Vous êtes sur la page 1sur 3

Glossaire

Analyse sémique – peut être comprise comme l’action de décomposer un tout (mots) en ses éléments constituants (sèmes).

Connotation (f) – une partie seulement de la signification d’un terme.

Dénomination (f) – un acte qui consiste en l’institution entre un objet et un signe X d’une association référentielle durable.

Etymologie (f) – science de la filiation des mots, reconstitution de l’ascendance du mot en remontant de l’état actuel à l’état le plus
anciennement accessible.

Langue (f) – est conçue comme un système abstrait de signes dont on peut étudier, de façon séparée ou concomitante suivant les théories,
l’évolution, les aspects phonétiques et phonologiques, la morphologie, le lexique, la syntaxe, la sémantique.

Lexicologie (f) – partie de la linguistique, science des unités de significations (monèmes) et de leurs combinaisons en unités fonctionnelles
(mots, lexies).

Lexicologie descriptive – science qui étudie des lois de fonctionnement du système lexico-sémantique de la langue d’une période déterminée.

Lexicologie historique – science qui étudie la formation et l’enrichessement du vocabulaire du point de vue historique.

Lexicologie comparative – désigne une branche de la linguistique appliquée qui s’occupe de la comparaison systématique de deux ou plusieures
langues à tous les niveaux d’analyse (phonologique, morpholosyntaxique, lexical, sémantique) pour mettre en évidence leurs ressamblences.

Lexicologie structurale – partie de la linguistique qui étudie le vocabulaire en tant que système et des méthodes pour décrire les éléments de ce
système. Elles s’appuient sur les méthodes distributionnelle et transformationnelle pour délimiter les significations des mots polysémiques.

Méthode de description linguistique – l’ensemble des procédés de mise en oeuvre d’un principe méthodologique unique dans la description
des unités linguistiques.

Mot (m) – unité signifiante, constituée dans sa forme orale d’un ou plusieurs phonèmes, et dont la transcription écrite est constituée d’une
séquence de signes comprise entre deux blancs graphiques. La notion du mot, en raison de son caractère vague et peu opérationnel, est remise en
question.

Motivation (forme interne) – explication qui tient compte des facteurs qui sont à la base de la nomination (enveloppe sonore d’un mot).

Objet d’étude de la lexicologie – matière pour l’activité lexicologique (mot, vocabulaire).

Onomasiologie (f) – science des significations partant de l’idée pour en éudier l’expression.

Parole (f) – le concept saussurien qui s’oppose à la langue, comme l’utilisation du système linguistique s’oppose à ce système.

Rapports paradigmatiques – dans la langue comme un système de signes chaque signe entre dans un réseau de relations réciproques. Sur laxe
paradigmatique se dessinent les rapports, toujours virtuels, entre les unités linguistiques pouvant figurer dans un même environnement de la
chaîne sonore. Ces unités font partie d’un paradigme car elles ont les mêmes propriétés sémantiques ou grammaticales, mais dans un contexte
donné, elles s’excluent mutuellement.

Rapports syntagmatiques – sur l’axe syntagmatique, par opposition à l’axe paradigmatique, se dessinent les relations entre unités linguistiques
effectivement produites dans la chaîne sonore. Celles-ci se combinent entre elles et leur successivité témoigne du caractère linéaire du langage.
Les rapports syntagmatiques rendent compte de la structure d’une langue donnée car ils révèlent les propriétés combinatoire des unités
linguistiques.

Référence (f) – une propriété du signe linguistique ou d’une expression de renvoyer à une réalité. Le référent est la réalité qui est pointée par la
référence.

Sémantique (f) – l’étude scientifique du sens des mots, des phrases et des conventions de l’usage discursif (pragmatique).

Sémiologie (f) – science générale des signes dans la vie sociale qui fournit un cadre dans lequel la globalité des faits humains peuvent être
ressaisis du point de vue de leur signification, c’est-à-dire comme faisant partie de langages (rites, coutumes, institutions).

Signification lexicale – rapport réciproque qui unit le signifiant et le signifié.

Structure (f) – l’organisation interne des éléments des systèmes.

Système (m) – désigne un ensemble dont les éléments interdépendants forment un tout.

Abréviation (f) – procédé graphique consistant à écrire un mot en n’utilisant qu’une partie de ses lettres, retranchement de lettres dans un mot,
réduction du mot à sa lettre initiale. La marque de l’abréviation est le point abréviatif.
Affaiblissement du sens – l’emploi fréquent du mot expressif entraîne l’affaiblissement de la signification du mot.

Affixes – des éléments significatifs qu’on ne peut pas trouver employé seuls. Ils servent dans la dérivation et s’ajoutent soit avant le radica
(préfixes), soit après le radical (suffixes).

Aphérèse – chute d’une syllabe initiale ou d’un groupe de syllabe au début d’un mot.

Apocope – chute d’une syllabe ou d’un groupe de syllabes à la fin d’un mot.

Calque (m) – transposition d’un élément d’une langue dans une autre, par traduction.

Composition (f) – procédé de création de nouveaux mots qui consiste à associer des mots existant déjà dans la langue. Ce sont les mots
composés.

Concaténation (f) – changement de signification d’un mot causé par le transfer de nomination d’un objet sur un autre ayant à la base un trait
nouveau.

Conversion (f) – passage d’un mot d’une catégorie lexico- grammaticale à une autre.

Dégradation du sens - un mot à sens positif perd sa signification et reçoit un sens défavorable.

Dérivation (f)– procédé de formation de mots nouveaux par modifiction (addition, suppression ou remolacemnt) d’un morphème (suffixe)par
rapport à une base (radical).

Dérivation impropre – se fait sans modification de forme, par changement de catégorie.

Doublet étymologique – mot de même étymologie, mais de forme différente et d’emploi différemment spécialisé.

Emprunt (m) – élément (mot, tour) incorporé dans une langue.

Euphémisme (m) – est une expression enjolivée, par laquelle on déguise des idées désagréables, odieuses ou tristes, sous des noms qui ne sont
point les noms propres de ces idées.

Formation sémantique des mots – changement des significations des mots.

Métaphore (f) – transfert de dénomination (substitution) par analogie, souvent lié à une «comparaison abrégée».

Métonymie (f) – désignation d’un objet par le nom d’un autre objet qui fait comme lui un tout absolument à part mais qui lui doit ou à qui il
doit lui-même plus ou moins, ou pour son existence, ou pour sa manière d’être.

Modèle (m) – concept fondant l’analyse, représentation simplifiée d’un système.

Onomatoppé (f) – création de mot suggérant ou censé de suggérer par imitation phonétique la chose dénommée; le mot imitatif lui-même.

Périphrase (f) – elle remplace le mot par sa définition.

Préfixes – affixes qui se placent devant un radical nominal, verbal ou adjectival. Ils n’entraînent pas de changement de classe grammaticale. Ils
servent dans la dérivation.

Suffixes – affixes qui se placent à la fin du radical du nom, de l’adjectif ou du verbe. Ils entraîne souvent un changement de classe grammaticale
et des modifications orthographiques du radical.

Système formatif – ensemble de procédés de formation de nouveaux mots.

Alphabet (m) – système de signes graphiques (lettres) qui servent à transcrire des sons d’une langue.

Article (m) – écrit formant par lui-même un tout distinct, mais faisant partie d’une publication.

Astérisque (m) – signe en forme d’étoile qui indique un renvoi.

Bibliographie (f) – répertoire des écrits relatifs à un sujet donné.

Citation (f) – passage cité d’un auteur pour illustrer ce qu’on dit.

Définition (f) – une phrase courte destinée à recouvrir exactement et à suggérer ce qu’on appelle le sens (l’ensemble des valeurs d’emploi d’une
suite de sons, de lettres).

Dictionnaire (m) – recueil de mots rangés dans un ordre convenu.


Encyclopédie (f) – ouvrage où l’on traite de toutes les connaissances dans un ordre alphabétique.

En gras – mis en relief par l’épaisseur.

Entrée (f) – les mots imprimés en gras.

Exception (f) – ce qui est en dehors du général.

Nomenclature (f)– ensemble de formes (mots, morphèmes, expressions) répertoriése dans un dictionnaire.

Renvoi (m) – marque invitant le lecteur à se rapporter à tel mot ou tel passage.

Référence (f) – faits pour être consultés.

Sens figuré – un signifié qui symbolise une chose et qui comporte le transfert sémantique d’une image concrète à des relations abstraites.

Sens propre – sens littéral.

Terme (m) – mot ou expression d’un emploi spécialisé.

Traitement (m) – procédé permettant de modifier des mots, expressions.

Typographie (f) – manière dont un texte est imprimé (caractère, mise en page).

Téléscopie (f) – procédé de création de nouveaux mots qui consiste à abréger des parties des mots pour former un mot en les faisant emboîter les
uns dans les autres.