Vous êtes sur la page 1sur 77

La gestion des ressources

touristiques (G.R.T.)

effectué par: Chiriliuc Nadine –T151


vérifié par: Livandovschi Roman dr.st.econ.
0
Contenu :
Thème 1. L’objet d’étude du cours de la gestion des ressources
touristiques(G.R.T.)........................................................................................2-
16
Thème 2. L’histoire du développement du phénomène touristique...........17-
23
Thème 3. Les ressources attractives et le fond touristique.......................24-30
Thème 4. Les ressources attractives de provenance naturelle.................31-42
Thème 5. Les ressources attractives de provenance anthropique.............43-54
Thème 6. Les activités humaines à vocation touristique...........................55-59
Thème 7. Les ressources attractives de provenance naturelle de la
République de Moldavie.............................................................................60-66
Thème 8. Les ressources attractives de provenance anthropique de la
République de Moldavie..............................................................................67-76

1
Thème 1. L’objet d’étude du cours de la gestion
des ressources touristiques (G.R.T.)

Plan :
1) Notions introductives.
2) La place dans le système des sciences économiques.
3) Principes, méthodes et moyens d’étude.
4) Les catégories de G.R.T.
5) Les facteurs d’influence de phénomène touristique.

1.Notions introductives.

Mots-clefs : tourisme, touriste, visiteur etc.

Tourisme. Action de voyager pour son agrément.


1) D’après Organisation Mondiale du Tourisme OMT
Le tourisme est un phénomène social, culturel et économique qui implique le
déplacement de personnes vers des pays ou des endroits situés en dehors de leur
environnement habituel à des fins personnelles ou professionnelles ou pour
2
affaires. Ces personnes sont appelées des visiteurs (et peuvent être des touristes ou
des excursionnistes, des résidents ou des non-résidents) et le tourisme se rapporte à
leurs activités, qui supposent pour certaines des dépenses touristiques.
Pour l’OMT, « le tourisme est un déplacement hors de son lieu de résidence
habituel pour plus de 24 heures mais moins de 4 mois, dans un but de loisirs, un
but professionnel (tourisme d’affaires) ou un but sanitaire (tourisme de santé) ».
[8]

2) D’après J.L. Michaud (exresponsable administrator du Conseil supérieur du


tourisme)
” Le tourisme groupe l’ensemble des activités de production et de consommation
auxquelles donnent lieu des déplacements assortis d’une nuit au moins passée hors
du domicile habituel, le motif du voyage étant l’agrément, les affaires, la santé ou
la participation à une réunion professionnelle, sportive etc. “
3) La commission des statistiques des Nations unies, en 1993, précise la
définition et caractérise le tourisme comme un ensemble :
« d’activités déployées par les personnes au cours de leurs voyages et de leurs
séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour une
période consécutive qui ne dépasse pas une année, à des fins de loisirs, pour
affaires ou pour d’autres motifs. »
[1]
4) Activité d’une personne qui voyage pour son agrément, visite une région, un pays,
un continent autre que le sien, pour satisfaire sa curiosité, son goût de l’aventure et
de la découverte, son désir d’enrichir son expérience et sa culture.
[6]
5) D’après le dictionnaire actuel de la langue française
- Action de voyager, de visiter un site pour son plaisir.
- Ensemble des activités, des techniques mises en œuvre pour les voyages et les
séjours d’agrément.
[5]
3
5) D'après wikipedia
Le tourisme désigne à la fois une migration, le fait de voyager, pour son plaisir hors de
son espace du quotidien, des lieux de vie habituels, et d'y résider de façon temporaire,
mais aussi un secteur économique qui comprend l'ensemble des activités liées à la
satisfaction et aux déplacements des touristes.
[7]
Le tourisme comprend les activités déployées par les personnes au cours de leurs
voyages et séjours dans des lieux situés en dehors de leur environnement habituel pour
une période consécutive qui ne dépasse pas une année, à des fins de loisirs, pour affaires
et autres motifs non liés à l'exercice d'une activité rémunérée dans le lieu visité.
Le changement de lieu, la durée et les motifs du séjour, les trois caractéristiques du
tourisme, déterminent ses formes, la classification des touristes et la répartition des
nuitées.

Le tourisme (...) se résume tout entier en un seul mot: voir

Tourisme peut-être : international et national/domestique et inclue les éléments


structuraux suivants :
1) le voyage (élem. dynamique)
2) la destination(élem. statique)
3) le temps du séjour (élem. temporaire)
4) le caractère non lucratif (élem. non profit) [p.30, (2)]

Touriste Personne qui voyage pour son agrément.


1) D’après Organisation Mondiale du Tourisme OMT
Touriste (ou visiteur qui passe la nuit)
Un visiteur (du tourisme interne, récepteur ou émetteur) est qualifié
de touriste (ou visiteur qui passe la nuit) s’il passe une nuit sur place.
[8]

4
2) D’après F. Vellas (ONU,1963)
” Visiteurs qui passent au moins une nuit dans le pays visité “
[p19, (3)]
3) D’après Le Comité Économique de la Ligue de Nations (1973)
“Le touriste est la personne qui est dans une localité située dehors du périmètre ou elle a
sa résidence pour une période minime de 24 heures ou maximum d’une année.”
[p25, (2)]

La notion de “touriste” est définie sous la vue des différents aspects, comme la
destination, la durée du séjour, les motivations du voyages etc.

Visiteur : personne qui fait une visite. Personne commise pour visiter.
1) D’après Organisation Mondiale du Tourisme OMT
Un visiteur (du tourisme interne, récepteur ou émetteur) est qualifié de visiteur de la
journée (ou excursionniste) si son voyage n’inclut pas de nuit sur place.
[8]
2) D’après le dictionnaire actuel de la langue française
Personne qui visite, inspecte, examine. Personne qui visite un lieu.
[5]
2. La place dans le système des sciences économiques.
Mots-clefs : science géographique, économique, industrie etc.

Le tourisme et la science géographique.


L’industrie touristique, local/régionale, est organisée habituellement en intérieur des
frontières des zones géographiques. Les images des points d’attraction culturale, d’une
grande et fameuse cité ou de la solitude d’une chaîne de montagnes sont des concepts
géographiques déjà beaucoup utilisés pour promouvoir les points d’attractions.

5
La composante géographique du phénomène du tourisme implique non seulement le
mouvement des voyageurs dans l'espace, mais l'emplacement et le type de ressources
touristique et d'infrastructures présence, l'interconnexion des facteurs naturels, le
développement du tourisme socio-économique et écologique dans les zones de génération
et de réception des touristes.
La recherche géographique contribuit à l’analyse et identification des régions de
tourisme, avec informations utilisées à la base de développement ou évolution d’une zone
géographique dans la direction touristique. Aussi à l’aide de recherche géographique on
peut déterminer l’évolution du volume possible de voyages. Le tourisme et la géographie
ont une liaison mutuelle. [p.42, (2)]

Le tourisme et la science économique.


Le volet économique est d'une importance primordiale.
L’industrie du tourisme est très importante pour l’économie et contribue nettement à
la croissance globale : il représente 12 % du PIB mondial. En France, il représente 8 % de
l’emploi et 7 % du PIB.
L'activité touristique implique des coûts et des avantages génère complexe, ce qui nous
oblige à analyser le phénomène du tourisme, non seulement dans le nombre de visiteurs,
mais aussi par sa rentabilité économique.
Les touristes ne sont pas seulement les visiteurs, mais aussi les consommateurs des
services de produits et touristiques qui offre une contrepartie en espèces.
Le tourisme représente la sphère de la manifestation d’une personnalité et la chance
de réaliser un bénéfice (profit. Les connaissances économiques permettent de commencer
une affaire en domaine touristique, avec une bonne stratégie et une base forte de
marketing.
Mais l’industrie touristique est vulnerable surtout aux facteurs externes comme :
- l’instabilité politique et le terrorism
- les désastres naturelles,
- les problèmes météorologiques,
- les épidémies,
6
- les changements nefavorables en taux d’échange de la monnaie nationale,
- les lois d’impôt ou les formalités des passages des frontiéres.
Mais aussi l’industrie touristique peut avoir un influence négative sur la population
autochtone, en cas quand elle est inférieure quantitatif. Seulement une stratégie de
management et planification, qui combine les intérêts d’affaires, les préoccupations pour
l’environnement et la connaissances des phénomènes sociaux peut optimiser les profits
apportés par le tourisme .

Le tourisme et l’industrie
Le tourisme est lié avec un complexe d’industries comme : les transports,
l’hébergement, l’alimentation publique etc. aussi l’industrie touristique est liée avec
l’industrie publicitaire, qui est un bon moyen d’information et une méthode d’attraction
pour les voyageurs. [p 44-45, (2)]

Conclusion :
«Le tourisme est un secteur d'une capacité de résurgence unique et
immense potentiel en termes de création et de la durabilité de l'emploi de
l'année".
Le tourisme a donc des répercussions sur l’économie, sur
l’environnement naturel et bâti, sur la population locale de la destination et
sur les touristes eux-mêmes. En raison de ces impacts multiples, de la gamme
et de la variété des facteurs de production requis pour produire ces biens et
ces services achetés par les visiteurs, et de l’éventail d’agents intéressés ou
touchés par le tourisme, il convient d’adopter une approche intégrée en
matière de développement, de gestion et de contrôle du tourisme. Cette
approche est fortement recommandée pour la formulation et l’application
des politiques touristiques nationales et locales, ainsi que des accords ou
autres mécanismes internationaux nécessaires concernant le tourisme.
7
L’importance économique du tourisme
Le tourisme est un moteur économique important. Selon l’organisation mondiale du
tourisme (OMT), le tourisme international a connu une croissance continue au cours des
soixante dernières années ; il est un des secteurs économiques connaissant une des
croissances les plus rapides au monde. « Le tourisme est devenu l’un des principaux postes
du commerce international. Aujourd’hui, le tourisme international est la quatrième source
de recettes d’exportation après l’industrie pétrolière, chimique et automobile. »
3.Principes, méthodes et moyens d’étude.
L’activité touristique utilise une série de principes, méthodes et moyens d’étude,
comme qui dirait :
 Le principe de spatialité, conformément auquel la recherche du
phénomène touristique fait usage comme méthode essentielle de
l’observation, et comme moyen de représentation – la description. Par
suite de l’utilisation de ce schéma on élabore le modèle descriptif employé
largement dans l’information et la popularisation de la masse de visiteurs.
 Le principe de causalité, qui a pour but l’étude de l’apparition,
affirmation et évolution des processus touristiques. Comme méthode
d’activité on a recours à l’analyse détaillée de phénomènes, réalisée par la
voie de l’explication pouvant être accomplie par la formation d’un modèle
mathématique (formule, équation).
 Le principe d’intégration des phénomènes caractéristiques dans des
structures logiques, affecté à montrer les aspects objectifs (méthode
d’activité – la synthèse, moyen d’opération – les représentations
graphiques menant à l’élaboration du modèle cartographique).
Entre les principes il y a une connexion étroite. Le 1er principe sert de base au 2e,
tandis que ce dernier favorise l’application du 3e.

4.Les catégories de G.R.T.

8
Mots-clefs : potentiel, demande, offre et marché touristique, infrastructure etc.

Flux touristique
1) D’après le dictionnaire actuel de la langue française
Mouvements des touristes dans une zone géographique précise, de l'échelon
local.
2) Les flux touristiques sont une notion qui permet d'évaluer les mouvements
des touristes sur une zone géographique donnée, de l'échelon local, par exemple au
niveau d'un site, jusqu'à l'échelle mondiale.
[7]
3) Les flux touristiques sont des migrations temporaires des touristes dans une zone
géographique donnée.
4) Le flux touristique – le déplacement des visiteurs hors de leur résidence dans un
lieu choisit (la destination), pour la satisfaction des nécessités, ou pour autres
motivations.
La formation des flux touristiques dépende des plusieurs facteurs :
- le niveau de vie;
- les possibilités de voyager (la durée du voyage, la distance, le temps
disponible, les moyens du transport) ;
- les caractéristiques démographiques (l’age, le sexe, la situation familière).

La dimension d’un flux dépend de :


- l’attractivité touristique des diverses destinations possibles
- de la forme du séjour,
- du prix du séjour,
- des différents moyens de transport utilisés.

Demande touristique

9
1) les quantités de biens et de services touristiques que les consommateurs désirent se
procurer à un moment donné.
2) L’ensemble de personnes qui manifestent la désir de se déplacer périodiquement et
temporaire dehors sa résidence pour autres motivations que la remuneration. (C.
Cristureanu) [p.84, (2)]

Offre touristique
1) Offre touristique - ensemble des services et biens finaux proposés par le secteur
touristique aux consommateurs
2) L'offre touristique - constitue la deuxième variable essentielle qui rentre dans la
définition du marché touristique et encourage l'augmentation de la demande et son
importance quantitative en direction d'une destination touristique.
3) L’offre touristique est constituée par un ensemble de biens et de serviceproposés
par un pays et consommé par des touristes. En d’autres termes, l’offre touristique
incorpore un ensemble de bien et service proposé au touriste pour satisfaire ses
besoins d’ordre touristique.
[9]
L’offre touristique regroupe l’ensemble d’éléments qui concurrent pour obtenir le produit
touristique :
- le potentiel naturel et anthropique;
- l’équipement de la production des services touristiques;
- la diversité de biens pour la consommation touristique;
- les mains d’œuvre;
- l’infrastructure touristique;
- les conditions de commercialisation.

l’ensemble d’élements qui collaborent pour obtenir du produit touristique


respectivement:
1) potentiel naturel et anthropique

10
1) la diversité de biens matériels déstinés pour le consommation touristique.
2) l’équipement de “production” de services touristiques.
3) les ouvriers specialisés en tourisme.
4) l’infrastructure touristique.
5) les conditions de commercialisation (prix)
L’offre touristique peut être classifiée en 4 groupes :
1) offre du tourisme de vacance – comprend le tourisme pour repos, recréation,
thérmalisme, sport.
2) offre du tourisme de santé – tourisme de traitement, de prophylaxie.
3) offre du tourisme d’affaires – tourisme des congrès ;
4) offre du tourisme culturel – tourisme d’études, d’échange d’expérience et
initiation technique, les festivals, le tourisme religieux.

 Potentiel touristique d’un territoire représente l’ensemble des parties


constitutives naturelles, culturelles – historiques, quantitatives et prouvé par la
pratique et qui présente des possibilités de valorisation touristique. Il résulte de
l'association spatiale du fond touristique et l'infrastructure.

Un territoire est intéressent et curieux pour touristes, quand il offre des ressources
naturelles ou anthropiques qui sont valorisées et inclues dans le circuit touristique.
Les parties constitutives du potentiel touristique sont considérées les “attractions
touristiques” et les “ressources touristiques”.
- attraction touristique – tient plus du côté affectif de différentes parties du
potentiel touristique, concernant les affects, les sentiments, les plaisirs, les
impressions produits, la nature esthétique et éducative.
- ressource touristique – transmet plus les conséquences dans l’activité du
tourisme, comme domaine d’économie. Les ressources touristiques peuvent
représenter d’une côté des attractions touristiques qui sont prêtes à visiter, mais
d’autre elles représentent des matières premières, qui après l’activité humaine

11
devient des produits touristiques. Ex : les ressources d‘eau minérale, les
domaines qui ne sont pas outiller, les bassins.
Pour quelques spécialistes la notion du potentiel touristique est confondé avec celle du
“fond touristique”, car ils incluent dans le potentielle touristique, les dotations, les
services touristiques et aussi l’infrastructure. Mais plus correctement serait que le
potentielle touristique inclue le fond touristique – qui représente la totalité des ressources
touristiques et l’infrastructure.
La varieté des ressources touristiques divise le potentielle touristique en 2 catégories :
naturel et anthropique.
Le potentiel naturel comprend : la situation géographique, la qualité
d’environnement et des ressources.
Le potentielle anthropique comprend les éléments culturels, historiques,
économiques, sociales, démographiques, crées par l’homme.

Le marché touristique
Le marché touristique – représente la branche économique d’interférence des intérêts
de ceux qui offrent le produit touristique, avec ceux qui comportent la demande
touristique.
La capacité du marché touristique, c’est la nécessité sur un marché pour un produit
touristique, qui ne défend pas du niveau de prix et de revenu du consommateur.
La potentielle du marché touristique exprime la demande totale (de tous les
consommateurs) pour un certain produit touristique, qui dépend des revenus du
consommateur et de prix pratiquer pour ce produit
Le volume du marché d’un produit touristique, c’est la totalité de transactions
conclus pour un produit touristique.
Le lieu sur le marché d’un produit touristique la partie du volume du marché qui
est occupé par les ventes réalisées pour ce produit. Ce indique la position d’un produit
touristique en rapport avec un autre.
Le produit touristique

12
Le produit touristique - est un ensemble de services touristiques uniques qui
sont assemblés pour être offerts à une clientèle ciblée. Ces services, généralement peu
homogènes, interagissent entre eux et sont bien plus qu’une simple juxtaposition. En
général, il propose au moins deux prestations bien distinctes (transport, hébergement,
restauration, loisirs et autres services), propose une thématique précise (gastronomie,
aventure, wellness, etc.) et est destiné à un public ciblé.
[9]
Les agences de voyages utilisent la notion “paquet de services” qui est - “une
combinaison préétablit de moins transport, traitement balnéologique, autres services qui
représentent une partie significative du paquet, quand ils sont vendus pour un prix
global, et quand ces prestations dépassent 24 heures (Ordonnance du Gouvernement №
58/1998)

Infrastructure – ensemble des équipements économiques ou techniques.


Elle est composé de toutes les dotations touristiques comme: les capacités
d’hébergement et de restauration, les reseaux de services offerts, les stations balnéaires,les
voies de communication, les réseaux électriques et le systheme de chaufage et d’autres.
5.Les facteurs d’influence de phénomène touristique.

Mots-clefs : facteur naturel, économique, politique, motivation culturelle, religieuse,


sportive etc.

Les facteurs d’évolution du tourisme

D’après la nature socio-économique :


- naturels : le relief, la reseau hydrodraphique, le climat, la flore et faune. On un rôle
décisif en practice du tourisme, à savoir lui différencient, par exemple T. de ski, T. de
chasse etc. [p239, (4)]

13
-économiques : les technologies en construction, les performence des moyens du
transport, les équipements spécifiques pour les services touristiques.
- sociaux : le temps libre (avec le commencement de la période des congés payés) et
urbanisation
- démographiques : l’évolution quantitative de la population, la structure d’âges, les
catégories socioprofessionnelles, la durée de vie.
- Psychologiques, éducatifs : le niveau d’enseignement, l’intérêt pour la culture, le
désir de connaître, le caractère individuel, effet de mode (par ex : les années 50 et 60 ont
vu l’affirmation de la mode de 3S(sea, sex and sun) et l’attrait croissant pour les sports
d’hiver)
- politiques : formalités aux frontières, des facilités en tourisme organisé, le régime
de visa etc.
D’après l’importance dans le phénomène touristique :
- primaires : le temps libre, le mouvement de population, les revenus, l’offre
touristique, congé payé.
- secondaires : la coopération internationale, facilités de visa, la diversité de services.
D’après la durée de leur action :
- permanents : l’évolution de revenus, l’accroissement de la population et du temps
libre.
- temporaires : les crises économiques, l’instabilité politique, les calamités naturels,
les conditions météorologiques, les atacs militaires.
D’après leur intervention :
- exogènes : l’avance naturelle de la population, l’accroissement d’urbanisation,
l’évolution de revenues destinées pour activités touristiques, le progrès de la mobilité etc.
- endogènes : la diversité de services touristiques, le lancement de nouveaux produits
touristiques, l’évolution de qualité des services touristiques, le niveau d’instruction élevé
de personnel touristique etc.
D’après l’influence sur le marché :
- ceux de demande touristique. : dynamique de la population, l’urbanisation, les
revenues, le temps libre etc.
14
- ceux d’offre touristique : le coût des prestations offertes, la diversité et qualité des
services, le niveau de préparation du personnel etc.
[p.46-47, (2)]

Les motivations de voyager :


1. éducationnels et culturels ;
2. religieux et ethniques ;
3. sociaux et historiques ;
4. le repose et plaisir ;
5. de la santé et sportifs ;
6. d’affaires .

[p.70-71, (2)]

Conclusion
Selon moi le tourisme c’est une activité avec le perspective. Le tourisme facilite les
échanges d'informations et culturel, combine l'authentique avec les activités modernes,
conserve et valorifie le patrimoine historique et culturel. Cette industrie se consacrant à
tous les besoins engendrés par les déplacements des touristes (moyens de communication,
transports, structures d'accueil, aménagement des sites) et à toutes les questions d'ordre
économique, juridique, financier, social que statistiques, etc.) organisé, structuré et
réglementé au niveau national et régional. Tout ceci justifié par l'importance économique
du tourisme. Dans un monde moderne la société a toujours tendance à la connaissance.
Le tourisme est un moyen efficace d'améliorer les relations internationales, de tendance à
être le meilleur et le plus attractif grâce au haut niveau de la mentalité et le mode de vie.
Le tourisme est devenu une activité populaire mondiale de loisirs. Il est la branche
économique la plus forte dans le monde. L'activité touristique est bien soutenu par un
potentiel touristique important – anthropique, naturel - différente d'un pays à l’autre, en
fonction de qui sont organisés différents types de tourisme.

15
Bibliographie :
1) Jean- Pierre Lozato, “Géographie du tourisme”, 1985
2) Ioan Cosmescu “Turismul-fenomen complex contemporan”
3) François Vellas “Économie et politique du tourisme international” 1985
4) Snak Oscar “Economia turismului” 2001
5) Dictionnaire actuel de la langue française
6) http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/tourisme.htm
7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Tourisme
8) http://media.unwto.org/fr/content/comprende-le-tourisme-glossaire-de-base
9) http://www.lameuseetvous.com/assets/Uploads/guide-produits-touristiques.pdf

16
Thème 2. L’histoire du développement du
phénomène touristique.

Plan :
1) L’étape du tourisme dans l’Antiquité.
2) L’étape du tourisme au Moyen Age jusqu’à la Renaissance.
3) L’étape du tourisme au Moyen Age tardif, pendant la Renaissance
et les grandes découverte géographiques, jusqu’au milieu du XXe siècle.
4) La période du tourisme moderne et contemporain.

1) Le tourisme dans l’Antiquité

Mots-clefs : Antiquité, Jeux Olympiques, événements historiques, visiteurs etc.


Tourisme, le phénomène économique et social, a enregistré un fort développement
depuis la seconde moitié du XIXe siècle, mais le désir des gens de voyager et de
profiter de nouveaux endroits est connue depuis l'antiquité. La périodisation du
tourisme il n'y a pas de méthode universellement acceptée et les principaux critères
utilisés sont périodisation historique, la spécificité des activités touristiques et des
événements historiques qui ont produit qualitatif et quantitatif sauts phénomène
touristique et le trafic. Certains de ces périodisations ont un raisonnement superficiel et
contradictoire. Compte tenu du fait que le tourisme est une branche essentielle de
l'économie mondiale, les auteurs ont appliqué à la périodisation du tourisme, de la
méthodologie périodisation de l'économie mondiale, selon le secteur dominant de
l'économie dans une époque historique ou d'une autre. Ainsi, ils démarquées 3 étapes du
développement du tourisme: l'ère pré-industrielle (début), industriel (consolidation) et
postindustrielle (contemporaine).

Etape préindustrielle - période Antica


Les principaux flux de visiteurs ont été orientés aux cibles humaines.
Étape préindustrielle a son apparition dans l'Antiquité au début, lorsque les
principaux flux de visiteurs ont été orientés vers les objectifs et les activités d'origine
anthropique. Les phénomènes naturels et attiré seulement en imposant des cibles
(cataractes du Nil, le Vésuve, Capri). Dans le même temps, les phénomènes naturels

17
d'incapacité exceptionnelle d'exercer contre les habitants de proximité attractivité.
Renforcement des foyers de la civilisation en Mésopotamie, l'Egypte, la Chine,
l'Inde, la Perse, le Moyen-Orient, la Grèce et la Rome antique a contribué de
manière décisive à l'établissement de relations
informations commerciales, culturelles et d'information et les mouvements de
déclenchement touristique.
Egypte pharaonique, célèbre pour les édifices funéraires sacrés et jubilés royaux
majestueux, qui a eu lieu à partir de 3-4 ans dans des villes différentes, a attiré un
grand nombre de visiteurs à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Bénéficie grande ville
de popularité d'Alexandrie, fondée par Ptolémée avec bibliothèque de renom, villes
Thèbes, Karnak, Luxor, Memphis, Conopes, le premier spa dans le monde connu
pour le traitement des maladies respiratoires. Phéniciens, Chinois et les Grecs étaient
célèbres pour les voyages d'affaires. Greek Travel visites mutuelles ont fini contrats
avec des personnes de la même profession, assurer la sécurité Voyage. Ce contrat a
été hérité visites de père en fils. Grèce antique se distingue région comme polarisant
à travers ses édifices renommés selon culturelle, religieuse et sportive, par oracles et
les Jeux olympiques qui ont eu lieu depuis 776 avant notre ère. Avec le complexe
architectural de l'Acropole, ont été très visité Corinthe, Thèbes, Mycènes, le célèbre
labyrinthe de CNOS, les îles de Rhodes, avec le fameux Colosse (une des 7
merveilles du monde antique), Chios et Lesbos.
Hellénistique Asie mineure a été reconnu pour les villes florissantes, et Milet,
Ephessul (Temple de Diane), Halicarnasse (mausolée) et Smyrna (la plus belle ville
sous le soleil). A l'époque d'Alexandre le Grand (356-323 avant notre ère), le
Ephesus 700.000 passagers ont participé à divers festivals (acrobatie, la lutte contre
les animaux, magiciens). Les visiteurs ont été attirés vers des endroits sûrs et
confortables, et la stabilité Empire ont contribué au développement des voyages.
Les Grecs ont été suivis par les Romains, qui voyageaient avec les navires, des
chevaux, des chariots d'inclinaison et à pied. Les aristocrates romains préféraient
aller en Egypte, en Grèce, au Moyen-Orient, où visiter les célèbres pyramides, les
lieux liés à la vie de Socrate et Alexandre. Toujours dans cet empire, de nombreux
citoyens ont été impliqués libre pour visiter les lieux saints, les bains thermo-
minérales, des compétitions sportives. Les Romains ont construit un système avancé
de routes, est possible de voyager en moyenne de 150-200 km / jour en utilisant des
stations qui pourraient changer les chevaux après 8-10 km. L’existence d’une
monnaie unique au sein de l’Empire facilité
payer pour l’hébergement et les repas, et le document juridique « Pax roumaine »
garantie la sécurité des passagers. Avec la florissante de civilisation romaine,
s’améliorer les objectifs d’intérêt récréatives et spirituelles. Rome devient le
carrefour de toutes les routes et Pompéi situé 133 km au sud – une station d’été pour
les patriciens romains.
En Asie, se distingue les voyages persan et commerçants chinois, moines
bouddhistes voyages religieux en Inde, en Indochine et en Asie centrale.
A ce étape apparaissent , les premiers éléments de l’infrastructure touristique,
comme auberges construit le long des routes des romaines, «instituts d’hospitalité»
18
dans les grandes colonies de la Méditerranée. De la nécessité d’une protection et une
bonne orientation des étrangers sur le territoire, en Chine semblent rappeler guides
payés qui accompagnent les visites aujourd’hui.

[1]

2) Le tourisme au Moyen Age .

Mots-clefs : Moyen Age, découvertes géographiques, pèlerinages religieux, premier


guide touristique, commerce...

Après l’effondrement de l’Empire romain, s’aventurés dans les voyages seules les
personnes romantique et intrépide, souvent accompagné de gardes du corps. En raison
du fanatisme et politiques circonstances religieuses, les restrictions sur le mouvement et
les guerres fréquentes au Moyen Age, les flux touristiques sont l’intensité beaucoup
plus faible. La plupart des voyages sont entrepris dans les pèlerinages religieux. Centres
d’attraction régionaux sont Rome et Jérusalem pour les chrétiens, la Mecque et Médine
pour les musulmans en Inde à Lhassa ou sanctuaires bouddhistes, le mont Fuji pour les
Japonais, etc. Des masses de pèlerins sont dirigés par des guides moines. Ainsi, les
centres religieux sont les principaux lieux d’hébergement des voyageurs, et leurs
nombreuses maisons ouvertes périmètre pour les randonneurs et le premier réseau
d’hôtels. Le premier guide touristique est écrit en 1130 de moine français Aimer
Picaud .
[1]
Une autre caractéristique du tourisme au Moyen Age est une discontinuité dans le
temps, en raison de la migration des peuples, des guerres féodales longues (la guerre de
100 ans, la guerre de 30 ans), les épidémies et la famine.
Cependant, au début du Moyen Age, a enregistré une augmentation des flux de
passagers en arabe Califatele, qui contrôlait le nord et l’est de l’Afrique, Proche et
Moyen-Orient, les zones les plus riches de l’Asie centrale et du Sud-Est. L’influence
arabe a stimulé le développement massif de la science, l’art, la médecine, le commerce
et Voyage à de telles fins. Le commerce de Voyage et les Chinois sont activement
promus. Particulièrement connu est le travail effectué le long de la « Route de la soie »,
qui traversent l’Asie de l’Est à l’Europe occidentale et centrale à Byzance. Les
mouvements ont conduit les opérateurs à la construction d’un réseau dense d’auberges
situés, principalement le long et carrefour commercial. Intensification et les liaisons
maritimes, en particulier dans la Méditerranée, où apparaissant premières puissances
maritimes (Venise, Gênes, Marseille).
[3]
Après une pause de plusieurs centaines d’années, ranime et le tourisme culturel,
étant favorisée par l’établissement des premières universités telles que l’Italie arabe
(Grenade, Tolède, Malaga) ou scandinave (siècles VIII-X), Bologne (1119) , Ravenna
(1130), Sorbonne (1200), Cambridge (1209), Oxford (1214), Padoue (1222), Naples
19
(1224), Pise (1346), Prague (1348), Vienne (1365). En outre, les villes les plus
prospères sont construites des objectifs religieux et administratifs d’une grande valeur
artistique et architecturale, il y a des galeries d’art avec des collections de peintres et
sculptures célèbres, en particulier les Arabes, les Italiens et les Néerlandais, comme
Michel-Ange, Botticelli, etc. Rafaelo Pour visiter les pays étrangers, ils sont délivrés les
permis de voyage, qui ont tourné plus tard dans les passeports. Un exemple de
programmes de tourisme peut servir de grandes tournées en XVII-XVIII siècles
diplomates, jeunes aristocrates et savants de l’Europe, en visitant les grandes villes en
Italie, en Italie, les centres culturels en Allemagne, Pays-Bas, Suisse. Ces programmes
ont duré plusieurs années (généralement trois) et en retour ont été acquis langue, les
coutumes et la culture des régions visitées. Après le déclenchement des grandes
découvertes géographiques, des millions de gens sont attirés par les terres du Nouveau
Monde, en particulier espagnols, portugais, anglais, néerlandais et français.
[1]

3) Le tourisme aux XVIIe-XIXe siècles.

Mots-clefs : révolution industrielle, la première agence de Voyage l’augmentation


du trafic de passagers...

La révolution industrielle est également bénéfique pour le tourisme. La révolution


technologique et démographique en Europe occidentale a conditionné l’augmentation
soudaine de la population et l’augmentation de la capacité de transporter plusieurs
personnes. Contrairement à l’étape passé agricole, où la plupart des résidents étaient
liés à des terres agricoles acquises par héritage ou terrestres seigneurs féodaux pendant
industrielle, la mobilité personnelle est un phénomène commun, et les activités
récréatives, dans le sein de la nature, après une semaine de éreintant devenir
caractéristiques intrinsèques du mode de vie.

Avec l’augmentation du trafic de passagers est en croissance rapide hospitalité


réseau, le transport et les communications. Transformer les mouvements de passagers
dans le tourisme lui-même a commencé à la fin du XIXe siècle et a été manifesté
principalement par l’augmentation du nombre de voyageurs britanniques qui se
dirigeaient pour la Italie, la Suisse, l’Italie. Routes de Transport et des bases de
logement se diversifient et la mise à niveau multiple. Lorsque les premiers hôtels, clubs
ouvrent nouveux en Italie, Italie-Hongrie, la Italie, etc. Elle développe également des
premières activités purement commerciales et touristiques. La première agence de
Voyage fondée par Thomas Cook en 1841.
En même temps, la Italie, l’Italie, la Norvège, la Suisse, l’Italie et la Suède, il y a des
clubs et des associations turismalpinism de vacances pour promouvoir les activités de
loisirs. De pratiquer individuellement ou en groupes limités atteindre le tourisme de
masse avec la nature. Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, les fondements de
l’infrastructure touristique elle-même, les règlements officiels du tourisme sur la Côte
d’Azur (Nice, Cannes, Monte Carlo, Saint Tropez, etc.), ceux de la Riviera italienne
20
(San Remo, Savona, Viarregio) ou espagnol (Torremolinos, Aquillas, Santiago de
Ribera, etc.). passeports Généralisation apparence prévue du temps libre, création
congés payés, l’amélioration des conditions de vie et de coût acceptable ont stimulé les
activités touristiques massives. Il reste une pratique active dans divers spas pour traiter
diverses maladies. Ainsi, à partir de ressources médicales simples, ils ont développé des
produits touristiques complexes.

[1]

4) Le tourisme au XXe siècle .

Mots-clefs : intensification , masse, international, modes de vie contemporains

Cette phase peut être caractérisée par l’intensification du tourisme intérieur spécial,
dans la plupart des pays, mais aussi de l’international stimulée par la libéralisation
du trafic humain international et l’émergence d’organisations internationales dans le
domaine (Organisation mondiale du tourisme, fondée en 1970 , Académie
internationale du Tourisme, de la Fédération universelle des associations d’agences
de voyage, la Fédération internationale des thermalisme et de climatologie etc.).
L’augmentation significative des couches sociales moyennes, l’automobilisation
du population de masse ont contribué à accroître la mobilité de la population et les
activités touristiques en développement, et le tourisme est devenu un attribut
indispensable de modes de vie contemporains.
[2]

Facteurs stimulant :
- la dématérialisation et de-industrialisation de l’économie, en particulier dans les pays
développés, la réduction de la part de l’industrie en faveur des services, y compris le
tourisme ;
- l’extension du temps libre en raccourcissant la journée et la semaine de travail ;
- en améliorant les services financiers des grandes catégories de population ;
- l’augmentation de la vitesse et la capacité de transport de personnes ;
- l’automobilisation de population massif ;
- l’accessibilité des services touristiques ;
- le tourisme devient une caractéristique déterminante de style de vie contemporain ;
- le développement et la diversification du tourisme dans le plan territorial ;
- la suppression des obstacles à la circulation des personnes ;
- l’émergence d’organismes internationaux de profil du tourisme (OMT) etc.
[1]
5) La période du tourisme moderne et contemporain.
L’OMT prévoit que les arrivées internationales augmenteront de
3,5 à 4,5% en 2016, davantage donc que ses prévisions à long terme
21
qui tablaient sur une hausse annuelle de 3,8% entre 2010 et 2020.
L’indice de confiance de l’OMT, qui se fonde sur les avis de plus de
300 experts mondiaux, confirme cette vision. « Le tourisme
international a atteint de nouveaux sommets en 2015. La
performance solide du secteur contribue à la croissance économique
et à la création d’emplois dans de nombreuses régions du monde. » a
ajouté M. Rifai.
[3]
Mots-clefs : croissance, diversification, perfectionnement, informatisation
Les particularites du tourisme contemporain sont :
- La croissance de son caractere de masse ;
- La croissance du rayon de deplacement ;
- L’accroissement de la consommation touristique ;
- La diversification des types de tourisme conforment aux besoins ;
- La mobilite due au perfectionnement des voies et moyens de
transport ;
- Le rôle central du tourisme de vacances et de weekend ;
- La féminisation des services touristiques ;
- La participation du tourisme des familles a faible revenu ;
- L’utilisation massive du commerce en – ligne ;
- L’informatisation et la robotisation.
[1]
Conclusion :
Bientôt à 2020 le nombre d'arrivées de touristes internationaux dans le Monde
s'élèvera à 1561 millions, les dépenses correspondantes atteignant plus de 2000
milliards d'euros. Ces chiffres représentent une croissance moyenne annuelle
respectivement de 4,1 et 6,7 pour cent, soit une progression très supérieure au
taux de croissance mondial prévu (3 pour cent par an maximum).
L'importance considérable de ces chiffres ne doit pas nous empêcher de voir
que le tourisme international présente encore un fort potentiel. (...) la part de la
population mondiale engagée dans le Tourisme est estimée à tout juste 3,5 pour

22
cent (...). Autrement dit, l'industrie en est encore à ses débuts " (Organisation
Mondiale du Tourisme)
[3]
Bibliographie.

1) PETRU BACAL, IACOB COCOŞ “GEOGRAFIA TURISMULUI”


2) http://media.unwto.org/fr/content/comprende-le-tourisme-glossaire-de-base
3) http://www.geotourweb.com/

Thème no 3. Les ressources attractives et le fond


touristique.
Plan
Les objectifs attractifs du cadre naturels.
23
Les formes de relief en tant que ressource attractive du cadre naturel.
2.1. Les versants et les escarpements.
2.2. Les crêtes et les sommets montagneux.
2.3. Les cols et les quais.
2.4. Les grottes, les défilés et les canyons.
2.5. Les structures géologiques.

Mots-clefs : ressources touristiques, la nature, écosystème...

Les ressources touristiques représente la totalite des éléments naturelles et


anthropique, qui, par intérêt touristique et l'attractivite qui les caractérise, détermine
l'orientation, la taille, l'intensité et la diversité des fluxes touristique , l'efficacité
économique du phénomène du tourisme.

« Les ressources touristiques constituent la «matière première» du phénomène du


tourisme. »

Il y a 2 grands groupes des ressources touristiques:

 Naturel - qui comprennent les éléments crées par la nature (relief, climat, eaux,
végétation, paysages), qui forme l'arrière-plan du tourisme naturel;
 Anthropique – crée par la société humaine (sites historiques, bâtiments religieux,
musées, ethnographie, etc.), en tant qu'expression de la culture matérielle et
spirituel, qui repressente le fond touristique anthropic ou culturel.

“Les ressources touristiques naturelles”

La nature est constituée de plusieurs écosystèmes comme les montagnes, les plaines,
les plateaux, les vallées, les lacs, les volcans, les cours d'eau, les grottes (trous sur les
montagnes), les chutes rapides (vitesse d'eau d'une rivière), les îles, les presqu'îles, les
plages etc. Cela constitue ce qu'on appelle «Ressources naturelles».

Les principaux groupes d'attractions touristiques appartenant au cadre naturel sont:


le relief, la structure géologique, le climat, l'eau, la végétation, la monde d'animaux.

Par rapport à ce concept, il nous est tellement important de connaître d'abord qu'est-ce
qu'une ressource par rapport à la nature. Selon l'Encyclopédie française, on appelle
ressource, moyen utilisé pour se sortir d'une mauvaise situation.

Est donc on dite le ressource naturelle, tout ce qu'on trouve dans la nature, une
substance ou un objet présent dans la nature et exploité pour les besoins d'une société
24
humaine, c'est-à-dire tout ce qu'on trouve sur terre à l'état naturel comme l'eau, le bois,
le pétrole, le métal, etc.

D'une manière générale, une ressource naturelle c'est une substance, un organisme
ou un objet présent dans la nature et qui fait dans la plupart des cas l'objet d'une
utilisation pour satisfaire les besoins (énergies, alimentation, agréments, etc.) des
humains, animaux ou végétaux. On distingue les ressources naturelles renouvelables
(exemple l'eau) et les ressources naturelles non renouvelables ou ressources épuisables
(exemple le pétrole).

L'on appelle ressources naturelles renouvelables celles qui se reconstituent au fur


et à mesure où on les exploite rationnellement, comme la matière première minérale,
comme de l'eau douce, les granulats, les minerais métalliques,...; ou une matière
d'origine vivante comme la viande, le poisson etc.

Les ressources naturelles non renouvelables sont celles qui s'épuisent suite à une
forte exploitation avec un risque de devenir irrécupérables. Elles sont encore appelées
ressources épuisables (par exemple le cas de la matière organique fossile comme le
pétrole, le charbon de lignite ou la tourbe...).

« Les criteres d’individualisation de potentiel touristique naturel »

1. De la fonctionalite
2. Du volume

3. De la limite de consommation

Le relief - les ensembles des iregularites de la surface de la Terre. Le forme, le soutien


essentiel dans les arrangements de voyage, est un élément de base dans la création
d'un décor spécifique de chaque lieu touristique.

2.1. Les versants et les escarpements.

Mots-clefs : la montagne, le versant, l’escarpement

La montagne

Une de forme majeure de relief c’est la montagne, qui est une region élève, au relief
accidente. Les pentes y sont souvent raides et longues, les denivellations importantes,
les vallées profondes.
25
Le versant

Est un surface inclinée, en pente, d'un relief (flancs d’un vallée, d’une montagne).

L’escarpement

C'est une versant en pente raide et une forme en structure faillée. Pente raide qui
délimite deux reliefs importants.

2.2. Les crêtes et les sommets montagneux.

Mots-clefs : sommet, les volcans, les crêtes, les champignons

Un sommet

Est un point culminant d’une ligne de créte. Partie la plus élevée de quelque chose.

Ex : le sommet Moldoveanu en Carpates(Romanie) ; Mont Blanc dans les Alpes


(France, Italie) ; Chomolungma (Neo- Zelandais)...

Relief volcanique.
Avec leurs cônes géants, les volcans sont également des cibles d'une grande attraction
touristique.

Les volcans plus connus sont : Fujiama (Japonia), Merapi, Ijen et Krakatau
(Indonezia), Cotopaxi (Ecuador), Popocatepetl (Mexic), Mouna Loa et Mouna Kea
(Hawai, S.U.A.), Hekla (Islanda), Pico de Teyde (les iles Canares), Vezuviu, Etna et
Stromboli (Italie), Kliucevscaia Sopka (Kamciatka, Rusia), Kilimanjaro (Tanzania) etc.

Le relief glaciaire
Contrairement à d'autres formes de relief, l'attractivité touristique du relief glaciaire
est plus faible, ce qui est expliqué par les conditions climatiques plus sévères et l'accès
très difficile, donc il est apprécié par les alpinistes professionnels.

26
Le dernier temps pour les touristes extrêmes augmente l’intérêt à visiter et explorer les
grottes de glace dans les Alpes et le Caucase, Cordillera, Groenland et en Antarctique.

Ex : les glaciers Mère de Glace, Chamonix (France), Calderone (Italie), Briksdal


Jostedal (Norvegia), Perito Morena (le Parc Nationale Los Glaciares (Argentina) – le
seul glaciers de montagne active que dans le monde, Pamir et Himalaya.

Le relief vent
Il est l'une des principales d'attraction touristique pour les zones aride et semi-arides ,
ainsi et pour les crêtes des montagnes ou on manque la végétation.

Il existe différentes formes de relief vent, comme les crêtes et champignons du vent,
les mâts et les jambes du vent (crestele şi ciupercile eoliene, stâlpii şi picioarele
eoliene), qui sont généralement réparties sur les crêtes de montagne ou dans les plates-
formes continentales avec un climat aride et la végétation pauvre (Australie, Afrique du
Nord).

Une valeur touristique spéciale qu'il possède Sphinx, les jambes et le vent sur les
champignons du sommet Babele (Bucegi), les formes étranges près de Bahcisaray
(Crimée), Ayers Rock en Australie.

2.4. Les grottes, les défilés et les canyons.

Mots-clefs : roches, une grotte , les clés, les défilé, les canyons, la gorge

Le relief karstique
C’est le relief spécifique formé sur des roches solubles. Parmi les roches solubles qui
peuvent survenir d'appareile le relief karstique est - le calcaire, le sel et le gypse. Très
spectaculaires sont les complexes des stalactites et les grottes.

Une grotte

Est une cavité souterraine naturelle comportant au moins une partie horizontale
accessible.

Ex : Très apprécié sont „Peştera Mamutului”, l=55 km ( I en Europe), „Peştera


Uriaşă de Gheaţă” ( Austria) ...

Le relief fluviale

27
Il a une importance particulière pour le tourisme et impressionne par la variété et des
paysages spectaculaires, microclimat favorable, la flore et la faune spécifiques. Le plus
attractif sont les clés géomorphologiques des rivières, gorges, canyons, cascades et
seuils...

Les clés étaient le plus répandue a l'entrée dans les chaînes de montagnes (d'où le nom)
ou a la frontière entre eux.

Ex : Aar (Elveţia), Cheile Bicazului, Cheile Tătarului (les montagnes Bucegi), Cheile
Dâmbovicioarei (montagnes Piatra Craiului), Cheile Turzii, ( Cluj), Cheile Buteşti
(Glodeni), Cheile Răutului etc.

Les défilé sont ressemble avec les clés, mais en taille plus élevé et peut comporter un
système de clés multiples. Le défilé est éloigné du sommet, alors que le col en est près .

Ex : „Cele Trei Defilee” (le riviere Yangtze, China), Nil, Congo, Zambezi(Afrique),
Indus, Mecong(Asia), en Europe- Rin, Dunăre, Rhône şi Verdon (France), Oltului,
Mureşului, Jiului, Arieşului, Ilvei, Buzăului, Prahovei(Romanie) ; en Moldavie – les
defiles du ririere Răutului, Ţipova, Saharna, Buzdugeni-Brânzeni et Trinca-Feteşti
( Edineţ), Duruitoarea (rn. Râşcani), Nârnovei (rn. Nisporeni) Borta Ciuntului (Corjeuţi,
rn. Briceni) etc.

Les canyons sont des vallées étroites et profondes, avec des pentes abruptes étagée.

Ex : Marele Canion (Arizona, SUA); Bryce Canion (r.Yosemite şi Yellowstone);


Antelope Canyon-le plus belle du monde ; Hells Canion (Canionul Infernului) ( r.
Snake); Red Rock Canion (Las Vegas); Maligne (Canada); Sumidero et Barraca del
Cobre ( Mexic); Colca din Peru, Kavak (Venezuela). En Europe Ordesa –le patrimoine
UNESCO, en montagnes Pirinei (provincia Huesca) ; Ardeche (Franţa); Tara
(Muntenegru), Gorj (Romanie), etc

La gorge - est un vallee etroite aux versants abrupts.

Le relief biogene
Il est formé par les restes d'organismes marin, particulièrement par les colonies des
corailes qui vivent dans les lagunes intertropicale avec le climats humides . Ils sont très
répandus dans l'océan Pacifique, où il forme de nombreuses chaînes - îles qui
s’appelées atolls.

La formation échogène actuelle le plus connue est la Grande Barrière Reef (Marea
Barieră de Corali) de l'Australie - un véritable paradis touristique qui étend plus de
2500 kilomètres.

28
Une valeur touristique spéciale ont récifs biogènes fossiles, appelés toltres. Toltrii
Prutului a une valeur scientifique et écologique énorme et sa focalisation et des
principales attractions touristiques telles que les Buzdugeni şi Trinca, Cheile Buteşti,
Stânca Ţiglău et de nombreuses grottes...

2.5. Les structures géologiques.

Mots-clefs : les structures géologiques, formations, la tectonique, l'écorce terrestre

Les structures géologiques sont issues de la tectonique. Cette dernière est l'ensemble
des formations qui affectent les matériaux de l'écart et aussi l'ensemble, des forces qui
ont mis en place ces déformations.

La tectonique, ou la géologie structurale, s'intéresse aux déformations telles que les


plissements, les tailles, les flexures, etc., et aux dislocations ultérieures subis par les
différentes roches misent en place sous l'effet de mouvement de l'écorce terrestre.

On connait :

Ø Les structures plissées,

Ø Les structures faillées,

Ø Les structures monoclinales,

Ø Les structures tabulaires

Les structures plissées résultent de déformation souple et se retrouvent exclusivement


dans les roches sédimentaires. Un pli réunit deux parties dont une anticlinale et l'autre
synclinal.

Les structures failles sont cassures affectant un terrain. Les failles sont structures liées
à une tectonique cassante capable d'affecter toutes les roches.

Les structures monoclanaires sont des dispositions qui font que les couches forment
une plaque inclinée.

Les structures tabulaires les terrains sont quasi horizontaux et présentent un pendage
nul ou faible donc 15 degre.

Conclusion
29
Les ressources attractives et le fond touristique est très varie, la nature
nous offre une gamme large des attractivités. Il fait apprécie et garde le cadre
naturel pour pourrons l’admirer le plus temps possible. Grâce a beauté
d'environnement et a son aspect interesante tous accueillirent les vacances
avec enthousiasme . Les éléments naturelles sont uniques d'apres les traits et
particularites, cet fait nous tenter de les rechercher,l'étudier et créer les
conditions nécessaire pour les conserve en espaces et en temps.

Bibliographie.
1) PETRU BACAL, IACOB COCOŞ “GEOGRAFIA TURISMULUI”
2) http://www.worldofmoldova.com/en/moldova-general-
information/geography-of-moldova/;
3) http://www.noi.md/md/news_id/6004;
4) http://www.luxcar.md/rom/bazas/information/aboutmd;

Thème no4. Les ressources attractives de provenance


naturelle.
Plan :

30
1. Le climat comme ressource attractive.
2. L’hydrographie comme ressource attractive.
3. La végétation comme ressource attractive.
4. La faune comme ressource attractive.
5. Les paysages touristiques.

1.Le climat comme ressource attractive.

Mots-clefs : le climat, la température, la nebulosite, les precipitations,le vent

Le climat est le facteur décisif dans l'imposition des activités touristiques. D'exemple le
soleil et la neige sont indispensables pour l'héliothérapie ou le sport d'hiver . En Europe,
la côte méditerranéenne represente le plus grand confort climatique nécessaire pour un
tourisme thermal.

La combinaison des variables atmosphériques au plan local à un instant donné est


instable et a très peu de chances de se reproduire. Cependant le rythme des saisons fait
réapparaître à chaque endroit des combinaisons de variables climatiques ou de
séquences de telles combinaisons, qui sont plutôt proches, qui constituent la notion de
climat, défini comme une « statistique du temps ».

Les éléments climatiques sont :


- La température de l’air
- La nebulosite
- La cuantite des precipitations
- Le vent et ses indicateurs
Cet éléments, avec leur variation temporelle et speciale creent de divers types de
climat.

La détermination du climat est effectuée à l'aide de moyennes établies à partir de


mesures statistiques annuelles et mensuelles sur des données atmosphériques locales :
température, pression atmosphérique, précipitations, ensoleillement, humidité, vitesse
du vent. Sont également pris en compte leur récurrence ainsi que les phénomènes
exceptionnels.

La température de l’air

Exprime l’etat du rechauffement de l’atmosphere. Ensemble des conditions


atmosphériques, variables, traduites subjectivement en sensations relatives de chaud et
de froid, et dont l'appréciation exacte est fournie par le thermomètre.

31
Pour mesurer la T de l’air on utilisees tels types d’echelles comme :
- Celsius
- Fahrenheit
- Reammur

La temperature est un element climatique avec la plus grande influence sur l’activite
touristigue, sur le type de tourisme. Le soleil, le ciel bleu et l’absence de précipitations
gênantes paraissent constituer un ensemble d’exigences évidentes des touristes.

QUELQUES RECORDS :

 Température maximale : 56,7 °C, Greenland Ranch, États-Unis, 1913


 Température minimale : -89,2 °C, Base Vostok (Russie), Antarctique, 1983 (-
93,2 °C non officiel par télédétection satellite sur le plateau antarctique le 10 août
2010)
 Écart des températures diurnes : 56 °C (de 6,7 à -49 °C), Browning, Montana
(États-Unis), 1916
 Écart des températures annuelles: 107 °C (de 37 à -
70 °C), Verkhoïansk, Extrême-oriental (Russie), 1892

La nebulosite

Est le degre de recouvrement du ciel avec des nuages. Les nuages se forment aux
grandes hauteures dans le processus de condensation des vapeurs d’eau.

Les types des nuages :


1. D’etage superieur
- Cirrus
- Cirrocumulus
- Cirrostratus
2. D’etage moyen
- Altocumulus
- Altostratus
3. D’etage inferieur
- Stratocumulus
- Stratus
4. Nuages a grande extension vertcale
- Nimbostratus
- Cumulonimbus
- Cumulus

32
QUELQUES RECORDS :

La plus grande nébulosité est enregistree dans les regions polaires et sous polaires,
la moindre –aux region tropicales (Egypte).
La duree d’eclat du Soleil est un facteur important dans le developpement du
tourisme, par ses facteurs –la radiations ultraviolette sur le litoral et bain du Soleil.

Le climat apparaît comme un élément déterminant dans la prise de décision. Il


n’est cependant ni le seul, ni le premier : largement devancé par l’élément financier,
il est également concurrencé par la beauté des paysages et la découverte de
nouveaux lieux.

La cuantite des precipitations

Les précipitations désignent tous les météores qui tombent dans une atmosphère et il
peut s'agir de solides ou de liquides selon la composition et la température de cette
dernière. La fréquence et la nature des précipitations dans une région géographique
donnée sont des caractéristiques importantes de son climat.

QUELQUES RECORDS :

La plus faible pluviométrie au monde est rapportée à Arica (Chili) où il n'est pas tombé
une goutte durant 173 mois d'octobre 1903 à janvier 1918. Par continent, les endroits
les plus secs par accumulation annuelle sont1 :

 Afrique : Wadi Halfa, Soudan, moins de 2,54 mm ;


 Antarctique : Station Amundsen-Scott, 2 mm (estimée avec l'équivalent en eau de
la neige tombée) ;
 Asie : Aden, Yémen, 5,7 mm ;
 Australie : Troudaninna, Australie-Méridionale, 104,9 mm (4.13 pouces), années
1893-1936 (coordonnées : 29° 11' 44" S, 138° 59' 28" E, altitude : 46m) ;
 Amérique du Nord : Batagues, Mexique, 30,5 mm ;
 Amérique du Sud : Arica, Chili, 0,76 mm ;
 Europe : Astrakhan, Russie, 162,6 mm ;
 Océanie : Observatoires du Mauna Kea, Hawaï, 188 mm

Le vent et ses indicateurs


Le vent est le mouvement au sein d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface
d'une planète, d'une partie de ce gaz. Les vents sont globalement provoqués par un
réchauffement inégalement réparti à la surface de la planète provenant du rayonnement
stellaire (énergie solaire), et par la rotation de la planète.
Sur Terre, ce déplacement est essentiel à l'explication de tous les phénomènes
météorologiques.
33
Les types des vents :
- Permanents/ reguliers ( les alizes, les vents des aust, les vents polaires)
- Periodiques (les moussons, les brises)
- Locales (foehn – les Alpes, bora-mer Adriatique, nemira-les Carpates)

QUELQUES RECORDS :

 Vents les plus forts par station météorologique : 372 km/h, Mont Washington,
New Hampshire (États-Unis), 1934 jusqu'à ce qu'il soit battu par un record
de 408 km/h survenu à Barrow Island en Australie, le 10 avril 1996. En France, les
records de vent sont proches de ces valeurs : on a ainsi enregistré des rafales
de 360 km/h au sommet du mont Aigoual (Cévennes).

 À 18:54 le 3 mai 1999, lors de l'épisode de tornades du 3 mai 1999 en Oklahoma,


un radar météorologique Doppler mobile a détecté des vents
de 484 km/h +/- 32 km/h dans le tourbillon près de Bridge Creek à une hauteur
de 32 mètres au-dessus du sol. Le record précédent était de 414 à 431 km/h mesuré
dans une tornade près de Red Rock (Oklahoma) (Bluestein et al. 1993). Cependant,
les vents au sol ont pu être plus faibles à cause de la friction.

2. L’hydrographie comme ressource attractive

Mots-clefs : Les eaux, les rivières, les lacs, les mers, les océans, l'eau, les eaux
thermo-minérales

Les eaux genere differents types de tourisme : de recreation, balneaire, sportif,


profissionnel,etc.

Les principales formes de présence d'éléments hydrologiques dans le tourisme.

Ils sont - les rivières, les lacs, les mers et les océans, l'eau, les eaux thermo-
minérales.

Les rivières sont une ressource touristique importante qui offre des opportunités des
loisirs par la natation ou la pêche, la diversité des paysage.

Les lacs ont une valeur touristique étroitement dépendante de leur genèse. Ainsi, les
lacs volcaniques t’étonné par le caractère unique du paysage; les lacs glaciaires – on

34
te surprend par le charme et la grandeur des massifs montagneux; les lacs karstiques
par l’originalité; les lacs salés - par leurs possibilités curatives,etc.

Les eaux des mers et des océans ont un valeur touristique importante en fonction
du littoral et le climat , associés avec les obectives touristiques.

Eaux minérales constituent une catégorie particulière de ressources touristiques.


Attractive importance réside dans leur contenu en sels différents.

Glaciers –sont utilise pour les sports d’hiver, pratiques pendant l’ete, sourtout le ski,
en contribuant au prolongement du saison. Ex : les Alps avec amengements speciales
dans la regions francaise, Vallee Blanche avec le glacier Geant, Mer de Glace, etc.

Geysers- sont des ources chaudes intermittentes, qui grace a la pression interne
elevee, arrivent a la surface de la Terre aux differentes hauteures. Le plus connu geyser
est « Old Fouthful » du Parque National Yellowstone. (h=80m).

Les eaux thermales et thermo-minerales, minerles

Sont des sources minerales utilisees pour la prevantion et tratement des afections.
Naturelles, les eaux minérales sont des eaux spécifiquement caractérisées par leur
teneur en sels dissous, leur température et les gaz qu'elles contiennent. Du fait de leur
composition, où interviennent encore des éléments en traces, les eaux minérales ont
souvent une action bénéfique du type homéopathique dans le traitement de certaines
maladies. La dégradation des propriétés thérapeutiques de beaucoup d'eaux minérales,
lors de leur mise en bouteilles, est probablement due à la floculation d'une partie de
leurs constituants.

Une source est dite thermominérale lorsque sa température est supérieure de plus de
o
5 C à la température moyenne de la zone d'émergence. La plupart des eaux minérales
ont une radioactivité temporaire (corps radioactifs à courte durée de vie tels que le
radon) et/ou permanente (sels de radium dissous), qui proviennent de la radioactivité
naturelle de roches plutoniques, telles que le granite, ou de certaines roches
sédimentaires : c'est ainsi que les eaux de Spa (Belgique) doivent leur radioactivité à
celle des schistes noirs de Stavelot.

Parmi les substances contenues dans les eaux, les sels dissous sont quantitativement
les plus importants, mais ils se trouvent sous une forme dissociée, ce qui rend leur
reconstitution difficile. Aussi, les résultats des analyses chimiques sont le plus souvent
présentés sous la forme ionique. Parmi les anions, le chlore, auquel sont parfois
associés l'iode (Vichy, Bourbon-l'Archambault) et le brome mais en beaucoup plus
faibles quantités, est le plus commun et provient principalement de la dissociation des
chlorures naturels (halite et sylvine). Le soufre, généralement sous forme de sulfates,

35
est courant et trouve son origine soit dans la dissociation des sulfures (pyrite), soit des
sulfates (gypse). Les anions carboniques sont très largement répandus et rarement
absents. Le fluor se rencontre dans de nombreuses sources (Vichy, Luchon), tandis que
l'arsenic est plus rare (La Bourboule).

Les chutes d’eau

Une chute d'eau, une cascade ou une cataracte (parfois aussi nommée « saut » en
Guyane par exemple) est l'interruption du flot d'un cours d'eau par
un dénivelé important et une chute du flot.
Elle se situe le plus souvent en montagne, où l'un des tronçons d'un torrent voire d'une
rivière, voit son lit de trajectoire "coupé" face à une falaise ou une paroi rocheuse
abrupte, se transformant sur cette portion en une importante chute d'eau totalement
verticale ou très pentue.
Ex : Angel au Venezuela, Tugela en Afrique de Sud, Belba-Foss en Norvege, Niagara
en E.U. –Canada, Victoria en Zambabwe, Yguacu en Brasilia, etc.

3. La végétation comme ressource attractive.


Mots-clefs : La végétation, couverture végétale, paysage végétal
La végétation - est l'essence de chaque paysage et l'élément dont la puissance
d’attraction ne doit pas être négligé. La végétation est l'ensemble des plantes qui
poussent en un lieu donné selon leur nature. De la notion de végétation découlent les
notions connexes de tapis végétal, de paysage végétal, de type de végétation et de
formation végétale. On distingue la végétation naturelle composée de plantes sauvages
et la végétation artificialisée composée de plantes cultivées. On considère ce qui pousse
sur une surface donnée de sol, ou dans un milieu aquatique. On parle aussi de
«couverture végétale » ou de « paysage végétal ».
Est l'objectif principal de l'écotourisme et le tourisme vert... Un autre rôle de la
végétation est la formation du décor spécifique de la zone touristique.

4.La faune comme ressource attractive.


Mots-clefs : la faune, les réserves fauniques...
Ensemble des espèces animales d’environnement. La faune associés a la végétation,
est l'obectif très important pour l’attraction touristique, comme les réserves fauniques
du savanes africaines. L'importance de la faune en tourisme a multiplié les réserves
fauniques.

36
Le terme faune désigne l'ensemble des espèces animales présentes dans un espace
géographique ou un écosystème déterminé (par opposition à la flore), à une époque
donnée.
La faune peut dépendre des conditions physico-chimiques de son lieu de vie.

 la faune eurytherme : faune terrestre ou aquatique composée


d'animaux poïkilothermes qui supportent de grandes différences de température.
 la faune sténotherme : faune terrestre ou aquatique qui exige un milieu dont la
température varie peu.
 la faune euryhaline : faune marine qui supporte de grandes différences
de salinité.
 la faune sténohaline : faune marine qui ne peut vivre que dans des eaux à salinité
presque constante.

Des dénominations particulières sont parfois données selon la détermination du


caractère climatique du lieu de vie (faune froide, faune tempérée, faune chaude, etc.).

5. Les paysages touristiques.

Mots-clefs : Les paysages touristiques, les forets équatoriales, tempérées, de


conifères, les savane,les steppes, le désert, la toundra, les paysages montagneux,
karstiques,littoraux, antarctiques...

Le paysage touristique est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un
espace limité, d'un « pays ». C'est une portion de l'espace terrestre, représentée ou
observée à l'horizontale comme à la verticale par un observateur ; il implique donc
un point de vue.
Quand on parle des portions de la surface terrestre avec un aspect specifique qui se
sont formees sur une voie naturelle, on soupose les paysages géographiques.
Les forets équatoriales
La forêt équatoriale est caractérisée par un climat très humide et chaud. Elle sont
toujours vertes. Sans hiver les feuilles peuvent pousser sans interruption. La forêt
ressemble à un mur de végétation de 6 mètres de haut, mais certains arbres peuvent
atteindre 60 mètres (Acajou, banancier, cocos d’huile, l’arbre de caouctuc) . Les arbres
ont peu de racines, car la terre fertile n’est épaisse que de 10 centimètres. La forêt
équatoriale couvre 7 % de notre planète et elle abrite plus de la moitié des espèces
animales de la terre (signes, gorilles, crocodile, reptiles, tortue) et 40 % des plantes. La
forêt équatoriale d’Amérique du Sud contient 1 500 espèces d’oiseaux (perroquetes
multicolores,colibres) , 500 espèces de mammifères, 2 000 espèces de papillons. Le

37
fleuve Amazone contient 2 000 espèces de poissons d’eau douce, y compris le piranha.
Sur 2 hectares de forêts, on trouve 150 espèces d’arbres.
Les savane.
La savane est un type de paysage qui est composé surtout d'herbes. On la trouve dans
les régions de climat tropical à longue saison humide. On la trouve
en Afrique (Mali, Niger, Nord de la Côte d'Ivoire, Kenya...), au Brésil, en Inde centrale,
en Australie.
Les savanes sont les plaines de l'Amérique du Sud septentrionale et des Antilles
couvertes d'herbes plus ou moins xérophiles et de buissons avec quelques arbres ou
arbustes.
Composée d'herbes vivaces en touffes serrées, la savane est plus ou moins parsemée
d'arbres et d'arbustes. Les cours d'eau des régions de savane sont bordés sur quelques
dizaines de mètres par une bande arborée : la forêt-galerie.
La savane change de couleur et de hauteur d'herbe au cours de l'année. Pendant la
saison humide, elle passe du vert tendre des jeunes pousses d'herbe au vert soutenu des
hautes herbes. Pendant la saison sèche, elle jaunit progressivement lorsque les plantes
se dessèchent.
Ce est le domaine des grands herbivores comme l'éléphant, la girafe, le gnou,
l'antilope... et des carnivores comme le lion, le guépard ainsi que des charognards
comme les hyènes ou les vautours. Les cultivateurs après avoir brûlé les herbes sèches
(technique de la culture sur brûlis) dont les cendres forment de l'engrais, y produisent
le mil, le sorgho, l'arachide, le coton...
Les steppes
La steppe est un paysage végétal caractéristique des régions de climat tropical à
longue saison sèche et des semi-déserts(en particulier les bordures désertiques).
La steppe est une formation herbeuse et arbustive. L'herbe est en touffes très espacées
laissant le sol à nu entre elles. Chaque plante doit disposer d'une vaste surface afin de
capter le peu d'eau infiltrée. Les arbustes sont des épineux, aux feuilles vernissées de
petite taille afin de limiter la perte d'eau par la transpiration. La steppe est l'équivalent
biogéographique en Eurasie de la prairie en Amérique du Nord. La formation
végétale à l'équilibre qu'est la steppe est normalement dépourvue d'arbres, à l’exception
des vallées alluviales, ce qui permet la distinction entre la steppe (ne contenant que
des graminées, des plantes herbacées, et une strate muscino-lichénique) et
la savane tempéré ou steppe boisée (dont la strate herbacée est souvent plus dense et
haute et qui contient en plus des espèces arborescentes).

Le désert
Les déserts font partie des environnements extrêmes. Le manque
de végétation expose la surface non protégée au processus de dénudation. La meilleure
illustration de cette représentation est le Sahara, mais aussi Kalahari Namib
38
(Afrique) Atacama (Amerique du Sud) Gobi ,Kizilkum, Karakum(Asi), le plus
grand désert chaud du monde recouvrant presque tout le nord de l'Afrique ainsi que les
autres déserts de l'Afriqueet de la péninsule Arabique principalement.
La végétation dépend de la quantité d’eau disponible, seuls les milieux hyper-arides
rocailleux sont totalement dépourvus de végétation (Atacama, Hoggar, reg du
Tanezrouft…). Les végétaux poussent sur les dunes de sables : on trouve des buissons
de créosote et de prosopis (Prosopis juliflora) dans les dunes de la vallée de la Mort.
Les plantes, les arbustes et les buissons se concentrent dans les lits des oueds et autour
des points d’eau. Les plantes succulentes, également appelées « plantes grasses » sont
adaptées pour survivre dans des milieux arides. Parmi elles se trouvent les agaves,
les yuccas, les tubéreuses de la famille des agavaceae et tous originaires du continent
américain.

Les forêts tempérées


Les forêts tempérées décidues et mixtes, forêts tempérées caducifoliées ou forêts
némorales forment un vaste biome transcontinental constitué de
grandes forêts d'arbres à feuilles caduques c'est-à-dire qui tombent durant la saison
hivernale. Ce type de végétation couvre l'Europe de l'Ouest et centrale, l'est de
la Russie, une partie du Caucase, de la Chine, et de l'Himalaya, le nord-est du
continent américain aux États-Unis et au Canada, ainsi que la Nouvelle-Zélande et des
zones côtières d'Amérique du Sud et d'Australie.
Cette forêt a été grandement détruite ou endommagée depuis des millénaires par les
défrichements humains notamment dus à l'agriculture, la sédentarisation et l'explosion
démographique, et l'exploitation du bois.
Ces forêts abritent une diversité très élevées de champignons et invertébrés notamment,
ainsi probablement que de bactéries et autres microorganismes. Des cortèges d'espèces
typiquement forestières ou strictement dépendante du bois mort sont en régression du
fait de la rareté en bois mort et de la fragmentation forestière notamment.

Les forêts de conifères


Les forêts de conifères correspondent à un biome terrestre situé dans les régions
tempérées du monde aux étés chauds, hivers doux et avec une pluviosité suffisante à la
vie d'une forêt. De nombreuses espèces d'arbres habitent ces forêts : cèdre, cyprès,
pseudotsuga, sapin, genévrier, Agathis australis, pin, podocarpus, épicéa, taxaceae. Le
sous-bois abrite également une large variété d'herbacées et d'arbustes. Aussi est
remarquable par les proportions imposantes de ses arbres : Séquoia géant
(Sequoiadendron gigantea), Séquoia à feuilles d'if (Sequoia sempervirens),
Pseudotsuga . Les forêts conifériennes représentent actuellement le plus grand biome
terrestre sur la planète. Ces forêts conifériennes humides sont très rares, subsistant
seulement dans de petites zones de l'ouest nord américain (Forêt de Conifères du littoral
39
pacifique), au sud-ouest de l'Amérique du Sud et dans le nord de la Nouvelle-Zélande.
Les forêts Klamath-Siskiyou du nord-ouest californien et sud-ouest de l'Oregon sont
connues pour leur grande variété de plantes et animaux, dont de nombreuses
espèces endémiques.
Les paysages de toundre
La toundra est un paysage végétal caractéristique des régions de climat polaire. Elle se
présente comme un tapis discontinu d'herbes, de mousses, de lichens auxquels se
mêlent quelques arbres nains.
La végétation souffre du froid intense (moins de 50 jours annuels sans gel) et de la
faiblesse de l'éclairement pendant une grande partie de l'année. De plus le sol gelé en
permanence (le pergélisol ou permafrost) gêne l'enfouissement des racines des plantes.
La croissance des végétaux est très lente. Pendant la courte période annuelle de
floraison les plantes sont très colorées pour attirer les insectes pollinisateurs. Du fait des
conditions climatiques, la végétation croît lentement.
Des animaux parviennent à se nourrir sur cette végétation : le caribou, le loup, l'ours
polaire, le bœuf musqué, le lemming et le renard arctique.

Les paysages montagneux


Sont caracterises par l’etagement des formations vegetales avec l’altitude. En France, il
y a six grands massifs montagneux –les Alpes, Jura, Pyrenees,Massif Corse, Massif
Cantral,Vosghes. Le type de pente et l’altitude* permettent de classer les différentes
montagnes. C’est un milieu où les contraintes sont importantes pour l’homme.

Les paysages littoraux


Les activités humaines modifient les paysages de bord de mer. De nombreux ports,
allant du petit port de pêche au complexe industrialo-portuaire, sont construits. Le
tourisme,par l’aménagement de ports de plaisance et de stations balnéaires aux
constructions souvent denses, a métamorphosé les paysages côtiers depuis une centaine
d’années. Les installations d’aquaculture, situées en mer, participent également à ces
changements.

Les paysages karstiques

Ici domine le relief karstique avec grottes (leur attraction principale les stalagmites,
stalactites), les avens, les dolines,etc. Yangshuo, ville très touristique, un petit peu plus
au sud sur la Li River que Guilin. Cette ville est surtout connue pour les paysages
karstiques magnifiques qui l’entourent.

40
Les paysages antarctiques
Il est recouvert d’une épaisse couche de glace (d’eau douce) haute de plusieurs
kilomètres.
Cette calotte glaciaire renferme 90 % des réserves d’eau douce de la Terre.
Sur les côtes, d’énormes blocs de glace se détachent des glaciers et se mettent à
flotter, formant comme dans l’Arctique d’énormes icebergs.
L’Antarctique est le désert le plus froid du monde. L’hiver, les températures atteignent
parfois presque - 90°C.
Dans ces conditions, seules quelques variétés de mousses et de lichens ont su
s’adapter. L’Antarctique est le seul continent non habité par l’homme. C’est aussi le
moins pollué de tous.
La faune terrestre est quasiment inexistante en raison des conditions climatiques
extrêmes. En revanche, l’Antarctique abritent des oiseaux marins comme les manchots
qui, contrairement aux pingouins, ne volent pas, et des albatros et des mammifères
marins : baleines, phoques et orques.
Elles sont également riches en poissons, qui se nourrissent de plancton, abondant
dans les eaux froides.

Conclusions :

Le climat et la météorologie conditionnent en effet la durée et la


qualité des saisons touristiques, et jouent un rôle de premier plan dans les
choix de destinations et dans les profils de consommation sur place. Et ce
d’autant plus que dans un grand nombre de ces destinations, le tourisme
est très dépendant de l’environnement naturel.
La nature est le créateur d'un grande variété des ressources touristiques.
Les paysages touristiques sont les aménagements pour les différents types
de tourisme. Les activités humaines modifient les paysages pour créer les
espaces favorables d'agrement et relevantes pour le transport,
hebergements,etc. Grâce a leurs éléments caractéristique on peut
développer un grand nombre des loisirs, où on peut se reposer mais aussi
apprend beaucoup des nouveaux choses inconnues.

Bibliographie.
1. http://geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/tourisme

41
2. http://www.biblioteca-digitala.ase.ro/biblioteca/carte2.asp?
id=466&idb=
3. http://showmystreet.com/
4. http://www.editions-bpi.fr/livres-pdf/R
%C3%A9glementation/E1794-Dictionnaire-de-gestion.pdf

Thème no 5. Les ressources attractives de provenance


anthropique (humaine).
Plan
5. Les attributs récréatifs des objectifs de provenance humaine.
6. Les édifices historiques.
7. Les édifices religieux.
8. Les édifices culturels et sportifs.
9. Les édifices économiques à vocation touristique.
10. Monuments, statues, plaques commémoratives.
11. Les édifices à vocation proprement touristique.

42
1. Les attributs récréatifs des objectifs de provenance humaine.

Mots-clé:ancienneté, unicité,dimension,fonction,signification.
Les ressources de provenance humaine réfléchissent l'histoire,la culture et la
civilisation humain pendant l'évolution de celle-ci.Selon leur âge on peu les attribuer à
l'une des époques quoi quelle soit l'antiquité,la Renaissance, l'époque moderne ou
contemporaine.Elles se caractérisent par la diversité de form et la variété des valeurs
qu'elle conservent.
Les vestiges de l'antiquité-sont nombreuses et ont une grande importance pour
l'histoire et la civilisation des peuples.Elles datent des le IV e siècle a.n.e et certaines
influences de l'art gréco-romains durent jusqu'à VI e siècle n.e.Parmis celles-ci on peut
citer (d'après la peuple qu'elles représentent):
1. Les vestiges de la culture et la civilation égyptienne avec les pyramides et le Sphinx
de Gisa,les temples des pharaons-louxor, Kamak,Edfon, ls tombes de Vallée des Rois;
2. Les vestiges des civilisations antiques de Mésopotamie (les sumériens,babyloniens)
de l'Irak avec les premiers sites-états,temples,tour Ziccurat;
3. Les vestiges des civilisations chinoises et indiennes;
4. les civilisation antique persan de l'Iran (Téhéran,Isfahan,Chiraz);
5. les vestiges de la culture et la civilisation des astecs;maya du Mexique
Central,Amérique central;
6. les vestiges des celtes en centre et Nord de l'Europe.
7. Les vestiges des civilisations élénistes,romaine,de la Crète;

Les attributes récréatif des objectifs de provenance humaine sont:


- Unicité- : cette caractéristique peut être attributer aux certains objectifs produits de
l’activités humains qui sont présentés seulement dans un seul exemplaire dans le
monde.Ce statut peut être détenu soit des l’apparition des autres semblables on peut
citer à titre d’exemple la Tour Eiffel du Paris,la Tour Pisa (grace à sa inclination face a
la verticale).Il existe des lieux qui sont uniques car ils sont des symbols pour
l’humanité; la cathédrale Sain Pierre( Vatican-symbole du catholicisme); Mecque-
monde Islamique,le Grand Muraille chinois (Le symbole de Empire).
- Dimension- deviant un element d’attraction quand elle attaint des valeurs
extremes;tres grandes (on parle des géants),soit très petits (les miniatures).Les grandes
construction entrainé dans la circulation touristique sont: pour l’Antiquité-les
pyramides d’Egypte,Mexique, le Spinx Egyptien; l’époque féudalé –la Grande Muraille
de Chine, l’époque contemporaine-les grottes-ciel comme –Empire State Building (381
métres-New-York), Petronas Tower (451,9 m –Kuala Lumpur – le plus haut
établissement du monde ) Sears Tower –Chicago (443 m) La Muraille de 1000 de
Buddha (Datong-Chine) le statue de la liberté.En ce qui concerne les miniatures elles
sont représentées par les collections des bijoux,livres,peintures,gravures ect.Une Bible
miniature qui peut être lire seulement à l’aide d’un microscope a été découverte en
43
1996 a Stribro(Republique Chéque). Elle a été imprime en 1857 par typographie
Synove Bohumila Hoase.
- Fonction- Les edifices peuvent attirent par leur foction.Pour certaines ont a gagne la
function initiale,historique ex: les Châteaux de Fontainebleau et Ram bouillet les autres
ont subis des modifications ex::Louvre-transformée en muse,Versailles,Bastille ect.On
peut citer de meme des edifices à l’importance actuel-Maison Blanche-
Washington,Palais O.N.U du New-York le Siege du parlament Européen à Strasbourg.
- Signification-.Certains objectifs jouent un rôle particulier dans la vie personnel on
les habitants d’une region.La signification peut être religieuse (Lourdes-
France,Meque,Jerusalim); historique(les champs de concentration naziste
Auschwitz,Buchonwald,Birkenau, la localité Waterloo);éthnographique .

1. Les édifices historiques.


Les bâtiments historiques totalisant une large gamme de construction appartenant
millénaires et des siècles à long passé. Bien que plus petit en nombre, mais ils se
trouvent dans toutes les régions du globe humanisé comme un signe de la continuité et
de la créativité de l'esprit humain. De cette mention du groupe: Roman camps, forts,
forteresses, châteaux, fortifications, etc.
Les camps romains dispersés à travers le limes romain de Grande-Bretagne à l'Asie
Mineure, ont été construits à des fins militaires, comme des points durs sur les
frontières de l'empire. Leur construction date de l'expansion de celui-ci, et la fonction
initiale était de fortifiée avant-postes aux peuples en conflit avec les Romains. Mur et
portes d'entrée dans le camp romain de York conservés centre-ville actuel presque
entièrement clôturé. Ainsi, le plus grand camp de Dacia, construit en APULLUM (Alba
Iulia) a été entièrement détruite par des fortifications médiévales érigées sur la colline
du château. Ses vestiges peuvent identifier courte section des murs avec des hauteurs
allant jusqu'à 3m construction piégés dans la matrice plus loin. A la recherche de traces
de nos ancêtres nous vers des camps à Micia (près de Deva), Bretcu, Potaissa (Turda),
Gilău, Bologa, Buciumi, Porolissum, Romanasi, Ilisua, maisons Gherla ou Orheiu
Bistrita.

Forts ont joué un rôle camps similaires, mais dans une période historique plus
récente. Ils sont spécifiques à particulier continent nord-américain, où la conquête
européenne colo¬nistii en AVINTUL étaient un soutien stratégique et logistique à ces
divisions. Leur âge diminue d'est en ouest en Amérique aux fins de l'avancement des
colonisateurs. Forts l'architecture dépendait de leurs pouvoirs de défense. En général,
elles sont imposées par des murs massifs de l'enceinte, le grand nombre de tours de
surveillance, portes massives, palissades et des remparts. Ils sont fréquents en
Nouvelle-Angleterre, en Ontario, au Québec, les états intérieurs des États-Unis, la côte
californienne, etc.

44
Les châteaux sont fortifiées demeures des seigneurs féodaux disséminés de
l'Atlantique au Pacifique et plus récemment en Amérique. Contrairement à des camps et
des forts, des bâtiments qui se protègent si la diversité augmente châteaux. Ils sont,
d'une part, des éléments de l'habitat, construits par féodal intérieur de la
propriété. Datant d'une période de grand état en ruine, la guerre a été adoptée comme un
moyen de résoudre tous les différends, les châteaux les plus lourdement fortifiées
apparaissent comme des bâtiments, des murs, des pinacles, des contreforts, des tours,
des fossés et des ponts-levis périphériques.

Forteresse de châteaux, se trouve à l'avant-garde des monuments historiques de


résonance. Fortress est une expression concentrée de l'ancienne ou médiévale
règlement, le règlement forcé en permanence à se défendre. En conséquence, il y a des
fortifications, en particulier les murs, les remparts et les fossés
périphériques. Emergence des villes comme des formes d'habitat d'une grande vitalité
depuis les temps anciens, non seulement nous confirme dans l'enceinte des vestiges de
civilisations anciennes restantes, mais aussi les résultats des fouilles archéologiques
menées principalement dans la zone euro-asiatique. Sont célèbres villes grecques mises
en place lors de la grande colonisation sur les rives de la Méditerranée et la mer Noire
(Gela, Mycènes, Tirynthe, Histria, Tomis, Calatis).

Fortifications prennent des formes diverses d'une époque à une autre, d'une région à
l'autre. L'objectif le plus important de cette catégorie est la Grande Muraille de Chine,
avec une longueur de plus de 5000 km, le seul bâtiment qui peut être repéré de la Terre
à la Lune. Le bâtiment géant, qui sera un obstacle à l'invasion barbare commence dans
le nord de la péninsule du Liaodong et se dirigeant vers l'ouest, jusqu'à la province du
Gansu. Construction pour démarrer dans la dynastie Qin et continue au cours des
prochaines dynasties (Han, Qi, Sui Ming). Mur dernière secteur commence Sea Во Hai,
au nord entoure la capitale Beijing, et arriver en Mongolie intérieure; Il a été achevé au
cours de la dynastie des Ming. Great Wall reste le plus grandiose réalisation de
l'humanité création anthropique jusqu'à aujourd'hui et est l'un des sites sans laquelle
tout voyage à visiter la Chine de ne pas remplir la mission.

3.Les édifices religieux.

Les édifices religieux se répandent au moins semblables à des bâtiments


historiques, l'homme cherche à construire des abris où ils peuvent communiquer avec le
divin. Initialement, cette fonction a rempli une grotte; dans ses labyrinthes sombres
homme a entrelacé les premiers autels de culte ou de sépulture urnes.

Les sanctuaires sont enceintes délimitées par des murs avec des jalons ou
signification religieuse dédiés aux dieux. A l'intérieur de leurs limites sont placés et
édifices religieux utilisés principalement temples.

45
Après mentionne Hérodote, il y avait 18 sanctuaires de la Grèce antique, mais leur n °
selon les fouilles archéologiques, est beaucoup plus élevé. Ainsi sont des sanctuaires à
Dodone, Patras, Epidaure, Qlympia, Trofonicos, Delos, l'Acropole et Delphi. Personne
ne pouvait rivaliser avec le sanctuaire de Delphes, dédié à Apollon, où Pythias formule
leurs prédictions. L'intrigue de ce fameux oracle a été fermé avec un mur et plusieurs
portes. étaient à l'intérieur de plusieurs sanctuaires, un temple statues. Des monuments
d'antan peut être vu colonnes du temple d'Apollon, de Tolosa, le trésor d'Athènes.

Temples ont été considérés comme une «maison de la divinité, des dieux". Cet attribut
a été la force motrice, le principal moteur dans la construction de bâtiments de grande
ampleur et l'originalité. Dans un premier temps, dans la préhistoire, la fonction du
temple a été attribué à la grotte où l'homme primitif a disposés les premiers autels
décorés de peintures murales. temples particulièrement célèbres souterrains dans l'île
d'Elephanta, situé sur la rive ouest de l'Inde. ils sont sculptés dans le granit, la taille
apreciabiie et le plafond de leur repos sur des statues et des colonnes. les statues tailles
cyclopéenne et dédié Siva.

Les églises sont des édifices religieux spécifiques où le christianisme euro-américain


se propager rapidement dans ses différentes versions. Églises attirent les visiteurs à
travers un certain nombre d'attributs communs et d'autres structures anthropiques (de
grandeur ancienne). Parmi les célèbres églises en Europe on mentionner Sainte-
Chapelle à Paris, un chef-d'œuvre du vitrail gothique orné de 1314. En raison des
éléments uniques, architecturalement, sculpturales et picturales, sont entrés dans le
circuit touristique et églises San Ambroggio Milan, construit dans le style roman du XIe
siècle, ou le Perigueux (XII siècle), Arles ou Vezelay (France) et un à Kondopoga
(Ukraine), dont la hauteur (70 m) le place au premier rang des églises en bois du
monde.

Cathédrales, les mosquées et les synagogues constituent un groupe important


d'édifices religieux. Cathédrales sont caractéristiques de l'espace européen et américain
où le christianisme détient la majorité absolue des disciples. cathédrales touristiques
donne la valeur, surtout, sa propre architecture, le style constructif (baroque, gothique,
rococo, classique, gothique).

Un chef-d'œuvre incontesté est la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée Bleue à


Constantinople (Istanbul) construit par l'empereur Justinien en 537, qui a été protégée
par des conquérants turcs. Un autre chef-d'œuvre de la cathédrale gothique français à
Chartres, construite sur les vestiges d'une église romane. Il affiche son nombre
appréciable de figures sculptées, qui ne manquent pas de réalisation des sept arts
libéraux (grammaire, rhétorique, dialectique, arithmétique, géométrie, astronomie et
musique) et les visages de leurs illustres exposants (Aristote, Cicéron,
Pythagore). Chartres est célèbre aussi pour la grande surface de vitraux qui atteint le
chiffre incroyable de 2500m où abondent fameux «bleu de Chartres." Une place
cathédrale spéciale à Strasbourg (142m hauteur) dont l'appel découle de l'asymétrie due
46
à un manque de deux tours mais aussi la présence de l'horloge astronomique, célèbre
pour sa précision de mécanisme.
Les mosquées sont des édifices religieux représentant du monde islamique. Nous
allons rencontrer comme des vestiges et anciens territoires conquis par les musulmans
en Europe ou en Afrique. Connu par leur majesté et les mosaïques sont Kalean de
Buliara; Ibn mosquée au Caire et Al-Azhar Tulun; Grande Mosquée de Cordoue
Mosquée de Damas Omeazilor, mosquées et Sir Bibi-Hanami-dordin
Samarkand; Selimiye Mosque in Hdirne, El Mansur Mosque in Marachech, Shah
Mosque à Ispahan (Iran), la mosquée de Muhammad à Médine, etc. Un point saillant de
mosquées sont les minarets, tours une souplesse remarquable et la hauteur pour appeler
les fidèles à la prière. Décoré avec des peintures attrayantes sont les minarets de la
Mosquée Bleue à Istanbul. Les mosquées sont construites à Bucarest, Constanta,
Babadag, etc.

Synagogues sont les édifices religieux sémitiques mondiaux diffusés en Israël


(Jérusalem. Tel Aviv, Haïfa), mais aussi dans de nombreux autres pays européens, dont
la Roumanie, où la diaspora hébreu était assez grande.

Monastères jusqu'à des ensembles architecturaux centrés autour d'un édifice


religieux dans les églises ou cathédrales catégorie. Ainsi que reli¬gioasă lui-même, les
couvents et les habitats caractéristiques produisant des biens et des attractions
touristiques (articles d'artisanat, mécènes, pèlerinages). Leur existence dans
înde¬lungata est devenu souvent des centres de culture et de l'éducation dans leurs
cellules adu¬nând premières valeurs de commande (estampes, manuscrits, livres
anciens, etc.). En Bucovine et Subcarpatii Getici où l'art a prospéré un design très
original sous la protection des dirigeants comme Etienne le Grand, Petru Rares Matei
Basarab, Constantin Brancoveanu.

Pyramides ont la même fonction que les mausolées, mais leur architecture de
caractère particulier. Il est requis par la massivité, de rigueur et de grandeur-être et à la
préservation des millénaires de preuve. De plus, ils sont enveloppés dans une salle
d'aura mystérieuses destinées à dissimuler certain endroit, difficile à trouver, même
avec l'appui des moyens techniques actuels.

4.Les édifices culturels et sportifs.

Agora ou forum est un résumé des éléments architecturaux qui delimite une
enceinte dans laquelle l'Antiquité, qui se déroule les principaux éléments du règlement
de la vie. Elle avait une forme rectangulaire ou carrée et était entouré de bâtiments
majestueux. Agora d'Athènes, Rome ou forum Pompéi nous donne une image éloquente
sur ce qui était le "marché" ancien moi-tropo central ou villes. Forum de Pompéi, le
mieux conservé de tous les édifie-ts de son genre, a une longueur de 142 m et une
47
largeur de 38 m, entouré par une galerie soutenue par des colonnes et sur le quatrième
côté du temple de Jupiter. Il avait de nombreuses statues et une tribune pour les
orateurs.

Les théâtres apparaissent également dans la taille ancienne et remarquable en raison


de leur destination comme un endroit pour pratiquer acre culturelle extérieure. Elles
ont généralement une forme droite ou légèrement incurvée, en fonction de la
topographie sont sculptés ou décorés. Nous rencontrons dans toutes les grandes villes
de la polis grecque, d'Athènes et continue Epidaure, Olympie, Mycènes, etc.

Amphithéâtres est un ascenseur à des taux plus élevés, la massivité de l'architecture


avec destination culturelle ou sportive. Forme droite ou semi-circulaire de l'ancien
théâtre est atteint de forme circulaire ovale.

Les operas attirent un grand nombre de visiteurs désireux de se rappeler, voir le


concerts artistique des artistes célèbres. Les constructions sont interesantes pour
satisfaire le besoin de loisirs spirituelle , leur architecture très modeste laisse les
sentiments intérieurs. Exemple representatives sont l'opéra à Vienne, Paris, New York
ou Sydney.

Les universités étaient les pièces de la demande touristique constante. Comme des
foyers de culture distingués, ils ont mis en place, au fil des siècles, la principale
attraction pour ceux qui désireux d'élever leur esprit en savourant l'atmosphère. Les
plus anciens bâtiments de cette catégorie apparaissent en Italie médiévale: Bologne
(1119), Ravenna (1130); suivi de la Sorbonne (1200), Cambridge (1209) et Oxford
(1214), Prague (1348), Cracovie (1364), Vienne (1365), Heidelberg (1386), Cologne
(1388), etc.

Musées - leur valeur en tourisme a augmente de qualités architecturales des bâtiments


abritant les (le palais du Louvre à Paris, le Palais d'Hiver à Saint-Pétersbourg). En
1970, dans le monde entier, il y avait environ 18 000 musées (6000 aux Etats-Unis, en
1183 en France, 972 en Italie, etc.). La typologie est les musées les plus variés. Ainsi,
on trouve des musées d'art, ethnographiques, historiques, sciences naturelles, etc.

Ermitage - Au coeur de Saint-Pétersbourg, l'Ermitage est le plus grand musée du


monde concernant le nombre d'oeuvres exposées, pamir lesquelles celles de Matisse, de
Vinci, Picasso ou Gauguin. Plus de 60 000 objets sont répartis dans un millier de
salles. Et les réserves abritent près de trois millions d'objets.
Le musée du Louvre, Paris
C’est des musée les plus connus dans le monde qui abrite plus de 35 000 chefs-
d’oeuvre et certaines des pièces les plus précieuse de l’art : la Vénus de Milo, la
Mona Lisa, Milon de Crotone et bien d’autres.

48
Le British Museum à Londres

Au British Museum on trouve plus de 8 millions d’œuvres d’art. Ce bijou


britannique possède la plus grande collection de momies égyptiennes et de
sculptures antiques. Le musée recèle d’autres trésors tels que la statue île
de Pâques, l’un des plus anciens instruments de mathématiques, et l’image
la plus ancienne du Christ.

La National Gallery of Art, Washington DC

C’est l’un des musées les plus importants aux Etats-Unis : il est composé de deux
bâtiments, le premier est consacré aux œuvres de peinture datant du
XIVème aux XVIIIème, tandis que le deuxième est dédié à des expositions
diversifiées de nombreuses œuvres d’art moderne.

Musée du Prado à Madrid

Le célèbre musée du Prado comprend l’une des plus grandes collections d’art dans
le monde : environ 7600 peintures, 1000 sculptures et 8200 dessins.

Le Musée d’Orsay à Paris

Inauguré en 1986, le musée d’Orsay est localisé dans une ancienne gare qui portait
le même nom. On y trouve une large collection d’œuvres d’art occidental d’artistes
notables: Van Gogh, Cézanne, Rodin, Renoir, Monet.

Musée national d’anthropologie au Mexique


Le Musée national d’anthropologie se trouve dans un immense parc à
Mexico. Le musée possède une vaste collection d’objets archéologiques
(originaux ou répliques) de nombreuses cultures anciennes au Mexique, y
compris: olmèque, Mexica, Maya, Golfo, Aztec et d’autres.

La galerie de l'Académie de Florence (Italie)


Elle est réputée pour son impressionnante collection de statues. Parmi elles, le fameux
David de Michel Ange. Parmi les premières écoles de dessin d'Europe, l'Académie
héberge les peintures d'un large éventail de maîtres, allant de Sandro Botticelli à
Domenico Ghirlandaio, en passant par Pontormo et Andrea del Sarto.
Le musée égyptien du Caire
Situé sur la place Tahrir, fameuse depuis le printemps arabe de 2011, le Musée
Egyptien du Caire est le plus grand musée du monde consacré entièrement à l'antiquité
égyptienne avec ses plus de 160 000 pièces issues des sites de fouilles de la vallée du
Nil. On y admire notamment le fameux trésor de Toutankhamon, ainsi que la salle aux
27 momies royales, dont celle de Ramsès II. Une visite incontournable lors d'un voyage
au Caire.

49
Les maisons commémoratives sont des bâtiments avec une grande variété
d'attraction touristique. Peut stocker des références à des personnalités politiques,
artistiques, culturels, etc. Il comprend une pluralité d'objets et de témoignages sur la vie
et la personnalité de la personne qui est né ou a vécu dans ce bâtiment. Avram Iancu
maison mémorial de Vidra de Sus, Mihai Eminescu Memorial House of Ipotesti.

Les bibliothèques sont une concentration massive de documents écrits sur différents
supports dans des orthographes différentes et de styles. Présente un grand intérêt pour
les livres rares, manuscrits originaux, incunables. Bibliothèque d'Alexandrie est connu
d’epoque Antique pour sa valeur et le nombre de ses expositions. En Roumanie, sont
connus la Bibliothèque d'Académie roumaine, la Bibliothèque nationale à Bucarest.

5.Les édifices économiques à vocation touristique.


Les objectifs économiques avec le fonctionnent touristique: les ponts et
viaducs; tunnels et passages souterrains; les canaux; aqueducs; barrages et
réservoirs; tours; sieges des entreprises, des institutions et des expositions
économiques.
Les ponts et viaducs sont des éléments constructifs de l'art lies aux reseaux
hidrigraphiques.
Les plus grands ponts et viaducs : Great Salt Lake (SUA); Huey Long Bridge(SUA);
Nanjing (China), Bay Bridge (SUA); ponts de Huang He (China);ponts de Zambezi
(Mozmbic); Victoria (Canada).

Les tunnels sont rencontrés dans les régions montagneuses et vallonnées de l'Europe,
en Amérique ou en Asie. But de raccourcir les voies de chemins de fer et des routes et
des seuils de haute altitude pour surmonter les obstacles à leur orographique façon.
Les grands tunnels ferroviaires: Eurotunnel (France et Royaume-Uni); Seikan
(Japon); Daishimizu (Jp); Simplon I et II (Suisse-Italie); Appenino (Italie); Mont-Royal
(Canada).
Les grands tunnels routiers: Saint-Gothard (Suisse); Tiro (Autriche-Suisse) Fréjus
(France-Italie); Mont Blanc (France-Italie); Grand Saint Bernard (Italie-Suisse).
Métros - ils ressemblent beaucoup aux tunnels, se trouvent dans les grandes
métropoles. Métros majeurs dans le monde sont situés à Londres (1863), New York
(1868), Chicago (1892), Budapest (1896), Paris (1900), Vienne (1902), Berlin (1902),
Madrid (1912), Tokio (1927), Moscou (1935), Rome (1955), Rio de Janeiro (1972),
Bucarest (1979), etc..
Les canaux - des voies d’eau pour la navigation. Le premier canal, Briare, a été
construit au XVIIe siècle en France, entre la Seine et la Loire, avec une longueur totale
de 59km ; la plus grande longueur du Canal qui relie la Huanghzhou de Beijing en
Chine. Leur rôle économique est indéniable, , mais aussi ils avaient une valeur
touristique a souligné. Faciliter la circulation des chenaux de navigation dans le même
temps, le flux des postures et dans le contexte du passage à travers un paysage
50
pittoresque leur attractivité pousse que de devenir totalement ou par secteur, une source
de plaisir. Parmi les canaux les plus connus dans l’exigence du monde : Suez. Panama,
le Danube mer Noire, Corinthe, Kiel, Canal Rhin-Main-Danube, le grand chinois.

Les principaux canaux maritimes : Saint-Laurent (USA-Canada); Suez (Egypte);


Albert (Belgique) ; Kiel (Allemagne) ; Alphonse XIII (Espagne) ; Panama ; Corinthe
(Grèce) ; Danube-Unis.
Aqueducs - sont des constructions monumentales dans l’antiquité, lorsque le transport
de l’eau de grandes distances a nécessité de grands apports. Marc bénéficie d’aqueduc
romain de notoriété de Segovia (Espagne), d’une longueur de 728m, construit sous
l’empereur Trajan sur ~ 20 400 blocs de granit disposées en forme d’arcs et piliers.
Aujourd'hui lors de sa mission initiale est beaucoup plus élevée.
Barrages et réservoirs- ont le double fonctions , économiques et touristique, avec
une large distribution en particulier dans les régions montagneuses de la navigation
intérieure. L’attrait touristique est due, d’une part la forme, dimensions et la position
spatiale du barrage et sur l’autre main, la configuration et le pittoresque.
Les grands barrages : Bratsk (Russie) ; Owen Falls (Nil, en Ouganda) ; Assouan (Nil,
Égypte) ; Kariba (Zambèze).
Les tours- ont des pouvoirs polyvalents, de obélisques égyptiens comme des
symboles religieux, des colonnes triomphante de l'Antiquité romaine, des minarets de
l'Islam en beffrois Christian, de pavillons moyenâgeux ports de phares - tour d'image
objet habillé différent en conservant son caractère propre: afficher la construction
silhouette verticale. Types de tours : phares et tours de télévision.
Parmi les tours de télévision avec des hauteurs appréciables: Tour Ostankino à
Moscou (537m), Berlin tour de télévision (365m) tour de télévision à Montréal, Tokyo,
etc.

6.Monuments, statues, plaques commémoratives.

Monuments, statues, plaques. Former un groupe spécial de sites d'origine


anthropique, lié à la commémoration des personnalités et des événements historiques,
culturelles, artistiques, l'image et l'esprit d'un peuple. Ce groupe comprend des arcs
de triomphe, colonnes (obélisques), des groupes statuaires, des statues et des
bustes, des plaques commémoratives, etc.

Les arcs de triomphe- ont connu un essor remarquable dans le monde. Aujourd'hui,
les touristes peuvent admirer l’arc de Titus, érigé à la suite de la victoire sur les Juifs ;
Arc de Trajan à Bénévent, l’arc de Septime Sévère, l’arc de Constantin, l’arc de galère à
Thessalonique ou l’arc de Tibère à Orange.
Colonnes, monuments glorifiant trouver leurs premières illustrations de l'art
indien ancien . Le plus célèbre dans ce domaine reste la colonne de Trajan. Comme
l'auteur de la colonne est considéré l'architecte Apollodore de Damas. Colonne de Marc
51
Aurèle. Colonne Vendôme à Paris, la Colonne de Napoléon à Trafalgar Square, dédiée
à l'amiral Nelson. Une réplique moderne, roumain, appelé le chef-d'œuvre de Trajan est
Colonne sans fin à Targu Jiu, Brancusi - excellent travail.
Statuaire, des statues et des bustes de l'objet de la célébration des personnalités
et des événements exceptionnels. Les grands leaders des peuples et des armées, de
grands créateurs dans la culture, l'art ou la science, la terre et les gagnants de
l'exploration spatiale dans les grandes compétitions sportives, etc.La forte demande
parmi les touristes profiter statues de Pierre le Grand à Saint-Pétersbourg, la statue
condontierului Colleoni à Venise, des statues de Michel le Brave à Bucarest, Cluj-
Napoca et Alba Iulia Matei Corvin Cluj-Napoca, le Stefan cel Mare à Vaslui et Iasi etc.
Un buste est une représentation sculptée ou moulée de la partie supérieure du corps
humain représentant la tête et le cou d'une personne ainsi que des parties variables de la
poitrine et des épaules. Le pièce est normalement supportée par un piédestal. Ces
formes recréent l'image d'un individu. Tout matériau utilisé pour la sculpture comme le
marbre, le bronze, la terracotta ou le bois peut servir à créer un buste. Un terme
parallèle, « aust », est une représentation de la partie supérieure d'un animal ou d'une
créature mythique.

Les plaques commémoratives transmettent au visiteurs qui pratique le tourisme


culturel, un message sur les événements qui ont vécu ou ont eu lieu au même point.
Une plaque commémorative est généralement apposée sur un bâtiment, un monument,
une façade, une fontaine, à l'intérieur d'une église, etc.

Son but est de perpétuer le souvenir d'un événement sur le lieu où il est survenu :

- naissance, vie ou décès d'une personne célèbre ;


- action d'éclat, fait d'armes ;
- commémoration, inauguration ;
- meurtres ou massacres de personnes.

7.Les édifices à vocation proprement touristique.


Cette catégorie comprend les réalisations humaines visant à embellir et créer une
atmosphère recreative.

Les parcs de loisirs- sont des îlots de végétation dans le foyer des grandes villes où
les citoyens ont trouvé leur atmosphère nécessaire de détente et de loisirs. Ils ont des
surfaces variables, selon la tradition attachement à la nature des personnes concernées.
Ce sont des parcs de loisirs original, écolo et authentique proposant une foule de
divertissements pour toute la famille. Jeux de plein air, tables abritées de pique-nique,
barbecue, animaux de la ferme vous y attendent.

52
Parmi les attractions proposées, on compte des créations originales et colorées à partir
de matériaux de récupération (toboggan à eau, descente sur câble en baignoire,
tyroliennes pour petits ou grands, vélos taxis pour le transport de passagers en
remorques… rigolotes, pyramide de pneus) ainsi que des jeux plus conventionnels ou
d’aventure (cordes de tarzan, beach-volley, voitures à pédales, pistes de vélocross,
pétanque, mur d’escalade, jeux de ballons ou d’eau).
Chacune des grandes villes ont un ou plusieurs de ces parcs (Hyde Park, Cichmigiu,
Herastrau, Fontainebleau). Rappelez-vous aussi, châteaux parcs de chasse (Versailles,
Chambord, Chenonceaux).
Les parcs paysagers sont des terrains dans leur état naturel ou semi-naturel
(paysager), formés de bois ou de prairies, comprenant parfois des pièces d'eau, dans
lesquels ont été tracés des allées et des chemins destinés à la promenade ou à
l’agrément du public.
Le statut des parcs paysagers est en général lié à leur localisation. Ceux situés en région
urbaine sont souvent publics tandis que ceux situés en région rurale sont souvent
privés.
Le parc d'agrément sont une infrastructure d'agrément près à la nature. Ex:
Disneyland Paris, Walt Disney, Sea Lion, Luna Parc, Tivoli, Euro Disney, etc.
Les casinos ne sont que de gigantesques pièges, vers lesquels le client riche est
rabattu, d’abord par le snobisme, ensuite par la publicité du mercantilisme de
l’élégance, et enfin par des agents ou des agentes, subtils et caressants.

Une fontaine est une construction — généralement accompagnée d'un bassin — d'où
jaillit de l'eau. Les fontaines sont connu depuis l'Antiquité , en Grèce.Une fontaine peut
être naturelle au sens d'être alimentée par une source.
Les fontaines ont été un des facteurs d'hygiène, en limitant le risque de choléra ou de
maladies véhiculées par les puits risquant d'être contaminés par les excréments et eaux
usées. Certaines fontaines jouaient aussi le rôle d'abreuvoir.
En Europe, le fontanier ou fontainier parfois désigné par la population était chargé de
l'entretien, des réparations ou de dégeler la fontaine en hiver.

Conclusions :
Les ressources de provenance humaine réfléchissent l'histoire,la
culture et la civilisation humain pendant l'évolution de celle-ci. Un territoire
est intéressent et curieux pour touristes, quand il offre des ressources
naturelles ou anthropiques qui sont valorisées et inclues dans le circuit
touristique. Le tourisme nous offre la possibilité de apprend, d'analyse et
d'examine les ediffices de toutes les epoques. Toutes les catégorie d'âges ont

53
trouve les choses interessantes pour leur interet individuelle. Le patrimoine
culturelle est le plus précieux richesse d'un État , les monuments cacher
l'histoire du pays, les églises et les chatedrales gardent la religie, les musées,
les théâtres, l'opera sont telles qui extérioriser l'esprit sociale.

Bibliographie.
1.http://www.monument.md/en/arhitectura_civila/edificii_menire_socio_cult
urala/;

2. http://conspecte.md/tema/man-made_tourist_resources_5545.php;

3.http://www.nice-tourism.com/en/nice-attractions/historical-edifices-and-
landmarks-in-nice.html;

4. http://www.abcroma.com/listamonumenti_i.asp.

Thème no 6. Les activités humaines à vocation


touristique.
Plan
1. Les carnavals.
2. Les foires, les expositions et les pèlerinages religieux.
3. Les festivals artistiques et les compétitions sportives.
4. Les ressources touristiques de nature ethnographique.

1. Les carnavals.
Les carnavals sont un type de fête relativement répandu en Europe et en
Amérique. Ils consistent généralement en une période où les habitants de la
ville sortent déguisés (masqués ou bien maquillés) et se retrouvent pour
chanter, danser, faire de la musique dans les rues, jeter des confettis et
serpentins, défiler, éventuellement autour d’une parade.

54
Exemples de carnavals : les carnavals de Nice (1294), de Venise, de Rio de
Janeiro, etc.

2.Les foires, les expositions et les pèlerinages religieux.

Les foires et les expositions deviennent une fois par semaine, mois ou an des centres
d’attraction touristique, tant par ses activités commerciales, que par leur atmosphère
et la nouveauté des produits étalés.

Exemples de foires et expositions : Tōkyō, Brno, Berlin, Bucarest, Séville, etc.

Pèlerinages—vers Rome (Vatican), Jérusalem, Lhassa, Kamakura (Japon), La


Mecque, Médine, Lourdes, Fátima (Portugal), mont Athos (Grèce), Saint-Jacques-
de-Compostelle (en esp. Santiago de Compostela, Espagne), Canterbury (Grande-
Bretagne), Wittenberg (Allemagne), Esztergom (Hongrie), Częstochowa (Pologne).

Les pèlerinages religieux


Accomplir un pèlerinage, c'est se rendre sur un lieu saint, pour obtenir une faveur
divine, expier ses fautes, ou renforcer sa spiritualité. Il est habituel de réaliser le trajet à
pied (dans son ensemble, ou en partie).

Les pèlerinages chrétiens

Pour les chrétiens, le pèlerinage le plus ancien est le pèlerinage en Terre sainte, sur les
traces du Christ. Vient ensuite le pèlerinage à la basilique Saint-Pierre du Vatican, pour
se recueillir sur les tombes des apôtres Pierre et Paul.
Le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle a pour origine la découverte à
Compostelle du tombeau de l'apôtre Jacques. Il devient un grand pèlerinage chrétien à
la fin du XVe siècle. Il est suivi chaque année par 200 000 croyants.
Le pèlerinage de Lourdes attire, quant à lui, six millions de fidèles annuellement. Ils se
rendent à la grotte de Massabielle, dans l'espoir d'obtenir une guérison miraculeuse. Il
s'agit d'un lieu saint depuis le milieu du XIXe siècle. Bernadette Soubirous y voit la
Vierge apparaître. Des miracles se produisent par la suite ; plus de 7 000 ont été
déclarés et 66 authentifiés. Tout près de la grotte, se trouve la fontaine miraculeuse. Les
pèlerins boivent de son eau. Certains se baignent rituellement dans les bassins
aménagés à côté.

Les pèlerinages musulmans

Les pèlerinages de l'islam sont le Hajj (Grand Pèlerinage) et la Omra (Petit Pèlerinage).
Ils se déroulent l'un et l'autre à La Mecque, mais pas au même moment. La Omra a lieu

55
pendant le mois sacré du Ramadan, tandis que le Hajj s'effectue deux mois après, lors
du Waqf al-Arafa (jour de la rémission des péchés).
Parmi les rituels, il faut contourner sept fois la Kaaba, dans la cour de la mosquée du
Haram. Le pèlerinage à La Mecque fait partie des cinq piliers de l'islam. Il doit être
réalisé au moins une fois, par tous les musulmans qui en ont les moyens financiers.
Chaque année, La Mecque reçoit plus de deux millions de pèlerins.
Les fidèles se rendent aussi à Médine, où est enterré Mahomet. C'est la seconde ville
sainte de l'islam, après La Mecque. Comme celle-ci, elle est interdite aux non-
musulmans.

Les pèlerinages hindous

Plusieurs grands pèlerinages se déroulent chez les hindous. Ils visent à délivrer du cycle
des réincarnations, pour atteindre la moksha (libération finale de l'âme). Le pèlerinage
du Chardham Yatra (ou Chota Chardham) permet de se rendre aux sources du Gange
(fleuve sacré) et de ses affluents. Il rassemble 4 lieux saints en Inde du Nord :
Badrinath, Kedarnath, Gangotri et Yamunotri.
Autre circuit très suivi, le pèlerinage du Chardham rassemble, aux quatre coins de
l'Inde, les demeures du dieu Vishnu. Elles se situent à Puri, Rameshwaram, Dwarka et
Badrinath.
Enfin, le pèlerinage de la Kumbhamela (Fête de la cruche) se déroule tous les douze ans
sous la forme de Maha Kumbhamela (Grande Fête de la cruche). Avec 75 millions de
fidèles, c'est le plus grand pèlerinage au monde. La prochaine Maha Kumbhamela aura
lieu en janvier-février 2013 à Prayag (bain rituel dans le Gange et récitation de textes
sacrés). Les autres Kumbhamela se déroulent tous les trois ans, à tour de rôle, dans les
lieux saints suivants : Nasik, Ujjain et Haridwar.

Les pèlerinages bouddhistes

Chez les bouddhistes, les pèlerinages sont associés à la vie du prince Siddhartha
Gautama.
Au Népal, Lumbini (lieu de naissance du fondateur du bouddhisme) reçoit des pèlerins
toute l'année. Ils viennent prier dans l'Aire du Jardin sacré, qui présente les ruines d'un
ancien temple, un pilier érigé au IIIe siècle avant notre ère par l'empereur bouddhiste
Ashoka, ainsi qu'une sculpture montrant la naissance de Bouddha.
En Inde du Nord, Sarnath (lieu du premier sermon de Siddhartha Gautama) accueille les
pèlerins, qui méditent auprès des sanctuaires Dhâmek Stûpa et Chaukhandî Stûpa. Ils se
rendent également à Kushinagar (où est mort Siddhartha Gautama, en atteignant le
nirvana), pour prier au Temple du Bouddha couché. Mais c'est Bodh Gaya (lieu de la
révélation bouddhiste) qui reçoit le plus grand nombre de pèlerins, notamment en mai, à
l'occasion du Bouddha Purnima.

3.Les festivals artistiques et les compétitions sportives.


56
Un festival est une manifestation à caractère festif, organisée à époque fixe et
récurrente (annuellement, le plus souvent) autour d'une activité liée au spectacle,
aux arts, aux loisirs, etc., d'une durée de plusieurs jours.
Le festival, manifestation culturelle éphémère inscrite dans un calendrier le plus
souvent annuel, s’est progressivement imposé comme un dispositif essentiel de
médiation culturelle. Issu du domaine musical, le festival, né dans les années 1830-
1840, a été ensuite mobilisé par l’ensemble des secteurs artistiques et culturels : les arts
de la scène, le spectacle vivant, les différentes formes musicales et le cinéma…
Les festivals jouent également un rôle moteur dans le processus de création.

Les compétitions sportives


S’il existe une programmation qui augmente les audiences télévisuelles plus que les
autres, c’est bien le sport. A chaque événement sportif, vous êtes plusieurs millions à
vous réunir devant votre poste pour assister aux plus grands exploits. Alors, dans le
monde, quelles sont les compétitions sportives les plus regardées à la télévision ?!

Les Jeux Olympiques d’Hiver


Petite sœur de la compétition estivale, elle ne s’en porte pas plus mal, ayant réuni au
total près de 3 milliards de téléspectateurs lors de la dernière édition qui se déroulait en
2014 à Sotchi en Russie. Bien qu’ils ne soient pas encore diffusés à l’échelle des Jeux
d’été, les Jeux d’hiver n’en déchaînent pas moins les passions et deviennent de plus en
plus populaires, ce qui en fait l’une des compétitions sportives les plus
regardées dans le monde !

Le Tour de France
Diffusé par plus de 80 chaînes dans près de 190 pays, le Tour de France rassemble
environ un milliard de téléspectateurs chaque année (3,5 milliards selon l’organisateur).
S’adressant aussi bien au jeune lycéen en vacances d’été qu’à la grand-mère tricotant
tranquillement dans son salon, il est aujourd’hui l’une des compétitions sportives les
plus regardées dans le monde, et ce depuis de nombreuses années. Il faut croire que
nous ne sommes pas les seuls à aimer découvrir et redécouvrir l’hexagone tous les ans !

La Coupe du Monde
Cet événement est si populaire au niveau international que lorsque l’on parle de Coupe
du Monde, pas besoin de préciser qu’il s’agit de football. Ainsi, lors de l’édition 2010
qui se déroulait en Afrique du Sud, ce sont 3,2 milliards d’individus qui étaient réunis
devant l’une des compétitions sportives les plus regardées dans le monde. Lors de la
finale qui vit l’Espagne l’emporter face aux Pays-Bas, c’étaient 715 millions de
téléspectateurs qui avaient les yeux rivés sur leurs écrans de télévision, alors que ces
57
deux pays regroupent à eux deux une population d’environ 64 millions de personnes,
soit un peu près 9% seulement du total des téléspectateurs présents ce soir là !

Les Jeux Olympiques d’été


Les Jeux Olympiques d’Été remportent la palme des compétitions sportives les plus
regardées dans le monde, bien qu’ils se disputent chaque année avec la Coupe du
Monde de Football, la première place du classement. Avec ses 3,6 milliards de
téléspectateurs, soit 50% de la population mondiale, les Jeux d’été de Londres (2012)
restent devant la Coupe du Monde du Brésil.
Principal facteur gagnant : un record d’audience de près d’1 milliard d’individus
assistant en direct à la Cérémonie d’ouverture. Tout simplement phénoménal !

4.Les ressources touristiques de nature ethnographique.

1) Les occupations et les métiers populaires (la culture de la terre, l’élevage du bétail,
le travail du bois, la chasse, la pêche, l’apiculture, l’orfèvrerie 1, la poterie, le tissage,
la pelleterie2, le filage, etc.).
2) Les coutumes et les traditions.
3) Le costume national, les jeux et les chants populaires.
4) L’architecture et les installations traditionnelles.
5) Les habitats humains (agglomérations rurales, igloos, pueblos, yourtes, wigwams,
etc.).

Conclusions :
Les habitudes, les événements, les festivals sont une attraction majeure
pour ceux qui sont toujours à la recherche de nouvelles émotions et
impressions. Rien ne ouvert plus bien la culture d'une population que les
événements, les appréciation musicales, littéraires,le costume national, les
jeux et les chants populaires, l’architecture et les installations
traditionnelles. Les grands carnavals sont d'excellents endroits pour

1
2

58
recueillir un grand nombre de touristes, de générer des revenus,
augmenter la renommée du pays.

Bibliographie.

1.http://www.routard.com/guide_dossier/id_dp/84/num_page/4.htm#ixzz4U
uFN86x
2. http://www.routard.com/

3.http://blog.kazaden.com/les-competitions-sportives-les-plus-regardees/
4. http://www.moldavie.fr/20-endroits-a-visiter-en-Moldavie.html

Thème no 7. Les ressources attractives de provenance


naturelle de la République de Moldavie.

Plan
1. Le relief comme ressource attractive.
2. Le climat comme ressource attractive.
3. L’hydrographie comme ressource attractive.
4. Les paysages touristiques.

1) Le relief comme ressource attractive.


La Moldavie, en forme longue République de Moldavie ou République de Moldova,
en roumain Moldova et Republica Moldova, est un pays d'Europe orientale situé entre

59
la Roumanie et l'Ukraine, englobant des parties des régions historiques de Bessarabie et
de Podolie méridionale (dite Transnistria en roumain).

La Moldavie a un potentiel touristique important, mais insuffisant


valorifié. En dépit de la position géographique dans le macro-région touristique
d'Europe centrale, la Moldavie n'est pas un important flux de destination et la majorité
des flux touristiques régionales contourner notre république. Cela est dû, dans une
large mesure, le manque des objectifs touristiques naturels favorables au
développement du tourisme de masse (plages marines et massifs), le sous-
développement des services d'infrastructure et du tourisme. Cependant, les relations
ethno-culturelles et économiques traditionnelle avec membres C.S.I. et la Roumanie
attire un nombre considérable de visiteurs et des touristes étrangers. Ainsi, la Moldavie,
arrivant chaque année à 2 millions. visiteurs étrangers (en 2010 - 1,86 mln.), dont
seulement 9000 - par les agences de voyages et les voyagistes.
Plus de 60% des arrivées internationales proviennent de l'espace C.S.I., mais la plupart
des visiteurs de cet espace non utilisé par les agences de voyages services spécialisés.
"L'industrie du tourisme" a environ 250 unités de logement, y compris 75 des hôtels
(30%) avec une capacité de 3610 sièges (13%). Environ 30% des unités et 57% de la
capacité d'hébergement se trouve des camps de vacances pour les enfants (tableau 6),
dont la plupart ne peuvent pas être utilisés pour les visiteurs étrangers.
Relief du pays représente une plaine vallonnée en pente à partir du nord-ouest au
sud-est avec une altitude moyenne d'environ 147m au dessus du niveau de la mer. La
partie centrale on trouve les bois, la plus haute région avec l'altitude maximale de
429,5m (colline Balanesti, Nisporeni) et fortement fragmenté par des vallées et vallons.
L'érosion et les glissements de terrain ont contribue a la formation de ravins. Le
paysage pittoresque des forêts, qui ressemble à une région piedmont, a été nommé par
le géomorphologue russe Vasily Dokuceaev "Elvetia basarabeana".

Selon une étude publiée en 1976, à l’époque, en Moldavie il y avait des grottes aux
alentours de 27 localités dont la plupart dans la vallée du Nistru.
En 1983, dans le livre intitulé « Les secrets souterrains », la spéléologue Vera Verina
décrivait divers types de grottes, cavités souterraines artificielles, catacombes,
ermitages et monastères rupestres situés dans 20 localités du pays.
En 1987, la liste des monuments géologiques et paléontologiques de Moldavie
comprenait 14 sites.
En 1995, fut dressé la carte des grottes naturelles. Cette carte confirmait l’existence
de 14 sites avec des grottes.

Les grottes de Criva

La plus grande grotte de Moldavie, qui est aussi une des plus larges grottes de gypse du
monde, est située aux proximités du village de Criva. C’est la grotte « Emil Racovita »
que les gens de la région surnommèrent Cenusareasa (La Cendrillon). A l’intérieur de
cette grotte, il y a plusieurs salles larges, y compris une salle aux colonnes, de même
60
que quelques lacs. C’est une grotte chaude qui pourrait être utilisée pour des fins
curatifs.

La grotte des Surprises

La Grotte des Surprises se trouve au centre du pays, à deux kilomètres de la ville de


Criuleni, dans une forêt, au bord du Nistru. Elle fut découverte par des spéléologues
amateurs, aux années 1970. Depuis, elle est largement explorée par les spéléologues.
La grotte a trois entrées dont deux particulièrement difficiles. Sa longueur totale est
d’à peu près 1 700 mètres. La grotte comprend de très larges salles et des puits très
profonds, certains meme dangereux. C’est une grotte horizontale à trois niveaux.
La Grotte des Surprises s’est formée suite aux mouvements tectoniques produits dans
des couches calcaires sédimentaires. C’était initialement un réseau de fentes et de trous
qui se sont élargis, formant de larges salles souterraines.
La température (12-14°C) et l’humidité (75-80%) à l’intérieur de la grotte sont
constantes, à l’exception de la première salle qui est légèrement dépendante des
conditions extérieures.
Comme dans toutes les grottes de ce type, la flore et la faune de la Grotte des
Surprises ne sont pas très riches. On y retrouve surtout des espèces troglobies. Il y a
également quelques micro-colonies de chauves-souris, de même que certaines espèces
d’invertébrés (pseudo-scorpions, arachnides, myriapodes et crustacés terrestres).

La grotte des Défunts

La Grotte des Défunts se trouve dans la réserve naturelle « Rudi-Arionesti » qui


s’étend sur 855 ha. Cette réserve comprend trois défilés emboisés qui ont la longueur de
2-5 km, la profondeur de 250 m, la largeur maximale de 500 m.
C’est une grotte horizontale qui se trouve dans un rocher de calcaire sarmatien, à la
profondeur de 12,8 m de la surface terrestre.
Le climat dans la grotte est dépendant des conditions extérieures, la température y
varie de 10°C en hiver à 15°C en été. En temps pluvieux, une température neutre s’y
instaure, les murs deviennent humides et des gouttes d’eau tombent du plafond.
Dans la grotte on retrouve des organismes invertébrés, tels que des acariens araignées,
pseudo-scorpions et d’autres chiroptères. Notons aussi la présence des rhinolophes.

En République de Moldavie les terrains sylvicoles occupent un territoire de 384,7


mille ha, ce qui représente environ 9% de la superficie totale. Ce chiffre représente
l'impossibilité de maintenir l'équilibre naturel.
La répartition du fond forestier de la République de Moldavie en zones
géographiques et en unités administratives n'est pas uniforme. Le pourcentage moyen
de boisement de la zone du Nord de la république représente 7,2%. La zone Centrale a
une meilleure situation - 13,5%. La plus désavantagée est la zone du Sud au
pourcentage de boisement égal à 6,7%. Selon l'aménagement d'espaces verts en

61
localités urbaines, la plus aménagée est la ville de Bălţi avec 5,9%, suivie par la ville de
Chişinău avec 3,3%.
Les forêts du fond forestier sont gérées en proportion de 87% par les organismes
sylvicoles de l'Etat et 13% par les autorités publiques locales (mairies) et par les unités
agricoles.

2. Le climat comme ressource attractive.


Climat tempéré continental, avec le regim termic, favorable pour différents types de
tourisme.
La Moldavie est située à distances approximativement égales de l’Equateur et du Pôle
Nord. D’ici le climat continental tempéré avec une légère influence maritime vue la
proximité de la mer Noire.
Les hivers sont froids, relativement plus doux dans le Sud, avec des températures
moyennes variant entre - 3° et - 5 °C en janvier. Les étés sont chauds et ensolleillés : la
température moyenne dépasse 20 °C, en juillet pouvant atteindre les 40°C. Les
précipitations sont faibles et irrégulières. Au sud, elles n’atteignent que 350 mm
annuellement. Cependant, dans les hauteurs, le volume annuel des précipitations peut
dépasser 600 mm par an.

Cela se traduit aussi dans le régime des rivières qui présentent des crues fréquentes au
printemps et des débits très faibles en été.

3.L’hydrographie comme ressource attractive.


Le potentiel touristique hydrographique, ce qui représente un réseau hydrographique
assez: plus de 3 200 rivières et ruisseaux, le plus important étant la rivière Nistru, avec
une longueur-660 km, Prut-695 km, Raut-286 km, Cogilnicul-243 km, Bic (155 km)
Botna (152 km).
Les plus longs fleuves et aussi les plus importantes sources d’eau sont
le Nistru/Dniestr (660 km en Moldavie sur le total de 1345 km), avec ses affluents
Raout, Byc, Botna, Rabnitza et le Prout (695 km en Moldavie sur une longueur totale
de 967 km) avec les affluents Racovat, Ciouhour, Lapusna.
Les eaux de la Moldavie font partie de la Mer Noire. Les principales rivières sont
Nistru et Prut, originaires des Carpates. Lacs moldaves sont petites.

La frontière de la Moldavie longe le Danube sur quelques centaines de mètres à


l’extrême sud du pays.

En Moldavie, il y a 57 lacs naturels avec une surface totale d’environ 62 km² et plus
de 3 000 étangs, lacs d’accumulation et réservoirs artificiels d’eau dont la surface totale
dépasse les 330 km².

Au sud de la Moldavie, les lacs Beleu et Manta, le village de Slobozia Mare, Cahul.

62
Dans ces parages, il n’y a pas de falaises ou de dômes d’or qui impressionneraient un
touriste.
Une condition “obligatoire” c’est de visiter ces lieux dans la matinée. Les recherches
ont montré que le lac Beleu peut être considéré comme une réserve écologique, un
laboratoire naturel.
Le lac Manta est très important pour la Moldavie grâce à son extraordinaire monde
organique. Ici, nous rencontrons différents poissons, des oiseaux exotiques (par
exemple, des pélicans).

Les eaux thermales


« CODRU » - un oasis de la santé et du calme
A 17 km de la ville de Călăraşi et à 76 km de Chisinau, la capitale moldave, dans un
très pittoresque endroit, au sein du Codru, on retrouve toute une chaîne d’immeubles
plus ou moins anciens - c’est « CODRU », la première maison de cure de Moldavie qui
est à la fois une station thermale, un établissement de cure et un centre de détente.
L’environnement y est spécial - une oasis de verdure, à l’écart de toute activité, seules
les sources d’eau se font entendre.
L’infrastructure offre un hébergement confortable – un restaurant, un bar et, pour les
loisirs, une salle de danse, un cinéma, un sauna, des excursions, des activités en plein
air et la possibilité de nager dans le lac de la cour.
A présent, à la maison de cure « CODRU » fortifient leur santé des personnes
souffrant d’affections de l’appareil digestif, de l’appareil locomoteur, du système
nerveux, de maladies gynécologiques. Des gens de tous les coins de la Moldavie refont
ici leur santé.

4.Les paysages touristiques.

Les paysages moldaves ressemblent à ceux de la région française de Bourgogne, bien


que les roches sous-jacentes soient géologiquement plus jeunes (Cénozoïque). Les
versants adrets sont propices à la viticulture, les ubacs conservent fréquemment leur
couvert forestier, notamment dans le Codru. La Moldavie a conservé un environnement
encore riche : elle est, comme d'autres pays de l'Est de l'Europe.
La situation géographique de la Moldavie sur le continent européen détermine la
vaste variété de sa végétation. Les forêts s’étendent sur 10 % du territoire, étant surtout
composées de feuillus.
Les forêts occupaient dans le passé environ un tiers du territoire mais aujourd’hui on
ne les trouve pratiquement plus qu’au centre et dans le nord du pays. L’âge moyen des
forêts est de 40 ans. Les forêts séculaires (appelées CODRU en roumain) occupent
environ 2% de l’ensemble de la surface forestière.
Le paysage du centre de la Moldavie est dominé par le Codru (forêt
séculaire) et les vignobles. Les forêts séculaires qui forment ce que les Moldaves
appellent le Codru sont d’une beauté rare. Toute comparaison du Codru à n’importe
63
quel autre endroit du globe n’exprimerait qu’une partie de la vérité. Codru ça veut dire
un immense panorama de forêts qui s’étendent sur un relief vallonné avec des « oeuils »
bleus, c’est-à-dire, des lacs à l’eau pure cachés au fond des vallées. Des vignobles qui
s’étendent jusqu’à l’horizon et des villages plongés dans la verdure complètent ce
tableau féerique.
La végétation de steppe a été en grande partie remplacée par les terres cultivées
(65 % du territoire). La Moldavie a un riche secteur agricole. On y cultive les céréales,
des légumes, des fruits et du raisin. La végétation comprend environ 2 300 espèces de
plantes sauvages.
La faune est très variée - presque 70 espèces de mamiphères (renards, chevreuils,
cerfs, sangliers), 270 espèces d’oiseaux et 10 mille espèces de non-vertébrés.
Cependant, la population de certains animaux tels que les loups a considérablement
décliné depuis un siècle. Les chevreuils sont abondants mais des daims de Russie
extrême-orientale furent introduits pour pallier la disparition d’autres espèces de
cervidés. Belettes, martres et blaireaux sont également courants.
La végétation est typique de steppe dans les plaines et le Plateau de la Moldavie du
Nord, qui est complétée par chênes et de hêtres les hautes collines. Les forêts occupent
des espaces plus grands dans la partie centrale de la Republique de Moldovie. Les
forêts couvrent une superficie de 9,6% du pays.
Parmi les espèces herbacées de steppes un grande valeur ont les plantes rares
indigènes, d'intérêt scientifique. Les espèces rares de plantes, ainsi que tels des animaux
sont des monuments naturels, y compris les plantes médicinales utilisées pour le
traitement de spa dans les complexes de sanatoriums.
La faune de la Moldavie sont regroupées en cinq biotypes et noté par diverses
espèces. Les forêts sont habitées par des sangliers, des blaireaux, des cerfs, des divers
oiseaux et reptiles. Dans les zones de steppe sont des rongeurs à grande échelle. La
faune aquatique est représentée par des espèces de poisson-chat, la carpe, la brème.
Richesses naturelles

Les principaux gîsements et richesses naturelles dont dispose la Moldavie : lignite,


phosphore, gypse, calcaire, sable, gravier, pierre de construction, terres noires
cultivables.

Du pétrole et du charbon brun ont été découverts récemment dans le sud du pays.

Les réserves scientifiques représentent des espaces naturels d'importance


nationale ayant un statut d'institution de recherches scientifiques, affectés au maintien
intacte des objectifs et des complexes naturels, à la conservation de la biodiversité, à
l'élaboration des bases scientifiques de protection de l'environnement. Elles jouent un
rôle important dans la protection et le rétablissement des espèces animales et végétales
rares, des écosystèmes uniques. Jusqu'à présent en République de Moldavie on a
organisé cinq réserves scientifiques.
Les réservations scientifiques : Codrii (Chisinau); Iagorlic (Dubasari); Prutul de Jos
(Cahul); Plaiul Fagului (Ungheni); Padurea Domneasca (Balti).

64
Réserves forestières naturelles: Baurci; Cabac; Climauti; Cobaleni; Condrita;
Copanca; Flamanda; Molesti; Olanesti; Padurea Baxani; Roscani; Rososeni; Sadova;
Stanca; Telenesti; Vadul lui Isac; Vascauti; Bugeac; Ecosistemul acvatic "Lebăda;
Mlaştina " Togai”.

La réserve naturelle « Pădurea domnească » (« La forêt princière »)

La plus grande réserve naturelle de Moldavie, protégée par l’Etat, s’étend sur 6 032 ha.
Elle est située dans la vallée du Prout, au nord du pays, dans une zone connue comme
“Pădurea domnească”. On y retrouve des récifs coralliens, vestiges de la Mer
Sarmatienne, ayant une valeur identique à celle de la Grande barrière de corail
d’Australie, qui constituent une banque de données importantes pour les explorateurs de
l’histoire géologique.

La réserve naturelle « CODRII »

« Codrii », la première réserve sylvicole de Moldavie, fut instituée par un décret


gouvernemental émis en 1971. Elle est censée conserver les plus représentatifs secteurs
de forêts typiques à la zone avec climat continental modéré.

La création de la réserve constitua l’objet des débats menés le long de plusieurs années.
Avant d’adopter la décision finale sur la fondation de la réserve, plusieurs projets furent
proposés par les savants et les écologistes : le premier concept de la réserve naturelle «
Codrii Centrali » date de l’an 1957 ; en 1960 fut élaboré le concept de la première
réserve sylvicole d’Etat et de ses filiales, suivi par un autre concept datant de l’an 1963.

Située en plein centre de la Moldavie, la réserve a les coordonnées suivantes : 49 degrés


29’ latitude nord, 45 degrés 28’ latitude sud, 26 degrés 30’ longitude ouest et 30 degrés
05’ longitude est. Ce territoire fut depuis toujours boisé, car les conditions climatiques y
sont parfaites pour la sylviculture.

La réserve naturelle « La castel » (« Au château »)


« La Castel » est une réserve naturelle protégée par l’Etat qui s’étend sur une surface de
746 ha. C’est un splendide paysage qui s’inscrit parfaitement dans le complexe naturel
Gordinesti-Buzdujeni-Branzeni.

Le complexe Gordinesti-Buzdujeni-Branzeni constitue un magnifique paysage situé


dans le nord-ouest de la Moldavie, dans la vallée de la rivière Racovăţ. Ce complexe est
un véritable musée en plein air qui cache, sous sa couche de végétation, de nombreux
secrets de l’histoire de la planète. Dans la vaste forêt de ce complexe il y a beaucoup
d’espèces rares de faune sauvage et de flore.

65
Bibliographie.
1.http://www.moldavie.fr/-Moldavie-vue-d-ensemble-.html
2. http://www.moldavie.fr/La-reserve-naturelle-CODRII.html
3. http://www.moldavie.fr/La-reserve-naturelle-Padurea-domneasca-La-
foret-princiere.html
4. http://www.moldavie.fr/La-reserve-naturelle-La-castel-Au-chateau.html
5. http://www.moldavie.fr/Les-grottes-de-Moldavie.html
6. http://www.moldavie.fr/Geographie-de-la-Moldavie-vue-generale.html
7. http://www.moldavie.fr/L-itineraire-touristique-Voyage-dans-le-Codru.html

Thème no 8. Les ressources attractives de provenance


anthropique de la République de Moldavie.

Plan

1. Les édifices historiques.


2. Les édifices religieux.
3. Les édifices culturels, sportifs et économiques.
4. Monuments, statues, plaques commémoratives.

1.Les édifices historiques.

Les sites
66
Actuellement sous le concept de «site» sont considérés: les œuvres humaines ou
travaux résultant de l'addition des actions humaines et de la nature et des zones
archéologiques qui comprennent des terres qu'à l'échelle nationale ou internationale en
termes d'historique, esthétique, ethnographique ou anthropologique. Dans le catalogue
des monuments archéologiques ont été sélectionnés plus de 30 "sites archéologiques"
de l'intérieur du pays, couvrant différentes périodes historiques: du Paléolithique
supérieur et se terminant avec la fin du Moyen Age. Un rôle important est accordée aux
sites archéologiques de la période néolithique, notamment en matière de culture
archéologique de Cucuta -Tripoli, riche en œuvres d'art décoratif de la valeur
indiscutable. Le plus grand site archéologique liee avec Orheiul Vechi.

Orheiul Vechi (Le Vieux Orhei)


Le site archéologique Orheiul Vechi est sans doute le lieu le plus visité en Moldavie.
Les falaises, les villages pittoresques et les saintes demeures sont les témoins d’une
civilisation ancienne. Vous trouverez ici un musée en plein air avec des ruines
médiévales et des inscriptions laissées sur les falaises de calcaire.

Les valla
Sur le territoire moldave les plus célèbres valla sont les deux valla de Trajan – vestije
archéologique tres important.

Les valla de Trajan sont bien connus au Sud de la Bessarabie sous les noms de
Troïene, Movilele Uriaşului, etc. Les traces de ces constructions qui auront joué le
rôle de fortifications peuvent être retrouvées au Sud de la République de Moldavie et à
côté d'Izmaïl dans la région d'Odessa.
Le vallum de Trajan du Sud (roum. Valul lui Traian de Jos) s'étend sur 126 km, de la
commune de Vadul lui Isac (dép. de Cahul) jusqu'au village d'Eskipolos au bord du
lac de Sasyk (au Sud de Tatarbunar, en Ukraine). Le vallum de Trajan du Nord
(roum. Valul lui Traian de Sus) est plus long, sur 138 km, de la commune de Chiţcani
(dép. de Tighina) au bord du Dniestr (au Sud de Tighina) jusqu'à Leova, non loin du
Prout.
La ville de Soroca, sa forteresse
La forteresse située au centre historique de la ville de Soroca, qui se trouve à 160 km de
Chişinău, avait une importance particulière dans le système défensif de la Moldavie
médiévale. Ici bat le pouls de l’histoire des siècles, tandis que les paysages sont d’une
magnificence rare.

L’entrée dans la forteresse est très bien protégée - elle donne vers le bord du Nistru.
La hauteur des cinq tours de la forteresse est de 24 mètres, leur diamètre est de trois
mètres. La forteresse a été construite en calcaire, chaux, sable ; des protéines animales y
ont été ajoutées afin de fortifier la pierre qui n’a pas perdu sa forme, cinq siècles après.
D’ailleurs, la forteresse de Soroca est l’unique monument historique médiéval arrivé de
nos tel qu’il avait été conçu. A regarder la forteresse de la volée d’oiseau, on remarque
67
que la tour principale et les 4 tours secondaires constituent une enceinte circulaire. Les
spécialistes en art médiéval y voient une étoile à cinq rayons qui évoquent la silhouette
humaine. D’autres comparent cette forteresse circulaire à un pentagone. La forteresse
est parfaitement ronde. D’habitude c’étaient les soldats qui y siégeaient, mais pendant
les guerres elle abritait également la population de la ville.

2.Les édifices religieux.


Le patrimoine historique et architectural est constitué par des monastères et églises,
des citadelles médiévales, des bâtiments classés monuments historiques et des sites
archéologiques. Il est du ressort de l'Académie des sciences, du Ministère de la culture
et, pour les églises, également des instances ecclésiastiques. À la suite de la division de
la Bessarabie en 1940, une partie du patrimoine moldave ancien (citadelles de Hotin et
de Cetatea Albă, par exemple) se trouve aujourd'hui en Ukraine.

Le monastère de Saharna
Saharna est un monastère de moines, situé à 120 km de Chişinău. Le monastère de la
Sainte Trinité de Saharna est situé dans un lieu pittoresque, sur trois terrasses élevées
l’une sur l’autre, dont les pentes sont couvertes de pierres. Dans une très pittoresque
vallée, aux environs du village de Saharna, se trouve l’ensemble monastique de la
Sainte-Trinité de Saharna. Ce monastère fondé par l’ermite Vartolomeu en 1777 était
placé sur trois terrasses successives. Initialement, le complexe monastique incluant
l’église d’été et celle d’hiver, la résidence du supérieur, les cellules et le réfectoire fut
construit en bois. Au début du XIXe siècle, il fut détruit et remplacé par des
constructions en pierre suivant le même emplacement sur les terrasses. Toutes les
constructions monastiques étaient entourées de jardins sur le territoire desquels il y
avait 22 chutes d’eau qui intégraient harmonieusement l’ensemble monastique dans un
paysage pittoresque.
Le Dniestr coule tout près, le village de Saharna étant situé à son bord. Le monastère
est entouré tout autour de collines couvertes partiellement de bois. Tout au long de la
rivière Saharna, il y a 22 cascades. Si vous êtes fatigués par le voyage, vous pouvez
vous reposer au pied d’une cascade, à l’ombre de hautes côtes et dans le silence des
siècles.
Le monastère de Hîncu
Situé dans un endroit très pittoresque, le monastère de Hîncu est une des saintes
demeures de Moldavie les mieux aménagées et les plus visitées. Le monastère peut être
visité chaque jour, un guide local étant à la disposition des touristes. Le monastère de
Hîncu est un des symboles de l’histoire et de la culture moldave.
Le monastère de Căpriana
Dans une zone de forêt pittoresque, à 40 km au nord-ouest de Chişinău, se trouve un
des plus anciens monastères de Moldavie - Căpriana .Un des monastères les plus
anciens qui existe de nos jours aussi, est le monastère de Capriana, mentionné pour la
première fois, sous le nom de « clairière de Chiprian, donnée au conseiller Oana », dans
un document signé par Alexandre le Bon en 1420. Il est impossible d’établir quelles
constructions extistaient à Capriana au XVe siècle, mais il est certain qu’au XVIe siècle
68
l’ancien édifice du temps de Oana fut démoli et on fit bâtir l’église de l’Assomption de
la Vierge. Les données disponibles révèlent que cette église avait été construite avant le
mois d’octobre 1545. En 1698, ce monastère devint un métoch du monastère Zografou
du Mont Athos. Après l’occupation de la Bessarabie par la Russie tsariste en 1812,
l’église fut reconstruite par le métropolite Gavriil Banulescu-Bodoni dont les os
reposent près du mur de l’édifice.
Malgré les modifications sensibles subies à travers les siècles, cette église conserve
certaines particularités structurales et typologiques spécifiques au XVIe siècle.
L’ensemble architectural du monastère de Capriana comprend aussi les églises de Saint-
Nicolas et de Saint-Georges, la résidence du supérieur, le réfectoire et le corps de
cellules.

Le monastère de Japca
Le monastère de Japca est bien connu. C’est un couvent de religieuses, le seul à avoir
fonctionné pendant la période soviétique. Il est différent des autres monastères de
Moldavie par sa position et son architecture. Au nord-est de la Moldavie, sur le bord du
Nistru, est situé le monastère de l’Ascension du Christ de Japca. Fondé comme
ermitage au milieu du XVIe siècle, le monastère s’élargit avec le temps, occupant une
terrasse au bord du Nistru où, en 1825, fut construite une église d’été. Entre 1847 et
1849, fut érigée l’église d’hiver de l’Archange Michel.
La démolition de l’église d’été et la réfection en 1915 de l’église de la Transfiguration
modifia essentiellement les proportions entre les édifices, le dernier édifice dominant la
totalité de l’ensemble. Durant les années 1851-1853, l’église rupestre fut aussi
reconstruite.

Le monastère de Varzaresti

Le monastère de Varzaresti semble être plus ancien même que celui de Capriana.
Mentionné en 1420 encore dans une charte de donation, le monastère fut plus tard
entièrement dévasté (par les Tatars, semble-t-il) et rénové en 1770. Au XIXe siècle on
ajoute à l’église de Saint-Démètre, érigée en 1796, la tour du clocher (en 1835) et une
seconde église (en 1863).

Le monastère de Chitcani

Le dernier ensemble monastique érigé à cette époque (et aussi le plus grand sur le
territoire de la Moldavie) est le monastère Noul Neamt de Chitcani, situé aux
proximités de la ville de Tighina, sur la rive droite du Nistru. L’histoire de la fondation
de ce monastère est étroitement liée au monastère de Neamt, célèbre centre de la culture
médiévale situé sur l’actuel territoire de la Roumanie. A la suite de la sécularisation des
biens ecclésiastiques en Roumanie, une partie des moines du monastère de Neamt sont
venus en Bessarabie, sur les terres qui leur appartenaient depuis l’époque d’Etienne le
Grand et y fondèrent en 1859 le monastère Noul Neamt.

69
Le monastère de Ţipova

Le monastère de Ţipova, situé sur la rive abrupte du fleuve le Nistru, à une centaine de
kilomètres de la capitale, est le plus grand monastère rupestre orthodoxe de Moldavie et
un des plus grands en Europe. C’est un impressionnant musée en plein air. Une
communauté monacale existait dans ces parages longtemps avant la constitution de
l’état féodal en Moldavie. Le monastère de Ţîpova est inclus dans les plus prestigieux
catalogues et prospectus touristiques publiés en Europe. Ayant été dévasté et profané à
l’époque soviétique (en 1949, le monastère fut fermé et les moines bannis), en 1975,
l’Etat reconnut quand même la valeur inestimable de ce monastère et plaça les ruines du
monastère de Ţipova sous sa protection. Depuis l’an 1994, des messes sont à nouveau
célébrées au monastère de Ţipova.

Cathédrale de Chişinău
La Cathédrale est l'une des constructions d'importance majeure de l'ensemble
architectural du centre de la capitale et le point de repère de son développement urbain.
L'idée de la construction d'une cathédrale date encore de 1812, simultanément avec
l'annexion de la Bessarabie par la Russie, lorsque Chişinău obtint le statut de chef-lieu
du gouvernement (province de l'ancienne Russie) nouvellement formé. Cinq ans après,
en 1817, le premier projet fut présenté, mais il ne fut pas confirmé à Saint-Pétersbourg.
En 1826, le gouverneur général de la Bessarabie, M.Vorontsov commanda le projet de
la Cathédrale et du clocher au professeur de l'Académie des Beaux Arts de Saint-
Pétersbourg A.Melnikov qui, un an après, réalisa les plans du futur édifice en manière
néo-classiciste.

Eglise des "Saints-Empereurs Constantin et Hélène" de


Chişinău
L'église des "Saints-Empereurs Constantin et Hélène", située rue du Cirque, représente
l'une des trois dominantes du vieux centre historique de la capitale. D'après les
inscriptions votives, le fondateur de l'église le spătar (commandant, porteur de l'épée du
prince) Constantin Râşcanu entoura en 1777 cette sainte demeure de murailles suivant
en lignes générales les traditions médiévales moldaves (le plan tréflé).
L'église des "Saints-Empereurs Constantin et Hélène" subit plusieurs
interventions. Le dernier renouvellement eut lieu en 1992-1993, portant sur la
modification des dimensions du clocher et de la toiture, les fenêtres voûtées étant closes.

Eglise de "Saint-Nicolas" de Bălţi (dép. de Bălţi)


Le monument architectural le plus ancien de ville de Bălţi est l'église de
"Saint-Nicolas" construite en 1791-1795 par l'architecte autrichien Weismann en
suivant le type des édifices romano-catholiques. Le boyard Gheorghe Panaiot est tenu
pour son fondateur.
Les pilastres de la façade et ceux latéraux révèlent la structure intérieure de la
70
construction. La toiture de l'église de "Saint-Nicolas" est à deux versants.
L'entrée à l'enceinte se fait par un exonarthex ajouté à la façade. Les fenêtres
rectangulaires à encadrements forment un rythme successif en accentuant le caractère
monumental de l'édifice. Les autres cinq fenêtres de la façade ont des fonctions
purement décoratives.

3.Les édifices culturels, sportifs et économiques.

La Philharmonie Nationale
Institution affecté à organiser l'interprétation en public des morceaux musicaux, à
populariser la création et l'art interprétatif des auteurs et des interprètes autochtones.
Elle a été fondée en 1940 par la fusion de l'Orchestre symphonique, de la Petite
Orchestre Chorale "Doïna" et d'un groupe de solistes. Les collectifs artistiques de la
Philharmonie sont les premiers interprètes de la création musicale des compositeurs de
la République de Moldavie. La Philharmonie déroule une ample activité d'éducation
musicale et esthétique de la jeunesse mélomane, en organisant des concerts thématiques
et des manifestations culturelles d'ampleur.

L'Opéra National de Chişinău


Théâtre lyrique à succès. La troupe d'opéra et de ballet à grande valeur et l'édifice
imposante permettent la mise en scène des spectacles très appréciés par les spectateurs
et les experts à la fois. Elle a été fondée en 1957. L'Opéra a eu des tournées
impressionnantes en Europe (l'Italie, l'Espagne, la Grande Bretagne, la France). Le
Festival "Invită Maria Bieşu" (festival international des vedettes d'opéra et de ballet
organisé par la cantatrice moldave Maria Bieşu à Chişinău) offre aux mélomanes la
possibilité de se délecter de l'art interprétatif des stars mondiales d'opéra.

Le Palais National
Edifice monumental, où l'on organise des réunions solennelles, des congrès
internationaux, des concerts, des spectacles, des manifestations théâtralisées. Le palais a
été inauguré en 1974. La salle de spectacles (environ 2000 places) est constituée d'un
parterre à amphithéâtre et d'un balcon. Dans le périmètre de l'édifice à différents
niveaux se trouvent les salles de projection des films, de technique acoustique, de
radiodiffusion, de télévision.

Le Théâtre National « Mihai Eminescu » de Chişinău


Le théâtre a connu une histoire assez bouleversée. Il est en fait le successeur de deux
théâtres : le Théâtre National de Bessarabie et le Théâtre Moldave Académique d’Etat «

71
A. S. Pouchkine ». Du point de vue chronologique, c’est ce théâtre qui marqua les
débuts du mouvement théâtral professionnel de Moldavie.

La banque municipale de Chişinău (actuellement la Salle d'Orgue)

La banque municipale est un vaste édifice situé en face de la Mairie de Chişinău, à


l'intersection du Boulevard Ştefan cel Mare et de la rue Vlaicu Pârcălab.
Elle fut construite à la limite des XIX e - XX e siècles d'après le projet de
l'ingénieur M.Cekerul-Kuş.
La silhouette de la voûte et l'ensemble sculptural couronnant les portiques,
confèrent à l'édifice une expressivité sans pareil.
L'édifice de la Banque municipale, harmonieusement proportionné, représente une
réussite de l'architecture de cette période. En 1975-1978, l'édifice fut restauré pour être
transformé en Salle d'Orgue.

Le bâtiment de la Douma de la ville de Chişinău(actuellement la Mairie de


Chişinău)
La Douma de ville, réalisée en style éclectique, avec l'utilisation de certains
éléments gothiques et Renaissance, construite en 1901 d'après le projet de M.Elladi .
Cet édifice à deux niveaux, formé de deux espaces architecturaux, placés sous un
angle droit l'un par rapport à l'autre, réunis par l'intermédiaire d'une façade orientée
vers le croisement des rues Ştefan cel Mare et Vlaicu Pârcălab, est exhaussé d'une tour
dominant l'ensemble.
Les deux façades sont richement ornées d'un décor plastique arrangé en forme de
frise, de petits balcons, d'arcature orbe, de pierre rustique, ce qui anime la surface des
façades d'un jeu pictural d'ombre et de lumière. Les façades sont de façon
compositionnelle distinguées par la présence de trois tours adossées, situées à distance
égale l'une face à l'autre.
L'édifice de la Douma de Chişinău (actuellement la Mairie de Chişinău) est l'un des
plus beaux exemples de l'architecture bessarabienne à la limite des deux derniers
siècles.

Le Cirque d'Etat de Chişinău


Local construit en 1981 sur le lieu du cimetière de l'église des "Saints-
Empereurs Constantin et Hélène" est prévu pour les spectacles de cirque. La salle de
spectacles, à 1900 places, dispose d'un amphithéâtre, d'une arène au diamètre de 13
mètres. Le cirque dispose d'appareillage moderne: dispositifs sonores, d'illumination,
de radio et cinéma. La coupole est démontable. Le cirque dispose aussi d'une piste pour
les répétitions, des chambres pour les artistes et le personnel de service, des pièces
spéciales pour les animaux, d'un service vétérinaire. Autour de la salle de représentation
s'étend un foyer demi-circulaire, doté de peintures murales encaustiques (le peintre
P.Obuh) et des terrasses d'été ouvrant un panorama de la ville. Ici, les artistes
autochtones, ainsi que ceux étrangers donnent des représentations.

72
Le Jardin Zoologique de Chişinău
Est situé au sud-est de la ville ayant une superficie de 8 ha. Etant fondé en 1977,
il a pour but la protection et l'étude des espèces d'animaux et d'oiseaux. Tl représente
un territoire pittoresque à plus de 130 espèces d'oiseaux et d'animaux.
Le Jardin Zoologique dispose d'un étang (1,2 ha) habité par des cygnes blancs et
noirs, des canards sauvages et des cigognes. On y organise des expositions mobiles et
des excursions instructives pour les élèves du pays.

Le lac et le parc « Valea Morilor » de Chisinau

Le parc et le lac « Valea Morilor » ont été construits en 1952. L’ensemble de la surface
est de 102 hectares. Le parc forme un paysage intéressant et inhabituel. Le lac a une
superficie de 34 hectares et constitue le centre de l’organisation du paysage.

Les caves de Mileştii Mici


Les caves ont été inscrites en 2007 dans le Livre Guinness des Records, comme les plus
longues et les plus grandes du monde. Actuellement, ces caves forment en fait une ville
souterraine dont les galeries de vin ont une longueur totale de plus de 200 km. Les
galeries /rues portent des noms de vins célèbres. Les fûts de chêne et les réservoirs ont
la capacité totale de 65 millions de litres.

Les caves de Cricova


A quelques kilomètres de Chisinau, on peut visiter une autre ville souterraine du vin,
avec de larges rues, des salles de dégustation, des entrepôts, etc. La longueur totale des
galeries de Cricova dépasse 60 km sous terre. Dans le sous-sol, 30 millions de litres de
vin prennent des précieuses et incomparables qualités. La cave “Cricova” produit des
vins mousseux, en respectant strictement la technologie française classique. Cricova est
devenue une vraie carte de visite de la Moldavie.

Les caves de Purcari

Découvrir les secrets de la création de vos vins préférés, reconnaître la production de


ces vins uniques : c’est dans la région de « Purcari » que vous pouvez sentir la
connexion entre le temps et les traditions éternelles, qui, ensemble, constituent la base
de la qualité de vos vins préférés.

Le Musée National d’Histoire de la Moldavie

73
Le Musée National d’Histoire de la Moldavie fut fondé en 1983 sur la base des
collections du Musée d’Etat du Pays et du Musée de la Gloire Militaire. Depuis l’an
1991, le musée englobe les collections de quelques musées dissolus suite à
l’écroulement du régime soviétique, tels que le musée de l’amitié des peuples, le musée
de l’athéisme scientifique, le musée d’histoire du parti communiste de la Moldavie, le
musée de la typographie illégale du journal communiste « Iskra ».

Le musée “Alexei Mateevici”

Le musee se trouve dans le village de Zaim, district de Causeni. Il fut ouvert le 26 mars
1988, à l’occasion du centenaire du poète martyr Alexei Mateevici. L’idée d’inaugurer
le musée fut lancée par un professeur de langue roumaine de ce village, devenu
ultérieurement directeur du musée.
Le musée “Alexei Mateevici” est abrité par l’ancienne maison des Mateevici où la
famille a vécu pendant la période 1893-1907. Le musée conserve tant l’aspect extérieur
de la maison d’autrefois, que l’intérieur de cette maison construite non loin de l’église
du village par le prêtre Mihail, père du poète, devenant après son décès maison
paroissienne.

74
4.Monuments, statues, plaques commémoratives.

Le monument « Etienne le Grand et le Saint »’

Le monument au voïvode « Etienne le Grand et le Saint » qui s’érige en plein


centre de la capitale moldave est symbolique pour la ville de Chisinau tout comme
pour le pays en général. La destinée de ce monument n’est pas moins mystérieuse
et dramatique que la destinée du voïvode.
C’est en 1923 que le sculpteur Alexandru Plamadeala reçut la proposition de
créer le plan du monument à Etienne le Grand. Etant à la recherche du plus
éloquent portrait du grand prince, Alexandru Plamadeala visita un grand nombre de
monastères fondés par Etienne le Grand, jusqu’à ce qu’il découvrit dans le
monastère de Humor, en Roumanie, une miniature datant de l’an 1475. La valeur
de cette miniature-là consistait dans le fait que le peintre avait exécuté le portrait
en nature de Etienne le Grand. La miniature a inspiré le sculpteur pendant le
processus de création de la statue à Etienne le Grand.
Alexandru Plamadeala avait proposé trois versions de statues, la meilleure étant
celle qui s’est matérialisée dans le monument élevé à l’entrée dans le Jardin
Publique « Stefan cel Mare ».

La statue représente Stefan cel Mare en riches habits de prince et il porte sa


couronne de prince. Sa figure est triste et sévère comme s’il pressentait le malheur
qui s’abattait sur sa terre. Il semble faire des pas lents et solennels à l’encontre de
l’ennemi, ayant une croix dans sa main gauche et une épée dans sa main droite.

L’Allée des Classiques de Chisinau


L’Allée des Classiques est un complexe sculptural situé dans le Jardin Public
Stefan cel Mare de Chisinau. Des deux côtés de l’allée sont placées des statues de
granit rouge des classiques de la littérature roumaine. Aujourd’hui, plus de 26
bustes sont présentés. L’Allée des Classiques du Jardin Public “Ştefan cel Mare”
(“Etienne le Grand”), situé en plein centre de la capitale moldave, est un ensemble
sculptural placé sur l’axe centrale du parc. Sur les parties latérales de l’Allée sont
installés les bustes en bronze des écrivains remarquables. L’Allée et le Pavillon
Mélancolie, situé tout près du buste à Mihai Eminescu, sont des endroits où se
passent souvent des actions culturelles, surtout à portée littéraire.

75
L’idée de créer cet ensemble fut lancé aux années 1930 par le sculpteur Alexandru
Plamadeala. L’Allée fut inaugurée en 1958, avec la contribution de l’Union des
Ecrivains de Moldavie.

Le complexe mémorial “Capul de Pod Şerpeni” (La tête de pont


Serpeni)

A environ 70 km à l’est de Chisinau, se trouve un mémorial d’importance


historique nationale érigé à la mémoire des héros de l’opération Iasi-Chisinau
1944. Une excursion à cet endroit évoque l’histoire et la nature, offre la possibilité
de voyager dans le passé historique et de connaître la culture et les traditions du
peuple moldave.

Bibliographie.

a. http://www.moldavie.fr/Le-Musee-National-d-Histoire-de-la-
Moldavie.html

b. http://www.moldavie.fr/Le-monument-Etienne-le-Grand-et-le-
Saint.html

c. http://www.moldavie.fr/L-Allee-des-Classiques.html

d. http://www.worldofmoldova.com/en/moldova-general-
information/geography-of-moldova/;

e. http://www.noi.md/md/news_id/6004;

f. http://www.luxcar.md/rom/bazas/information/aboutmd;

g. http://ro.wikipedia.org/wiki/Republica_Moldova

76