Vous êtes sur la page 1sur 11

I.

La situation actuelle :

1. La performance actuelle :

a) ONDA en bref

L’Office National des Aéroports (ONDA) est un établissement public à


caractère commercial et industriel doté de la personnalité morale et de
l’autonomie financière, créé en 1990 par transformation de l’Office des
Aéroports de Casablanca (OAC).

L’office est sous la tutelle du Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du


Transport Aérien et de l’Economie Sociale. Sa mission principale consiste à
assurer la gestion des Aéroports civils du Royaume et la sécurité et le
contrôle de la navigation aérienne.

En outre, l’Office assure la formation des ingénieurs de l’aéronautique civile,


des contrôleurs aériens et des électroniciens de la navigation aérienne. Au-
delà de sa mission, l’ONDA répond à un certain nombre d’exigence, à savoir :

- Se conformer aux normes internationales en matière de qualité de services


rendu aux compagnies et aux passagers ;

- Développer les ressources nécessaires pour maitriser le changement


technologique permanent du secteur ;

- Répondre aux besoins de croissance du transport aérien à travers le


développement du secteur.

b) Chiffres clés :
c) Faits marquants :

Le premier semestre de l’exercice 2019 a été marqué par les événements


déclinés ci-après :

 Inauguration Royale du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V le 22 janvier


2019.

 Mise en service des nouvelles aérogares aux aéroports de Zagora,


d’Errachidia et de Guelmim .

 Mise en service du nouveau Centre de Contrôle Régional de la Sécurité de


la Navigation Aérienne d’Agadir.

 Forte croissance de l’activité au 1er semestre 2019 avec un trafic des


passagers de 11,7 millions, en hausse de 11,4% par rapport à 2018.

 Hausse du chiffre d’affaires de 91 MDH, soit +4,9% par rapport au premier


semestre 2018

d) Résultats semestriels :
A l’issue du premier semestre 2019, l’ONDA a réalisé des performances
opérationnelles déclinées ci-après :

 Hausse du chiffre d’affaires de 90.838 KMAD. Cette amélioration est


réalisée grâce à :
 La hausse du nombre de mouvements d’avions ayant augmenté
de +11% passant de 88.735 à fin juin 2018 à 98.723 à fin juin
2019.cette variation résulte de l’effet combiné de l’évolution à la
hausse du trafic domestique et international.
 L’évolution des trafics passagers ayant enregistré une
progression de +11,42 % par rapport au premier semestre 2018,
avec un total de 11,7 millions de passagers.
 L’amélioration du résultat d’exploitation de 95.206 KMAD au titre
du premier semestre 2019, soit une hausse de +17%. Cette évolution
est expliquée par une augmentation des produits d’exploitation de
166.476 KMAD est une hausse moins importante des charges
d’exploitation de 71.270 KMAD.
 Augmentation du résultat net de 21.330 KMAD passant de 329.238
KMAD à fin juin 2018 à 350.568 KMAD à la même période de
l’année précédente. Cette hausse est justifiée par l’effet compensé de
la hausse du résultat d’exploitation de 95.206 KMAD et la baisse du
résultat financier de 14.401 KMAD et du résultat non courant de 33.180
KMAD.
2. La posture stratégique d’ONDA :

Vision :

L’Office national des aéroports (ONDA) compte développer davantage ses


recettes pour répondre aux coûts d’entretien croissants des terminaux et des
pistes, et pour faire face aux investissements prévus pour leur
agrandissement. La dernière trouvaille de l’Office consiste en la mise en place
d’une vision pour les 20 ans à venir couvrant le développement de sa branche
«duty free shop».

L’ONDA vise à développer davantage la zone marchande et augmenter ainsi


ses recettes extra-aéronautiques, qui s’élèvent actuellement à 20% de son
chiffre d’affaires. Le reste étant ventilé entre les redevances de survol (40%)
et celles aéroportuaires (40%).

En 2016, les redevances commerciales globales perçues par l’ONDA se sont


élevées à 550 millions de DH HT. L’activité «duty free shop» a généré au
profit de cet opérateur public des redevances de l’ordre de 190 millions de
DH HT, soit 35% des redevances globales.

Mission :

 La garantie d’une qualité de service dans les prestations rendues aux


compagnies et aux passagers, conformément aux normes internationales.
 Le développement continu des ressources nécessaires pour répondre au
changement technologique permanent du secteur.
 Le développement du secteur pour répondre aux besoins de croissance du
transport aérien.

Objectif:

L’objectif est d’atteindre 50 millions de passagers à l’horizon 2030. A cette


occasion, le patron de l’Office a dévoilé son plan d’investissement 2018-2023,
qui prévoit la mobilisation de 16,954 milliards de DH dont 13,661 milliards
pour réaliser des projets destinés à développer les capacités d’accueil.

Valeurs :

Respect :
Agir avec considération, courtoisie, honnêteté, écoute et respect à l’égard de
l’autre.

Esprit d’Équipe :
Travailler ensemble pour une réussite collective en toute transparence et
avec une attention particulière au respect de la dignité et de la vie
personnelle des collaborateurs.

Transparence :
Éviter toute forme d’opacité dans nos actes au quotidien.
Loyauté :
Se comporter en tout temps envers l’ONDA d’une manière loyale et diligente
qui protège ses intérêts.
Intégrité :
Se conduire de manière honnête et juste et traiter de manière égale ses
collaborateurs et partenaires.

Responsabilité :
S’acquitter de nos tâches avec loyauté, professionnalisme, efficacité,
efficience et objectivité.
Excellence :
S’inscrire en permanence dans la quête de la performance et jouir d’une
exemplarité managériale.

Les stratégies de l’ONDA :

L’argument Avantages Limite


Stratégie de Améliorer la - Amélioration - Augmentation
différenciation satisfaction du des services des coûts ;
client dans une rendus ; - Nécessite des
démarche de - Satisfaction capacités
qualité globale. des besoins des d’innovation.
clients.
Stratégie de diversification - Conquête de - Dispersion des
diversification de portefeuille nouveaux moyens
d’activités marchés ; - Risque de non
- Eviter le maîtrise des
risque de la nouveaux métiers
vulnérabilité.
Stratégies l’ONDA - Augmentation - méconnaissance
d’internationalisation ambitionne de du C.A. du marché
s’ouvrir - Rayonnement étranger
d’avantage à international. - augmentation du
l’international en coût de conquête
exportant son du marché
expertise et son international
savoir-faire.

La gouvernance :

A. Le conseil d’administration :
 Abdelâdim GUERROUJ :
M. Abdelâdim GUERROUJ que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommé, le
10 octobre 2013, Ministre délégué auprès du Ministre de
l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle,
est né le 08 juin 1970 à Berkane.
Le 03 janvier 2012, M. Abdelaâdim GUERROUJ est
nommé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu
l’assiste, Ministre délégué auprès du Chef du
Gouvernement, chargé de la Fonction Publique et de la
Modernisation de l’Administration. M. GUERROUJ occupait depuis juin 2005
le poste de Directeur Adjoint à la Direction des Entreprises Publiques et de
la Privatisation au sein du Ministère de l’Economie et des Finances, chargé
de l’audit financier des établissements publics ; Commissaire du
gouvernement à l’OCP en 2005 puis Commissaire du gouvernement au Fonds
d’Equipement Communal en 2009.
Durant ces années, M. GUERROUJ a présidé le comité d’audit de plusieurs
établissements publics tels : l’ONEP (eau potable), l’ONE (électricité), l’ONDA
(aéroports), la SAPT (port), l’ONCF (chemin de fer), l’ONP (pêche), l’ANCFCC
(conservation foncière). Il a été également membre du Conseil
d’Administration de plusieurs établissements publics comme : ONEP (eau
potable), ONDA (aéroports), SAPT (port), ONCF (chemin de fer), ONP
(pêche), ONE (électricité), STRS (tramway de Rabat), RADEEMA (eau et
électricité Marrakech), RADEEO (eau et électricité Oujda), …

B. Comité d’audit :

C. Top management :
 Zouhair Mohamed EL AOUFIR :
 M.Youssef Zemmama :
M. Zemmama a obtenu un diplôme à l’ESC à Paris et est titulaire d’un DEA en
Finances. Il a débuté sa carrière en 1986 en qualité de
responsable de l’audit puis en tant que directeur financier
d’un laboratoire pharmaceutique jusqu’en 1995. M.
Zemmama est ensuite nommé Directeur Général Adjoint d’un
holding de groupe pharmaceutique. En 2001, il rejoint l’ONDA
en tant que Directeur du Contrôle et du Système
d’Information. Il a notamment occupé les postes de Directeur des Ressources
à partir de 2004 et de Secrétaire Général entre 2005 et 2006.
 M. Youssef Jroundi :
Jroundi a obtenu une licence en Droit Public à Casablanca, un DEA et un
doctorat en Sciences Politiques à l’Université de la Sorbonne à Paris. Il a
débuté sa carrière en 1988 en tant que gestionnaire de
patrimoine à l’UAP-Banque Worms jusqu’à 1992, puis
gestionnaire de patrimoine à l’Expert et Finances jusqu’en
1994. M. Youssef était Responsable de l’Inspection Générale
à l’ONDA de 1994 à 2003, puis Directeur de la
Communication et des Affaires Générales de l’ONDA jusqu’en
2005. Il est nommé Directeur de l’Aéroport Mohammed V de 2006 à 2009 et
devient Directeur du Marketing et des Affaires Générales de l’ONDA en 2009.

D. Organigramme fonctionnel d’ONDA :