers courus 591 - Résultat net de
sur les établissements de moyens de paiement 384 - Résultats sur produits 477 - Loyers impayés l'exercice
crédit et assimilés 286 - Diverses autres dettes en dérivés de couverture 478 - Amortissements des 598 - Résultats nets en
198 - Agios réservés instance immobilisations en Ijara wa iqtina instance
385 - Charges à répartir sur
199 - Provisions pour créances 29 - Créances en souffrance sur la 479 - Provisions pour dépréciation des d’affectation
plusieurs exercices immobilisations en Ijara wa iqtina
en souffrance sur les clientèle. Provisions 386 - Comptes de liaison entre 48 - Immobilisations données en Ijara
établissements de crédit 291 - Créances en souffrance
et assimilés siège, succursales et tachghilia
sur la clientèle
297 - Rémunerations réservées agences au Maroc 482 - Biens mobiliers en Ijara tachghilia
sur opérations de 387 - Charges à payer et pro- 483 - Biens immobiliers en Ijara
Mourabaha duits constatés d’avance tachghilia
298 - Agios réservés 388 - Produits à recevoir et 485 - Loyers restructurés
299 - Provisions pour créances 486 - Loyers courus
charges constatées 487 - Loyers impayés
en souffrance sur la d’avance
clientèle 488 - Amortissements des
389 - Autres comptes de immobilisations en Ijara tachghilia
régularisation 489 - Provisions pour dépréciation des
39 - Créances en souffrance sur titres immobilisations en Ijara tachghilia
et sur opérations diverses. 49 - Créances en souffrance sur valeurs
Provisions immobilisées. Provisions
391 - Créances en souffrance 491 - Créances en souffrance sur
valeurs immobilisées
sur titres et sur opérations
495 - Loyers réservés
diverses 498 - Agios réservés
399 - Provisions pour créances 499 - Provisions pour créances en
en souffrance sur titres et souffrance sur valeurs
opérations diverses immobilisées
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

COMPTES DE PRODUITS ET CHARGES COMPTES DE HORS BILAN

Classe 6 Classe 7 Classe 8


COMPTES DE CHARGES COMPTES DE PRODUITS COMPTES DE HORS BILAN

60 - Charges sur opérations avec les établissements de crédit


et assimilés 70 - Produits sur opérations avec les établissements de crédit 80- Engagements de financement donnés
601 - Intérêts sur comptes des banques centrales, du et assimilés 801 - Engagements de financement en faveur
Trésor public et du service des chèques postaux 701 - Intérêts sur comptes des banques centrales, du d’établissements de crédit et assimilés
602 - Intérêts sur comptes ordinaires des établissements Trésor public et du service des chèques postaux 802 - Engagements de financement en faveur de la
de crédit et assimilés 702 - Intérêts sur comptes ordinaires des établissements clientèle
604 - Intérêts sur valeurs données en pension, emprunts et de crédit et assimilés 809 - Compte de contrepartie
autres comptes créditeurs 703 - Intérêts sur valeurs reçues en pension, prêts et 81 - Engagements de financement reçus
605 - Intérêts sur opérations internes au réseau doté d’un autres comptes débiteurs 811 - Engagements de financement reçus
organe central 705 - Intérêts sur opérations internes au réseau doté d’un d’établissements de crédit et assimilés
606 - Intérêts sur opérations avec le siège, les succursales organe central 812 - Engagements de financement reçus de la clientèle
et les agences à l'étranger 706 - Intérêts sur opérations avec le siège, les succursales 819 - Compte de contrepartie
607 - Commissions sur engagements de financement et les agences à l’étranger
82 - Engagements de garantie donnés
reçus d’établissements de crédit et assimilés 707 - Commissions sur engagements de financement en
821 - Garanties de crédit données d’ordre d’établissements
608 - Commissions sur engagements de garantie reçus faveur des établissements de crédit et assimilés
de crédit et assimilés
d’établissements de crédit et assimilés 708 - Commissions sur engagements de garantie donnés
822 - Autres cautions et garanties données d’ordre
609 - Autres charges d’intérêts sur opérations avec les d’ordre d’établissements de crédit et assimilés
d’établissements de crédit et assimilés
établissements de crédit et assimilés 709 - Autres produits d’intérêts sur opérations avec les
823 - Garanties de crédit données d’ordre de la clientèle
61 - Charges sur opérations avec la clientèle établissements de crédit et assimilés
824 - Cautions et garanties en faveur de l’administration
610 - Intérêts sur comptes à vue créditeurs de la clientèle 71 - Produits sur opérations avec la clientèle publique
181

611 - Intérêts sur comptes d’épargne 710 - intérêts sur comptes à vue débiteurs de la clientèle 825 - Autres cautions et garanties données d’ordre de la
612 - Intérêts sur dépôts à terme 711 - Intérêts sur crédits de trésorerie clientèle
616 - Intérêts sur autres dettes envers la clientèle 712 - Intérêts sur crédits à l’équipement 829 - Compte de contrepartie
617 - Commissions sur engagements de financement 713 - Intérêts sur crédits à la consommation
83 - Engagements de garantie reçus
reçus de la clientèle 714 - Intérêts sur crédits immobiliers
831 - Garanties de crédit reçues d’établissements de crédit
618 - Commissions sur engagements de garantie reçus de 715 - Intérêts sur créances acquises par affacturage
et assimilés
la clientèle 716 - Intérêts sur autres créances sur la clientèle
832 - Autres cautions et garanties reçues d’établissements
619 - Autres charges d’intérêts sur opérations avec la 717 - Commissions sur engagements de financement en
de crédit et assimilés
clientèle faveur de la clientèle
833 - Garanties de crédit reçues de la clientèle
718 - Commissions sur engagements de garantie donnés
62 - Charges sur opérations sur titres 834 - Autres Garanties reçues de la clientèle
d’ordre de la clientèle
621 - Pertes sur titres de transaction 839 - Compte de contrepartie
719 - Autres produits d’intérêts sur opérations avec la
622 - Charges sur titres de placement. titres de créance clientèle 84 - Engagements sur titres
623 - Charges sur titres de placement. titres de propriété 841 - Titres à recevoir
72 - Produits sur opérations sur titres
624 - Charges sur titres d'investissement 842 - Titres à livrer
721 - Gains sur titres de transaction
625 - Charges sur titres de créance émis 849 - Compte de contrepartie
722 - Produits sur titres de placement. Titres de créance
627 - Moins-values de cession sur titres de placement 723 - Produits sur titres de placement. Titres de propriété 85 - Engagements sur produits dérivés
628 - Moins-values de cession sur titres des opérations de 724 - Produits sur titres d’investissement 851 - Engagements sur marchés réglementés de taux
Moucharaka 725 - Produits sur titres de créance émis d'intérêt
629 - Autres charges d’intérêts sur opérations sur titres 726 - Produits sur titres de participation et emplois 852 - Engagements sur marchés de gré à gré de taux
assimilés d'intérêt
63 - Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location 854 - Engagements sur marchés réglementés de cours de
727 - Plus-values de cession sur titres de placement
631 - Charges sur immobilisations en crédit-bail et en change
728 - Plus-values de cession sur titres des opérations de
location avec option d’achat 855 - Engagements sur marchés de gré à gré de cours de
Moucharaka
632 - Charges sur immobilisations en location simple change
729 - Autres produits d’intérêts sur opérations sur titres
633 - Charges sur immobilisations en Ijara wa iqtina
634 - Charges sur immobilisations en Ijara tachghilia
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

64 - Autres charges bancaires 73 - Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location 857 - Engagements sur marchés réglementés d'autres
641 - Charges sur moyens de paiement 731 - Produits sur immobilisations en crédit-bail et en instruments
643 - Autres charges sur prestations de service location avec option d’achat 858 - Engagements sur marchés de gré à gré d'autres
644 - Charges sur dettes subordonnées et fonds publics 732 - Produits sur immobilisations en location simple sinstruments
affectés 733 - Produits sur immobilisations en Ijara wa iqtina 859 - Compte de contrepartie
645 - Charges sur engagements sur titres 734 - Produits sur immobilisations en Ijara tachghilia 86 - Engagements en devises
646 - Charges sur produits dérivés 74 - Commissions sur prestations de service 861 - Opérations de change au comptant
648 - Charges sur opérations de change 741 - Commissions sur fonctionnement de compte 862 - Opérations de prêts ou d'emprunts en devises
649 - Diverses autres charges bancaires 742 - Commissions sur moyens de paiement 863 - Intérêts non courus en devises couverts
65 - Charges d'exploitation non bancaire 743 - Commissions sur opérations sur titres 864 - Opérations de change à terme
651 - Charges sur valeurs et emplois divers 744 - Commissions sur titres en gestion ou en dépôt 865 - Comptes de concordance dirhams/devises
652 - Moins-values de cession sur immobilisations 746 - Commissions sur prestations de service sur crédits 866 - Report et déport
financières 747 - Produits sur activités de conseil et d’assistance 87 - Valeurs et sûretés données ou reçues en garantie
653 - Moins-values de cession sur immobilisations 749 - Autres produits sur prestations de service 871 - Valeurs et sûretés données en garantie
incorporelles et corporelles 75 - Autres produits bancaires 872 - Valeurs émises ou garanties par l’Etat reçues en garantie
659 - Autres charges d’exploitation non bancaire 753 - Produits sur opérations de Mourabaha 873 - Nos valeurs reçues en garantie
66 - Charges générales d'exploitation 754 - Produits sur créances subordonnées 874 - Valeurs émises par d’autres établissements de crédit et
661 - Charges de personnel 755 - Produits sur engagements sur titres assimilés reçues en garantie
662 - Impôts et taxes 756 - Produits sur engagements sur produits dérivés 875 - Valeurs émises par des émetteurs divers reçues en
663/664 - Charges externes 757 - Produits sur opérations de change garantie
667 - Autres charges générales d'exploitation 759 - Divers autres produits bancaires 876 - Sûretés réelles reçues en garantie
669 - Dotations aux amortissements et aux provisions des 76 - Produits d’exploitation non bancaire 877 - Sûretés personnelles reçues en garantie
immobilisations incorporelles et corporelles 761 - Produits sur valeurs et emplois divers 879 - Compte de contrepartie
67 - Dotations aux provisions et pertes sur créances 762 - Plus-values de cession sur immobilisations 88 - Divers hors bilan
irrécouvrables financières 881 - Valeurs à l’encaissement
182

671 - Dotations aux provisions pour créances en 763 - Plus-values de cession sur immobilisations 883 - Crédits consortiaux
souffrance incorporelles et corporelles 884 - Valeurs en gestion matière
672 - Pertes sur créances irrécouvrables 764 - Immobilisations produites par l’entreprise pour elle- 885 - Billets de mobilisation en gestion matière
673 - Dotations aux provisions pour dépréciation des titres même 886 – Créances titrisées
de placement 765 - Produits accessoires 887 - Titres en dépôt
674 - Dotations aux provisions pour dépréciation des 767 - Subventions reçues 889 - Compte de contrepartie
immobilisations financières 769 - Autres produits d'exploitation non bancaire 89 - Engagements par signature en souffrance
676 - Dotations aux provisions pour risques d’exécution 77 - Reprises de provisions et récupérations sur créances 891 - Engagements par signature en souffrance
d'engagements par signature amorties 899 - Compte de contrepartie
677 - Dotations aux provisions pour autres risques et 771 - Reprises de provisions pour créances en souffrance
charges 772 - Récupérations sur créances amorties
678 - Dotations aux provisions réglementées 773 - Reprises de provisions pour dépréciation des titres
679 - Dotations aux autres provisions de placement
774 - Reprises de provisions pour dépréciation des
68 - Charges non courantes immobilisations financières
680 - Charges non courantes 775 - Reprises de provisions pour dépréciation des
69 - impôts sur les résultats immobilisations incorporelles et corporelles
690 - Impôts sur les résultats 776 - Reprises de provisions pour risques d’exécution
d'engagements par signature
777 - Reprises de provisions pour autres risques et
charges
778 - Reprises de provisions réglementées
779 - Reprises des autres provisions
78 - Produits non courants
780 - Produits non courants
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

SECTION 3 : LISTE DES COMPTES

183
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 1 : COMPTES DE TRESORERIE ET D’OPERATIONS AVEC


LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES

10 - VALEURS EN CAISSE
101 - BILLETS ET MONNAIES
1011 - Billets et monnaies marocains
1015 - Billets étrangers
11 - BANQUES CENTRALES, TRESOR PUBLIC, SERVICE DES CHEQUES
POSTAUX
111 - BANQUES CENTRALES
1111 - Bank Al-Maghrib - Compte ordinaire
1113 - Banques centrales étrangères - Comptes ordinaires
1117 - Intérêts courus à payer
1118 - Intérêts courus à recevoir
113 - TRESOR PUBLIC
1131 - Trésor public - Compte ordinaire
1137 - Intérêts courus à payer
1138 - Intérêts courus à recevoir
115 - SERVICE DES CHEQUES POSTAUX
1151 - Service des chèques postaux - Compte ordinaire
1157 - Intérêts courus à payer
1158 - Intérêts courus à recevoir
12 - COMPTES ORDINAIRES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET
ASSIMILES
121 - COMPTES ORDINAIRES
1211 - Comptes ordinaires des banques au Maroc
1212 - Comptes ordinaires des sociétés de financement au Maroc
1213 - Comptes ordinaires des autres établissements de crédit assimilés au Maroc
1215 - Comptes ordinaires des établissements de crédit à l’étranger
1217 - Intérêts courus à payer
1218 - Intérêts courus à recevoir

184
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

13 - VALEURS REÇUES EN PENSION, PRETS ET AUTRES COMPTES


DEBITEURS
131 - VALEURS RECUES EN PENSION AU JOUR LE JOUR
1311 - Valeurs reçues en pension au jour le jour de Bank Al-Maghrib
1312 - Valeurs reçues en pension au jour le jour des établissements de crédit et
assimilés
1318 - Intérêts courus à recevoir
132 - VALEURS RECUES EN PENSION À TERME
1321 - Valeurs reçues en pension à terme de Bank Al-Maghrib
1322 - Valeurs reçues en pension à terme des établissements de crédit et
assimilés
1328 - Intérêts courus à recevoir
133 - PRETS DE TRESORERIE AU JOUR LE JOUR
1331 - Placements au jour le jour auprès de Bank Al-Maghrib
1332 - Prêts de trésorerie au jour le jour aux établissements de crédit et
assimilés
1338 - Intérêts courus à recevoir
134 - COMPTES ET PRÊTS DE TRÉSORERIE À TERME
1341 - Placements à terme auprès de Bank Al-Maghrib
1342 - Comptes et prêts de trésorerie à terme aux établissements de crédit et
assimilés
1348 - Intérêts courus à recevoir
135 - PRETS FINANCIERS
1351 - Prêts financiers
1358 - Intérêts courus à recevoir
136 - AUTRES COMPTES DEBITEURS
1361 - Réserves obligatoires
1362 - Dépôts de garantie versés
1366 - Divers autres comptes débiteurs
1368 - Intérêts courus à recevoir
137 - CREANCES IMPAYEES
1370 - Créances impayées
14 - VALEURS DONNEES EN PENSION, EMPRUNTS ET AUTRES COMPTES
CREDITEURS
141 - VALEURS DONNÉES EN PENSION AU JOUR LE JOUR
1411 - Valeurs données en pension au jour le jour à Bank Al-Maghrib
1412 - Valeurs données en pension au jour le jour aux établissements de crédit
et assimilés
1418 - Intérêts courus à payer
142 - VALEURS DONNÉES EN PENSION À TERME
1421 - Valeurs données en pension à terme à Bank Al-Maghrib
1422 - Valeurs données en pension à terme aux établissements de crédit et
assimilés
1428 - Intérêts courus à payer

185
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

143 - EMPRUNTS DE TRÉSORERIE AU JOUR LE JOUR


1431 - Emprunts de trésorerie au jour le jour auprès de Bank Al-Maghrib
1432 - Emprunts de trésorerie au jour le jour auprès des établissements de crédit
et assimilés
1438 - Intérêts courus à payer
144 - COMPTES ET EMPRUNTS DE TRÉSORERIE À TERME
1441 - Emprunts de trésorerie à terme auprès de Bank Al-Maghrib
1442 - Comptes et emprunts de trésorerie à terme auprès des établissements de
crédit et assimilés
1448 - Intérêts courus à payer
145 - EMPRUNTS FINANCIERS
1451 - Emprunts financiers
1458 - Intérêts courus à payer
146 - AUTRES COMPTES CREDITEURS
1462 - Dépôts de garantie reçus
1466 - Divers autres comptes créditeurs
1468 - Intérêts courus à payer
15 - OPERATIONS INTERNES AU RESEAU DOTE D’UN ORGANE CENTRAL
151 - EMPLOIS AUPRES DU RESEAU
1511 - Emplois auprès du réseau
1518 - Intérêts courus à recevoir
153 - RESSOURCES EN PROVENANCE DU RESEAU
1531 - Ressources provenant du réseau
1538 - Intérêts courus à payer
155 - COMPTES DU RESEAU
1550 - Comptes du réseau
16 - OPERATIONS AVEC LE SIEGE, LES SUCCURSALES ET LES AGENCES A
L'ETRANGER
161 - COMPTES ORDINAIRES
1611 - Compte ordinaire du siège à l’étranger
1615 - Comptes ordinaires des succursales et agences à l’étranger
1617 - Intérêts courus à payer
1618 - Intérêts courus à recevoir
163 - COMPTES ET PRETS DE TRESORERIE
1631 - Prêts de trésorerie au jour le jour
1632 - Comptes et prêts de trésorerie à terme
1638 - Intérêts courus à recevoir
164 - PRETS FINANCIERS
1641 - Prêts financiers
1648 - Intérêts courus à recevoir
165 - COMPTES ET EMPRUNTS DE TRESORERIE
1651 - Emprunts de trésorerie au jour le jour
1652 - Comptes et emprunts de trésorerie à terme
1658 - Intérêts courus à payer
166 - EMPRUNTS FINANCIERS
1661 - Emprunts financiers
1668 - Intérêts courus à payer

186
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

18 - OPERATIONS DIVERSES EN INSTANCE


181 - CREANCES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT
1811 - Chèques de voyage
1815 - Chèques impayés à rejeter en compensation
1819 - Autres créances en instance sur moyens de paiement
182 - DIVERSES AUTRES CREANCES EN INSTANCE
1820 - Diverses autres créances en instance
185 - DETTES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT
1851 - Nos chèques de banque à payer aux établissements de crédit et assimilés
1852 - Provisions pour chèques certifiés des établissements de crédit et ssimilés
1859 - Autres dettes en instance sur moyens de paiement
186 - DIVERSES AUTRES DETTES EN INSTANCE
1860 - Diverses autres dettes en instance
19 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET
ASSIMILES. PROVISIONS
191 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET
ASSIMILES
1911 - Créances pré-douteuses
1912 - Créances douteuses
1913 - Créances compromises
198 - AGIOS RESERVES
1981 - Agios réservés sur créances pré-douteuses
1982 - Agios réservés sur créances douteuses
1983 - Agios réservés sur créances compromises
199 - PROVISIONS POUR CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LES
ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES
1991 - Provisions pour créances pré-douteuses
1992 - Provisions pour créances douteuses
1993 - Provisions pour créances compromises

187
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 2 : COMPTES D’OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

20 - COMPTES A VUE ET COMPTES CREDITEURS DE LA CLIENTELE


201 - COMPTES CHEQUES ET COMPTES COURANTS
2011 - Comptes chèques
2012 - Comptes courants
2017 - Intérêts courus à payer
2018 - Intérêts courus à recevoir
202 - COMPTES D’AFFACTURAGE
2021 - Comptes d’affacturage disponibles
2022 - Comptes d’affacturage non disponibles
2027 - Intérêts courus à payer
2028 - Intérêts courus à recevoir
203 - AUTRES COMPTES A VUE DE LA CLIENTELE
2031 - Comptes en déshérence
2032 - Comptes de succession
2035 - Comptes de clients de passage
2036 - Autres comptes de la clientèle
2038 - Intérêts courus à payer
204 - COMPTES D’EPARGNE
2041 - Comptes sur carnets
2042 - Comptes d’épargne logement
2043 - Plans d’épargne logement
2046 - Autres comptes d’épargne
2048 - Intérêts courus à payer
205 - DEPOTS A TERME
2051 - Comptes à terme
2055 - Bons de caisse
2058 - Intérêts courus à payer
207 - DEPOTS REGLEMENTES
2071 - Dépôts des sociétés en formation
2072 - Dépôts pour augmentation de capital des sociétés
2075 - Réserves techniques des compagnies d’assurances
2076 - Autres dépôts réglementés
2078 - Intérêts courus à payer

188
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

208 - DEPOTS DE GARANTIE


2081 - Dépôts de garantie pour ouverture de crédit documentaire
2082 - Dépôts de garantie pour autres engagements par signature
2083 - Dépôts de garantie pour location de coffres-forts
2084 - Retenues de garantie
2085 - Dépôts de garantie sur opérations de crédit-bail et de location
2086 - Autres dépôts de garantie
2088 - Intérêts courus à payer
22 - CREDITS DE TRESORERIE
221 - CREANCES COMMERCIALES SUR LE MAROC
2211 - Escompte du papier commercial
2213 - Effets à l’encaissement pris à crédit immédiat
2215 - Mobilisation des créances professionnelles
2217 - Valeurs impayées
2218 - Intérêts courus à recevoir
222 - CREDITS A L’EXPORTATION
2221 - Mobilisation de créances nées sur l’étranger
2222 - Crédits fournisseurs à l’exportation
2223 - Crédits acheteurs à l’exportation
2224 - Crédits de préfinancement à l’exportation
2226 - Autres crédits à l’exportation
2227 - Echéances de crédits impayées
2228 - Intérêts courus à recevoir
224 - CREDITS DE FINANCEMENT DE STOCKS
2241 - Avances sur warrants commerciaux
2242 - Avances sur warrants industriels
2245 - Crédits de campagne
2247 - Echéances de crédits impayées
2248 - Intérêts courus à recevoir
225 - CREDITS DE FINANCEMENT DE MARCHES
2251 - Préfinancement de marchés
2252 - Avances sur attestations
2253 - Avances sur droits constatés
2257 - Echéances de crédits impayées
2258 - Intérêts courus à recevoir
226 - AVANCES SUR AVOIRS FINANCIERS
2261 - Avances sur comptes à terme
2262 - Avances sur bons de caisse
2263 - Avances sur bons du Trésor
2264 - Avances sur titres de créance négociables
2266 - Avances sur autres avoirs financiers
2267 - Echéances de crédits impayées
2268 - Intérêts courus à recevoir

189
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

227 - AUTRES CREDITS DE TRESORERIE


2271 - Crédit global d’exploitation
2272 - Crédits à l’importation
2273 - Chèques à l’encaissement pris à crédit immédiat
2274 - Avances sur réalisation de cautions, avals et acceptations
2275 - Utilisations de facilités d'émission non représentées par un titre
2276 - Divers autres crédits de trésorerie
2277 - Echéances de crédits impayées
2278 - Intérêts courus à recevoir
23 - CREDITS A L’EQUIPEMENT
231 - CREDITS A L’EQUIPEMENT
2311 - Crédits à l’équipement aux jeunes promoteurs et entrepreneurs
2312 - Crédits à l’équipement aux entreprises
2313 - Crédits à l’équipement aux collectivités locales
2315 - Prêts participatifs à l’équipement
2316 - Autres crédits à l’équipement
2318 - Intérêts courus à recevoir
237 - ECHEANCES DE CREDITS A L’EQUIPEMENT IMPAYEES
2370 - Echéances de crédits à l’équipement impayées
24 - CREDITS A LA CONSOMMATION
241- CREDITS A LA CONSOMMATION AFFECTES
2411 - Crédits à la consommation affectés
2418 - Intérêts courus à recevoir
242 - CREDITS A LA CONSOMMATION NON AFFECTES
2421 - Prêts personnels
2422 - Différés de remboursement liés à l'usage de cartes de paiement
2423 - Utilisation d'ouvertures de crédits permanents
2426 - Autres crédits à la consommation
2428 - Intérêts courus à recevoir
247 - ECHEANCES DE CREDITS A LA CONSOMMATION IMPAYEES
2470 - Echéances de crédits à la consommation impayées
25 - CREDITS IMMOBILIERS
251 - CREDITS A L’HABITAT
2511 - Prêts hypothécaires à l’habitat
2512 - Crédits relais à l’habitat
2513 - Prêts conventionnés à l’habitat
2516 - Autres crédits à l’habitat
2518 - Intérêts courus à recevoir
252 - CREDITS IMMOBILIERS AUX PROMOTEURS
2521 - Crédits immobiliers aux promoteurs
2528 - Intérêts courus à recevoir
257 - ECHEANCES DE CREDITS IMMOBILIERS IMPAYEES
2570 - Echéances de crédits immobiliers impayées

190
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

26 - CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE


261 - CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE APPROUVEES
2611 - Créances acquises par affacturage approuvées
2618 - Intérêts courus à recevoir
262 - CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE NON APPROUVEES
2621 - Créances acquises par affacturage non approuvées
2628 - Intérêts courus à recevoir
267 - CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE IMPAYEES
2670 - Créances acquises par affacturage impayées
27 - AUTRES OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE
271 - VALEURS DONNEES EN PENSION A LA CLIENTELE
2711 - Valeurs données en pension au jour le jour
2712 - Valeurs données en pension à terme
2717 - Intérêts courus à payer sur valeurs données en pension au jour le jour
2718 - Intérêts courus à payer sur valeurs données en pension à terme
272 - EMPRUNTS AUPRES DE LA CLIENTELE FINANCIERE
2721 - Emprunts de trésorerie au jour le jour
2722 - Emprunts de trésorerie à terme
2723 - Emprunts financiers
2727 - Intérêts courus à payer sur emprunts de Trésorerie au jour le jour
2728 - Intérêts courus à payer sur emprunts à terme
273 - VALEURS RECUES EN PENSION DE LA CLIENTELE
2731 - Valeurs reçues en pension au jour le jour
2732 - Valeurs reçues en pension à terme
2737 - Intérêts courus à recevoir sur valeurs reçues en pension au jour le jour
2738 - Intérêts courus à recevoir sur valeurs reçues en pension à terme
274 - PRETS A LA CLIENTELE FINANCIERE
2741 - Prêts de trésorerie au jour le jour
2742 - Prêts de trésorerie à terme
2743 - Prêts financiers
2747 - Intérêts courus à recevoir sur prêts de trésorerie au jour le jour
2748 - Intérêts courus à recevoir sur prêts à terme
275 - CREANCES SUR LA CLIENTÈLE - OPÉRATIONS DE MOURABAHA
2750 - Créances sur la clientèle - opérations de Mourabaha
276 - DIVERSES AUTRES CRÉANCES SUR LA CLIENTÈLE
2760 - Diverses autres créances sur la clientèle
277 - CREANCES IMPAYEES
2770 - Créances impayées
28 - OPERATIONS DIVERSES EN INSTANCE
281 - CREANCES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT
2811 - Valeurs au protêt
2812 - Valeurs revenues impayées à débiter aux clients
2813 - Avis de prélèvements reçus non imputés
2814 - Avis de prélèvements émis revenus impayés
2815 - Valeurs impayées non restituées dans les délais
2819 - Autres créances en instance sur moyens de paiement

191
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

282 - DIVERSES AUTRES CREANCES EN INSTANCE


2820 - Diverses autres créances en instance
285 - DETTES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT
2851 - Nos chèques de banque à payer à la clientèle
2852 - Provisions pour chèques certifiés de la clientèle
2853 - Mises à disposition et accréditifs
2854 - Virements et rapatriements reçus en attente d’affectation
2855 - Sommes dues sur opérations de recouvrement
2856 - Provisions pour chèques frappés d’opposition
2859 - Autres dettes en instance sur moyens de paiement
286 - DIVERSES AUTRES DETTES EN INSTANCE
2861 - Provisions pour saisie-arrêt
2863 - Provisions pour achat des titres et de l’or
2864 - Encaissements sur prêts reçus par anticipation
2869 - Diverses autres dettes en instance
29 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTELE. PROVISIONS
291 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTELE
2911 - Créances pré-douteuses
2912 - Créances douteuses
2913 - Créances compromises
297 - RÉMUNÉRATIONS RESERVÉES SUR OPÉRATIONS DE MOURABAHA
2971 - Rémunérations réservées sur créances pré-douteuses
2972 - Rémunérations réservées sur créances douteuses
2973 - Rémunérations réservées sur créances compromises
298 - AGIOS RESERVES
2981 - Agios réservés sur créances pré-douteuses
2982 - Agios réservés sur créances douteuses
2983 - Agios réservés sur créances compromises
299 - PROVISIONS POUR CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTELE
2991 - Provisions pour créances pré-douteuses
2992 - Provisions pour créances douteuses
2993 - Provisions pour créances compromises

192
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 3 : COMPTES D’OPERATIONS SUR TITRES ET


D’OPERATIONS DIVERSES

30 - TITRES DE TRANSACTION
301 - BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES
3011 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
3017 - Bons du Trésor et valeurs assimilées prêtés
3018 - Bons du Trésor et valeurs assimilées empruntés
303 - AUTRES TITRES DE CREANCE
3031 - Obligations détenues
3032 - Certificats de dépôt détenus
3033 - Bons de sociétés de financement détenus
3034 - Billets de trésorerie détenus
3035 - Divers autres titres de créance détenus
3036 - Autres titres de créance émis et rachetés
3037 - Titres de créance prêtés
3038 - Titres de créance empruntés
305 - TITRES DE PROPRIETE
3051 - Titres d’OPCVM détenus
3052 - Autres titres de propriété détenus
3056 - Titres de propriété émis et rachetés
3057 - Titres de propriété prêtés
3058 - Titres de propriété empruntés
31 - TITRES DE PLACEMENT
311 - BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES. PLACEMENT
3111 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
3117 - Bons du Trésor et valeurs assimilées prêtés
3118 - Intérêts courus à recevoir
3119 - Provisions pour dépréciation
312 - BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES. EMPLOIS REGLEMENTES
3121 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
3128 - Intérêts courus à recevoir

193
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

313 - AUTRES TITRES DE CREANCE. PLACEMENT


3131 - Obligations détenues
3132 - Certificats de dépôt détenus
3133 - Bons de sociétés de financement détenus
3134 - Billets de trésorerie détenus
3135 - Divers autres titres de créance détenus
3136 - Autres titres de créance émis et rachetés
3137 - Autres titres de créance prêtés
3138 - Intérêts courus à recevoir
3139 - Provisions pour dépréciation
314 - AUTRES TITRES DE CREANCE. EMPLOIS REGLEMENTES
3141 - Autres titres de créance détenus
3148 - Intérêts courus à recevoir
315 - TITRES DE PROPRIETE. PLACEMENT
3151 - Titres d’OPCVM détenus
3152 - Autres titres de propriété détenus
3156 - Titres de propriété émis et rachetés
3157 - Titres de propriété prêtés
3158 - Intérêts courus à recevoir sur titres des FPCT
3159 - Provisions pour dépréciation
32 - INSTRUMENTS OPTIONNELS
321 - INSTRUMENTS OPTIONNELS ACHETES
3211 - Instruments optionnels de taux d'intérêt achetés
3212 - Instruments optionnels de cours de change achetés
3213 - Instruments optionnels sur actions et indices boursiers achetés
3217 - Autres instruments optionnels achetés
3219 - Provisions pour dépréciation
322 - INSTRUMENTS OPTIONNELS VENDUS
3221 - Instruments optionnels de taux d'intérêt vendus
3222 - Instruments optionnels de cours de change vendus
3223 - Instruments optionnels sur actions et indices boursiers vendus
3227 - Autres instruments optionnels vendus
33 - TITRES DE CREANCE EMIS
331 - CERTIFICATS DE DEPOT EMIS
3311 - Certificats de dépôt émis
3318 - Intérêts courus à payer
332 - BONS DE SOCIETES DE FINANCEMENT EMIS
3321 - Bons de sociétés de financement émis
3328 - Intérêts courus à payer
333 - EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS
3331 - Emprunts obligataires émis
3338 - Intérêts courus à payer
337 - AUTRES TITRES DE CREANCE EMIS
3371 - Autres titres de créance émis
3378 - Intérêts courus à payer

194
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

34 - OPERATIONS DIVERSES SUR TITRES


341 - COMPTES DE REGLEMENT D’OPERATIONS SUR TITRES
3411 - Comptes des établissements de crédit
3412 - Comptes des OPCVM
3413 - Comptes des sociétés de bourse
3414 - Comptes d’autre clientèle financière
3415 - Comptes de clientèle non financière
3419 - Autres comptes de règlement d’opérations sur titres
343 - DETTES SUR TITRES
3431 - Dettes sur titres empruntés
3433 - Dettes sur titres reçus en pension et vendus à découvert
3434 - Autres dettes sur titres vendus à découvert
3435 - Autres dettes de titres
344 - VERSEMENTS A EFFECTUER SUR TITRES NON LIBERES
3441 - Versements à effectuer sur titres de placement non libérés
3442 - Versements à effectuer sur titres de participation non libérés
3443 - Versements à effectuer sur participations dans les entreprises liées non
libérés
3444 - Versements à effectuer sur titres de l’activité portefeuille non libérés
346 - DIVERSES AUTRES OPERATIONS SUR TITRES
3462 - Provisions pour services financiers aux émetteurs
3463 - Sommes réglées à la clientèle à récupérer auprès des émetteurs
3464 - Sommes réglées par la clientèle à reverser aux émetteurs
3469 - Autres comptes de règlement relatifs aux opérations sur titres
35 - DEBITEURS DIVERS
351 - SOMMES DUES PAR L’ETAT
3511 - Taxe sur la valeur ajoutée à récupérer
3512 - Crédit de taxe sur la valeur ajoutée
3513 - Acomptes sur impôt sur les résultats
3515 - Autres comptes débiteurs de l’Etat
3519 - Autres sommes à recevoir de l’Etat
352 - SOMMES DUES PAR LES ORGANISMES DE PREVOYANCE
3521 - Caisse Nationale de Sécurité Sociale
3522 - Caisses de retraite
3523 - Mutuelles
3529 - Autres organismes de prévoyance
353 - SOMMES DIVERSES DUES PAR LE PERSONNEL
3531 - Acomptes sur traitement du personnel
3539 - Autres sommes dues par le personnel
357 - COMPTES CLIENTS DE PRESTATIONS NON BANCAIRES
3570 - Comptes clients de prestations non bancaires
359 - DIVERS AUTRES DEBITEURS
3591 - Dépôts de garantie versés sur opérations de marché
3594 - Dépôts et cautionnements constitués
3596 - Sommes diverses dues par les actionnaires et associés
3599 - Divers autres débiteurs

195
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

36 - CREDITEURS DIVERS
361 - SOMMES DUES A L’ETAT
3611 - Taxe sur la valeur ajoutée collectée de la période
3612 - Taxe sur la valeur ajoutée due
3613 - Impôt sur les résultats à payer
3614 - Impôt général sur le revenu à reverser
3615 - Taxe sur les produits de placement à revenu fixe à reverser
3616 - Taxe sur les produits des actions, parts sociales et revenus assimilés à reverser
3617 - Prélèvements libératoires à reverser
3619 - Autres sommes à verser à l’Etat
362 - SOMMES DUES AUX ORGANISMES DE PREVOYANCE
3621 - Caisse Nationale de Sécurité Sociale
3622 - Caisses de retraite
3624 - Mutuelles
3629 - Autres organismes de prévoyance
363 - SOMMES DIVERSES DUES AU PERSONNEL
3631 - Rémunérations dues au personnel
3635 - Oppositions sur salaires
3639 - Autres sommes dues au personnel
365 - SOMMES DIVERSES DUES AUX ACTIONNAIRES ET ASSOCIES
3651 - Dividendes à payer
3652 - Versements reçus sur augmentation de capital
3655 - Comuptes courants d’associés créditeurs
3659 - Autres sommes dues aux actionnaires et associés
366 - AUTRES AVANCES ET ACOMPTES
3661 - Avances et acomptes sur opérations de Mourabaha
3669 - Autres avances et acomptes
367 - FOURNISSEURS DE BIENS ET SERVICES
3670 - Fournisseurs de biens et services
369 - DIVERS AUTRES CREDITEURS
3691 - Dépôts de garantie reçus sur opérations de marché
3694 - Coupons sur titres de créance émis à payer
3695 - Titres émis amortis et non encore remboursés
3699 - Divers autres créditeurs
37 - VALEURS ET EMPLOIS DIVERS
371 - VALEURS ET EMPLOIS DIVERS
3711 - Avoirs en or et métaux précieux
3712 - Stocks de fournitures de bureau et imprimés
3713 - Immobilisations acquises par voie d’adjudication
3714 - Immobilisations détenues dans le cadre de la promotion immobilière
3715 - Timbres
3716 - Biens acquis dans le cadre des opérations de Mourabaha
3717 - Autres valeurs et emplois divers
3719 - Provisions pour dépréciation

196
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE REGULARISATION
381 - COMPTES DE CONCORDANCE DIRHAMS/DEVISES
3811 - Positions de change virement
3812 - Contre-valeur des positions de change virement
3813 - Positions de change billets
3814 - Contre-valeur des positions de change billets
3815 - Positions de change structurelles
3816 - Contre-valeur des positions de change structurelles
382 - COMPTES D’AJUSTEMENT DES OPERATIONS DE HORS BILAN
3821 - Contrepartie du résultat de change de hors bilan
3822 - Contrepartie du résultat sur produits dérivés de hors bilan
3823 - Contrepartie du résultat sur titres de hors bilan
383 - COMPTES D’ECART SUR DEVISES ET TITRES
3831 - Ecarts de conversion sur devises non cotées
3832 - Ecarts de conversion sur devises avec garantie de change
3833 - Ecarts sur ventes de titres avec faculté de rachat ou de reprise
3839 - Ecarts de conversion sur autres devises
384 - RESULTATS SUR PRODUITS DERIVES DE COUVERTURE
3841 - Pertes potentielles sur opérations de couverture non dénouées
3842 - Gains potentiels sur opérations de couverture non dénouées
3845 - Pertes à étaler sur opérations de couverture dénouées
3846 - Gains à étaler sur opérations de couverture dénouées
385 - CHARGES A REPARTIR SUR PLUSIEURS EXERCICES
3851 - Frais préliminaires
3852 - Frais d’acquisition des immobilisations
3855 - Frais d’émission des emprunts
3856 - Primes d'émission ou de remboursement des titres de créance émis
3859 - Autres charges à répartir sur plusieurs exercices
386 - COMPTES DE LIAISON ENTRE SIEGE, SUCCURSALES ET AGENCES AU
MAROC
3860 - Comptes de liaison entre siège, succursales et agences au Maroc
387 - CHARGES A PAYER ET PRODUITS CONSTATES D’AVANCE
3871 - Charges à payer
3872 - Produits constatés d'avance
388 - PRODUITS A RECEVOIR ET CHARGES CONSTATEES D’AVANCE
3881 - Produits à recevoir
3882 - Charges constatées d’avance
389 - AUTRES COMPTES DE REGULARISATION
3891 - Comptes transitoires ou d’attente débiteurs
3892 - Comptes transitoires ou d’attente créditeurs
3894 - Comptes de liaison inter-services
3895 - Chambre de compensation

197
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

39 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR OPERATIONS


DIVERSES. PROVISIONS
391 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR OPERATIONS
DIVERSES
3911 - Créances en souffrance sur titres
3916 - Créances en souffrance sur opérations diverses
399 - PROVISIONS POUR CREANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR
OPERATIONS DIVERSES
3991 - Provisions pour créances en souffrance sur titres
3996 - Provisions pour créances en souffrance sur opérations diverses

198
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 4 : COMPTES DE VALEURS IMMOBILISEES

40 - CREANCES SUBORDONNEES
401 - TITRES SUBORDONNES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES
4011 - Titres subordonnés des établissements de crédit à durée déterminée
4012 - Titres subordonnés des établissements de crédit à durée indéterminée
4018 - Intérêts courus à recevoir
4019 - Provisions pour dépréciation des titres subordonnés des établissements
de crédits et assimilés
402 - TITRES SUBORDONNES DE LA CLIENTELE
4021 - Titres subordonnés de la clientèle à durée déterminée
4022 - Titres subordonnés de la clientèle à durée indéterminée
4028 - Intérêts courus à recevoir
4029 - Provisions pour dépréciation des titres subordonnés de la clientèle
405 - PRETS SUBORDONNES AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES
4051 - Prêts subordonnés aux établissements de crédit à durée déterminée
4052 - Prêts subordonnés aux établissements de crédit à durée indéterminée
4058 - Intérêts courus à recevoir
406 - PRETS SUBORDONNES A LA CLIENTELE
4061 - Prêts subordonnés à la clientèle à durée déterminée
4062 - Prêts subordonnés à la clientèle à durée indéterminée
4068 - Intérêts courus à recevoir
41 - TITRES D’INVESTISSEMENT
411 - BONS DU TRESOR ET VALEURS ASSIMILEES
4111 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
4116 - Bons du Trésor et valeurs assimilées prêtés
4117 - Ecarts de conversion
4118 - Intérêts courus à recevoir
4119 - Provisions pour dépréciation
412 - AUTRES TITRES DE CREANCE
4121 - Obligations détenues
4122 - Certificats de dépôt détenus
4123 - Bons de sociétés de financement détenus
4124 - Billets de Trésorerie détenus
4125 - Divers autres titres de créance détenus
4126 - Autres titres de créance prêtés
4127 - Ecarts de conversion
4128 - Intérêts courus à recevoir
4129 - Provisions pour dépréciation

199
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

42 - TITRES DE PARTICIPATION ET EMPLOIS ASSIMILES


422 - TITRES DE PARTICIPATION
4221 - Titres de participation. Etablissements de crédit
4222 - Titres de participation. Autres entreprises à caractère financier
4223 - Parts dans les sociétés civiles immobilières
4224 - Appel de fonds et avances en comptes courants dans les sociétés civiles
immobilières
4225 - Titres de participation. Autres entreprises à caractère non financier
4226 - Titres de participation prêtés
4227 - Ecarts de conversion
4229 - Provisions pour dépréciation
423 - PARTICIPATIONS DANS LES ENTREPRISES LIEES
4231 - Participations dans les entreprises liées. Etablissements de crédit
4232 - Participations dans les entreprises liées. Autres entreprises à caractère
financier
4233 - Parts dans les sociétés civiles immobilières
4234 - Appel de fonds et avances en comptes courants dans les sociétés civiles
immobilières
4235 - Participations dans les entreprises liées - Autres entreprises à caractère
non financier
4236 - Participations dans les entreprises liées prêtées
4237 - Ecarts de conversion
4239 - Provisions pour dépréciation
424 - TITRES DE L’ACTIVITE DE PORTEFEUILLE
4241 - Titres de l’activité de portefeuille. Etablissements de crédit
4242 - Titres de l’activité de portefeuille. Autres entreprises à caractère financier
4245 - Titres de l’activité de portefeuille. Entreprises à caractère non financier
4246 - Titres de l’activité de portefeuille prêtés
4247 - Ecarts de conversion
4249 - Provisions pour dépréciation
425 - DOTATIONS DES SUCCURSALES ET AGENCES A L’ETRANGER
4251 - Dotations des succursales et agences à l’étranger
4257 - Ecarts de conversion
426 - AUTRES EMPLOIS ASSIMILES
4261 - Dotations diverses
4262 - Titres de participations - Opérations de Moucharaka
4266 - Autres titres immobilisés
4267 - Ecarts de conversion
4269 - Provisions pour dépréciation
43 - IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN LOCATION AVEC OPTION
D’ACHAT
431 - CREDIT-BAIL SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
4311 - Immobilisations incorporelles en cours
4312 - Immobilisations incorporelles données en crédit-bail et assimilé
4313 - Immobilisations incorporelles non louées après résiliation
432 - CREDIT-BAIL MOBILIER
4321 - Crédit-bail mobilier en cours
4322 - Crédit-bail mobilier loué
4323 - Crédit-bail mobilier non loué après résiliation

200
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

433 - CREDIT-BAIL IMMOBILIER


4331 - Crédit-bail immobilier en cours
4332 - Crédit-bail immobilier loué
4333 - Crédit-bail immobilier non loué après résiliation
435 - LOYERS RESTRUCTURES
4350 - Loyers restructurés
436 - LOYERS COURUS
4360 - Loyers courus à recevoir
437 - LOYERS IMPAYES
4370 - Loyers impayés
438 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL
4382 - Amortissements des immobilisations en crédit-bail mobilier
4383 - Amortissements des immobilisations en crédit-bail immobilier
439 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS EN CREDIT-
BAIL
4391 - Provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles en crédit-
bail
4392 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en crédit-bail mobilier
4393 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en crédit-bail immobilier
44 - IMMOBILISATIONS DONNEES EN LOCATION SIMPLE
442 - BIENS MOBILIERS EN LOCATION SIMPLE
4420 - Biens mobiliers en location simple
443 - BIENS IMMOBILIERS EN LOCATION SIMPLE
4430 - Biens immobiliers en Location simple
445 - LOYERS RESTRUCTURES
4450 - Loyers restructurés
446 - LOYERS COURUS
4460 - Loyers courus à recevoir
447 - LOYERS IMPAYES
4470 - Loyers impayés
448 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN LOCATION SIMPLE
4482 - Amortissements des immobilisations en location simple. Biens mobiliers
4483 - Amortissements des immobilisations en location simple. Biens immobiliers
449 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS EN LOCATION
SIMPLE
4492 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en location simple. Biens
mobiliers
4493 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en location simple. Biens
immobiliers

201
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

45 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
451 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES D’EXPLOITATION
4511 - Droit au bail
4512 - Brevets et marques
4513 - Immobilisations en recherche et développement
4514 - Logiciels informatiques
4515 - Autres éléments du fonds de commerce
4519 - Autres immobilisations incorporelles
452 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES HORS EXPLOITATION
4521 - Droit au bail
4522 - Autres éléments du fonds de commerce
4529 - Autres immobilisations incorporelles
453 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES EN COURS
4531 - Immobilisations incorporelles d’exploitation en cours
4532 - Immobilisations incorporelles hors exploitation en cours
457 - ECARTS DE CONVERSION SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
4570 - Ecarts de conversion sur immobilisations incorporelles
458 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
4581 - Amortissements des immobilisations incorporelles d’exploitation
4582 - Amortissements des immobilisations incorporelles hors exploitation
459 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS
INCORPORELLES
4591 - Provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles
d’exploitation
4592 - Provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles hors
exploitation
46 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES
461 - IMMEUBLES D’EXPLOITATION
4611 - Terrains d’exploitation
4612 - Immeubles d’exploitation. Bureaux
4613 - Immeubles d’exploitation. Logements de fonction
4614 - Parts des sociétés civiles immobilières rattachées à l’exploitation
4615 - Comptes courants dans les SCI rattachées à l’exploitation
4618 - Ecarts de dissolution - Actif d’exploitation
462 - MOBILIER ET MATERIEL D’EXPLOITATION
4621 - Mobilier de bureau d’exploitation
4622 - Matériel de bureau d’exploitation
4623 - Matériel informatique
4624 - Matériel d’imprimerie
4625 - Matériel roulant de service rattaché à l’exploitation
4626 - Matériel roulant de fonction rattaché à l’exploitation
4629 - Autres matériels d’exploitation
463 - AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES D’EXPLOITATION
4631 - Agencements, aménagements et installations d’exploitation
4639 - Diverses autres immobilisations corporelles d’exploitation

202
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

464 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES HORS EXPLOITATION


4641 - Terrains hors exploitation
4642 - Immeubles hors exploitation
4644 - Parts des sociétés civiles immobilières hors exploitation
4645 - Comptes courants dans les sociétés civiles immobilières hors exploitation
4646 - Mobilier et matériel hors exploitation
4647 - Agencements, aménagements et installations hors exploitation
4648 - Ecarts de dissolution - Actif hors exploitation
4649 - Autres immobilisations corporelles hors exploitation
465 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES D’EXPLOITATION EN COURS
4651 - Constructions en cours destinées à l’exploitation
4652 - Avances et acomptes sur mobilier et matériel d’exploitation
4656 - Avances et acomptes sur agencements et installations d’exploitation
4659 - Autres immobilisations corporelles d’exploitation en cours
466 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES HORS EXPLOITATION EN COURS
4661 - Constructions en cours hors exploitation
4662 - Avances et acomptes sur mobilier et matériel hors exploitation
4666 - Avances et acomptes sur agencements et installations hors exploitation
4669 - Autres Immobilisations corporelles hors exploitation en cours
467 - ECARTS DE CONVERSION SUR IMMOBILISATIONS CORPORELLES
4670 - Ecarts de conversion sur immobilisations corporelles
468 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
4681 - Amortissements des immeubles d’exploitation
4682 - Amortissements du mobilier et matériel d’exploitation
4683 - Amortissements des autres immobilisations corporelles d’exploitation
4684 - Amortissements des immeubles hors exploitation
4685 - Amortissements du mobilier et matériel hors exploitation
4686 - Amortissements des autres immobilisations corporelles hors exploitation
469 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
4691 - Provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles d’exploitation
4696 - Provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles hors
exploitation
47 - IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA
472 – IJARA WA IQTINA MOBILIERE
4721 - Ijara wa iqtina mobilière en cours
4722 - Ijara wa iqtina mobilière louée
4723 - Ijara wa iqtina mobilière non louée après résiliation
473 – IJARA WA IQTINA IMMOBILIERE
4731 - Ijara wa iqtina immobilière en cours
4732 - Ijara wa iqtina immobilière louée
4733 - Ijara wa iqtina immobilière non louée après résiliation
475 - LOYERS RESTRUCTURES
4750 - Loyers restructurés
476 - LOYERS COURUS
4760 - Loyers courus à recevoir
477 - LOYERS IMPAYES
4770 - Loyers impayés
478 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA
4782 - Amortissements des immobilisations en Ijara wa iqtina mobilière
4783 - Amortissements des immobilisations en Ijara wa iqtina immobilière

203
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

479 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS EN IJARA WA


IQTINA
4792 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara wa iqtina
mobilière
4793 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara wa iqtina
immobilière
48 - IMMOBILISATIONS DONNEES EN IJARA TACHGHILIA
482 - BIENS MOBILIERS EN IJARA TACHGHILIA
4820 - Biens mobiliers en Ijara tachghilia
483 - BIENS IMMOBILIERS EN IJARA TACHGHILIA
4870 - Biens immobiliers en Ijara tachghilia
485 - LOYERS RESTRUCTURES
4850 - Loyers restructurés
486 - LOYERS COURUS
4860 - Loyers courus à recevoir
487 - LOYERS IMPAYES
4870 - Loyers impayés
488 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN IJARA TACHGHILIA
4882 - Amortissements des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens mobiliers
4883 - Amortissements des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens immobiliers
489 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS EN IJARA
TACHGHILIA
4892 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens
mobiliers
4893 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens
immobiliers
49 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS IMMOBILISEES.
PROVISIONS
491 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS IMMOBILISEES
4911 - Créances subordonnées en souffrance
4913 - Créances en souffrance sur titres d’investissement
4918 - Créances en souffrance sur opérations de Ijara
4919 - Créances en souffrance sur opérations de crédit-bail
495 - LOYERS RESERVES
4951 - Loyers réservés sur opérations de crédit-bail
4958 - Loyers réservés sur opérations de Ijara
498 - AGIOS RESERVES
4981 - Agios réservés sur créances subordonnées
4983 - Agios réservés sur titres d’investissement
499 - PROVISIONS POUR CREANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS
IMMOBILISÉES
4991 - Provisions pour créances subordonnées
4993 - Provisions sur titres d’investissement
4998 - Provisions sur opérations de Ijara
4999 - Provisions sur opérations de crédit-bail

204
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 5 : COMPTES DE PROVISIONS POUR RISQUES ET


CHARGES ET DE CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES

50 - PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES


502 - PROVISIONS POUR RISQUES D’EXECUTION D'ENGAGEMENTS PAR
SIGNATURE
5020 - Provisions pour risques d’exécution d'engagements par signature
504 - PROVISIONS POUR RISQUES DE CHANGE
5040 - Provisions pour risques de change
505 - PROVISIONS POUR RISQUES GENERAUX
5050 - Provisions pour risques généraux
506 - PROVISIONS POUR PENSIONS DE RETRAITE ET OBLIGATIONS
SIMILAIRES
5060 - Provisions pour pensions de retraite et obligations similaires
509 - PROVISIONS POUR AUTRES RISQUES ET CHARGES
5091 - Provisions pour risques-pays
5092 - Provisions pour pertes sur marchés à terme
5093 - Provisions pour charges à répartir sur plusieurs exercices
5094 - Provisions pour propre assureur
5095 - Provisions pour litiges
5099 - Diverses autres provisions pour risques et charges
51 - PROVISIONS REGLEMENTEES
511 - PROVISIONS POUR AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES
5110 - Provisions pour amortissements dérogatoires
516 - PROVISIONS POUR ACQUISITION OU CONSTRUCTION DE LOGEMENTS
DESTINES AU PERSONNEL
5160 - Provisions pour acquisition ou construction de logements destinés au
personnel
519 - AUTRES PROVISIONS REGLEMENTEES
5191 - Provisions pour plus-values en instance d’imposition
5192 - Provisions pour investissements
5199 - Diverses autres provisions réglementées

205
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

52 - SUBVENTIONS ET FONDS PUBLICS AFFECTES


521 - SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT REÇUES
5211 - Subventions d'investissement reçues
5212 - Subventions d'investissement inscrites au compte de produits et charges
525 - FONDS PUBLICS AFFECTES
5250 - Fonds publics affectés
53 - FONDS SPECIAUX DE GARANTIE
531 - FONDS DE GARANTIE A CARACTERE MUTUEL
5310 - Fonds de garantie à caractère mutuel
532 - FONDS DE SOUTIEN
5320 - Fonds de soutien
539 - AUTRES FONDS SPECIAUX DE GARANTIE
5390 - Autres fonds spéciaux de garantie
54 - DETTES SUBORDONNEES
541 - DETTES SUBORDONNEES A DUREE DETERMINEE
5411 - Titres subordonnés à durée déterminée
5412 - Emprunts subordonnés à durée déterminée auprès des établissements de
crédit et assimilés
5419 - Emprunts subordonnés à durée déterminée auprès de la clientèle
542 - DETTES SUBORDONNEES A DUREE INDETERMINEE
5421 - Titres subordonnés à durée indéterminée
5422 - Emprunts subordonnés à durée indéterminée auprès des établissements
de crédit et assimilés
5429 - Emprunts subordonnés à durée indéterminée auprès de la clientèle
548 - INTERETS COURUS
5480 - Intérêts courus à payer
55 - RESERVES ET PRIMES LIEES AU CAPITAL
551 - PRIMES D’EMISSION, DE FUSION ET D’APPORT
5511 - Primes d'émission
5512 - Primes de fusion
5513 - Primes d'apport
5519 - Autres primes
552 - RESERVE LEGALE
5520 - Réserve légale
556 - ECART DE REEVALUATION
5560 - Ecart de réévaluation
559 - AUTRES RESERVES
5591 - Réserves statutaires et contractuelles
5592 - Réserves facultatives
5599 - Diverses autres réserves

206
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

57 - CAPITAL
571 - CAPITAL APPELE
5710 - Capital appelé
572 - CAPITAL NON APPELE
5720 - Capital non appelé
573 - CERTIFICATS D'INVESTISSEMENT
5730 - Certificats d'investissement
574 - FONDS DE DOTATION
5740 - Fonds de Dotation
578 - ACTIONNAIRES CAPITAL NON VERSE
5781 - Actionnaires capital souscrit et non appelé
5782 - Actionnaires capital souscrit appelé non versé
58 - REPORT A NOUVEAU
581 - REPORT A NOUVEAU
5810 - Report à nouveau
59 - RESULTATS
591 - RESULTAT NET DE L'EXERCICE
5910 - Résultat net de l'exercice
598 - RESULTATS NETS EN INSTANCE D’AFFECTATION
5980 - Résultats nets en instance d'affectation

207
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 6 : COMPTES DE CHARGES

60 - CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT


ET ASSIMILES
601 - INTERETS SUR COMPTES DES BANQUES CENTRALES, DU TRESOR
PUBLIC ET DU SERVICE DES CHÈQUES POSTAUX
6011 - Intérêts sur compte ordinaire Bank Al-Maghrib
6012 - Intérêts sur comptes ordinaires des banques centrales étrangères
6013 - Intérêts sur compte ordinaire du Trésor public
6014 - Intérêts sur compte ordinaire du Service des chèques postaux
602 - INTERETS SUR COMPTES ORDINAIRES DES ETABLISSEMENTS DE
CRÉDIT ET ASSIMILÉS
6021 - Intérêts sur comptes ordinaires des banques au Maroc
6022 - Intérêts sur comptes ordinaires des sociétés de financement au Maroc
6023 - Intérêts sur comptes ordinaires des autres établissements de crédit
assimilés au Maroc
6025 - Intérêts sur comptes ordinaires des établissements de crédit à l’étranger
604 - INTERETS SUR VALEURS DONNÉES EN PENSION, EMPRUNTS ET AUTRES
COMPTES CRÉDITEURS
6041 - Intérêts sur valeurs données en pension au jour le jour à Bank Al-Maghrib
6042 - Intérêts sur valeurs données en pension au jour le jour aux établissements
de crédit et assimilés
6043 - Intérêts sur valeurs données en pension à terme à Bank Al-Maghrib
6044 - Intérêts sur valeurs données en pension à terme aux établissements de
crédit et assimilés
6045 - Intérêts sur emprunts de trésorerie au jour le jour auprès de Bank Al-
Maghrib
6046 - Intérêts sur emprunts de trésorerie au jour le jour auprès des
établissements de crédit et assimilés
6047 - Intérêts sur comptes et emprunts de trésorerie à terme auprès des
établissements de crédit et assimilés
6048 - Intérêts sur emprunts financiers
6049 - Intérêts sur autres comptes créditeurs

208
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

605 - INTERETS SUR OPERATIONS INTERNES AU RESEAU DOTE D’UN ORGANE


CENTRAL
6050 - Intérêts sur ressources en provenance du réseau
606 - INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LE SIEGE, LES SUCCURSALES ET LES
AGENCES À L'ÉTRANGER
6061 - Intérêts sur comptes ordinaires
6065 - Intérêts sur comptes et emprunts de trésorerie
6066 - Intérêts sur emprunts financiers
607 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS
D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
6073 - Commissions sur filets de sécurité
6074 - Commissions sur lignes de crédit confirmées
6075 - Commissions sur autres ouvertures de crédit confirmées
6076 - Commissions sur engagements de substitution sur émission de titres
6079 - Commissions sur autres engagements de financement reçus
608 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE RECUS
D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
6081 - Commissions sur contre-garanties de crédits reçues sur crédits par
décaissement
6082 - Commissions sur contre-garanties de crédits reçues sur engagements par
signature
6083 - Commissions sur autres cautions et garanties reçues
609 - AUTRES CHARGES D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LES
ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILES
6091 - Indemnités de réméré et assimilées
6092 - Report et déport sur opérations de change à terme de couverture
6093 - Pertes sur produits dérivés de couverture
6098 - Charges des exercices antérieurs
6099 - Diverses autres charges d'intérêts
61 - CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE
610 - INTERETS SUR COMPTES A VUE CREDITEURS DE LA CLIENTELE
6101 - Intérêts sur comptes chèques
6102 - Intérêts sur comptes courants
6103 - Intérêts sur comptes d’affacturage
6109 - Intérêts sur autres comptes à vue créditeurs de la clientèle
611 - INTERETS SUR COMPTES D’ÉPARGNE
6111 - Intérêts sur comptes sur carnets
6112 - Intérêts sur comptes d’épargne logement
6113 - Intérêts sur plans d’épargne logement
6116 - Intérêts sur autres comptes d’épargne
612 - INTERETS SUR DÉPÔTS À TERME
6121 - Intérêts sur comptes à terme
6125 - Intérêts sur bons de caisse

209
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

616 - INTERETS SUR AUTRES DETTES ENVERS LA CLIENTELE


6161 - Intérêts sur valeurs données en pension au jour le jour
6162 - Intérêts sur valeurs données en pension à terme
6165 - Intérêts sur emprunts de trésorerie au jour le jour
6166 - Intérêts sur emprunts de trésorerie à terme
6167 - Intérêts sur emprunts financiers
617 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS DE LA
CLIENTÈLE
6170 - Commissions sur engagements de financement reçus de la clientèle
618 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE RECUS DE LA
CLIENTÈLE
6181 - Commissions sur garanties de crédits reçues de l’Etat
6182 - Commissions sur garanties de crédits reçues d’organismes de garantie
divers
6185 - Commissions sur garanties de change reçues de l’État
6186 - Commissions sur garanties de change reçues d’organismes de garantie
divers
619 - AUTRES CHARGES D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTÈLE
6191 - Indemnités de réméré et assimilées
6192 - Report et déport sur opérations de change à terme de couverture
6193 - Pertes sur produits dérivés de couverture
6198 - Charges des exercices antérieurs
6199 - Diverses autres charges d'intérêts
62 - CHARGES SUR OPÉRATIONS SUR TITRES
621 - PERTES SUR TITRES DE TRANSACTION
6211 - Pertes sur bons du Trésor et valeurs assimilées
6212 - Pertes sur obligations
6213 - Pertes sur certificats de dépôt
6214 - Pertes sur bons de sociétés de financement
6215 - Pertes sur billets de trésorerie
6216 - Pertes sur autres titres de créance
6217 - Pertes sur titres d’OPCVM
6219 - Pertes sur autres titres de propriété
622 - CHARGES SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE CREANCE
6221 - Etalement des primes sur bons du Trésor et valeurs assimilées
6222 - Etalement des primes sur autres titres de créance
623 - CHARGES SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE PROPRIÉTÉ
6230 - Diverses charges sur titres de propriété
624 - CHARGES SUR TITRES D'INVESTISSEMENT
6247 - Etalement des primes sur titres d'investissement
625 - CHARGES SUR TITRES DE CREANCE EMIS
6251 - Intérêts sur certificats de dépôt émis
6252 - Intérêts sur bons de sociétés de financement émis
6253 - Intérêts sur emprunts obligataires émis
6254 - Intérêts sur autres titres de créance émis
6256 - Primes d'émission ou de remboursement des titres de créance émis
6259 - Autres charges d’intérêts sur titres de créance émis

210
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

627 - MOINS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DE PLACEMENT


6271 - Moins-values de cession sur bons du Trésor et valeurs assimilées
6273 - Moins-values de cession sur autres titres de créance
6275 - Moins-values de cession sur titres d’OPCVM
6279 - Moins-values de cession sur autres titres de propriété
628 - MOINS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DES OPERATIONS DE
MOUCHARAKA
6280 - Moins-values de cession sur titres des opérations de Moucharaka
629 - AUTRES CHARGES D’INTÉRÊTS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES
6293 - Pertes sur produits dérivés de taux d’intérêt de couverture
6298 - Charges des exercices antérieurs
6299 - Diverses autres charges d’intérêts sur titres
63 - CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN LOCATION
631 - CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN LOCATION
AVEC OPTION D’ACHAT
6311 - Dotations aux amortissements des immobilisations en crédit-bail
6312 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en crédit-
bail
6313 - Moins-values de cession sur immobilisations en crédit-bail
6319 - Autres charges sur immobilisations en crédit-bail
632 - CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN LOCATION SIMPLE
6321 - Dotations aux amortissements des immobilisations en location simple
6322 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en
location simple
6323 - Moins-values de cession sur immobilisations en location simple
6329 - Autres charges sur immobilisations en location simple
633 - CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA
6331 - Dotations aux amortissements des immobilisations en Ijara wa iqtina
6332 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara
wa iqtina
6333 - Moins-values de cession sur immobilisations en Ijara wa iqtina
6339 - Autres charges sur immobilisations en Ijara wa iqtina
634 - CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN IJARA TACHGHILIA
6341 - Dotations aux amortissements des immobilisations en Ijara tachghilia
6342 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara
tachghilia
6343 - Moins-values de cession sur immobilisations en Ijara tachghilia
6349 - Autres charges sur immobilisations en Ijara tachghilia
64 - AUTRES CHARGES BANCAIRES
641 - CHARGES SUR MOYENS DE PAIEMENT
6410 - Charges sur moyens de paiement
643 - AUTRES CHARGES SUR PRESTATIONS DE SERVICE
6431 - Commissions sur achats et ventes de titres
6432 - Commissions sur droits de garde de titres
6434 - Commissions et courtages sur opérations de marché
6436 - Frais d’émission des emprunts
6438 - Autres charges sur opérations sur titres
6439 - Autres charges sur prestations de service

211
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

644 - CHARGES SUR DETTES SUBORDONNEES ET FONDS PUBLICS AFFECTÉS


6441 - Charges sur fonds publics affectés
6445 - Charges sur titres subordonnés
6446 - Charges sur emprunts subordonnés envers les établissements de crédit et
assimilés
6447 - Charges sur emprunts subordonnés envers la clientèle
645 - CHARGES SUR ENGAGEMENTS SUR TITRES
6451 - Pertes sur engagements sur titres
6455 - Commissions sur engagements sur titres
646 - CHARGES SUR PRODUITS DERIVES
6461 - Pertes sur produits dérivés de taux d'intérêt
6462 - Pertes sur produits dérivés de cours de change
6463 - Pertes sur produits dérivés d'autres instruments
6465 - Commissions sur produits dérivés
648 - CHARGES SUR OPÉRATIONS DE CHANGE
6481 - Pertes sur opérations de change virement
6482 - Pertes sur opérations de change billets
6485 - Commissions sur opérations de change virement
6486 - Commissions sur opérations de change billets
649 - DIVERSES AUTRES CHARGES BANCAIRES
6491 - Quote-part sur opérations d’exploitation bancaire faites en commun
6492 - Cotisation au fonds de garantie des dépôts
6493 - Produits rétrocédés
6498 - Charges des exercices antérieurs
6499 - Diverses autres charges bancaires
65 - CHARGES D’EXPLOITATION NON BANCAIRE
651 - CHARGES SUR VALEURS ET EMPLOIS DIVERS
6511 - Charges sur immobilisations acquises par voie d’adjudication
6512 - Charges sur immobilisations détenues dans le cadre de la promotion
immobilière
6519 - Autres charges sur valeurs et emplois divers
652 - MOINS-VALUES DE CESSION SUR IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES
6521 - Moins-values de cession sur titres subordonnés
6522 - Moins-values de cession sur titres d’investissement
6523 - Moins-values de cession sur titres de participation et emplois assimilés
653 - MOINS-VALUES DE CESSION SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET
CORPORELLES
6531 - Moins-values de cession sur immobilisations incorporelles d’exploitation
6532 - Moins-values de cession sur immobilisations incorporelles hors
exploitation
6533 - Moins-values de cession sur immobilisations corporelles d’exploitation
6534 - Moins-values de cession sur immobilisations corporelles hors exploitation
659 – AUTRES CHARGES D’EXPLOITATION NON BANCAIRE
6590 - autres charges d’exploitation non bancaire

212
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

66 - CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION


661 - CHARGES DE PERSONNEL
6611 - Salaires et appointements
6612 - Primes et gratifications
6613 - Autres rémunérations du personnel
6614 - Charges d’assurances sociales
6615 - Charges de retraite
6616 - Charges de formation
6619 - Autres charges de personnel
662 - IMPOTS ET TAXES
6621 - Taxe urbaine et taxe d’édilité
6622 - Patente
6623 - Taxes locales
6625 - Droits d’enregistrement
6626 - Timbres fiscaux et formules timbrées
6627 - Taxe sur les véhicules
6629 - Autres impôts, taxes et droits assimilés
663/ 664 - CHARGES EXTERNES
6631 - Loyers de crédit-bail
6632 - Loyers de location simple
6633 - Frais d’entretien et réparation
6634 - Rémunération du personnel intérimaire
6635 - Rémunération d’intermédiaires et honoraires
6636 - Primes d’assurance
6637 - Frais d’actes et de contentieux
6638 - Frais d’électricité, d’eau, de chauffage et de combustible
6641 - Transport et déplacements
6642 - Mission et réception
6643 - Publicité, publications et relations publiques
6644 - Frais postaux et de télécommunications
6645 - Frais de recherche et de documentation
6646 - Frais de conseil et d’assemblée
6647 - Dons et cotisations
6648 - Fournitures de bureau et imprimés
6649 - Autres charges externes
667 - AUTRES CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION
6671 - Frais préliminaires
6672 - Frais d’acquisition des immobilisations
6673 - Autres charges réparties sur plusieurs exercices
6674 - Pénalités et dédits
6675 - Rappels d’impôts autres qu’impôts sur les résultats
6676 - Dons, libéralités et lots
6677 - Subventions d’investissement et d’exploitation accordées
6678 - Charges générales d'exploitation des exercices antérieurs
6679 - Diverses autres charges générales d'exploitation

213
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

669 - DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET AUX PROVISIONS DES


IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET CORPORELLES
6691 - Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles
d’exploitation
6692 - Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles hors
exploitation
6693 - Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles
d’exploitation
6694 - Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles hors
exploitation
6695 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations
incorporelles d’exploitation
6696 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations
incorporelles hors exploitation
6697 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations
corporelles d’exploitation
6698 - Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations
corporelles hors exploitation
67 - DOTATIONS AUX PROVISIONS ET PERTES SUR CRÉANCES
IRRÉCOUVRABLES

671 - DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR CREANCES EN SOUFFRANCE


6711 - Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur les
établissements de crédit et assimilés
6712 - Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur la clientèle
6713 - Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur titres de
placement
6714 - Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur valeurs
immobilisées
6719 - Dotations aux provisions pour autres créances en souffrance
672 - PERTES SUR CRÉANCES IRRÉCOUVRABLES
6721 - Pertes sur créances irrécouvrables couvertes par des provisions
6722 - Pertes sur créances irrécouvrables non couvertes par des provisions
673 - DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES TITRES DE
PLACEMENT
6730 - Dotations aux provisions pour dépréciation des titres de placement
674 - DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES
IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES
6741 - Dotations aux provisions pour dépréciation des titres subordonnés
6742 - Dotations aux provisions pour dépréciation des titres d'investissement
6743 - Dotations aux provisions pour dépréciation des titres de participation
6744 - Dotations aux provisions pour dépréciation des participations dans les
entreprises liées
6745 - Dotations aux provisions pour dépréciation des titres de l’activité de
portefeuille
6749 - Dotations aux provisions pour dépréciation des autres immobilisations
financières
676 - DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR RISQUES D’EXÉCUTION
D’ENGAGEMENTS PAR SIGNATURE
6760 - Dotations aux provisions pour risques d’exécution d’engagements par
signature

214
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

677 - DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR AUTRES RISQUES ET CHARGES


6774 - Dotations aux provisions pour risques de change
6775 - Dotations aux provisions pour risques généraux
6776 - Dotations aux provisions pour pensions de retraite et obligations similaires
6779 - Dotations aux autres provisions pour risques et charges
678 - DOTATIONS AUX PROVISIONS REGLEMENTEES
6781 - Dotations aux provisions pour amortissements dérogatoires
6786 - Dotations aux provisions pour acquisition ou construction de logements
destinés au personnel
6789 - Dotations aux autres provisions réglementées
679 - DOTATIONS AUX AUTRES PROVISIONS
6791 - Dotations aux provisions pour valeurs et emplois divers
6799 - Autres dotations aux provisions pour dépréciation
68 - CHARGES NON COURANTES
680 - CHARGES NON COURANTES
6801 - Dotations non courantes aux amortissements
6802 - Dotations non courantes aux provisions
6809 - Autres charges non courantes
69 - IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS
690 - IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS
6901 - Impôts sur les bénéfices
6905 - Imposition minimale annuelle des sociétés
6908 - Rappels et dégrèvements des impôts sur les résultats

215
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 7 : COMPTES DE PRODUITS

70 - PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT


ET ASSIMILES
701 - INTERETS SUR COMPTES DES BANQUES CENTRALES, DU TRESOR
PUBLIC ET DU SERVICE DES CHÈQUES POSTAUX
7011 - Intérêts sur compte ordinaire Bank Al-Maghrib
7012 - Intérêts sur comptes ordinaires des banques centrales étrangères
7013 - Intérêts sur compte ordinaire du Trésor public
7014 - Intérêts sur compte ordinaire du Service des chèques postaux
702 - INTERETS SUR COMPTES ORDINAIRES DES ETABLISSEMENTS DE
CRÉDIT ET ASSIMILÉS
7021 - Intérêts sur comptes ordinaires des banques au Maroc
7022 - Intérêts sur comptes ordinaires des sociétés de financement au Maroc
7023 - Intérêts sur comptes ordinaires des autres établissements de crédit
assimilés au Maroc
7025 - Intérêts sur comptes ordinaires des établissements de crédit à l’étranger
703 - INTERETS SUR VALEURS RECUES EN PENSION, PRÊTS ET AUTRES
COMPTES DÉBITEURS
7031 - Intérêts sur valeurs reçues en pension au jour le jour de Bank Al-Maghrib
7032 - Intérêts sur valeurs reçues en pension au jour le jour des établissements
de crédit et assimilés
7033 - Intérêts sur valeurs reçues en pension à terme de Bank Al-Maghrib
7034 - Intérêts sur valeurs reçues en pension à terme des établissements de
crédit et assimilés
7035 - Intérêts sur prêts de trésorerie au jour le jour à Bank Al-Maghrib
7036 - Intérêts sur prêts de trésorerie au jour le jour aux établissements de crédit
et assimilés
7037 - Intérêts sur comptes et prêts de trésorerie à terme aux établissements de
crédit et assimilés
7038 - Intérêts sur prêts financiers
7039 - Intérêts sur autres comptes débiteurs

216
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

705 - INTERETS SUR OPERATIONS INTERNES AU RESEAU DOTE D’UN ORGANE


CENTRAL
7050 - Intérêts sur emplois en provenance du réseau
706 - INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LE SIEGE, LES SUCCURSALES ET LES
AGENCES À L’ÉTRANGER
7061 - Intérêts sur comptes ordinaires
7063 - Intérêts sur comptes et prêts de trésorerie
7064 - Intérêts sur prêts financiers
707 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT EN FAVEUR DES
ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
7071 - Commissions sur crédits documentaires import
7072 - Commissions sur acceptations ou engagements de payer
7073 - Commissions sur ouvertures de crédit confirmées
7075 - Commissions sur engagements de substitution sur émission de titres
7076 - Commissions sur engagements irrévocables de crédit-bail
7079 - Commissions sur autres engagements de financement donnés
708 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE DONNÉS D’ORDRE
D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
7081 - Commissions sur crédits documentaires export confirmés
7082 - Commissions sur acceptations ou engagements de payer
7085 - Commissions sur autres garanties de crédits données
7089 - Commissions sur autres cautions et garanties données
709 - AUTRES PRODUITS D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LES
ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILES
7091 - Indemnités de réméré et assimilées
7092 - Report et déport sur opérations de change à terme de couverture
7093 - Gains sur produits dérivés de couverture
7098 - Produits des exercices antérieurs
7099 - Divers autres produits d’intérêts
71 - PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE
710 - INTERETS SUR COMPTES A VUE DEBITEURS DE LA CLIENTELE
7101 - Intérêts sur comptes chèques
7102 - Intérêts sur comptes courants
7103 - Intérêts sur comptes d’affacturage
7109 - Intérêts sur autres comptes à vue débiteurs de la clientèle
711 - INTERETS SUR CREDITS DE TRESORERIE
7111 - Intérêts sur créances commerciales sur le Maroc
7112 - Intérêts sur crédits à l’exportation
7114 - Intérêts sur crédits de financement de stocks
7115 - Intérêts sur crédits de financement de marchés
7116 - Intérêts sur avances sur avoirs financiers
7117 - Intérêts sur autres crédits de trésorerie
712 - INTERETS SUR CREDITS A L’EQUIPEMENT
7120 - Intérêts sur crédits à l’équipement

217
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

713 - INTERETS SUR CREDITS A LA CONSOMMATION


7131 - Intérêts sur crédits à la consommation affectés
7132 - Intérêts sur crédits à la consommation non affectés
714 - INTERETS SUR CREDITS IMMOBILIERS
7141 - Intérêts sur crédits à l’habitat
7142 - Intérêts sur crédits immobiliers aux promoteurs
715 - INTERETS SUR CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE
7151 - Intérêts sur créances acquises par affacturage approuvées
7152 - Intérêts sur créances acquises par affacturage non approuvées
716 - INTERETS SUR AUTRES CRÉANCES SUR LA CLIENTELE
7161 - Intérêts sur valeurs reçues en pension au jour le jour
7162 - Intérêts sur valeurs reçues en pension à terme
7165 - Intérêts sur prêts de trésorerie au jour le jour
7166 - Intérêts sur prêts de trésorerie à terme
7167 - Intérêts sur prêts financiers
7168 - Intérêts sur diverses autres créances
717 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT EN FAVEUR DE LA
CLIENTÈLE
7171 - Commissions sur crédits documentaires import
7172 - Commissions sur acceptations ou engagements de payer
7173 - Commissions sur ouvertures de crédit confirmées
7175 - Commissions sur engagements de substitution sur émission de titres
7176 - Commissions sur engagements irrévocables de crédit-bail
7179 - Commissions sur autres engagements de financement donnés
718 - COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE DONNÉS D’ORDRE DE
LA CLIENTÈLE
7185 - Commissions sur garanties de crédits données
7186 - Commissions sur cautions et garanties en faveur de l’administration
publique
7189 - Commissions sur autres cautions et garanties données d’ordre de la
clientèle
719 - AUTRES PRODUITS D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTÈLE
7191 - Indemnités de réméré et assimilées
7192 - Report et déport sur opérations de change à terme de couverture
7193 - Gains sur produits dérivés de couverture
7195 - Intérêts perçus sur créances en souffrance
7198 - Produits des exercices antérieurs
7199 - Divers autres produits d’intérêts
72 - PRODUITS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES
721 - GAINS SUR TITRES DE TRANSACTION
7211 - Gains sur bons du Trésor et valeurs assimilées
7212 - Gains sur obligations
7213 - Gains sur certificats de dépôt
7214 - Gains sur bons de sociétés de financement
7215 - Gains sur billets de trésorerie
7216 - Gains sur autres titres de créance
7217 - Gains sur titres d’OPCVM
7219 - Gains sur autres titres de propriété

218
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

722 - PRODUITS SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE CREANCE


7221 - Intérêts sur bons du Trésor et valeurs assimilées
7222 - Intérêts sur obligations
7223 - Intérêts sur certificats de dépôt
7224 - Intérêts sur bons de sociétés de financement
7225 - Intérêts sur billets de trésorerie
7226 - Intérêts sur autres titres de créance
7227 - Etalement des décotes sur titres de créance
7229 - Autres produits d’intérêts sur titres de créance
723 - PRODUITS SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE PROPRIÉTÉ
7231 - Dividendes sur titres d’OPCVM
7232 - Dividendes sur autres titres de propriété
7239 - Autres produits sur titres de propriété
724 - PRODUITS SUR TITRES D’INVESTISSEMENT
7241 - Intérêts sur bons du Trésor et valeurs assimilées
7242 - Intérêts sur obligations
7243 - Intérêts sur certificats de dépôt
7244 - Intérêts sur bons de sociétés de financement
7245 - Intérêts sur billets de trésorerie
7246 - Intérêts sur autres titres de créance
7247 - Etalement des décotes sur titres d’investissement
7249 - Autres produits sur titres d’investissement
725 - PRODUITS SUR TITRES DE CREANCE EMIS
7256 - Primes d’émission sur titres de créance émis
7259 - Autres produits sur titres de créance émis
726 - PRODUITS SUR TITRES DE PARTICIPATION ET EMPLOIS ASSIMILÉS
7262 - Dividendes sur titres de participation
7263 - Dividendes sur participations dans les entreprises liées
7264 - Dividendes sur titres de l’activité de portefeuille
7265 - Dividendes sur participations – opérations de Moucharaka
7269 - Autres produits sur titres de participation et emplois assimilés
727 - PLUS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DE PLACEMENT
7271 - Plus-values de cession sur bons du Trésor et valeurs assimilées
7273 - Plus-values de cession sur autres titres de créance
7275 - Plus-values de cession sur titres d’OPCVM
7279 - Plus-values de cession sur autres titres de propriété
728 - PLUS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DES OPÉRATIONS DE
MOUCHARAKA
7280 - Plus-values de cession sur titres des opérations de Moucharaka
729 - AUTRES PRODUITS D’INTÉRÊTS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES
7293 - Gains sur produits dérivés de taux d’intérêt de couverture
7298 - Produits des exercices antérieurs
7299 - Divers autres produits d’intérêts sur titres
73 - PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN LOCATION
731 - PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN CRÉDIT-BAIL ET EN LOCATION
AVEC OPTION D’ACHAT
7311 - Loyers
7312 - Reprises de provisions des immobilisations en crédit-bail
7313 - Plus-values de cession sur immobilisations en crédit-bail
7319 - Autres produits sur immobilisations en crédit-bail

219
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

732 - PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN LOCATION SIMPLE


7321 - Loyers
7322 - Reprises de provisions des immobilisations en location simple
7323 - Plus-values de cession sur immobilisations en location simple
7329 - Autres produits sur immobilisations en location simple
733 - PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA
7331 - Loyers
7332 - Reprises de provisions des immobilisations en Ijara wa iqtina
7333 - Plus-values de cession sur immobilisations en Ijara wa iqtina
7339 - Autres produits sur immobilisations en Ijara wa iqtina
734 - PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN IJARA TACHGHILIA
7341 - Loyers
7342 - Reprises de provisions des immobilisations en Ijara tachghilia
7343 - Plus-values de cession sur immobilisations en Ijara tachghilia
7349 - Autres produits sur immobilisations en Ijara tachghilia
74 - COMMISSIONS SUR PRESTATIONS DE SERVICE
741 - COMMISSIONS SUR FONCTIONNEMENT DE COMPTE
7410 - Commissions sur fonctionnement de compte
742 - COMMISSIONS SUR MOYENS DE PAIEMENT
7421 - Commissions sur virements sur le Maroc
7422 - Commissions sur virements sur l’étranger
7423 - Commissions sur encaissement de chèques
7424 - Commissions sur encaissement d’effets
7425 - Commissions sur encaissement de remises documentaires
7426 - Commissions sur cartes bancaires
7429 - Commissions sur autres moyens de paiement
743 - COMMISSIONS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES
7431 - Commissions sur ordres de bourse
7432 - Commissions de souscription et rachat d’OPCVM
7439 - Commissions sur autres opérations sur titres
744 - COMMISSIONS SUR TITRES EN GESTION OU EN DÉPÔT
7441 - Commissions sur droits de garde
7442 - Commissions sur gestion de titres
7443 - Commissions sur gestion d’OPCVM
7449 - Autres commissions sur titres en gestion ou en dépôt
746 - COMMISSIONS SUR PRESTATIONS DE SERVICE SUR CRÉDITS
7461 - Commissions sur opérations d’escompte
7462 - Commissions et frais de dossier sur crédits
7469 - Autres commissions de service sur crédits
747 - PRODUITS SUR ACTIVITÉS DE CONSEIL ET D’ASSISTANCE
7470 - Produits sur activités de conseil et d’assistance
749 - AUTRES PRODUITS SUR PRESTATIONS DE SERVICE
7491 - Commissions sur ventes de produits d’assurance
7499 - Autres produits sur prestations de service

220
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

75 - AUTRES PRODUITS BANCAIRES


753 - PRODUITS SUR OPERATIONS DE MOURABAHA
7531 - Rémunérations sur opérations de Mourabaha
7539 - Autres produits sur opérations de Mourabaha
754 - PRODUITS SUR CRÉANCES SUBORDONNÉES
7541 - Produits sur titres subordonnés des établissements de crédit et assimilés
7542 - Produits sur prêts subordonnés aux établissements de crédit et assimilés
7545 - Produits sur titres subordonnés de la clientèle
7546 - Produits sur prêts subordonnés à la clientèle
755 - PRODUITS SUR ENGAGEMENTS SUR TITRES
7551 - Commissions de placement sur le marché primaire
7552 - Commissions de garantie sur le marché primaire
7559 - Gains sur engagements sur titres
756 - PRODUITS SUR ENGAGEMENTS SUR PRODUITS DERIVES
7561 - Gains sur produits dérivés de taux d’intérêt
7562 - Gains sur produits dérivés de cours de change
7563 - Gains sur produits dérivés d’autres instruments
7565 - Commissions sur produits dérivés
757 - PRODUITS SUR OPÉRATIONS DE CHANGE
7571 - Gains sur opérations de change virement
7572 - Gains sur opérations de change billets
7575 - Commissions sur opérations de change virement
7576 - Commissions sur opérations de change billets
759 - DIVERS AUTRES PRODUITS BANCAIRES
7591 - Quote-part sur opérations d’exploitation bancaire faites en commun
7598 - Produits des exercices antérieurs
7599 - Divers autres produits bancaires
76 - PRODUITS D’EXPLOITATION NON BANCAIRE
761 - PRODUITS SUR VALEURS ET EMPLOIS DIVERS
7611 - Produits sur immobilisations acquises par voie d’adjudication
7612 - Produits sur immobilisations détenues dans le cadre de la promotion
immobilière
7619 - Autres produits sur valeurs et emplois divers
762 - PLUS-VALUES DE CESSION SUR IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES
7621 - Plus-values de cession sur titres subordonnés
7622 - Plus-values de cession sur titres d’investissement
7623 - Plus-values de cession sur titres de participation et emplois assimilés
763 - PLUS-VALUES DE CESSION SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET
CORPORELLES
7631 - Plus-values de cession sur immobilisations incorporelles d’exploitation
7632 - Plus-values de cession sur immobilisations incorporelles hors exploitation
7633 - Plus-values de cession sur immobilisations corporelles d’exploitation
7634 - Plus-values de cession sur immobilisations corporelles hors exploitation
764 - IMMOBILISATIONS PRODUITES PAR L’ENTREPRISE POUR ELLE-MÊME
7641 - Logiciels informatiques produits
7649 - Autres Immobilisations produites

221
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

765 - PRODUITS ACCESSOIRES


7651 - Revenus des immeubles loués
7652 - Travaux informatiques exécutés à façon
7659 - Divers autres produits accessoires
767 - SUBVENTIONS RECUES
7671 - Reprises de subventions d’investissement reçues
7672 - Subventions d’équilibre reçues
769 - AUTRES PRODUITS D’EXPLOITATION NON BANCAIRE
7691 - Pénalités et dédits
7692 - Dégrèvements d’impôts autres qu’impôts sur les résultats
7693 - Dons, libéralités et lots
7698 - Produits divers d’exploitation des exercices antérieurs
7699 - Divers autres produits d’exploitation non bancaire
77 - REPRISES DE PROVISIONS ET RÉCUPÉRATIONS SUR CRÉANCES
AMORTIES
771 - REPRISES DE PROVISIONS POUR CREANCES EN SOUFFRANCE
7711 - Reprises de provisions pour créances en souffrance sur les
établissements de crédit et assimilés
7712 - Reprises de provisions pour créances en souffrance sur la clientèle
7713 - Reprises de provisions pour créances en souffrance sur titres de
placement
7714 - Reprises de provisions pour créances en souffrance sur valeurs
immobilisées
7719 - Reprises de provisions pour autres créances en souffrance
772 - RÉCUPÉRATIONS SUR CRÉANCES AMORTIES
7720 - Récupérations sur créances amorties
773 - REPRISES DE PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES TITRES DE
PLACEMENT
7730 - Reprises de provisions pour dépréciation des titres de placement
774 - REPRISES DE PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS
FINANCIÈRES
7741 - Reprises de provisions pour dépréciation des titres subordonnés
7742 - Reprises de provisions pour dépréciation des titres d’investissement
7743 - Reprises de provisions pour dépréciation des titres de participation
7744 - Reprises de provisions pour dépréciation des participations dans les
entreprises liées
7745 - Reprises de provisions pour dépréciation des titres de l’activité de
portefeuille
7749 - Reprises de provisions pour dépréciation des autres immobilisations
financières
775 - REPRISES DE PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS
INCORPORELLES ET CORPORELLES
7755 - Reprises de provisions pour dépréciation des immobilisations
incorporelles d’exploitation
7756 - Reprises de provisions pour dépréciation des immobilisations
incorporelles hors exploitation

222
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

7757 - Reprises de provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles


d’exploitation
7758 - Reprises de provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles
hors exploitation
776 - REPRISES DE PROVISIONS POUR RISQUES D’EXÉCUTION
D’ENGAGEMENTS PAR SIGNATURE
7760 - Reprises de provisions pour risques d’exécution d’engagements par
signature
777 - REPRISES DE PROVISIONS POUR AUTRES RISQUES ET CHARGES
7774 - Reprises de provisions pour risques de change
7775 - Reprises de provisions pour risques généraux
7776 - Reprises de provisions pour pensions de retraite et obligations similaires
7779 - Reprises des autres provisions pour risques et charges
778 - REPRISES DE PROVISIONS REGLEMENTÉES
7781 - Reprises de provisions pour amortissements dérogatoires
7786 - Reprises de provisions pour acquisition ou construction de logements
destinés au personnel
7789 - Reprises des autres provisions réglementées
779 - REPRISES DES AUTRES PROVISIONS
7791 - Reprises de provisions pour valeurs et emplois divers
7799 - Reprises des autres provisions pour dépréciation
78 - PRODUITS NON COURANTS
780 - PRODUITS NON COURANTS
7801 - Reprises non courantes des amortissements
7802 - Reprises non courantes des provisions
7809 - Autres produits non courants

223
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 8 : COMPTES DE HORS-BILAN

80 - ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT DONNES


801 - ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT EN FAVEUR D’ETABLISSEMENTS DE
CREDIT ET ASSIMILES
8011 - Crédits documentaires import
8012 - Acceptations ou engagements de payer
8013 - Filets de sécurité
8014 - Lignes de crédit confirmées
8015 - Autres ouvertures de crédit confirmées
8016 - Engagements de substitution sur émission de titres
8017 - Engagements irrévocables de crédit-bail
8019 - Autres engagements de financement donnés
802 - ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT EN FAVEUR DE LA CLIENTELE
8021 - Crédits documentaires import
8022 - Acceptations ou engagements de payer
8023 - Ouvertures de crédits permanents
8024 - Lignes de crédit confirmées
8025 - Autres ouvertures de crédit confirmées
8026 - Engagements de substitution sur émission de titres
8027 - Engagements irrévocables de crédit-bail
8028 - Engagements de financements sur opérations de Ijara et de Mourabaha
8029 - Autres engagements de financement donnés
809 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8090 - Compte de contrepartie des engagements de financement donnés
81 - ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS
811 - ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS D’ETABLISSEMENTS DE
CRÉDIT ET ASSIMILÉS
8113 - Filets de sécurité
8114 - Lignes de crédit confirmées
8115 - Autres ouvertures de crédit confirmées
8116 - Engagements de substitution sur émission de titres
8119 - Autres engagements de financement reçus
812 - ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS DE LA CLIENTELE
8120 - Engagements de financement reçus de la clientèle
819 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8190 - Compte de contrepartie des engagements de financement reçus

224
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

82 - ENGAGEMENTS DE GARANTIE DONNES


821 - GARANTIES DE CREDITS DONNEES D’ORDRE D’ETABLISSEMENTS DE
CREDIT ET ASSIMILES
8211 - Crédits documentaires export confirmés
8212 - Acceptations ou engagements de payer
8213 - Garanties données aux fonds de placements collectifs en titrisation
8219 - Autres garanties de crédits données d’ordre d’établissements de crédit et
assimilés
822 - AUTRES CAUTIONS ET GARANTIES DONNEES D’ORDRE
D’ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES
8220 - Autres cautions et garanties données d’ordre d’établissements de crédit et
assimilés
823 - GARANTIES DE CREDITS DONNEES D’ORDRE DE LA CLIENTELE
8231 - Garanties de crédits par décaissement accordés par d’autres
établissements de crédit et assimilés
8232 - Garanties d'engagements par signature accordés par d’autres
établissements de crédit et assimilés
8233 - Garanties données aux fonds de placements collectifs en titrisation
8239 - Autres garanties de crédits données d’ordre de la clientèle
824 - CAUTIONS ET GARANTIES EN FAVEUR DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE
8241 - Cautions de marchés publics
8242 - Cautions douanières
8243 - Obligations cautionnées et traites douanières
8244 - Cautions fiscales
8249 - Autres cautions et garanties en faveur de l’administration publique
825 - AUTRES CAUTIONS ET GARANTIES DONNEES D’ORDRE DE LA CLIENTELE
8251 - Cautions immobilières
8252 - Cautions de marchés privés
8253 - Garanties et cautions légales aux professions réglementées
8259 - Diverses autres cautions et garanties données d’ordre de la clientèle
829 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8290 - Compte de contrepartie des engagements de garantie donnés
83 - ENGAGEMENTS DE GARANTIE RECUS
831 - GARANTIES DE CRÉDITS RECUES D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET
ASSIMILÉS
8311 - Contre-garanties reçues sur crédits par décaissement
8312 - Contre-garanties reçues sur engagements par signature
832 - AUTRES CAUTIONS ET GARANTIES RECUES D’ÉTABLISSEMENTS DE
CRÉDIT ET ASSIMILÉS
8320 - Autres cautions et garanties reçues d’établissements de crédit et
assimilés
833 - GARANTIES DE CRÉDITS RECUES DE LA CLIENTÈLE
8331 - Garanties de crédits reçues de l’Etat
8332 - Garanties de crédits reçues d’organismes de garantie divers

225
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

834 - AUTRES GARANTIES RECUES DE LA CLIENTÈLE


8341 - Garanties de change reçues de l’Etat
8342 - Garanties de change reçues d’organismes de garantie divers
839 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8390 - Compte de contrepartie des engagements de garantie reçus
84 - ENGAGEMENTS SUR TITRES
841 - TITRES A RECEVOIR
8411 - Titres à recevoir - Marché primaire
8412 - Titres à recevoir - Marché gris
8413 - Titres à recevoir - Marchés réglementés
8414 - Titres à recevoir - Marchés de gré à gré
8417 - Titres vendus à réméré
8418 - Titres à recevoir - Opérations de Moucharaka
8419 - Autres titres à recevoir
842 - TITRES A LIVRER
8421 - Titres à livrer - Marché primaire
8422 - Titres à livrer - Marché gris
8423 - Titres à livrer - Marchés réglementés
8424 - Titres à livrer - Marché de gré à gré
8427 - Titres achetés à réméré
8429 - Autres titres à livrer
849 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8491 - Compte de contrepartie des titres à recevoir
8492 - Compte de contrepartie des titres à livrer
85 - ENGAGEMENTS SUR PRODUITS DERIVES
851 - ENGAGEMENTS SUR MARCHES REGLEMENTES DE TAUX D'INTERET
8511 - Opérations fermes de couverture
8512 - Opérations conditionnelles de couverture
8515 - Autres opérations fermes
8519 - Autres opérations conditionnelles
852 - ENGAGEMENTS SUR MARCHES DE GRE A GRE DE TAUX D'INTERET
8521 - Opérations fermes de couverture
8522 - Opérations conditionnelles de couverture
8525 - Autres opérations fermes
8529 - Autres opérations conditionnelles
854 - ENGAGEMENTS SUR MARCHES REGLEMENTES DE COURS DE CHANGE
8541 - Opérations fermes de couverture
8542 - Opérations conditionnelles de couverture
8545 - Autres opérations fermes
8549 - Autres opérations conditionnelles

226
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

855 - ENGAGEMENTS SUR MARCHES DE GRE A GRE DE COURS DE CHANGE


8551 - Opérations fermes de couverture
8552 - Opérations conditionnelles de couverture
8555 - Autres opérations fermes
8559 - Autres opérations conditionnelles
857 - ENGAGEMENTS SUR MARCHES REGLEMENTES D'AUTRES INSTRUMENTS
8571 - Opérations fermes de couverture
8572 - Opérations conditionnelles de couverture
8575 - Autres opérations fermes
8579 - Autres opérations conditionnelles
858 - ENGAGEMENTS SUR MARCHES DE GRE A GRE D'AUTRES INSTRUMENTS
8581 - Opérations fermes de couverture
8582 - Opérations conditionnelles de couverture
8585 - Autres opérations fermes
8589 - Autres opérations conditionnelles
859 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8590 - Compte de contrepartie des engagements sur produits dérivés
86 - ENGAGEMENTS EN DEVISES
861 - OPERATIONS DE CHANGE AU COMPTANT
8611 - Devises à recevoir au comptant
8612 - Dirhams à livrer au comptant
8613 - Devises à livrer au comptant
8614 - Dirhams à recevoir au comptant
862 - OPERATIONS DE PRETS OU D'EMPRUNTS EN DEVISES
8621 - Devises prêtées à livrer
8622 - Devises empruntées à recevoir
8629 - Compte de contrepartie
863 - INTERETS NON COURUS EN DEVISES COUVERTS
8631 - Intérêts non courus en devises couverts à recevoir
8632 - Intérêts non courus en devises couverts à payer
864 - OPERATIONS DE CHANGE A TERME
8641 - Devises à recevoir à terme
8642 - Dirhams à livrer à terme
8643 - Devises à livrer à terme
8644 - Dirhams à recevoir à terme
865 - COMPTES DE CONCORDANCE DIRHAMS/DEVISES
8651 - Positions de change hors bilan au comptant
8652 - Contre-valeur des positions de change hors bilan au comptant
8653 - Positions de change hors bilan à terme
8654 - Contre-valeur des positions de change hors bilan à terme
8656 - Ajustement devises hors bilan
866 - REPORT ET DEPORT
8661 - Report et déport à recevoir
8662 - Report et déport à payer

227
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

87 - VALEURS ET SURETES DONNEES OU RECUES EN GARANTIE


871 - VALEURS ET SURETES DONNEES EN GARANTIE
8711 - Valeurs émises ou garanties par l'Etat
8715 - Hypothèques
8719 - Autres valeurs et sûretés
872 - VALEURS EMISES OU GARANTIES PAR L’ETAT RECUES EN GARANTIE
8720 - Valeurs émises ou garanties par l’Etat
873 - NOS VALEURS RECUES EN GARANTIE
8731 - Nos comptes à terme
8732 - Nos bons de caisse
8735 - Nos certificats de dépôt
8736 - Nos bons de sociétés de financement
8739 - Autres valeurs
874 - VALEURS EMISES PAR D’AUTRES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET
ASSIMILES RECUES EN GARANTIE
8741 - Comptes à terme
8742 - Bons de caisse
8745 - Certificats de dépôt
8746 - Bons de sociétés de financement
8749 - Autres valeurs
875 - VALEURS EMISES PAR DES EMETTEURS DIVERS RECUES EN GARANTIE
8751 - Billets de Trésorerie
8752 - Obligations
8753 - Autres titres de créance
8755 - Actions
8756 - Autres titres de propriété
8759 - Diverses autres valeurs
876 - SURETES REELLES RECUES EN GARANTIE
8761 - Hypothèques
8762 - Nantissement de marchés publics
8763 - Nantissement de matériel et équipements
8764 - Nantissement de marchandises objet d’un crédit documentaire
8765 - Autres nantissements de marchandises
8766 - Nantissement de fonds de commerce
8768 - Créances professionnelles cédées
8769 - Autres sûretés réelles reçues en garantie
877 - SURETES PERSONNELLES RECUES EN GARANTIE
8771 - Cautions personnelles
8775 - Délégations d’assurance
8779 - Autres sûretés personnelles reçues en garantie
879 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8791 - Compte de contrepartie des valeurs et sûretés données en garantie
8792 - Compte de contrepartie des valeurs et sûretés reçues en garantie

228
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

88 - DIVERS HORS BILAN


881 - VALEURS A L’ENCAISSEMENT
8811 - Valeurs à l’encaissement reçues de la chambre de compensation
8813 - Valeurs à l’encaissement reçues des correspondants
8814 - Valeurs à l’encaissement reçues de la clientèle
8815 - Valeurs à l’encaissement en provenance du portefeuille escompte
commercial
8816 - Valeurs à l’encaissement reçues par les circuits internes
8819 - Autres valeurs à l’encaissement
883 - CREDITS CONSORTIAUX
8831 - Compte pivot crédits consortiaux
8832 - Notre part de chef de file
8833 - Part des participants
884 - VALEURS EN GESTION MATIERE
8841 - Stock des chèques de voyage en consignation
8849 - Autres valeurs
885 - BILLETS DE MOBILISATION EN GESTION MATIERE
8851 - Billets de mobilisation détenus
8852 - Billets de mobilisation mis en pension
886 - CREANCES TITRISEES
8860 - Créances titrisées
887 - TITRES EN DEPOT
8870 - Titres en dépôt
889 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8890 - Compte de contrepartie divers hors bilan
89 - ENGAGEMENTS PAR SIGNATURE EN SOUFFRANCE
891 - ENGAGEMENTS PAR SIGNATURE EN SOUFFRANCE
8911 - Engagements par signature pré-douteux
8912 - Engagements par signature douteux
8913 - Engagements par signature compromis
899 - COMPTE DE CONTREPARTIE
8990 - Compte de contrepartie des engagements par signature en souffrance

229
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES

230
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 1 : COMPTES DE TRÉSORERIE ET D’OPÉRATIONS AVEC


LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS

1 - CONTENU DE LA CLASSE 1

La classe 1 enregistre, outre les espèces, les prêts et emprunts de trésorerie, les prêts et
emprunts financiers, les valeurs reçues ou données en pension et les autres opérations
effectuées avec les établissements de crédit et assimilés.
Les rubriques de la classe 1 sont les suivantes :
10 - VALEURS EN CAISSE
11 - BANQUES CENTRALES, TRÉSOR PUBLIC, SERVICE DES CHÈQUES POSTAUX
12 - COMPTES ORDINAIRES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES
13 - VALEURS REÇUES EN PENSION, PRÊTS ET AUTRES COMPTES DÉBITEURS
14 - VALEURS DONNÉES EN PENSION, EMPRUNTS ET AUTRES COMPTES CRÉDITEURS
15 - OPÉRATIONS INTERNES AU RÉSEAU DOTÉ D’UN ORGANE CENTRAL
16 - OPÉRATIONS AVEC LE SIÈGE, LES SUCCURSALES ET LES AGENCES À L’ÉTRANGER
18 - OPÉRATIONS DIVERSES EN INSTANCE
19 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS.
PROVISIONS

2 - DÉFINITION DES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS

Les établissements de crédit sont des entreprises qui, au Maroc ou à l’étranger, effectuent à
titre de profession habituelle des opérations de banque.
Les établissements de crédit et assimilés sont subdivisés en six grandes catégories
détaillées dans le chapitre 6 « Plan des attributs ».
Les établissements de crédit assimilés sont des entreprises qui, bien qu’effectuant certaines
opérations bancaires, ne sont pas assujetties à la loi bancaire.
Les opérations effectuées avec les agents économiques autres que les établissements de
crédit doivent figurer dans la classe 2.

231
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

3 - DEFINITION DES OPERATIONS DE PENSION

Une pension est une opération par laquelle une personne cède en pleine propriété à une
autre personne des titres ou effets, le cédant et le cessionnaire s’engageant respectivement
et irrévocablement le premier à les reprendre, le second à les rétrocéder pour un prix et à
une date convenus.
Entrent, notamment, dans ce cadre, les interventions de la Banque centrale sur le marché
monétaire.
Les valeurs prises en pension, puis redonnées en pension, restent inscrites à leur compte
d’origine jusqu’à l’échéance. Elles font l’objet d’un enregistrement dans le compte « Valeurs
données en pension ».
Les achats et les ventes fermes d’effets sont assimilés à des pensions lorsqu’ils sont assortis
d’une garantie, accordée par l’établissement cédant, contre les risques de défaillance des
débiteurs.
Lorsqu’un achat ferme d’effets n’est pas assorti d’une garantie de l’établissement cédant,
l’opération est classée parmi les crédits à la clientèle.

4 - DEFINITION DES PRETS ET EMPRUNTS DE TRÉSORERIE ET DES PRETS ET


EMPRUNTS FINANCIÈRS

Les opérations de prêts et emprunts de trésorerie, dites aussi opérations « en blanc »,


présentent les caractéristiques suivantes :
- le terme est rarement supérieur à un an ;
- le remboursement est in fine ;
- l’absence, en général, de garanties spécifiques ;
- une simple confirmation matérialise l’opération.
Les opérations de prêts et emprunts financiers présentent les caractéristiques suivantes :
- les modalités d’octroi et de gestion s’apparentent à celles d’un crédit ;
- la constitution d’un dossier ;
- la signature d’un contrat ou d’une convention de prêt ;
- un plan d’amortissement ;
- une durée généralement supérieure à un an.

5 - DURÉE A PRENDRE EN CONSIDERATION POUR L’ENREGISTREMENT DES


OPERATIONS

L’échéance à prendre en compte, pour les opérations de pension, est celle de la pension
matérialisée par une confirmation, indépendamment de l’échéance des valeurs données ou
reçues en pension.
Lorsque la durée initiale d’une opération est égale à un jour ouvrable, par convention
expresse, cette opération est classée dans la catégorie « Jour le jour ». Au-delà d’une durée
initiale supérieure à un jour ouvrable, l’opération est classée dans la catégorie « à terme ».
Lorsqu’une opération est assortie d’un préavis, l’échéance est celle du préavis plus un jour
ouvrable.

232
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

6 - OPÉRATIONS EN DEVISES

Les opérations en devises sont comptabilisées conformément aux règles énoncées dans la
section 4 «Opérations en devises» du chapitre 2.
La comptabilisation de ces opérations est précisée dans les schémas comptables annexés
au présent chapitre.

7 - OPÉRATIONS CONSORTIALES

Les opérations consortiales sont comptabilisées conformément aux prescriptions prévues


dans la section 1 « Règles comptables et d’évaluation particulières » du chapitre 2.

8 - ATTRIBUTS

La définition des attributs afférents à la classe 1 figure dans le chapitre 6 « Plan des
attributs ».

233
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

10 - VALEURS EN CAISSE
101 - BILLETS ET MONNAIES
1011 - Billets et monnaies marocains
1015 - Billets étrangers

SENS DU SOLDE : 10 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

10 - Les comptes de cette rubrique enregistrent exclusivement les billets et monnaies ayant
cours légal au Maroc ou à l’étranger.
1011 - Ce compte enregistre, en outre, les billets et monnaies en cours de retrait de la
circulation dont Bank Al-Maghrib continue d’assurer le remboursement.
Les espèces en cours de transfert du siège vers une agence ou une succursale, ou
inversement, demeurent inscrits dans ces comptes. Il en est de même des fonds en cours de
transfert vers la banque centrale, ou un autre établissement de crédit, tant que le transfert de
propriété n’a pas eu lieu.
Les chèques de voyage et les chèques impayés à rejeter en compensation sont enregistrés
respectivement dans les comptes 1811 et 1815.
Les avoirs en or, les timbres fiscaux et postaux ainsi que les formules timbrées et les billets
de collection sont inscrits respectivement dans les comptes 3711, 3715 et 3717.

ÉCRITURES TYPES
NATURE DES OPÉRATIONS COMPTES DÉBITÉS COMPTES CRÉDITÉS

- Versement - 1011 - 1111, 201

- Retrait - 1111, 201 - 1011

Pour les opérations de change manuel, voir annexe « Schémas comptables ».

234
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

11 - BANQUES CENTRALES, TRÉSOR PUBLIC, SERVICE DES CHÈQUES POSTAUX


111 - BANQUES CENTRALES
1111 - Bank Al-Maghrib - Compte ordinaire
1113 - Banques centrales étrangères - Comptes ordinaires
1117 - Intérêts courus à payer
1118 - Intérêts courus à recevoir
113 - TRÉSOR PUBLIC
1131 - Trésor public - Compte ordinaire
1137 - Intérêts courus à payer
1138 - Intérêts courus à recevoir
115 - SERVICE DES CHÈQUES POSTAUX
1151 - Service des chèques postaux - Compte ordinaire
1157 - Intérêts courus à payer
1158 - Intérêts courus à recevoir

SENS DU SOLDE : 1111, 1113, 1131, 1151 : DEBITEURS OU CREDITEURS


1117, 1137, 1157 : CREDITEURS
1118, 1138, 1158 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

11 - Les comptes de cette rubrique enregistrent les avoirs et les dettes auprès des banques
centrales, du service des chèques postaux et du Trésor public.
Ne doivent figurer dans ces comptes que les avoirs (ou dettes) qui répondent à une double
condition :
- les comptes doivent être ouverts dans un pays où l’établissement est implanté ;
- les avoirs doivent être disponibles à tout moment, ou dans un délai maximum de
24 heures ou un jour ouvrable.
Les avoirs (ou dettes), qui ne répondent pas à cette double condition, doivent être enregistrés
dans les comptes appropriés des rubriques 12,13 et 14.

ÉCRITURES TYPES

NATURE DES OPÉRATIONS COMPTES DÉBITÉS COMPTES CREDITES

- Mouvements de fonds en notre - 1111, 1113, 1131, 1151 - 1011, 3895, divers
faveur : présentation de chèques,
de valeurs, virements reçus, etc.

- Mouvements de fonds en faveur - 1011, 3895, divers - 1111, 1113, 1131, 1151
de l’un des établissements ci-
dessus : présentation de chèques,
de valeurs, virements émis, etc.

235
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

12 - COMPTES ORDINAIRES DES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS

121 - COMPTES ORDINAIRES


1211 - Comptes ordinaires des banques au Maroc
1212 - Comptes ordinaires des sociétés de financement au Maroc
1213 - Comptes ordinaires des autres établissements de crédit assimilés au Maroc
1215 - Comptes ordinaires des établissements de crédit à l’étranger
1217 - Intérêts courus à payer
1218 - Intérêts courus à recevoir

SENS DU SOLDE : 1211, 1212, 1213, 1215 : DEBITEURS OU CREDITEURS


1217 : CREDITEUR
1218 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

1211 à 1215 - Ces comptes enregistrent les avoirs et les dettes immédiatement liquides ou
exigibles.
Ces comptes appelés aussi « Comptes de correspondants », retracent les opérations
courantes de règlement.

ÉCRITURES TYPES
NATURE DES OPÉRATIONS COMPTES DÉBITÉS COMPTES CRÉDITÉS

- Mouvements de fonds en notre - 1211 à 1215 - comptes de trésorerie,


faveur : présentation de chèques, 3895
de valeurs, virements reçus, etc.

- Mouvements de fonds en faveur - Comptes de trésorerie, - 1211 à 1215


de l’un des établissements ci- 3895
dessus : présentation de chèques,
de valeurs, virements émis, etc.

236
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

13 - VALEURS RECUES EN PENSION, PRÊTS ET AUTRES COMPTES DÉBITEURS

131 - VALEURS RECUES EN PENSION AU JOUR LE JOUR


1311 - Valeurs reçues en pension au jour le jour de Bank Al-Maghrib
1312 - Valeurs reçues en pension au jour le jour des établissements de crédit et
assimilés
1318 - Intérêts courus à recevoir
132 - VALEURS REÇUES EN PENSION À TERME
1321 - Valeurs reçues en pension à terme de Bank Al-Maghrib
1322 - Valeurs reçues en pension à terme des établissements de crédit et
assimilés
1328 - Intérêts courus à recevoir
133 - PRÊTS DE TRÉSORERIE AU JOUR LE JOUR
1331 - Placements au jour le jour auprès de Bank Al-Maghrib
1332 - Prêts de trésorerie au jour le jour aux établissements de crédit et assimilés
1338 - Intérêts courus à recevoir
134 - COMPTES ET PRÊTS DE TRÉSORERIE À TERME
1341 - Placements à terme auprès de Bank Al-Maghrib
1342 - Comptes et prêts de trésorerie à terme aux établissements de crédit et
assimilés
1348 - Intérêts courus à recevoir
135 - PRÊTS FINANCIERS
1351 - Prêts financiers
1358 - Intérêts courus à recevoir
136 - AUTRES COMPTES DÉBITEURS
1361 - Réserves obligatoires
1362 - Dépôts de garantie versés
1366 - Divers autres comptes débiteurs
1368 - Intérêts courus à recevoir
137 - CRÉANCES IMPAYÉES
1370 - Créances impayées

SENS DU SOLDE : 13 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

1351 - Les prêts financiers peuvent être affectés, aux termes de la convention, à des crédits
ou des emplois spécifiques.
1361 - Ce compte enregistre les montants déposés auprès de la banque centrale dans le
cadre de la réglementation relative à la réserve monétaire, et éventuellement , les pénalités
auxquelles sont exposés les établissements de crédit pour le non respect de la
réglementation.
1362 - Ce compte enregistre, notamment, les montants déposés auprès des établissements
de crédit, pour garantir des opérations de crédit documentaire ou d’engagement par
signature.

237
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

1366 - Ce compte enregistre les opérations qui ne relèvent pas des comptes susvisés.

ÉCRITURES TYPES

Les schémas comptables définissent les écritures types afférentes aux opérations de pension.

238
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

14 - VALEURS DONNÉES EN PENSION, EMPRUNTS ET AUTRES COMPTES CRÉDITEURS

141 - VALEURS DONNÉES EN PENSION AU JOUR LE JOUR


1411 - Valeurs données en pension au jour le jour à Bank Al-Maghrib
1412 - Valeurs données en pension au jour le jour aux établissements de crédit et
assimilés
1418 - Intérêts courus à payer
142 - VALEURS DONNÉES EN PENSION À TERME
1421 - Valeurs données en pension à terme à Bank Al-Maghrib
1422 - Valeurs données en pension à terme aux établissements de crédit et
assimilés
1428 - Intérêts courus à payer
143 - EMPRUNTS DE TRÉSORERIE AU JOUR LE JOUR
1431 - Emprunts de trésorerie au jour le jour auprès de Bank Al-Maghrib
1432 - Emprunts de trésorerie au jour le jour auprès des établissements de crédit
et assimilés
1438 - Intérêts courus à payer
144 - COMPTES ET EMPRUNTS DE TRÉSORERIE À TERME
1441 - Emprunts de trésorerie à terme auprès de Bank Al-Maghrib
1442 - Comptes et emprunts de trésorerie à terme auprès des établissements de
crédit et assimilés
1448 - Intérêts courus à payer
145 - EMPRUNTS FINANCIERS
1451 - Emprunts financiers
1458 - Intérêts courus à payer
146 - AUTRES COMPTES CRÉDITEURS
1462 - Dépôts de garantie reçus
1466 - Divers autres comptes créditeurs
1468 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 14 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

1451 - Ce compte enregistre les emprunts financiers qui peuvent comporter


contractuellement une affectation précise. Ainsi, certains emprunts auprès d’organismes
financiers nationaux ou internationaux doivent, aux termes des conventions conclues, être
affectés à des crédits ou des emplois spécifiques.
1462 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie reçus d’établissements de crédit dans le
cadre, notamment, d’opérations de crédit documentaire ou d’engagements par signature.
1466 - Ce compte enregistre les opérations qui ne relèvent pas des comptes susvisés.

ÉCRITURES TYPES
Les schémas comptables définissent les écritures types afférentes aux opérations de pension

239
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

15 - OPÉRATIONS INTERNES AU RÉSEAU DOTÉ D’UN ORGANE CENTRAL

151 - EMPLOIS AUPRÈS DU RÉSEAU


1511 - Emplois auprès du réseau
1518 - Intérêts courus à recevoir
153 - RESSOURCES EN PROVENANCE DU RÉSEAU
1531 - Ressources provenant du réseau
1538 - Intérêts courus à payer
155 – COMPTES DU RÉSEAU
1550 - Comptes du réseau

SENS DU SOLDE : 151 : DEBITEUR


153 : CREDITEUR
155 : DEBITEUR OU CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

15 - Cette rubrique est réservée aux établissements de crédit membres d’un réseau doté d’un
organe central.
1511-1531 - Ces comptes enregistrent exclusivement les opérations financières effectuées
entre l’organe central et les membres du réseau.
Les opérations courantes conclues entre l’organe central et les membres du réseau d’une
part, et entre les membres du réseau d’autre part, sont enregistrées dans les comptes
appropriés de la classe 1 et sont identifiées par un attribut.

ÉCRITURES TYPES

NATURE DES OPÉRATIONS COMPTES DÉBITÉS COMPTES CRÉDITÉS

- Emplois auprès du réseau - 1511 - Comptes de trésorerie


- Remboursement des emplois - Comptes de trésorerie - 1511

- Ressources en provenance du - Comptes de trésorerie - 1531


réseau
- Remboursement des ressources - 1531 - Comptes de trésorerie

240
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

16 - OPÉRATIONS AVEC LE SIÈGE, LES SUCCURSALES ET LES AGENCES À


L’ÉTRANGER

161 - COMPTES ORDINAIRES


1611 - Compte ordinaire du siège à l’étranger
1615 - Comptes ordinaires des succursales et agences à l’étranger
1617 - Intérêts courus à payer
1618 - Intérêts courus à recevoir
163 - COMPTES ET PRÊTS DE TRÉSORERIE
1631 - Prêts de trésorerie au jour le jour
1632 - Comptes et prêts de trésorerie à terme
1638 - Intérêts courus à recevoir
164 - PRÊTS FINANCIERS
1641 - Prêts financiers
1648 - Intérêts courus à recevoir
165 - COMPTES ET EMPRUNTS DE TRÉSORERIE
1651 - Emprunts de trésorerie au jour le jour
1652 - Comptes et emprunts de trésorerie à terme
1658 - Intérêts courus à payer
166 - EMPRUNTS FINANCIERS
1661 - Emprunts financiers
1668 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 1611, 1615 : DEBITEURS OU CREDITEURS


1618, 163, 164 : DEBITEURS
1617, 165, 166 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

16 - les comptes de cette rubrique enregistrent les opérations effectuées entre d’une part les
succursales et agences et d’autre part le siège social, lorsque l’une de ces entités est
installée à l’étranger.

241
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

18 - OPÉRATIONS DIVERSES EN INSTANCE

181 - CRÉANCES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT


1811 - Chèques de voyage
1815 - Chèques impayés à rejeter en compensation
1819 - Autres créances en instance sur moyens de paiement
182 - DIVERSES AUTRES CRÉANCES EN INSTANCE
1820 - Diverses autres créances en instance

SENS DU SOLDE : 181, 182 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

18 - Cette rubrique enregistre toutes les opérations diverses avec les établissements de
crédit en instance de dénouement. Les sommes inscrites dans les comptes de cette rubrique
ne peuvent y figurer que provisoirement ; leur imputation doit être effectuée à brève échéance
aux comptes des établissements de crédit concernés.
1811 - Ce compte enregistre les chèques de voyage achetés à la clientèle et en cours
d’encaissement auprès des émetteurs.
1815 - Ce compte enregistre les chèques payables aux caisses de l’établissement à rejeter en
chambre de compensation ou à retourner aux correspondants lorsque le délai de restitution
n’est pas écoulé. Lorsque le délai de restitution est écoulé, ces valeurs sont comptabilisées
dans le compte 1819 si elles sont émises sur des comptes d’autres établissements de crédit
et dans le compte 2815 si elles sont émises sur des comptes de la clientèle.
Les valeurs à rejeter, remises par la clientèle de l’établissement et payables aux caisses de
l’établissement, sont dans tous les cas enregistrées dans le compte 2815.
1820 - Ce compte recense toutes autres sommes en attente de recouvrement auprès
d’établissements de crédit.

ÉCRITURES TYPES

NATURE DES OPÉRATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Décision de rejet - 1815 - Client ou divers

- Rejet - 121, 3895 - 1815

Pour les chèques de voyage, voir annexe « Schémas comptables »

242
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

18 - OPÉRATIONS DIVERSES EN INSTANCE

185 - DETTES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT


1851 - Nos chèques de banque à payer aux établissements de crédit et assimilés
1852 - Provisions pour chèques certifiés des établissements de crédit et assimilés
1859 - Autres dettes en instance sur moyens de paiement
186 - DIVERSES AUTRES DETTES EN INSTANCE
1860 - Diverses autres dettes en instance

SENS DU SOLDE : 185, 186 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

1851 - Ce compte enregistre les chèques tirés par l’établissement sur lui-même en faveur
d’autres établissements de crédit.
1852 - Ce compte est utilisé lorsque le bénéficiaire du chèque certifié est un établissement de
crédit. Lorsque le bénéficiaire est un client, c’est le compte 2852 qui doit être utilisé.
1860 - Ce compte recense toutes autres sommes en faveur d’établissements de crédit en
attente d’application.

ECRITURES TYPES
NATURE DES OPÉRATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Emission - Client ou comptes de - 1851, 1852


trésorerie

- Présentation du chèque - 1851, 1852 - Comptes de trésorerie

243
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

19 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET


ASSIMILÉS. PROVISIONS

191 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET


ASSIMILÉS
1911 - Créances pré-douteuses
1912 - Créances douteuses
1913 - Créances compromises
198 - AGIOS RÉSERVÉS
1981 - Agios réservés sur créances pré-douteuses
1982 - Agios réservés sur créances douteuses
1983 - Agios réservés sur créances compromises
199 - PROVISIONS POUR CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR LES
ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
1991 - Provisions pour créances pré-douteuses
1992 - Provisions pour créances douteuses
1993 - Provisions pour créances compromises

SENS DU SOLDE : 191 : DEBITEUR


198, 199 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

La classification des créances en souffrance et les modalités de leur provisionnement doivent


être conformes à la réglementation en vigueur.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables »

244
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 2 : COMPTES D’OPÉRATIONS AVEC LA CLIENTÈLE

1 - CONTENU DE LA CLASSE 2

Les comptes de la classe 2 enregistrent les opérations effectuées avec la clientèle y compris
les opérations de pension, à l’exclusion des dettes et des créances subordonnées, des
opérations sur titres et des opérations de crédit bail.
Les rubriques de la classe 2 sont les suivantes :
20 - COMPTES A VUE ET COMPTES CREDITEURS DE LA CLIENTELE
22 - CREDITS DE TRESORERIE
23 - CREDITS A L’EQUIPEMENT
24 - CREDITS A LA CONSOMMATION
25 - CREDITS IMMOBILIERS
26 - CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE
27 - AUTRES OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE
28 - OPERATIONS DIVERSES EN INSTANCE
29 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTELE. PROVISIONS

2 - DÉFINITION DES OPÉRATIONS DE DEPOT ET DE CREDIT

le Code de Commerce définit le contrat de dépôt de fonds comme « le contrat par lequel une
personne dépose des fonds auprès d’un établissement bancaire quel que soit le procédé de
dépôt et lui confère le droit d’en disposer pour son propre compte à charge de les restituer
dans les conditions prévues au contrat».
Constitue une opération de crédit, aux termes de l’article 3 de la loi bancaire «tout acte par
lequel une personne met ou s’oblige à mettre, à titre onéreux, des fonds à la disposition
d’une autre personne, à charge pour celle-ci de les rembourser ou prend, dans l’intérêt de
cette dernière, un engagement par signature tel qu’un aval, un cautionnement ou toute autre
garantie».
Aux termes de l’article 524 du Code de Commerce « l’ouverture de crédit est l’engagement
de la banque de mettre des moyens de paiement à la disposition du bénéficiaire ou de tiers,
désigné par lui, à concurrence d’une certaine somme d’argent. Un solde débiteur
occasionnel n’emporte pas ouverture de crédit ».

245
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

3 - DEFINITION DE LA CLIENTELE

La clientèle est constituée par les agents économiques autres que les établissements de
crédit et se compose de la clientèle financière et de la clientèle non financière.
La liste des agents économiques correspondant à ces deux catégories figure au chapitre 6
« Plan des attributs ».

4 - PRINCIPES GÉNÉRAUX DE COMPTABILISATION DES CREDITS ET DES DEPOTS

1. Les crédits sont classés en fonction de leur objet économique. L’objet économique à
prendre en considération est celui attaché à chaque crédit considéré individuellement et
non pas l’objet social de l’entreprise bénéficiaire.
2. Les effets dits de mobilisation ou de garantie, que les établissements de crédit peuvent
détenir à l’appui de crédits comptabilisés dans les comptes de la classe 2, sont suivis en
comptabilité matière, dans le hors bilan. Seules les mobilisations des créances
commerciales font l’objet d’un poste spécifique dans les comptes de la classe 2.
3. Les effets sortis par anticipation, pour recouvrement ou pour d’autres motifs tel l’envoi
pour régularisation ou à l’acceptation, sont maintenus dans leurs comptes d’origine jusqu’à la
date d’échéance.
4. Les crédits ne figurent plus au bilan lorsque les effets les représentant sont cédés sans
garantie contre la défaillance des débiteurs ou lorsque ces crédits font l’objet d’une opération
de titrisation.
5. Les crédits sont comptabilisés en principal seulement, agios exclus, sauf pour la
mobilisation des créances commerciales. Les crédits, même lorsqu’ils sont représentés par
des billets à ordre, comprenant le capital et les intérêts de chaque échéance, sont
enregistrés en principal seulement.
6. Lorsque les crédits distribués, en affectation d’un emprunt financier, se font aux risques
du bailleur de fonds, la garantie est inscrite dans le hors bilan dans les comptes appropriés
de la rubrique 83 «Engagements de garanties reçus» en fonction de la qualité du garant,
établissement de crédit ou clientèle.
7. La compensation des soldes débiteurs et créditeurs des comptes ouverts à la clientèle ne
peut être effectuée que si les conditions suivantes sont réunies :
- les comptes sont ouverts au nom de la même personne juridique ;
- la convention de fusion est matérialisée par un écrit ;
- les comptes compensés en capitaux sont fusionnés également en intérêts ;
- les comptes sont de même nature, sont assortis des mêmes termes et sont
libellés dans la même monnaie.
Toutefois, aucune compensation ne doit être effectuée entre une avance et le compte à
terme ou le bon de caisse nantis en faveur de l’établissement même si le montant et la durée
sont identiques à ceux du dépôt.
8. Les crédits distribués dans le cadre d’un consortium de plusieurs établissements de crédit
sont comptabilisés par chaque co-participant dans les comptes appropriés à hauteur de sa
quote-part propre.
L’établissement chef de file doit en outre suivre, dans le hors bilan, le montant total du crédit
ainsi que la part de chaque co-participant.

246
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

9. Les opérations en devises sont comptabilisées conformément aux prescriptions définies à


la section 4 « Opérations en devises » du chapitre 2. La comptabilisation de ces opérations
est précisée dans l’annexe « Schémas comptables ».
10. Les créances en souffrance et leurs provisions sont comptabilisés conformément aux
prescriptions réglementaires de Bank Al-Maghrib.

5 - OPÉRATIONS D’ENCAISSEMENT

Les valeurs reçues à l’encaissement et ayant donné lieu à une inscription au crédit du
compte du remettant sont enregistrées dans le bilan. Elles sont dites « à crédit immédiat ».
Celles qui ne sont portées au crédit du remettant qu’après leur encaissement effectif ou
après un délai contractuel ne sont pas comptabilisées dans le bilan, mais font l’objet d’une
comptabilité matière. Elles sont dites « Exigibles après encaissement ».

6 - ATTRIBUTS

Les attributs utilisés pour la classe 2 sont définis dans le chapitre 6 «Plan des attributs ».

247
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

20 - COMPTES À VUE ET COMPTES CRÉDITEURS DE LA CLIENTÈLE


201 - COMPTES CHÈQUES ET COMPTES COURANTS
2011 - Comptes chèques
2012 - Comptes courants
2017 - Intérêts courus à payer
2018 - Intérêts courus à recevoir

SENS DU SOLDE : 2011, 2012 : DEBITEURS OU CREDITEURS


2017 : CREDITEUR
2018 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

Aux termes de l’article 493 du Code de Commerce le compte à vue est « un contrat par lequel
la banque convient avec son client d’inscrire sur un relevé unique leurs créances réciproques
sous forme d’articles de crédit et de débit, dont la fusion permet de dégager à tout instant un
solde provisoire en faveur de l’une des parties ».
Entrent dans cette catégorie les comptes chèques des particuliers et les comptes courants de
la clientèle commerciale.
Les comptes à vue enregistrent les dépôts de la clientèle financière et non financière pouvant
être retirés à tout moment, sans préavis, ou avec un préavis au plus égal à un jour ouvrable.
201 - Les comptes chèques et les comptes courants sont destinés à faire face aux opérations
courantes de paiement de la clientèle. Ils doivent, en principe, être créditeurs. Les seules
positions débitrices admises sont :
- les avances en compte, sous forme de facilités de caisse ou découverts, résultant
de l'octroi par l'établissement d'une ligne de crédit assortie d'une limite révisable
périodiquement et destinée à faciliter les règlements courants du bénéficiaire ;
- les découverts passagers couvrant les brefs décalages entre les encaissements
et les décaissements ;
- les découverts accidentels.
Ces comptes doivent être caractérisés par des soldes successivement débiteurs et
créditeurs. Ils ne peuvent être débiteurs en permanence. Tous les concours, qui ne répondent
pas à ces caractéristiques, doivent impérativement être classés dans les autres comptes de
crédit en fonction de leur objet économique.
Les dépôts à vue en dirhams convertibles sont classés dans ce poste. Leurs modalités
d'ouverture, de rémunération et de fonctionnement doivent être conformes aux prescriptions
de Bank Al-Maghrib.
Les comptes enregistrant des dépôts en devises effectués conformément à la réglementation
des changes sont tenus en devises.

248
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

ÉCRITURES TYPES

NATURE D’OPERATIONS COMPTES DEBITES COMPTES CRÉDITES

- Retraits en compte sous forme, -2011, 2012. -1011,comptes


notamment, d’espèces, de chèques et de trésorerie.
de virements ou prélèvements.
- Dépôts en compte sous forme, -1011,comptes -2011, 2012.
notamment, d’espèces, de chèques et de trésorerie
de virements.

249
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

20 - COMPTES À VUE ET COMPTES CRÉDITEURS DE LA CLIENTÈLE

202 - COMPTES D’AFFACTURAGE


2021 - Comptes d’affacturage disponibles
2022 - Comptes d’affacturage non disponibles
2027 - Intérêts courus à payer
2028 - Intérêts courus à recevoir

SENS DU SOLDE : 2021, 2022 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
202 - Ce poste enregistre les sommes dues à la clientèle en contrepartie de créances
affacturées par l'établissement, lorsqu’elles font l’objet d’un transfert de propriété.
Ces sommes peuvent être :
- soit disponibles immédiatement ;
- soit indisponibles jusqu’à l’encaissement des créances ou jusqu’à l’échéance
contractuelle de règlement aux adhérents.

ÉCRITURES TYPES

Voir rubrique 26.

250
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

20 - COMPTES À VUE ET COMPTES CRÉDITEURS DE LA CLIENTÈLE

203 - AUTRES COMPTES À VUE DE LA CLIENTÈLE


2031 - Comptes en déshérence
2032 - Comptes de succession
2035 - Comptes de clients de passage
2036 - Autres comptes de la clientèle
2038 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 203 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

2031 - Ce compte enregistre le montant des soldes créditeurs des comptes non
mouvementés, lorsque le titulaire est resté pendant un temps anormalement long sans se
manifester et ne peut être contacté.
2032 - Ce compte enregistre les fonds dans l’attente du règlement de la succession.
Ces dépôts peuvent être maintenus dans leurs comptes d’origine.
2035 - Ce compte enregistre des sommes dans le but de permettre à des non titulaires de
comptes d’effectuer des opérations isolées et de courte durée (souscription de titres par
exemple).

ÉCRITURES TYPES

NATURE D’OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Retraits en compte sous forme, -2031. -1011,compte


notamment, d’espèces, de chèques et de trésorerie.
de virements ou prélèvements.
- Dépôts en compte sous forme, -1011,compte -2031.
notamment, d’espèces, de chèques de trésorerie
et de virements.

251
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

20 - COMPTES À VUE ET COMPTES CRÉDITEURS DE LA CLIENTÈLE

204 - COMPTES D’ÉPARGNE


2041 - Comptes sur carnets
2042 - Comptes d’épargne logement
2043 - Plans d’épargne logement
2046 - Autres comptes d’épargne
2048 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 204 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

2041 - Les comptes sur carnets sont des comptes de dépôt à vue rémunérés et dont les
modalités d’ouverture, de rémunération et de fonctionnement doivent être conformes aux
prescriptions réglementaires de Bank Al-Maghrib.
2042 - Les comptes d’épargne logement permettent à leurs titulaires, à l’issue d’une période
minimale d’épargne, de bénéficier d’un prêt, pour l’acquisition d’un logement, à des conditions
privilégiées suivant les modalités prévues par le contrat. Les versements sont libres, de
même que les retraits.
2043 - Les plans d’épargne logement présentent les mêmes caractéristiques que les comptes
d’épargne logement, mais, des versements périodiques minimums sont prévus et les retraits
ne sont pas autorisés durant une période d’épargne minimale.

ÉCRITURES TYPES
NATURE D’OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Dépôts des fonds. -1011,compte de trésorerie -2041,2042,2043, 2046

- Retraits des fonds au profit du titulaire -2041, 2042, 2043, 2046 -1011,compte de trésorerie
lui-même.

252
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

20 - COMPTES À VUE ET COMPTES CRÉDITEURS DE LA CLIENTÈLE

205 - DÉPÔTS À TERME


2051 - Comptes à terme
2055 - Bons de caisse
2058 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 205 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
2051 - Les comptes à terme sont des dépôts faisant l'objet d'une convention de blocage (ou
convention de compte à terme). Ces comptes sont régis par les articles 506 à 508 du Code de
Commerce qui stipulent que :
- le compte à terme n’est renouvelé à l’échéance qu’à la demande expresse du
client et sous réserve de l’accord de la banque ;
- les intérêts stipulés en faveur du client ne sont versés qu’à l’échéance, cependant
les intérêts sur comptes à terme dont la durée est supérieure à un an sont servis
annuellement ;
- une résiliation anticipée entraîne l’application de pénalités stipulées à l’ouverture
du compte.
2055 - Les bons de caisse émis par l’établissement sont des billets à ordre par lesquels
l’établissement s’engage à rembourser, à une date déterminée, les fonds confiés par un client
augmentés des intérêts convenus. La forme des bons de caisse peut être soit nominative soit
au porteur.
Les modalités d'ouverture, de rémunération et de fonctionnement des comptes à terme et des
bons de caisse doivent être conformes aux prescriptions réglementaires de Bank Al-Maghrib.
Les soldes des comptes à terme échus et non renouvelés sont portés au crédit du compte
ordinaire du déposant.
Les bons de caisse échus et non encore remboursés sont temporairement maintenus aux
comptes d'origine, il en est ainsi également de ceux en instance de renouvellement.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

253
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

20 - COMPTES À VUE ET COMPTES CRÉDITEURS DE LA CLIENTÈLE

207 - DÉPÔTS RÉGLEMENTÉS


2071 - Dépôts des sociétés en formation
2072 - Dépôts pour augmentation de capital des sociétés
2075 - Réserves techniques des compagnies d’assurances
2076 - Autres dépôts réglementés
2078 - Intérêts courus à payer
208 - DÉPÔTS DE GARANTIE
2081 - Dépôts de garantie pour ouverture de crédit documentaire
2082 - Dépôts de garantie pour autres engagements par signature
2083 - Dépôts de garantie pour location de coffres-forts
2084 - Retenues de garantie
2085 - Dépôts de garantie sur opérations de crédit-bail et de location
2086 - Autres dépôts de garantie
2088 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 207, 208 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

207 - Les comptes de ce poste enregistrent les dépôts reçus par l’établissement de crédit et
réglementés par un texte législatif ou réglementaire.
2071 - Ce compte enregistre les dépôts bloqués pendant la constitution des sociétés,
conformément aux dispositions légales en vigueur.
2076 - Ce compte enregistre les autres dépôts réglementés, notamment les dépôts de
certaines professions réglementées.
2081 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie constitués par les importateurs dans le
cadre d’ouvertures de crédit documentaire.
2082 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie constitués par la clientèle pour
engagement par signature, (cautions, avals, etc).
2083 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie constitués lors de la location de coffres-
forts.
2084 - Ce compte enregistre les retenues de garantie effectuées, notamment, pour les
opérations d’escompte.
2085 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie sur opérations de crédit-bail et de
location.
2086 - Ce compte comprend, notamment, les dépôts affectés pour les établissements qui ne
sont pas autorisés à recevoir des dépôts à vue de la clientèle autres que ceux ayant une
affectation spéciale, notamment :
- fonds pourvus d'une affectation spéciale dûment stipulée ;
- dépôt de réservation de biens immobiliers ;
- dépôts de garantie effectués notamment à l'occasion de prestations de services :
terminaux, points de ventes, etc.

254
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

ÉCRITURES TYPES

NATURE D’OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTE CRÉDITES

- Constitution du dépôt. -1011,comptes - 207, 208 sauf 2078 et


de trésorerie 2088
- Remboursement du dépôt. - 207, 208 sauf 2078 et -1011,comptes
2088 de trésorerie.

255
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

22 - CRÉDITS DE TRÉSORERIE
221 - CRÉANCES COMMERCIALES SUR LE MAROC
2211 - Escompte du papier commercial
2213 - Effets à l’encaissement pris à crédit immédiat
2215 - Mobilisation des créances professionnelles
2217 - Valeurs impayées
2218 - Intérêts courus à recevoir

SENS DU SOLDE : 22 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
22 - Les crédits de trésorerie sont des financements destinés à couvrir les besoins de
trésorerie des entreprises et des particuliers.
S’agissant des entreprises, les crédits de trésorerie ont pour objet de contribuer à financer les
besoins de fonds de roulement et plus particulièrement les décalages entre le règlement des
clients et celui des fournisseurs ainsi que le financement du stock.
2211 - Ce compte enregistre les opérations d’escompte d’effets représentatifs de transactions
commerciales créés en contrepartie de livraisons effectives de biens, d’exécutions de travaux
ou de prestations de services.
L’escompte, tel que défini par l’article 526 du Code de commerce, est «la convention par
laquelle l’établissement bancaire s’oblige à payer par anticipation au porteur le montant
d’effets de commerce ou autres titres négociables à échéance déterminée que ce porteur lui
cède à charge d’en rembourser le montant à défaut de paiement par le principal obligé».
Figurent dans ce compte également l’escompte sans recours par lequel l’établissement bancaire
abandonne la possibilité de faire appel au recours cambiaire et donc de s’adresser pour le
recouvrement de sa créance au cédant, en cas de défaut de paiement par le principal obligé.
Les opérations d’escompte peuvent porter sur des effets primaires ou sur des effets
secondaires représentatifs d’un ensemble précis et identifié de créances commerciales.
2213 - Les effets à l’encaissement pris à crédit immédiat sont des effets à recouvrer, reçus à
l’encaissement et ayant fait l’objet d’une inscription au crédit du compte ordinaire du
remettant. Les effets, n’ayant pas donné lieu à un crédit, font uniquement l’objet d’une
comptabilité matière en hors bilan.
2215 - Les cessions de créances professionnelles conformes aux dispositions des articles
529 à 536 du Code de Commerce, sont enregistrées dans ce compte lorsque la cession est
faite à titre d’avance et dans un autre compte de la rubrique 22, en fonction de l’objet
économique du crédit, lorsque la cession est faite à titre de garantie. La garantie est alors
enregistrée dans le compte 8768 « Créances professionnelles cédées » parmi les « Sûretés
réelles reçues en garantie ».

ÉCRITURES TYPES
Voir annexe « Schémas comptables ».

256
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

22 - CRÉDITS DE TRÉSORERIE

222 - CRÉDITS À L’EXPORTATION


2221 - Mobilisation de créances nées sur l’étranger
2222 - Crédits fournisseurs à l’exportation
2223 - Crédits acheteurs à l’exportation
2224 - Crédits de préfinancement à l’exportation
2226 - Autres crédits à l’exportation
2227 - Echéances de crédits impayées
2228 - Intérêts courus à recevoir

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

222 - Ce poste enregistre les crédits destinés à financer les exportations de biens et de
services.
2221 - Ce compte enregistre les effets primaires et les billets de mobilisation escomptés qui
se rapportent à des exportations. Figurent également dans ce compte :
• les mobilisations des créances professionnelles sur l’étranger ;
• les créances sur l’étranger mobilisées dans le cadre d’une convention
d’affacturage.
2222 - Les crédits-fournisseurs à l’exportation sont consentis aux entreprises exportatrices
résidentes pour l’exportation de biens et services.
2223 - Les crédits-acheteurs à l’exportation sont consentis directement à des non résidents
ayant conclu un contrat avec un exportateur marocain. Entrent notamment, dans cette
catégorie, les crédits-relais de crédits acheteurs (paiements progressifs), les crédits
acheteurs d’accompagnement (acomptes, dépenses locales et étrangères).
2224 - Les crédits de préfinancement à l’exportation sont ceux qui permettent aux entreprises
exportatrices de financer :
- soit des opérations dont la phase d’élaboration ou de fabrication est longue ;
- soit le stockage des biens destinés à l’exportation.
2226 - Les autres crédits à l'exportation sont destinés à financer les besoins courants ou
exceptionnels engendrés par l'activité exportatrice :
- avances en devises ou en dirhams sur documents ;
- crédits de prospection et de foire ;
- crédits de stockage à l'étranger ;
- crédits spécialisés correspondant au délai de règlement des indemnités
d'assurance.
Les crédits qui ne sont pas destinés à financer des exportations, accordés à des entreprises
exportatrices, sont classés dans les comptes appropriés de la classe 2.

ÉCRITURES TYPES
Voir annexe « Schémas comptables »

257
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

22 - CRÉDITS DE TRÉSORERIE

224 - CRÉDITS DE FINANCEMENT DE STOCKS


2241 - Avances sur warrants commerciaux
2242 - Avances sur warrants industriels
2245 - Crédits de campagne
2247 - Echéances de crédits impayées
2248 - Intérêts courus à recevoir
225 - CRÉDITS DE FINANCEMENT DE MARCHÉS
2251 - Préfinancement de marchés
2252 - Avances sur attestations
2253 - Avances sur droits constatés
2257 - Echéances de crédits impayées
2258 - Intérêts courus à recevoir
226 - AVANCES SUR AVOIRS FINANCIERS
2261 - Avances sur comptes à terme
2262 - Avances sur bons de caisse
2263 - Avances sur bons du Trésor
2264 - Avances sur titres de créance négociables
2266 - Avances sur autres avoirs financiers
2267 - Echéances de crédits impayées
2268 - Intérêts courus à recevoir

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

224 - Ce poste abrite les financements spécifiques d’opérations ayant un caractère cyclique.
2241 - Ce compte enregistre les avances sur marchandises, denrées ou matières premières
déposées dans un magasin général et garanties par un warrant suivant les modalités fixées
par les articles 341 à 354 du Code de Commerce.
2242 - Ce compte enregistre les avances avec constitution de gages sans que l’emprunteur
ne soit dépossédé des bien gagés.
2245 - Ce compte comprend les financements spécifiques d'opérations ayant un caractère
saisonnier (agriculture, agro-alimentaire, tourisme, etc).
225 - Ce poste enregistre les financements de marchés publics, préfinancement, avances sur
attestations, sur droits constatés, etc.
226 - Ce poste enregistre les avances temporaires ou partielles sur comptes à terme, bons
de caisse, certificats de dépôts et autres titres nantis au profit de l’établissement.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

258
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

22 - CRÉDITS DE TRÉSORERIE

227 - AUTRES CRÉDITS DE TRÉSORERIE


2271 - Crédit global d’exploitation
2272 - Crédits à l’importation
2273 - Chèques à l’encaissement pris à crédit immédiat
2274 - Avances sur réalisation de cautions, avals et acceptations
2275 - Utilisations de facilités d'émission non représentées par un titre
2276 - Divers autres crédits de trésorerie
2277 - Echéances de crédits impayées
2278 - Intérêts courus à recevoir

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

2271 - Le crédit global d’exploitation est la méthode de financement qui consiste à regrouper
en une ligne unique les concours couvrant l'ensemble des besoins d'exploitation d'une
entreprise.
2272 - Ce compte enregistre les crédits et les avances consentis aux importateurs dans le
cadre de leurs opérations d’importation, y compris les concours à court terme consécutifs aux
ouvertures de crédits documentaires.
2273 - Ce compte enregistre les chèques à recouvrer, reçus à l'encaissement, ayant fait
l'objet d'une inscription au crédit du compte ordinaire du remettant.
2274 - Ce compte enregistre le montant décaissé par l’établissement de crédit lorsqu'une
garantie qu’il a donnée a été mise en jeu. Il doit être rapidement soldé par le débit du compte
courant du donneur d’ordre ou par un transfert en créances en souffrance.
2275 - Ce compte abrite les concours de trésorerie accordés, dans le cadre d’un engagement
de l’établissement de se substituer à d’éventuels souscripteurs lors d’une émission de titres,
sans pour autant souscrire pour son compte les titres en question. Lorsque cette substitution
prend la forme d’une acquisition des titres, ceux-ci sont classés dans les rubriques 30, 31 ou
41 en fonction de l’intention.
2276 - Les concours de trésorerie n’ayant pas trouvé leur place dans les comptes précédents
sont enregistrés dans ce compte.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

259
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

23 - CRÉDITS À L’ÉQUIPEMENT

231 - CRÉDITS À L’ÉQUIPEMENT


2311 - Crédits à l’équipement aux jeunes promoteurs et entrepreneurs
2312 - Crédits à l’équipement aux entreprises
2313 - Crédits à l’équipement aux collectivités locales
2315 - Prêts participatifs à l’équipement
2316 - Autres crédits à l’équipement
2318 - Intérêts courus à recevoir
237 - ÉCHÉANCES DE CRÉDITS À L’ÉQUIPEMENT IMPAYÉES
2370 - Echéances de crédits à l’équipement impayées

SENS DU SOLDE : 23 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
23 - Les comptes de cette rubrique enregistrent les crédits qui sont destinés à financer les
investissements productifs des entreprises : achats de matériels, acquisition, construction ou
aménagement d'immobilisations corporelles à usage professionnel, acquisition
d'immobilisations incorporelles, etc.
Les crédits à l’équipement sont en général des crédits à moyen ou long terme.
2311 - Ce compte comprend :
- les prêts de soutien à certains promoteurs qui respectent les conditions d’octroi
prévues par l’article 2 du dahir n° 1.87-199 du 30 décembre 1987 et par la
circulaire Bank Al-Maghrib n° 5/G/94 du 29 mars 1994 ;
- les crédits aux jeunes promoteurs et jeunes entrepreneurs bénéficiant du Fonds
de Garantie des Crédits Jeunes Promoteurs et Jeunes Entrepreneurs.
2312 - Ce compte comprend, notamment :
- les crédits aux petites et moyennes entreprises qui respectent les conditions
d’octroi prévues par la circulaire de Bank Al-Maghrib n° 5/G/93 du 7 juillet 1993 ;
- Les prêts d’investissement aux petites et moyennes entreprises exportatrices
bénéficiant du Fonds de Garantie des Prêts d’Investissement en faveur des
petites et moyennes entreprises exportatrices ;
- les autres crédits d’équipement aux entreprises.
2315 - Les prêts participatifs à l’équipement sont des créances subordonnées dont la
définition figure sous la rubrique 40. Les critères de classement de ces prêts sont les
suivants :
- lorsqu’ils financent des investissements productifs, ils sont enregistrés dans le
compte 2315 ;
- lorsqu’ils ont un caractère général et sont destinés à renforcer les capitaux
permanents de l’entreprise bénéficiaire, ils sont enregistrés sous la rubrique 40.
2316 - Figurent dans ce compte, notamment, les crédits-relais, dans l’attente de l’octroi d’un
des crédits décrits ci-dessus.

ÉCRITURES TYPES
Voir annexe « Schémas comptables ».

260
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

24 - CRÉDITS À LA CONSOMMATION

241 - CRÉDITS À LA CONSOMMATION AFFECTÉS


2411 - Crédits à la consommation affectés
2418 - Intérêts courus à recevoir
242 - CRÉDITS À LA CONSOMMATION NON AFFECTÉS
2421 - Prêts personnels
2422 - Différés de remboursement liés à l'usage de cartes de paiement
2423 - Utilisation d'ouvertures de crédits permanents
2426 - Autres crédits à la consommation
2428 - Intérêts courus à recevoir
247 - ÉCHÉANCES DE CRÉDITS À LA CONSOMMATION IMPAYÉES
2470 - Echéances de crédits à la consommation impayées

SENS DU SOLDE : 24 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

24 - Les comptes de cette rubrique enregistrent les crédits ayant pour objet de faire face aux
besoins de financement des particuliers.
2411 - Ce compte abrite les crédits destinés à financer l’acquisition de biens de
consommation ou de certains biens d’équipement professionnels ( électroménager,
véhicules, ameublement, etc). Ces crédits sont amortissables par versements périodiques.
Le bien financé doit être identifié par un attribut dont la nomenclature figure dans le chapitre 6
«Plan des attributs ».
2421 - Ce compte recense les prêts accordés aux personnes physiques suivant une
convention spéciale en fonction du montant et de la régularité de leurs revenus et dont les
remboursements sont effectués par versements périodiques.
2422 - Ce compte enregistre les facilités de trésorerie accordées aux titulaires d'une carte de
paiement, sous la forme d'un recouvrement différé correspondant au délai matériel ou
contractuel nécessaire à l'imputation des dépenses sur les comptes de la clientèle.
2423 - Ce compte enregistre les crédits octroyés dans le cadre d’un contrat par lequel un
établissement s'engage, pendant une certaine durée, à prêter à un client des fonds utilisables
de façon fractionnée aux dates de son choix. Les remboursements effectués reconstituent la
réserve de crédit qui permet au client d’emprunter de nouveau, dans la limite du plafond fixé
par le contrat. Ces crédits sont dits aussi revolving. La partie non utilisée est enregistrée dans
le hors bilan au compte 8023 «Ouverture de crédits permanents».

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

261
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

25 - CRÉDITS IMMOBILIERS

251 - CRÉDITS À L’HABITAT


2511 - Prêts hypothécaires à l’habitat
2512 - Crédits relais à l’habitat
2513 - Prêts conventionnés à l’habitat
2516 - Autres crédits à l’habitat
2518 - Intérêts courus à recevoir
252 - CRÉDITS IMMOBILIERS AUX PROMOTEURS
2521 - Crédits immobiliers aux promoteurs
2528 - Intérêts courus à recevoir
257 - ECHÉANCES DE CRÉDITS IMMOBILIERS IMPAYÉES
2570 - Echéances de crédits immobiliers impayées

SENS DU SOLDE : 25 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

25 - Les comptes de cette rubrique enregistrent les crédits destinés à financer l’acquisition,
l’édification ou l’aménagement de biens immobiliers destinés à l’habitat ou encore l’achat de
terrains destinés à la construction de logement. Ces crédits sont consentis aux investisseurs
(entreprises ou particuliers) ou aux promoteurs immobiliers.
Les crédits accordés aux entreprises pour l’acquisition ou la construction d’immeubles
commerciaux, industriels ou hôteliers destinés à leur exploitation sont classés parmi les
crédits à l’équipement.
2511 - Ce compte enregistre les prêts consentis pour la construction, l’acquisition ou
l’aménagement d’un logement, pouvant bénéficier du taux de pondération de 50 % dans le
calcul du ratio de solvabilité tel que prévu par la réglementation en vigueur. Ces crédits
doivent être garantis par :
- une hypothèque de premier rang sur les biens financés par lesdits crédits ;
- ou une hypothèque de second rang, lorsque le premier rang est inscrit en faveur
de l’Etat et ce, en garantie du paiement des droits d’enregistrement ;
- ou, éventuellement, une hypothèque de rang inférieur quand le rang précédent
est inscrit au profit du même établissement et pour le même objet.
Les crédits garantis par une hypothèque et qui ne sont pas destinés à financer l’immobilier
sont classés dans les autres rubriques en fonction de leur objet économique.
2512 - Ce compte enregistre les crédits à court terme, consentis aux acquéreurs, dans
l’attente de la vente du logement précédent, de la réception de fonds ou de la mise en place
d’un autre prêt définitif. Ces crédits sont remboursés par les fonds reçus du client ou par la
mise en place du prêt définitif.
2513 - Ce compte enregistre les prêts consentis dans le cadre d’un texte législatif ou
réglementaire et qui bénéficient d’une bonification de taux ou de conditions avantageuses
pour l’emprunteur.
2516 - Ce compte comprend les crédits qui ne répondent pas aux conditions précédentes.
2521 - Sont classés dans ce compte tous les crédits consentis aux professionnels de
l’immobilier dans le cadre de promotions immobilières et, notamment, les crédits pour achat de
terrain, de démarrage, d'accompagnement et les crédits de stocks dans l'attente de la vente.

262
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Les promotions immobilières sont des opérations par lesquelles des immeubles sont
construits ou rénovés ou des terrains viabilisés, dans le but de les revendre en totalité ou par
lots.

ÉCRITURES TYPES
Voir annexe « Schémas comptables ».

263
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

26 - CRÉANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE

261 - CRÉANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE APPROUVÉES


2611 - Créances acquises par affacturage approuvées
2618 - Intérêts courus à recevoir
262 - CRÉANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE NON APPROUVÉES
2621 - Créances acquises par affacturage non approuvées
2628 - Intérêts courus à recevoir
267 - CRÉANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE IMPAYÉES
2670 - Créances acquises par affacturage impayées

SENS DU SOLDE : 26 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

26 - Cette rubrique enregistre les créances acquises dans le cadre d’un contrat d’affacturage.
Aux termes de l’article 9 de la loi bancaire, constitue une opération d’affacturage «toute
convention par laquelle un établissement de crédit s’engage à effectuer le recouvrement et,
éventuellement, la mobilisation des créances commerciales que détiennent les clients, soit en
acquérant lesdites créances, soit en se portant mandataire du créancier, avec dans ce
dernier cas, une garantie de bonne fin ».
L'affacturage est donc un transfert de créances commerciales de leur titulaire (l’adhérent) à
une société de financement (factor) qui se charge d'en opérer uniquement le recouvrement,
(cession avec recours ou non approuvées) ou qui, en plus, en garantit la bonne fin (cession
sans recours ou approuvées).
L'affacturage, même exercé à titre accessoire ou occasionnel, par une banque, est enregistré
dans ce compte.

FONCTIONNEMENT DES COMPTES

Nature d’opérations Financement direct Sans financement Financement indirect


(engagement par
signature)

APPROUVÉES
DT : 2611 DT : 2611
CR : 2021 CR : 2022
DT : 8231 : garantie de
crédit
CR : 829 : compte de
NON APPROUVÉES contrepartie
. DT : 2621 DT : 2621
CR : 2021 CR : 2022

264
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

27 - AUTRES OPÉRATIONS AVEC LA CLIENTÈLE

271 - VALEURS DONNÉES EN PENSION À LA CLIENTÈLE


2711 - Valeurs données en pension au jour le jour
2712 - Valeurs données en pension à terme
2717 - Intérêts courus à payer sur valeurs données en pension au jour le jour
2718 - Intérêts courus à payer sur valeurs données en pension à terme
272 - EMPRUNTS AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE FINANCIÈRE
2721 - Emprunts de trésorerie au jour le jour
2722 - Emprunts de trésorerie à terme
2723 - Emprunts financiers
2727 - Intérêts courus à payer sur emprunts de trésorerie au jour le jour
2728 - Intérêts courus à payer sur emprunts à terme

SENS DU SOLDE : 271, 272 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

271 - Ce poste enregistre les valeurs données en pension à la clientèle. Ces valeurs
proviennent du portefeuille propre de l’établissement ou ont été précédemment prises en
pension.
Les opérations de pension sont définies dans la présentation de la classe 1 et dans la section
3 « Opérations de cession d’éléments d’actif » du chapitre 2.
272 - Ce poste comprend les emprunts en blanc contractés auprès de la clientèle financière.
Les définitions et observations concernant les prêts et emprunts de trésorerie et les prêts et
emprunts financiers sont contenues dans l’introduction de la classe 1.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

265
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

27 - AUTRES OPÉRATIONS AVEC LA CLIENTÈLE

273 - VALEURS RECUES EN PENSION DE LA CLIENTÈLE


2731 - Valeurs reçues en pension au jour le jour
2732 - Valeurs reçues en pension à terme
2737 - Intérêts courus à recevoir sur valeurs reçus en pension au jour le jour
2738 - Intérêts courus à recevoir sur valeurs reçus en pension à terme

274 - PRÊTS À LA CLIENTÈLE FINANCIÈRE


2741 - Prêts de trésorerie au jour le jour
2742 - Prêts de trésorerie à terme
2743 - Prêts financiers
2747 - Intérêts courus à recevoir sur prêts de trésorerie au jour le jour
2748 - Intérêts courus à recevoir sur prêts à terme
275 - CREANCES SUR LA CLIENTÈLE - OPÉRATIONS DE MOURABAHA
2750 - Créances sur la clientèle - opérations de Mourabaha
276 - DIVERSES AUTRES CRÉANCES SUR LA CLIENTÈLE
2760 - Diverses autres créances sur la clientèle
277 - CRÉANCES IMPAYÉES
2770 - Créances impayées

SENS DU SOLDE : 273, 274, 275, 276, 277 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

273 - Ce poste comprend les valeurs reçues en pension de la clientèle y compris les valeurs
reçues en pension et redonnées en pension, prêtées ou vendues ferme.
274 - Ce poste abrite les prêts en blanc conclus avec la clientèle financière.
276 - Ce poste enregistre les autres crédits à la clientèle ne trouvant pas place dans les
autres comptes de la classe 2.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

266
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

28 - OPÉRATIONS DIVERSES EN INSTANCE

281 - CRÉANCES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT


2811 - Valeurs au protêt
2812 - Valeurs revenues impayées à débiter aux clients
2813 - Avis de prélèvements reçus non imputés
2814 - Avis de prélèvements émis revenus impayés
2815 - Valeurs impayées non restituées dans les délais
2819 - Autres créances en instance sur moyens de paiement
282 - DIVERSES AUTRES CRÉANCES EN INSTANCE
2820 - Diverses autres créances en instance

SENS DU SOLDE : 281, 282 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

281-282 - Ces postes enregistrent, provisoirement, toutes les créances qui n'ont pu faire
l'objet d’une imputation à la suite, notamment, d'un incident de recouvrement. Leur imputation
doit être effectuée à brève échéance. À défaut, ces montants doivent être traités comme des
créances en souffrance et faire l'objet, le cas échéant, d'une provision.
2811 - Ce compte abrite les valeurs au protêt au secrétariat-greffe du Tribunal de commerce,
conformément aux articles du Code de Commerce 209 à 212 pour les effets de commerce et
297 à 301 pour les chèques. Ce compte est utilisé, pour compte de la clientèle, lorsque les
écritures de crédit n'ont pas été contre-passées.
2812 - Ce compte enregistre les valeurs retournées impayées par la chambre de
compensation, un correspondant ou par un circuit interne et que l’établissement n’a pas
encore imputées au débit des comptes des remettants lorsque ces derniers ont été
préalablement crédités.
2813 - Ce compte enregistre les avis de prélèvements reçus en attente d’imputation au débit
d’un compte client ou à rejeter.
2814 - Ce compte enregistre les avis de prélèvements émis revenus impayés à imputer au
débit du compte du client.
2815 - Ce compte enregistre les valeurs impayées non restituées dans les délais payables
aux caisses de l'établissement qui devraient être rejetées en chambre de compensation ou
retournées aux correspondants. Lorsque le délai de restitution n’est pas écoulé, ces valeurs
sont comptabilisées dans le compte 1815. Les valeurs à rejeter, payables aux caisses de
l’établissement, et remises par la clientèle de l’établissement sont dans tous les cas
enregistrées dans ce compte.

ÉCRITURES TYPES
NATURE D’OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Impayé. - L’un des comptes ci- - 1011, Comptes de


dessus trésorerie
- Régularisation, apurement ou - L’un des comptes ci-
imputation de l’impayé. - 1011, Comptes de dessus
trésorerie

267
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

28 - OPÉRATIONS DIVERSES EN INSTANCE

285 - DETTES EN INSTANCE SUR MOYENS DE PAIEMENT


2851 - Nos chèques de banque à payer à la clientèle
2852 - Provisions pour chèques certifiés de la clientèle
2853 - Mises à disposition et accréditifs
2854 - Virements et rapatriements reçus en attente d’affectation
2855 - Sommes dues sur opérations de recouvrement
2856 - Provisions pour chèques frappés d’opposition
2859 - Autres dettes en instance sur moyens de paiement
286 - DIVERSES AUTRES DETTES EN INSTANCE
2861 - Provisions pour saisie-arrêt
2863 - Provisions pour achat des titres et de l’or
2864 - Encaissements sur prêts reçus par anticipation
2869 - Diverses autres dettes en instance

SENS DU SOLDE : 285, 286 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

285-286 - Ces postes enregistrent, provisoirement, toutes sommes en attente qui n'ont pu
faire l'objet d’un règlement ou d’une imputation au crédit d’un compte client ou au crédit de
tout autre compte. Leur imputation doit être effectuée à brève échéance aux comptes concernés.
2851 - Ce compte comprend les chèques tirés par l'établissement sur lui-même en règlement
des prestations de tiers ou émis à la demande de la clientèle, en attente de présentation. Ce
compte est utilisé lorsque le bénéficiaire du chèque de banque est un client. Conformément à
l’article 244 du Code de Commerce, ces chèques doivent être tirés sur un autre
établissement du même tireur et ne pas être au porteur.
2852 - Ce compte abrite la provision existante au moment du tirage du chèque certifié qui est
ainsi bloquée par la banque tirée au profit du porteur du chèque jusqu’au paiement du chèque
ou à l’expiration du délai de présentation.
2853 - Ce compte comprend les fonds reçus par l’établissement, des correspondants ou des
clients, en attente de paiement au bénéficiaire non titulaire de compte.
2854 - Ce compte enregistre les virements reçus des correspondants, notamment étrangers,
ou par le canal de la chambre de compensation, à ventiler au crédit des comptes de la
clientèle.
2855 - Ce compte enregistre la contrepartie des valeurs reçues à l’encaissement ou reçues
de la chambre de compensation portées au débit d’un compte de recouvreur ou de clients.
L’apurement de ce compte interviendra lors du règlement du remettant.
2856 - Ce compte abrite les provisions bloquées suite aux oppositions aux paiements de
chèques formulées par les tireurs.
2861 - Ce compte enregistre des sommes bloquées suite à une décision du tribunal, dans
l’attente de leur reversement à la partie concernée ou de la résolution du contentieux.
2863 - Ce compte abrite les fonds déposés par la clientèle pour garantir la bonne fin de leurs
ordres d’achat de titres ou d’or.
2864 - Ce compte enregistre les encaissements reçus par anticipation sur prêts et qui est
soldé à l’échéance.
2869 - Ce compte enregistre toutes autres sommes reçues en faveur de la clientèle, dans
l’attente de leur imputation aux comptes appropriés.

268
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

ÉCRITURES TYPES
NATURE D’OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- La réception de fonds ou toute -1011,comptes - L’un des comptes ci-


opération ne pouvant être de trésorerie. dessus.
provisoirement portée au crédit du
client.

- Régularisation, apurement ou - L’un des comptes ci- - 1011, comptes de


imputation de l’opération. dessus. trésorerie

Pour les chèques de banque et les chèques certifiés, voir les comptes 1851 et 1852 dans la
classe 1.

269
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

29 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTÈLE. PROVISIONS


291 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTÈLE
2911 - Créances pré-douteuses
2912 - Créances douteuses
2913 - Créances compromises
297 - RÉMUNÉRATIONS RESERVÉES SUR OPÉRATIONS DE MOURABAHA
2971 - Rémunérations réservées sur créances pré-douteuses
2972 - Rémunérations réservées sur créances douteuses
2973 - Rémunérations réservées sur créances compromises
298 - AGIOS RÉSERVÉS
2981 - Agios réservés sur créances pré-douteuses
2982 - Agios réservés sur créances douteuses
2983 - Agios réservés sur créances compromises
299 - PROVISIONS POUR CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR LA CLIENTÈLE
2991 - Provisions pour créances pré-douteuses
2992 - Provisions pour créances douteuses
2993 - Provisions pour créances compromises

SENS DU SOLDE : 291 : DEBITEUR


297, 298, 299 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

291 - Ce poste enregistre les créances en souffrance dont le mode et les critères de
classification sont définis par Bank Al-Maghrib.
298 - Ce poste abrite les agios qui se rapportent aux créances en souffrance, la contrepartie
de ces agios est portée dans les comptes qui enregistrent ces créances en souffrance.
299 - Ce poste comprend les provisions pour créances en souffrance dans les modalités de
constitution sont définies par Bank Al-Maghrib.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

270
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 3 : COMPTES D’OPERATIONS SUR TITRES ET


D’OPERATIONS DIVERSES

1 - CONTENU DE LA CLASSE 3

La classe 3 recense notamment les titres de transaction, de placement, les titres de créance
émis et instruments optionnels, les comptes des débiteurs et créditeurs divers, les comptes
de stocks et emplois divers et les comptes de régularisation.
Les rubriques de la classe 3 sont les suivantes :

30 - TITRES DE TRANSACTION
31 - TITRES DE PLACEMENT
32 - INSTRUMENTS OPTIONNELS
33 - TITRES DE CREANCE EMIS
34 - OPERATIONS DIVERSES SUR TITRES
35 - DEBITEURS DIVERS
36 - CREDITEURS DIVERS
37 - VALEURS ET EMPLOIS DIVERS
38 - COMPTES DE REGULARISATION
39 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR OPERATIONS DIVERSES.PROVISIONS

2 - COMPTES DE PORTEFEUILLE TITRES

Les titres sont classés suivant deux critères : d’abord en fonction de l'intention (titres de
transaction ou de placement), puis en fonction de la nature juridique du titre (bons du Trésor
et valeurs assimilées, autres titres de créance, titres de propriété).
Les titres d’investissement et les titres de participation et emplois assimilés constituent des
immobilisations financières et sont donc enregistrés dans la classe 4.
Il est prévu pour chaque catégorie de titres un compte « Prêts de titres » et le cas échéant,
un compte « Titres émis et rachetés », un compte «Intérêts courus » et un compte
« Provisions pour dépréciation ».
Le rachat de ses propres titres doit être conforme aux dispositions légales qui réglementent
de tels rachats.

271
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

3 - COMPTES DE REGULARISATION

Les intérêts courus, destinés à assurer la séparation ou l’indépendance des exercices, sont
enregistrés dans des comptes rattachés aux comptes d'emplois et ressources
correspondants. Ne doivent figurer par conséquent dans les comptes de régularisation que :
- les éléments qui ne peuvent se rattacher à des comptes d'emplois ou de
ressources, par exemple les frais généraux ;
- les charges payées ou constatées d'avance, comme celles relatives aux bons de
caisse et les produits perçus ou constatés d'avance, comme ceux inhérents aux
opérations d’escompte.

4 - ATTRIBUTS
Les attributs afférents à la classe 3 sont définis dans le chapitre 6 «Plan des attributs ».

272
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

30 - TITRES DE TRANSACTION

301 - BONS DU TRÉSOR ET VALEURS ASSIMILÉES


3011 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
3017 - Bons du Trésor et valeurs assimilées prêtés
3018 - Bons du Trésor et valeurs assimilées empruntés
303 - AUTRES TITRES DE CRÉANCE
3031 - Obligations détenues
3032 - Certificats de dépôt détenus
3033 - Bons de sociétés de financement détenus
3034 - Billets de trésorerie détenus
3035 - Divers autres titres de créance détenus
3036 - Autre titres de créance émis et rachetés
3037 - Titres de créance prêtés
3038 - Titres de créance empruntés
305 - TITRES DE PROPRIÉTÉ
3051 - Titres d’OPCVM détenus
3052 - Autres titres de propriété détenus
3056 - Titres de propriété émis et rachetés
3057 - Titres de propriété prêtés
3058 - Titres de propriété empruntés

SENS DU SOLDE : 30 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

30 - Les titres de transaction sont des titres acquis, dès l'origine, avec l'intention de les
revendre à une brève échéance n’excédant pas six mois et ce, dans le cadre d’une activité de
marché.
Ces titres sont comptabilisés à leur prix d'acquisition, coupons courus et frais inclus. Les
ventes sont évaluées de la même manière. A chaque arrêté comptable, ils sont évalués au
cours du jour le plus récent. Le solde global des différences, résultant des variations de
cours, est porté dans le compte de produits et charges.
Le portefeuille de titres de transaction et les conditions de classement dans cette catégorie
sont définis dans la section 2 « Opérations sur titres » du chapitre 2.
3017-3037-3057 - Les prêts de titres sont définis dans la section 3 «Opérations de cession
d’éléments d’actif » du chapitre 2.
3018-3038-3058 - Ces comptes enregistrent les emprunts de titres. Les dettes de titres
consécutives à ces emprunts, ou à des ventes à découvert de titres, figurent dans le poste
343. Ces opérations sont décrites dans la section 3 «Opérations de cession d’éléments
d’actif » du chapitre 2.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

273
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

31 - TITRES DE PLACEMENT

311 - BONS DU TRÉSOR ET VALEURS ASSIMILÉES. PLACEMENT


3111 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
3117 - Bons du Trésor et valeurs assimilées prêtés
3118 - Intérêts courus à recevoir
3119 - Provisions pour dépréciation
312 - BONS DU TRÉSOR ET VALEURS ASSIMILÉES. EMPLOIS RÉGLEMENTÉS
3121 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
3128 - Intérêts courus à recevoir
313 - AUTRES TITRES DE CRÉANCE. PLACEMENT
3131 - Obligations détenues
3132 - Certificats de dépôt détenus
3133 - Bons de sociétés de financement détenus
3134 - Billets de trésorerie détenus
3135 - Divers autres titres de créance détenus
3136 - Autres titres de créance émis et rachetés
3137 - Autres titres de créance prêtés
3138 - Intérêts courus à recevoir
3139 - Provisions pour dépréciation
314 - AUTRES TITRES DE CRÉANCE. EMPLOIS RÉGLEMENTÉS
3141 - Autres titres de créance détenus
3148 - Intérêts courus à recevoir
315 - TITRES DE PROPRIÉTÉ. PLACEMENT
3151 - Titres d’OPCVM détenus
3152 - Autres titres de propriété détenus
3156 - Titres de propriété émis et rachetés
3157 - Titres de propriété prêtés
3158 - Intérêts courus à recevoir sur titres des FPCT
3159 - Provisions pour dépréciation

SENS DU SOLDE : Comptes de la rubrique 31 : DEBITEURS


sauf 3119, 3139, 3159 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

31 - Les titres de placement sont des titres acquis dans un objectif de détention supérieur à
six mois et que l'établissement n’a pas l'intention de les détenir jusqu’à l’échéance. Les titres
de placement comprennent également les titres qui ne satisfont pas aux conditions
nécessaires permettant de les classer dans les autres catégories de titres et les titres de
créance que l’établissement est tenu de détenir dans le cadre de la réglementation en
vigueur.
Les titres de placement sont comptabilisés à leur prix d’acquisition, coupons courus et frais
d’acquisition exclus, cependant le coupon couru est inclus dans le prix d’acquisition lorsque
l’établissement opte pour l’étalement des primes et décotes suivant la méthode actuarielle.
Ces titres sont évalués à chaque arrêté comptable par référence au prix de marché. Les
moins-values font l'objet d'un provisionnement et les plus-values ne peuvent être constatées
en produits, ni servir à compenser les moins-values constatées sur les autres titres.
274
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

3119-3139-3159 - Les provisions pour dépréciation ne concernent que les variations des
cours des titres consécutives aux fluctuations du marché. En cas de risque de défaillance de
l’émetteur, il y a lieu de transférer les titres dans le compte 3911 «Créances en souffrance sur
titres» et constituer une provision pour créances en souffrance sur titres.
Les prêts de titres sont décrits dans la section 3 «Opérations de cession d’éléments d’actif »
du chapitre 2.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

275
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

32 - INSTRUMENTS OPTIONNELS

321 - INSTRUMENTS OPTIONNELS ACHETÉS


3211 - Instruments optionnels de taux d'intérêt achetés
3212 - Instruments optionnels de cours de change achetés
3213 - Instruments optionnels sur actions et indices boursiers achetés
3217 - Autres instruments optionnels achetés
3219 - Provisions pour dépréciation
322 - INSTRUMENTS OPTIONNELS VENDUS
3221 - Instruments optionnels de taux d'intérêt vendus
3222 - Instruments optionnels de cours de change vendus
3223 - Instruments optionnels sur actions et indices boursiers vendus
3227 - Autres instruments optionnels vendus

SENS DU SOLDE : 3211,3212,3213,3217 : DEBITEURS


3219,322 : CREDITEURS

DEFINITION ET OBSERVATIONS

321 - Ce poste enregistre les primes payées lors de l’achat d’options.


322 - Figurent dans ce poste les primes perçues lors de la vente d’options.
Les instruments optionnels sont enregistrés et évalués conformément aux dispositions de la
section 5 «Opérations sur produits dérivés » du chapitre 2.
3219 - Ce compte constate la dépréciation des primes payées lors d'achats d'options de gré à
gré (non assimilées à des marchés réglementés) qui ne sont pas évaluées au prix de marché.
Lorsque la perte potentielle porte sur les ventes d’options, la provision est enregistrée dans le
compte 5092 « Provisions pour pertes sur marchés à terme ».
3217-3227 - Ces comptes enregistrent, notamment, les primes d’options payées ou perçues
sur des contrats à terme de matières premières, de marchandises ou de métaux précieux.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

276
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

33 - TITRES DE CRÉANCE ÉMIS

331 - CERTIFICATS DE DÉPÔT ÉMIS


3311 - Certificats de dépôt émis
3318 - Intérêts courus à payer
332 - BONS DE SOCIÉTÉS DE FINANCEMENT ÉMIS
3321 - Bons de sociétés de financement émis
3328 - Intérêts courus à payer
333 - EMPRUNTS OBLIGATAIRES ÉMIS
3331 - Emprunts obligataires émis
3338 - Intérêts courus à payer
337 - AUTRES TITRES DE CRÉANCE ÉMIS
3371 - Autres titres de créance émis
3378 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 33 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

33 - Tous les titres de créance émis par l’établissement sont regroupés sous cette rubrique, à
l’exception des bons de caisse et des titres subordonnés enregistrés respectivement dans les
rubriques 20 et 54.
La différence entre le prix de remboursement et le prix d’émission est portée :
- dans le compte 3856 « Primes d’émission ou de remboursement des titres de
créance émis » lorsque le prix d’émission est inférieur au prix de remboursement
et son amortissement est effectué par le débit du compte 6256 de manière
échelonnée sur la durée de l’emprunt ;
- dans le compte 3872 « Produits constatés d’avance » lorsque le prix d’émission
est supérieur au prix de remboursement et son étalement est opéré par le crédit
du compte 7256 de manière échelonnée sur la durée de l’emprunt.
Les primes relatives aux titres remboursés doivent être imputées intégralement aux comptes
de produits et charges susvisés.
Les frais d’émission des titres de créance émis peuvent faire l’objet d’un étalement sur la
durée de l’emprunt. Dans ce cas, ils sont enregistrés dans le compte 3855 « Frais d’émission
des emprunts » et étalés par le débit du compte 6436.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

277
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

34 - OPÉRATIONS DIVERSES SUR TITRES

341 - COMPTES DE RÈGLEMENT D’OPÉRATIONS SUR TITRES


3411 - Comptes des établissements de crédit
3412 - Comptes des OPCVM
3413 - Comptes des sociétés de bourse
3414 - Comptes d’autre clientèle financière
3415 - Comptes de clientèle non financière
3419 - Autres comptes de règlement d’opérations sur titres
343 - DETTES SUR TITRES
3431 - Dettes sur titres empruntés
3433 - Dettes sur titres reçus en pension et vendus à découvert
3434 - Autres dettes sur titres vendus à découvert
3435 - Autres dettes de titres
344 - VERSEMENTS À EFFECTUER SUR TITRES NON LIBÉRÉS
3441 - Versements à effectuer sur titres de placement non libérés
3442 - Versements à effectuer sur titres de participation non libérés
3443 - Versements à effectuer sur participations dans les entreprises liées non
libérés
3444 - Versements à effectuer sur titres de l’activité portefeuille non libérés
346 - DIVERSES AUTRES OPÉRATIONS SUR TITRES
3462 - provisions pour services financiers aux émetteurs
3463 - Sommes réglées à la clientèle à récupérer auprès des émetteurs
3464 - Sommes réglées par la clientèle à reverser aux émetteurs
3469 - Autres comptes de règlement relatifs aux opérations sur titres

SENS DU SOLDE : 341 : DEBITEUR OU CREDITEUR


343, 344, 3462, 3464 : CREDITEURS
3463, 3469 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
341 - Ce poste enregistre exclusivement les opérations de règlement sur titres.
343 - Ce poste enregistre les dettes de titres consécutives à un emprunt de titres, à une vente
ferme de titres reçus en pension ou à un prêt de titres reçus en pension.
3462 - Ce compte enregistre les provisions constituées par les émetteurs dont l’établissement
assure le service financier (paiement de dividendes ou coupons, remboursement de titres
échus).
3463 - Figurent dans ce compte les sommes versées aux détenteurs de titres pour le
paiement de coupons ou dividendes et le remboursement de titres échus, dans l’attente de
leur récupération auprès des émetteurs.

278
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

ÉCRITURES TYPES
NATURE DES OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES
a) Comptes du poste 341

- Dépôts du donneur d’ordre ou - Comptes de trésorerie - Comptes du poste 341


sommes reçues en sa faveur
- Retrait du donneur d’ordre ou - Comptes du poste 341 - Comptes de trésorerie
sommes payées pour son compte
b) Comptes du poste 344

- Souscription d’un non - Titres (partie libérée et - Comptes de trésorerie


titre
entièrement libéré. partie non libérée) (partie libérée)
- Comptes du poste 344
(partie non libérée)
- Règlement de la partie non - Comptes du poste 344 - Comptes de trésorerie
libérée
c) Compte 3462

- Sommes versées par les - Comptes de trésorerie - 3462


émetteurs
- Reversement aux bénéficiaires - 3462 - Comptes de trésorerie
d) Compte 3463

- Sommes réglées aux clients - 3463 - Comptes de trésorerie ou


client
- Récupération auprès des - Comptes de trésorerie ou - 3463
émetteurs client
e) Compte 3464

- Sommes versées par la clientèle - Comptes de trésorerie ou - 3464


client
- Reversement aux émetteurs - 3464 - Comptes de trésorerie ou
client

Pour le fonctionnement du poste 343, voir annexe « Schémas comptables ».

279
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

35 - DÉBITEURS DIVERS

351 - SOMMES DUES PAR L’ÉTAT


3511 - Taxe sur la valeur ajoutée à récupérer
3512 - Crédit de Taxe sur la valeur ajoutée
3513 - Acomptes sur impôt sur les résultats
3515 - Autres comptes débiteurs de l’Etat
3519 - Autres sommes à recevoir de l’Etat

SENS DU SOLDE : 351 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

35 - Figurent dans cette rubrique les créances certaines sur des tiers, à l'exclusion des crédits
distribués à la clientèle et des prêts consentis aux établissements de crédit.
3511 - Ce compte enregistre le montant de la TVA à récupérer sur la période suivante. Le
montant de la TVA récupérable sur la période doit être transféré au compte 3612 « Taxe sur
la valeur ajoutée due ».
3512 - Lorsque le montant de la TVA à récupérer sur la période est supérieur au montant de
la TVA collectée de la période, le solde non récupérable sur la période, qui apparaît dans le
compte 3612, est inscrit à ce compte.
3513 - Ce compte enregistre le montant des règlements effectués au Trésor au titre des
acomptes relatifs à l’impôt sur les résultats. Il est soldé par le débit du compte 3613 « Impôt
sur les résultats à payer». En fin d’exercice, ce compte doit présenter un solde nul ou, le cas
échéant, enregistrer l’excédent des acomptes sur l’impôt dû.
3519 - Figurent dans ce compte les diverses sommes représentant, notamment, des
excédents de versements ou des récupérations d’impôts et taxes.

280
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

35 - DÉBITEURS DIVERS

352 - SOMMES DUES PAR LES ORGANISMES DE PRÉVOYANCE


3521 - Caisse Nationale de Sécurité Sociale
3522 - Caisses de retraite
3523 - Mutuelles
3529 - Autres organismes de prévoyance
353 - SOMMES DIVERSES DUES PAR LE PERSONNEL
3531 - Acomptes sur traitement du personnel
3539 - Autres sommes dues par le personnel

SENS DU SOLDE : 352, 353 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

352 - Ce poste enregistre les sommes dues par les organismes de prévoyance tels que les
excédents de versements, les régularisations et les remboursements directement effectués au
personnel à récupérer auprès de ces organismes.
353 - Figurent dans ce poste les acomptes sur traitements et salaires imputables sur les
salaires du mois à venir ou des prochains mois.
Les crédits octroyés au personnel doivent être inscrits parmi les crédits à la clientèle.

281
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

35 - DÉBITEURS DIVERS

357 - COMPTES CLIENTS DE PRESTATIONS NON BANCAIRES


3570 - Comptes clients de prestations non bancaires
359 - DIVERS AUTRES DÉBITEURS
3591 - Dépôts de garantie versés sur opérations de marché
3594 - Dépôts et cautionnements constitués
3596 - Sommes diverses dues par les actionnaires et associés
3599 - Divers autres débiteurs

SENS DU SOLDE : 357, 359 : DEBITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

357 - Ce poste enregistre les sommes dues par des clients en contrepartie de prestations non
bancaires telles que la location d’immeubles hors exploitation et les prestations de services
informatiques.
3591 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie sur marchés de produits dérivés et
marchés à terme : dépôts de garantie (ou déposits) constitués par l’établissement de crédit
auprès des chambres de compensation des marchés de produits dérivés pour garantir la
bonne fin des opérations.
3594 - Figurent notamment dans ce compte les dépôts et cautionnements constitués pour les
locations immobilières.
3596 - Ce compte enregistre toutes les sommes dues par les actionnaires et associés qui
n’ont pas le caractère de crédit.

ÉCRITURES TYPES
NATURE DES OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Constatation d’une créance - Comptes de la rubrique 35 - Comptes divers

- Règlement ou imputation de la - Comptes de trésorerie ou - Comptes de la rubrique


créance comptes divers 35

282
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

36 - CRÉDITEURS DIVERS

361 - SOMMES DUES À L’ÉTAT


3611 - Taxe sur la valeur ajoutée collectée de la période
3612 - Taxe sur la valeur ajoutée due
3613 - Impôt sur les résultats à payer
3614 - Impôt général sur le revenu à reverser
3615 - Taxe sur les produits de placement à revenu fixe à reverser
3616 - Taxe sur les produits des actions, parts sociales et revenus assimilés à reverser
3617 - Prélèvements libératoires à reverser
3619 - Autres sommes à verser à l’État

SENS DU SOLDE : 361 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

36 - Figurent dans cette rubrique les dettes exigibles envers les tiers, à l’exclusion des dettes
auprès des établissements de crédit et des dettes ayant le caractère de dépôt reçu du public.
3611 - Ce compte enregistre le montant de la TVA collectée sur le mois en cours. A la fin de
chaque mois, ce compte est soldé par le crédit du compte 3612.
3612 - Ce compte comprend le montant de la TVA due sur la période. Il est alimenté
mensuellement :
- au débit par le compte 3511 « Taxe sur la valeur ajoutée à récupérer» ;
- au crédit par le compte 3611 « Taxe sur la valeur ajoutée collectée de la
période».
Il est soldé, s’il est créditeur, par le règlement de la dette au Trésor et dans le cas inverse, le
solde débiteur est transféré dans le compte 3512 « Crédit de Taxe sur la valeur ajoutée ».
3613 - Ce compte est mouvementé en fin d’exercice :
- au crédit, du montant de l’impôt annuel sur les sociétés ;
- au débit, du montant des acomptes figurant dans le compte 3513 « Acomptes sur
impôt sur les résultats ».
Il est soldé, s’il est créditeur, par la liquidation de l’IS et dans le cas inverse, le solde débiteur
est transféré dans le compte 3513 « Acomptes sur impôt sur les résultats ».
3614 - Ce compte enregistre l’impôt général sur le revenu du personnel, retenu à la source, à
reverser à l’Etat.
3619 - Figurent dans ce compte les divers impôts et taxes dus à l’Etat.

283
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

36 - CRÉDITEURS DIVERS

362 - SOMMES DUES AUX ORGANISMES DE PRÉVOYANCE


3621 - Caisse Nationale de Sécurité Sociale
3622 - Caisses de retraite
3624 - Mutuelles
3629 - Autres organismes de prévoyance
363 - SOMMES DIVERSES DUES AU PERSONNEL
3631 - Rémunérations dues au personnel
3635 - Oppositions sur salaires
3639 - Autres sommes dues au personnel

SENS DU SOLDE : 362, 363 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

362 - Ce poste enregistre les sommes dues aux organismes de retraite et de prévoyance,
représentant le montant des cotisations dues à payer.
3631 - Ce compte enregistre le montant des salaires et rémunérations à régler au personnel.
3635 - Figurent dans ce poste les oppositions judiciaires sur salaires à reverser aux
bénéficiaires.
3639 - Ce compte enregistre les montants divers à payer au personnel.

284
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

36 - CRÉDITEURS DIVERS

365 - SOMMES DIVERSES DUES AUX ACTIONNAIRES ET ASSOCIES


3651 - Dividendes à payer
3652 - Versements reçus sur augmentation de capital
3655 - Comptes courants d’associés créditeurs
3659 - Autres sommes dues aux actionnaires et associés
366 - AUTRES AVANCES ET ACOMPTES
3661 - Avances et acomptes sur opérations de Mourabaha
3669 - Autres avances et acomptes
367 - FOURNISSEURS DE BIENS ET SERVICES
3670 - Fournisseurs de biens et services
369 - DIVERS AUTRES CRÉDITEURS
3691 - Dépôts de garantie reçus sur opérations de marché
3694 - Coupons sur titres de créance émis à payer
3695 - Titres émis amortis et non encore remboursés
3699 - Divers autres créditeurs

SENS DU SOLDE : 365, 367, 369 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

365 - Figurent dans ce poste les sommes dues aux actionnaires et associés, notamment le
montant des dividendes que l’établissement a mis en paiement et qui n'a pas encore été réglé
aux actionnaires, les versements reçus sur augmentation du capital, les comptes courants
d’actionnaires créditeurs et les sommes dues à la suite d’opérations d’amortissement ou de
remboursement d’une partie du capital.
367 - Ce poste enregistre les factures des fournisseurs dès lors que le bien est livré ou la
prestation fournie, sans attendre le règlement. Ce compte est crédité du montant des factures
(par la contrepartie d’un compte de charges, de stock ou d’immobilisations), et débité lors du
règlement.
3691 - Ce compte enregistre les dépôts de garantie sur marchés à terme reçus de la clientèle
en garantie de ses opérations sur marchés de produits dérivés et marchés à terme.
3694 - Ce compte enregistre les intérêts des titres (titres de créance négociables, obligations,
etc.) qui n’ont pas encore été réglés aux détenteurs.
3695 - Figurent dans ce compte les titres émis par l’établissement, amortis et non encore
remboursés.

ÉCRITURES TYPES
NATURE DES OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Constatation d’une dette - Comptes divers - Comptes de la rubrique 36

- Règlement ou imputation de la - Comptes de la rubrique 36 - Compte de trésorerie ou


dette comptes divers

285
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

37 - VALEURS ET EMPLOIS DIVERS

371 - VALEURS ET EMPLOIS DIVERS


3711 - Avoirs en or et métaux précieux
3712 - Stocks de fournitures de bureau et imprimés
3713 - Immobilisations acquises par voie d’adjudication
3714 - Immobilisations détenues dans le cadre de la promotion immobilière
3715 - Timbres
3716 - Biens acquis dans le cadre des opérations de Mourabaha
3717 - Autres valeurs et emplois divers
3719 - Provisions pour dépréciation

SENS DU SOLDE : 3711à 3715, 3716, 3717 : DEBITEURS


3719 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

3711 - Ce compte enregistre les avoirs en or et métaux précieux appartenant à


l'établissement.
3713 - Ce compte enregistre les immobilisations acquises par voie d’adjudication ou par
dation en paiement, lorsque les immobilisations ainsi acquises sont destinées à être
revendues dans de brefs délais. Lorsqu’il apparaît que le bien est difficilement revendable ou
que l’établissement a l’intention de le conserver, il doit être transféré en classe 4, parmi les
immobilisations hors exploitation.
3714 - Ce compte enregistre les opérations de promotion immobilière directe des
établissements de crédit. Les opérations de promotion indirecte, par l'intermédiaire de
sociétés civiles immobilières, sont enregistrées dans les comptes appropriés de la classe 4
« Titres de participation et emplois assimilés ».
3715 - Figurent dans ce compte les timbres postaux et fiscaux ainsi que les formules
timbrées.
3717 - Ce compte enregistre les autres valeurs et emplois divers : billets et monnaies n'ayant
pas cours légal, etc.
3719 - Ce compte enregistre les provisions pour dépréciation des valeurs et emplois divers
notamment les provisions sur les immobilisations acquises par voie d’adjudication et les
opérations de promotion immobilière lorsqu’il apparaît que la valeur comptable de ces
éléments est supérieure à leur valeur de marché.

ÉCRITURES TYPES
NATURE DES OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Entrée dans l’actif - Comptes de la rubrique 37 - Comptes de trésorerie ou


comptes divers
- Sortie de l’actif - Comptes de trésorerie ou - Comptes de la rubrique 37
comptes divers

286
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

381 - COMPTES DE CONCORDANCE DIRHAMS/DEVISES


3811 - Positions de change virement
3812 - Contre-valeur des positions de change virement
3813 - Positions de change billets
3814 - Contre-valeur des positions de change billets
3815 - Positions de change structurelles
3816 - Contre-valeur des positions de change structurelles

SENS DU SOLDE : 381 : DEBITEUR OU CREDITEUR

.
DÉFINITION ET OBSERVATIONS

381 - Ce poste enregistre les comptes de concordance dirhams/devises. Les comptes de


positions de change sont destinés à enregistrer la contrepartie des écritures en devises
relatives à des opérations de change. Les comptes de contre-valeur des positions de change
sont destinés à enregistrer la contrepartie des écritures en dirhams relatives à des opérations
de change.
Aux dates d’arrêté, les comptes de « positions de change » et de « contre valeur des
positions de change » sont ajustés et la contrepartie de ce nivellement est portée soit au
crédit soit au débit des comptes :
- 3831, pour les gains ou les pertes latents correspondant aux devises non cotées ;
- 3832, pour les gains ou les pertes latents correspondant aux opérations de
change bénéficiant d’une garantie contre le risque de change ;
- 3839, pour les gains ou les pertes correspondant aux autres devises ;
- « Ecarts de conversion » pour les gains et les pertes latents correspondant aux
immobilisations.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

287
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

382 - COMPTES D’AJUSTEMENT DES OPÉRATIONS DE HORS BILAN


3821 - Contrepartie du résultat de change de hors bilan
3822 - Contrepartie du résultat sur produits dérivés de hors bilan
3823 - Contrepartie du résultat sur titres de hors bilan

SENS DU SOLDE : 382 : DEBITEUR OU CREDITEUR

.
DÉFINITION ET OBSERVATIONS

382 - Ce poste enregistre la contrepartie des gains ou pertes portés au compte de produits et
charges et provenant de l'évaluation d’opérations du hors bilan, conformément aux
dispositions des sections 2, 4 et 5 «Opérations sur titres », « Opérations en devises » et
«Opérations sur produits dérivés » du chapitre 2.
3821 - Ce compte est utilisé pour servir de contrepartie à un compte de résultat lorsque les
gains ou les pertes sont consécutifs à des opérations de change enregistrées dans le hors-
bilan.
3822 - Ce compte enregistre la contrepartie des gains ou pertes liés à l'évaluation des
produits dérivés du hors bilan.
3823 - Ce compte enregistre la contrepartie des gains ou pertes liés à l'évaluation des titres
du hors bilan. Il enregistre notamment le résultat des titres de transaction qui ne figurent pas
encore dans le bilan ou le résultat des opérations sur le « marché gris ».

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

288
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

383 - COMPTES D’ÉCART SUR DEVISES ET TITRES


3831 - Ecarts de conversion sur devises non cotées
3832 - Ecarts de conversion sur devises avec garantie de change
3833 - Ecarts sur ventes de titres avec faculté de rachat ou de reprise
3839 - Ecarts de conversion sur autres devises

SENS DU SOLDE : 383 : DEBITEUR OU CREDITEUR

.
DÉFINITION ET OBSERVATIONS

383 - Ce poste enregistre provisoirement les écarts sur devises et titres conformément aux
sections 3 et 4 « Opérations de cession d’éléments d’actif » et «Opérations en devises » du
chapitre 2.
3831 - Ce compte enregistre les gains et les pertes de change latents sur des devises non
cotées par Bank Al-Maghrib.
3832 - Ce compte enregistre temporairement les écarts relatifs à la conversion des
opérations en devises, notamment des emprunts, bénéficiant d'une garantie de change de
l’Etat ou d’un autre organisme. Lorsque le gain ou la perte est réalisé, son montant est
transféré dans un compte des rubriques « Débiteurs divers » ou « Créditeurs divers ».
3833 - Ce compte enregistre la plus ou moins-value de cession dans le cadre d'une vente à
réméré, s'il existe une forte probabilité d'exercice de la faculté de rachat ou de reprise des
éléments d'actifs cédés.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

289
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

384 - RÉSULTATS SUR PRODUITS DÉRIVÉS DE COUVERTURE


3841 - Pertes potentielles sur opérations de couverture non dénouées
3842 - Gains potentiels sur opérations de couverture non dénouées
3845 - Pertes à étaler sur opérations de couverture dénouées
3846 - Gains à étaler sur opérations de couverture dénouées

SENS DU SOLDE : 3841, 3845 : DEBITEURS


3842, 3846 : CREDITEURS

.
DÉFINITION ET OBSERVATIONS

3841-3842 - Ces comptes enregistrent les gains ou les pertes latents sur opérations de
couverture non dénouées et qui seront ultérieurement, lors de leur dénouement,
comptabilisées en produits ou charges de manière symétrique à la comptabilisation des
résultats de l’opération couverte.
3845-3846 - Ces comptes enregistrent les gains ou les pertes sur opérations de couverture
dénouées et qui doivent être constatés en produits ou charges de manière symétrique à la
comptabilisation des résultats de l’opération couverte.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe «Schémas comptables ».

290
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

385 - CHARGES À RÉPARTIR SUR PLUSIEURS EXERCICES


3851 - Frais préliminaires
3852 - Frais d’acquisition des immobilisations
3855 - Frais d’émission des emprunts
3856 - Primes d'émission ou de remboursement des titres de créance émis
3859 - Autres charges à répartir sur plusieurs exercices

SENS DU SOLDE : 385 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

385 - Ce poste enregistre les frais qui, eu égard à leur importance et leur nature, sont
susceptibles de bénéficier à plus d’un exercice et les primes d’émission ou de
remboursement des titres de créance émis.
3851 - Ce compte comprend les éléments ci-après :
- frais engagés au moment de la constitution de l’établissement ;
- frais préalables au démarrage effectif de l’entreprise ;
- frais consécutifs à des augmentations de capital ;
- frais consécutifs à des opérations de fusions, scissions et transformations ;
- frais de prospection et de publicité exceptionnels et significatifs, pour des activités
nouvelles.
3852 - Les frais d’acquisition des immobilisations comprennent :
- les frais d’acquisition des immobilisations corporelles et incorporelles tels que
droits de mutation, honoraires, commissions et frais d’actes, les frais de transport,
d’installation et de montage sont compris dans la valeur d’entrée ;
- les frais d’acquisition des immobilisations financières tels que honoraires,
courtages et commissions.
3855 - Ce compte enregistre les frais engagés lors des émissions des titres de créance tels
que frais de publicité, commissions et courtages.
3856 - Ce compte enregistre les primes d’émission ou de remboursement, lorsque le prix de
remboursement des titres émis est supérieur à leur prix d’émission. Elles sont étalées sur la
durée de l’emprunt.

ÉCRITURES TYPES

Pour les primes d’émission ou de remboursement, voir annexe « Schémas comptables ».

291
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

386 - COMPTES DE LIAISON ENTRE SIÈGE, SUCCURSALES ET AGENCES AU


MAROC
3860 - comptes de liaison entre siège, succursales et agences au Maroc

SENS DU SOLDE : 386 : DEBITEUR OU CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

386 - Ce poste enregistre les comptes de liaison qui retracent les opérations réalisées entre
le siège et les succursales d'un même établissement ou entre les différentes succursales d’un
même établissement.
Les valeurs remises à l’encaissement, et qui n’ont pas donné lieu à un crédit au compte du
client ou du remettant, font l’objet d’une comptabilité matière.
Les opérations figurant dans ce compte doivent être pointés et apurés de manière régulière
au moins à chaque arrêté comptable, éventuellement à l'aide de journées comptables
supplémentaires. Ne doivent subsister que les suspens qui n’ont pu être apurés.

ÉCRITURES TYPES

NATURE DES OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Mouvements de fonds en faveur - Comptes de trésorerie ou - 386


de l’entité comptes divers
- Mouvements de fonds en sa - 386 - Comptes de trésorerie ou
défaveur comptes divers

Voir dans l’annexe « Schémas comptables » les schémas usuels d’encaissement.

292
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

38 - COMPTES DE RÉGULARISATION

387 - CHARGES À PAYER ET PRODUITS CONSTATÉS D’AVANCE


3871 - Charges à payer
3872 - Produits constatés d'avance
388 - PRODUITS À RECEVOIR ET CHARGES CONSTATÉES D’AVANCE
3881 - Produits à recevoir
3882 - Charges constatées d’avance
389 - AUTRES COMPTES DE RÉGULARISATION
3891 - Comptes transitoires ou d’attente débiteurs
3892 - Comptes transitoires ou d’attente créditeurs
3894 - Comptes de liaison inter-services
3895 - Chambre de compensation

SENS DU SOLDE : 387 : CREDITEUR


388 : DEBITEUR
389 : DEBITEUR OU CREDITEUR
.

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
387-388 - Ces postes permettent de rattacher à l’exercice les produits et les charges qui le
concernent effectivement, et ceux-là seulement.
3871-3881 - Ces comptes enregistrent les charges à payer et les produits à recevoir qui ne
se rattachent pas à des comptes de ressources et d’emplois.
3872-3882 - Ces comptes enregistrent les produits et les charges imputés à des comptes des
classes 6 et 7 et qui concernent des périodes comptables postérieures.
3891-3892-3894 - Ces comptes enregistrent les opérations qui ne peuvent être imputées de
façon certaine à un compte (débiteur ou créditeur) déterminé du bilan au moment où elles
doivent être enregistrées et qui exigent notamment une information complémentaire.
Toute opération initialement imputée à l’un de ces comptes doit être réimputée au compte
définitif dans les plus brefs délais.

ÉCRITURES TYPES

NATURE DES OPERATIONS COMPTES DÉBITES COMPTES CRÉDITES

- Remises en notre faveur - Compensation - Client ou Comptes divers


-Remises en faveur de - Client ou Comptes divers - Compensation
la compensation
- Solde de compensation en notre - Bank Al-Maghrib - Compensation
faveur
- Solde de compensation en faveur - Compensation - Bank Al-Maghrib
chambre ou ordinateur de
compensation
L’annexe « Schémas comptables » définit les écritures types pour les comptes de
régularisation destinés à assurer l’indépendance des exercices.

293
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

39 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR OPÉRATIONS DIVERSES.


PROVISIONS

391 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR OPÉRATIONS


DIVERSES
3911 - Créances en souffrance sur titres
3916 - Créances en souffrance sur opérations diverses
399 - PROVISIONS POUR CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR TITRES ET SUR
OPÉRATIONS DIVERSES
3991 - Provisions pour créances en souffrance sur titres
3996 - Provisions pour créances en souffrance sur opérations diverses

SENS DU SOLDE : 391 : DEBITEUR


399 : CREDITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

Les créances en souffrance et les modalités de provisionnement sont définies par Bank Al-
Maghrib.
Les titres en souffrance sont des titres de créance dont les émetteurs sont défaillants et qui
n’honorent plus le service de leur dette.
Les créances en souffrance sur opérations diverses concernent éventuellement les comptes
débiteurs divers et les valeurs et emplois divers.

ÉCRITURES TYPES

Voir annexe « Schémas comptables ».

294
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 4 : COMPTES DE VALEURS IMMOBILISÉES

1- CONTENU DE LA CLASSE 4

Les comptes de la classe 4 enregistrent les biens, créances et valeurs destinés à rester
durablement dans l'établissement sous forme d’immobilisations financières et d'immobilisations
corporelles ou incorporelles, y compris celles données en crédit-bail ou en location. En principe,
« durablement » signifie une durée supérieure à douze mois.
Les rubriques de la classe 4 sont les suivantes :
40 - CREANCES SUBORDONNEES
41 - TITRES D’INVESTISSEMENT
42 - TITRES DE PARTICIPATION ET EMPLOIS ASSIMILES
43 - IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN LOCATION AVEC OPTION D’ACHAT
44 - IMMOBILISATIONS DONNEES EN LOCATION SIMPLE
45 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
46 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES
47 - IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA
48 - IMMOBILISATIONS DONNEES EN IJARA TACHGHILIA
49 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS IMMOBILISEES. PROVISIONS
2 - principes généraux de comptabilisation

Les immobilisations sujettes à dépréciation sont assorties de corrections de valeur qui prennent la
forme d’amortissements ou de provisions pour dépréciation.
Les immobilisations entièrement amorties demeurent inscrites au bilan tant qu’elles subsistent
dans l’établissement.
Les immobilisations sorties de l’actif, soit par cession, soit par disparition ou destruction, cessent
de figurer aux comptes d’immobilisations. Les amortissements et les provisions de toutes natures
correspondant à ces immobilisations sont simultanément retirés de leurs comptes respectifs.
Les immobilisations reçues gratuitement par l’établissement sont comptabilisées à leur valeur
actuelle à la date du transfert de propriété. Cette valeur est portée au débit du compte
d’immobilisation concerné par le crédit du compte 5211 « Subventions d'investissement reçues ».
Les immobilisations acquises à titre onéreux sont entrées à leur prix d’acquisition.
Les immobilisations acquises par voie d’adjudication, par dation en paiement ou par échange, sont
entrées à leur valeur actuelle.
Les immobilisations peuvent provenir du compte 3713 « Immobilisations acquises par voie
d’adjudication », dans ce cas, outre les amortissements normaux, une provision doit, le cas
échéant, être alors constatée pour ramener la valeur de l’immobilisation à sa valeur actuelle.

3 - ATTRIBUTS

Les attributs afférents à la classe 4 sont définis dans le chapitre 6 «Plan des attributs ».

295
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

40 - CRÉANCES SUBORDONNÉES

401 - TITRES SUBORDONNÉS DES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS


4011 - Titres subordonnés des établissements de crédit à durée déterminée
4012 - Titres subordonnés des établissements de crédit à durée indéterminée
4018 - Intérêts courus à recevoir
4019 - Provisions pour dépréciation des titres subordonnés des établissements de
crédits et assimilés
402 - TITRES SUBORDONNÉS DE LA CLIENTÈLE
4021 - Titres subordonnés de la clientèle à durée déterminée
4022 - Titres subordonnés de la clientèle à durée indéterminée
4028 - Intérêts courus à recevoir
4029 - Provisions pour dépréciation des titres subordonnés de la clientèle
405 - PRÊTS SUBORDONNÉS AUX ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
4051 - Prêts subordonnés aux établissements de crédit à durée déterminée
4052 - Prêts subordonnés aux établissements de crédit à durée indéterminée
4058 - Intérêts courus à recevoir
406 - PRÊTS SUBORDONNÉS À LA CLIENTÈLE
4061 - Prêts subordonnés à la clientèle à durée déterminée
4062 - Prêts subordonnés à la clientèle à durée indéterminée
4068 - Intérêts courus à recevoir

SENS DU SOLDE : 40 : DEBITEUR

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

40 - Cette rubrique enregistre les créances, représentées ou non par un titre, qui comportent
une clause de subordination aux termes de laquelle, en cas de liquidation de l’emprunteur, la
créance ne peut être remboursée qu’après le désintéressement de tous les autres
créanciers, juste avant les actionnaires. Il s’agit, par conséquent, d’une créance de dernier
rang.
Les créances subordonnées peuvent avoir une échéance fixée d’avance ou ne pas
comporter d’échéance, elles sont alors à durée indéterminée et ne peuvent être
remboursées qu’à l’initiative de l’emprunteur.
Les prêts participatifs sont enregistrés dans le compte 2315, lorsqu’ils financent des
investissement productifs, et dans la rubrique 40, lorsqu’ils ont un caractère général destiné
à renforcer les capitaux permanents de l’entreprise bénéficiaire.

296
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

41 - TITRES D’INVESTISSEMENT

411 - BONS DU TRÉSOR ET VALEURS ASSIMILÉES


4111 - Bons du Trésor et valeurs assimilées détenus
4116 - Bons du Trésor et valeurs assimilées prêtés
4117 - Ecarts de conversion
4118 - Intérêts courus à recevoir
4119 - Provisions pour dépréciation
412 - AUTRES TITRES DE CRÉANCE
4121 - Obligations détenues
4122 - Certificats de dépôt détenus
4123 - Bons de sociétés de financement détenus
4124 - Billets de trésorerie détenus
4125 - Divers autres titres de créance détenus
4126 - Autres titres de créance prêtés
4127 - Ecarts de conversion
4128 - Intérêts courus à recevoir
4129 - Provisions pour dépréciation

SENS DU SOLDE : 4111, 4116, 4118, 42121 à 4126, 4128 : DEBITEURS


4117, 4127 : DEBITEURS OU CREDITEURS
4119, 4129 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

41 - Cette rubrique abrite les titres de créance qui sont acquis ou qui proviennent d’une autre
catégorie de titre, avec une intention de conservation jusqu’à leur échéance. Leur définition,
leur méthode d’évaluation et de comptabilisation et les conditions de classement sont définies
dans la section 2 «Opérations sur titres» du chapitre 2.
Les provisions pour dépréciation des titres d’investissement doivent être constatées dans le
cas où l’établissement a l’intention de revendre le titre qui accuse une moins-value latente,
pendant l’exercice suivant. En cas de risque de défaillance de l’émetteur, il convient de
transférer les titres dans le compte 4913 « créances en souffrance sur titres
d’investissement », et constater une provision.
Lorsqu’il y a un transfert des titres du portefeuille de placement vers le portefeuille
d’investissement, les provisions antérieurement constituées sont reprises de manière
échelonnée sur la durée de vie résiduelle des titres concernés.

297
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

42 - TITRES DE PARTICIPATION ET EMPLOIS ASSIMILÉS

422 - TITRES DE PARTICIPATION


4221 - Titres de participation. Établissements de crédit
4222 - Titres de participation. Autres entreprises à caractère financier
4223 - Parts dans les sociétés civiles immobilières
4224 - Appel de fonds et avances en comptes courants dans les sociétés civiles
immobilières
4225 - Titres de participation. Autres entreprises à caractère non financier
4226 - Titres de participation prêtés
4227 - Ecarts de conversion
4229 - Provisions pour dépréciation
423 - PARTICIPATIONS DANS LES ENTREPRISES LIÉES
4231 - Participations dans les entreprises liées. Établissements de crédit
4232 - Participations dans les entreprises liées. Autres entreprises à caractère
financier
4233 - Parts dans les sociétés civiles immobilières
4234 - Appel de fonds et avances en comptes courants dans les sociétés civiles
immobilières
4235 - Participations dans les entreprises liées - Autres entreprises à caractère
non financier
4236 - Participations dans les entreprises liées prêtées
4237 - Ecarts de conversion
4239 - Provisions pour dépréciation

SENS DU SOLDE : 42 : DEBITEUR sauf


4227, 4237, 4247, 4257 et 4267 : DEBITEURS OU CREDITEURS
4229, 4239, 4249, 4259 et 4269 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

422 - Ce poste comprend les titres dont la possession durable est estimée utile à l’activité de
l’établissement et qui sont représentatifs d’une fraction de capital, détenue directement ou
indirectement, au moins égale à 10 % d’une autre entreprise, à l’exception des titres détenus
dans les entreprises liées et les titres relevant de l’activité de portefeuille.
423 - Ce poste abrite les titres détenus dans des entreprises contrôlées de manière
exclusive, incluses ou susceptibles d’être incluses par intégration globale dans le périmètre
de consolidation.
4223-4233 - Ces comptes enregistrent les parts dans les sociétés civiles immobilières de
promotion et de gestion, détenues par les établissements de crédit dans le cadre de leur
activité de promotion indirecte. Les opérations de promotion directe sont enregistrées dans le
compte 3714.
4224-4234 - Les appels de fonds et avances en comptes courants dans les sociétés civiles
immobilières de promotion et de gestion sont assimilés aux titres et sont enregistrés dans ces
comptes. A noter que les concours bancaires octroyés à ces sociétés sont enregistrés suivant
leur nature, dans les comptes appropriés, parmi les crédits à la clientèle.

298
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

424 - TITRES DE L’ACTIVITÉ DE PORTEFEUILLE


4241 - Titres de l’activité de portefeuille. Etablissements de crédit
4242 - Titres de l’activité de portefeuille. Autres entreprises à caractère financier
4245 - Titres de l’activité de portefeuille. Entreprises à caractère non financier
4246 - Titres de l’activité de portefeuille prêtés
4247 - Ecarts de conversion
4249 - Provisions pour dépréciation
425 - DOTATIONS DES SUCCURSALES ET AGENCES À L’ÉTRANGER
4251 - Dotations des succursales et agences à l’étranger
4257 - Ecarts de conversion
426 - AUTRES EMPLOIS ASSIMILES
4261 - Dotations diverses
4262 - Titres de participations - Opérations de Moucharaka
4266 - Autres titres immobilisés
4267 - Ecarts de conversion
4269 - Provisions pour dépréciation

SENS DU SOLDE : 42 : DEBITEUR sauf


4227, 4237, 4247, 4257et 4267 : DEBITEURS OU CREDITEURS
4229, 4239, 4249, 4259 et 4269 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

424 - Ce poste comprend les titres de propriété détenus avec un objectif de rentabilité
satisfaisante sur une longue durée et sans intervention dans la gestion de l’entreprise
émettrice.
425 - Ce poste enregistre les fonds transférés ou maintenus à l’étranger pour être mis, à titre
permanent, à la disposition des succursales et agences à l’étranger. Ces mises à disposition
répondent en particulier aux exigences des réglementations des pays d’accueil, en matière
de capital minimum des succursales de banques étrangères.
4261 - Ce compte enregistre les opérations sous forme de dotations qui ne relèvent pas des
autres comptes de la rubrique 42.
4262 - Ce compte enregistre les titres détenus dans le cadre des opérations de Moucharaka.
4266 - Ce compte enregistre les titres qui représentent une fraction de capital inférieure à
10 % d’une autre entreprise et dont la possession durable est estimée utile à l’activité de
l’établissement de crédit.
4227-4237-4247-4257-4267 - Ces comptes enregistrent les écarts résultant de la conversion
en dirhams des montants des titres exprimés en devises lorsque ces titres ont été financés en
dirhams.
Les entreprises à caractère financier sont définies dans le chapitre 4 «Etats de synthèse
consolidés ».

299
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

43 - IMMOBILISATIONS EN CRÉDIT-BAIL ET EN LOCATION AVEC OPTION D’ACHAT

431 - CRÉDIT-BAIL SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES


4311 - Immobilisations incorporelles en cours
4312 - Immobilisations incorporelles données en crédit-bail et assimilé
4313 - Immobilisations incorporelles non louées après résiliation
432 - CRÉDIT-BAIL MOBILIER
4321 - Crédit-bail mobilier en cours
4322 - Crédit-bail mobilier loué
4323 - Crédit-bail mobilier non loué après résiliation
433 - CRÉDIT-BAIL IMMOBILIER
4331 - Crédit-bail immobilier en cours
4332 - Crédit-bail immobilier loué
4333 - Crédit-bail immobilier non loué après résiliation
435 - LOYERS RESTRUCTURES
4350 - Loyers restructurés
436 - LOYERS COURUS
4360 - Loyers courus à recevoir
437 - LOYERS IMPAYÉS
4370 - Loyers impayés
438 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN CRÉDIT-BAIL
4382 - Amortissements des immobilisations en crédit-bail mobilier
4383 - Amortissements des immobilisations en crédit-bail immobilier
439 - PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS EN CRÉDIT-BAIL
4391 - Provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles en crédit-bail
4392 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en crédit-bail mobilier
4393 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en crédit-bail immobilier

SENS DU SOLDE : 431, 432, 433, 435, 436, 437 : DEBITEURS


438, 439 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
431-432-433 - Ces postes enregistrent les immobilisations données en crédit-bail et en
location avec option d’achat portant sur des actifs incorporels, des biens mobiliers ou des
biens immobiliers à usage professionnel. Ces immobilisations sont comptabilisées sur la base
de l’encours comptable.
Les parts dans les sociétés civiles immobilières propriétaires d’immeubles destinés à la
location en crédit-bail relèvent également des opérations de crédit bail.
4311-4321-4331 - Ces comptes enregistrent les acomptes versés aux fournisseurs des
immobilisations ainsi que les immobilisations en cours de construction ou déjà livrées aux
utilisateurs et qui ne sont pas encore entrées en période de location.
4313-4323-4333 - Ces comptes abritent les immobilisations non louées après résiliation des
contrats de crédit bail.
436 - Ce poste enregistre les loyers courus à recevoir ainsi que les loyers échus en cours de
recouvrement.
438 - Ce poste enregistre les amortissements de biens mobiliers et immobiliers qu’ils soient
loués ou non loués après résiliation de contrats.

300
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

44 - IMMOBILISATIONS DONNÉES EN LOCATION SIMPLE

442 - BIENS MOBILIERS EN LOCATION SIMPLE


4420 - Biens mobiliers en location simple
443 - BIENS IMMOBILIERS EN LOCATION SIMPLE
4430 - Biens immobiliers en location simple
445 - LOYERS RESTRUCTURES
4450 - Loyers restructurés

446 - LOYERS COURUS


4460 - Loyers courus à recevoir
447 - LOYERS IMPAYÉS
4470 - Loyers impayés
448 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN LOCATION SIMPLE
4482 - Amortissements des immobilisations en location simple. Biens mobiliers
4483 - Amortissements des immobilisations en location simple. Biens immobiliers
449 - PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS EN LOCATION
SIMPLE
4492 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en location simple. Biens
mobiliers
4493 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en location simple. Biens
immobiliers

SENS DU SOLDE : 442, 443, 445, 446, 447 : DEBITEURS


448, 449 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

442-443 - Ces postes enregistrent les immobilisations données en location simple en tant
qu’opération connexe à l’activité des établissements de crédit qui effectuent, à titre habituel,
des opérations de crédit-bail. Ces immobilisations sont comptabilisées sur la base de
l’encours comptable. Elles concernent :
- les biens mobiliers ou immobiliers destinés à la location sans option d'achat, y
compris ceux qui sont en cours de livraison ;
- les immobilisations, initialement louées avec option d'achat, dont le contrat de
crédit-bail a été résilié et louées à nouveau mais sans option d'achat.
les parts dans les sociétés civiles immobilières propriétaires d'immeubles destinés à la
location simple sont également inscrites dans ces postes.

301
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

45 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

451 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES D’EXPLOITATION


4511 - Droit au bail
4512 - Brevets et marques
4513 - Immobilisations en recherche et développement
4514 - Logiciels informatiques
4515 - Autres éléments du fonds de commerce
4519 - Autres immobilisations incorporelles
452 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES HORS EXPLOITATION
4521 - Droit au bail
4522 - Autres éléments du fonds de commerce
4529 - Autres immobilisations incorporelles
453 - IMMOBILISATIONS INCORPORELLES EN COURS
4531 - Immobilisations incorporelles d’exploitation en cours
4532 - Immobilisations incorporelles hors exploitation en cours
457 - ÉCARTS DE CONVERSION SUR IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
4570 - Écart de conversion sur immobilisations incorporelles
458 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
4581 - Amortissements des immobilisations incorporelles d’exploitation
4582 - Amortissements des immobilisations incorporelles hors exploitation
459 - PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS
INCORPORELLES
4591 - Provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles
d’exploitation
4592 - Provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles hors
exploitation

SENS DU SOLDE : 451, 452, 453 : DEBITEURS


457 : DEBITEUR OU CREDITEUR
458, 459 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
451 - Ce poste enregistre les immobilisations incorporelles définies comme étant des actifs
non monétaires identifiables et sans substance physique qui sont affectés aux services
commerciaux, techniques et administratifs.
452 - Ce poste enregistre les immobilisations incorporelles qui ne sont pas affectées aux
services commerciaux, techniques et administratifs de l’établissement.
4511 - Ce compte enregistre le droit au bail lorsque celui-ci est acquis séparément ou lorsque
son prix est connu. Dans le cas inverse, il est enregistré dans le compte 4515 « Autres
éléments du fonds de commerce ».
4512 - Ce compte enregistre les brevets, les licences, les marques, les procédés, dessins,
etc.

302
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

46 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES

461 - IMMEUBLES D’EXPLOITATION


4611 - Terrains d’exploitation
4612 - Immeubles d’exploitation. Bureaux
4613 - Immeubles d’exploitation. Logements de fonction
4614 - Parts des sociétés civiles immobilières rattachées à l’exploitation
4615 - Comptes courants dans les SCI rattachées à l’exploitation
4618 - Ecarts de dissolution - Actif d’exploitation
462 - MOBILIER ET MATÉRIEL D’EXPLOITATION
4621 - Mobilier de bureau d’exploitation
4622 - Matériel de bureau d’exploitation
4623 - Matériel informatique
4624 - Matériel d’imprimerie
4625 - Matériel roulant de service rattaché à l’exploitation
4626 - Matériel roulant de fonction rattaché à l’exploitation
4629 - Autres matériels d’exploitation
463 - AUTRES IMMOBILISATIONS CORPORELLES D’EXPLOITATION
4631 - Agencements, aménagements et installations d’exploitation
4639 - Diverses autres immobilisations corporelles d’exploitation
464 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES HORS EXPLOITATION
4641 - Terrains hors exploitation
4642 - Immeubles hors exploitation
4644 - Parts des sociétés civiles immobilières hors exploitation
4645 - Comptes courants dans les sociétés civiles immobilières hors exploitation
4646 - Mobilier et matériel hors exploitation
4647 - Agencements, aménagements et installations hors exploitation
4648 - Ecarts de dissolution - Actif hors exploitation
4649 - Autres immobilisations corporelles hors exploitation
465 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES D’EXPLOITATION EN COURS
4651 - Constructions en cours destinées à l’exploitation
4652 - Avances et acomptes sur mobilier et matériel d’exploitation
4656 - Avances et acomptes sur agencements et installations d’exploitation
4659 - Autres immobilisations corporelles d’exploitation en cours
466 - IMMOBILISATIONS CORPORELLES HORS EXPLOITATION EN COURS
4661 - Constructions en cours hors exploitation
4662 - Avances et acomptes sur mobilier et matériel hors exploitation
4666 - Avances et acomptes sur agencements et installations hors exploitation
4669 - Autres Immobilisations corporelles hors exploitation en cours

303
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

467 - ECARTS DE CONVERSION SUR IMMOBILISATIONS CORPORELLES


4670 - Écarts de conversion sur immobilisations corporelles
468 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
4681 - Amortissements des immeubles d’exploitation
4682 - Amortissements du mobilier et matériel d’exploitation
4683 - Amortissements des autres immobilisations corporelles d’exploitation
4684 - Amortissements des immeubles hors exploitation
4685 - Amortissements du mobilier et matériel hors exploitation
4686 - Amortissements des autres immobilisations corporelles hors exploitation
469 - PROVISIONS POUR DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
4691 - Provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles d’exploitation
4696 - Provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles hors exploitation

SENS DU SOLDE : 461, 462, 463, 464, 465, 466 : DEBITEURS


467 : DEBITEUR OU CREDITEUR
468, 469 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

46 – Cette rubrique enregistre les immobilisations corporelles acquises ou construites dans le


but d’être utilisées de manière permanente. Ces actifs doivent avoir une durée d’utilisation
supérieure à un exercice.
Les immobilisations d’exploitation sont affectés aux services commerciaux, techniques,
administratifs et aux logements de fonction.
Les immobilisations hors exploitation comprennent les biens qui ne sont pas affectés aux
services commerciaux, techniques et administratifs de l’établissement.
Sont également inscrits sous cette rubrique les parts, les appels de fonds et les comptes
courants dans les sociétés civiles immobilières, lorsque ceux-ci donnent un droit de propriété
sur un lot bien individualisé.
Les immobilisations corporelles acquises par adjudication ou dation en paiement figurent
sous cette rubrique.

304
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

47 - IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA

472 - IJARA WA IQTINA MOBILIERE


4721 - Ijara wa iqtina mobilière en cours
4722 - Ijara wa iqtina mobilière louée
4723 - Ijara wa iqtina mobilière non louée après résiliation
473 - IJARA WA IQTINA IMMOBILIERE
4731 - Ijara wa iqtina immobilière en cours
4732 - Ijara wa iqtina immobilière louée
4733 - Ijara wa iqtina immobilière non louée après résiliation
475 - LOYERS RESTRUCTURES
4750 - Loyers restructurés
476 - LOYERS COURUS
4760 - Loyers courus à recevoir
477 - LOYERS IMPAYES
4770 - Loyers impayés
478 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA
4782 - Amortissements des immobilisations en Ijara wa iqtina mobilière
4783 - Amortissements des immobilisations en Ijara wa iqtina immobilière
479 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS EN IJARA WA
IQTINA
4792 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara wa iqtina
mobilière
4793 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara wa iqtina
immobilière
SENS DU SOLDE : 472, 473, 475, 476, 477 : DEBITEURS
478, 479 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
472-473 - Ces postes enregistrent les immobilisations données en Ijara wa iqtina portant sur
des biens mobiliers ou des biens immobiliers. Ces immobilisations sont comptabilisées sur la
base de l’encours comptable.
4721-4731 - Ces comptes enregistrent les acomptes versés aux fournisseurs des
immobilisations ainsi que les immobilisations en cours de construction ou déjà livrées aux
utilisateurs et qui ne sont pas encore entrées en période de location.
4723-4733 - Ces comptes abritent les immobilisations non louées après résiliation des
contrats de crédit bail.
476 - Ce poste enregistre les loyers courus à recevoir ainsi que les loyers échus en cours de
recouvrement.
478 - Ce poste enregistre les amortissements de biens mobiliers et immobiliers qu’ils soient
loués ou non loués après résiliation de contrats.

305
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

48 - IMMOBILISATIONS DONNEES EN IJARA TACHGHILIA

482 - BIENS MOBILIERS EN IJARA TACHGHILIA


4820 - Biens mobiliers en Ijara tachghilia
483 - BIENS IMMOBILIERS EN IJARA TACHGHILIA
4830 - Biens immobiliers en Ijara tachghilia
485 - LOYERS RESTRUCTURES
4850 - Loyers restructurés
486 - LOYERS COURUS
4860 - Loyers courus à recevoir
487 - LOYERS IMPAYES
4870 - Loyers impayés
488 - AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS EN IJARA TACHGHILIA
4882 - Amortissements des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens mobiliers
4883 - Amortissements des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens immobiliers
489 - PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS EN IJARA
TACHGHILIA
4892 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens
mobiliers
4893 - Provisions pour dépréciation des immobilisations en Ijara tachghilia. Biens
immobiliers

SENS DU SOLDE : 482, 483, 485, 486, 487 : DEBITEURS


488, 489 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

482-483 - Ces postes enregistrent les immobilisations données en Ijara tachghilia. Ces
immobilisations sont comptabilisées sur la base de l’encours comptable.
486 - Ce poste enregistre les loyers courus à recevoir ainsi que les loyers échus en cours de
recouvrement.

306
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

49 - CREANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS IMMOBILISÉES. PROVISIONS

491 - CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS IMMOBILISÉES


4911 - Créances subordonnées en souffrance
4913 - Créances en souffrance sur titres d’investissement
4918 - créances en souffrance sur opérations de Ijara
4919 - créances en souffrance sur opérations de crédit-bail
495 - LOYERS RESERVES
4951 - Loyers réservés sur opérations de crédit-bail
4958 - Loyers réservés sur opérations de Ijara
498 - AGIOS RÉSERVÉS
4981 - Agios réservés sur créances subordonnées
4983 - Agios réservés sur titres d’investissement
4989 - Agios réservés sur opérations de crédit-bail
499 - PROVISIONS POUR CRÉANCES EN SOUFFRANCE SUR VALEURS
IMMOBILISÉES
4991 - Provisions pour créances subordonnées
4993 - Provisions sur titres d’investissement
4998 - provisions sur opérations de Ijara
4999 - Provisions sur opérations de crédit-bail

SENS DU SOLDE : 491 : DEBITEUR


495, 498, 499 : CREDITEURS

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
L’enregistrement des créances en souffrance et les modalités de leur provisionnement
doivent être effectués conformément à la réglementation en vigueur.

307
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 5 : COMPTES DE PROVISIONS POUR RISQUES ET


CHARGES ET DE CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES

1 - CONTENU DE LA CLASSE 5

Les comptes de la classe 5 enregistrent les fonds investis dans l'établissement de façon
permanente ou durable ( les capitaux propres, les subventions, les fonds de garantie, les
dettes subordonnées) ainsi que les provisions pour risques et charges et les provisions
réglementées.
Les rubriques de la classe 5 sont les suivantes :

50 - PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES


51 - PROVISIONS REGLEMENTEES
52 - SUBVENTIONS ET FONDS PUBLICS AFFECTES
53 - FONDS SPECIAUX DE GARANTIE
54 - DETTES SUBORDONNEES
55 - RESERVES ET PRIMES LIEES AU CAPITAL
57 - CAPITAL
58 - REPORT A NOUVEAU
59 - RESULTATS

2 - ATTRIBUTS

Les attributs afférents à la classe 5 sont définis dans le chapitre 6 « Plan des attributs ».

308
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

50 - PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

502 - PROVISIONS POUR RISQUES D’EXÉCUTION D’ENGAGEMENTS PAR


SIGNATURE
5020 - Provisions pour risques d’exécution d’engagements par signature
504 - PROVISIONS POUR RISQUES DE CHANGE
5040 - Provisions pour risques de change
505 - PROVISIONS POUR RISQUES GÉNÉRAUX
5050 - Provisions pour risques généraux
506 - PROVISIONS POUR PENSIONS DE RETRAITE ET OBLIGATIONS SIMILAIRES
5060 - Provisions pour pensions de retraite et obligations similaires
509 - PROVISIONS POUR AUTRES RISQUES ET CHARGES
5091 - Provisions pour risques-pays
5092 - Provisions pour pertes sur marchés à terme
5093 - Provisions pour charges à répartir sur plusieurs exercices
5094 - Provisions pour propre assureur
5095 - Provisions pour litiges
5099 - Diverses autres provisions pour risques et charges

SENS DU SOLDE : 50 : CREDITEUR

DÉFINITION ET COMMENTAIRES

50 - Cette rubrique abrite les provisions qui permettent de constater l’existence de pertes et
charges dont la réalisation est probable mais l’évaluation incertaine ainsi que les provisions
pour risques généraux.
5020 - Ce compte enregistre les provisions liées à l'exécution d'engagements par signature
tels que les cautions, avals, etc.
5040 - Ce compte enregistre les provisions destinées à constater les pertes latentes sur des
opérations libellées en devises.
5050 - Ce compte enregistre les montants que l'établissement décide d'affecter à la
couverture de risques futurs, actuellement non identifiés, non mesurables avec précision,
avec une faible probabilité de se concrétiser à court terme, et qui seront disponibles pour faire
face à ces risques lorsqu’ils se réaliseront. Peuvent être classées dans ce compte, à titre
d’exemple, les provisions pour risques sectoriels et les provisions pour risque de taux.
5060 - Ce compte enregistre les provisions relatives aux sommes affectées obligatoirement
par l’établissement à un fond de retraite interne constitué en vertu d’obligations légales,
réglementaires ou contractuelles.
5091 - Ce compte abrite les provisions destinés à faire face aux risques souverains sur des
débiteurs privés ou publics résidant dans des pays jugés à risques. Il convient de distinguer
ces provisions de celles relatives aux créances en souffrance qui sont portées en déduction
de l’actif.
5092 - Ce compte enregistre les provisions constituées pour pertes sur marchés de produits
dérivés et marchés à terme.
5093 - Ce compte enregistre les provisions constituées pour faire face à des charges
prévisibles, telles que les grosses réparations, qui ne sauraient normalement être rattachées
au seul exercice au cours duquel elles sont engagées.

309
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

5094 - Ce compte enregistre les provisions constituées par l’établissement lorsque celui-ci
ne peut obtenir la couverture d’un risque spécifique par une compagnie d’assurances ou
lorsqu’il estime que les conditions de cette dernière sont excessives.
5099 - Ce compte enregistre, notamment, les provisions affectées à une catégorie
déterminée d’actifs ou de risques, qui reflètent une détérioration et qu’il n’est pas possible
d’individualiser ainsi que les provisions pour risques et charges ne pouvant être enregistrées
dans les comptes précités.

310
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

51 - PROVISIONS RÉGLEMENTÉES

511 - PROVISIONS POUR AMORTISSEMENTS DÉROGATOIRES


5110 - Provisions pour amortissements dérogatoires
516 - PROVISIONS POUR ACQUISITION OU CONSTRUCTION DE LOGEMENTS
DESTINÉS AU PERSONNEL
5160 - Provisions pour acquisition ou construction de logements destinés au
personnel
519 - AUTRES PROVISIONS RÉGLEMENTÉES
5191 - Provisions pour plus-values en instance d’imposition
5192 - Provisions pour investissements
5199 - Diverses autres provisions réglementées

SENS DU SOLDE : 51 : CREDITEUR

DÉFINITION ET COMMENTAIRES

51 - Cette rubrique comprend des provisions spéciales crées en application de dispositions


légales ou réglementaires et qui rend leur constitution obligatoire ou facultative.
5110 - Ce compte enregistre l’excédent de l’amortissement fiscal sur l’amortissement
comptable.
5160 - Ce compte abrite les provisions destinées à acquérir ou construire des logements
affectés au personnel de l’établissement de crédit.
5191 - Ce compte enregistre les plus-values constatées notamment dans le cadre
d’opérations de fusion et dont l’imposition est différée entre les mains de l’établissement
absorbant.

311
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

52 - SUBVENTIONS ET FONDS PUBLICS AFFECTÉS

521 - SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENT RECUES


5211 - Subventions d'investissement reçues
5212 - Subventions d'investissement inscrites au compte de produits et charges
525 - FONDS PUBLICS AFFECTÉS
5250 - Fonds publics affectés
53 - FONDS SPÉCIAUX DE GARANTIE

531 - FONDS DE GARANTIE À CARACTÈRE MUTUEL


5310 - Fonds de garantie à caractère mutuel
532 - FONDS DE SOUTIEN
5320 - Fonds de soutien
539 - AUTRES FONDS SPÉCIAUX DE GARANTIE
5390 - Autres fonds spéciaux de garantie

SENS DU SOLDE : 5211, 525, 53 : CREDITEURS


5212 : DEBITEUR

DÉFINITION ET COMMENTAIRES

5211 - Ce compte enregistre les fonds non remboursables affectés par un tiers à des
financements particuliers. Le transfert de tout ou partie de ces subventions au compte de
produits et charges se fait par la contrepartie du compte 5212. Pour l’établissement du bilan,
ces deux comptes sont compensés.
Les subventions d’investissement reçues par l’établissement sont destinées à acquérir des
immobilisations ou financer des activités à long terme.
525 - Ce poste regroupe les fonds reçus d’organismes publics et qui sont affectés au
financement d'actifs spécifiques et non remboursables ou remboursables éventuellement
sous certaines conditions.
531 - Ce poste regroupe des fonds de garantie dont le caractère mutuel résulte d’une
convention expresse et qui sont remboursables éventuellement sous conditions. Ces fonds
sont destinés à garantir des crédits distribués par l’établissement ou distribués par d’autres
établissements. Ils sont affectés à la garantie d’une catégorie de crédit, de plusieurs
catégories de crédit ou de l’ensemble des crédits consentis. Les pertes résultant de la
défaillance des emprunteurs, couverts par le fonds, lui sont imputées. Le solde du fonds n’est
remboursable qu’à l’extinction des crédits couverts par le fonds.

312
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

54 - DETTES SUBORDONNÉES

541 - DETTES SUBORDONNÉES À DURÉE DÉTERMINÉE


5411 - Titres subordonnés à durée déterminée
5412 - Emprunts subordonnés à durée déterminée auprès des établissements de
crédit et assimilés
5419 - Emprunts subordonnés à durée déterminée auprès de la clientèle
542 - DETTES SUBORDONNÉES À DURÉE INDÉTERMINÉE
5421 - Titres subordonnés à durée indéterminée
5422 - Emprunts subordonnés à durée indéterminée auprès des établissements
de crédit et assimilés
5429 - Emprunts subordonnés à durée indéterminée auprès de la clientèle
548 - INTÉRÊTS COURUS
5480 - Intérêts courus à payer

SENS DU SOLDE : 54 : CREDITEUR

DÉFINITION ET COMMENTAIRES

54 - Cette rubrique comprend les fonds provenant de l’émission de titres ou d’emprunts ayant
une échéance fixe ou indéterminée, dont le remboursement, en cas de liquidation de
l’établissement, n'est possible qu'après désintéressement des autres créanciers.
Les dettes subordonnées à terme ont, à l'origine, une date de remboursement fixe, celles à
durée indéterminée ne comportent pas d’échéance et ne peuvent, le cas échéant, être
remboursées qu’à l’initiative de l’établissement de crédit emprunteur.
Les dettes subordonnées peuvent comporter des clauses d’intéressement ou de renonciation
aux intérêts au cas où l’établissement serait déficitaire.

313
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

55 - RESERVES ET PRIMES LIÉES AU CAPITAL

551 - PRIMES D’ÉMISSION, DE FUSION ET D’APPORT


5511 - Primes d'émission
5512 - Primes de fusion
5513 - Primes d'apport
5519 - Autres primes
552 - RÉSERVE LÉGALE
5520 - Réserve légale
556 - ÉCART DE RÉÉVALUATION
5560 - Écart de réévaluation
559 - AUTRES RÉSERVES
5591 - Réserves statutaires et contractuelles
5592 - Réserves facultatives
5599 - Diverses autres réserves

SENS DU SOLDE : 55 : CREDITEUR

DÉFINITION ET COMMENTAIRES
55 - Les réserves sont constituées par la partie des bénéfices que les actionnaires décident,
en vertu notamment d’une clause statutaire ou réglementaire, de ne pas distribuer. Quant aux
primes liées au capital, elles représentent la partie des apports purs et simples non comprise
dans le capital, lors des émissions d’actions nouvelles ou de fusions.
5511 - Ce compte enregistre l’excédent du prix d’émission sur la valeur nominale des actions
ou des parts sociales attribuées à l’apporteur.
5512 - Ce compte abrite la différence positive entre la valeur nette des éléments reçus en
apport et le montant de l’augmentation de capital de l’établissement absorbant.
552 - Ce poste enregistre la fraction des bénéfices nets qui doit, en vertu de la loi, être
affectée à un fonds de réserve.
556 - Ce poste enregistre les écarts dégagés à l’occasion d’opérations de réévaluation qui
ont le caractère de capitaux propres.
5591 - Ce compte enregistre les réserves dotées en vertu de dispositions statutaires ou
contractuelles.
5592 - Ce compte regroupe les réserves dotées en dehors de toute disposition réglementaire
ou statutaire.
5599 - Ce compte abrite les réserves qui ne peuvent être portées dans l’un des comptes
susvisés, notamment celles dont l’affectation découle des dispositions légales ou
réglementaires (autres que la réserve légale).

314
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

57 - CAPITAL

571 - CAPITAL APPELÉ


5710 - Capital appelé
572 - CAPITAL NON APPELÉ
5720 - Capital non appelé
573 - CERTIFICATS D'INVESTISSEMENT
5730 - Certificats d'investissement
574 - FONDS DE DOTATION
5740 - Fonds de Dotation
578 - ACTIONNAIRES CAPITAL NON VERSÉ
5781 - Actionnaires capital souscrit et non appelé
5782 - Actionnaires capital souscrit appelé non versé
58 - REPORT A NOUVEAU

581 - REPORT À NOUVEAU


5810 - Report à nouveau
59 - RESULTATS

591 - RÉSULTAT NET DE L'EXERCICE


5910 - Résultat net de l’exercice
598 - RÉSULTAT NET EN INSTANCE D’AFFECTATION
5980 - Résultats nets en instance d’affectation

SENS DU SOLDE : 571, 572, 573, 574 : CREDITEURS


578 : DEBITEUR
58, 59 : DEBITEURS OU CREDITEURS

DÉFINITION ET COMMENTAIRES

571-572 - Ces postes enregistrent la valeur nominale des actions à chacune des étapes de
l’émission. Le capital peut être représenté par :
- les actions ordinaires (articles 246 à 256 de la loi sur la société anonyme) ;
- les actions à droit de vote double (articles 257 et 258 de la loi précitée) ;
- les actions à dividende prioritaire sans droit de vote (articles 263 à 272 de la loi
précitée) ;
573 - Ce poste enregistre les certificats d'investissement qui représentent des droits
pécuniaires et des droits de vote représentatifs des autres droits attachés aux actions émises
à l’occasion d’une augmentation de capital ou d’un fractionnement des actions existantes
dans une proportion qui ne peut être supérieure au quart du capital social (articles 282 à 291
de la loi précitée).
574 - Ce poste abrite les fonds mis par l’Etat à la disposition des établissements publics ainsi
que les fonds mis, de manière permanente, à la disposition des succursales au Maroc des
établissements de crédit étrangers.
578 - Ce poste enregistre les souscriptions des actionnaires au capital de l’établissement non
encore libérées.
581 - Ce poste enregistre le montant cumulé de la fraction des résultats des exercices
antérieurs, dont l’affectation a été reportée par les organes compétents.
315
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

591 - Ce poste enregistre le bénéfice net ou la perte nette de l’exercice


598 - Ce poste enregistre les résultats nets des exercices antérieurs non encore affectés par
les organes compétents à la date de clôture de l’exercice.

316
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 6 : COMPTES DE CHARGES


ET CLASSE 7 : COMPTES DE PRODUITS

CONTENU DES CLASSES 6 ET 7

Les comptes de la classe 6 enregistrent les charges hors taxe sur la valeur ajoutée
déductible. Les comptes de la classe 7 enregistrent les produits hors taxe sur la valeur
ajoutée collectée.
Ces comptes sont ventilés selon les rubriques suivantes :

60. Charges sur opérations avec les 70. Produits sur opérations avec les
établissements de crédit et assimilés établissements de crédit et
assimilés

61. Charges sur opérations avec la clientèle 71. Produits sur opérations avec la
clientèle

62. Charges sur opérations sur titres 72. Produits sur opérations sur
titres

63. Charges sur immobilisations en crédit-bail et en 73. Produits sur immobilisations en


location crédit-bail et en location

74. Commissions sur prestations de


service

64. Autres charges bancaires 75. Autres produits bancaires

65. Charges d’exploitation non bancaire 76. Produits d’exploitation non


bancaire

66. Charges générales d’exploitation

67. Dotations aux provisions et pertes sur 77. Reprises de provisions et


créances irrécouvrables récupérations sur créances
amorties

68. Charges non courantes 78. Produits non courants

69. Impôts sur les résultats

317
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Les principales composantes du résultat sont :


- les charges et les produits bancaires ;
- les charges et les produits d’exploitation non bancaire ;
- les charges générales d’exploitation ;
- les dotations aux provisions et les reprises de provisions ;
- les charges et les produits non courants.
Les charges et produits bancaires sont constitués par les quatre éléments décrits ci-
dessous.
1 - Les intérêts qui correspondent principalement à une activité d'intermédiation financière.
Ils constituent la rémunération prorata temporis des capitaux effectivement prêtés ou
empruntés. Entrent, en particulier, dans cette catégorie les revenus des titres de créance et
les intérêts sur opérations de pension.
Certaines commissions, qui sont en fait un complément de rémunération des capitaux prêtés
ou empruntés, telles les commissions d'endos ou les commissions de découvert, sont
considérées comme des intérêts.
2 - Les charges et les produits assimilés à des intérêts qui sont calculés sur une base
prorata temporis et qui rémunèrent un risque :
- les commissions sur engagements de financement et de garantie ;
- les indemnités de réméré ;
- les différences d'intérêts des opérations à terme réalisées à titre de couverture
tels les reports et déports sur les opérations de change à terme et les gains ou
pertes sur produits dérivés.
3 - Les commissions qui rémunèrent une prestation de service telles les commissions sur les
opérations de Bourse ou d’encaissements de valeurs.
4 - Les résultats consécutifs à des activités de marché, tels que les gains et les pertes sur
les titres de transaction, les opérations de change et produits dérivés conclues pour un motif
autre que la couverture.
Les charges et les produits d’exploitation non bancaire sont ceux qui ne relèvent pas de
l’activité propre des établissements de crédit, telles que les plus ou moins-values sur cession
d’immobilisations.
Les charges et les produits afférents à des opérations concernant des exercices antérieurs
sont comptabilisés dans des comptes spécifiques figurant dans chaque rubrique.

318
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 6 : COMPTES DE CHARGES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

60 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

601 INTERETS SUR COMPTES DES BANQUES CENTRALES, DU 11


TRÉSOR PUBLIC ET DU SERVICE DES CHÈQUES POSTAUX
6011 Intérêts sur compte ordinaire Bank Al-Maghrib 1111
6012 Intérêts sur comptes ordinaires des banques centrales étrangères 1113
6013 Intérêts sur compte ordinaire du Trésor public 1131
6014 Intérêts sur compte ordinaire du Service des chèques postaux 1151

602 INTERETS SUR COMPTES ORDINAIRES DES ETABLISSEMENTS 12


DE CREDIT ET ASSIMILES
6021 Intérêts sur comptes ordinaires des banques au Maroc 1211
6022 Intérêts sur comptes ordinaires des sociétés de financement au 1212
Maroc
6023 Intérêts sur comptes ordinaires des autres établissements de crédit 1213
assimilés au Maroc
6025 Intérêts sur comptes ordinaires des établissements de crédit à 1215
l’étranger

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

60 - Cette rubrique enregistre les intérêts et les charges assimilées servis sur les opérations
réalisées avec les établissements de crédit et assimilés.
601 - Ce poste enregistre les intérêts servis sur les comptes ordinaires à vue
ouverts auprès des banques centrales, du Trésor public et du Service des chèques
postaux du ou des pays où se trouve implanté l'établissement.
602 - Ce poste enregistre les intérêts servis sur :
- les soldes créditeurs des comptes ordinaires des établissements de crédit et
assimilés ;
- les soldes débiteurs des comptes ordinaires ouverts auprès des établissements
de crédit et assimilés.

319
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

60 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

604 INTERETS SUR VALEURS DONNÉES EN PENSION, EMPRUNTS 14


ET AUTRES COMPTES CRÉDITEURS

6041 Intérêts sur valeurs données en pension au jour le jour à Bank Al- 1411
Maghrib
6042 Intérêts sur valeurs données en pension au jour le jour aux 1412
établissements de crédit et assimilés
6043 Intérêts sur valeurs données en pension à terme à Bank Al-Maghrib 1421
6044 Intérêts sur valeurs données en pension à terme aux établissements 1422
de crédit et assimilés
6045 Intérêts sur emprunts de trésorerie au jour le jour auprès de Bank Al- 1431
Maghrib
6046 Intérêts sur emprunts de trésorerie au jour le jour auprès des 1432
établissements de crédit et assimilés
6047 Intérêts sur comptes et emprunts de trésorerie à terme auprès des 1441/
établissements de crédit et assimilés 1442
6048 Intérêts sur emprunts financiers 145
6049 Intérêts sur autres comptes créditeurs 146

DEFINITION ET OBSERVATIONS

604 - Ce poste enregistre les intérêts et les charges assimilées servis à des établissements
de crédit et assimilés lors d’opérations de pension et d’emprunts et sur autres comptes
créditeurs.

320
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

60 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

605 INTERETS SUR OPERATIONS INTERNES AU RESEAU DOTE D’UN 15


ORGANE CENTRAL
6050 Intérêts sur ressources en provenance du réseau 153

606 INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LE SIEGE, LES 16


SUCCURSALES ET LES AGENCES A L'ETRANGER
6061 Intérêts sur comptes ordinaires 161
6065 Intérêts sur comptes et emprunts de trésorerie 165
6066 Intérêts sur emprunts financiers 166

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

605 - Ce poste enregistre les intérêts et les charges assimilées servis à des établissements
de crédit appartenant au même réseau que l’établissement.
606 - Ce poste enregistre les intérêts sur opérations avec le siège, les succursales et les
agences à l'étranger.
Lors de l’intégration des comptes des succursales et agences à l’étranger dans la
comptabilité du siège, les comptes du poste 606 sont éliminés avec les comptes de même
nature de ces succursales et agences.

321
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

60 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

607 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS 811


D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
6073 Commissions sur filets de sécurité 8113
6074 Commissions sur lignes de crédit confirmées 8114
6075 Commissions sur autres ouvertures de crédit confirmées 8115
6076 Commissions sur engagements de substitution sur émission de titres 8116
6079 Commissions sur autres engagements de financement reçus 8119

608 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE RECUS 831


D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
6081 Commissions sur contre-garanties de crédits reçues sur crédits par 8311
décaissement
6082 Commissions sur contre-garanties de crédits reçues sur 8312
engagements par signature
6083 Commissions sur autres cautions et garanties reçues 832

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

607 - Ce poste enregistre les commissions servies à des établissements de crédit et


assimilés sur les engagements de financement reçus : commissions d'engagements, de
confirmation, sur ouvertures de crédit confirmées.
608 - Ce poste enregistre les commissions servies à des établissements de crédit et
assimilés sur les engagements de garantie reçus : commissions sur cautions, avals, et
autres garanties.

322
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

60 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

609 AUTRES CHARGES D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LES


ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILES
6091 Indemnités de réméré et assimilées 8417
6092 Report et déport sur opérations de change à terme de couverture 866
6093 Pertes sur produits dérivés de couverture 85/32/384
6098 Charges des exercices antérieurs 1
6099 Diverses autres charges d'intérêts 1

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
6091 - Ce compte enregistre les indemnités servies à des établissements de crédit lors
d’opérations de cession d’éléments d’actif avec faculté de rachat ou de reprise.
6092 - Ce compte enregistre les différentiels d'intérêts (report ou déport) sur les opérations
de change à terme conclues à titre de couverture réalisées avec des établissements de
crédit.
6093 - Ce compte enregistre les pertes se rapportant à des opérations de couverture au
moyen de produits dérivés de taux d'intérêt lorsque ces opérations sont destinées à couvrir
des éléments enregistrés dans la classe 1.
6098 - Ce compte enregistre les charges des exercices antérieurs se rapportant à la
rubrique 60.
6099 - Ce compte enregistre les intérêts divers qui n’ont pas pu trouver place dans les autres
comptes de la rubrique 60 : intérêts sur opérations diverses en instance, etc.

323
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

61 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

610 INTERETS SUR COMPTES A VUE CREDITEURS DE LA CLIENTELE 201/203/


207/208
6101 Intérêts sur comptes chèques 2011
6102 Intérêts sur comptes courants 2012
6103 Intérêts sur comptes d’affacturage 202
6109 Intérêts sur autres comptes à vue créditeurs de la clientèle 203-207-
208

611 INTERETS SUR COMPTES D’ÉPARGNE 204


6111 Intérêts sur comptes sur carnets 2041
6112 Intérêts sur comptes d’épargne logement 2042
6113 Intérêts sur plans d’épargne logement 2043
6116 Intérêts sur autres comptes d’épargne 2046

612 INTERETS SUR DÉPÔTS À TERME 205


6121 Intérêts sur comptes à terme 2051
6125 Intérêts sur bons de caisse 2055

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

61 - Cette rubrique enregistre les intérêts et les charges assimilées sur les opérations
réalisées avec la clientèle.
610 - Ce poste enregistre les intérêts servis sur les soldes créditeurs des comptes à vue
ouverts à la clientèle lorsque ces comptes à vue, aux termes des dispositions
réglementaires en vigueur, peuvent être rémunérés.
611 - Ce poste enregistre les intérêts servis sur les comptes d’épargne de la clientèle.
612 - Ce poste enregistre les intérêts servis sur comptes à terme et sur bons de caisse de
la clientèle.

324
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
charges LIBELLE de bilan

61 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

616 INTERETS SUR AUTRES DETTES ENVERS LA CLIENTELE 27


6161 Intérêts sur valeurs données en pension au jour le jour 2711
6162 Intérêts sur valeurs données en pension à terme 2712
6165 Intérêts sur emprunts de trésorerie au jour le jour 2721
6166 Intérêts sur emprunts de trésorerie à terme 2722
6167 Intérêts sur emprunts financiers 2723

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

616 - Ce poste enregistre les intérêts et les charges assimilées servis lors d'opérations de
pension et d’emprunts conclues avec la clientèle.

325
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

61 CHARGES SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

617 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT RECUS 812


DE LA CLIENTÈLE
6170 Commissions sur engagements de financement reçus de la clientèle 8120

618 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE RECUS DE 833


LA CLIENTÈLE
6181 Commissions sur garanties de crédits reçues de l’Etat 8331
6182 Commissions sur garanties de crédits reçues d’organismes de 8332
garantie divers
6185 Commissions sur garanties de change reçues de l’Etat 8341
6186 Commissions sur garanties de change reçues d’organismes de 8342
garantie divers

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

617 - Ce poste enregistre les commissions sur les engagements de financement reçus de
la clientèle.
618 - Ce poste enregistre les commissions sur les engagements de garantie reçus de la
clientèle : commissions sur cautions, avals et autres garanties.

326
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

61 CHARGES SUR COMPTES D’OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

619 AUTRES CHARGES D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LA


CLIENTÈLE
6191 Indemnités de réméré et assimilées 8417
6192 Report et déport sur opérations de change à terme de couverture 866
6193 Pertes sur produits dérivés de couverture 85/32/384
6198 Charges des exercices antérieurs 2
6199 Diverses autres charges d'intérêts 2

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6191 - Ce compte enregistre les indemnités servies à la clientèle lors d’opérations de


cession d’éléments d’actif avec faculté de rachat ou de reprise.
6192 - Ce compte enregistre les différentiels d'intérêts (report ou déport) sur les opérations
de change à terme conclues à titre de couverture réalisées avec la clientèle.
6193 - Ce compte enregistre les pertes se rapportant à des opérations de couverture au
moyen de produits dérivés de taux d'intérêt, lorsque ces opérations sont destinées à couvrir
des éléments enregistrés dans la classe 2.
6198 - Ce compte enregistre les charges des exercices antérieurs se rapportant à la
rubrique 61.
6199 - Ce compte enregistre les intérêts divers qui n’ont pas pu trouver leur place dans les
autres comptes de la rubrique 61 : intérêts sur opérations diverses en instance, etc.

327
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

62 CHARGES SUR OPERATIONS SUR TITRES


621 PERTES SUR TITRES DE TRANSACTION 30
6211 Pertes sur bons du Trésor et valeurs assimilées 301/343
6212 Pertes sur obligations 303/343
6213 Pertes sur certificats de dépôt 303/343
6214 Pertes sur bons de sociétés de financement 303/343
6215 Pertes sur billets de trésorerie 303/343
6216 Pertes sur autres titres de créance 303/343
6217 Pertes sur titres d’OPCVM 305/343
6219 Pertes sur autres titres de propriété 305/343

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

62 - Cette rubrique enregistre les charges de l’ensemble des titres détenus par
l’établissement ainsi que les charges sur les titres de créance émis, à l’exclusion des moins-
values sur les immobilisations financières.
621 - Figurent dans ce poste :
• les pertes réalisées lors de la cession de titres de transaction ;
• les charges sur emprunts de titres ;
• les pertes calculées à chaque arrêté comptable provenant de la réévaluation par
référence au cours le plus récent des :
- titres du portefeuille de transaction ;
- dettes sur titres ;
- titres acquis dans le cadre de l’activité de l’établissement sur le marché primaire
ou sur le marché gris, lorsque cette activité est réalisée dans une optique de
transaction (comptes 8411 et 8412).
Les pertes sont enregistrées dans les comptes du poste 621 en fonction de la catégorie du titre
qui a généré lesdites pertes.

328
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

62 CHARGES SUR OPÉRATIONS SUR TITRES

622 CHARGES SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE CREANCE


6221 Etalement des primes sur bons du Trésor et valeurs assimilées 311
6222 Etalement des primes sur autres titres de créance 313

623 CHARGES SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE PROPRIÉTÉ 315


6230 Diverses charges sur titres de propriété 315

624 CHARGES SUR TITRES D'INVESTISSEMENT 41


6247 Etalement des primes sur titres d’investissement 41

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6221-6222-6247 - Figurent dans ces comptes l’étalement, suivant la méthode linéaire, des
primes sur la durée résiduelle des titres. Ces primes sont constatées lorsque le prix
d’acquisition, coupon couru exclu, est supérieur au prix de remboursement des titres.
Ces comptes ne sont pas servis lorsque l’étalement des primes est opéré suivant la
méthode actuarielle.

329
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

62 CHARGES SUR OPERATIONS SUR TITRES

625 CHARGES SUR TITRES DE CREANCE EMIS 33/3856


6251 Intérêts sur certificats de dépôt émis 331
6252 Intérêts sur bons de sociétés de financement émis 332
6253 Intérêts sur emprunts obligataires émis 333
6254 Intérêts sur autres titres de créance émis 337
6256 Primes d'émission ou de remboursement des titres de créance émis 3856
6259 Autres charges d’intérêts sur titres de créance émis 33

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6251-6252-6253-6254 - Ces comptes enregistrent les intérêts et les charges assimilées sur
les titres de créance émis par l’établissement.
6256 - Ce compte constate l’amortissement des primes d’émission ou de remboursement
des obligations et autres titres de créance émis par l’établissement, lorsque le prix
d’émission est inférieur au prix de remboursement.
6259 - Ce compte enregistre, notamment, les charges provenant du remboursement
anticipé ou du rachat de titres émis par l'établissement et les commissions versées aux
domiciliataires sur les emprunts obligataires.

330
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

62 CHARGES SUR OPERATIONS SUR TITRES

627 MOINS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DE PLACEMENT 31

6271 Moins-values de cession sur bons du Trésor et valeurs assimilées 311-312


6273 Moins-values de cession sur autres titres de créance 313-314
6275 Moins-values de cession sur titres d’OPCVM 3151
6279 Moins-values de cession sur autres titres de propriété 3152/
3156/
3157

628 MOINS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DES OPERATIONS DE 42


MOUCHARAKA
6280 Moins-values de cession sur titres des opérations de Moucharaka 4262

629 AUTRES CHARGES D’INTÉRÊTS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES


6293 Pertes sur produits dérivés de taux d’intérêt de couverture 85/32/384
6298 Charges des exercices antérieurs 3
6299 Diverses autres charges d’intérêts sur titres 3

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6293 - Ce compte enregistre les pertes se rapportant à des opérations de couverture au


moyen de produits dérivés de taux d'intérêt, lorsque ces opérations sont destinées à couvrir
des éléments enregistrés dans la classe 3.
6298 - Ce compte enregistre les charges des exercices antérieurs se rapportant à la
rubrique 62.
6299 - Figurent dans ce compte les charges d’intérêts diverses qui n’ont pas pu trouver place
dans les autres comptes de la rubrique 62.

331
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

63 CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN


LOCATION

631 CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN 43


LOCATION AVEC OPTION D’ACHAT
6311 Dotations aux amortissements des immobilisations en crédit-bail 438
6312 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en 439
crédit-bail
6313 Moins-values de cession sur immobilisations en crédit-bail 43
6319 Autres charges sur immobilisations en crédit-bail 43

632 CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN LOCATION SIMPLE 44


6321 Dotations aux amortissements des immobilisations en location simple 448
6322 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en 449
location simple
6323 Moins-values de cession sur immobilisations en location simple 44
6329 Autres charges sur immobilisations en location simple 44

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

63 - Cette rubrique enregistre les charges sur les immobilisations données en crédit-bail, en
location avec option d’achat et en location simple ainsi que les immobilisations données en
Ijara.
6311-6321 - Ces comptes enregistrent les dotations aux amortissements pratiqués sur les
immobilisations données en crédit-bail et en location ou non louées après résiliation des
contrats.
6319 - Ce compte enregistre, notamment, les pertes constatées sur la valeur d'un bien, à
l’occasion d’une nouvelle location avec option d’achat mise en place après résiliation d’un
précédent contrat ou au terme de contrats pour lesquels le locataire n'a pas exercé d’option
d'achat.

332
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

63 CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN


LOCATION

633 CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN IJARA WA IQTINA 47

6331 Dotations aux amortissements des immobilisations en Ijara wa iqtina 478


6332 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en 479
Ijara wa iqtina
6333 Moins-values de cession sur immobilisations en Ijara wa iqtina 47
6339 Autres charges sur immobilisations en Ijara wa iqtina 47

634 CHARGES SUR IMMOBILISATIONS EN IJARA TACHGHILIA 48


6341 Dotations aux amortissements des immobilisations en Ijara tachghilia 488
6342 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations en 489
Ijara tachghilia
6343 Moins-values de cession sur immobilisations en Ijara tachghilia 48
6349 Autres charges sur immobilisations en Ijara tachghilia 48

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6331-6341 - Ces comptes enregistrent les dotations aux amortissements pratiqués sur les
immobilisations données en Ijara ou non louées après résiliation des contrats.

333
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

64 AUTRES CHARGES BANCAIRES

641 CHARGES SUR MOYENS DE PAIEMENT


6410 Charges sur moyens de paiement

643 AUTRES CHARGES SUR PRESTATIONS DE SERVICE


6431 Commissions sur achats et ventes de titres 3
6432 Commissions sur droits de garde de titres
6434 Commissions et courtages sur opérations de marché
6436 Frais d’émission des emprunts 33/3855
6438 Autres charges sur opérations sur titres
6439 Autres charges sur prestations de service

644 CHARGES SUR DETTES SUBORDONNEES ET FONDS PUBLICS 525/54


AFFECTÉS
6441 Charges sur fonds publics affectés 525
6445 Charges sur titres subordonnés 5411/
5421
6446 Charges sur emprunts subordonnés envers les établissements de 5412/
crédit et assimilés 5422
6447 Charges sur emprunts subordonnés envers la clientèle 5419/
5429

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

64 - Les autres charges bancaires sont les charges qui se rapportent à des opérations
d’exploitation bancaire, mais qui ne peuvent être affectées directement aux trois activités
principales précédentes (opérations avec les établissements de crédit, opérations avec la
clientèle et opérations sur titres).
641 - Ce poste enregistre les charges relatives à la mise à disposition ou à la gestion des
moyens de paiement comprenant notamment :
- les frais de transfert de valeurs ;
- les charges liées au recouvrement de valeurs ;
- les charges de fabrication de carnets de chèques , de cartes de paiement.
644 - Ce poste enregistre les intérêts et les charges assimilées sur fonds publics affectés et
sur les dettes subordonnées de l’établissement.

334
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

64 AUTRES CHARGES BANCAIRES

645 CHARGES SUR ENGAGEMENTS SUR TITRES 84


6451 Pertes sur engagements sur titres 84
6455 Commissions sur engagements sur titres 84

646 CHARGES SUR PRODUITS DERIVES 85/32


6461 Pertes sur produits dérivés de taux d'intérêt 85/32
6462 Pertes sur produits dérivés de cours de change 85/32
6463 Pertes sur produits dérivés d'autres instruments 85/32
6465 Commissions sur produits dérivés 85/32

648 CHARGES SUR OPÉRATIONS DE CHANGE


6481 Pertes sur opérations de change virement 3811/
3812
6482 Pertes sur opérations de change billets 3813/
3814
6485 Commissions sur opérations de change virement
6486 Commissions sur opérations de change billets

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
645 - Ce poste enregistre les commissions et les pertes sur les opérations d’engagement
sur titres, effectuées notamment dans le cadre de l’activité sur le marché primaire et le
marché gris, à l'exception des opérations de transaction qui sont comptabilisées dans le
poste 621.
646 - Ce poste enregistre les commissions et les pertes supportées sur les opérations sur
produits dérivés, lorsqu’elles sont réalisées dans un objectif autre que la couverture.
Les pertes sur les opérations de couverture, réalisées à l'aide de produits dérivés de taux
d’intérêt, sont enregistrées dans les comptes appropriés rattachés aux catégories
d’opérations couvertes : 6093 pour les opérations de trésorerie interbancaires, 6193 pour
les opérations avec la clientèle et 6293 pour les titres en portefeuille et les titres émis.
648 - Ce poste enregistre les commissions sur opérations de change et d'arbitrage et les
pertes résultant :
- d'opérations d'achat ou de vente de devises ;
- de l’évaluation périodique des opérations en devises et des métaux précieux,
propriété de l'établissement ;
- de l’évaluation périodique au cours à terme restant à courir des opérations de
change dites « à terme sec ».
Les différentiels de taux d’intérêts (reports et déports) sur les opérations de change à
terme, réalisées à titre de couverture, sont enregistrées prorata temporis dans les comptes
6092 et 6192 en fonction de la contrepartie : établissements de crédit ou clientèle.

335
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

64 AUTRES CHARGES BANCAIRES

649 DIVERSES AUTRES CHARGES BANCAIRES


6491 Quote-part sur opérations d’exploitation bancaire faites en commun
6492 Cotisation au fonds de garantie des dépôts
6493 Produits rétrocédés
6498 Charges des exercices antérieurs
6499 Diverses autres charges bancaires

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6491 - Ce compte enregistre les charges refacturées à l’établissement dans le cadre


d’opérations d’exploitation bancaire effectuées en commun.
6493 - Ce compte enregistre notamment la quote-part des résultats bénéficiaires revenant
aux autres partenaires, lorsque l’établissement est gérant des opérations faites en commun.
6498 - Ce compte constate les pertes sur exercices antérieurs des opérations se rapportant
à la rubrique 64.
6499 - Ce compte enregistre les diverses autres charges bancaires qui n’ont pu trouver
place dans les autres comptes de la rubrique 64.

336
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

65 CHARGES D’EXPLOITATION NON BANCAIRE

651 CHARGES SUR VALEURS ET EMPLOIS DIVERS 371

6511 Charges sur immobilisations acquises par voie d’adjudication 3713


6512 Charges sur immobilisations détenues dans le cadre de la promotion 3714
immobilière
6519 Autres charges sur valeurs et emplois divers 371

652 MOINS-VALUES DE CESSION SUR IMMOBILISATIONS 40/41/42


FINANCIÈRES
6521 Moins-values de cession sur titres subordonnés 401/402
6522 Moins-values de cession sur titres d’investissement 41
6523 Moins-values de cession sur titres de participation et emplois 42
assimilés

659 AUTRES CHARGES D’EXPLOITATION NON BANCAIRE


6590 Autres charges d’exploitation non bancaire

653 MOINS-VALUES DE CESSION SUR IMMOBILISATIONS 45/46


INCORPORELLES ET CORPORELLES
6531 Moins-values de cession sur immobilisations incorporelles 451
d’exploitation
6532 Moins-values de cession sur immobilisations incorporelles hors 452
exploitation
6533 Moins-values de cession sur immobilisations corporelles d’exploitation 461
6534 Moins-values de cession sur immobilisations corporelles hors 464
exploitation

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

6511 - Ce compte enregistre, notamment, les moins-values réalisées sur la vente


d’immobilisations acquises par voie d’adjudication.
6512 - Ce compte enregistre toutes les charges afférentes aux opérations de promotion
immobilière directe : acquisition du terrain, coût de la construction, frais de
commercialisation, etc.
652-653 - Ces postes constatent les moins-values réalisées lors de la cession des
immobilisations.

337
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

66 CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION

661 CHARGES DE PERSONNEL


6611 Salaires et appointements
6612 Primes et gratifications
6613 Autres rémunérations du personnel
6614 Charges d’assurances sociales
6615 Charges de retraite
6616 Charges de formation
6619 Autres charges de personnel

662 IMPÔTS ET TAXES


6621 Taxe urbaine et taxe d’édilité
6622 Patente
6623 Taxes locales
6625 Droits d’enregistrement
6626 Timbres fiscaux et formules timbrées
6627 Taxe sur les véhicules
6629 Autres impôts, taxes et droits assimilés

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

661 - Ce poste enregistre les salaires, les appointements, les indemnités, les gratifications
versées au personnel, les rémunérations des gérants, associés, administrateurs, les
charges connexes aux rémunérations : indemnités de préavis et de licenciement, primes de
transport, suppléments familiaux. Figurent également dans ce poste les cotisations aux
régimes de sécurité sociale, de retraite, de prévoyance ou aux mutuelles et les versements
aux oeuvres sociales.
662 - Ce poste enregistre tous les impôts et taxes à l’exception :
- des impôts qui, payés par l’établissement, doivent être récupérés sur des tiers
( TVA par exemple) ;
- de l’impôt sur les résultats qui est inscrit au poste 690.

338
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

66 CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION

663/664 CHARGES EXTERNES


6631 Loyers de crédit-bail
6632 Loyers de location simple
6633 Frais d’entretien et réparation
6634 Rémunération du personnel intérimaire
6635 Rémunération d’intermédiaires et honoraires
6636 Primes d’assurance
6637 Frais d’actes et de contentieux
6638 Frais d’électricité, d’eau, de chauffage et de combustible
6641 Transport et déplacements
6642 Mission et réception
6643 Publicité, publications et relations publiques
6644 Frais postaux et de télécommunications
6645 Frais de recherche et de documentation
6646 Frais de conseil et d’assemblée
6647 Dons et cotisations
6648 Fournitures de bureau et imprimés
6649 Autres charges externes

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
6631-6632 - Ces comptes enregistrent les loyers servis par l’établissement pour l’utilisation
des biens mobiliers ou immobiliers faisant l’objet d’un contrat de crédit-bail ou de location.
6633 - Ce compte comprend notamment les frais d’entretien et réparation des immeubles,
de maintenance et de réparation du matériel et des logiciels informatiques.
6635 - Ce compte comprend les commissions versées aux apporteurs d’affaires (vendeurs)
notamment en matière de crédits à la consommation.
6636 - Ce compte comprend notamment les primes d'assurance globale de la banque, pour
vols et détournements, incendie et pour véhicules.
6641 - Ce compte comprend notamment les frais de transport du personnel, les indemnités
d’utilisation de véhicules personnels, les frais de déménagement et de transport de fonds.
6643 - Ce compte enregistre notamment les frais d’annonces et insertions publicitaires, de
foires et salons, de cadeaux et articles publicitaires.
6647 - Ce compte comprend notamment les cotisations versées aux organes
professionnels et les dons accordés à des tiers.

339
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de LIBELLE de bilan
charges

66 CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION


667 AUTRES CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION
6671 Frais préliminaires 3851
6672 Frais d’acquisition des immobilisations 3852
6673 Autres charges réparties sur plusieurs exercices 3859
6674 Pénalités et dédits
6675 Rappels d’impôts autres qu’impôts sur les résultats
6676 Dons, libéralités et lots
6677 Subventions d’investissement et d’exploitation accordées
6678 Charges générales d'exploitation des exercices antérieurs
6679 Diverses autres charges générales d'exploitation

669 DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS ET AUX PROVISIONS DES


IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET CORPORELLES
6691 Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles 4581
d’exploitation
6692 Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles hors 4582
exploitation
6693 Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles 4681/
d’exploitation 4682/
4683
6694 Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles hors 4684/
exploitation 4685/
4686
6695 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations 4591
incorporelles d’exploitation
6696 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations 4592
incorporelles hors exploitation
6697 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations 4691
corporelles d’exploitation
6698 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations 4696
corporelles hors exploitation

DÉFINITION ET OBSERVATIONS
6671-6672-6673 - Ces comptes enregistrent les charges réparties sur plusieurs exercices,
figurant au poste 385, à l'exception :
- des primes d'émission ou de remboursement sur les titres émis qui sont
imputées dans le compte 6256 ;
- des frais d’émission des emprunts qui sont amortis par le compte 6436.
6677 - Ce compte enregistre les subventions d’exploitation et d’investissement accordées
par l’établissement. Les subventions accordées aux associations, clubs et organismes
divers, assimilées à du mécénat, doivent figurer dans le compte 6647.
669 - Ce poste enregistre les dotations aux amortissements destinées à constater les effets
jugés irréversibles de l'amoindrissement de la valeur des immobilisations et les dotations
aux provisions destinées à constater les mêmes effets, mais jugés réversibles.

340
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

67 DOTATIONS AUX PROVISIONS ET PERTES SUR CRÉANCES


IRRÉCOUVRABLES

671 DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR CREANCES EN


SOUFFRANCE
6711 Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur les 19
établissements de crédit et assimilés
6712 Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur la clientèle 29
6713 Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur titres de 39
placement
6714 Dotations aux provisions pour créances en souffrance sur valeurs 49
immobilisées
6719 Dotations aux provisions pour autres créances en souffrance 39

672 PERTES SUR CRÉANCES IRRÉCOUVRABLES


6721 Pertes sur créances irrécouvrables couvertes par des provisions
6722 Pertes sur créances irrécouvrables non couvertes par des provisions

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

671 - Ce poste constate la dotation de l’exercice aux provisions pour créances en


souffrance.
6721 - Ce compte constate les créances, ou fractions de créances qui, antérieurement
couvertes par des provisions, ont acquis le caractère d'une perte définitive.
6722 - Ce compte constate les créances, ou fractions de créances, qui ont acquis le
caractère d'une perte définitive et qui n’avaient pas fait l'objet d'un provisionnement.
L’annexe « Schémas comptables » précise le fonctionnement de ces comptes.

341
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

67 DOTATIONS AUX PROVISIONS ET PERTES SUR CRÉANCES


IRRÉCOUVRABLES

673 DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES


TITRES DE PLACEMENT
6730 Dotations aux provisions pour dépréciation des titres de placement 31

674 DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES


IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES
6741 Dotations aux provisions pour dépréciation des titres subordonnés 401/402
6742 Dotations aux provisions pour dépréciation des titres d'investissement 41
6743 Dotations aux provisions pour dépréciation des titres de participation 422
6744 Dotations aux provisions pour dépréciation des participations dans les 423
entreprises liées
6745 Dotations aux provisions pour dépréciation des titres de l’activité de 424
portefeuille
6749 Dotations aux provisions pour dépréciation des autres immobilisations 425/426
financières

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

673 - Ce poste enregistre les provisions pour dépréciation des titres de placement.
6742 - Ce compte enregistre les dotations aux provisions pour dépréciation des titres
d'investissement. Il est utilisé pour constater les moins-values latentes dans les cas
suivants :
- l’établissement a l’intention de revendre le titre durant l’exercice suivant ;
- il existe un risque de défaillance de l’émetteur.
6743-6744-6745 - Ces comptes constatent les dotations aux provisions pour dépréciation
lorsque la valeur d'usage est inférieure au coût d'acquisition.

342
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

67 DOTATIONS AUX PROVISIONS ET PERTES SUR CRÉANCES


IRRÉCOUVRABLES

676 DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR RISQUES D’EXÉCUTION 502


D’ENGAGEMENTS PAR SIGNATURE
6760 Dotations aux provisions pour risques d’exécution d’engagements par 502
signature

677 DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR AUTRES RISQUES ET


CHARGES
6774 Dotations aux provisions pour risques de change 504
6775 Dotations aux provisions pour risques généraux 505
6776 Dotations aux provisions pour pensions de retraite et obligations 506
similaires
6779 Dotations aux autres provisions pour risques et charges 509

678 DOTATIONS AUX PROVISIONS REGLEMENTEES 51


6781 Dotations aux provisions pour amortissements dérogatoires 511
6786 Dotations aux provisions pour acquisition ou construction de 516
logements destinés au personnel
6789 Dotations aux autres provisions réglementées 519

679 DOTATIONS AUX AUTRES PROVISIONS


6791 Dotations aux provisions pour valeurs et emplois divers 371
6799 Autres dotations aux provisions pour dépréciation 321

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

676 - Ce poste enregistre les provisions, qui ne peuvent être déduites de l’actif, destinées à
couvrir les pertes probables sur les engagements par signature.
677 - Ce poste enregistre les dotations aux provisions destinées à couvrir des risques et
des charges que des événements survenus, ou en cours, rendent probables et qui sont
nettement précisées quant à l'objet, mais dont la réalisation est incertaine.
6776 - Ce compte enregistre notamment les provisions pour indemnités de départ à la
r retraite, pour compléments de retraite, médailles du travail, mutuelle du personnel en
r retraite.
678 - Ce poste enregistre les dotations de provisions effectuées en application de
dispositions législatives ou réglementaires, notamment fiscales.

343
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de charges LIBELLE de bilan

68 CHARGES NON COURANTES

680 CHARGES NON COURANTES


6801 Dotations non courantes aux amortissements
6802 Dotations non courantes aux provisions
6809 Autres charges non courantes
69 IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS

690 IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS


6901 Impôts sur les bénéfices
6905 Imposition minimale annuelle des sociétés
6908 Rappels et dégrèvements des impôts sur les résultats

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

68 - Cette rubrique enregistre les charges exceptionnelles, non courantes, non récurrentes
et qui présentent un caractère significatif tant en valeur absolue qu’en valeur relative.
Peuvent, notamment, se ranger dans cette catégorie les charges résultant d'un changement
de méthode comptable.
69 - Cette rubrique enregistre l’impôt sur les résultats de l’exercice.

344
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

CLASSE 7 : COMPTES DE PRODUITS

Comptes de Comptes
produits LIBELLE de bilan

70 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

701 INTERETS SUR COMPTES DES BANQUES CENTRALES, DU 11


TRESOR PUBLIC ET DU SERVICE DES CHEQUES POSTAUX
7011 Intérêts sur compte ordinaire Bank Al-Maghrib 1111
7012 Intérêts sur comptes ordinaires des banques centrales étrangères 1113
7013 Intérêts sur compte ordinaire du Trésor public 1131
7014 Intérêts sur compte ordinaire du Service des chèques postaux 1151

702 INTERETS SUR COMPTES ORDINAIRES DES ETABLISSEMENTS 12


DE CREDIT ET ASSIMILES
7021 Intérêts sur comptes ordinaires des banques au Maroc 1211
7022 Intérêts sur comptes ordinaires des sociétés de financement au 1212
Maroc
7023 Intérêts sur comptes ordinaires des autres établissements de crédit 1213
assimilés au Maroc
7025 Intérêts sur comptes ordinaires des établissements de crédit à 1215
l’étranger

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

70 - Cette rubrique enregistre les intérêts et les produits assimilés sur les opérations
réalisées avec les établissements de crédit et assimilés.
701 - Ce poste enregistre les intérêts perçus sur comptes ordinaires à vue ouverts auprès
des banques centrales, du Trésor public et du Service des chèques postaux du ou des pays
où se trouve implanté l'établissement.
702 - Ce poste enregistre les intérêts perçus sur :
- les soldes débiteurs des comptes ordinaires des établissements de crédit et
assimilés ;
- les soldes créditeurs des comptes ordinaires ouverts auprès des établissements
de crédit et assimilés.

345
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes de Comptes
produits LIBELLE de bilan

70 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS


DE CREDIT ET ASSIMILES

703 INTERETS SUR VALEURS RECUES EN PENSION, PRÊTS ET 13


AUTRES COMPTES DÉBITEURS
7031 Intérêts sur valeurs reçues en pension au jour le jour de Bank Al- 1311
Maghrib
7032 Intérêts sur valeurs reçues en pension au jour le jour des 1312
établissements de crédit et assimilés
7033 Intérêts sur valeurs reçues en pension à terme de Bank Al-Maghrib 1321
7034 Intérêts sur valeurs reçues en pension à terme des établissements 1322
de crédit et assimilés
7035 Intérêts sur prêts de trésorerie au jour le jour à Bank Al-Maghrib 1331
7036 Intérêts sur prêts de trésorerie au jour le jour aux établissements de 1332
crédit et assimilés
7037 Intérêts sur comptes et prêts de trésorerie à terme aux 1341/
établissements de crédit et assimilés 1342
7038 Intérêts sur prêts financiers 135
7039 Intérêts sur autres comptes débiteurs 136/137

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

703 - Ce poste enregistre les intérêts et les produits assimilés perçus des établissements
de crédit et assimilés lors d’opérations de pension et de prêts et sur autres comptes
débiteurs.

346
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

70 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

705 INTERETS SUR OPERATIONS INTERNES AU RESEAU DOTE D’UN 15


ORGANE CENTRAL
7050 Intérêts sur emplois en provenance du réseau 151

706 INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LE SIEGE, LES 16


SUCCURSALES ET LES AGENCES A L’ETRANGER
7061 Intérêts sur comptes ordinaires 161
7063 Intérêts sur comptes et prêts de trésorerie 163
7064 Intérêts sur prêts financiers 164

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

705 - Ce poste enregistre les intérêts et les produits assimilés perçus des établissements
de crédit appartenant au même réseau que l’établissement.
706 - Ce poste enregistre les intérêts sur opérations avec le siège, les succursales et les
agences à l'étranger.
Lors de l’intégration des comptes des succursales et agences à l’étranger dans la
comptabilité du siège, les comptes du poste 706 sont éliminés avec les comptes de même
nature de ces succursales et agences.

347
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

70 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

707 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT EN 801


FAVEUR DES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
7071 Commissions sur crédits documentaires import 8011
7072 Commissions sur acceptations ou engagements de payer 8012
7073 Commissions sur ouvertures de crédit confirmées 8013 à
8015
7075 Commissions sur engagements de substitution sur émission de titres 8016
7076 Commissions sur engagements irrévocables de crédit-bail 8017
7079 Commissions sur autres engagements de financement donnés 8019

708 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE DONNÉS 821/822


D’ORDRE D’ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILÉS
7081 Commissions sur crédits documentaires export confirmés 8211
7082 Commissions sur acceptations ou engagements de payer 8212
7085 Commissions sur autres garanties de crédits données 8213/
8219
7089 Commissions sur autres cautions et garanties données 822

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

707 - Ce poste enregistre les commissions perçues des établissements de crédit et


assimilés sur les engagements de financement donnés : commissions d'engagements, de
confirmation, sur ouvertures de crédit documentaires imports.
708 - Ce poste enregistre les commissions perçues des établissements de crédit et
assimilés sur les engagements de garantie donnés : commissions sur confirmation de
crédits documentaires, sur cautions, avals et autres garanties.

348
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

70 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE


CREDIT ET ASSIMILES

709 AUTRES PRODUITS D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LES


ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET ASSIMILES
7091 Indemnités de réméré et assimilées 8427
7092 Report et déport sur opérations de change à terme de couverture 866
7093 Gains sur produits dérivés de couverture 85/32/384
7098 Produits des exercices antérieurs 1
7099 Divers autres produits d’intérêts 1

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

7091 - Ce compte enregistre les indemnités perçues des établissements de crédit lors
d’opérations de cession d'éléments d'actif, avec faculté de rachat ou de reprise.
7092 - Ce compte enregistre les différentiels d'intérêts (report ou déport) sur les opérations
de change à terme conclues à titre de couverture, réalisées avec des établissements de
crédit.
7093 - Ce compte enregistre les gains se rapportant à des opérations de couverture au
moyen de produits dérivés de taux d'intérêt, lorsque ces opérations sont destinées à couvrir
des éléments figurant dans la classe 1.
7098 - Ce compte enregistre les produits des exercices antérieurs se rapportant à la
rubrique 70.
7099 - Ce compte enregistre les intérêts divers qui n’ont pas pu trouver place dans les autres
comptes de la rubrique 70 : intérêts sur opérations diverses en instance, sur créances en
souffrance, etc.

349
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

71 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

710 INTERETS SUR COMPTES A VUE DEBITEURS DE LA CLIENTELE 201/203/


207/208
7101 Intérêts sur comptes chèques 2011
7102 Intérêts sur comptes courants 2012
7103 Intérêts sur comptes d’affacturage 202
7109 Intérêts sur autres comptes à vue débiteurs de la clientèle 203/207
/208

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

71 - Cette rubrique enregistre les intérêts et les produits assimilés sur les opérations
réalisées avec la clientèle.
710 - Ce poste enregistre les intérêts et les produits assimilés, y compris, notamment, les
commissions de découvert, perçus sur les comptes ordinaires de la clientèle.

350
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

71 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

711 INTERETS SUR CREDITS DE TRESORERIE 22


7111 Intérêts sur créances commerciales sur le Maroc 221
7112 Intérêts sur crédits à l’exportation 222
7114 Intérêts sur crédits de financement de stocks 224
7115 Intérêts sur crédits de financement de marchés 225
7116 Intérêts sur avances sur avoirs financiers 226
7117 Intérêts sur autres crédits de trésorerie 227

712 INTERETS SUR CREDITS A L’EQUIPEMENT 23


7120 Intérêts sur crédits à l’équipement 231

713 INTERETS SUR CREDITS A LA CONSOMMATION 24


7131 Intérêts sur crédits à la consommation affectés 241
7132 Intérêts sur crédits à la consommation non affectés 242

714 INTERETS SUR CREDITS IMMOBILIERS 25


7141 Intérêts sur crédits à l’habitat 251
7142 Intérêts sur crédits immobiliers aux promoteurs 252

715 INTERETS SUR CREANCES ACQUISES PAR AFFACTURAGE 26


7151 Intérêts sur créances acquises par affacturage approuvées 261
7152 Intérêts sur créances acquises par affacturage non approuvées 262

716 INTERETS SUR AUTRES CRÉANCES SUR LA CLIENTELE 27


7161 Intérêts sur valeurs reçues en pension au jour le jour 2731
7162 Intérêts sur valeurs reçues en pension à terme 2732
7165 Intérêts sur prêts de trésorerie au jour le jour 2741
7166 Intérêts sur prêts de trésorerie à terme 2742
7167 Intérêts sur prêts financiers 2743
7168 Intérêts sur diverses autres créances 276/
277/

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

711 à 716 - Ces postes enregistrent les intérêts et les produits assimilés, telles les
commissions d’endos, se rapportant aux opérations de crédit réalisées avec la clientèle.

351
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

71 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

717 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE FINANCEMENT EN 802


FAVEUR DE LA CLIENTÈLE
7171 Commissions sur crédits documentaires import 8021
7172 Commissions sur acceptations ou engagements de payer 8022
7173 Commissions sur ouvertures de crédit confirmées 8023 à
8025
7175 Commissions sur engagements de substitution sur émission de titres 8026
7176 Commissions sur engagements irrévocables de crédit-bail 8027
7179 Commissions sur autres engagements de financement donnés 8029

718 COMMISSIONS SUR ENGAGEMENTS DE GARANTIE DONNÉS


D’ORDRE DE LA CLIENTÈLE
7185 Commissions sur garanties de crédits données 823
7186 Commissions sur cautions et garanties en faveur de l’administration 824
publique
7189 Commissions sur autres cautions et garanties données d’ordre de la 825
clientèle

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

717 - Ce poste enregistre les commissions sur les engagements de financement donnés en
faveur de la clientèle.
718 - Ce poste enregistre les commissions sur les garanties données d’ordre de la clientèle.

352
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

71 PRODUITS SUR OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

719 AUTRES PRODUITS D’INTERETS SUR OPERATIONS AVEC LA


CLIENTÈLE
7191 Indemnités de réméré et assimilées 8427
7192 Report et déport sur opérations de change à terme de couverture 866
7193 Gains sur produits dérivés de couverture 85/32/384
7195 Intérêts perçus sur créances en souffrance 291
7198 Produits des exercices antérieurs 2
7199 Divers autres produits d’intérêts 2

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

7191 - Ce compte enregistre les indemnités perçues de la clientèle lors d’opérations de


cession d'éléments d'actif, avec faculté de rachat ou de reprise .
7192 - Ce compte enregistre les différentiels d'intérêts (report ou déport) sur les opérations
de change à terme conclues à titre de couverture, réalisées avec la clientèle.
7193 - Ce compte enregistre les gains se rapportant à des opérations de couverture au
moyen de produits dérivés de taux d'intérêt, lorsque ces opérations sont destinées à couvrir
des éléments figurant dans la classe 2.
7198 - Ce compte enregistre les produits des exercices antérieurs se rapportant à la
rubrique 71.
7199 - Dans ce compte figurent les intérêts divers qui n’ont pu trouver place dans les autres
comptes de la rubrique 71 : intérêts sur opérations diverses en instance, etc.

353
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

72 PRODUITS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES

721 GAINS SUR TITRES DE TRANSACTION 301


7211 Gains sur bons du Trésor et valeurs assimilées 301/343
7212 Gains sur obligations 303/343
7213 Gains sur certificats de dépôt 303/343
7214 Gains sur bons de sociétés de financement 303/343
7215 Gains sur billets de trésorerie 303/343
7216 Gains sur autres titres de créance 303/343
7217 Gains sur titres d’OPCVM 305/343
7219 Gains sur autres titres de propriété 305/343

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

72 - Cette rubrique enregistre les produits de l’ensemble des titres détenus par
l’établissement ainsi que les produits sur les titres de créance émis, à l’exclusion des plus-
values sur les immobilisations financières.
721 - Figurent dans ce poste :
• les gains réalisés lors de la cession de titres de transaction ;
• les produits sur prêts de titres de transaction ;
• les gains calculés à chaque arrêté comptable provenant de la réévaluation par
référence au cours le plus récent des :
- titres du portefeuille de transaction ;
- dettes de titres ;
- titres acquis dans le cadre de l’activité de l’établissement sur le marché primaire
ou sur le marché gris, lorsque cette activité est réalisée dans une optique de
transaction (8411 et 8412).
Les gains sont enregistrés dans les comptes du poste 721 en fonction de la catégorie du titre
qui a généré lesdits gains.

354
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

72 PRODUITS SUR OPERATIONS SUR TITRES

722 PRODUITS SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE CREANCE


7221 Intérêts sur bons du Trésor et valeurs assimilées 311/312
7222 Intérêts sur obligations 313
7223 Intérêts sur certificats de dépôt 313
7224 Intérêts sur bons de sociétés de financement 313
7225 Intérêts sur billets de trésorerie 313
7226 Intérêts sur autres titres de créance 313/314
7227 Etalement des décotes sur titres de créance 311/313
7229 Autres produits d’intérêts sur titres de créance 31

723 PRODUITS SUR TITRES DE PLACEMENT. TITRES DE PROPRIÉTÉ 315


7231 Dividendes sur titres d’OPCVM 3151
7232 Dividendes sur autres titres de propriété 3152
7239 Autres produits sur titres de propriété 315

724 PRODUITS SUR TITRES D’INVESTISSEMENT 41


7241 Intérêts sur bons du Trésor et valeurs assimilées 411
7242 Intérêts sur obligations 412
7243 Intérêts sur certificats de dépôt 412
7244 Intérêts sur bons de sociétés de financement 412
7245 Intérêts sur billets de trésorerie 412
7246 Intérêts sur autres titres de créance 412
7247 Etalement des décotes sur titres d’investissement 41
7249 Autres produits sur titres d’investissement 41

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

7227-7247 - Figure dans ces comptes l’étalement, suivant la méthode linéaire, des décotes
sur la durée résiduelle des titres. Ces décotes sont constatées lorsque le prix de
remboursement est supérieur au prix d’acquisition, coupon couru exclu.
Ces comptes ne sont pas servis lorsque l’étalement des décotes est opéré suivant la
méthode actuarielle.
7229-7239-7249 - Ces comptes enregistrent, notamment, les produits sur prêts de titres de
placement.

355
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

72 PRODUITS SUR OPERATIONS SUR TITRES

725 PRODUITS SUR TITRES DE CREANCE EMIS 33/3872


7256 Primes d’émission sur titres de créance émis 3872
7259 Autres produits sur titres de créance émis 33

726 PRODUITS SUR TITRES DE PARTICIPATION ET EMPLOIS 42


ASSIMILÉS
7262 Dividendes sur titres de participation 422
7263 Dividendes sur participations dans les entreprises liées 423
7264 Dividendes sur titres de l’activité de portefeuille 424
7265 Dividendes sur participations – opérations de Moucharaka 426
7269 Autres produits sur titres de participation et emplois assimilés 42

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

7256 - Ce compte constate l’étalement des primes d’émission des obligations et autres
titres de créance émis par l’établissement lorsque le prix d’émission est supérieur au prix de
remboursement.
7259 - Ce compte enregistre, notamment, les produits provenant du remboursement
anticipé ou du rachat de titres émis par l'établissement.
726 - Ce poste comprend les dividendes et les autres produits sur les titres de participation
et emplois assimilés à l’exception des plus-values réalisées sur ces titres.

356
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

72 PRODUITS SUR OPERATIONS SUR TITRES

727 PLUS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DE PLACEMENT 31


7271 Plus-values de cession sur bons du Trésor et valeurs assimilées 311-312
7273 Plus-values de cession sur autres titres de créance 313-314
7275 Plus-values de cession sur titres d’OPCVM 3151
7279 Plus-values de cession sur autres titres de propriété 3152/
3156/
3157

728 PLUS-VALUES DE CESSION SUR TITRES DES OPERATIONS DE 426


MOUCHARAKA
7280 Plus-values de cession sur titres des opérations de Moucharaka 4262

729 AUTRES PRODUITS D’INTÉRÊTS SUR OPÉRATIONS SUR TITRES


7293 Gains sur produits dérivés de taux d’intérêt de couverture 85/32/384
7298 Produits des exercices antérieurs 3
7299 Divers autres produits d’intérêts sur titres 3

DÉFINITION ET OBSERVATIONS

7293 - Ce compte enregistre les gains se rapportant à des opérations de couverture au


moyen de produits dérivés de taux d'intérêt, lorsque ces opérations sont destinées à couvrir
des éléments figurant dans la classe 3.
7298 - Ce compte enregistre les produits des exercices antérieurs se rapportant à la
rubrique 72.
7299 - Figurent dans ce compte les produits d’intérêts divers qui n’ont pu trouver place dans
les autres comptes de la rubrique 72.

357
CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES

Comptes Comptes
de produits LIBELLE de bilan

73 PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN


LOCATION

731 PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN CREDIT-BAIL ET EN 43


LOCATION AVEC OPTION D’ACHAT
7311 Loyers 43
7312 Reprises de provisions des immobilisations en crédit-bail 43
7313 Plus-values de cession sur immobilisations en crédit-bail 43
7319 Autres produits sur immobilisations en crédit-bail 43

732 PRODUITS SUR IMMOBILISATIONS EN LOCATION SIMPLE 44


7321 Loyers 44
7322 Reprises de provisions des immobilisations en location simple 44
7323 Plus-values de cession sur immobilisations en location simple 44
7329 Autres produits sur immobilisations en location simple 44